Vous êtes sur la page 1sur 145

MEMOIRE DU PROJET DE FIN D’ETUDES

Présenté
En vue d’obtention du titre d’:

INGENIEUR D’ETAT

Par
Meryem BELGUEZZAR
&
Rachid ALAOUI TAIB

Département GENI ELECTRIQUE


Option : Electrotechnique & Automatismes Industriels

Sujet :

Elaboration d’un guide technico-économique des installations électriques en


Basse Tension, adapté aux projets du Maroc

&

Elaboration de logiciels annexes à base d’Excel pour le calcul de :


• La chute de tension en monophasé et en triphasé
• La compensation à vide et en charge
• Les courants de court-circuit

Projet Prototype : Hôtel 4 étoiles à Casablanca

Encadré par :

• Mr. Mhamed BOUNOU (EHTP)


• Mme. Habiba MAHROUCH (OIM)
1

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Dé dicace

A mon défunt père,

Tu as été, tu es, et tu seras pour moi le meilleur père au monde.

Je te dédie cet humble travail, en souhaitant que là où tu es, tu seras fier de moi.

A ma précieuse maman,

Rien au monde ne saura exprimer ma reconnaissance pour tes sacrifices, ton


soutien et ton amour.

Trouves en ce mémoire l’expression de mon estime éternelle.

A ma chère sœur Bouchra.

A mon binôme Rachid, sans qui la concrétisation d’un tel projet n’aurait pas été
possible,

A ma famille et mes amis,

A mes professeurs et enseignants,

Au personnel du service courant fort à OIM,

Je vous dédie ce travail et vous remercie pour votre soutien.

Meryem BELGUEZZAR

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Dé dicace

A mes très chers parents,


Qui n’ont ménagé aucun effort

A mes très chères sœurs Asmaa et Maryame,


Qui m’ont soutenu

A ma très chère binôme Meryem,


Qui a partagé cette expérience mémorable de PFE avec moi

A toute ma famille

A tous les membres du service courant fort d’Oger International Maroc.


A tous mes amis de l’Ecole Hassania des Travaux Publics et d’ailleurs.

Rachid ALAOUI TAIB

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Remerciements
En préambule de ce mémoire, il nous est agréable de nous acquitter d’une dette de reconnaissance
envers toutes les personnes dont l’intervention au cours de ce projet a favorisé son aboutissement.

Nous adressons nos remerciements les plus sincères à nos tuteurs de stage, Mme Habiba
MAHROUCH (Ingénieur chargée d’études à OGER INTERNATIONAL MAROC), Mr. Mhamed
BOUNOU (Docteur ingénieur et enseignant à l’EHTP), et Mme Hind ELHITAR (Ingénieur, ex chef
du service courant fort à OIM), pour leur soutien, leurs judicieux conseils et le temps qu’ils nous ont
consacré et sans lesquels ce mémoire de projet de fin d’études n’aurait jamais vu le jour.

Nous tenons aussi à exprimer nos gratitudes à Mlle Siham BILAL, Mr Mouhcine AZHARY et Mr.
LACHGAR pour leurs conseils, explications, ainsi que pour la précieuse documentation qu’ils nous
ont fournis.

Nos remerciements s’adressent très particulièrement à l’ensemble du personnel du service courant fort
du bureau d’étude d’OIM pour leur accueil et leur soutient remarquables : Abdessamad, Abdellali,
Amal, Ibtissam, Kawtar, Mounir, Redouane, Siham, Zouhair.

Nos remerciements s’adressent également à tout le personnel d’OGER INTERNATIONAL MAROC


pour leur soutien et pour leur générosité quant à l’offre de l’information.

Nous tenons à remercier aussi tous les membres du jury pour leur bienveillance de vouloir évaluer
notre travail.

Nous adressons également nos remerciements au corps enseignant pour la formation académique
qu’ils nous ont fourni pendant les trois années et à tout le personnel de l’EHTP pour avoir veillé à
notre confort durant cette période.

Que toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à l’accomplissement de ce travail
trouvent l’expression de nos remerciements et de notre estime.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Ré sumé
Le présent mémoire est le fruit de notre Projet de Fin d’Etudes qui s’est étalé sur une durée de
16 semaines au sein du service technique « Courant Fort » du bureau d’études d’OGER
INTERNATIONAL MAROC. L’intitulé de ce mémoire est « Elaboration d’un guide
technico-économique des installations électriques en Basse Tension, adapté aux projets du
Maroc ».

En effet, notre mission consistait principalement en l’élaboration d’un guide traitant les
différents aspects techniques et économiques de la conception d’une installation électrique
BT, tout en respectant les règlementations et normes en vigueur. Le guide présente entre autre
la méthodologie de conception d’une installation électrique BT, en se basant sur des
méthodes de calcul simples et fiables, et propose également des solutions technico-
économiques pour l’optimisation du cout du projet. Nous avons également réalisé des
logiciels simplifiés à base d’Excel pour le calcul de la compensation à vide et en charge, la
détermination de la chute de tension en monophasé et en triphasé et pour le calcul du courant
de court-circuit. Ces logiciels seront fournis en annexe du guide.

Par ailleurs, afin de mettre le guide réalisé à l’épreuve et de montrer son aspect pratique nous
l’avons appliqué à un projet en cours de réalisation par OGER INTERNATIONAL MAROC,
qui est un hôtel 4 étoiles dans la région de Sidi Mâarouf à Casablanca.

Ainsi ce rapport contient:

• Dans sa première partie, le contexte de réalisation du « guide technico-économique


des installations électriques Basse Tension, adapté aux projets du Maroc ». C’est-à-
dire les differents besoins nécessitants la réalisation d’un tel guide. Ensuite la
démarche de l’élaboration du guide et de ses annexes. Et vers la fin, une présentation
du guide dans sa version finale.

• La deuxième partie de ce mémoire sera consacrée à la présentation des études de


conception de l’installation électrique du projet prototype. Les résultats de ces études
seront quelque fois comparés à ceux d’outils informatiques tels que Caneco BT.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Liste des figures

Figure 1: Fenêtre de choix de la nature de l’âme .................................................................................. 30


Figure 2: Fenêtre de saisie des données pour un conducteur en aluminium ......................................... 30
Figure 3: Fenêtre de saisie des données pour un conducteur en cuivre ................................................. 31
Figure 4: Fenêtre d’accueil de l'application de calcul de la compensation............................................ 32
Figure 5: Saisie des données pour le calcul de la compensation du transformateur.............................. 32
Figure 6: Tableau des valeurs de I0 et de Ucc pour le calcul de la compensation ................................ 33
Figure 7: Saisie des données pour le calcul de la compensation des charges........................................ 34
Figure 8: Aperçu 1 de l'application de calcul des courants de court-circuit .......................................... 35
Figure 9: Page de garde du guide .......................................................................................................... 37
Figure 10: Schéma synoptique MT/BT de l'hôtel.................................................................................. 44
Figure 11: Implantation de chemin de câbles principal......................................................................... 90
Figure 12: Calcul de la compensation du transformateur par l'application EXCEL ............................. 96
Figure 13: Calcul de la compensation des charges par l'application EXCEL ....................................... 97
Figure 14: Simulation KONE 1 ........................................................................................................... 101
Figure 15: Simulation KONE 2 ........................................................................................................... 102
Figure 16: Plan d'un bureau au RDC ................................................................................................... 104
Figure 17: Aperçu du bureau en 3D .................................................................................................... 105
Figure 18: implantation des luminaires du salon................................................................................. 105
Figure 19: Eclairement du Salon (Dialux)........................................................................................... 106
Figure 20: Aperçu du salon en 3D....................................................................................................... 106
Figure 21: Plan du coin d'internet au RDC.......................................................................................... 107
Figure 22: Aperçu du coin d'internet en 3D ........................................................................................ 107
Figure 23: Plan du restaurant au RDC................................................................................................. 108
Figure 24: Niveau d'éclairement du restaurant par DIALUX.............................................................. 108
Figure 25: Aperçu du restaurant en 3D ............................................................................................... 109

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Liste des tableaux

Tableau 1: Caractéristiques de l’hôtel et de son installation électrique................................................. 41


Tableau 2: Critères de choix de la distribution principale de l’hôtel..................................................... 42
Tableau 3: Bilan de puissance de l'Hôtel............................................................................................... 56
Tableau 4: Bilan de puissance des équipements secourus par le groupe électrogène ........................... 59
Tableau 5: Bilan de puissance des équipements secourus par l'ASI ..................................................... 60
Tableau 6: Courants d'emploi des départs du TGBT............................................................................. 67
Tableau 7: Sections des conducteurs issus du TGBT ............................................................................ 69
Tableau 8: Chute de tension au niveau des départs issus du TGBT ...................................................... 71
Tableau 9: Résultats de calcul pour les départs issus du TGBT ............................................................ 73
Tableau 10: Courants d'emploi des départs issus du TGBT N/S........................................................... 76
Tableau 11:Dimensions des conducteurs issus du TGBT N/S .............................................................. 78
Tableau 12: Chutes de tension des départs issus du TGBT N/S ........................................................... 80
Tableau 13: Courants de court-circuit des départs issus du TGBT N/S ................................................ 81
Tableau 14: Résultats du calcul pour les départs issus du TE-ETG 6 ................................................... 88
Tableau 15: Calcul du Chemin de Câbles principal .............................................................................. 91
Tableau 16: Choix du paratonnerre ....................................................................................................... 93
Tableau 17: Bilan de puissance réactive ............................................................................................... 97
Tableau 18: Cahier de charge du niveau d'éclairement ....................................................................... 103

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Table des matiè res
PREMIERE PARTIE
1. Présentation de l’organisme d’accueil ....................................................................... 14
1.1. Présentation d’OGER INTERNATIONAL................................................................... 14
1.1.1. Généralités : ....................................................................................................................... 14
1.1.2. Historique : ........................................................................................................................ 14
1.1.3. Domaines d’activité :......................................................................................................... 15
1.2. OGER INTERNATIONAL MAROC ........................................................................... 15
1.2.1. Présentation générale ......................................................................................................... 15
1.2.1.1 Sécurité et moyens financiers ........................................................................................ 16
1.2.1.2 Bureaux ......................................................................................................................... 16
1.2.1.3 Moyens en personnel ..................................................................................................... 16
1.2.2. Organigramme général ...................................................................................................... 16
1.2.3. Directions et services......................................................................................................... 18
1.2.3.1 Direction des études ...................................................................................................... 18
1.2.3.2 Direction des projets ...................................................................................................... 18
1.2.3.3 Service architecture / Déco/ Mètres............................................................................... 18
1.2.3.4 Service structure (STR) ................................................................................................. 19
1.2.4. Services techniques ........................................................................................................... 19
1.2.4.1 SERVICE ELECTRICITE (service d’Accueil) ............................................................ 19
1.2.4.2 SERVICE PLOMBERIE / VRD ................................................................................... 20
1.2.4.3 SERVICE CLIMATISATION (CLI) ............................................................................ 20
1.2.4.4 SERVICE SYSTEME D’INFORMATION DU BATIMENT (SIB) ............................ 20
1.2.5. Moyens informatiques ....................................................................................................... 21
1.2.6. Politique environnementale ............................................................................................... 21
2. Besoins nécessitant la création d’un guide technico-économique des installations
électriques BT, adapté aux projets du Maroc ....................................................................... 23
2.1. Contexte général ............................................................................................................ 23
2.2. Problématique : Pourquoi un guide technico-économique des installations électriques
8
BT adapté aux projets du Maroc ?............................................................................................ 24
2.2.1. Les facteurs techniques...................................................................................................... 24
2.2.2. Les facteurs économiques.................................................................................................. 25

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


3. Réalisation et conception du « guide technico-économique des installations
électriques BT, adapté aux projets du Maroc » .................................................................... 26
3.1. Etapes de réalisation du guide ....................................................................................... 26
3.1.1. Collecte de la documentation ............................................................................................ 26
3.1.1.1. Les normes et réglementations .................................................................................. 26
3.1.1.2. Analyse et synthèse des projets réalisés par OGER INTERNATIONAL MAROC . 27
3.1.1.3. Utilisation des catalogues des fournisseurs de transformateurs et câbles électriques au
Maroc 28
3.1.2. Etape de rédaction du guide ............................................................................................. 28
3.2. Elaboration des logiciels simplifiés à base d’Excel annexes du guide ......................... 28
3.2.1. Calcul de la chute de tension en mono et en triphasé ........................................................ 29
3.2.2. Calcul de la compensation à vide et en charge .................................................................. 31
3.2.3. Calcul des courants de court-circuit. ................................................................................. 34
3.3. Etape de conception ...................................................................................................... 35
4. Présentation du « Guide technico-économique des installations électriques BT,
adapté aux projets du Maroc »............................................................................................... 36
4.1. Description globale du contenu du guide : .................................................................... 36
4.1.1. Aspect technique ............................................................................................................... 36
4.1.2. Aspect économique ........................................................................................................... 36

DEUXIEME PARTIE
1. Introduction ................................................................................................................. 39
2. Présentation du projet de l’hôtel prototype .............................................................. 40
3. Elaboration du schéma unifilaire de l’hôtel............................................................... 41
3.1. Caractéristiques de l’installation électrique .................................................................. 41
3.2. Elaboration du schéma unifilaire................................................................................... 41
3.2.1. Etape 1 : Principe de distribution ...................................................................................... 41
3.2.2. Etape 2 : Choix des détails de l’architecture de distribution ............................................. 43
3.2.2.1. Implantation topologique des locaux techniques : .................................................... 43
3.2.2.2. Distribution centralisée.............................................................................................. 43
3.2.2.3. Présence de générateur de secours............................................................................. 43
3.2.2.4. Présence de l’onduleur .............................................................................................. 43 9
3.2.2.5. Configuration des circuits BT ................................................................................... 43
4. Régime du neutre......................................................................................................... 45

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


5. Dimensionnement et choix de la source normale de l’Hôtel.................................... 46
5.1. Dimensionnement de la source normale ....................................................................... 46
5.1.1. La méthode simple (basée sur les ratios en W/m²) ............................................................ 46
5.1.2. La méthode théorique : le Bilan de puissance ................................................................... 47
5.2. Choix du transformateur : ............................................................................................. 57
6. Les installations de secours ........................................................................................ 58
7. Les sources de secours ................................................................................................ 59
7.1. Le groupe électrogène ................................................................................................... 59
7.2. L’Onduleur : .................................................................................................................. 60
8. Conception et protection des circuits électriques .................................................... 61
8.1. Conception de la canalisation liant la source normale à l’AGBT ................................. 61
8.1.1. Détermination du courant d’emploi................................................................................... 61
8.1.2. Dimensionnement du conducteur ...................................................................................... 61
8.1.3. Vérification de la chute de tension .................................................................................... 62
8.1.4. Calcul du courant de court-circuit ..................................................................................... 63
8.1.4.1. Au secondaire du transformateur ............................................................................. 63
8.1.4.2. A l’AGBT ..................................................................................................................... 63
8.2. Conception de la canalisation liant l’AGBT au TGBT ................................................. 64
8.2.1. Détermination du courant d’emploi................................................................................... 64
8.2.2. Dimensionnement du conducteur : .................................................................................... 64
8.2.3. Vérification de la chute de tension .................................................................................... 65
8.2.4. Calcul du courant de court-circuit ..................................................................................... 65
8.2.5. La protection du circuit ..................................................................................................... 66
8.3. Conception et protection des circuits électriques alimentés par le TGBT .................... 66
8.3.1. Description générale .......................................................................................................... 66
8.3.1.1. Les Tableaux électriques ........................................................................................... 66
8.3.1.2. Les Attentes des lots techniques ............................................................................... 66
8.3.2. Courant d’emploi et dimensionnement des conducteurs ................................................... 67
8.3.2.1. Calcul du courant d’emploi :...................................................................................... 67
8.3.2.2. Dimensionnement des conducteurs : ....................................................................... 68
8.3.3. Vérification de la chute de tension .................................................................................... 69 10
8.3.4. Calcul du courant de court-circuit ..................................................................................... 71
8.4. Conception et protection des circuits électriques du TGBT N/S .................................. 74
8.4.1. Description ........................................................................................................................ 74
Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012
8.4.2. Les courants d’emploi ....................................................................................................... 75
8.4.3. Dimensionnement des conducteurs ................................................................................... 76
8.4.4. Vérification de la chute de tension .................................................................................... 78
8.4.5. Les courants de court-circuit ............................................................................................. 80
8.5. Conception et protection des circuits électriques Niveau : 6ème étage .......................... 81
8.5.1. Description de la distribution ............................................................................................ 81
8.5.2. Courant d’emploi ............................................................................................................... 82
8.5.3. Dimensionnement des conducteurs ................................................................................... 83
8.5.4. Vérification de la chute de tension .................................................................................... 84
8.5.5. Les courants de court-circuit ............................................................................................. 85
8.5.6. Choix du dispositif de protection ...................................................................................... 86
9. Vérification par le logiciel Caneco BT ........................................................................ 89
10. Dimensionnement du chemin de câble principal (en provenance du TGBT)......... 90
10.1. Dimensionnement du CDC principal ................................................................................ 90
10.2. Caractéristiques du Chemin de câble principal ................................................................. 91
11. Conception du système de protection contre la foudre ........................................... 92
11.1. La protection primaire ....................................................................................................... 92
11.2. La protection secondaire.................................................................................................... 93
11.2.1. Le risque lié au site : ...................................................................................................... 93
11.2.2. Le risque lié aux récepteurs à protéger : ....................................................................... 93
12. Calcul de la compensation........................................................................................... 95
12.1. La compensation du transformateur .................................................................................. 95
12.2. La compensation de l’ensemble de l’installation .............................................................. 96
12.2.1. La méthode générale..................................................................................................... 96
12.2.2. La méthode simplifiée ................................................................................................... 97
13. Conception du système de transport vertical ........................................................... 99
13.1. La méthode de calcul manuel ............................................................................................ 99
13.1.1. Calcul de la taille de la cabine ....................................................................................... 99
13.1.2. Calcul de la vitesse......................................................................................................... 99
13.1.3. Calcul du nombre d’ascenseurs nécessaires ............................................................... 100
13.2. Simulation par outil informatique ................................................................................... 100
11
14. Etude de l’éclairage.................................................................................................... 103
Conclusion ............................................................................................................................. 110
Conclusion générale ............................................................................................................. 111
Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012
Bibliographie ......................................................................................................................... 112
Webographie ......................................................................................................................... 113
Annexes……………………………………………………………………………………………....114

12

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Après une présentation de l’organisme d’accueil, cette partie
du mémoire expose le contexte général et le processus de
réalisation du « Guide technico-économique des installations
électriques BT adapté aux projets Maroc ». Elle donne
également un aperçu sur la version finale du guide et de ses
annexes.

13

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


1. Présentation de l’organisme d’accueil

1.1. Présentation d’OGER INTERNATIONAL


1.1.1. Généralités :

OGER INTERNATIONAL est une Société Anonyme au capital de 20 millions d’euros. Monsieur
Géry CAROT en est le Président Directeur Général.

L'objet social de la société est la réalisation, la gestion, l'administration, la direction de chantiers,


l'entreprise en matière de bâtiments et travaux publics pour son compte ou pour le compte de tiers,
toutes prestations, études de marché et conseil en matière administrative, financière, juridique,
commerciale, industrielle.

Siège social
 70, rue Saint-Denis ,93582 SAINT-OUEN Cedex
 Tél. : 01 58 79 11 00 - Télécopie : 01 40 11 01 81
 E-mail : com@ogerinternational.fr
 www.ogerinternational.fr

1.1.2. Historique :

La société OGER INTERNATIONAL a été créée en 1979. Elle a pour origine l’Entreprise OGER.

L'entreprise OGER a été fondée par les deux frères Marcel et Gabriel OGER et exerçait son activité en
région parisienne. La société avait forgé sa réputation à l'occasion de la réalisation de nombreux
immeubles de bureaux de grande hauteur, notamment à la Défense, ainsi que de constructions
réputées, telles que l'Hôtel Concorde Lafayette à la Porte Maillot, l'immeuble Publicis sur les Champs-
Elysées, l'Ambassade d'Australie près de la Tour Eiffel ou l'hôpital Bichat.

En 1977, l'entreprise OGER réalise en 9 mois un hôtel de luxe à Taïf en Arabie Saoudite. L’année
suivante une société saoudienne de construction est constituée en association avec Monsieur
R.B.HARIRI sous le nom de SAUDI OGER.

En 1979, Monsieur R.B. HARIRI achète le nom et le fonds de commerce liés à l'activité de l'entreprise
OGER en Arabie Saoudite. Il devient seul propriétaire de SAUDI OGER et OGER
INTERNATIONAL est créée à Clichy.

Jusqu'en 1986, OGER INTERNATIONAL assure exclusivement des missions de direction de projets
14
et d’ingénierie pour SAUDI OGER et OGER LIBAN. A partir de 1987, une politique de
diversification est mise en œuvre. Une nouvelle clientèle se développe dans les secteurs public et
privé.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


1.1.3. Domaines d’activité :

 Maîtrise d'Œuvre Technique (MOT)


Ces missions font intervenir, selon la mission contractuelle les différents services et les
fonctions d'études de la société.

 Ordonnancement, Pilotage et Coordination (OPC)


Ces missions comprennent l'analyse, le fractionnement et l'ordonnancement d'opérations en
tâches, la mise en application de ces tâches puis leur coordination sur le chantier, en fonction
des intervenants.

 Assistance à Maître d'Ouvrage (AMO)


Ces missions permettent à OGER INTERNATIONAL MAROC d'assister tout Maître
d'Ouvrage, à toutes phases du projet.

 Missions Mono spécialité (MNS)


Ces missions se rapportent à l'intervention d'une seule spécialité ou service d'OGER
INTERNATIONAL MAROC, comme notamment les missions Méthodes de la Construction
(MTH) relatives aux études permettant l'exécution de chantiers de gros œuvre.

Toutes ces missions sont exécutées en étroite collaboration avec le siège à Paris.

1.2. OGER INTERNATIONAL MAROC


1.2.1. Présentation générale

OGER INTERNATIONAL MAROC est succursale d’OGER INTERNATIONAL. Monsieur Omar


Joseph BAROUD en est le Directeur Régional.

 OGER INTERNATIONAL MAROC (OIM) est créé


en 1996
 Depuis 2005 OGER INTERNATIONAL MAROC
est certifié ISO 9001, version 2000.
 Depuis 2008 Le Système de Management Intégré
d’OIM, comprenant les deux référentiels ISO 9001
et ISO 14001 est certifié.

OGER INTERNATIONAL MAROC dépend de la Direction du Développement et du Suivi de Projets


15
(DDP) d’OGER INTERNATIONAL à Paris.

OGER INTERNATIONAL MAROC, dotée de moyens humains et techniques tout à fait significatifs,
permettent d’offrir une totale sécurité technique et de disponibilité d’action au Maître d’Ouvrage

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


1.2.1.1 Sécurité et moyens financiers
En tant qu’agence, OGER INTERNATIONAL MAROC bénéficie en
totale transparence de la solidarité et de la capacité financière
d’OGER INTERNATIONAL, dont la solidité financière est de
premier ordre.

1.2.1.2 Bureaux
Les locaux d’OGER INTERNATIONAL MAROC, situés à Casablanca, occupent une superficie de
1700 m².

1.2.1.3 Moyens en personnel


L’effectif global de la société est de 216 collaborateurs au 31/03/2012

-1 Directeur d’Agence
- 5 Contrôleurs de gestion
- 8 Architectes
- 25 Ingénieurs d’études
- 47 Projeteurs
- 55 Dessinateurs
- 6 Métreurs
- 32 Ingénieurs pilotes
- 12 Assistants pilotes
- 2 Comptables
- 5 Informaticiens
- 11 Personnels administratifs et secrétariat
- 2 Agents techniques
- 2 Femmes de ménage
- 3 Chauffeurs

1.2.2. Organigramme général

16

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


17

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


1.2.3. Directions et services
1.2.3.1 Direction des études
La Direction des études assure la planification, la gestion, la coordination et la synthèse de l’ensemble
des services Etudes

 Missions complètes de Maîtrise d’Œuvre


 Missions de maîtrise d’œuvre conjointe avec des architectes extérieurs

1.2.3.2 Direction des projets


Le domaine d’activité de cette entité consiste en :

• L’intervention dans toutes les phases d’un projet depuis la participation aux études
préliminaires jusqu’à la réception d’un projet et le suivi des aménagements de l’acquéreur.
• Etablissement des plannings généraux et détaillés et mise en place du personnel nécessaire
pour les missions confiées (pilotage, assistance à maître d’ouvrage, etc.).
• Intervention possible dans le cadre d’aménagements extérieurs, de bureaux, logements, hôtels,
usines, hôpitaux, écoles, centres informatiques ou pour des missions de coordination d’études.

1.2.3.3 Service architecture / Déco/ Mètres


Le service architecture est en mesure de réaliser les missions classiques d'architecture et de décoration
comprenant :

- Missions de conceptions, Esquisses et Avant-Projet Sommaire (APS),


- Missions d'études d'Avant-Projet Sommaire et Définitif (APD),
- Missions d'établissement des dossiers de consultation des entreprises (DCE),
- Missions d'études d'Exécution et de Visa des Etudes d'Exécution réalisées par des entreprises.

Depuis plusieurs années de pratique, le service a développé des compétences spécifiques dans les
spécialités suivantes :

- Réalisation des plans d'Exécution de calepins de marbre intérieur et extérieur pour la fabrication et
la pose,
- Réalisation de plans d'Exécution de Faux-plafonds en staff,
- Réalisation de plans d'Exécution de moquettes en couleur
18

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


1.2.3.4 Service structure (STR)
Domaines d’activité
L'expérience acquise lors des études et de la réalisation de grands projets, en France et à
l’export, a permis de maîtriser les domaines suivants :
– Structure en béton armé
– Charpente métallique
– Construction mixte acier-béton
– Charpente bois lamellé-collé
– Serrurerie acier et aluminium
– Reprise en sous-œuvre,
– Restructurations et réhabilitations lourdes,
– Immeubles de Grande Hauteur,
– Constructions parasismiques,
– Structure à tiges tendues,
– Fondations profondes

1.2.4. Services techniques


1.2.4.1 SERVICE ELECTRICITE (service d’Accueil)
Responsable du Service : Hind EL HITAR
Ingénieur en génie électrique : (ENSEM)-Casablanca/Maroc (2000)
Expérience au sein d'OGER INTERNATIONAL MAROC : depuis 2010

Moyens humains
14 collaborateurs :
– 4 Ingénieurs
– 8 Projeteurs
– 1 Dessinateur

Domaines d’activité
Le Service Courants Forts s'est spécialisé dans les domaines suivants :
– Haute Tension,
– Moyenne Tension,
– Basse Tension,
– Appareils Elévateurs,
– Tableau Général Basse Tension,
– Groupes Electrogènes,
– Réseaux extérieurs, Eclairage Public.
19

Outils de calculs / modélisation et dimensionnement

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


– En électricité, pour le dimensionnement des câbles et conduits, il est utilisé le logiciel
CANECO pour l’établissement des schémas.
– Les études d’éclairement sont réalisées et les modélisations 3D d’éclairage seront réalisées à
partir du logiciel DIALUX.
– La modélisation 3D des cheminements électriques est effectuée avec le logiciel REVIT MEP
2011.

