Vous êtes sur la page 1sur 9

Anémies

microcytaires

Dr.L CHIKHI 19/11/2017


PLAN

I/- Définition

II/-Diagnostic biologique :
a/- circonstances de découverte
b/-diagnostic positif

III/-Diagnostic étiologique
I/-Définition

Diminution de l’hémoglobine circulante en dessous des


valeurs normales selon l’âge et le sexe (<130g/L chez
l’homme adulte, <120g/L chez la femme) avec
diminution du VGM au dessous des valeurs
physiologiques selon l’âge et le sexe (80fL chez
l’adulte).

L’anémie microcytaire résulte d’une anomalie de


synthèse de l’Hb dans les érythroblastes :
- indisponibilité du fer pour l’hémoglobinosynthèse.
- anomalie congénitale ou acquise de
l’hémoglobinosynthèse.
Ces anémies sont toujours dues à une insuffisance de
production de l’Hb :
-Par anomalies de synthèse au niveau de l’hème :
Déficit en fer, inhibition d’enzyme du métabolisme de
l’hème dans le saturnisme, anémie sidéroblastique
génétique.
-Par anomalies de synthèse au niveau des chaînes de
globines Thalassémies.
II/- Diagnostic biologique

1-Circonstances de découverte
*Bilan systématique
*Signes d’anémie :
-Pâleur cutanéo-muqueuse
-Asthénie
-Dyspnée
-Céphalées, vertiges

2-Diagnostic positif
a-NFS
GR normal voir diminué
Hb basse, Ht diminuée, VGM = Ht/GR bas, TCMH =
Hb/GR diminuée, CCMH = Hb/Ht diminuée
GB normal
Plaquettes normal ou augmenté

b-Frottis sanguin (après coloration au MGG) :


Morphologie des GR : Taille, couleur ou chromie,
formes (poikilocytose)
Formule leucocytaire (%PN.%%PE.%PB.%LYM.%MONO)

c-Numération des réticulocytes (en valeur absolue %


de réticulocyte x Nbre de GR)
Détermine le caractère régénératif(central) ou
arégénératif(périphérique) de l’anémie.
Souvent, l’anémie microcytaire est arégénérative avec
un nombre de réticulocytes <120 G/L.
Elle est régénérative avec un nombre de réticulocytes 
120G/L au cours des syndromes thalassémiques.

d-Bilan martial = examen clé


- Dosage du fer sérique (N=10-30μmol/L)
- Dosage de la transferrine (N=2-4g/L) «transporteur»
- Dosage du récepteur soluble de la transferrine (RST)
- Capacité totale de fixation de la transferrine (CTFT)
(N=50-70μmol/L)
- Coefficient de saturation de la transferrine (N=20-
40%) (CST) = fer/(transferrine*25)*100
- Ferritine (N=15-200μg/L) «réserves».

d-Signes biologiques de l’inflammation


- VS (<10mm) CRP (<10mg/L)
- Fibrinogène (6-12μmol/L = 2-4g/L)
- α2 globulines (4-9g/L)

e-Electrophorèse de l’hémoglobine
III/-Diagnostic Etiologique :

a. Fer sérique diminué

*Fer sérique, transferrine , CTFT , CST , ferritine ,


RST  = carence martiale vraie.

Nb :ferritine diminuée, fer sérique diminué,


transferrine augmenté, CCMH diminuée, VGM
diminué ,HB diminuée.

Elle peut être due à :


- Défaut d’apport en fer si :
Défaut d’absorption: gastrectomisés, maladie coeliaque
Insuffisance d’apport : vieillards, dénutris
Augmentation des besoins en fer : femmes enceintes,
enfants
- Pertes de sang chroniques et/ou répétées :
Digestives : ulcères, gastrites, cancers, ankylostomoses
Gynécologiques : règles abondantes
Autres : dons de sang répétés.

*Fer sérique , transferrine N ou , CTFT , ferritine =


anémie inflammatoire
Signes biologiques de l’inflammation : VS accélérée, Fg
, α2 et CRP 
Parfois une hyperplaquettose et une polynucléose
neutrophile.
Les étiologies sont nombreuses :
- Toutes les infections, surtout chroniques, prolongées
ou à répétition
- Toutes les maladies inflammatoires : PR, lupus
- les affections malignes: cancers, maladie de Hodgkin…
L’anémie inflammatoire ou anémie ferriprive, est due à
une séquestration du fer dans les macrophages
associée à la diminution de la transferrine empêchant
ainsi l’arrivée du fer au niveau des érythroblastes, en
réponse à la sécrétion de cytokines (IL1, TNFα et IFNα)
et d’hépcidine.

b-Fer sérique N ou  (bilan martial normal)


1-Thalassémie = trouble de synthèse des chaînes de
globine
- Forme majeure (homozygote)
Anémie microcytaire et hypochrome profonde
Nombreuses anomalies des GR : cellules cibles,
poïkilocytose, annulocytes…
Electrophorèse de l’Hb : 50 à 95% d’Hb F ; 5 à 45% d’Hb
A ; taux d’Hb A2 N ou 
- Forme mineure (hétérozygote)
Pseudopolyglobulie microcytaire hypochrome
Electrophorèse de l’Hb A2 > 3% ; Hb F N ou 
2-Saturnisme = trouble de synthèse de l’hème par le
plomb
- Anémie tardive, souvent modérée, longtemps
normocytaire.
- Plombémie > 700 μg/L
- Fer sérique et ferritine  souvent
- Hématies à ponctuations basophiles

Anémie sidéroblastique
- Fer sérique , CST , ferritine 
- HSMG, pigmentation cutanée
- Myélogramme : présence de sidéroblastes (fer sous
forme de couronne) mise en
évidence par la coloration de Perls.

Résumé
Fer Transferrine Ferritine RsT
Carence vraie    
en fer
Syndrome   ou N  N
inflammatoire
Thalassémie N ou N N ou N