Vous êtes sur la page 1sur 11
FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES SETTAT LST : Protection de l’environnement Compte- rendu de la

FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES

SETTAT

LST : Protection de l’environnement

ET TECHNIQUES SETTAT LST : Protection de l’environnement Compte- rendu de la visite de la station

Compte-rendu de la visite de la station d’Epuration SETTAT

(Lagunage naturel)

de la station d’ Epuration SETTAT (Lagunage naturel) Date de la sortie : 27-11-2017 Présenté par

Date de la sortie : 27-11-2017

Présenté par : IBRAHIMI AMINE

2017/2018

Encadré par : Mme. Aababou

Nous avons été accueillis et guidé par le responsable de la STEP pour la visite de l’ensemble de L’installation de la station. Ainsi une présentation globale sur le fonctionnement de la station et les avantages d’une STEP par lagunage.

Il nous a conduit le long de la plateforme pédagogique aux endroits stratégiques de la station ( pré-traitement, traitement primaire, traitement secondaire)

- Présentation de la STEP

La STEP de la ville de Settat, est une station d’épuration des eaux usées domestiques par lagunage . Le réseau d’assainissement adapté est un système séparatif, qui consistent à la collecte séparément les eaux usées et les eaux pluviales dans Deux réseaux distincts.

usées et les eaux pluviales dans Deux réseaux distincts. Figure 1 : Schéma du réseau séparatifs

Figure 1 : Schéma du réseau séparatifs

Avantage et inconvénients du système séparatifs

Deux réseaux distincts. Figure 1 : Schéma du réseau séparatifs  Avantage et inconvénients du système

Le Réseaux d’assainissement contient deux déversoirs d’orage, ce sont des ouvrages utilisés sur le réseau d'évacuation des eaux des agglomérations. Ils tirent leur nom (déversoir) du nom de la structure de « trop-plein » construite en amont des moulins à eau. Ils permettent de rejeter une partie des effluents dans le milieu naturel ou dans un bassin de rétention, sans passer par la station d'épuration.

de rétention, sans passer par la station d'épuration. I.1) Données Relatif à la STEP  Date

I.1) Données Relatif à la STEP

station d'épuration. I.1) Données Relatif à la STEP  Date de mise en service : avril

Date de mise en service : avril 2006.

Superficie total du terrain : 80 ha

Superficie utile : 45 ha

Distance de la STEP / centre-ville : 8 km

Exutoire : Oued Boumousa à 500 m de la STEP .

Maitre d’ouvrage : RADEEC (Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de la Chaouia)

Gout global du projet : 80 millions de DH.

Type de Traitement : Lagunage naturelle.

I.2) Dimensionnement de la STEP

Horizon de dimensionnement : 2018.

Population projeté Pn = 175000 EH.

Débit moyenne à l’entrée de la STEP : Q=13500m3/j.

Débit de pointe horaire à l’entrée de la STEP : Q= 850 m3/h.

I.3) Composant de la STEP

Système de prétraitement :

Bassin de tranquillisation + 2 Dégrilleurs automatiques inclinés à 45°+ ouvrage venturi + 2 canaux de dessablage + Déshuileurs.

Le dégrillage : premier poste de traitement, permet de séparer et d’évacuer les matières volumineuses transportées par l’eau Usées (branches d’arbre, bouteilles,…etc.), qui pourraient nuire à l’efficacité des traitements suivants ou du moins en compliquer le fonctionnement (boucher la tuyauterie ou briser les pompes)

Dans la majorité des cas, le dégrillage est précédé par une grille grossière installée dans la structure de la prise d’eau pour protéger la conduite contre le colmatage.

d’eau pour protéger la conduite contre le colmatage.  Tube de venturi : Un tube de

Tube de venturi :

Un tube de Venturi est un organe déprimogène prenant la forme d'un tube comportant un rétrécissement, qu'on utilise pour mesurer le débit d'un fluide. Ainsi l’augmentation de la vitesse.

un rétrécissement, qu'on utilise pour mesurer le débit d'un fluide. Ainsi l’augmentation de la vitesse.

2 Canaux de Dessablage.

Se fait dans un ouvrage allongé dans lequel la vitesse de l’eau est faible, ce qui permet de récupérer le sable. Le dessablage a pour but d’extraire des eaux brutes les graviers, sables et particules minérales plus ou moins fines, ainsi que les filasses de façon à éviter les dépôts dans les canaux et conduits, à protéger les pompes et autres appareils contre l’abrasion.

les pompes et autres appareils contre l’abrasion.  Traitement Primaire. Le traitement primaire a pour

Traitement Primaire.

Le traitement primaire a pour objectif de séparer les matières en suspension non retenu par le prétraitement, il s’agit d’un ouvrage dans laquelle on fait une décantation, c’est un traitement physique, c’est-à-dire une simple décantation.

On laisse décanter les eaux dans des ouvrages appelée décanteur, ils peuvent avoir différentes forme : Rectangulaire, Circulaire, Cylindrique, Conique … etc. le processus de la décantation est basé sur la pesanteur chaque particule est soumis à son poids (P=mg) est au différente force de frottement dans l’eau. Dans certains cas le traitement primaire comme on vient de décrire s’avère insuffisante, on est obligé d’ajouté des réactifs de coagulation ou de floculation.

Traitement secondaire.

