Vous êtes sur la page 1sur 116

-1–

MAY 8, 2010
Pour nos enfants
Pour la France
Pour le monde

For our children


For France
For the world

THIS IS THE SECOND VOLUME OF MEMOIRS PUBLISHED BY


Le deuxieme volume de mémoires publié par

Published by

-2–
The Memoirs Project
Established to honor and remember the individual Allied soldiers, resistance fighters and patriots who fought to free France
in World War Two, and afterwards retired in the United States, or whose families live in the United States.
Créé pour l'honneur et en souvenir des soldats alliés, résistants et patriotes qui ont combattu pour libérer la France dans la
Seconde Guerre mondiale, et se retira ensuite aux Etats-Unis, ou de familles qui vivent aux États-Unis.

The Memoirs Project Committee


Honorary Chairman
David Martinon, Consul General of France

Honorary Co-Chairman
Isabelle Le Guellec, Deputy Consul General of France

Jacques Cohen, Chairman


Tiaré Ferrari, Co-Chairman
William Louis Widmaier, Editor In Chief
Jeannine Sefton, Fundraising & Events
Bob Johnson, U.S. Veteran Relations
Nicole Montgomery, President, Alliance Francaise • Janine Bobin, Alliance Francaise
Veronique Snollaerts, Présidente de LA Accueil • Michèle Cassidy, LA Accueil • Marie-Carole de La cruz , LA Accueil
Philippe Guionnet, President, The Francophone & French Chamber of Commerce
Gerard Michon, Conseiller à l’AFE • Claude Girault, Conseiller à l’AFE
Patrick Caraco, UFE
Stephanie Guillaud
Helene Demeester, Historian

Supporting Members & Contributors


Rémi Le Hong, French Consulate Staff • Paul Cassarino, French Consulate Staff • William Paitrault, French Consulate Staff
Alain Anselme, Le Lycee Francais de Los Angles • Joëlle Dumas, directrice, Ecole Clairefontaine
Fabrice Terrade, Translation Assistance
Zachary Pennington, Web Site Design

Supporting Organizations
The County of Los Angeles Department of Military and Veteran Affairs
The Francophone & French Chamber of Commerce of Los Angeles and Orange County
The Alliance Francaise Los Angeles, Pasadena, Orange County and San Diego chapters
Los Angeles Accueil & Orange County Accueil
The Los Angeles Petanque Club
L’Assemblée des Francais de l’Etranger of the western United States
The Conseillers du Commerce Exterieur de la France, Los Angeles chapter
Union des Francais-de-L’étranger (UFE)
Francais du Monde Association Démocratique des Francais de l’Etranger (FdM-ADFE)
Le Lycee Francais de Los Angeles
Ecole Clairefontaine

Volume 2
Editor In Chief, Design and Layout: William Louis Widmaier
Associate Editor: Tiaré Ferrari
Translation: The Alliance Francaise Los Angeles, with very special thanks to Janine Bobin and Soraya Garré
Additional translation Fabrice Terrade, Jessica Marlene Decker, and Terri Gans Savy

www.TheMemoirsProject.com
Copyright © 2010 The Memoirs Project. All Rights Reserved. The Memoirs Project is a 501(c)(3) non-profit organization (pending).

-3–
1941. The public gets emotional as they watch one of the last French armies marching in the south, leaving France for exile in Africa,
in hope to return and fight another day.
1941. La foule s'émeut alors qu'elle regarde l'une des dernières armées françaises en marche, quittant la France pour un exil vers l'Afrique,
dans l'espoir de la voir revenir et se battre encore une fois.

“La France a perdu une bataille,


mais la France n'a pas perdu la guerre.”
Le général Charles de Gaulle, 18 Juin 1940

“France has lost a battle, but France has not lost the war.”
General Charles de Gaulle, June 18 1940

-4–
Introduction
M. David Martinon, Consul General of France
THIS YEAR WE ARE COMMEMORATING THE SIXTY- NOUS COMMÉMORONS CETTE ANNÉE LE SOIXANTE
FIFTH ANNIVERSARY OF THE LIBERATION OF CINQUIÈME ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION DE
EUROPE. L’EUROPE.
It is time, for all of us, to remember. C’est le moment, pour nous tous, de se souvenir.
On the 8th of May, 1945, the jubilation that Le 8 mai 1945, la liesse qui s’empara des villes
seized the cities and villages of France and Europe et des campagnes de France et d’Europe résonna tel
echoed like a cry of deliverance. Victory, after the un cri de délivrance. Une victoire, après le combat
battle led by those men and women who had to mené par ces hommes et femmes qui ont dû prendre
take the hard road of fighting against barbarism, le chemin de la lutte contre la barbarie, l’oppression
oppression and the horrors of war. Heroes ready et l’horreur de la guerre. Des héros prêts à se
to sacrifice themselves for a cause that, for them, sacrifier pour une cause qui leur semblait plus
seemed greater than their own lives. grande que leurs propres vies.
France doesn’t forget the allied fighters who La France n’oublie pas les combattants alliés,
had to leave behind their families, their home, qui ont du laisser derrière eux leur famille, leur
their country. We remember all those who fought maison, leur pays. Tous ceux qui se sont battus pour
to defend freedom and humanity in the face of the défendre la liberté et l’humanité, face à l’incarnation
absolute incarnation of evil. du mal absolu.
The sacrifices of these fighters must not be Les sacrifices de ces combattants ne doivent pas
forgotten. It is our duty to protect their memory. être oubliés. Il est de notre devoir d’en préserver la
And so, as Georges Perec wrote: “May History, mémoire. De sorte que, comme l’écrivait Georges
with its great axe” no longer rage and may past Perec, « l’Histoire avec sa grande Hache » ne sévisse
errors not be repeated. plus, et que les erreurs du passé ne soient pas
Upon the commemorations of May 8th, this reproduites.
compilation gathers together testimonies on what A l’occasion des commémorations du 8 mai, ce
this period was like; the personal stories that built recueil réunit des témoignages sur ce que fut cette
History --those of men and women whose courage période ; des histoires personnelles qui ont construit
allowed generations that followed to live in a free la grande Histoire, celles d’hommes et de femmes
world. dont le courage a permis aux générations qui leur ont
I thank the Memoirs Project Committee, led succédé de vivre dans un monde libre.
by Jacques Cohen, as well as all of the donors, Je remercie le Comité du Memoirs Project
sponsors and people who made such an event présidé par Jacques Cohen, ainsi que tous les
possible. donateurs, les sponsors et les personnes qui ont
I also insist on celebrating the remarkable rendu possible un tel événement.
work of William Louis Widmaier and Tiaré Je tiens également à saluer le travail
Ferrari, who compiled these memoirs to make the remarquable de William Louis Widmaier et Tiaré
beautiful book that follows. Ferrari qui ont compilé ces mémoires pour en faire
I invite you to discover these touching le bel ouvrage qui suit.
testimonies that intimately speak of the grandeur Je vous invite à découvrir ces témoignages
of the fighters, be they French, American, British, poignants qui rendent compte au plus près de la
Australian, New-Zealander, Belgian, Canadian or grandeur des combattants, qu’ils soient français,
Polish, for it is united that our nations triumphed. américains, britanniques, australiens, néo-zélandais,
belges, canadiens ou polonais. Car c’est unies que
nos nations ont triomphé.
-5–
Esteemed Veterans, Très Chers Vétérans,
Ladies and Gentlemen, Mesdames et Messieurs,

GENERAL GEORGE S. PATTON FAMOUSLY SAID Le Général George S. Patton a déclaré un jour que
THAT “WARS MAY BE FOUGHT WITH WEAPONS, "les guerres sont combattues avec des armes, mais
BUT THEY ARE WON BY MEN.” It is precisely to elles sont remportées par des hommes". C'est pour
honor the men and women who fought on the honorer les hommes et les femmes qui se sont
battlefields of Europe during the Second World battus sur les champs de bataille d’Europe durant
War that The Memoirs Project collects individual la Seconde Guerre Mondiale que le Projet des
memories and testimonies of Veterans and their Mémoires recueille les témoignages personnels de
families and friends. vétérans, de leurs familles et de leurs amis.
The publication of these testimonies to mark A l'occasion du 65ième anniversaire de la
the 65th anniversary of victory in Europe will help victoire alliée en Europe, certains de ces
them become part of our collective memory. It is témoignages ont été rassemblés dans cette
indeed essential for all of us to remember and publication afin qu’ils puissent faire partie de
commemorate the sacrifices made by those who notre mémoire collective. Il est en effet essentiel
fought to defeat a dictatorship of hate and secured pour chacun d’entre nous de se souvenir des
a world of peace and freedom. sacrifices et de commémorer ceux qui se sont
The Battle of the Bulge raged in Belgium and battus pour un monde de paix et de liberté, et
Luxembourg in the winter of 1944-45. The contre une dictature fondée sur la haine.
Memoirs Project includes a number of testimonies La Bataille des Ardennes a fait rage en
of Veterans of the Battle of the Bulge. It was one Belgique et au Luxembourg durant l'hiver 44-45.
of the worst of all battles, claiming tens of Le Projet des Mémoires comprend plusieurs
thousands of casualties. Every single one of them témoignages de vétérans de cette bataille, l’une
was somebody’s friend, son, husband, or father. des plus terribles de toute la guerre. Celle-ci a fait
But they did not die in vain. Soldiers who fought des dizaines de milliers de victimes, laissant à
in the Battle of the Bulge led the free world to jamais un parent, un conjoint, un ami dans le deuil
victory. They were founders of freedom and et la douleur. Mais leur sacrifice n’a pas été vain.
democracy. Les soldats alliés qui ont combattu lors de la
On behalf of my country I thank all the Bataille des Ardennes ont mené le monde libre à la
Veterans of the Second World War for their victoire, et ont ainsi contribué de manière décisive
courage and sacrifice, and express my deep respect à la liberté et la démocratie dont nous jouissons
for their contribution to this historic achievement. aujourd’hui.
Au nom de mon pays, je tiens à remercier tous
Geert Criel les vétérans de la Seconde Guerre Mondiale pour
Consul General, Belgium leur courage et leurs sacrifices, et à exprimer mon
plus profond respect pour leur contribution à cet
accomplissement historique.

Geert Criel
Consul Général, Belgique

-6–
Polish Children’s Memory
Mémoire des Enfants de Pologne
Dear Friends, Chers Amis,

WORLD WAR II EVEN TODAY REPRESENTS FOR US, LA SECONDE GUERRE MONDIALE REPRESENTE, MEME
POLES, EMPTY SEATS AT THE FAMILY DINNER TABLE. AUJOURD’HUI, POUR NOUS POLONAIS, DES CHAISES VIDES
There is not a single family in Poland who would AUTOUR DE LA TABLE A MANGER FAMILIALE.
not have had a relative killed in the period of 1939- Il n’y a pas une seule famille en Pologne, qui n’a pas eu
1945. Six million people died, which means one of un parent tué entre 1939 et 1945. Six millions de personnes
each five Polish citizens lost his or her life in that sont mortes, ce qui signifie q’un Polonais sur cinq a perdu la
time. So even today families are smaller, without the vie à cette période. Donc aujourd’hui encore, les familles
grand-grand children of those assassinated. sont plus petites -- les arrière-arrière-petits-enfants de ceux
The memory of war is still present even among qui furent assassinés manquant à l’appel.
the youngest generation. They listen to their La mémoire de la guerre est encore présente, même au
grandparent’s stories, those who fought and managed sein de la nouvelle génération. Ils écoutent les histoires de
to survive the Nazi invasion in 1939, when the leurs grands-parents qui se sont battus et ont réussi à
countries allies left Poland alone in front of the survivre à l’invasion nazie en 1939, quand les pays alliés
overwhelming power of the Hitler army. laissèrent la Pologne seule face à la puissance écrasante de
Children as well as young people know that l’armée hitlérienne.
Poland was also soon invaded by the Soviet Union, Les enfants et les jeunes gens, savent que la Pologne fut
who deported hundreds of thousands of Poles to aussi envahie par l’Union Sovétique qui déporta des
Siberia and Kazakhstan, and executed – under the centaines de milliers de Polonais en Sibérie et au
orders of Stalin – more than 22 thousand Polish army Kazakhstan, où ils furent exécutés – sous les ordres de
officers and intelligentsia in the Katyn Massacre. Staline, plus de 22 000 officiers de l’armée polonaise et de
They recognize the monuments of the Warsaw l’ Intelligentsia furent tués dans le Massacre de Katyn.
and Ghetto Uprisings, learn poems by the young Ils reconnaissent les monuments commémorant les
student soldiers generation, who were exterminated in Soulèvements des Ghettos de Warsaw, apprennent des
uneven fighting. They know perfectly well that poèmes écrits par la génération de jeunes apprentis soldats
Auschwitz, Treblinka or Majdanek were the death qui furent exterminés lors de ces luttes inégales. Ils savent
camps established by the Nazi criminals within the parfaitement bien qu’Auschwitz, Treblinka ou Majdanek
territory of the then occupied Poland in order to étaient les camps de la mort établis par les criminels nazis à
exterminate millions of Jews, who had been living in l’intérieur du territoire de la Pologne occupée, afin
the country before the war, together with the Polish d’exterminer des millions de Juifs qui vivaient dans le pays
intelligentsia, Gypsies and people brought from other avant la guerre, ainsi que l’intelligentsia polonaise, les
European countries. For our young generation The gitans et les gens venant d’autres pays européens. Pour nos
Holocaust is something they learn about at school, jeunes générations, l’Holocauste est quelque chose qu’ils
from their families, read in literature, and watch in apprennent à l’école, au sein de leur famille, qu’ils lisent
movies. dans la littérature, qu’ils voient dans les films.
At the same time they learn that Poland never En même temps, ils apprennent que la Pologne
gave up. They are taught that immediately upon the n’abandonne jamais. On leur apprend qu’immédiatement
September 1939 defeat Poles started to fight against après la défaite de septembre 1939, les Polonais
the occupants having created underground army commencèrent à se battre contre les occupants. Ils avaient
structures, which unified in 1942 under the name of créé des structures militaires secrètes, qui s’unirent en 1942
Armia Krajowa – the Home Army – which was the sous le nom de “Armia Krajowa” – l’Armée de Chez Nous
biggest and best organized resistance force in Europe, –la plus grande et la plus importante force de résistance en
and which counted almost 400,000 soldiers. Europe, qui comptait presque 400 000 soldats.
-7–
Our children are absolutely aware of the fact that Nos enfants se rendent absolument compte du fait que
their great-grandfathers and grandfathers fought to leurs arrière-grands-parents et leurs grands-parents se sont
liberate Europe under General Anders Army, formed battus pour libérer l’Europe sour l’Armée du Général
Our children are absolutely aware of the fact that Nos enfants se rendent absolument compte du fait que
their great-grandfathers and grandfathers fought to leurs arrière-grands-parents et leurs grands-parents se sont
liberate Europe under General Anders Army, formed battus pour libérer l’Europe sour l’Armée du Général
by those who had previously been deported to the Anders, formée par ceux qui avaient précédemment été
Soviet Union and then liberated, according to the déportés par l’Union Soviétique et ensuite libérés, selon les
agreements of the Stalin-Sikorski pact. That army accords du pacte de Staline-Sikorski. Cette armée-là libéra
liberated – among many other battles - Monte Cassino – parmi d’autres endroits – Monte Cassino, dans la difficile
in the tough struggle of 1944. bataille de 1944.
The children are also conscious that during that Les enfants sont aussi conscients du fait que, pendant
horrible war which left so many empty seats, Poles cette horrible guerre qui laissa tellement de chaises vides,
fought wherever they could: 90 thousand soldiers les Polonais se battirent où ils purent: lorsque la France cède
under the French command, who when France aux Allemands, 90 000 soldats sous commandement
surrendered to the Germans, left for England to français partirent pour l’Angleterre pour continuer à se
continue to fight within the structures of the British battre à l’intérieur des structures de l’Armée Britannique
Army in the famous Air Force Division 303 among dans la célèbre Division 303 de l’Air Force, parmi d’autres.
others. They played an important role in the Battle of Ils jouèrent un rôle important dans la battaille de Grande
Britain. Bretagne.
Pupils learn about places like the Norwegian Les élèves apprennent l’existence d’endroits comme
Narvik, famous for the heroism of the Polish Narvik, en Norvège, célèbre pour l’héroïsme de la Brigade
Highlanders Brigade, or Western European de Polonais “Highlanders”, ou de la Campagne d’Europe de
Campaigns like the Dieppe Raid and D-Day, through l’Ouest (Raid de Dieppe et jour du débarquement, incluant
the Battle of Normandy and later operations, Bataille de Normandie et autres opérations ultérieures, en
especially Operation Market Garden. particulier l’Opération “Market Garden”).
World War II remains a collective memory in La Seconde Guerre Mondiale reste dans la mémoire
Poland and in it’s children’s memory as well. And collective de la Pologne. Il s’agit de la mémoire des enfants
now, from a different point of history, from the aussi. Et de nos jours, d’un point de vue historique
independent, democratic Poland, they could finally différent, c’est à dire du point de vue d’une Pologne
learn that after all those years of heroism in a fight for indépendante et démocratique, ils ont enfin pu apprendre
“your freedom and ours,” the country had been qu’après toutes ces années d’héroïsme, dans une bataille
betrayed again by her allies in Yalta and left to over visant à défendre « votre liberté et la nôtre », le pays a une
40 years under Soviet domination. nouvelle fois été trahi par ses alliés à Yalta et abandonné à
And perhaps these previous war times and la domination soviétique pendant plus de 40 ans.
memories of the heroic struggles that are present in Et peut-être que ces guerres antérieures et ces souvenirs
every family helped us to survive and preserve the de luttes héroïques, présents dans toutes les familles, nous
love for freedom, while self-determination gave us ont permis de survivre et de préserver l’amour de la liberté,
the strength to resist and finally win our independence tandis qu’une détermination personnelle nous a donné la
in 1989 thanks to the millions of the Solidarity force de résister et finalement de gagner l’indépendance en
movement members. 1989 grâce aux millions de membres appartenant au
Nowadays our children live in a unified, peaceful mouvement de Solidarité.
Europe. But they do remember the millions of lives to De nos jours, nos enfants vivent dans une Europe
whom they continuously pay homage, were the price unifiée et pacifique. Mais ils se souviennent bien que des
for our peace. millions de vies, auxquelles ils rendent incessamment
Because all these facts are so deeply rooted in our hommage, furent le prix de notre paix.
memories, we greatly recognize The Memoirs Project Parce que tous ces faits sont profondément ancrés dans
realized under the guidance of the Consulate General nos mémoires, nous reconnaissons vivement le Projet de
of the Republic of France in Los Angeles. We express Mémoires realisé par le Consulat Général de la République
our sincere gratitude to the Veterans living here, who Française à Los Angeles. Nous exprimons notre sincère
side by side with the Polish soldiers fought for the gratitude aux Vétérans qui vivent là-bas, et qui se battirent
better, free and peaceful world, which our children coude à coude avec les soldats polonais pour un monde
enjoy today. meilleur, libre et pacifique dont peuvent aujourd’hui profiter
Thank you. nos enfants.
Joanna Kozi_ska-Frybes Merci.
Consul General of Poland Joanna Koziñska-Frybes
-8– Consul Général de Pologne
IT IS A GREAT HONOUR, AS THE REPRESENTATIVE C’EST UN GRAND HONNEUR, EN TANT QUE
OF THE GOVERNMENT OF CANADA IN LOS REPRESENTANT DU GOUVERNEMENT DU CANADA A
ANGELES, TO JOIN WITH THE COUNTRIES OF LOS ANGELES, DE ME JOINDRE AUX PAYS DE LA
FRANCE, THE UNITED STATES, THE UNITED FRANCE, LES ETATS-UNIS, LE ROYAUME-UNI, LA
KINGDOM, BELGIUM, AUSTRALIA, AND NEW BELGIQUE, L’AUSTRALIE ET LA NOUVELLE-
ZEALAND ON THIS 65TH ANNIVERSARY OF VICTORY ZELANDE A L’OCCASION DU 65EME ANNIVERSAIRE
IN EUROPE DAY. We come together not only to DE LA VICTOIRE EN EUROPE. Nous nous joignons
commemorate the victory over Nazi oppression non seulement pour commémorer la victoire sur
but also to remember its victims and the Allied l’oppression des Nazis mais aussi pour se souvenir
veterans who gave so much to liberate them. des victimes et les vétérans alliés qui ont tant
Canada declared war on the Nazi regime on donné pour les libérer.
September 10, 1939. Our men and women fought Le Canada a déclaré la guerre au régime Nazi
in every major campaign, from the earliest through le 10 septembre 1939. Nos femmes et hommes se
the Battle of the Atlantic, the Dieppe invasion, in sont battus dans toutes les campagnes majeures, de
the Pacific, to Normandy and the liberation of la première à la Bataille de l’Atlantique, l’invasion
Europe. We salute today the Canadian and Allied de Dieppe, dans le Pacifique, jusqu’à la
veterans of the Second World War. Normandie et la libération de l’Europe. Nous
On D-Day, the landings at Normandy were saluons aujourd’hui les vétérans Canadiens et
accomplished on five beachheads, two American, alliés de la Deuxième Guerre Mondiale.
two British and one Canadian. The 3rd Canadian Le Jour-J, les débarquements en Normandie
Division landed on Juno Beach, sustaining 50% ont été accomplis sur cinq têtes – deux
casualties in their first hour of attack. By the end américaines, deux britanniques et une canadienne.
of the Day, the Canadians had penetrated deeper La 3ème Division Canadienne a débarqué sur Juno
into France than either the British or the American Beach, essuyant 50% de pertes pendant la
troops, overcoming fierce resistance from battle- première heure d’offense. A la fin du Jour, les
hardened Wehrmacht and SS troops. In the canadiens avaient pénétrés plus profondément en
following weeks, they fought a path to the pivotal France que les troupes britanniques ou
city of Caen then south towards Falaise as part of américaines, triomphant de la résistance
the Allied drive to liberate Paris. redoutable des troupes endurcies de la Wehrmacht
Canadian Private R.E.C. Bradley wrote to his et des SS. Dans les semaines qui suivirent, ils se
mother on September 6, 1944, on the spirit of frayèrent un chemin jusqu’à la ville clef de Caen,
liberation: puis vers Falaise dans le sud, faisant partie de
“It’s really quite the thing to go through l’offensive alliée pour libérer Paris.
these towns; we are always the first troops in Le soldat Bradley a écrit à sa mère le 6
the town, and the French people go mad with septembre 1944 à propos de l’esprit de la
joy when they see us. No sooner do we enter a libération:
town than every house has flags of the Allies « C’est vraiment quelque chose de passer
and France, and they just plaster the tanks dans ces villes ; nous sommes toujours les
with flowers. I had quite an experience of my premières troupes à arriver et le peuple
own a few days ago. We stopped outside français et fou de joie quand il nous voit.
Béthoncourt-sur-Mer. We were to stop for the Aussitôt nous arrivons en ville que toutes les
night, but we had to find out if there were any maisons arborent des drapeaux des alliés et de
enemy there … We stopped at the town centre, la France et ils couvrent les blindés de fleurs.
-9–
and did not see a soul …I then remembered J’ai eu une vraie expérience il y a quelques
the old Canadian hockey team’s song, so I jours. Nous nous sommes arrêtés aux abords
roared as loud as I could “Les Canadiens sont de Béthoncourt-sur-mer. Nous devions nous
là.” Well, it worked swell; in five minutes the arrêter pour la nuit, mais nous devions
enemy there … We stopped at the town centre, la France et ils couvrent les blindés de fleurs. J’ai
and did not see a soul …I then remembered eu une vraie expérience il y a quelques jours.
the old Canadian hockey team’s song, so I Nous nous sommes arrêtés aux abords de
roared as loud as I could “Les Canadiens sont Béthoncourt-sur-mer. Nous devions nous arrêter
là.” Well, it worked swell; in five minutes the pour la nuit, mais nous devions chercher à savoir
streets were jammed tight with French s’il y avait des ennemis sur place … Nous nous
people.” sommes arrêtés au centre ville et n’avons vu
personne … je me suis ensuite rappelé de la vieille
With our Allies, Canadians stood for freedom chanson de l’équipe de hockey canadienne, alors
as a recognized power and a force for international j’ai hurlé aussi fort que possible « Les Canadiens
security in the 20th century. Canada was a sont là. » Et bien, ça a marché du tonnerre ; en
founding member of the United Nations and cinq minutes les rues étaient noires de français. »
Canadian diplomat John Humphrey was the
principal author of the Universal Declaration of Avec nos alliés, les canadiens étaient solidaires
Human Rights. Canada was also a founder of pour la liberté en tant que pouvoir reconnu et une force
NATO, and – never an aggressor – the lead pour la sécurité internationale dans le 20ème siècle. Le
advocate for the notion of peacekeeping. For his Canada était l’un des membres fondateurs des Nations-
proposal to create an international peacekeeping Unis et le diplomate Canadien, John Humphrey, était
force to resolve the Suez crisis in 1956, another le principal auteur de la Déclaration Universelle des
Canadian diplomat (and future Prime Minister) Droits de l’Homme. Le Canada était aussi l’un des
Lester B. Pearson was awarded the Nobel Peace fondateurs de l’OTAN, et – jamais un agresseur – le
Prize. Canada stands with its allies today to pursue défenseur principal de la notion du maintien de la paix.
peace, security and humanitarian relief, in the Pour sa proposition de création d’une force
Balkans and the Persian Gulf, in Rwanda, Darfur internationale de maintien de la paix pour résoudre la
and Haiti, and in Afghanistan, to provide only a crise de Suez en 1956, un autre diplomate canadien (et
few examples. future premier ministre), Lester B. Pearson, a reçu le
Today, this 65th anniversary of Victory in Prix Nobel de la Paix. Le Canada est aujourd’hui
Europe Day, Canadians will pause to pay tribute to solidaire avec ses alliés dans la poursuite da la paix, la
the thousands of men and women who fought for sécurité et l’aide humanitaire, aux Balkans et le Golfe
peace and freedom during the Second World War. Persique, au Rwanda, le Darfour et Haïti, et en
Over 42,000 Canadian service men and women Afghanistan, pour ne fournir que quelques exemples.
gave their lives during the War and a further Aujourd’hui, en ce 65ème anniversaire du Jour de
54,000 were wounded. Let us remember these la Victoire en Europe, les Canadiens feront une pause
veterans and the victims of oppression they fought pour rendre hommage aux milliers d’hommes et de
so hard to liberate. femmes qui se sont battus pour la paix et la liberté
pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Plus de
Yours Sincerely, 42.000 hommes et femmes militaires ont donné leur
David Fransen vie pendant la Guerre et 54.000 de plus ont été blessés.
Consul General of Canada Souvenons-nous de ces vétérans et de ces victimes de
l’oppression, la libération pour lesquelles ils se sont
battus si durement.

Votre dévoué,
David Fransen
Consul Général du Canada

- 10 –
Editor’s Note
The Individual Price of Freedom
Note du Rédacteur
Le Prix Individuel de la Liberté

ON MAY 8TH, 1945, THE ALLIED FORCES LE 8 MAI 1945, LES FORCES ALLIÉES ACCEPTAIENT
FORMALLY ACCEPTED THE UNCONDITIONAL FORMELLEMENT LA CAPITULATION SANS
SURRENDER OF THE ARMED FORCES OF NAZI CONDITIONS DES FORCES ARMÉES DE L’ALLEMAGNE
GERMANY. On that day more than a million NAZIE. Ce jour-là, plus d’un million de personnes
people celebrated in the streets, and for good célébraient la victoire dans les rues, et pour cause.
reason. An evil had been vanquished, an evil that Un mal avait été vaincu, un mal qui avait coûté des
had cost the lives and suffering of millions. millions de vie et de souffrance.
That vanquishing, that victory had a cost. Mais le fait d’avoir vaincu, cette victoire, avait
In World War Two, the triumph of freedom un coût.
over malevolent tyranny and oppression took the Pendant la Seconde Guerre Mondiale, le
effort of millions of men and women, united to triomphe de la liberté sur la tyrannie malveillante et
fight, to resist, to say “no more –this shall not l’oppression nécessita l’effort de millions d’hommes
stand.” It took the courage of conviction, the et de femmes, unis pour se battre, résister, pour ne
insistence in enlightened principles, the clutching mentionner que ça – ceci ne sera pas toléré. Il fallut
at hope, the foundations of duty and honor, and montrer le courage de la conviction, insister sur des
action. Unwavering action. Action ultimately principes éclairés, s’accrocher à l’espoir, à ce sur
carried out by individuals. quoi est fondé le sens du devoir et de l’honneur, et
In this, the second volume of testimonials to agir. Une action inébranlable. Une action qui, en
be published by The Memoirs Project, we capture fin de compte, fut menée à bien par des individus.
for posterity individual stories of pain, bravery, Ici, dans ce second volume de témoignages qui
suffering, and heroism. Stories that tell in simple, doivent être publiés par « Le Projet des Mémoires »,
yet often poignant human terms the individual nous réunissons pour la postérité des histoires
price paid for freedom. individuelles de douleur, courage, souffrance, et
As our World War Two veterans and héroïsme. Des histoires qui racontent avec des mots
resistance fighters pass into the night, they often simples et en même temps souvent poignants et
take with them their stories. humains, le prix individuel payé pour la liberté.
We feel it is important for these individual Lorsque nos vétérans de la Seconde Guerre
stories to be captured, remembered, and shared Mondiale et les combattants de la résistance
amongst our collective consciousness. sombrent dans la nuit, ils emportent souvent avec
These stories are our past. eux leurs histoires.
And they can inspire us to shape a better Nous avons le sentiment qu’il est important que
future. ces histoires individuelles soient capturées,
rappelées, et partagées au sein de la conscience
William Louis Widmaier collective.
Editor In Chief Ces histoires sont notre passé.
The Memoirs Project Et elles peuvent nous inspirer à façonner un
meilleur avenir.

William Louis Widmaier


Rédacteur-en-Chef
« Le Projet des Mémoires »

- 11 –
Standing up gloriously out of the flames and smoke of surrounding buildings, St. Paul's Cathedral in London is pictured
during the great fire raid of Sunday December 29th, 1940.
Se tenant debout glorieusement parmi les flammes et la fumée des bâtiments environnants, la cathédrale Saint Paul de Londres est
photographiée durant le raid du grand feu le dimanche 29 décembre 1940.

“Sure, we want to go home. We want this war over with.


The quickest way to get it over with is to go get the bastards who started it.
The quicker they are whipped, the quicker we can go home.
The shortest way home is through Berlin and Tokyo.
And when we get to Berlin, I am personally going to shoot that paper hanging
son-of-a-bitch Hitler. Just like I'd shoot a snake!”
General George S. Patton - (addressing to his troops before Operation Overlord) - 5th June 1944

“Bien sûr que nous voulons rentrer à la maison. Nous voulons que cette guerre se termine.
Le moyen le plus rapide d'en finir est d'avoir les salauds qui l'on commencé.
Plus vite on les écrase, plus vite nous pourrons rentrer à la maison.
Le chemin le plus court vers notre foyer passe par Berlin et Tokyo.
Et quand nous arriverons à Berlin, je vais personnellement m'occuper de ce petit voleur de
poules et abattre ce fils de pute d'Hitler. Tout comme je tirerais sur un serpent !”
Le général George S. Patton - (s'adressant à ses troupes avant l'opération Overlord) - Le 5 juin 1944

- 12 –
- 13 –
- 14 –
- 15 –
- 16 –
- 17 –
Gen. Dwight D. Eisenhower gives the order of the Day. “Full victory-nothing else” to paratroopers in England, just before they board their
airplanes to participate in the first assault in the invasion of the continent of Europe. June 6, 1944
“La victoire complète, rien d'autre.” Le général Dwight D. Eisenhower donne l'ordre du jour aux parachutistes en Angleterre, juste avant qu'ils
embarquent à bord d'avions pour participer au premier assaut de l'invasion du continent de l'Europe le 6 juin 1944

“Full victory-nothing else”


General Dwight D. Eisenhower, June 6, 1944

“La victoire complète, rien d'autre”


Le général Dwight D. Eisenhower, 6 juin 1944

- 18 –
The Legion d’Honneur
& Tonight’s Honorees

La Légion d’Honneur
& Les Honorés de ce Soir

DURING THE FRENCH REVOLUTION ALL THE PENDANT LA RÉVOLUTION FRANÇAISE TOUTES
ORDERS OF THE KINGDOM WERE ABOLISHED. LES DÉCORATIONS DE L'ANCIEN RÉGIME FURENT
Later, it was the wish of Napoleon, the First ABOLIES. Plus tard, c’était le souhait de Napoléon,
Consul, to create a reward to commend civilians Premier Consul, de créer une récompense pour
and soldiers regardless of their stature in life. In louer civils et soldats indépendamment de leur
1802, a Légion d'Honneur, (Legion of Honor) was position sociale. En 1802, la Légion d’Honneur,
established as the first modern order of merit. The premier ordre moderne du mérite fut instituée. La
Légion was open to individuals of all ranks and Légion était ouverte aux individus de tous rangs et
professions. de toutes professions.
The order is France’s highest award and is L’Ordre de la Légion d'Honneur est la
conferred upon men and women, either French récompense la plus élevée en France et il est
citizens or foreign nationals, for outstanding attribué aux hommes et aux femmes, qu’ils soient
achievements in military or civilian life. citoyens français ou étrangers, pour leurs réussites
The President of France is the Grand Master extraordinaires en matière de vie militaire ou
of the Order and appoints all other members of the civile.
Order — by convention, on the advice of the Le Président de la France est le Grand Maître
Government. Its principal officers are the de l’Ordre et nomme tous les autres membres de
Chancellor and Secretary-General. The order has l’Ordre – par convention, suivant le conseil du
five classes: Grand-Croix (Grand Cross); Grand Gouvernement. Ses officiers principaux sont le
Officier (Grand Officer); Commandeur Chancelier et le Secrétaire Général. L’ordre a cinq
(Commander); Officier (Officer); and Chevalier classes : Grand-Croix ; Grand Officier ;
(Knight). Commandeur ; Officier ; et Chevalier.
World War II veterans: Les vétérans de la Seconde Guerre Mondiale
Dr. Morris W. Self, Dr. Morris W. Self,
Master Sergeant Lawrence T. Faulkner, Maître Sergent Lawrence T. Faulkner,
Mr. Orlow F. Garrett, and M. Orlow F. Garrett, et
Mr. John N. Roberts M. John N. Roberts
have been approved by the Government of France ont été approuvés par le Gouvernement Français
for the award of The National Order of The pour être nommés Chevaliers de L’Ordre National
Legion of Honor in the rank of Chevalier (Knight). de La Légion d’Honneur.
On this day, May 8th, 2010, the 65th En ce jour du 8 mai 2010, 65e anniversaire de
Anniversary of Victory in Europe, they are to be la Victoire en Europe, il est prévu qu’ils reçoivent
presented with this award. cette récompense.