1.2.4.2 SERVICE PLOMBERIE / VRD


Le service Plomberie s’est spécialisé dans les domaines suivants :
– Plomberie sanitaire,
– Piscines & Fontaines, Lacs
– Saunas & Hammams.
– Protection Incendie
– Cuisines et Buanderies
– Voiries et Réseaux Divers
– Forage et Stockage de l’eau

1.2.4.3 SERVICE CLIMATISATION (CLI)


Le service Climatisation intervient dans la conception ou l’établissement de plans et documents
d’exécution pour la climatisation, le chauffage, la ventilation et le désenfumage et ce, quels que soient
les systèmes envisagés.

L’expérience accumulée au travers de grands projets au Maroc et à l’export a permis de maîtriser les
domaines suivants :

• la conception de systèmes de production énergétique de grande importance en tertiaire et


industriel,
• La simulation thermodynamique des bâtiments
• la conception des divers systèmes de traitement : flux variables, flux constants...
• Optimisation des solutions techniques via une approche coût / performance.

1.2.4.4 SERVICE SYSTEME D’INFORMATION DU BATIMENT (SIB)


Le Service SIB, spécialisé dans l’ingénierie des technologies de l’information et de la communication
embarquée d’un bâtiment, intervient à toutes les étapes de la conception et de la construction d’un
bâtiment.
C’est un service riche en compétences et en expériences, dédié à un domaine en constante évolution,
capable d’intervenir sur un large panel de problématiques :
Pré-câblage VDI, 20
WiFi,
Système de Sécurité incendie,
Téléphonie IP,

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Télévision IP,
Domotique,
Sûreté des bâtiments,
T.V. Distribution (numérique),
Gestion Technique du Bâtiment,
Sonorisation,
Installation Audiovisuel des salles de conférences et de congrés
C.C.T.V. & Sécurité des biens et des personnes,
Expertise des normes

1.2.5. Moyens informatiques

OGER INTERNATIONAL MAROC est doté de moyens informatiques importants, notamment des
systèmes de communication partagées avec le siège OI, à savoir FDI Net qui lui permet la réalisation
et la diffusion en temps réel de l’ensemble documentaire du Projet. Cet accès rend possible une
information et une participation quasi simultanée de tous les intervenants au Projet et Lotus Notes qui
en plus de la fonction messagerie, intègre des bases d’applications et de données qui facilitent la
diffusion, le traitement et la réalisation de multiples taches.

OGER INTERNATIONAL MAROC utilise plusieurs logiciels :

o AutoCad 2009, AutoCad Revit Architecture suite 2010/MEP/Structure


o Robobat (RS AP 2012), Armacad V9, Caneco 5.3, Climawin 3.2, Covadis, Graitec
o Microsoft Project, FDI Net, E-Project
o Master Spec, Prosys Online
o Sage Pack (Paie, Immobilisations, Trésorerie)
o Lotus note V7
o CSTB: Reef4

1.2.6. Politique environnementale

OGER INTERNATIONAL et notamment OGER INTERNATIONAL MAROC est une société qui a
eu de longue date à traiter des opérations requérant la prise en compte de la dimension Environnement
Durable dans les projets dont elle assurait la conception, la réalisation mais aussi la maintenance des
ouvrages réalisés.

Cette approche était même essentielle, du fait de la diversité des zones géographiques et des conditions
climatiques souvent extrêmes où ces projets étaient réalisés. Elle était particulièrement poussée pour
intégrer les grandes amplitudes thermiques et les effets d’un environnement chaud et humide.

Les ingénieurs et techniciens d’OI ont donc une grande expérience de l’environnement durable et de sa
prise en compte dans l’exercice de leur métier.
21
C’est bien parce que cet aspect est fondamental et totalement indissociable de son activité, qu’OGER
INTERNATIONAL sur la base de ses propres expériences, de formations et veilles technologiques
également effectuées, a entendu développer cette culture, en instituant un Comité Environnement et

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Développement Durable, base d’un pôle majeur de recherche et développement, englobant tous les
services techniques et organisationnels de la Société.

Afin de formaliser son implication environnementale et l’élargir au travers d’une démarche normative,
OGER INTERNATIONAL a engagé un processus de certification ISO 14001, dont l’étape de
diagnostic Environnement a été menée à bien avec l’aboutissement de la certification en juillet
2007.

A ce titre, plusieurs des services d’OGER INTERNATIONAL dont, en premier lieu, la Direction de
l’Ingénierie Environnementale et Développement Durable ainsi que les Services Thermique,
Hydraulique, Electricité, Courants faibles et Informatique font partie de ce Comité Scientifique dont
les travaux ont été conclus en février 2008.

22

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


2. Besoins nécessitant la création d’un
guide technico-économique des
installations électriques BT, adapté aux
projets du Maroc

2.1. Contexte général

Le service HCU - comme il a été mentionné précédemment- est le service technique, au sein de Oger
International Maroc, chargé de la conception de l’installation électrique des projets du Marocains et
saoudiens. En effet, la mission principale de cette cellule consiste en l’élaboration des études
nécessaires pour toute installation électrique dont on cite : le dimensionnement des sources normales
et de secours, la conception des canalisations électriques, le choix des protections nécessaires, l’étude
de l’éclairage, le dimensionnement des systèmes de trafic…

Par ailleurs, ces études techniques doivent être accompagnées par des études économiques afin
d’optimiser le cout du projet tout en répondant aux exigences des normes et réglementations et aux
exigences du maitre d’ouvrage.

Tout projet passe par six étapes administratives qui décrivent son état d’avancement, ces étapes sont :

 La phase préliminaire : consacrée aux premières réunions avec le client afin de cerner sa
vision du projet en termes de besoin et de perspectives.
 La phase APS (Avant-Projet Sommaire) : comme son nom l’indique, c’est une étape qui
décrit globalement le projet. En effet, En se basant sur les plans d’architecture, les différents
services, notamment le service HCU, sont amenés à choisir les éventuels emplacements de
leurs installations, élaborer -entre autres- les pré-études nécessaires pour avoir une idée
globale sur les dimensions et le nombre des sources normales et de secours, le Tableau
Général Basse Tension (TGBT), les éventuels cheminements des canalisations. Enfin on
établit une estimation provisoire du coût prévisionnel des travaux des différentes solutions
étudiées.
 La phase APD (Avant-Projet Définitif) : fondée sur l’APS, l’objectif de cette étape est de
vérifier le respect des differents réglementations et d’établir une estimation définitive du coût
prévisionnel des solutions choisies.
 La phase DCE (Dossier de Consultation des Entreprises): Pendant cette étape, on
approfondit les études de conception de l’installation électrique du projet, élabore le Cahier
des Clauses techniques Particulières (CCTP) propre à cette phase et établit une estimation
provisoire du coût définitif du projet.
 La phase EXE (Exécution) : cette étape est caractérisée principalement par la synthèse des
plans. Cette démarche permet en fait de détecter et signaler les problèmes susceptibles de
23
d’apparaitre après la superposition des plans fournis par les differents lots.
 La phase MARCHE : c’est la dernière étape administrative caractérisant le projet. On y signe
les documents qui mettent en évidence les droits et devoirs de toutes les parties impliquées
(bureau d’étude, Entreprise et Client)

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


2.2. Problématique : Pourquoi un guide technico-économique des installations
électriques BT adapté aux projets du Maroc ?

Dans l’objectif de maximiser l’efficacité des collaborateurs du service technique HCU, le chef de
service a eu l’idée de la réalisation d’un document (le guide) où seront mis sur papier le savoir-faire de
l’équipe, les informations synthétisées des anciennes affaires achevées et des méthodes pratiques de
calcul manuel. Ainsi, ce document aura pour mission de faire gagner du temps aux collaborateurs lors
de la recherche d’informations diverses mais également de permettre une immersion rapide de tout
nouveau membre de l’équipe. Par ailleurs, ce guide devra également traiter certains aspects
économiques des installations électriques basse tension dans le but d’offrir aux clients de bonnes
solutions technico-économiques.

Ainsi, on détaillera dans ce paragraphe les differents facteurs techniques et économiques qui ont
suscité la création du « guide technico-économique des installations électriques BT adapté aux
projets du Maroc » :

2.2.1. Les facteurs techniques

Parmi les facteurs techniques qui ont suscité le besoin d’un tel guide, on cite :

 Les normes et réglementations régissant les installations électriques au Maroc :


Les collaborateurs d’OIM travaillent sur des projets du Marocains et saoudiens. Il est donc
recommandé de se référer à chaque fois aux normes et réglementations adéquates. À défaut de
normes marocaines, on utilise à OIM (comme dans les autres bureaux d’études marocains) les
règles et normes publiées par l’Union Technique de l’Electricité (UTE) en France, notamment
la NF C 15-100 pour effectuer les études des installations électriques BT au Maroc.
Néanmoins, il demeure préférable de consulter les prescriptions techniques de l’Office
National d’Electricité (ONE) et les recommandations figurant dans les guides techniques des
régies et agences d’Electricité. Ce vaste champ de documentation représente souvent une
source de perte de temps en l’absence d’un guide pratique dédié aux installations électriques
BT adapté aux exigences marocaines.

 Le pré-dimensionnement de la source normale en phase APS :


Lors de cette phase, l’ingénieur chargé d’études au sein du service HCU, est amené à élaborer
une pré-dimensionnement de la source normale du projet. Il doit donc chiffrer
approximativement le besoin en puissance pour l’éclairage, les prises de courant et les montes
charge. Il doit également prendre en considération les besoins en puissance pour les differents
lots (clim, plomberie, cuisine, buanderie, courant faible...). Cependant, l’expérience joue un
rôle important quand il s’agit d’estimation. En effet, en l’absence des détails précis concernant
les consommateurs, le praticien chargé du dimensionnement se retrouve dans l’obligation de
se référer à des projets similaires, d’utiliser quelques méthodes telles que le dimensionnement
basé sur des ratios en watt/m², et même d’avoir une idée sur l’ordre de grandeur de la
puissance que nécessitera chaque lot selon le type de projet. Toutefois, des contraintes
s’imposent : Un surdimensionnement de la source risque de surgir et se répercuter sur le prix 24
qu’on présentera au client. Un prix qui ne doit sous aucun cas se gonfler soudainement suites
aux études suivant l’APS.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


 Les outils de dimensionnement et de calcul :
L’un des outils majeurs de dimensionnement utilisé dans le service HCU est le logiciel
CANECO-BT. Il a été constaté en effet que les outils de calcul simplifiés ou le calcul manuel
sont souvent omis. Et ce, à cause de diverses contraintes tels que les délais imposés et/ou la
complexité du projet. Néanmoins, le chef du service HCU, -grâce à son expérience dans le
domaine des installations électriques au Canada- a proposé l’adoption des méthodes de calcul
manuel. Il juge en effet, que les abaques et les notes de calcul forment un outil de conception
fiable et sure. Leur usage fréquent permet même de garder à l’esprit des ordres de grandeur
d’un courant de court-circuit, une chute de tension ou même la puissance d’une éventuelle
batterie de compensation.

 La conception du système de transport vertical :


C’est le service HCU qui se charge du dimensionnement des ascenseurs (ou le calcul de
trafic). On y détermine le nombre d’ascenseurs, et leur principales caractéristiques, à installer
selon les besoins propres à chaque projet. Le problème relevé par les responsables est le
manque, voir l’absence d’une documentation pratique qui décrit la méthodologie de
dimensionnement des ascenseurs.

2.2.2. Les facteurs économiques

Les aspects économiques qu’on a voulu aborder dans ce guide concernent le choix du transformateur
et le choix de la nature du conducteur dans les câbles électriques.

Ainsi, les questions que nous nous sommes posées sont :

• Entre un transformateur de type sec enrobé et un autre de type immergé, lequel représente une
solution plus économique et dans quelles conditions ?
• Les câbles utilisés dans les installations électriques basse tension ont, dans la plus part des cas,
une âme en cuivre. Mais vue les fortes augmentions que connait le prix du câbles en cuivre,
pouvons-nous opter pour des câbles avec une âme en aluminium ? Et sous quelles conditions
cela reste valable ?

25

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


3. Réalisation et conception du « guide
technico-économique des installations
électriques BT, adapté aux projets du
Maroc »
Après avoir défini clairement les objectifs à atteindre, nous nous sommes lancés dans la réalisation de
ces objectifs. De ce fait, ce chapitre expose les différentes étapes par lesquelles nous sommes passés et
les moyens que nous avons utilisés pour réaliser notre travail.

3.1. Etapes de réalisation du guide


3.1.1. Collecte de la documentation
3.1.1.1. Les normes et réglementations
Bien entendu, toute installation électrique étudiée doit être conforme aux normes et règlements en
vigueur afin de garantir un bon fonctionnement et d’assurer la sécurité des personnes et des biens tout
en prenant en considération les contraintes budgétaires du client.

Dès lors, il nous a été indispensable de nous renseigner en premier lieu, sur les normes et
réglementations sur lesquelles se base le service HCU à OIM pour traiter les affaires marocaines en
matière d’installations électriques BT. On nous a affirmé en fait que la conception de l’installation
électrique de tout projet marocain se fond sur les règlements de l’UTE, sur les normes européennes et
particulièrement sur la norme française NF-C 15 100, pour ce qui concerne les installations électriques
BT. Les chargés d’études du même service ont mentionné que le respect des prescriptions du
distributeur d’énergie régissant le réseau sur lequel les installations sont raccordées demeure d’une
grande importance.

En deuxième lieu, nous nous sommes renseignés auprès des services d’électricité d’autres bureaux
d’études installés au Maroc (tels que Spie-Elecam et Cegelec) et ce, pour avoir une idée sur les normes
utilisées pour traiter les affaires marocaine en matières d’installations électriques BT : la réponse était
claire et directe : la NF-C 15 100.

Dans le même sens de la collecte de la documentation nécessaire pour notre guide, notre recherche sur
internet nous a orientés vers la voie de SNIMA (Service de Normalisation Industrielle Marocaine).
Dans cette entité existe le comité technique de normalisation des produits électriques. Ce service est
chargé entre autres de l’élaboration de la norme marocaine des installations électriques à basse
tension : la NM 06.1.100(*).
26

Nous avons pu acquérir la première partie de cette norme, et avons trouvé mentionné qu’elle est en
large concordance avec la norme française NF-C 15 100.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Ainsi, nous avons conclu que le guide technico-économique des installations électriques BT adapté
aux projets du Marocains, peut être conçu en se basant principalement sur les recommandations de la
NF-C 15 100, puisqu’elle répond amplement aux exigences marocaines dans le domaine des
installations électriques BT.

Outre la NF-C 15 100, nous avons collecté d’une part, les normes et règlements dont la référence
figure à la NF-C 15 100 (telles que la N.F.C. 17-100 Relatives à la protection contre la foudre, et
installation de paratonnerres…,). Et d’autre part, des documents relatifs aux prescriptions techniques
des distributeurs d’énergie régissant le réseau sur lequel les installations sont raccordées, tels que « les
prescriptions techniques » de l’ONE, « les guide du promoteur » fournis par la LYDEC, RADEEMA.
Aussi le guide « Transportation systems in buildings » qui est un document de la CIBSE

((*) : La norme marocaine NM 06.1.100 est payante.)

3.1.1.2. Analyse et synthèse des projets réalisés par OGER INTERNATIONAL


MAROC
Nous avons eu accès à la base de données où sont archivées les données relatives aux anciens projets
traités par le service HCU à OIM, et ce, pour synthétiser les résultats obtenus dans ces affaires.

Les objectifs d’une telle synthèse de données résident en :

- L’obtention de ratios en w/m² en fonction du type de projet (IGH, ERP..), qui permettront au
concepteur d’entamer un dimensionnement provisoire de la source normale à la phase APS
- Avoir une idée sur le besoin en puissances pour les différents lots (clim, plomberie, courant
faible…) selon la catégorie du projet.

Grace à ces ratios, le concepteur pourra avoir un ordre de grandeur sur le besoin en puissance lors de
la réalisation d’un nouveau projet en phase APS.

Pour établir ces ratios, nous avons commencé par une classification des projets selon leur type (ERP,
IGH). Nous avons ensuite déterminé leurs caractéristiques (Emplacement, usage du bâtiment, nombre
d’étoiles pour les hôtels, capacité d’accueil…) et principalement leur surface SHOB (Surface Hors
Œuvre Brut). A l’issu de ce travail, nous avons obtenu les differents ratios (w/m²) relatifs à chaque
type projet. Nous avons également pu établir sous forme de diagrammes secteurs la répartition de la
puissance installée pour les differents lots (courant fort, climatisation, plomberie, courant faible,
cuisine, buanderie…), suivant la nature du projet.

Remarque :

• Les ratios en w/m² relatifs aux anciennes affaires réalisées par OIM, figureront dans le
chapitre : Dimensionnement et choix du transformateur/« guide technico-économique des
installations électriques BT (adapté aux projets du Maroc) »
• Les diagrammes secteurs de répartition de la puissance installée par lot (selon les types de
projet) figureront parmi les annexes du guide. 27

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


3.1.1.3. Utilisation des catalogues des fournisseurs de transformateurs et câbles
électriques au Maroc
Sachant que le guide doit traiter l’aspect technico-économique du choix des transformateurs (secs/
immergés) et des câbles électriques (Cuivre/Aluminium), nous étions dans l’obligation d’avoir une
idée sur les performances technico-économiques et des transformateurs et des câbles électriques
présentés par leurs fournisseurs. Ceci nous permettra d’entamer une étude comparative entre les
technologies de transformateurs présentes et utilisées au Maroc (Transfo sec/à huile) et entre les câbles
(cuivre/aluminium).

Les catalogues de fournisseurs consultés sont :

 Pour les transformateurs : NEXANS, BELTRANSFO ….


 Pour les câbles électriques : IMACAB, INGELEC..

Cette étude comparative nous a été d’une grande utilité pour élaborer deux parties principales qui
figureront dans le « guide technico-économique des installations électriques BT (adapté aux projets du
Maroc) ». Ces parties sont :

- Critères technico-économiques du choix d’un transformateur (voir chapitre :


Dimensionnement et choix du transformateur du guide)
- Comparaison des câbles électriques (Cuivre/Aluminium)( voir chapitre : Conception et
protection des circuits électriques)/ « guide technico-économique des installations électriques
BT (adapté aux projets du Maroc) ».

3.1.2. Etape de rédaction du guide

La phase de rédaction du guide s’est étalée approximativement sur une durée de deux mois et demie.
En effet, nous avons élaboré en premier lieu un plan provisoire du guide qui contient les differents
chapitres traitant la méthodologie de conception d’une installation électrique BT. Un plan qui a été
discuté et amélioré grâce aux remarques de nos encadrants à fur et à mesure de l’état d’avancement de
notre travail.

Chaque chapitre a été traité d’une façon indépendante tout en prenant en considérations les spécificités
techniques et économiques relatives à chaque thème, et tout en veillant à l’enrichir de rubriques de
conseils pratiques.

3.2. Elaboration des logiciels simplifiés à base d’Excel annexes du guide

Connu par sa praticité, sa fiabilité et sa rapidité de calcul, nous avons eu recours à Excel pour la
réalisation des applications interactives annexes du guide. Ces applications sont des logiciels de calcul
simplifiés en annexe du « guide technico-économique des installations électriques BT (adapté aux
projets du Maroc) ». Elles permettent principalement :

 Le calcul de la chute de tension en mono et en triphasé 28


 Le calcul de capacité de compensation à vide et en charge
 Le calcul de charges selon la superficie et par type de bâtiment
 Le dimensionnement de câbles et courants de court-circuit.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


3.2.1. Calcul de la chute de tension en mono et en triphasé

Nous avons réalisé cette application pour faciliter le calcul de la chute de tension dans les circuits
électriques en monophasé et en triphasé.

On s’est basé sur deux outils principaux :

- Les formules de calcul de la chute de tension en mono et en triphasé pour les câbles en Cuivre
et en Aluminium (voir chapitre : Vérification de la chute de tension/ « guide technico-
économique des installations électriques BT (adapté aux projets du Maroc) »
- L’outil de programmation d’Excel intitulé : MACROS

 Mais qu’est-ce qu’une macro ? Une macro est un terme générique pour
désigner un moyen de mémoriser un enchaînement de tâches au sein du logiciel.

Il est possible d’utiliser la macro pour répéter le même enchaînement. D’autant plus, On
peut associer un raccourci clavier à la macro. Il est également possible d’afficher un
bouton, éventuellement situé dans une barre d’outils. Un simple clic sur le bouton
provoque l’exécution de la macro. C’est un outil qui permet à la fois de gagner le temps
et rendre pratique l’usage de l’application.

Nous avons veillé à garantir une ergonomie de l’application et une esthétique adaptée aux rubriques
traitées.

Ci-dessous des captures d’écran de l’application réalisée :

Le premier aperçu de l’application nous renseigne sur son utilité. L’utilisateur commence par
choisir la nature de l’âme du câble du circuit électrique où il souhaite vérifier la chute de
tension : il choisit entre cuivre ou aluminium en cliquant sur le bouton adéquat qui lui
permettra de passer à l’étape suivante.

29

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Figure 1: Fenêtre de choix de la nature de l’âme

S’il s’agit d’un conducteur avec une âme en aluminium, l’utilisateur passe à la fenêtre
suivante :

Figure 2: Fenêtre de saisie des données pour un conducteur en aluminium

Sur la fenêtre l’utilisateur remplit les valeurs respectives de la tension nominale, du courant d’emploi,
30
et du facteur de puissance en fonction de la nature de la charge. Il choisit une section entre les valeurs
standardisées qui défilent sur une liste déroulante, introduit la longueur du circuit et choisit le type du
même circuit (mono ou triphasé) en cliquant sur le bouton adéquat.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


L’introduction de la chute de tension en amont du circuit est nécessaire pour déduire la valeur de la
chute de tension totale au niveau du circuit en question.

Un bouton ‘quitter’ permet à tout moment de revenir à la fenêtre principale.

S’il s’agit par-contre d’un conducteur avec une âme en cuivre, on verra l’apparition de la
fenêtre suivante :

Figure 3: Fenêtre de saisie des données pour un conducteur en cuivre

La démarche est la même que celle détaillée pour le cas de câble en Aluminium.

Remarque : Nous avons muni cette application de rubriques de commentaires pour faciliter à la fois
son usage et donner des rappels importants.

3.2.2. Calcul de la compensation à vide et en charge

Réalisée à base d’Excel, l’application interactive de calcul de la compensation à vide est en charge est
un moyen pratique de calcul de la puissance à compenser pour le transformateur et pour l’ensemble
des charges de l’installation.

Cette application permet donc de dimensionner la capacité des batteries de compensation à installer et
même d’avoir une idée sur le gain en puissance active.

Ci-dessous le tutoriel d’usage de l’application :


31
La fenêtre d’accueil permet à l’utilisateur de choisir la partie à compenser : le transformateur
ou l’ensemble des charges.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Figure 4: Fenêtre d’accueil de l'application de calcul de la compensation

Si on choisit de compenser le transformateur, on verra l’apparition de la fenêtre suivante :

Figure 5: Saisie des données pour le calcul de la compensation du transformateur

Pour déterminer la puissance totale à compenser du transformateur, il faut calculer la puissance de la


compensation à vide et la puissance de la compensation en charge et faire la somme des deux.

Dans l’application, il faut commencer par choisir la valeur de la puissance du transformateur sur une
32
liste déroulante contenant des valeurs normalisées.

Il suffit ensuite d’introduire la valeur du courant à vide I0, de la tension du court-circuit Ucc et du
facteur de charge fc, pour avoir la valeur de la puissance à compenser en KVAR, à vide et en charge.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


La puissance totale de compensation Qc (somme de la puissance de compensation en charge Qt et à
vide Q0) est indiquée dans la zone en violet.

Remarque : Pour obtenir des valeurs indicatives de I0 et de Ucc en fonction de la puissance choisie du
transformateur, l’utilisateur peut cliquer à tout moment sur un Bouton « Aide » qui lui permettra de
passer à une fenêtre contenant le même tableau indicatif qui celui qui figure dans le « guide technico-
économique des installations électriques BT (adapté aux projets du Maroc) »/Chapitre : Calcul de la
Compensation.

Figure 6: Tableau des valeurs de I0 et de Ucc pour le calcul de la compensation

Pour calculer la puissance à compenser pour l’ensemble des charges, l’utilisateur doit
retourner à la fenêtre principale et cliquer ensuite sur le bouton « les charges ». L’utilisateur
passera automatiquement à la fenêtre suivante :

33

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Figure 7: Saisie des données pour le calcul de la compensation des charges

Sur cette fenêtre, on insère la valeur de la puissance des charges à compenser, du facteur de puissance
actuel et du facteur de puissance qu’on souhaite avoir. On obtient instantanément la valeur de la
puissance des batteries de compensation à installer et même le gain en puissance active en KW.

Remarque : les différentes fenêtres sont munies de bouton « quitter » pour revenir sur la page
principale.

3.2.3. Calcul des courants de court-circuit

La présente application de calcul des courants de court-circuit se base principalement sur les
recommandations et règles de calcul qui figurent dans le guide UTE C 15 105.

Elle permet à l’utilisateur de calculer les différentes valeurs des courants de court-circuit maximaux et
minimaux tout au long des branches de l’installation électrique BT commençant par le transformateur,
passant par le TGBT et finissant par les tableaux divisionnaires.

