Vous êtes sur la page 1sur 56

g ue Tech niq

talo ue
Ca
CErtificATIONs
Sommaire
1 DOMAINES D’UTILISATION
1.1 CARACTERISTIQUES PRINCIPALES DU SYSTEME NIRON..............................................................................4
1.2 RECOMMANDATIONS POUR L’INSTALLATION...............................................................................................5
2 Courbes de régression
3 LE TUBE
3.1 FIABILITE DANS LE TEMPS..........................................................................................................................8
3.2 TUBEs SIMPLE PAROI (EN ISO 15874 2° partIe).......................................................................................10
3.3 TUBES COMPOSITES.................................................................................................................................12
3.4 PROPRIETEs CHIMIQUES, PHYSIQUES, MECANIQUES.................................................................................14
3.5 DILATATION THERMIQUE............................................................................................................................15
3.6 FIXATION POUR INSTALLATIONS EXTERIEURES (prEN806-4 / ENV12208)..................................................18
4 ECONOMIE D’ENERGIE
4.1 ECONOMIE D’ENERGIE..............................................................................................................................20
4.2 TEMPERATURE EXTERNE DU TUBE NIRON.................................................................................................20
4.3 CONDUCTIVITE THERMIQUE.......................................................................................................................21
4.4 ISOLATION ANTI-CONDENSATION DANS LES INSTALLATIONS CLIMATISEES...............................................22
5 PERTES DE CHARGE
5.1 PERTES DE CHARGE DES RACCORDS (DIN 1988)......................................................................................26
6 DIMENSIONNEMENT DES INSTALLATIONS
6.1 DISTRIBUTION D’EAU CHAUDE SANITAIRE.................................................................................................29
7 OUTILLAGE
8 TECHNIQUES D’ASSEMBLAGE
8.1 INSTRUCTIONS POUR LA SOUDURE DES TUBES NIRON ET NIRON-ALU......................................................32
8.2 ELECTROFUSION.......................................................................................................................................34
8.3 CONDITIONS ENVIRONNEMENTALES.........................................................................................................35
8.4 SOUDAGE DES RACCORDS CAVALIERS......................................................................................................36
8.5 REPARATION D’UN TUBE ENDOMMAGE.....................................................................................................37
8.6 REPARATION D’UN RACCORD ENDOMMAGE..............................................................................................38
9 Essai de mise sous pression
10 QUALITE
10.1 NormeS...................................................................................................................................................40
10.2 POTABILITE ET APTITUDE ALIMENTAIRE.....................................................................................................40
10.3 ASSURANCE QUALITE................................................................................................................................41
11 GARANTIE
11.1 GARANTIE DES POLYFUSEURS...................................................................................................................42
12 QUESTIONS – REPONSES
13 LA GAMME NIRON
14 Descriptif cahier des charges – Canalisations en PPR

Manuel Technique 1
NIRON - Tubes et raccords en Polypropylène Copolymère Random
Les matériaux plastiques sont de plus en plus largement utilisés dans tous les secteurs de notre vie quotidienne. Les
excellentes propriétés mécaniques, chimiques et physiques des nouveaux polymères, nous ont conduit au succès
dans les applications les plus diverses.
A partir des années 80 la propagation des matériaux plastiques dans l’industrie des tubes a été exponentielle et
aujourd’hui leur utilisation s’étend du tube alimentaire et assainissement aux installations pour le chauffage et la cli-
matisation du fait de la satisfaction croissante des installateurs et des clients finaux.
NUPIGECO S.p.A.. est depuis 30 ans à l’avant-garde dans le secteur de la transformation des polymères pour la
réalisation de canalisations pour le transport d’eau en pression chaude et froide, de gaz et dérivés du pétrole.
Des investissements considérables dans la recherche et le développement, une mise à jour technique constante et
un équipement de laboratoire de contrôle de qualité ont permis à NUPIGECO Spa de se situer parmi les premiers
fabricants européens dans ce segment de marché.
Un effort systématique de formation technique avec les utilisateurs, et un service après-vente efficace caractérisent
un partenariat de confiance et de professionnalisme entre NUPIGECO S.p.A.. et ses clients.

QU’EST CE QUE LE SYSTEME NIRON


NIRON est un système de tubes et raccords en Polypropylène Copolymère Random qui par sa qualité et sa fiabilité
représente le meilleur des systèmes dans l’adduction hydro sanitaire. Les caractéristiques physico-chimiques du Po-
lypropylène Copolymère Random et l’assemblage des différents éléments par polyfusion assurent une parfaite tenue
des installations même dans les conditions d’emploi les plus difficiles.

Le Polypropylène utilisé dans le système NIRON est un type particulier de Copolymère Random, à poids moléculai-
re élevé. La structure particulière du Copolymère et l’ajout d’additifs spéciaux assurent une résistance mécanique
élevée ainsi qu’une longue durée de vie. La grande légèreté du matériau, la facilité de mise en oeuvre et la gamme
exhaustive du système NIRON, permettent de réaliser des installations en réduisant le temps de main-d’oeuvre de
30 à 50% par rapport à une installation réalisée avec des matériaux métalliques traditionnels.

La gamme déjà complète de nos produits a été enrichie avec des pièces spécifiques NIRON, spécialement conçues
et réalisées pour répondre aux exigences de chaque installation.

Le succès croissant du système NIRON en Europe et sur les autres continents est le résultat mérité pour une société
qui a toujours privilégié : la recherche, la qualité, et l’innovation technologique.

2 Manuel Technique
1 DOMAINES D’UTILISATION
Le système NIRON est habituellement utilisé dans les habitations individuelles, logements collectifs, hôtels, hôpitaux,
centres commerciaux, écoles, gymnases, bateaux de croisières et de transport pour une multitude d’installations telles
que:

Installations hydro-sanitaires
Colonnes montantes
Raccordements sanitaires

Installations pour le chauffage


(température Max 70°C)

Installations pour la
climatisation

Installations pour la distribution d’eau des piscines

Installations pour les eaux thermales (SPA)

Et d’autres solutions pour installations industrielles:

Réseaux en général

Installations pour air comprimé

Centrales thermiques

Une telle diversité d’utilisations est due à la supériorité technologique du système NIRON.

Manuel Technique 3
1.1 CARACTERISTIQUES PRINCIPALES DU SYSTEME NIRON
Le Polypropylène PP-R utilisé dans le système NIRON est un type particulier de Copolymère Random à poids mo-
léculaire élevé. La particularité de la structure du Copolymère et l’ajout d’additifs spéciaux assurent une résistance
mécanique élevée et une longue durée de vie.
La grande légèreté du matériau, la facilité de mise en oeuvre, ainsi que la gamme complète du système NIRON per-
mettent de réaliser des installations en réduisant le temps de main-d’oeuvre de 30 à 50%. Ci-après sont listés les
avantages principaux des tubes PP-R en comparaison avec des matériaux traditionnels tels que l’acier et le cuivre:

ABSENCE DE CORROSION RESISTANCE AUX COURANTS VA-


Les tubes en PP-R résistent à tous GABONDS
les degrés de dureté de l’eau ain- Le polypropylène est un très
si qu’aux substances chimiques mauvais conducteur électrique,
(avec des valeurs de PH com- ce qui évite les risques de perfo-
prises entre 1 et 14). Ils ont une rations du tube ou des raccords
résistance élevée aux substances causés par les courants vaga-
acides et alcalines dans une large
gamme de concentrations et de
FAIBLES PERTES DE CHARGE
températures
Les tubes NIRON ont des pertes
de charges réduites car leur sur-
ABSENCE D’ENTARTRAGE face est lisse et ne s’entartre pas
La paroi interne des tubes évite (voir tableau Page 24).
la formation de tartre.

ISOLATION ACOUSTIQUE
FAIBLE CONDUCTIVITE THERMI- L’élasticité et l’absorption phoni-
QUE ET CONDENSATION LIMITEE que du matériau évitent la propa-
Comme tous les autres plasti- gation de bruits et de vibrations
ques le PP-R est un très mauvais dues au passage de l’eau ou aux
conducteur de chaleur, et con- coups de bélier
stitue donc un bon isolant ther-
mique (voir tableau Page 21).
DUREE DE VIE
Supérieure à 50 ans, en fonction
RESISTANCE AU GEL de la température et la pression
L’élasticité du PP-R permet en de service.
outre au tube d’augmenter sa
section si le liquide gèle à l’in-
térieur. RESISTANCE A L’ABRASION
La haute résistance à l’abrasion
des tubes NIRON permet des
IDEAL POUR LES INSTALLATIONS vitesses de circulation de l’eau
EN ZONES SISMIQUES élevées sans problèmes d’éro-
Reconnu par des commissions sion.
d’experts internationaux, à cau-
se de l’élasticité du polypropylè-
ne à l’intérieur du tube.

ATOXICITE ABSOLUE: Le polypropylène utilisé pour la fabrication du système NIRON ne contient pas de sub-
stances toxiques et répond aux normes d’hygiène sanitaire en vigueur en Italie et à l’étranger.

10 ANS DE GARANTIE: Le système NIRON est couvert par une assurance responsabilité civile en conformité
avec les directives CEE nr. 85/374 et D.P.R. nr. 244 du 24/05/88.

4 Manuel Technique
1.2 RECOMMANDATIONS POUR L’INSTALLATION
Afin de ne pas compromettre la durée de vie du système NIRON il est nécessaire de suivre scrupuleusement les
recommandations et avertissements pour la pose.

Recommandations
L’utilisation de la flamme est absolument déconseillée pour exécuter des cintra-
ges ou courbes de dépassement, car ne pouvant pas contrôler la température on
peut nuire à la structure moléculaire du polypropylène. On peut cintrer le tube à froid
jusqu’à un angle de 90° en faisant attention que le rayon de courbure ne soit pas
inférieur à 8 fois le diamètre du tube.

Utiliser le système NIRON soit encastré, soit protégé des agents atmosphériques
extérieurs par une protection adéquate afin d’éviter les dégradations dues principa-
lement aux rayons UV à ondes courtes de la lumière, combinés avec l’oxygène de
l’atmosphère. C’est pour cette raison que les tubes et raccords sont fournis avec
des emballages appropriés ou dans des cartons

Nous recommandons d’éviter le raccordement avec des filets coniques mâles en


fonte car des couples de serrage trop forts pourraient causer la rupture de l’insert
dans le raccord femelle. Pour l’étanchéité, nous conseillons d’employer une bande
téflon. Il est aussi toléré d’utiliser de la filasse respectant la quantité nécessaire.

A des températures inférieures à 0° C, éviter les chocs spécialement sur l’extré-


0
mité des tubes, éviter les charges excessives, les écrasements et courbures trop
accentuées. Eviter d’utiliser des tubes présentant des coupures, fissures, écorchures,
ou craquelures

Avertissements pour la pose


20° MAX En cas de nécessité d’alignement, la rotation du tube ou du raccord doit
être effectuée pendant ou immédiatement après l’emboîtement, et dans tous les
cas ne doit pas être supérieure à 20°.

Utiliser l’outil d’alignement pour bien positionner les raccords avec les robinets
encastrés.

En cas d’utilisation de pâté liquide pour le raccordement, nous vous


rappelons d’attendre 1 heure à 20° C et 3 heures à – 10° C avant le premier
essai.

Toujours tester les installations comme indiqué à la page 39.

Manuel Technique 5
2 Courbes de régression
Les courbes de régression caractérisent le comportement du tube à la pression en fonction de la température de
service. En effet ces courbes définissent la durée de vie d’un tube en fonction de la tension tangentielle aux parois
(σ) résultant de cette pression.
La tension tangentielle (σ) est liée à la pression interne selon la formule :

d-s
σ=p
2s

σ = Tension tangentielle en MPa
p = Pression constante max en bar
d = Diamètre extérieur du tube
s = Epaisseur du tube

VESTOLEN P 9421

20
10

20

30

40
10 50
9
60
8
7 70

6 80
σ = Tension tangentielle Mpa

90
5 95

4
110

1
.9
.8
.7 Durée en années
1 5 10 25 50 100
.6
.5

0,1 1 10 10 2 10 3 10 4 10 5 10 6 h

Temps en heures

6 Manuel Technique
3 LE TUBE
Les tubes du système NIRON sont conformes aux normes européennes en vigueur EN-ISO15874 et se divisent en :

- TUBE SIMPLE PAROI


- TUBE COMPOSITE

Ils sont calculés et dimensionnés pour répondre parfaitement à toutes les applications quel que soit le type d’installa-
tion. La pression constante maximale en bar, à 20° C, s’obtient au moyen de la formule:

20 x σ
PN =
SDR - 1
Où :
PN = Pression nominale (bar)
σ = Tension tangentielle (pour le PP-R 80 cette valeur est de 63 kg/cm à 20° C)
SDR = (Standard Dimension Ratio) Rapport Diamètre/Epaisseur

La norme européenne EN-ISO15874 a aussi normalisé la classification des tubes hydro-sanitaires. Le système NIRON
satisfait à ces exigences en garantissant les performances des classes 1, 2 et 4 mentionnées dans le tableau ci-
dessous.

Nombre Nombre Nombre


Pression
Classe Toper (°C)² d’années Tmax (°C)² d’années Tmal (°C)² d’heures Domaines d’utilisation
Bar
à Toper à Tmax à Tmal
1 60 49 10 80 1 95 100 Eau chaude (60°C)
2 70 49 8 80 1 95 100 Eau chaude (70°C)
20 2,5
suivi de
Plancher chauffant et
4 40 20 10 70 2,5 100 100 chauffage à une température
maximale de 70°C
suivi de
60 25
20 14
suivi de
Systèmes de chauffage
5 60 25 10 90 1 100 100
à haute température
suivi de
80 10

Note 1: Pour une même classe, si plusieurs températures de service sont mentionnées, les temps doivent être ajustés.
Par exemple, la température de service déterminée pour 50 ans pour une classe 2 est : 70° C pour 49 ans, ajustée avec 80° C
pour 1 an et 95° C pour 100 heures.

Note 2: Pour des valeurs Toper (température de service), Tmax (température de service maximale) et Tmal (température en cas de
dysfonctionnement) supérieures à celles mentionnées dans le tableau, ces standards ne sont pas applicables.

