Vous êtes sur la page 1sur 5

Last Updated: Saturday, 20 May 2017, 13:04 GMT

Italie : information sur les permis italiens de résidence, dont la carte de


résidence permanente (carta di soggiorno); les droits et les obligations des
titulaires; information indiquant si les titulaires ont accès à la citoyenneté
italienne
Publisher Canada: Immigration and Refugee Board of Canada
Publication
23 April 2012
Date
Citation /
Document ITA104045.EF
Symbol
Related Italy: Italian residence permits, including the carta di soggiorno (permanent residence card);
Document(s) rights and obligations of holders; whether the holders have access to Italian citizenship
Canada: Immigration and Refugee Board of Canada, Italie : information sur les permis italiens
de résidence, dont la carte de résidence permanente (carta di soggiorno); les droits et les
Cite as obligations des titulaires; information indiquant si les titulaires ont accès à la citoyenneté
italienne, 23 April 2012, ITA104045.EF, available at:
http://www.refworld.org/docid/50b611855.html [accessed 21 May 2017]
This is not a UNHCR publication. UNHCR is not responsible for, nor does it necessarily
Disclaimer endorse, its content. Any views expressed are solely those of the author or publisher and do not
necessarily reflect those of UNHCR, the United Nations or its Member States.

1. Permis de résidence temporaire

Selon des sources du gouvernement de l'Italie, tous les ressortissants de pays qui ne font pas partie de l'Union
européenne (UE) et qui prévoient séjourner en Italie pour plus de trois mois doivent demander un permis de
résidence ou de séjour (permesso di soggiorno) dans les huit jours suivant leur entrée en Italie (Italie 12 juin
2008; ibid. 18 nov. 2011). Les titulaires de permis de résidence ont droit aux mêmes avantages que les
ressortissants, dont [traduction] « l'accès à l'éducation, à l'assistance médicale et à l'aide sociale », tant que le
permis est valide (Canada 9 mars 2012). Les permis de résidence permettent à leur titulaire, à moins que des
restrictions précises ne soient imposées, de voyager dans plusieurs pays européens sans contrainte pendant au
plus 90 jours dans une période de six mois (Italie 18 nov. 2011).

1.1 Description et types de permis temporaires

D'après le site Web du ministère des Affaires étrangères, les permis de résidence sont délivrés par la police
(questura) [ibid. 18 nov. 2011]. Le site Web de la police d'État italienne décrit le permis de résidence comme

[traduction]

une carte magnétique semblable à une carte de crédit, qui contient une micropuce et une bande magnétique
lisible à la machine dans laquelle sont stockés les renseignements personnels, la photographie et les empreintes
digitales du titulaire de la carte sous forme numérique (ibid. 29 mars 2010a).

Les types de permis de résidence suivants ont été énumérés par des sources des gouvernements du Canada et de
l'Italie :

 travail saisonnier (Canada 9 mars 2012; Italie s.d.a);


 travail autonome (ibid.; Canada 9 mars 2012);
 études (ibid.; Italie s.d.a);
 travail (ibid.), parrainé par un employeur (Canada 9 mars 2012);
 réunification familiale (ibid.; Italie s.d.a);
 traitement médical (ibid. s.d.b; Canada 9 mars 2012);
 statut de réfugié (ibid.; Italie s.d.a; ibid. s.d.b);
 protection humanitaire (ibid.; Canada 9 mars 2012);
 résidence facultative (ibid.; Italie s.d.a).

1.2 Obtention d'un permis de résidence

Selon le site Web de la police d'État italienne, pour obtenir un permis de résidence, le ressortissant d'un pays qui
ne fait pas partie de l'UE doit fournir les documents suivants :

 un formulaire de demande dûment rempli;


 l'original et une copie de son passeport valide ou d'un titre de voyage équivalent [traduction] « qui
comporte un visa d'entrée, au besoin »;
 quatre photographies de format passeport;
 un timbre fiscal électronique de 14,62 euros [19 $CAN (XE 20 mars 2012)] (Italie 12 juin 2008).

Le demandeur peut également devoir fournir des renseignements ou des documents supplémentaires comme
éléments de preuve à l'appui de la demande de permis précise (ibid.).

D'après le site Web, les demandes pour certains types de permis, comme ceux pour le statut de réfugié, le
traitement médical et les motifs d'ordre humanitaire (ibid. s.d.b), doivent être présentées au [traduction] « poste
de police central situé dans chaque province italienne » (ibid. 29 mars 2010a). Les demandes pour certains autres
types de permis de résidence, comme ceux liés au renouvellement du statut de réfugié, à l'emploi, à la
réunification familiale et aux études (ibid. s.d.a), peuvent cependant être présentées aux endroits suivants :

 municipalités compétentes (comuni) qui traitent les demandes de résidence;


 bureaux d'assistance (Patronati), qui donnent des conseils et de l'aide sociale aux travailleurs;
 bureau d'immigration (Sportello Unico per l'Immigrazione) à la préfecture (Prefettura) dans chaque
province italienne;
 bureau de poste (uffici postali), d'où les demandeurs peuvent obtenir la trousse contenant le formulaire de
demande (ibid. 29 mars 2010a).

