Vous êtes sur la page 1sur 24

vendredi 6 janvier 2017 — Quotidien n° 40690 — 1,80 €

France économie Initiatives&solidarité


Les enfants Grippe aviaire, l’abattage « Facile à lire », un concept
du djihad inquiètent de canards a démarré pour combattre l’illettrisme
les autorités P. 6-7 dans l’Ouest P. 12-13 P. 22-23

éditorial

Faut-il réformer
Dominique Greiner

Les héritiers

l’héritage ? et les autres

R
éformer en profondeur la
fiscalité des successions
et des donations pour évi-
ter l’apparition d’une « société à
deux vitesses » : telle est la préco-
nisation de France Stratégie dans
une note rendue publique hier.
Le constat de départ est que le
système actuel de droits de mu-
tation à titre gratuit mis en place
en 1901 n’est plus efficace pour li-
miter la concentration des patri-
moines aux âges les plus élevés
ni pour atténuer, à l’intérieur des
générations, les inégalités entre
les héritiers et les non-héritiers.
Le sujet de la transmission est
particulièrement sensible, cha-
cun pouvant estimer que c’est
134e année-ISSN/0242-6056. – Imprimé en France – Belgique : 1,90 € ; Canada : 5,60 $ ;
Espagne : 2,30 € ; Grèce : 2,30 €; Italie : 2,60 € ; Luxembourg : 1,90 € ; Maroc : 27 MAD ;

un droit fondamental que de


pouvoir transmettre à ses héri-
Portugal (Cont. ) : 2,30 € ; Suisse : 3,5 CHF ; Zone CFA : 1 800 CFA ; DOM : 2,50 €

tiers le fruit de son travail et de


son épargne. Sans remettre en
cause le droit de propriété, nos
sociétés se sont pourtant dotées
d’instruments pour limiter la
transmission des rentes d’une
génération à l’autre. Les motifs
relèvent autant de l’efficacité
économique que de l’éthique :
dans une société d’héritiers, les
rentiers l’emportent sur les créa-
teurs au détriment de la dyna-
mique sociale, affaiblissant du
Annonces légales p. 14

même coup les valeurs de travail


et de mérite.
Les propositions de France
Stratégie ne remettent pas en
cause le principe de l’héritage.
Au contraire, elles visent à favo-
riser des transmissions plus pré-
coces pour compenser l’augmen-
tation de l’espérance de vie. Elles
veulent aussi contenir l’écart
entre les héritiers et les autres,
sachant que les facilités écono-
miques dont disposent les pre-
miers leur permettent d’accéder
plus aisément à des avantages
dont on peut estimer qu’ils ne
Un rapport préconise de bouleverser devraient pas être liés à la for-
tune : l’accès à un enseignement
la fiscalité des successions, un sujet que poussent haut de gamme, à un système de
soins de meilleure qualité ou aux
certains candidats à la présidentielle P. 2 à 4 postes de responsabilité… L’en-
jeu d’une réforme de la fiscalité
des successions est donc majeur
Emmanuel Pierrot/VU et déborde le seul cadre familial.
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

2 ÉvÉnement
Le patrimoine Pour éviter Certains candidats,
des Français, soit la constitution à droite comme
10 000 milliards d’une « société à gauche, proposent
d’euros, s’est d’héritiers », des aménagements,
beaucoup étoffé un rapport préconise mais la question
mais s’est aussi de bouleverser de l’héritage est encore
davantage la fiscalité peu présente dans
concentré. des successions. le débat présidentiel.

Comment éviter
« une société
d’héritiers »
teur de la note. La part des héri- phique, avertit France Stratégie.
tLa concentration tages dans le revenu des ménages D’abord, parce que la masse des
du patrimoine a en effet pris un poids considé- sommes transmises va fortement
et l’accroissement de l’âge rable. En 1980, environ 60 mil- augmenter lorsque viendra le
des héritiers appellent liards d’euros avaient ainsi changé
un changement des règles de main et de génération. En 2015, La tendance
fiscales des successions, la somme a atteint 250 milliards.
estime France Stratégie. C’est quasiment 20 % du total du naturelle pourrait
revenu perçu par les ménages du- aboutir à une
C’est une question à plus de rant cette année-là. Et cette pro-
10 000 milliards d’euros – le mon- portion pourrait encore grimper et société où les seniors
tant du patrimoine des Français. dépasser 30 % dans vingt ans. disposant
Depuis des décennies, porté par Si l’héritage pèse d’un poids
l’envolée de l’immobilier mais économique croissant, il produit d’un fort patrimoine
aussi des placements financiers, aussi des effets sociaux puissants. le légueront à leur
le patrimoine des ménages aug- Les 10 % des Français les mieux
mente bien plus vite que leurs re- lotis concentrent à eux seuls près décès au profit…
venus. Alors que la démographie de la moitié de la richesse totale. d’autres seniors.
tend à accentuer encore ces phé- Avec une telle répartition, « les
nomènes, une note publiée hier héritages confortent les inégalités
par France Stratégie, l’organisme existantes » au fil des générations.
de réflexion rattaché à Matignon, « L’héritage joue un rôle croissant temps de la succession de la gé-
appelle donc à revoir les règles de dans la détermination du niveau nération des « baby-boomers », à En 1986, le patrimoine moyen Avec comme double objectif d’as-
transmission sous peine d’aboutir de vie des personnes », creusant un la fois plus nombreuse et plus ai- le plus élevé était aux mains des surer un peu plus d’égalité et beau-
à « une société d’héritiers ». abîme entre ceux qui bénéficient sée que ses prédécesseurs. Ensuite quinquagénaires. Trente ans plus coup plus de fluidité.
« Il est important de débattre de d’un héritage de leurs parents et parce que l’amélioration continue tard, les sexagénaires sont les Une réforme minimale consiste-
l’héritage et de sa fiscalité. Cela de- ceux qui doivent se contenter des de l’espérance de vie, mais aussi la mieux lotis. De même, l’âge des rait à ne plus imposer sur le même
vient une question centrale pour fruits de leur travail. crainte du financement de la dé- enfants au moment du décès de modèle les donations et les succes-
des raisons économiques, mais Le problème déjà criant s’accen- pendance, pousse à la conserva- leur parent ne cesse de grimper. sions, afin de favoriser les trans-
aussi sociales », insiste Clément tue mécaniquement sous l’effet tion du patrimoine dans des mé- Un héritier en ligne directe avait missions anticipées. Mais cela ne
Dherbécourt, économiste et au- d’un double phénomène démogra- nages toujours plus âgés. en moyenne un peu moins de règle pas vraiment le problème de
42 ans en 1980. Il a désormais plus « l’inéquité » du système.
repères de 50 ans. Et pourrait dépasser la
barre des 60 ans en 2070.
France Stratégie promeut donc
une solution plus radicale, né-
Si rien ne change, la tendance cessitant de modifier le code
naturelle pourrait ainsi aboutir à civil et la réserve héréditaire
une société où les seniors disposant attribuant une part prépondé-
d’un fort patrimoine le légueront à rante de l’héritage aux enfants.
leur décès au profit… d’autres se- En effet, si les droits de mu-
niors. « Le risque est que le patri- tation rapportent 12,5 milliards
moine passe des gens de 80 ou 90 ans d’euros par an à l’État, la majorité
vers ceux qui ont 60 ou 70 ans », des successions sont peu taxées.
analyse Clément Dherbécourt. En ligne directe, de parent à en-
Pour « éviter l’apparition d’une fant, près de 85 % des successions
société à deux vitesses, où le patri- échappent même totalement à
moine serait hérité à un âge avancé l’impôt, par le jeu des abattements
par une petite partie de la popula- ou des biens exonérés (entreprises,
tion », France Stratégie appelle assurance-vie, forêts…).
donc à modifier largement le sys- En revanche, les legs en ligne
tème fiscal encadrant l’héritage. indirecte sont fortement P P P
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

ÉvÉnement 3

Des candidats
Michel Gile/Gamma

à la présidentielle
s’intéressent aux enjeux
de la transmission
blème spécifique des transmis-
élection sions d’entreprise. Il veut « per-
mettre une suspension du paiement
présidentielle des droits de succession sur les ou-
tils de production » tant que l’hé-
tVincent Peillon ritier conserve ses parts. Objectif :
et Emmanuel Macron « Permettre aux PME et entreprises
s’inquiètent du poids de taille intermédiaire de se déve-
croissant de l’héritage lopper à travers les générations. »
par rapport aux revenus Vincent Peillon est celui qui
du travail. consacre à l’héritage le chapitre le
tFrançois Fillon souhaite plus important, constatant qu’au-
faciliter la transmission jourd’hui « il n’est pratiquement plus
des patrimoines tout possible d’obtenir, par le travail, un
au long de la vie. niveau de revenu et de richesse com-
parable à celui détenu par les héri-
Si certains programmes pré- tiers de patrimoines ». Aux yeux du
sidentiels ne sont pas encore candidat à la primaire organisée par
connus – en particulier ceux de le PS, « il revient à la gauche de dé-
Marine Le  Pen et de Jean-Luc fendre le travail contre l’avènement
Mélenchon  –, la question des d’une “société d’héritiers” ».
droits de succession et des dona-
tions est pour l’instant absente des Aucun ne propose
projets de Manuel Valls, Arnaud
Montebourg ou Benoît Hamon, d’augmenter ou de
tous trois candidats à la primaire diminuer purement
organisée par le PS. À l’inverse,
François Fillon, Emmanuel Ma- et simplement les
cron et Vincent Peillon entendent droits de succession.
réformer le régime actuel.
Aucun ne propose d’augmen-
ter ou de diminuer purement et Pour « la deuxième moitié du
simplement les droits de succes- quinquennat », il prévoit donc de
sion. Ce sujet semblait pourtant varier les droits de succession « se-
être un des points de clivage entre lon le montant reçu par l’héritier
la droite et la gauche. En 2007, au cours de sa vie : plus il a reçu de
Nicolas Sarkozy avait augmenté de patrimoine, plus il doit s’acquitter
50 000 € à 150 000 € l’abattement d’un montant élevé d’imposition ».
par héritier en ligne directe. Puis, Moins prolixe, Emmanuel Ma-
en 2012, François Hollande l’avait cron s’est contenté d’expliquer, en
abaissé à 100 000 €. mars 2016, dans la revue Risques-
P P P frappés et représentent 50 % tefois que peu d’impact pour la François Fillon et Vincent Les cahiers de l’assurance, que « si
des droits encaissés pour seule- L’avantage accordé moitié des Français dont la fa- Peillon innovent en voulant in- on a une préférence pour le risque
ment 10 % des montants transmis. mille n’a rien, ou presque rien, à troduire un critère d’âge, comme face à la rente, ce qui est mon cas, il
Avec ces mécanismes, résume aux transmissions leur transmettre. Voilà pourquoi le suggère d’ailleurs une note pré- faut préférer par exemple la taxa-
Clément Dherbécourt, « les taux entre parents et France Stratégie a ajouté une autre sentée hier par France Stratégie, tion sur la succession aux impôts
sont parfois élevés pour de faibles proposition, plus iconoclaste : une organisme rattaché au premier de type impôt de solidarité sur la
montants et inversement ». Pour in- enfants pourrait dotation en capital pour tous les ministre. François Fillon veut sur- fortune ». L’idée est que l’héritage
troduire davantage de progressi- être amendé, mais Français atteignant 18 ans. tout inciter fiscalement les parents ne rend pas compte du risque et
vité, France Stratégie suggère donc Ce «  capital de départ pour à donner de leur vivant à leurs en- du mérite, contrairement à l’accu-
non seulement de faire le ménage surtout, le barème tous », financé par une partie des fants, par « la diminution du dé- mulation du capital par le travail.
dans les exonérations mais aussi serait totalement droits de mutation, semble en- lai entre deux donations de quinze Philosophiquement, Vincent
de changer radicalement le calcul core largement utopique, recon- à dix ans » et « une réduction des Peillon et Emmanuel Macron re-
des droits de mutation. rebâti. naît Jean Pisani-Ferry, le commis- droits de donation en fonction de nouent avec l’origine libérale de
L’avantage accordé aux trans- saire général de France Stratégie. l’âge » du bénéficiaire. l’impôt progressif sur les succes-
missions entre parents et enfants L’idée, un temps avancée par Le détail n’en est pour l’heure sions. En 1894, Raymond Poin-
pourrait être amendé, mais sur- à une meilleure répartition des François Hollande, est même très pas précisé, mais circule par caré s’opposait ainsi fermement à
tout, le barème serait totalement héritages. loin de faire consensus. Elle n’est exemple au sein du parti Les Ré- un impôt progressif sur les reve-
rebâti. « À chaque nouvel héritage, Dans le même temps, les dons en vigueur dans aucun autre pays, publicains le chiffre de 150 000 € nus tout en proposant un impôt
le montant à payer dépendrait des perçus avant l’âge de 40 ans sup- ses modalités manquent encore tous les dix ans avant que ses en- progressif sur les successions car
sommes déjà reçues par l’héritier porteraient moins de taxes, afin singulièrement de précision, sur fants aient atteint l’âge de 40 ans ce dernier « frappe le redevable
et non de la somme transmise par d’encourager une transmission son montant, les conditions d’at- (contre actuellement 100 000 € au moment où il s’enrichit sans ef-
le seul défunt comme c’est le cas ac- plus précoce. Avec cet allégement, tribution ou d’utilisation, son tous les quinze ans, quel que soit fort, sans travail ». Alors davan-
tuellement », explique la note. les parents seraient incités à distri- coût. Malgré ces obstacles, insiste l’âge). Le but est de permettre aux tage conservateur que libéral, le
Un tel mécanisme devrait alors buer une part accrue de leur patri- Jean Pisani-Ferry, « dans une so- parents d’aider les jeunes à s’éta- Sénat bloqua longtemps son pro-
« inciter les détenteurs de gros pa- moine à leurs enfants au moment ciété où le patrimoine pèse de plus blir dans la vie et à conquérir leur jet de loi, qui ne fut finalement
trimoine à transmettre à des in- où ceux-ci pourraient en avoir be- en plus, c’est une question que l’on autonomie. adopté qu’en 1901.
dividus ayant peu hérité au cours soin pour se loger ou investir. doit poser ». Concernant les successions, Laurent de Boissieu
de leur vie ». Et donc contribuer Une telle réforme n’aurait tou- Mathieu Castagnet François Fillon pose aussi le pro- Suite du dossier page 4.
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

4 Débats
question du jour

Quelles raisons plaident


pour une taxation accrue de l’héritage ?
Michel Godet Olivier Abel
Économiste, membre Théologien protestant
de l’Académie des technologies

Chaque génération La concentration


de plus en plus L’impôt est un signe
doit faire grande
du patrimoine de la solidarité,
ses preuves chez les Français
et l’accroissement l’héritage aussi
de l’âge des héritiers
appellent

P un changement
L
lutôt que de renforcer la ter un domicile ou encore tenter ’une des maladies, psycho- passe par des institutions. Cette
fiscalité qui pèse sur l’hé- l’aventure d’une entreprise. logique, morale et spiri- tradition s’est sécularisée (la Sécu-
ritage, le système français En outre, l’économie française des règles fiscales tuelle, dont souffre notre rité sociale…) et on en a un peu ou-
tend à préférer une importante
taxation des revenus du capital
a davantage besoin de liquidités
qui circulent que de l’accumula-
des successions, société, consiste à croire que l’on
ne doit rien à personne. Or, dans
blié les racines évangéliques.
Dans la tradition protestante,
– imposés comme ceux du travail. tion de rentes. Mais ces donations estime France l’impôt – notamment sur les suc- l’idée de solidarité renvoie moins
De manière plus ou moins pro-
noncée selon les gouvernements,
ont une limite. Les personnes
vieillissantes doivent penser à
Stratégie, qui veut cessions – il n’y a pas seulement
la dimension redistributive, de
à l’imaginaire du corps mais en-
gage plus les individus qui pren-
on a décidé de favoriser une aspi- assurer les moyens de faire face éviter la constitution partage des richesses, mais aussi nent part à l’œuvre de la création.
ration des Français : transmettre
à leurs enfants le fruit accumulé
à une éventuelle dépendance.
Une taxation plus importante
d’une « société la reconnaissance de ce que le
philosophe Paul Ricœur appe-
Tout m’a été donné et à mon tour
je dois tout…
de leurs efforts au cours de la vie. de l’héritage pourrait en outre d’héritiers ». lait notre « endettement mutuel » : Avec ses nuances, cette tradition
Cette ambition de bon père ou
de bonne mère de famille est
aller de pair avec une baisse de
l’impôt sur la fortune (ISF). Cette
À ses yeux, nous sommes indéfiniment tous
redevables les uns aux autres.
chrétienne de la solidarité donne
sens à l’impôt, particulièrement
compréhensible. taxe sur le capital accumulé dé- cette question est Au-delà de la répartition nu- dans une économie où l’on voit au-
Néanmoins, cette transmis-
sion a un effet pervers : elle ren-
courage les entrepreneurs, ceux
qui prennent des risques pour
devenue « centrale méraire se joue donc à travers
l’impôt une forme de gratitude,
jourd’hui se creuser des inégalités,
notamment de patrimoine.
force les inégalités au sein d’une créer des entreprises. Il est in- pour des raisons une façon de se tourner vers la
même génération : certains récu- juste de les taxer comme des pla-
économiques, société à laquelle on appartient. Le patrimoine
pèrent un patrimoine immobilier cements strictement spéculatifs. Certains donnent d’ailleurs aux
alors qu’ils sont jeunes alors que mais aussi sociales ». autres plus que l’impôt. Ce don renvoie à la notion
d’autres vont rembourser un Cette transmission Lire notre dossier pages 2-3.
parachève cet effort de reconnais- de responsabilité
emprunt toute leur vie. sance de l’endettement mutuel.
Dans les vrais pays libéraux, renforce les inégalités Un endettement horizontal, mais et de fidélité..
comme les États-Unis, on a ten- au sein d’une même aussi vertical, avec la solidarité
dance à imposer plus fortement que l’on se doit entre générations.
la transmission des héritages. génération. Dans la Bible, les références Pour autant, je m’inquiète d’une
On estime que chaque génération à l’impôt sont nombreuses. On forme de dénigrement de l’idée
doit faire ses preuves et qu’il est pense d’abord à la fameuse for- d’« héritage » qui est en soi riche de
normal de redistribuer les cartes. Tant que l’entrepreneur est mule « Rendez à César… » Cet épi- sens. Être héritier, c’est aussi avoir
Il paraît donc sain que la en activité, il échappe à l’ISF. sode de l’Évangile marque la sépa- le courage de reconnaître sa dette
France choisisse de renforcer Mais une fois vendue, l’entreprise ration des ordres, celui de la loi de envers ceux qui nous précèdent
la fiscalité de la transmission entre dans son patrimoine im- Dieu et celui de la loi des hommes, pour en faire à notre tour quelque
– jusqu’à un seuil raisonnable posé. Aucun autre pays européen de la cité. Il est significatif que chose. C’est s’inscrire dans une
s’entend –, sans pour cela décou- ne dépasse 30 % de taxes sur les cette idée de séparation des ordres mémoire plus longue, recevoir des
rager ceux qui veulent prendre revenus du capital. En France, s’appuie sur thème de l’impôt. choses plus durables que nous-
des risques pour entreprendre. cela peut monter jusqu’à 45 %. Il y a aussi la figure du jubilé mêmes. Une demeure, une culture,
Cette hausse de la taxation de De quoi tenter des aventures en- dans le Deutéronome. Tous les des traditions ou des institutions…
l’héritage pourrait néanmoins trepreneuriales hors de nos fron- quarante-neuf ans – sept fois sept Le patrimoine renvoie à la no-
se combiner avec des mesures tières ! Or, 1 % des ménages fran- ans –, toutes les dettes sont re- tion de responsabilité et de fidélité
aptes à favoriser les donations çais les plus riches paient 30 % distribuées, les servages et escla- dont le rôle est aujourd’hui essen-
au cours de la vie. des impôts sur le revenu. On ne vages sont abolis. On trouve dans tiel pour renforcer le lien social.
Les gens vivent de plus en plus peut pas se passer d’eux ! le jubilé cette forme utopique Un certain discours de l’émanci-
vieux, reculant d’autant l’âge Il faut aussi combattre une idée d’un partage total. pation de l’individu encourage
moyen de l’héritage. Or, il est reçue : près de 90 % des riches L’idée d’appartenance à un l’idée que personne ne doit rien à
souvent moins utile de recevoir ne le sont pas devenus de façon même « corps » (corps de l’Église et personne. Or il n’y a pas d’éman-
un gros patrimoine à 70 ans que inique, ce ne sont pas des héri- aussi corps social) a marqué la pen- cipation possible sans lien social.
de recevoir des sommes moins tiers : ils ont construit leur fortune sée du catholicisme social qui met Si l’impôt est un signe de la solida-
importantes à 30 ou 40 ans pour sur une ou deux générations. fortement en avant la solidarité, rité, l’héritage l’est aussi.
construire une famille, s’ache- Recueilli par Michel Waintrop une forme de charité anonyme qui Recueilli par Bernard Gorce
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