Manuel Technique 7
3.1 FIABILITE DANS LE TEMPS
Les pressions de fonctionnement admises, en fonction de la température de l’eau et du type de SDR du tube sont
précisées dans la norme DIN 8077/1997 Page 14 et indiquées dans le tableau ci-dessous :

SERIE du TUBE
Durée de
Tmax (°C) service SDR 11 SDR 9* SDR 7,4 SDR 6
en années Coefficient de sécurité = 1,5 – Vitesse moyenne de l’eau = 1,5 m/s
Surpression d’exercice en bar
1 17,6 22,2 27,8 35,0
5 16,6 21,1 26,4 33,2
10 10 16,1 20,4 25,5 32,1
25 15,6 19,8 24,7 31,1
50 15,2 19,2 24,0 30,3
1 15,0 19,0 23,8 30,0
5 14,1 17,8 22,3 28,1
20 10 13,7 17,4 21,7 27,3
25 13,3 16,9 21,1 26,5
50 12,9 16,3 20,4 25,7
1 12,8 16,2 20,2 25,5
5 12,0 15,2 19,0 23,9
30 10 11,6 14,6 18,3 23,1
25 11,2 14,2 17,7 22,3
50 10,9 13,8 17,3 21,8
1 10,8 13,7 17,1 21,5
5 10,1 12,8 16,0 20,2
40 10 9,8 12,5 15,6 19,6
25 9,4 12,0 15,0 18,8
50 9,2 11,6 14,5 18,3
1 9,2 11,6 14,5 18,3
5 8,5 10,8 13,5 17,0
50 10 8,2 10,5 13,1 16,5
25 8,0 10,1 12,6 15,9
50 7,7 9,8 12,2 15,4
1 7,7 9,8 12,2 15,4
5 7,2 9,3 11,6 14,3
60 10 6,9 8,8 11,0 13,8
25 6,7 8,4 10,5 13,3
50 6,4 8,1 10,1 12,7
1 6,5 8,2 10,3 13,0
5 6,0 7,6 9,5 11,9
70 10 5,9 7,4 9,3 11,7
25 5,1 6,4 8,0 10,1
50 4,3 5,4 6,7 8,5

1 5,5 6,9 8,6 10,9


5 4,8 6,1 7,6 9,6
80
10 4,0 5,0 6,3 8,0
25 3,2 4,1 5,1 6,4

1 - - 6,1 7,7
95
5 - - 4,0 5,0

* Non spécifié dans la Norme DIN 8077:1997 Page 14

8 Manuel Technique
SYSTÈME DE CHAUFFAGE SYSTÈME AVEC VENTILO-CONVECTEURS
NIRON FG NIRON FG
NIRON SDR 7,4 NIRON SDR 7,4 NIRON CLIMA PPR100-SDR11-PN16
Durée de NIRON SDR 6 NIRON SDR 6
Conditions
Tmax (°C) service Coefficient de sécurité 1,25 Coefficient de sécurité 1,5
d’exercice Coefficient de sécurité 1,5
en années selon norme DIN 8077 selon norme EN ISO 15874
Surpression d’exercice en bar Tmax (°C) Durée de service en années Poper. (bar)
5 13,84 11,30 11,54 9,41 1 21,9
10 13,40 10,93 11,16 9,11 5 20,7
75
25 11,56 10,93 9,64 8,26
10 10 20,2
45 10,06 9,91 8,38 7,16
5 13,39 10,92 11,16 9,10 25 19,5

10 12,96 10,56 10,80 8,80 50 19,0


80
Exercice à 70°C 25 11,00 9,43 9,17 7,86 1 18,8
constants inclus 42,5 9,70 8,29 8,08 6,90 5 17,7
30 jours par année 5 12,52 10,19 10,44 8,49
20 10 17,2
avec T=Tmax 10 12,10 9,85 10,08 8,21
85 25 16,6
25 10,08 8,63 8,40 7,19
37,5 9,16 7,82 7,63 6,52 50 16,2
5 11,52 9,36 9,60 7,80 1 16,0
10 11,12 9,04 9,27 7,53 5 15,0
90
25 8,88 7,60 7,40 6,33
30 10 14,6
35 8,20 7,00 6,83 5,83
5 13,77 11,23 11,47 9,36 25 14,1

10 13,32 10,87 11,10 9,06 50 13,7


75
25 11,34 9,72 9,45 8,10 1 13,6
45 9,87 8,42 8,22 7,02 5 12,8
5 13,11 10,68 10,92 8,90
40 10 12,4
10 12,68 10,33 10,56 8,61
80 25 11,9
Exercice à 70°C 25 10,42 8,92 8,68 7,43
constants inclus 40 9,32 7,96 7,77 6,63 50 11,6
60 jours par année 5 12,13 9,87 10,11 8,23 1 11,6
avec T=Tmax 10 11,72 9,54 9,77 7,95 5 10,8
85
25 9,18 7,85 7,65 6,54
50 10 10,5
35 8,47 7,23 7,06 6,03
5 11,12 9,04 9,27 7,53 25 10,1

10 10,74 8,73 8,95 7,27 50 9,8


90
25 7,83 6,68 6,53 5,57 1 10,7
30 7,50 6,39 6,25 5,33 5 9,9
5 13,70 11,18 11,42 9,31
55 10 9,6
10 13,26 10,82 11,05 9,01
75 25 9,2
25 11,14 9,54 9,29 7,95
45 9,69 8,27 8,08 6,89 50 9,0
5 12,91 10,52 10,76 8,77 1 9,8
10 12,49 10,17 10,41 8,48 5 9,1
80
Exercice à 70°C 25 9,97 8,53 8,31 7,11
60 10 8,8
constants inclus 37,5 9,05 7,73 7,23 6,44
90 jours par année 5 11,90 9,68 9,92 8,07 25 8,5

avec T=Tmax 10 11,50 9,36 9,58 7,80 50 8,2


85
25 8,58 7,33 7,15 6,11 1 8,3
32,5 7,46 6,88 6,72 5,73 5 7,7
5 10,90 8,86 9,08 7,38
70 10 7,4
10 11,04 8,55 8,77 7,13
90 25 6,3
25 8,18 6,15 6,01 5,12
50 6,9
Poper. = Surpression d’exercice

Manuel Technique 9
3.2 TUBEs SIMPLE PAROI (EN ISO 15874 2° partIe)
Les tubes simple paroi NIRON sont recommandés pour toutes les applications encastrées ou murales (dans tous
les cas protégés des rayons UV directs). Avec une production de plus de 200.000 kilomètres, depuis plus de 25 ans,
nos tubes NIRON peuvent être utilisés pour de nombreuses applications.

Ils sont réalisés avec des extrudeuses sophistiquées


dont le cycle de production est entièrement contrôlé
électroniquement.
La gamme s’étend du diamètre 16 mm au diamètre 160
mm, décliné en plusieurs classes de pression PN20,
PN16 et PN10.

Domaines d’utilisation Avantages


• Eau chaude et froide sanitaire (colonnes montantes • Résistance à la corrosion
et raccordements) • Absence d’entartrage
• Conduites de chauffage (centrales thermiques, di- • Faible conductivité thermique
stribution dans les étages, raccordement aux radia- • Fiabilité et durée de vie
teurs) • Faibles pertes de charges
• Circuits d’air comprimé • Résistance aux courants vagabonds
• Installations pour la distribution d’eau des piscines • Isolation acoustique
• Systèmes de climatisation
• Systèmes d’irrigation
• Circuits de conduites industrielles

Dimensions
Caractéristiques Tube NIRON SDR6 PN20 - classe 2/8 bar – classe 1/10 bar

Diamètre extérieur (mm) 16 20 25 32 40 50 63 75 90 110 125 160


Diamètre intérieur (mm) 10,6 13,2 16,6 21,2 26,6 33,2 42,0 50,0 60,0 73,2 83,4 106,8
Epaisseur (mm) 2,7 3,4 4,2 5,4 6,7 8,4 10,5 12,5 15,0 18,4 20,8 26,6
Longueur des barres (m) 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4
Poids au mètre (kg/m) 0,11 0,17 0,26 0,43 0,66 1,03 1,62 2,29 3,3 4,92 6,3 10,3
Contenance en eau (l/m) 0,088 0,137 0,216 0,353 0,555 0,865 1,385 1,963 2,826 4,206 5,460 8,950
Conditionnement
100 100 100 60 40 20 16 12 8 8 4 4
(m par fardeau)

10 Manuel Technique


Caractéristiques Tube NIRON SDR7,4 PN16 - classe 2/6 bar – classe 1/8 bar

Diamètre extérieur (mm) 25 32 40 50 63 75 90 110 125 160


Diamètre intérieur (mm) 18 23,2 29,0 36,2 45,6 54,2 65,0 79,6 90,8 116,2
Epaisseur (mm) 3,5 4,4 5,5 6,9 8,7 10,4 12,5 15,2 17,1 21,9
Longueur des barres (m) 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4
Poids au mètre (kg/m) 0,23 0,37 0,57 0,88 1,39 1,99 2,83 4,25 5,41 8,79
Contenance en eau (l/m) 0,254 0,423 0,660 1,029 1,632 2,306 3,317 4,974 6,472 10,599
Conditionnement (m par fardeau) 100 60 40 20 16 12 8 8 4 4

Caractéristiques Tube NIRON SDR11 PN10

Diamètre extérieur (mm) 32 40 50 63 75 90 110 125 160 200


Diamètre intérieur (mm) 26,2 32,6 40,8 51,4 61,4 73,6 90,0 102,2 130,8 163,6
Epaisseur (mm) 2,9 3,7 4,6 5,8 6,8 8,2 10,0 11,4 14,6 18,2
Longueur des barres (m) 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4
Poids au mètre (kg/m) 0,26 0,4 0,63 0,99 1,37 1,99 2,96 3,84 6,22 9,30
Contenance en eau (l/m) 0,539 0,834 1,307 2,074 2,959 4,259 6,359 8,199 13,430 21,00
Conditionnement
60 40 20 16 12 8 8 4 4 4
(m par fardeau)

Manuel Technique 11
3.3 TUBES COMPOSITES

NIRON FG
Les tubes composites NIRON FG sont recommandés pour toutes les applications encastrées ou murales (dans
tous les cas protégés des rayons du soleil directs). A pression d’utilisation/température d’exercice égales ils ont un
débit d’eau supérieur et une dilatation linéaire nettement inférieure.

Ils sont réalisés avec une technologie innovante de co-


extrusion qui produit simultanément trois couches ho-
mogènes entre elles mais réalisées avec des matériaux
ayant des caractéristiques mécaniques différentes

• A l’intérieur: 1/3 de PPR80 NIRON, important pour


le contact avec l’eau
• Au centre: 1/3 de PP Copolymère à blocs renforcés
en fibre de verre, déterminant pour maîtriser la dila-
tation thermique linéaire
• A l’extérieur: 1/3 de PPR80 NIRON, important pour PP-R NIRON PP+fibre PP-R NIRON
une parfaite thermo-fusion avec les différents rac-
cords de la gamme.

DOMAINES D’UTILISATION AVANTAGES


• Eau chaude et froide sanitaire • D ilatation linéaire réduite jusqu’à 73%
• Conduites de chauffage (Δl= 0,04 mm x m x Δt)
• Circuits d’air comprimé • Débit supérieur de 20% grâce aux parois plus min-
• Alimentation des piscines ces (le tube a une épaisseur PN16 mais est aussi
• Systèmes de climatisation résistant que le PN20)
• Circuits de conduites industrielles • Stabilité élevée
• Haute résistance aux chocs
• Rapidité d’installation (on le soude de la même façon
que le tube NIRON normal)

DIMENSIONS
Caractéristiques Tube NIRON FG SDR7,4- PN20 – Classe 2/8 bar – classe 1/10 bar

Diamètre extérieur (mm) 20 25 32 40 50 63 75 90 110 125 160


Diamètre intérieur (mm) 14,4 18 23,2 29,0 36,2 45,6 54,2 65,0 79,6 90,8 116,2
Epaisseur (mm) 2,8 3,5 4,4 5,5 6,9 8,7 10,4 12,5 15,2 17,1 21,9
Longueur des barres (m) 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4
Poids au mètre (kg/m) 0.16 0,25 0,40 0,61 0,94 1,49 2,11 3,01 4,47 5,60 8,79

Contenance en eau (l/m) 0,163 0,254 0,423 0,660 1,029 1,632 2,306 3,317 4,974 6,472 10,599

Conditionnement
100 100 60 40 20 16 12 8 8 4 4
(m par fardeau)

12 Manuel Technique


NIRON CLIMA
Les tubes composites NIRON CLIMA sont recommandés pour toutes les applications encastrées ou murales (pro-
tégées des rayons UV), dans les installations de climatiseurs avec ventilo convecteurs.
Ce sont des installations basse pression mais avec des écarts thermiques importants durant l’hiver, d’où l’importan-
ce de la stabilité dimensionnelle.

Fabriqués avec une technologie identique à celle du NI-


RON FG, ils se différencient pour l’emploi du PPR100
par une épaisseur totale inférieure et par une stratifica-
tion différente des composants.

• A l’intérieur : 1/4 de PPR100 NIRON, important pour


le contact avec l’eau
• Au centre : 1/2 de PP Copolymère à blocs renforcés
en fibre de verre, déterminant pour maîtriser la dila-
tation thermique linéaire.
• A l’extérieur : 1/4 de PPR100 NIRON, important PP-R NIRON PP+fibre PP-R NIRON
pour une parfaite thermo-fusion avec les différents
raccords de la gamme.

Domaines d’utilisation Avantages


• Systèmes de climatisation •  ilatation linéaire réduite jusqu’à 73%
D
• Conduites de chauffage (Δl= 0,04 mm x m x Δt)
• Débit supérieur de plus de 30% grâce aux parois
plus minces.
• Plus léger
• Stabilité élevée
• Rapidité d’installation (on le soude de la même façon
que le tube NIRON normal)

Dimensions
Caractéristiques Tube NIRON CLIMA

SDR / PN PPR100 - SDR11 - PN16 - Classe 1/6 bar

Diamètre extérieur (mm) 32 40 50 63 75 90 110 125 160 200 250


Diamètre intérieur (mm) 26,2 32,6 40,8 51,4 61,4 73,6 90,0 102,2 130,8 163,6 204,6
Epaisseur (mm) 2,9 3,7 4,6 5,8 6,8 8,2 10,0 11,4 14,6 18,2 22,7
Longueur des barres (m) 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4 4
Poids au mètre (kg/m) 0,28 0,43 0,67 1,04 1,44 2,08 3,10 4,10 6,50 10,21 15,78
Contenance en eau (l/m) 0,42 0,83 1,30 2,07 2,96 4,25 6,36 8,20 13,43 21,00 32,86
Conditionnement
60 40 20 16 12 8 8 4 4 4 4
(m par fardeau))

Manuel Technique 13
3.4 PROPRIETEs CHIMIQUES, PHYSIQUES, MECANIQUES

Caracteristiques Methode d’essai Valeur a 23°C Unite de mesure

Masse volumique ISO 1183 0,898 g/cm3

Charge de rupture ISO 527 23 N/mm2

Allongement à la rupture ISO 527 > 50 %

Module d’élasticité ISO 527 700 N/mm2

Indice de fluidité ISO 1133


0,5 g/10 min
MFI 190/5 Procédure 18

Conductibilité thermique (λ) DIN 52612 0,24 W/mk

Coefficient de dilatation
VDE 0304 1,5 x 10-4 K-1
thermique linéaire

Zone de fusion DIN 53736b2 150 - 154 °C

Résistance aux chocs


(Charpy) +23°C ISO 179/1 e A Non rupture KJ/m2

-30°C ISO 179/1 e A 50 KJ/m2

Résistance volumique IEC 93 >1015 Ω cm

Résistance diélectrique IEC 243/1 75 KV/mm

Facteur de perte DIN 53483 < 5 x 10-4

Résistance au feu B2

14 Manuel Technique


3.5 DILATATION THERMIQUE
La dilatation thermique linéaire dépend de la température du liquide transporté. C’est un élément qui est propre à
tous les matériaux qu’ils soient en plastique ou en métal. Plus le coefficient d’élasticité est élevé, meilleure est la
dilatation thermique linéaire Δl, qui pour les tubes NIRON correspond aux valeurs suivantes.

Tube Simple Paroi Δl = 0,15 mm x l x Δt


Tube Composite Δl = 0,04 mm x l x Δt

Où:
• Δl = Dilatation linéaire du tube en mm
• Δt = Différence de température en °C
• l = Longueur du tube en mètres.

Dans la plupart des cas, la dilatation linéaire est seulement un problème esthétique mineur car les tubes horizontaux
et verticaux ne gardent pas la linéarité souhaitée.

Nous vous proposons ci-dessous quelques solutions pour compenser les effets de la dilatation linéaire en fonction
des différents types de pose.

INSTALLATIONS ENCASTREES
POSE SUR SUPPORTS CONTINUS HORIZONTAUX
POSE LIBRE

INSTALLATIONS ENCASTREES
•  ube nu: la dilatation se propage à l’intérieur
T
• Tube isolé: la dilatation comprimera légèrement l’iso-
lant pour compenser l’allongement.

C’est le procédé de pose conseillé pour les tubes sim-


ple paroi en PPR. Celui-ci évite l’exposition aux rayons
UV. Il profite d’une dilatation linéaire inférieure car le mur
extérieur est totalement en contact avec une surface
d’échange thermique importante.

- Le tube peut être encastré directement au moyen de


plâtre, de chaux, ou de ciment.

- La dilatation n’est pas assez grande pour détacher les


carreaux et/ou casser l’enduit.

Figure 1 - Installations encastrées

Manuel Technique 15
POSE SUR SUPPORTS CONTINUS HORIZONTAUX (tels que: goulottes...)
Tube nu/isolé: Prévoir des fixations avec des points
fixes à chaque changement de direction.
Prévoir
une goulotte suffisamment large pour per-
mettre la courbure des tubes.

La Figure 2 représente le type de pose suggéré pour


la distribution dans les grands complexes (hôtels, hôpi-
taux, centres commerciaux etc.) où il faut acheminer un
nombre considérable de tubes.

•  ela permet un gain de temps significatif et une


C
économie de supports de fixation.

Il est conseillé aussi bien pour les tubes simple paroi Figure 2 - Pose sur des supports horizontaux
que pour les tubes composites.

POSE AVEC COLLIERS


Pour des tronçons de canalisations rectilignes, réa-
liser des colliers solides qui soient en même temps
des supports fixes (Figure 3). De cette manière on
« morcelle » la dilatation totale en autant de parties
que d’espaces entre les fixations. Nous avons sur
les colliers deux sollicitations égales et opposées qui
s’annulent Figure 3 - Pose libre.
(Figure 4). La dilatation reste libre seulement dans le
dernier tronçon.

Pour des tronçons de conduites avec changement de


direction ou des dérivations latérales, toujours met-
tre des points de fixations fixes en correspondance
avec les raccords (Figure 4). La dilatation doit agir
seulement sur le tube et jamais sur les raccords.

