Vous êtes sur la page 1sur 25

GESTION DU CYCLE DE VIE

DES INFRASTRUCTURES
PORTUAIRES

ODEP / DEPJ 04-05/12/2003


PLAN DE PRESENTATION

PARTIE 1 : DEFINITION ET PRINCIPES


GENERAUX DE LA GCV

PARTIE 2 : INTRODUCTION DU
SYSTEME GCV AU PORT DE JORF
LASFAR
DEFINITION
Le système GCV est un concept qui a pour
objectif d’obtenir une solution optimale au
niveau des coûts, lors de la conception, la
construction, l’exploitation et la maintenance
des ouvrages portuaires, et ce, tout au long
de leur vie utile. L’approche prend en compte
aussi bien les considérations fonctionnelle et
économiques, que les aspects
d’environnement et de sécurité.

PIANC WORKGROUP 42
PRINCIPE DE LA GCV
INFRASTRUCTURES
PORTUAIRES

GESTION DU CYCLE DE VIE

ETAPES
ASPECTS
•Planification et conception
•Financier
•Fabrication et construction
•Technique
•Exploitation et gestion

•Enlèvement •Sécurité
ETAPES DU CYCLE DE VIE
Planification et conception :
Décisions de génie civil critiques sont prises

Fabrication et construction:
Conditions du site affectent le processus .
Exploitation :
Détériorations et dommages

Enlèvement ou transfert :
Décisions à prendre quant à l’augmentation
de la durée de vie de l’ouvrage ou bien à son
enlèvement.
ASPECT FINANCIER
 Évaluation du coût du projet :
capital/coût entretiens futurs

 Choix du type d’ouvrage et des matériaux

 Coûts dus à la mise hors service de l’ouvrage

 Coût des inspections et des réparations

 Enlèvement ou transfert de l’ouvrage


ASPECT TECHNIQUE
 Calcul de la durée de vie de l’ouvrage

 L’incorporation de systèmes de protection

 Dispositifs constructifs pour faciliter l’entretien

 Méthodes de réparation et de consolidation

 Adaptabilité à une modification d’affectation ou à


une extension future
ASPECT SECURITE
 Risques de dommages humains ou matériels
résultant d’un effondrement partiel ou total de
l’ouvrage.

 Conditions d’accostage difficiles dues à la


cavitation, l’érosion et la corrosion des murs de
quais.

 Risques d’effondrement des ouvrages de


protection

 Impact sur l’environnement du aux risques


d’effondrement d’ouvrages.
PROCESSUS CYCLIQUE DE LA GCV
Inspection
régulière

Analyse
Entretien
réparation BASE DE action Pas d’action
DONNEES
Rapport

Inspection
spéciale
Étude
action
Et
Prise de décision
Pas d’action
BASE DE DONNEES
 Données principales sur le port
 Données sur l’environnement : météo,
hydrographiques,hydrauliques,sismiques,
géotechniques.
 Données sur chaque type d’ouvrage pris
individuellement: type, calcul de structures,
données sur la construction, matériaux utilisés.
 Paramètres d’exploitation.
 Données financières.
 Données relatives à la maintenance.
 Données relatives à la démolition.
INSPECTIONS
Inspections périodiques : servent pour
Informer sur l’état des ouvrages concernés.
Identifier les entretiens et les réparations à
effectuer au cours de la vie de l’ouvrage.

Inspections spéciales:sont effectuées


 après observation de défauts inattendus au
cours des inspections périodiques.
pour évaluer l’impact d’évènements non prévus
ou soudains tels que les surcharges,
collisions,les incendies…
Après chaque réparation spéciale.
STRATEGIE D’ENTRETIEN
Les trois types de stratégies d’entretien:

 Stratégie de rupture : surveillance et réparations


limitées qu’aux dommages observables et localisés.

 Stratégie d’inspection : inspection régulière de


l’ouvrage afin d’identifié tout dommage dès son
apparition et de limiter l’ampleur à l’aide d’entretien et de
réparation.

 Stratégie de prévention: protection et/ou réparation


préventives de l’ouvrage et des équipements afin d’éviter
tout dommage futur.
PARTIE 2

MISE EN PLACE DU SYSTEME


GESTION DU CYCLE DE VIE
DES INFRASTRUCTURES
AU PORT DE JORF LASFAR
L’INTRODUCTION DE LA GCV
EN TROIS ETAPES

ETAPE 1 : opportunité de l’introduction de


la GCV au port de Jorf Lasfar.

ETAPE 2 :lancement du processus


progressif

ETAPE 3 : lancement du processus


cyclique
POURQUOI SE LANCER DANS CE PROJET ?

Enregistrer les données pertinentes permettant


d’améliorer la conception et les méthodes de
construction et de réduire les coûts.

Mettre en œuvre un régime d’entretien


préventif.

Réparer les installations détruites


structurellement ou en danger de destruction.
POURQUOI SE LANCER DANS CE PROJET ?

Choisir une méthode adéquate de réparation


ou de consolidation en vue de minimiser les
coûts de réparation

Minimiser les risques pour le personnel, le


trafic et l’environnement.

Réduire le risque de fermeture du port.

Optimiser les budgets alloués à l’entretien.


ETAPE 2 : PROCESSUS
PROGRESSIF
On procédera à :
 La planification et la conception de la GCV globale

 Au choix des sites et des ouvrages pour lancer le


système

 Mettre en place une équipe temporaire

 Élaborer et concevoir la base de données

un manuel d’inspection et d’entretien des


 Élaborer
ouvrages.
ETUDE DE CAS:

QUAIS DU PORT DE JORF


LASFAR
GCV GLOBALE
1. Quais
2. Terre-pleins de stockage
3. Poste RO-RO
4. Ouvrages de protection
5. Dragages
6. Hangars et bâtiments
7. Pont
8. Voies de circulation, les accès et les
clôtures
9. Réseaux d’électricité
10. Réseaux d’eau et d’assainissement
GCV QUAI
Zone de mise à poste
Parement du quai
Poutre de couronnement
Réservations au niveau de la poutre de
couronnement
Longrines
Défenses de quai
bollards
BASE DE DONNEES
Localisation de l’ouvrage sur la carte
(SIG)
Caractéristiques du quai
Affectation du quai, type de navire
Capacité de charge sur le quai
Liste des plans
Historique des inspections, entretiens et
modifications structurales après
construction
INSPECTIONS

Inspection générale de l’ouvrage


Inspection détaillée
Sondages carottés
Tests en laboratoire des matériaux
Levés topographiques
Levés bathymétriques
INSPECTIONS
CREATION
BASE DE DONNEES
EVALUATION
TECHNIQUE

Rapport complet contenant


une liste de mesures
SYNTHESE d’entretien nécessaires dans les
5 ans.

PHASE
OPERATIONNELLE
SIMULATION
SIG

Base Données