Vous êtes sur la page 1sur 9

La mesure

La mesure est l'affectation d'un nombre à une caractéristique d'un objet ou d'un événement, qui peut être comparée
à d'autres objets ou événements. [1] [2] La portée et l'application d'une mesure dépendent du contexte et de la
discipline. En sciences naturelles et en génie , les mesures ne s'appliquent pas aux propriétés nominales des objets ou
des événements, ce qui est conforme aux lignes directrices du vocabulaire international de métrologie publiées par le
Bureau international des poids et mesures . [2] Cependant, dans d' autres domaines tels que les statistiques , ainsi que
la sociale etsciences du comportement , les mesures peuvent avoir plusieurs niveaux , ce qui comprend les échelles
nominale, ordinale, d'intervalle et de rapport. [1] [3]

La mesure est la pierre angulaire du commerce , de la science , de la technologie et de la recherche quantitative dans
de nombreuses disciplines. Historiquement, de nombreux systèmes de mesure existaient pour les domaines variés de
l'existence humaine afin de faciliter les comparaisons dans ces domaines. Souvent, ils ont été réalisés par des accords
locaux entre partenaires commerciaux ou collaborateurs. Depuis le 18ème siècle, les développements ont progressé
vers des normes unifiées, largement acceptées, qui ont abouti au système international moderne d'unités (SI). Ce
système réduit toutes les mesures physiques à une combinaison mathématique de sept unités de base. La science de la
mesure est poursuivie dans le domaine de la métrologie .

Contenu
Méthodologie
Standardisation des unités de mesure
Normes
Unités et systèmes
Les systèmes coutumiers impérial et américain Un ruban à mesurer typique avec
des unités métriques et impériales
Système métrique
et deux pennies américains pour
Système international d'unités
comparaison
Conversion des préfixes
Longueur
Quelques noms spéciaux
Métiers du bâtiment
Métier de l'arpenteur
Heure
Messe
Économie
Recherche par sondage
difficultés
Définitions et théories
Définition classique
Théorie de la représentation
Théorie de l'information
Mécanique quantique
Voir aussi
Références
Liens externes
Méthodologie
La mesure d'une propriété peut être catégorisée selon les critères suivants: type , magnitude , unité et incertitude . Ils
permettent des comparaisons sans ambiguïté entre les mesures.

Le type ou le niveau de mesure est une taxonomie pour le caractère méthodologique d'une comparaison. Par
exemple, deux états d'une propriété peuvent être comparés par rapport, différence ou préférence ordinale. Le
type n'est généralement pas explicitement exprimé, mais implicite dans la définition d'une procédure de mesure.
L' ampleur est la valeur numérique de la caractérisation, généralement obtenue avec un instrument de mesure
choisi de manière appropriée .
Une unité attribue un facteur de pondération mathématique à la grandeur dérivée en tant que rapport à la
propriété d'un artefact utilisé comme standard ou comme grandeur physique naturelle.
Une incertitude représente les erreurs aléatoires et systémiques de la procédure de mesure; cela indique un
niveau de confiance dans la mesure. Les erreurs sont évaluées en répétant méthodiquement les mesures et en
tenant compte de l' exactitude et de la précision de l'instrument de mesure.

Normalisation des unités de mesure


Les mesures utilisent le plus souvent le Système international d'unités (SI) comme cadre de comparaison. Le système
définit sept unités fondamentales : kilogramme , mètre , candela , deuxième , ampère , kelvin et mole . Six de ces
unités sont définies sans référence à un objet physique particulier qui sert de norme (sans artefact), tandis que le
kilogramme est toujours incorporé dans un artefact qui repose au siège du Bureau international des poids et mesures à
Sèvres près de Paris . Les définitions sans artefact fixent les mesures à une valeur exacte liée à unla constante physique
ou d'autres phénomènes invariables dans la nature, contrairement aux artefacts standards qui sont sujets à
détérioration ou à destruction. Au lieu de cela, l'unité de mesure ne peut changer que grâce à une précision accrue
pour déterminer la valeur de la constante à laquelle elle est liée.

