Vous êtes sur la page 1sur 4

Réservoirs à toit fixe

Il ne convient pas pour le stockage de produits émettant des vapeurs polluantes.


Ces cuves ouvertes sont constituées essentiellement d’un fond, d’une robe et d’une poutre
au sommet de la robe car la partie haute de la robe est renforcée par une poutre pour
conserver sa rotondité sous l’action du vent

Réservoirs à toit fixe

La présence du toit fixe assure une rigidité suffisante au sommet de la robe qui permet
d’éviter l’installation d’une poutre

Les toits sont de forme conique ou sphérique et sont étudiés pour supporter une surcharge
externe et les dépressions internes (cas de diminution de la température)

A toit fixe supporté

Le toit est constitué d’une charpente supportée par un ou plusieurs poteaux qui s’appuient
sur le fond
Les tôles du toit reposent sur des chevrons qui prennent appui au centre du réservoir sur le
poteau central, en périphérie sur la robe, et il peut y avoir des poteaux intermédiaires. Ces
derniers sont disposés sur des cercles concentriques et sont reliés en tête par des pannes
droites sur lesquelles viennent se poser les chevrons.

Réservoir à toit fixe autoportant

La charpente s’appuie sur la périphérie de la robe

A toit flottant :

Le toit flottant est un disque mobile qui flotte sur le liquide en suivant les mouvements de
descente et de montée du produit

A toit fixe externe

C’est une cuve ouverte avec un toit flottant en contact avec le liquide

Simple pont : avec un disque circulaire central qui s’appelle pont


Pont double : Ils sont constitués (figure 8) de deux voiles circulaires en tôle (le pont inférieur
en contact avec le liquide et le pont supérieur avec l’air ambiant) qui couvrent tous deux la
surface complète du réservoir

A toit flottant interne ou écran flottant

C’est des réservoirs à toit fixe dans lesquels il y a un toit flottant, réalisés à partir de tôles
d’acier soudés par recouvrement ou boulonnées.

Le composant le plus important d'un toit flottant est le joint d'étanchéité installé sur son
périmètre contre la robe du réservoir.
Robe : partie cylindrique de l’enveloppe.
Virole : fraction de la robe correspondant à la hauteur d’une tôle. Le numérotage des viroles
s’effectue du bas vers le haut.
Fond : partie inférieure de l’enveloppe formant la base de la robe.
Toit-couverture : partie supérieure de l’enveloppe (couverture et charpente qui la porte
Charpente : raidisseur, fermes, longrines et chevrons portant la couverture
Soudure : apport de métal assurant un joint.
Joint : liaison entre deux tôles, entre profilé et tôle, entre deux profilés.

Dimensionnement :

La membrane c’est le centre du fond

L’épaisseur des tôles de la membrane est calculée en se basant sur :


Le type du matériau par exemple est ce qu’il s’agit de l’acier inoxydable ou acier au carbone
Le type de soudure : à recouvrement ou en bout à bout.
La surpression : au cas où la température du liquide stocké augmente.
Et on ajoute toujours une surépaisseur de corrosion.

Les bordures annulaires :

Les tôles de bordure annulaire ont comme fonction importante de soutenir la paroi, elle
supporte le poids de la robe, dans la plupart du temps elles sont plus épaisses que les tôles de
membrane.
L’épaisseur minimale des tôles de bordure annulaire peut être déduite de l’épaisseur de la tôle
de la virole du bas.
Pour la pression hydrostatique on sait qu’elle augmente avec la profondeur, on utilise la
hauteur dans le calcul la hauteur de chaque virole.
La limite d’élasticité
La surépaisseur de corrosion : l'effet total du liquide stocké, la vapeur au-dessus du liquide et
de l'environnement atmosphérique.
Puis, après le calcul de l’épaisseur de la virole on peut calculer sa hauteur.

La toiture :

Il faut vérifier : la Charge des tôles de toit, du revêtement et des chevrons.

La soudure :

Pour souder 2 viroles, l’épaisseur utile de la soudure est égale à petite épaisseur.

Set baseAccess = DBEngine.OpenDatabase("c:\fiche_access.mdb")


Les convoyeurs :

Les types de convoyeurs :

-Convoyeur à bande
sont caractérisés par le type de bande transporteuse utilisée (matériaux, texture, épaisseur)
-Convoyeur magnétique
Est un appareil muni d'une bande avec une partie magnétique qui, placée en dessous de la
bande, permet d'attirer les produits métalliques vers le bas leur donnant ainsi plus de stabilité.
-Convoyeur à courroie crantée
Le crantage de la bande permet son déplacement d'une valeur précise, sans craindre le
Glissement possible comme avec une courroie lisse.
-Convoyeurs à rouleaux.
Ils sont utilisés pour le transport de produits suffisamment longs pour ne pas tomber entre deux
rouleaux.
-Convoyeurs à chaines :
Utilisés pour le convoyage de marchandises au détail (par ex. des palettes
-Convoyeurs à vis :
La technologie utilisée pour le transfert repose sur l’utilisation de spires.
-convoyeur à pas palerin : Système où le produit avance pas à pas

Les composants d’un convoyeur à bande :

Trémie
La trémie est conçue pour faciliter le chargement et le glissement du produit en absorbant les chocs.
Rouleaux
Ils soutiennent la bande et tournent librement et facilement sous la charge.
Tambours de renvoi
Tambour moteur
Dispositifs de tension
L'effort nécessaire pour maintenir la bande en contact avec le tambour d'entraînement
Tambour d’inflexion :
Ils sont utilisés dans tous les cas où il est nécessaire de dévier la bande.
Rouleaux amortisseurs
sont utilisés et positionnés aux points de chargement, où la forme des morceaux, le poids et la chute
du produit risquent d'endommager la bande.

Dimensionnement d’un convoyeur à bande :

La bande :
On détermine sa largeur essentiellement en fonction de la quantité de produit transporté qui figure au cahier des
charges.
Poids de la bande par mètre linéaire en Kg/m, (la somme du poids du revêtement de la face porteuse
et non porteuse et de celui de la carcasse)
La charge de rupture : la tension appliqué par le poids de la bande et le poids du produit transporté par metre
linéaire.
Les stations supports :

- Ecartement maximal préconisé entre les stations-supports : en fonction de la masse volumique du


produit transporté. Les stations du brin inférieur sont plus espacées que ceux du brin supérieur
- La distance entre la station-support la plus proche du tambour moteur ou de renvoi (en fonction de
la largeur de la bande et de l'inclinaison des rouleaux latéraux

Les tambours :
- Le dimensionnement du diamètre des tambours dépend de la charge de rupture de la bande
- Pour calculer correctement le diamètre de l'axe du tambour de commande, il est nécessaire
de déterminer le moment fléchissant Mf et le moment de torsion Mt.
- Pour les tambours de renvoi on tient compte seulement de moment de flexion.

L'angle d'éboulement d'un produit : est l'angle que la ligne de pente du produit forme avec
l'horizontale elle dépend du type du produit transporté entre autres le sable le phosphate etc…
L'angle de talutage est l'angle que forme l'horizontale avec la surface du produit elle depend de la
fluidité du produit

La granulométrie a pour objet la mesure de la taille et de la répartition statistique des


particules constituant un ensemble.

Vitesse de la bande :