Vous êtes sur la page 1sur 5

LA TRACTION SIMPLE (LES TIRANTS)

I. Introduction :
A. Une pièce en béton armé est sollicitée en traction simple lorsque les forces extérieures
agissant sur toute section droite se réduisent à un effort normal volumique de traction "N"
appliqué au centre de gravité de la section.

B. Les Tirants : sont des éléments en Béton Armé soumis à un effort normal de traction.
1. Les Tirants Rectilignes: ils sont normalement utilisés pour les couvertures voûtées des
bâtiments industriels ou bien pour les mosquées.

Ils servent à équilibrer:


- Les poussées horizontales, par exemple les poussées engendrées aux appuis par un arc;
- Les actions verticales, cas d'utilisation des suspentes.

2. Les Tirants Circulaires: ils sont normalement utilisés dans les parois de réservoirs
circulaires et des silos.

𝑵 = 𝑷.𝑹

II. Hypothèses d'études


1. Toute la section de béton est tendue, et la résistance du béton tendu n'est pas prise
en compte dans les calculs (le béton n’a qu’une fonction d’enrobage).
2. L'effort normal de traction (𝑁) est uniquement équilibré par les armatures
longitudinales.
3. Dans chaque section droite, le centre de gravité (C.d.G.) des armatures
longitudinales coïncide avec le centre de gravité du béton et avec le point
d’application de la force de traction.
4. La section de béton devra être aussi petite que possible et les barres longitudinales
doivent être réparties uniformément dans la section (il faut respecter le symétrie et
choisir un nombre paire).
5. En raison de l'absence de flambement, les armatures transversales ne jouent plus
que le rôle de barres de montage, sauf si les armatures longitudinales comportent
des recouvrements, auquel cas il y aura lieu de renforcer les armatures
transversales au droit de ces recouvrements.
III. Détermination des sections d’armatures:
III.1. Armatures Longitudinales :
Le béton tendu étant négligé, la totalité de l'effort de traction est supportée par les
armatures.

III.1.1. Calcul à l’Etat limite ultime de résistance (E.L.U.R) :


La Section théorique des armatures tendues 𝑨𝒔𝒖 :
𝑵𝒖
𝑨𝒔𝒖 ≥
𝝈𝒔𝒖
Avec :
 L’effort normal ultime de traction simple : 𝑁𝑢 = 1,35. 𝐺 + 1,5. 𝑄 ;
𝐟𝐞
 La Contrainte limite de traction de l’acier : 𝛔𝐬𝐮 = ; pour une
𝛄𝐬
déformation de l’acier εst = 10 ‰

III.1.2. Calcul à l’Etat limite de service (E.L.S.) :


La Section théorique des armatures tendues 𝑨𝒔𝒔𝒆𝒓 :
𝑵𝒔𝒆𝒓
𝑨𝒔𝒔𝒆𝒓 ≥
̅𝒔𝒕
𝝈
D’ou :
 L’effort normal de traction simple : 𝑵𝒔𝒆𝒓 = 𝑮 + 𝑸 ;
 La contrainte limite de traction des aciers 𝛔̅ 𝐬𝐭 : est bornée en fonction le
cas de fissuration (limite d'ouverture de fissures):
𝐟𝐞
̅ 𝐬𝐭 =
Fissuration peu préjudiciable : Pas de limitation des contraintes, 𝛔
𝛄𝐬
𝟐
̅ 𝒔𝒕 = 𝒎𝒊𝒏 { . 𝒇𝒆 ; 𝟏𝟏𝟎 √ . 𝒇𝒕𝟐𝟖 }
Fissuration préjudiciable ; 𝝈
𝟑
𝟏
̅ 𝒔𝒕 = 𝒎𝒊 𝒏 { . 𝒇𝒆 ; 𝟗𝟎 √ . 𝒇𝒕𝟐𝟖 }
Fissuration très préjudiciable : 𝝈
𝟐
: Coefficient de fissuration ;  = 𝟏, 𝟔 : Aciers HA (T) ;
 = 𝟏 : Aciers RL (Ø).

La Section des armatures longitudinales est :


𝑨𝒔 ≥ 𝒎𝒂𝒙(𝑨𝒔𝒖 ; 𝑨𝒔𝒔𝒆𝒓 ) 𝑨𝒕𝒉é
𝒔
La section 𝑨𝑻𝒉é𝒔 une fois déterminée, on déduit le diamètre ∅ des barres et le nombre
𝑚 de barres nécessaires 𝑨𝒓é𝒆𝒍𝒔 qui doivent être réparties uniformément dans la section
(il faut respecter la symétrie et choisir un nombre paire), en choisissant :
∅𝑚𝑖𝑛
𝑡 ≥ 6 𝑚𝑚: En cas de fissuration préjudiciable ;
Avec : 𝑒ℎ ≤ 4 ∅ Si ∅ ≥ 20 𝑚𝑚
𝑚𝑖𝑛
∅𝑡 ≥ 8 𝑚𝑚 : En cas de fissuration très préjudiciable.
Avec : 𝑒ℎ ≤ 3 ∅ Si ∅ ≥ 20 𝑚𝑚

III.1.3. Vérification de la Condition de non fragilité :