- 19 –
Legion D’Honneur Recipient
st
1 Lieutenant Dr. Morris W. Self, PhD

Left: 1945
Right: With his wife Ruth,
Colorado in 2002

DR. MORRIS SELF WAS BORN IN ST. PAUL DR. MORRIS SELF EST NÉ À ST PAUL, MINNESOTA
MINNESOTA IN DECEMBER 1921 AND RAISED IN EN DÉCEMBRE 1921 ET FUT ÉLEVÉ PRÈS DU
NEARBY BIRCHWOOD VILLAGE. During high VILLAGE DE BIRCHWOOD. Quand il était lycéen, il
school he was active in summer and winter sports participait à des sports d’été et d’hiver et servait de
and served as President of the Student Council. Président au Conseil des Etudiants.
Morris joined the Minnesota National Guard Morris intégra la Garde Nationale du
at age 18 and trained with the 101st Coast Artillery Minnesota à l’âge de 18 ans et s’entraîna avec la
Unit, which was placed under federal control in 101ème Unité d’Artillerie Côtière qui fut placée
fall of 1940. After the U.S entered WWII in 1941 sous le contrôle fédéral à l’automne 1940. Après
he enrolled in the Engineer Officer Candidate l’entrée des USA dans la Seconde Guerre
School and was commissioned a 2nd Lt in July Mondiale en 1941, il s’enrôla dans l’Ecole des
1942 as a combat engineer. After extensive Officiers Ingénieurs et fut nommé 2nd Lt en juillet
training in several states with the 348th Combat 1942 en tant qu’ingénieur de combat. Après un
Engineering Battalion he was deployed to the entraînement intensif dans plusieurs états avec le
United Kingdom in Nov 1943 for further training 348ème Bataillon d’Ingénierie de Combat, il fut
to prepare for the Normandy landings. déployé au Royaume Uni en novembre 1943 pour
On D-Day his unit landed @ 7:30am under un autre entraînement en vue des débarquements
intense enemy fire. After the initial objectives en Normandie.
assigned to his unit proved too dangerous they Le Jour-J, son unité débarqua à 7h30 du matin
joined an infantry unit in clearing the beach areas sous un feu ennemi intense. Après que les
of enemy fortifications. For the next several objectifs initiaux assignés à son unité s’avérèrent
months his unit was involved in clearing the beach trop dangereux, ils rejoignirent une unité
areas of mines and obstacles and preparing the d’infanterie pour dégager les fortifications
Arromanches and Cherbourg areas for large-scale ennemies se trouvant sur les plages. Les mois
cargo unloading operations. In late December suivants, son unité aida à nettoyer les plages
1944 the 348th Combat Engineering Battalion was jonchées de mines et d’autres obstacles, ainsi qu’à
moved to the Ardennes area in Belgium to help préparer les alentours d’Arromanches et de
repel the German offensive, and to repair and Cherbourg à des opérations de déchargement de
rebuild damaged bridges in the continuing thrust cargaison de grande échelle. Fin décembre 1944,
into Germany. le 348ème Bataillon d’Ingénierie de Combat fut
He returned to the U.S in September 1945 on - 20 – déplacé dans la région des Ardennes, en Belgique,
the Queen Mary after helping build stockades for pour aider à repousser l’offensive allemande et
enemy prisoners. He was discharged in December pour réparer et reconstruire les ponts
1945 at Camp McCoy, Wisconsin. endommagés, continuant à pousser vers l’intérieur
He returned to the U.S in September 1945 on déplacé dans la région des Ardennes, en Belgique,
the Queen Mary after helping build stockades for pour aider à repousser l’offensive allemande et
enemy prisoners. He was discharged in December pour réparer et reconstruire les ponts
1945 at Camp McCoy, Wisconsin. endommagés, continuant à pousser vers l’intérieur
His significant military decorations include de l’Allemagne.
the Bronze Star Medal for heroic actions at Il rentra aux Etats Unis en septembre 1945 sur
Omaha Beach on June 6-7, 1944, the French le Queen Mary après avoir aidé à construire des
Croix de Guerre with Bronze Star, and the palissades pour les prisonniers ennemis. Il fut
Presidential Unit Citation. libéré de ses fonctions en décembre 1945 au Camp
After the war ended he spent 4 years at the McCoy, Wisconsin.
University of Minnesota and earned a Civil Ses remarquables décorations militaires
Engineering Degree in 1950. During this time he incluent la Médaille de l’Etoile de Bronze pour
married Ruth Mar in 1947 and their union ses actions héroïques à Omaha Beach les 6 et 7
produced three children Ted Alan, Douglas, and juin 1944, la Croix de Guerre Française avec
Jenann. Over the next 40 years Morris pursued a l’Etoile de Bronze, et les Eloges de l’Unité
college level teaching career in Civil Engineering Présidentielle.
and earned a Masters Degree (1952) and PhD Après la fin de la guerre, il passa 4 ans à
Degree (1962) in Civil Engineering at the l’Université du Minnesota et obtint un Diplôme
University of Minnesota. Later he took d’Ingénierie Civile en 1950. Pendant ce temps, il
professorship positions at the University of épousa Ruth Mar en 1947 et de leur union
Arizona and the University of Florida until naquirent trois enfants, Ted Alan, Douglas, et
retirement in 1990. Dr. Self is a registered Jenann. Les 40 années suivantes, Morris mena
Professional Engineer in Minnesota, Arizona, and une carrière de professeur d’Ingénierie Civile à un
Florida and a member of the Chi Epsilon, Sigma niveau universitaire, et obtint une Maîtrise (1952)
Tau, and Tau Beta Pi honorary fraternities. He et un PhD (1962) en Ingénierie Civile à
and his wife Ruth currently reside in Pagosa l’Université du Minnesota. Plus tard il accepta des
Springs, Colorado. postes de professeur à l’Université d’Arizona et à
l’Université de Floride, jusqu’à sa retraite en 1990.
Dr. Self est inscrit comme Ingénieur
Professionnel dans le Minnesota, l’Arizona, et la
Floride, et il est membre des fraternités
honorifiques de Chi Epsilon, Sigima Tau, et Tau
Beta Pi. Lui et sa femme Ruth vivent actuellement
à Pagosa Springs, dans le Colorado.

- 21 –
Legion D’Honneur Recipient
Master Sergeant Lawrence T. Faulkner, USA (Ret.)

Left:
Cherbourg, France
June 1944
Right:
Simi Valley, California,
2010

LAWRENCE T. FAULKNER WAS BORN IN HARLAN, LAWRENCE T. FAULKNER EST NÉ À HARLAN,


KENTUCKY IN JUNE 1921. He attended a one-room KENTUCKY EN JUIN 1921. Il suivit ses premiers
schoolhouse in Kentucky during early elementary cours élémentaires dans une école qui ne
school and then moved with his family to the comportait qu’une seule salle, dans le Kentucky, et
Cincinnati, Ohio area in 1928. puis il déménagea avec sa famille à Cincinnati,
Among his jobs as a youth were selling dans la région de l’Ohio, en 1928. Jeune, il
newspapers, and delivering telegrams. travailla comme vendeur de journaux et livreur de
He joined the Civilian Conservation Corps at télégrammes.
age 15 (lied about his age) and worked on several Il intégra le Corps civil de protection de
government projects in Nevada and Wyoming l'environnement (« Civilian Conservation Corps »)
before enlisting in the US Army at Fort Thomas, à l’âge de 15 ans (il mentit sur son âge) et travailla
Kentucky in June 1939. After basic training he sur plusieurs projets gouvernementaux dans le
was assigned to Company F, 39th Infantry Nevada et le Wyoming avant de s’enrôler dans
Regiment, 9th Infantry Division. After further l’Armée Américaine à Fort Thomas, Kentucky en
training in Ireland and England Lawrence served juin 1939. Après un entraînement de base, il fut
in North Africa and Italy in the Algeria, French assigné à la Compagnie F, 39ème Régiment
Morocco, Tunisia and Sicily campaigns. On the d’Infanterie, 9ème Division d’Infanterie. Après
way to North Africa from England in November d’autres entraînements en Irlande et en Angleterre,
1943 as part of the Operation Torch invasion Lawrence servit en Afrique du Nord et en Italie
force, his troop ship was torpedoed and disabled dans les campagnes d’Algérie, du Maroc français,
over 150 miles from the landing zone. A British de la Tunisie et de la Sicile. En chemin pour
Corvette rescued all his battalion after they l’Afrique du Nord, après avoir quitté l’Angleterre
abandoned ship and unsuccessfully tried to reach en novembre 1943 au sein de la force d’invasion
shore in small landing craft during a storm. The « Opération Torche », son navire de transport des
battalion later fought with distinction in North troupes fut torpillé et mis hors d’action à plus de
Africa. 200 kilomètres de la zone de débarquement. Une
On June 10, 1944 he landed on Utah beach in Corvette Britannique porta secours à tout son
Normandy as a rifle company platoon Sergeant bataillon après qu’ils ont abandonné le navire et
and was involved in heavy combat in the essayé en vain d’atteindre le rivage dans un petit
Normandy, Northern France, and Rhineland navire de débarquement, pendant un orage. Le
campaigns. His platoon was the first to capture - 22 – bataillon se battit plus tard avec distinction en
German flag officers on the European continent, Afrique du Nord.
including Lt Gen Von Scheleben and RADM
Hennick. Le 10 juin 1944, il débarqua sur la plage d’Utah en
campaigns. His platoon was the first to capture bataillon se battit plus tard avec distinction en
German flag officers on the European continent, Afrique du Nord.
including Lt Gen Von Scheleben and Rear Le 10 juin 1944, il débarqua sur la plage
Admiral Hennick. d’Utah en Normandie en tant que Sergent de
Lawrence Faulkner was discharged from the Section d’une compagnie de fusiliers, et participa
US Army as a First Sergeant at Fort Dix, New à de lourds combats dans les campagnes de
Jersey in June 1945. In December 1946 he enlisted Normandie, du Nord de la France, et de la
in the US Army Air Force and served a short Rhénanie. Sa section fut la première à capturer
enlistment tour in the recruiting field. After a des officiers généraux allemands sur le continent
brief period as a civilian he re-enlisted in the U.S. européen, incluant Lt Gen Von Scheleben et
Army, had a distinguished combat career in Korea, Contre-Amiral Hennick.
and retired from the US Army in 1962 after 22 Lawrence Faulkner fut libéré de ses fonctions
years total military service. de l’Armée Américaine en tant que Premier
Lawrence married his wife Sue Mori in 1958 Sergent à Fort Dix, New Jersey en juin 1945. En
and they have two children, son Lee and daughter décembre 1946, il s’inscrivit dans l’Armée de
Kelly. l’Air Américaine (« US Army Air Force) et
Master Sergeant Faulkner’s significant s’engagea à servir dans le domaine du
decorations include two Silver Star medals one recrutement ; ce service fut court. Après une
for valor in Tunisia in March 1943, and the brève période comme civil, il se ré-engagea dans
second for valor near Cherence Le Roussel, l’Armée Américaine, mena une carrière de combat
France in August 1944. In addition he has the distinguée en Corée, et se retira de l’Armée
Bronze Star medal and three Purple Heart Américaine en 1962 après, en tout, 22 ans de
medals for injuries sustained in Tunisia, France service militaire.
and Korea. Lawrence épousa sa femme Sue Mori en 1958
After retiring from the military he was et ils ont deux enfants, un fils Lee et une fille
employed in the security department at Hughes Kelly.
Aircraft Company- Canoga Park, California until Les décorations remarquables du Sergent
his second retirement in 1990. Lawrence and his Major Faulkner incluent deux médailles d’Etoile
wife Sue live in Simi Valley, California with their d’Argent, l’une pour son courage en Tunisie en
children nearby. mars 1943, et la seconde pour son courage près
de Cherence le Roussel, France en août 1944.
De plus, il a la médaille de l’Etoile de Bronze et
trois médailles « Cœur Violet » pour les blessures
qu’il subit en Tunisie, France et Corée.
Après avoir pris sa retraite militaire, il fut
employé dans le département de la sécurité de la
Compagnie d’Aviation Hughes – Canoga Park,
Californie jusqu’à sa seconde retraite en 1990.
Lawrence et sa femme Sue vivent dans la Simi
Valley, Californie, à proximité de leurs enfants.

- 23 –
Legion D’Honneur Recipient
Private First Class Orlow F. Garrett

Left: 1945
Right: 2010

HE ENLISTED IN THE ARMY AT FT. CUSTER, IL S’ENRÔLA DANS L’ARMÉE À FT. CUSTER,
MICHIGAN IN SEPTEMBER 1943 AND AFTER BASIC MICHIGAN EN SEPTEMBRE 1943 ET APRÈS UN
TRAINING AT FT. MCCLELLAN, ALABAMA ENTRAÎNEMENT DE BASE À FT. MCCLELLAN,
TH
DEPLOYED WITH THE 30 INFANTRY REGIMENT ALABAMA, IL FUT DÉPLOYÉ AVEC LE 30ÈME
TO NORTH AFRICA IN DECEMBER 1943. Orlow RÉGIMENT D’INFANTERIE EN AFRIQUE DU NORD
made the amphibious landing on Anzio EN DÉCEMBRE 1943. Orlow fit le débarquement
Beachhead, Italy, in January 1944 and participated amphibien de Anzio Beachhead, Italie, en janvier
in many night patrols to gain enemy intelligence 1944 et il participa à de nombreuses patrouilles
on through the liberation of Rome. pour obtenir des renseignements sur l’ennemi,
On 15 August 1944, his unit landed in jusqu’à la libération de Rome.
Southern France on Red Beach in the Cavalaire- Le 15 août 1944, son unité débarqua dans le
Sur-Mer area under Operation Anvil-Dragoon Sud de la France, sur la plage « Red Beach », dans
with the 3rd Infantry Division. After moving off la région de Cavalaire-Sur-Mer, lors de
the beachhead, his unit helped liberate a number of l’Opération Enclume-Dragon avec la 3ème Division
French towns until he was wounded in the d’Infanterie. Après s’être éloignée de la tête de
Besancon area. pont, son unité aida à libérer un certain nombre de
After recuperating in a hospital in Italy he villes françaises jusqu’à ce qu’il fut blessé dans la
rejoined his unit as a scout and combat rifleman région de Besançon.
and fought through Germany and Austria. He was Après avoir récupéré dans un hôpital en Italie,
wounded a second time in Germany in April 1945. il rejoint son unité en tant qu’éclaireur et fusilier
He was separated from the U.S Army at Camp de combat et se battit à travers l’Allemagne et
Atterbury, Indiana on December 8, 1945. l’Autriche. Il fut blessé une seconde fois en
His significant decorations include: the Allemagne en avril 1945. Il fut séparé de l’Armée
Bronze Star, the Purple Heart with Oak Leaf des USA à Camp Atterbury, Indiana, le 8
Cluster, the Combat Infantry Badge, Presidential décembre 1945.
Unit Citation with Oak Leaf Cluster. Two of the Ses décorations remarquables incluent :
units he was assigned to were awarded the l’Etoile de Bronze, le Cœur Violet avec Bouquet
French Croix de Guerre for distinguished de Feuilles de Chêne, le Badge de Combat de
combat actions. l’Infanterie, les Eloges de l’Unité Présidentielle
After World War II, Orlow attended avec Bouquet de Feuilles de Chêne. Deux des
Burlington Jr. College in Iowa for one year and the - 24 – unités auxquelles il fut assigné reçurent la
Kansas City Art Institute in Missouri for 4 years. récompense de la Croix de Guerre Française pour
After completing his college studies, he worked as des actions distinguées au combat.
a parts illustrator for fighter jet aircraft
Burlington Jr. College in Iowa for one year and the unités auxquelles il fut assigné reçurent la
Kansas City Art Institute in Missouri for 4 years. récompense de la Croix de Guerre Française
After completing his college studies, he worked as pour des actions distinguées au combat.
a parts illustrator for fighter jet aircraft Après la Seconde Guerre Mondiale, Orlow
manufacturers in Kansas City, Kansas and Kansas suivit des cours à l’Université de Burlington Jr.
City, Missouri. dans l’Iowa pendant un an, et au Kansas City
In 1956 he moved his family to the San Diego Art Institute dans le Missouri pendant 4 ans.
area and had a long career working as a Technical Après avoir terminé ses études universitaires, il
Illustrator and Art Director first at Convair travailla comme illustrateur de pièces pour des
Division of the General Dynamics Corporation, fabricants de jets de chasse à Kansas City, Kansas
then at the Naval Electronics Laboratory, and his et à Kansas City, Missouri.
last employer the Naval Ocean Systems Center. En 1956, il s’installa dans la région de San
Orlow has 3 daughters, Gabrielle, Erin and Pamela Diego avec sa famille, et il fit une longue carrière
born during the marriage with his former wife en tant qu’Illustrateur Technique et Directeur
Pauline whom he had married in 1956. Artistique, d’abord dans la « Division Convair »
Orlow Garrett retired in 1987 and currently de la « General Dynamics Corporation», puis au
resides in the Point Loma area of San Diego, Laboratoire d’Electronique Navale, et enfin, son
California. dernier employeur fut le Centre de Systèmes
Océaniques Navals. Orlow a trois filles, Gabrielle,
Erin, et Pamela, nées quand il était encore marié à
son ex-femme Pauline qu’il avait épousée en 1956.
Orlow Garrett prit sa retraite en 1987 et vit
actuellement dans la région de Point Loma, du
côté de San Diego, en Californie.

- 25 –
Legion D’Honneur Recipient
Stewards Mate Second Class John N. Roberts, USCG

Left: 1945
Right: 2009

JOHN N. ROBERTS WAS BORN ON NOVEMBER 1, JOHN N. ROBERTS EST NÉ LE 1ER NOVEMBRE 1924
1924 AND RAISED ON A FARM IN NATCHITOCHES, ET FUT ÉLEVÉ DANS UNE FERME À NATCHITOCHES,
LOUISIANA AS THE OLDEST OF 10 CHILDREN. He LOUISIANE ; IL ÉTAIT L’AÎNÉ DE 10 ENFANTS. Il
was working as a waiter when he enlisted as a travaillait comme serveur lorsqu’il s’engagea
Steward’s Mate Third Class in the United States comme Aide-Steward de Troisième Classe dans la
Coast Guard at Lafayette, Louisiana on June 16, Garde Côtière des Etats Unis à Lafayette,
1943. He later did basic training at Curtis Bay, Louisiane, le 16 juin 1943. Plus tard, il suivit un
Maryland. entraînement de base à Curtis Bay, Maryland.
On June 6, 1944, John N. Roberts was serving Le 6 juin 1944, John N. Roberts servait à bord
aboard a “Landing Craft Infantry - Large” or LCI du « Landing Craft Infantry – Large » ou LCI (L).
(L). His ship, LCI (L) – 93 was part of the Son navire, le LCI (L)- 93, faisait partie de la
Invasion Flotilla for the landings on Omaha Beach Flottille d’Invasion prévue pour les débarquements
in Normandy. LCI (L)-93 brought its first d’Omaha Beach en Normandie. Ce matin-là, le
complement of troops ashore that morning without LCI (L)- 93 amena au rivage ses premières troupes
incident. That afternoon on a second trip the vessel de complément, sans incident. Cet après-midi-là,
became stranded on a sandbar at the East Red lors d’un deuxième voyage, le vaisseau se retrouva
Beach Sector because of the outgoing tide and coincé sur un ensablement dans le Secteur de la
came under heavy enemy mortar and artillery fire. Plage « East Red » à cause de la marée montante,
During the action, Roberts was ordered by the et il resta en plan sous un lourd feu ennemi de
vessel’s commander to take a message to the mortier et d’artillerie. Pendant les combats, le
Engine Room. While carrying out his mission, commandant du vaisseau ordonna à Roberts
Roberts was hit by shrapnel from an enemy shell d’emmener un message à la Salle des Machines.
that penetrated a bulkhead and exploded Alors qu’il effectuait sa mission, Roberts fut
underneath him. He suffered the loss of his right touché par les éclats d’un obus ennemi qui pénétra
leg and serious injuries to his left leg. Mr. Robert’s une cloison étanche et explosa au-dessous de lui.
shipmates brought him to the vessel’s top deck Il perdit la jambe droite et subit de sérieuses
where he was attended to by a medic and lay for blessures à la jambe gauche. Les compagnons de
some time while the vessel was still under fire. bord de M. Roberts l’amenèrent au pont supérieur
Roberts was then evacuated to a hospital ship and du vaisseau où il fut soigné par un docteur et resta
later to England for recuperation. Six weeks later étendu là pendant un certain temps, alors que le
Mr. Roberts returned to the United States where he - 26 – vaisseau était encore sous le feu ennemi. Roberts
received further treatment and rehabilitation at the fut ensuite évacué vers un navire hôpital et puis
Philadelphia Naval Hospital. He was Honorably vers l’Angleterre pour récupérer. Six semaines
Discharged from the United States Coast Guard as après, M. Roberts rentra aux Etats Unis où il reçut
Mr. Roberts returned to the United States where he vaisseau était encore sous le feu ennemi. Roberts
received further treatment and rehabilitation at the fut ensuite évacué vers un navire hôpital et puis
Philadelphia Naval Hospital. He was Honorably vers l’Angleterre pour récupérer. Six semaines
Discharged from the United States Coast Guard as après, M. Roberts rentra aux Etats Unis où il reçut
a Steward’s Mate 2/C on January 27, 1945. He des soins supplémentaires et une rééducation à
received the Purple Heart for his injuries. l’Hôpital Naval de Philadelphie. Il fut libéré de
In 1945 John Roberts moved to California and ses obligations d’Aide-Steward 2/C dans la Garde
worked for Douglas Aircraft in El Segundo, Côtière des Etats Unis avec honneurs le 27 janvier
California until the war ended. After World War 1945. Il reçut la médaille américaine « Cœur
II, Mr. Roberts was trained in leather manufacture Violet » pour ses blessures.
and eventually opened his own shoe store. In 1947 En 1945, John Roberts s’installa en Californie
he married Gwendolyn and they had two children, et travailla pour « Douglas Aircraft » à El
Patrick and Patricia. Later, in the 1970s, Mr. Segundo, Californie jusqu’à la fin de la guerre.
Roberts worked in orthopedics and ultimately Après la Seconde Guerre Mondiale, M.Roberts
went to work for the Veteran’s Administration, suivit une formation dans la fabrication du cuir et
doing leatherwork and prosthetics. He continued ouvrit finalement son propre magasin de
to work on leather and plastic prosthetics and chaussures. En 1947 il épousa Gwendolyn et ils
braces during this time, both for the Veterans ont deux enfants, Patrick et Patricia. Plus tard,
Administration, and out of his own prosthetic dans les années 1970, M. Roberts travailla dans
workshop in Inglewood, California. l’orthopédie et, au bout du compte, il alla travailler
Still suffering from his painful wartime pour l’Administration des Vétérans, s’occupant du
injuries, Mr. Roberts retired once his children got travail du cuir et des prothèses. Il continua à
out of college in the mid-1970s. Since his travailler sur les prothèses et les attelles en cuir et
retirement, Mr. Roberts has been taking care of his en plastique à pendant toute cette période, à la fois
wife and family, while attending to his home and pour l’Administration des Vétérans, et pour son
his garden. He and his wife now live with their propre atelier de prothèses à Inglewood,
daughter Patricia in Santa Maria, California. Californie.
Mr. Roberts is very proud to be recognized as Ses douloureuses blessures de guerre le faisant
a person of color for his military service during a toujours souffrir, M.Roberts prit sa retraite quand
time when racial prejudice was common in the ses enfants finirent l’université dans les années
U.S. military. 1970. Depuis qu’il a pris sa retraite, M.Roberts
prend soin de sa femme et de sa famille, et
s’occupe de sa maison et de son jardin. Lui et sa
femme vivent maintenant avec leur fille Patricia à
Santa Maria, Californie.
M. Roberts est très fier d’être reconnu en tant
que personne de couleur pour son service dans
l’armée, à une période où le préjudice racial était
commun dans l’armée américaine.

- 27 –
Landing on the coast of France under heavy Nazi machine gun fire are these American soldiers, shown just as they left the ramp of a Coast
Guard landing boat." Photo: Robert F. Sargent, June 6, 1944.
Débarquement sur les côtes de la France sous un tir nourri de mitrailleuse nazis sont ces soldats américains, montré comme ils laissent la rampe
d'un bateau de la Garde côtière d'atterrissage. Photo: Robert F. Sargent 6 Juin 1944.

“I have returned many times to honour


the valiant men who died… every man who set foot
on Omaha Beach was a hero.”
Lieutenant General Omar Bradley

“Je suis revenu plusieurs fois honorer tous les hommes


courageux qui sont morts ... tout homme qui a mis le pied sur
la plage d'Omaha était un héros.”
Lieutenant-général Omar Bradley

- 28 –
Vaughn Jim Stone

I JOINED THE US ARMY AT THE TENDER AGE OF J’AI INTÉGRÉ L’ARMÉE AMÉRICAINE ALORS QUE JE
19. There were things going on in the world that N'AVAIS QUE 19 ANS. Il y avait des choses qui se
needed fixing, and I thought that I could help, so passaient dans le monde et qu’il fallait corriger. Je
in January of 1942 I enlisted. pensais que je pouvais être utile, donc en janvier 1942
After the first 6 weeks of training I took an je me suis engagé.
aptitude test to become a radioman, to learn the Après les 6 premières semaines d’entraînement,
Morse and other codes. I passed and was j’ai passé un test d’aptitude pour être chargé des
transferred to the communications company. liaisons radios, pour apprendre le Morse et d’autres
About 14 weeks later I was ready to serve my codes. J’ai réussi et j’ai été transféré dans une
country. I was assigned to “the Big Red One” and compagnie de communications.
fought with my division all over Africa. Then it Environ 14 semaines plus tard j’étais prêt à servir
was Italy where I was wounded – I was hit with mon pays. On m’a affecté à la 1ère Division
shrapnel in my neck that is still there to this day, d’Infanterie de l’Armée Américaine (la « Big Red
and had a foot injury. One »), et je me suis battu avec ma division dans
I went with my division to England where we toute l’Afrique. Puis ça a été l’Italie où j’ai été blessé
were sent to prepare for the landing at Normandy, – j’ai été touché au cou par des éclats d’obus qui y
and at that point I expected to be relieved from sont encore à ce jour, et j’ai eu une blessure au pied.
infantry duty and get a desk job due to my Je suis allé avec ma division en Angleterre où on
wounds. This was also this the recommendation nous a envoyés pour préparer le débarquement de
from the medical board that examined me. Normandie, et à ce stade-là je m’attendais, du fait de
However this was not in the cards, and on the mes blessures, à ce que l’on me libère du corps
evening of June 5th, 1944, the weather had cleared d’infanterie et à ce que l’on me donne un travail dans
enough, and General Eisenhower gave the order un bureau.. C’était aussi ce que recommandait la
for the invasion to start for the liberation of France commission médicale qui m’avait examiné. Pourtant
and Europe, and I was still part of the 1st Division le sort en a décidé autrement, et le soir du 5 juin 1944,
Infantry. le temps s’étant assez éclairci, le Général Eisenhower
Our Division was assigned to code name a donné l’ordre de commencer l’invasion pour libérer
“Omaha Beach.” When we were still a few miles la France et le reste de l'Europe. Je faisais toujours
off shore from Normandy we climbed down rope partie de la 1ère Division d’Infanterie.
ladders from our troopship and boarded the On a donné à notre Division le nom de code
landing craft assault boats that took us to the « Omaha Beach ». Quand on était encore à quelques
beach. It was around 6:30am when we got near, kilomètres du rivage de la Normandie, on est
and the Germans started shelling us. They had - 29 – descendus de notre navire transportant des troupes à
heavy artillery, machine guns, mortars, and l’aide d’échelles en corde et on a embarqué sur les
infantry soldiers firing at us, but still we came. As bateaux de débarquement qui nous ont amenés jusqu'à
we neared the beach the sailor operating the la plage. C’était environ 6h30 du matin quand nous
and the Germans started shelling us. They had descendus de notre navire transportant des troupes à
heavy artillery, machine guns, mortars, and l’aide d’échelles en corde et on a embarqué sur les
infantry soldiers firing at us, but still we came. As bateaux de débarquement qui nous ont amenés jusqu'à
we neared the beach the sailor operating the la plage. C’était environ 6h30 du matin quand nous
assault craft suddenly stopped and lowered the nous sommes approchés du rivage, et les Allemands
ramp much too early. The water was still pretty ont commencé à nous bombarder. Ils avaient de
deep, too deep, and as I was the radioman I had l’artillerie lourde, des mitrailleuses, du mortier, et des
about 20lbs of radio on my back, as well as my soldats d 'infanterie qui nous tiraient dessus, mais
rifle, ammunition and my grenades. I sank fast so I nous y sommes quand même allés. Comme on
chucked everything and swam for dear life. s’approchait de la plage, le marin qui opérait le bateau
Other obstacles that we encountered there de débarquement s’est arrêté soudainement et a baissé
were the barbed wire and huge concrete x shaped la passerelle beaucoup trop tôt. L’eau était encore
pylons in the water with anti personnel mines assez profonde, trop profonde, et comme j’étais
attached designed to kill us. There were land chargé des liaisons radios, j’avais environ 10 kilos
mines once we arrived on the shore too and the d’équipement radio sur le dos, ainsi que mon fusil,
Germans had strung another layer of barbed wire munitions et grenades. J’ai vite coulé, alors je me
all the length of the beach to slow us down. suis rapidement débarrassé de tout et j’ai nagé pour
I searched out cover where I could and still sauver ma vie.
strove to make progress to get to shore. I made it, Nous avons rencontré d’autres obstacles là-bas,
but too many did not. Finally when I reached the comme les fils barbelés et d’énormes pylônes en
beach I found a section below the cliffs for béton en forme de x dans l’eau, ainsi que des mines
protection. anti-personnel qui avaient pour but de nous tuer. Une
By 10:30 am that morning there were already fois arrivés sur le rivage, il y avait aussi des mines
3,000 American soldiers dead or wounded on the terrestres et les Allemands avaient attaché une autre
beach. couche de fils barbelés tout le long de la plage pour
After I reached the beach I picked up another nous ralentir.
radio from a dead radioman and was operational in J’ai cherché à me couvrir comme je pouvais et
a forward position, and under fire with the j’ai quand même eu du mal à avancer pour arriver au
Germans all around us. By 10:30pm I found that I rivage. J’y suis arrivé, mais trop de mes compagnons
was climbing the cliffs of Omaha Beach, along y sont restés. Enfin, quand je suis parvenu à la plage
with my working radio. j’ai trouvé où me protéger sous un coin des falaises.
When I got to the top I tried to send messages Avant 10h30 ce matin-là il y avait déjà 3 000
out but the German communications soldiers were soldats américains morts ou blessés sur la plage.
jamming the signal every time I would send or Après avoir atteint la plage j’ai récupéré une autre
receive. At times it took about 25 minutes just to radio, celle d’un homme mort qui était chargé des
complete a single message. liaisons radios et j’étais opérationnel en avant poste
I was on that radio for 18 hours straight before sous le feu allemand qui nous entourait. Avant 10h30
I was relieved and had time to sleep. It was a long je me suis retrouvé à grimper les falaises d’Omaha
day. Beach, avec ma radio en état de fonctionnement.
Almost exactly 11 months, many battles and Quand je suis parvenu au sommet, j’ai essayé
more than a few adventures later, on May 8th, d’envoyer des messages mais les soldats allemands
1945, Germany unconditionally surrendered. chargés des communications brouillaient le signal à
chaque envoi ou réception. Parfois il fallait 25
minutes juste pour finir un seul message.
J’ai travaillé sur cette radio pendant 18 heures
d’affilée avant d’être relevé et d’avoir le temps de
dormir. Cela a été une longue journée.
Presque 11 mois plus tard, après beaucoup de
batailles et plus d’une aventure, l’Allemagne
capitulait sans conditions le 8 mai 1945.

- 30 –
Marie Josephine Payet

Marie Payet is in the middle with


her sister Andrée to her right and
sister Anna to her left.
Marie Payet est au milieu avec sa
soeur Andrée à sa droite et sa
sœur Anna à sa gauche.