Débats 5

vu par Deligne billet


Alain Rémond

Radicalement vôtre

D
écidément, il n’est pas dans l’opinion, mais au sein
facile d’afficher sa radi- même de sa famille politique. Il
calité, quand on est can- a déjà dû faire marche arrière sur
didat à la présidentielle. Manuel la Sécurité sociale. Il n’est pas
Valls, qui en avait fait son image exclu qu’il en soit de même pour
de marque, bousculant les to- sa mesure phare, la suppression
tems et tabous du Parti socialiste, de 500 000 fonctionnaires. Bien
ne cesse d’arrondir les angles, entendu, François Fillon conti-
se posant en grand rassembleur, nue de proclamer qu’il ne pro-
multipliant les appels du pied pose rien de moins qu’une « rup-
à la gauche sociale et antilibé- ture radicale ». Mais on voit bien
rale, lissant son discours sur la qu’il cherche à rassurer ceux qui
laïcité, récusant la pratique du craignent la grande casse sociale.
49-3. L’iconoclaste est devenu Encore un peu, et on en sera à
consensuel. Foin des tirades la rupture tranquille. Au fond,
flamboyantes sur « les gauches le seul candidat authentique-
irréconciliables », Manuel Valls ment radical dans la compétition
n’a plus qu’un adversaire : le radi- est une candidate : Sylvia Pinel,
calisme filloniste. Quant à Fran- présidente du Parti radical de
çois Fillon, justement, il réalise, gauche. À l’heure qu’il est, elle est
à ses dépens, que ses mesures les créditée de 0 % d’intentions de
plus radicales passent de moins vote. Le radicalisme, ça eut payé.
en moins bien, non seulement Mais ça ne paye plus.

courrier

Vos réactions par courrier : 18 rue Barbès, 92128 Montrouge Cedex. Par courriel : lecteurs.lacroix@bayard-presse.com. Sur le site : www.la-croix.com

L’art du rire dans tion où la Vierge révèle qu’elle


est l’Immaculée Conception, on
Centurion au Sépulcre a connu un
succès qui lui a valu d’être inscrit
temps été écarté, sinon com-
battu. Les progrès de la méde-
dinaux ? La transparence à tout
prix est-elle toujours un bien ?
la vie chrétienne lit que la Vierge riait devant les au Théâtre évangélique au Qué- cine, notamment l’échographie, Autant il était nécessaire d’être
efforts de Bernadette qui, ba- bec. En somme le spirituel peut ont fait avancer sa reconnais- intransigeant sur toutes les af-
fouillant, n’arrivait pas à dire la mener au Spirituel. sance. Qui n’est pas encore com- faires de pédophilie, autant il
t J’ai bien aimé vos pages phrase cérémonieuse par laquelle Bernard Le Neel plète mais progresse. Le statut n’est pas indispensable de nous
sur « l’art du rire dans la vie elle demandait à « Aquero » de (Côtes-d’Armor) de personne entière pour le bébé faire entrer dans tout ce qui pour-
chrétienne » dans La Croix des lui dire qui elle était. Oh certes, à naître n’est pas encore inscrit rait apparaître comme un règle-
31 décembre-1er janvier car elles
rejoignent une question que je
ce n’était pas un rire méchant
ou même moqueur, mais un
« C’est quoi dans le droit français mais l’ar-
rêt du 6 février 2008 rendu par la
ment de comptes au sommet de
la hiérarchie ecclésiastique. Tout
me pose depuis longtemps : le rire plein d’amour où l’on sent être un enfant ? » chambre civile de la Cour de cas- bon chrétien sait déjà que l’Église
Christ a-t-il ri au cours de sa vie la Vierge se retenant de prendre sation précise que l’enfant sans est sainte de par sa vocation et
terrestre ? Les Évangiles n’en di- Bernadette dans ses bras pour vie – un enfant donc –, quel que sa source mais que ses membres
sent rien, mais comme l’écrit l’embrasser ! t Si les explications perti- soit le temps de la gestation, peut sont tous pécheurs.
Régis Burnet dans un des articles, Et maintenant, je suis pleinement nentes données au petit Colin, être déclaré à l’état civil et figurer Jacques Dumas
« la préoccupation des évangé- rassuré car si la Vierge a ri, c’est 5 ans, peuvent convenir dans sur le livret de famille – toutefois (Haute-Garonne)
listes était d’un autre ordre ». que son Fils a ri aussi ! D’ailleurs, un premier temps à un enfant, sans délivrance d’un certificat de
Et de plus, toutes les représen-
tations du Christ le montrent
le rire est le propre de l’homme,
or le Christ est certes Dieu mais
il me paraît souhaitable de com-
pléter l’affirmation « Dès sa nais-
naissance –, ce qui constitue une
nouvelle étape importante. C’est
Vocations
maigre, les joues creuses, sérieux aussi vrai homme ! sance, le bébé est une personne. pourquoi, dans la perspective sacerdotales
(je n’ose pas dire « comme un Claude étienne Une petite personne précieuse de la reconnaissance juridique
pape » !), jamais souriant, (Yvelines) et étonnante ! » pleine et entière de sa concep-
encore moins riant ! En effet, si Colin a un petit frère tion jusqu’à sa mort, je fêterai le t (…) Oui le Seigneur ap-
Pourtant je me disais : le Christ t Merci La Croix d’avoir ou une petite sœur, je suis sûr 1er janvier à venir l’anniversaire pelle, et il le fait. Mais il appelle
enfant a dû s’amuser avec ses mis en relief l’humour qui pro- qu’il a suivi leur gestation avec de mes 80 ans. Voici pourquoi, je ceux qui se montrent prêts à faire
camarades. Puis quand il a passé voque le sourire et le rire. De- beaucoup d’attention et de curio- suis né le 30 septembre 1937. Ce ce qu’il demande pour son service
trois ans avec ses amis, ils de- puis six ans, à l’occasion des ren- sité. Avant sa venue au monde, sera un éloge à la vie. À toute vie. et à tout quitter pour le suivre.
vaient quand même rire de temps contres festives de notre petite bébé avait sans doute déjà un Georges Bernard Krantz Et il lui arrive de refuser l’offre
en temps au cours de leurs pé- paroisse d’Étables-sur-Mer, notre prénom, choisi avec Colin ? Sa (Bas-Rhin) d’un volontaire de bonne volonté.
régrinations. D’ailleurs, dans curé nous a demandé d’animer chambre et sa layette se prépa- Certes les prêtres manquent cruel-
Luc 7-33, il est traité de « glouton
et ivrogne » par ses ennemis ! C’est
ces moments conviviaux. Que ce
soit pour un repas paroissial ou
raient. Et Colin ne suivait-il pas,
mois après mois, le développe-
Curie romaine lement à notre Église. Mais c’est
d’abord l’Église qui manque de
donc qu’à Cana par exemple, il une galette des rois, quoi de plus ment de ce « petit d’homme » santé, d’unité, de vigueur, par
devait honorer les repas et ne pas ludique, un peu spirituel qu’une dans le ventre de sa maman ? t Je suis étonné, comme suite d’une profonde déchristia-
être un rabat-joie. Et puis, n’a-t-il pièce de théâtre évangélique ? Un bisou, peut-être déjà, pour sans doute nombre de catho- nisation de nos pays, activement
pas fait un calembour avec saint Non ridendo de sacris dit l’adage, marquer symboliquement son liques, de ce que les remon- menée et passivement acceptée ;
Pierre : « Tu es Pierre et sur cette certes, mais présenter certaines appartenance à la famille et à la trances du pape à la Curie ro- c’est le fruit, si présent dans l’An-
pierre je bâtirai mon Église » ? scènes évangéliques avec un re- longue histoire de l’humanité. Le maine soient diffusées dans cien Testament, de notre péché,
Je me « rassurais » ainsi jusqu’à gard décalé, anachronique, voilà bébé existait par lui-même, bien la presse. (…) Dans un monde qui explique aussi nos malheurs et
il y a quelques jours, où je suis qui suscite chaque année de l’in- avant sa naissance. Déjà (en tant friand de critiques et prêt à se nos peurs. Dieu attend nos réveils
tombé sur le livre relatant en dé- térêt. Comme en toute chose il que) petite personne précieuse et moquer de l’Église en soulignant et nos appels. Alors il appellera et
tail les apparitions de Lourdes faut regarder la fin, l’objectif de étonnante. ses faiblesses, est-il besoin de il aura les réponses voulues.
(livre ayant tous les nihil obstat faire passer un message n’est pas Sur le plan du droit français, le connaître le détail des remon- P. Luc Bellon
de l’Église !). Et lors de l’appari- oublié. Notre dernière pièce Le statut d’humain du fœtus a long- trances du pape à certains car- (Isère)
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

6 France

Djihad, comment faire face


au retour des mineurs ?
Comment prendre en charge
tHier, Paris a rendu ces jeunes qui n’ont connu que la
hommage aux victimes guerre et les cours dispensés dans
des attentats de janvier 2015 les écoles de Daech ? Que faire de
contre Charlie Hebdo ceux qui ont commis ou, à tout le
et l’Hyper Cacher. moins, assisté à des exécutions ?
tDeux ans après « Pour les parents comme pour les
la tragédie, le retour mineurs, la priorité sera à la judi-
de nombreux mineurs nés, ciarisation des parcours et éven-
vivant ou combattant tuellement au placement en déten-
dans la zone irako-syrienne tion, car l’enjeu est de protéger la
représente un défi pour société française », tranche Muriel
les autorités françaises. Domenach. Pour les plus jeunes,
ceux qui n’ont pas combattu, le
Interrogé fin mai par les dépu- juge des enfants pourra être saisi
tés sur « les 400 enfants qui se trou- et prendre des mesures de place-
vent en Syrie avec leur famille, nés ment ou encore décider de suivis
de parents français et qui représen- éducatifs stricts.
tent, à terme, un vrai danger po- « On place les enfants le temps
tentiel », le patron de la Direction d’évaluer leur degré d’embriga-
générale de la sécurité intérieure dement, de voir s’ils ont subi des
(DGSI), Patrick Calvar, ne faisait maltraitances », explique un juge
pas de langue de bois. « Honnête- des enfants de Bobigny, qui a eu
ment, je ne sais pas comment nous à connaître quelques dossiers ré-
ferons », admettait-il. cemment. L’éloignement de la mère
Il s’agit pourtant d’un phénomène peut s’inscrire ou non dans la du-
non négligeable : il y aurait désor- rée, en fonction de l’évolution fa-
mais là-bas 460 mineurs et 290 miliale, poursuit ce juge, qui vient
femmes « avec un taux de natalité de remettre à une jeune femme ses
très élevé », estime Muriel Dome- deux enfants, quelques mois seu-
nach, secrétaire générale du comité lement après l’arrestation de la fa-
interministériel de la prévention de mille à la frontière turco-syrienne.
la radicalisation. Les deux tiers de « Cette mère évolue bien, elle
ces enfants sont partis avec leurs donne des gages de réinsertion, ex-
parents, le tiers restant est com- plique-t-il. Elle accepte par ailleurs
posé d’enfants nés sur place et qui d’être hébergée chez ses parents
ont donc moins de 4 ans. avec ses petits et d’être suivie de
près par un éducateur. »
« On les suit Mais la gestion de ces retours
doit aussi s’envisager à beaucoup
avec d’autant plus long terme. « Nous travaillons
plus d’attention d’ores et déjà avec le ministère de
la justice et celui de la famille pour
que Daech mise trouver le bon équilibre entre protec-
sur eux pour tion à court et à long terme de la so-
ciété », explique Muriel Domenach.
passer à l’action. » Le premier ministre a annoncé,
le 7 novembre, la création d’un
centre mère-enfant qui pourra ac-
« Je vous laisse imaginer les pro- cueillir des femmes radicalisées
blèmes de légalité que posera leur en France ou de retour de Syrie.
retour avec leurs parents (…), sans « L’approche psychologique y sera
compter les réels problèmes de sé- essentielle pour les plus petits. Nous
curité », complétait Patrick Calvar travaillons à la formation des psy-
devant une commission du Sénat. chologues et des pédopsychiatres. »
Il expliquait que ces enfants sont Le psychiatre Serge Hefez, qui
« entraînés, instrumentalisés par a déjà reçu des familles à l’hôpital
Daech ». Dans les vidéos de propa- de la Pitié-Salpêtrière, sera associé « La priorité sera à la judiciarisation des parcours », explique t-on au comité interministériel
gande, ils sont mis en scène en te- à la réflexion. Tenant une consul- de prévention de la radicalisation. Sébastien Bozon/AFP
nue militaire. tation de familles de radicalisés à
« Conditionnés », ils sont formés l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, il y complir. Le conflit de loyauté que tique et d’autres visions du monde. pas d’expérience de terrain, donc
dès le plus jeune âge au manie- a reçu récemment une famille re- vivront ces mineurs par rapport à « Pour cela, on peut s’appuyer sur il va falloir former des praticiens,
ment des armes. « Nous disposons venue de Syrie. leurs parents, à la manière dont des membres de la famille élargie : prévient Serge Hefez. Sur le plan
de vidéos montrant des enfants qui « Il y avait cinq enfants de 18 ils ont été élevés et aux valeurs qui un oncle, une tante… » quantitatif, ce n’est pas forcément
exécutent des prisonniers », achève mois à 13 ans, raconte-t-il. Ce qui leur auront été inculquées sera Comme pour des enfants-sol- énorme. En revanche, ce seront des
Patrick Calvar, en référence à l’une m’a frappé, c’est leur silence et leur énorme. » dats ou ayant connu la guerre, prises en charge longues et denses. »
d’entre elles où l’on voit un Fran- docilité. Clairement, ils avaient Face à eux, le travail psycholo- il faudra aussi les aider à dépas- Parallèlement, la France doit
çais « de 11 ou 12 ans » tirer une balle reçu la consigne de ne pas piper gique sera double : comme avec ser leur traumatisme. « La guerre d’ores et déjà gérer les premiers
dans la tête de quelqu’un « sans ma- mot. Cela donne un aperçu de l’am- des adeptes de sectes, il faudra les est une matière sur laquelle on a retours de mineurs combattants
nifester la moindre émotion ». pleur du travail qu’il va falloir ac- aider à développer un esprit cri- de la littérature en France, mais – il y en aurait actuellement P P P
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

France 7

Le Pays basque affirme un peu


P P P une vingtaine dans la zone
irako-syrienne. Les autorités font
face à un double défi : juger ces
adolescents et mettre hors d’état

plus son identité


de nuire les plus dangereux, sans
pour autant obérer totalement leur
avenir, étant donné leur jeune âge.
Le premier procès de mineurs
poursuivis pour terrorisme s’est
tenu en juin. Il concernait deux
Toulousains de 15 et 16 ans ayant
séjourné quinze jours en Syrie en vont être les laissées-pour-compte
janvier 2014. Évoquant une « er-
reur de jeunesse », le tribunal a
tDepuis le 1er janvier,
les 158 communes
repères fort de 223 élus, le 23 jan-
vier à Bayonne (Pyrénées-
d’un système qui profitera sur-
tout aux villes riches de la côte At-
condamné les deux adolescents du Pays basque sont Atlantiques) avec, à l’ordre du lantique », maugrée-t-il. Ce que
à de la prison avec sursis. « L’un regroupées au sein La communauté jour, l’élection du président, contestent vigoureusement les
d’eux a retrouvé le chemin du lycée, d’une seule communauté d’agglomération dont le favori est le maire partisans de « l’agglo XXL ».
renoué avec les bonnes notes et tient d’agglomération. Pays basque de Bayonne, plus importante
aujourd’hui un discours très dissua- tC’est la première fois ville basque française « La communauté
sif vis-à-vis de ceux tentés par un que les Basques français La communauté d’agglomé- (49 000 habitants), d’agglomération du
départ », assure son avocate Agnès disposent d’une institution ration Pays basque (CaPB) Jean-René Etchegaray. Pays basque est un point
Dufétel-Cordier. Mais l’autre s’est commune. compte 295 972 habitants et de départ pour notre projet
procuré de faux papiers et a de nou- 158 communes. Son territoire Communauté Landes à très long terme
veau rallié la Syrie… Bordeaux s’étend sur 110 km de long d’agglomération de constitution
À leur retour en France, ces De notre correspondant régional
pour 70 km de large. Pays basque d’une nation basque. »
jeunes font quasiment tous l’objet Ce qui vient de se dérouler Bayonne Gers
d’une procédure judiciaire. Neuf dans la partie basque des Pyré- Selon l’ancien préfet du dépar-
ont même été immédiatement pla- nées-Atlantiques n’est peut-être tement Pierre-André Durand, Pyrénées- Les opposants comme Guy
Atlantiques
cés en détention provisoire. Les pas une révolution, mais c’est, à l’origine du projet, la créa- Mondorge, conseiller municipal
Pau
autres, quelques dizaines, font a minima, un bouleversement tion de cette nouvelle entité St-Jean- socialiste d’Anglet, redoutent
l’objet d’un contrôle judiciaire territorial majeur. Le 1er janvier, amènera une augmentation de Pied- Tardets- surtout que la CaPB soit « la pre-
de-Port Sorholus
serré et de toute une série de me- sans heurt ni violence mais au 9,8 % des dotations générales. mière étape vers l’indépendance
Hautes-
sures socio-éducatives, avant leur terme de plusieurs mois de dé- ESPAGNE Pyrén. du Pays basque ». Un sentiment
procès comme après. bats aussi âpres que passionnés, La CaPB tiendra son premier que partage le Bayonnais Jean-
25 km
« On les suit avec d’autant plus les dix établissements publics conseil communautaire, Michel Iratchet, patron du FN :
d’attention que Daech mise sur eux de coopération intercommunale « C’est un gage donné aux indé-
pour passer à l’action, explique un (EPCI) qui regroupaient jusque- pendantistes. »
avocat. Il les considère comme plus là les 158 communes basques du Le conseiller régional (appa-
opérationnels que les adultes. À leur département ont fusionné pour lectivité territoriale à statut par- cipal de Biarritz Max Brisson, fer- renté PS) Andde Sainte-Marie
retour chez nous, quand ils se font créer une seule et même entité : ticulier, comme celle existant en vent défenseur du projet, ferraille balaie ce qu’il appelle « un pur
prendre, ils sont en effet moins sou- la communauté d’agglomération Corse. Le préfet des Pyrénées- contre Claude Olive, le maire d’An- fantasme ». Quant aux nationa-
vent et moins longtemps incarcérés. » Pays basque (CaPB). Atlantiques propose en revanche glet, et en perdra son poste de se- listes abertzale (« partisans de la
Le cas d’un des deux jeunes Avec plus de 300 000 habi- la création d’un établissement crétaire départemental de LR. Au patrie », NDLR), s’ils se gardent
qui ont tué le père Hamel à Saint- tants, ce nouvel ensemble de public de coopération intercom- PS, Henri Etcheto, leader de l’op- de tout triomphalisme – ils vou-
Étienne du Rouvray est tristement 110 km de long pour 70 km de munale (EPCI), structure ad- position à la mairie de Bayonne, laient la création d’un territoire
emblématique de la menace qu’ils large est désormais la seconde ministrative s’inscrivant dans affronte la députée Colette Capde- autonome –, ils ne démentent pas
représentent. Placé en détention agglomération de la région Nou- le cadre de la loi NOTRe (nou- vielle et la sénatrice Frédérique Es- avoir de plus grandes ambitions.
provisoire pour avoir tenté par velle-Aquitaine, juste derrière velle organisation territoriale de pagnac, toutes deux favorables à « La CaPB est un point de dé-
deux fois de se rendre en Syrie celle de Bordeaux métropole. la République). Après un an de l’»agglo». Au centre, le député Jean part pour notre projet à très long
– en vain –, il avait été relâché sous Symboliquement, les Basques consultations, l’offre est accep- Lassalle se retrouve en contradic- terme de constitution d’une nation
contrôle judiciaire et bracelet élec- tiennent enfin une structure tée par la majorité (72 %) des 158 tion avec son suppléant parlemen- basque autour des sept provinces
tronique, au grand dam du parquet territoriale unifiée, une reven- conseils municipaux appelés à se taire Barthélémy Aguerre, irréduc- situées de part et d’autre des Py-
qui avait fait appel. Il ne pouvait dication historique leur per- prononcer. Dans la foulée, la pré- tible adversaire de la CaPB. rénées », rappelle Anita Lopépé,
sortir que quatre heures chaque mettant de se différencier des fecture annonce en juillet 2016 la Ce dernier, élu rural – il est porte-parole de Euskal Herria
matin. Il ne lui en a pas fallu plus. 340 000 Béarnais qui font par- création de la CaPB à compter du maire de Luxe-Sumberraute –, Bai, coalition de partis basques.
Marie Boëton et Flore Thomasset tie, comme eux, du département 1er janvier. vient de déposer un nouveau re- Les abertzale décideront dans les
des Pyrénées-Atlantiques. De très vives discussions vont cours devant le tribunal adminis- prochains jours s’ils présentent
fracturer majorités municipales et tratif de Bordeaux avec le mince un candidat à la présidence de la
Des commémo- Cette « agglo XXL », familles politiques. Ainsi chez Les espoir d’obtenir l’annulation de la nouvelle entité.
avec pour épicentre Républicains, le conseiller muni- nouvelle entité. « Les campagnes
rations dans
Jean-Jacques Allevi
Bayonne (49 000
habitants), dispose d’une
la discrétion batterie de compétences
héritées des anciennes
intercommunalités.
7 DÉBATS POUR RETROUVER LE SENS DU POLITIQUE
De courts et sobres hom-
mages, avec dépôts de gerbes Les Mardis des Bernardins, 20h
et minutes de silence, ont eu Cette « agglo XXL », avec pour
17 JANV Démocratie : ne vous laissez pas voler l’espoir ! Avec J.-L. Bourlanges, ancien député européen,
lieu hier à Paris en mémoire épicentre Bayonne (49 000 ha- M. Delmas-Marty, Pr honoraire au Collège de France,
des victimes des attentats de bitants), dispose d’une batterie 24 JANV Peut-on encore rêver d’Europe ?
M. Foessel, philosophe, A. Garapon, magistrat,
janvier 2015 contre l’hebdo- de compétences héritées des an- 31 JANV Ne vous laissez pas voler le débat ! F. Guénard, directeur de laviedesidées.fr, Mgr
madaire Charlie Hebdo et le ciennes intercommunalités : dé- 28 FÉV Sécurité, liberté, dignité : comment refuser le règne de la peur ? Jachiet, évêque auxiliaire de Paris, M. Muller-Colard,
magasin Hyper Cacher, qui veloppement économique, ur- 14 MAR Liberté, égalité, fragilité : revisiter la fraternité théologienne, S. Posner, directeur de l’Arche, D. Potier,
avaient fait 17 morts. Les cé- banisme, transport collectif et député, R. Slitine, Pdt de Démocratie Ouverte, F. Sureau,
rémonies, conduites par la scolaire, habitat, politique de 21 MAR Trouver le chemin de l’hospitalité écrivain et avocat à la Cour de cassation et au Conseil
maire de Paris Anne Hidalgo la ville et environnement. Sans 28 MAR Vivez la laïcité d’État, A. Touraine, sociologue, P. Viveret, philosophe ...
en présence du ministre de oublier l’action culturelle et lin-
l’intérieur Bruno Le Roux, se guistique que la CaPB, désormais Places offertes aux lecteurs de La Croix dans la limite des places disponibles
sont déroulées tour à tour sur forte de 1 150 agents territoriaux,
les différents lieux des atten- pilotera également. En partenariat avec
tats avec le même cérémonial : L’idée de ce regroupement ter- Réservations obligatoires
dépôt de gerbe et minute de ritorial remonte à 2014, un an culture@collegedesbernardins.fr
silence, sans aucune prise après que l’État eut refusé de 01 53 10 74 09
de parole. doter le Pays basque d’une col- 20 rue de Poissy, 75005 Paris
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

