Vous êtes sur la page 1sur 9

L’entrepreneuriat au Maroc : promotion, mesures

d’encouragement et contraintes.

Préparé par : Mohamed Adam BOUKHIRA


Professeur encadrant : Mohamed BINNKOUR

MASTER EMPME 2017-2019


Introduction

L’entrepreneuriat joue un rôle majeur dans la croissance économique des nations, elle
affecte les sociétés locales d’une manière très positives par la création d’emploi,
surtout dans une conjoncture ou le taux de chômage au Maroc atteint 10.7% selon le
HCP1.

L’activité entrepreneuriale au Maroc, reste faible bien que notre pays a déployé des
efforts colossaux, mais malheureusement l’écosystème entrepreneurial requiert
encore beaucoup de mesure afin d’atteindre la hauteur des attentes. A travers ce travail
on va essayer de traiter les mesures d’encouragement et promotion instaurées par le
Maroc, ainsi que les contraintes et les freins qui s’opposent aux objectifs déjà
déterminés.

1
Haut commissariat au plan.

MASTER EMPME 2017-2019


I. Mesures d’encouragement d’entrepreneuriat

Aujourd’hui au Maroc, l’état et tous les acteurs socio-économiques sont entièrement


conscients de l’importance de la création des entreprises et plus particulièrement les
PME. En effet l’entreprise est au centre des changements sociaux, économiques et
technologiques et elle est considérée comme un instrument de création de richesse et
d’emploi.

Le Maroc n’a jamais épargné d’effort en vue de préparer une plateforme et un climat
d’affaire prospère aux entreprises et investisseurs étrangers, dans le même sens, le
gouvernement a décidé d’implanter une batterie des mesures afin d’encourager
l’entrepreneuriat et la création des entreprises et qu’on peut les classer comme suit :

1. Modernisation des infrastructures :

Des infrastructures modernisées sont la clé d’un écosystème entrepreneurial


dynamique, c’est pour cette raison que le Maroc s’est engagé dans la stratégie des
grands chantiers depuis 20 ans, selon une récente enquête réalisée par le World
Economic Forum, notre pays dispose de meilleures infrastructures de l’Afrique de
nord.

2. Modernisation de l’économie :

Elle est Basée sur volonté politique déterminée de moderniser la Maroc, en effet il
existe aujourd’hui un projet énorme dans ce sujet, porté par un état moderne soutenu
par un système bancaire et financier international bien structuré, fort
technologiquement et bien intégré.

3. Modernisation des règles juridiques :

Il s’agit principalement de la loi 24-10 modifiant et complétant la loi 05-96, elle vise
à simplifier les procédures de création de la SARL (la forme juridique la plus
répandue au Maroc) en supprimant l’exigence d’un capital minimum.

MASTER EMPME 2017-2019


4. Modernisation des institutions
a) Les centres régionaux d’investissement

Connus sous l’abréviation CRI, ils sont créés en 2002 suite à une lettre royale, leur
objectif est de décentraliser la gestion des investissements, en plus d’améliorer
l’accueil des investisseurs et surmonter les obstacles à la réalisation des projets afin
de promouvoir les investissements.

b) Maroc PME

Outils opérationnel des pouvoirs publics en matière de promotion des PME, (Ex
ANPME) Maroc PME propose plusieurs programmes de soutien et
d’accompagnement des investissements, son objectifs et de développer un
écosystème entrepreneurial dynamique.

5. Le financement
a) Emergence invest

Le gouvernement dispose de 3 fonds d’investissement publics et privés destinés au


capital-risque et de développement et de transmission, l’objectif est de permettre aux
futurs entrepreneurs un meilleur accès au financement et d’accentuer la création des
nouvelles entités économiques.

b) Caisse Centrale de Garantie

La CCG est une institution publique assimilée à un établissement de crédit, elle


permet de stimuler l’initiative privée en encourageant les entrepreneurs et les porteurs
de projet à créer des nouvelles entreprises. Les garanties de cet établissement profitent
de la garantie inconditionnelle de l’état.

MASTER EMPME 2017-2019


c) Programme IMTIAZ:

Ce programme était le fruit d’un partenariat entre l’état et les établissements bancaires
dans le cadre du Pacte National pour l’Emergence (2009-2015), c’était une solution
qui permettait aux porteurs des projets à fort potentiel de bénéficier d’une prime
d’investissement offerte pat l’état plafonnée à 5 millions de dirhams.

d) Programme ISTITMAR :

C’est un programme qui vise les petits entrepreneurs innovant qui ont un projet de
transformation industrielle à fort potentiel de croissance.

6. Fiscalité incitante
a) Statut Auto-entrepreneur :

Il a été programmé dans la loi de finance 2014, ce statut présente plusieurs avantages
vise la lutte contre le travail informel et encourager l’entrepreneuriat afin de résorber
le chômage.

b) L’Impôt sur les sociétés progressif :

Instauré dans le cadre de la loi de finance 2018, ce nouveau barème va contribuer à la


croissance et la création des nouvelles PME.