IN MEMORY OF MY GRANDMOTHER, À LA MÉMOIRE DE MA GRAND-MÈRE,


MARIE JOSEPHINE PAYET -1919-2007 MARIE JOSÉPHINE PAYET -1919-2007

She was “une femme-courage de La Reunion.” Elle était «une femme-courage de La


Red Cross Ambulance worker 1942-1945 in Réunion».
the French army. Ambulancière de la Croix Rouge 1942-1945
Participated in the landing at Dramont the 15th dans l'armée française.
of August 1944 and participated with honor in the A participé au débarquement au Dramont la
“epopee de la 1ere Armee Francaise 1944-1945.” 15e ofAugust 1944 et a participé avec honneur
dans l'épopée de la 1ere Armée Française 1944-
Signed Isadora Kosofsky, 1945.
Her Granddaughter,
LosAngeles, California Signé Kosofsky Isadora,
Sa petite-fille,
Los Angeles, en Californie

- 31 –
Raymond Le Guellec

June 3rd, 1923 – January 8th, 1971 3 Juin 1923 – 8 Janvier 1971
Resistant deported from February 2nd, 1941 until Déporté résistant du 2 février 1941 au 5 mai 1945
May 5th, 1945 Croix de Guerre
Croix de Guerre Médaille de la Résistance
Médaille de la Résistance Médaille militaire
Médaille militaire Chevalier de la Légion d’Honneur 1966
Chevalier de la Légion d’Honneur 1966
JE NE CONNAIS PAS BEAUCOUP DE CHOSES SUR
THERE ARE MANY THINGS I DON’T KNOW ABOUT MON PÈRE QUE CETTE HISTOIRE QUE J’AI
MY FATHER, BUT I DO HAVE THIS STORY THAT I RECONSTITUÉE PAR FRAGMENTS AVEC DES
HAVE PULLED TOGETHER FROM BITS AND PIECES, DOCUMENTS ET DES ANECDOTES RÉCOLTÉES
DOCUMENTS AND ANECDOTES THAT MY MOTHER AUPRÈS DE MA MÈRE. Ma mère n’a connu mon père
GAVE ME. qu’après la guerre et il parlait peu ou pas du tout de
My mother met my father after the war and he cette période. Il est mort alors que je venais d’avoir
didn’t speak very much or at all about that period. 3 ans. Depuis des années, il présentait un grand
He died just as I turned 3 years old. He had been nombre de pathologies et de séquelles, dont
sick for years and suffered an impressive number certaines étaient liées à sa déportation très jeune. Il
of pathologies, some of them associated to his faisait des séjours répétés plus ou moins longs à
deportation when he was very young. He was in l’hôpital ou était alité quand j’étais toute petite, et je
the hospital for several periods of time or sick in n’ai le souvenir que de son absence. Voici ce que
bed, when I was just a very small child, and I only j’ai pu reconstituer de son histoire pendant la
remember his absence. seconde guerre mondiale.
Here is what I could rebuild of his story during Alors qu’il n’avait que 17 ans, mon père s’est
World War II. engagé dans la résistance. Il était apprenti-
When he was only 17, my father got involved boulanger à Bourbriac dans les actuelles Côtes
in the French resistance. He was an apprentice- d’Armor en Bretagne, et connaissait un étudiant qui
baker in Bourbriac, in the present Côtes d’Armor faisait partie d’un réseau de résistants. Cet étudiant,
in Brittany, and he knew a student who belonged Louis Derrien, l’avait chargé de rechercher d’autres
to a resistance network. This student, Louis volontaires pour rejoindre les Forces Françaises
Derrien, had charged him with recruiting Libres du Général De Gaulle en Angleterre.
volunteers to join the Forces Françaises Libres of Fin décembre 1940, Louis Derrien a contacté
General De Gaulle in England. mon père. Le moment était venu de tenter le départ
- 32 – pour Londres. Leur groupe de 5 jeunes gens avait
At the end of December 1940, Louis Derrien rendez-vous à Bourbriac le 31 décembre 1940 pour
contacted my father. It was time to make an se rendre à Guingamp et y prendre le train en
attempt at going to London. Their group of 5 direction de Morlaix, où Louis Derrien avait un
At the end of December 1940, Louis Derrien pour Londres. Leur groupe de 5 jeunes gens avait
contacted my father. It was time to make an attempt rendez-vous à Bourbriac le 31 décembre 1940 pour
at going to London. Their group of 5 young men met se rendre à Guingamp et y prendre le train en
in Bourbriac on the 31st of December 1940, with direction de Morlaix, où Louis Derrien avait un
plans to go to Guingamp and take the train to contact avec un colonel de la résistance. A Morlaix,
Morlaix, where Louis Derrien had a contact with a ils devaient rejoindre la côte afin d’embarquer pour
colonel of the resistance. In Morlaix, they would l’Angleterre.
gain the coast and embark for England. Je ne sais pas dans quelles circonstances ils n’ont
I don’t know exactly what circumstances caused pu mener leur projet à bien cette nuit-là ni même s’ils
them to fail to execute their plan, or even if they ont fait le déplacement jusqu’à Guingamp ou
made it to Guingamp or Morlaix that night. More Morlaix. Mais peut-être ont-ils reporté leur projet
likely they postponed their plan because of a suite à une lettre de dénonciation adressée le 1er
denunciation letter sent to Guingamp’s Sub-prefect janvier 1941 au Sous-préfet de Guingamp par un
on the 1st of January 1941, by a man named nommé Cadoudal, semble t’il lié au Parti National
Cadoudal, linked to the Parti Nationaliste Breton Breton séparatiste connu pour avoir collaboré avec
well known for having collaborated with the l’occupant.
occupying forces. Il semble que le petit groupe ait réussi à
The small group managed nonetheless to reach rejoindre Morlaix plus tard au tout début du mois de
Morlaix at the very beginning of the month of février 1941. Pour préparer son départ pour
February, 1941. In order to prepare their journey to l’Angleterre, il s’était réuni dans l’arrière-salle du
England, they met in the backroom of a café named café « Le Chaperon rouge ». Le fils de la maison
“Le Chaperon Rouge.” The son of the owners had avait rejoint leur groupe à l’insu de ses parents.
joined the group without his parents’ knowledge. Encore une fois, les jeunes gens ont été victimes
Again, the young men were victims of a d’une dénonciation, émanant cette fois du patron du
denunciation coming from the owner of the café café lui-même. L’histoire raconte que son épouse se
himself. The story goes that his wife, up on learning serait suicidée en apprenant que leur fils avait été
that their son had been arrested under these arrêté dans ces circonstances.
circumstances, committed suicide. Mon père a donc été arrêté à Morlaix le 2 février
And so, my father was arrested in Morlaix on 1941 et emprisonné sur place pendant 3 semaines.
February 2nd, 1941 and was imprisoned there for Puis il a été transféré à la prison de Quimper où se
three weeks. Then he was transferred to the jail of tenait le Conseil de guerre allemand. Mon père et ses
Quimper, where the German Martial Court was held. camarades ont été torturés à Quimper, dans le but de
My father and his comrades were tortured in les forcer à révéler le nom de leur réseau, mais ces
Quimper, in order to force them to reveal the name jeunes ne connaissaient que le nom de résistant de
of their resistance network, but those young people leur contact. Ils furent dans un premier temps
only knew the resistance name of their contact. They condamnés à mort, et auraient été exécutés si la tante
were first sentenced to death and would have been - 33 – de Louis Derrien, Mme Guilcher, une institutrice,
executed but for the intervention of Louis Derrien’s n’était intervenue auprès des autorités allemandes en
aunt, Mrs Guilcher, a school-teacher, who pleaded plaidant leur jeunesse, leur inconscience et leur
their young age, their thoughtlessness and the love of amour de la patrie. Les Allemands étaient sensibles à
executed but for the intervention of Louis Derrien’s n’était intervenue auprès des autorités allemandes en
aunt, Mrs Guilcher, a school-teacher, who pleaded plaidant leur jeunesse, leur inconscience et leur
their young age, their thoughtlessness and the love of amour de la patrie. Les Allemands étaient sensibles à
their country. The Germans were sensitive to this ce genre d’arguments.
kind of argument… Le groupe a finalement été jugé par le Conseil de
The group was finally judged by the Martial guerre le 9 juin 1941, inculpé de tentative de fuite en
Court on June 9th, 1941, charged with an attempted Angleterre, et condamné à la déportation malgré la
flight to England and condemned to deportation to demande de recours en grâce présentée par l’avocat
Germany despite the request for clemency filed by commis au groupe, Me Gabriel Gamblin. Tous les
the lawyer of the group, Me Gabriel Gamblin. compagnons de mon père sont revenus vivants
My father’s companions all came back from d’Allemagne, sauf Albert Toupin mentionné dans le
Germany but one, Albert Toupin, cited in the tract tract ci-dessus, qui avait contracté une grippe et fut
above, who contracted a bad flu and was killed in a achevé dans un bain glacé par les Allemands à la fin
cold bath by the Germans at the end of 1941 or the de l’année 1941 ou au début de l’année 1942.
beginning of 1942. Lors de sa déportation en Allemagne début août
When my father was deported to Germany at the 1941, mon père a transité pendant 3 jours à la prison
beginning of August 1941, he held in transit in the de Fresnes en région parisienne. Puis pendant près de
Fresnes prison south of Paris for 3 days. Then for deux mois, il est passé dans 7 prisons allemandes et a
almost two months, he was in 7 different jails in même changé plusieurs fois de cellule à la prison de
Germany and even changed cells several times in Sarrebruck pour échouer à la prison d’Heilbronn le
Sarrebruck, to end up in Heilbronn prison on 19 septembre 1941. Mon père avait noté avec une
September 19th, 1941. My father had written with précision étonnante toutes les dates de ses transferts
great precision all the dates of his transfers from one entre prisons jusqu’aux numéros de toutes les
prison to the next and even all the cell numbers cellules dans lesquelles il a été enfermé.
where he was confined. Il restera à Heilbronn jusqu’à la libération, sa
He stayed in Heilbronn until liberation, his peine ayant été commuée en Travail Obligatoire le
sentence having been commuted to perform forced 19 décembre 1942. A cette date, il sera affecté chez
labor on December 19th, 1942. On this date, he was un maître boulanger allemand, Ernst Setzer, où il
assigned to work in a German bakery owned by a travaillera le jour jusqu’au 6 avril 1945 et rentrera
man named Ernst Setzer. He worked there until April chaque nuit à la prison. M. et Mme Setzer avaient un
6th 1945, returning every night to prison. Mr and fils unique de l’âge de mon père, mort sur le front de
Mrs Setzer had an only son, almost the same age as Russie ; ils ont toujours traité mon père avec
my father, but he had been killed on the Russian beaucoup de gentillesse et ont probablement
front; they always treated my father with great amélioré son quotidien en matière de nourriture.
kindness and probably improved his daily meals. My Mon père leur en était très reconnaissant et avait une
father was very grateful to them and had a much vision beaucoup plus fine et nuancée des Allemands
more precise and nuanced vision of the German que beaucoup de ses compatriotes contemporains.
people than many of his compatriot contemporaries. Mon père a été libéré le 5 mai 1945 et rapatrié en
He was freed on May 5th, 1945 and repatriated to France afin de reprendre le cours d’une vie
France to resume the course of normal life… normale…
Participating in these Memoirs, including the Participer à ces mémoires en incluant l’histoire
story of my father, was a unique occasion for me to de mon père est une occasion unique pour moi de le
get to know him a little better, by shedding light on découvrir un peu mieux en mettant en lumière une
an important period of his life. It was also a unique période importante de sa vie. C’est aussi une
occasion to pay tribute to him and connecting the occasion unique de lui rendre hommage en y
whole family. associant toute notre famille.

His daughter, Isabelle LE GUELLEC Sa fille, Isabelle LE GUELLEC


Ward of the French Nation Pupille de la Nation
Deputy Consul General of France in Los Consule générale adjointe à Los Angeles –
Angeles – United States of America Etats-Unis

- 34 –
Albert Levy

Albert is the
first man on
the right.
Albert est le
premier homme
à droite

MY UNCLE, ALBERT LEVY WAS PART OF THE Mon oncle, Albert Levy faisait partie des forces
NORTH AFRICAN FORCES WHICH CONFRONTED nord-africaines qui ont fait face aux troupes
THE GERMAN TROOPS IN THE CAMPAIGN OF allemandes dans la campagne de Tunisie.
TUNISIA. Jusqu’en 1994, j’avais en ma possession deux
Until 1994, I had in my possessions two heavy lourds obus en cuivre (environ 30cm de haut
brass shells (about 12 inches high each) he chaque) sur lesquels il avait gravé avec un clou
engraved with a nail while living in the trenches, quand il vivait dans les tranchées, la date de 1942 et
with a 1942 date and the name of his North le nom de son régiment nord-africain. Une partie
African regiment. Part of the inscriptions read “En des inscriptions indiquait « En souvenir de la
souvenir de la campagne de Tunisie.” campagne de Tunisie. » Malheureusement, ces
Unfortunately, these war artifacts became objets fabriqués datant de la guerre devinrent
cumbersome and I sold the pair for $100.00 to an encombrants et j’ai vendu la paire pour $100 à un
antique shop in San Rafael, Marin county, antiquaire à San Rafael, Marin county, Californie
California in 1995. en 1995.
My uncle Albert was born on May 11, 1911 in Mon oncle Albert est né le 11 mai 1911 à
Algiers, and later died in Algiers. He was my Alger, et il mourut plus tard à Alger. C’était le
mother’s second younger brother. He died of the second plus jeune frère de ma mère. Il est mort des
aftermath of his World War II service, having conséquences de son service dans la Seconde
endured deterioration of his lungs from gassing by Guerre Mondiale, après avoir enduré une
the Germans. I remember him visiting us in Oujda, détérioration de ses poumons du fait des gaz utilisés
Morocco at the conclusion of the war in 1944, the par les Allemands. Je me rappelle qu’il nous avait
only time I met him. I was five years old. He died rendu visite à Oujda, au Maroc, alors que la guerre
in a hospital in Algiers shortly thereafter, from touchait à sa fin en 1944, la seule fois où je l’ai
lung failure. He is buried in Algiers. He was a rencontré. J’avais cinq ans. Il est mort dans un
young man and left a widow and one child, whose hôpital d’Alger peu après, d’une insuffisance
whereabouts I do not know. pulmonaire. Il est enterré à Alger. C’était un jeune
homme et il a laissé une veuve et un enfant, qui vit
In memory of my uncle Albert. je ne sais où.
Helene E. Hagan
Burbank, California En souvenir de mon oncle Albert.
Helene E. Hagan
Burbank, California
- 35 –
Samuel Deutsch

Samuel Deutsch’s
B-17 “Big Stupe”
with her Crew Chief
Sgt. Efland.
Le B-17 de Samuel
Deutsch "Big Stupe"
avec son chef
d'équipe Sgt. Efland.

ALMOST EVERY TIME WHEN I LAY IN MY BUNK CHAQUE FOIS, OU PRESQUE, QUE J’ÉTAIS ALLONGÉ
BACK IN ENGLAND, BEFORE I WOULD FALL ASLEEP, SUR MA COUCHETTE EN ANGLETERRE, AVANT DE
I WOULD PRAY THAT WE WOULD NOT BE SHOT M’ENDORMIR, JE PRIAIS DE NE PAS ÊTRE TOUCHÉ PAR
DOWN BY ENEMY FIRE. However, in case our B17 LE FEU ENNEMI. Cependant, dans le cas où notre B17
was shot down, I also prayed that the enemy would serait descendu, je priais aussi que l’ennemi ne me
not capture me. After my prayers, I would go over capturât pas. Après mes prières, je repensais à toutes
in my mind all the suggestions our intelligence les suggestions que notre officier de renseignement
officer said to do for a successful evasion: You nous faisait pour réussir une évasion : vous devez avoir
must have your escape kit (maps, rations, passport votre kit d’évasion (cartes, rations, photo d’identité,
photograph, first aid kit, uppers, French and trousse de premier secours, méthamphétamines, feuille
German phrase sheet) and your G.I. shoes attached avec liste d’expressions françaises et allemandes) et
to your parachute harness. Also to “buddy— up,” chaussures de G.I. attachées au harnais de votre
ask for help immediately, and have a positive parachute. Aussi, pour pouvoir faire équipe avec
attitude at all times. quelqu'un, demandez immédiatement de l’aide, et ayez
Thursday, April 13, 1944, the 384th Bomb tout le temps une attitude positive.
Group’s mission target was Schweinfurt, Germany, Jeudi 13 avril 1944, la cible de la mission du
which was the center of the ball bearing industry. 384ème Groupe Bombardier était Schweinfurt,
This was my 23rd mission and it was expected to Allemagne, centre de l’industrie du roulement à billes.
go without incident. What you would call a “milk C’était ma 23ème mission et on s’attendait à ce qu’elle
run.” The name our B-17 was Big Stupe. se passe sans incident; ce que l’on appellerait une
Our crew consisted of Pilot Farris Heffley, «partie de rigolade», Notre B-17 s’appelait «Big
Copilot Walter Mabe, Navigator Louis Carini, Stupe».
Radio Operator William Shade, Bombardier John Notre équipe était composée du Pilote Farris
Betolatti, Engineer/Top Turret Gunner Samuel Heffley, du Copilote Walter Mabe, du Navigateur
Deutsch, Ball Turret Gunner Robert Bechtel, Tail Louis Carini, de l’Opérateur Radio William Shade, du
Gunner Glen Alfter, Waist Gunner George “Pappy” Bombardier John Betolatti, de l’Ingénieur/Artilleur de
Allen, Waist Gunner Ralph Gatzman. The flight la Tourelle Supérieure Samuel Deutsch, du Mitrailleur
over France was uneventful as we were escorted by de la Tourelle Inférieure Robert Bechtel, du Mitrailleur
P38s and P47s. The P38s dropped back before we Arrière Glen Alfter, du Mitrailleur Latéral George
got to Germany since they couldn’t hold enough « Pappy » Allen, du Mitrailleur Latéral Ralph
fuel for the trip. Over Germany I was almost always Gatzman. Le vol au-dessus de la France s’est déroulé
in my turret. On this occasion I noticed a group of sans incident, nous étions escortés par des P38s et des
aircraft, which looked like small specks that were a - 36 – P47s. Les P38s ont pris du retard avant d’arriver en
great distant away at 1 to 2 o’clock high. At the Allemagne puisque leur réservoirs ne pouvaient pas
same time our P-47s escort left us as they were contenir assez de carburant pour tout le voyage.
being distracted by a group of enemy fighters below Lorsque nous survolions l’Allemagne, j’étais presque
aircraft, which looked like small specks that were a P47s. Les P38s ont pris du retard avant d’arriver en
great distant away at 1 to 2 o’clock high. At the Allemagne puisque leur réservoirs ne pouvaient pas
same time our P-47s escort left us as they were contenir assez de carburant pour tout le voyage. Lorsque
being distracted by a group of enemy fighters below nous survolions l’Allemagne, j’étais presque tout le
our formation and they were running low on fuel. temps dans ma tourelle. C'est ainsi que j’ai remarqué à
Unfortunately, our P-51s replacement escorts une grande distance de nous un groupe d’avions qui
were late in arriving and within seconds of losing ressemblaient à des sortes de petites taches, à 1h ou 2h
our P-47s escort, all hell broke out. We were (en haut à droite). Au même moment, notre escorte de P-
attacked by a horde of Folk Wolf 190s and they 47s a dû nous laisser, car distraits par un groupe de
were firing at us with all guns blazing. It looked chasseurs ennemis au-dessous de notre formation et ce,
like a huge pyrotechnic display. Our pilot, Heffley, alors qu’ils commençaient à manquer de carburant.
took evasive action as we fired back with all our 50 Malheureusement, nos escortes de P51s de
caliber machine guns blazing. They made only one remplacement étaient en retard et quelques secondes
hellish pass through our formation and when it was avant de perdre notre escorte de P-47s, d’un seul coup
over we had lost two of our inboard engines, which c’était l’enfer total. On a été attaqués par une horde de
Heffley immediately feathered to eliminate Folk Wolf 190s qui nous tiraient dessus, utilisant tous
propeller drag. leurs canons Cela ressemblait à un immense spectacle
Heffley was decreasing our altitude; it was pyrotechnique. Notre pilote, Heffley, a pris des mesures
impossible to keep Big Stupe at 25,000 feet with pour essayer de s'échapper tandis que nous faisions feu à
only two engines. We were the lonesome B-17 notre tour, tirant avec toutes nos mitrailleuses calibre 50.
flying over enemy territory and I could see the fire Ils n'ont fait qu' un seul passage infernal au milieu de
still burning in the inboard engine as we decended. notre formation et lorsque cela s'est terminé, nous avions
We needed to lighten the load of the aircraft. I had perdu deux de nos moteurs in-bord, dont Heffley a
the responsibility to manually open and close the immédiatement mis les hélices en drapeau pour en
“bomb bay” doors as part of the hydraulic system éliminer la traînée.
was destroyed. We let the bombs go to lighten the Heffley réduisait notre altitude; il était impossible de
weight of Big Stupe and to assist German farmers continuer à faire voler le Big Stupe à 7600 mètres
with their plowing. Still we needed to increase our d’altitude avec seulement deux moteurs. Nous étions le
flying range, and so we threw our flack jackets B-17 solitaire qui volait au-dessus du territoire ennemi et
overboard, then the ball turret was dismantled and je voyais le feu qui continuait à brûler dans le moteur in-
castaway followed by any excess ammunition. bord alors que nous continuions notre descente. Il fallait
As we were approaching the French border, I que nous allégions la charge de l’avion. J’avais la
started to transfer the fuel from the dead engines to responsabilité d’ouvrir et de fermer manuellement les
the two outboard engines. I finished my task and portes du compartiment à bombes puisqu’une partie du
was going back into my top turret as we skirted système hydraulique était détruit. Nous nous sommes
around the cities of Metz and Nancy. Just as I was débarrassés des bombes pour alléger le poids du « Big
positioning myself, we flew over a knoll and again Stupe » et pour aider les fermiers allemands à faire leurs
all hell broke loose. labours . Malgré tout, il fallait que nous augmentions
We were attacked by a FW-190. He destroyed notre portée de vol, et nous avons jeté par dessus bord
our two remaining engines and I was hit on the left nos gilets pare-balles, puis on a démantelé la tourelle
side of my head above my ear by a 13mm shell. supérieure et on l’a jetée, suivi de toute notre réserve de
The force of the hit threw me out of the turret. munitions.
When I looked out of the windshield all I could see Comme l’on approchait de la frontière française, j’ai
was that we were going to crash land into a field a commencé à transférer le carburant qui était dans les
farmer was plowing. moteurs morts, vers les deux moteurs hors-bord. J’ai fini
Heffley, who was severely wounded, made a ma tâche et j’allais retourner dans ma tourelle supérieure
beautiful belly landing and thankfully there was no alors que l’on contournait les villes de Metz et de Nancy.
fire. After the plane stopped, I got out of Big Stupe Juste au moment où je rejoignais ma place, on a survolé
as fast as possible following Mabe out of the un tertre et une nouvelle fois c’était l’enfer total.
copilot’s window. Immediately I ran over to the Nous avons été attaqués par un FW-190. Il a détruit
farmer (Mr. Jamin) who was plowing up his field les deux moteurs qui nous restaient et j’ai été touché à la
and I asked him for help. He said he would help me tête du côté gauche, au-dessus de l'oreille, par un éclat
and that he would be back shortly. Then returning - 37 – d’obus de 13mm. La force de l'impact m'a renversé à
to the B-17, I asked Bechtel to “buddy up” with me. l’extérieur de la tourelle. Lorsque j’ai regardé par le
In the meantime, Mr. Jamin’s son, Cyriaque arrived pare-brise, tout ce que j’ai vu c’était que nous allions
on the scene saying, “Allez, allez...” and bending atterrir en catastrophe dans le champ qu’un fermier était
“Big Stupe” after
the crash.
"Big Stupe" après le
crash.