Il suffit d’introduire les données relatives à l’installation soit par saisie ou à partir des listes
déroulantes. Ces données concernent entre-autres:

- La puissance de court-circuit du réseau amont


- La puissance assignée du transformateur
- La longueur des canalisations
- Le nombre des conducteurs par phase
- La section des conducteurs

34

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Figure 8: Aperçu 1 de l'application de calcul des courants de court-circuit

 L’utilisateur peut à tout moment consulter les relations de calcul ainsi que les résultats en se
rendant sur la page équations et résultats. Comme il peut

Remarque : nous allons insérer ces applications interactives, sur un CD comme annexe du « guide
technico-économique des installations électriques BT (adapté aux projets du Maroc) »

3.3. Etape de conception

Simple, efficace et capable d’accompagner toute personne dans les principales phases de conception
d’une installation électrique BT, telles sont les principales caractéristique du « guide technico-
économique des installations électriques BT (adapté aux projets du Maroc) ».

Nous avons également retenu les critères suivant pour la conception du guide :

 Une mise en page simple et claire qui met en évidence les différentes références normatives et
réglementaires.
 L’insertion d’un glossaire contenant les différentes définitions à la fin du guide pour ne pas
alourdir les chapitres d’écriture
 L’usage de tableaux, figures et schéma illustratifs
 Et comme le guide est dédié au service HCU de notre organisme d’accueil OGER
INTERNATIONAL MAROC, nous avons opté pour des couleurs en harmonie avec le logo de
l’entreprise d’accueil.

35

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


4. Présentation du « Guide technico-
économique des installations électriques
BT, adapté aux projets du Maroc »
Ce chapitre est dédié à la présentation globale de la version finale du « Guide technico-économique
des installations électriques BT, adapté aux projets du Maroc » qui accompagne ce mémoire du
projet de fin d’études.

4.1. Description globale du contenu du guide :

A l’issu du grand travail que nous avons mené pour réaliser un guide permettant de répondre à tous les
besoins cités précédemment, nous avons constaté que le guide que nous avons réalisé permet
globalement de concevoir une installation électrique basse tension, en touchant à l’aspect technique et
également à l’aspect économique.

4.1.1. Aspect technique

Le guide permet :

• De concevoir un schéma unifilaire adapté à l’architecture du bâtiment


• De dimensionner la source normale. Il s’agit là non seulement de calculer la puissance
nécessaire à toute l’installation, mais également de déterminer le nombre de transformateurs à
installer, leur technologie (sec enrobé ou immergé) et leur emplacement dans le projet en
fonction des contraintes de la norme et de la régie.
• De connaitre les installations de secours et de dimensionner les sources de secours.
• De concevoir les circuits électriques de l’ensemble de l’installation : En déterminant la section
du câble, la chute de tension, le courant de court-circuit et le dispositif de protection adéquat.
• De dimensionner les jeux-de-barres
• De dimensionner les chemins de câbles
• De concevoir une bonne protection contre la foudre en choisissant le parafoudre et le
paratonnerre adéquats.
• De calculer la puissance des batteries de compensation pour la compensation du
transformateur et de l’ensemble de l’installation.
• D’expliquer comment se réalise un projet d’éclairage.
• De montrer la méthode de conception d’un système de trafic vertical. C'est-à-dire, expliquer
comment faire un calcul de trafic et déterminer par la suite le nombre d’ascenseurs, leur
capacité en personnes et leur vitesse nominale.

4.1.2. Aspect économique


36
Le guide permet d’économiser sur le cout du projet :
• En faisant un bon choix technico-économique des conducteurs. C’est une étude comparative
entre le Cuivre et l’Aluminium. Cette étude figure dans le « guide technico-économique des

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


installations électriques BT adapté aux projets du Maroc », chapitre : Etude technico-
économique des câbles électriques
• En faisant un bon choix technico-économique du transformateur. C’est une étude comparative
entre les transformateurs de type sec enrobé et les transformateurs de type immergé. Cette
étude fait partie du chapitre « Critères technico-économiques du choix d’un transformateur »
du guide.

Bien entendu, mis à part ces grands chapitres, le guide a également ses documents annexes.

Remarque : Les logiciel simplifiés à base d’Excel (annexes du guide) seront installés sur un CD
accompagnant le guide.

(adapté aux projets du Maroc)

37

Figure 9: Page de garde du guide

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Cette partie est dédiée à la conception de l’installation électrique de
l’Hôtel prototype des méthodologies décrites dans le Guide technico-
économique des installations électrique BT adapté aux projets Maroc.
On y trouvera les résultats de cette étude de conception.

38

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


1. Introduction
Afin de mettre en pratique les differents chapitres de conception d’une installation électrique qui ont
figurés dans « le guide technico-économique des installations électriques BT adapté aux projets du
Maroc », nous avons, en concertation avec nos encadrants, choisi de l’appliquer à un nouveau projet
sur lequel travaille le service HCU du bureau d’étude d’OIM.

En effet, notre période de stage de projet de fin d’étude a coïncidé avec le début d’un nouveau projet à
savoir un Hôtel 4* à Casablanca. Il a été donc judicieux d’appliquer le guide sur ce nouveau projet. Ce
choix devait nous permettre d’une part de comparer les résultats obtenus avec ceux du chargé
d’études, et d’autre part ça devait être une occasion pour mettre en évidence l’aspect économique du
guide par la proposant de variantes techniques différentes et plus économiques.

Ainsi cette partie du rapport sera dédiée à l’application des différentes études technico-économiques
à notre Hôtel prototype.

39

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


2. Présentation du projet de l’hôtel
prototype
Pour des raisons de confidentialité, nous n’allons pas mentionner le nom de l’Hôtel.

Le projet prototype est un hôtel 4 étoiles situé à sidi Mâarouf. Il est classé dans la catégorie des ERP
(Etablissement Recevant du Public) type O de 3ème catégorie. Cet hôtel comprend:

Locaux communs :

• Sous-sol -2 : Parking, Vestiaire, Réfectoire, Bureau de contrôle, Buanderie


• Sous-sol -1 : Salles de soins, Sauna, Fitness, Salle de meeting, Cuisine
• Rez de chaussée (-1.20) : Accueil, Lounge bar, Restaurant, Bureau, chambres
• Mezzanine (+2.25) : Room service cuisine, Restaurant, Bureaux

Hébergements :

• 101 chambres: chambres standards, individuelles, petites chambres


• 19 suites: suite senior big, suite senior medium, suite senior small, suite junior2, suite junior1
• 4 chambres PMR (chambres dédiées aux Personnes à Mobilité réduite)

Ces locaux sont localisées dans les niveaux suivants: Rez de chaussée jusqu’au R+6 (6ème étage).

40

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


3. Elaboration du schéma unifilaire de
l’hôtel
Dans ce chapitre, on va procéder à l’élaboration du schéma unifilaire du projet. On va dans un premier
temps déterminer quelques caractéristiques du projet et de son installation électrique. Ensuite, en
fonction de ces caractéristiques et des recommandations du guide, on peut esquisser un premier
schéma unifilaire.

3.1. Caractéristiques de l’installation électrique

Dans le tableau suivant, nous avons déterminé les différentes caractéristiques de l’hôtel prototype et de
son installation électrique.

Caractéristiques Catégorie

Type d'activité du site Secteur tertiaire/ Hôtellerie.

Configuration du site Etablissement Recevant du Public/ 1 Bâtiment/ RDC+6 étages + 2


Sous-sols
Latitude de positionnement Latitude moyenne

Disponibilité du réseau de Disponibilité standard.


distribution publique
Maintenabilité Maintenabilité standard
Evolutivité de l'installation Pas d’évolutivité

Uniformité d'installation des - charges uniformément réparties dans les zones communes et
charges présence
- charges localisées
Sensibilité des circuits aux - aucune coupure : les équipements dédiés au secours
coupures d'alimentation - coupure brève : ascenseurs
- délestables : cuisine/ buanderie/ Clim.
Sensibilité des charges aux - Haute sensibilité (matériel informatique),
perturbations - sensibilité moyenne (Moteurs ascenseurs, éclairage)
- sensibilité faible (appareils de chauffage, clim)
Pouvoir perturbateur des circuits - pouvoir perturbateur modéré
Tableau 1: Caractéristiques de l’hôtel et de son installation électrique

3.2. Elaboration du schéma unifilaire


3.2.1. Etape 1 : Principe de distribution 41

Le projet est un hôtel 4* qui sera implanté dans la région de Sidi Mâarouf à Casablanca. Prenant en
considération les caractéristiques de l’installation électriques de ce projet –détaillées dans le tableau ci-

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


dessus- et suivant la démarche de conception du schéma unifilaire figurant dans le « guide technico-
économique des installations électriques BT / chapitre : Conception du schéma unifilaire d’une
distribution électrique », nous avons déduit les résultats présentés dans le tableau suivant :

Choix Critères prépondérant Solution


Raccordement au réseau public Zone urbaine moyenne densité Coupure d’artère

Circuit MT Implantation du site Radiale en antenne

Nombre de transformateurs 1250KVA>Puissance 1 × 800𝐾𝑉𝐴

Nombre et répartition des postes Surface du bâtiment et répartition 1 poste 1 transformateur


de transformation des charges
Générateur MT Activité du site Pas de générateur MT

Tableau 2: Critères de choix de la distribution principale de l’hôtel

Ainsi une première présentation du niveau amont de l'architecture (depuis le raccordement au réseau
public jusqu'au Tableau Général Basse Tension) est la suivante :

Figure 3: Schéma unifilaire de principe 42


Remarque : Ce schéma unifilaire met en évidence l’existence d’une cellule d’arrivée, d’une cellule de
départ, d’une cellule de comptage MT, et d’une cellule pour la protection du transformateur.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


3.2.2. Etape 2 : Choix des détails de l’architecture de distribution
3.2.2.1. Implantation topologique des locaux techniques :
Les locaux techniques seront réservés pour la source normale, le groupe électrogène et le TGBT. Le
local du transformateur se situera au 1er sous-sol du bâtiment et devra respecter les differents critères
(d’accessibilité, ventilation, sécurité...) auxquels doivent répondre les locaux techniques. Tandis que le
TGBT et le TGBT-NS seront situés dans un local au 2ème sous-sol du bâtiment (à cause de contraintes
architecturales).

En ce qui concerne les tableaux électriques de la distribution secondaire, ils seront abrités dans des
armoires ou panneaux démontables qui leur seront réservés dans chaque niveau du bâtiment.

3.2.2.2. Distribution centralisée


Dans l’hôtel, l’éclairage, les prises de courant, les montes charges les attentes des differents lots
(Climatisation, Plomberie, Cuisine, Buanderie, et courant faible) représentent des charges localisées à
puissances unitaires hétérogènes.

En plus l’installation électrique ne prévoit pas une grande évolutivité.

Ces deux facteurs nous poussent à opter pour une distribution centralisée, où les differents récepteurs
seront reliés aux sources par un câblage en étoile.

3.2.2.3. Présence de générateur de secours


Comme il est primordial d’assurer l’alimentation des équipements de secours, la présence d'un
générateur de secours est impérative. Ainsi on prévoira un groupe électrogène pour l’alimentation du
TGBT/NS.

3.2.2.4. Présence de l’onduleur


L’onduleur à installer sera destiné à maintenir alimentés:

- Les équipements du lot courant faible


- Les équipements informatiques etc…

3.2.2.5. Configuration des circuits BT


Au niveau de la distribution principale, on optera pour une alimentation double attache où on
disposera d’un transformateur et d’un groupe électrogène. Un inverseur de source sera utilisé pour
éviter la mise en parallèles des deux sources.

Au niveau de la distribution secondaire existera des tableaux électriques configurés en simple attache
délestable. En effet, il existe un ensemble de circuits qu’on peut délester et la connexion au TGBT sera
interrompue en cas de nécessité (surcharge, fonctionnement sur générateur, …).

A la fin de cette étape, le schéma unifilaire détaillé MT/BT est le suivant :

43

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Figure 10: Schéma synoptique MT/BT de l'hôtel

Voir le schéma synoptique BT détaillée en ANNEXE 1

44

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


4. Régime du neutre
Le régime du neutre sera TN pour les équipements Normaux.

La mise en œuvre et l’exploitation de l’architecture TNC, où le conducteur de neutre est


confondu avec le conducteur de protection, peut faire apparaitre une économie pour l’installation du
fait de la suppression d’un conducteur, mais celui-ci nécessite une installation rigoureuse de circuits
de protection. Le schéma TNS sera exploité au niveau de toutes les liaisons de l’installation dont la
section des câbles ne dépasse pas 25 mm² cuivre.

La valeur de la mise en parallèle de la prise de terre des masses et prise de terre du neutre doit être
inférieure à 1 ohm.

45

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


5. Dimensionnement et choix de la source
normale de l’Hôtel

5.1. Dimensionnement de la source normale

Dans cette étape nous procéderons au dimensionnement de la source normale selon les deux méthodes
détaillées dans le chapitre « dimensionnement et choix de la source normale » du guide technico-
économique des installations électriques BT (adapté aux projets du Maroc).

Ces méthodes sont :

• La méthode simple (basée sur les ratios en W/m²)


• La méthode théorique (détaillée)

5.1.1. La méthode simple (basée sur les ratios en W/m²)

Le projet prototype est un Hôtel 4* situé à Casablanca, sa Surface Brute Hors Œuvre (SHOB) est de :

SHOBHôtel =11260 m²

Pour un hôtel 4*, le ratio de puissance est de 47W/m².

On multipliera ce ratio par la Surface Hors Œuvre Brute de l’Hôtel afin d’estimer la puissance du
transformateur à installer :

On trouve donc :

𝑃𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑜 (𝑊) = 11260 × 47

𝑃𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑜 = 529 𝐾𝑊

Pour un facteur de puissance cosφ= 0,8

On a

𝑃𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑜 (𝐾𝑊)
𝑆𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑜 (𝐾𝑉𝐴) =
𝑐𝑜𝑠𝜑

Donc :

𝑆𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑜 = 661 𝐾𝑉𝐴

Pour une réserve de 20% on a :

𝑆𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑜𝑟𝑚𝑎𝑡𝑒𝑢𝑟 = 𝑆𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑜 × 1,2 46

𝑆𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑜𝑟𝑚𝑎𝑡𝑒𝑢𝑟 = 793 𝐾𝑉𝐴

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


La puissance normalisée juste supérieure est de 800KVA

Conclusion : Utilisée en phase APS, cette méthode de dimensionnement de la source normale nous
conduit au choix d’un transformateur de 800 KVA avec une réserve de 21%.

5.1.2. La méthode théorique : le Bilan de puissance

Pour établir le bilan de puissance de l’Hôtel, on se base sur le schéma unifilaire (voir ANNEXE) du
projet, et ce, pour l’usage adéquat des facteurs de foisonnement (facteurs d’utilisation, facteurs de
simultanéité).

L’utilisation de cette méthode permettra d’une part de vérifier la valeur de la puissance du


transformateur trouvé précédemment grâce à la méthode basée sur les ratios, et d’autre part de faire un
calcul plus correct et plus minutieux.

Le bilan de puissance est le suivant :

47

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


DU TGBT Départ CONTENU Pn(KW) cosϕ Pa(KVA) Ku Pu(KVA) Ks Pu(KVA) ks Pu(KVA) Ks Pu(KVA) Ks Pu Ks Pu(KVA) Ke Ptransfo(KVA)

ecl couloir-6 2,2 0,8 2,7 1,00 2,7 1,0 2,7


pc couloir-6 0,3 0,8 0,4 0,20 0,1 1,0 0,1
BD21-TE-2CH+SS SS 3,4 0,8 4,3 0,75 3,2
BD21-TE-2CH+SS CH17 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 0,90 5,1 0,9 4,6
BD21-TE-2CH+SS CH18 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD21-BD22-TE-2CH CH19 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,0 8,9
1,00 2,4
BD21-BD22-TE-2CH CH20 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
0,9 4,4
BD21-BD22-TE-2CH CH21 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
TE-ET6-N BD21-BD22-TE-2CH CH22 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 0,8 16,4
BD23-TE-2CH CH23 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD23-TE-2CH CH24 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
0,9 4,4 1,0 4,4
BD23-TE-2CH CH25 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
0,6 631,3 1,25 789,1
BD23-TE-2CH CH26 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD24-TE-2CH CH27 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD24-TE-2CH CH28 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
0,9 4,4 1,0 4,4
BD24-TE-2CH CH29 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD24-TE-2CH CH30 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
ecl couloir-5 1,4 0,8 1,8 1,00 1,8 1,0 1,8
pc couloir-5 0,3 0,8 0,4 0,20 0,1 1,0 0,1
BD15-TE-2CH+SS SS 3,4 0,8 4,3 0,75 3,2
TE-ET5-N 0,8 15,7
BD15-TE-2CH+SS CH17 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 0,90 5,1 0,9 4,6
1,0 8,9
BD15-TE-2CH+SS CH18 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 48
BD15-BD16-TE-2CH CH19 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,00 2,4 0,9 4,4

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


BD15-BD16-TE-2CH CH20 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD15-BD16-TE-2CH CH21 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD15-BD16-TE-2CH CH22 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD17-TE-2CH CH23 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4 1,0
BD17-TE-2CH CH24 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD17-BD18-TE-(CH+SJ) CH25 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,5 1,0 4,5
BD17-BD18-TE-(CH+SJ) SJ 1,4 0,8 1,8 0,75 1,3
0,9 4,5
BD17-BD18-TE-2CH CH27 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD17-BD18-TE-2CH CH28 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD19-TE-2CH CH29 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4 1,0
BD19-TE-2CH CH30 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD19-BD20-TE-2CH CH31 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4 1,0 4,4
BD19-BD20-TE-2CH CH32 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
0,9 4,4
BD19-BD20-TE-2CH1 CH33 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD19-BD20-TE-2CH1 CH34 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
ecl couloir-4 1,4 0,8 1,8 1,00 1,8 1,0 1,8
pc couloir-4 0,3 0,8 0,4 0,20 0,1 1,0 0,1
BD9-TE-SS SS 3,4 0,8 4,3 1,00 4,3 1,00 4,3 1,0 4,3
BD9-BD10-TE-2CH CH17 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD9-BD10-TE-2CH CH18 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,0 9,1
TE-ET4-N 1,0 4,9 0,7 21,3
BD9-BD10-TE-2CH1 CH19 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD9-BD10-TE-2CH2 CH20 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD11-TE-2CH CH21 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD11-TE-2CH CH22 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,0 4,9 1,0 4,9 49
BD11-TE-2CH1 CH23 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,00 2,4

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


BD11-TE-2CH2 CH24 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD12-TE-3CH CH25 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD12-TE-3CH CH26 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,00 3,7
BD12-TE-3CH CH27 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,0 7,3 1,0 7,3
BD12-TE-3CH1 CH28 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD12-TE-3CH1 CH29 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,00 3,7
BD12-TE-3CH1 CH30 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD13-TE-2CH CH31 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4 1,0 2,4
BD13-TE-2CH CH32 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD13-BD14-TE-2CH CH33 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4 1,0 7,3
BD13-BD14-TE-2CH CH34 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,0 4,9
BD13-BD14-TE-2CH1 CH35 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD13-BD14-TE-2CH1 CH36 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
ecl couloir-3 1,4 0,8 1,8 1,00 1,8 1,0 1,8
pc couloir-3 0,3 0,8 0,4 0,20 0,1 1,0 0,1
BD3-TE-SS SS 3,4 0,8 4,3 1,00 4,3 1,00 4,3 1,0 4,3
BD3-BD4-TE-2CH CH17 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD3-BD4-TE-2CH CH18 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,0 9,1
1,0 4,9
BD3-BD4-TE-2CH CH19 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
TE-ET3-N 1,00 2,4 0,7 21,4
BD3-BD4-TE-2CH CH20 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD5-TE-2CH CH21 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD5-TE-2CH CH22 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,0 4,9 1,0 4,9
BD5-TE-2CH1 CH23 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD5-TE-2CH1 CH24 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 50
BD6-TE-(2CH+SJ) CH25 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 0,90 3,4 1,0 7,1 1,0 7,1

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


BD6-TE-(2CH+SJ) CH26 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD6-TE-(2CH+SJ) SJ 1,4 0,8 1,8 0,75 1,3
BD6-TE-(2CH+SJ)1 SJ 1,4 0,8 1,8 0,75 1,3
BD6-TE-(2CH+SJ)1 CH29 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,00 3,8
BD6-TE-(2CH+SJ)1 CH30 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD7-TE-2CH CH31 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4 1,0 2,4
BD7-TE-2CH CH32 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD7-BD8-TE-2CH CH33 1,4 0,8 1,8 0,75 1,3
1,00 2,6 1,0 7,7
BD7-BD8-TE-2CH CH34 1,4 0,8 1,8 0,75 1,3
1,0 5,3
BD7-BD8-TE-2CH1 CH35 1,4 0,8 1,8 0,75 1,3
1,00 2,6
BD7-BD8-TE-2CH1 CH36 1,4 0,8 1,8 0,75 1,3
ecl couloir-2 1,4 0,8 1,8 1,00 1,8 1,0 1,8
pc couloir-2 0,3 0,8 0,4 0,20 0,1 1,0 0,1
BD3-TE-SS SS 3,4 0,8 4,3 1,00 4,3 1,00 4,3 1,0 4,3
BD3-BD4-TE-2CH CH17 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD3-BD4-TE-2CH CH18 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,0 9,1
1,0 4,9
BD3-BD4-TE-2CH CH19 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD3-BD4-TE-2CH CH20 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
TE-ET2-N 0,7 21,4
BD5-TE-2CH CH21 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD5-TE-2CH CH22 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,0 4,9 1,0 4,9
BD5-TE-2CH1 CH23 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD5-TE-2CH1 CH24 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD6-TE-(2CH+SJ) CH25 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD6-TE-(2CH+SJ) CH26 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,00 3,8 1,0 7,5 1,0 7,5 51
BD6-TE-(2CH+SJ) SJ 1,4 0,8 1,8 0,75 1,3

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


BD6-TE-(2CH+SJ)1 SJ 1,4 0,8 1,8 0,75 1,3
BD6-TE-(2CH+SJ)1 CH29 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,00 3,8
BD6-TE-(2CH+SJ)1 CH30 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD7-TE-2CH CH31 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4 1,0 2,4
BD7-TE-2CH CH32 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD7-BD8-TE-2CH CH33 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4 1,0 7,3
BD7-BD8-TE-2CH CH34 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,0 4,9
BD7-BD8-TE-2CH1 CH35 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD7-BD8-TE-2CH1 CH36 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
ecl couloir-1 1,4 0,8 1,8 1,00 1,8 1,0 1,8
pc couloir-1 0,3 0,8 0,4 0,20 0,1 1,0 0,1
BD3-TE-SS SS 1,4 0,8 1,8 1,00 1,8 1,00 1,8 1,0 1,8
BD3-BD4-TE-2CH CH17 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD3-BD4-TE-2CH CH18 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,0 6,6
1,0 4,9
BD3-BD4-TE-2CH CH19 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD3-BD4-TE-2CH CH20 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD5-TE-2CH CH21 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
TE-ET1-N 1,00 2,4 0,7 19,7
BD5-TE-2CH CH22 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,0 4,9 1,0 4,9
BD5-TE-2CH1 CH23 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD5-TE-2CH1 CH24 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD6-TE-(2CH+SJ) CH25 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD6-TE-(2CH+SJ) CH26 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,00 3,8
BD6-TE-(2CH+SJ) SJ 1,4 0,8 1,8 0,75 1,3 1,0 7,5 1,0 7,5
BD6-TE-(2CH+SJ)1 SJ 1,4 0,8 1,8 0,75 1,3 52
1,00 3,8
BD6-TE-(2CH+SJ)1 CH29 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


BD6-TE-(2CH+SJ)1 CH30 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD7-TE-2CH CH31 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4 1,0 2,4
BD7-TE-2CH CH32 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
BD7-BD8-TE-2CH CH33 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4 1,0 7,3
BD7-BD8-TE-2CH CH34 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,0 4,9
BD7-BD8-TE-2CH1 CH35 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
1,00 2,4
BD7-BD8-TE-2CH1 CH36 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2
ecl couloir-RDC 7,4 0,8 9,3 1,00 9,3 1,0 9,3
pc couloir-RDC 1,7 0,8 2,1 0,20 0,4 1,0 0,4
TE-2SD SD 1,6 0,8 2,0 0,75 1,5
1,00 3,0 1,0 3,0
TE-RDC- TE-2SD SD 1,6 0,8 2,0 0,75 1,5
0,9 16,8
N TE2-2SD SD 1,6 0,8 2,0 0,75 1,5
1,00 3,0 1,0 9,0
TE2-2SD SD 1,6 0,8 2,0 0,75 1,5
1,0 6,0
TE3-2SD SD 1,6 0,8 2,0 0,75 1,5
1,00 3,0
TE3-2SD SD 1,6 0,8 2,0 0,75 1,5
éclairage 1,0 0,8 1,3 1,00 1,3 1,00 1,3
TE-TER Pc 0,5 0,8 0,6 0,20 0,1 1,00 0,1 0,9 8,0 1,0 8,0
départs divers 8,0 0,8 10,0 0,75 7,5 1,00 7,5
éclairage 0,3 0,8 0,4 1,00 0,4 1,00 0,4
TE-C&RS Pc 0,1 0,8 0,1 0,20 0,0 1,00 0,0 0,9 5,4 1,0 5,4
départs divers 6,0 0,8 7,5 0,75 5,6 1,00 5,6
éclairage 24,5 0,8 30,6 1,00 30,6 1,00 30,6
TE-MEZ.N Pc 1,6 0,8 2,0 0,20 0,4 1,00 0,4 0,9 31,1 1,0 31,1
départs divers 3,8 0,8 4,8 0,75 3,6 1,00 3,6 53
TE-SS1-N éclairage 3,0 0,8 3,8 1,00 3,8 1,00 3,8 0,9 13,8 1,0 13,8