Charles Sanders Peirce (1839-1914) [4] a proposé de définir une unité de


base SI comme une norme expérimentale indépendante du fiat, en
proposant de définir le mètre en fonction de la longueur d' onde d'une ligne
spectrale . [5] Cela a directement influencé l' expérience Michelson-Morley ;
Michelson et Morley citent Peirce et améliorent sa méthode. [6]

Normes
À l'exception de quelques constantes quantiques fondamentales , les unités
de mesure sont dérivées d'accords historiques. Rien d'inhérent à la nature
ne veut qu'un pouce doive avoir une certaine longueur, ni qu'un kilomètre
soit une meilleure mesure de distance qu'un kilomètre . Au cours de Les sept unités de base du système
l'histoire de l'humanité, cependant, d'abord par commodité puis par SI. Les flèches pointent des unités à
nécessité, les normes de mesure ont évolué de sorte que les communautés celles qui en dépendent.
auraient certains repères communs. Les lois régissant la mesure ont été
développées à l'origine pour prévenir la fraude dans le commerce.

Les unités de mesure sont généralement définies sur une base scientifique, supervisées par des organismes
gouvernementaux ou indépendants, et établies dans des traités internationaux, dont la Conférence générale sur les
poids et mesures (CGPM), créée en 1875 par la Convention du Mètre , supervise le Système International d'Unités (SI)
et ayant la garde du Kilogramme Prototype International . Le compteur, par exemple, a été redéfinie en 1983 par la
Conférence générale en termes de vitesse de la lumière, tandis qu'en 1960 , la cour internationale a été définie par les
gouvernements des États-Unis, Royaume-Uni, l' Australie et l' Afrique du Sud comme étant exactement 0,9144
mètres.
Aux États-Unis, l'Institut national des normes et de la technologie ( NIST ), une division du Département du
commerce des États-Unis , réglemente les mesures commerciales. Au Royaume-Uni, le rôle est effectué par le National
Physical Laboratory (NPL), en Australie par l' Institut national de mesure , [7] en Afrique du Sud par le Conseil pour la
recherche scientifique et industrielle et en Inde , le National Physical Laboratory de l' Inde .

Unités et systèmes

Systèmes coutumiers impérial et américain


Avant que les unités du SI soient largement adoptées dans le monde, les systèmes
britanniques d' unités anglaises et d' unités impériales postérieures étaient utilisés
en Grande-Bretagne, au Commonwealth et aux États-Unis. Le système a été connu
sous le nom d' unités coutumières des États-Unis aux États-Unis et est toujours
utilisé dans ce pays et dans quelques pays des Caraïbes . Ces différents systèmes de
mesure ont parfois été appelés pied-livre-secondedes systèmes après les unités
impériales pour la longueur, le poids et le temps même si les tonnes, les centaines
de poids, les gallons et les milles nautiques, par exemple, sont différents pour les
unités américaines. De nombreuses unités impériales restent en usage en Grande-
Bretagne, qui a officiellement adopté le système SI, à quelques exceptions près, Un biberon qui mesure
comme les panneaux de signalisation, qui sont encore en miles. La bière pression et dans trois systèmes de
mesure - métrique ,
le cidre doivent être vendus par la pinte impériale, et le lait dans des bouteilles
impériale (UK) , et coutume
consignées peut être vendu par la pinte impériale. Beaucoup de gens mesurent leur américaine .
taille en pieds et en pouces et leur poids en pierreet livres, pour ne donner que
quelques exemples. Les unités impériales sont utilisées dans de nombreux autres
pays, par exemple dans de nombreux pays du Commonwealth considérés comme
métriques, la superficie est mesurée en acres et la superficie en pieds carrés, en
particulier pour les transactions commerciales (plutôt que les statistiques
gouvernementales). De même, l'essence est vendue au gallon dans de nombreux
pays considérés comme métriques.