and that he would be back shortly. Then returning d’obus de 13mm. La force de l'impact m'a renversé à
to the B-17, I asked Bechtel to “buddy up” with me. l’extérieur de la tourelle. Lorsque j’ai regardé par le
In the meantime, Mr. Jamin’s son, Cyriaque arrived pare-brise, tout ce que j’ai vu c’était que nous allions
on the scene saying, “Allez, allez...” and bending atterrir en catastrophe dans le champ qu’un fermier était
his arm and slapping his elbow which meant to en train de labourer.
hurry up. Heffley, qui était grièvement blessé, a fait un bel
When a soldier does not carry a weapon and he atterrissage sur le ventre et heureusement, il n’y a pas eu
is in civilian clothes but is still wearing his dog tags, de feu. Après l’arrêt de l’avion, je suis sorti de Big Stupe
according to International Law he is still a soldier, par la fenêtre du copilote aussi vite que possible, derrière
and if caught becomes a P.O.W. However, if he Mabe. J’ai couru immédiatement vers le fermier (M.
were armed, as we were, then he would be Jamin) qui labourait son champ, et je lui ai demandé de
considered a spy. Basically, if we were caught we l’aide. Il m’a dit qu’il m’aiderait et qu’il serait
could have been shot on the spot. rapidement de retour. Puis je suis retourné au B-17 et j’ai
Before we left the aircraft I took all my escape demandé à Bechtel de faire équipe avec moi. Pendant
paraphernalia with me, except the most important ce temps, le fils de M. Jamin est arrivé sur la scène en
item, I forgot my G.I. shoes. That was a major goof disant « Allez, allez … », pliant le bras et tapant sur son
by me. Bob and I went to the forest nearby with coude, ce qui voulait dire de nous dépêcher.
Cyriaque. After walking about half an hour we Quand un soldat ne porte pas d’arme, qu’il porte des
came to a clearing in the woods where Senegalese vêtements civils mais qu’il porte encore ses plaques
soldiers were cutting up logs. Cyriaque told Bob d’identification, d’après la Loi Internationale, il est
and me to sit on a log and he took off. encore soldat, et s’il se fait attraper il devient prisonnier
Only about half an hour elapsed, although it de guerre. Toutefois, s’il était armé, comme nous l’étions,
seemed like hours. Cyriaque and his father arrived alors il était considéré comme un espion. En clair, si
with Mabe and Pappy Allen and that was a pleasant nous nous faisions attraper nous pouvions nous faire
surprise. Cyriaque was also carrying his rifle. The fusiller sur le champ.
six of us took off and we walked and walked for Avant de quitter l’avion, j’ai pris tout mon attirail
hours. After dark, we stopped and entered a wooden d’évasion avec moi, sauf la chose la plus importante, j’ai
shack by a lake. I remember Cyriaque, his father, oublié mes chaussures de G.I. C’était une gaffe majeure
and Rene Fourriere were at the shack. There were de ma part. Bob et moi sommes allés dans la forêt
other Resistance Fighters too, Lieutenant Rene voisine avec Cyriaque. Après avoir marché dans les bois
Petit, Jules Clement, Francois Licovic, Pierre pendant une demi-heure environ, nous sommes arrivés
Mazelin, Lucien Manginot, Gabriel Gruy, and dans une clairière où des soldats sénégalais étaient en
Marceau Drouhot. The location was called Neuf train de couper du bois. Cyriaque a dit à Bob et à moi de
Etang. These men were deciding our fate and only nous asseoir sur une bûche et il est parti.
one person could speak some English. We were fed Environ une demi-heure plus tard, pas plus, mais
French bread, smoked sausage, and wine. cela a semblé des heures, Cyriaque et son père sont
Later we took off with a fleet of bicycles to the arrivés avec Mabe et Pappy Allen; c’était une agréable
Forest Keeper’s house. I rode on back of Rene - 38 – surprise. Cyriaque avait aussi avec lui son fusil. Nous
Fourriere’s bike. We were introduced to the Forest sommes partis tous les six et avons marché et marché
Keeper, Mr. Ducloux, and his wife. Since we were pendant des heures. La nuit tombée, nous nous sommes
very weary, we turned in for the night. Early the arrêtés et sommes entrés dans une cabane en bois à côté
Forest Keeper’s house. I rode on back of Rene surprise. Cyriaque avait aussi avec lui son fusil. Nous
Fourriere’s bike. We were introduced to the Forest sommes partis tous les six et avons marché et marché
Keeper, Mr. Ducloux, and his wife. Since we were pendant des heures. La nuit tombée, nous nous sommes
very weary, we turned in for the night. Early the arrêtés et sommes entrés dans une cabane en bois à côté
following morning I was visited by Dr. Arnould d’un lac. Je me rappelle que Cyriaque, son père, et René
who examined my head and neck wounds which he Fourrière étaient dans la cabane. Il y avait aussi d’autres
dressed. He then gave me a tetanus shot and told me Combattants de la Résistance, le Lieutenant René Petit,
that I would live. During breakfast we were rushed Jules Clément, François Licovic, Pierre Mazelin, Lucien
out of the house by the forester and we were told to Manginot, Gabriel Gruy, et Marceau Drouhot. L’endroit
hide in the woods as a German patrol was nearby. s’appelait Neuf Etangs. Ces hommes décidaient de notre
Bob and I ran about a few hundred yards into sort et une personne seulement savait parler anglais. On
the woods and laid low. However, Mabe and Allen nous nourrissait avec du pain français, de la saucisse
ran past us. About 15minutes later Mr. Ducloux fumée, et du vin.
came by whistling “Stars and Stripes Forever” but Plus tard, nous avons quitté cet endroit avec une
we did not move a muscle, as it might have been a flopée de bicyclettes pour nous rendre à la maison du
trap. We let him go by and a few minutes later he garde forestier. J’ai voyagé à l’arrière du vélo de René
came back with Mabe and we joined them. We Fourrière. On nous a présenté le garde, M. Ducloux, et
looked all around and could not find Allen and went sa femme. Comme nous étions exténués, nous sommes
back to the house without him. German patrols allés nous coucher pour la nuit. Tôt le lendemain matin,
showed up two or three times that day and each j’ai reçu la visite du Dr. Arnould qui a examiné mes
time we scampered into the forest hoping each time blessures à la tête et au cou sur lesquelles il a mis un
that Allen would be found, but no luck. pansement. Puis il m’a fait un vaccin contre le tétanos et
During the daytime, in between excursions into m’a dit que j’allais m'en sortir. Pendant le petit-déjeuner,
the forest, the French rescuers brought us civilian le forestier nous a fait sortir de la maison et on nous a dit
clothes and I was given a pair of shoes. What a de nous cacher dans les bois parce qu’une patrouille
relief. That evening we received our counterfeit allemande était à proximité.
identification cards upon which our passport Bob et moi avons couru quelque centaines de
pictures were posted. To make our IDs more mètres dans les bois et sommes restés allongés bien
authentic, the cards were thrown on the floor and cachés. Pourtant Mabe et Allen sont passés à côté de
we stomped on them. We spent two nights at the nous en courant. Environ 15 minutes plus tard,
house of Mr. and Mrs. Ducloux. M.Ducloux est venu, et a sifflé le « Stars and Stripes
The next day we moved about 10 miles to a Forever » (la marche patriotique des Etats-Unis)) mais
small village called Foug. We stayed at the home of nous n’avons pas bougé un muscle, parce que ça aurait
a police constable, Antoine Harry and his family. I pu être un piège. Nous avons regardé tout autour mais
vividly remember two incidents that happened in nous n’avons pas pu trouver Allen; nous sommes
the Harry’s home while we stayed there. First, retournés à la maison sans lui. Des patrouilles
when we arrived at the house the grandfather took allemandes se sont pointées deux ou trois fois ce jour-
us into the garage and he showed us a 5-gallon là et à chaque fois nous avons détalé dans la forêt en
barrel which contained liquor called Mirabelle, espérant à chaque fois trouver Allen, mais sans
which is a French plum. Grandpa brought some résultat.
Mirabelle into the house and he poured a small Pendant la journée, entre nos courses vers la forêt,
amount for each one of us. We thought he was nos sauveurs français nous ont apporté des vêtements
stingy with his Mirabelle but we discovered that it civils et m'ont donné une paire de chaussures. Quel
was the strongest stuff we ever tasted. The soulagement.! Ce soir-là nous avons reçu nos fausses
Liberators that were to come through Foug should cartes d’identité sur lesquelles nous avons apposé nos
feel no pain. photos. Pour rendre nos papiers d'identité plus
On the 16th of April, Mabe and Bob were aken authentiques, on a jeté les cartes par terre et on les a
to Toul and I was left behind to recuperate. Two piétinées. On a passé deux nuits à la maison de M. et
days later, I was taken on a bicycle ride to Toul. I Mme Ducloux.
was biking with three other young Frenchmen. I Le jour suivant nous nous sommes déplacés
remember passing a German army installation with d’environ 15 kilomètres jusqu’à un petit village qui
guards at the entrance. As we passed the area the s’appelait Foug. Nous sommes restés chez un agent de
Frenchmen whistled the French National Anthem. I - 39 – police, Antoine Harry et sa famille. Je me souviens
joined in but I was as scared as hell, luckily, d’une manière saisissante de deux incidents qui sont
nothing happened. I joined Bob and Mabe in a arrivés dans la maison d’Harry pendant notre séjour.
second floor apartment, which was the home of M. D’abord, quand nous sommes arrivés à la maison, le
Frenchmen whistled the French National Anthem. I police, Antoine Harry et sa famille. Je me souviens
joined in but I was as scared as hell, luckily, d’une manière saisissante de deux incidents qui sont
nothing happened. I joined Bob and Mabe in a arrivés dans la maison d’Harry pendant notre séjour.
second floor apartment, which was the home of M. D’abord, quand nous sommes arrivés à la maison, le
Baron, a tobacconist, his wife, and small daughter. grand-père nous a amenés dans le garage et il nous a
We could look out the window and see the canal montré un tonneau de 20 litres qui contenait de l’alcool
and the main street. The canal operator was one of appelé Mirabelle, du nom d’une prune française. Le
our rescuers and he was the individual who brought papé a apporté de la Mirabelle dans la maison et il en a
our IDs to us. versé une petite quantité pour chacun d’entre nous. On
Incidentally, I would like to comment that most pensait qu’il était radin avec sa Mirabelle, mais on a
of the women in the families where we stayed were découvert que c’était l’alcool le plus fort que nous ayons
terrified of housing Americans. I certainly jamais goûté. Les Libérateurs qui devaient traverser
understand their fear since if they were caught Foug ne sentiraient aucune douleur.
protecting us, their families would be shot on the Le 16 avril, Mabe et Bob ont été amenés à Toul et on
spot, no questions asked. m'a laissé derrière pour récupérer. Deux jours plus tard,
The next day we moved to another location and on m’emmenait à bicyclette à Toul. J'étais à vélo avec
stayed at the home of Mr. Mougin, an Engineer. trois autres hommes français. Je me rappelle être passé
This was only for the night, the following day we devant une installation de l' armée allemande avec des
moved into the Durif’s apartment. gardes à l’entrée. Comme on passait dans les parages, les
Mr. and Mrs. Raymond Durif had two sons, hommes français se sont mis à siffler l’Hymne National
Claude and Guy, who were about 20-years old. Français. J’ai fait comme eux mais j’avais une peur
Their sons moved out to make room for us. We bleue ; heureusement, rien n’est arrivé. J’ai rejoint Bob
remained with the Durif’s for about three weeks. et Mabe dans un appartement au 1er étage, c’était chez
During that time their lives were constantly in M.Baron, le propriétaire du bureau de tabac, sa femme et
danger because they harbored us. leur petite fille. On pouvait regarder par la fenêtre et
On one occasion we went to a cafe on the voir le canal ainsi que la rue principale. L’opérateur du
outskirts of Toul owned by P. Mathy where we had canal était l’un de nos sauveurs et c’était l’individu qui
lunch and also to meet Lieutenant John, a Canadian nous avait amené nos papiers d’identité.
fighter pilot. He’d crashed his P-51 in Chalot, A propos, je voudrais souligner que la plupart des
Belgium. On that day John biked out to the German femmes dans les familles où nous sommes restés étaient
air base and reported back that extensive damage terrifiées à l'idée de loger des Américains. Je comprends
was done to the base by the B-17 raid. Good work certainement leur crainte puisque si on les attrapait, leur
8th Air Force. famille serait fusillée sur le champ sans qu'on leur pose
Our friends, Cyriaque and his gang, dropped by la moindre question.
and they showed us photographs of Big Stupe. The Le jour suivant nous sommes allés ailleurs et nous
front of our airplane was burning from the fire set sommes restés chez M. Mougin, un ingénieur. C’était
by our Bombardier. While the B-17 was burning seulement pour la nuit, le jour d’après nous nous sommes
the Germans were trying to salvage all that they installés dans l’appartement de Durif.
could especially the remaining gasoline, guns, M. et Mme Raymond Durif avaient deux fils, Claude
ammunition, etc. It seems that a German soldier had et Guy, qui avaient environ 20 ans. Leurs fils ont
been removing the machine gun and ammunition déménagé pour nous faire de la place. Nous sommes
from the tail section; in the meantime the front of restés chez les Durif environ trois semaines. Pendant ce
the aircraft was burning. The plane became tail temps-là, leur vie était constamment en danger parce
heavy, and we assumed it fell and crushed the qu’ils nous abritaient.
German to death. One of the photographs actually Une fois, nous sommes allés à un café à la périphérie
showed his legs protruding out of the tail of the de Toul qui appartenait à P.Mathy, et où nous avons pris
aircraft. Big Stupe was long gone, along with my le déjeuner et avons aussi rencontré le Lieutenant John,
G.I. shoes. un pilote de chasse canadien. Il avait écrasé son P-51 à
Claude Durif’s fiancée was Elisabeth Friedman, Chalot, Belgique. Ce jour-là, John est allé à la base
whose father played an important role in our stay in aérienne allemande à vélo et a rapporté que de gros
the Toul sector. He was an American World War I dégâts avaient été causés à la base par un raid de B-17.
soldier who remained in France and married a Beau travail de la 8ème Force Aérienne.
French woman. He was responsible for providing - 40 –
some food, cigarettes and many other things. Nos amis, Cyriaque et sa bande, sont venus nous rendre
visite et nous ont montré des photos de Big Stupe.
The next morning, we met Bernard Gorin, another L’avant de l’avion brûlait suite au feu déclenché par
French woman. He was responsible for providing Nos amis, Cyriaque et sa bande, sont venus nous
some food, cigarettes and many other things. rendre visite et nous ont montré des photos de Big Stupe.
The next morning, we met Bernard Gorin, L’avant de l’avion brûlait suite au feu déclenché par
another wonderful, generous, and heroic notre bombardier. Tandis que le B-17 brûlait, les
Frenchman. He rode up to the farmhouse in a Allemands essayaient de récupérer tout ce qu’ils
charcoal or wood burning steam-operated truck pouvaient, en particulier les restes de carburant, armes,
that looked like it came out of a museum. It was munitions, etc. Il semblait qu’un soldat allemand avait
loaded with rabbit pelts. Before Bernard loaded enlevé la mitrailleuse et les munitions qui se trouvaient à
the truck he framed a place on the truck bed for us l’arrière de l’appareil pendant que l’avant de l’avion
to sit in and then camouflaged it with rabbit pelts. brûlait. L’avion est devenu plus lourd à l’arrière, et l’on
It was a long, bumpy, and smelly ride to suppose qu’il est tombé et a écrasé l’Allemand qui en est
Epernay, France. The truck went about 25 miles mort. En fait, l’une des photos montrait ses jambes qui
per hour and every time we hit a pothole, maggots dépassaient de la queue de l’avion. Big Stupe avait
would fall out of the pelts. We finally arrived in disparu depuis longtemps, ainsi que mes chaussures de
Epernay late in the afternoon and stayed in G.I.
Bernard’s apartment before leaving for Paris. His La fiancée de Claude Durif s’appelait Elisabeth
wife and children were out in the country for Friedman, et son père a joué un rôle important lors de
safety reasons. We found out that the rabbit pelts notre séjour dans le secteur de Toul. C’était un soldat
were for his brother, Robert, who had a fur factory américain de la Première Guerre Mondiale qui était resté
in Paris. The air-raid sirens rang on three different en France et avait épousé une Française. Il était chargé
occasions during the two days we were in de nous fournir de la nourriture, des cigarettes et
Epernay, although only one time did the planes beaucoup d’autres choses.
strike Epernay, and it was fighters strafing the Le matin suivant, nous avons rencontré Bernard
train-marshaling yard. After 2 nights in Epernay, Gorin, un autre Français merveilleux, généreux et
Bernard took us by train to Paris. Bernard’s héroïque. Il est venu à la ferme dans un camion à vapeur
English was not even passable but we were still qui fonctionnait par combustion de bois ou de charbon de
able to communicate. When we arrived in Paris we bois, il semblait sortir d’un musée. Il était chargé de
walked to Bernard’s brother, Robert Gorin’s peaux de lapins. Avant de charger le camion, Bernard a
office. Bernard introduced us to his brother and charpenté un endroit sur le plancher du camion pour que
after a short discussion, his brother went to the nous nous y asseyions et il nous a ensuite camouflés avec
safe and he gave Bernard a roll of Francs that des peaux de lapins.
could have choked a horse. We found out that Le voyage jusqu’à Epernay, France fut long, plein de
money was for us, for our train tickets to bosses, et ça sentait mauvais. Le camion allait environ à
Toulouse. After leaving his brother, we directly 35 kilomètres par heure et chaque fois qu’on passait sur
went to Robert’s apartment on the Champs un nid-de-poule, des asticots tombaient des peaux. Nous
Elysees. What an elegant place. Just what you sommes enfin arrivés à Epernay en fin d’après-midi et
think a millionaire’s apartment would look like. nous sommes restés à l’appartement de Bernard avant de
During our tour of the apartment we saw in the partir pour Paris. Sa femme et ses enfants étaient partis à
hallway many cases of Cliquot champagne. These la campagne pour des raisons de sécurité. On a appris
were being stored for the Liberation celebration. que les peaux de lapins étaient pour son frère, Robert, qui
I looked out the window and there was the Arc avait une usine de fourrure à Paris. Les sirènes anti-
de Triomphe a few hundred yards away. However, I aériennes ont retenti à trois occasions différentes pendant
also noticed that we were surrounded by Nazis. les deux jours où nous étions à Epernay, mais les avions
They seemed to be everywhere. Each side of n'ont frappé Epernay qu’une seule fois, et c’était des
Robert’s apartment was occupied by Nazi chasseurs qui mitraillaient la gare ferroviaire de triage.
organizations. This gave us a very eerie feeling. Après deux nuits à Epernay, Bernard nous a menés à
That evening Robert had invited three of his friends Paris en train. L’anglais de Bernard était à peine
to dinner and what a feast it was. Robert had passable, mais on pouvait quand même communiquer.
champagne flowing like water. However the main Quand nous sommes arrivés à Paris, nous sommes allés à
reason for gathering was to have his friends pied chez le frère de Bernard, au bureau de Robert Gorin.
exchange their suits for our beat up clothes, it being Bernard nous a présenté son frère et après une courte
unwise to travel in our rags. The host insisted that discussion, son frère est allé au coffre-fort et a donné à
we remove our clothes and exchange them for his - 41 – Bernard un rouleau de francs qui aurait pu étouffer un
friends’ suits right in the dining room. Robert’s cheval. On a appris que l’argent était pour nous, pour
friends left wearing our rags and we went to bed nos billets de train pour Toulouse. Après avoir quitté son
drunk as skunks, great party! frère, nous sommes allés directement à l’appartement de
we remove our clothes and exchange them for his Bernard un rouleau de francs qui aurait pu étouffer un
friends’ suits right in the dining room. Robert’s cheval. On a appris que l’argent était pour nous, pour
friends left wearing our rags and we went to bed nos billets de train pour Toulouse. Après avoir quitté son
drunk as skunks, great party! frère, nous sommes allés directement à l’appartement de
After Bernard made the arrangements for our Robert sur les Champs Elysées. Quel endroit élégant !
trip to Toulouse, we had to make travel plans. Not Exactement comme l’on imagine l’appartement d’un
only to protect us but also to keep Bernard safe and millionnaire. Nous avons fait le tour de l’appartement et
sound. First we would not ride in the same train avons vu dans le hall d’entrée beaucoup de caisses de
compartment. If somebody talked to us we will act champagne Cliquot. Celles-ci étaient stockées pour
mute and we were taught the French word for ticket célébrer la Libération.
(billet) since we had to recognize the word when J’ai regardé à travers la fenêtre et j’ai vu l’Arc de
the conductor asked for the ticket. Also we would Triomphe à quelques centaines de mètres de là.
not contact each other during the trip, only Bernard Cependant, j’ai aussi remarqué qu’il était entouré de
would walk up and down the aisle to check up on Nazis. Ils semblaient être partout. Chaque côté de
us. Finally, we were to each take a newspaper to l’appartement de Robert était occupé par des
keep us busy. organisations nazies. Cela nous inquiétait. Ce soir-là
After breakfast we bid our good-byes to Robert. Robert a invité trois de ses amis à dîner, et quel festin
Bernard took us on a short sightseeing tour of Paris. cela a été ! Robert a fait couler le champagne comme si
We walked down the Champs Elysees and we were c’était de l’eau. Pourtant, la raison principale de cette
rubbing elbows with Germans and Frenchmen réunion était d'échanger nos vêtements usés contre les
alike. We also saw the Eiffel Tower and the costumes de ses amis, car il n’aurait pas été sage de
beautiful gardens surrounding it. Finally, Bernard voyager dans nos haillons. L’hôte insista pour que nous
hailed a horse and carriage, which took us to the enlevions nos vêtements et les échangions contre les
train station. I went to my compartment and was costumes de ses amis dans la salle à manger même. Les
lucky to get a seat; it was completely full with no amis de Robert se retrouvèrent à porter nos haillons, et
elbowroom. Bob, Mabe, and I were in different nous sommes allés nous coucher ivres comme des
compartments as we planned each with our French moufettes Super fête !
newspapers. As we were traveling through Paris we Après que Bernard a pris les dispositions nécessaires
saw the damage that the British night bombing had pour notre voyage à Toulouse, nous avons dû organiser
done. All the people in my compartment stood up notre voyage. Non seulement pour nous protéger, mais
and they looked at the collateral damage. They aussi pour que Bernard reste hors de danger. D’abord,
made sounds of pity and despair, but most of them nous n’allions pas voyager dans le même compartiment
said, “C’est la guerre.” I heard that expression in de train. Si quelqu’un nous parlait, nous ferions semblant
France on many occasions, especially when the d’être muet et l’on nous avait enseigné le mot « billet »
weapons of war hurt the French. puisque nous devions reconnaître le mot lorsque le
I do not think Bernard sat down during the contrôleur demanderait le billet. Aussi, nous ne nous
whole trip to Toulouse -- it seemed like he strolled contacterions pas pendant le voyage, seul Bernard ferait
by my compartment about every 5 minutes. It made la ronde dans le couloir pour vérifier que tout allait bien.
me feel safer knowing he was looking out for our Enfin, nous devions tous prendre un journal pour sembler
welfare. We arrived in Toulouse in the evening and occupés.
we went directly to a private home. I assumed that Après le petit-déjeuner, nous avons dit au revoir à
while we were in Paris that Bernard had made Robert. Bernard nous a amenés faire un petit tour
contact with the Toulouse Resistance Group. touristique de Paris. Nous avons descendu les Champs-
Bernard turned us over to the person who I Elysées et nous marchions au milieu d'une foule
believe was the leader of the Toulouse group. nombreuse d 'Allemands et de Français. Nous avons vu
Bernard told us that this man would take care of us la Tour Eiffel et les beaux jardins qui l’entouraient.
and see that we would get into Spain. The following Enfin, Bernard a hélé une voiture à cheval qui nous a
morning we said our sad good-byes to Bernard with amenés à la gare ferroviaire. Je suis allé à mon
tears and kisses, as I will always have great compartiment et j’ai eu de la chance, j’ai eu une place
affection for him. Bernard was truly another heroic assise; c’était plus que complet, pas le moindre espace de
Frenchman. After Bernard left we were on our way libre. Bob, Mabe, et moi étions dans des compartiments
again. This time we were taken to a farm that was différents comme nous l’avions prévu, et lisions nos
around 20 miles south of Toulouse. I thought that I - 42 – journaux français. Comme l’on traversait Paris, nous
made good progress with my French but in avons vu les dégâts que les bombardements nocturnes
Southern France, especially near Spain where we britanniques avaient faits. Tous les gens dans mon
remained until June 6, 1944, it seemed like a new compartiment se sont levés pour voir les dégâts
Samuel Deutsch’s fake journaux français. Comme l’on traversait Paris, nous avons
Identity Card created vu les dégâts que les bombardements nocturnes
by the Resistance. britanniques avaient faits. Tous les gens dans mon
Fausse carte d'identité
pour Samuel Deutsch
compartiment se sont levés pour voir les dégâts collatéraux.
créée par La Ils exprimaient par des bruits divers leur pitié et désespoir,
Résistance. mais la plupart d’entre eux disaient, « C’est la guerre ».
J’ai entendu cette expression en France à de nombreuses
occasions, en particulier quand les armes de guerre
blessaient les Français.
Je ne pense pas que Bernard se soit assis pendant tout
le voyage jusqu’à Toulouse – on aurait dit qu’il venait
traîner à côté de mon compartiment environ toutes les 5
minutes. Cela me rassurait de savoir qu’il se souciait de
around 20 miles south of Toulouse. I thought that I notre bien-être. Nous sommes arrivés à Toulouse le soir et
made good progress with my French but in sommes allés directement dans une maison privée. J’ai
Southern France, especially near Spain where we supposé que lorsque nous étions à Paris, Bernard était entré
remained until June 6, 1944, it seemed like a new en contact avec le Groupe de Résistance de Toulouse.
language to us. Bernard nous a remis à la personne qui, je crois, était
We remained on the farm for approximately 18 à la tête du Groupe de Toulouse. Bernard nous a dit que
days. During that time, the Resistance leader would cet homme s’occuperait de nous et se chargerait de nous
drop in about every third day or so to inform us that faire passer en Espagne. Le matin suivant nous nous
he had not forgotten about us and that he was sommes séparés avec tristesse de Bernard, avec des
making arrangement to take us into Spain. larmes et des baisers. Je garderai toujours une grande
Finally, on June 5, 1944, he told us that we affection pour lui. Bernard était vraiment un autre
would leave on June 6 for Lourdes. On the morning Français héroïque . Après le départ de Bernard, nous
of June 6, 1944, the Resistance leader arrived with avons repris la route. Cette fois-ci, on nous a conduits
2 cars. One would be the lead vehicle, which would dans une ferme située à environ 30 kilomètres au sud de
be the decoy car, and we would be in the second car Toulouse. Je pensais que j’avais fait des progrès en
about one mile behind them. The car we were français, mais dans le sud de la France, en particulier
riding in carried 2 submachine guns. Mabe and Bob près de l’Espagne, où nous sommes restés jusqu’au 6
carried the machine guns sitting in the back seat. If juin 1944, la langue nous semblait nouvelle.
the lead vehicle got into trouble we were supposed Nous sommes restés à la ferme à peu près 18 jours.
to come to their rescue. The journey was less than 2 Pendant cette période, le chef de la Résistance passait nous
hours, and we were stopped by some of the voir environ tous les trois jours pour nous informer qu’il ne
Resistance fighters in that area. They let us know nous oubliait pas et qu’il faisait le nécessaire pour nous
that the Allies had invaded France in the Normandy emmener en Espagne.
area. Now you know why I remembered that exact Enfin, le 5 juin 1944, il nous a dit que nous partirions
day we traveled from the farm to Lourdes since it pour Lourdes le 6 juin. Le matin du 6 juin 1944, le chef de
was D-Day, June 6, 1944. la Résistance est arrivé avec deux voitures. L’une serait le
When we finally made it back to England and véhicule de tête, la voiture leurre, et nous serions dans la
were debriefed by G-2 we asked them to send a seconde voiture, à environ 1 kilomètre derrière eux. La
message to the Toul Resistance group at 2100 hours voiture qui nous transportait était équipée de deux pistolets
on the BBC French Program. The message said, mitrailleurs. Mabe et Bob, assis sur le siège arrière,
“Coffee, Tea and Chocolate arrived in England.” To portaient les mitrailleuses. Si le véhicule de tête rencontrait
this day I wonder who in the world was des difficultés, nous étions sensés leur venir en aide. Le
“Chocolate.” voyage a duré moins de 2 heures, et nous avons été arrêtés
My memoir of my World War II experience is par des combattants de la Résistance dans cette zone. Ils
dedicated to the brave and heroic members of the nous ont fait savoir que les Alliés avaient envahi la France
French Resistance groups from the Toul sector all dans la région de Normandie. Maintenant vous savez
the way to the Spanish border. pourquoi je me souviens exactement de ce jour où nous
Without their commitment to the allied cause, avons voyagé de la ferme jusqu'à Lourdes, puisque c’était
2nd Lt.Walter Mabe, Staff Sgt. Robert Bechtel, and le Jour-J du débarquement, le 6 juin 1944.
- 43 –
Quand nous sommes enfin retournés en Angleterre, nous
avons été débriefés par le G-2, nous leur avons demandé
and we had our: d’envoyer un message au Groupe de la Résistance
Left to right /De gauche à droite:
Claude Durif, Robert Bechtel, Walter Mabe, Guy Durif,
and Samuel Deutsch.

Quand nous sommes enfin retournés en Angleterre,


nous avons été débriefés par le G-2, nous leur avons
demandé d’envoyer un message au Groupe de la
Résistance Toulousaine à 21h sur le Programme Français
de la BBC. Le message disait, « Café, Thé et Chocolat sont
arrivés en Angleterre. » A ce jour, je me demande qui, de
nous trois , était Chocolat.
Le souvenir de mon expérience de la Seconde Guerre
Mondiale est dédié aux membres courageux et héroïques
des groupes de la Résistance Française du secteur de
Toulouse, et jusqu’à la frontière avec l’Espagne. Sans leur
I would have been prisoners of war, or worse. It engagement à la cause alliée, le 2nd Lt. Walter Mabe, le
must be remembered that they put their lives on the Sergent Chef Robert Bechtel, et moi-même auraient été
line in order that we could enjoy the freedom of faits prisonniers de guerre, ou pire. Nous devons nous
democracy. souvenir qu’ils ont risqué leur vie pour que nous puissions
“George Washington had his LaFayette” and profiter de la liberté de la démocratie.
we had our: « George Washington a eu son LaFayette », et nous
Harry Antione, avons eu les nôtres :
Robert Gorin Harry Antoine,
Dr. Arnould” Robert Gorin,
Three Friends” Dr. Arnould,
M. Baron Les Trois Amis,
Gabriel Gruy M.Baron
Al. Bierre, Gabriel Gruy,
Antoine Harry Al. Bierre,
Jule Clement Antoine Harry,
Henri “the Belgian” Jules Clément,
Marceau Drouhot Henri « le Belge »,
Camille Jamin Marceau Drouhot,
Mr. Ducloux, Camille Jamin,
Mrs.Jamin, M. Ducloux,
Cyriaque Durif, Mme Jamin,
Claude and Elisabeth Licovic, Cyriaque Durif,
FrancoisDurif, Claude et Elisabeth Licovic,
“Guy”(Home in Lourdes) François Durif,
Raymond and Leonee Durif « Guy » (Maison à Lourdes),
Lucien Manginot Raymond et Leonee Durif,
Farm Family Home Near Toulouse Lucien Manginot,
M. Marie Famille de la Ferme près de Toulouse,
Mr. Fisher M. Marie,
P. Mathy M. Fisher,
Rene Fourriere P. Mathy,
Pierre Mazelin René Fourrière,
Franck, Toulouse Leader Pierre Mazelin,
Mr. Mougin, Franck, Chef de Toulouse,
Murray Friedman M. Mougin,
Lt. Rene Petit Murray Friedman,
“Gerald” Toulouse area farmer’s nephew Lt. René Petit,
Our three Pyrenees guides « Gérald », neveu du fermier de la région de Toulouse,
Gerald Franck’s assistant Nos trois guides des Pyrénées,
Toulouse One Accommodation L’assistant de Gérald Franck,
Bernard Gorin Le Logement de Toulouse,
- 44 – Bernard Gorin
Augustine M. Chaffino

HE FOUGHT IN THE BATTLE OF NORMANDY, IL A COMBATTU DANS LA BATAILLE DE


NORTHERN FRANCE, ARDENNES NORMANDIE, NORD DE LA FRANCE, ARDENNES
(BATTLE OF THE BULGE) (BATAILLE DES ARDENNES)
U.S. Army 601st Tank Destroyer Battalion Bataillon US Army 601e Tank Destroyer
He was under the command of U.S. General Il était sous le commandement du général
George Patton. américain George Patton.
Hometown: Los Angeles, California Lieu de résidence: Los Angeles, Californie

In honor of my Grandfather En l'honneur de mon grand-père


Vincent Moreno Vincent Moreno

- 45 –
Darrel E. Larsen

MY FATHER, DARREL E. LARSEN, 86, OF MON PERE, DARREL E. LARSEN, 86, DE VENTURA,
VENTURA, CALIFORNIA SERVED IN THE US ARMY CALIFORNIE A SERVI DANS L'ARMEE DE L'AIR
AIR FORCE DURING WW2 IN THE 44TH BOMB AMERICAINE PENDANT LA SECONDE GUERRE
GROUP, 506 SQUADRON, STATIONED NEAR MONDIALE DANS LE 4EME GROUPE BOMBARDIER,
NORWICH, ENGLAND. ESCADRON 506, POSITIONNE PRES DE NORWICH,
He flew 35 missions over Europe and on his ANGLETERRE.
last required mission he was shot down. The Il a survolé l'Europe lors de 35 missions et au
target for that day were Highway installations, cours de la dernière mission qu'on lui a demandé
traffic and bridges behind the German front near d'effectuer, son avion a été touché. La cible ce jour-là
Le Harve/Rouen, France. He was captured by the c'était des installations autoroutières, la circulation et
Germans and subsequently ended up as a POW in les ponts derrière la ligne de front allemande près du
Paris Stalag 11-A, Stalag Loft IV and Stalag XI-B. Havre/Rouen, France. Il a été capturé par les
He escaped from the POW camp and ended up Allemands et par la suite a fini prisonnier de guerre à
back in England in April of 1945. Paris Stalag 11-A, Stalag Loft IV et Stalag XI-B. Il
He remembers well the assistance during his s'est échappé du camp de prisonniers de guerre et s'est
escape rendered by the French and slave labor retrouvé en Angleterre en avril 1945.
underground providing him with water and food. Il se souvient bien, lors de son évasion, de l'aide
In 1946 he married Geraldine Orrell and has qu'il a reçue, du travail des français, des esclaves
two daughters, Valerie and Rhonda and one agissant secrètement et lui fournissant eau et
granddaughter Brandee. nourriture.
Darrel’s exceptional dedication and duties to En 1946 il a épousé Géraldine Orrell et a deux
his country allowed him to earn two Distinguished filles, Valérie et Rhonda et une petite fille Brandee.
Flying Crosses, 5 Air medals, Two Purple Hears Le dévouement exceptionnel de Darrel et son
and on February 20, 2009 he was awarded the sens du devoir lui ont permis de gagner deux Croix du
French Legion of Honor. Service Distingué dans l'Aviation, 5 Médailles
He currently resides in Ventura, California Aériennes, deux "Purple Hearts" (français "Cœurs
with his lovely wife Gerry. Violets", médaille américaine) et le 20 février 2009 il
s'est vu remis la Légion d'Honneur de la France.
Submitted and Signed by Il vit actuellement à Ventura, Californie, avec sa
Valerie Larsen charmante épouse Gerry.
Soumis et signé par
Valérie Larsen
- 46 –
Lt.JG Ben Berger

MY FATHER-IN-LAW, BEN BERGER, LANDED AT LT.JG BEN BERGER DÉBARQUA À LA POINTE DU


POINT DU HOC ON D-DAY. He was a US NAVY HOC LE JOUR-J. Il était Lieutenant JG de la Marine
Lt.JG, assigned to the 2nd Ranger Battalion whose Américaine, assigné au 2ème Bataillon de Rangers
job it was to climb the cliffs to capture the large dont la tâche était d’escalader les falaises pour
German artillery emplacements that overlooked capturer les grands emplacements d’artillerie
both Utah and Omaha Beaches prior to the main allemands qui donnaient à la fois sur les plages
invasion forces landing there. Then set up radio d’Utah et d’Omaha avant le débarquement des
control with a US Navy ship at sea, and provide principales forces d’invasion. Ensuite ils devaient
coordinates for the big naval guns to provide établir un contrôle radio avec un navire de la Marine
artillery fire in support of our troops. The Ranger’s Américaine en mer, et indiquer les coordonnées pour
took the emplacements, but it cost them deeply, que les gros canons des navires fournissent un feu
with 70% casualties, but the capture of the d’artillerie de soutien aux troupes. Les Rangers
German artillery on Point du Hoc greatly reduced prirent les emplacements, mais cela leur coûta cher,
the number of casualties we would have had on avec 70% de pertes, mais la capture de l’artillerie
the beaches below. allemande à la Pointe du Hoc réduisit de façon
In December 2008, his daughter, Elise Canter importante le nombre de pertes que nous aurions eu
and Ben Berger’s immediate family were fortunate sur les plages en contrebas.
enough to attend the ceremony at the French En décembre 2008, sa fille, Elise Canter et la
Consulate‘s Residence in Beverly Hills, California famille proche de Ben Berger eurent la chance d'
for Ben Berger’s acceptance of the French Legion assister à la cérémonie de remise de la Légion
of Honor. d’Honneur Française à Ben Berger, qui eut lieu à la
Ben Berger is a typical American who fought Résidence du Consul français à Beverly Hills,
for his country, for France, and for freedom loving Californie,.
people throughout the world. At 90 years of age, Ben Berger est un Américain typique qui s’est
he is still nice, loving, and considerate, the way battu pour son pays, pour la France, et pour les gens
he’s always been, while never talking about his qui aiment la liberté à travers le monde. A l’âge de
time in France during WWII until recently. 90 ans, il est encore gentil, aimant, et plein d’égards,
Elise convinced him in 2000 that it was comme il l’a toujours été, alors qu’il n’a jamais parlé
important for him to release the emotions that du temps passé en France pendant la Seconde Guerre
were pent up inside because of the terrible loss of Mondiale jusqu’à aujourd’hui.
life that he witnessed on D-Day and during WWII. - 47 –
They traveled to France to find closure to that Elise l’a convaincu en 2000 qu’il était important
momentous time in his life, and he is ever so pour lui qu’il se libère des émotions qui étaient
thankful to the French people who treated him refoulées en lui à cause de toutes ces vies perdues
life that he witnessed on D-Day and during WWII. Elise l’a convaincu en 2000 qu’il était important
They traveled to France to find closure to that pour lui qu’il se libère des émotions qui étaient
momentous time in his life, and he is ever so refoulées en lui à cause de toutes ces vies perdues
thankful to the French people who treated him sous ses yeux pendant le Jour-J et la Seconde
wonderfully and with respect. Guerre Mondiale. Ils ont voyagé ensemble en
France pour fermer le chapitre de cette période
Harvey L. Canter capitale dans sa vie. Il est à jamais reconnaissant
Son-in-Law envers le peuple français qui l’a traité
merveilleusement bien et avec respect.

Harvey L. Canter
Gendre

- 48 –
Corporal Charles W. Boyle, Retired

B Company, 1st Battalion, 1st Marine Regiment, 1st Compagnie B, 1er Bataillon, 1er Régiment de Marine,
Marine Division (“the Old Breed”) 1ère Division de Marine (“the Old Breed”).
Recipient of the Purple Heart, Good Conduct Récipiendaire de la médaille américaine « Cœur
Medal and Presidential Citations Violet », la Médaille de Bonne Conduite et les
Eloges Présidentiels.
MY UNCLE CHARLIE IS A PROUD AMERICAN AND
AN EVEN PROUDER MARINE. At the age of 85 he MON ONCLE CHARLIE EST UN AMERICAIN FIER ET
continues to attend as many reunions as possible; UN MARINE ENCORE PLUS FIER. A l’âge de 85 ans, il
and has regaled his family with memories of his continue à assister à autant de réunions que
service with the United States Marines. He possible . Il a régalé sa famille avec les souvenirs de
recently was asked to participate in the Veterans son service dans la Marine Américaine. Il a
History Project, where students from West High récemment demandé à participer au projet sur
School interviewed him and then submitted his l'Histoire des Vétérans, et des lycéens de « West
biography to the Library of Congress for inclusion High School » l’ont interviewé et ont proposé sa
in the project (http://www.loc.gov/vets). The biographie à la Librairie du Congrès pour qu’elle
video of this interview is priceless as it is as if he soit incluse dans le projet (http://www.loc.gov/vets).
is sitting with his nieces and nephews telling his La vidéo de son entretien n’a pas de prix car il y
story. parle comme il parlerait assis avec ses nièces et ses
Charlie entered the USMC in 1943 and spent neveux, à raconter son histoire.
eight weeks in boot camp in San Diego where he Charlie intégra l’USMC (le Corps de Marine des
received advanced infantry training at Camp USA) en 1943 et passa huit semaines d'
Elliot. In the spring of 1944, while with the 52nd entraînement intensif à San Diego où il reçut une
replacement battalion, Charlie was sent overseas formation d’artillerie avancée au Camp Elliot. Au
for jungle training in Nouméa, New Caledonia, a printemps 1944, tandis qu’il était avec le 52ème
French possession. During WWII, Nouméa, New bataillon de remplacement, Charlie fut envoyé outre-
Caledonia joined with French Polynesia and New - 49 – mer pour une formation « jungle » à Nouméa,
Hebrides in the “Free French Forces” in the war Nouvelle Calédonie, une possession française.
again the Axis powers, and became a vital Allied Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Nouméa,
base during the war. After two weeks Charlie Nouvelle Calédonie rejoignit la Polynésie Française
Caledonia joined with French Polynesia and New mer pour une formation « jungle » à Nouméa,
Hebrides in the “Free French Forces” in the war Nouvelle Calédonie, une possession française.
again the Axis powers, and became a vital Allied Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Nouméa,
base during the war. After two weeks Charlie Nouvelle Calédonie rejoignit la Polynésie Française
joined the 1st Marine Division at Pavuvu in the et les Nouvelles-Hébrides dans les « Forces
Russell Islands/Solomon Islands; and moved on to Françaises Libres » une nouvelle fois en guerre
Peleliu, lasting only five days before severe contre les pouvoirs de l’Axe, et elles devinrent
dehydration and battle fatigue forced him to the pendant la guerre une base alliée de la plus grande
USS Tayon. Two weeks later he was sent back to importance. Après deux semaines, Charlie intégra
Pavuvu on his way to Okinawa. Charlie arrived la 1ère Division des Marines à Pavuvu dans les Iles
in Okinawa on April 1, 1945 which was also Russel/Iles Salomon , et puis continua vers Peleliu,
Easter Sunday. It was in Okinawa on May 16, où il tînt seulement cinq jours avant qu’une sévère
1945, that he was shot damaging his right hip, déshydratation et une grosse fatigue due aux
mesentery and jejunum. Charlie spent a total of combats ne le forcèrent à se rendre vers la base
nine months in hospitals from Guam to Oahu and militaire de Tayon (USS Tayon). Deux semaines
back to Camp Pendleton; losing a total of 50 plus tard, il fut renvoyé à Pavuvu, en route pour
pounds in weight due to the intestinal damage. He Okinawa. Charlie arriva à Okinawa le 1er avril 1945,
weighed 125 pounds before he started gaining un dimanche de Pâques. Ce fut à Okinawa le 16 mai
again. After his release from the hospital, Charlie 1945, qu’il fut touché par une balle qui lui abîma la
served as Sergeant of the Guard at the Terminal hanche droite, le mésentère et le jéjunum. Charlie
Island Brig for two months before being passa en tout neuf mois dans les hôpitaux allant de
discharged in 1947. Guam à Oahu, et aussi au Camp Pendleton ; sa
Thank you for letting me share my Uncle blessure à l'intestin lui fit perdre 25 kilos. Il pesait
Charlie’s story. My family has a wide and varied 70 kilos avant sa reprise de poids. A sa sortie
military history from WWII, Korea and Vietnam; d’hôpital, Charlie servit avec le grade de sergent
Army, Navy and Marines. I am proud of each comme garde à la prison militaire de Terminal Island
and every one of them; and honor all of them with pendant deux mois et fut libéré de ses fonctions en
this story. 1947.
Merci de me laisser partager l’histoire de mon
Respectfully submitted, oncle Charlie. Ma famille a une histoire personnelle
Beverly Allaire très vaste et diverse reliée à la Seconde Guerre
Mondiale, la guerre de Corée et celle du
Vietnam aussi bien dans l’Armée, la Marine que
dans les Marines. Je suis fier de chacun d’entre
eux ; et je les honore tous par ce récit.