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Pc 0,3 0,8 0,4 0,20 0,1 1,00 0,1
départs divers 12,3 0,8 15,4 0,75 11,5 1,00 11,5
éclairage 1,0 0,8 1,3 1,00 1,3 1,00 1,3
TE-CUI2 Pc 2,3 0,8 2,8 0,20 0,6 1,00 0,6 0,9 51,4 1,0 51,4
départs divers 59,0 0,8 73,8 0,75 55,3 1,00 55,3
Eclairage 0,5 0,8 0,6 1,00 0,6 1,00 0,6
TE-CUI1 1,0 15,9 1,0 15,9
Départs divers 61,0 0,8 76,3 0,20 15,3 1,00 15,3
Eclairage 4,7 0,8 5,9 1,00 5,9 1,00 5,9
TE-SPA 1,0 13,8 1,0 13,8
Départs divers 8,5 0,8 10,6 0,75 8,0 1,00 8,0
éclairage 2,9 0,8 3,6 1,00 3,6 1,00 3,6
TE-SS2-N Pc 1,5 0,8 1,9 0,20 0,4 1,00 0,4 0,9 8,3 1,0 8,3
départs divers 5,6 0,8 7,0 0,75 5,3 1,00 5,3
éclairage 0,4 0,8 0,5 1,00 0,5 1,00 0,5
TE-RP Pc 0,3 0,8 0,4 0,20 0,1 1,00 0,1 0,9 4,9 1,0 4,9
départs divers 5,3 0,8 6,6 0,75 5,0 1,00 5,0
ATT-BUANDERIE 235,8 0,8 294,75 0,75 221,1 1,0 221,1
ATT-PL-Séparateur à graisse 2,0 0,8 2,5 0,75 1,9 1,0 1,9
ATT-PL-Séparateur à hydrocarbure 2,0 0,8 2,5 0,75 1,9 1,0 1,9
ATT-PL-chaufferie+PAC 45,0 0,8 56,3 0,75 42,2 1,0 42,2
ATT-pompe à chaleur1 80,0 0,8 100,0 0,75 75,0 1,0 75,0
ATT-pompe à chaleur2 80,0 0,8 100,0 0,75 75,0 1,0 75,0
ATT-PL-SPA 60,0 0,8 75,0 0,75 56,3 1,0 56,3
ATT-PL-PAC 45,0 0,8 56,3 0,75 42,2 1,0 42,2
ATT-PL-PE 5,0 0,8 6,3 0,75 4,7 1,0 4,7 54
ATT-ASC-monte charge2 6,0 0,8 7,5 0,75 5,6 1,0 5,6

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


ATT-ASC-client2 6,0 0,8 7,5 0,75 5,6 1,0 5,6
ATT-asc-client 1 1,6 0,8 2,0 0,75 1,5 1,0 1,5
ATT-ASC-monte charge1 6,0 0,8 7,5 0,75 5,6 1,0 5,6
TE-ET6-S 1,0 0,8 1,3 0,75 0,9 1,0 0,9
TE-ET5-S 1,0 0,8 1,3 0,75 0,9 1,0 0,9
TE-ET4-S 1,0 0,8 1,3 0,75 0,9 1,0 0,9
TE-ET3-S 1,0 0,8 1,3 0,75 0,9 1,0 0,9
TE-ET2-S 1,0 0,8 1,3 0,75 0,9 1,0 0,9
TE-ET1-S 1,0 0,8 1,3 0,75 0,9 1,0 0,9
TE-MEZ-S 4,0 0,8 5,0 0,75 3,8 1,0 3,8
TE-REST 13,5 0,8 16,9 0,75 12,7 1,0 12,7
ATT-ENSEIGNE
7,5 0,8 9,4 1,00 9,4
TOITURE
ATT-ENSEIGNE
1,0 0,8 1,3 1,00 1,3
TGBT/NS ENTREE
ATT-ENSEIGNE
6,0 0,8 7,5 1,00 7,5
TE-EXT sur mat 0,90 16,3 1,0 16,3
TE-RDC-S 1,5 0,8 1,9 0,75 1,4 1,0 1,4
ATT-SSI 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 1,0 1,2
ATT-SM 19,4 0,8 24,3 0,75 18,2 1,0 18,2
TE-SS1-S 11,0 0,8 13,8 0,75 10,3 1,0 10,3
TE-CUI-S 9,6 0,8 12,0 0,75 9,0 1,0 9,0
ATT. Caisson desenf air neuf circu 2,2 0,8 2,8 0,75 2,1 1,0 2,1
ATT. Caisson desenf extra hott cuis 12,0 0,8 15,0 0,75 11,3 1,0 11,3
TE-parking 3,0 0,8 3,8 0,75 2,8 1,0 2,8
TE-SS2-S 1,0 0,8 1,3 0,75 0,9 1,0 0,9
PC 7,5 0,8 9,4 0,20 1,9
ATT-VIDEO 1,3 0,8 1,6 0,75 1,2 0,90 3,7 1,0 3,7 55
TOND

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


ATT-
2,6 0,8 3,3 0,75 2,4
AUTOCOM
ATT-surpresseur Eau potable 15,0 0,8 18,8 0,75 14,1 1,0 14,1
ATT-surpresseur pompe de
0,8 3,8 0,75 2,8 2,8
relevage 3,0 1,0
Tableau 3: Bilan de puissance de l'Hôtel

56

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Ainsi, la puissance totale foisonnée est 631 KVA.

En appliquant un coefficient d’extension de 25%, on obtient une puissance totale foisonnée de 789
KVA.

Il faut donc installer un transformateur d’une puissance de 800 KVA. Il permettra d’avoir une réserve
de 27%.

5.2. Choix du transformateur :

La régie en question (ONE) permet l’utilisation d’un transformateur de type immergé dans le
bâtiment du projet, en respectant quelques obligations telles que (l’accessibilité, la ventilation, le bac
de rétention…). Et comme le choix d’un transformateur de type immergé représente une solution plus
économique, le client a donc opté pour un transformateur de type immergé de 800KVA.

Remarque :

Le poste de transformation sera installé au 1 er sous-sol et la réalisation du poste doit être conforme
aux exigences de la régie (ONE).

Conclusion :

Les deux méthodes de dimensionnement de la source normale nous ont fait aboutir au même résultat à
savoir une source normale de 800KVA et avec des réserves presque égales (21% pour la méthode
simple et 27% pour la méthode théorique).

Ces résultats concordent également avec ceux du bureau d’étude, ce qui nous mène à conclure que ces
deux méthodes donnent des résultats fiables.

57

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


6. Les installations de secours
Les installations de secours à l’Hôtel sont les suivantes :

• L’Eclairage de secours dans les zones Communes (Administration, restaurants,


réception, …)
• L’éclairage extérieur
• La centrale Détection Incendie
• 1 Monte-Charge et 1 Ascenseur client
• Les Pompes de Relevage
• Les surpresseurs d’incendie
• Les caissons de désenfumage.
• La ventilation mécanique du local poste de transformation et local groupe,
• L’alimentation des chambres froides

Chaque équipement de secours sera alimenté depuis le tableau TOND et depuis le tableau TGBT/NS
respectif par deux canalisations distinctes (normale/secours et secours) sélectivement protégées et
suivant des parcours distincts. Ces canalisations seront alimentées en permanence par la source
normale et seront commutées automatiquement sur la source de secours en cas de défaillance de la
source remplacement ou en cas de défaillance de la source normale. (Voir schéma unifilaire MT/BT de
l’Hôtel en ANNEXE 1

58

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


7. Les sources de secours

7.1. Le groupe électrogène

Le groupe électrogène de secours sera utilisé en tant que source de secours. En cas d’absence de
tension en tête du TGBT/NS, le groupe de secours démarrera pour alimenter les départs issus du
TGBT/NS.

Dimensionnement du groupe électrogène installé à Hôtel

Récepteurs à secourir puissance coefficient puissance


installée d'utilisation appelée
Secours (KW) Secours (KW)
Parking 1 0,7 0,7
Eclairage extérieur y compris enseignes
4 1 4
lumineuses
Eclairage et PC (réception, restaurant, bureaux,
sanitaire et escalier et couloirs) 50 0,8 40
Attentes ascenseurs 6 0,7 4,2
Attente monte-charge 6 0,7 4,2
Tableaux cuisines et chambres froide 16 0,6 9,6
Caisson de désenfumage 26,8 1 26,8
Armoire surpresseurs 35 0,7 24,5
Armoire pompe de relevage 3 0,7 2,1
Attente SSI 1,3 1 1,3
Attente autocommutateur 2,6 1 2,6
Attente vidéosurveillance 1,3 1 1,3
Total puissances 153 121,3
Tableau 4: Bilan de puissance des équipements secourus par le groupe électrogène

La puissance totale de secours appelée de 121 KW.

En appliquant un coefficient de foisonnement de « 0,7 », on obtient :

121 × 0,7 = 84,7 𝐾𝑊

On considère que le cos phi est égal à 0,8 :

84,7
= 105,8 𝐾𝑉𝐴
0,8

On multiplie par un coefficient d’extension égale à1,2 :

105,8 × 1,2 = 127 𝐾𝑉𝐴


59
La source de secours doit avoir une Puissance totale de 127KVA.

 Il faut donc prévoir l’installation d’un groupe électrogène d’une puissance de 160 KVA.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


7.2. L’Onduleur :

L’onduleur à installer sera destiné à maintenir en fonctionnement:

• Les équipements du lot courant faible,


• Les équipements informatiques (2 prises de courant / poste informatique)
• Les caisses décentralisées (2 prises de courant/ caisse)

Nous avons établi un bilan de puissance pour l’onduleur :

Récepteurs à secourir puissance coefficient puissance


installée d'utilisation appelée
Secours (KW) Secours
(KW)

Attente autocommutateur 2,6 1 2,6


Attente vidéosurveillance 1,3 1 1,3
30 Prises de courant ondulées (150 w/ PCO) 4,5 0,3 1,35
Total puissances 8,4 5,25
Tableau 5: Bilan de puissance des équipements secourus par l'ASI

La puissance totale appelée de secours est : 5,25 KW

Avec : cos phi = 0,8

La puissance totale appelée de secours est :

𝟔, 𝟓𝟔 𝑲𝑽𝑨

Il faudra donc prévoir l’installation d’un onduleur de type « on-line » d’une puissance de 8 KVA et
d’une autonomie de 30 min.

Remarque :

Les résultats du dimensionnement des sources de secours sont les même que sont trouvés par le bureau
d’études.

60

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


8. Conception et protection des circuits
électriques
Cette partie est une application du chapitre « conception et protection des circuits électriques » du
« guide technico-économique des installations électriques, adapté aux projets du Maroc »

Nous allons nous satisfaire (pour des raisons de redondance de calcul) du dimensionnement des
circuits les plus importantes à savoir :

• La canalisation liant le transformateur à l’AGBT.


• La canalisation liant l’AGBT au TGBT.
• La canalisation liant le TGBT aux differents tableaux électriques et aux attentes.
• La canalisation liant le TGBT N/S aux installations de secours et aux équipements secourus.
• Le dimensionnement du tableau électrique du 6ème étage (considéré comme étage type).

8.1. Conception de la canalisation liant la source normale à l’AGBT

Il s’agit du dimensionnement de la canalisation liant le secondaire du transformateur (800KVA) à


l’Armoire Générale Basse Tension et du choix de la protection convenable. On procèdera d’abord à la
détermination du courant d’emploi correspondant, puis on dimensionnera le conducteur liant la source
à l’AGBT, on fera ensuite à une vérification de la chute de tension, puis on calculera la valeur du
courant de court-circuit et finalement on choisira un disjoncteur de protection.

8.1.1. Détermination du courant d’emploi

L’AGBT est alimenté en triphasé, ainsi la formule qu’on va appliquer pour le calcul du courant
d’emploi est la suivante :

𝑆
𝐼𝑏 =
√3 × 𝑈

Avec : S = 800KVA et U = 400 V

𝐼𝑏 = 1154,7 𝐴

8.1.2. Dimensionnement du conducteur

En raison du fort courant d’emploi, on décide de mettre 3 conducteurs par phase.

Ainsi chaque phase sera constituée de 3 câbles monoconducteurs dont l’âme est en cuivre et l’isolant
au PR.

Chaque conducteur a un courant d’emploi de 384,9 A. 61

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Ces câbles sont disposés sur chemin de câbles perforé (horizontale ou verticale), ainsi le mode de pose
choisi est référencé « E » ou « F ».

Les câbles utilisés sont des câbles monoconducteurs donc on retient la lettre « F »

La température ambiante est de 35°C, pour une isolation au PR, on a K1=0,96

On dispose de 3circuits jointifs donc K2=0,82

Les câbles passent sur le chemin de câbles en couche simple donc K3=1

𝐹 = 0,96 × 0,82 × 1
𝐹 = 0,78

Le courant d’emploi corrigé est :

𝐼𝑏
𝐼′ 𝑏 =
𝐹
𝐼 ′ 𝑏 = 493,46 𝐴 Par conducteur

Suivant le tableau de choix de la section (voir guide), il est possible de choisir une section de 185
mm². Mais en raison de la forte chute de tension résultante, nous passons à la section normalisée juste
supérieure.

La section minimale est donc de :

𝟑 × 𝟐𝟒𝟎𝒎𝒎²

8.1.3. Vérification de la chute de tension

La vérification de la chute de tension a pour objectif de corriger et choisir la section adéquate des
conducteurs.

On la calcule à l’aide de la formule suivante :

∆𝑈 = √3 × 𝐼𝑏(𝑅𝑐𝑜𝑠𝜑 + 𝑋𝑠𝑖𝑛𝜑)𝐿

Avec :

- L= 0,010 Km
22,5
- 𝑅= = 0,09 Ω/km
240
- X=0,08 Ω/km
- cos phi = 0,86

ΔU = 0,79V

Ce qui donne en % : 62

∆𝑼
× 𝟏𝟎𝟎 = 𝟎, 𝟏𝟗%
𝑼

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


8.1.4. Calcul du courant de court-circuit
8.1.4.1. Au secondaire du transformateur

En supposant que le réseau amont de la source normale a une puissance infinie, le courant de court-
circuit peut être calculé grâce à la formule suivante :

𝐼𝑛 × 100
𝐼𝑐𝑐 =
𝑈𝑐𝑐
Avec :

𝑆×103
• 𝐼𝑛 : Intensité nominale en ampère 𝐼𝑛 = 𝑈
20 √3

• 𝑆 : puissance du transformateur 800 KVA


• 𝑈20 : tension à vide 420 Volt
• 𝑈𝑐𝑐 : tension de court-circuit 6%

𝐈𝐂𝐂 = 𝟏𝟖, 𝟑𝟓 𝐊𝐀

8.1.4.2. A l’AGBT

Pour le calcul du courant de court-circuit, on va utiliser la méthode des impédances décrite dans le
guide technico-économique des installations électriques basse tension, adapté aux projets du Maroc.

Elément Résistance (mΩ) Réactance (mΩ)


Réseau amont Ra=0.1*Xa=0,07 𝑈02
Xa≈Za=𝑃𝐶𝐶=0,7

Transformateur Rt=2,9 Xtr=12,9

Canalisation 𝐿 Xc=0.08 *0,010=0,0008


Rc=𝜌 𝑆=22,5(10/3*240)=0,3
1

L’impédance totale jusqu'à l’AGBT est égale à :

𝑍𝑇 = �(3,28)² + (13,6)² = 13,9 𝑚Ω

Ainsi le courant de court-circuit triphasé au niveau de l’AGBT est égale à :

𝑈20
𝐼𝑐𝑐 = = 17,46 𝑘𝐴
𝑍𝑇√3
63
𝑰𝑪𝑪 (𝑨𝑮𝑩𝑻) = 𝟏𝟕, 𝟒𝟔 𝑲𝑨

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


8.2. Conception de la canalisation liant l’AGBT au TGBT
8.2.1. Détermination du courant d’emploi

Le TGBT est alimenté en triphasé. Ainsi la formule qu’on va appliquer pour le calcul du courant
d’emploi est la suivante :

𝑆
𝐼𝑏 =
√3 × 𝑈

Avec : S = 800 KVA et U = 400 V

𝐼𝑏 = 1154,7 𝐴

Le calibre du disjoncteur est de1250 A.

8.2.2. Dimensionnement du conducteur :

En raison du fort courant d’emploi, on décide de mettre 4 conducteurs par phase.

Ainsi chaque phase sera constituée de 4 câbles monoconducteurs dont l’âme est en cuivre et l’isolant
en PR.

Chaque conducteur a un courant d’emploi de 288,67 A.

Ces câbles sont disposés sur chemin de câbles perforé (horizontale ou verticale), ainsi le mode de pose
choisi est référencé « E » ou « F ».

Les câbles utilisés sont des câbles monoconducteurs donc on retient la lettre « F ».

La température ambiante est de 35°C, pour une isolation en PR, on a K1= 0,96.

Le circuit considéré est constitué de3 câbles monoconducteurs par phase et il est jointif à 3autres
circuits similaires donc K2 = 0,77.

Les câbles sont disposés en double couche sur le chemin de câbles donc K3 = 0,8.

Le facteur de correction global est donc :

𝐹 = 0,96 × 0,77 × 0,8


𝐹 = 0,59

Le courant d’emploi corrigé est :

𝐼𝑏
𝐼′ 𝑏 =
𝐹

𝐼 ′ 𝑏 = 489,27 𝐴 Par conducteur


64
Suivant le tableau de choix de la section (voir guide), il est possible de choisir une section de 185mm².

La section minimale donc de :

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


𝟒 × 𝟏𝟖𝟓 𝒎𝒎²

8.2.3. Vérification de la chute de tension

La vérification de la chute de tension a pour objectif de corriger et choisir la section adéquate des
conducteurs.

On la calcule à l’aide de la formule suivante :

∆𝑈 = √3 × 𝐼𝑏(𝑅𝑐𝑜𝑠𝜑 + 𝑋𝑠𝑖𝑛𝜑)𝐿

Avec :

- L= 0,066Km
22,5
- 𝑅= = 0,12Ω/km
185
- X=0,08 Ω/km
- cos phi = 0,86

ΔU = 4,75 V

Ce qui donne en % :

∆𝑈
× 100 = 1,19%
𝑈
La chute de tension totale jusqu’au TGBT est le cumul de la chute de tension calculée au niveau de
l’AGBT avec la valeur qu’on vient de calculer soit donc :

𝜟𝑼𝒕𝒐𝒕𝒂𝒍 = 𝟏, 𝟏𝟗 + 𝟎, 𝟏𝟗 = 𝟏, 𝟑𝟖%

8.2.4. Calcul du courant de court-circuit

Pour le calcul du courant de court-circuit au niveau du TGBT on utilise la méthode des impédances
décrite dans le guide :

Elément Résistance (mΩ) Réactance (mΩ)


Réseau amont Ra=0.1*Xa=0,07 𝑈02
Xa≈Za= =0,7
𝑃𝐶𝐶

Transformateur Rt=2,9 Xtr=12,9

Canalisation 𝐿 Xc=0.08 *0,010=0,008


Rc=𝜌 𝑆=22,5(10/3*240)=0,31

Disjoncteur négligeable Xd=0,15*3=0,45 65

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Canalisation 𝐿 Xc=0.08 *0,066=0,052
Rc=𝜌 𝑆=22,5(66/4*185)=2

TGBT Négligeable Xb=0,15 mΩ

L’impédance totale jusqu’au TGBT est égale à :

𝑍𝑇 = �(5,28)2 + (14,26)2 = 15,2 𝑚Ω

Ainsi le courant de court-circuit triphasé au niveau du TGBT N/S est égale à :

𝑈20
𝐼𝑐𝑐 = = 15,95 𝑘𝐴
𝑍𝑇√3

𝑰𝒄𝒄 = 𝟏𝟓, 𝟗𝟓 𝒌𝑨

8.2.5. La protection du circuit

Sachant que le courant de court-circuit au niveau de la canalisation liant le TGBT à l’AGBT est de 16
KA, On choisit donc un disjoncteur dont le pouvoir de coupure est de 36KA et de calibre 1250 A.

8.3. Conception et protection des circuits électriques alimentés par le TGBT


8.3.1. Description générale
Le Tableau Générale Basse Tension alimente deux catégories de départs :

8.3.1.1. Les Tableaux électriques

Le TGBT alimente entre autres 17 tableaux électriques dédiés à des destinations différentes. On trouve
selon les niveaux les tableaux électriques suivants :

- Terrasse : 1 Tableaux électriques (TE)


- Du 6ème étage au 1er étage : 6 tableaux électriques (soit 1 TE/niveau)
- Mezzanine : 2 TE
- RDC : 1 TE
- 1er sous-sol : 4 TE (alimentation sous-sol, cuisine, SPA)
- 2ème sous-sol : 2 TE
- TGBT/NS

8.3.1.2. Les Attentes des lots techniques

11 est le nombre d’attentes dont l’alimentation est assurée par le TGBT. Ces attentent sont :
- 6 attentes dédiées au lot plomberie (séparateurs, SPA, PE, PAC)
- 2 attentes pour le lot climatisation (pompes à chaleur)
- 2 attentes pour le lot courant fort (ascenseur client et monte-charge) 66
- 1 attente buanderie

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


8.3.2. Courant d’emploi et dimensionnement des conducteurs
8.3.2.1. Calcul du courant d’emploi :

Dans notre cas la totalité des départs sont alimentés par le TGBT en triphasé. Ainsi la formule
qu’on va appliquer pour le calcul du courant d’emploi est la suivante :

𝑃
𝐼𝑏 =
√3 × 𝑈 × 𝑐𝑜𝑠𝜑

Avec : cosφ=0,86

P (Kw) Ib(A) Calibre (A)

TE-ET6-N 24 40,32 50
TE-ET5-N 29 48,67 50
TE-ET4-N 31 52,03 63
TE-ET3-N 31 52,03 63
TE-ET2-N 31 52,03 63
TE-ET1-N 31 52,03 63
TE-RDC-N 19 31,89 32
TE-TER 9,6 16,11 20
TE-C&RS 6,5 10,91 16
TE-MEZ.N 30,1 50,52 63
TE-SS1-N 15,6 26,18 32
TE-CUI2 63,3 106,24 125
TE-CUI1 61,4 103,05 125
TE-SPA 8,5 14,27 16
TE-SS2-N 10,8 18,13 20
TE-RP 6 10,07 16
ATT-BUANDERIE 235,8 395,75 400
ATT-PL-Séparateur à graisse 2 3,36 16
ATT-PL-Séparateur à hydrocarbure 2 3,36 16
ATT-PL-chaufferie+PAC 45 75,53 80
ATT-pompe à chaleur1 80 134,27 160
ATT-pompe à chaleur2 80 134,27 160
ATT-PL-SPA 60 100,70 125
ATT-PL-PAC 45 75,53 80
ATT-PL-PE 5 8,39 16
ATT-ASC-monte charge2 6 10,07 16
ATT-ASC-client2 6 10,07 16 67
TGBT N/S 136 228,25 250

Tableau 6: Courants d'emploi des départs du TGBT

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


8.3.2.2. Dimensionnement des conducteurs :

L’ensemble des conducteurs liant le TGBT aux tableaux électriques et aux attentes du lot plomberie et
climatisation seront de type U1000R2V, âme en cuivre et une protection PR.

Exception : seuls les conducteurs liant le TGBT aux attentes de l’ascenseur client et le monte-charge,
qui seront de type CR1, auront une âme en cuivre et une isolation en caoutchouc

L’ensemble des câbles sont disposés sur chemin de câbles perforé (horizontale ou verticale), ainsi le
mode de pose choisi est référencé « E » ou « F ».

Les câbles utilisés sont des câbles multiconducteurs, on retient donc la lettre de sélection « E ».

Exception : les seuls câbles qui sont monoconducteurs sont ceux qui lient le TGBT à l’attente
buanderie, la lettre de sélection correspondante est donc « F ».

On tient compte de la température ambiante qui est de l’ordre de 35°C, ainsi on multiplie par un
coefficient de 0,96 pour les conducteurs isolés avec du PR et par 0,93 pour les conducteurs isolés par
l’élastomère

L’ensemble des câbles sont disposés en double couches sur chemin de câble perforé horizontal ou
vertical jointifs avec un certain nombre de câbles multiconducteurs, donc on multiplie respectivement
par un coefficient de 0,80 et de 0,72.

Ainsi, le facteur global de correction est égal à :

• Pour les conducteurs en isolation PR multiconducteurs jointifs à des câbles multiconducteurs :

𝐹 = 0,96 × 0,8 × 0,72

𝑭 = 𝟎, 𝟓𝟓

• Pour les conducteurs en isolation Elastomère multiconducteurs jointifs à des câbles


multiconducteurs :

𝐹 = 0,93 × 0,8 × 0,72

𝑭 = 𝟎, 𝟓𝟑

La valeur du courant d’emploi corrigé correspond à :

𝐼𝑏
𝐼′𝑏 =
𝐹
Le courant d’emploi corrigé nous permettra (à partir du tableau de choix des sections minimales des
canalisations) de choisir les sections minimales adéquates à chaque départ. Néanmoins, il reste à
prendre en considération (pour des raisons pratiques) que les sections minimales des conducteurs liant
les tableaux électriques et les attentes au TGBT, ne doivent pas être inférieures à 6mm². On peut faire 68
l’exception pour les attentes à proximité du TGBT telles que(les attentes plomberie-séparateur à
graisse et séparateur à hydrocarbure) et prendre comme section minimale 4mm².

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Le tableau suivant illustre les valeurs du courant d’emploi corrigées, les sections minimales
correspondant aux differents départs provenant du TGBT ainsi que leurs caractéristiques :

Ame conducteur Isolant Mode Facteur Ib' Section Section


de de minimale adéquate
pose correction (mm²) (mm²)
TE-ET6-N cuivre U1000R2V PR E 0,55 73,06 10 25
TE-ET5-N cuivre U1000R2V PR E 0,55 88,02 16 25
TE-ET4-N cuivre U1000R2V PR E 0,55 94,09 16 25
TE-ET3-N cuivre U1000R2V PR E 0,55 94,09 16 25
TE-ET2-N cuivre U1000R2V PR E 0,55 94,09 16 25
TE-ET1-N cuivre U1000R2V PR E 0,55 94,09 16 16
TE-RDC-N cuivre U1000R2V PR E 0,55 57,67 10 16
TE-TER cuivre U1000R2V PR E 0,55 29,14 2,5 16
TE-C&RS cuivre U1000R2V PR E 0,55 19,73 1,5 6
TE-MEZ.N cuivre U1000R2V PR E 0,55 91,36 16 16
TE-SS1-N cuivre U1000R2V PR E 0,55 47,35 6 6
TE-CUI2 cuivre U1000R2V PR E 0,55 192,13 50 50
TE-CUI1 cuivre U1000R2V PR E 0,55 186,36 50 50
TE-SPA cuivre U1000R2V PR E 0,55 25,80 4 6
TE-SS2-N cuivre U1000R2V PR E 0,55 32,78 4 6
TE-RP cuivre U1000R2V PR E 0,55 18,21 1,5 6
ATT-BUANDERIE cuivre U1000R2V PR F 0,55 239,85 240 240
ATT-PL-Separateur à graisse cuivre U1000R2V PR E 0,55 6,07 1,5 4
ATT-PL-Separateur à cuivre U1000R2V PR E 0,55 6,07 1,5 4
hydrocarbure
ATT-PL-chaufferie+PAC cuivre U1000R2V PR E 0,55 136,58 25 25
ATT-pompe à chaleur1 cuivre U1000R2V PR E 0,55 242,82 70 70
ATT-pompe à chaleur2 cuivre U1000R2V PR E 0,55 242,82 70 70
ATT-PL-SPA cuivre U1000R2V PR E 0,55 182,11 50 50
ATT-PL-PAC cuivre U1000R2V PR E 0,55 136,58 35 35
ATT-PL-PE cuivre U1000R2V PR E 0,55 15,18 1,5 6
ATT-ASC-monte charge2 cuivre CR1 élastomère E 0,536 18,80 1,5 6
ATT-ASC-client2 cuivre CR1 élastomère E 0,536 18,80 1,5 6
TGBT N/S cuivre U1000R2V PR E 0,55 415,01 70 70
Tableau 7: Sections des conducteurs issus du TGBT

8.3.3. Vérification de la chute de tension

La vérification de la chute de tension a pour objectif de corriger et choisir la section adéquate des
69
conducteurs.