Système métrique
Le système métrique est un système de mesure décimal basé sur ses unités de
longueur, le mètre et pour la masse, le kilogramme. Il existe en plusieurs variantes,
avec des choix différents d' unités de base , bien que ceux-ci n'affectent pas son
utilisation au jour le jour. Depuis les années 1960, le Système international d'unités Quatre appareils de mesure
(SI) est le système métrique internationalement reconnu. Les unités métriques de ayant des étalonnages
masse, de longueur et d'électricité sont largement utilisées dans le monde entier à métriques
des fins à la fois quotidiennes et scientifiques.

Le système métrique comporte une seule unité de base pour de nombreuses quantités physiques. Les autres quantités
sont dérivées des unités SI standard. Les multiples et les fractions sont exprimés en puissances de 10 de chaque unité.
Lorsque des unités plus petites ou plus grandes sont plus commodes pour une utilisation donnée, des préfixes
10-
métriques peuvent être ajoutés à l'unité de base pour indiquer son multiple par une puissance de dix: un millième (
3 3
) d'un mètre est un milli mètre, tandis qu'un millier 10 ) mètres est un mètre de kilogramme . Les conversions
unitaires sont donc toujours simples, de sorte que les grandeurs commodes pour les mesures sont obtenues en
déplaçant simplement la décimale: 1.234 mètres est 1234 millimètres ou 0.001234 kilomètres. L'utilisation de
fractions, comme 2/5 d'un mètre, n'est pas interdit, mais rare. Il n'y a pas de profusion d'unités différentes avec des
facteurs de conversion différents comme dans le système impérial qui utilise, par exemple, les pouces, les pieds, les
yards, les brasses et les tiges pour la longueur.

Système international d'unités


Le Système international d'unités ( en abrégé SI de la langue française nom Système international d'unités ) est la
révision moderne du système métrique . C'est le système d'unités le plus utilisé au monde , aussi bien dans le
commerce de tous les jours que dans la science . Le SI a été développé en 1960 à partir du système MKS ( mètre-
kilogramme- seconde ), plutôt que du système de mesure du centimètre-gramme-seconde (CGS), qui, à son tour,
présentait de nombreuses variantes. Au cours de son développement, le SI a également introduit plusieurs unités
nouvellement nommées qui auparavant ne faisaient pas partie du système métrique. Les unités SI originales pour les
sept grandeurs physiques de base étaient:[8]

Quantité de Unité de Nouvelles constantes SI


symbole Constantes SI actuelles [9]
base base (proposées)

temps seconde s division hyperfine en Césium -133 Identique au SI actuel

longueur mètre m vitesse de la lumière dans le vide, c Identique au SI actuel

masse de Kilogramme Prototype La constante de Planck , h


Masse kilogramme kg
International (IPK)
perméabilité de l'espace libre ,
courant électrique ampère UNE charge de l'électron, e
permittivité de l'espace libre
La constante de
Température Kelvin K point triple de l'eau , zéro absolu
Boltzmann , k

une quantité de Constante Avogadro N


Môle mol masse molaire de carbone -12 A
substance

intensité efficacité lumineuse d'une source 540


Candela CD Identique au SI actuel
lumineuse THz

La taupe a ensuite été ajouté à cette liste et le degré Kelvin a rebaptisé le kelvin.

Il existe deux types d'unités SI, d'unités de base et d'unités dérivées. Les unités de base sont les mesures simples du
temps, de la longueur, de la masse, de la température, de la quantité de substance, du courant électrique et de
l'intensité lumineuse. Les unités dérivées sont construites à partir des unités de base, par exemple, le watt , c'est-à-dire
2 -3
l'unité de puissance, est défini à partir des unités de base comme m · kg · s . D'autres propriétés physiques peuvent
3
être mesurées en unités composées, telles que la densité du matériau, mesurée en kg / m .