Avec tout mon respect,


Beverly Allaire

- 50 –
Eugene Voegtlin

MY FATHER, EUGENE VOEGTLIN, WAS BORN IN MON PERE, EUGENE VOEGTLIN, EST NE EN 1926
1926 IN A VILLAGE IN THE SOUTHERN PART OF DANS UN VILLAGE DU SUD DE L’ALSACE, PRES DE
ALSACE, CLOSE TO GERMANY AND L’ALLEMAGNE ET DE LA SUISSE. Il était le plus
SWITZERLAND. He was the youngest son of Xavier jeune fils de Xavier Voegtlin et Marie Roth qui
Voegtlin and Marie Roth who owned a milk étaient propriétaires d’un commerce de
processing business. He had three older brothers: transformation du lait. Il avait trois frères plus âgés :
Xavier, Rene, and Emile. Xavier, René, et Emile.
As soon as the Germans occupied and annexed Dès que les Allemands ont occupés et annexés
Alsace, they took over everything including the l’Alsace, ils ont tout repris, y compris les écoles où
schools where only the German language was seule la langue allemande était autorisée. Pour cette
allowed. For this reason, my father quit school raison, mon père quitta l’école et commença à
and started working in the family business. He travailler dans le commerce familial. Il conduisait
drove the dairy trucks long before he got his les camions laitiers bien avant d’avoir son permis à
license at the age of 16. l’âge de 16 ans.
During that time, he and his family did what A cette époque-là, lui et sa famille faisait ce
they could to help the French resistance. They qu’ils pouvaient pour aider la résistance française.
provided shelter and food to many people who Ils abritaient et nourrissaient beaucoup de gens qui
were being hunted down by the Nazi. étaient traqués par les Nazis.
In 1943, my dad helped the only survivor of En 1943, mon papa aida le seul survivant du
the massacre of Ballersdorf to escape to massacre de Ballersdorf à s’échapper en Suisse.
Switzerland. With fake papers allowing him to be Avec de faux papiers lui permettant d’être dans le
in the area for a milk delivery, he picked the quartier pour une livraison de lait, il récupéra le
survivor up from a farm and attached him under survivant dans une ferme et l’attacha sous son
his milk truck. My father was stopped by several camion de lait. Mon père fut arrêté par plusieurs
German patrols but he managed to "deliver" him patrouilles allemandes mais il parvint à le « livrer »
safely to his destination. sans encombre à sa destination.
My father and his brothers were called upon to Mon père et ses frères furent appelés pour
be enlisted by force into the German army. My s’enrôler de force dans l’armée allemande. Mon
father would have rather died than join the Nazi. père serait mort plutôt que de rejoindre les Nazis. Il
They had to escape but the four brothers could not fallait qu’ils s’échappent mais les quatre frères ne
leave alone or the rest of the family would be pouvaient pas partir seuls ou le reste de la famille
arrested and sent to the Schirmeck camp before serait arrêté et envoyé au camp de Schirmeck avant
being sent to Germany as forced labor or killed. d’être envoyé en Allemagne pour comme main
Knowing the forests very well, he led his whole d’œuvre forcée ou bien tué. Comme il connaissait
family, including his mom, dad, brothers as well très bien les forêts, il conduisit toute sa famille, y
as sister-in-law Alice (wife of Xavier) and her compris sa maman, son papa, ses frères ainsi que sa
infant son Henri, out of Alsace to Switzerland. belle-sœur Alice (la femme de Xavier) et leur petit
They left everything behind, hiding in the forests garçon Henri, de l’Alsace à la Suisse. Ils laissèrent
that were patrolled constantly by the Germans, and tout derrière eux, se cachant dans les forêts qui
in constant fear that the baby would cry and get étaient patrouillées sans arrêt par les Allemands, et
them caught. They managed to cross the border dans la peur constante que le bébé ne pleurât et ne
and were later arrested by the Swiss who luckily les fît attraper. Ils réussirent à traverser la frontière
did not send them back but instead simply put et furent arrêtés plus tard par les Suisses qui ne les
them in jail. My grandma, my aunt and the baby renvoyèrent heureusement pas chez eux, mais les
were sent to stay in a convent. mirent simplement en prison. Ma grand-mère, ma
- 51 –
After my father got out of jail, he joined the tante et le bébé furent envoyés dans un couvent.
French army to help liberate France.
Après que mon père fut libéré, il rejoint l’armée
After my father got out of jail, he joined the tante et le bébé furent envoyés dans un couvent.
French army to help liberate France. Après que mon père fut libéré, il rejoint l’armée
After the war, when they came back, they française pour aider à libérer la France.
discovered that their house and business had been Après la guerre, car ils rentrèrent chez eux, ils
vandalized. They had to start from scratch but they découvrirent que leur maison et leur commerce
did not care. They were happy to be alive and free avaient été vandalisés. Ils devaient repartir à zéro
again. mais ils s’en fichaient. Ils étaient heureux d’être
In 1953, my dad married my mom, Reine vivants et libres à nouveau.
Ditner who later gave birth to my two brothers En 1953, mon père épousa ma mère, Reine
(Gilbert and Marc) and myself. My father was a Ditner qui donna plus tard naissance à mes deux
wonderful person, very gentle and not boastful. frères (Gilbert et Marc) et à moi-même. Mon père
He rarely mentioned the war, but when asked he était une personne formidable, très doux et pas
answered the questions we had. He died in 1996. vantard. Il mentionnait rarement la guerre, mais
We recently found one of his medal, the lorsqu’on lui demandait il répondait à nos questions.
"Medaille des Evades" ( Escaped Prisoners of War Il mourut en 1996.
Medal). He also got the "Medaille de la On a récemment trouvé une de ses médailles, la
Reconnaissance Francaise" (French Recognition « Médailles des Evadés ». Il a aussi obtenu la
Medal) and we think he had another award but it is « Médaille de la Reconnaissance Française » et l’on
nowhere to be found. pense qu’il a eu une autre récompense mais on ne la
I now realize that not only medals are missing, retrouve nulle part.
but so many questions are left unanswered, Je réalise maintenant que non seulement il
questions that my brothers and I did not think to manque des médailles, mais tellement de questions
ask when he was alive. We cannot let time pass sont restées sans réponse, des questions que mes
by, or everyone will forget even the few memories frères et moi n’avons pas pensé à poser lorsqu’il
that we have left today. Our children need to était vivant. Nous ne pouvons laisser passer le
know that freedom has a cost. It is anything but temps, ou tout le monde oubliera ne serait-ce que les
free, it is a choice to make and we have to honor quelques souvenirs qu’il nous reste aujourd’hui.
those who have risked or lost their lives for it. Nos enfants ont besoin de savoir que la liberté a un
prix. Elle est tout sauf gratuite, c’est un choix à faire
To my dad Eugene with love et nous devons honorer ceux qui ont risqué ou perdu
Nicole Fox, leur vie pour ça.
Los Angeles, California
A mon papa Eugene, tendrement
Nicole Fox,
Los Angeles, Californie

- 52 –
George Ciampa

PFC GEORGE CIAMPA WAS IN THE 4TH PLATOON PFC GEORGE CIAMPA APPARTENAIT À LA 4ÈME
TH ÈME
OF THE 607 GRAVES REGISTRATION COMPANY. SECTION DE LA 607 COMPAGNIE
The company was separated into platoons as they D’ENREGISTREMENT DES TOMBES. La compagnie
made the Normandy Invasion at Omaha Beach and était divisée en sections quand eut lieu l’invasion de
Utah Beach. The 2nd and 3rd platoons landed at la Normandie sur les plages d’Omaha (Omaha
Omaha Beach and the 4th platoon landed on Utah Beach) et d’Utah (Utah Beach). Les 2ème et 3ème
Beach. The 1st platoon was made up of sections débarquèrent à Omaha Beach et la 4ème
replacements and headquarters platoon arrived section débarqua à Utah Beach. La 1ère section était
soon after the Invasion. composée de remplaçants et d’une section des
The original 1st platoon, all of them except six quartiers généraux arrivée juste après l’Invasion.
men, were killed in action by a German torpedo La 1ère section d’origine, à l’exception de six
fired from an E-boat off the coast of England at hommes, furent tous tués en action par une torpille
Slapton Sands. They were aboard an LST, one of allemande tirée depuis un bateau ennemi au large de
four that participated during maneuvers on April la côte anglaise à Slapton Sands. Ils étaient à bord
25th, 1944, prior to the Invasion on June 6th 1944. d’un LST, l’un des quatre qui participaient à des
About 800 men were killed. This was called manœuvres le 25 avril 1944, avant l’Invasion du 6
Exercise Tiger. juin 1944. Environ 800 hommes furent tués. Ça
“Our job was to gather the dead, collect s’appelait l’Exercice Tigre.
personal effects and do paper work necessary «Notre travail était de rassembler les morts, de
before burying them in temporary cemeteries at récupérer les effets personnels et de remplir les
the beachheads and then beyond in France, papiers nécessaires avant de les enterrer dans des
Belgium and Germany. We initiated 17 cimetières provisoires à proximité des lieux de
cemeteries. The Omaha Beach, Normandy combat et ensuite pus généralement à l’extérieur des
Cemetery became the permanent cemetery of USA, en France, Belgique et Allemagne. Nous
those that were buried in the temporary ones at the avons ouvert 17 cimetières. Le cimetière de
beachheads and other nearby temporary Normandie d’Omaha Beach est devenu le cimetière
cemeteries that we initiated. We collected the dead de ceux qui étaient enterrés provisoirement près du
every day for eleven months until the end of the lieu de l'invasion ou dans d’autres cimetières
war in Europe on May 8, 1945. temporaires que nous avions créés non loin de là.
“In Belgium we initiated the Henri Chapelle Nous avons ramassé les morts tous les jours pendant
Cemetery. This was in September 1944 to Feb. - 53 –
1945, before, during and immediately after the onze mois jusqu’à la fin de la guerre en Europe le 8
Battle of the Bulge. There were 17,000 Americans mai 1945.
buried there before it became a permanent
Cemetery. This was in September 1944 to Feb. onze mois jusqu’à la fin de la guerre en Europe le 8 mai
1945, before, during and immediately after the 1945.
Battle of the Bulge. There were 17,000 Americans « En Belgique nous avons ouvert le Cimetière Henri
buried there before it became a permanent Chapelle. C’était de septembre 1944 à février 1945,
cemetery several years later. Other nearby avant, pendant et immédiatement après la Bataille des
cemeteries initiated by others were in Holland-- Ardennes. Il y avait 17,000 Américains enterrés
Margraten Cemetery, Luxembourg-- Hamm temporairement avant qu’il ne devienne un cimetière
Cemetery and another in Belgium known as the permanent plusieurs années plus tard. Il y avait d’autres
Ardennes Cemetery. Sixty percent (60%) of those cimetières de proximité créés par d’autres en Hollande –
buried were repatriated to the U.S. when next of le Cimetière Margraten, au Luxembourg – le Cimetière
kin made that request after the war. Hamm et un autre en Belgique connu sous le nom du
“We moved on through Germany initiating a Cimetière des Ardennes. Soixante pour cent (60%) de
few more cemeteries, the last one at Eisenach, ceux qui y étaient enterrés ont été rapatriés lorsque les
Germany west of Berlin. That cemetery was proches en ont fait la requête après la guerre.
disinterred after Memorial Day, 1945 and bodies « Nous avons continué à travers l’Allemagne,
shipped back to temporary cemeteries in Belgium ouvrant quelques cimetières supplémentaires, le dernier à
and Holland. No cemeteries remained in Germany. Eisenach, Allemagne, à l’ouest de Berlin. Ce cimetière-
“After Memorial Day, 1945, our company was là n’a plus été utilisé après le Jour de la Commémoration
deactivated and all of us were sent on different en 1945 et les corps ont été déplacés à nouveau vers des
assignments. I was in the 233rd Salvage Collecting cimetières provisoires en Belgique et en Hollande. Il n'y
Company that was the center for materials a plus eu de cimetières en Allemagne.
received from companies deactivating and the men « Après le Jour de La Commémoration, en 1945,
leaving for the U.S. notre compagnie a été dissoute et nous avons tous été
After seven months in Mannheim, Germany in envoyés dans différentes missions. J’étais dans la 233ème
the Army of Occupation, I left Bremerhaven, Compagnie de Récupération des Biens qui était le centre
Germany on December 30th 1945 and arrived in où on récupérait le matériel des compagnies dissoutes et
New Jersey on January 13, 1946 being discharged où on regroupait les hommes partant pour les Etats Unis.
in San Pedro, California on January 17, 1946. Après sept mois à Mannheim, en Allemagne dans
“Since 2006, I have produced two l’Armée d'Occupation, je j’ai quitté Bremerhaven,
documentaries with high school history teachers Allemagne, le 30 décembre 1945 et suis arrivé dans le
and combat veterans who served in the Battle of New Jersey le 13 janvier 1946. J’ai été libéré de mes
the Bulge and the D-Day Normandy Invasion. obligations militaires à San Pedro, Californie le 17
The purpose was interaction between teachers and janvier 1946.
citizens who lost their freedom during the Nazi « Depuis 2006, j’ai produit deux documentaires avec
occupation. They heard the citizens’ stories and des professeurs d’histoire de lycée et des anciens
those from the veterans as well. The combattants qui ont servi dans la Bataille des Ardennes et
documentaries in DVD format will hopefully dans la Débarquement de Normandie. Le but était de
reach students in high schools to stress the provoquer des échanges entre des professeurs et des
importance of FREEDOM and the high cost in citoyens qui avaient perdu leur liberté pendant
lives of so many of our young… not much older l’occupation nazie. Ils ont ainsi pu entendre les
than the students. These documentaries are being témoignages de citoyens et aussi ceux de vétérans. Les
shown, since November 2009 on 90 PBS stations.” documentaires en format DVD parviendront avec un peu
George Ciampa de chance jusqu'aux élèves des lycées et mettront
Torrance, California l’accent sur l’importance de la LIBERTÉ et sur le coût
élevé en vies de tant de jeunes gens… à peine plus âgés
que les lycéens. Ces documentaires peuvent être vus,
depuis novembre 2009, sur 90 stations de PBS. »
George Ciampa
- 54 – Torrance, Californie
Fred Whitaker

Fred Whitaker was a Rifleman, 87th Infantry Fred Whitaker était un fusilier, 87ème Division
Division and veteran of the Battle of the Bulge. d’Infanterie et vétéran de la Bataille des Ardennes.
In this memoir he tells us of the real pain of war. Dans ce mémoire, il nous raconte la vraie douleur
– The Editor. de la guerre – le Rédacteur.

REAL PAIN VRAIE DOULEUR

The real pain of war is not the physical wounds, it La vraie douleur de la guerre, ce ne sont pas les
is the emotional wounds. That is why the families blessures physiques, ce sont les blessures
of soldiers suffer so. émotionnelles. C’est à cause de ça que les familles
Have you ever had the experience of observing des soldats souffrent tant.
the plight, or pain, or suffering, or distress of Avez-vous jamais été témoin d’une situation
another? When you observed that scene, did you critique, ou de la douleur, ou de la souffrance, ou de
not say to yourself some description of truth, only la détresse d’un autre ? Alors que vous observiez
to have that apply to yourself at a later time? That is cette scène, n’avez-vous pas pensé à quelque vérité,
what happened to me. et seulement devoir subir la même expérience à une
There was a lull in the fighting in the snow- date ultérieure ? C’est ce qui m’est arrivé.
covered woods of the Ardennes. I got out of my Il y avait une accalmie dans la bataille des bois
foxhole and walked back a few steps to where a enneigés des Ardennes. Je sortis de mon trou de
silent tank sat; a dead soldier lay on his back. His combat et fis quelques pas en direction d’un tank
eyes were open. When you look at someone in the silencieux et immobile ; un soldat était allongé sur le
eyes you feel that you have met that person. Who dos. Il avait les yeux ouverts. Quand vous regardez
is this soldier? I knelt down beside him and looked quelqu’un dans les yeux, vous avez le sentiment
in his wallet. I found a picture of himself, along d’avoir déjà rencontré cette personne. Qui est ce
with his wife and two daughters. Suddenly the soldat ? Je m’agenouillai à côté de lui et je regardai
thought flashed across my mind, “Someone is dans son portefeuille. Je trouvai une photo de lui, et
going to know the meaning of real pain!” I knew puis une photo de lui avec sa femme et ses deux
that in the next 48 hours, a telegram or Army filles. Soudain, l’idée me traversa l’esprit,
officer would appear at his widow’s door with that « Quelqu’un va savoir ce qu’est la vraie douleur ! »
dreaded news. Je savais que dans les 48 heures à venir, un
Some days later, during a driving snow storm, télégramme ou un Officier de l’Armée apparaîtrait à
I would get a letter from home informing me that la porte de sa veuve pour apporter cette nouvelle
my mother had died of cancer. I fled the hut, with redoutable.
its potbellied stove, and rushed out into the Quelques jours plus tard, pendant une forte
freezing wind. I was overheated from the shock of tempête de neige, je reçus une lettre venant de chez
the letter, and it took several minutes for my body moi, m’informant que ma mère était morte d’un
temperature to subside. The driving snow on an cancer. Je fuis la cabane avec son poêle bedonnant,
uncovered chest can do that. et me précipitai dans le vent glacial. Le choc de la
Later in the long battle, the silent observation lettre fit que j'avais trop chaud , et il fallut plusieurs
of another’s pain struck me with new impact: minutes pour que la température de mon corps
Someone is going to know the meaning of real baisse. Il se peut que l'épaisse neige tombant sur une
pain. poitrine nue y fût pour quelque chose .
The ground fire was sporadic, and it gave me a Plus tard, pendant la longue bataille,
chance to move forward. I saw a foxhole that l’observation silencieuse de la douleur d’un autre me
appeared to be empty. I bounded out of my - 55 – frappa d’une façon différente : Quelqu’un va savoir
foxhole, ran a few steps, and leaped in the air with ce qu’est la vraie douleur.
the expectation that I would land in an empty hole.
In mid flight I looked down and saw that a Le feu au sol était sporadique, et cela me donna
appeared to be empty. I bounded out of my frappa d’une façon différente : Quelqu’un va savoir
foxhole, ran a few steps, and leaped in the air with ce qu’est la vraie douleur.
the expectation that I would land in an empty hole. Le feu au sol était sporadique, et cela me donna
In mid flight I looked down and saw that a l’opportunité d’avancer Je vis un trou qui semblait
German occupied it! vide. Je bondis hors de mon propre trou, courus
Never before or since has every fiber of my quelques mètres, et sautai en l’air, m’attendant à
brain been on such a “Red Alert.” It is the “fight or atterrir dans un trou vide. A mi-vol, je regardai vers
flight” syndrome. In extreme danger all of your le bas et vis qu’un Allemand l’occupait !
faculties focus on the flight or flight. Since I was Jamais avant ou depuis ce moment, toutes les
already in mid-flight I knew there was going to be fibres de mon cerveau n’avaient ou n’ont été dans un
a fight. It seemed I was in mid flight for some tel état d’ « Alerte Maximum. » C’est le syndrome
time, but it was actually only a couple of seconds. de la « bataille ou du vol ». En cas d’extrême
I came down behind the German, and so had the danger, toutes vos facultés se concentrent sur la
advantage. Still, it is hard for a soldier to kill a bataille ou sur le vol. Puisque j’était en milieu de
man is his back is to him. While considering this, vol, je sus qu’il y aurait une bataille. J’eus
I suddenly realized that the German was dead! Not l’impression d’être en milieu de vol pendant un
a mark on him. He was frozen to death! certain temps, mais cela dura en fait deux secondes
The Ardennes in that January of 1945 was seulement. J’atterris derrière l’Allemand, et avais
often minus 10F or lower. The weather was as donc l’avantage. Malgré tout, il est difficile pour un
deadly as the Wehrmacht! soldat de tuer un homme qui lui tourne le dos.
Tandis que je réfléchissais à ça, je réalisai soudain
que l’Allemand était mort ! Pas une marque sur lui.
Il était mort de froid !
Les Ardennes en ce mois de janvier 1945 avait
des températures qui passaient souvent sous la barre
des –20°C. Le temps était aussi meurtrier que la
Wehrmacht !

- 56 –
Gordon Hearne

“Omaha Beach”

Cpl. Battery B, 447 AA-AW BN Cpl. Batterie B, 447 AA-AW BN


Attached to 28th Infantry Division July, 1944 Attaché à la 28ème Division d’Infanterie Juillet 1944
Veteran of the Battle of the Bulge Vétéran de la Bataille des Ardennes

I LANDED JUNE 7TH 1944 ON OMAHA BEACH IN J’AI DÉBARQUÉ LE 7 JUIN 1944 À OMAHA BEACH EN
NORMANDY. The primary impact on this second NORMANDIE. Ce qui m'a ébranlé en ce second jour de
day was seeing thousands of dead soldiers from l'invasion, c’était de voir des milliers de soldats des
the 29th and the 1st Divisions on the Normandy 29ème et 1ère Divisions morts sur le sable et dans l’eau de
sands and in the water. This was certainly the most la Normandie. C’est certainement le souvenir que je ne
unforgettable experience of my life, flashes of pourrai jamais oublier de toute ma vie, j’ai encore des
which still pop into my head at least once a day. images flashs qui surgissent dans ma tête au moins une
After General Patton joined us in Normandy fois par jour.
and the Germans were blasted in the St. Lo Le Général Patton nous a rejoint en Normandie et
Breakout bombing, with thousands of allied les Allemands ont été lourdement bombardés lors de la
aircraft participating, we started the race to Paris. violente attaque de St. Lo, à laquelle ont participé des
When we got close, we leaned that the 28th milliers d’avions alliés. C’est ainsi que nous avons
Division had been chosen to participate in the commencé l'avancée rapide vers Paris. Quand nous
Liberation of Paris Parade -August 26th 1944. étions à proximité de la capitale, nous avons appris que
This was a very moving and spectacular event. la 28ème Division avait été choisie pour participer au
The French crowded the Champs Elysee and the défilé de la Libération de Paris – le 26 août 1944.
Reviewing Stand as occupied by those Generals: Cela a été un événement très émouvant et
DeGaulle, Patten, Bradley and LeClerc, all spectaculaire. Les Français ont envahi les Champs
saluting the heroes of the 28th Division (although Elysées et le Stand de Revue Militaire qui était occupé
moist Parisians no doubt thought that many more par les généraux suivants : De Gaulle, Patten, Bradley et
outfits were included –it was a long parade. LeClerc. Ils saluaient tous les héros de la 28ème
After many episodes of shelling, the last –gasp Division (bien que la plupart des Parisiens pensaient
German bombings, small arms fire fights, tank sans aucun doute qu’ils avaient sous les yeux beaucoup
attacks, etc, with some very close calls for most of plus de régiments) ; c’était un longue défilé.
us, we entered Germany at Remagen, and Ont suivi alors plusieurs épisodes de tirs d’obus, les
eventually went into a rest area mode. The 28th derniers bombardements allemands, des batailles avec
des armes à feu de moindre importance, des attaques de
- 57 –
Division was spread out over a very long area. tanks, etc., La plupart d’entre nous avons à certains
We weren’t expecting any action at this point. moments frôlé la mort, nous sommes ensuite entrés en
Allemagne à Remagen, et finalement nous nous
I was given a pass back to Paris, and went to sommes retrouvés en mode ‘zone de repos’. La 28ème
Division was spread out over a very long area. We des armes à feu de moindre importance, des attaques de
weren’t expecting any action at this point. tanks, etc., La plupart d’entre nous avons à certains
I was given a pass back to Paris, and went to moments frôlé la mort, nous sommes ensuite entrés en
Division Headquarters in Wiltz, Luxembourg. Allemagne à Remagen, et finalement nous nous sommes
After waiting a couple of days, wounded cooks retrouvés en mode ‘zone de repos’. La 28ème Division
and 28th Division band members started coming s'étalait sur une superficie très vaste et longue. Nous ne
into Headquarters, and we learned that a major nous attendions à aucune action à ce moment-là.
German attack was underway; instead of Paris, we On m’a donné un laissez-passer pour retourner à
were sent back to out outfits. Paris, et je suis allé aux Quartiers Généraux de la
My battery was using a stone farmhouse as a Division à Wiltz, au Luxembourg. Après une attente de
billet, and almost immediately upon reaching it deux jours, des cuisiniers blessés et des membres de la
several loud explosions were heard in the road 28ème Division ont commencé à arriver aux Quartiers
outside. A friend of mine, Gordon Davidson, and I Généraux, et nous avons appris qu’une attaque allemande
decided to go out to investigate. de grande envergure était en cours ; au lieu de rejoindre
About 40 yards down the street we saw a Paris, on nous a renvoyés dans nos régiments.
weapons carrier with had been hit by bazooka fire; Ma batterie était cantonnée dans une ferme en pierre,
several dead soldiers lay next to it. At about the et on venait à peine d'arriver quand on a entendu
same time, I saw a dozen or so German soldiers plusieurs très fortes explosions sur la route non loin de là.
lying in the ditch next to the weapons carrier, and Un de mes amis, Gordon Davidson, et moi nous sommes
several of them were preparing to shoot us. I décidés à sortir pour examiner la situation.
yelled JUMP! And we went around the edge of the Environ 35 mètres en descendant la rue nous avons
forest, which provided some cover. But we saw vu un véhicule de transport d’armes qui avait été touché
what looked like a platoon of Jerries (Germans) par un tir de bazooka ; à côté du véhicule il y avait
coming toward us through the forest. With no plusieurs soldats morts. Pratiquement au même moment,
cover, we decided to run up the hill to our 40 MM j’ai vu à peu près une douzaine de soldats allemands
AA (Anti Aircraft) gun emplacement; and as I ran allongés dans le fossé à côté du véhicule de transport
I heard a machine gun fire, and several bullets hit d’armes, et plusieurs d’entre eux s’apprêtaient à nous
on each side of me. I dived to the ground tirer dessus. J’ai crié « SAUTEZ ! » Et nous nous
pretending to be hit, then got up and raced to the sommes enfuis vers l’orée de la forêt que nous avons
40MM gun emplacement and jumped in. The gun contournée, ce qui nous permettait de nous couvrir. Mais
sergeant and gunner began firing the gun and in nous avons vu un groupe qui ressemblait à une section
the ensuing firefight it was the major factor in d’allemands (les « Jerries ») et qui se dirigeait vers nous à
defeating the Germans –they sustained many travers la forêt. Sans couverture, nous avons décidé de
deaths and injuries from the 40MM shrapnel. monter la colline en courant en direction de notre
Gordon and I fired a few times into the forest, but emplacement d’armes anti-aériennes 40 MM AA (Anti
couldn’t see any real targets. Avion) ; et pendant que je courais j’ai entendu un feu de
I must confess that I lost some courage when mitrailleuse, et plusieurs balles qui ont sifflé de chaque
two bullets went through a can of oil that was on côté de moi. J’ai plongé sur le sol, prétendant être
the sandbags right next to my head. touché, puis je me suis relevé et j’ai couru le plus vite
possible vers l’emplacement des armes 40MM et j’ai
sauté à l’intérieur. Le sergent d’arme et l’artilleur ont
commencé à tirer et dans la bataille de tirs qui a suivi –
cela a été le facteur déterminant qui a permis la défaite
des Allemands – ils ont eu plusieurs morts et blessés par
éclats d’obus de 40MM. Gordon et moi avons tiré à
quelques reprises dans la forêt, mais nous ne pouvions
voir aucune cible concrète.
Je dois avouer que j’ai perdu une partie de mon
courage lorsque deux balles ont traversé un bidon d’huile
placé sur les sacs de sable qui se trouvaient juste à côté
de ma tête.

- 58 –
H. “Ben” Walsh
(1919-2010)

Taken in 1943 when he was


flying combat missions with the
8th Air Force in Europe.
Prise en 1943 lorsqu'il volait des
missions de combat pour la 8ème
Armée de l'Air en Europe.

BEN WAS A B-24 PILOT WITH ONE OF THE FIRST BEN ETAIT PILOTE D'UN B-24 DANS L'UNE DES PREMIERES
U.S. COMBAT UNITS IN WWII, FLYING WITH THE UNITES DE COMBAT AMERICAINES LORS DE LA SECONDE
8TH AIR FORCE OUT OF BASES IN ENGLAND AND GUERRE MONDIALE, IL VOLAIT AVEC LA 8EME ARMEE DE
NORTH AFRICA. L'AIR DEPUIS DES BASES EN ANGLETERRE ET EN AFRIQUE
On July 19, 1943, he was shot down by 6 ME- DU NORD.
109s over the Mediterranean Sea, but only after Le 19 juillet 1943, son avion a été touché par un 6
his crew had destroyed 4 of the enemy aircraft. ME-109s au dessus de la Mer Méditerrannée, mais
Ben flew his battered aircraft “Ten High” over uniquement après que son équipe avait détruit 4 des
Malta to allow his crew to parachute to safety over avions ennemis. Ben a fait voler son avion amoché "Ten
land before taking the mortally crippled aircraft High" au-dessus de Malte pour permettre à son équipe de
back out over the water where he bailed out, sauter en parachute et se mettre en sécurité sur la terre
moments before the plane crashed into the sea. ferme avant de ramener l'avion condamné au-dessus de
Many hours later, a Royal Navy ship rescued the l'eau . Ben s'est sorti d'affaire quelques instants avant que
injured pilot. l'avion ne s'écrase dans la mer. Plusieurs heures plus tard,
He soon returned to his combat unit where he un navire de la Royal Navy a porté secours au pilote
flew for the duration of the war, flying more than blessé.
50 combat missions over Europe, 70% of which Il a très vite réintégré son unité de combat où il a volé
were against targets in France. pendant la durée de la guerre, survolant l'Europe lors de
Ben was awarded the Croix de Guerre avec plus de 50 missions de combat, dont 70% des objectifs se
Palme from General De Gaulle and the Légion trouvaient en France.
d’Honneur, grade de Chevalier, from President Ben s'est vu remettre la Croix de Guerre avec palme
Sarkozy. des mains du Général de Gaulle et a été fait Chevalier de
Flying was Ben’s passion. During his 30-year la Légion d'Honneur par le Président Sarkozy.
Air Force career, he flew 51 different types of Voler était la passion de Ben. Pendant ses 30ans de
foreign and US aircraft ranging from the early carrière dans l'Armée de l'Air, il a été aux commandes de
open cockpit planes to jet fighters, bombers and 51 différents types d'avions américains et étrangers,
reconnaissance aircraft. His favorite was “the P-51 depuis les premiers avions avec cockpit ouvert, jusqu'aux
Mustang, of course!” chasseurs à réaction, aux bombardiers et avions de
Submitted in his memory, reconnaissance. Son préféré c'était le Mustang P-51 bien
Barbara Walsh, wife, sûr!"
and Mary Walsh, daughter En souvenir de Ben,
Barbara Walsh, épouse,
- 59 – et Mary Walsh, fille
Jack Port

FROM SEPTEMBER 1943 TO OCTOBER 1945 HE DE SEPTEMBRE 1943 À OCTOBRE 1945, IL SERVIT DANS
SERVED WITH THE U.S. ARMY IN WW2. After L’ARMÉE AMÉRICAINE PENDANT LA DEUXIÈME GUERRE
basic training at Camp Roberts he joined the 2nd MONDIALE. Après un entraînement de base au Camp
Battalion, 12th Infantry Regiment, 4th Infantry Roberts, il intégra le 2ème Bataillon, le 12ème Régiment
Division for the invasion of Normandy. d’Infanterie, 4ème Division d’Infanterie pour l’invasion de
He landed on Utah Beach, Normandy, on June la Normandie.
th
6 , 194. He went on to fight numerous heavy Il débarqua sur la plage d’Utah, Normandie, le 6 juin
combat campaigns throughout France, 1944. Il continua et se battit lors de multiples campagnes
Luxembourg and Germany, including Cherbourg, de combats lourds à travers la France, le Luxembourg et
Avranches, St. Lo, Siegfried Line, Hurtgen Forest, l’Allemagne, incluant Cherbourg, Avranches, St. Lo,
Battle of the Bulge, Brandscheid and Echternach. Siegfriend Line, Hurtgen Forest, la Bataille des Ardennes,
As part of the 4th Infantry Division he was Brandscheid et Echternach.
amongst the first U.S. Soldiers into Paris on Comme il faisait partie de la 4ème Division
August 25th, 1944. d’Infanterie, il fut parmi les premiers soldats américains à
In 1945 he participated in the liberation of two Paris le 25 août 1944.
concentration camps near Munich. En 1945 il participa à la libération de deux camps de
He was honorably discharged from the U.S. concentration près de Munich.
Army on October 25, 1945, in North Carolina. Il fut libéré de ses fonctions dans l’Armée Américaine
His significant decorations include: Purple avec les honneurs le 25 octobre 1945, en Caroline du
Heart; Bronze Star; D-Day Arrowhead; Belgium Nord.
Fourrgere: Leberte Medal of Bayeux; European Ses décorations remarquables incluent : la Médaille
Campaign Medal; WWII Victory Medal; France du Cœur Violet (« Purple Heart») ; l’Etoile de Bronze ; la
Overland Medal; WWII American Campaign Pointe de Flèche du Débarquement (« D-Day
Medal; Presidential Citation; European Arrowhead ») ; la Fourragère Belge ; la Médaille Leberte
Occupation Medal; Combat Infantry Badge; and de Bayeux : la Médaille de la Campagne Européenne : la
the French Legion d’Honeur. Médaille de la Victoire de la Seconde Guerre Mondiale ;
Jack married M. Elaine Eichman on la Médaille Overland de la France ; la Médaille de la
November 10th, 1947. He has 2 sons, 3 daughters, Campagne Américaine de la Seconde Guerre Mondiale ;
and 8 grandchildren. l’Eloge Présidentielle ; la Médaille d’Occupation
He lives in Oceanside, California. Européenne ; le Badge de Combat d’Infanterie : et la
Légion d’Honneur Française.
Jack épousa M. Elaine Eichman le 10 novembre
1947. Il a 2 fils, 3 filles, et 8 petits-enfants.
Il vit à Oceanside, Californie.
- 60 –
Maurice Oualid

TO THE MEMORY OF OUR FATHER A LA MÉMOIRE DE NOTRE PÈRE


AND GRANDFATHER, MAURICE OUALID ET GRAND-PÈRE, MAURICE OUALID
1917-1920 AND 1939-1940, ZOUAVE OF ALGERIE. 1917-1920, ET 1939-1940, ZOUAVE D'ALGÉRIE.