Figure 4 - Pose libre

A proximité de vannes, de compteurs etc, il faut toujours


utiliser des colliers solides qui font office de points d’an-
crage (Figure 5).

Figure 5 - Fixation vannes et compteurs

16 Manuel Technique


Toutefoislorsque l’on utilise des colliers cou-
lissants (où des fixations de qualité insuffisante),
il faut prévoir de réaliser des compensateurs de
dilatation en « U » au centre de la canalisation (Fi-
gure 6).

Les valeurs pour dimensionner les parties de com-


pensation sont obtenues par la formule suivante

Lc = 20 √ d x Δl


Lc = L1 + L2 + L1 (longueur du compensateur de dilata-
tion)
L2 = 0,5 L1
d = diamètre extérieur du tube en mm Figure 6 - Pose libre
Δl = dilatation linéaire du tube

Lors de l’utilisation des colliers coulissants on


peut également utiliser un compensateur de dila-
tation à bras flexible (Figure 7).

Les valeurs pour un dimensionnement correct sont :

Lc = 20 √ d x Δl

Où:
Lc = Longueur du compensateur de dilatation
d = diamètre extérieur du tube en mm
Δl = dilatation de la partie du tube Figure 7 - Pose libre

Dans le cas des colonnes montantes, pour effec-


tuer la dérivation à l’étage il est nécessaire de

• Prévoir un orifice de perçage du mur supérieur de


50% au diamètre extérieur du tube (Figure 8).

•  ntrer une partie du tube et un coude à 90° (Figure


E
9).

Figure 8 - Pose libre Figure 9 - Pose libre

Manuel Technique 17
3.6 FIXATION POUR INSTALLATIONS EXTERIEURES (prEN806-4 / ENV12208)

Distance des colliers coulissants

Distance L en mètre
Ø extérieu
du tube Eau froide Eau chaude
en mm ( 1°C - 30°C) ( 31°C - 70°C)
20 0,85 0,60
25 1,00 0,65
32 1,10 0,80
40 1,25 1,00
50 1,40 1,20
63 1,50 1,30
75 1,65 1,45
90 1,90 1,60
110 2,10 1,85
125 2,30 2,05
160 2,50 2,30
200 2,80 2,50
250 3,00 2,70

Distance des colliers fixes


Distance L en mètre
Ø extérieu
du tube Eau froide Eau chaude
en mm ( 1°C - 30°C) ( 31°C - 70°C)
20 0,80 0,55
25 0,90 0,60
32 1,00 0,70
40 1,10 0,90
50 1,20 1,10
63 1,30 1,20
75 1,50 1,30
90 1,70 1,50
110 1,90 1,65
125 2,10 1,80
160 2,30 2,00
200 2,50 2,30
250 2,70 2,50

18 Manuel Technique


Distance entre les supports pour tubes posés à l’intérieur de chemins de câbles

Distance L en mètre
Ø extérieur
du tube Eau froide Eau chaude
en mm ( 1°C - 30°C) ( 31°C - 70°C)

< 20 1,5 1,0


> 20 ÷ < 40 1,5 1,2
> 40 ÷ < 75 1,5 1,5
> 75 ÷ < 110 2,0 2,0
>110 ÷ <200 2,2 2,2
>200 ÷ <250 2,3 2,3

Distance entre les fixations pour tubes posés à l’intérieur de goulottes

Distance L en mètre
Ø extérieur
du tube Eau froide Eau chaude
en mm ( 1°C - 30°C) ( 31°C - 70°C)

20 0,50 0,30
25 0,75 0,40
32 0,75 0,60
40 0,75 0,75
50 0,75 0,75
63 0,75 0,75
75 1,00 1,00
90 1,00 1,00
110 1,00 1,00
125 1,20 1,20
160 1,50 1,50
200 1,80 1,80
250 2,00 2,00

Manuel Technique 19
4 ECONOMIE D’ENERGIE
4.1 ECONOMIE D’ENERGIE
Grâce à l’utilisation du système NIRON, à la place d’un réseau de tubes métalliques pour la distribution d’eau chaude,
l’utilisateur peut bénéficier de deux types d’économie d’énergie pour l’utilisation.
• En régime pseudo stationnaire (bain/douche, machine à laver, utilisant de l’eau chaude) : la dispersion de chaleur limi-
tée réduit les dispersions passives d’environ 20% sur un tube nu.
• En régime transitoire (lavage des mains ou de petits objets): une conductibilité thermique limitée permet de débiter de l’eau suf-
fisamment chaude même lorsque le tube n’a pas encore atteint les conditions de régime. Dans ce cas l’économie d’énergie ob-
tenue en utilisant les canalisations NIRON est supérieure à 12% et peut atteindre 26% en pointe (voir graphique ci-dessous).

Figure 10 - Pourcentage d’économie d’énergie en


Economie d’énergie (%)

régime transitoire

En régime transitoire, l’économie d’énergie se traduit également par une importante économie d’eau comme démontré ci-dessous.

Longueur du tube FER CUIVRE NIRON Economie d’eau en litres


m Temps/s Consommation l Temps/s Consommation l Temps/s Consommation l Niron/Fer Niron/Cuivre
2 5,0 0,5 2,4 0,24 1,3 0,13 0,37 0,11
4 10,3 1,03 4,8 0,48 2,7 0,27 0,76 0,21
6 15,2 1,52 7,2 0,72 3,9 0,49 1,13 0,33
8 20,1 2,01 10,6 1,06 6,0 0,60 1,41 0,46
10 24,4 2,44 14,3 1,43 8,5 0,85 1,59 0,58
Le tableau ci-dessus indique en fonction du matériau utilisé, le temps nécessaire pour pouvoir obtenir une eau à 40° avec un débit de 360 l/h.

4.2 TEMPERATURE EXTERNE DU TUBE NIRON


Le tube NIRON, grâce à sa faible conductivité thermique, a une température externe sensiblement inférieure à la
température interne de l’eau transportée.
La température externe du tube est la résultante des variables suivantes:
• Température de l’eau à l’intérieur du tube
• Epaisseur du tube
• Température ambiante

Quelques exemples:
TubeØ 32 x 5,4 Tube Ø 63 x 5,4 Tube Ø 90 x 5,4
Température Température Température Température Température Température Température Température Température
de l’eau (°C) ambiante (°C) du tube (°C) de l’eau (°C) ambiante (°C) du tube (°C) de l’eau (°C) ambiante (°C) du tube (°C)
15 39,7 15 32,5 15 30,9
20 41,9 20 35,5 20 34,1
60 25 44,2 60 25 38,6 60 25 37,4
30 46,5 30 41,6 30 41,9
35 48,7 35 44,7 35 43,8
Pour d’autres valeurs concernant l’ensemble de notre gamme, n’hésitez pas à contacter notre assistance technique.

20 Manuel Technique


4.3 CONDUCTIVITE THERMIQUE
Les réglementations en vigueur autorisent dans le circuit de distribution d’eau chaude, entre le chauffe eau et le point
le plus éloigné, une différence de température maximale de 2°C. La directive 10/91 prescrit que la température de
l’eau chaude sanitaire au point d’utilisation soit de 40° C et impose l’isolation de toutes les conduites.
L’épaisseur de l’isolant est variable en fonction de sa conductivité thermique et du diamètre du tube.
Les tubes NIRON, nus ou isolés, ont des pertes thermiques très faibles et permettent de respecter les valeurs deman-
dées par les normes comme on peut le remarquer dans les tableaux ci-après:

Tube Nu Tube Nu
Temp. Eau 40°C – Vitesse 2 m/s Temp. Eau 40°C – Vitesse 2 m/s
Température ambiante Température ambiante
10°C 15°C 20°C 10°C 15°C 20°C
Ø mm SDR Ø mm SDR
Dissipation chaleur °C Dissipation chaleur °C
par 10m de tube par 10m de tube
20 6 0,25 0,21 0,17 25 7,4 0,17 0,14 0,11
25 6 0,18 0,15 0,12 32 7,4 0,12 0,10 0,08
32 6 0,13 0,11 0,09 40 7,4 0,09 0,07 0,06
40 6 0,09 0,08 0,06 50 7,4 0,07 0,06 0,05
50 6 0,07 0,06 0,05 63 7,4 0,05 0,04 0,03
63 6 0,05 0,04 0,03 75 7,4 0,04 0,03 0,02
75 6 0,04 0,03 0,02 90 7,4 0,03 0,02 0,02
90 6 0,03 0,02 0,02 110 7,4 0,02 0,02 0,01
110 6 0,02 0,02 0,02 125 7,4 0,02 0,01 0,01
125 6 0,02 0,01 0,01 160 7,4 0,01 0,01 0,00

Tube Isolé Tube Isolé


Temp. Eau 40°C – Vitesse 2 m/s Temp. Eau 40°C – Vitesse 2 m/s
Isolant Température ambiante Isolant Température ambiante
0,038 W/mk 10°C 15°C 20°C 0,038 W/mk 10°C 15°C 20°C
Ø mm SDR Ø mm SDR
Dissipation chaleur °C Dissipation chaleur °C
épaisseur par 10m de tube épaisseur par 10m de tube
20 6 6 0,10 0,08 0,07 25 7,4 9 0,05 0,04 0,03
25 6 9 0,05 0,05 0,04 32 7,4 9 0,04 0,03 0,02
32 6 9 0,04 0,03 0,03 40 7,4 9 0,03 0,02 0,02
40 6 9 0,03 0,02 0,02 50 7,4 12 0,02 0,01 0,01
50 6 12 0,02 0,02 0,01 63 7,4 15 0,01 0,00 0,00
63 6 15 0,01 0,01 0,01 75 7,4 15 0,01 0,00 0,00
75 6 15 0,01 0,00 0,00 90 7,4 17 0,00 0,00 0,00
90 6 17 0,00 0,00 0,00 110 7,4 18 0,00 0,00 0,00
110 6 18 0,00 0,00 0,00 125 7,4 18 0,00 0,00 0,00
125 6 18 0,00 0,00 0,00 160 7,4 18 0,00 0,00 0,00

Remarque: Veuillez consulter nos services techniques pour connaître les pertes thermiques en fonction
des différences de vitesse de l’eau, du SDR du tube, de la conductivité de l’isolant et de la
température ambiante.

Manuel Technique 21
4.4 ISOLATION ANTI-CONDENSATION DANS LES INSTALLATIONS CLIMATISEES
Les tableaux ci-dessous indiquent l’épaisseur minimum du matériau isolant nécessaire aux tubes NIRON afin d’éviter
que l’humidité de l’air se condense et se transforme en rosée sur les tuyauteries des installations de climatisation.

s = Epaisseur en mm du matériau isolant (conductivité 0,038 W/mk)


Te = Température externe de l’air en ° C
Ti = Température de l’eau à l’intérieur des tubes en ° C
60%/80% = Humidité relative de l’air.

TUBE Ø 20 x 3,4 SDR 6 TUBE Ø 63 x 10,5 SDR 6


Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 Humidité %
Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 Humidité %

5 3,7 3,9 4,1 4,3 4,6 4,8 5,0 5,3 5,5 5 2,8 3,1 3,4 3,7 4,0 4,2 4,5 4,8 5,1
7 3,0 3,3 3,5 3,8 4,0 4,2 4,5 4,7 5,0 60 7 2,1 2,4 2,7 3,0 3,3 3,6 3,8 4,1 4,4 60
9 2,4 2,7 2,9 3,2 3,4 3,7 3,9 4,2 4,4 9 1,4 1,7 2,0 2,3 2,6 2,9 3,2 3,5 3,8
5 10,5 10,9 11,3 11,7 12,1 12,4 12,8 13,2 13,6 5 11,5 12,0 12,5 13,0 13,5 14,0 14,5 15,0 15,5
7 9,5 9,9 10,3 10,7 11,1 11,5 11,9 12,3 12,7 80 7 10,1 10,6 11,2 11,7 12,2 12,7 13,2 13,8 14,3 80
9 8,4 8,8 9,2 9,6 10,0 10,5 10,9 11,3 11,7 9 8,7 9,2 9,8 10,3 10,9 11,4 12,0 12,5 13,1

TUBE Ø 25 x 4,2 SDR 6 TUBE 75 x 12,5 SDR 6


Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 Humidité %
Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 Humidité %

5 3,6 3,8 4,1 4,3 4,6 4,8 5,1 5,3 5,6 5 2,3 2,6 2,9 3,2 3,5 3,8 4,1 4,4 4,7
7 3,0 3,2 3,5 3,7 4,0 4,2 4,5 4,8 5,0 60 7 1,6 1,9 2,2 2,5 2,8 3,1 3,4 3,7 4,0 60
9 2,3 2,6 2,9 3,1 3,4 3,7 3,9 4,2 4,4 9 0,9 1,2 1,5 1,8 2,1 2,4 2,7 3,0 3,3
5 10,9 11,3 11,7 12,1 12,5 12,9 13,3 13,7 14,1 5 11,1 11,6 12,1 12,6 13,1 13,6 14,1 14,6 15,1
7 9,7 10,2 10,6 11,0 11,4 11,9 12,3 12,7 13,1 80 7 9,7 10,2 10,7 11,2 11,7 12,2 12,7 13,2 13,7 80
9 8,6 9,0 9,5 9,9 10,3 10,8 11,2 11,7 12,1 9 8,2 8,8 9,4 10,0 10,6 11,2 11,8 12,4 13,0

TUBE Ø 32 x 5,4 SDR 6 TUBE Ø 90 x 15 SDR 6


Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 Humidité %
Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 Humidité %

5 3,5 3,8 4,0 4,3 4,5 4,8 5,0 5,3 5,5 5 1,8 2,1 2,4 2,7 3,0 3,3 3,6 3,9 4,2
7 2,9 3,1 3,4 3,6 3,9 4,2 4,4 4,7 5,0 60 7 1,1 1,5 1,7 2,0 2,3 2,6 2,9 3,2 3,5 60
9 2,2 2,5 2,7 3,0 3,3 3,6 3,8 4,1 4,4 9 0,3 0,6 0,9 1,2 1,5 1,8 2,1 2,4 2,7
5 11,1 11,6 12,0 12,4 12,9 13,3 13,7 0,6 14,6 5 10,8 11,4 11,9 12,5 13,0 13,6 14,1 14,7 15,2
7 10,0 10,4 10,9 11,3 11,8 12,2 12,7 13,1 13,5 80 7 9,4 10,0 10,5 11,1 11,6 12,2 12,7 13,3 13,8 80
9 8,7 9,2 9,7 10,1 10,6 11,1 11,6 12,0 12,5 9 7,9 8,5 9,0 9,6 10,1 10,7 11,2 11,8 12,3

TUBE Ø 40 x 6,7 SDR 6 TUBE Ø 110 x 18,4 SDR 6


Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 Humidité %
Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 Humidité %

5 3,4 3,6 3,9 4,4 4,7 4,9 4,9 5,2 5,5 5 1,3 1,6 1,9 2,2 2,5 2,8 3,1 3,4 3,7
7 2,7 3,0 3,2 3,8 4,1 4,3 4,3 4,6 4,9 60 7 0,5 0,8 1,1 1,4 1,7 2,0 2,3 2,6 2,9 60
9 2,0 2,3 2,6 3,1 3,4 3,7 3,7 4,0 4,3 9 0,0 0,1 0,4 0,7 1,0 1,3 1,6 1,9 2,2
5 11,3 11,8 12,3 13,2 13,6 14,1 14,1 14,5 15,0 5 10,5 11,1 11,6 12,2 12,7 13,3 13,8 14,4 14,9
7 10,1 10,6 11,0 13,0 12,5 12,9 12,9 13,4 13,9 80 7 9,0 9,6 10,1 10,7 11,2 11,8 12,3 12,9 13,4 80
9 8,8 9,3 9,8 10,8 11,3 11,8 11,8 12,3 12,8 9 7,5 8,1 8,7 9,3 9,9 10,5 11,1 11,7 12,3

TUBE Ø 50 x 8,4 SDR 6 TUBE Ø 125 x 20,8 SDR 6


Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 Humidité %
Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 Humidité %