8 France
essentiel
Le charme discret du « mésentère »,
potentiel organe humain Immigration T Huit
mois avec sursis requis
contre un agriculteur
Jugé à Nice pour avoir aidé des
racine dans le mot grec mesente- nard de Vinci l’aurait décrit et giens irlandais. Ces études de- migrants près de la frontière
tDeux chirurgiens rion, est connu de longue date, dessiné. vront notamment confirmer ou franco-italienne (La Croix du
irlandais viennent depuis 1370 au moins. Il s’agit En 2012, Calvin Coffey et Peter infirmer son possible rôle immu- 4 janvier), Cédric Herrou, un agri-
de publier une étude plaidant d’une membrane, d’un repli O’Leary l’ont étudié au moyen nitaire – il pourrait en effet exis- culteur de 37 ans, a revendiqué
pour que l’on reconnaisse du péritoine qui relie l’intestin de différentes techniques de ter ainsi des ganglions mésenté- des actes « politiques ». Le procu-
dans ce tissu conjonctif grêle (jéjunum et iléon) à la pa- microscopie. Ils ont complété riques, sortes d’avant-postes des reur a dénoncé l’usage de ce pro-
un 79e organe. roi abdominale postérieure. Les leurs observations par l’ana- soldats de la défense contre les cès comme d’une « tribune poli-
deux feuillets de ce tissu renfer- lyse d’autres travaux publiés agents pathogènes (virus, bacté- tique » et requis à son encontre
Notre corps renferme-t-il 78 sur le sujet. Ce qui leur permet ries, parasites). huit mois d’emprisonnement
ou 79 organes ? Voilà une ques- Bien qu’innervé aujourd’hui d’affirmer que le Il faudra aussi éclaircir le rôle avec sursis, mise à l’épreuve et la
tion qui ne nous taraude pas tous et irrigué, ce tissu mésentère est bien un organe potentiel du mésentère dans les confiscation de son véhicule, ainsi
les jours. Mais qu’en revanche se conjonctif n’est pas continu. « Il n’est pas fragmenté maladies. Car au XIXe siècle déjà, qu’un usage limité de son permis
sont posée J. Calvin Coffey et D. forcément un organe. et possède une structure com- Honoré de Balzac parlait d’« in- de conduire. Décision le 10 février.
Peter O’Leary, deux chirurgiens Il lui manque pour être plexe. La description qui en a été flammation du mésentère ». Peut-
de l’école de médecine de l’uni- reconnu comme tel faite pendant des centaines d’an- être, à l’instar du microbiote, ces
versité de Limerick (Irlande). une réelle fonction nées est incorrecte », écrivent-ils. bactéries qui vivent dans notre
Les deux médecins viennent en physiologique. Toutefois, bien qu’innervé et intestin et que certains quali- Sylvia Pinel (PRG)
effet de publier une synthèse de irrigué, ce tissu conjonctif n’est fient de « deuxième cerveau », présente
plusieurs études dans laquelle pas forcément un organe. Il assiste-t-on à la naissance d’une
ils plaident pour la reconnais- lui manque pour être reconnu « science mésentérique », d’une son programme
sance du mésentère comme un ment des nerfs et des vaisseaux comme tel une réelle fonction nouvelle discipline médicale. La candidate du Parti radi-
véritable « organe », et non plus irriguant l’intestin grêle. Sorte physiologique – le rein épure Denis Sergent cal de gauche (PRG) à la pri-
comme une vulgaire structure d’éventail, sa base, longue de 15 à le sang, le cœur joue un rôle de maire organisée par le PS, Syl-
d’arrimage de l’intestin au sein 18 cm, se situe en bas à droite du pompe, etc. D’autres études se- (1) « The mesentery : structure, function, via Pinel, a présenté hier un
de la cavité abdominale. bas-ventre, tandis que son bord ront donc nécessaires avant que and role in disease », publié dans The programme très
Pourtant, anatomiquement flottant longe l’intestin grêle sur la communauté scientifique se Lancet, Gastroenterology & Hepatology, favorable aux entre-
parlant, le mésentère, qui prend près de 7 m. Au XVIe siècle, Leo- rallie à la thèse des deux chirur- Volume 1, n°3, p. 238-247, novembre 2016. prises, proposant
notamment de ra-
droit de suite élection
mener l’impôt sur
les sociétés à un
présidentielle taux de 20 %, contre

Une commission à l’écoute


30 % actuellement.
Elle défend par ailleurs la créa-
tion d’un crédit d’impôt pour

des ex-enfants réunionnais déplacés


favoriser les CDI. L’ancienne
ministre propose également
la légalisation du cannabis,
l’accès à la procréation médi-
calement assistée pour toutes
les femmes, l’école obligatoire
garçons et de filles qui ont par- connaissance statistique. Il s’agit Les uns aimeraient pouvoir à partir de 3 ans ou encore le
tDes auditions sont fois été victimes d’abus. également d’être à l’écoute de ces recevoir chaque année un « co- droit de vote aux étrangers et
organisées aujourd’hui Le groupe de cinq experts exilés et de leurs représentants lipays », un colis de fleurs et de la reconnaissance du droit de
à Paris et dimanche chargé de les entendre, présidé associatifs. D’où les auditions fruits tropicaux venus de La mourir dans la dignité.
à Guéret pour entendre par le sociologue Philippe Vitale, de cette semaine, les dernières Réunion. D’autres souhaitent
les attentes de ces hommes a été mis en place le 18 février du genre après celles menées en que le rapatriement des corps
et femmes transplantés 2016 par George Pau-Langevin, octobre 2016 à La Réunion (1). de leurs proches soit pris en Justice T Enquête
de 1963 à 1982 de La Réunion alors ministre des outre-mer. « C’est aussi un échange, pour- charge par les pouvoirs publics. ouverte sur des soupçons
vers la métropole. Leurs recherches ont déjà permis suit Philippe Vitale. Quand il y La Fedd, elle, milite en prio- d’emplois fictifs au FN
de découvrir que ces mineurs dé- a des questions, on essaie d’y ré- rité pour que l’État finance des Le parquet de Paris a confié à
Chacun à son histoire, mais placés étaient plus nombreux que pondre. » billets d’avion et des héberge- des juges d’instruction l’enquête
tous ont connu le même dé- le total communément admis : ils ments pour ceux qui souhaite- sur les soupçons de salaires in-
racinement. Ce sont des « en- ont été au moins 2 150, alors que Les recherches ont déjà raient revenir sur les traces de dûment versés à des assistants
fants réunionnais de la Creuse », le chiffre de 1 600 était aupara- permis de découvrir que leur passé, à 10 000 kilomètres parlementaires d’élus du Front
comme ont été appelés ces mi- vant diffusé. « C’est une avancée ces mineurs déplacés étaient de la métropole. national au Parlement européen.
neurs déplacés entre 1963 et importante », se félicite Valérie plus nombreux que le total L’association espère aussi que Le parquet avait été saisi par le
1982 de La Réunion vers la mé- Andanson, porte-parole de la communément admis : tous pourront enfin avoir accès Parlement européen après les
tropole. Dans les faits, ils ont été Fédération des enfants déraci- ils ont été au moins 2 150, à leurs dossiers administratifs élections de mai 2014. En cause,
transplantés dans une soixan- nés des départements et régions alors que le chiffre de 1 600 complets, que leur histoire soit les conditions d’emploi de 20 as-
taine de départements. Officiel- d’outre-mer (Fedd). était auparavant diffusé. reconnue comme un crime im- sistants frontistes au Parlement
lement, c’était pour leur bien. Ce recensement exhaustif est prescriptible et entre dans les européen, dont les enquêteurs
Souvent, mais pas toujours, cela un des objectifs de la commis- manuels scolaires et, enfin, que soupçonnent qu’ils œuvraient
a été pour leur plus grand mal- sion, dont les deux membres his- Le but n’est pas tant de re- soient mises en place des cellules pour le FN en France en étant
heur. toriens continuent de dépouiller tracer des parcours individuels d’aide psychologiques. La ques- payés par des fonds européens.
Une trentaine d’entre eux des archives à Montpellier. « C’est que d’entendre les difficultés ac- tion des réparations financières
pourront prendre la parole au- un travail de fourmi, il n’y a pas de tuelles et les revendications de directes reste, elle, épineuse. La
jourd’hui à Paris, puis une qua- fonds spécifique sur le sujet », sou- chacun. « Il était grand temps de commission doit remettre son
rantaine auront la même pos- ligne Philippe Vitale. Les experts nous écouter, reprend Valérie An- rapport et ses propositions dans X  sur la-croix.com
sibilité dimanche à Guéret, le s’attachent aussi à savoir combien danson. Des compatriotes que je un an. t Une conférence
chef-lieu de la Creuse. Ces au- de personnes concernées sont en- ne connaissais pas continuent de Pascal Charrier de consensus
ditions sont organisées dans le core vivantes, une donnée impor- nous contacter pour se signaler. Il sur la prescription
cadre des travaux menés par la tante dans la perspective d’éven- y a même quelqu’un qui va venir (1) Une adresse de courriel des crimes sexuels 
commission d’information et de tuelles réparations financières. spécialement d’Allemagne en voi- a été créée pour permettre aux personnes t Les démissions
recherche historique constituée Mais leur ambition n’est pas ture. Chacun a des attentes par- concernées de contacter la commission : d’enseignants en nette
pour étudier cette migration de s i m p l e m e n t d ’a m é l i o r e r l a ticulières. » lesenfantsdelacreuse@outre-mer.gouv.fr hausse
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

10 Monde
Le maulana Abdul Aziz (de face), le chef spirituel islamiste de la Mosquée rouge d’Islamabad,
en pleine discussion avec des visiteurs. Myra Iqbal/NYT/Redux/Rea

Au Pakistan, les petits pas


contre l’extrémisme
Chine
lui, sera « moudjahidin » (com- Quand on l’interroge sur les at- de 2 000 élèves suivent un ensei- maulana Abdul Aziz, qui avait l’ha-
battant), indique-t-il tout sourire tentats survenus cette année contre gnement derrière les hauts murs bitude de prêcher par téléphone du-
Afghanistan avant de prendre congé sur un ho- les chiites, les soufis ou les chré- d’écoles qui dépendent de la mos- rant la grande prière du vendredi,
Peshawar
chement de tête du chef spirituel, tiens dans plusieurs villes du Pa- quée. On y dispense des cours gra- les autorités n’ont pas hésité à
le maulana Abdul Aziz. « Mou- kistan, le maulana reconnaît que tuits, en marge du système, sans prendre une mesure radicale : cou-
Islamabad djahidin, c’est un terroriste pour c’est « absolument incorrect » mais contrôle. per les signaux de tous les portables
Lahore vous », explique, mi-sérieux, mi- préfère insister sur les racines du dans la capitale. De guerre lasse, les

Inde
amusé le responsable religieux, terrorisme. « Ces gens revendiquent « Les élites et prêches téléphoniques ont cessé.
PAKISTAN qui a beaucoup de mal à modérer leur droit, le droit à vivre dans un Les discours ouvertement extré-
son discours malgré les conseils de système véritablement islamique, les classes moyennes mistes ont plus largement disparu
Iran
Karachi 200 km
son entourage et les pressions de qui mettra fin à tous les problèmes éduquées des écrans de télévision et des jour-
la police. du pays », poursuit-il en évoquant naux, bien qu’ils subsistent sur les
Mer d’Arabie Assis en tailleur sur une natte son islam idéal : celui du temps du ne supportent plus forums de discussion Internet. « Les
usée par le temps, l’homme est cé- temps du prophète de l’islam Mo- les appels au djihad. » djihadistes ont pu être plus ou moins
lèbre pour avoir déclaré un jour être hammed. portés aux nues par certains médias
tLe terrorisme a reculé au le père des talibans pakistanais. « Au- La Mosquée rouge, théâtre de avant 2013. C’est terminé, observe
Pakistan depuis le lancement jourd’hui, n’importe quel individu qui violents combats entre les soldats Mujeeb Azzad, spécialiste du terro-
d’un plan d’action en 2014. demande l’établissement d’un régime et des étudiants armés en 2007, est En 2014, le gouvernement avait risme à l’université Quaid I Azam
tMoins visible, l’islamisme véritablement islamique au Pakistan un résumé des contradictions de la pourtant fait de la réforme des ma- d’Islamabad. Les élites et les classes
radical continue cependant est accusé de terrorisme et exécuté par politique pakistanaise en matière drasas, accusées d’être le terreau moyennes éduquées ne supportent
de prospérer. la police », insiste-t-il, en fixant lon- de lutte contre les discours extré- d’un islam radical, l’un de ses mul- plus les appels au djihad. »
guement son interlocuteur à travers mistes. Si son dirigeant est sous tiples fronts contre le terrorisme. Quand on les interroge, les porte-
Islamabad sa barbe fournie. étroite surveillance policière, plus Deux ans plus tard, le chantier parole des organes de lutte contre le
De notre envoyé spécial
semble s’être passablement enlisé. terrorisme insistent sur le déman-
La voix s’élève dans la pièce sans « On ne sait toujours pas combien tèlement des groupes armés opéré
fenêtre, mélodieuse, lancinante. À La violence armée continue il existe d’écoles coraniques dans le au cours des dernières années.
8 ans, le jeune Ahmed chante avec ta- pays, les chiffres variant de 20 000 Mais pour beaucoup, la bataille
lent de très larges extraits du Coran, de reculer à 35 000 », admet Muhammad contre les idées extrémistes n’en
qu’il étudie dès son réveil à 4 h 30 du Amir Rana, directeur de l’institut est qu’à ses prémices. « L’islam très
matin dans une des madrasas (écoles d’études pour la paix qui participe conservateur, de type tablighi, conti-
coraniques) de la Mosquée rouge En 2016, 2 610 personnes ont été tuées lors de violences extré- à la réforme de ces établissements. nue de progresser chez les classes
d’Islamabad. Avec ses camarades, il mistes, politiques ou criminelles au Pakistan contre 4 647 en 2015, Depuis l’attaque sanglante per- moyennes inférieures et les popula-
apprend le livre saint de l’Islam à rai- selon le rapport annuel du Centre pour la recherche et les études pétrée par les talibans contre une tions pauvres, constate Mujeeb Az-
son de dix heures par jour, ce qui lui sécuritaires (CRSS), basé à Islamabad. Dans la foulée d’une offen- école militaire le 16 décembre 2013, zad. Il insiste sur la victimisation des
laisse une demi-heure environ pour sive de l’armée pakistanaise lancée en juin 2014 contre les groupes les autorités s’efforcent cependant musulmans et les injustices de l’Oc-
les autres enseignements. extrémistes armés réfugiés dans les zones tribales frontalières du de bannir les propos incendiaires cident, justifiant indirectement les
Dans sa classe, beaucoup aspi- Pakistan, le nombre des victimes annuelles est revenu au niveau des madrasas comme de l’espace attentats. »
rent à devenir des imams. Ahmed, de 2007, date de l’émergence des talibans pakistanais. public. Pour contraindre au silence Olivier Tallès
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

Monde 11

portrait essentiel

Un dur du régime Royaume-Uni T

aux portes du pouvoir à Caracas


La relève de la garde
change d’horaire
Cérémonie militaire sécu-
laire, la relève de la garde
à Buckingham Palace,
qui draine régulièrement
marqué par une crise économique surant qu’il fait l’objet d’enquêtes des centaines, voire des
Tareck El Aissami sans précédent, cette annonce aux États-Unis dans des affaires de milliers de touristes,
Nouveau vice-président semble bien ouvrir la voie à une trafic de drogue. va changer d’horaire
du Venezuela nouvelle étape. Car l’impopularité La tension entre Tareck El Ais- pour des raisons de sécurité
record de Nicolas Maduro est de- sami et ses adversaires est en- sur fond de menace terro-
venue un problème pour le régime. core montée d’un cran depuis la riste, a annoncé hier
tLe président vénézuélien Pour beaucoup d’observateurs, ses déroute du pouvoir lors des légis- le Palais. À partir du 16 jan-
Nicolas Maduro a remplacé jours au sommet seraient comptés. latives de décembre 2015. Surfant vier, la relève de la garde
mercredi son numéro deux, Mais le choix de Tareck El Ais- sur une crise économique parti- aura lieu à des jours fixes,
confiant le poste sami n’est pas fait pour rassu- culièrement violente, causée le lundi, le mercredi,
à un quadragénaire, soutien rer l’opposition : le nouveau nu- aussi bien par l’effondrement des le vendredi et le dimanche.
sans faille du régime. méro deux est l’une de ses bêtes prix du pétrole que par les échecs Elle commencera également
tCette annonce pourrait noires. Cet avocat de formation est du chavisme, l’opposition tente une demi-heure plus tôt,
préparer le pays à un en effet l’un des durs d’un régime depuis d’obtenir la tenue d’un ré- à 11 heures heure locale,
passage de témoin à la tête Miguel Gutierrez/AFP qui lui a offert une ascension fulgu- férendum révocatoire contre le contre 11 h 30 jusqu’à présent.
du pays de la « révolution rante. Né en 1974 dans une famille président.
bolivarienne ». Tareck El Aissami, 42 ans, actuel modeste de cinq enfants, origi- Mais en dépit des pénuries sans
gouverneur de l’État d’Aragua. naire du Liban et de religion druze, précédents, Nicolas Maduro tient Égypte
Il y a un peu plus de quatre ans,
Hugo Chavez, président du Ve-
Annonçant cette décision à la
télévision, Nicolas Maduro a sa-
il grimpe rapidement dans la hié-
rarchie du Parti socialiste unifié du
bon, avec l’aide d’institutions
bienveillantes. Le processus de ré-
Arrestations
nezuela depuis 1999, annonçait la lué « la jeunesse, l’expérience, l’en- Venezuela (PSUV), au pouvoir de- férendum a été bloqué par la jus- à la suite de
nomination de Nicolas Maduro au
poste de vice-président. Quelques
gagement et le courage » de son
nouveau second, au cours d’une
puis 1999, après s’être fait connaître
comme leader étudiant.
tice en 2016 et ne se produira pas,
s’il a lieu, avant le 10 janvier. Une
l’attentat contre
mois plus tard, malade, il passait allocution agrémentée de la rhé- Élu député dès 2005, il est ap- date importante puisqu’un vote l’église copte
la main à son dauphin. torique propre au régime chaviste : pelé deux ans plus tard au gou- ayant lieu avant ce jour, et perdu
Ce scénario serait-il sur le point « 2017 est la première année du re- vernement par Hugo Chavez. De- par le gouvernement, aurait au- Les autorités égyptiennes ont
de se reproduire ? Mercredi, Nico- dressement, et de l’expansion de la venu l’une des figures du PSUV, il tomatiquement débouché sur de annoncé mercredi l’arrestation
las Maduro, 52 ans, a jugé utile de révolution bolivarienne sur tous se distingue alors par ses attaques nouvelles élections. Un échec, de quatre nouveaux suspects
se séparer de son numéro deux, les plans, moral, économique, po- violentes et récurrentes contre après cette date, conduirait bien dans l’attentat du 11 décembre
Aristobulo Isturiz, en fonction litique et international. » l’opposition, victime de tweets as- au départ de Nicolas Maduro. Mais contre une église copte au
depuis un an et âgé de 70 ans. Il Si l’heure n’est pas encore au re- sassins, souvent en termes crus. au profit de son vice-président. Caire, qui a fait 27 morts et
l’a remplacé par un jeune loup, tour des beaux jours dans un pays Elle-même ne l’épargne pas, as- Gilles Biassette a été revendiqué par Daech.
Parmi eux figure l’un des deux