On rappelle que la norme (NF C 15100) impose des valeurs limite de la chute de tension.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


La chute de tension ne doit pas excéder 6% pour les récepteurs du type éclairage et 8% pour les autres
usages. Dans le cas où cette règle n’est pas respectée, il faut augmenter la section du conducteur du
circuit concerné.

La chute de tension totale jusqu’au jeu-de-barre (TGBT) est de 1, 38%.

On calcule la chute de tension pour chaque circuit.

 Donnons ici l’exemple du tableau électrique de l’étage 6

Pour le départ « TE-ET6-N», on applique la formule :

∆𝑈 = √3 × 𝐼𝑏(𝑅𝑐𝑜𝑠𝜑 + 𝑋𝑠𝑖𝑛𝜑)𝐿

- Avec : 𝐼𝑏 = 40,40𝐴
22,5
- Et 𝑅 = = 0,9Ω/km
25
- Et 𝐿 = 0.105 𝑘𝑚
- X négligeable car section <50mm²
- Et cos phi = 0,86

Donc :

∆𝑈 = 5,68𝑉

Ce qui donne en % :

∆𝑈
× 100 = 1,42%
𝑈
La chute de tension totale au niveau du « TE-ET6-N» est de :

1,42 + 1,38 = 𝟐, 𝟖 %

On résume la suite des résultats des differents départs dans le tableau suivant :

Ib(A) Section Longueur dU dU


adéquate (Km) circuit Totale
(mm²)
TE-ET6-N 40,40 25 0,105 1,42 2,80
TE-ET5-N 48,67 25 0,097 1,58 2,96
TE-ET4-N 52,03 25 0,089 1,55 2,93
TE-ET3-N 52,03 25 0,081 1,41 2,79
TE-ET2-N 52,03 25 0,073 1,27 2,65
TE-ET1-N 52,03 16 0,065 1,77 3,15
TE-RDC-N 31,89 16 0,049 0,82 2,20
TE-TER 16,11 16 0,115 0,97 2,35 70
TE-C&RS 10,91 6 0,057 0,87 2,25
TE-MEZ.N 50,52 16 0,057 1,51 2,89
TE-SS1-N 26,18 6 0,041 1,50 2,88

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


TE-CUI2 106,24 50 0,061 1,09 2,47
TE-CUI1 103,05 50 0,061 1,05 2,43
TE-SPA 14,27 6 0,061 1,22 2,60
TE-SS2-N 18,13 6 0,032 0,81 2,19
TE-RP 10,07 6 0,032 0,45 1,83
ATT-BUANDERIE 395,75 240 0,06 0,83 2,21
ATT-PL-Separateur à graisse 3,36 4 0,026 0,18 1,56
ATT-PL-Separateur à hydrocarbure 3,36 4 0,026 0,18 1,56
ATT-PL-chaufferie+PAC 75,53 25 0,02 0,51 1,89
ATT-pompe à chaleur1 134,27 70 0,02 0,32 1,70
ATT-pompe à chaleur2 134,27 70 0,02 0,32 1,70
ATT-PL-SPA 100,70 50 0,085 1,43 2,81
ATT-PL-PAC 75,53 35 0,13 2,35 3,73
ATT-PL-PE 8,39 6 0,13 1,52 2,90
ATT-ASC-monte charge2 10,07 6 0,074 1,04 2,42
ATT-ASC-client2 10,07 6 0,118 1,66 3,04
TGBT N/S 228,25 70 0,015 0,42 1,80
Tableau 8: Chute de tension au niveau des départs issus du TGBT

On constate que les valeurs de chute de tension pour chaque départ ne posent pas de problème. Reste
donc à calculer les courants de court-circuit pour choisir la protection convenable pour chaque départ.

Passons maintenant à la détermination du courant de circuit relatif à chaque départ.

8.3.4. Calcul du courant de court-circuit

Désormais nous connaissons les sections et les longueurs correspondantes à chaque départ. Nous
connaissons également la valeur du courant de court-circuit en amont (au niveau de TGBT) qui s’élève
à 16 KA, donc nous procèderons au calcul des courants de court-circuit par la méthode simplifiée.

Les résultats trouvés figurent sur le tableau final qui englobe tous les résultats calculés
précédemment :

71

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


P (Kw) Ib(A) Ame conducteur Isolant Mode Facteur Ib' Section Section Longueur dU dU Icc (KA) Calibre de
de de minimale adéquate (Km) circuit Totale protection
pose correction (mm²) (mm²) (A)

TGBT 1110,7 16,1


TE-ET6-N 24,07 40,40 cuivre U1000R2V PR E 0,55 73,06 10 25 0,105 1,42 2,80 1,80 63
TE-ET5-N 29 48,67 cuivre U1000R2V PR E 0,55 88,02 16 25 0,097 1,58 2,96 2,10 63,00
TE-ET4-N 31 52,03 cuivre U1000R2V PR E 0,55 94,09 16 25 0,089 1,55 2,93 2,00 63,00
TE-ET3-N 31 52,03 cuivre U1000R2V PR E 0,55 94,09 16 25 0,081 1,41 2,79 1,90 63,00
TE-ET2-N 31 52,03 cuivre U1000R2V PR E 0,55 94,09 16 25 0,073 1,27 2,65 1,80 63,00
TE-ET1-N 31 52,03 cuivre U1000R2V PR E 0,55 94,09 16 16 0,065 1,77 3,15 1,80 63,00
TE-RDC-N 19 31,89 cuivre U1000R2V PR E 0,55 57,67 10 16 0,049 0,82 2,20 5,40 40,00
TE-TER 9,6 16,11 cuivre U1000R2V PR E 0,55 29,14 2,5 16 0,115 0,97 2,35 0,70 16,00
TE-C&RS 6,5 10,91 cuivre U1000R2V PR E 0,55 19,73 1,5 6 0,057 0,87 2,25 1,30 16,00
TE-MEZ.N 30,1 50,52 cuivre U1000R2V PR E 0,55 91,36 16 16 0,057 1,51 2,89 2,80 50,00
TE-SS1-N 15,6 26,18 cuivre U1000R2V PR E 0,55 47,35 6 6 0,041 1,50 2,88 1,70 25,00
TE-CUI2 63,3 106,24 cuivre U1000R2V PR E 0,55 192,13 50 50 0,061 1,09 2,47 5,60 125,00
TE-CUI1 61,4 103,05 cuivre U1000R2V PR E 0,55 186,36 50 50 0,061 1,05 2,43 5,60 125,00
TE-SPA 8,5 14,27 cuivre U1000R2V PR E 0,55 25,80 4 6 0,061 1,22 2,60 0,40 20,00
TE-SS2-N 10,8 18,13 cuivre U1000R2V PR E 0,55 32,78 4 6 0,032 0,81 2,19 0,90 20,00
TE-RP 6 10,07 cuivre U1000R2V PR E 0,55 18,21 1,5 6 0,032 0,45 1,83 0,70 20,00
ATT-BUANDERIE 235,8 395,75 cuivre U1000R2V PR F 0,55 239,85 240 240 0,06 0,83 2,21 11,20 400,00
ATT-PL-Separateur à graisse 2 3,36 cuivre U1000R2V PR E 0,55 6,07 1,5 4 0,026 0,18 1,56 2,30 16,00
ATT-PL-Separateur à 2 3,36 cuivre U1000R2V PR E 0,55 6,07 1,5 4 0,026 0,18 1,56 2,30 16,00
hydrocarbure
ATT-PL-chaufferie+PAC 45 75,53 cuivre U1000R2V PR E 0,55 136,58 25 25 0,02 0,51 1,89 8,40 80,00
ATT-pompe à chaleur1 80 134,27 cuivre U1000R2V PR E 0,55 242,82 70 70 0,02 0,32 1,70 11,00 160,0072
ATT-pompe à chaleur2 80 134,27 cuivre U1000R2V PR E 0,55 242,82 70 70 0,02 0,32 1,70 11,00 160,00

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


ATT-PL-SPA 60 100,70 cuivre U1000R2V PR E 0,55 182,11 50 50 0,085 1,43 2,81 4,80 125,00
ATT-PL-PAC 45 75,53 cuivre U1000R2V PR E 0,55 136,58 35 35 0,13 2,35 3,73 10,10 100,00
ATT-PL-PE 5 8,39 cuivre U1000R2V PR E 0,55 15,18 1,5 6 0,13 1,52 2,90 6,00 16,00
ATT-ASC-monte charge2 6 10,07 cuivre CR1 élastomère E 0,536 18,80 1,5 6 0,074 1,04 2,42 0,90 16,00
ATT-ASC-client2 6 10,07 cuivre CR1 élastomère E 0,536 18,80 1,5 6 0,118 1,66 3,04 0,80 16,00
TGBT N/S 136 228,25 cuivre U1000R2V PR E 0,55 415,01 70 70 0,015 0,42 1,80 11,90 210,00
Tableau 9: Résultats de calcul pour les départs issus du TGBT

73

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


8.4. Conception et protection des circuits électriques du TGBT N/S
8.4.1. Description

Le TGBT N/S regroupe l’ensemble des équipements nécessitants une continuité de fonctionnement.

Ce tableau général compte ainsi 26 départs qui se répartissent sur tout le bâtiment.

Sur la terrasse

• 2 départs sont consacrés à des équipements de climatisation (Désenfumage)


• un départ pour un ascenseur client (ATT-ASC-CLIENT 1).

Au 6ème étage

• Un départ pour alimenter un tableau divisionnaire (TE-ET6-S)


• Un départ pour une attente pour un ascenseur monte-charge (ATT-ASC-MC 1)

Au 5ème étage

• Un départ pour alimenter un tableau divisionnaire secouru du 5ème étage (TE-ET5-S).

Au 4ème étage

• Un départ pour alimenter un tableau divisionnaire secouru du 4ème étage (TE-ET4-S).

Au 3ème étage

• Un départ pour alimenter un tableau divisionnaire secouru du 3ème étage (TE-ET3-S).

Au 2ème étage

• Un départ pour alimenter un tableau divisionnaire secouru du 2ème étage (TE-ET2-S).

Au 1er étage

• Un départ pour alimenter un tableau divisionnaire secouru du 1ER étage (TE-ET1-S).

A la mezzanine

• Un départ pour alimenter un tableau divisionnaire secouru de la mezzanine (TE-MEZ-S).

Au Rez-de-chaussée

• Un départ pour alimenter un tableau divisionnaire du restaurant (TE-REST).


• Un départ pour un alimenter un tableau divisionnaire qui alimente a son tour l’ensemble des
enseignes de l’hôtel (TE-EXT).
• Un départ pour alimenter un tableau divisionnaire qui alimente les équipements secourus du 74
RDC(TE-RDC-S).
• Un départ qui alimente une attente de détection incendie SSI (ATT-SSI).

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Au premier sous-sol

• Un départ pour alimenter un tableau divisionnaire (TE-SM).


• Un départ pour alimenter un tableau divisionnaire qui alimente à son tour les équipements
secourus du premier sous-sol (TE-SS1-S).
• Un départ pour alimenter un tableau divisionnaire qui alimente à son tour les équipements
secourus de la cuisine (TE-CUI-S).
• Un départ alimentant une attente pour un caisson de désenfumage (ATT-AC). Ce caisson sert
au renouvellement de l’air.
• Un départ alimentant une attente pour un caisson de désenfumage (ATT-AC). Ce caisson sert à
l’extraction de l’air de la hotte de la cuisine.

Au deuxième sous-sol

• Un départ pour un tableau divisionnaire du parking (TE-PARKING).


• Un départ pour les éléments secours du deuxième sous-sol (TE-SS2-S).
• Un départ pour alimenter les équipements du courant faible à travers un onduleur (TE-OND).
• Une attente pour un caisson de désenfumage au parking.
• Une attente pour un surpresseur d’eau potable (ATT-Surpresseur EP).
• Une attente pour un surpresseur pour incendie (ATT-Surpresseur IC).
• Une attente pour une pompe de relevage (ATT-Pompe de relevage).

Voir synoptique BT en ANNEXE 3.

8.4.2. Les courants d’emploi

On calcule le courant d’emploi pour chaque départ.

Tous les départs du TGBT N/S ont une alimentation triphasée. De ce fait, on leur applique à tous la
même formule de calcul du courant d’emploi :

𝑃
𝐼𝑏 =
√3 × 𝑈 × 𝑐𝑜𝑠𝜑

Avec un cos phi de 0,86, on a obtenu les résultats suivants :

Etage Départ Courant d’emploi (A) Calibre de la protection (A)


Terrasse ATT ASC CLIENT 1 10,08 16
ATT AC 7,39 16
ATT AC 3,69 16
Etage 6 TE ETG6 S 1,68 16 75
ATT ASC Monte-charge 1 10,08 16
Etage 5 TE ETG5 S 1,68 16
Etage 4 TE ETG4 S 1,68 16
Etage 3 TE ETG3 S 1,68 16

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Etage 2 TE ETG2 S 1,68 16
Etage 1 TE ETG1 S 1,68 16
Mezzanine TE MEZ S 6,72 16
RDC TE REST 22,85 25
TE EXT 23,52 25
TE RDC S 2,52 16
ATT SSI 2,18 16
1er sous-sol TE SM 32,59 40
TE SS1 S 18,48 25
TE CUI S 16,13 25
ATT AC 3,69 16
ATT AC 20,16 25
2ème sous-sol TE PARKING 5,04 16
TE SS2 S 1,68 16
TE OND 10,75 16
ATT AC 10,08 16
ATT SURPRESSEUR EP 25,20 32
ATT SURPRESSEUR IC 33,60 40
ATT pompe de relevage 5,04 16
Tableau 10: Courants d'emploi des départs issus du TGBT N/S

On choisit également le calibre de la protection de chaque départ en fonction du courant d’emploi.

8.4.3. Dimensionnement des conducteurs

Le choix se porte normalement sur des conducteurs de type U1000R2V. Ce type est composé d’une
âme en cuivre et d’un isolant en PR.

Des installations spécifiques et les installations de secours doivent être câblés avec un conducteur de
type CR1. Ce type de conducteur a la propriété d’être résistant au feu. Il a une âme en cuivre et un
isolant en élastomère de silicone (caoutchouc).

La notice de sécurité de ce projet spécifie que les installations concernées sont :

• Les installations de secours


• L’éclairage de secours
• Les installations de détection d’incendie et de mise en sécurité
• Les sécurités en eau tel que le surpresseur incendie.
• Les installations de désenfumage
• Eventuellement d’autres installations spécifiques à l’exploitation de l’établissement, tels que
les ascenseurs et monte-charges.

L’ensemble des câbles sont disposés sur des chemins de câbles perforés (horizontaux ou verticaux),
ainsi le mode de pose choisi est référencé « E » ou « F ».

Les câbles utilisés sont des câbles multiconducteurs, on retient donc la lettre de sélection « E ». 76

On tient compte de la température ambiante qui est de l’ordre de 35°. Ainsi, on multiplie par 0,96 pour
les conducteurs isolés avec du PR et par 0,93 pour les conducteurs isolés par de l’élastomère.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


L’ensemble des câbles sont disposés en double couche sur tablette perforée, on multiplie donc par un
coefficient de 0,80.

Ils sont également jointifs avec un certain nombre de câbles multiconducteurs. On multiplie donc par
0,72.

Ainsi, pour des conducteurs de type U1000R2V, le facteur de correction est égale à :

𝐹 = 0,96 × 0,72 × 0,8 = 0,55

Ainsi, pour des conducteurs de type CR1, le facteur de correction est égale à :

𝐹 = 0,93 × 0,72 × 0,8 = 0,53

A partir de ces facteurs, on calcule le courant d’emploi corrigé pour chaque départ :

𝐼𝑏
𝐼𝑏 ′ =
𝐹
A partir des valeurs du courant d’emploi et du tableau de choix des canalisations, on choisit la section
minimale. Pour les câbles de type CR1, on trouve les valeurs suivantes :

Etage Départ Courant d’emploi Section minimale Nouvelle Section


corrigé (A) (mm²) minimale (mm²)

Terrasse ATT ASC CLIENT 1 19,02 1,5 6


ATT AC 13,94 1,5 6
ATT AC 6,97 1,5 6
Etage 6 TE ETG6 S 3,05 2,5 6
ATT ASC Monte-charge 1 19,02 1,5 6
Etage 5 TE ETG5 S 3,05 1,5 6
Etage 4 TE ETG4 S 3,05 1,5 6
Etage 3 TE ETG3 S 3,05 1,5 6
Etage 2 TE ETG2 S 3,05 1,5 6
Etage 1 TE ETG1 S 3,05 1,5 6
Mezzanine TE MEZ S 12,22 1,5 6
RDC TE REST 41,55 4 6
TE EXT 42,77 4 6
TE RDC S 4,58 1,5 6
ATT SSI 4,12 1,5 6
1er sous-sol TE SM 59,26 10 10
TE SS1 S 33,60 4 6
TE CUI S 29,32 2,5 6
ATT AC 6,97 1,5 6
ATT AC 36,66 4 6
2ème sous-sol TE PARKING 9,16 1,5 6
77
TE SS2 S 3,05 1,5 6
TE OND 20,29 2,5 6
ATT AC 19,02 2,5 6
ATT SURPRESSEUR EP 47,55 10 10

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


ATT SURPRESSEUR IC 63,40 16 16
ATT pompe de relevage 9,51 1,5 6
Tableau 11:Dimensions des conducteurs issus du TGBT N/S

Pour des raisons pratiques, la section des conducteurs alimentant les tableaux électriques et les attentes
ne peut être inférieure à 6 mm².

8.4.4. Vérification de la chute de tension

La vérification de la chute de tension a pour objectif de corriger et choisir la section adéquate des
conducteurs.

On rappelle que la norme (NF C 15100) impose des valeurs limite de la chute de tension.

Pour notre cas la chute de tension ne doit pas excéder 6% pour les tableaux électriques et 8% pour les
attentes. Dans le cas où cette règle n’est pas respectée, il faut augmenter la section du conducteur du
circuit concerné.

Etant donné que nous avons deux sources d’alimentation différentes (La source normale et la source
de secours), alors nous avons également deux valeurs de chute de tension.

La chute de tension Totale au niveau du conducteur venant du TGBT est de 1,8%

La source de secours délivre une puissance de 160 kVA.

Le courant d’emploi est :

𝑆
𝐼𝑏 = = 230,9 𝐴
√3 × 𝑈

Le conducteur est de type U1000R2V. C’est un câble monoconducteur, posé seul sur chemin de câble
perforé. La température ambiante est de l’ordre de 35°C.

La lettre de sélection est F.

Le facteur global de correction est égale à :

𝐹 = 0,96 × 1 × 1 = 0,96

Le courant d’emploi corrigé est :

𝐼𝑏 ′ = 240,5 𝐴

On conclue donc que la section des conducteurs est :

𝑆 = 95 𝑚𝑚²
78
On calcul la chute de tension au niveau du conducteur venant de la source de secours

On applique la formule :

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


∆𝑈 = √3 × 𝐼𝑏(𝑅𝑐𝑜𝑠𝜑 + 𝑋𝑠𝑖𝑛𝜑)𝐿

• Avec : 𝐼𝑏 = 230,9 𝐴
22,5
• 𝑅= = 0,23 Ω/km
95
• 𝐿 = 0.1 𝑘𝑚
• cos phi = 0,86

Ce qui donne :

∆𝑈 = 9,53 𝑉

La chute de tension au niveau du conducteur venant de la source de secours, en % :

∆𝑈
× 100 = 𝟐, 𝟑𝟖 %
𝑈
Une section de 70 mm² nous a donné une chute de tension de 3,15% au niveau de ce conducteur. On a
donc préféré passer à la section supérieure qui de 95 mm².

La chute de tension au niveau du conducteur venant de la source de secours est donc 𝟐, 𝟑𝟖 %.

On considère le cas le plus défavorable et donc la chute de tension la plus grande.

On calcule la chute de tension pour chaque circuit.

On applique la formule suivante :

∆𝑈 = √3 × 𝐼𝑏(𝑅𝑐𝑜𝑠𝜑 + 𝑋𝑠𝑖𝑛𝜑)𝐿

On considère que cos phi =0,86.

On calcul la chute de tension en pourcentage en appliquant la formule suivante :

∆𝑈
× 100
𝑈
Grace aux valeurs de la chute de tension de chaque circuit, on peut calculer la valeur de la chute de
tension totale dans chaque circuit.

Les résultats trouvés sont les suivant :

Etage Départ dU circuit (%) dU totale (%)

Terrasse ATT ASC CLIENT 1 1,60 4,06


ATT AC 1,56 3,94
ATT AC 0,78 3,16 79
Etage 6 TE ETG6 S 0,24 2,62
ATT ASC Monte-charge 1 1,50 3,88
Etage 5 TE ETG5 S 0,23 2,61
Etage 4 TE ETG4 S 0,21 2,59

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Etage 3 TE ETG3 S 0,19 2,57
Etage 2 TE ETG2 S 0,17 2,55
Etage 1 TE ETG1 S 0,15 2,53
Mezzanine TE MEZ S 0,54 2,92
RDC TE REST 2,16 4,54
TE EXT 1,62 4,00
TE RDC S 0,17 2,55
ATT SSI 0,16 2,54
1er sous-sol TE SM 2,11 4,49
TE SS1 S 1,07 3,45
TE CUI S 1,38 3,76
ATT AC 0,44 2,82
ATT AC 2,44 4,82
2ème sous-sol TE PARKING 0,35 2,73
TE SS2 S 0,07 2,45
TE OND 0,22 2,60
ATT AC 0,85 3,23
ATT SURPRESSEUR EP 0,60 2,98
ATT SURPRESSEUR IC 0,50 2,88
ATT pompe de relevage 0,19 2,57
Tableau 12: Chutes de tension des départs issus du TGBT N/S

Les valeurs de chute de tension trouvées sont acceptables. Les sections vont donc être gardées.

8.4.5. Les courants de court-circuit

On commence par calculer la valeur du courant de court-circuit triphasé aux bornes de l’alternateur.

D’après la méthode décrite dans le guide :

𝐼𝑛 231
𝐼𝑐𝑐3 = = = 770 𝐴
𝑋′𝑑 0,3

Cette valeur est très faible et ceci est tout à fait normal compte tenu de la faible puissance du groupe
électrogène.

De ce fait, la valeur du courant de court-circuit triphasé au niveau du TGBT N/S va être basée sur celle
du TGBT.

Le courant de court-circuit triphasé au niveau du TGBT est égale 16 kA.

On calcule la valeur des courants de court-circuit en utilisant la méthode simplifiée.

Le conducteur qui lie le TGBT au TBGT N/S est en cuivre et il a une longueur de 15m et une section
de 95mm².

Grâce au tableau de calcul simplifié des courants de court-circuit, on a trouvé que Icc3 au niveau du
TGBT N/S est de l’ordre de 11,9 kA. 80

En utilisant toujours le même tableau, on a trouvé :

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Etages Départs Icc 3

Terrasse ATT ASC CLIENT 1 0,85


ATT AC 0,85
ATT AC 0,85
Etage 6 TE ETG6 S 0,85
ATT ASC Monte-charge 1 0,85
Etage 5 TE ETG5 S 0,85
Etage 4 TE ETG4 S 0,85
Etage 3 TE ETG3 S 0,85
Etage 2 TE ETG2 S 1
Etage 1 TE ETG1 S 1,1
Mezzanine TE MEZ S 1,15
RDC TE REST 1,1
TE EXT 1,35
TE RDC S 1,35
ATT SSI 1,4
1er sous-sol TE SM 1,55
TE SS1 S 1,55
TE CUI S 1,1
ATT AC 0,85
ATT AC 0,85
2ème sous-sol TE PARKING 1,35
TE SS2 S 1,9
TE OND 3,5
ATT AC 1,1
ATT SURPRESSEUR EP 3,2
ATT SURPRESSEUR IC 4,5
ATT pompe de relevage 2,1
Tableau 13: Courants de court-circuit des départs issus du TGBT N/S

8.5. Conception et protection des circuits électriques Niveau : 6ème étage


8.5.1. Description de la distribution

Dans le tableau du 6ème étage, on retrouve 5 départs :

• Un premier départ pour l’éclairage du couloir du 6ème étage que l’on va appeler « Eclairage»
• Un départ pour des prises de courant dans le couloir du 6éme étage que l’on va appeler « PC »
• Un départ « Tab1 »
• Un départ « Tab2 »
• Un départ « Tab3 »
81
Le départ « Tab 1 » alimente 4 chambres standards et une suite senior à travers 3 tableaux de
protection électriques.

Le départ « Tab 2 » alimente 6 chambres standards à travers 3 tableaux de protection électriques.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Le départ « Tab 3 » alimente 4 suites juniors à travers 2 tableaux de protection électriques.

Voir « synoptique 6ème étage »

8.5.2. Courant d’emploi

On calcule le courant d’emploi pour chacun des départs

Les 3 départs, Tab1, Tab2 et Tab3, ont une alimentation triphasée.

On applique donc la formule :

𝑃
𝐼𝑏 =
√3 × 𝑈 × 𝑐𝑜𝑠𝜑

Avec un cos phi = 0,86, on a obtenu les résultats suivants :

Départ Courant d’emploi (en A) Calibre de la protection


Tab 1 14,45 16
Tab 2 13,10 16
Tab 3 9,40 16

Le départ des prises de courant «PC » alimente 2 prises de courant de 150W chacune. L’alimentation
est en monophasée.