Signed: Signé:
Andrée, Hervé et Eric Caen Andrée, Hervé et Eric Caen

- 61 –
Maurice Moltini

MAURICE MOLTINI, MY FATHER, WAS BORN ON MAURICE MOLTINI, MON PÈRE, EST NÉ LE 8 MAI
MAY 8TH, 1918 IN ALEMONT, IN THE LORRAINE 1918 À ALÉMONT EN LORRAINE QUI ÉTAIT À CETTE
REGION WHICH WAS THEN GERMAN. The Lorraine ÉPOQUE ALLEMANDE. La Lorraine est redevenue
became French in 1919, however Germany would française en 1919, cependant l’Allemagne annexera
annex the Lorraine as soon as 1940 during World la Lorraine dès 1940 lors de la seconde guerre
War Two. As a matter of fact, the Lorraine is very mondiale, en effet la Lorraine est trés riche en
rich in minerals such as iron and coal, which were mineraie de fer et charbon, principales sources
the main sources of energy at the time. d’énergie de l’époque.
Jeanne Gaillot, my mother, was born on May Jeanne Gaillot, ma mère, est née le 31 Mai 1920
31st, 1920 in Fey in Lorraine, French at the time. à Fey en Lorraine, française à cette époque.
They got married on December 31st, 1940 in Ils se sont marié le 31 Decembre 1940 à Norroy
Norroy le Veneur. They received a pig as a le Veneur. Ils ont reçu en cadeau de mariage un
wedding gift, it was at the time the most beautiful cochon, c’était à l’époque le plus beau cadeau qu’on
present that one could give because there was puisse faire car il n’y avait presque plus rien à
hardly anything left to eat, the Germans were manger, les Allemands rafflaient tout, des wagons
taking everything, whole wagons were leaving for entiers partaient pour l’Allemagne.
Germany. Mon père a fait son service militaire dans
My father did his military service in the l’Armée Française de 1936 à 1939. En 1940,
French Army from 1936 to 1939. In 1940, l’Allemagne annexe à nouveau la Lorraine, mon
Germany annexed the Lorraine once again. My père né en 1918, donc sous occupation allemande,
father, born in 1918, and therefore under German reçoit un ordre de mobilisation pour rejoindre
occupation, receives a mobilization order to join l’armée allemande, les Allemands le considérant
the German army -- the Germans considered him comme allemand, il répond, “Mon père était
German. He answers, “My father was French, my français, ma mère était française = je suis français”.
mother was French = I am French”. Two days later Deux jours plus tard deux soldats de la Wehrmark
two soldiers from the Wehrmark came to get him sont venus le chercher il a réussi à se sauver car ma
and he managed to escape because my grand-mère parlait couramment le hoch deutch et
grandmother spoke fluent hoch deutch and was conversait avec les soldats allemands pendant que
talking with the German soldiers while Dad Papa enfourchait sa bicyclette en passant par le four
jumped on his bicycle, going through the bread à pain et le jardin derrière la maison. Il s’est refugié
- 62 –
oven and through the backyard behind the house. à Metz chez un ami juif.
He found refuge in Metz, at a Jewish friend’s. La maison était surveillée et fouillée
régulièrement, les soldats allemands réveillaient
The house was under surveillance and searched maman au milieu de la nuit et fouillaient partout.
oven and through the backyard behind the house. à Metz chez un ami juif.
He found refuge in Metz, at a Jewish friend’s. La maison était surveillée et fouillée
The house was under surveillance and régulièrement, les soldats allemands réveillaient
searched regularly; the German soldiers would maman au milieu de la nuit et fouillaient partout.
wake up mum in the middle of the night and Mon père est resté caché plusieurs mois. Maman
would search everywhere. My dad remained allait planter des légumes pour survivre, ma grand
hidden for several months. Mum would plant mère s’occupait de ma soeur Chantal, elle lui a
vegetables in order to survive, and my donné un biberon de lait, on m’a toujours dit que
grandmother would take care of my sister Chantal. le lait était empoisonné par les Allemands car ils
She gave her a milk bib; I was always told that the voulaient occuper le village et se débarrasser des
milk was poisoned by the Germans because they habitants, elle est morte en Juin 1942 dans la nuit,
wanted to occupy the village and get rid of its le médecin n’est pas arrivé à temps elle avait 3
inhabitants. She died in June 1942 in the night -- mois _.
the doctor didn’t arrive in time. She was 3 months Sans vraiment le savoir, mes parents sont
old. rentré dans la résistance. Pour eux c’était faire leur
Without really knowing it, my parents entered devoir, faire tout ce qu’ils pouvaient pour lutter
resistance. For them, it meant doing their duty, contre l’occupant. Leurs champs étant en partie en
doing everything they could to fight against the France libre, en partie en France occupée, la nuit
occupying forces. Their fields being partly in free ils faisaient passer des prisonnniers évadés, des
France, partly in occupied France, in the night they mots cachés dans le guidon de leurs vélos, puis des
would help escaped prisoners to cross. They would aviateurs anglais… Papa s’était fait embaucher à
send notes hidden in the handlebars of their bikes, la SAF, usine métallurgique transformée en usine
then help English aviators... Dad had been hired at de guerre pour produire des armes pour
the SAF, a metal factory transformed into a war l’Allemagne et il faisait du sabotage: il laissait
factory to produce weapons for Germany and he refroidir l’énorme cuve de métal incandescent,
was doing sabotage: he would let the huge tank of pour retirer ensuite, avec un pic, le métal refroidi,
incandescent metal cool down, to then withdraw, il fallait des jours et des jours et cela retardait la
with a pickaxe, the cooled down metal; it would production. Il vidait les wagons de ferraille sur les
take days and days and that would delay voies pour les rendre inutilisables.
production. He would empty wagons of scrap iron Juin 1943 leurs contacts font savoir à mes
on the tracks so that they couldn’t be used. parents qu’ils sont repérés, et qu’ils doivent
June 1943 -- Their contacts let my parents passer en France libre le plus tôt possible. Ils ne
know that they had been spotted, and that they had voulaient pas laisser ma grand mère seule, elle
to cross over to free France as soon as possible. avait une sciatique et marchait difficilement, avec
They didn’t want to leave my grandmother alone - une canne. Un soir de juin, papa et maman
- she had sciatica and was walking with difficulty, décident de fuir par les bois où ils avaient fait
with a cane. One evening in June, Dad and Mum passer tant de gens, mais ce soir là un berger
decided to flee through the woods where they had allemand les a rattrappé. Il appartenait à la
helped so many people to cross, but that night a patrouille allemande. Ils sont restés des heures
German Shepherd caught up with them. He debout dans cette forêt, maman pleurait, mais mon
belonged to the German patrol. They stayed hours père lui disait de ne pas prendre son mouchoir
standing in that forest, mum was crying, but my dans sa poche car le chien l’aurait déchiquetée, ils
dad was telling her not to take her handkerchief in étaient entraînés pour cela. Plus tard ils ont pensé
her pocket because the dog would have torn it up - qu’on les avait dénoncé et ils savaient par qui,
- they were trained for that. Later, they thought celui qu’on appelait “le rouquin”.
they had been denounced and they knew who by -- Le 28 Juin 1943 mon père est emprisonné au
the one that people called “the red-haired”. séminaire de Metz et maman au petit séminaire.
June 28th 1943 -- My dad was imprisoned at Le 29 Juillet 1943 papa est transferé à la
the Metz seminary and Mum at the small prison Centrale de Metz.
seminary. Pendant ce temps Maman toujours
- 63 –
emprisonnée attends ma soeur Geneviève
July 29th 1943 -- Dad was transferred to the (Genoveva en allemand, étant sous régime
Central prison of Metz. allemand, le prénom Geneviève n’a pas été
July 29th 1943 -- Dad was transferred to the emprisonnée attends ma soeur Geneviève
Central prison of Metz. (Genoveva en allemand, étant sous régime
During that time, Mum, still imprisoned, was allemand, le prénom Geneviève n’a pas été
expecting my sister Geneviève (Genoveva in accepté), elle lui donnera naissance prématurément
German, since under a German regime, the first le 10 Septembre 1943 en prison, elle pesait 1 kg
name Geneniève was not accepted). She gave birth 800. Maman fut libérée avec son bébé emballé
to her prematurely on September 10th, 1943 in dans du coton. De retour à Norroy chez sa mère
prison; she weighed less than 4 pounds. Mum was elle est resté pendant 3 mois au lit avec Geneviève
released from prison with her baby wrapped in pour l’allaiter et lui tenir chaud, c’est ce qu’on
cotton. Back in Norroy at her mother’s, she stayed appelle un bébé kangourou. Maman devait se
in bed for 3 months with Geneviève in order to présenter à la Wehrmark de Metz tous les
breast-feed her and to keep her warm -- that’s mercredis . Elle faisait les 10 kms en vélo et un
what we call a kangaroo baby. Mum had to jour on le lui a volé, elle a dû rentrer à pieds.. Elle
appear at the Wehrmark in Metz every avait le droit de prendre le linge de mon père pour
Wednesday. She traveled the 20 miles by bike and le laver, ils ne se voyaient pas mais s’écrivaient
one day someone stole it; she had to walk back des petits mots sur du papier hygiénique qu’elle
home. She was allowed to take my dad’s laundry cousait dans la couture du pantalon. C’est comme
to wash it; they didn’t see each other, but they cela que mon père a appris qu’il était papa. Il ne
wrote little notes on hygienic paper that she sewed verra ma soeur que 2 ans _ plus tard, elle hurlait en
in the seam of his pants. That’s how my dad le voyant et l’appelait monsieur.
learned that he was a dad. He would see my sister Le frère de ma mère Henri Gaillot et le frère
only 2 years later -- she would scream when she de mon père Camille Moltini faisaient partie du
saw him and would call him sir. réseau également. Henri a été brûlé aux jambes en
My mother’s brother Henri Gaillot and my renversant les wagons de métal incandescent sur
dad’s brother Camille Moltini were also part of the les voies ferrées, en un sens cela l’a sauvé.
network. Henri had his legs burnt while Fin 1943 les Allemands ont réquisitionné la
overturning wagons of incandescent metal onto the maison de ma grand-mère à Norroy, ils leur ont
rail tracks, in a way that saved him. donné deux heures pour partir, ma grand-mère, ma
End 1943 -- The Germans requisitioned my mère (habillée en vieille femme car elle avait 23
grandmother’s house in Norroy; they gave them ans et avait peur d’être prise par les Allemands),
two hours to leave. My grandmother, my mother ma soeur Geneviève et mon oncle Henri blessé
(dressed like an old lady because she was 23 and ont dû se réfugier au Château de Buy qui
she was scared the Germans would take her), my appartenait à mes cousins Petitgand et qui était
sister Geneviève and my uncle Henri, injured, had transformé en camp de réfugiés, il y avait environ
to find refuge at the Buy Castle which belonged to 250 femmes, enfants et vieillards au château. Mon
my Petitgand cousins and was turned into a oncle Henri a caché deux jeunes filles juives dans
refugee camp. There were about 250 women, les greniers pendant des mois, elles ne parlaient
children and old people at the castle. My uncle que le russe, malheureusement sur dénonciation,
Henri hid two young Jewish girls in the attics for les Allemands ont fini par les trouver et les arrêter.
months. They could only speak Russian, On ne les a jamais revues.
unfortunately, upon denunciation, and the Mon oncle Camille a été arrêté, il mourra en
Germans ended up finding them and arresting déportation en Septembre 1944, des témoins nous
them. They were never to be seen again. ont dit l’avoir vu, il avait perdu la raison a force
My uncle Camille was arrested; he died in d’être battu et torturé. Il chantait la Marseillaise à
deportation in September 1944. Witnesses told us tue-tête. On ne l’a jamais retrouvé.
they had seen him; he had lost his mind from Toujours à la prison de Metz, papa fait savoir
being beaten and tortured so much. He was à maman qu’il y a des rumeurs d’un départ
singing the Marseillaise anthem at the top of his imminent pour un camp de travail en Allemagne.
lungs. He was never found again. Il écrivait que cela ne pouvait pas être pire que ce
Still at the Metz prison, Dad let Mum know qu’il endurait alors. Le malheureux ne savait pas
- 64 –
that there were rumors of an imminent departure ce qui l’attendait. Elle est allée à la gare pour
for a working camp in Germany. He wrote that it essayer de le voir parmi ces centaines de
couldn’t be worse than what he was enduring then. prisonniers hagards, qu’on entassait à coup de
ce qui l’attendait. Elle est allée à la gare pour
essayer de le voir parmi ces centaines de
prisonniers hagards, qu’on entassait à coup de
nerf de boeuf dans les wagons à bestiaux.
Le 18 Décembre 1943 départ pour Chirmec.
20 Décembre 1943 arrivée à Natzveiller. Un
homme est pris au hazard et pendu , les SS en
pendront deux le 14 Janvier 1944.
Ils sont tondus et reçoivent un pantalon, une
veste et un manteau, que nous avons toujours, une
paire de brodequins à semelle de bois, rien n’est à
leur taille, ils s’échangent entre eux les affaires. Ils
perdent leur identité et deviennent un numéro. Ils
sont classés par catégorie représentée par un
triangle de différente couleur, mon père est
déporté résistant il aura donc un triangle rouge sur
lequel il y a un F pour France et son numéro
65051 Il ne savait pas l’allemand et se trompait en
disant ces chiffres et chaque fois il recevait la
Maurice’s brother, Camille Moltini was beaten and tortured to schlagge, 20 coups de nerf de boeuf, le côté droit
death by the Germans because he sang the Marseillaise at the top de son dos était devenu dur comme du cuir à force
of his lungs while at a prison camp. d’avoir été battu et je me souviens que le médecin
Frère de Maurice, Camille Moltini a été battu et torturé à mort par
les Allemands parce qu'il a chanté la Marseillaise dans le haut de cassait les aiguilles quand il devait lui faire des
ses poumons alors que dans un camp de prisonniers. piqûres dans le dos.
2 Mars 1944 départ pour Dachau dans les
that there were rumors of an imminent departure wagons plombés, ils ne savaient pas ou ils allaient.
for a working camp in Germany. He wrote that it Ils étaient 7 français prisonniers avec mon père,
couldn’t be worse than what he was enduring then. âgés de 16 à 26 ans.
The poor man didn’t know what was waiting for Raoul de Bernardy (Marseilles)
him. She tried to go to the station to try to see him Louis Michon (Mireval)
among hundreds of haggard prisoners, who were Pierre Labouries (Meuse)
piled into the cattle wagons with the help of some Joseph Chauvet (Bergerac)
whips. On December 18th, 1943 -- departure for Yves Le Cavernec (Alençon)
Chirmec. Albert Kihl (Moselle)
December 20th, 1943 – Arrival in Natzveiller. Marius Bordeu (Bouches du Rhône)
A man is taken randomly and is hanged. The SS Ils sont restés solidaires jusqu’à la libération et
hung two on January 14th, 1944. bien après, c’est pour cela qu’ils ont survécus.
They were shaved and received some pants, a Mon père est tombé malade. Les malades été
jacket and a coat (which we still have), a pair of systématiquement abattus. Ils l’ont caché dans un
laced boots with a wooden sole; nothing is their trou, ils n’ont laissé qu’une toute petite ouverture
size, they swap things between themselves. They pour pouvoir lui faire manger des pommes de
lose their identity and become a number. They are terre, et comme cela il avait plus chaud. Joseph
classified by category, represented by a triangle of Chauvet est tombé un jour dans les latrines, le
a different color. My dad is a deported resistant -- plancher avait craqué, il est resté plusieurs heures
therefore he will have a red triangle on which accroché au rebord de la fosse pleine jusqu'à ce
there is an F for France, and his number 656051. qu’ils le retrouvent enfin.
He didn’t know German and made mistakes when 22 Mars 1944 – départ de Dachau
saying those numbers, and each time he would get 26 Mars 1944 – arrivée à Urbis en Alsace
the “schlagge” – 20 lashes of a whip. The right Le 14 Avril désinfection tout nu dans la cour
side of his back had become as hard as leather for de l’école dans la neige de 20 heures au matin.
- 65 –
having been beaten, and I remember that the Le 17 Mai 4 pendus dans le tunel à Urbis.
doctor would break needles when he had to give 26 Septembre 1944 – évacuation de Urbis
him injections in his back. 29 Septembre 1944 - arrivée à Neckarelz
having been beaten, and I remember that the Le 17 Mai 4 pendus dans le tunel à Urbis.
doctor would break needles when he had to give 26 Septembre 1944 – évacuation de Urbis
him injections in his back. 29 Septembre 1944 - arrivée à Neckarelz
March 2nd, 1944 -- Departure for Dachau in (Allemagne)
the packed wagons; they didn’t know where they Papa travaillait dans une usine de moteurs
were going. There were 7 French prisoners with d’avion. Il plaçait un clou de façon à faire
my father, aged 16 to 26. courtcircuiter le moteur quand les Allemands le
Raoul de Bernardy (Marseilles) branchaient. Albert Kihl qui comprenait
Louis Michon (Mireval) l’allemand, le sauve en le prévenant qu’il est
Pierre Labouries (Meuse) surveillé.
Joseph Chauvet (Bergerac) 2 Octobre 1944 – départ de Neckarelz pour
Yves Le Cavernec (Alençon) Rappenau
Albert Kihl (Moselle) 26 Mars 1945 - départ de Rappenau pour
Marius Bordeu (Bouches du Rhône) Neckarelz
They stood together till liberation and well 27 Mars 1945 – évacuation à pied de
after that – that’s why they survived. My father got Neckarelz
sick. The sick people were systematically put 28 Mars 1945 – Kupferzell 1 jour de repos
down. They hid him in a hole, and only left a very 1er Avril 1945 (Pâques) Kupferzell – Mitraillés
little opening to be able to feed him potatoes, and à la gare 8 morts dont un bon camarade le
like that he was warmer. Joseph Chauvet fell one lieutenant Soucasse
day in the latrines – the floor had snapped. He 2 Avril 1945 – Dachau
stayed several hours, hanging onto the edge of the 5 Avril 1945 – départ de Dachau pour Munich
full pit until they finally found him. Riems
March 22nd, 1944 – Departure from Dachau. Le 9 Avril - Le terrain d’aviation est
March 26th, 1944 – Arrival in Urbis in Alsace. bombardé 33 morts 50 blessés.
On April 14th – Disinfection. All naked in the Le 14 Avril – pour avoir pris quelques
school yard in the snow from 8pm till the morning. pommes de terre chez des civils le chef de camp
On May 17th – 4 hanged in the tunnel in un SS les rassemble dans la cour pour fusillier un
Urbis. russe, il lui tire une balle dans la nuque, une heure
September 26th, 1944 – Evacuation of Urbis. après le russe râlait encore.
September 29th, 1944 – Arrival in Neckarelz 28 Avril 1945 – évacuation de Munich Riems
(Germany) 28 Avril 1945 – Diedesheim. Les Allemands
Dad was working in a plane engine factory. ne voulaient pas que les alliés découvrent l’horreur
He put a nail in so that the engine would short des camps. Les fours crématoires tournaient à
circuit when the Germans plugged it in. Albert plein, donc les prisonniers restants ils les
Kihl who could understand German, saves him by déplaçaient dans des conditions inhumaines,
warning him that he is being watched over. beaucoup mourraient.
October 2nd, 1944 – Departure from Neckarelz 30 Avril 1945 – Bad Hölz
for Rappenau. 1er Mai 1945 – Egersee
March 26th, 1945 – Departure from Rappenau 2 Mai 1945 – Gemünd LIBERATION par les
for Neckarelz. Américains
March 27th, 1945 – Evacuation by foot from Les Allemands les avaient amenés dans une
Neckarelz. grange, au petit matin les prisonniers
March 28th, 1945 – Kipferzell. 1 day of rest. n’entendaient plus les bruits de bottes des SS
April 1st, 1945 – (Easter) Kupferzell – devant la grange, ils sont sortis doucement , alors
machine-gunned. 8 deaths including one good ils ont compris qu’ils étaient libres. Mon père et
friend, lieutenant Soucasse ses camarades sont allés dans la première ferme
April 2nd, 1945 – Dachau. qu’ils ont trouvé. La famille allemande était à
April 5th, 1945 – Departure from Dachau for table, quand ils ont vu les « zebras », c’est comme
Munich Riems. cela que les Allemands appelaient les prisonniers,
April 9th – The aviation ground is bombarded - 66 –
– 33 dead 50 injured. arriver ils se sont sauvés et mon père et les autres
ont fini leur assiette.
April 14th – For having taken a few potatoes from Un prisonnier est allé au village et dans la
April 9th – The aviation ground is bombarded arriver ils se sont sauvés et mon père et les autres
– 33 dead 50 injured. ont fini leur assiette.
April 14th – For having taken a few potatoes Un prisonnier est allé au village et dans la
from the civilians, the head of the camp, an SS, boulangerie il a mangé un pain chaud entier. Il en
gathers them in the yard to shoot a Russian. They est mort son estomac était atrophié.
fire one bullet in the nape of his neck…one hour 3 Mai 1945 – Lochen (Austria) avec les
later the Russian was still groaning. Américains
April 28th, 1945 – Evacuation of Munich Sur la route ils rencontrent un camion
Riems. américain, les soldats leur donnent des vivres et
April 28th, 1945 – Diedesheim. The Germans des cartouches d’essence. Il y avait une vieille
didn’t want the allies to discover the horror of the Renault Juva 4 abandonnée sur le bas coté de la
camps. The crematorium furnaces were working route, mon père la conduite et ils se sont tous
full blast, so they moved the remaining prisoners, entassés dedans c’est comme cela qu’ils ont rejoint
to inhuman conditions. Many were dying. la frontière. Bien des déportés, malgré leur état
April 30th, 1945 – Bad Hölz. physique demandaient à aller à Berlin avec
May 1st, 1945 – Egersee. l’armée américaine pour pourchasser les
May 2nd, 1945 – Gemünd LIBERATION by Allemands, mais les Américains ne voulaient pas,
the Americans. les déportés n’auraient eu aucune pitié pour leurs
The Germans had brought them into a barn; bourreaux…
then, in the early morning, when the prisoners 4 Mai 1945 – Biberbach (Bavière)
could no longer hear the noise of the SS’s boots in 5 Mai 1945 – Weinsberg (Allemagne) en
front of the barn, they went out slowly… and they camp de la Croix Rouge il attend le départ pour la
understood that they were free. My father and his France.
friends went to the first farm they found. The Le 8 Mai 1945, jour de son anniversaire, Papa
German family was at the table; when they saw est arrivée à Norroy dans la maison de ma grand-
the “zebras” arrive (that’s what the Germans mère. Maman y était revenue quelques jours avant.
called the prisoners), they ran away – and my La maison avait été bombardée, il y avait un éclat
father and the others finished their plates. d’obus dans le plafond de la chambre à coucher.
A prisoner went to the village, and at the bakery Les Allemands en partant avaient jeté tous les
he ate a whole warm loaf of bread. He died from it meubles dans les fossés, les gens du village
– his stomach atrophied. s’aidaient mutuellement pour retrouver le peu qui
May 3rd, 1945 – Lochen (Austria) with the leur restait.
Americans. C’était dans la nuit, Papa avait toujours son
On the road, they met an American truck; the costume rayé, Maman a entendu gratter au volet,
soldiers gave them food, supplies and gas elle a ouvert la fenêtre et n’a pratiquement pas
cartridges. There was an old Renault Juva 4 reconnu mon père il pesait 40 kg .
abandoned on the shoulder of the road – my father La nouvelle de son retour s’est vite répandue
drove it and they all piled up inside. That’s how et des gens venaient de partout pour lui demander
they reached the border. Many deported, despite s’il n’avait pas vu un tel ou un tel… Il était malade
their physical state, were asking to go to Berlin et dès qu’il a recommencé à manger il est devenu
with the American army to chase the Germans, but tout gonflé, plein d’eau. Le pire c’était les
the Americans didn’t want them to. The deported cauchemards ….Mais tout le monde était si
wouldn’t have had any pity on their torturers... content que la guerre soit fini qu’ils supportaient
May 4th, 1945 – Biberbach (Bavière). tout. Il a fallu qu’il trouve du travail car il avait ma
May 5th, 1945 – Weinsberg (Germany). In a grand-mère, ma mère et ma sœur à nourrir. Les
Red Cross camp, they are waiting for their années passées dans les camps de concentration
departure for France. comptaient comme années travaillées si les
On May 8th 1945, on his birthday, Dad arrived anciens combattants rentraient dans la Police.
in Norroy at my grandmother’s house. Mum had C’est ce qu’il a fait.
come back a few days before. The house had been Il n’aimait pas parler des années passées dans
- 67 –
bombarded – there was a shellburst in the les camps. Ce n’est que très tard quand je lui
bedroom’s ceiling. The Germans on the way out posais des questions qu’il me répondait par bribes,
had thrown away all the furniture into the ditches; petites anecdotes… Aujourd’hui je le comprends,
bombarded – there was a shellburst in the les camps. Ce n’est que très tard quand je lui
bedroom’s ceiling. The Germans on the way out posais des questions qu’il me répondait par bribes,
had thrown away all the furniture into the ditches; petites anecdotes… Aujourd’hui je le comprends,
the people of the village helped one another to find on voudrait tellement que cela n’ait jamais existé
again the little that was left. et le dire à nos enfants c’est terrible, leurs
It was in the night -- Dad still had his striped raconter ces horreurs, on ne voudrait pas qu’ils
suit on, and Mum heard someone scratching the sachent et pourtant il faut raconter, on a pas le
shutter. She opened the window, and hardly droit d’oublier…par respect pour ceux qui ont
recognized my father – he weighed 80 pounds. souffert et surtout pour que cela ne se reproduise
The news of his coming back quickly spread, plus jamais.
and people were coming from everywhere to ask
him if he hadn’t seen this one or that one… He Medailles de Maurice Moltini:
was sick, and as soon as he started eating again he Légion d’honneur
got all swollen and full of water. The worst was Médaille Militaire
the nightmares… But everybody was so happy Croix de Guerre
that the war was finished that they put up with Médaille de la Résistance
everything. He had to find work because he had Combattant Volontaire
my grandmother, my mother and my sister to feed. Combattant Volontaire de la Résistance
The years spent in the concentration camps Croix du Combattant
counted as working years if the veterans joined the Médaille de la Déportation
Police. That’s what he did. Médaille de Guerre 39/45
He didn’t like to talk about the years spent in Médaille de la France à ses libérateurs
the camps. It’s only very recently that when I ask Médaille des Blessés de Guerre
him questions, he answers in bits, little Médaille d’honneur de la Police
anecdotes… Today I understand him. We so
deeply wish that it had never existed, and we tell En souvenir de mon père
our children about it, even though it is terrible to Chantal Moltini,
tell them about such horrors. We wouldn’t like Responsable du service Archives au
them to know, and yet, we have to tell –we can’t Lycée Français de Los Angeles.
forget…out of respect for those who suffered, and
above all so that it never ever happens again.

Maurice Moltini’s medals:


French Legion of Honor
Military Medal
Cross of War
Medal of the Resistance
Voluntary Veteran
Voluntary Veteran of the Resistance
Veteran’s Cross
Medal of the Deportation
39/45 War Medal
Medal of France to his liberators
Medal of the War Wounded
Medal of Honor of the Police

In remembrance of my father,
Chantal Moltini
In charge of the Archives of the
French Lycée of Los Angeles
- 68 –
Murray Shapiro

Huertgen Forest
La forêt d’Huertgen

Murray Shapiro was an acting 1st Sgt during the Murray Shapiro était un 1er Sgt au combat pendant
Battle of the Bulge, Ardennes November–January la Bataille des Ardennes (novembre-janvier 1945).
1945. The following is his personal account. Ce qui suit est son récit personnel.
–The Editor – le Rédacteur

“I HAD 18 NARROW ESCAPES WITH DEATH DURING « JE L’AI ÉCHAPPÉ BELLE 18 FOIS, FRÔLANT LA
THIS PERIOD, BEGINNING WITH MY REPLACEMENT MORT PENDANT CETTE PÉRIODE, À COMMENCER
ST ST
FOR A KILLED SERGEANT OF 1 SECTION, 1 LORSQUE J’AI REMPLACÉ UN SERGENT TUÉ ET QUI
ÈRE ER
HEAVY M.G. SQUAD (HEAVY MACHINE GUN APPARTENAIT À LA 1 SECTION, 1 ESCADRON
SQUAD), 1ST PLATOON, M COMPANY, 112TH ÈRE
LOURD DE MITRAILLEUSES, 1 SECTION,
INFANTRY REGULAR, 28TH PENNSYLVANIA COMPAGNIE M, 112ÈME INFANTERIE RÉGULIÈRE,
NATIONAL GUARD DIVISION, FIRST US ARMY. 28ÈME DIVISION DE LA GARDE NATIONALE DE
“I rose from the rank of private to buck PENNSYLVANIE, PREMIÈRE ARMÉE AMÉRICAINE.
sergeant during middle of the battle of Huertgen « Je me suis élevé du rang de soldat de
Forest. The Company had only one officer and a deuxième classe à celui de sergent responsable au
corporal left of leadership. milieu de la bataille de la forêt d’Huertgen. Il ne
“I was put on line in Ardennes long enough to restait plus à la Compagnie qu’un officier et un
dig cave shelters before the Bulge hit. The caporal pour commander.
morning of the Bulge Sgt McGinnis and me, « J’ai été placé au front dans les Ardennes
leading our section, were hit be 40 Germans. A pendant assez longtemps pour pouvoir creuser des
hand grenade killed McGinnis. abris ressemblant à des caves, avant que la Bataille
“I was put on a rear guard of 40 men to stop a des Ardennes ne frappe. Le matin de la Bataille, le
German tank column. Which we did, but only 3 of Sergent McGinnis et moi, menant notre section,
us survived. The German advance split off our avons été frappés par 40 Allemands. Une grenade
regiment into Montgomery’s Army Group. From tua McGinnis.
there we went all the way around the rear to « J’ai été placé en arrière garde avec 40 hommes
Dever’s Army Group where my battalion, the 3rd, pour arrêter une colonne de tanks allemands. Nous y
was assigned to the General de Lattre de Tassigny, sommes parvenus, mais seuls 3 d’entre nous avons
and the First Army. survécu. L’avancée allemande sépara notre
“I was promoted to section leader and given a régiment en un Groupe de l’Armée de Montgoméry.
- 69 –
squad of Moroccan Mule Skinners to traverse the De là, on a fait tout le tour par derrière pour
Vosge Mountains with, the purpose was to rejoindre le Groupe de l’Armée de Dever où mon
encircle the German Vosges Army. There I was bataillon, le 3ème, se vit assigné au Général de Lattre
nearly blown off cliff by our own long-range de Tassigny, et à la Première Armée.
squad of Moroccan Mule Skinners to traverse the De là, on a fait tout le tour par derrière pour
Vosge Mountains with, the purpose was to rejoindre le Groupe de l’Armée de Dever où mon
encircle the German Vosges Army. There I was bataillon, le 3ème, se vit assigné au Général de Lattre
nearly blown off cliff by our own long-range de Tassigny, et à la Première Armée.
artillery. « J’ai été promu chef de section et on m’a alors
“I arrived in Aywaille, Belgium on January donné un escadron de « Mule Skinners » marocains
and was ordered to secure a road entry to town. pour traverser les montagnes des Vosges, avec pour
The German column approached my machine gun but d’encercler l’Armée Allemande des Vosges. Là-
section but ran out of gas deserting their tanks. bas je fus presque emporté en bas d’une falaise par
During the course of all of this action I had been notre propre artillerie à longue portée.
separated from our troops, and had to swim the « Je suis arrivé à Aywaille, Belgique, en janvier
Orne river to escape capture. Wet, hungry, cold et l’on m’a chargé de la sécurité d’une route
and lost, a German woman with five sons in the permettant d’entrer en ville. La colonne allemande
German Infantry saved my life.” s’est approchée de ma section de mitrailleuses, mais
elle est tombée en panne d’essence et a déserté ses
tanks. Tout au cours de ce combat, j’ai été séparé de
nos troupes, et j’ai dû traverser la rivière de l’Orne à
la nage pour éviter d’être capturé. J’étais mouillé,
j’avais froid et j’étais perdu, quand une femme
allemande qui avaient cinq fils dans l’Infanterie
allemande m’a sauvé la vie. »

- 70 –
Pierre Pasquini

MY DEAR FRIEND, PIERRE PASQUINI, PASSED MON CHER AMI, PIERRE PASQUINI, EST DECEDE LE
AWAY ON MARCH 1, 2006 IN NICE, FRANCE. He 1ER MAI 2006 A NICE, FRANCE. Il a été enterré
was buried with honors. Military and civilian avec les honneurs. Des dignitaires militaires et
dignitaries attended his funeral. civils ont assisté à son enterrement.
Pierre will be remembered for his military and On se souviendra de Pierre pour avoir servi la
political service to France. His service began France militairement et politiquement. Son
when he volunteered for military service with service commença quand il se porta volontaire
General Charles de Gaulle’s French Army at the pour le service militaire dans l’Armée Française
beginning of World War II. He fought with the du Général Charles de Gaulle au début de la
First Army of France under the command of Seconde Guerre Mondiale. Il se battit au sein de
General De Lattre de Tassigny. Pierre fought la première armée de France sous le
heroically until the end of the war and the commandement du Général De Lattre de Tassigny.
liberation of France from Nazi occupation. Pierre se battit héroïquement jusqu’à la fin de la
Pierre was awarded the Cross of War (“La guerre et la libération de la France de l’occupation
Croix de Guerre”), the Medal of Free France, and nazie.
the Military Medal (“ Medaille Militaire”) for his Pierre se vit attribué la « Croix de Guerre », la
valiant military service. « Médaille de la France Libre », et la « Médaille
Prior to World War II, Pierre Pasquini had Militaire » pour son vaillant service militaire.
earned a law degree. Following the war, he Avant la Seconde Guerre Mondiale, Pierre
returned to Nice, where he joined the local bar Pasquini obtint un diplôme de droit. Après la
association and returned to the practice of law. He guerre, il retourna à Nice, où il rejoint le barreau
became a very successful criminal attorney in local et reprit la pratique du droit. Il devint un
Nice. avocat de droit pénal réputé à Nice.
Pierre continued to serve France with his Pierre continua à servir la France avec son
election to Deputy Mayor of Nice. He was later élection de Député Maire de Nice. Plus tard il fut
elected to represent the Alpes-Maritimes province élu pour représenter la région Alpes-Maritimes à
in the National Assembly (“L’Assemblee l’Assemblée Nationale à Paris. Grâce au vote de
Nationale”) in Paris. By vote of his fellow ses compagnons membres de l’Assemblée
members of the National Assembly, Pasquini was Nationale, Pasquini reçut le titre honorifique de
elected to the honor of Vice President of the Vice Président de l’Assemblée Nationale. Il servit
National Assembly. He also served as the Mayor aussi comme Maire d’Ile-Rousse (Corse). Le
- 71 –
of Ile-Rousse (Corsica). The French government gouvernement français de Jacques Chirac
of Jacques Chirac recognized Pasquini as Ministre manifesta sa reconnaissance envers Pasquini en le
des Anciens Combattants du Gouvernement nommant « Ministre des Anciens Combattants du
Francais (“the Minister of Veterans Affairs and Gouvernement Français ».
National Assembly. He also served as the Mayor aussi comme Maire d’Ile-Rousse (Corse). Le
of Ile-Rousse (Corsica). The French government gouvernement français de Jacques Chirac
of Jacques Chirac recognized Pasquini as Ministre manifesta sa reconnaissance envers Pasquini en le
des Anciens Combattants du Gouvernement nommant « Ministre des Anciens Combattants du
Francais (“the Minister of Veterans Affairs and Gouvernement Français ».
War Victims”). Pierre Pasquini se vit attribué les plus hauts
Pierre Pasquini was awarded the highest honneurs octroyés par le gouvernement français à
honors bestowed by the French government on its ses citoyens, « Commandeur de la Légion
citizens, the Commandeur de la Legion d’Honneur d’Honneur » et « Commandeur de l’Ordre
(“Commander of the Legion of Honor”) and the National du Mérite ».
Commandeur de l’Ordre Nationale du Merite On se souviendra de lui comme d’un bon ami
(“Commander of the National Order of Merit”). et un sympathisant des Etats-Unis d’Amérique.
He will be remembered as a good friend and
supporter of the United States of America. Au revoir mon cher ami,
Albert Cohen
Au revoir my dear friend,
Albert Cohen

- 72 –
Richard Field

The 551st Parachute


Infantry Battalion,
while moving up
during the Battle of
the Bulge.
Le 551ème Bataillon
Parachutiste
d’Infanterie se
déplaçant au cours de
la Bataille des
Ardennes.