Le barrage de Tabqa en Syrie,


cerveaux de l’attaque, Karam
Ahmed Abdel-Aal Ibrahim.
Les forces de sécurité seraient

enjeu de la guerre contre Daech


toujours à la recherche de
Mohab Mostafa El-Sayed
Qassem, identifié comme
le responsable de la cellule
qui a mené l’attaque. Les in-
vestigations ont révélé que
enjeu stratégique majeur. Situé à hydrauliques, notamment les l’un des nouveaux suspects
tLes Forces Turquie 30 kilomètres à l’ouest de la ca- châteaux d’eau. Cette destruction arrêtés était lié à la confrérie
démocratiques syriennes, Lac Assad pitale syrienne de Daech, il s’agit n’est pas anodine et prouve l’enjeu interdite des Frères musul-
soutenues par les états- du dernier verrou avant l’avancée majeur que constitue la maîtrise mans qui a nié toute implica-
Unis s’apprêtent à lancer Alep vers le fief de Daech, prévue pour de l’eau dans cette région. tion dans l’attentat.
l’offensive sur ce lieu Barrage Rakka le printemps. Les territoires traversés par
hautement stratégique. Tabqa Les forces spéciales améri- l’Euphrate dépendent du fleuve
tLa conquête sera délicate, Liban SYRIE caines, françaises et britanniques qui fournit l’eau nécessaire à
car tout bombardement Damas
Irak appuient les FDS avec des conseils l’agriculture dans l’ensemble de X sur la-croix.com
y est impossible. Israël et des livraisons de munitions : la région. En détruisant les châ- t Tim Barrow,
cinquante tonnes pour cette opé- teaux d’eau, les djihadistes s’as- l’homme du Brexit
Environ de Tabqa 50 km Jordanie ration, notamment des mortiers surent de compliquer le retour à l’Union européenne
Correspondance spéciale
de 120 mm, de fabrication améri- des habitants. En Syrie comme en t Birmanie :
C’est un moment clé de la se- caine. Irak, le contrôle de l’eau est une les accusations
conde phase de l’opération « Co- lal Silo, porte-parole des FDS.Les La conquête du barrage s’avère arme politique. de génocide contre
lère de l’Euphrate ». Les Forces troupes se trouvent à présent à dangereuse et difficile. La coalition Matthieu Delmas les Rohingyas rejetées
démocratiques syriennes (FDS) quatre kilomètres du barrage. Sa ne peut bombarder l’infrastruc-
sont sur le point de se lancer à la prise complétera l’encerclement ture, car sa destruction constitue-
conquête du barrage de Tabqa, si- de Rakka par l’ouest, après la pre- rait une catastrophe écologique et REGARD POLITIQUE
tué en amont du lac Assad, dans le mière phase de l’opération lancée humanitaire en inondant de vastes
nord de la Syrie. le 6 novembre qui avait consisté à territoires en aval de l’Euphrate en RETROUVEZ FRANÇOIS ERNENWEIN
Le 1er janvier, ces 40 000 com- conquérir les villages au nord de Irak et en Syrie, et priverait d’élec- DE
battants kurdes et arabes, soute- Rakka sur les deux rives de la ri- tricité l’est de la Syrie. Les com-
nus par les frappes aériennes de la vière Balikh. battants de Daech n’ont pas non TOUS LES SAMEDIS À 7H04
coalition internationale menée par Ils lanceront la 3 e   phase de plus intérêt à détruire le barrage DANS LA MATINALE RCF
les États-Unis pour déloger Daech l’opération dans les prochains au risque d’inonder Rakka. François Ernenwein
de Rakka, s’étaient déjà emparés jours, afin de compléter l’encer- Dans les villages situés sur les
de la ville de Mahmoudli après clement de la ville par l’est. Tabqa rives de l’Euphrate, les djihadistes
d’âpres combats. Quarante djiha- est le second plus grand barrage ont, avant leur fuite, systématique-
distes auraient été tués, selon Ta- du Moyen-Orient et constitue un ment détruit les infrastructures
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

12 Économie

Contre la grippe aviaire,


l’abattage de canards a démarré
tD’ici au 20 janvier,
800 000 canards gras
vont être sacrifiés pour
enrayer l’épidémie qui sévit
dans le Gers, les Landes
et les Hautes-Pyrénées.
tUne mesure sans doute
nécessaire, mais qui laisse
les producteurs
désabusés et inquiets.
« C’est dur, mais il n’y avait plus
le choix. Pour éteindre l’incen-
die, il fallait prendre des mesures
radicales », explique, fataliste,
Christophe Barrailh, président du
Comité interprofessionnel des pal-
mipèdes à foie gras (Cifog) et ex-
ploitant à Aire-sur-l’Adour, dans
les Landes.
C e s «  me sure s radicale s  »
concernent l’abattage préventif
de centaines de milliers de canards
annoncé mardi par le ministère
de l’agriculture. Objectif : enrayer
la propagation de l’épidémie de
grippe aviaire H5N8 qui touche la
France depuis le 2 décembre.
Les opérations de « dépeuple-
ment » – c’est le terme utilisé par
les services sanitaires – ont com-
mencé hier matin dans l’ouest
d’une zone qui couvre 150 com-
munes des départements du Gers,
des Landes et des Hautes-Pyré- Cédric Despagnet, éleveur dans la commune du Vignau, est obligé d’abattre ses canards pour enrayer l’épidémie. Nicolas Le Lievre/Sud Ouest
nées. Elles vont se poursuivre
jusqu’au 20 janvier et visent tous traîne l’euthanasie des animaux « Désabusés parce que c’est la deu- L’arrêté ministériel précise que nécessaire pour désinfecter les
les canards « en parcours exté- infectés et la mise en place autour xième année consécutive qu’ils doi- les frais des opérations – environ installations.
rieur », élevés à l’air libre, soit de l’élevage d’une zone de protec- vent faire face à une épizootie meur- 2 millions d’euros – et la perte « Ces modalités seront définies
800 000 têtes sur le 1,3 million de tion de 3 km et d’une zone de sur- trière, après les ravages du virus de valeur des animaux – près de lorsque la situation sera définitive-
canards gras de la région. veillance de 10 km. « Ce dispositif H5N1 en 2015. Inquiets parce qu’ils 12 millions d’euros – seront pris ment rétablie. Mais on ne pourra
a permis de stabiliser la situation attendent de savoir quelles mesures en charge par l’État. Mais il ne dit pas faire l’économie d’une redéfi-
Le coût total des dans les départements du Tarn, financières viendront compenser rien sur les conditions d’indem- nition des mesures à prendre pour
de l’Aveyron et de Lot-et-Garonne, leurs pertes », souligne Philip Ever- nisation pour le manque à gagner sécuriser les pratiques de la filière
dommages, directs mais n’a pas empêché la propa- let, responsable du pôle aviculture lié à l’arrêt de la production du- afin d’éviter de nouvelles contami-
ou collatéraux, gation du virus sur une partie du à la chambre d’agriculture du Gers. rant le temps de « vide sanitaire » nations », prévient le ministère.
Gers, des Landes et des Hautes-Py- Un message que les éleveurs au-
pourrait cette rénées qui concentrent désormais
paroles abattre sur place et les transfor- ront peut-être du mal à entendre.
année avoisiner les 64 des 95 foyers identifiés », pour- mer. Ensuite, il faudra organi- «  À la suite du précédent épi-
suit ce responsable ministériel. ser le vide sanitaire d’au moins sode de 2015, j’ai dû investir près
80 millions d’euros. Pourquoi cette différence d’effi-
cacité ? Les mesures de biosécurité
« L’abattage est deux mois. C’est beaucoup plus
que les cinq semaines décré-
de 100 000 € pour renforcer les
moyens de biosécurité, mais je n’ai,
ont-elles été plus ou moins bien un mal nécessaire » tées début 2016. J’ai déjà perdu à ce jour, été indemnisé qu’à 75 % de
La mesure exclut les palmipèdes appliquées ? C’est une hypothèse 12 000 € de chiffre d’affaires mes pertes. Comme moi, beaucoup
élevés en bâtiments et les élevages que devra confirmer l’enquête ou- depuis le début de la crise en d’éleveurs vont être confrontés à des
en autarcie, qui assurent l’inté- verte par les autorités. Franck Kirighin, 52 ans, décembre. Les indemnisations problèmes de trésorerie », explique
gralité du cycle de production, de Christophe Barrailh a une autre éleveur à Castelnau-d’Auzan aideront bien sûr. Mais celles un exploitant des Landes qui sou-
l’entrée des canetons à la transfor- explication : « La zone concernée (Gers) du début d’année dernière haite rester anonyme.
mation des produits. est le chaudron historique de la ne sont pas encore soldées. Selon les premières estimations
« Cet abattage préventif a été production de foie gras en France. « L’abattage est un mal néces- J’attends un dernier versement des professionnels, le coût total
décidé parce que les mesures clas- La forte densité d’exploitations et saire. Quasiment tout le monde en février prochain. des dommages, directs ou colla-
siques n’ont pas permis d’enrayer d’animaux est un facteur de risque en convient. J’ai 2 600 canards Cette répétition est dure à vivre. téraux, pourrait cette année avoi-
la progression du nombre de foyers qui complique les efforts déployés sur un site à une dizaine de kilo- Tous les matins, mon premier siner les 80 millions d’euros. Et si
dans la zone concernée », explique- par les éleveurs pour limiter les mètres de ma ferme qui seront réflexe est de regarder mes rien n’est fait et vite, cela aura des
t-on au ministère de l’agriculture. transports et désinfecter les instal- tués. Pour les quelque 900 bêtes champs pour repérer d’éven- conséquences tout aussi mortelles
Suivant la réglementation en vi- lations. » en filière courte présentes sur tuels cadavres. Cette épée pour la filière que le redoutable vi-
gueur en Europe, lorsqu’un cas de S’ils ne contestent pas la décision mon exploitation, j’attends en- de Damoclès au-dessus de nos rus H5N8, préviennent-ils.
maladie est constaté, il doit faire d’abattage préventif, ces derniers core de savoir si je vais pouvoir têtes est difficile à supporter ». Antoine d’Abbundo
l’objet d’une déclaration qui en- se montrent désabusés et inquiets. les garder quelques jours, les Recueilli par Jean-Luc Ferré Lire aussi page suivante.
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

Économie 13

essentiel
Le robot Octopus
débarque dans les poulaillers
tMis au point
ditionnelles pulvérisations, des
désinfectants sans antibiotique,
concepteurs, de prévenir la dif-
fusion des pathogènes dans l’en-
Récompensé par un trophée
Innov’Space, le salon de l’équi-
49 %
des personnes âgées de
60 ans travaillent désormais,
par une start-up évitant ainsi la prolifération des vironnement et de limiter l’uti- pement agro-industriel qui s’est à temps complet (36 %) ou
de Cholet, ce robot maladies qui dévastent les chep- lisation d’antibiotiques, tout en tenu à Rennes en septembre à temps partiel (13 %), selon
de décontamination tels », explique Charles-Olivier assurant aux professionnels de dernier, l’Octopus Poultry Safe l’Insee. Avant la réforme des
des élevages voit s’ouvrir Oudin, directeur financier d’Oc- l’industrie avicole un gain subs- a déjà séduit une trentaine de retraites de 2010-2011, elles
devant lui un marché topus Robots, le département ro- tantiel en termes de production. clients en France, mais aussi en étaient 33 %. La réforme, dont
prometteur alors botique de MCAI. Belgique, au Canada et jusqu’au l’Insee relève le caractère
que la grippe aviaire Assignées dans des bâtiments L’Octopus Poultry Safe Brésil, premier producteur mon- « rapide et contraignant », a
continue de sévir. durant les trente à quarante jours a déjà séduit dial de volailles. augmenté de deux ans l’âge
que dure le cycle d’engraisse- une trentaine de clients Et si son prix peut paraître d’ouverture des droits pour les
Alors que la grippe aviaire fait ment sans que soit changée leur en France, mais aussi élevé – 30 000 € l’unité –, « c’est générations nées entre 1951
plus que jamais parler d’elle, un litière, les volailles de batterie en Belgique, au Canada qu’Octopus est un robot unique au et 1955, ce qui explique l’évo-
petit robot mis au point par la sont exposées à de nombreuses et jusqu’au Brésil, monde en son genre », souligne lution. Dans le même temps,
société MCAI basée à Cholet, en bactéries mortelles, du type Es- premier producteur Charles-Olivier Oudin. Pour ac- le taux des chômeurs âgés de
Maine-et-Loire, pourrait bien ap- cherichia coli ou staphylocoque mondial de volailles. célérer le développement, le di- 60 ans est passé de 4 % à 11 %,
porter un début de solution aux doré. Pour prévenir les risques, recteur financier a d’ailleurs tandis que le taux de retraités
exploitants confrontés au risque nombre d’éleveurs ont recours lancé une levée de fonds sur la a été divisé par deux, de 50 %
épidémique. aux antibiotiques à titre préven- plate-forme de financement par- à 25 %.
S’il ne s’attaque pas directe- tif, ce qui pose un vrai problème Pour le prouver, Octopus est ticipatif smartangels.fr qui vien-
ment au redoutable H5N8 contre de santé publique. actuellement testé, en conditions dra s’ajouter aux 300 000 € de
lequel il n’y a pour l’instant L’usage massif de ces médi- réelles, dans trois élevages du prêt remboursable accordés par Loisirs T Trigano
pas de remède, ce « gardien de caments dans les élevages par- Maine-et-Loire avant sa commer- Bpifrance. conforte sa position
poules » baptisé Octopus Poultry ticipe en effet à la montée en cialisation prévue en mars. S’il Sur les 500 000 € de collecte Après avoir acquis mardi
Safe permet, en revanche, de ré- flèche de la résistance aux anti- tient ses promesses, un marché espérés, plus de 342 000 € ont Asi, fabricant et distribu-
duire considérablement les pro- biotiques qui serait responsable, énorme s’ouvre à lui. « Il existe déjà été promis en quinze jours teur de véhicules de loisirs
blèmes sanitaires liés au confi- selon l’Organisation mondiale plus d’un million de bâtiments par 201 investisseurs. « C’est en- au Royaume-Uni, le groupe
nement des animaux qui reste la de la santé (OMS), de quelque d’élevage dans le monde, dont courageant, mais ce n’est pas en- français Trigano a entamé des
seule solution pour éviter la pro- 700 000 morts dans le monde 300 000 gérés par les 80 grands core suffisant pour industriali- négociations exclusives pour
pagation du virus. en 2014. groupes de l’industrie avicole qui ser la production et se lancer à le rachat du constructeur slo-
Comment ? « En diffusant, sous La technologie proposée par sont notre principale cible, en la conquête du marché », admet vène Adria. En augmentant de
la forme d’un “brouillard sec” MCAI à travers son robot mobile France comme à l’international », Charles-Olivier Oudin. près de 500 millions d’euros
beaucoup plus efficace que les tra- Octopus permettrait, selon ses affirme Charles-Olivier Oudin. Antoine d’Abbundo son chiffre d’affaires (1,3 mil-
liard d’euros), le groupe fran-

La carte d’identité professionnelle devient


çais renforce ainsi sa position
de numéro un sur le marché
européen des camping-cars

obligatoire dans le BTP


en pleine reprise.

X Sur la-croix.com
t Le gouvernement
avec les registres de l’entreprise », neuve en personne. Après une d’amendes administratives ont été veut garantir l’avenir du
tLes salariés assure-t-on à la Fédération fran- dernière phase de test, le dispo- notifiés sur les 18 derniers mois et chantier de Saint-Nazaire
du bâtiment et des travaux çaise du bâtiment (FFB). sitif sera progressivement géné- 33 chantiers ont été suspendus ou t Le Conseil d’État
publics devront La carte d’identité profession- ralisé à l’ensemble du territoire et arrêtés par les préfets en 2016. » se penche sur le tirage
obligatoirement disposer nelle existait déjà mais elle était à 2,5 millions de salariés à partir Emmanuelle Réju au sort des notaires
d’une carte d’identité falsifiable et surtout facultative. du mois de février.
professionnelle. La loi travail promulguée l’été der- «  Voilà des années que nous
tInfalsifiable, nier l’a rendue obligatoire et l’a l’attendions et nous sommes très
cette nouvelle carte étendue aux intérimaires et aux satisfaits », assure-t-on à la Fé-
permettra de lutter
contre le travail au noir.
travailleurs détachés européens. dération française du bâtiment.
De son côté, la CGT a demandé LA MATINALE
Elle a le format d’une carte
Après une dernière
phase de test, le dispositif
hier dans une lettre ouverte à la
ministre du travail un « renforce- DE CLÉMENT
de crédit et contient une mine
d’informations. Sur la nouvelle
sera progressivement
généralisé à l’ensemble
ment significatif des contrôles »,
seuls à même selon le syndicat de
ROCHEFORT
mouture de la carte d’identité du territoire et à 2,5 millions lutter contre les fraudes, en par- le samedi 7h- 9h
professionnelle des salariés du de salariés à partir ticulier contre les fraudes au tra-
bâtiment et des travaux publics du mois de février. vail détaché. Rendez-vous à 7h40
figurent en effet une photo du De fait, si la carte permet de avec Sabine Gignoux
salarié, ses nom, prénom et sexe repérer le travail au noir, elle ou Cécile Jaurès,
ainsi qu’un code-barres qui va ne permet pas de contrôler les journalistes à La Croix
grandement faciliter la vie des Chargée de l’éditer, l’Impri- conditions de travail des salariés
inspecteurs du travail. merie nationale en a fait un ou- européens détachés en France
Lu par un téléphone intelli- til « totalement sécurisé », selon (respect des horaires réglemen-
gent, ce code-barres pourra indi- le ministère du travail. Objectif ? taires, salaire minimum, etc).
© Photo : Ch. Abramowitz / Radio France

quer immédiatement si le salarié Lutter contre le travail au noir «   D e p u i s p l u s d ’u n a n , l e


contrôlé a été dûment déclaré par sur les chantiers. nombre de contrôles contre
son employeur. « L’information Un premier exemplaire du nou- l a f ra u d e a u d é t a ch e m e n t a
sera immédiate, quand il fallait veau sésame a été remis mercredi doublé avec une moyenne de
des jours pour vérifier les identi- à un employé de l’entreprise de 1 500 contrôles par an », a rap- Ce monde a besoin de musique
En partenariat avec

tés des travailleurs présents sur maçonnerie Moullec par le pre- pelé mercredi Bernard Caze - francemusique.fr

un chantier et leur conformité mier ministre, Bernard Caze- neuve. « Près de 5 millions d’euros
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