On applique donc la formule :

𝑃
𝐼𝑏 =
𝑈 × 𝑐𝑜𝑠𝜑

Désignation Courant d’emploi (en A) Calibre de la protection


PC1 0,75 16
PC2 0,75 16

Les sous-jeux de barre « Eclairage » alimente une série de départs éclairage. On souligne que le cos
phi ici est égal à 0,92.

Le tableau suivant donne les résultats de calcul.

Désignation Courant d’emploi (en A) Calibre de la protection


E1 3,45 10
E2 1,89 10
E3 0,08 10
E4 0,44 10
E5 0,73 10
E6 0,17 10 82
E7 1,70 10
E8 0,81 10
E9 0,81 10

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


On choisit par la même occasion le calibre de la protection de chaque circuit en fonction du courant
d’emploi.

8.5.3. Dimensionnement des conducteurs

Le choix se porte sur des conducteurs de type U1000R2V dont l’âme en cuivre et l’isolant en PR.

L’ensemble des câbles sont disposés sur chemin de câbles perforé (horizontale ou verticale), ainsi le
mode de pose choisi est référencé « E » ou « F ».

Les câbles utilisés sont des câbles multiconducteurs, on retient donc la lettre de sélection « E ».

On tient compte de la température ambiante qui de l’ordre de 35°.

L’ensemble des câbles sont disposés en simple couche sur tablette perforée horizontale ou verticale
jointifs avec un certain nombre de câbles multiconducteurs.

Ainsi, le facteur de correction est égale à :

𝐹 = 0,96 × 0,72 = 0,69

De ce fait, le courant d’emploi corrigé est :

𝐼𝑏
𝐼𝑏 ′ =
𝐹
Pour le départ « Tab1 »

Le courant d’emploi corrigé est 20,94 A. Cela correspond dans le tableau permettant de choisir la
section minimale, à une section de 1,5 mm².

Pour le départ « Tab 2 »

Le courant d’emploi corrigé est 18,99 A. Cela correspond dans le tableau permettant de choisir la
section minimale, à une section de 1,5 mm².

Pour le départ « Tab3 »

Le courant d’emploi corrigé est 13,63 A. Cela correspond dans le tableau permettant de choisir la
section minimale, à une section de 1,5 mm².

Cependant, pour des considérations pratiques, la section minimale de ces départs ne peut être
inférieure à 6 mm².

Pour les prises de courant, le courant d’emploi corrigé pour chacune des prises est 1,09 A. Cela
correspond dans le tableau permettant de choisir la section adéquate, à une section de 1,5 mm². On
retiendra tout de même la section de 2,5 mm² car elle est imposée par la norme.

On applique la même chose à tous les départs issus des sous-jeu-de-barre « Eclairage », et on obtient 83
une section minimale de 1,5 mm² pour tous.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Courant d’emploi corrigé (en Section minimale (en mm²)
A)
Tab 1 20,94 6
Tab 2 18,99 6
Tab 3 13,63 6
Les circuits PC (PC1 et PC2) 1,09 2,5
Les circuits d’éclairage Voir tableau Excel 1,5

8.5.4. Vérification de la chute de tension

La vérification de la chute de tension a pour objectif de corriger et choisir la section adéquate des
conducteurs.

On rappelle que la norme (NF C 15100) impose des valeurs limite de la chute de tension.

Pour notre cas la chute de tension ne doit pas excéder 6% pour les récepteurs du type éclairage et 8%
pour les autres usages. Dans le cas où cette règle n’est pas respectée, il faut augmenter la section du
conducteur du circuit concerné.

La chute de tension totale jusqu’au jeu-de-barre TE-ETG6-N est de 2,8%.

On calcule la chute de tension pour chaque circuit.

Pour le départ « Tab 1», on applique la formule :

∆𝑈 = √3 × 𝐼𝑏(𝑅𝑐𝑜𝑠𝜑 + 𝑋𝑠𝑖𝑛𝜑)𝐿

Avec : 𝐼𝑏 = 14,45 𝐴
22,5
Et 𝑅 = = 3,75 Ω/km
6

Et 𝐿 = 0.08 𝑘𝑚

Et cos phi = 0,86

Donc :

∆𝑈 = 6,53 𝑉

Ce qui donne en % :

∆𝑈
× 100 = 1,63 %
𝑈
Cette chute de tension est acceptable. On garde donc la section de 6 mm² pour ce conducteur.

On applique la même chose pour « Tab 2 » et « Tab 3 ». Le Tableau ci-dessous résume les résultats
84
trouvés.

Section (mm²) Du circuit (%) Du totale (%)


Tab 1 6 1,63 4,43

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Tab 2 6 1,48 4,28
Tab 3 6 1,12 3,92

Pour les circuits des prises de courants, on applique la formule :

∆𝑈 = 2 × 𝐼𝑏(𝑅𝑐𝑜𝑠𝜑 + 𝑋𝑠𝑖𝑛𝜑)𝐿

Avec : 𝐼𝑏 = 0,75 𝐴
22,5
Et 𝑅 = = 9 Ω/km
2,5

Et 𝐿 = 0.015 𝑘𝑚

Et cos phi = 0,86

La chute de tension pour ces circuits est donc :

∆𝑈
× 100 = 0,076 %
𝑈

Section (mm²) Du circuit (%) Du totale (%)


PC1 2,5 0,076 2,87
PC2 2,5 0,076 2,87

On applique la même formule pour les départs éclairage du sous-jeu-de-barre « Eclairage ».

Le tableau ci-dessous résume les résultats obtenus.

Départs Section (mm²) Du circuit (%) Du totale (%)


E1 1,5 0,70 3,5
E2 1,5 0,36 3,16
E3 1,5 0,02 2,82
E4 1,5 0,14 2,94
E5 1,5 0,33 3,13
E6 1,5 0,07 2,87
E7 1,5 0,95 3,75
E8 1,5 0,45 3,25
E9 1,5 0,45 3,25

On remarque les valeurs de chute de tension totale ne dépassent pas les 6%. On garde donc les valeurs
des sections minimales.

8.5.5. Les courants de court-circuit

Il faut calculer les courants de court-circuit triphasé au niveau des sous-jeux de barre. 85

On va utiliser la méthode simplifiée.

Le courant de court-circuit triphasé au niveau du jeu-de-barre (TE-ETG6-N) est égal 1,8 Ka.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Le conducteur relié au sous-jeu-barre « Tab 1 » est en cuivre. Il a une longueur de 80 m et une section
de 6 mm². D’après la méthode simplifiée de calcul de courant de court-circuit, le courant de court-
circuit triphasé au niveau du sous-jeu-barre « Tab 1 » est égale à 600 A.

Le conducteur relié au sous-jeu-barre « Tab 2» est en cuivre. Il a une longueur de 80 m et une section
de 6mm². De ce fait, le courant de court-circuit au niveau du sous-jeu-barre « Tab 2 » est égale à 600
A.

Le conducteur relié au sous-jeu-barre « Tab 3 » est en cuivre. Il a une longueur de 85 m et une section
de 6 mm². De ce fait, le courant de court-circuit au niveau du sous-jeu-barre « Tab 3 » est égale à 600
A.

Les autres sous-jeu-de-barre se trouvent à proximité du jeu-de-barre, donc la valeur de ICC tri reste
inchangée.

8.5.6. Choix du dispositif de protection

Connaissant le courant d’emploi et le courant de courant de court-circuit triphasé de chaque circuit, on


peut déterminer les caractéristiques principales du disjoncteur nécessaire à la protection de ce circuit, à
savoir le calibre et le PdC.

Départ Calibre (A) Pouvoir de coupure


(Ka)
Tab 1 16 6
Tab 2 16 6
Tab 3 16 6
PC PC1 16 6
PC2 16 6
Eclairage E1 10 6
E2 10 6
E3 10 6
E4 10 6
E5 10 6
E6 10 6
E7 10 6
E8 10 6
E9 10 6

Le tableau ci-dessous est un récapitulatif de l’étude de dimensionnement et de protection des circuits


alimenté par le tableau électrique du 6ème étage Normale.

86

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Circuit Conducteur chute de tension Protection
(%)
Désignation P Ib(A) Ame Isolant Mode de F Ib’ Section Section Longueur Du Du Totale ICC tri Calibre PdC
(Kw) pose minimale adéquate (Km) circuit (A) (A) (Ka)
(mm²) (mm²)
Eclairage 1800 25
E1 0,73 3,46 CU PR E 0,69 5,01 1,5 1,5 0,017 0,71 3,51 10 6
E2 0,40 1,89 CU PR E 0,69 2,74 1,5 1,5 0,017 0,36 3,16 10 6
E3 0,02 0,09 CU PR E 0,69 0,12 1,5 1,5 0,031 0,03 2,83 10 6
E4 0,09 0,44 CU PR E 0,69 0,64 1,5 1,5 0,03 0,15 2,95 10 6
E5 0,16 0,74 CU PR E 0,69 1,07 1,5 1,5 0,04 0,33 3,13 10 6
E6 0,04 0,17 CU PR E 0,69 0,25 1,5 1,5 0,041 0,08 2,88 10 6
E7 0,36 1,70 CU PR E 0,69 2,47 1,5 1,5 0,05 0,96 3,76 10 6
E8 0,17 0,81 CU PR E 0,69 1,18 1,5 1,5 0,05 0,46 3,26 10 6
E9 0,17 0,81 CU PR E 0,69 1,18 1,5 1,5 0,05 0,46 3,26 10 6
PC 1800 32
P1 0,15 0,76 CU PR E 0,69 1,10 2,5 2,5 0,015 0,08 2,88 16 6
P2 0,15 0,76 CU PR E 0,69 1,10 2,5 2,5 0,015 0,08 2,88 16 6
Tab 1 8,60 14,45 CU PR E 0,69 20,94 6 6 0,08 1,63 4,43 600 16 6
TE-SS
TE-
2CH
TE-
2CH
Tab 2 7,80 13,11 CU PR E 0,69 19,00 6 6 0,08 1,48 4,28 600 16 6
TE-
2CH
87
TE-
2CH
TE-
Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012
2CH
Tab 3 5,60 9,41 CU PR E 0,69 13,64 6 6 0,085 1,13 3,93 600 16 6
TE-
2SJ
TE-
2SJ
Tableau 14: Résultats du calcul pour les départs issus du TE-ETG 6

88

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


9. Vérification par le logiciel Caneco BT
Caneco BT est un logiciel de calcul pour les installations électriques basse tension.

Il peut être utilisé comme outils de dimensionnement ou comme un outil de vérification.

Il permet à ce titre de déterminer pour chaque circuit les caractéristiques du circuit, de son câble et de
sa protection.

Parmi les informations accessibles, on cite :

• Le courant d’emploi
• La section du câble
• La chute de tension partielle
• La chute de tension totale
• Les courants de court-circuit au niveau du jeu-de-barre
• Le modèle de la protection
• Le calibre de la protection

Nous avons donc procédé à la vérification des calculs que nous avons faits pour notre projet d’hôtel.

On rappelle que nous avons dimensionné :

• L’Armoire Générale Basse Tension (AGBT)


• Le Tableau Général Basse Tension Normal (TGBT)
• Le Tableau Général Basse Tension Normal/ Secours (TGBT N/S)
• Le tableau du 6ème étage alimenté par la source normale (ETG-6-N)

Nous avons donc créé un nouveau projet dans Caneco BT où nous avons inséré l’ensemble de ces
tableaux et procédé à leur dimensionnement.

A l’issus de ce calcul, les résultats obtenus (sections des câbles, courants de court-circuit, chute de
tension, calibre de la protection) ont été comparé avec ceux que nous avons obtenus grâce aux
méthodes manuelles, et il a été constaté que ces deux groupes de résultats sont tout à fait homogènes.

Ainsi, dans tous les départs, les résultats obtenus sont très proches. Ce qui nous mène naturellement à
penser que les méthodes de calculs utilisées sont fiables et sures.

Les résultats du calcul obtenus avec Caneco BT sont en ANNEXE 11.

Nous avons remarqué que ces résultats sont homogènes avec ceux que nous avons trouvés
manuellement.

89

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


10. Dimensionnement du chemin de câble
principal (en provenance du TGBT)
Comme application du chapitre : dimensionnement des chemins de câbles, du « guide technico-
économique des installations électriques BT, adapté aux projets du Maroc », on a choisi de
dimensionner le chemin de câble principal qui provient directement du Tableau Général Basse Tension
de l’Hôtel prototype. Ce chemin de câble englobera l’ensemble des câbles garantissant l’alimentation
des tableaux électriques et des attentes.

10.1. Dimensionnement du CDC principal

Figure 11: Implantation de chemin de câbles principal

Pour le calcul du chemin de câbles principal, on procède tout d’abord au recensement des câbles qui
aboutissent du TGBT, on déduit ensuite la valeur de chacun des diamètres à partir des sections
approximatives des câbles, et on somme ces diamètres. On prend en considération le nombre de
couches qui s’élève à 2 et la réserve de 30% imposés par le cahier de charge.

Le tableau suivant illustre les résultats obtenus.

CÂBLE section câble Diamètre somme nbr de réserve Largeur


(mm²) câble (mm) diamètres couches CDC
extérieurs (mm²)
(mm)
TE-ET6-N 4G25 100 11,29 374,57 2 30% 243,47
TE-ET5-N 5G25 125 12,62
TE-ET4-N 5G25 125 12,62
5G25 125 12,62 90
TE-ET3-N
TE-ET2-N 5G25 125 12,62
TE-ET1-N 5G16 80 10,10

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


TE-RDC-N 5G16 80 10,10
TE-TER 5G16 80 10,10
TE-C&RS 5G6 30 6,18
TE-MEZ.N 5G16 80 10,10
TE-SS1-N 5G6 30 6,18
TE-CUI2 4G50 200 15,96
TE-CUI1 4G50 200 15,96
TE-SPA 5G6 30 6,18
TE-SS2-N 5G6 30 6,18
TE-RP 5G6 30 6,18
TGBT N/S 4G70 280 18,89
ATT-BUANDERIE 3*(1*240) 3*(1*240) 52,46
ATT-PL-SG 5G4 20 5,05
ATT-PL-SH 5*4 20 5,05
ATT-PL-chaufferie+PAC 5G25 125 12,62
ATT-pompe à chaleur1 4G70 280 18,89
ATT-pompe à chaleur2 4G70 280 18,89
ATT-PL-SPA 4G50 200 15,96
ATT-PL-PAC 5G35 175 14,93
ATT-PL-PE 5G6 30 6,18
ATT-ASC-monte charge2 5G6 30 6,18
ATT-ASC-client2 5G6 30 6,18
compensation 3*3*(1*70) 3*3*(1*70) 28,33
Tableau 15: Calcul du Chemin de Câbles principal

10.2. Caractéristiques du Chemin de câble principal

Comme la largeur calculée du chemin de câble (CDC) principal s’élève à 243,47mm et le diamètre
maximal de câbles à 28,33 mm avec 2 couches, et en consultant le catalogue général d’INGELEC, on
a opté pour un CDC dont les dimensions sont :

Largeur: 365mm
Hauteur : 63mm

De type métallique, les chemins de câbles dissimulés dans le faux plafond, faux-plancher et les gaines
électriques seront galvanisés à chaud, perforés et capotés.

91

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


11. Conception du système de protection
contre la foudre
Cette partie est consacrée au dimensionnement du système de protection contre la foudre de l’Hôtel
prototype.
Le système de protection contre la foudre comporte

• une protection primaire contre les effets directs de la foudre


• une protection secondaire contre les effets indirects de la foudre

11.1. La protection primaire

La protection primaire englobe : le dispositif de capture, les conducteurs de descente et les prises de
terre en patte d’oie.

Nous allons donc dimensionner le dispositif de capture qui est le paratonnerre.

Le bâtiment de notre hôtel possède les dimensions suivantes :

• Longueur : 54 m
• Largeur : 33 m

Le paratonnerre doit donc pouvoir couvrir une surface de 1782 m². Ceci veut dire que le paratonnerre
doit avoir une surface de protection supérieure ou égale à 28 m.

𝑆
𝑅 = � = 28 𝑚
𝜋

Mais comme, pour des considérations pratiques, le paratonnerre se trouve rarement au centre de la
surface à protéger, il faut donc prévoir une distance supplémentaire à ajouter au rayon de protection.

Pour le cas de notre hôtel, nous estimons cette distance égale à 10 mètres.

Ainsi, le paratonnerre doit avoir un rayon de protection supérieur ou égal à 38 m.

Pour le type, notre choix se porte sur un paratonnerre de type PDA (Paratonnerre à Dispositif
d’amorçage).

On prévoit également que notre paratonnerre sera installé à 3 mètres au-dessus de la surface à
protéger.

Sur la base de ces données et en consultant le catalogue d’un constructeur reconnu de paratonnerre
(Hélita), nous avons trouvé 4 modèles qui répondent bien à nos critères :
92
• Le pulsar 30 avec un niveau de protection égale à 1
• Le pulsar 45 avec un niveau de protection égale à 2
• Le pulsar 45 avec un niveau de protection égale à 3
• Le pulsar 60 avec un niveau de protection égale à 4

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Modèle Avance à l’amorçage (μs) Niveau de protection Rayon de protection (m)
Hélita pulsar 60 60 1 48
Hélita pulsar 45 45 2 42
Hélita pulsar 45 45 3 48
Hélita pulsar 30 30 4 42
Tableau 16: Choix du paratonnerre

Ces modèles se différencient par leur avance à l’amorçage, leur niveau de protection et par leur rayon
de protection.

D’ailleurs, l’étude faite par le bureau d’étude les a menée à choisir le modèle Hélita pulsar 60.

11.2. La protection secondaire

Le projet de l’hôtel compte un seul bâtiment. Donc, un seul parafoudre sera installé en tête
d’installation, au niveau du TGBT.

Comme nous avons prévu l’installation d’un paratonnerre, selon la norme le parafoudre en tête
d’installation doit être de type1et doit avoir les caractéristiques suivantes :

• Courant nominal de décharge 𝐼𝑛 = 5 𝑘𝐴


• Le niveau de protection 𝑈𝑝 < 2,5 𝑘𝑉

On procède ensuite à l’évaluation du risque lié au site et aux récepteurs à protéger.

11.2.1. Le risque lié au site :

Nous savons que l’hôtel se situe dans la région de sidi Mâarouf à Casablanca.

On applique la formule :

𝐸 = 𝑁𝑔(1 + 𝐵𝑇 + 𝐻𝑇 + 𝑑)

Ng représente la densité de foudroiement. Elle est nulle dans la région de Casablanca (voir carte en
annexe).

Par conséquent :

𝐸=0

11.2.2. Le risque lié aux récepteurs à protéger :

On sait que dans le cas de notre hôtel, le matériel est moyennement sensible aux surtensions, le cout de
ce matériel est moyennent élevé et l’incidence de l’indisponibilité de ce matériel est élevée.

On appliquant la formule décrite dans le guide, on trouve donc :

𝑅 =2+2+3=7 93
En se rapportant au tableau d’évaluation du courant maximal de décharge Imax dans le guide, on
trouve que le courant maximal de décharge Imax est de l’ordre de 15 kA.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Il faut donc prévoir l’installation d’un parafoudre au niveau du TGBT avec les caractéristiques
suivantes :

• Type : 1
• Tension maximale de service Uc : 450 V
• Niveau de protection Up : Inférieure à 2,5 kV
• Courant nominal de décharge In : 5 kA
• Courant maximal de décharge Imax : 15 kA

Et prévoir également l’installation d’un disjoncteur de déconnexion avec les caractéristiques


suivantes :

• Courant maximal de décharge Imax : 15 kA


• Calibre : 80 A
• Courbe : Boitier moulé

94

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


12. Calcul de la compensation
Dans le cas de notre projet, il faut non seulement compenser l’ensemble de l’installation mais
également le transformateur

12.1. La compensation du transformateur

Le transformateur choisi est un transformateur de type immergé de puissance assignée égale à 800
kVA.

Puissance assignée (kVA) Courant à vide I0 (%) Tension de court-circuit Ucc


(%)
100 2,5 4
160 2,3 4
250 2,1 4
315 2 4
400 1,9 4
500 1,9 4
630 1,8 4
800 2,5 6
1000 2,4 6
1250 2,2 6
1600 2 6
2000 1,9 6

Il a donc un courant à vide I0 égale à : 𝐼0 = 2,5%

Et une tension de court-circuit Ucc égale à : 𝑈𝑐𝑐 = 6%

En utilisant la méthode de calcul, on trouve que la puissance à compenser à vide est égale à :

2,5 × 800
𝑄𝑜 = = 20 𝑘𝑉𝐴𝑅
100
Et la puissance à compenser en charge est égale à :

6 × (0,75)² × 800
𝑄𝑡 = = 27 𝑘𝑉𝐴𝑅
100
On a considéré que le transformateur fonctionne à 75% de puissance.

La puissance la compensation doit être égale à :

𝑸𝒄 = 𝟐𝟎 + 𝟐𝟕 = 𝟒𝟕 𝒌𝑽𝑨𝑹

Le calcul fait avec l’application interactive a donné le même résultat (voir ci-dessous). 95

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Figure 12: Calcul de la compensation du transformateur par l'application EXCEL

Ainsi, les batteries de compensation à installer doivent avoir une puissance 50 kVAR (valeur
normalisée).

Le bureau d’étude a également dimensionné des batteries de compensation de 50 kVAR.

12.2. La compensation de l’ensemble de l’installation

Ce calcul peut être fait avec deux méthodes.

12.2.1. La méthode générale


Cette méthode repose sur un bilan de puissance de l’énergie réactive.

On recense les consommateurs d’énergie réactive et on calcul leur consommation.

Le tableau ci-dessous donne les résultats du calcul.

La première colonne représente la puissance active foisonnée de chaque consommateur. La deuxième


et la troisième colonne représentent respectivement la consommation d’énergie réactive de chaque
consommateur pour un cos φ = 0,75 et un cos φ= 0,93.

Désignation P active foisonnée Q actuel (kvar) Q désiré (kvar)


(kw)
Attentes climatisation 73,15 64,46 28,86
Attentes plomberie 127,2 112,10 50,19
Pompes à chaleur 112 98,70 44,19
Caisson désenfumage 26,8 23,61 10,57
96
Surpresseur 24,5 21,59 9,66
Pompe de relevage 3 2,64 1,18
Attentes ascenseurs 11,2 9,87 4,41
Attentes Monte- 9,8 8,63 3,86

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


charge
Chambre froide 16 14,10 6,31
Buanderie 30 26,44 11,83
Total 382,19 171,12
Tableau 17: Bilan de puissance réactive

Finalement, la puissance des batteries de condensateurs à installer est donc égale à :

𝑄𝑐 = 𝑄𝑎 − 𝑄𝑑 = 𝟐𝟏𝟏 𝒌𝒗𝒂𝒓

12.2.2. La méthode simplifiée

On considère que le cos phi de l’installation est égale à 0,8 avant compensation et que souhaite le
relever à 0,93. On applique donc la formule :

𝑄𝑐 = 0,355 × 𝑃

Pour notre projet P=600 kW, donc :

𝑄𝑐 = 0,355 × 600 = 213𝑘𝑣𝑎𝑟

La puissance de la batterie de condensateurs à installer est donc égale 213 kvar.

Le calcul avec l’application interactive a donné le même résultat que les 2 méthodes
précédentes.

Figure 13: Calcul de la compensation des charges par l'application EXCEL

La puissance des de compensation doit être égale à 250 kVAR.


97
Dans son étude, le bureau a également dimensionné des batteries de compensation de 250 kVAR.

Remarque :

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


On remarque que les résultats obtenus sont homogènes et proches du résultat obtenu par le
bureau d’étude. Ce qui nous mène à dire que ces méthodes de calcul sont fiables.

98

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


13. Conception du système de transport
vertical
Dans ce chapitre, nous allons appliquer la méthode proposée dans le guide pour la conception d’un
système de transport vertical, sur l’hôtel prototype.

L’objectif est de déterminer le nombre d’ascenseurs nécessaires à cet hôtel, leur vitesse et leur taille.

13.1. La méthode de calcul manuel

C’est donc un bâtiment à usage “Hôtel” de 9 niveaux (Rez-de-chaussée + 6 Etages + 2 sous-sols).

Le 2ème sous-sol étant peu sollicité et par soucis de simplification, nous allons considérer que le
bâtiment compte 8 niveaux (R+7).

13.1.1. Calcul de la taille de la cabine

Cet hôtel est capable de recevoir jusqu’à 700 personnes.

On suppose qu’il se remplit à 90%.

700 × 0.9 = 630 𝑝𝑒𝑟𝑠𝑜𝑛𝑛𝑒𝑠

Comme c’est un hôtel 4*, on choisit un intervalle de 35 s et HC5 = 10%.

630 × 0.1 = 63 𝑝𝑒𝑟𝑠𝑜𝑛𝑛𝑒𝑠

Le système doit pouvoir transporter 63 personnes pendant 5 min avec un intervalle de 35 s.

Le nombre de course en 5 minutes:

5 × 60
= 8,5
35

Le nombre de personnes par course:

63
= 7,4
8,5

On supposant que la cabine ne se remplit qu’à 80%:

7,4
= 9,2
0,8

Ceci implique que la taille de la cabine doit être de 10 personnes.

13.1.2. Calcul de la vitesse 99


Le bâtiment comprend 7 niveaux, ceci implique que la longueur du trajet est:

7 × 3,5 = 24,5 𝑚é𝑡𝑟𝑒𝑠

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Le temps de trajet recommandé est : 20 secondes

La vitesse nominale est donc : 1.2 𝑚/𝑠

Etant donné que les vitesses sont standardisées chez les constructeurs, on choisit donc la vitesse
standardisée juste supérieure, qui est égale à 1,6 m/s.

13.1.3. Calcul du nombre d’ascenseurs nécessaires

On commence par calculer du temps de rotation (TR) avec la méthode définie dans le guide:

𝑇𝑅 = 2 × 𝐻 × 𝑡𝑣 + (𝑆 + 1)𝑡𝑠 + 2 × 𝑃 × 𝑡𝑝

Avec:

• H: Représente le niveau moyen le plus haut qui fait appel à l’appareil:


6
𝑖 7,4
𝐻 = 7 − � � � = 6,5
7
𝑖=1
• tv : Temps de traversée d’un seul étage (s) :

3,5
𝑡𝑣 = = 2.91
1.2

• S : Nombre moyen d’arrêts :

1 7,4
𝑆 = 7 × �1 − �1 − � � = 4,76
7
• Temps perdu à chaque arrêt (s):
𝑡𝑠 = 7 𝑠
• Nombre moyen de personnes transportées :
𝑃 = 7,4
• Temps de transfert des passagers :
𝑡𝑝 = 1,2 𝑠

Tout ceci implique:


𝑇𝑅 = 2 × 6,5 × 2,91 + (4,76 + 1)7 + 2 × 0,74 × 1,2 = 80

Le respect de la valeur de l’intervalle (35 s) implique un choix de 2.28 appareils.