5 3,1 3,4 3,7 4,0 4,2 4,5 4,8 5,0 5,3 5 0,8 1,1 1,4 1,7 2,0 2,3 2,6 2,9 3,2
7 2,4 2,7 3,0 3,3 3,6 3,8 4,1 4,4 4,7 60 7 0,0 0,3 0,6 0,9 1,2 1,5 1,8 2,1 2,4 60
9 1,7 2,0 2,3 2,6 2,9 3,2 3,5 3,8 4,1 9 0,0 0,0 0,0 0,2 0,5 0,8 1,1 1,4 1,7
5 11,5 11,9 12,4 12,9 13,4 13,8 14,3 14,8 15,3 5 10,2 10,8 11,3 11,9 12,4 13,0 13,5 14,1 14,6
7 10,1 10,6 11,1 11,6 12,1 12,6 13,1 13,6 14,1 80 7 8,6 9,2 9,8 10,4 11,0 11,6 12,2 12,8 13,4 80
9 8,8 9,3 9,8 10,4 10,9 11,4 11,9 12,4 13,0 9 7,1 7,7 8,3 8,9 9,5 10,1 10,7 11,3 11,9

22 Manuel Technique


PIPE Ø 20 x 2,8 SDR 7,4 PIPE Ø 90 x 12,5 SDR 7,4
Te
Ti 26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%
Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%

5 3,8 4,0 4,3 4,5 4,7 5,0 5,2 5,4 5,6 5 2,6 2,9 3,2 3,5 3,8 4,1 4,4 4,7 5
7 3,2 3,5 3,7 4,0 4,2 4,5 4,7 5,0 5,2 60 7 1,9 2,2 2,5 2,8 3,1 3,4 3,7 4 4,3 60
9 2,6 2,9 3,1 3,4 3,6 3,9 4,1 4,4 4,6 9 1,1 1,4 1,7 2,1 2,4 2,7 3 3,3 3,6
5 10,6 11,0 11,4 11,8 12,2 12,6 13,0 13,4 13,8 5 11,8 12,3 12,9 13,4 13,9 14,5 15 15,6 16,1
7 9,6 10,0 10,4 10,8 11,2 11,6 12,0 12,4 12,8 80 7 10,3 10,9 11,4 12 12,6 13,1 13,7 14,2 14,8 80
9 8,5 8,9 9,3 9,7 10,1 10,5 10,9 11,3 11,7 9 8,8 9,4 10 10,6 11,1 11,7 12,3 12,9 13,5

PIPE Ø 25 x 3,5 SDR 7,4 PIPE Ø 110 x 15,2 SDR 7,4


Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%
Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%

5 3,8 4,0 4,3 4,5 4,7 5,0 5,2 5,4 5,7 5 2,3 2,6 2,9 3,2 3,5 3,8 4,1 4,4 4,6
7 3,2 3,5 3,7 4,0 4,2 4,5 4,7 5,0 5,2 60 7 1,5 1,9 2,2 2,5 2,8 3,1 3,4 3,7 4 60
9 2,5 2,8 3,1 3,4 3,6 3,9 4,1 4,4 4,6 9 0,8 1,1 1,4 1,7 2,1 2,4 2,7 3 3,3
5 10,9 11,3 11,7 12,1 12,5 12,9 13,3 13,7 14,1 5 11,5 12,2 12,8 13,4 13,9 14,5 15,1 15,6 16,2
7 9,8 10,3 10,7 11,2 11,6 12,1 12,5 13,0 13,4 80 7 10 10,7 11,3 11,9 12,5 13,1 13,7 14,3 14,8 80
9 8,7 9,2 9,6 10,1 10,5 11,0 11,4 11,9 12,3 9 8,5 9,2 9,8 10,5 11,1 11,7 12,3 12,9 13,5

PIPE Ø 32 x 4,4 SDR 7,4 PIPE Ø 125 x 17,1 SDR 7,4


Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%
Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%

5 3,8 4 4,3 4,5 4,7 5 5,2 5,4 5,7 5 2,2 2,5 2,8 3,1 3,4 3,7 4,0 4,3 4,5
7 3,1 3,4 3,6 3,9 4,1 4,4 4,6 4,9 5,1 60 7 1,4 1,8 2,1 2,4 2,7 3,0 3,3 3,6 3,9 0,6
9 2,4 2,7 3 3,3 3,5 3,8 4 4,3 4,6 9 0,6 1,0 1,3 1,6 2,0 2,3 2,6 2,8 3,1
5 11,3 11,8 12,2 12,7 13,1 13,6 14,0 14,5 14,9 5 11,3 12,0 12,6 13,2 13,7 14,3 15,0 15,5 16,0
7 10,2 10,7 11,1 11,6 12,0 12,5 12,9 13,4 13,8 80 7 9,8 10,5 11,1 11,7 12,3 13,0 13,5 14,0 14,5 0,8
9 8,9 9,4 9,9 10,4 10,9 11,4 11,9 12,4 12,9 9 8,3 9,0 9,7 10,3 11,0 11,5 12,0 12,8 13,2

PIPE Ø 40 x 5,5 SDR 7,4 PIPE Ø 160 x 21,9 SDR 7,4


Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%
Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%

5 3,6 3,9 4,1 4,4 4,6 4,9 5,1 5,4 5,6 5 0,8 1,1 1,4 1,7 2,0 2,3 2,6 2,9 3,2
7 2,9 3,2 3,4 3,7 4,0 4,3 4,5 4,8 5,1 60 7 0,0 0,4 0,7 1,0 1,3 1,6 1,9 2,2 2,5 60
9 2,2 2,5 2,8 3,1 3,4 3,7 3,9 4,2 4,5 9 0,0 0,0 0,0 0,3 0,6 0,9 1,2 1,5 1,8
5 11,5 12,0 12,4 12,9 13,4 13,9 14,3 14,8 15,3 5 10,5 11,1 11,7 12,3 12,9 13,5 14,1 14,7 15,3
7 10,3 10,8 11,2 11,7 12,1 12,6 13,0 13,5 13,9 80 7 8,9 9,5 10,1 10,7 11,3 11,9 12,5 13,1 13,7 80
9 9,0 9,5 10,0 10,5 11,0 11,5 12,0 12,5 13,0 9 7,2 7,9 8,5 9,2 9,8 10,5 11,1 11,8 12,4

PIPE Ø 50 x 6,9 SDR 7,4 PIPE Ø 200 x 18,2 SDR 11


Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%
Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%

5 3,5 3,8 4,0 4,3 4,5 4,8 5,1 5,3 5,6 5 1,7 2,0 2,3 2,6 2,9 3,2 3,5 3,8 4,1
7 2,7 3,0 3,2 3,5 3,8 4,1 4,3 4,6 4,9 60 7 0,9 1,2 1,5 1,8 2,1 2,4 2,7 3,0 3,3 60
9 2,0 2,3 2,6 2,9 3,2 3,5 3,7 4,0 4,3 9 0,1 0,4 0,8 1,1 1,4 1,7 2,0 2,3 2,6
5 11,7 12,2 12,7 13,2 13,7 14,2 14,7 15,2 15,7 5 11,5 12,2 12,8 13,5 14,1 14,7 15,3 16,0 16,6
7 10,4 10,9 11,4 11,9 12,4 12,9 13,4 13,9 14,4 80 7 9,9 10,6 11,3 11,9 12,5 13,1 13,8 14,5 15,1 80
9 9,0 9,5 10,1 10,6 11,2 11,7 12,2 12,8 13,3 9 8,2 8,9 9,6 10,3 11,0 11,7 12,3 13,0 13,6

PIPE Ø 63 x 8,7 SDR 7,4 PIPE Ø 250 x 22,7 SDR 11


Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%
Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%

5 3,2 3,5 3,8 4,0 4,3 4,6 4,9 5,2 5,4 5 1,7 2,0 2,3 2,6 2,9 3,2 3,5 3,8 4,1
7 2,5 2,8 3,1 3,4 3,7 4,0 4,2 4,5 4,8 60 7 0,9 1,2 1,5 1,8 2,1 2,4 2,7 3,0 3,3 60
9 1,7 2 2,3 2,6 2,9 3,2 3,5 3,8 4,1 9 0,1 0,4 0,8 1,1 1,4 1,7 2,0 2,3 2,6
5 11,8 12,3 12,8 13,3 13,8 14,3 14,8 15,3 15,8 5 11,5 12,2 12,8 13,5 14,1 14,7 15,3 16,0 16,6
7 10,4 11,0 11,5 12,1 12,6 13,2 13,7 14,3 14,8 80 7 9,9 10,6 11,3 11,9 12,5 13,1 13,8 14,5 15,1 80
9 9,0 9,6 10,1 10,7 11,2 11,8 12,4 12,9 13,5 9 8,2 8,9 9,6 10,3 11,0 11,7 12,3 13,0 13,6

PIPE Ø 75 x 10,4 SDR 7,4


Ti
Te
26 27 28 29 30 31 32 33 34 umidità%

5 2,5 2,8 3,1 3,4 3,7 3,9 4,2 4,5 4,8


7 1,8 2,1 2,4 2,7 3,0 3,3 3,5 3,8 4,1 60
9 1,0 1,3 1,6 1,9 2,2 2,6 2,9 3,2 3,5
5 11,4 11,9 12,4 13,0 13,5 14,0 14,5 15,0 15,6
7 10,0 10,5 11,1 11,6 12,1 12,7 13,2 13,8 14,3 80
9 8,5 9,1 9,7 10,2 10,8 11,3 11,9 12,5 13,0

Manuel Technique 23
5 PERTES DE CHARGE
Pertes de charge unitaires des tubes NIRON SDR6 à une température de l’eau de 10°C
Débit Ø Ø Ø Ø Ø Ø Ø Débit Ø Ø Ø Ø Ø Ø Ø Ø
l/s kg/h 16x2,7 20x3,4 25x4,2 32x5,4 40x6,7 50x8,4 63x10,5 l/s kg/h 32x5,4 40x6,7 50x8,4 63x10,5 75x10,5 90x12,5 110x15,2 125x20,8

70 10 2 0,9 Perte de charge en mm/c.eau x m 1,0 3.600 143 43 14 7,9 2,8


0,22 0,14 0,09 Vite sse moyenne en m/s 1,8 1,16 0,73 0,5 0,35
140 33 8 3 1 1,2 4.320 198 59 19 9,2 3,9
0,44 0,29 0,18 0,11 2,16 1,40 0,87 0,61 0,42
0,05 180 52 13 4 2 1,3 4.680. 66 22 10,6 4,5
0,57 0,37 0,23 0,14 1,49 0,93 0,66 0,46
220 73 19 6 2 1,4 5.040 76 25 12,1 5,1
0,70 0,45 0,28 0,17 1,62 1,01 0,71 0,50
290 118 30 10 4 1,5 0,5 1,6 5.760 114 32 15,3 6,4
0,92 0,59 0,37 0,23 0,15 0,09 1,85 1,16 0,81 0,57
0,1 360 164 42 15 6 2 0,7 1,8 6.480 141 40 18,8 7,9
1,11 0,71 0,45 0,28 0,18 0,11 2,08 1,32 0,92 0,64
430 234 61 21 8 3 1,07 0,33 2,0 7.200 170 48 22,7 9,5 3,7
1,36 0,88 0,55 0,34 0,22 0,14 0,09 2,31 1,46 1,02 0,71 0,48
510 83 29 11 4 1,44 0,45 2,2 7.920 57 26,9 11,3 4,4
1,04 0,66 0,40 0,26 0,16 0,10 1,60 1,12 0,78 0,52
580 104 37 14 5 1,8 0,56 2,4 8.640 66 31,4 13,1 5,1
1,18 0,75 0,46 0,29 0,19 0,12 1,74 1,22 0,85 0,57
655 129 45 18 6 2,2 0,7 2,6 9.360 76 36,1 15,1 5,9 3,1
1,34 0,84 0,52 0,33 0,21 0,13 1,88 1,32 0,92 0,62 0,48
0,2 730 156 55 22 7,5 2,69 0,84 2,8 10.080 87 41,2 17,3 6,7 3,6
1,49 0,94 0,58 0,37 0,24 0,15 2,02 1,43 0,99 0,67 0,51
830 290 69 27 9 3,3 1 3,0 10.800 1113 46,6 19,5 7,5 4,1
1,65 1,07 0,66 0,42 0,27 0,17 2,17 1,53 1,06 0,71 0,55
900 353 85 33 11 4,1 1,3 3,5 12.600 149 61,4 25,7 9,9 5,3
1,83 1,20 0,74 0,47 0,30 0,19 2,53 1,78 1,24 0,83 0,64
0,3 1.080 110 43 15 5,3 1,6 4,0 14.400 77,9 32,6 12,6 6,7
1,39 0,85 0,54 0,35 0,22 2,04 1,41 0,95 0,73
1.280 149 59 20 7,1 2,2 4,5 16.200 96,2 40,2 15,5 8,3
1,65 1,01 0,64 0,41 0,26 2,29 1,59 1,07 0,82
0,4 1.430 270 71 24 8 2,7 5,0 18.000 116,2 48,5 18,7 10,0
1,85 1,13 0,72 0,46 0,29 2,55 1,77 1,19 0,92
1.605 87 30 10 3,4 6,0 21.600 161,1 67,2 25,9 13,9
1,27 0,81 0,52 0,32 3,06 2,12 1,43 1,10
0,5 1.805 107 36 13 4,2 7,0 25.200 88,6 34,2 18,3
1,43 0,91 0,58 0,36 2,48 1,66 1,28
2.005 135 44 15 5 8,0 28.800 112,7 43,4 23,2
1,55 1,01 0,65 0,40 2,83 1,90 1,46
0,6 2.155 172 50 17 5,7 9,0 32.400 139,3 53,6 28,7
1,70 1,08 0,69 0,43 3,18 2,14 1,65
2.330 200 57 20 6,5 10 36.000 64,8 34,7
1,8 1,17 0,75 0,47 2,38 1,83
0,7 2.530 225 66 23 7,6 11 39.600 77 41,1
1,98 1,27 0,82 0,51 2,61 2,01
2.705 74 26 8,5 12 43.200 90,0 48,1
1,36 0,87 0,54 2,85 2,20
0,8 2.880 83 29 9,5 13 46.800 104,0 55,6
1,45 0,93 0,58 3,09 2,38
3.005 89 31 10 15 50.400 71,9
1,51 0,97 0,61 2,75
0,9 3.255 103 36 11 17 54.000 92,1
1,63 1,05 0,66 3,11

24 Manuel Technique


Pertes de charge unitaires des tubes NIRON SDR7,4 à une température de l’eau de 10°C
Débit Ø Ø Ø Ø Ø Ø Ø Débit Ø Ø Ø Ø Ø Ø Ø
l/s kg/h 25x4,2 32x4,4 40x5,5 50x6,9 63x8,7 75x10,4 90x12,5 l/s kg/h 50x6,9 63x8,7 75x10,4 90x12,5 110x15,2 125x17,1 160x21,9
16,9 5,2 67,9 29,8 12,5 4,6
0,10 360 0,39 0,24 2,80 10.080 1,71 1,21 0,84 0,56
33,8 10,2 76,7 33,6 14,1 5,4 2,9
0,15 540 3,00 10.800
0,59 0,35 Perte de charge en mm/c.eau x m 1,84 1,30 0,90 0,60 0,46
55,4 16,7 Vite sse moyenne en m/s 100,9 44,2 18,6 7,1 3,8
0,20 720 0,79 0,47 3,50 12.600 2,14 1,52 1,05 0,70 0,54
81,4 24,5 128,0 56,0 23,5 8,9 4,8
0,25 864 0,98 0,59 4,00 14.400 2,45 1,73 1,21 0,80 0,62
111,6 33,6 11,7 158,0 69,1 29 11,0 5,9
0,30 1.080 1,18 0,71 0,45 4,50 16.200 2,76 1,95 1,36 0,90 0,69
145,9 43,9 15,3 83,4 35 13,3 7,1 2,2
0,35 1.260 1,38 0,83 0,53 5,00 18.000 2,17 1,51 1,00 0,77 0,47
184,2 55,3 19,2 6,7 98,9 41,5 15,7 8,4 2,6
0,40 1.440 1,57 0,95 0,61 0,39 5,50 19.800 2,38 1,66 1,11 0,85 0,52
226,3 67,9 23,6 8,3 115,6 48,4 18,4 9,8 3,0
0,45 1.620 1,77 1,06 0,68 0,44 6,00 21.600 2,60 1,81 1,21 0,93 0,57
272,2 81,5 28,3 9,9 55,9 20,6 11,3 3,5
0,50 1.800 1,96 1,18 0,76 0,49 6,50 23.400 1,96 1,29 1,00 0,61
321,7 96,3 33,4 11,7 63,8 24,2 12,9 4,0
0,55 1.980 2,16 1,30 0,83 0,53 7,00 25.200 2,11 1,41 1,08 0,66
112,2 38,9 13,6 72,2 27,3 14,6 4,5
0,60 2.160 1,42 0,91 0,58 7,50 27.000 2,26 1,51 1,16 0,71
129,0 44,7 15,6 5,2 81,0 30,7 16,3 5,0
0,65 2.340 1,54 0,98 0,63 0,40 8,00 28.800 2,41 1,61 1,24 0,75
147,0 50,9 17,8 6,0 100,0 97,9 20,2 6,2
0,70 2.520 1,66 1,06 0,68 0,43 9,00 32.400 2,71 1,81 1,39 0,85
165,9 57,4 20,0 6,7 45,8 24,4 7,5
0,75 2.700 1,77 1,14 0,73 0,46 10,00 36.000 2,01 1,54 0,94
185,9 64,3 22,4 7,5 54,3 28,9 8,9
0,80 2.880 1,89 1,21 0,78 0,49 11,00 39.600 2,21 1,70 1,04
206,8 71,5 24,9 8,3 63,5 33,8 10,4
0,85 3.060 2,01 1,29 0,83 0,52 12,00 43.200 2,41 1,85 1,13
228,7 79,1 27,6 9,2 73,3 39,0 12,0
0,90 3.240 2,13 1,36 0,87 0,55 13,00 46.800 2,61 2,01 1,23
95,2 33,1 11,1 4,9 44,5 13,6
1,00 3.600 1,51 0,97 0,61 0,43 14,00 50.400 2,16 1,32
131,2 45,6 15,2 6,7 50,4 15,4
1,20 4.320 1,82 1,17 0,73 0,52 15,00 54.000 2,32 1,41
172,3 59,9 20,0 8,8 3,7 56,6 17,1
1,40 5.040 2,12 1,36 0,86 0,61 0,42 16,00 57.600 2,47 1,50
75,8 25,2 11,1 4,7 63,1 19,3
1,60 5.760 1,55 0,98 0,69 0,48 17,00 61.200 2,63 1,60
93,3 31,1 13,6 5,7 25,9
1,80 6.480 1,75 1,10 0,78 0,54 20,00 79.200 1,89
112,5 2,00 16,4 6,9 53,8
2,00 7.200 1,94 1,22 0,87 0,60 30,00 108.000 2,83
133,2 44,3 19,4 8,2
2,20 7.920 2,14 1,35 0,95 0,66 40,00 144.000
51,6 22,7 9,5
2,40 8.640 1,47 1,04 0,72 50,00 180.000
69,5 26,1 11,0
2,60 9.360 1,59 1,13 0,78 60,00 216.000