Conversion des préfixes


Le SI permet une multiplication facile lors de la commutation entre des unités ayant la même base mais des préfixes
différents. Pour convertir des mètres en centimètres, il suffit de multiplier le nombre de mètres par 100, puisqu'il y a
100 centimètres dans un mètre. Inversement, pour passer des centimètres aux mètres, on multiplie le nombre de
centimètres par 0,01 ou divise les centimètres par 100.

Longueur
Une règle ou règle est un outil utilisé dans, par exemple, la géométrie , le dessin technique , l'ingénierie et la
menuiserie, pour mesurer des longueurs ou des distances ou pour tracer des lignes droites. Strictement parlant, la
règle est l'instrument utilisé pour diriger les lignes droites et l'instrument calibré utilisé pour déterminer la longueur
est appelé une mesure , cependant l'usage commun appelle à la fois les
règles des instruments et le nom spécial straightedge est utilisé pour une
règle non marquée. L'utilisation du mot mesure , dans le sens d'un
instrument de mesure, ne survit que dans la phrase ruban à mesurer, un
instrument qui peut être utilisé pour mesurer mais ne peut pas être utilisé
pour tracer des lignes droites. Comme on peut le voir sur les photos de
cette page, une règle de menuisier de deux mètres peut être rabattue sur
une longueur de seulement 20 centimètres, pour se glisser facilement dans
une poche, et une bande de cinq mètres de long se rétracte facilement un Une règle de menuisier de 2 mètres
petit logement.

Quelques noms spéciaux


Certains noms non systématiques sont appliqués pour certains multiples de certaines unités.

100 kilogrammes = 1 quintal; 1000 kilogrammes = 1 tonne métrique;


10 ans = 1 décennie; 100 ans = 1 siècle; 1000 ans = 1 millénaire

Construire des métiers


Les métiers du bâtiment australiens ont adopté le système métrique en 1966 et les unités utilisées pour mesurer la
longueur sont les mètres (m) et les millimètres (mm). Centimètres (cm) sont évités car ils causent de la confusion lors
de la lecture des plans . Par exemple, la longueur de deux mètres et demi est généralement enregistrée comme 2500
mm ou 2,5 m; il serait considéré comme non standard d'enregistrer cette longueur à 250 cm.

Le métier d'arpenteur
Les arpenteurs américains utilisent un système de mesure décimal conçu par Edmund Gunter en 1620. L'unité de base
est la chaîne de Gunter de 66 pieds (20 m) qui est subdivisée en 4 tiges, chacune de 16,5 pi ou 100 maillons de 0,66
pieds. Un lien est abrégé "lk", et relie "lks" dans les vieux actes et les enquêtes foncières faites pour le gouvernement.

Heure
Le temps est une mesure abstraite des changements élémentaires sur un continuum non spatial. Il est indiqué par des
nombres et / ou des périodes nommées telles que les heures , les jours , les semaines , les mois et les années . C'est une
série d'occurrences apparemment irréversibles dans ce continuum non spatial. Il est également utilisé pour indiquer
un intervalle entre deux points relatifs de ce continuum.

Masse
La masse fait référence à la propriété intrinsèque de tous les objets matériels de résister aux changements de leur
dynamique. Le poids , d'autre part, se réfère à la force descendante produite quand une masse est dans un champ
gravitationnel. En chute libre , les objets (pas de force gravitationnelle nette) manquent de poids mais conservent leur
masse. Les unités de masse impériales comprennent l' once , la livre et la tonne . Les unités métriques gramme et
kilogramme sont des unités de masse.