14 Services
carnet annonces

t Béatrice, t Châtillon-Saint-Jean.
décès Jeannette Vautherin, son épouse, Entreprise Familiale
Christophe et Marie-France, Étienne et Marie-Josèphe emploi
t Alphonse Dannenberger Cyril et Stéphanie, Vautherin,
AAA CIMIANO (Sarl)
À votre service pour tous travaux de:
vous fait part du décès Amicie, son fils et sa belle-fille,
g Peinture g Plomberie
de son épouse, Timothée et Marine, Don Jacques Vautherin csm, son fils,
offres g Electricité g Climatisation
Marthe DANNENBERGER, ses enfants, Chantal Vautherin, sa fille, g Maçonnerie intérieure
le 2 janvier 2017. Chloé, Juliette, Jeanne, Justine, Antoinette et Alain Paret, LE DIOCESE DE LYON
cherche un/e : g Salles de bains g Sols
La cérémonie religieuse aura lieu Léonore, Edgar, Barnabé, sa fille et son gendre, g Carrelage g Débarras
ASSISTANT(E) DE DIRECTION / CDI
le lundi 9 janvier à 14 h 30 Robinson, Anatole, Siméon, Benoît, Antoine, Clotilde, Martin, g Remplacement de fenêtres...
à l’église Saint-Justin, sa paroisse, ses petits-enfants, Pierre-Henri, Thibault, Amaury, Vous assistez un responsable diocésain pour
rue Rivay 92300 Levallois-Perret. et toute sa famille Pierre-Éloi, Jeanne, Anne, coordonner et organiser ses activités (accueil, Paris et Île-de-France
ont la tristesse ses petits-enfants, agenda, réunions, déplacements, …). Nombreuses références
t Les sœurs Auxiliatrices de vous annoncer que vous font part du rappel à Dieu d’
De formation supérieure vous avez une expé- y compris en résidences-services
et sa famille éric VAutHERiN
rience significative sur une fonction similaire.
Anglais souhaité.
et copropriétés.
Devis rapide gratuit - Prix compétitif
vous font part du décès de M. Jean-thierry MAucouR le 3 janvier 2017.
Sœur France DElcouRt, Ils vous demandent de vous Merci d’adresser CV et LM, Délais travaux respectés
sous la référence : 16-264-02-LC,
ancienne supérieure générale a été rappelé à Dieu dans unir à eux par la prière lors de à notre conseil, ALERYS : annonce@alerys.fr 06.28.56.47.87 ou
de l’Institut de 1978 à 1990, la nuit du 2 au 3 janvier 2017, la messe des obsèques qui
survenu à Lyon, le 5 janvier 2017, à l’âge de 69 ans. aura lieu le samedi 7 janvier
Plus d’information sur :
www.alerys.fr/offres-emploi/ 01.44.19.66.17
Siret 450.780.838.00014
à l’âge de 90 ans. à 11 heures, en l’église de
(75) Rech. D. aide
Ses obsèques seront célébrées En accord avec la foi profonde Châtillon-Saint-Jean (26750). autres
soignante pour JF
le 10 janvier à 14 h 30, qui l’animait et son engagement handicapée, repas services
à la chapelle de la Roseraie, dans la vie chrétienne, culture et spiritualité
45 rue du Docteur-Edmond- la cérémonie religieuse sera chapitre général et toilette.
écrire sous réf:
Prêtres pasteurs
Vous avez des
CRX11751 difficultés
Locard, 69005 Lyon. célébrée le mercredi 11 janvier, avec l'alcool ?
à 10 h 30, en l’église t Douvres-la-Délivrande. VSA
(Vivre Sans Alcool)
Saint-Honoré-d’Eylau, Réunies en Chapitre général,
Transmission du carnet Paris (16e). les Sœurs de Notre-Dame services à la Un groupe de parole
vous accueille tous les
Par courrier : 18, rue Barbès,
de Fidélité ont élu : personne vendredis à 15h00
92128 Montrouge Cedex. 7bis rue du pasteur
Par téléphone : de 9 heures à 17 heures L’inhumation aura lieu Sœur catherine DEoM, Wagner 75011 Paris
au 01 74 31 66 06 (du lundi au vendredi) dans l’intimité familiale, supérieure générale, Métro : Bastille -
Chemin Vert
Par fax : 01 74 31 60 03 au cimetière d’Asnières- Sœur Maria VANBRABANt, aide à
E-mail : carnetlacroix@bayard-pub.com sur-Seine. 1ère conseillère, domicile
(Préciser nom, adresse et n° de téléphone) Sœur Françoise de REViERS, immobilier
les textes doivent parvenir avant 11 h
Sœur Bernadette DAVEY, Soins à domicile
pour une parution le lendemain. 24h sur 24
la ligne : 18,50 € TTC. Remise de 10 % à nos abonnés. Sœur Marie-France Personal-Service
La ligne en gras est facturée Remise de 50% pour les fiançailles, loRGEouX, Ost-West (Pologne).
sur la base de deux lignes. mariages et baptêmes. conseillères. Tél. 0048.52.328.46.65 ventes
info@24betreuung.eu
VENDEZ et
ACHETEZ entre
particuliers ! Particuliers
annonces légales Acheteurs, recherches
ALLEMANDS, passez
ANGLAIS,
FRANCAIS, vos annonces
HOLLANDAIS,
SUISSES... Rech.
rencontres par téléphone
entre particuliers,
Société à responsabilité limitée Siège social : 10 rue de l’Espérance, Propr., Maison, Villa, au
75 - Paris au capital de 15 244,90 euros 91400 ORSAY Appt, Terrain
Siège social : 85 rue de la Victoire, capital : 1000 Euros divisé en 100 parts L'IMMOBILIER
coNStitutioN 75009 PARiS objet : acquisition par achat ou apport,
(Paris et 92) Aux
100% ENTRE (RP) Bel H. 55 a. ch. D. 01.74.31.16.18
côtés des personnes 65/70 a. BCBG dist.
RcS PARiS 388 335 671 propriété, mise en valeur, transformation, âgées pour la vie PARTICULIERS
Avis est donné de la constitution de la SAS fém. 06.37.54.50.40
dénommée : construction, aménagement, administra- quotidienne Du lundi au vendredi
Aux termes d’une décision en date du 22 tion, location et vente de tous biens immobi-
MMM coNSEil SAS novembre 2016, l’associée unique a décidé liers, la gérance est assurée par les 2 associés,
(toilette, repas) et du de 8 h 30 à 19 h 00
temps de qualité :
capital : 100 € divisé en 10 actions de 10 € de transférer le siège social du 85 rue de la Docteurs Eloïse et Arnaud Pélissier,
Siège social : 8 rue Denis Poisson - jeux, promenades. le samedi
Victoire, 75009 PARIS au 62 rue Jacques 10 rue de l’Espérance, 91400 ORSAY. Dorothée :
75017 PARIS
objet : la société a pour objet directement
Mugnier, 68200 MULHOUSE à compter Pour une durée de 99 ans à compter de son 06.58.01.66.97 entraide de 9 h 00 à 18 h 00
du 1er janvier 2017, et de modifier en consé- immatriculation auprès du RCS d’EVRY.
ou indirectement le conseil et la formation, quence l’article 4 des statuts.
et la perception de droits intellectuels Gagnez du temps
Président : Mathieu MOLÉ-MANONCOURT Pour avis, la Gérance 92-Hauts-dE-sEinE et payez par
né le 08/12/1973 à PARIS, demeurant divers Le Pecq, bord de Seine
81 Torbay Road - LONDRES NW6 7DT -
DiSSolutioN coNStitutioN prop. à 1 cple mais.
ROYAUME-UNI, de nationalité française indép. 4 pces+ remise
Durée : 99 ans à compter de son immatricu- clôtuRE Suivant acte SSP en date du 23/12/2016, tt cft avec vue jardin
lation au RCS de PARIS est constituée la société présentant bord de Seine
cAlliES GouRGAuD les caractéristiques suivantes : VOUS SOUHAITEZ contre gardiennage
cHANGEMENt S.A.S. Dénomination : CONTRIBUER À UN propriété + hres
Siège: 9, avenue Gourgaud ENGAGEMENT SOLIDAIRE ?
DE GERANt / PRESiDENt 75017 Paris SociEtE NouVEllE tout ménage et jardinage.
06.66.36.90.90
RcS : Paris 539 800 235 NEttoYAGE tEcHNiQuE
AuX BoNHEuRS Du JouR PRoFESSioNNEl
SARlau capital de 1.000 € Aux termes du procès-verbal de l’assemblée Forme : Société à responsabilité limitée DEVENEZ Particuliers, Professionnels
Siège social : 51, rue des Grands Augustins générale extraordinaire du 15 décembre 2016, capital : 1000 euros ÉCOUTANT(E) BÉNÉVOLE
75006 PARiS il résulte que l’associé unique a décidé la dis- Siège : 47 rue Marcel Dassault, et REJOIGNEZ utilisez les différentes rubriques
814 523 338 R.c.S. PARiS solution anticipée à effet au 31 décembre 2016 92514 BOULOGNE BILLANCOURT CEDEX.
et sa mise en liquidation amiable. UNE ÉQUIPE CHALEUREUSE des petites annonces de «La Croix»
objet : Prestations de services de nettoyage
Suivant PV en date du 20/10/2016, l’AU a Il a été nommé en qualité de liquidateur : et micro dépoussiérage informatique - location saisonnière
nommé en qualité de cogérant : M. Grégory Monsieur Jacques CALLIES Durée : 99 ans
Siège social de la liquidation : 9, avenue - immobilier
LENTZ, demeurant 55, rue Charles Laffitte, Gérant : Alain DUMAS demeurant
92200 NEUILLY-SUR-SEINE. Gourgaud, 75017 Paris, où toutes les corres- 7 avenue du Périgord, 33370 POMPIGNAC • Formation sérieuse assurée - emploi offre et demande
Pour avis au RCS de PARIS pondances, ainsi que les actes et documents Immatriculation au RCS de NANTERRE • Lieu d’écoute sur Paris - culture et spiritualité
concernant la liquidation, devront être
Pour avis • Infos : www.suicide-ecoute.fr - rencontre, entraide
adressés au siège social. Le dépôt des actes et
tRANSFERt DE SièGE pièces relatifs à la liquidation sera effectué ou 01 45 39 93 74 échange et collection etc...
au greffe du Tribunal de commerce de Paris. Pour vos annonces judiciaires et légales
Pour avis et mention. contact : Média Marketing au 01 41 38 86 15. Passez vos annonces au :
E-mail : lacroix@mediamarketing.fr 01 45 39 40 00
particuliers : 01.74.31.16.18
91 - EssonnE Par arrêté des préfets des départements intéressés,
La Croix a été désigné comme publicateur officiel pour
7j/7 • 24/24

recevoir, en 2016, dans les départements de Paris


professionnels : contactez
coNStitutioN (5,50 €), Essonne (5,24 €), Hauts-de-Seine (5,50 €) et Dominique Hieaux
Par acte SSP du 20 décembre 2016 à orsay,
Val-de-Marne (5,50 €) toutes les annonces judiciaires et Plus on en parle, Tél. 01.74.31.64.18
moins on y pense...
légales, en matière de procédure civile et de commerce,
est créée la ainsi que les actes de société. Tarifs H.T. à la ligne dominique.hieaux@bayard-pub.com
ZYX MuSic PARiS Sci MAHc définis par l’arrêté ministeriel du 18 décembre 2015
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

Religion 15

A Marseille, le dialogue
essentiel

interreligieux se prolonge Édition T Une nouvelle


direction à la tête
des Éditions Salvator
Pour succéder à Yves Briend,
président-directeur général
depuis 1998 de cette maison
d’édition spécialisée en religion
tAprès l’assassinat et en sciences humaines, Salva-
du P. Jacques Hamel, tor a annoncé hier les nomina-
en juillet dernier, musulmans tions de David Briend comme
et chrétiens s’étaient président du conseil d’admi-
retrouvés le temps nistration, et de Régis de Vil-
de messes et d’hommages. lers comme directeur général.
tSix mois après, dans D’après le communiqué de la
les Bouches-du-Rhône, maison d’édition, Yves Briend,
diverses initiatives visent à qui se retire de ses fonctions
faire perdurer ces rencontres. opérationnelles, continuera
« de les accompagner et de les
Marseille soutenir autant que nécessaire
De notre correspondante régionale
dans cette transmission ».
Dans la cour de l’Œuvre Paul-
Hava, dans le 3e arrondissement
de Marseille, le soleil matinal ré- La phrase
chauffe doucement le vaste espace
qui se remplit peu à peu. Parmi les « Il est dommage
arrivants, les habitués des lieux
– des voisins d’origine cap-ver-
que certains
dienne, pour la plupart – pren- soient malades
nent vite leurs aises : les gamins
partent taper dans un ballon et les parce qu’ils ne
adultes se rassemblent autour du
P. Vincent Fenech, directeur de
mangent pas
l’Œuvre, qui distribue généreuse- et que d’autres
ment le café.
Les nouveaux venus – issus de Le mufti Ali Mohamed Kassim fait visiter la mosquée au P. Vincent Fenech et à des catholiques
le soient parce
la communauté musulmane co- marseillais. Yohanne Lamoulere pour La Croix qu’ils mangent
morienne, très présente dans
cette partie de la ville – se mê- vivre-ensemble », reprend le prêtre familles chrétiennes et musulmanes trop. »
lent plus timidement aux jeux et marseillais. « Apporter partageraient une rencontre, un re- Mgr Alexis Touably, le pré-
aux conversations. En ce jeudi de Ce jeudi matin, une vingtaine de pas, une visite du prieuré… », ex- sident de la Conférence des
fin décembre, le P. Fenech, par personnes – jeunes enfants, ado- une pierre dans plique Amaury Guillem, qui en a évêques catholiques de Côte
ailleurs vicaire de la paroisse de lescentes voilées, pères portant le la construction piloté l’organisation. d’Ivoire et l’évêque d’Agboville,
Saint-Mauront, lance une pre- kofia, couvre-chef traditionnel co- « Nous pensions accueillir cinq ou a insisté pour que la croissance
mière : l’organisation d’une jour- morien – quittent l’Œuvre Hava et du vivre-ensemble. » six familles, ce sont finalement une économique du pays profite à
née interreligieuse familiale. suivent le P. Fenech, coiffé lui de centaine d’adultes et une vingtaine tous, lors des vœux présentés
« Dans ce quartier, nous n’avons son béret, jusqu’à l’église Saint- d’enfants qui sont venus. Dont le mercredi à la présidence.
jamais eu de rapports institution- Mauront à quelques centaines de ou plus profondes. Fatou, 18 ans, président de la mosquée d’Aubagne.
nels avec l’islam. Mais avec les mètres. Parmi elles, Ismaël Abou- n’était jamais entrée dans une Nous étions touchés et honorés », té-
habitants, c’est tout à fait autre dou. Ce trentenaire d’origine co- église. Dans son manteau prune et moigne-t-il. Vatican T
chose, assure le P. Fenech. Après morienne est conseiller principal sous son voile noir, la jeune femme À Saint-Jean-de-Garguier, la ren- Mort de Mgr Mullor
l’assassinat du P. Hamel, nous avi- d’éducation (CPE) au lycée La Four- sourit : « Je ne savais pas ce qu’était contre s’est prolongée par un temps Garcia, le nonce qui avait
ons eu un contact très spontané ragère dans le 12e arrondissement. un chemin de croix. Mais ce n’est pas plus spirituel : musulmans et chré- dénoncé Marcial Maciel
avec des Comoriens, un premier « Dans les cours de récréation, parce que je suis musulmane que je tiens ont prié, pas ensemble mais Présidées par le cardinal Pietro
temps d’échange. Puis, ils étaient les gamins s’envoient des insultes ne veux pas m’intéresser ou com- en même temps. « Il s’agissait pour Parolin, secrétaire d’État
venus massivement à la messe qui en fonction de leur foi réelle ou sup- prendre. » chacun de témoigner de sa relation du Saint-Siège, en présence des
avait suivi. » posée, et c’est détestable. Ce type Le groupe prend la direction de avec Dieu. » plus hautes autorités vaticanes,
Six mois plus tard, le diocèse d’initiative est salutaire », glisse la mosquée de la rue Gaillard. Fa- Fatira, membre du groupe in- les obsèques de Mgr Justo Mul-
marseillais a réfléchi à la manière ce musulman avant de pénétrer tou grimpe le raidillon qui conduit terreligieux d’Aubagne, a pris part lor Garcia, ancien nonce apos-
de prolonger ces gestes de soli- dans l’église. à ces deux salles de prière instal- à l’organisation de la journée et se tolique au Mexique, décédé le
darité. « L’idée est d’apporter une Durant la visite s’enchaînent lées dans une vieille maison. Les satisfait de sa réussite : « Certains 30 décembre, ont été discrète-
pierre dans la construction du questions et réponses, anodines attentats l’ont touchée. Elle n’a pas sont venus des quartiers Nord de ment célébrées lundi dans la
aimé l’image donnée des musul- Marseille, d’autres des environs chapelle du Palais du gouverno-
paroles confondues – un mal-être, une
peur commune. C’est à ce mo-
mans. « Alors que nous sommes des
gens comme vous ; que nous prions,
d’Aubagne pour apprendre à se
connaître, à s’accepter. Chacun a pu
rat du Vatican. Mgr Mullor
Garcia était celui qui, nonce
ment-là que je suis venue pour comme vous. » parler librement. Il y a eu une forme au Mexique de 1997 à 2000,
« Des valeurs la première fois à l’Œuvre Hava.
Pour entamer un dialogue et
À son tour, le mufti Ali Mohamed
Kassim fait visiter la mosquée aux
de lâcher-prise dans un contexte
pourtant compliqué. »
avait eu le courage de dénoncer
à Rome les crimes du P. Marcial
communes » briser ce manque de communi- catholiques présents : « C’est un jour Comme à Marseille, l’ambition Maciel, le fondateur des
cation entre les communautés. heureux, pour nous, de vous rece- est d’installer ces rendez-vous dans Légionnaires du Christ.
Je défends la fraternité pour voir. Cette relation doit continuer. » la durée. « De ne pas laisser retom-
Ikram, 42 ans, mère moi, pour mes enfants, pour Un mois plus tôt, au prieuré ber l’élan, note Amaury Guillem.
de famille dans le quartier tous ! Je sens par endroits une Saint-Jean-de-Garguier à Géme- Car il n’y a pas d’autre issue que
de Saint-Mauront à Marseille montée de l’islamophobie qui nos, près d’Aubagne, une démarche d’oser les rencontres. » Ce jeune père X sur la-croix.com
m’effraie. Ici, à l’Œuvre, avec le jumelle prenait corps. « À la mort de 32 ans est également convaincu t 2017, une année
« Je suis française, musul- P. Fenech, je trouve des valeurs du P. Hamel, nous avions reçu de la qu’il faut donner à ces échanges de consolidation
mane, et cela n’a rien d’incom- qui sont tout simplement part des musulmans d’Aubagne des une dimension multi-génération- pour le pape François
patible. Après les attentats de communes aux miennes. » signes d’amitié auxquels nous avions nelle : « Nous devons transmettre ce t Ce qui va se passer
novembre 2015, nous avons Recueilli par Coralie Bonnefoy envie de répondre ; d’où l’idée d’or- désir de dialogue à nos enfants. » dans l’Église de France
ressenti – toutes communautés (à Marseille) ganiser une journée durant laquelle Coralie Bonnefoy en 2017
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

16 Culture

Georges Prêtre,
mort d’un chef de haut vol
repères
Une vie de chef

1924. Naissance à Waziers


près de Douai (Nord).

1950. Mariage avec la soprano


Gina Marny. Ils auront
deux enfants.

1962. Dirige Maria Callas


dans Carmen.

1989. Concert d’inauguration


de l’Opéra Bastille.

2008 et 2010. Dirige le presti-


gieux concert du Nouvel An
au pupitre du Philharmonique
de Vienne (Autriche). Il a été
le seul chef français à le faire.

2016. Sa maison de disques,


Erato, lui consacre un coffret
de 17 CD.

4 janvier 2017. La Société


philharmonique de Vienne
annonce son décès à Navès
(Tarn), où il vivait et possédait
le château de Vaudricourt.

Georges Prêtre lors d’une répétition sur la scène de l’Opéra Bastille, en octobre 2007. François Guillot/AFP

bourgeois », il étudie le piano au Pourtant, le chef refuse – et re- déconcertant – d’étranges tempi, en 1961 un récital d’airs d’opéra
tChef d’orchestre préféré conservatoire de Douai puis des- fusera toujours – les étiquettes : des effets peu orthodoxes –, par- mémorable, dans lequel chacun
de Maria Callas, Georges cend à Paris, où il remporte un pre- un orchestre allemand est tout à fois si convaincant qu’on se laissait respire dans le souffle de l’autre,
Prêtre est décédé à 92 ans. mier prix de trompette en 1944. fait capable de trouver les sonori- entraîner dans un flux irrésistible. l’émotion circulant comme une
tIl aura connu Ses débuts devant un orchestre, tés adéquates dans Ravel comme S’il pratiquait les arts martiaux onde mystérieuse entre la diva et
une carrière internationale il les fera à Marseille, puis à Lille une phalange française peut orientaux pour parfaire le contrôle le maestro.
de plus de soixante-dix ans. et Toulouse. Il reçoit les enseigne- convaincre dans Mahler : « S’ils n’y de lui-même et canaliser son éner- Côtoyer les plus grands, être ré-
ments et conseils de grandes ba- gie, il était toujours très attentif à gulièrement l’invité de prestigieux
Le 1er janvier 2008, devant un guettes comme André Cluytens ou De New York à Milan la liberté de ses musiciens, « lais- orchestres de l’Ancien et du Nou-
parterre choisi de mélomanes re- Pierre Dervaux. Il apprend surtout sant venir » à lui, comme il le di- veau Monde… tout cela n’a jamais
layés par un milliard de téléspecta- sur le tas, à la difficile mais si for- et de Tokyo sait, leur interprétation, leur sen- fait perdre le sens des réalités à cet
teurs dans le monde entier, Georges matrice école de la fosse lyrique, se à Dresde, Georges sibilité. Il n’était pas rare de le voir amateur de bonne chère, joueur de
Prêtre était, à 83 ans, le premier frottant au répertoire, assurant les abandonner la battue, les mains billard, croyant sincère, défenseur
chef d’orchestre français à diriger le alternances… Prêtre racontait ouvertes, dans un geste beaucoup ardent de la musique pour tous,
concert du Nouvel An viennois, flo- Une dizaine d’années plus tard, des histoires avec les plus accueillant que directif. « les gens comme moi, venus du
rilège de valses, polkas et marches en 1956, le voici de retour à Paris, Quand, en 1966, il est nommé di- peuple, comme les autres ! »
de la famille Strauss. Il apparaissait à l’Opéra-Comique. Gravées en notes et les silences. recteur de la musique à l’Opéra de L’âge ne l’avait rendu ni amer ni
tel qu’en lui-même : beau visage bu- lettres d’or durant cette période, Paris, sa réputation internationale nostalgique : tout juste déplorait-il
riné au sourire étonnamment juvé- la création française de Capriccio est déjà bien assise. C’est lui qui la disparition des troupes lyriques
nile, silhouette solide mais souple, de Richard Strauss, avec la mer- parviennent pas, c’est de la respon- assure l’inauguration de l’Opéra et de cet esprit de famille qui per-
décontraction maîtrisée du geste veilleuse Elisabeth Schwartzkopf sabilité du chef qui n’a pas su insuf- Bastille en 1989. Il dirige, en 1998, mettait à chacun d’apprendre sur le
trahissant le plaisir d’un musicien dans le rôle-titre, ou celle de La fler aux instrumentistes l’ambiance un impressionnant Pelléas et Mé- terrain, à son rythme, sans se préci-
instinctif qui aura toujours aimé Voix humaine de Francis Pou- de l’œuvre, son atmosphère, son his- lisande de Debussy, à l’Opéra-Co- piter tête baissée dans une carrière
« s’abandonner à la musique ». lenc, incarnée par Denise Duval. toire… », affirmait-il. mique. La manière Prêtre est là qui peut broyer les plus faibles.
Faut-il chercher la source de Deux illustrations emblématiques Car, de New York à Milan et de tout entière : éclats et murmures, Aura-t-il eu aussi quelques re-
ce rapport à l’art, charnel et sans des amours musicales de Georges Tokyo à Dresde, Georges Prêtre liberté et sens du détail, sensualité grets quant à ses désirs de compo-
« chichis », dans ses origines mo- Prêtre : les grandes pages germa- racontait des histoires avec les et sonorités chatoyantes… siteur ? On lui doit des opérettes
destes et sa rapide confrontation niques et la musique française, notes et les silences : il ne fallait Qualités prisées par tant d’ar- signées d’un pseudonyme, mais il
au grand répertoire ? Georges Prêtre dont celle de son ami Poulenc qu’il pas chercher en lui un « décryp- tistes lyriques, dont Maria Callas sera parti sans écrire cette messe
naît le 14 août 1924 à Waziers, dans défendra avec flamme sur toutes teur » cérébral des partitions mais qui avait trouvé en lui son « chef qui lui tenait à cœur…
le Nord. « Ni fils de riche, ni fils de les scènes internationales. un passeur, un narrateur, parfois préféré ». Ils gravèrent ensemble Emmanuelle Giuliani
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

Culture 17

Surimpressions coréennes
essentiel

Musées T Baisse de la
fréquentation au Louvre,
hausse à Beaubourg
Le Centre Pompidou a vu sa
fréquentation progresser de
9 % en 2016 malgré la diminu-
tion l’an dernier du nombre des
touristes étrangers à Paris, une
baisse qui a en revanche affecté
le Louvre (-15 % de visiteurs).
Beaubourg a réussi, pour la
huitième année consécutive, et
malgré l’impact des attentats
de 2015, à franchir la barre des
trois millions de visites (3,34
millions). Une performance qui
doit beaucoup aux expositions
Paul Klee (381 153 visiteurs)
et René Magritte, commencée
le 21 septembre.