Il faut donc prévoir 3 appareils dans cet Hôtel.

13.2. Simulation par outil informatique

Nous avons également réalisé une simulation à l’aide d’un outil informatique développé par un
constructeur.
100
Il s’agit de « KONE » qui a mis en ligne un simulateur permettant de concevoir un système de
transport vertical pour différents types de bâtiment.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Ainsi ce simulateur se présente sous une interface très simple où il suffit d’entrer les informations
relatives au bâtiment (le type, l’usage, nombre de niveaux et le nombre de personnes) pour avoir en
retour le nombre d’ascenseurs requis, leur vitesse et leur taille.

Les utilisateurs avertis ont également la possibilité de modifier les paramètres de calcul.

Nous avons donc réalisé deux simulations.

Dans la première simulation, nous avons gardé les paramètres proposés par « KONE ».

Ces paramètres sont :

• HC5=12%
• L’intervalle = 30 s
• Le temps de transit = 25 s

Figure 14: Simulation KONE 1

Les résultats obtenus sont :

• La vitesse nominale est estimée à 1 m/s. Elle est donc égale à 1,6 m/s. 101
• La taille de la cabine est estimée à 10,5. Elle est donc égale à 10.
• Le nombre d’ascenseurs requis est égal à 4. Mais cette valeur semble surévaluée car le nombre
d’ascenseurs requis sur la base de l’intervalle est 3,02. Donc 3 ascenseurs sont suffisants.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Dans la deuxième simulation, nous avons modifié les paramètres de calcul et inséré les paramètres
utilisés dans la méthode de calcul manuel à savoir :

• HC5 = 10%
• L’intervalle = 35 s
• Le temps de transit = 20 s

Figure 15: Simulation KONE 2

Dans cette nouvelle simulation, nous avons trouvé que :

• La vitesse nominale est estimée à 1,2 m/s. Elle est donc égale à 1,6 m/s.
• La taille de la cabine est estimée à 10,21. Elle est donc égale à 10 personnes.
• Le nombre d’ascenseurs requis est égale 3.

Conclusion

Les résultats trouvés à l’aide de la méthode manuelle concordent parfaitement avec ceux trouvés à
l’aide du simulateur.

102

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


14. Etude de l’éclairage
L’éclairage représente une phase très importante dans chaque projet.

Dans ce chapitre, nous avons voulu montrer comment se réalise en pratique un projet d’éclairage en
faisant une application directe sur l’un des niveaux de notre hôtel, et en utilisant un logiciel dédié tel
que « Dialux ».

Le niveau choisi pour ce projet d’éclairage est le niveau principal de notre bâtiment, c'est-à-dire le rez-
de-chaussée.

Ce niveau contient :

• L’accès principal
• L’accueil
• Un salon
• Un coin internet
• Des bureaux
• Un restaurant
• Des wc
• 6 suites Duplex
• Des couloirs

Dans ce genre de projet, nous avons l’intervention du décorateur qui impose le modèle de luminaire à
installer dans chaque local. Dans le cas de notre projet, le décorateur a opté pour la
marque « Luciferos ».

En raison de l’absence de cette marque dans les catalogues de Dialux, nous avons choisi d’installer des
luminaires de la marque « Philips ».

Nous avons des valeurs minimales d’éclairement à respecter en fonction du type de local.

Type Local Eclairement (Lux)

Salons, salles de réunions 400


Hall, foyer, couloirs salles de réunions, bar (comptoir), restaurant 200
(table)
Couloirs chambres, circulations publiques (1,2 m du sol) 200
Circulations de service, terrasse restaurant, escaliers (1,2 m du sol) 150
Cuisine et offices (plan de travail) 100
Bureaux (bureau) 500
Locaux de service (1,2 m du sol) 400
Locaux techniques, réserves, vestiaires, sanitaires 200
Tableau 18: Cahier de charge du niveau d'éclairement
103
Durant notre travail de calcul, nous avons également respecté certaines hypothèses de calcul telles
que :

• Le facteur de dépréciation est égal à 1,25

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


• Les coefficients de réflexion sont égaux à 5.3.1 pour les locaux techniques et 7.5.1 pour les
autres locaux.

Dans Dialux, nous avons commencé par importer le plan « AutoCad » pour garder la géométrie et les
dimensions de l’ouvrage.

Ensuite, nous avons configuré chaque pièce séparément.

Et vers la fin, après le choix et l’implantation des luminaires, on vérifie si le niveau d’éclairement
requis est atteint.

Le bureau

Plusieurs bureaux se trouvent au niveau du Rez-de-chaussée, nous avons choisi l’un d’entre eux dont
les dimensions sont :

• 3,3 m de longueur
• 3,8 m de largeur
• 2,8 m de hauteur

Figure 16: Plan d'un bureau au RDC

Après insertion des differents décors de la pièce et de deux luminaires de 4x24w, nous avons obtenu le
niveau d’éclairement requis qui est de 500 lux.

Les résultats donnés par Dialux sont en ANNEXE 14 104

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Figure 17: Aperçu du bureau en 3D

Le salon et le coin internet

L’hôtel compte un salon dont les dimensions sont :

• 14,3 mètres de longueur


• 8 mètres de largeur

105
Figure 18: implantation des luminaires du salon

A défaut d’avoir dans le catalogue des luminaires de 4x50 w et 3x50w de type halogène, nous avons
installé des luminaires de 1x50 w de type halogène également.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Le résultat de calcul montre que nous avons un éclairement de près de 400 lux au milieu du salon.

Figure 19: Eclairement du Salon (Dialux)

On remarque également que l’éclairement n’est pas uniforme ce qui est tout à fait normal car
l’éclairage est un éclairage décoratif.

Les résultats donnés par Dialux sont en ANNEXE 15

Figure 20: Aperçu du salon en 3D

106
Le coin internet

Le coin internet a pour but d’offrir une connexion internet aux clients de l’hôtel. Il compte près de 6
postes.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Ses dimensions sont :

• 3,4 mètres de longueur


• 3,7 mètres de largeur

Figure 21: Plan du coin d'internet au RDC

Après installations de 4 luminaires de type halogène et de puissance de 50 w unitaire, nous avons


atteint un niveau d’éclairement de 200 lux ce qui est conforme aux recommandations.

Les résultats donnés par Dialux sont en ANNEXE 15

107

Figure 22: Aperçu du coin d'internet en 3D

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Le restaurant

Le restaurant a les dimensions suivantes :

• 30 mètres de longueur
• 10 mètres de largeur

Figure 23: Plan du restaurant au RDC

Dans le restaurant, le décorateur prévoit l’installation de plusieurs types de luminaires avec des
puissances différentes. Mais par soucis de simplicité, nous avons installé des luminaires de type
halogène de 50 w unitaire, dans une disposition champ.

Après l’installation de 131 luminaires, nous avons atteint un éclairement moyen de 200 lux. Ce qui est
conforme au cahier des charges.

108
Figure 24: Niveau d'éclairement du restaurant par DIALUX

Voici un aperçu de la pièce après installation des luminaires.

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Figure 25: Aperçu du restaurant en 3D

Les résultats donnés par Dialux sont en ANNEXE 16.

109

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Conclusion
Dans cette partie du rapport, nous avons montré que grâce uniquement au guide il a été possible de
faire toute l’étude de conception de l’installation électrique de l’hôtel prototype. De plus, l’étude que
nous avons réalisée est très similaire au dossier de consultation des entreprises (DCE) qu’a réalisé le
bureau d’étude pour ce projet d’hôtel. Cette comparaison a permis de montrer que le guide est un outil
complet dont les méthodes sont fiables, sures et pratiques.

110

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Conclusion générale
Le développement de ce projet de fin d’études, proposé par le bureau d’études OGER
INTERNATIONAL MAROC a conduit à la réalisation d’un guide technico-économique des
installations électriques BT adapté aux projets du Maroc, et d’applications interactives pour le
calcul de la compensation à vide et en charge, la vérification de la chute de tension en
monophasé et en triphasé et le calcul du courant de court-circuit. C’est la réponse à un besoin
de capitalisation de l’information et de l’expérience, pour les projets de conception des
installations électriques BT.

Le guide réalisé permet de concevoir une installation électrique basse tension de façon
manuelle, sans avoir recours aux outils informatiques de conception. Son application sur
l’hôtel prototype a permis de constater que c’est un guide complet et que ses méthodes de
calcul sont pratiques, fiables et sures.

Faciles à manipuler, les applications développées (annexes du guide) forment un outil de


calcul rapide et offrent la possibilité de faire les vérifications nécessaires pour la
compensation, la chute de tension ou le calcul des courants de court-circuit.

Finalement, notre projet de fin d’études représente la mise en pratique de l’ensemble des
connaissances acquises durant notre cursus. Il marque pour nous, non seulement, la fin d’un
parcours académique riche et stimulant mais aussi le début d’une carrière professionnelle
honorable.

111

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Bibliographie
NF C 15 100
Guide de la distribution électrique basse tension et HTA 2009 (Schneider Electric)
Schneider Electric- Guide de l’installation électrique 2010
ELEVATOR TRAFFIC SIMULATION PROCEDURE- KONE
Info-Tech/ les informations technique PROMOTELEC
IMACAB- Tarif global net du 09/02/2011-CLIENTS DIVERS
Parafoudres-Caractéristiques de fonctionnement et installation- LEGRAND
Guide de conception des réseaux électriques industriels- Schneider-Electric.
Catalogue général –SOCOMEC
Cahier technique U=RI- SOCOMEC
Guide de mise en œuvre- Schneider Electric
UTE C 15-105
Catalogue STAR CABLE BIMETALS (câbles Aluminium Cuivré)
NF C 17 100 protection contre la foudre- installation de paratonnerres
Fiches MEMO-calcul pour la conception des équipements électriques
Technical and Economic Considerations of Aluminum Conductors Yanniello, Pollak, and
Rook
UTE 15 401 GUIDE PRATIQUE-Groupes électrogènes
GROUPE ELECTROGENE-manuel technique d’installation, de mise en service de conduite
et d’entretien.
Guides pratiques SEQUELEC-poste en immeubles
Fiches techniques-PRISME
Aluminum in Low-Voltage Distribution Equipment GE Publication GER - 2574

112

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Webographie
www.sitesecurite.com
www.sitelec.org/cours/abati/foudre.htm
www.infmrese.cict.fr/liste/doclidie/calcul_des_impedances_de_I.doc
www.marocmeteo.ma
www.vosdroits.service-public.fr/F2868.xhtml (calcul de la SHON d’un bâtiment)
www.xpair.com (Performance de l’éclairage artificiel dans les bâtiments tertiaires)
www.volta-electricite.info
www.scribd.com (Types de canalisations)
www.energie-plus.com
www.elektrisola.com
www.ingelec.ma
www.wikipedia.org
www.leguide.com

113

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


114

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


Liste des annexes

• ANNEXE 1 : Schéma unifilaire MT/BT


• ANNEXE 2 : Synoptique générale
• ANNEXE 3: Synoptique générale NS
• ANNEXE 4 : Synoptique tableau RDC
• ANNEXE 5 : Synoptique tableau étages 1 à 3
• ANNEXE 6 : Synoptique tableau étage 4
• ANNEXE 7 : Synoptique tableau étage 5
• ANNEXE 8 : Synoptique tableau étage 6
• ANNEXE 9 : TGBT NS
• ANNEXE 10 : Tableau étage 6
• ANNEXE 11 : Résultats par CANECO
• ANNEXE 12 : Plan d’implantation éclairage étage 6
• ANNEXE 13 : Plan d’implantation CDC étage 6
• ANNEXE 14 : Résultat par DIALUX pour le bureau
• ANNEXE 15 : Résultat par DIALUX pour le salon et coin internet
• ANNEXE 16 : Résultat par DIALUX pour le restaurant

115

Mémoire du projet de fin d’études | 2011/2012


ANNEXE 1
ANNEXE 2
ANNEXE 3
ANNEXE 4
ANNEXE 5
ANNEXE 6
ANNEXE 7
ANNEXE 8
ANNEXE 9

TGBT N/S

Circuit Conducteur chute de tension (%) Protection


Désignation P (Kw) Ib(A) Type Ame Isolant Mode de pose F Ib' Section Section Longueur (Km) dU circuit dU Totale ICC tri (A) Compact NS 100
minimale (mm²) adéquate (mm²) Calibre PdC

ATT ASC CLIENT 1 6 10,0820003 CR1 CU Elastomère  E 0,53 19,022642 1,5 6 0,118 1,68036802 4,06036802 0,85 25 36
Terasse ATT AC 4,4 7,39346686 CR1 CU Elastomère  E 0,53 13,9499375 1,5 6 0,15 1,56644477 3,94644477 0,85 25 36
ATT AC 2,2 3,69673343 CR1 CU Elastomère  E 0,53 6,97496874 1,5 6 0,15 0,78322238 3,16322238 0,85 25 36

TE ETG6 S 1 1,68033338 U1000R2V CU PR E 0,55 3,0551516 1,5 6 0,105 0,24920712 2,62920712 0,85 25 36
Etage 6
ATT ASC Monte charge 1 6 10,0820003 CR1 CU Elastomère  E 0,53 19,022642 2,5 6 0,106 1,50948314 3,88948314 0,85 25 36

Etage 5 TE ETG5 S 1 1,68033338 U1000R2V CU PR E 0,55 3,0551516 1,5 6 0,097 0,23021991 2,61021991 0,85 25 36

Etage 4 TE ETG4 S 1 1,68033338 U1000R2V CU PR E 0,55 3,0551516 1,5 6 0,089 0,2112327 2,5912327 0,85 25 36

Etage 3 TE ETG3 S 1 1,68033338 U1000R2V CU PR E 0,55 3,0551516 1,5 6 0,081 0,19224549 2,57224549 0,85 25 36

Etage 2 TE ETG2 S 1 1,68033338 U1000R2V CU PR E 0,55 3,0551516 1,5 6 0,073 0,17325828 2,55325828 1 25 36

Etage 1 TE ETG1 S 1 1,68033338 U1000R2V CU PR E 0,55 3,0551516 1,5 6 0,065 0,15427108 2,53427108 1,1 25 36

Mezzanine TE MEZ S 4 6,72133351 U1000R2V CU PR E 0,55 12,2206064 1,5 6 0,057 0,54113547 2,92113547 1,15 25 36

TE REST 13,6 22,8525339 U1000R2V CU PR E 0,55 41,5500617 4 6 0,067 2,16264314 4,54264314 1,1 25 36
TE EXT 14 23,5246673 U1000R2V CU PR E 0,55 42,7721224 4 6 0,049 1,6281532 4,0081532 1,35 25 36
RDC
TE RDC S 1,5 2,52050007 U1000R2V CU PR E 0,55 4,58272739 1,5 6 0,049 0,17444499 2,55444499 1,35 25 36
ATT SSI 1,3 2,18443339 CR1 CU Elastomère  E 0,53 4,12157244 1,5 6 0,052 0,16044192 2,54044192 1,4 25 36

TE SM 19,4 32,5984675 U1000R2V CU PR E 0,55 59,269941 10 10 0,076 2,11709267 4,49709267 1,55 40 36
TE SS1 S 11 18,4836672 U1000R2V CU PR E 0,55 33,6066676 4 6 0,041 1,07040392 3,45040392 1,55 25 36
SS1 TE CUI S 9,6 16,1312004 U1000R2V CU PR E 0,55 29,3294553 2,5 6 0,061 1,38986372 3,76986372 1,1 25 36
ATT AC 2,2 3,69673343 CR1 CU Elastomère  E 0,53 6,97496874 1,5 6 0,086 0,4490475 2,8290475 0,85 25 36
ATT AC 12 20,1640005 U1000R2V CU PR E 0,55 36,6618192 4 6 0,086 2,44935 4,82935 0,85 25 36

TE PARKING 3 5,04100013 U1000R2V CU PR E 0,55 9,16545479 1,5 6 0,05 0,35601017 2,73601017 1,35 25 36
TE SS2 S 1 1,68033338 U1000R2V CU PR E 0,55 3,0551516 1,5 6 0,032 0,07594884 2,45594884 1,9 25 36
TE OND 6,4 10,7541336 CR1 CU Elastomère  E 0,53 20,2908182 2,5 6 0,015 0,22784651 2,60784651 3,5 25 36
SS2 ATT AC 6 10,0820003 CR1 CU Elastomère  E 0,53 19,022642 2,5 6 0,06 0,85442442 3,23442442 1,1 25 36
ATT SURPRESSEUR EP 15 25,2050007 CR1 CU Elastomère  E 0,53 47,556605 10 10 0,028 0,60307849 2,98307849 3,2 32 36
ATT SURPRESSEUR IC 20 33,6066676 CR1 CU Elastomère  E 0,53 63,4088067 16 16 0,028 0,50879215 2,88879215 4,5 40 36
ATT pompe de relevage 3 5,04100013 CR1 CU Elastomère  E 0,53 9,51132101 1,5 6 0,028 0,1993657 2,5793657 2,1 25 36
ANNEXE 10

Etage N°6

Circuit Conducteur chute de tension (%) Protection


Désignation P (Kw) Ib(A) Ame Isolant Mode de pose F Ib' Section Section Longueur (Km) dU circuit dU Totale ICC tri (A) Calibre (A) PdC (kA)
minimale (mm²) adéquate (mm²)

Eclairage 1800 25
E1 0,732 3,45935728 CU PR E 0,69 5,01356127 1,5 1,5 0,017 0,70570888 4,35570888 10 6
E2 0,4 1,89035917 CU PR E 0,69 2,73965097 1,5 1,5 0,017 0,36162341 4,01162341 10 6
E3 0,018 0,08506616 CU PR E 0,69 0,12328429 1,5 1,5 0,031 0,02967439 3,67967439 10 6
E4 0,094 0,4442344 CU PR E 0,69 0,64381798 1,5 1,5 0,03 0,14996735 3,79996735 10 6
E5 0,156 0,73724008 CU PR E 0,69 1,06846388 1,5 1,5 0,04 0,33184266 3,98184266 10 6
E6 0,036 0,17013233 CU PR E 0,69 0,24656859 1,5 1,5 0,041 0,07849355 3,72849355 10 6
E7 0,36 1,70132325 CU PR E 0,69 2,46568587 1,5 1,5 0,05 0,95723843 4,60723843 10 6
E8 0,172 0,81285444 CU PR E 0,69 1,17804992 1,5 1,5 0,05 0,45734725 4,10734725 10 6
E9 0,172 0,81285444 CU PR E 0,69 1,17804992 1,5 1,5 0,05 0,45734725 4,10734725 10 6
PC 1800 32
P1 0,15 0,75834176 CU PR E 0,69 1,09904603 2,5 2,5 0,015 0,07696312 3,72696312 16 6
P2 0,15 0,75834176 CU PR E 0,69 1,09904603 2,5 2,5 0,015 0,07696312 3,72696312 16 6
Tab 1 8,6 14,4508671 CU PR E 0,69 20,9432856 6 6 0,08 1,6329 5,2829 600 16 6
TE‐SS
TE‐2CH
TE‐2CH
Tab 2 7,8 13,1066003 CU PR E 0,69 18,995073 6 6 0,08 1,48100233 5,13100233 600 16 6
TE‐2CH
TE‐2CH
TE‐2CH
Tab 3 5,6 9,40986692 CU PR E 0,69 13,6374883 6 6 0,085 1,12973895 4,77973895 600 16 6
TE‐2SJ
TE‐2SJ
CLIENT

Hotel 4*- A Casablanca Société


Responsable
Adresse

Code Postal
Ville
Tél
Fax

ETUDE

Société
Responsable
ANNEXE 11
Adresse

Code Postal
Ville

Tél
Fax

Indice Date Objet Dessiné Vérifié Approuvé

LOGO
Entreprise
Avancement Non défini
Indice : A Date : 0 Poste :

Avis Technique 0

AFFAIRE: 0 Folio
A 21/09/2011 1
PLAN: 118

©ALPI Caneco 5.31 OGER


Révision A
AGBT
RESEAU
Rég.de N TN 3P3D
1250 A
Tension 400 V

DISTRIBUTION
Amont SOURCE

Repère AGBT

Désignation TN
400 V

I installée 1154,73 A
I Totale 1154,70 A
Ik3 max 18315 A
Ik1 max 17457 A
Normal Secours
dU max
TAB

0,21 %

Repère SOURCE AGBTTD001

VERS TABLEAU
TGBT
Désignation
CIRCUIT

Nb Consommation 1 800KVA 1 800KVA


Alimentation Normal Normal
JdB Amont
Type U1000R2V U1000R2V
Longueur Ame 10 m Cu 66 m Cu
L.Max prot. 66 m (CI)
dU Circuit dU Totale 0% 0,21 % 1,46 % 1,67 %
LIAISON

Câble 3X3X(1X240) 4X3X(1X185)


Neutre
Séparé
PE/PEN 3X(1X240) 4X(1X185)
NS1250N
Protection
Micrologic 2.0
PROT.

Calibre Ir Diff. 1250 A


IrTh/IN IrMg/IN 1155,00 10356,0
Affectation des phases 123 123

LOGO
Avis Technique 15L-601
Folio
A AFFAIRE:
Entreprise Unif.Chantier 10 circuits AGBT
Ind. MODIFICATIONS
PLAN:
5
118
Date : 21/09/2011 Norme : C1510002

©ALPI Caneco 5.31 OGER


Révision A A A A A A A A A A
TGBT TGBT
RESEAU
Rég.de N TN C 4P4D C 4P4D C 4P4D C 4P4D
3P3D 4P4D 3P3D 3P3D 4P4D
400 A 16 A 16 A 80 A 160 A 160 A 125 A 16 A 16 A
Tension 400 V
3P
1600 A
DISTRIBUTION
Amont AGBTTD001

Repère TGBT

Désignation TN
400 V

I installée 1154,70 A
I Totale 1728,84 A
Ik3 max 15456 A
Ik1 max 12876 A
Normal Secours
dU max 1,67 %

Repère AGBTTD001 TGBTDIV011 TGBTDIV001 TGBTDIV002 TGBTDIV003 TGBTDIV004 TGBTDIV008 TGBTDIV005 TGBTDIV006 TGBTDIV007

ATT-Buanderie ATT-PL-SH ATT-PL-SG ATT-PL-CHAU ATT-CLIM-PC1 ATT-CLIM-PC2 ATT-PL-SPA ATT-ASC-MC2 ATT-ASC-CL2

Désignation
CIRCUIT

Nb Consommation 1 800KVA 1 235.8KW 1 2KW 1 2KW 1 45KW 1 80KW 1 80KW 1 60KW 1 6KW 1 6KW
Alimentation Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal
JdB Amont
Type U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V CR1/PVC CR1/PVC
Longueur Ame 66 m Cu 60 m Cu 26 m Cu 26 m Cu 20 m Cu 20 m Cu 20 m Cu 85 m Cu 74 m Cu 118 m Cu
L.Max prot. 66 m (CI) 124 m (CI) 121 m (CI) 121 m (CI) 95 m (CI) 201 m (CI) 201 m (CI) 121 m (CI) 193 m (CI) 193 m (CI)
dU Circuit dU Totale 1,46 % 1,67 % 1,29 % 2,96 % 0,19 % 1,86 % 0,19 % 1,86 % 0,56 % 2,23 % 0,4 % 2,07 % 0,4 % 2,07 % 1,7 % 3,37 % 1,04 % 2,71 % 1,66 % 3,33 %
LIAISON

Câble 4X3X(1X185) 3X(1X240) 5G4 5G4 5G25 4G70 4G70 4X50+G35 5G6 5G6
Neutre
Séparé
PE/PEN 4X(1X185) 1X240
INS1600 NS400N C60L C60L NS125E NR160F NR160F NS125E C60L C60L
Protection
STR23SE TM80D TM160D TM160D TM125D
PROT.

Calibre Ir Diff. 1600 A 400 A 16 A 16 A 80 A 160 A 160 A 125 A 16 A 16 A


IrTh/IN IrMg/IN 0,0 396,00 3960,0 160,0 160,0 76,00 1000,0 145,00 1250,0 145,00 1250,0 109,00 1250,0 160,0 160,0
Affectation des phases 123 123 123 123 123 123 123 123 123 123

LOGO
Avis Technique 15L-601
Folio
A AFFAIRE:
Entreprise Unif.Chantier 10 circuits TGBT
Ind. MODIFICATIONS
PLAN:
6
118
Date : 21/09/2011 Norme : C1510002

©ALPI Caneco 5.31 OGER


Révision A A A A A A A A A A
TGBT TGBT
RESEAU
Rég.de N TN C 4P4D C 4P4D C 4P4D C 4P4D C 4P4D
4P4D 4P3D 3P3D 3P3D 4P4D
16 A 100 A 630 A 20 A 20 A 20 A 125 A 125 A 25 A 40 A
Tension 400 V

DISTRIBUTION
Amont AGBTTD001

Repère TGBT

Désignation

I installée 1154,70 A
I Totale 1728,84 A
Ik3 max 15456 A
Ik1 max 12876 A
Normal Secours
dU max

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB
1,67 %

Repère TGBTDIV009 TGBTDIV010 TGBTCOND001 TGBTTD001 TGBTTD002 TGBTTD003 TGBTTD004 TGBTTD005 TGBTTD006 TGBTTD007

ATT-PL-PE ATT-PL-PAC ARMOIRE TE-RP TE-SS2-N TE-SPA TE-CUI-1 TE-CUI-2 TE-SS1-N TE-RDC-N
COMPENSATION
Désignation
CIRCUIT

Nb Consommation 1 5KW 1 45KW 1 250KVAR 1 6KW 1 10.8KW 1 8.5KW 1 61.4KW 1 63.3KW 1 15.6KW 1 19KW
Alimentation Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal
JdB Amont
Type U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V
Longueur Ame 130 m Cu 130 m Cu 15 m Cu 32 m Cu 32 m Cu 61 m Cu 61 m Cu 61 m Cu 41 m Cu 49 m Cu
L.Max prot. 181 m (CI) 167 m (CI) 44 m (CI) 144 m (CI) 144 m (CI) 144 m (CI) 146 m (CI) 146 m (CI) 115 m (CI) 126 m (CI)
dU Circuit dU Totale 1,63 % 3,30 % 2,69 % 4,36 % 0,06 % 1,73 % 0,48 % 2,15 % 0,86 % 2,53 % 1,3 % 2,97 % 1,22 % 2,89 % 1,26 % 2,93 % 1,6 % 3,27 % 0,89 % 2,56 %
LIAISON

Câble 5G6 5G35 3X3X(1X70) 5G6 5G6 5G6 4G50 4G50 5G6 5G16
Neutre 3X(1X70)
Séparé
PE/PEN 1X70
C60L NR100F NS630N C60L C60L C60L NS125E NS125E C60L NS125E
Protection
TM100D STR23SE TM125D TM125D TM40D
PROT.