Un appareil pour mesurer le poids ou la masse s'appelle une balance ou, souvent, simplement une balance . Une
balance à ressort mesure la force mais pas la masse, une balance compare le poids, les deux nécessitent un champ
gravitationnel pour fonctionner. Certains des instruments les plus précis pour mesurer le poids ou la masse sont basés
sur des cellules de charge avec une lecture numérique, mais nécessitent un champ gravitationnel pour fonctionner et
ne fonctionneraient pas en chute libre.
Économie
Les mesures utilisées en économie sont des mesures physiques, des mesures de valeur nominale du prix et des
mesures de prix réels . Ces mesures diffèrent les unes des autres par les variables qu'elles mesurent et par les variables
exclues des mesures.

Recherche par sondage


Dans le domaine de la recherche par sondage, des mesures sont prises à partir des attitudes, valeurs et comportements
individuels en utilisant des questionnaires comme instrument de mesure. Comme toutes les autres mesures, la mesure
dans la recherche par sondage est également vulnérable à l' erreur de mesure , c'est-à-dire à l'écart par rapport à la
valeur réelle de la mesure et à la valeur fournie à l'aide de l'instrument de mesure. [10] . Dans la recherche d'enquête de
fond, l'erreur de mesure peut mener à des conclusions biaisées et à des effets estimés à tort. Afin d'obtenir des
résultats précis, lorsque des erreurs de mesure apparaissent, les résultats doivent être corrigés pour les erreurs de
mesure .

Difficultés
Comme une mesure précise est essentielle dans de nombreux domaines, et que toutes les mesures sont
nécessairement approximatives, il faut faire beaucoup d'efforts pour que les mesures soient aussi précises que
possible. Par exemple, considérons le problème de la mesure du temps qu'il faut un objet pour parcourir une distance
d'un mètre (environ 39 dans ). En utilisant la physique, on peut montrer que, dans le champ gravitationnel de la
Terre, il faut un objet d'environ 0,45 seconde pour tomber d'un mètre. Cependant, voici quelques-unes des sources d'
erreur qui surviennent:

2
Ce calcul utilisé pour l' accélération de la pesanteur 9,8 mètres par seconde au carré (32 ft / s ). Mais cette
mesure n'est pas exacte, mais seulement précise à deux chiffres significatifs.
Le champ gravitationnel de la Terre varie légèrement en fonction de la hauteur au-dessus du niveau de la mer et
d'autres facteurs.
Le calcul de 0,45 secondes impliquait l'extraction d'une racine carrée , une opération mathématique qui devait
être arrondie à un certain nombre de chiffres significatifs, dans ce cas deux chiffres significatifs.
De plus, d'autres sources d' erreur expérimentale incluent:

négligence,
détermination de l'heure exacte à laquelle l'objet est libéré et de l'heure exacte à laquelle il touche le sol,
la mesure de la hauteur et la mesure du temps impliquent toutes deux une erreur,
Résistance à l'air .
Les expériences scientifiques doivent être effectuées avec le plus grand soin afin d'éliminer autant d'erreurs que
possible et de conserver des estimations d'erreur réalistes.

Définitions et théories

Définition classique
Dans la définition classique, qui est la norme dans toutes les sciences physiques, la mesure est la détermination ou
l'estimation des rapports de quantités. [11] La quantité et la mesure sont définies mutuellement: les attributs
quantitatifs sont ceux que l'on peut mesurer, du moins en principe. Le concept classique de la quantité peut être
retracé à John Wallis et Isaac Newton , et a été préfiguré dans les éléments d'Euclide . [11]

Théorie Representational
Dans la théorie représentationnelle, la mesure est définie comme «la corrélation des nombres avec des entités qui ne
sont pas des nombres». [12] La forme la plus techniquement élaborée de la théorie représentationnelle est également
connue sous le nom de mesure conjointe additive . Dans cette forme de théorie représentationnelle, les nombres sont
attribués sur la base de correspondances ou de similarités entre la structure des systèmes numériques et la structure
des systèmes qualitatifs. Une propriété est quantitative si de telles similitudes structurelles peuvent être établies. Dans
les formes plus faibles de la théorie représentationnelle, telle que celle implicite dans le travail de Stanley Smith
Stevens , [13] les nombres doivent seulement être assignés selon une règle.