MY NAME IS RICHARD FIELD. I SERVED IN JE M’APPELLE RICHARD FIELD. J’AI SERVI EN


FRANCE WITH THE 551ST PARACHUTE INFANTRY FRANCE AVEC LE 551EME BATAILLON
BATTALION. PARACHUTISTE D’INFANTERIE.
We sailed from Newport News Virginia in Nous avons quitté le port de Newport News,
April of 1944. We went through The Strait of Virginie en avril 1944. Nous avons traversé le
Gibraltar and landed in Oran, Africa. From there Détroit de Gibraltar et avons débarqué à Oran,
we went to Sicily and Italy. We were training Afrique. De là nous sommes allés en Sicile et en
constantly at all of these places and preparing for Italie. Nous nous entraînions constamment dans
what was to come. tous ces endroits et nous préparions à ce qui allait
We went by train north to Rome where we arriver.
were billeted just outside of Rome at Lido de Nous sommes remontés vers le nord à Rome
Roma. où l’on nous a stationnés juste à l’extérieur de
In mid August, we went to an Airport just Rome, à Lido de Roma.
north of Rome and on August 15th we loaded up Mi-août, nous sommes allés à un aéroport
in C47 airplanes and flew northwest toward juste au nord de Rome et le 15 août nous avons
Southern France. On the afternoon of August 15th, embarqué à bord d’avions C47 et nous nous
we parachuted about 18 miles inland near the sommes envolés direction nord-ouest vers le Sud
village of LeMuy. This was the first daylight de la France. L’après-midi du 15 août, nous avons
combat jump of the war, all previous invasion été parachutés à environ 25km à l’intérieur des
jumps had been at night. terres près du village de LeMuy. C’était le
We started by liberating the small villages of premier saut de combat en plein jour de la guerre,
LeMuy and LaMotte. The next day we attacked tous les sauts d’invasion précédents s’étaient
and liberated the city of Draguignan. In the déroulés la nuit.
process of the attack on the city, we captured a Nous avons commencé par libérer les petits
German General. He was the highest-ranking villages de LeMuy et LaMotte. Le jour suivant
officer captured at that time in the war. nous avons attaqué et libéré la ville de
We then moved southeast toward the coast and Draguignan. Au cours de l’attaque de la ville,
later the next day in the evening before entering nous avons capturé un Général allemand. C’était
the city of Cannes, we came under very heavy l’officier le plus gradé jamais capturé à cette
artillery fire. We suffered high casualties, 15 and époque de la guerre.
- 73 –
20 men were killed. "B" Company suffered the
most -- I was a member of "B"Company. Nous nous sommes ensuite déplacés vers le
sud-est en direction de la côte et plus tard le
From there we fought along the coast liberating lendemain au soir avant d’entrer dans la ville de
20 men were killed. "B" Company suffered the Nous nous sommes ensuite déplacés vers le
most -- I was a member of "B"Company. sud-est en direction de la côte et plus tard le
From there we fought along the coast lendemain au soir avant d’entrer dans la ville de
liberating small villages and the cities Antibes and Cannes, nous nous sommes trouvés sous un lourd
Nice. feu d’artillerie. Nous avons subi des pertes
We then moved inland, went up into importantes, 15 et 20 hommes ont été tués. La
the Maritime Alps and did a lot of patrolling, very Compagnie « B » a le plus souffert – j’étais
often going into Northern Italy. membre de la Compagnie « B ».
After spending about 3 months in combat, De là nous nous sommes battus le long de la
around mid November, we were relieved when we côte, libérant des petits villages et les villes
got word that we were needed in the North. We d’Antibes et Nice.
were sent to the city of Laon, France. Nous nous sommes ensuite déplacés à
We were planning a Christmas Party when the l’intérieur des terres, nous sommes montés dans
“Battle of the Bulge” broke out. We were thrown les Alpes Maritimes et avons beaucoup patrouillé,
into that battle with only our summer uniforms. It entrant souvent en Italie du Nord.
was one of the coldest winters on record and we Après avoir passé 3 mois au combat, environ à
continued to fight despite severe cases of la mi-novembre , nous avons eu le soulagement
hypothermia. d’apprendre que l’on avait besoin de nous dans le
The fighting was very fierce and our Battalion nord. On nous a envoyés dans la ville de Laon,
suffered over 80 percent casualties. France.
On my return from the hospital, I became a Nous étions en train de préparer une Fête de
member of the 505 Regiment of the 82nd Airborne Noël quand la « Bataille des Ardennes » a éclaté.
Division and finished out the war with them. Nous avons été jetés dans cette bataille avec
I came home in December of 1945. seulement nos uniformes d’été. C’était l’un des
In August of 2009 I returned to France, where hivers les plus froids jamais enregistrés et nous
I was awarded the French Legion of Honor. I avons continué à nous battre malgré de sévères
consider this award to be one of the highlights of cas d’hypothermie.
my life. It was indeed, a great honor. Les combats étaient très féroces et notre
Bataillon subit des pertes de plus de 80 pour cent.
-Richard Field A mon retour de l’hôpital, je suis devenu
membre du 505ème Régiment de la 82ème Division
Aéroportée et j’ai fini la guerre avec eux.
Je suis rentré chez moi en décembre 1945.
En août 2009 je suis retournée en France, où
l’on m’a remis la Légion d’Honneur Française. Je
considère cette récompense comme l’un des
grands moments de ma vie. C’était vraiment un
grand honneur.

-Richard Field

- 74 –
Simon Caraco

Brothers Simon and


Maurice Caraco.
Les frères Simon et
Maurice Caraco

MY FATHER, SIMON CARACO WAS BORN IN SIMON CARACO EST NE A ALGER, ALGERIE LE 22 AOUT
ALGIERS, ALGERIA AUGUST 22, 1926. He has an 1926, IL A UN FRERE AINE, MAURICE, NE AUSSI EN
elder brother, Maurice, also born in Algeria in ALGERIE EN 1925.
1925. When war was declared in September 1939, La 2ème Guerre Mondiale est déclarée en
the family was living in Tunis, Tunisia. septembre 1939, a cette époque la famille vit en Tunisie
In June 18, 1940 General De Gaulle went on a Tunis.
the radio, broadcasting from London, and called Depuis Londres, le 18 juin 1940 le Général De
all the French to continue the fight. The Gaulle qui ne reconnaît pas l’Armistice signé par Pétain
“deportation project” had previously saved Jewish appelle tous les Français a continuer le combat.
families living in North Africa, but the young La déportation a jusque là épargné les familles
French Jews living in these countries all heard the juives d’Afrique du Nord, mais les jeunes Israélites
appeal on the radio and they wanted to fight for Français vivant dans ces pays ont tous entendus cet
freedom. appel a la radio et par idéal de liberté veulent aller
In 1942, my father who was16 years old and défendre la patrie.
his brother Maurice, who was 17, left home En 1942, après une première tentative avortée ou ils
without the knowledge of their parents, and join ont été ramenés à la maison vu leur très jeune age, mon
the Free French Forces in Tunis. père qui a alors16 ans et son frère Maurice qui en a 17,
After the campaigns in Tunisia and Tripoli quittent le domicile familial à l’insu de leurs parents et
BM11, their battalion, left the African continent s’engagent le 3 Juillet 1943 pour la durée de la guerre
by ship to land on the Adriatic coast of Italy. After dans les Forces Françaises Libres à Tunis.
horrendous and bloody battles in Italy my father Apres les Campagnes de Tunisie et de Tripolitaine
continued to France and in 1943 joined the 1st leur bataillon le BM11 quittera ensuite le continent
Motorized Infantry Division regiment, africain et embarquera à Bizerte pour débarquer à Bari
commanded by Colonel Brosset. sur la cote Adriatique Italienne.
On Wed, August 16th, 1944 he participated in La Campagne d’Italie débuta au printemps 1944, c’est
the capture of Toulon, and on August 24, Hyeres. là vers l’intérieur du pays que les combats les plus
They traveled up the Rhone Valley and to Lyon, meurtriers ferons rage en particulier a Monte Cassino,
which on the morning of September 3rd, they ville au monticule imprenable surplombée d’un
helped to free. monastère qu’il fallait prendre à tout prix pour libérer la
They went on to fight in the Battle of the ville de Rome, les pertes humaines furent effroyables.
- 75 –
Vosges, in September of 1944 with the American Apres le débarquement en Normandie le 6 juin 1944 les
and French troops. During the heavy fighting in troupes allies débarquent en Provence le 15 août 1944,
the Vosges, my father was wounded with shrapnel le général américain Alexander Patch, commande
in his leg. He was evacuated to a military hospital l'ensemble des troupes de débarquement dont la Force
Vosges, in September of 1944 with the American Apres le débarquement en Normandie le 6 juin 1944 les
and French troops. During the heavy fighting in troupes allies débarquent en Provence le 15 août 1944, le
the Vosges, my father was wounded with shrapnel général américain Alexander Patch, commande l'ensemble
in his leg. He was evacuated to a military hospital des troupes de débarquement dont la Force Garbo de l’armée
in Epinal, and was told that to prevent gangrene it B commandée par le Général de Lattre de Tassigny.
must be amputated the following week. He Au total, plus de 94 000 soldats et 11 000 véhicules ont été
volunteered to go to the best team at a U.S. débarqués le premier jour. La nouvelle du succès rapide de
hospital where with the help of the equipment cette attaque, avec une avancée profonde en vingt-quatre
there they dissolved the shrapnel by X-rays, thus heures, a déclenché un soulèvement d'insurrection populaire
preventing amputation. All his life he remembered dans Paris. En deux semaines la Provence aura été libérée.
that Americans had saved him his leg. Grenoble est prise le 22 août (soit 83 jours avant la date
On May 8, 1945 victory was declared. The prévue), Toulon le 23 août, Montélimar le 28 août et
regiment was disbanded on August 15th, 1945 and Marseille le 29 août.
demobilized in Paris. My father was 19 years old Le régiment, commandé par le Colonel Brosset, qui était
when he marched in the victory parade in Paris in devenu en 1943 la 1ere Division Motorisée d’Infanterie, dans
1945. lequel était mon père, débarque à Cavalaire Sur Mer le 16
On March 16, 1980 he was awarded the août 1944 et a participe à la prise de Toulon, et d'Hyères le 24
Military Medal. août. Il remonte la vallée du Rhône et libère Lyon le 3
He died December 12, 1992 at the age of 66 septembre au matin.
years as a result of a car accident. Le 12 septembre 1944 a lieu la jonction de la 2e DB du
My father believed he had been lucky to return Général Leclerc et de la 1e DFL du Général De Lattre de
alive from this war and all years lived then were a Tassigny à Nod-sur-Seine, au nord de Dijon.
gift of life... La bataille des Vosges qui eut lieu de septembre 1944 à
février 1945 opposa des troupes américaines et françaises aux
Submitted in his memory by his son, troupes allemandes. Intervenant après la jonction des forces
Patrick Caraco alliées débarquées en Normandie et celles débarquées en
Provence, les Vosges marquent la première vraie résistance
allemande en France à l'avancée alliée après l'effondrement
du front normand.
Au cours de ces violents combats dans les Vosges, mon
père est blesse d’un éclat d’obus a la rotule, il est évacue à
l’hôpital militaire d’Epinal ou pour éviter la gangrène on doit
l’amputer la semaine suivante. Il se porte volontaire pour aller
dans l’hôpital américain mieux équipe en matériel ou l’éclat
d’obus sera dissous par des rayons X, lui évitant ainsi
l’amputation. Toute sa vie il se souviendra que les américains
lui ont sauves sa jambe.
Le 8 Mai 1945 la victoire est déclarée.
Le régiment est dissous le 15 Août 1945 et il est démobilisé à
Paris. Il a alors 19 ans et participe au défilé de la victoire à
Paris en 1945.
Le 16 mars 1980 il sera décoré de la Médaille Militaire,
après avoir obtenu un certain nombre de décorations a la fin
de la guerre.
Toute sa vie aura été marquée par le Gaullisme auquel il
se referait tout le temps, et bien sur il avait toujours eu une
profonde reconnaissance pour les Américains qui avaient
libéré la France et qui l’avait sauvé de la mutilation.
Il décédera le 12 décembre 1992 a l’age de 66 ans des
suites d’un accident de voiture.
Il considérait qu’il avait eu de la chance de revenir vivant
de cette guerre et que toutes les années vécues ensuite étaient
un cadeau de la vie…..
Soumis à sa mémoire par son fils,
Patrick Caraco
- 76 –
Robert Baron

ENLISTED ARMY 1943 ARMÉE ENGAGÉ 1943


422nd Infantry Regiment, 106th Division 422e régiment d'infanterie, 106e division
Captured Battle of the Ardennes, December 1944 Capturé bataille des Ardennes, Décembre 1944
POW Germany 1944-1945 POW Allemagne 1944-1945

In memory of his father, Isaac Baron, À la mémoire de son père, Isaac Baron,
Who served in the U.S Army in France Qui a servi dans l'armée U.S en France
During World War I Pendant la Première Guerre Mondiale

- 77 –
Raymond Parmentier

MY UNCLE, RAYMOND PARMENTIER, AN ALERT MON ONCLE RAYMOND PARMENTIER QUI VIT EN
89 YEAR OLD, WHO LIVES IN VALENCE, FRANCE, FRANCE À VALENCE, A BIEN VOULU NOUS
ACCEPTED TO SHARE WITH US SOME OF HIS RAPPELER LE RÔLE QU’IL A JOUÉ AVEC 4 DE SES
EXPERIENCES DURING THE SECOND WORLD WAR. AMIS ENGAGÉS DANS LA DERNIÈRE GUERRE.
In 1941 he spent 6 months in a military Fernand, Jacques, Pierre, Vincent et Raymond,
training center of Camp Boulhaud, Morocco with après un séjour de 6 mois au Chantier de Jeunesse de
four of his best friends, Fernand, Jacques, Pierre Camp Boulhaut (au Maroc, entre Casablanca et
and Vincent. They were soon to join the Free Rabat) ont rallié les Forces Françaises Libres sous
French Forces under General de Gaulle in les ordres du Général De Gaulle en Angleterre. Ils
England. A secret agent put them aboard a boat in ont été récupérés par un service secret à Alger et pris
Algiers and their convoy, escorted by war vessels dans un convoi de cargos escortés par des navires
and submarines, for a 19-day trip along the North de guerre et sous-marins: 19 jours de voyage sans
American coast to reach Greenock, Scotland on escale le long des côtes US pour arriver à Greenock,
Jan. 3, 1942. The English Red Cross brought them Ecosse, le 3 janvier 1942.
to Cardiff, England for interrogation then they Pris en charge par la Croix Rouge anglaise, les 5
entered the Patriotic School near London. After jeunes ont été installés à Cardiff en Angleterre puis
physical examinations at the RAF Medical Center, dans la “Patriotic School” près de Londres. Après
Raymond and Vincent were sent to pilot training, des examens médicaux au Centre Médical de la
Jacques to gunnery school, Fernand and Pierre to Royal Air Force, Raymond et Vincent ont été
the airforce navigation school. Six months later, envoyés à l’école de pilotage, Jacques à l’école de
Raymond and Vincent received their pilot wings mitrailleurs aériens, Fernand et Pierre à l’école de
and were assigned to a RAF Night Fighters navigation aérienne. Après 6 mois de cours et
Squadron where they flew night missions until d’entrainement Raymond et Vincent ont obtenu le
1945. Brevet de pilote et ont été affectés dans un groupe de
Raymond relates a few memorable chasse de nuit de la RAF.
experiences. Ecoutons- le raconter trois de ses missions …
“In Oct 1943, returning from a difficult battle << En octobre 1943, alors que je regagnais
over Germany, on a cloudy night over Pas-de- l’Angleterre après une bataille difficile en
Calais, I took a direct hit from a German gunboat. Allemagne, je volais au dessus du Pas-de-Calais très
I flew my P.47 as far as possible but it eventually nuageux, mon avion a été touché par les tirs d’une
- 78 –
fell into the English Channel. I managed to get vedette rapide allemande. Le moteur de mon P.47
into the rubber raft and activate its homing device mis hors d’usage, j’ai volé le plus loin possible avant
as I watched my plane sink. What a moment! de tomber en mer. J’ai pu m’extraire de l’avion …
Ninety minutes later, the Navy rescued me.” bain glacial sous une forte pluie, et grimper dans le
fell into the English Channel. I managed to get d’une vedette rapide allemande. Le moteur de mon
into the rubber raft and activate its homing device P.47 mis hors d’usage, j’ai volé le plus loin possible
as I watched my plane sink. What a moment! avant de tomber en mer. J’ai pu m’extraire de l’avion
Ninety minutes later, the Navy rescued me.” … bain glacial sous une forte pluie, et grimper dans le
“Before the Allies’ debarkation in 1944, I was dinghy de sauvetage, m’éloigner de l’avion avant
flying a night mission with an English navigator qu’il ne coule à jamais, moment très émotionnel. Un
aboard a Mosquito, twin-engine fighter plane petit appareil de transmission me reliant à un poste de
made of wood and faster than German planes. Our secours anglais, une vedette de la RAF m’a localise et
mission was to fly in certain zones over France récupéré au bout d’une heure et demie.
dropping powerful flares to simulate a bombing En 1944, avant le débarquement des Alliés en
attack and attract Nazi aircraft so our bombers France, je volais de nuit avec mon navigateur
could fly elsewhere unimpeded. Mission radariste anglais, à bord d’un “ Mosquito” (bimoteur
accomplished. Upon return, we encountered an fabriqué en bois des iles) plus rapide que les avions de
electrical storm above the French coast and took a chasse allemands. Nous avions pour mission de
direct hit by a lightning bolt, which blew out the lâcher sur certains secteurs de France des fusées
instrument panel and communications. The éclairantes puissantes, afin de simuler un
lightning went between our seats leaving the bombardement, donc d’attirer les avions allemands et
navigator paralyzed on the left side and I, on the permettre à nos bombardiers de voler vers d’autres
right side. It was difficult to maintain the plane in objectifs. Mission accomplie, nous rentrions en
flight and as we neared the English east coast, Angleterre. Au dessus des côtes françaises, l’avion fut
unable to identify ourselves, we started receiving pris dans un orage, la foudre frappa l’appareil entre
friendly fire. Luckily, untouched by the flak, I was les 2 moteurs, le tableau de bord explosa et la boule
able to put the plane down at the Newmarket incandescente passa entre les sièges, disparaissant à
Racetrack.” l’arrière de l’avion, nous laissant en état de choc, mon
“On May 8, 1945, the day of German coéquipier avec le coté gauche paralysé et moi le côte
capitulation, Vincent and I had to fly our P.47 droit. Avec difficultés je parvins à maintenir l’avion
Thunderbolts out of Luxembourg over Germany to en ligne de vol et à le sortir de cet enfer. Près de la
observe enemy compliance. Upon our return, 15 côte Est anglaise, sans radio pour donner le mot de
minutes out of our airfield, a German passe, la DCA (défense contre avions) fut déclenchée,
Messerschmitt 109 appeared suddenly out of the fort heureusement sans nous toucher et j’ai pu me
clouds, machine gunning down Vincent’s plane poser sur la piste de l’hippodrome Newmarket…..
and then just disappeared. I was in shock. I had Le 8 mai 1945, jour de la capitulation allemande,
lost my best friend, my buddy, just as the war was Vincent et moi avons eu l’ordre de survoler
officially over.” l’Allemagne en partant de la frontière du
“By 1943, Fernand, Jacques and Pierre had Luxembourg. Rien ne fut décelé mais un quart
already given up their lives for France. I was the d’heure avant de rejoindre notre base, un
only survivor of our group of 5 friends.” Messerschmitt 109 allemand, sorti des nuages, tira sur
“I stayed in England, teaching young le P. 47 Thunderbolt de Vincent. J’ai tout tenté pour
Frenchmen to fly. Starting in Jan. 1946, at the attaquer le traitre qui disparut dans les nuages.
Rabat-Salé Air Base, I trained pilots destined for J’étais effondré par la mort de mon ami, mon
Indochina and eventually for Algeria.” frère d’armes…
“At age 35, the retirement age for fighter En 1943, Fernand, Jacques et Pierre avaient eux
pilots, I left the Military to enter civilian life.” aussi donné leur vie pour la France.
Testimonial transcribed by his niece Seul survivant de ce groupe d’amis, je suis resté
Michèle Cassidy en Angleterre pour former de jeunes français, puis au
Maroc, à partir de janvier 1946 sur la base de Rabat-
Salé pour former les pilotes qui partaient se battre en
Indochine et plus tard ceux qui partaient en Algérie.
35 ans étant la limite d’âge pour les pilotes de
chasse, j’ai quitté l’Armée pour travailler dans le
Civil.>>
Témoignage transcrit par sa nièce
Michèle Cassidy
- 79 –
Colonel Steven N. Pisanos

SPIROS PISANOS (NOW STEVEN PISANOS) WAS SPIROS PISANOS (MAINTENANT STEVEN PISANOS)
BORN IN ATHENS, GREECE IN NOVEMBER 1919 EST NÉ À ATHÈNES, GRÈCE, EN NOVEMBRE 1919
INTO A FAMILY WITH FIVE BOYS AND ONE GIRL. DANS UNE FAMILLE DE CINQ GARÇONS ET UNE
As a youth he was fascinated with aviation and FILLE. Jeune, il était fasciné par l’aviation et aidait
helped at the nearby Tatoi aerodrome. He arrived à l’aérodrome Tatoi près de chez lui. Il arriva aux
in the US in early 1938 after jumping ship from a Etats-Unis début 1938 après s’être échappé d’un
Greek freighter, got employment, taught himself cargo grec, obtint un emploi, apprit l’anglais tout
English, and had his pilots license by late 1940. seul, et fin 1940 eut sa licence de pilote.
In 1941 he joined the Royal Air Force under a En 1941 il intégra la Royal Air Force dans le
special program for allied volunteers. After flight cadre d’un programme spécial pour les volontaires
training he flew British and American fighter alliés. Après avoir suivi une formation de
aircraft against coastal targets with the nickname pilotage, il vola sur des avions de chasse
“Steve” or “The flying Greek”. He received his britanniques et américains et attaqua des cibles
US citizenship while flying with the 71st American côtières sous le surnom de «Steve» ou du «Grec
Eagles Squadron, and was integrated, into the US volant». Il reçut la citoyenneté américaine alors
Army Air Forces in September 1942. qu'il appartenait au 71ème Escadron des «American
Lt Pisanos’ first confirmed aircraft kill was in Eagles» (Les Aigles Américains), et fut intégré
May 1943 while flying his P-47 “Miss Plainfield” aux Forces Aériennes de l’Armée Américaine (US
when he downed a German FW-190 over Ghent, Army Air Forces) en septembre 1942.
Belgium. By January 1944 he had become an ace La première fois que le Lieutenant Pisanos
with five confirmed victories. On March 5, 1944 abattit un avion, c’était en mai 1943 alors qu’il
while on a bomber escort mission to South France pilotait son P-47 «Miss Plainfield», il détruisit un
in a P-51B, he got four confirmed aircraft kills FW-190 allemand au-dessus de Gand, Belgique.
bringing his total to 10. On the return his aircraft L'année 1944 avait à peine commencé qu'il était
had mechanical problems and he crash-landed near considéré comme un as du ciel avec cinq victoires
Le Havre, France, sustaining injuries. He avoided confirmées. Le 5 mars 1944, alors qu'il était en
capture for 5 days before linking up with the mission et escortait un bombardier vers le sud de
French Resistance. la France à bord d’un P-51B, il reçut la
Over the next six months he participated in a confirmation d’avoir abattu quatre avions,
number of dangerous nighttime sabotage missions ramenant son total à 10. A son retour, son avion
eut des problèmes mécaniques et atterrit en
- 80 –
before Paris was liberated in August 1944. catastrophe près du Havre, France, Il fut blessé
dans l'accident. Pendant 5 jours il fit tout le
His combat flying in World War II totaled over nécessaire pour ne pas être capturé et put enfin
300 hours and 110 missions. rejoindre la Résistance Française.
before Paris was liberated in August 1944. eut des problèmes mécaniques et atterrit en
His combat flying in World War II totaled catastrophe près du Havre, France, Il fut blessé dans
over 300 hours and 110 missions. l'accident. Pendant 5 jours il fit tout le nécessaire
In November 1944 he returned to the US and pour ne pas être capturé et put enfin rejoindre la
became a test pilot flying captured enemy aircraft Résistance Française.
and testing our first jet fighter the YP-80 Shooting Les six mois suivants il participa à plusieurs
Star. He was discharged in April 1946, and after a dangereuses missions de sabotage nocturnes avant
short term as an airline pilot he was recalled to la libération de Paris en août 1944.
active duty in the USAF in October 1948. Son temps de vol pour ses 110 missions de
His USAF career included assignments in the combat pendant la Deuxième Guerre Mondiale
United States, Europe, and Southeast Asia, in the atteint les 300 heures.
pilot and missile fields, and lastly as Chief of the En novembre 1944 il revint aux Etats Unis et
USAF military assistance mission to Greece. devint pilote d'essai, pilotant les avions ennemis
His significant military decorations include 3 capturés et testant notre premier chasseur à réaction,
Legion of Merits, 5 Distinguished Flying Crosses, le «Shooting Star YP-80». Il quitta l'armée en avril
the Purple Heart, the Air Medal, the French Croix 1946, et après avoir été brièvement pilote de ligne,
de Guerre, the Royal Air Force Medallion, the il fut rappelé en service actif dans l’USAF (Forces
Vietnamese Medal of Honor, and in early 2010 he Aériennes Américaines) en octobre 1948.
was awarded the French Legion d’Honeur medal.. Sa carrière dans l’USAF incluaient des missions
He married his sweetheart Sophie in June aux Etats Unis, en Europe, et en Asie du Sud Est,
1946 and they had two children, Jeff and Diane. dans les domaines du pilotage et des missiles. Il finit
After retiring in November 1973, Steve lived Chef de la mission d’assistance militaire de l’USAF
briefly in Kansas City before moving with his en Grèce.
family to San Diego in 1978. He enjoys writing, Ses plus remarquables décorations militaires
traveling and playing golf. He is a member of the incluent 3 Légions du Mérite, 5 Croix de Vol
National Aviation Hall of Fame, the American Distinguées, la Médaille Cœur Violet (« Purple
Combat Airman Hall of Fame, and the Heart»), la Médaille de l’Air, la Croix de Guerre
International Aviation Hall of Fame. Française, le Médaillon de la Royal Air Force, la
Médaille d’Honneur Vietnamienne, et début 2010 il
se vit attribué la médaille de la Légion d’Honneur
Française.
Il épousa sa bien aimée Sophie en juin 1946 et
ils eurent deux enfants, Jeff et Diane. Après avoir
pris sa retraite en novembre 1973, Steve vécut
brièvement à Kansas City avant de s’installer avec sa
famille à San Diego en 1978. Il aime écrire, voyager
et jouer au golf. Il est membre du Musée de
l’Aviation Nationale (National Aviation Hall of
Fame) , du Musée de l’Aviateur de Combat
Américain (American Combat Airman Hall of
Fame), et du Musée de l’Aviation Internationale
(International Aviation Hall of Fame).

- 81 –
Robert E "Bob" Thomas

American troops
march through the
Siegfried Line.
Des troupes
américaines marchant
à travers la ligne
Siegfried.