Pertes de charge unitaires des tubes NIRON SDR11 à une température de l’eau de 10°C
Débit Ø Ø
l/s kg/h 200x18,2 250x22,7
1,46 0,50 3,00 1,03 5,02 1,72 21,61 7,38 16,39
10,00 36.000 0,48 0,30
15,00 54.000 0,71 0,46
20,00 72.000 0,95 0,95
45,00 162.000 2,14 1,37
70,00 18.000 2,13
1,73 0,59 3,37 1,16 7,49 2,56 26,14 8,92 18,58
11,00 39.600 0,52 0,33
16,00 57.600 0,76 0,49
25,00 90.000 1,19 0,76
50,00 180.000 2,38 1,52
75,00 21.600 2,28
2,02 0,69 3,75 1,29 10,40 3,56 31,07 10,60 20,88
12,00 43.200 0,57 0,36
17,00 61.200 0,81 0,52
30,00 108.000 1,43 0,91
55,00 12.600 2,62 1,67
80,00 25.200 2,43
2,33 0,80 4,16 1,43 13,73 4,69 12,40 25,86
13,00 46.800 0,62 0,40
18,00 64.800 0,86 0,55
35,00 126.000 1,66 1,06
60,00 14.400 1,82
90,00 18.000 2,74
2,65 0,91 4,58 1,57 17,47 5,97 14,74
14,00 50.400 0,67 0,43
19,00 68.400 0,90 0,58
40,00 144.000 1,90 1,22
66,00 16.200 2,01

Manuel Technique 25
5.1 PERTES DE CHARGE DES RACCORDS (DIN 1988)
Coefficient de pertes de charge locales « r » pour des raccords NIRON
Raccords N° Symbole graphique Coefficient pertes r

Coude 90° 90 2,0

Coude 90° fileté 90M 2,2

Coude 45° 120 0,6

Té 130 1,8
Té réduit 130R 3,6
Té 130 1,3
Té réduit 130R 2,6
Té 130 4,2
Té réduit 130R 9
Té 130 2,2
Té réduit 130R 5,0

Té taraudé femelle 130F 0,8

Réduction (2 diamètres) 241 0,55


Réduction (3 diamètres) 241 0,85

Manchon 270 0,25

Raccord fileté 270RM 0,4

Raccord fileté réduit 270RM 0,85

Le tableau indique la perte de charge z en fonction d’un coefficient r = 1, pour de l’eau à 10°C et pour différentes
valeurs de la vitesse d’écoulement v (m/s).

Vitesse
d’écoulement 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 1,7 1,8 1,9 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5
v m/s
Perte de charge
z (mbar) 0,1 0,2 0,5 0,8 1,3 1,8 2,5 3,2 4,1 5,0 6,1 7,2 8,5 9,8 11,3 12,8 14,5 16,2 18,1 20,0 22,1 24,2 26,5 28,8 31,3

Vitesse
d’écoulement 2,6 2,7 2,8 2,9 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 3,5 3,6 3,7 3,8 3,9 4,0 4,1 4,2 4,3 4,4 4,5 4,6 4,7 4,8 4,9 5,0
v m/s
Perte de charge
z (mbar) 33,8 36,5 39,2 42,1 45 48 51 55 58 61 65 68 72 76 80 84 88 92 97 101 106 110 115 120 125

1 mbar = 10,1 mm de colonne d’eau

La perte de charge locale z est obtenue par la formule: z = 5v2 • ∑r


Et la perte de charge totale de l’installation sera la somme du total de la perte de charge distribuée r et du total des
pertes de charge locales z.

26 Manuel Technique


6 DIMENSIONNEMENT DES INSTALLATIONS
DISTRIBUTION D’EAU FROIDE
Pour dimensionner correctement une installation il est nécessaire de connaître les Unités de Charge UC qui peuvent
être sollicitées simultanément.

Unité de charge UC pour une utilisation en habitations privées:


UC Unité de charge
Appareil Alimentation Total eau froide
Eau froide Eau chaude
+ chaude
Lavabo Mélangeur 0,75 0,75 1,00
Bidet Mélangeur 0,75 0,75 1,00
Baignoire Mélangeur 1,50 1,50 2,00
Douche Mélangeur 1,50 1,50 2,00
WC Réservoir 3,00 3,00
WC Pas rapide 6,00 6,00
Evier de cuisine Mélangeur 1,50 1,50 2,00
Lave-linge Eau froide uniquement 2,00 2,00
Lave-vaisselle Eau froide uniquement 2,00 2,00
Evier Mélangeur 1,50 1,50 2,00
Robinet ½” Eau froide uniquement 2,00 2,00

Robinet 3/4” Eau froide uniquement 3,00 3,00

Unité de charge UC pour une combinaison d’appareils à usage privé


UC Unité de charge
Combinaison Total eau froide
Eau froide Eau chaude
+ chaude
Lavabo + bidet + baignoire/douche + WC à réservoir 4,50 2,25 5,00
Lavabo + bidet + baignoire/dou-
5,50 2,25 6,00
che + WC à réservoir + lave-linge
Salle de bains complète (WC à réservoir) + cuisine 6,00 3,50 7,00

Unité de charge UC pour une combinaison d’appareils en immeubles à usage public et collectif
UC Unité de charge
Combinaison Total eau froide
Eau froide Eau chaude
+ chaude
Salle de bains d’hôtel avec réservoir 6,00 3,50 7,00
Salle de bains d’hôpital avec réservoir 5,00 3,00 5,00
Salle de bains d’hôpital avec pas rapide 10,00 3,00 10,00

Manuel Technique 27
Détermination du débit maximum simultané avec la méthode de la perte de charge UC, eau froide et eau chaude (WC
avec réservoir) pour utilisation dans les habitations privées et édifices collectifs.

Colonnes montantes NIRON avec tubes SDR 6 Colonnes montantes NIRON avec tubes SDR 7,4
(vitesse maximum considérée 2,5 m/s) (vitesse maximum considérée 2,5 m/s)

UC Débit Tube NIRON UC Débit Tube NIRON


Unité de charge L/s SDR 6 Unité de charge L/s SDR 74
6 0,30 20 6 0,30
8 0,40 8 0,40 25
25
10 0,50 10 0,50
32
12 0,60 12 0,60
14 0,68 14 0,68
16 0,78 16 0,78 32
18 0,85 40 18 0,85
20 0,93 20 0,93
25 1,13 25 1,13
30 1,30 30 1,30
40
35 1,46 35 1,46
50
40 1,62 40 1,62
50 1,90 50 1,90
60 2,20 60 2,20
50
70 2,40 70 2,40
80 2,65 80 2,65
63
90 2,90 90 2,90
100 3,15 100 3,15 63
120 3,65 120 3,65
140 3,90 140 3,90
63
160 4,25 160 4,25
75
180 4,60 180 4,60
200 4,95 200 4,95
75
225 5,35 225 5,35
250 5,75 250 5,75
275 6,10 275 6,10
90
300 6,45 300 6,45
90
400 7,80 400 7,80
500 9,00 500 9,00
600 10,00 600 10,00
110
700 11,00 700 11,00
800 11,90 800 11,90 110
900 12,90 125 900 12,90
1000 13,80 1000 13,80
1500 16,50 125
2000 20,50
2500 23,50 160
3000 26,00
D’après le tableau on déduit qu’un tube D. 75 – SDR 7,4 peut alimenter simultanément 250 UC (250 / 7 = 35 appar-
tements composés d’une salle de bains + cuisine)

28 Manuel Technique


6.1 DISTRIBUTION D’EAU CHAUDE SANITAIRE
Pour le dimensionnement correct d’une installation d’eau chaude sanitaire « Centralisée » conformément à la norme
UNI9182, il faut déterminer la consommation maximum/heure de l’eau chaude à 40° C suivant la formule:

q1 x N1 q2 x N2 qn x Nn
Qmax = [ ——————+ ——————+ —————— ] x f1 x f2 x f3
d1 d2 dn
Où :

Qmax = Consommation maximum par heure


q1, q2, qn = Consommation maximum de chaque unité de référence (logement, salle de bains, appareil)
N1, N2, Nn = Nombre des unités de référence
d1, d2, dn = Durées correspondant aux consommations q1, N1, q2, N2
f1 = Facteur par nombre de logements (facteur multiplicateur – simultanéité)
f2 = Facteur par nombre de pièces pour chaque logement (facteur multiplicateur – simultanéité)
f3 = Facteur par occupant (facteur multiplicateur – simultanéité)

q = Besoins moyens journaliers par personne

Type d’utilisation Litres par personne par jour

Maison de type standard 70 / 80


Maison de luxe 150 / 200
Hôtel 180 / 200
Bureaux 15 / 200
Hôpitaux 130 / 150
Centres sportifs 50 / 60
Vestiaires entreprises 30 / 50

n = Besoins moyens journaliers de référence à chaque utilisation

Equipement Litres par personne par jour

Baignoire avec douchette 160 / 200


Douche 50 / 60
Lavabo 10 / 12
Bidet 8 / 10
Evier de cuisine 15 / 20

d = Durée de la période de pointe

Type d’utilisation h

Maison de type standard (jusqu’à 4 pièces) 2 / 2,5


Maison de luxe (au-delà de 4 pièces) 3
Hôtel 2,5 / 3
Bureaux 1
Hôpitaux 3/4
Centres sportifs 1
Vestiaires entreprises 1

Manuel Technique 29
f1 - facteur de multiplication des besoins en eau chaude en f2 - facteur de multiplication des besoins en eau chaude
litre/personne/jour en fonction du NOMBRE DE LOGEMENTS en litre/personne/jour en fonction du NOMBRE DE PIECES

Nombre de pièces Facteur de multiplication Nombre de pièces Facteur de multiplication

1 1,15 1 0,8
2 0,86 2 0,9
3 0,73 de 3 à 4 1
4 0,65 de 5 à 6 1,1
5 0,60 de 7 à 8 1,2
6 0,56 de 9 à 10 1,3
7 0,53 de 10 à 12 1,4
8 0,50 au-delà de 12 1,5
9 0,48
10 0,47
11 0,46
12 0,35
13 0,44
14 0,44
15 0,43
f3 - Facteur de multiplication, des besoins en eau chaude en
16 0.43 litre/personne/jour en fonction du NOMBRE D’OCCUPANTS
17 0,42
18 0,42 Train de vie Facteur de multiplication
19 0,41 Bas 0,8
20 0,41 Moyen 0,9
21 0,40 Normal 1,0
22 0,40 Important 1,1
23 0,39 Elevé 1,2
24 0,39
25 0,38
De 26 à 30 0,36
De 31 à 35 0,35
De 36 à 40 0,34
De 41 à 45 0,33
De 51 à 60 0,31
De 61 à 70 0,30
De 71 à 80 0,29
De 81 à 90 0,29
De 91 à 100 0,28
De 101 à 125 0,27
De 126 à 150 0,26
De 151 à 200 0,25

30 Manuel Technique


7 OUTILLAGE
Pour une pose rapide et correcte du système NIRON, il est indispensable d’utiliser les outillages spécifiques répondant
à la norme DVS2207.

1  1 Polyfuseur 800 W – 230 V c.a. 50 Hz. Réf. 00NSBEP


fourni dans une valisette avec une paire de matrices
Ø 20 - 25 - 32. Le polyfuseur est équipé d’un
thermostat automatique pour maintenir constante la
température des matrices de 260° C ± 10°C.
Sur demande ils sont disponibles en 110 V et 48 V.

2  2 Polyfuseur sur support 1000 W – 230 V c.a. 50 Hz.


Réf. 00STL90 fourni dans une caisse en bois, avec
valisette, matrices du diamètre 20 au diamètre 90 et
support pour tube.

Polyfuseur sur roues (voir dessin) 1400 W – 230 V
c.a. 50 Hz. Réf. 00STL125 fourni sur palette avec
valisette, matrices du diamètre 25 au diamètre 125
et support pour tube.

3  3 Automate polyvalent pour raccords électriques


équipé d’un crayon optique. 230 V c.a. 50 Hz – 3
KW. Réf. 00E9001
• Longueur du câble d’alimentation = 3,5 m
• Longueur des câbles de liaison = 3 m
• Poids: 15 kg

4  4 Soudeuse « BOUT A BOUT » pour


tube Ø 160. Réf. 00E10160
tube Ø 200. Réf. 00E10250
fournie avec:
• Machine de base
• Thermo-élément
• Centrale hydraulique
• Fraiseuse électrique
• Tubes hydrauliques
• Réductions

Manuel Technique 31
8 TECHNIQUES D’ASSEMBLAGE
Le système NIRON grâce à ses propriétés peut être assemblé par des raccords à l’aide des techniques suivantes:

• Thermo-Fusion ou Polyfusion
• Electrosoudure

Les deux technologies d’assemblage permettent de réunir par une source de chaleur les différents composants du
système en formant une seule pièce, inaltérable dans le temps.

8.1 INSTRUCTIONS POUR LA SOUDURE DES TUBES NIRON ET NIRON-ALU

COUPE DU TUBE
Couper le tube perpendiculairement avec la pince appropriée.
S’assurer de la parfaite propreté du tube avant de procéder au soudage.

RECHAUFFEMENT
Monter les matrices correspondant au diamètre du tube à souder.
Relier la soudeuse au réseau 230 V c.a.
Attendre que la soudeuse ait atteint la température de service.
Introduire simultanément le tube et le raccord dans la matrice adéquate en
pressant légèrement.
 près insertion, chauffer les deux parties pendant le temps indiqué dans
A
le tableau ci-dessous.

32 Manuel Technique


SOUDURE (POLYFUSION)
 assé le temps de chauffe prescrit, insérer rapidement le tube dans le rac-
P
cord en pressant légèrement sans les faire pivoter.
 ’éventuelles corrections d’alignement doivent se faire immédiatement
D
après l’insertion, afin d’éviter des contraintes sur les soudures.
 e type d’assemblage utilisant la polyfusion moléculaire, permet d’assurer
C
une parfaite étanchéité, même dans les conditions d’utilisation les plus dif-
ficiles.