Le concept de mesure est souvent mal compris comme étant simplement l'attribution d'une valeur, mais il est possible
d'attribuer une valeur d'une manière qui n'est pas une mesure en termes d'exigences de mesure conjointe additive. On
peut attribuer une valeur à la taille d'une personne, mais à moins de pouvoir établir qu'il existe une corrélation entre
les mesures de hauteur et les relations empiriques, il ne s'agit pas d'une mesure selon la théorie de la mesure conjointe
additive. De même, le calcul et l'attribution de valeurs arbitraires, comme la «valeur comptable» d'un actif en
comptabilité, ne constitue pas une mesure car elle ne satisfait pas aux critères nécessaires.

Trois types de théorie de la représentation

1) Relation empirique

En science, une relation empirique est une relation ou une corrélation basée uniquement sur l'observation
plutôt que sur la théorie. Une relation empirique ne nécessite que des données de confirmation, quelle que soit la
base théorique

2) La règle de la cartographie

Le monde réel est le domaine de la cartographie, et le monde mathématique est la gamme. quand nous cartographions
l'attribut au système mathématique, nous avons beaucoup de choix pour la cartographie et la gamme

3) La condition de représentation de la mesure

Théorie de l' information


La théorie de l'information reconnaît que toutes les données sont inexactes et de nature statistique. Ainsi, la définition
de mesure est: "Un ensemble d'observations qui réduisent l'incertitude lorsque le résultat est exprimé en quantité." [14]
Cette définition est implicite dans ce que les scientifiques font réellement lorsqu'ils mesurent quelque chose et
rapporte à la fois la moyenne et les statistiques des mesures. En termes pratiques, on commence par une estimation
initiale de la valeur attendue d'une quantité, puis, en utilisant diverses méthodes et instruments, on réduit
l'incertitude de la valeur. Notez que dans cette vue, contrairement au positivistethéorie représentative, toutes les
mesures sont incertaines, donc au lieu d'assigner une valeur, une plage de valeurs est assignée à une mesure. Cela
implique également qu'il n'y a pas de distinction claire ou nette entre l' estimation et la mesure.

La mécanique quantique
En mécanique quantique , une mesure est une action qui détermine une propriété particulière (position, quantité de
mouvement, énergie, etc.) d'un système quantique. Avant qu'une mesure ne soit faite, un système quantique est décrit
simultanément par toutes les valeurs dans un spectre , ou gamme , de valeurs possibles, où la probabilité de mesurer
chaque valeur est déterminée par la fonction d' onde du système. Lorsqu'une mesure est effectuée, la fonction d'onde
du système quantique « s'effondre » en une seule valeur définie. [15] La signification non ambiguë du problème de
mesure est un problème fondamental non résolu en mécanique quantique .

Voir aussi
Points aérés Observation
Conversion d'unités Quantité observable
Limite de détection Ordres de grandeur
Linéarité différentielle Instrument principal
Analyse dimensionnelle Psychométrie
Nombre sans dimension Télédétection
Économétrie Quantification (science)
Mesures électriques Standard (métrologie)
Histoire de la mesure Statistiques
Histoire de la science et de la technologie Méthode d'essai
ISO 10012 , Systèmes de management de la mesure Chronologie de la technologie de mesure de
Instrumentation température et de pression
Linéarité intégrale Chronologie de la technologie de mesure du temps
Importance clé de la serrurerie Unités de mesure
Le plus petit nombre Principe incertain
Niveaux de mesure Incertitude des mesures
La mesure en mécanique quantique Instrumentation virtuelle
Instrument de mesure Analyses d'audience Internet
NCSL International Poids et mesures
Le sens du nombre Liste des unités de mesure inhabituelles
Liste des unités de mesure humoristiques

