Vous êtes sur la page 1sur 3

•G

70


Exercice 35 Réévaluation libre
Les Carrés du dcg 10 – Exercices de comptabilité approfondie

La société REVAL a décidé au 31/12/N de procéder à une réévaluation libre de ses immobilisations.

Valeur d’utilité
Immobilisations Date d’achat Prix d’achat HT Amortissement
au 31/12/N
Marque 01/09/N–3 20 000 30 000
Terrain 01/01/N–4 200 000 250 000
Construction 01/01/N–4 500 000 Linéaire sur 20 ans 900 000

1. Rappeler les principes de la réévaluation libre. Quels sont les principes comptables affectés

42
79
par la réévaluation ?

27
90
2. Calculer l’écart de réévaluation et comptabiliser l’écriture de réévaluation.

: 14
28.
72
3. Comptabiliser les écritures d’amortissement au 31/12/N+1.

7.
. 17
4. Indiquer les différentes modalités de transfert de l’écart de réévaluation. L’exercice est béné-

60
1
8:
ficiaire et la société a décidé de transférer en réserves distribuables l’écart de réévaluation

09
36
Comptabiliser les écritures au 31/12/N+1.

88
8
6:
60
5. Comptabiliser les écritures nécessaires sachant que l’ensemble immobilier est cédé le 01/07/N+2

73
55
pour 1000 000 € HT. La vente est soumise à TVA (taux de TVA = 20 %).

21
a:
gi
lo
no
ch
Te
C orrigé

s

de
e
br
Li
ité

1 ♦ Principes
rs
ve
ni
:U

Les immobilisations incorporelles ne peuvent pas faire l’objet d’une réévaluation libre. Lorsque la réévaluation libre est
m
co
x.

engagée, elle doit concerner l’ensemble des immobilisations corporelles et financières.


r vo
la
o
ch

La réévaluation libre va à l’encontre du principe des coûts historiques, qui consiste à figer les coûts d’entrée de façon
.s
al

définitive, et du principe de non-compensation puisque l’écart de réévaluation est la somme des variations de valeurs
n
io
at
rn

de l’ensemble des immobilisations corporelles et financières réévaluées.


te
in

2 ♦ Calcul et comptabilisation de l’écart de réévaluation


Il est interdit de réévaluer les immobilisations incorporelles. La marque ne peut donc pas faire l’objet d’une réévaluation.

Éléments Valeur d’utilité VNC E


Terrain 250 000 200 000 50 000
Construction 900 000 [500 000 – (500 000 / 20) × 5] = 375 000 525 000
Total 575 000
211 Terrains
Thème 7 ♦ Les cas spécifiques d’immobilisations

31/12/N
50 000
•G
71

213 Constructions 525 000


1052 Écart de réévaluation libre 575 000
Écart de réévaluation de l’ensemble immobilier

3 ♦ Comptabilisation des amortissements à la clôture N+1


31/12/N+1
6811 Dotations aux amortissements sur immobilisations incorporelles et corporelles 60 000
2813 Amortissements de la construction 60 000

42
Annuité comptable

79
27
90
14
Durée résiduelle = 20 – 5 = 15 ans : DAP = 900 000 / 15 = 60 000

:
28.
72
7.
. 17
60
4 ♦ Transfert de l’écart de réévaluation

1
8:
09
36
–  L’écart de réévaluation peut être incorporé tout ou partie au capital.

88
8
6:
– Une fraction de l’écart de réévaluation peut être transférée à une réserve distribuable à condition que l’exercice

60
73
soit bénéficiaire. Le montant est transféré à hauteur du supplément d’amortissement, égal à la différence entre

55
21
a:
l’amortissement après réévaluation et l’amortissement avant réévaluation. L’impact négatif de la réévaluation sur les

gi
lo
no
dividendes futurs s’annule grâce au transfert de l’écart.