Agenda T Semaine
pour l’unité à Paris
Cinquième édition du Festival
du beau à l’église Saint-Ferdi-
nand-des-Ternes. Une quaran-
taine d’intervenants dont de
nombreux artistes de confes-
sions catholique, orthodoxe et
protestante, penseurs et reli-
gieux, se rassemblent et par-
tagent la voie de l’art comme
chemin de communion autour
du thème : « Je suis venu jeter
un feu sur la terre » (Luc 12).
Exposition d’œuvres d’art,
concerts, tables rondes,
débats et témoignages…
Tea Party chez Marie-Antoinette, groupe de K-pop Laboum, Séoul, Corée, 2014. Françoise Huguier/Agence VU’ Les 13, 14 et 15 janvier. 27 rue
d’Armaillé (17e). Rens. : 01.45.74.00.32.
un visage parfaits, réussir aux exa- chacun est photographié dans la (1) Jusqu’au 21 janvier. Entrée libre du
tÀ Paris, Françoise mens puis gagner beaucoup d’ar- grande tradition du portrait mor- mardi au samedi, de 11 heures à 18 heures.
Huguier expose ses gent. Entre 14 et 18 ans, les jeunes tuaire, puis rédige un testament à Tel. : 01.58.53.55.40.
photographies stupéfiantes filles se doivent de passer par la l’intention de ses parents, avant de Le livre de l’exposition est publié X sur la-croix.com
rapportées de sa plongée chirurgie esthétique. Leur cadeau revêtir le kimono des morts et de chez Actes Sud (256 p., 35 €). t Assister à une
en Corée du Sud. pour le baccalauréat ? De l’argent séjourner dans l’un des quarante conférence dansée avec
pour acquérir un menton pointu, cercueils alignés dont les cou- l’étoile Nicolas Le Riche
Virtual Seoul des yeux ronds, un nez ou une vercles seront finalement levés au sur la-croix.com t Fidèle au poste :
Pavillon Carré bouche copiés sur le modèle occi- bout d’un quart d’heure. X Retrouvez un diaporama le Paris des animaux
de Baudouin, à Paris dental ou sur les héros des man- En larmes ou en état de choc, avec d’autres œuvres sauvages et des lieux
gas. Avoir un « vieux visage » – en- ces adolescents sont censés en- de Françoise Huguier insolites
En sortant de l’exposition « Vir- tendez un visage nord-coréen – est tendre le message « Bats-toi pour
tual Seoul » (1) présentée par Fran- un ticket garanti pour l’échec. la Corée », asséné, à raison de 40 €
çoise Huguier, le visiteur trouve « J’avais l’impression de vivre par personne, par les créateurs de
finalement presque normal ce dans un manga », raconte Fran- ce business lucratif. Une économie
bull-terrier en tutu rose figurant çoise Huguier qui, à l’autre bout de qui surfe sur la vague d’émotion
sur l’affiche qui lui avait, au dé- la chaîne des âges, est aussi allée à liée au naufrage du ferry Sewol
part, semblé totalement incon- la rencontre des couples endiman- où avaient péri plus de 300 per-
gru. Ce chien-ballerine n’est qu’un chés, liftés, pailletés et accessoiri- sonnes, pour la plupart des lycéens
avant-goût gentillet des surprises sés dansant en lignes dans les « co- obéissant à l’injonction de l’équi-
bien plus déconcertantes sur la Co- lathèques », versions coca-cola des page de ne pas bouger.
rée que réserve cette exposition. thés dansants. « Cette génération Un pays rongé par son taux de
Les portraits d’adolescents fans de la classe moyenne paupérisée qui suicides comme en témoignent les
de K-pop, saisis par la photographe a construit la Corée à marche for- photographies du pont de Mapo
avant les concerts des boys ou girls
bands, ont aussi de quoi étonner
cée ne bénéficie ni de retraite, ni de
Sécurité sociale, explique la pho-
– rebaptisé « Pont de la vie » –, d’où
se jettent en moyenne chaque se- patricia martin
avec leurs tenues excentriques, tographe qui dit avoir ressenti » le maine vingt-deux désespérés. Une
d u week - end
leurs peluches et autres gadgets
rivalisant d’artifice, de dérision et
poids de l’histoire douloureuse de la
Corée en parlant avec eux ».
compagnie d’assurances a été char-
gée par la mairie de Séoul d’y ins- le 6/9
de puérilité à la Hello Kitty. Tout Trente-cinq années d’occupa- crire des slogans censés redonner
comme ce couple de jeunes mu- tion japonaise laissent des traces, l’envie de vivre : « Ne te montre pas Retrouvez Isabelle de Gaulmyn,
tants blonds et diaphanes illus- et afin de renforcer leur patrio- intolérant », « Ne te conduis pas rédactrice en chef adjointe de La Croix,
trant parfaitement la quête sans tisme les collégiens sont « invités » égoïstement », « Demain le soleil se le samedi à 7h43, dans « Faut-il y croire »
fin des adolescents de ce pays une journée durant et par classes lève », « Ta famille est formidable »,
confucéen où chacun est censé entières à « apprendre à mourir » « Pense au bon repas que tu as fait en partenariat avec
obéir aux normes de la société. au Hyowon Healing Center. Après hier »…, clichés de familles heu-
Ainsi subissent-ils d’énormes une mise en condition à coups de reuses et de plats cuisinés à l’appui.
pressions pour afficher un corps et projections d’images tragiques, Armelle Canitrot

FI 6-9 WE 98x96.indd 1 09/09/2016 13:55


La Croix -vendredi 6 janvier 2017

18 Télé-radio
le choix de La Croix

Suivez l’archet !
festivals (Gstaad en Suisse, Festival intensif, l’émotion et la technique, le
Fauteuils d’orchestre de Pâques d’Aix-en-Provence) dont il trac et la griserie de faire s’écrouler
20 h 55 sur France 3 assure la direction artistique. d’aise une salle de concert.
Depuis quelques années, il se sent de « Parce qu’elle n’a pas si souvent
Après Ruggero Raimondi qui, en plus en plus désireux de lancer des pas- les honneurs des heures de grande
2015, inaugurait ce « Fauteuils d’or- serelles entre les générations, se sou- écoute à la télévision, la musique
chestre » présenté par Anne Sinclair, venant de la manière dont ses maîtres classique doit se montrer sous son
le deuxième numéro de l’émission l’ont aidé lorsque, tout jeune, il abor- double visage : l’excellence et l’ac-
reçoit une autre personnalité de la dait ce continent magnifique et im- cessibilité », plaide Renaud Capu-
musique classique : le violoniste pressionnant de la « grande musique ». çon. Elles s’invitent l’une et l’autre,
Renaud Capuçon. Un artiste épa- « Du début à la fin de l’enregistrement entre des échanges un peu lon-
noui qui, à tout juste 40 ans, peut de cette émission, j’ai pensé à mon ami guets et convenus : portées par l’ar-
s’enorgueillir d’une belle et riche Jacques Chancel, confie le violoniste. chet racé de Renaud Capuçon, par
carrière, conduite avec un doigté Lui qui a su faire aimer Bach, Mozart la fée du piano Martha Argerich
aguerri. Interprète complet, attiré ou Schubert au grand public de la télévi- ou par la sonorité ensorcelante de
par le grand répertoire comme par sion avec son “Grand Échiquier”. » l’alto d’Adrien La Marca.
la création contemporaine (1), par « Fauteuils d’orchestre » s’inspire Emmanuelle Giuliani
la musique symphonique et par le de ce fleuron du service public, alter-
répertoire chambriste, Renaud Ca- nant extraits musicaux et jeu badin (1) À écouter son magistral enregistrement
puçon apporte aussi sa notoriété des questions et réponses sur la vie des Concertos de Rihm, Dusapin
Renaud Capuçon aime à passer d’un registre à un autre. B. Barbereau/FTV et son goût du partage à plusieurs d’artiste, les dons naturels et le travail et Mantovani (Warner Classics).

TF 1 France 2 France 3 Arte France 5 M6 Et aussi...


9.20 Petits secrets entre 6.30 Télématin ; 9.35 8.50 Dans votre région ; 13.20 Arte journal ; 13.35 10.15 Des trains pas 9.00 Sammy & Co ; 9.20 Canal+ CRYPTÉ : 21.00
voisins ; 10.25 Les feux Amour, gloire et beauté ; 9.50 9H50 le matin ; Pirates. Film d’aven- comme les autres : M6 boutique ; 10.25 De- Deadpool. 2 Film d’ac-
de l’amour ; 12.00 Les 10.00 C’est au pro- 10.40 Consomag ; 10.50 tures de Roman Polanski ; « Ecosse (2/2) » ; 10.50 vious Maid ; 12.45 Le tion américain (2016),
douze coups de midi ; gramme ; 10.50 Motus ; Midi en France : « Depuis « Francis Drake, corsaire Terre de Brésil ; 11.45 La 12.45 ; 13.10 Scènes de de Tim Miller, avec Ryan
13.00 Journal ; 13.50 Mon 11.25 Les Z’amours ; Fontainebleau » ; 12.00 de Sa Majesté » ; « Les quotidienne ; 13.40 Le ménages ; 13.45 Aurora Reynolds (1 h 45).
bébé a disparu. Téléfilm 11.55 Tout le monde veut 12/13 ; 12.55 Météo à la corsaires barbaresques » ; magazine de la santé ; Teagarden : la maison des LCP 20.30 Le cheval de
de suspense de Neill prendre sa place ; 12.55 carte ;13.50 Rex ; «Tri- 17.20 Titanic, l’ultime 14.35 Allô, docteurs! ; disparus ; 15.20 Le secret Troie du Kremlin.
Fearnley ; 15.30 J’ai tué Journal ; 13.55 Mille et cher n’est pas jouer» ; scénario ; 18.30 Voyage 15.10 J’irai dormir à Bur- d’Eva. 0 Téléfilm drama- Documentaire.
ma meilleure amie. 0 une vies ; 15.35 Visites « Peur sur la ville » ; « Les aux Amériques : « La Mata ning Man. 0 ; 15.45 Vivre tique de Patricia Cardoso ; W9 20.55 Enquête d’ac-
Téléfilm de suspense de privées : « La grande aven- diamants » ; 16.10 Des Atlântica : la forêt d’éme- loin du monde : « Ten- 16.50 Soupçon de magie ; tion. « SAMU : Urgences
Seth Jarrett ; 17.00 Quatre ture du Berry » ; 16.35 chiffres et des lettres ; raude du Brésil » ; 19.00 nessee » ; 16.30 Les routes 17.30 Les reines du shop- au cœur de la France ».
mariages pour une lune Amanda ; 17.30 Parents 16.50 Harry ; 17.30 Slam ; Méditerranée sauvage : de l’impossible : « Séné- ping : « Ronde et féminine Numéro 23 20.55 Plein
de miel ; 18.00 Bienvenue mode d’emploi ; 17.40 Ac- 18.10 Questions pour un « Les survivants » ; gal, la tête hors de l’eau » ; avec un collier » ; 18.35 cadre. Magazine présenté
chez nous ; 19.00 Money TualiTy ; 18.50 N’oubliez champion ; 19.00 19/20 ; 19.45 Arte journal ; 20.05 17.30 C à dire?! ; 17.45 C Chasseurs d’appart’ ; par Eddy Murté.
Drop ; 20.00 Journal ; pas les paroles ; 20.00 Tout le sport ; 28 minutes ; 20.45 Silex dans l’air ; 19.00 C à vous ; 19.45 Le 19.45 ; 20.25 NT 1 20.50 Joséphine,
20.40 My Million. 20.00 Journal. 20.25 Plus belle la vie. and the City. 20.20 Entrée libre. Scènes de ménages. ange gardiens : « Le secret
des Templiers ».
20.55 Les invisibles. 21.00 Cherif. Série fran- 20.55 Fauteuils d’or- 20.55 Douce folie et 20.45 La maison France 21.00 NCIS. Série améri- RTL 9 20.40 Les dents de
Divertissement présenté çaise : « Jusqu’à ce que chestre. Magazine pré- haute tension. Téléfilm 5. Magazine présenté caine : « Un doute raison- la mer 2. 0 Film de sus-
par Arthur. Invités : Mar- la mort nous sépare... ». senté par Anne Sinclair. dramatique allemand par Stéphane Thebaut. nable ». 0 Avec Robert pense américain (1978), de
tin Lamotte, Karine Belly, Avec Abdelhafid Me- Le violoniste Renaud (2016), de Lars Becker, Au sommaire :Arts de la Wagner, Mark Harmon. Jeannot Szwarc (2 h 05).
Moundir, Caroline Rece- talsi, Carole Bianic. Che- Capuçon partage au- avec Hinnerk Schöne- table : dernières nouveau- Un officier de la Navy
veur, Laury Thilleman, rif enquête sur la mort jourd’hui avec Anne Sin- mann (1 h 30). Victime tés. Un chalet à Méribel. est assassiné. Gibbs et KTO
Philippe Lacheau, Tarek de Philipe Cochin, riche clair et de nombreux ar- d’un complot familial, Thierry Martenon : arti- son équipe ont deux
Boudali, Julien Arutti, fabriquant de montres de tistes quelques moments un électricien est abusi- san d’art. Changer : Ka- suspectes : l’épouse et 20.10 Angélus : « Epipha-
Maxime Dereymez, luxe. Tout accuse l’épouse de musique classique. vement placé en hôpital rine et Gaëlle doivent réa- la maîtresse, qui s’accu- nie » ; 20.40 Sans langue
Kamel; 22.25 Invité) : du défunt ; « Impitoyable C’est aussi l’occasion psychiatrique, mais il est ménager l’espace entrée sent mutuellement du de buis. « L’avortement » ;
Rayane Bensetti, Héloïse sélection » ; « Au suivant » ; d’entendre certains des bien décidé à ne pas se séjour d’un appartement ; meurtre ; « La brigade 21.45 Un cœur qui
Martin, Fauve Hautot, « Au feu » ; 0.30 Bivouac ; plus grands solistes inter- laisser faire ; 21.45 Silence, ça pousse! d’honneur ». 0 ; « Enne- écoute. « Monseigneur de
Christian Millette, Valé- 1.10 Secrets d’histoire : nationaux comme la pia- 22.25 Express Yourself. Magazine présenté par mis intimes (1 et 2/2) » ; Rochebrune : Chercheur
rie Damidot, Cartman et « Louis II de Bavière, le niste argentine Martha Documentaire d’Ester Stéphane Marie, Carole « La règle 38 ». 0 ; 1.00 de Dieu à l’Œuvre » ; 22.15
Artus ; 23.20 Vendredi, roi perché » ; 2.35 Com- Argerich ; 23.25 Soir 3 ; Gould et Reijer Zwaan ; Tolila ; 22.35 C dans l’air ; Californication ; «La 100e Académie catholique de
tout est permis avec plément d’enquête : « Pré- 0.00 Bécaud mon père. 23.25 Rock am Ring. 23.45 Entrée libre ; 0.05 femme»; « A la force du France ; 22.25 Nos frères
Arthur. « Spécial sports sidentielle : dans la fa- Documentaire de Marie- Concert ; 0.45 Tracks : Des artistes au pouvoir? poignet » ; « D.A.B. » ; 2.45 les animaux ; 23.20 Jeu-
d’hiver ». brique des candidats ». France Brière. « Spécial esprit punk ». 1981-1988. M6 Music. dis théologie.

Séance du jeudi 5 janvier. Cours à 16 heures. Les cours en direct sur bourse.la-croix.com

4 904,92 pts Accor 37,82 +1,08 +6,75 Edenred 19,43 +0,44 +3,16 Kering 209,35 -0,92 -1,85 Saint Gobain 44,705 +0,01 +1,02
Adp 101,3 +0,40 -0,49 Edf 9,548 -1,57 -1,36 Klepierre 36,815 -0,01 -1,42 Sanofi 78,36 +0,08 +1,90
+0,11% +8,09% Air France -klm 5,319 +1,57 +2,80 Eiffage 66,99 +0,43 +1,12 Korian 27,65 +0,62 -0,68 Sartorius Sted Bio 60,35 -0,02 +0,63
Air Liquide 105,5 -0,05 -0,14 Elior Group 21,65 -0,80 -0,32 L'oreal 169,65 -0,12 -2,16 Schneider Electric 66,27 +0,65 +0,24
Airbus 64,86 +2,30 +3,21 Elis 16,46 -1,44 -2,89 Lafargeholcim Ltd 50,29 +0,46 +0,75 Scor Se 33,28 -1,08 +1,37
Alstom 26,34 -0,45 +0,63 Engie 12,135 -0,49 +0,12 Lagardere S.c.a. 26 - -1,50 Ses 21,2 -0,52 +1,31
SBF120 3 869,34 +0,11 Alten 66,86 -0,10 +0,21 Essilor Intl. 105,2 -0,19 -2,00 Legrand 53,77 -0,98 -0,33 Sfr Group 26,64 +1,18 -0,71
SBF250 3 800,69 +0,05 Altran Techn. 14,145 +0,71 +1,91 Euler Hermes Group 83,38 -0,74 -0,14 Lvmh 176,25 -1,04 -2,84 Societe Generale 47,325 -1,89 +1,24
Amundi 49,785 -0,63 +0,12 Eurazeo 56,21 +0,57 +1,13 Maurel Et Prom 4,26 +0,24 +0,95 Sodexo 108,95 -0,09 -0,23
Dow Jones (New York) 19 940,62 +0,00 Aperam 44,205 -0,50 +1,70 Eurofins Scient. 413,05 +0,60 +1,99 Mercialys 19,465 +0,65 +1,14 Solvay 110,9 -0,40 -0,40
Nasdaq (New York) 5 493,88 +0,31 Arcelormittal 7,42 +4,46 +5,76 Euronext 41,635 +0,24 +6,20 Metropole Tv 17,9 -0,20 +1,30 Sopra Steria Group 108,35 +1,12 +0,46
Nikkei (Tokyo) 19 520,69 -0,37 Arkema 93,15 -0,17 +0,23 Europcar 9,501 +1,25 -1,38 Michelin 104,5 +0,48 -1,14 Spie 20,31 -0,22 +1,47
EuroStoxx 50 3 317,82 +0,01 Atos 102,1 +0,10 +1,85 Eutelsat Communic. 18,455 -0,78 +0,33 Natixis 5,654 +0,23 +5,49 Stmicroelectronics 10,46 +0,43 -2,92
FT 100(Londres) 7 209,57 +0,28 Axa 24,845 +0,53 +3,59 Faurecia 38,7 +2,88 +5,06 Neopost 30,49 +0,13 +2,59 Suez Env. 13,99 -0,32 -0,18
Bic 129,8 +0,66 +0,50 Fonc.des Regions 82,65 -0,33 -0,35 Nexans 48,76 +0,25 -0,91 Technicolor 5,058 -0,63 -1,60
Biomerieux 143,75 -0,17 +1,30 Gecina Nom. 129,45 -1,11 -1,52 Nexity 44,94 +0,78 +1,08 Technip 70 +0,34 +3,23
Bnp Paribas Act.a 62,33 -0,75 +2,94 Gemalto 55,37 -0,43 +0,82 Nokia 4,588 -0,17 +0,48 Teleperformance 97,58 +0,56 +2,39
Etats Unis EUR/USD 1,0501 +0,61 Bollore 3,552 +0,23 +6,03 Genfit 23,84 +6,00 +13,47 Numericable-sfr 20,285 -2,48 - Tf1 9,823 -0,25 +3,94
Gde-Bret.EUR/GBP 0,8544 +0,58 Bouygues 34,04 -0,34 -0,01 Groupe Eurotunnel 9,278 +0,40 +2,70 Orange 14,745 +0,27 +2,15 Thales 89,82 -0,51 -2,51
Bureau Veritas 18,685 -0,35 +1,49 Gtt 39,83 -0,05 -3,08 Orpea 76,42 -0,37 -0,44 Total 49,005 +0,20 +0,58
Suisse EUR/CHF 1,0704 -0,03 Cap Gemini 80,45 +0,31 +0,37 Havas 8,098 +0,45 +1,23 Pernod Ricard 103,85 +0,44 +0,87 Ubisoft Entertain 31,55 -4,36 -6,66
Japon EUR/JPY 122,3800 -0,21 Carrefour 23,46 +0,04 +2,49 Hermes Intl 389,4 +0,03 -0,15 Peugeot 16,5 +2,14 +6,49 Unibail-rodamco 223,1 -0,02 -1,61
Casino Guichard 46,81 +0,45 +2,68 Icade 68,48 -0,19 +1,02 Plastic Omnium 31,235 +4,46 +2,98 Valeo 55,21 +1,51 +1,10
Cgg 12,46 -12,99 -9,12 Iliad 186,35 +1,58 +2,03 Publicis Groupe Sa 66,33 +0,48 +1,19 Vallourec 6,949 +1,25 +6,09
Piece Suisse 20F 207,00 Cnp Assurances 17,955 - +2,02 Imerys 71,76 -0,19 -0,43 Remy Cointreau 80,51 -0,04 -0,63 Veolia Environ. 15,785 -1,96 -2,41
Lingot 1 KG Env. 35 910,00 Piece Latine 20F 206,00 Credit Agricole 12,395 +0,77 +5,22 Ingenico Group 75,65 -0,17 -0,29 Renault 86,42 +0,82 +2,26 Vicat 56,8 -2,44 -1,49
Piece 10 Dol USA 620,00 Souverain 264,30 Danone 61,05 +0,81 +1,41 Innate Pharma 15,41 -0,19 +5,48 Rexel 16,095 -0,31 +2,94 Vinci 65,13 +0,34 +0,66
Piece 10 Florins 215,50 Dassault Aviation 1115,65 +1,41 +5,09 Ipsen 71,32 +0,55 +3,81 Rubis 78,82 +0,43 +0,63 Vivendi 18,29 +0,44 +1,30
Piece 20 Dolars 1 210,00 Le baril à Londres 57.09 $ Dassault Systemes 72,97 +0,26 +0,80 Ipsos 30,98 +0,42 +3,80 S.e.b. 125,15 -0,91 -2,80 Wendel 114,45 -0,65 +0,04
Piece 20F 214,90 Le baril à NY 53.7 $ Dbv Technologies 67,33 +0,60 +1,48 Jc Decaux Sa. 28,245 +1,27 +1,13 Safran 68 -0,74 -0,61 Worldline 26,475 -0,30 -1,14
Zodiac Aerospace 22,64 +2,82 +3,78
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