Tableau 1 – Temps de soudage et outils de soudage

Réchauffement Assemblage Refroidissement Insertion du Procédures de soudage


Ø
sec sec min tube mm (Norme DVS 2207 – TEIL 1-6.1)
16 5 4 2 13
20 5 4 2 14
25 7 4 3 15 • Manuelle (Polyfuseur
32 8 6 4 17 NSBEP) ou
40 12 6 4 18
• Avec outillage adéquat
50 18 6 4 20
(Soudeuse NSTL)
63 24 8 6 26
75 30 8 6 29 • Avec outillage adéquat
90 40 8 6 32 (Soudeuse NSTL)
110 50 10 8 35
125 60 10 8 40
160
200 Soudure « Bout à Bout » ou avec manchons électrosoudables • Avec outillage adéquat
250

Manuel Technique 33
8.2 ELECTROFUSION
L’électrofusion est le procédé de jonction réalisé sur des tubes et des raccords pré assemblés du même diamètre,
par réchauffement d’une résistance incorporée dans le raccord. L’énergie thermique produite par le réchauffement de
la résistance, par effet Joule, conduit à un ramollissement des parties en contact, qui fusionnent entre elles pendant
la phase de refroidissement.

NUPIGECO fut en 1998 la première entreprise dans le monde à produire la gamme complète de raccords COUDES
à 45°, COUDES à 90°, TES et MANCHONS électrosoudables en PPR.

Pour utiliser cette technique innovante d’assemblage il est nécessaire de disposer des outillages suivants:
Automate Racloir Aligneur

PREPARATION DES TUBES ET DES RACCORDS

1 COUPE DU TUBE
90
°
Couper le tube perpendiculairement avec la pince appropriée.

Si la coupe n’est pas effectuée perpendiculairement, il peut se produire une


coulée de matière en fusion à l’intérieur du raccord électrique, entraînant ainsi
une obstruction possible du passage.

GRATTAGE 2
L’opération de nettoyage du tube est de la plus grande importance dans la me-
sure où la soudure s’effectue par la transmission de chaleur entre le tube et le
raccord.
Gratter avec le racleur approprié toute la surface du tube à souder en
enlevant la couche d’oxydation superficielle causée par la cristallisation d’im-
puretés présentes dans l’air.

34 Manuel Technique


3
NETTOYAGE
Dégraisser les parties précédemment raclées avec un liquide détergent et un
chiffon propre.
 pas utiliser de textiles en fibre synthétique, de papier buvard ou de chif-
Ne
fons sales. Ne pas utiliser d’essence ou produits similaires comme produit
détergent. Ne plus toucher avec les mains la partie nettoyée afin de ne pas
laisser de traces grasses.
JONCTION

4 ASSEMBLAGE
Insérer les tubes dans le raccord électrique jusqu’à la butée. Cela évitera les
coulées de matière, pouvant être à l’origine d’occlusions.
Bloquer le tube et le raccord à l’aide de l’aligneur.

5 ELECTROFUSION
Relier les deux bornes aux cosses du raccord électrique.
Allumer la machine et suivre les indications affichées sur l’écran interactif.
A la fin laisser refroidir la partie électro soudée sans la bouger pendant toute la
durée indiquée sur le code à barres (cooling time).

8.3 CONDITIONS ENVIRONNEMENTALES


Vérifications à réaliser sur chantier
La source d’alimentation électrique doit être au minimum de 3 KW/h. Les machines universelles avec lecture de
code à barres doivent généralement disposer de 3 - 4 KW/h. Si on utilise un groupe électrogène, s’assurer qu’il
soit de type asynchrone et qu’il ait une puissance minimum de 3 KW.
Le tableau électrique du chantier doit être de type asynchrone et répondre aux normes de sécurité en vigueur
dans le pays d’utilisation.
La prise électrique sur laquelle est branchée l’automate doit être protégée par un interrupteur différentiel et doit
être mise à la terre. Les prises sur le tableau doivent avoir un degré de protection IP44 minimum.
D’éventuelles rallonges doivent avoir une section de câble adaptée (voir le manuel d’utilisation de l’automate).

Avertissements:
Suivre scrupuleusement les instructions énoncées dans le manuel d’utilisation, en particulier lorsqu’elles concer-
nent la sécurité sur le lieu de travail.
Les raccord électriques NIRON portent une étiquette autoadhésive avec un code barres à 24 caractères afin
d’être lu par les machines universelles à crayon optique et indiquent les valeurs de la tension de soudage en Volt,
le temps de soudage en secondes et le temps de refroidissement en secondes (cooling time).
Les données de l’électrofusion sont mémorisées dans la machine et peuvent être imprimées immédiatement
avec une imprimante compatible ou bien transférées sur un ordinateur.
Il est recommandé d’effectuer la thermofusion et/ou l’électrofusion dans un endroit sec, protégé des conditions
climatiques (pluie, vent, humidité) et dont la température ambiante se situe entre + 5 et + 40° C.

Manuel Technique 35
8.4 SOUDAGE DES RACCORDS CAVALIERS
Les raccords cavaliers, filetés ou non, permettent de réaliser des piquages ou des dérivations sur des tubes de gran-
des sections déjà installés. Ils permettent également de réaliser des nourrices pour les compteurs d’eau.

1  orer le tube avec la fraise appropriée (Art. NFGS) à l’endroit où l’on veut
F
réaliser la dérivation.

2 S’assurer que les parties à souder (spécialement le tube) soient sèches et


propres.

3 Vérifier que la soudeuse et les matrices aient atteint la température de service


préconisée (260° C).

4 IInsérer la matrice mâle dans le trou du tube jusqu’à faire toucher la partie
concave avec la surface extérieure du tube.

5 Insérer simultanément le raccord dans la matrice femelle. Les temps de con-


tact entre les matrices, raccord et tube doivent être ceux mentionnés dans le
Tableau 1 page 33.

6 La phase de réchauffement terminée, insérer immédiatement le raccord


cavalier dans le trou du tube sans tourner. Le raccord doit être parfaitement
fixé et pressé contre la surface du tube pendant environ 30 secondes.

7 Après un refroidissement de 10 minutes, la nouvelle dérivation est prête à


supporter les paramètres de service.

Pour la réalisation de nourrices « doubles » pour compteu-


rs d’eau, nous suggérons:

A De marquer auparavant les deux axes opposés de


perçage.

B Réaliser simultanément tous les trous avec la fraise


appropriée.

C Réaliser les raccordements de façon intercalée.

36 Manuel Technique


8.5 REPARATION D’UN TUBE ENDOMMAGE
Lorsque seul le tube est endommagé on peut le réparer à l’aide de 2 manchons électrosoudables, alors que pour
un tube et/ou un raccord percé on peut les réparer avec des selles de réparation.

TUBE ABIME OU PERCE

1 Couper perpendiculairement le tube endommagé ou percé


2 cm
sur une longueur égale à celle du manchon électrosoudable
+ 2cm.

2 Enlever le morceau de tube endommagé.


3 Racler soigneusement la surface des 2 morceaux de tube

4 Eliminer les butées des 2 manchons électriques en forçant


avec un tube.

5 Insérer complètement les 2 manchons électrosoudables sans


butée sur les 2 extrémités du tube.
Couper un morceau de tube du même diamètre et de la même
longueur que le tube endommagé.
Racler soigneusement et marquer sur les deux extrémités
la profondeur d’emboîtement d’une longueur d’un 1/2 man-
chon.

6 Insérer le tube à la place du précédent


7 Faire glisser vers le centre les 2 manchons jusqu’à la marque
de référence.

8 Souder les manchons comme indiqué dans le manuel d’uti-


lisation de la machine à souder.

Manuel Technique 37
8.6 REPARATION D’UN RACCORD ENDOMMAGE
Ce système est utilisé lorsqu’un tube, ou un raccord ont été perforés en un seul endroit et perpendiculairement à leur
axe.

1 Élargir le trou jusqu’à un diamètre de 6 mm ou 10 mm avec


une pointe tranchante.
S’assurer que le trou précédent n’ait pas endommagé la
surface intérieure du tube ou du raccord.

Monter les matrices appropriées Réf. NMARP et attendre


leur complet réchauffement.

2 Insérer simultanément la matrice mâle dans le trou du tube


et la selle de réparation dans la matrice femelle.

L’insertion terminée, chauffer pendant 5 secondes.

3 Une fois le réchauffement terminé, insérer le bouchon mâle


à l’intérieur du trou sans tourner.

4 Attendre 1 minute qu’il se refroidisse, et couper le bouchon


au ras du tube.

38 Manuel Technique


9 Essai de mise sous pression
L’essai de mise sous pression de l’installation hydraulique est réalisé par des tests et vérifications en cours d’ou-
vrage (pour les parties qui ne sont plus accessibles une fois les travaux achevés) et des tests et vérifications finaux
conformément aux obligations contractuelles.

L’essai de mise sous pression à froid prescrit par la norme européenne ENV 12108 prévoit:

1 Remplir l’installation lentement pour expulser tout l’air


présent à l’intérieur (ne pas visser à fond les bou-
BAR
chons les plus hauts qui seront fermés quand l’eau
15 sortira avec un jet continu).
0,2 BAR
0,6 BAR
2 Porter la pression à 15 bar, puis recommencer encore
2 fois toutes les 10 minutes

3 Relever la pression après les 30 premières minutes


d’essai.

4 Relever la pression après un nouvel intervalle de 30


minutes (1 heure). Si la différence est inférieure à 0,6
10 20 30 60 120 180 MIN bar cela signifie que le système ne présente pas de fu-
(1 ora) (3 ore)
ite et que le contrôle d’étanchéité peut se poursuivre
en maintenant la même pression pendant 2 heures.

5 Durant ces 2 heures la pression ne doit pas diminuer


de plus de 0,2 bar.

6 Le résultat de l’essai doit être enregistré.

Note: La pression d’essais devra être réduite en présence de radiateur, robinets et vannes.

Autres contrôles importants à effectuer:


Test de distribution de l’eau froide en ouvrant chaque point d’arrivée d’eau froide pour s’assurer du débit et de la
pression.

Test de distribution de l’eau chaude en ouvrant chaque point d’arrivée d’eau chaude pour s’assurer du débit, de
la pression et de la température.

Vérification du niveau sonore conformément aux normes en vigueur.

Manuel Technique 39
10 QUALITE

10.1 NormeS
Le système NIRON est fabriqué conformément aux normes du produit:
EN ISO 15874 - DIN8077/78 - DIN 16962

Aux normes des systèmes de jonction:


DVS2207 parte 11 - DVS2208 parte 1

Aux normes d’installation:


UNI9281 - DIN1988 - ENV12108 - prEN806

Il est certifié par les marques de qualité internationales les plus prestigieusesi:

Note: Les certificats de conformité peuvent être fournis sur demande.

10.2 POTABILITE ET APTITUDE ALIMENTAIRE


ATTESTATION DE CONFORMITE SANITAIRE. Conformément à l’arrêté du 29 mai 1997 modifié et aux circulaires du
Ministère de la santé DGS/VS4 n°99/217 du 12 avril 1999 et DGS/VS4 n°2000/232 du 27 avril 2000.
Les essais sont fait pour le laboratoire IRH Environnement (laboratoire accrédité sous le n° 1-0685).

Les tuyaux NIRON, NIRON FG et NIRON CLIMA respectent les critères indiqués dans la Circulaire Ministérielle 102
et du DM 174 du 06/04/2004 pour le transport de l’eau potable. Des analyses spécifiques sont constamment réalisées
par le laboratoire du Politecnico de Milan.

Le système NIRON est produit conformément au Décret Législatif nr. 31 du 02/02/2001. Respecte la directive
98/83/CE relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine. Les tubes sont testés selon la norme
UNI EN1622/1999 : Analyse de l’eau – Détermination du seuil d’odeur (TON) et du seuil de saveur (TFN).

Le système NIRON est apte au transport des aliments selon le DM 21/03/73.

Note: Le certificat d’atoxicité peut être fourni sur demande.

40 Manuel Technique


10.3 ASSURANCE QUALITE
NUPIGECO S.p.A. garantit la qualité de ses produits par des contrôles rigoureux, des vérifications constantes du
produit mais aussi du processus de fabrication.

Les paramètres des machines sont contrôlés et des relevés dimensionnels sont effectués sur les tubes après fabri-
cation. Ces contrôles se font à intervalles réguliers qui sont définis par les procédures internes du service qualité.
Des contrôles visuels sont également effectués sur les surfaces internes et externes, ainsi que sur les marquages
des produits.

Une fois la production terminée, le Laboratoire de Contrôle Qualité de NUPIGECO effectue tous les tests mécani-
ques, physiques et chimiques conformément au Plan de Qualité interne du produit, basé sur les essais prévus par
les marques de qualité possédées.

Sur chaque lot sont effectués les essais suivants:


Test de pression à 95°C pendant 1000 heures (avec σ = 3.6 Mpa équivalent à environ 15 bar)
Test de pression à 20°C pendant 1 heure (avec σ = 16 Mpa équivalent à environ 65 bar)
Test de charge de rupture (>21 N/mm) avec dynamomètre
Test d’allongement de rupture avec dynamomètre
Test d’homogénéité à l’aide d’un microscope à lumière polarisée
Essai de résistance au choc avec pendule « Charpy »
Relevé des tensions résiduelles à chaud (135°C)
Contrôle dimensionnel selon la norme DIN 16962

Des vérifications par sondage sont également effectuées:


Cycles thermiques. Le système tube + raccord est soumis à des cycles de température dont la durée est de 20
minutes à 95°C et 10 minutes à 15°C, à une pression de 6 bar pour un total de 5000 cycles.
OIT (Oxidative Induxin Time) = Vérification du pourcentage d’antioxydants présents à l’intérieur du produit après l’exru-
sion.
MFI (Melt Flow Index – Index d’Ecoulement de Fusion) à 230°C 2.16 Kg maximum entre M.P. et le tube = 20%
Essai sous pression à 95°C pendant 4000 heures (2 Mpa, 12 bar) en continu.
Essai sous pression à 120°C pendant 1000 heures (σ = 1,9 Mpa équivalent à environ 7,7 bar)

Opacité
Les tubes fabriqués ne laissent pas passer plus de 0,2% de la lumière visible conformément à la norme européenne
EN 578.
Tous les essais ci-dessus sont également supervisés en continu (même par des laboratoires extérieurs) par des organi-
smes de certification internationaux dont NUPIGECO possède les marques de conformité.

Manuel Technique 41
11 GARANTIE
Le système NIRON, utilisé pour la réalisation d’installations hydro-sanitaires conformément aux directives de pose
contenues dans le Manuel Technique, est couvert par une police d’assurances contractée par NUPIGECO S.p.A.
auprès d’une compagnie d’assurances, notoirement connue.

LES CONDITIONS D’EXERCICE DE LA GARANTIE:


Envoi du bon de garantie sous 10 jours maximum, à partir de la fin de l’installation.
Tubes et raccords doivent être installés selon les instructions de pose, les conseils et les recommandations indi-
qués dans le manuel technique NIRON.
Les conditions d’utilisation telles que les niveaux de température et de pression doivent entrer dans les limites
techniques du matériel et indiquées dans le manuel technique NIRON.
Tube et raccords doivent être exclusivement de la marque NUPIGECO-NIRON.
Pendant 10 ans à compter de la date de production indiquée sur le tube, nous dédommagerons jusqu’à concur-
rence de 2.580,000 € les dégâts causés aux personnes ou aux choses, provoqués par la rupture des tubes ou
des raccords NIRON suite à des défauts de fabrication.

LA GARANTIE N’EST PAS VALABLE DANS LES CAS SUIVANTS:


Raccordement du tube et des raccords sur des sources de chaleur ayant des limites de température et de pres-
sion (même accidentelles) non compatibles avec les caractéristiques du matériel utilisé par le système NIRON.
Non respect des instructions d’utilisation, des conseils et des recommandations indiqués dans le Manuel Technique.
Utilisation de matériaux manifestement défectueux (tube et raccords éraflés, fissurés etc).
Utilisation lors de l’installation de composants qui ne sont pas de notre fabrication.
Soudures exécutées de manière incorrecte ou défectueuse suite à l’utilisation de d’appareillages inadaptés.

INSTRUCTIONS POUR LA DEMANDE DE PRESTATION DE GARANTIE:


Dans l’éventualité d’un dommage imputable au tube et/ou au raccord et uniquement dans les cas décrits ci-
dessus, l’utilisateur doit informer NUPIGECO S.p.a par lettre recommandée en précisant la nature du dommage
et joindre non seulement l’échantillon de tube ou raccord cassé mais aussi la copie du certificat de garantie
mentionnant:
• Lieu et date de l’installation
• Nom et adresse de l’installateur
• Date de fabrication indiquée sur le tube
Après réception de la lettre recommandée, dans un délai raisonnable, notre société procédera aux vérifications
nécessaires, puis transmettra le dossier à la Compagnie d’Assurances.
Si la rupture ne répond pas aux conditions de la garantie, nous facturerons les frais éventuels occasionnés par
notre intervention de vérification.