Calibre Ir Diff. 16 A 100 A 630 A 20 A 20 A 20 A 125 A 125 A 25 A 40 A


IrTh/IN IrMg/IN 160,0 82,00 800,0 542,00 5420,0 200,0 200,0 200,0 104,00 1250,0 107,00 1250,0 250,0 32,00 500,0
Affectation des phases 123 123 123 123 123 123 123 123 123 123

LOGO
Avis Technique 15L-601
Folio
A AFFAIRE:
Entreprise Unif.Chantier 10 circuits TGBT
Ind. MODIFICATIONS
PLAN:
7
118
Date : 21/09/2011 Norme : C1510002

©ALPI Caneco 5.31 OGER


Révision A A A A A A A A A A
TGBT TGBT
RESEAU
Rég.de N TN C 4P4D C 4P4D C 4P4D
4P4D 4P4D 4P4D 4P4D 4P4D 3P3D 3P3D
50 A 16 A 63 A 63 A 63 A 63 A 63 A 63 A 16 A 250 A
Tension 400 V

DISTRIBUTION
Amont AGBTTD001

Repère TGBT

Désignation

I installée 1154,70 A
I Totale 1728,84 A
Ik3 max 15456 A
Ik1 max 12876 A
Normal Secours
dU max
TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB
1,67 %

Repère TGBTTD008 TGBTTD009 TGBTTD010 TGBTTD011 TGBTTD012 TGBTTD013 TGBTTD014 TGBTTD015 TGBTTD016 TGBTTD017

TE-MEZ-N TE-C&RS TE-ET1-N TE-ET2-N TE-ET3-N TE-ET4-N TE-ET5-N TE-ET6-N TE-TER VERS TABLEAU
TGBT N/S
Désignation
CIRCUIT

Nb Consommation 1 30KW 1 6.5KW 1 30.6KW 1 30.6KW 1 30.6KW 1 30.6KW 1 29KW 1 24KW 1 9.6KW 1 136KW
Alimentation Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal
JdB Amont
Type U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V
Longueur Ame 57 m Cu 57 m Cu 65 m Cu 73 m Cu 81 m Cu 89 m Cu 97 m Cu 105 m Cu 115 m Cu 15 m Cu
L.Max prot. 158 m (CI) 302 m (CI) 126 m (CI) 196 m (CI) 196 m (CI) 196 m (CI) 196 m (CI) 196 m (CI) 483 m (CI) 89 m (CI)
dU Circuit dU Totale 1,63 % 3,30 % 0,56 % 2,23 % 1,9 % 3,57 % 1,39 % 3,06 % 1,54 % 3,21 % 1,7 % 3,36 % 1,75 % 3,42 % 1,57 % 3,24 % 1,05 % 2,72 % 0,49 % 2,16 %
LIAISON

Câble 5G16 5G10 5G16 5G25 5G25 5G25 5G25 4G25 5G16 4G70
Neutre
Séparé
PE/PEN
NG125N C60L NS125E NS125E NS125E NS125E NS125E NS125E C60L NR250F
Protection
TM63D TM63D TM63D TM63D TM63D TM63D TM250D
PROT.

Calibre Ir Diff. 50 A 16 A 63 A 63 A 63 A 63 A 63 A 63 A 16 A 250 A


IrTh/IN IrMg/IN 480,0 160,0 51,40 500,0 51,40 500,0 51,40 500,0 51,40 500,0 50,40 500,0 50,40 500,0 160,0 229,00 2500,0
Affectation des phases 123 123 123 123 123 123 123 123 123 123

LOGO
Avis Technique 15L-601
Folio
A AFFAIRE:
Entreprise Unif.Chantier 10 circuits TGBT
Ind. MODIFICATIONS
PLAN:
8
118
Date : 21/09/2011 Norme : C1510002

©ALPI Caneco 5.31 OGER


Révision A A A A A A A A A
TE-ET6-N TE-ET6-N
RESEAU
Rég.de N TN C 4P3D SJB_3
25 A
400 V 30 mA
Tension
C 2P1D C 2P1D C 2P1D C 2P1D C 2P1D C 2P1D C 2P1D

Detecteur de présence

Detecteur de présence

Detecteur de présence

Detecteur de présence

Detecteur de présence

Detecteur de présence

Detecteur de présence
10 A 10 A 10 A 10 A 10 A 10 A 10 A
DISTRIBUTION
Amont TGBTTD015

Repère TE-ET6-N

Désignation TN
400 V

I installée 40,30 A
I Totale 40,75 A
Ik3 max 2928 A
Ik1 max 1524 A L2 L3 L2 L3 L1 L2 L1
Normal Secours
dU max 3,24 %

Repère TGBTTD015 TE-ET6-NSJB001 SJB_3 TE-ET6-NECL001 TE-ET6-NECL002 TE-ET6-NECL003 TE-ET6-NECL004 TE-ET6-NECL005 TE-ET6-NECL006 TE-ET6-NECL007

E1 E2 E3 E4 E5 E6 E7

Désignation
CIRCUIT

Nb Consommation 1 24KW 1 25A 0 1 732W 1 400W 1 18W 1 94W 1 156W 1 36W 1 360W
Alimentation Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal
JdB Amont SJB_3 SJB_3 SJB_3 SJB_3 SJB_3 SJB_3 SJB_3
Type U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V
Longueur Ame 105 m Cu 0m 17 m Cu 17 m Cu 31 m Cu 30 m Cu 40 m Cu 41 m Cu 50 m Cu
L.Max prot. 196 m (CI) 63 m (DU) 66 m (CC) 66 m (CC) 66 m (CC) 66 m (CC) 66 m (CC) 66 m (CC)
dU Circuit dU Totale 1,57 % 3,24 % 0% 3,24 % 0,74 % 3,98 % 0,4 % 3,64 % 0,03 % 3,27 % 0,17 % 3,40 % 0,37 % 3,61 % 0,09 % 3,32 % 1,07 % 4,30 %
LIAISON

Câble 4G25 3G1.5 3G1.5 3G1.5 3G1.5 3G1.5 3G1.5 3G1.5


Neutre
Séparé
PE/PEN
DT40 DT40 DT40 DT40 DT40 DT40 DT40 DT40
Protection
Vigi DT40
PROT.

Calibre Ir Diff. 25 A 30 mA 10 A 10 A 10 A 10 A 10 A 10 A 10 A
IrTh/IN IrMg/IN 250,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Affectation des phases 123 123 2 3 2 3 1 2 1

LOGO
Avis Technique 15L-601
Folio
A AFFAIRE:
Entreprise Unif.Chantier 10 circuits TE-ET6-N
Ind. MODIFICATIONS
PLAN:
9
118
Date : 21/09/2011 Norme : C1510002

©ALPI Caneco 5.31 OGER


Révision A A A A A A A A
TE-ET6-N TE-ET6-N
RESEAU
Rég.de N TN SJB_3 C 4P3D
4P4D 4P4D 4P4D
25 A
16 A 16 A 16 A
400 V 30 mA
Tension
C 2P1D C 2P1D C 2P1D C 2P1D

Detecteur de présence

Detecteur de présence
10 A 10 A 16 A 16 A
DISTRIBUTION
Amont TGBTTD015

Repère TE-ET6-N

Désignation

I installée 40,30 A
I Totale 40,75 A
Ik3 max 2928 A
Ik1 max 1524 A L3 L1 L3 L1
Normal Secours
dU max

TAB

TAB

TAB
3,24 %

Repère TE-ET6-NECL008 TE-ET6-NECL009 TE-ET6-NSJB003 SJB_2 TE-ET6-NPC001 TE-ET6-NPC002 TE-ET6-NTD001 TE-ET6-NTD002 TE-ET6-NTD003

E8 E9 P1 P2 TE-SS/TE- TE-2CH/TE- TE-2CH+SJ/TE-


2CH/TE-2CH 2CH/TE-2CH 2CH+SJ
Désignation
CIRCUIT

Nb Consommation 1 172W 1 172W 1 25A 0 1 150W 1 150W 1 8.6 KW 1 7.8KW 1 5.6KW


Alimentation Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal Normal
JdB Amont SJB_3 SJB_3 SJB_2 SJB_2
Type U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V
Longueur Ame 50 m Cu 50 m Cu 0m 15 m Cu 15 m Cu 80 m Cu 80 m Cu 85 m Cu
L.Max prot. 66 m (CC) 66 m (CC) 65 m (CC) 65 m (CC) 101 m (CI) 101 m (CI) 101 m (CI)
dU Circuit dU Totale 0,51 % 3,75 % 0,51 % 3,75 % 0% 3,24 % 0,08 % 3,32 % 0,08 % 3,32 % 1,71 % 4,95 % 1,56 % 4,80 % 1,19 % 4,42 %
LIAISON

Câble 3G1.5 3G1.5 3G2.5 3G2.5 5G6 5G6 5G6


Neutre
Séparé
PE/PEN
DT40 DT40 DT40 DT40 DT40 NS125E NS125E NS125E
Protection
Vigi DT40 TM16D TM16D TM16D
PROT.

Calibre Ir Diff. 10 A 10 A 25 A 30 mA 16 A 16 A 16 A 16 A 16 A
IrTh/IN IrMg/IN 100,0 100,0 250,0 160,0 160,0 14,40 190,0 13,10 190,0 12,80 190,0
Affectation des phases 3 1 123 3 1 123 123 123

LOGO
Avis Technique 15L-601
Folio
A AFFAIRE:
Entreprise Unif.Chantier 10 circuits TE-ET6-N
Ind. MODIFICATIONS
PLAN:
80
118
Date : 21/09/2011 Norme : C1510002

©ALPI Caneco 5.31 OGER


Révision A
6-TE-SS/2TE-2CH
RESEAU
Rég.de N TN
Tension 400 V

DISTRIBUTION
Amont TE-ET6-NTD001

Repère 6-TE-SS/2TE-2CH

Désignation TN
400 V

I installée 14,40 A
I Totale 0,00 A
Ik3 max 767 A
Ik1 max 387 A
Normal Secours
dU max 4,95 %

Repère TE-ET6-NTD001

Désignation
CIRCUIT

Nb Consommation 1 8.6 KW
Alimentation Normal
JdB Amont
Type U1000R2V
Longueur Ame 80 m Cu
L.Max prot. 101 m (CI)
dU Circuit dU Totale 1,71 % 4,95 %
LIAISON

Câble 5G6
Neutre
Séparé
PE/PEN

Protection
PROT.

Calibre Ir Diff.
IrTh/IN IrMg/IN
Affectation des phases 123

LOGO
Avis Technique 15L-601
Folio
A AFFAIRE:
Entreprise Unif.Chantier 10 circuits 6-TE-SS/2TE-2CH
Ind. MODIFICATIONS
PLAN:
81
118
Date : 21/09/2011 Norme : C1510002

©ALPI Caneco 5.31 OGER


Révision A
6-2TE-2CH
RESEAU
Rég.de N TN
Tension 400 V

DISTRIBUTION
Amont TE-ET6-NTD002

Repère 6-2TE-2CH

Désignation TN
400 V

I installée 13,10 A
I Totale 0,00 A
Ik3 max 767 A
Ik1 max 387 A
Normal Secours
dU max 4,80 %

Repère TE-ET6-NTD002

Désignation
CIRCUIT

Nb Consommation 1 7.8KW
Alimentation Normal
JdB Amont
Type U1000R2V
Longueur Ame 80 m Cu
L.Max prot. 101 m (CI)
dU Circuit dU Totale 1,56 % 4,80 %
LIAISON

Câble 5G6
Neutre
Séparé
PE/PEN

Protection
PROT.

Calibre Ir Diff.
IrTh/IN IrMg/IN
Affectation des phases 123

LOGO
Avis Technique 15L-601
Folio
A AFFAIRE:
Entreprise Unif.Chantier 10 circuits 6-2TE-2CH
Ind. MODIFICATIONS
PLAN:
82
118
Date : 21/09/2011 Norme : C1510002

©ALPI Caneco 5.31 OGER


Révision A
6-2TE-2CH+SJ
RESEAU
Rég.de N TN
Tension 400 V

DISTRIBUTION
Amont TE-ET6-NTD003

Repère 6-2TE-2CH+SJ

Désignation TN
400 V

I installée 9,40 A
I Totale 0,00 A
Ik3 max 733 A
Ik1 max 369 A
Normal Secours
dU max 4,42 %

Repère TE-ET6-NTD003

Désignation
CIRCUIT

Nb Consommation 1 5.6KW
Alimentation Normal
JdB Amont
Type U1000R2V
Longueur Ame 85 m Cu
L.Max prot. 101 m (CI)
dU Circuit dU Totale 1,19 % 4,42 %
LIAISON

Câble 5G6
Neutre
Séparé
PE/PEN

Protection
PROT.

Calibre Ir Diff.
IrTh/IN IrMg/IN
Affectation des phases 123

LOGO
Avis Technique 15L-601
Folio
A AFFAIRE:
Entreprise Unif.Chantier 10 circuits 6-2TE-2CH+SJ
Ind. MODIFICATIONS
PLAN:
83
118
Date : 21/09/2011 Norme : C1510002

©ALPI Caneco 5.31 OGER


Révision A A A A A A A A A
TGBT N/S TGBT N/S
RESEAU
Rég.de N TN C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D
4P4D
16 A 40 A 40 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A
Tension 400 V
3P 3P
250 A 250 A
DISTRIBUTION
Amont TGBTTD017

Repère TGBT N/S

Désignation TN TN
VENANT DU TGBT 400 V 400 V

I installée 228,30 A
I Totale 291,55 A
Ik3 max 13197 A
Ik1 max 9826 A
Normal Secours
dU max 2,16 % 2,48 %

Repère TGBTTD017 SECOURS TGBT N/SDIV001 TGBT N/SDIV011 TGBT N/SDIV002 TGBT N/SDIV003 TGBT N/SDIV004 TGBT N/SDIV005 TGBT N/SDIV006 TGBT N/SDIV007

VENANT DU VENANT DU ATT-PL-FR ATT- ATT-PL-SUR-EP ATT-CLIM-DES- ATT-CLIM-DES- ATT-CLIM-DES- ATT-SSI ATT-ASC-MC1
TGBT TGBT SURPRESSEUR- EXTRA PARK HOTTE AIR NEUF CIR
Désignation IC
CIRCUIT

Nb Consommation 1 136KW 1 160KVA 1 3KW 1 20KW 1 15KW 1 6KW 1 12KW 1 2.2KW 1 1.3KW 1 6KW
Alimentation N et S Secours N et S N et S N et S N et S N et S N et S N et S N et S
JdB Amont
Type U1000R2V U1000R2V CR1/PVC CR1/PVC CR1/PVC CR1/PVC U1000R2V CR1/PVC CR1/PVC CR1/PVC
Longueur Ame 15 m Cu 100 m Cu 28 m Cu 28 m Cu 28 m Cu 60 m Cu 86 m Cu 86 m Cu 52 m Cu 106 m Cu
L.Max prot. 89 m (CI) 185 m (CI) 166 m (CI) 41 m (CC) 113 m (CI) 106 m (CI) 113 m (CI) 113 m (CI) 113 m (CI)
dU Circuit dU Totale 0,49 % 2,16 % 0% 2,48 % 0,2 % 2,67 % 0,51 % 2,98 % 0,6 % 3,07 % 0,84 % 3,32 % 2,59 % 5,07 % 0,44 % 2,92 % 0,16 % 2,63 % 1,49 % 3,97 %
LIAISON

Câble 4G70 3X(1X95) 5G6 5G16 5G10 5G6 5G6 5G6 5G6 5G6
Neutre
Séparé
PE/PEN 1X95
INS250 sidermat DT40N DT40N NS125E DT40N DT40N DT40N DT40N DT40N
Protection
TM40D
PROT.

Calibre Ir Diff. 250 A 250 A 16 A 40 A 40 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A


IrTh/IN IrMg/IN 0,0 0,0 160,0 400,0 32,00 500,0 250,0 250,0 250,0 250,0 250,0
Affectation des phases 123 123 123 123 123 123 123 123 123 123

LOGO
Avis Technique 15L-601
Folio
A AFFAIRE:
Entreprise Unif.Chantier 10 circuits TGBT N/S
Ind. MODIFICATIONS
PLAN:
86
118
Date : 21/09/2011 Norme : C1510002

©ALPI Caneco 5.31 OGER


Révision A A A A A A A A A A
TGBT N/S TGBT N/S
RESEAU
Rég.de N TN C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D
16 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 40 A 25 A
Tension 400 V

DISTRIBUTION
Amont TGBTTD017

Repère TGBT N/S

Désignation
VENANT DU TGBT

I installée 228,30 A
I Totale 291,55 A
Ik3 max 13197 A
Ik1 max 9826 A
Normal Secours
dU max

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB
2,16 % 2,48 %

Repère TGBT N/SDIV008 TGBT N/SDIV009 TGBT N/SDIV010 TGBT N/STD001 TGBT N/STD002 TGBT N/STD003 TGBT N/STD004 TGBT N/STD005 TGBT N/STD006 TGBT N/STD007

ATT-ASC-CL1 ATT-CLIM-DES- ATT-CLIM-DES- TE-OND TE-SS2-S TE-PARKING TE-CUI-S TE-SS1-S TE-SM TE-RDC-S
AIR NEUF CIR EXTRA CIR
Désignation
CIRCUIT

Nb Consommation 1 6KW 1 2.2KW 1 4.4KW 1 8KVA 1 1KW 1 3KW 1 9.6KW 1 11KW 1 19.4KW 1 1.5KW
Alimentation N et S N et S N et S N et S N et S N et S N et S N et S N et S N et S
JdB Amont
Type CR1/PVC CR1/PVC CR1/PVC CR1/PVC U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V
Longueur Ame 118 m Cu 150 m Cu 150 m Cu 15 m Cu 32 m Cu 50 m Cu 61 m Cu 41 m Cu 76 m Cu 49 m Cu
L.Max prot. 185 m (CI) 187 m (CI) 187 m (CI) 113 m (CI) 106 m (CI) 106 m (CI) 106 m (CI) 106 m (CI) 98 m (CI) 106 m (CI)
dU Circuit dU Totale 1,66 % 4,14 % 0,47 % 2,95 % 0,94 % 3,42 % 0,24 % 2,72 % 0,08 % 2,56 % 0,38 % 2,85 % 1,46 % 3,94 % 1,13 % 3,60 % 2,23 % 4,70 % 0,18 % 2,66 %
LIAISON

Câble 5G6 5G10 5G10 5G6 5G6 5G6 5G6 5G6 5G10 5G6
Neutre
Séparé
PE/PEN
DT40N DT40N DT40N DT40N DT40N DT40N DT40N DT40N DT40N DT40N
Protection
PROT.

Calibre Ir Diff. 16 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 40 A 25 A
IrTh/IN IrMg/IN 160,0 250,0 250,0 250,0 250,0 250,0 250,0 250,0 400,0 250,0
Affectation des phases 123 123 123 123 123 123 123 123 123 123

LOGO
Avis Technique 15L-601
Folio
A AFFAIRE:
Entreprise Unif.Chantier 10 circuits TGBT N/S
Ind. MODIFICATIONS
PLAN:
87
118
Date : 21/09/2011 Norme : C1510002

©ALPI Caneco 5.31 OGER


Révision A A A A A A A A A
TGBT N/S TGBT N/S
RESEAU
Rég.de N TN B C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D C 4P3D
4P4D
25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 16 A
Tension 400 V

DISTRIBUTION
Amont TGBTTD017

Repère TGBT N/S

Désignation
VENANT DU TGBT

I installée 228,30 A
I Totale 291,55 A
Ik3 max 13197 A
Ik1 max 9826 A
Normal Secours
dU max
TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB

TAB
2,16 % 2,48 %

Repère TGBT N/STD008 TGBT N/STD009 TGBT N/STD010 TGBT N/STD011 TGBT N/STD012 TGBT N/STD013 TGBT N/STD014 TGBT N/STD015 TGBT N/STD016

TE-EXT TE-REST TE-MEZ-S TE-ET1-S TE-ET2-S TE-ET3-S TE-ET4-S TE-ET5-S TE-ET6-S

Désignation
CIRCUIT

Nb Consommation 1 14KW 1 13.6KW 1 4KW 1 1KW 1 1KW 1 1KW 1 1KW 1 1KW 1 1KW
Alimentation N et S N et S N et S N et S N et S N et S N et S N et S N et S
JdB Amont
Type U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V U1000R2V
Longueur Ame 49 m Cu 67 m Cu 57 m Cu 65 m Cu 73 m Cu 81 m Cu 89 m Cu 97 m Cu 105 m Cu
L.Max prot. 157 m (DU) 106 m (CI) 106 m (CI) 106 m (CI) 106 m (CI) 106 m (CI) 106 m (CI) 106 m (CI) 173 m (CI)
dU Circuit dU Totale 1,71 % 4,19 % 2,27 % 4,75 % 0,57 % 3,04 % 0,16 % 2,64 % 0,18 % 2,66 % 0,2 % 2,68 % 0,22 % 2,70 % 0,24 % 2,72 % 0,26 % 2,74 %
LIAISON

Câble 5G6 5G6 5G6 5G6 5G6 5G6 5G6 5G6 5G6
Neutre
Séparé
PE/PEN
C60N DT40N DT40N DT40N DT40N DT40N DT40N DT40N DT40N
Protection
PROT.

Calibre Ir Diff. 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 25 A 16 A
IrTh/IN IrMg/IN 125,0 250,0 250,0 250,0 250,0 250,0 250,0 250,0 160,0
Affectation des phases 123 123 123 123 123 123 123 123 123

LOGO
Avis Technique 15L-601
Folio
A AFFAIRE:
Entreprise Unif.Chantier 10 circuits TGBT N/S
Ind. MODIFICATIONS
PLAN:
88
118
Date : 21/09/2011 Norme : C1510002

©ALPI Caneco 5.31 OGER


ANNEXE 12

PLAN D'IMPLANTATION ECLAIRAGE ET PC DE L'ETAGE 6


ANNEXE 12

PLAN D'IMPLANTATION ECLAIRAGE ET PC DE L'ETAGE 6


ANNEXE 13

PLAN D'IMPLANTATION CDC DE L'ETAGE 6


ANNEXE 13

PLAN D'IMPLANTATION CDC DE L'ETAGE 6


Rez-de-chausée de l'hotel
30.05.2012

Editeur (trice)
Téléphone
ANNEXE 14 Fax
Email

bureau / Edition page unique

Hauteur de la pièce: 2.800 m, Hauteur de montage: 2.854 m, Facteur Valeurs en Lux, Echelle 1:50
d'entretien: 0.90

Surface U [%] Emoy [lx] Emin [lx] Emax [lx] Emin / Emoy
Plan utile / 533 61 938 0.115
Sol 20 305 46 546 0.149
Plafond 70 104 68 129 0.660
Murs (4) 50 199 48 764 /

Plan utile:
Hauteur: 0.800 m
Trame: 128 x 128 Points
Zone périphérique: 0.000 m

Liste de luminaires

N° qté. Désignation (Facteur de correction) ) [lm] P [W]


1 2 Philips TBS260 4xTL5-24W HFP C6 (1.000) 7000 105.0
Total: 14000 210.0

Puissance installée spécifique: 16.26 W/m² = 3.05 W/m²/100 lx (Surface au sol: 12.92 m²)

DIALux 4.8 by DIAL GmbH Page 1


Rez-de-chausée de l'hotel
30.05.2012

Editeur (trice)
Téléphone
ANNEXE 15 Fax
Email

salon+coin internet / Edition page unique

Hauteur de la pièce: 3.000 m, Facteur d'entretien: 0.90 Valeurs en Lux, Echelle 1:132

Surface U [%] Emoy [lx] Emin [lx] Emax [lx] Emin / Emoy
Plan utile / 258 12 811 0.048
Sol 20 221 7.15 570 0.032
Plafond 70 40 13 56 0.331
Murs (8) 50 48 9.31 164 /

Plan utile:
Hauteur: 0.800 m
Trame: 128 x 128 Points
Zone périphérique: 0.000 m

Liste de luminaires

N° qté. Désignation (Facteur de correction) ) [lm] P [W]


1 10 Philips BCS741 1xGLED/830 36 (1.000) 1456 18.7
2 68 Philips Twistline Aluminium 50W 25D (1.000) 465 0.0
Total: 46180 187.0

Puissance installée spécifique: 1.31 W/m² = 0.51 W/m²/100 lx (Surface au sol: 142.89 m²)

DIALux 4.8 by DIAL GmbH Page 1


Rez-de-chausée de l'hotel
07.06.2012

Editeur (trice)
Téléphone
ANNEXE 16 Fax
Email

Restaurant / Edition page unique

Hauteur de la pièce: 2.800 m, Hauteur de montage: 2.800 m, Facteur Valeurs en Lux, Echelle 1:212
d'entretien: 0.90

Surface U [%] Emoy [lx] Emin [lx] Emax [lx] Emin / Emoy
Plan utile / 207 38 464 0.184
Sol 10 173 13 320 0.074
Plafond 70 31 22 497 0.727
Murs (10) 50 67 29 525 /

Plan utile:
Hauteur: 0.800 m
Trame: 128 x 128 Points
Zone périphérique: 0.000 m

Liste de luminaires

N° qté. Désignation (Facteur de correction) ) [lm] P [W]


1 131 Philips Twistline Dichroic 50W 50D (1.000) 490 49.0
Total: 64190 6419.0

Puissance installée spécifique: 23.54 W/m² = 11.38 W/m²/100 lx (Surface au sol: 272.65 m²)

DIALux 4.8 by DIAL GmbH Page 1