Sport 19

La vieille dame du football


essentiel

fête ses 100 ans Football T


Les joueurs africains
vont manquer à la Ligue 1
La Ligue 1 est l’un des cham-
pionnats les plus concernés
par le départ des joueurs afri-
cains à la Coupe d’Afrique des
tCréée en 1917, la Coupe nations (CAN), au Gabon, du
de France, surnommée 14 janvier au 5 février. Toutes
la vieille dame du football les sélections qualifiées pour la
français, confirmera CAN 2017 devaient annoncer,
son éternelle jeunesse avant-hier, leur groupe pour la
ce week-end avec l’entrée compétition. Plusieurs clubs se-
en lice des clubs de Ligue 1. ront privés de titulaires, comme
tElle oppose cette année Nice avec son milieu de terrain
7 920 clubs, soit plus ivoirien Jean Michaël Seri, ou
de 110 000 joueurs, dans le Paris SG et son arrière droit
une ambiance toujours aussi Serge Aurier, également sélec-
populaire, rehaussée par tionné par la Côte d’Ivoire.
les fameuses oppositions
entre grands et petits clubs.
Athlétisme
Bien malin qui pourrait deviner
le nom du prochain président de la
Moins de 2 heures
République. En revanche, on peut au marathon ?
prédire ce que fera samedi 27 mai
au soir le chef d’État nouvellement La marque américaine Nike a
élu : comme tous ses prédécesseurs monté une équipe afin de des-
depuis 1927, il sera dans les tribunes cendre sous les deux heures sur
pour remettre la Coupe de France le marathon. L’actuel record, de
au lauréat de l’année. 2h02’57’’, a été établi en 2014 au
Pas sûr que le capitaine de marathon de Berlin, le parcours
l’équipe vainqueur tente le geste de le plus rapide du monde. Mais
Jean-Pierre Papin en 1989. Le futur Nike envisagerait de créer une
Ballon d’or avait risqué une bise sur Émotion, le 7 mai 2000, au Stade de France, lorsque le capitaine nantais victorieux Mickaël Landreau course spécifique avec un tracé
la joue du président Mitterrand qui (à g.) invite son homologue calaisien Réginald Becque à brandir la Coupe de France. François Guillot/AFP spécialement dessiné pour ga-
lui remettait le précieux trophée gner 5 secondes au kilomètre,
de 15 kg en tant que capitaine vic- tront un demi-siècle à renouveler, disposent d’un effectif pléthorique tia) pour ces 32es de finale qui font l’écart séparant le record actuel
torieux de l’OM. « C’était un pari, en 2009. (donc capable de jouer à fond toutes la part belle à la tradition avec cinq de la barre des 2 heures. « Un
au départ je devais même lui faire Le club breton, monté entre- les compétitions) et les autres. confrontations entre clubs de Li- vrai projet sportif ou un simple
sur le front mais je n’ai pas osé », ra- temps en Ligue 1, gagnera à nou- Le Paris SG, vainqueur en 2015 gue 1 et équipes amateurs de CFA2 coup marketing ? », interroge
conte Jean-Pierre Papin, qui pré- veau en 2014, dans un contexte et 2016, semble bien décidé à ins- (5e division). Quant au Petit Poucet le quotidien L’Équipe qui a
side à l’organisation de cette cen- bien différent, l’arrivée en force taller une nouvelle Coupe (la 11e du centenaire, il se trouve à Istres, révélé hier l’information.
tième édition. des capitaux étrangers ayant élargi de son histoire) sur ses étagères. club évoluant en DHR (7e division). Les intérêts commerciaux
L’anecdote est à la mesure de le fossé entre les grands clubs qui Il affronte un club de Ligue 1 (Bas- Jean-François Fournel sont immenses pour Nike,
cette compétition populaire où tout qui compte un temps de retard

Dominique Bathenay,
peut arriver, surtout le meilleur. La sur Adidas dans les ventes de
Coupe de France est pleine d’his- chaussures de course à pied.
toires savoureuses, parmi les-

Monsieur Coupe de France


quelles on trouve les fameuses op-
positions entre pots de terre et de T Ils ont déjà deux
fer qui ont fait son histoire. mois de mer derrière eux
Au-delà du monde du football, À 13 h 02 vendredi, les 18 skip-
personne n’a oublié l’épopée de peurs du Vendée Globe encore
Calais, club amateur qui se hissa en course (sur 29 au départ)
en 2000 au Stade de France après embrassa la pelouse après l’égali- entreront dans le
avoir éliminé plusieurs clubs de Li- tQuintuple vainqueur sation du Parisien Dominique Ro- 3e mois de leur
gue 1 ou Ligue 2. Son dénouement avec Saint-Étienne cheteau à la fin de prolongations tour du monde
est aussi resté dans les mémoires, puis le Paris SG, Dominique ouvrant la voie à une séance des entamé le 6 no-
avec l’invitation faite par le capi- Bathenay explique pourquoi tirs aux buts victorieuse pour Paris. vembre. Le pre-
taine nantais victorieux Mickaël « la vieille dame » impose Selon l’ancien joueur, la Coupe
Vendée mier, Armel
Landreau à son homologue calai- « le respect à tous de France n’a pas pris une ride
Globe Le Cléac’h, est
sien Reginald Becque de soulever les joueurs, grands malgré ses cent ans. « La magie de attendu dans les prochaines
avec lui la Coupe. ou petits ». la confrontation entre grands et pe- heures dans l’hémisphère
Calais, Chambéry, Carquefou… tits est toujours là, dit-il. Les plus Nord après le franchissement
ces Petits Poucet opposés aux ogres « Les joueurs professionnels ont grands professionnels prennent ces de l’équateur. Il comptait hier
professionnels sont restés gravés tous dans leur mémoire un grand matchs très au sérieux, personne après-midi plus de 600 km
dans les mémoires. Mais le plus moment de Coupe de France, nous n’a envie de faire la une des jour- d’avance sur le deuxième Alex
grand exploit de la Coupe date de l’avons tous disputée et chacun naux après avoir été éliminé par Thomson, 1 600 sur le troisième
1957 et il est à mettre au crédit d’El- garde une tendresse particulière Photo Romain Lafabregue/AFP une équipe amateur. » Ces matchs Jérémie Beyou et 16 000 sur le
Biar, modeste club algérois (ren- pour ces matchs qui peuvent oppo- sont aussi une grande fête du foot- dernier Sébastien Destremau.
forcé par des militaires du contin- ser les plus grands clubs aux plus fois avec Saint-Étienne et deux fois ball local et, sur le terrain, les belles
gent évoluant à un bon niveau en petits, dont sont issus la plupart avec le Paris SG, le meilleur mo- valeurs du sport dominent. « Bien
métropole) qui élimina en pleine d’entre nous », explique Dominique ment se situe le 15 mai 1982, lors sûr, les amateurs chambrent un peu
guerre d’Algérie le grand Stade de Bathenay, quintuple vainqueur et d’une mémorable finale entre ses les pros, mais c’est de bonne guerre X sur la-croix.com
Reims en 16es de finale. Deux ans co-recordman du nombre de vic- deux clubs de cœur, Paris et Saint- et les mauvais gestes sont rares. La t Football, le club
plus tard, Le Havre devint le pre- toires, avec le Lillois Marceau So- Étienne. Ce match est resté dans Coupe de France impose le respect brésilien de Chapecoense,
mier club de 2e division sacré, un merlinck et Alain Roche. Pour l’an- l’histoire à cause du geste du pré- à tous. » tente de se reconstruire
exploit que les Guingampais met- cien Vert, qui a gagné la coupe trois sident parisien Francis Borelli, qui Jean-François Fournel après le décès de 19 joueurs
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

20 Services
L météo saint du jour
Saint Charles de Sezze Portier, jardinier, cuisinier, il est
(† 1610) apprécié pour son humilité et sa
Contact abonnés
01.74.31.15.02. Vendredi Né à Sezze en Italie, Charles charité. Des cardinaux et le pape
www.la-croix.com/contact est un frère laïc franciscain Clément IX lui-même sont
connu pour la manifestation de venus le consulter. Il fut canonisé
Changer d’adresse
stigmates. À 17 ans, il est guéri en 1959.
24h/24 7j/7 dans votre espace client : -6 ° -1 °
librairie. la-croix. com/customer/ 1° 8° d’une grave maladie et décide Demain :
address/modif/ -6 ° -1 ° de rentrer chez les franciscains. Saint Raymond de Penyafort
-3 ° 0°
S’abonner
méditation
-3 ° 1°
-7 ° -4 °
0 825 825 832 0,18 € / appel
-1 ° 3°
du lundi au vendredi de 8 h 30 à 19 h, -6 ° -2 °
0 800 29 36 87
le samedi de 9 h à 18 h.
Par internet : librairie. la-croix. com
-1 °
-5 °

-1 ° >16° Samedi femme entre toutes les femmes,
connaît le don de la miséricorde
Par courrier : « La Croix »,
TSA 70008 59714 Lille Cedex 9.
-2 °
-3 °


14/16°
12/14° de la 2e semaine divine. Celle qui a porté Jésus en

Qualité réception
-5 °
-2 °


10/12°
8/10°
du temps de Noël son sein, sait que le Dieu vivant
s’intéresse à l’homme. Celle qui
Si le journal vous arrive en retard de -4 ° 3° 6/8°
3° 11 ° 4/6°
(Jn 2, 1-11) croit, voit et met en lumière la réa-
façon répétitive : «La Croix» lité. Non seulement le vin qu’ils
«
L
0° 9° 2/4°
administration générale, service
qualité réception, 18, rue Barbès,
2° 9° <2° e vin des noces est épuisé. » boivent va manquer, mais c’est
1° 10 ° L’alliance s’essouffle. aussi un leurre. Ils pensent boire
92128 Montrouge Cedex.
L’amour est à bout de du vin, mais c’est une illusion. Le
Contacter la rédaction
18, rue Barbès, 92128 Montrouge
Samedi Dimanche force. L’homme s’étourdit avec de vin des noces ne peut provenir que
Cedex. www.la-croix.com faux plaisirs. Le manque se fait d’une seule vigne : Jésus. Et il ne
Tél. : 01.74.31.68.36 sentir. Et même si certains s’ef- peut qu’être le résultat de la ren-
Fax : 01.74.31.60.02 forcent de pratiquer tous les com- contre des hommes avec Lui. Les
lecteurs.lacroix@bayard-presse.com mandements, le salut lui échappe, sarments ne portent du fruit que
Publicité la mort sonne inexorablement son s’ils sont attachés à la vigne. Ainsi
01.74.31.60.60. glas. L’espérance va-t-elle aussi en ce temps de Noël contemplons
toucher le fond ? Qui aura les yeux Marie qui nous montre son fils.
Carnet
de la foi ? Qui saura aimer l’homme Voici la vigne dont le fruit sera la
01.74.31.66.06
de 9 h à 18 h, du lundi au vendredi. tout en reconnaissant sa détresse joie de toutes les nations.
Fax : 01.74.31.60.03. et son incapacité à se sauver ? Une oblate de l’Assomption
carnetlacroix@bayard-pub.com « Ils n’ont pas de vin. » La nou-
Petites annonces
velle Ève, la Mère de Dieu, Marie, Autres textes : 1 Jn 5, 14-21 ; Ps 149.
Tél. : 01.74.31.16.18 (de 9 h à 18 h).
Fax : 01.74.31.60.00.
Contact pour Lundi, sa présence et éclaire l’origine de
0 825 825 832
mots croisés Jésus. Les cieux s’ouvrent pour
0,18 € / appel
les marchands de journaux
0 800 29 36 87
Baptême lier d’une manière définitive la
Problème n° 6530 d’Arthur Gary
du Seigneur terre et le ciel, l’homme et son
créateur. Jésus de Galilée, bap-
Édité par BAYARD PRESSE S.A., société
anonyme à directoire et conseil de surveillance.
(Mt 3, 13-17) tisé par Jean, est le Fils bien-aimé
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 de Dieu sur lequel descend l’Es-

J
18, rue Barbès, 92128 Montrouge Cedex.
Téléphone : 01.74.31.60.60. Fax : 01.74.31.60.01.
Directoire : Georges Sanerot, président du I ean veut empêcher Jésus prit. Et Jean est là, acteur passif
directoire et directeur de la publication ; André
Antoni, Alain Augé, directeurs généraux. Président
d’être baptisé mais ce der- de cette épiphanie de Dieu dont
du Conseil de surveillance : Hubert Chicou. II nier lui demande de « lais- il n’est qu’un instrument. Mais
Principaux associés : Augustins de l’Assomption,
S.A. Saint-Loup, Association Notre-Dame-de-Salut. ser faire ». Intéressante expres- ô combien précieux : il participe
Directeur, directeur de la rédaction : Guillaume
Goubert. Directeur délégué, administrateur
III sion qui met l’initiative du côté ainsi à la révélation de l’amour du
général : Arnaud Broustet. Directrice adjointe de de celui qui est baptisé plutôt Dieu trinitaire !
la rédaction : Florence Couret. Rédacteurs en
chef : François Ernenwein, Dominique Greiner,
IV que de celui qui baptise. Car ici, Puissions-nous être d’humbles
Jean-Christophe Ploquin. Rédactrice en chef
adjointe : Isabelle de Gaulmyn. Rédacteur en chef
V
le « faire » est dans l’être. Jésus instruments, comme Jean l’a été
technique : Pierre Allais. Correspondant
permanent à Rome : Nicolas Senèze. Bayard est le sujet d’un accomplissement de manière exemplaire, capables
Publicité-La Croix. Directrice : Sibylle Le Maire.
Directeur adjoint : Ludovic Coudray, 18, rue VI qui s’opère à travers toute sa per- de « laisser faire » la grâce de Dieu
Barbès, 92128 Montrouge Cedex. Fabrication : sonne. Son baptême en est la ma- à travers nos activités. Notre do-
Bayard Presse, 18, rue Barbès, 92128 Montrouge
Cedex. Impression : Paris Offset Print, 30, rue VII nifestation publique. « Alors Jean cilité à l’Esprit sera épiphanie du
Raspail, 93120 La Courneuve ; Midi Print, ZA du
pôle actif, 30660 Gallargues-le-Montueux. le laisse faire » : il le laisse être Fils et joie du Père !
Bayard Presse Benelux : Éditeur responsable : VIII un homme de Galilée en même Nicolas Taralle
Laurence Festraets, rue de la Fusée 50, bte 10, 1130
Bruxelles. Téléphone : (0800) 90.028. Site : www. temps que le Fils de Dieu. (Augustin de l’Assomption)
bayardchretien.be. N° de compte : 732 0043201-87. IX Ce que Jean réalise, en bap-
États-Unis : La Croix (USPS n° 020305) is published
daily in Paris by Bayard Presse at a yearly
subscription rate of 714$US. Periodicals postage paid X
tisant Jésus, il n’en est pas la Autres textes : Is 42, 1-4.6-7
at Champlain NY and additional mailing offices.
Address changes should be sent to : IMS of NY, box
source. Dieu lui-même manifeste (ou bien Ac 10, 34-38) ; Ps 28 (29).
1518, Champlain NY 12919-1518. Printed in France.
Loi Informatique et libertés : Vos coordonnées Horizontalement. – I. Qui répondent à l’administration fiscale. –
personnelles (nom, prénom, adresse) sont destinées
au groupe Bayard, qui publie La Croix. Elles sont II. Répétée avec insistance. – III. Invoque une divinité. Non loin du
enregistrées dans notre fichier clients à des fins de
traitement de votre abonnement. A l’exception de
bonnet. – IV. Agrémenter. – V. Il indique une citation. Armée du roi. Île courrier des lecteurs
vos coordonnées bancaires, elles sont susceptibles de France. – VI. De l’eau au pays des brasseries. Rougit en traversant les
d’être transmises en dehors de la communauté corps. – VII. Non croyants. Éléments de lustres. – VIII. En avoir permet
européenne à des fins d’enregistrement et de
traitement de votre abonnement ou de votre
réabonnement. Conformément à la loi « Informa-
d’en faire. Lettre grecque. – IX. Désavantageons. Nage en bassin. –
X. Article espagnol. Méridiennes sous certaines latitudes.
• Vous voulez réagir à un article
tique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, elles
peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et Verticalement. – 1. Qui n’est même pas envisageable. – 2. Attristé. Se d’un de nos journalistes
de rectification à l’adresse suivante : Bayard (CNIL),
range au rayon des sucreries. – 3. Énoncés d’une loi générale. –
TSA 10065, 59714 Lille Cedex. Si vous ne souhaitez
pas que vos données soient utilisées par nos 4. Portée disparue. Sont utilisés quand on ne veut plus avoir la • Vous voulez vous exprimer
partenaires à des fins de prospection commerciale, dalle. – 5. Pronom réfléchi. Lune des eaux chaudes. C’est donc
vous devez nous en avertir par courrier à la même
adresse. Reproduction d’articles interdite sauf nickel. – 6. Montagnes d’Europe. Placée. – 7. Grande ouverte. – 8. Qui sur un sujet particulier
autorisation de la Direction. N° de commission met du temps. Endure. – 9. Concert nocturne. – 10. Mesurées avant de
paritaire (CPPAP) : 11019 C 85695.
Dépôt légal à date de parution. partir en fumée. Préposition. Les réactions publiées dans l’édition papier
Abonnement annuel plein tarif : 402 €.
Solutions du n°6529 : Horizontalement. – I. Milicienne. – II. Ana.
Annuel. – III. Sacs. Ave. – IV. S.S. E.V. Osés. – V. Asocial. Pé. – VI. Cor.
sont aussi accessibles sur notre site.
Tl. Die. – VII. Rugueuses. – VIII. Avens. Ussé. – IX. Niaiseries. –
X. Tétée. Fret. écrivez à : Rédaction, Courrier des lecteurs
Verticalement. – 1. Massacrant. – 2. Inassouvie. – 3. Lac. Orgeat. – 18, rue Barbès, 92128 Montrouge Cedex
4. Sec. Unie. – 5. Çà. Vitesse. – 6. INA. Alu. – 7. Envol. Surf. – 8. Nues. Ou sur : lecteurs.lacroix@bayard-presse.com
Désir. – 9. Né. Épissée. – 10. Élysée. Est.
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

Portrait 21

Virginie Raisson Mère de trois jeunes


s’intéresse au futur
mais refuse de enfants, Virginie
se complaire dans Raisson vient
des scénarios noirs.
François Wavre/Rezo de publier un livre
sur les futurs
du monde,
en pensant
beaucoup à eux.

de fortes déflagrations sociales


Virginie et politiques.
Virginie Raisson refuse, toute-
Raisson  fois, de se complaire dans des scé-
narios noirs. Par humanisme et
Directrice du Lépac, parce qu’elle pense à ses enfants.
laboratoire de recherches La maternité a conduit cette aven-
spécialisé dans la prospective  turière à poser son sac, quelque

L
part dans la vallée de Chevreuse.
es trois enfants sont de Elle avait auparavant sillonné
dos, le nez en l’air, le l’Asie et mené deux vies parallè-
regard tourné vers une lement : à Versailles, au Lépac,
planète rouge qui se dé- et dans des missions de terrain
tache sur un ciel étoilé. pour Médecins sans frontières.
Debout sur un rocher, ils surplom- « Dès mon enfance, le monde, les
bent une mer calme tandis qu’un autres, et l’avenir des autres m’ont

L’avenir
autre astre, terreux, massif, se lève intéressée », résume-t-elle, remer-
à l’horizon. Un labrador assiste à ciant encore ses parents de l’avoir
la scène, et une citation de James laissée partir seule dans le désert
Joyce invite à l’espérance : « Venez, algérien, à l’âge de 15 ans.
mes amis, il n’est pas trop tard pour Aujourd’hui, ses enfants ap-