Il s’agit d’un traitement biologique, a pour but d’éliminer la pollution dissoute on fait appel aux bactéries contenu dans les eaux usées. On leur prépare des conditions favorables essentiellement de l’oxygène pour quelle dégrade cette pollution.

Pour la STEP de la ville de SETTAT est une station de traitement par lagunage.

Le lagunage : est une technique naturelle d’épuration des eaux usées. Est un procédés de traitement de type extensif à culture libre, une station d’épuration par lagunage naturel est constitué par une succession des bassins de différentes formes (surface, profondeur …).

II) Principe de fonctionnement de la STEP :

Les étapes de Lagunages :

a) Bassin Anaérobie.

Il s’agit du bassin de dimension profond de 2 m à 4m et de temps de rétention relativement faible de 1 à 7 jours dans laquelle on a absence d’oxygène, ceci est renforcer par la formulation d’une couche de graisse à la surface «croute », dans ces bassins la pollution est dégradés par des bactérie anaérobie qu’il transforme en gaz CH 4, H 2 S , CO 2.

Constituent aussi un décanteur primaire dans laquelle vont se disposer les MES et aussi la charge parasitaire (œuf d’Helminthe, Ténia,…).

Step à 6 lagunes anaérobie 50m*50m, profondeur de 3m+digue 0.5m

la charge parasitaire (œuf d’Helminthe, Ténia,…). Step à 6 lagunes anaérobie 50m*50m, profondeur de 3m+digue 0.5m

b) Bassin facultatif :

Ce sont de grand bassin qu’ils sont anaérobie en profondeur de et aérobie sur une grande partie de la hauteur d’eau. La partie aérobie est importante pendant le jour est la partie anaérobie est important pendant la nuit, Ceci créer une zone intermédiaire entre partie aérobie est anaérobie, cette zone favorise l’aérobie en jour est l’anaérobie en nuit.

Un bassin facultatif est moins profond (1m à 2,5 m) qu'un bassin anaérobie et avoir un temps de rétention entre 5 à 30 jours. Les organismes aérobies et anaérobies travaillent ensemble pour atteindre des réductions de DBO jusqu'à 75%.

STEP à 3 lagunes facultatives de 380m*130m chacune, profondeur de 1.5m

+digue 0.5m

réductions de DBO jusqu'à 75%. STEP à 3 lagunes facultatives de 380m*130m chacune, profondeur de 1.5m

c) Bassin de maturation.

Ce sont des bassins avec une profondeur réduit qui vient en fin de traitement est joue le rôle de décontaminant (l’élimination des germes pathogène).

Il est le moins profond des bassins, habituellement construit avec une profondeur entre 0.5 et 1.5m pour s'assurer que la lumière du soleil pénètre sur toute la profondeur pour favoriser la photosynthèse. Ce type de bassin est efficace pour éliminer la plupart des pathogène, de l'azote et du phosphore.

STEP à 3 lagunes de maturation de 380m*130m chacune, profondeur de 1.2m

des pathogène, de l'azote et du phosphore. STEP à 3 lagunes de maturation de 380m*130m chacune,
des pathogène, de l'azote et du phosphore. STEP à 3 lagunes de maturation de 380m*130m chacune,

d) Traitement des boues.

Toutes filières de traitement des eaux usées produits une eau épurée et des boues le grand problème des boues cest quil contient beaucoup deau « il se présent sous forme liquide et avec une forte charge organique hautement fermentescible, le traitement des boues passe par trois étapes : 1) la stabilisation.

2) la réduction de la teneur en eau.

3) hygiénistaion.

La step à 10 lits de séchage de 40m*5m chacun a 0.5m de profondeur

à 10 lits de séchage de 40m*5m chacun a 0.5m de profondeur  Valorisation des eaux

Valorisation des eaux Usées épurées

Les eaux usées ainsi traitées serviront à l’irrigation de quelque 300 hectares dans les environs de la ville de Settat.

Agent de sécurité : 2 agents.

Agent dexploitation : 1 agent.

Source dénergie : Electricité réseau

Moyens et matériels mis en œuvre : Débitmètre + échantillonneur automatique( au besoin) + duper + gants+ binettes+ pioches + pelles + brouets + sac en plastique + benne + bouée + cordes

III) Avantage et Inconvénients de la step de Settat

a) Les avanages :

Excellente élimination de la pollution microbiologique.

Faibles coûts d'investissement et de fonctionnement.

Très bonne intégration paysagère.

Contribue au développement et à la diversification de la flore locale, ainsi qu'à la protection de la faune.

Haute réduction des germes pathogène.

Absence des mauvaises odeurs

Réutilisation des eaux épurées pour irriguer 300 ha

b) Les Inconvénients :

Grande emprise foncière

Contraintes possibles s'il y a la nécessité d'imperméabiliser le sol.

Variation saisonnière de la qualité de l’eau.

Une élimination de l’azote et de phosphore incomplète.

Des difficultés d’extraction des boues.

Mauvaise construction du talus des bassins

Les canaux demi circulaires non protéger par des grilles apporte des déchets vers le répartiteur ce qui provoque un colmatage des répartiteurs et une mauvaise répartition de débits au niveau des bassins.


ce qui provoque un colmatage des répartiteurs et une mauvaise répartition de débits au niveau des
ce qui provoque un colmatage des répartiteurs et une mauvaise répartition de débits au niveau des
ce qui provoque un colmatage des répartiteurs et une mauvaise répartition de débits au niveau des