11.1 GARANTIE DES POLYFUSEURS


•  es polyfuseurs sont garantis 12 mois à partir de la date d’achat qui doit être attestée par une pièce justificative
L
(facture, bordereau d’expédition, ticket de caisse) délivrée par le vendeur.
• La copie de cette pièce justificative, accompagnée du certificat de garantie dûment rempli prévu à cet effet (disponible à la
fin du manuel d’utilisation et entretien) devront être envoyés à NUPIGECO S.p.A. dans les 10 jours suivant la date d’achat.
• Pour les conditions de garanties complémentaires, nous vous renvoyons aux indications citées au bas du ma-
nuel d’utilisation et d’entretien qui accompagne chaque polyfuseur.

42 Manuel Technique


RESISTANCE CHIMIQUE DU POLYPROPYLENE
En l’absence de sollicitations mécaniques (pression, charges statiques, etc..)
S = Satisfaisant L = Limité NS = Non satisfaisant
Fluides dont le transport n’est pas possible dans les tubes PP-R

Température Température
Réactif ou produit Concentration Réactif ou produit Concentration
20°C 60°C 100°C 20°C 60°C 100°C

Acétate (voir type d’acétate) Butyglycol 100% S - -


Butyle, (acide) 100% L NS NS
Acétique, (acide) 100% S L - Butyle, (phtalate de) 100% S L L
Butylphenol Sol. sat. froide S - -
Acétique (acide), dichloroacétique, trichloroacétique Sol. S - - Calcium, (carbonate de) Sol. sat. S S S
Acétique, (anhydride) 100% S - -
Acétique de Monochlore (acide) >85% S S - Calcium, (chlorure de) Sol. sat. S S S
Acétique glacial, (acide) 96 % S L NS Calcium (hydroxyde de) Sol. sat. S S -
Acétique glacial, (acide) Jusqu’à 40% S S - Calcium (hypochlorite de) Sol. S - -
Acétique glacial, (acide) 50% S S L Calcium (nitrate de) Sol. sat. S S -
Acétone 100% S S - Carbone, (sulfure de) 100% S NS NS
Acide (voir nom de l’acide) Carbone, (tétrachlorure de) 100% NS NS NS
Cétone méthylique éthylique 100% S - -
Acide sulfurique 98% L NS NS
Chlore (liquide) 100% NS NS NS
Acrylonitrile 100% S - - Chlore, (gaz sec) 100% NS NS NS
Air S S
Alcools (voir nom de l’alcool) Chloroéthanol 100% S - -
Alcool benzylique 100% S L -
Alun Sol. S - - Chloroforme 100% L NS NS
Ammoniaque (gaz) 100% S - -
Ammoniaque (liquide) 100% S - - Chlorosulfonique, (acide) 100% NS NS NS
Ammoniaque (eau) (Jusqu’à 30%) S - - Chlorhydrique, (acide) 2à7% S S S
Ammonium, (acétate d’) 100% L - - Chlorhydrique, (acide) 10 à 20% S S -
Ammonium, (acétate) Sol. sat. S S - Chlorhydrique, (acide) 30% S L L
Ammonium, (bicarbonate d’) Sol. sat. S S - Chlorhydrique, (acide) 35 à 37% S - -
Ammonium, (chlorure d’) Sol. sat. S - - Chlorhydrique (acide), gaz sec 100% S S -
Ammonium, (fluorure d’) Sol. S S - Chrome, (sulfate de) Sol. S S -
Ammonium, (hydroxyde d’) Sol. S - - Chromique, (acide) Jusqu’à 40% S L NS
Ammonium, (métamosphate d’) Sol. sat. S S S
Ammonium, (nitrate d’) Sol. sat. S S S Citrique, (acide) 10% S S S
Ammonium, (phosphate d’) Sol. sat. S - - Crésol >90% S - -
Ammonium, (sulfate d’) Sol. sat. S S S
Anhydride carbonique, (gaz sec) 100% S S - Cuivre, (chlorure de) (II) Sol. sat. S S -
Anhydride carbonique, (gaz sec) 100% S S - Cuivre (nitrate de) (II) 30% S S S
Anhydride carbonique, (gaz humide) S S - Cuivre, (sulfate de) (II) Sol. sat. S S -
Anhydride sulfureux, (gaz sec) 100% S - -
Anhydride sulfureux, (gaz humide) 100% S - - Cyclohexane 100% S L -
Aniline 100% S S - Cyclohexanol 100% S L -
Anisol 100% L - - Cyclohexanone 100% L NS NS
Argent Sol. sat. S S L Décaline (Decahydronaphthalène) 100% NS NS NS
Baryum, (carbonate de) Sol. sat. S S S
Baryum, (chlorure de) Sol. sat. S S S D-Glucose Sol. S S -
Baryum, (hydroxyde de) Sol. sat. S S S Dextrine Sol. S S -
Baryum, (sulfate de) Sol. sat. S S S
Benzène 100% S S S Dibutyle, (phtalate de) 100% S L NS
Dichloroacétique, (acide) 100% L - -
Benzoïque, (acide) Sol. sat. S - - Dichloroacétique (acide), (voir monochloro)
Dichloréthylène (a,b) 100% L - -
Benzoyle, (chlorure de) 100% L - -
Diéthanolamine 100% S - -
Borax Sol. S S -
Borique, (acide) Sol. sat. S - - Diethylèneglycol 100% S S -
Di-glycolique,(acide) Sol. sat. S - -
Brome (liquide) 100% NS NS NS
Brome (vapeurs sèches) L NS NS Diloctyle, (phalate de) 100% L L -
Bromhydrique, (acide) Jusqu’à 48% S L NS Diméthylamine 100% S - -
Dimethylformamide 100% S S -
Butane 100% S - -
Butanol 100% S L L DIOF (D-iso-ottil-ftalato) 100% S L -

Manuel Technique 43
RESISTANCE CHIMIQUE DU POLYPROPYLENE
En l’absence de sollicitations mécaniques (pression, charges statiques, etc..)
S = Satisfaisant L = Limité NS = Non satisfaisant
Fluides dont le transport n’est pas possible dans les tubes PPR

Température Température
Réactif ou produit Concentration Réactif ou produit Concentration
20°C 60°C 100°C 20°C 60°C 100°C

Eau de mer S S S Huile de menthe poivrée S - -


Huile d’olive S S L
Dioxanne 100% L L -
Huile de paraffine (FL65) S L NS
Ethanolamine 100% S - -
Ether de pétrole (ligroine) L L - Huile de ricin 100% S S -
Eau chlorée Sol. sat S L - Huile de silicone S S S
Eau distillée 100% S S S
Huile de soja S L -
Eau de mer S S S
Eau minérale S S S Hydrogène 100% S - -
Eau oxygénée Jusqu’à 10% S - - Hydrogène, (sulfure d’) acide gaz sec 100% S - -
Eau oxygénée Jusqu’à 30% S L - Iode (solution alcool.) S - -
Eau potable S S S
Isoctane 100% L NS NS
Eau régale HCI/HNO3=3 NS NS NS
Isopropylique, (alcool) 100% S S S
Eau saumâtre S S S
Isopropylique, (ether) 100% L - -
Essence (hydrocarbures aliphatiques) 100% S L -
Jus de fruits S S S
Etain, (chlorure d’) (II) Sol. sat. S S - Jus de pommes S - -
Etain, (chlorure d’) (IV) Sol. sat. S S -
Lactique, (acide) Jusqu’à 90% S S -
Éther, alcool (éthanol) Jusqu’à 95% S S S
Éther-oxyde 100% S L - Lait S S S
Ethyle, (acétate d’) 100% S S S
Ethylène (chlorure d’) : mono et di 100% L L - Lanoline S L -
Ethylèneglycol 100% S S S
Ethylique, (acétate) 100% L NS NS Magnésium, (carbure de) Sol. sat. S S S
Fluorhydrique, (acide) Sol. dil. S - - Magnésium, (chlorure de) Sol. sat. S S -
Fluorhydrique, (acide) 40% S - - Magnésium, (sulfate de) Sol. sat. S S -
Malique, (acide)
Formique, (acide) 10% S NS NS
Formique, (acide) 85% S NS NS Sol. S S -

Formique anhydre (acide) 100% S - - Mercure 100% S S -


Mercure, (cyanure de) (II) Sol. sat S S -
Fructose Sol. S S S Mercure, (chlorure de) (II) Sol. sat S S -
Gélatine 100% S S - Mercure, (nitrate de) Sol. S S -
Glucose 20% S S S Méthanal 40% S - -
Glycérine 100% S S S Méthanol 5% S L L
Glycolique, (acide) 30% S - - Méthylamine Jusqu’à 32% S - -

Heptane 100% L NS NS Méthyle, (bromure de) 100% NS NS NS


Hexane 100% S L - Méthyle, (chlorure de) 100% L NS NS

Huile d’arachide NS NS NS Méthylique, (acétate) 100% S S -

Huile d’amande S - - Naphta S NS NS

Huile de camphre NS NS NS Nickel, (chlorure de) Sol. sat. S S -


Nickel, (nitrate de) Sol. sat. S S -
Huile de céréales (de maïs) S L - Nickel, (sulfate de) Sol. sat. S S -
Huile de coco S - -
Nitrique, (acide) 10% S NS NS
Huile de graines de coton S S - Nitrique, (acide) 30% S - -
Huile de graines de lin S S S Nitrique, (acide) 40 à 50% L NS NS
Nitrique, (acide) fumant (avec oxyde d’azote) NS NS NS

44 Manuel Technique


RESISTANCE CHIMIQUE DU POLYPROPYLENE
En l’absence de sollicitations mécaniques (pression, charges statiques, etc..)
S = Satisfaisant L = Limité NS = Non satisfaisant
Fluides dont le transport n’est pas possible dans les tubes PPR

Température Température
Réactif ou produit Concentration Réactif ou produit Concentration
20°C 60°C 100°C 20°C 60°C 100°C

Nitrobenzène 100% S L - Sodium, (metaphosphate de) Sol. S - -


Sodium, (nitrate de) Sol. sat. S S -
Oléique, (acide) 100% S L - Sodium, (orto phosphate) Sol. sat. S S S
Oléum (acide sulfurique avec 60% de SO3) 100% NS NS NS Sodium, (perborate de) Sol. sat. S - -
Sodium, (silicate de) Sol. S S -
Oxalique, (acide) Sol. sat. S L NS Sodium, (sulfate de) Sol. sat. S S -
Sodium, (sulfite de) 40% S - -
Oxygène 100% S - - Sodium, (sulfure de) Sol. sat. S S S
Perchlorique, (acide) 2N S - - Sodium, (thiosulfate de) Sol. sat. S - -
Succinique, (acide) Sol. sat S S -
Phénol 5% S S - Sulfureux, (acide)
Phénol 90% S - -
Sol. S - -
Picrique, (acide) Sol. sat. S - -
Sulfurique, (acide) Jusqu’à 10% S S S
Phosphore, (oxychlorure de) 100% L - - Sulfurique, (acide) 10% à 30% S S -
Sulfurique, (acide) 50% S L L
Phosphorique, (acide) Jusqu’à 85% S S S
Sulfurique, (acide) 96% S L
Potassium, (bicarbonate de) Sol. sat. S S -
Potassium, (borate de) Sol. sat. S S - Tartrique, (acide) 10% S S -
Potassium, (bromate de) Jusqu’à 10% S S -
Potassium, (bromure de) Sol. sat. S S - Tétrahydrofurane 100% L NS NS
Potassium, (carbonate de) Sol. sat. S - -
Potassium, (chlorate de) Sol. sat. S S - Tétraline 100% NS NS NS
Potassium, (chlorure de) Sol. sat. S - -
Potassium, (chromate de) Sol. sat. S S - Thiophène 100% S L -
Potassium, (cyanure de) Sol. sat. S - -
Potassium, (fluorure de) Sol. sat. S S - Toluène 100% L NS NS
Potassium, (hydroxyde de) Jusqu’à 50% S S S Térébenthine (essence) NS NS NS
Potassium, (iodure de) Sol. sat. S - -
Potassium, (nitrate de) Sol. sat. S S - Trichloracétique, (acide) Jusqu’à 50% S S -
Potassium, (perchlorate de) 10% S S - Trichloréthylène 100% NS NS NS
Potassium, (permanganate de) 2N S - -
Potassium, (persulfate de) Sol. sat. S - - Triéthanolamine Sol. S - -
Potassium, (sulfate de) Sol. sat. S - - Urée Sol. sat. S - -
Propane 100% S - -
Propionique, (acide) >50% S - - Vinaigre S S -
Pyridine 100% L - -
Soude caustique Vinyle, (chlorure de) 100% NS NS NS
Sodium, (acétate de) Sol. sat. S S S
Sodium, (benzoate de) 35% S - - Xylène 100% L NS NS
Sodium, (bicarbonate de) Sol. sat. S S S
Sodium, (bichromate de) Sol. sat. S S S
Sodium, (bisulfate de) Sol. sat. S S -
Sodium, (bisulfite de) Sol. S - -
Sodium, (carbonate de) Jusqu’à 50% S S L
Sodium, (chlorate de) Sol. sat. S - - Remarque: Les données comprises dans
Sodium, (chlorite de) 2% S L NS
ce tableau ne se réfèrent qu’à la résistance
Sodium, (chlorite de) 20% S L NS chimique du PPR, n’étant soumis à aucun
effort mécanique et thermique (pression
Sodium, (chlorure de) 10% S S S
Sodium, (hydroxyde de) 1% S S S etc.). Pour connaître le comportement des
Sodium, (hydroxyde de) 10 à 60 % S S S raccords filetés, réalisés avec un alliage en
Sodium (hypochlorite de) 5% S S -
laiton particulier, il convient de contacter di-
Sodium (hypochlorite de) 10% S - -
Sodium (hypochlorite de) 20% S L - rectement notre service d’assistance tech-
nique.

Manuel Technique 45
12 QUESTIONS – REPONSES
POSE DU TUBE Les tubes ne peuvent pas être posés à l’intérieur d’armoires électriques, au-dessus de tableaux
électriques, à l’intérieur de locaux à ordures ou de pièces contenant des substances polluantes. Ils
peuvent être en contact direct avec la terre, la craie, la chaux et le ciment. Les canalisations enterrées
doivent posées à 1 mètre minimum des canalisations d’assainissement et à un niveau supérieur.

LEGIONELLOSE La légionellose est une bactérie infectieuse. La bactérie est naturellement présente dans les cours d’eau
et dans les lacs. La présence est favorisée par des températures comprises entre 25°C et 45°C. N’importe
quel milieu même artificiel répondant à ces conditions, est un facteur potentiel d’amplification.

Dont :
- Les tours aéro-réfrigérantes, condensateurs, refroidisseurs à évaporation
- Générateurs à accumulation d’eau chaude sanitaire, réseaux de distribution et de recyclage fonctionnant
à des températures inférieures à 50°C.
- Pommeaux de douches, aérateurs, bains à hydro massages, et tronçons de tubes sans circulation
d’eau.

La diffusion de la bactérie survient lorsqu’elle est présente dans des gouttelettes d’eau inférieures à 5 milliè-
mes de mm, appelées aérosol. Le problème de la légionellose concerne donc les utilisations suivantes :
- Hôpitaux, cliniques, établissements de cure et de repos et les structures sanitaires en général.
- Hôtels, casernes, lieux de réceptions
- Centres sportifs avec douches
- Installations centralisées d’eau chaude sanitaires

COMMENT PREVENIR Traitements préventifs à la présence de bactéries dans les réseaux hydrauliques :
LA LEGIONELLOSE - Eviter la présence de canalisations avec des tronçons terminaux fermés.
- Placer l’éventuel circuit de circulation au plus près des points d’usage.
- Régler périodiquement la température de l’eau distribuée à une température > à 55° C
- Exposer l’eau aux rayons UV au moyen de lampes appropriées

Traitements préventifs à la présence de bactéries dans les installations de climatisations :


- Efficacité des dispositifs de séparateurs de gouttes dans les tours aéro-réfrigérantes
- Dispositifs de tours aéro-réfrigérantes adaptés afin d’éviter à l’air rejeté d’être aspiré dans les
prises d’air extérieures
- Présence de filtres secs sur l’arrivée de l’air extérieur de l’unité de traitement
- Nettoyage systématique des installations afin d’éliminer les cellules favorisant l’évolution de la
bactérie.
- Désinfection continue par le chlore pendant quelques heures

L’élévation périodique de la température de l’eau à 60°C se réalise en prévoyant un cycle opportun


de programmation qui d’un côté élève la température du réservoir d’accumulation, et de l’autre
permet la circulation d’une telle eau dans l’installation

En ce qui concerne les appareils de climatisation, lorsque cela est nécessaire, procéder à une
intervention de décontamination en effectuant une désinfection chimique à base de chlore.