Références
1. Pedhazur, Elazar J .; Schmelkin, Liora Pedhazur (1991). Mesure, conception et analyse: une approche intégrée
(1er éd.). Hillsdale, New Jersey: Lawrence Erlbaum Associates. pp. 15-29. ISBN 0-8058-1063-3 .
2. Vocabulaire international de métrologie - Concepts fondamentaux et généraux et termes associés (VIM) (http://w
ww.bipm.org/utils/common/documents/jcgm/JCGM_200_2008.pdf) (PDF) (3ème éd.). Bureau international des
poids et mesures. 2008. p. 16
3. Kirch, Wilhelm, rédacteur. (2008). "Niveau de mesure". Encyclopédie de santé publique . 2 . Springer. p. 81. ISBN
0-321-02106-1 .
4. Crease 2011 , pp. 182-4
5. CS Peirce (juillet 1879) "Note sur le progrès des expériences pour comparer une longueur d'onde avec un mètre"
American Journal of Science , comme référencé par Crease 2011 , p. 203
6. Crease 2011 , p. 203
7. "À propos de nous" (http://www.measurement.gov.au/Pages/about.aspx) . Institut national de mesure de
l'Australie .
8. Bureau international des poids et mesures (2006), Le système international d'unités (SI) (http://www.bipm.org/util
s/common/pdf/si_brochure_8_en.pdf) (PDF) (8e éd.), P. 147, ISBN 92-822-2213-6 , archives (https://web.archive.
org/web/20170814094625/http://www.bipm.org/utils/common/pdf/si_brochure_8_en.pdf) (PDF) de l'original le
2017-08-14
9. Crease 2011 , p. 261
10. Groves, Robert (2004). Méthodologie d'enquête . New Jersey: Wiley. "Par erreur de mesure, nous entendons un
écart par rapport à la valeur de la mesure appliquée à une unité d'échantillonnage et à la valeur fournie." P 51-52.
11. Michell, J. (1999). La mesure en psychologie: une histoire critique d'un concept méthodologique. New York:
Cambridge University Press.
12. Ernest Nagel: "Mesure", Erkenntnis, Volume 2, Numéro 1 / Décembre 1931, pp. 313-335, publié par Springer , les
Pays-Bas
13. Stevens, SS Sur la théorie des échelles et mesure 1946. Science. 103, 677-680.
14. Douglas Hubbard: "Comment mesurer n'importe quoi", Wiley (2007), p. 21
15. Penrose, Roger (2007). La route vers la réalité: un guide complet des lois de l'univers . New York: Livres anciens.
ISBN 978-0-679-77631-4 . "Le saut de l'état quantique à l'un des états propres de Q est le processus appelé
réduction d'état-vecteur ou effondrement de la fonction d'onde.C'est l' une des caractéristiques les plus curieuses
de la théorie quantique ..." "[L] e chemin La pratique de la mécanique quantique consiste à prendre l'état de
sauter de cette curieuse façon chaque fois qu'une mesure est considérée comme ayant lieu. p 528 Plus tard, le
chapitre 29 s'intitule le paradoxe de la mesure.

Liens externes
Un dictionnaire des unités de mesure (http://www.unc.edu/~rowlett/units/index.html)
"Métrologie - en bref" 3e édition, juillet 2008 ISBN 978-87-988154-5-7 (https://web.archive.org/web/20080929140
404/http://www.euramet.org/index.php?id=mis)

Récupérée de « https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Measurement&oldid=816773287 »

Cette page a été modifiée pour la dernière fois le 23 décembre 2017 à 16:01.

Le texte est disponible sous licence Creative Commons Attribution-ShareAlike ; Des conditions supplémentaires
peuvent s'appliquer. En utilisant ce site, vous acceptez les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité .
Wikipedia® est une marque déposée de Wikimedia Foundation, Inc. , une organisation à but non lucratif.