La section tendue ou fléchie est considérée comme non fragile si les
armatures travaillantes à leur limite élastique peuvent équilibrer les
sollicitations provoquant la fissuration du béton dans cette section. Càd
limitation de la section du béton vis-à-vis de la section d’aciers.
𝐄𝐟𝐟𝐨𝐫𝐭 𝐝𝐞 𝐭𝐫𝐚𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐚𝐜𝐢𝐞𝐫𝐬 ≥ 𝐄𝐟𝐟𝐨𝐫𝐭 𝐝𝐞 𝐭𝐫𝐚𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐛é𝐭𝐨𝐧
𝑨𝒓é𝒆𝒍
𝒔 . 𝒇𝒆 ≥ 𝑩. 𝒇𝒕𝟐𝟖
Avec :
 Aréel
s : La Section réelle des armatures longitudinales tendus;
 fe : La limite élastique de l’acier ;
 B: La section droite (transversale) totale du béton tendu ;
 ft28 : La résistance caractéristique du béton à la traction à 28 jours.
D’où la Section des armatures longitudinales finales doit être :

𝑩. 𝒇𝒕𝟐𝟖
𝑨𝒓é𝒆𝒍
𝒔 ≥ ⁄𝒇
𝒆

Jonction de barres par recouvrement :


Longueur de scellement droit 𝑙𝑠 :
𝑙𝑠 = 40 ∅ Pour : 𝐹𝑒𝐸400 ;
𝑙𝑠 = 50 ∅ Pour : 𝐹𝑒𝐸500 ;

III.2. Armatures transversales :


Les armatures transversales, en raison de l'absence de flambement, ne jouent plus que
le rôle de barres de montage, sauf si les armatures longitudinales comportent des
recouvrements, auquel cas il y aura lieu de renforcer les armatures transversales au
droit de ces recouvrements.
En outre, il n'est pas indispensable de réunir par des épingles, ou des étriers, les
armatures situées en dehors des angles.
III.2.1. Le diamètre :

Le diamètre des armatures transversales (∅𝑡 ) est déterminé en fonction des


armatures longitudinales (∅𝐿 ) :
ℎ 𝑏
- ∅𝑡 ≤ { ; ∅𝐿 ; } Possibilité de bétonnage correct.
35 10
∅𝐿
- Des ronds lisses ou des barres HA : ∅𝑡 ≥
3
∅𝐿
- Des fils tréfilés HA : ∅𝑡 ≥ ,
4
Avec ∅𝐿 : Diamètre des armatures longitudinales à maintenir

III.2.2. L'écartement :

L'écartement "Espacement" des armatures transversales (esp = St ), en dehors des


recouvrements, pourra être de l'ordre de grandeur de la plus petite dimension de la
section (𝑎). 𝑆𝑡 ≤ 𝑎, Avec : 𝑎 : Petit coté de la section du tirant.

Application :
Soit un tirant d'une section carrée (25×25)cm² sollicité par un effort de traction à l'E.L.U
Nu = 0,2 MN et à l'E.L.S : Ns = 0,15 MN. Les matériaux sont FeE400 et fc28 = 20 MPa. La
fissuration est préjudiciable.
- Calculez la section des armatures longitudinales ?

Solution
E.L.U :
𝑁𝑢 𝑓𝑒
𝐴𝑠𝑢 ≥ Avec: 𝜎𝑠𝑡 (10‰) =
𝜎𝑠𝑡 (10‰) 𝛾𝑠
400 Avec 0,2
𝜎𝑠𝑡 (10‰) = ⇒ 𝐴𝑠𝑢 ≥ = 5,75 𝑐𝑚2
1,15 347,83
𝐴𝑠𝑢 ≥ 5,75 𝑐𝑚2
E.L.S :
𝑁𝑠
𝐴𝑠𝑠𝑒𝑟 ≥
𝜎𝑠𝑡
2
La fissuration est préjudiciable donc : 𝜎𝑠𝑡 ≤ min ( 𝑓𝑒; 110√𝜂𝑓𝑡28 )
3
𝑓𝑡28 = 0,6 + 0,06 . 𝑓𝑐28 = 0,6 + 0,06 .20 = 1,8 𝑀𝑃𝑎
2
⇒ 𝜎𝑠𝑡 ≤ min ( 400 ; 110√1,6. 1,8)
3
⇒ 𝜎𝑠𝑡 = 186,67 𝑀𝑃𝑎
0,15
𝑑 ′ 𝑜𝑢 ∶ 𝐴𝑠𝑠𝑒𝑟 ≥ = 6,25 𝑐𝑚2
186,67
𝐴𝑠𝑠𝑒𝑟 ≥ 6,25 𝑐𝑚2
La section (Calculée) finale:
𝐴𝑠 = Max ( 𝐴𝑠𝑢 ; 𝐴𝑠𝑠𝑒𝑟 ) = Max (5,75 ; 6,25)cm2
𝐴𝑐𝑎𝑙
𝑠 = 6,25 𝑐𝑚2
Condition de non fragilité:
𝑓𝑡28 1,8
𝐴𝑠𝐵 ≥ 𝐵. = (25 𝑥25). = 2,81 𝑐𝑚2
𝑓𝑒 400
𝐴𝑠𝐵 ≥ 2,81 𝑐𝑚2 condition vérifiée

La section (Réelle) à retenir :


𝐴𝑅é𝑒𝑙
𝑠 = 8 T 10 = 6,28 𝑐𝑚2
𝐴𝑅é𝑒𝑙
𝑠 = 6,28 𝑐𝑚2