à pleines dents
chercher un monde nouveau. » portent à sa passion pour le fu-
Barthélemy, Émile et Violette tur une nouvelle cohérence. « En
sont nés en 2007, 2011 et 2012. Leur 2012, alors que Violette venait de
mère, Virginie Raisson, et leur naître, le mensuel américain The
père, Jean-Christophe Victor, ont National Geographic avait publié
voulu les préparer à un futur dont un numéro dont la couverture était
les prémices paraissent souvent le visage d’un nouveau-né avec un
bien sombres. Ces deux parents titre : “Cet enfant vivra 120 ans”!
ont créé il y a trois ans une école Ce fut vertigineux ! »
empruntant à la pédagogie Mon- Le décès de Jean-Christophe
tessori. Leur passion, c’est l’ave- Victor, alors que leur couple
nir ; leur objectif : cultiver l’esprit chercheurs y exploitent des don- de les anticiper, de s’y préparer et rapidement ; de l’autre, des res- nourrissait de nombreux projets,
critique, la résilience et l’esprit de nées produites par les institu- d’agir en conséquence. sources énergétiques ou alimen- aiguise son souci de partager les
liberté, qui libère de la peur. Un tions internationales. « Le futur Le monde, explique-t-elle, est taires vont peu à peu manquer. connaissances accumulées. « La
enseignement que ces trois en- m’intéresse car on peut le fabri- ainsi arrivé à un croisement de Sous peine de chaos, il va falloir transmission, c’était central pour
fants devront maintenant acqué- quer. Contrairement au passé », courbes qui nécessite une adap- renoncer au mythe de l’abon- lui, explique-t-elle. Il était obsédé
rir sans la présence de leur père : lance Virginie Raisson. Ce n’est tation immédiate de nos com- dance et à une logique obsolète par la volonté de léguer toute la ri-
Jean-Christophe Victor, présen- pas qu’une boutade. Bien des évé- portements : d’un côté, la majo- d’exploitation de la nature. Mais chesse du parcours et des savoirs
tateur de l’émission géopolitique nements sont imprévisibles mais rité de la population ne vit plus l’insatisfaction des classes émer- de son père, Paul-Émile Victor.
« Le Dessous des cartes », sur Arte, certaines évolutions sont telle- dans la grande pauvreté et les gentes et le maintien de criantes J’espère que nous allons continuer,
est décédé brutalement le 28 dé- ment lourdes qu’il est possible classes moyennes se développent inégalités pourraient entraîner avec l’équipe du Lépac, par lui,
cembre, à l’âge de 69 ans (1). pour lui et avec lui. » Barthélemy,

Son inspiration. Avec Jean-Christophe Victor,


L’avenir, Virginie Raisson l’ima- leur fils, se projette déjà dans
gine volontiers en diagrammes, l’inauguration, au printemps, de
en courbes, en cartes, en dessins, l’Espace des mondes polaires,
en collages… Ceux-ci rythment un goût partagé pour la liberté musée dédié à l’exploration et à
l’ouvrage qu’elle vient de publier, la connaissance des mondes arc-
2038. Les futurs du monde (2), qui tique et antarctique. Jean-Chris-
s’ouvre justement avec la représen- « Jean-Christophe Victor était du conservatisme. Nous avi- une jeune femme. Il m’a fait tophe Victor y travaillait depuis
tation de ses trois enfants. Sur plus un de mes profs à la fac, à Lyon, ons une passion partagée pour découvrir ma liberté. » 2003, en mémoire de son père.
de deux cents pages, cette passion- raconte Virginie Raisson, en le voyage, l’altérité, la connais- Jean-Christophe Ploquin
née de prospective met en scène évoquant son mari décédé la se- sance des autres cultures, et la Arte rendra hommage, demain,
de grandes tendances déjà bien af- maine dernière, le 28 décembre. géopolitique ! Nous étions tous à Jean-Christophe Victor, qui y (1) Le portrait de Virginie Raisson
firmées dans le présent. Très vite, en 1988, nous avons les deux convaincus que la diffé- animait depuis 1992 l’émission devait initialement être publié mardi
L’analyste s’appuie sur les tra- commencé à travailler ensemble rence enrichit. Jean-Christophe « Le Dessous des cartes ». 3 janvier. Nous le publions aujourd’hui
vaux du Lépac, laboratoire de et cela ne s’est plus arrêté. Victor m’a donné la capacité à Une édition spéciale depuis la pour nous associer à l’hommage
recherche appliquée en géopoli- Nous partagions un goût viscé- assumer tout cela, à prendre Bibliothèque nationale de France, qui sera rendu demain sur Arte
tique et prospective créé en 1992 ral pour la liberté de penser, la des chemins de traverse, ce qui à 17 h 30, avec Virginie Raisson, Hubert à Jean-Christophe Victor.
avec Jean-Christophe Victor. Dix création, l’innovation, le refus n’était pas toujours évident pour Védrine, Jean Jouzel et Rony Brauman. (2) Robert Laffont, 220 p., 30 €.
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

22 Initiatives&solidarité

Des livres
« faciles à lire »
pour combattre
l’illettrisme
Landerneau

L
« Facile à lire » vise à élargir la
De notre correspondant

e présentoir se trouve
au centre de la média-
thèque de Landerneau. fréquentation des bibliothèques
Un meuble en bois clair,
avec un pied en métal aux publics en proie
gris, sur lequel le public peut voir
des livres présentés de face, sans à des difficultés de lecture.
classification de genre. Cet espace
« Facile à lire » a été installé en Née dans les pays scandinaves,
2014. Il s’inspire des easy to read
squares (coins « Facile à lire ») des cette initiative se développe
pays scandinaves.
Stéphanie (1), 32 ans, semble aujourd’hui en Bretagne,
apprécier cette proposition. Elle
l’a découverte il y a un an, dans région pionnière en France.
le cadre de cours de français à la
Maison pour tous, au centre social
de cette ville du Finistère. « Ma
professeur nous avait proposé des
ateliers organisés avec la média-
thèque. Cela nous a permis de dé- lire, mais qui n’étaient pas adaptés pour enfants. Elle a parfois besoin blissement public de coopéra-
couvrir ces livres aux textes courts à mon âge et à mes goûts. Au rayon de leur lire des histoires. tion culturelle et d’accompagne- « Les bibliothèques
et compréhensibles, avec des mots “Facile à lire”, je trouve des livres Le concept du « Facile à lire », ment des professionnels du livre,
faciles pour tout le monde », ra- qui me plaisent et dont la taille ne encore rare en France, a été im- lui a permis d’attirer l’attention de notre pays
conte cette jeune femme. me fait pas peur. J’en ai emprunté porté par Françoise Sarnowski. de la direction régionale des af- s’adressent surtout
Ses difficultés de lecture, liées plusieurs et j’ai même eu l’envie d’en Cette bibliothécaire indépendante faires culturelles. Celle-ci a choisi
à une dyslexie, ont longtemps li- acheter un que j’avais trouvé très a créé la société Bibliopass, pour de consacrer à « Facile à lire » à ceux qui ont le bac
mité sa fréquentation de la mé- bien », apprécie-t-elle. « Facile à affronter l’illettrisme qui touche 30 000 € des fonds destinés à la et plus. Elles ne sont
diathèque au rayon enfant. « J’y lire » lui permet aussi d’être plus à près de 7 % de la population fran- lutte contre l’illettrisme, dans le
trouvais des textes que je pouvais l’aise dans son métier d’animatrice çaise. « Les bibliothèques de notre cadre du Pacte avenir Bretagne de fréquentées que par
pays s’adressent surtout à ceux qui 2013. 18 % des habitants,
repères bibliothécaires, seront remis
en septembre 2017.
ont le bac et plus. Elles ne sont fré-
quentées que par 18 % des habi-
« Nous avons fourni à cinq biblio-
thèques (Landerneau, Landivisiau, contre 80 % dans
tants, contre 80 % dans les pays Lesneven, Lampaul-Guimiliau, les pays nordiques
Deux nouveaux prix Pour financer ce concours, nordiques et anglo-saxons ! », dé- Morlaix) du Finistère un kit com-
littéraires « Les Chemins de lecture » plore-t-elle. prenant une liste d’ouvrages sélec- et anglo-saxons ! »
font appel au financement En Bretagne, les débuts de « Fa- tionnés par Françoise Sarnowski,
L’association « Les Chemins participatif sur la plateforme cile à lire » ont été laborieux. « Il et un cahier des charges précis
de lecture » lance au mois de Kengo (1). Les dons serviront a fallu lever de nombreux préju- pour aménager des lieux dédiés », lène Fouéré, feuillette quelques
janvier 2017 les premiers Prix aussi à organiser des séances gés, venant surtout des profession- explique Christine Loquet, char- livres du présentoir «  Facile à
« Facile à lire », en Bretagne. de médiation gratuites pour les nels, qui estimaient que cette idée gée de mission Publics éloignés lire » : Paroles de détenus, de Jean-
personnes en situation d’exclu- ne correspondait pas à la culture du livre à « Livre et lecture en Bre- Pierre Guéno, Le Gone du Chaâba,
Avec le soutien de l’État, treize sion sociale et culturelle. française et qu’elle était discrimi- tagne ». d’Azouz Begag, Xenia, de Gé-
bibliothèques vont proposer natoire. Je leur répondais que ce Le dispositif prévoit aussi un rard Mordillat, ou La Bicyclette
une sélection de huit ouvrages Des rencontres avec des au- public était déjà discriminé. Le partenariat avec les centres com- bleue, de Régine Desforges. « Il y
« Facile à lire », romans, bandes teurs, des lectures à voix haute fait de mettre à leur disposition un munaux d’action sociale (CCAS), a de tout, des histoires en gros ca-
dessinées ou contes, « pour et des échanges autour des lieu attractif, où ils peuvent choisir les centres de formation et les tra- ractères, des romans pour se sen-
créer la surprise et redonner livres seront enfin organisées seuls des livres, c’est au contraire vailleurs sociaux, capables d’iden- tir bien, comme ceux de Barbara
de l’appétit pour la lecture ». dans ces mêmes bibliothèques. valorisant », observe Françoise tifier les publics en situation d’il- Constantine, ou des bandes dessi-
Le prix « auteur », issu des Sarnowski. lettrisme. nées sans texte, comme Un océan
votes des lecteurs, et le prix (1) www.kengo.bzh/projet/animations- Sa rencontre avec «  Livre et Retour à la médiathèque de d’amour, de Wilfrid Lupano et
« bibliothèque », élu par les espaces-facile-a-lire-bretagne. lecture en Bretagne  », un éta- Landerneau. Sa directrice, Hé- Grégory Panaccione. En tout, P P P
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

Initiatives&solidarité 23

À la médiathèque de Landerneau, le présentoir dédié aux livres « faciles à lire ». Raphael Baldos
essentiel

Bordeaux

Après cinquante ans d’écoute,


SOS Amitié se tourne de plus
en plus vers les jeunes
Les 40 bénévoles aquitains de SOS Amitié décrochent quelque
20 000 fois le téléphone chaque année, pour répondre aux per-
sonnes en détresse psychologique. L’antenne de Bordeaux a fêté
ses 50 ans, en décembre dernier, mais ses responsables recher-
chent perpétuellement de nouveaux bénévoles. « Nous ne pouvons
répondre qu’à un appel sur quatre et répondre en direct à un mail
sur douze », confiait alors la présidente de la structure aquitaine au
journal Sud Ouest. C’est en 1960 que le pasteur Jean Casalis créa
l’association, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), afin « de
prévenir le suicide en utilisant le téléphone ». Créée six ans plus tard,
l’antenne bordelaise assure toujours une écoute anonyme de béné-
voles formés par des psychologues et des spécialistes des relations
humaines. Depuis le début des années 2000, la communication par
Internet (« tchat ») est de plus en plus pratiquée, ce qui permet de
soutenir aussi de nombreux collégiens et lycéens.

Afrique

Une Amap pionnière au Bénin


Née en 2008, cette association pour le maintien d’une agriculture
paysanne, l’Amap Bénin, récemment renommée « Nouveaux pay-
sans bio » est la première de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Elle re-
groupe aujourd’hui plus de 200 familles de la région de Cotonou,
la capitale économique du pays, qui reçoivent chaque semaine
leurs paniers de légumes et fruits bio (carottes, concombres, ana-
nas, bottes d’amarante…) fraîchement récoltés par une quaran-
taine de producteurs partenaires, dont la moitié emploie au moins
un ouvrier agricole. Comme dans toute Amap, les consommateurs
adhérents de l’association prépaient leurs paniers, assurant ainsi
des revenus fixes, partageant aussi le risque d’une mauvaise récolte.
« Nouveaux paysans bio » distribue plus de 1,3 tonne de légumes
biologiques chaque semaine. Edgar Déguénon, fondateur de l’Amap,
ex-formateur, conseiller en horticulture et en irrigation, souhaite
« créer un centre de production et de formation en agriculture biolo-
gique », ce qui suppose de construire quelques infrastructures pou-
vant héberger des stagiaires, de nouvelles paillotes pour les activi-
tés pédagogiques, des unités d’élevage, etc. Ce projet a été évalué à
P P P nous avons un peu plus de « Ensuite, c’est à nous de bien cès aux soins…). « Il n’y a pas de 27 millions de francs CFA (41 000 € environ).
300 documents « Facile à lire », les conseiller : si on se trompe, on formalités pour emprunter, c’est Site : https ://amapbenin.wordpress.com
dont le taux de rotation moyen risque de ne pas les revoir », com- totalement libre. Notre objectif, Antoine Peillon
est trois fois supérieur à celui des mente Hélène Fouéré, formée, c’est que la lecture puisse favoriser

12
autres livres », décrit-elle. avec ses collègues, par Françoise la réinsertion des détenus, dont 10
Pour son équipe, la création de Sarnowski. Désormais, les nou- à 30 % sont illettrés », expose Yves millions d’euros ont d’ores et déjà
cet espace a été un bouleverse- velles acquisitions incluent une Lechevallier, directeur interrégio- été collectés par « Énergie partagée » pour du finance-
ment professionnel. Le partenariat sélection de documents « Facile nal des services pénitentiaires. Ces ment citoyen de projets de production d’énergies re-
avec le centre social a obligé les six à lire ». derniers ont acquis des ouvrages nouvelables (éoliennes, méthanisation, solaire…). Cette
salariés à travailler différemment Les bibliothécaires disent avoir « Facile à lire » dans le cadre d’un levée de fonds confirme l’engouement pour la transition énergé-
pour faire venir les personnes apprécié cette remise en question, partenariat entre l’État, « Livre et tique et laisse espérer à Énergie partagée une collecte de 25 millions
éloignées de la lecture. « Celles-ci qui donne plus de sens à leur mé- lecture en Bretagne » et les deux d’euros d’ici à 2020. Site : https ://energie-partagee.org
ne peuvent franchir seules la porte tier. « Le ”Facile à lire” questionne régions.
de la médiathèque. La Maison pour les pratiques professionnelles. À Brest, des détenus de la mai-
tous joue un rôle primordial : sans Les bibliothèques qui l’adoptent son d’arrêt ont construit eux- Agenda T Première « Nuit de la lecture » pour tous
les actions que nous menons en- revoient leur fonctionnement, la mêmes l’un des trois meubles de Le samedi 14 janvier 2017, bibliothèques et librairies feront « noc-
semble, nous ne réussirions pas à mise en espace de leurs documents présentation, sous la houlette de turne ». « Lectures en pyjama, en musique ou en langue des signes,
faire entrer ce public », insiste Hé- et leur rapport au public. Il ne faut Magali Simon, de l’association Tor- rencontres avec des auteurs, débats, spectacles, chasses au trésor,
lène Fouéré. plus attendre le lecteur, il faut al- tuedodouce. Toutes ces actions en animations exceptionnelles, etc., petits et grands pourront découvrir,
De nombreux ateliers autour du ler à sa rencontre », souligne Fran- faveur de la lecture en milieu car- dès la tombée de la nuit et toute la soirée, la richesse des bibliothèques
français, mais aussi des rencontres çoise Sarnowski. Il reste cepen- céral sont répertoriées dans un et des librairies », annonce le ministère de la culture, tutelle de cet
avec des écrivains, sont régulière- dant de nombreuses structures blog, Quartier Livre (2). Que l’on événement. Programme : http://nuitdelalecture.culturecommunica-
ment proposés à la Maison pour à convaincre. En Bretagne, pour- soit dedans ou dehors, « Facile à tion.gouv.fr
tous. Quelques livres estampillés tant pionnière en France, seule- lire » réussit manifestement à ini-
« Facile à lire » y sont présentés ment 22 des 990 bibliothèques tier au plaisir de la lecture ceux qui
dans un kiosque et peuvent être sont équipées… en sont exclus. Le site T Agir & Co, la finance participative
empruntés sur place. De petites Cette méthode entre aussi dans Raphaël Baldos tous azimuts
actions qui peuvent donner l’en- les prisons. Toutes celles de Bre- Cette plateforme de financement participatif permet de découvrir
vie à certains, comme Stéphanie, tagne et des Pays de la Loire ont (1) À sa demande, son prénom et de soutenir des projets qui construisent « une économie plus hu-
d’aller plus loin et de prendre le installé, depuis 2015, des kiosques a été modifié. maine, plus responsable, plus solidaire ». Lancé par le Crédit coopé-
chemin de la bibliothèque, à dix de livres dans des lieux de passage (2) https ://quartierlivreblog.wordpress. ratif, ce site est ouvert à toutes les initiatives de particuliers, d’asso-
minutes à pied. (cours de promenade, parloirs, ac- com ciations et d’entreprises.Site: https ://agirandco.com
La Croix -vendredi 6 janvier 2017

24 La dernière page

Le goût des autres


La chronique de Stéphane Audeguy
Dessins Christopher Evans

D
ans les couloirs d’une mentales qui sont l’horizon sur Ce qui me paraît de toute une vie de Cézanne à une même, dans la presse), la liste des
prestigieuse univer- lequel je pense. Français, j’ai été femme qui était son modèle, sa récompenses officielles qu’elle a
sité new-yorkaise, élevé dans la croyance en l’univer- à la fois intéressant, femme, et la mère de son fils Paul ». reçues. Il y a un espace de vente,
je tombe, près de salisme, en une certaine articula- terrible Pourquoi pas ? Je ne songe ni à qui propose un unique recueil
l’ascenseur, sur une tion du public et du privé, en une diminuer les mérites de Mme Cé- de poèmes. Enfin son adresse de
affichette annonçant une confé- certaine conception de la poésie. et symptomatique, zanne, ni à sous-estimer le poids courriel, si on souhaite l’inviter
rence. Y figure la photographie de Toutes choses que remet en cause c’est que cette des traditions, des préjugés, des « à parler ». Il apparaît donc que
la jeune femme qui sera, ce soir-là, cette affichette qui, elle, est pro- servitudes de la destinée féminine S. appartient à une certaine caté-
la « keynote speaker » (l’oratrice du fondément américaine. présentation au XIXe siècle. On nous annonce gorie de littérateurs, que je n’aime
jour). Or, voici comment ce do- Ne pas rire, ne pas s’indigner, segmentée d’une également qu’elle a « profondé- guère, que j’appelle les « gende-
cument la présente (je reproduis comprendre, disait Spinoza. À ment influencé sa pratique du lettres ». Et, cependant, si je fais,
tout à l’identique, à cela près que n’en pas douter, du point de vue de personne implique, portrait pendant plus de deux dé- pour ma part, une conférence à
je remplace son nom par l’initiale S., qui pose sur son site Internet, au fond, ceci : cennies » ; mais rien, dans l’exposi- New York, on m’annonce comme
S., qui est celle de son prénom) : l’air farouche, les mains impérieu- tion que j’ai vue, ne permettait de « romancier », un point c’est tout.
« S., Queer Migrant Feminist Poet, sement plantées sur ses hanches, peu importe l’affirmer. Pourtant, ajoutait-on, On ne se sent pas obligé de m’éti-
Cultural Organizer, and Activist. » il y a là une saine affirmation de ce qu’on fait ; c’est ce elle n’avait « pas été bien reçue, ni queter. Mais, justement, tout
Soit, en français : Poétesse fémi- soi, en des termes qui correspon- par la famille, ni par les amis du ce que je suis va sans dire ; or ce
niste migrante queer, organisa- dent non plus au fameux melting- qu’on est qui compte. peintre » (ceci se passe de com- qui va sans dire, c’est une norme
trice culturelle et activiste. Je ne pot, auquel plus personne ne se mentaires). Et puis cette consi- (dont je bénéficie, nolens volens).
traduis pas queer car le terme est, réfère il me semble, mais à cette dération stupéfiante : « L’histoire Cette même norme qui fait que
littéralement, assez désobligeant. marqueterie d’appartenances ce qu’on fait ; c’est ce qu’on est qui de ce couple est captivante (“com- l’on demande toujours aux écri-
Il désigne aussi, en américain et dont la liste est virtuellement sans compte. Je me refuse, pour ma pelling”), d’autant plus, peut-être, vaines de s’expliquer en tant que
en français, des personnes qui ne fin ; car S., on l’apprend sur son part, à lire une auteure au motif que nous n’en connaissons pas les femmes sur ce qu’elles écrivent ;
se reconnaissent ni dans le vo- site Internet personnel, est égale- qu’elle est queer ou migrante… Je détails (“perhaps all the more so for mais jamais on importune les
cable « homosexuel », ni dans ce- ment originaire de Harlem, née en me souviens d’une exposition à the absence of its particulars”)… » écrivains avec des questions du
lui de « gay ». Bien. Équateur, a vécu vingt et un ans New York dont le titre était Ma- Je reviens à mon activiste. Je même ordre. S’il est vrai que l’on
Ma première réaction est l’effa- aux États-Unis sans papiers, etc. dame Cézanne. Je crus un instant viens de lire sur son site person- écrit à partir de coordonnées per-
rement. La seconde, le rire. C’est Ce qui me paraît à la fois inté- que l’épouse de Paul Cézanne nel le seul poème qu’elle a jugé sonnelles, ces coordonnées ne
que tout ici heurte – non pas exac- ressant, terrible et symptoma- avait accompli une œuvre dont bon d’y faire figurer. Il m’a paru sont pas l’alpha et l’omega d’une
tement mes convictions person- tique, c’est que cette présentation j’ignorais tout. Je me rendis sur d’une effarante platitude. Je peux œuvre digne de ce nom. Écrire
nelles, qui ne méritent pas une segmentée d’une personne im- le site de l’exposition : il s’agissait me tromper. On y trouve surtout implique une désertion. S., elle,
chronique, mais les catégories plique, au fond, ceci : peu importe en fait « d’évoquer l’attachement des discours sur elle (par elle- ne cesse de s’enrôler.

l’image

La meilleure
«
manière
de se lancer,
c’est d’arrêter
de parler
et commencer

»
à agir.

Walt Disney

Sur un marché de Bangkok,


le 5 janvier, des travailleurs
thaïlandais chargent des
citrouilles dans un camion.
Sakchai Lalit/AP