2. Permis de résidence permanente

En plus des divers types de permis de résidence temporaire, des sources du gouvernement de l'Italie font état du
permis pour les résidents à long terme de la Commission européenne (CE) (ibid. s.d.a; ibid. s.d.b), anciennement
connu sous le nom de carta di soggiorno (carte de résidence permanente) (ibid. s.d.a; ibid. 29 mars 2010b).
Comme la carta di soggiorno qu'il a remplacée, le permis de résidence de la CE est un permis de résidence
permanente (ibid.). Il donne droit à son titulaire à l'aide sociale, aux soins de santé et aux prestations d'emploi du
gouvernement (ibid.).

2.1 Carta di soggiorno

Selon le site Web de la police d'État italienne, le permis de résidence à long terme de la CE remplace la carta di
soggiorno depuis le 8 janvier 2007 (ibid.). Un représentant de l'ambassade du Canada en Italie a cependant écrit
dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches que la carta di soggiorno et le permis de
résidence de la CE sont tous deux en circulation (Canada 28 mars 2012). Le représentant a ajouté que

[traduction]
toutes les carte di soggiorno délivrées avant l'entrée en vigueur du permis de résidence à long terme de la CE sont
valides et ne seront pas remplacées par le nouveau permis de la CE. De plus, les permis de la CE ne sont pas
délivrés dans chaque questura (poste de police). Certaines délivrent toujours la carta di soggiorno (ibid.).

Le représentant a expliqué que, même si la carta di soggiorno [traduction] « accorde la résidence permanente à
son titulaire », un résident permanent qui s'absente de l'Italie pendant 12 mois ou plus perdra son statut de
résident permanent, [traduction] « peu importe la période de validité indiquée sur la carta di soggiorno » (ibid. 9
mars 2012).

2.2 Obtention d'un permis de résidence à long terme de la CE

Les citoyens de l'UE n'ont pas besoin de demander le permis de résidence de la CE (Italie s.d.d, 8). Si les
ressortissants de l'UE veulent séjourner en Italie pour plus de trois mois, ils doivent s'inscrire au [traduction] «
anagrafe local (registre de la population du lieu de résidence) » et fournir une preuve documentaire selon
laquelle ils travaillent ou étudient au pays (ibid. 31 juill. 2008).

Les étrangers, ainsi que les [version française du ministère de l'Intérieur] « membre[s] étranger[s] de la famille
d'un citoyen italien ou d'un citoyen [de l'] UE » (ibid. s.d.d, 8), peuvent demander le permis de résidence à long
terme de la CE après cinq ans de résidence continue en Italie (ibid. 29 mars 2010b). La demande peut être
présentée à un bureau de poste, au bureau municipal désigné, ou à tout autre bureau autorisé, dont la liste figure
sur le site Web de la police d'État (ibid.). La demande doit comprendre :

 une copie d'un passeport valide ou d'un titre de voyage équivalent;


 une copie du relevé d'impôt [du demandeur] […];
 le casier judiciaire et les accusations en instance;
 une preuve de logement convenable, si la demande présentée comprend des membres de la famille;
 des copies de bordereaux de paie pour l'année en cours;
 une attestation de résidence et familiale;
 un reçu postal pour le paiement du permis de résidence électronique (27,50 euros) [36 $CAN (XE 27
mars 2012)];
 un timbre fiscal électronique de 14,62 euros [19 $CAN (ibid. 20 mars 2012)] (Italie 29 mars 2010b).

D'après un communiqué de presse publié par le ministère de l'Intérieur, depuis le 9 décembre 2010, les
demandeurs d'un permis de résidence de la CE doivent passer un examen d'italien (ibid. 12 janv. 2011).

2.2.1 Motifs d'exclusion ou de refus de la demande

Selon le site Web de la police d'État, le demandeur ne peut pas obtenir un permis de résidence à long terme de la
CE pour les motifs suivants :

 études ou formation professionnelle et recherche scientifique;


 protection temporaire ou autres motifs d'ordre humanitaire;
 asile ou demande d'asile en instance;
 si [le demandeur est] titulaire d'un permis de résidence à court terme;
 si [le demandeur est] titulaire [d'un] passeport diplomatique, officiel et de service ou [d'un] laissez-passer
délivré par des organismes internationaux à caractère universel (ibid. 29 mars 2010b).