ch
Te
En cas de pertes, l’écart de réévaluation ne peut pas compenser les pertes sauf s’il a été préalablement incorporé au

s

de
capital.
e
br
Li

L’écart de réévaluation est distribuable uniquement s’il a été transféré à un compte de réserves distribuables.
ité
rs
ve
ni
:U

Amortissement Amortissement Supplément


m
co

après réévaluation avant réévaluation d’amortissement


x.
r vo

500 000 / 20 = 25 000
la

60 000 35 000
o
ch
.s
al
n
io
at

31/12/N+1
rn
te
in

1052 Écart de réévaluation libre 35 000


1068 Autres réserves 35 000
Écart de réévaluation transféré

Si ce transfert est réalisé pendant 15 ans, le total transféré (35 000 × 15 = 525 000) correspond à l’écart de réévaluation
de la construction.

5 ♦ Comptabilisation des écritures relatives à la cession


Cumul d’amortissement = (500 000 / 20) × 5 + (900 000 / 15) + (900 000 / 15) × 6 / 12 = 215 000
VNC de la construction = (500 000 + 525 000) – 215 000 = 1 025 000 – 215 000 = 810 000
VNC du terrain = 200 000 + 50 000 = 250 000
VNC totale = 810 000 + 250 000 = 1 060 000
•G
72 Les Carrés du dcg 10

01/07/N+2
– Exercices de comptabilité approfondie

462 Créances sur cessions d’immobilisations 1 200 000


775 Produits des cessions d’éléments d’actifs 1 000 000
44571 TVA collectée 200 000
Constatation de la cession
31/12/N+2
675 Valeurs comptables des éléments d’actifs cédés 1 060 000
2813 Amortissements des constructions 215 000
211 Terrains 250 000
213 Constructions 1 025 000
Sortie de l’ensemble immobilier

42
31/12/N+2

79
27
6811 Dotations aux amortissements sur immobilisations incorporelles et corporelles 30 000

90
14
2813 Amortissements des constructions 30 000

:
28.
72
Annuité comptable (900 000 / 15) × 6 / 12

7.
. 17
31/12/N+2

60
1
1052 Écart de réévaluation libre 540 000

8:
09
36
1068 Autres réserves 540 000

88
8
6:
Pour solde de l’écart de réévaluation (575 000 – 35 000)

60
73
55
21
a:
gi
lo
no
Biens
Exercice 36 sinistrés

ch
Te
s

de
Victime d’un incendie le 01/07/N, la société DETRUI a constaté les dommages suivants :
e
br
Li
– un entrepôt acquis pour 900 000 € HT le 01/01/N–5, amortissable en linéaire sur 20 ans ;
ité
rs
ve

– une machine A acquise pour 100 000 € HT le 01/01/N–4, amortissable en linéaire sur 10 ans ;
ni
:U
m

– un matériel B acquis le 01/01/N–2 pour 25 000 € HT, amortissable en linéaire sur 5 ans ;
co
x.
vo

– des matières premières estimées à 17 000 €.


r
la
o
ch
.s

Seul le matériel B pourra encore servir après une réparation d’une valeur de 400 € HT. Il existait au 31/12/N–1 une
al
n
io

dépréciation de 2 000 € sur la machine A. La compagnie d’assurance a versé le 01/09/N des indemnités, respecti-
at
rn
te

vement de 797 500 € pour l’entrepôt et la machine A, 200 € pour la réparation du matériel B et 8 000 € pour les
in

matières premières. Le taux d’IS est de 33,1/3 %. Le taux de TVA est de 20 %.
Comptabiliser les écritures nécessaires en N.

C orrigé

Comptabilisation des écritures en N


VNC de l’entrepôt = 900 000 – [(900 000 / 20) × 6 / 12 + (900 000 / 20) × 5) = 900 000 – 247 500 = 652 500
VNC de la machine A = 100 000 – [(100 000 / 10) × 6 / 12 + (100 000 / 5) × 4) = 100 000 – 45 000 = 55 000
+/- Value = 797 500 – (652 500 + 55 000) = 90 000
Provision pour IS = 33,1/3 % (90 000) = 30 000