II. Les contraintes de l’entrepreneuriat au Maroc


a) Les contraintes liées à l’environnement social :

Le facteur de la famille et des proches joue un rôle considérable dans le choix d’une
carrière d’entrepreneur, la peur d’échec et la prise de risque sont 2 variables
déterminants. Au Maroc, la culture de stabilité financière est ancrée comme
synonyme de réussite.

MASTER EMPME 2017-2019


L’entrepreneuriat d’imitation est le plus répandu dans la société, aussi les
entrepreneurs artisanaux qui manquent de formation, de stratégie et d’innovation
véhiculent l’idée que l’argent seul est le secret de réussite d’un projet entrepreneurial.

b) Les contraintes liées à l’environnement économique et financier

Au Maroc, le secteur informel présente presque 11.5% du PIB national2, il brasse


chaque année des milliards de dirhams, ce qui porte par conséquence préjudice au
développement de l’entrepreneuriat formel et qui freine son potentiel.

D’autre part, il existe une panoplie des produits et programmes proposés aux futurs
entrepreneurs, mais le problème est que tous ces offres restent très sélectives et
insuffisantes et elles n’arrivent pas à suivre la forte tendance entrepreneuriale actuelle.

c) Les contraintes liées à l’environnement institutionnel

Le taux de corruption reste encore élevé au Maroc, ce phénomène influence


directement la transparence de toutes les démarches et procédures administratives
liées à l’entrepreneuriat. En ce qui concerne l’accompagnement des entrepreneurs, on
constate que la majorité des organismes compétents dans ce sujet sont concentrés dans
l’axe Casablanca-Kenitra, et cela peut créer des disparités régionales importantes dans
ce domaine.

Aussi avec l’approche très bureaucratique des CRI3 et leurs dysfonctionnements


majeurs qui ont impactés négativement leur performance dans la création des
entreprises et l’accompagnement des investisseurs et des entrepreneurs, ces
organismes ont fait l’objet dernièrement d’une lettre royale qui a ordonner au chef de
gouvernement à les reformer le plus tôt possible.

2
Au titre de l’année 2016
3
Centre régionaux d’investissement

MASTER EMPME 2017-2019


III. L’Université doit réagir

L’université marocaine doit intervenir et jouer un rôle important dans la promotion


de l’entrepreneuriat, au-delà de son rôle de former des chercheurs dans ce domaine
ou des entrepreneurs ambitieux, elle doit nouer en permanence des relations
fructueuses avec les différentes parties prenantes de l’écosystème entrepreneurial,
aussi elle doit veiller sur la diffusion des valeurs d’innovation et de bâtir une culture
d’entrepreneuriat en sensibilisant et initiant la société à l’importance de ce concept.
« L’université citoyenne » pourra être un moyen efficace pour diffuser le savoir
entrepreneurial avec ses séminaires gratuits et qui ne demandent aucun pré requis, et
elle est une solution pour attirer et accompagner les différents profils d’entrepreneur.

MASTER EMPME 2017-2019


Conclusion

Malgré tous les efforts déployés par le Maroc en vue de promouvoir l’entrepreneuriat,
il reste encore un long chemin à parcourir, les deux grands chantiers de l’innovation
et de l’éducation, ont pris beaucoup de retard, et on doit réagir si on veut un jour avoir
au Maroc un entrepreneuriat développé comme celui de la Singapour, ou plus que
99% des entreprises sont des PME et qui contribuent à 50% du PIB national. Peut-
être qu’on a placé la barre très haute, mais c’est possible il faut juste y croire.

MASTER EMPME 2017-2019


Bibliographie

BINKKOUR, M., & MESSOUADI, A. (2012). La promotion de l'entrepreneuriat au Maroc , Role de


l'Etat et perception des entrepreneurs. Agadir.
davon, B. (2017). Au Maroc, les centres régionaux d'investissement (CRI) : un outil exemplaire de
la dynamique économique nationale et régionale. .
http://www.bernardvadonjournaliste.com/2017/02/au-maroc-les-centres-regionaux-d-
investissement-cri-un-outil-exemplaire-de-la-dynamique-economique-nationale-et-
regionale.html.
GUERRAOUI, D. (2014). La modernisation économique du Maroc: Piliers, chantiers et défis.
L'economiste.

Laabi, M. (2017). HCP: le taux de chômage en légère hausse.


https://www.h24info.ma/economie/maroc-economie/hcp-taux-de-chomage-legere-
hausse-1er-trimestre-2017/.
Salem, A. (2014). Guide de l’auto-entrepreneur: quels avantages, quels inconvénients? .
Media24.

SQALLI, H. (2015). Focus sur L’entrepreneuriat des jeunes au Maroc. HEM BUSINESS SCHOOL.
TRID, M. M. (2010). LA VULNERABILITE DES TPE ET PME DANS UN ENVIRONNEMETS
MONDIALISE. FES: FSES.

MASTER EMPME 2017-2019