Il est aussi écrit dans le site Web que le permis de résidence à long terme de la CE ne sera pas délivré à [version
française du site Web] « tout étranger dont la présence constitue une menace pour l'ordre public [et] la sécurité
nationale » (ibid.). De plus, le permis peut être révoqué dans les cas suivants :

 il a été obtenu de manière frauduleuse;


 l'État a pris une mesure d'expulsion contre le demandeur;
 le demandeur ne répond plus aux exigences du permis;
 le demandeur a été absent du territoire de l'UE pendant 12 mois consécutifs;
 le demandeur a [version française du site Web] « obtenu une carte de résident [à long terme de la CE]
dans un autre État membre de l'[UE] »;
 le demandeur a été absent de l'Italie pendant plus de six ans (ibid.).

3. Citoyenneté

Le représentant de l'ambassade du Canada a déclaré que [traduction] « après 10 ans de résidence continue, s'ils
n'ont aucun casier judiciaire et qu'ils occupent un emploi rémunérateur », les résidents peuvent présenter une
demande de citoyenneté (Canada 9 mars 2012). De même, d'après le site Web de l'ambassade d'Italie à Ottawa,
un étranger peut obtenir la citoyenneté italienne par naturalisation s'il répond aux exigences, notamment :

 10 ans de résidence légale;


 un revenu suffisant;
 l'absence de casier judiciaire;
 la renonciation à la citoyenneté initiale (le cas échéant) (Italie s.d.c).

La période de résidence permanente avant la demande de citoyenneté peut varier selon le fait que le demandeur
est un ressortissant de l'UE ou a des ancêtres italiens (Canada 9 mars 2012; Italie s.d.c). Selon le site Web de
l'ambassade d'Italie à Ottawa, elle peut être raccourcie à cinq ans pour les personnes déplacées ou les réfugiés, à
quatre ans pour les citoyens de l'UE et à trois ans pour les descendants d'anciens citoyens italiens de naissance
(ibid.). En outre, un étranger marié à un citoyen italien peut obtenir la citoyenneté italienne s'il a légalement
résidé en Italie pendant au moins six mois après le mariage ou après trois ans de mariage s'il a habité à l'étranger
(ibid.).

La demande de citoyenneté et les documents justificatifs doivent être présentés au poste de police (Canada 9
mars 2012) ou à la préfecture de la province de résidence (Italie s.d.c). Le délai de traitement peut atteindre 730
jours sur réception de la demande dûment remplie (Canada 9 mars 2012).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources
qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais
fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une
demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande
d'information.

Références

Canada. 28 mars 2012. Ambassade du Canada en Italie. Communication écrite envoyée à la Direction des
recherches par un représentant.

_____. 9 mars 2012. Ambassade du Canada en Italie. Communication écrite envoyée à la Direction des
recherches par un représentant.

Italie. 18 novembre 2011. Ministry of Foreign Affairs. « Sojourn ». [Date de consultation : 27 mars 2012]

_____. 12 janvier 2011. Ministero dell'Interno. « Italian Language Test: The Online Application System ». [Date
de consultation : 27 mars 2012]

_____. 29 mars 2010a. Polizia di Stato. « How and Where a Foreign National Can Obtain a Residence Permit in
Italy ». [Date de consultation : 27 mars 2012]
_____. 29 mars 2010b. Polizia di Stato. « EC Residence Permit for Long-Term Residents ». [Date de
consultation : 20 mars 2012]

_____. 31 juillet 2008. Polizia di Stato. « European Union Citizens ». [Date de consultation : 17 avr. 2012]

_____. 12 juin 2008. Polizia di Stato. « Residence Permit ». [Date de consultation : 6 mars 2012]

_____. S.d.a. Polizia di Stato. « Types of Residence Permits ». [Date de consultation : 29 mars 2012]

_____. S.d.b. Polizia di Stato. « Types of Residence Permits Which Must Be Applied for at the Local Questura ».
[Date de consultation : 29 mars 2012]

_____. S.d.c. Ambassade d'Italie à Ottawa. « Citizenship ». [Date de consultation : 6 mars 2012]

_____. S.d.d. Ministero dell'Interno. Staying in Italy Legally. [Date de consultation : 17 avr. 2012]

XE. 20 mars 2012. « Currency Converter Widget ». [Date de consultation : 20 mars 2012]

XE. 27 mars 2012. « Currency Converter Widget ». [Date de consultation : 27 mars 2012]

Autres sources consultées

Sources orales : Des représentants de l'ambassade d'Italie à Ottawa n'ont pas pu fournir de renseignements dans
les délais voulus.

Sites Internet, y compris : AlertNet, Amnesty International, Factiva, Freedom House, Human Rights Watch,
International Crisis Group, Migration Policy Group, Minority Rights Group International, Nations Unies —
ReliefWeb, Radio Free Europe/Radio Liberty.

Copyright notice: This document is published with the permission of the copyright holder and producer
Immigration and Refugee Board of Canada (IRB). The original version of this document may be found on the
offical website of the IRB at http://www.irb-cisr.gc.ca/en/. Documents earlier than 2003 may be found only on
Refworld.