Pour les réseaux hydrauliques on conseille de procéder à un choc thermique à 60 ° C, avec ouver-
ture des arrivées d’eau chaude.

Le NIRON et la Légionellose La bactérie de la légionellose vit dans le biofilm qui se forme avec le temps à l’intérieur de tous les
types de canalisations.

Le PPR du système NIRON est le matériau le moins sujet à la formation de biofilms et par conséquent
le moins « prolifique » au développement de cette bactérie. (voir cert. BELGAGUA)

RESISTANCE Le PPR utilisé dans la fabrication du système NIRON peut être endommagé par une concentration
AU CHLORE LIBRE de chlore libre dans l’eau supérieure à 5 mg/l (5 p.p.m). Pour mémoire la limite maximum du chlore
libre admise en Italie est de 0,2 mg/l (0,2 p.p.m).

Dans les systèmes de désinfection de l’eau on recommande de ne pas ne pas utiliser de PPR à
proximité d’un doseur de chlore.

ISOLATION Tous les tubes y compris ceux pour le transport de l’eau froide doivent être isolés aussi bien pour
les exigences de limitation des dispersions thermiques que pour éviter la formation de condensa-
tion en été.

46 Manuel Technique


RACCORDEMENT Les chaudières et chauffe-eau peuvent être reliés directement aux tubes NIRON sauf si l’appareil
AUX CHAUDIERES de sécurité ne permet pas des températures maximum sur une courte durée, supérieure à la
température de dysfonctionnement (95°C pour l’eau chaude sanitaire et 100 °C pour le chauffage)
ET CHAUFFE-EAU et une pression interne inférieure à 1,2 fois celle préconisée.

VITESSE DE L’EAU Il est conseillé de ne pas dépasser les vitesses d’eau suivantes =

Tubes du Ø 16 au Ø 63 : 2,0 m/s


Tubes du Ø 75 au Ø 250 : 2,5 m/s

(La norme EN806 autorise une vitesse maximum de 4 m/s dans les embranchements d’utilisation
a 4 m/s).

COLONNES MONTANTES Les colonnes montantes doivent être dimensionnées de façon adéquate (voir page 28) et doivent
être équipées à la base de dispositifs d’étanchéité non métalliques et au sommet d’amortisseurs
contre les coups de bélier

RESEAUX DE RECYCLAGE Les colonnes de recyclage doivent être dimensionnées de façon adéquate (la vitesse de l’eau ne
doit jamais dépasser les 2 m/s) et doivent être reliées au sommet de la colonne. Quand il n’y a
plus de colonnes elles doivent être équipées à la base de systèmes de soupapes adaptées pour la
compensation. La quantité d’eau maximum admissible s’écoulant des robinets avant qu’elle soit
chaude est de 1,5 litres.

Le réseau de recyclage peut être évité lorsque :


- les consommations d’eau sont continues ou avec des interruptions de quelques minutes
- les consommations d’eau chaude servent exclusivement au remplissage de baignoires ou de
réservoirs.
- la distribution d’eau chaude n’a pas un développement total supérieur à 50 mètres.

PEINTURE Lorsque cela est nécessaire le NIRON PPR peut être peint avec une peinture acrylique standard
(à l’eau).

Manuel Technique 47
13 LA GAMME NIRON
Principaux composants du système NIRON
Notre gamme complète est présentée dans notre liste de prix en vigueur.

ARTICLE DIAMÈTRE ARTICLE DIAMÈTRE


1 TUBE NIRON EN BARRE DE 4 M 16
20
90M Coude 90° fileté mâle 16 x 1/2”
20 x 1/2”
25 25 x 1/2”
32 25 x 3/4”
40 32 x 1/2”
50
32 x 3/4”
63
32 x 1”
75
90
110
125
90TF Coude 90° taraudé femelle avec patère 16 x 1/2”
de fixation 20 x 1/2”
160
200

1/4 Tube NIRON COMPOSITE FG/NIRON CLIMA* 20


25
32
40
50
63
75 90GTF Coude 90° taraudé femelle avec double patère de 20 x 3/8”
90 fixation 20 x 1/2”
110
125
160
200*
250*

85 Dos d’âne 20
25
32 90GTM Coude 90° fileté mâle avec double patère de 20 x 3/8”
fixation 20 x 1/2”

85F Dos d’âne compact Femelle/Femelle 20


25

90GR Support de fixation réglable 20 x 1/2”

85M Dos d’âne compact Mâle/Femelle 20


25

92 Coude 90° Mâle/femelle 20


25

90 Coude 90° mâle/mâle 16


20
25
32
40
50
63
75
92F Coude 90° Mâle/femelle taraudé 20 x 1/2”
90
110
125
160
200
250

90F Coude 90° taraudé femelle 16 x 1/2” 120 Coude 45° 16


20 x 1/2” 20
25 x 1/2” 25
25 x 3/4” 32
32 x 1/2” 40
32 x 3/4” 50
63
32 x 1” 75
40 x 1” 90
50 x 1”1/4 110
50 x 1”1/2 125
63 x 1”1/2 160
63 x 2” 200
250

48 Manuel Technique


ARTICLE DIAMÈTRE ARTICLE DIAMÈTRE
130 Té 16
20
270 Manchon 16
20
25
32 25
40 32
50 40
63 50
75 63
90 75
110 90
125 110
160 125
200
250
270RF Raccord pour tube taraudé femelle 16 x 1/2”
20 x 1/2”
130F Té taraudé femelle 16 x 1/2” x 16 20 x 3/4”
20 x 1/2” x 20 25 x 1/2”
25 x 1/2” x 25 25 x 3/4”
25 x 3/4” x 25 32 x 3/4”
32 x 1/2” x 32 32 x 1”
32 x 3/4” x 32 40 x 1”
32 x 1” x 32 40 x 1”1/4
50 x 1”1/4
50 x 1”1/2
63 x 1”1/2
130M Té fileté mâle 16 x 1/2” x 16 63 x 2”
20 x 1/2” x 20 75 x 2”
25 x 1/2” x 25
25 x 3/4” x 25 75 x 2”1/2
32 x 1/2” x 32 90 x 3”
32 x 3/4” x 32 110 x 4”
32 x 1” x 32 125 x 4”

270RM Raccord pour tube fileté mâle 16 x 1/2”


20 x 1/2”
20 x 3/4”
130R Té réduit 25 x 1/2”
25 x 3/4”
16 x 20 x 16 50 x 40 x 50
20 x 16 x 16 32 x 3/4”
63 x 25 x 63
20 x 16 x 20 63 x 32 x 63 32 x 1”
20 x 20 x 16 63 x 40 x 63 40 x 1”
25 x 16 x 25 63 x 50 x 63 40 x 1”1/4
25 x 20 x 25 75 x 32 x 75 50 x 1”1/4
25 x 20 x 20 75 x 40 x 75 50 x 1”1/2
25 x 25 x 20 75 x 50 x 75 63 x 1”1/2
32 x 20 x 25 75 x 63 x 75 63 x 2”
32 x 20 x 32 90 x 63 x 90 75 x 2”
32 x 25 x 32 90 x 75 x 90 75 x 2”1/2
32 x 32 x 25 110x 63 x110 90 x 3”
40 x 20 x 40 110x 75 x110 110 x 4”
40 x 25 x 40 110x 90 x110 125 x 4”
40 x 32 x 40 125x 75 x125
50 x 20 x 50 125x 90 x125
50 x 25 x 50 125x110x125 275 Raccord Cavalier 63/25 x 1/2”
50 x 32 x 50 63/25 x 3/4”
63/32 x 1”
221 Coude à 3 voies 20 75/25 x 1/2”
75/25 x 3/4”
75/32 x 1”
90/25 x 1/2”
90/25 x 3/4”
90/32 x 1”
110/25 x 1/2”
110/25 x 3/4”
110/32 x 1”

241 Réduction 276 Raccord Cavalier à souder 50/25 x 20


50/25 x 25
20/16 63/50 63/25 x 20
25/16 75/20 63/25 x 25
25/20 75/25 63/32 x 32
32/20 75/32 75/25 x 20
32/25 75/40 75/25 x 25
40/20 75/50 75/32 x 32
40/25 75/63
40/32 90/25 x 20
90/63
50/20 90/75 90/25 x 25
50/25 110/63 90/32 x 32
50/32 110/75 110/25 x 20
50/40 110/90 110/25 x 25
63/25 125/110 110/32 x 32
63/32 160/125
63/40 200/160 290 Bouchon test installation fileté 1/2” gas
3/4” gas

Manuel Technique 49
ARTICLE DIAMÈTRE ARTICLE DIAMÈTRE
301 Bouchon d’extrémité fileté mâle 16
20
520 Collet 32
40
25 50
32 63
40 75
50
90
63
110
75
90 125
110 160
125 200
160 250
200
250 521 Bride aluminium 32
40
50
330 Bouchon de jonction 3 pièces 20 63
25 75
32 90
40 110
125
160
200
250
400 Raccord union à souder 20 x 3/4”
25 x 3/4” 530 Collecteur pour compteur 63 x 1/2 FF
25 x 1” 63 x 3/4 FF
32 x 1” 75 x 1/2 FF
32 x 1”1/4 75 x 3/4 FF
40 x 1”1/2 90 x 1/2 FF
50 x 2” 90 x 3/4 FF
63 x 2”1/2

500 Robinet à bille 20


25
32

90E Coude 90° Electrosoudable 40


50
63
75
90
110

120E Coude 45° Electrosoudable 40


50
63
500/B Robinet à bille en PPR pour l’extérieur 20 75
25 90
32 110
40
50
63
75
90
110
125
130E Té Electrosoudable 40
50
63
510 Robinet d’arrêt 20 75
25 90
110

270E Manchon Electrosoudable 20


25
32
40
50
63
75
90
515 Robinet d’arrêt incliné 20 110
125
25
32 160
200
250

50 Manuel Technique


14 Descriptif cahier des charges – Canalisations en PPR
Canalisations pour la distribution de l’eau et l’eau froide sanitaire en PPR 80

IDENTIFICATION DU PRODUIT: NIRON/NUPIGECO

Materiels
• Les tubes et les raccords utilisés pour la réalisation d’installation hydro-sanitaires sont en Polypropylène Copo-
lymère Random (dont l’abréviation est PPR80)
• Le PPR utilisé pour ce type de conduites doit répondre aux normes et/ou caractéristiques suivantes :
- Conformité aux standards de la norme européenne EN TC 155 § 25, à la norme DIN 8077/78, et certification
par les organismes de conformité IIP (It), DVGW (D), CSTB (F)
- Atoxicité approuvée par un certificat délivré par un laboratoire italien et par l’organisme NSF (USA)
- Résistance à la pression approuvée par un certificat délivré par le laboratoire SKZ (D)
• L’installation doit répondre aux conditions d’utilisation suivantes:

Température Durée à tempéra- Durée à tem- Température de Durée de


Pression Température
Classe de service ture de service pérature max. dysfonctionnement dysfonctionnement
Bar max °C
°C (Années) (Années) (°C) (heures)
1 60 10 49 80 1 95 100
2 70 8 49 80 1 95 100

• Catégorie de pression PN20


• Densité minimum du PPR80 = 0,898 g/cm selon la norme ISO/R 1183
• Module d’élasticité minimum = 700N/mm selon la norme ISO/527
• Allongement à la rupture ≥ 50°C selon la norme ISO 527
• Conductivité thermique 0,24 W/mK selon la norme DIN 52612
• Coefficient de dilatation thermique linéaire = 0,15 mm°K selon la norme VDE 0304
• Rigidité diélectrique minimum de 75 KV/mm selon la norme DIN 53481
• Les raccords filetés de raccordement aux appareils hydro-sanitaires sont en PPR 80 avec un insert en cuivre
CW602N (ADZ) selon la norme EN12164/98

Dimensions Des Tubes Et Marquage

Diamètre extérieur Epaisseur minimum Diamètre intérieur Volume d’eau contenu


SDR
(mm) (mm) mm Litres/mètre
16 6 2,7 10,6 0,08
20 6 3,4 13,2 0,13
25 6 4,2 16,6 0,22
32 6 5,4 21,2 0,35
40 6 6,7 26,6 0,56
50 6 8,4 33,2 0,86
63 6 10,5 42,0 1,39
75 6 12,5 50,0 1,96
90 6 15,0 60,0 2,83
110 6 18,4 73,2 4,21
125 6 20,8 83,4 5,46

Manuel Technique 51
Marquage
Le fabricant marquera sur le tube les données d’identification telles que :
• Nom du fabricant
• Diamètre et épaisseur du tube
• DIN 8077/78
• SKZ A 214
• ATG 98/2061
• Catégorie de pression PN10 – 60° - PN20 – 20°C
• NSF 61

Assemblage Des Tubes


Conformément aux règles de la norme européenne EN806 – 1/2/3/4/5/6 et à celles de la norme italienne, les recom-
mandations prioritaires sont:

Union des canalisations


• THERMO-FUSION à l’aide d’un polyfuseur adapté dont la température à la matrice est de 260°C conformément à
la norme DVS2207. Les canalisations doivent être coupées perpendiculairement à leur axe et être nettoyées avant
de commencer la thermo-fusion. Les temps de chauffe et d’assemblage devront être respectés, en fonction du
diamètre du tube, comme indiqué dans le catalogue technique du fournisseur. De petites corrections d’aligne-
ment pourront être faites immédiatement après l’insertion du tube dans le raccord.
• ELECTROFUSION au moyen d’automates de soudure. Les canalisations doivent être coupées perpendiculaire-
ment à leur axe et être soigneusement GRATTEES avant de commencer l’opération d’électrofusion. Les instruc-
tions de pose indiquées dans le catalogue technique du fournisseur doivent être respectées.

Attention
• Ne jamais réchauffer le tube à la flamme
• A basse température, protéger le tube des coups violents ou chocs particulièrement lors de son transport. Sur
chantier les tubes devront être stockés dans un endroit propre et protégé. Ne pas installer de canalisations en-
dommagées
• Ne pas exposer les tubes aux rayons UV directs. Pour des installations à l’extérieur, on doit utiliser des canalisa-
tions NIRON ALU.
• Suivre les dispositions du fabricant en ce qui concerne la dilatation thermique linéaire et les systèmes de fixation/
support

Essai De L’installation
Toutes les installations doivent être testées à 15 bars comme exigé dans la norme EN806-4 et figurant dans le Cata-
logue Technique du fabricant.

BIBLIOGRAPHIE
NORME EUROPEENE EN806 – UNI ENV 12108 - EN ISO 15874 – DIN8077/78 – DIN 16962 – DVS2207 article 11 – DVS2208 article 1 – UNI9281 – DIN1988 –
prEN806

Remerciements à:
Roberta Brusi, NUPIGECO Spa – Normalisation et qualité
Giuseppe M. Rovigo, NUPIGECO Spa – Know how
Studio Montevecchi – Projet graphique et dpt

NB : Dessins, schémas, illustrations contenus dans le présent catalogue sont la propriété de NUPIGECO S.p.A. La reproduction, même partielle, quel
qu’en soit le moyen est interdite.
NUPIGECO S.p.A. se réserve le droit d’apporter des modifications au présent catalogue sans obligation de prévenir l’utilisateur.
NUPIGECO S.p.A. se réserve le droit de modifier le produit sans avertissement préalable. Copyright NUPIGECO S.p.A. Tous droits réservés.

52 Manuel Technique


CertificATIONS internaTIONAUX
Registered Office and Production, Operations Production
Headquarters and Administration Centre Facility
via Stefano Ferrario via dell’Artigianato 13 via Colombarotto 58
21052 Busto Arsizio (VA) 40023 Castel Guelfo (BO) 40026 Imola (BO)
Italy Italy Italy
Ph. +039 0331-344211 Ph. +039 0542-624911 Ph. +039 0542-624911
fax + 039 0331-351860 fax +039 0542-670851 fax +039 0542-670851
info@nupigeco.com info@nupigeco.com info@nupigeco.com
www.nupigeco.com www.nupigeco.com www.nupigeco.com