WHEN I RECEIVED MY DRAFT NOTICE DURING QUAND JE REÇUS MA CONVOCATION POUR L’ARMÉE
WORLD WAR TWO, MY FATHER STEPHEN J. PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE, MON
THOMAS, WHO HAD SERVED AS A CHIEF RADIO PÈRE STEPHEN J. THOMAS, QUI AVAIT SERVI EN
OPERATOR IN WORLD WAR I, ADVISED ME TO TANT QUE CHEF OPÉRATEUR RADIO PENDANT LA
REQUEST THE NAVY INSTEAD OF THE ARMY. I PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, ME CONSEILLA DE
remember him saying, “Son, you will almost DEMANDER LA MARINE PLUTÔT QUE L’ARMÉE
always have a hot meal and a warm bed.” At the D'INFANTERIE. Je me souviens qu’il m’avait dit,
induction centre they agreed and stamped “U.S. « Mon fils, tu auras presque tout le temps un repas et
Naval Forces” all over my induction papers, un lit chauds. » Au centre d’incorporation, ils
ushered fifty of us into a large auditorium where a acceptèrent et tamponnèrent tous mes papiers avec
Navy Chief with service stripes all the way up to la mention « Forces Navales Américaines », puis
his armpit told us how lucky we were to be in the nous fûmes cinquante à pénétrer dans un large
Navy. auditorium où un Chef de la Marine décoré jusqu’au
Suddenly, two large doors in the rear flew cou de galons gagnés en service, nous dit combien
open and an Army First Sergeant ran down the nous avions de la chance d’être dans la Marine.
aisle shouting, “Hold it Chief, I want these men.” Soudain, deux grandes portes s’ouvrirent à
We just experienced the shortest career in the l’arrière et un Sergent de la Première Armée
Navy anyone had ever had. We were then taken to descendit le couloir en courant et criant, « Arrêtez-
Camp Roberts in California for seventeen weeks vous Chef, je veux ces hommes. » On eut la plus
of infantry training. At the camp we congregated courte expérience de la Marine que quelqu’un n'ait
in a warehouse where we were introduced to Yul jamais eue. On nous emmena à Camp Roberts en
Brynner's barber, issued uniforms and given shots. Californie pour dix-sept semaines d’entraînement
Following this we were taught to be soldiers. d’infanterie. Au camp on nous regroupa dans un
Upon completion of our training we were shipped entrepôt et là, on nous présenta le barbier de Yul
to New York for embarkment to Europe. Brynner, on nous fournit des uniformes et on nous
One cold dark morning in New York harbor vaccina. Après ça, on nous apprit à être des soldats.
ten thousand of us boarded the Queen Mary; we A la fin de notre formation, on nous mit dans un
were a full division of infantry replacements. I bateau direction New York pour ensuite embarquer
recall a very cold January 1945. Once on board I vers l’Europe.
stood outside by the railing. As we passed the Un matin froid et sombre, des milliers d’entre
- 82 –
Statue of Liberty the cold wind blew away my nous embarquèrent sur le Queen Mary dans le port
tears. The vibration of the engine and the sound of de New York . Nous étions une division entière de
the water splashing against the hull made me remplacement pour l’infanterie. Je me souviens que
wonder if I would ever see her again. The Queen c'était un jour très froid de janvier 1945. Une fois à
Statue of Liberty the cold wind blew away my nous embarquèrent sur le Queen Mary dans le port
tears. The vibration of the engine and the sound of de New York . Nous étions une division entière de
the water splashing against the hull made me remplacement pour l’infanterie. Je me souviens que
wonder if I would ever see her again. The Queen c'était un jour très froid de janvier 1945. Une fois à
was fast, so we had no escort. For seven days we bord, je me tins dehors, près du bastingage. Comme
zigzagged to avoid subs. Almost all the troops l’on passait devant la Statue de la Liberté, le vent
were seasick. The bunks were stacked four high. froid fit s’envoler mes larmes. La vibration du
We landed at Firth of Clyde in Scotland where moteur et le son de l’eau qui s’écrasait contre la
we climbed down the sides on cargo nets onto flat coque me firent me demander si je ne la reverrais
steel decks of landing crafts that were bobbing up jamais . Le Queen allait vite, donc nous n’avions
and down. We traveled by train across Scotland pas d’escorte. Pendant sept jours on zigzagua pour
and England, arriving in Southampton. Six of us éviter les sous-marins. Presque toutes les troupes
and all of our equipment were stacked in the train avaient le mal de mer. Les couchettes étaient
compartment when suddenly the door opened and empilées par quatre, les unes au-dessus des autres.
an English Red Cross Lady stuck her head in and On débarqua à Firth of Clyde en Ecosse où l’on
said in a thick English/Scottish brogue, “Laddies descendit en se laissant glisser sur les côtés, le long
wud ya like sum coffee?” One fellow held out his des filets de cargaison, jusqu’aux ponts en fer plats
cup, took a swig and said, “Ugh, you English call des embarcations de débarquement qui, avec les
this coffee?” Her reply was, “Laddy, if ya con't flots, remontaient et redescendaient brusquement.
drink it, ya con wash ur feet in it.” On traversa en train l’Ecosse et l’Angleterre pour
Transferred to a boat, we approached Le arriver à Southampton. Six d’entre nous furent
Havre, France, which was heavily damaged by entassés avec tout notre équipement dans le
bombing. Here we were loaded aboard boxcars left compartiment du train. Soudain, la porte s’ouvrit et
over from World War One called “forty and une Dame de la Croix Rouge Anglaise passa la tête à
eights.” They held forty men or eight horses and l’intérieur et dit, dans un accent régional
traveled across France. The train would slow down anglais/écossais, « Cam’rades, vous v’lez du café ? »
as we approached the intersections where the Un gars tendit sa tasse, avala une gorgée et dit,
French people would be waiting. They would hand « Berk, vous les Anglais vous appelez ça du café ? »
us long loaves of bread and long neck bottles of Sa réponse fut « Cam’rade, si tu peux pas l’boire,
wine. t’as qu’à te laver les pieds dedans. »
Walking alone and dragging my bags to a Transféré sur un bateau, on approcha Le Havre,
replacement camp at Metz, France I entered a France, qui avait été lourdement endommagé par le
long, dark tunnel with a dim light at the far end. It bombardement. Là, on nous fit monter à bord de
was very quiet. I could hear my boots hit the stone wagons couverts qui dataient de la Première Guerre
floor. A deep voice from behind me asked, “Can I Mondiale et que l’on appelait les « quarante et les
help you sir?” I turned around to see a dark huit ». Ils pouvaient contenir quarante hommes et
skinned fellow about 6' 7" tall with a turban huit chevaux et ils parcouraient la France. Le train
around his head. I was so shocked because he had ralentissait lorsque nous approchions d’intersections
made no sound as he approached me from the rear, où les Français attendaient. Ils nous donnaient de
that I just stood there. He took my bags and led me longs pains et des bouteilles de vin avec un long
to the light at the end of the tunnel. I entered a goulot.
huge dark courtyard, surrounded by tall stone Marchant seul et traînant mes sacs vers un camp
buildings with fires burning under large kettles of de remplacement à Metz, France, j’entrai dans un
water. I was handed a rifle wrapped in orange wax tunnel long et sombre, avec tout au fond une faible
paper covered with a thick grease called cosmoline lumière. Tout était très calme. J’entendais mes
and instructed to boil it in water and clean it. Later bottes heurter le sol en pierre. Une voix grave
about twelve of us were loaded aboard a truck and derrière moi me demanda, « Je peux vous aider,
driven to the front. It was dark. Monsieur ? » Je me retournai et vit un type à la peau
After many hours of traveling, we began to sombre, mesurant environ 2 mètres, et qui portait un
hear explosions and see flashes of light in the turban autour de la tête. Je fus si surpris, il n’avait
distance. As we got closer, the sounds were much fait aucun bruit en s’approchant de moi par derrière,
louder, the flashes seemed unreal, and we could que je suis juste resté planté là. Il prit mes sacs et
now hear small arms fire. About a mile or so later me mena vers la lumière au bout du tunnel. Je
- 83 –
the truck stopped and we were told to get out and pénétrai dans une immense cour sombre, entourée de
wait for the “old men.” The old men were fellows hauts bâtiments en pierre, des feux brûlaient sous de
who had been on the line for a month. We vastes bouilloires d’eau. On me remit un fusil
followed the four of them in single file, arm on enveloppé dans du papier de cire orange et couvert
me mena vers la lumière au bout du tunnel. Je
pénétrai dans une immense cour sombre, entourée de
hauts bâtiments en pierre, des feux brûlaient sous de
vastes bouilloires d’eau. On me remit un fusil
enveloppé dans du papier de cire orange et couvert
d’une graisse épaisse appelée cosmoline, on me
donna pour instructions de le faire bouillir dans de
l’eau et de le laver. Plus tard, environ douze d’entre
nous furent chargés sur un camion et conduits au
front. Il faisait sombre.
Après plusieurs heures de voyage, on commença
German built “Dragons Teeth” used to block tanks along the à entendre des explosions et à voir des flashs de
very long and fortified front that formed the Siegfried Line. lumière à l’horizon. Tandis qu’on s’approchait, les
Construite par les Allemands les « Dents de Dragon » utilisée sons devinrent beaucoup plus bruyants, les flashs
pour bloquer les tanks sur le front longue et fortifier qui semblaient irréels, et l’on pouvait maintenant
forment la ligne Siegfried.
entendre le feu de petites armes. A peu près un
kilomètre plus loin, le camion s’arrêta et l’on nous
now hear small arms fire. About a mile or so later dit de sortir et d’attendre les « hommes vieux». Les
the truck stopped and we were told to get out and hommes vieux, c’étaient des gars qui avaient passé
wait for the “old men.” The old men were fellows un mois au front. Ils étaient quatre et on les suivit en
who had been on the line for a month. We file indienne, l’arme sur l’épaule. Malgré tous les
followed the four of them in single file, arm on flashs de lumière, on ne pouvait rien voir. Des types
shoulder arm on shoulder. Even with all the tombèrent dans des trous d'obus.
flashes of light, we could not see a thing. Some Après une longue marche dans le froid glacial,
guys fell into shell holes. on arriva sur la ligne de front Siegfried qui avait été
Enduring a long walk in the freezing cold, we construite par les Allemands. Il s’agissait d’une
arrived at the Siegfried Line that was built by the série de fortifications souterraines, avec des
Germans. It was a series of below ground ouvertures pour les canons, de bunkers en béton, de
fortifications, gun ports, concrete bunkers, mined zones minées et piégées, et de « Dents de Dragon » -
and booby-trapped areas, and “Dragons Teeth” -- - des objets en forme de larges pyramides en béton
large concrete pyramid shaped objects used to utilisés pour bloquer l’entrée des tanks. Tout cela
block entry of tanks. All of this was connected by était relié par des tranchées. Les Allemands avaient
trenches. The Germans had the artillery les coordonnées de l’artillerie de chaque bunker
coordinates on each bunker so as soon as we took donc dès que l’on en prenait un, l’artillerie arrivait et
each one, the artillery would come in and hole us nous enterrait dans ces trous pendant des heures ou
up inside for hours or days. When there was a lull des jours. Lorsqu’il y avait une accalmie dans le tir
in artillery fire, we would go down the trench to d’artillerie, on descendait dans la tranchée pour
the next bunker. As we entered the foul smelling atteindre le bunker suivant. Lorsqu'on entrait dans le
dimly lit bunker, there were many small fires bunker mal éclairé et à l’odeur répugnante, il y avait
burning. The walls were covered with black soot, plusieurs petits feux qui brûlaient. Les murs étaient
water running down the sides. GI's were lying all couverts de suie noire, de l’eau dégoulinait sur les
over, many were burning small handfuls of C-2 côtés. Des GIs étaient allongés partout, beaucoup
explosive; the fires gave off light, but gave brûlaient de petites quantités d’explosifs C-2 ; les
everyone headaches. A weary looking 2nd feux produisaient de la lumière, mais donnaient à
Lieutenant stood up and amid the explosions and tout le monde des maux de tête. Un 2nd Lieutenant à
vibrations outside - welcomed us into General l’air épuisé se leva, et au milieu des explosions et
George S. Patton's 3rd Army, 90th Division and des secousses venant de l’extérieur – il nous
the Battle of the Bulge. souhaita la bienvenue dans la 3ème Armée du Général
The Lieutenant explained the plan. We were to S. Patton, 90ème Division, et dans la Bataille des
work our way down the trenches to the next fort in Ardennes.
line, supply cover fire for the explosive engineer, Le Lieutenant nous expliqua le plan. Nous
blow the heavy steel door(s) and roust out the devions nous frayer un chemin en descendant les
soldiers. The Germans ate well, as evidenced by tranchées jusqu'au prochain fort en ligne, couvrir par
- 84 –
canned hams and beef from Denmark, black brot des tirs l’ingénieur en explosifs, faire sauter les
(bread) and schnapps. Since we had no rations, lourdes portes en acier et chasser les soldats. Les
and were forced to live off of the land - we would Allemands mangeaient bien, comme le prouvaient
rush in, grab the food, and hole up until the les boîtes de conserve de jambon et bœuf venant du
tranchées jusqu'au prochain fort en ligne, couvrir par
des tirs l’ingénieur en explosifs, faire sauter les
lourdes portes en acier et chasser les soldats. Les
Allemands mangeaient bien, comme le prouvaient
les boîtes de conserve de jambon et bœuf venant du
Danemark, le pain noir et le schnaps. Comme on
n’avait pas de rations et qu’on était forcés de se
nourrir de ce que l’on trouvait – on se précipitait à
l’intérieur, on saisissait la nourriture, et on se terrait
en attendant l’arrêt de l’artillerie ; puis on continuait
à se déplacer vers le bunker suivant.
« Œil mort » était notre ingénieur en explosifs,
A heavily fortified German bunker along the the Siegfried un petit homme drôle, avec deux poches en toile se
Line, recently captured by American troops. croisant sur la poitrine, l’une portant l’explosif de
Un bunker allemande, lourdement fortifiée, le long de la ligne plastique C-2, et l’autre des détonateurs. Il portait
Siegfried, récemment capturé par les troupes américaines.
un casque en acier avec le trou d'une balle sur le
devant, à l’endroit où il en avait reçu une. On aurait
soldiers. The Germans ate well, as evidenced by dit qu’il avait été touché au front, mais comme il
canned hams and beef from Denmark, black brot portait aussi une doublure en plastique sous le
(bread) and schnapps. Since we had no rations, casque en acier – le trou passait entre les deux
and were forced to live off of the land - we would couches et sortait à l’arrière du casque en acier. Il
rush in, grab the food, and hole up until the n’avait pas été blessé, mais ça l’avait mis k.o. d’un
artillery would stop, and then move to the next coup. A partir de ce moment-là, il ne voulut plus
bunker. porter d’autre casque. C’était son casque « patte de
“Dead Eye” was our explosive engineer, a lapin », preuve de sa chance. On lui fournissait une
short funny guy, with two canvas pouches couverture intense pour le protéger du feu ennemi
crisscrossed across his chest, one carrying the lorsqu’il courait jusqu’à la porte, plaçait la charge et
plastic explosive C-2, and the other detonators. He faisait exploser la porte – il était très bon pour ça –
wore a steel helmet with a bullet hole in the front, c’est ainsi qu’il obtint son nom, c’était un homme
where he had caught a round. It looked as if he had très courageux. Parfois, on ne pouvait pas arriver à
been shot in the forehead, but since he also wore a la porte en acier, alors on appelait un « TD », un
plastic helmet liner below the steel helmet - the tank destroyer; c’était un tank avec un gros canon à
round went between the two layers and popped out l’avant. Le conducteur du TD s’arrêtait devant la
the back of the steel helmet. He was unharmed but porte en acier et tirait quelques coups. Cela tuait la
it knocked him out cold. From then on, he would plupart des soldats à l’intérieur, mais ça solutionnait
not wear any other helmet. It was his lucky notre problème. Vers la fin de la ligne Siegfried,
“rabbit’s foot” helmet. We would give him heavy après l’explosion de la porte, je fus le premier à
fire cover while he would run up to the door and entrer, suivi par mes compagnons. Tandis que je
plant the charge and blow off the door - he was libérais le passage en poussant la porte à l’intérieur
very good at that - that's how he got his name, he du bunker, à environ quatre mètres de là, se trouvait
was a very brave man. On occasions we could not ce petit garçon de neuf ou dix ans, un genou posé sur
get to the steel door, so we called a “TD” (tank le sol, portant un grand uniforme réduisant son petit
destroyer) which was a tank with a big gun up corps, un casque énorme encadrant son tout petit
front. The TD driver would pull up to the steel visage, et il avait les yeux rivés sur moi. Il pointait
door and fire a few rounds. This would kill most une mitraillette sur moi. Je lui tirai dessus et je
of the soldiers inside but it would solve our courus à l’extérieur du bunker.
problem. Near the end of the Siegfried Line, after Après la campagne de Siegfried, on commença à
the door was blown, I was the first one through the quitter les villages et on continua notre recherche de
entry, followed by my buddies. As I cleared the nourriture. Dans une ferme, on trouva beaucoup
doorway into the bunker, about twelve feet away, d’œufs, mais pas d’animaux. On en fit bouillir un
there was this small nine or ten year old child paquet et on regarda tout autour pour voir si l’on ne
kneeling on one knee, a large uniform dwarfing trouvait rien d’autre. Je mangeai une douzaine des
- 85 –
his small body, a huge helmet framing the very œufs bouillis et la moitié d’un pot de groseilles à
small face, and the eyes were looking right at me. maquereau. Je ne savais pas ce que c’était à
He was pointing a submachine (“burp”) gun at me. l’époque. Délicieux. C’était la fin de l’après-midi
I shot him and ran out of the bunker. quand on trouva la dernière ferme à vider, donc on
his small body, a huge helmet framing the very œufs bouillis et la moitié d’un pot de groseilles à
small face, and the eyes were looking right at me. maquereau. Je ne savais pas ce que c’était à
He was pointing a submachine (“burp”) gun at me. l’époque. Délicieux. C’était la fin de l’après-midi
I shot him and ran out of the bunker. quand on trouva la dernière ferme à vider, donc on
After the Siegfried campaign we started to décida d’y rester cachés et de passer la nuit dans la
clear the villages and continued on our search for grange. Alors que j’allais me coucher, je regardai à
food. At one farmhouse we found lots of eggs, but l'extérieur de la grange et vis cette remise en
no animals. We hard boiled a batch and looked contrebas, à environ 45 mètres, dressée au bord du
around for anything else. I ate one dozen of the lit d'une rivière à sec. C’était un luxe que je ne
hard boiled eggs and half of a jar of gooseberries. I pouvais laisser passer. Comme je baissais mon
did not know what they were at the time. pantalon et que j’allais m’asseoir, j’entendis non loin
Delicious. It was late in the afternoon when we de là le son d’un moteur et le bruit grinçant de
came upon the last farm to clear and everyone was chenilles. Je regardai par les fentes des planches de
“bushed” so we decided to take cover and “konk” la remise, et je vis ce tank venir vers moi en
out in the barn loft. As I started to lie down I empruntant le lit de la rivière. Au moment où il
looked out the barn opening and saw this outhouse allait passer à côté tout près de moi, il tourna et le
down below about fifty yards away perched on the bout du canon faillit – ce fut une question de
edge of a dry riverbed. That was a luxury I could quelques centimètres – renverser la remise. C’était
not pass up. As I pulled my pants down and started un Super Char Tigre. Alors qu’il longeait la rive, il
to sit I heard the sound of a motor and the commença à tirer en direction de la grange. Je
squeaking of tracks nearby. Looking through the courus, tombai en avant sur le visage, parce que mon
cracks in the boards of the outhouse, I could see pantalon était baissé, et pris la direction du lit de la
this tank coming towards me in the riverbed. rivière où je retrouvai certains des gars. Je perdis de
When it was about to pass, it turned and the vrais amis cet après-midi-là. La diarrhée m’avait
flasher on the end of the barrel came to within sauvé la vie.
inches of knocking the outhouse over. It was a La forêt des Ardennes était remplie de sapins de
King Tiger tank. As it crested the edge of the Noël. Ils ressemblaient à des sapins de Noël mais ils
bank, it began firing at the barn loft. I ran out, fell n’avaient pas l’odeur des sapins de Noël. Tout était
flat on my face, because my pants were down and très tranquille, pas d’artillerie, pas d’oiseaux ou
headed up the riverbed and joined some of the d’animaux, et il faisait sombre. L’aube approchait.
guys. I lost some real friends that afternoon. Nous étions étendus sur une ligne perpendiculaire à
Diarrhea had saved my life. la route non loin de moi, nous attendions des blindés
The Ardennes forest was filled with Christmas de renfort (des tanks) qui devaient venir pour nous
fir trees. They looked like Christmas fir trees but permettre d’avancer sur le village d’où venaient
they did not smell like Christmas fir trees. It was beaucoup de tirs. Enfin, on put tout juste distinguer
very quiet, no artillery, no birds or animals, and it un bruit de moteur et celui de chenilles ; un tank
was dark. Dawn was approaching. We were approchait. On s’attendait à un tank Sherman, mais
stretched out in a line perpendicular to the road next finalement ce fut un Tigre. Il passa sans tirer une
to me, waiting for armored support (tanks) to come seule fois. Avant que la panique n’envahît notre
so we could advance on the village from where we groupe, un soldat à cheval courut après le tank.
were receiving a lot of fire. Finally, we could Certains des types tirèrent sur le cavalier. Alors
faintly hear the motor and the squeaks of the tracks qu’on avançait, je regardai à ma droite et vis le
as a tank approached. We were expecting a cheval là, debout, avec de multiple blessures
Sherman tank but it turned out to be a Tiger. It sanglantes sur son arrière flanc gauche. Le soldat
passed without firing a shot. Before panic joined était à terre. On vida le village. Il n’y avait plus
our group, a soldier on horseback ran after the tank. d’autres tanks. On savait qu’ils manquaient de
Some of the guys fired at the rider. As we advanced carburant.
I looked to my right and saw the horse standing On demanda à environ cinq ou six d’entre nous
there with multiple bleeding bullet wounds on his d’installer un fil électrique et de téléphone sur le flan
left rear flank. The soldier was on the ground. We d’une montagne et d'y créer ainsi un poste
cleared the village. There were no other tanks. We d’observation en première ligne pour rapporter tout
knew they were running out of petrol. combat ennemi. Il fallut simplement quatre types
pour porter le poteau et la bobine de fil électrique. Il
- 86 –
About five or six of us were requested to string a faisait très froid, humide et tout était calme.
wire and phone out on the side of a mountain to Soudain, des roquettes commencèrent à tomber. On
act as a forward observation post to report any appelait ces roquettes les « Femmelettes Criantes » à
enemy action. It took four guys just to carry the cause des bruits terribles qu’elles faisaient. Je me
pour porter le poteau et la bobine de fil électrique. Il
faisait très froid, humide et tout était calme.
Soudain, des roquettes commencèrent à tomber. On
appelait ces roquettes les « Femmelettes Criantes » à
A “Screaming Meemies” cause des bruits terribles qu’elles faisaient. Je me
rocket launcher, captured
by American soldiers. blottis par terre serrant fort mon casque, essayant d’y
Un « Femmelettes grimper à l’intérieur pour me protéger. Je me
Criantes » lance- réveillai dans un centre d’évacuation, sur un
roquettes, capturé par des brancard, par terre. J’étais dans un état de vertige
soldats américains.
profond. J’avais l’impression que la pièce tournait.
Je saignais des deux oreilles et j’avais une forte
nausée. J’avais une commotion due à une blessure à
About five or six of us were requested to la tête. On diagnostiqua un « traumatisme
string a wire and phone out on the side of a acoustique, conséquence d'une explosion ». Après
mountain to act as a forward observation post to avoir été hospitalisé, on me plaça en mission
report any enemy action. It took four guys just to restreinte pour me remettre de mes blessures de
carry the stick and spool of wire. It was very cold, combat.
wet and quiet. Suddenly rockets started to come Tôt un matin, vers le 2 avril 1945, un officier
in. We called these rockets “Screaming Meemies” des Services de renseignements de la 90ème Division
because of the terrible sounds they make. I entra dans la tente. Il m’ordonna de m’installer en
huddled on the ground clutching my helmet, trying fusil de chasse à l’arrière de sa moto Harley
to climb into it for protection. I awoke in an Davidson. Il me tendit une pistolet-mitrailleur
evacuation center on a stretcher on the floor. I « Grease Gun » en calibre 45 . Je sautai à l’arrière et
was in a state of deep vertigo. It seemed as though l’on partit. Sa mission était de faire une
the room was spinning. I was bleeding from both reconnaissance des zones alentours qui avaient été
ears and I was very nauseated. I had a concussion dégagées et de faire un rapport aux quartiers
due to a head injury. My condition was diagnosed généraux de la 90ème division. Par hasard, on entra
as Acoustic Blast Trauma. After being dans une vallée qui n’avait pas été prise par la 90ème.
hospitalized they placed me on limited assignment Après avoir conduit plusieurs heures à travers les
to convalesce from the battle injuries. cols des montagnes sinueux, on vit un village. Il y
Early one morning, about April 2,1945, a 90th avait beaucoup de bâtiments et une vaste usine avec
Division Intelligence officer came into the tent. He une haute cheminée tout au bout. Alors qu’on
ordered me to ride “Shot Gun” on the back of his passait devant, les gens commencèrent à placer des
Harley Davidson Motorcycle. He handed me a 45 drapeaux blancs de reddition à l’extérieur des
cal “Grease Gun.” I hopped on the back and off fenêtres, en haut de leur maison. L’usine était
we went. His assignment was to reconnoiter the entourée d’une barrière faite de chaînes et de fils
surrounding areas that had already been cleared barbelés. On stationna la moto et on s’avança –
and report to 90th division headquarters. By environ 7 ou 8 hommes en longs manteaux blancs
accident, we entered a valley that had not been prirent d’assaut le portail intérieur. Le Lieutenant
taken by the 90th. After riding several hours demanda qui était le responsable, un homme montra
through the winding mountain passes we saw a du doigt l’autre côté de la rue. Là il y avait une
village. There were many buildings and a large haute maison Victorienne avec une baie vitrée qui se
factory with a tall smoke stack at the end. As we détachait à l’étage supérieur. Une gentille dame
passed, people started to put white surrender flags âgée nous fit monter au dernier étage, côté rue, et
out of the top windows of their houses. The ferma la porte. La pièce était vide. On resta là
factory was surrounded by chain link fence and pendant plusieurs minutes, en silence. Soudain, le
barbed wire. We parked the cycle and approached rideau couvrant la baie vitrée fut tiré, révélant un
the front - about 7 or 8 men in long white coats homme grand, un civil avec les cheveux en brosse.
aggressively stormed the inside gate. The Il parlait bien anglais et c’était le Directeur de la
Lieutenant asked who was in charge, one man Mine. Le Lieutenant demanda à la visiter.
pointed across the street. There stood a tall C’était un grand complexe. Alors qu’on visitait
Victorian house with a bay window sticking out on le labo, on passa devant un four de la taille d’un
- 87 –
the top floor. A kind elderly lady took us upstairs micro-ondes. Le directeur ouvrit la petite porte,
to the top floor in front, and closed the door. The nous montrant des feuilles de tabac qu’il venait de
room was empty. We stood there for several griller – il rit et dit, « Pour que je puisse fumer ». Il
minutes in silence. Suddenly the curtain covering dit que cet établissement faisait partie d’un grand
the top floor. A kind elderly lady took us upstairs to micro-ondes. Le directeur ouvrit la petite porte, nous
the top floor in front, and closed the door. The room montrant des feuilles de tabac qu’il venait de griller – il
was empty. We stood there for several minutes in rit et dit, « Pour que je puisse fumer ». Il dit que cet
silence. Suddenly the curtain covering the bay établissement faisait partie d’un grand complexe minier
window pulled back exposing a tall crew cut de sel, et qu’il nous ferait descendre par l’ascenseur le
civilian. He spoke good English and was the Mine lendemain pour une inspection. Ce n’était pas possible
Director. The Lieutenant asked for a tour. aujourd’hui parce qu’il n’y avait pas de vapeur dans les
It was a large complex. As we toured the lab, chaudières pour faire fonctionner les ascenseurs. On se
we passed a microwave-sized kiln. The Director mit d’accord, on lui dit qu’on serait de retour le jour
opened the small door showing us some tobacco suivant, et on reprit la route. A quelques kilomètres, on
leaves he had just roasted - he laughed and said, discuta de la situation. On en vint tous deux à la
“For my smoking.” He said this facility was part of conclusion que l’on s’était égarés dans une zone qui
a large salt mine complex and that he would take us n’avait pas encore été prise par la 90ème division, d’où
down the elevator for an inspection tomorrow. It les drapeaux de reddition aux fenêtres, les hommes
was not possible today because there was no steam portant de longs manteaux blancs se précipitant au
in the boilers to operate the elevators. We agreed, devant de nous (on apprit plus tard qu’ils avaient des
told him we would be back the next day, and rode armes automatiques sous leurs manteaux) et la
off. A few miles away, we stopped and discussed coopération du Directeur de la mine. Ils avaient dû
the situation. We both came to the conclusion that croire que l’on était les éclaireurs d’une large force
we had wandered onto an area not yet taken by the américaine – sinon ils nous auraient tirés dessus. Se
90th division hence the white surrender flags out basant là-dessus, le Lieutenant décida de leur donner
the windows, men in long white coats storming the plusieurs heures pour accumuler de la vapeur, et d’y
front (we were told later, had automatic weapons retourner le jour-même.
under their coats) and the cooperation of the mine Plus tard, comme l’on s’approchait de la mine, on
Director. They must have thought we were the pouvait voir des volumes de vapeur s’élevant de la
advanced scouts of a large American force - haute cheminée. Le directeur de la mine nous retrouva
otherwise they would have shot us. On that basis au portail, congédia les longs manteaux blancs et nous
the Lieutenant decided to give them several hours amena à l’ascenseur. Lorsque le grand monte-charge
to get up steam, and go back that same day. atteint le fond du puits, toutes les lumières étaient
Later as we neared the mine we could see allumées. On voyait des salles de la taille de cavernes,
volumes of steam arising from the tall smokestack. de longs tunnels, de hauts plafonds et des rails de petit
The mine director met us at the gate, waved off the format. Il y avait des caisses, des sacs, et toutes sortes
long white coats and took us to the elevator. When d’articles empilés ça et là. Le Directeur mena le
the large freight elevator reached the bottom of the Lieutenant dans une salle sur la gauche alors que j’en
shaft, all of the lights were on. We could see explorais une sur la droite. La pièce était pleine du sol
cavernous sized rooms, long tunnels, high ceilings au plafond, avec des rangées et des rangées de
and small gauge tracks. There were crates, bags and nombreux livres de différents types. Je sélectionnai
all kinds of items stacked about. The Director led deux livres couverts de parchemin, l’un en allemand
the Lieutenant into a room on the left while I « Hoffgerichts Ordnung year 1578 », et l’autre en latin
explored one on the right. The room was stacked « Borcholten J Amsterdamse Secretary, Amsterdam,
floor to ceiling with rows and rows of many year 1593 ». J’ai encore les deux volumes. On retourna
different types of books. I selected two parchment à la base et on fit un rapport sur notre trouvaille. La
covered books, one in German "Hoffgerichts mine était dans la zone des Merkers où des stocks d’or
Ordnung year 1578", and one in Latin "Borcholten furent trouvés.
J Amsterdamse Secretary, Amsterdam year 1593." I Le jour suivant, le lieutenant et moi, on retourna à
still have both volumes. We returned to base and la mine suivis d’autres membres du personnel des
reported the find. The mine was in the Merkers area Quartiers Généraux de la 90ème Division. J’eus comme
where the gold hoard was found. instructions de prendre la moto, de m’éloigner de
The next day the lieutenant and I went back to quelques kilomètres, jusqu’à un croisement, et d’y
the mine followed by other members of the 90th attendre et de diriger des camions vers la mine. Je dus
Division Headquarters staff. I was instructed to take attendre avant de voir un grand nombre de camions
the cycle and ride out a few miles to the crossroad descendre le col sinueux de la montagne. Je regardai
and wait there and direct some trucks to the mine. pendant plusieurs heures des personnes déplacées, c’est
- 88 –
Some time passed before I saw many trucks à dire des anciens travailleurs esclaves (DPs) qui
winding down the mountain pass. I watched for remontaient des choses de la mine et chargeaient les
several hours displaced persons, i.e; former slave camions. Plus tard, je reçus l’ordre de retourner au
laborers (DP's) bring up contents of the mine and centre de repos. Je ne vis ni entendis plus aucune de ces
and wait there and direct some trucks to the mine. pendant plusieurs heures des personnes déplacées,
Some time passed before I saw many trucks c’est à dire des anciens travailleurs esclaves (DPs) qui
winding down the mountain pass. I watched for remontaient des choses de la mine et chargeaient les
several hours displaced persons, i.e; former slave camions. Plus tard, je reçus l’ordre de retourner au
laborers (DP's) bring up contents of the mine and centre de repos. Je ne vis ni entendis plus aucune de
load the trucks. Later, I was ordered back to the ces personnes.
holding center. I never heard or saw anyone after Il fut révélé plus tard que pour la Bataille des
that. Ardennes, Adolphe Hitler avait décidé de faire un
It was revealed later that in the Battle of the dernier effort majeur afin de gagner la guerre, donc il
Bulge Adolph Hitler decided to make a last major avait appelé toutes les forces disponibles, incluant les
effort to win the war, so he had called in all hommes âgés et les jeunes garçons. Quand j’ai tué cet
available forces, including old men and young enfant de dix ans dans ce bunker, je croyais que j’avais
boys. When I shot that ten year old child in that tué un enfant innocent, pas entraîné, appelé au service
bunker it was my belief that I had killed an contre sa volonté. Pendant soixante et un ans, j’ai été
untrained, innocent child, unwillingly conscripted hanté par la culpabilité inhérente à cet acte terrible,
into service. For sixty-one years the guilt I have jusqu’à l’année dernière. En 2005, la 90ème Division
felt from that terrible act has haunted me, until last d’Infanterie eut sa réunion à Corpus Christi, au Texas.
year. In 2005, the 90th Infantry Division had their Je fus parmi les privilégiés à pouvoir y assister. J’y ai
reunion in Corpus Christi, Texas. I was privileged rencontré des vétérans remarquables, deux d’entre eux
to attend. I met many outstanding veterans, two of ayant changé ma vie – ils ont fait quelque chose que ni
whom made a change in my life – something that civils, ni professionnels du « Veteran Affairs » n’ont
both civilian and VA professional could not do – pu faire – ils ont arrêté les cauchemars.
stop the nightmares. Verne Schmidt m’a présenté un ancien membre de
Verne Schmidt introduced me to a former la Jeunesse Hitlérienne, Bruno Ehlick (auteur de Né du
Hitler Youth, Bruno Ehlick (author of Born on the mauvais côté de la barrière) qui, à l’âge de 9 ans, était
wrong side of the fence) who at the age of nine l’un des garçons-soldats d’Hitler. Il se battait contre
years was one of Hitler’s boy soldiers. He was les Américains, quand le commandant d’un tank Black
fighting the Americans, when a Black tank le captura. Il fut si reconnaissant que plus tard dans sa
commander captured him. He was so grateful that vie, il assista à la plupart des réunions. J’ai eu de la
later in life, he attended most reunions. I was chance qu’il soit présent à ce moment-là. Bruno mit
lucky he was there at that time. Bruno stressed the l’accent sur le fait que l’enfant que j’avais vu était un
fact that the child I saw was a well trained, highly tueur bien entraîné, très motivé, qui n’aurait pas hésité
motivated killer who without hesitation would à me tuer, ainsi que tous mes compagnons derrière
have killed me, and all of my buddies behind me. moi. Cela eut un effet incroyable sur mes cauchemars.
That had a great effect on my nightmares. Le Général S.Patton a mon plus profond respect.
General George S. Patton has my deepest En tant que général de la 3ème Armée, c’était un
respect. As General of the 3rd Army, he was an tacticien remarquable. Il dit un jour que « Tous les
outstanding tactician. He once said “All real vrais Américains aiment le piquant et l’affrontement
Americans love the sting and clash of battle” and d’une bataille » et cette « Bataille est la compétition la
that “Battle is the most magnificent competition in plus magnifique à laquelle un être humain puisse se
which a human being can indulge.” That may be livrer. » C’est peut-être vrai, mais j’étais un gamin de
true, but I was an eighteen-year-old kid fresh out dix-huit ans, à peine sorti du lycée. Pour moi, le
of high school. To me combat was fear, severe combat c’était la peur, le froid sévère, la faim, la
cold, hunger, diarrhea, confusion and, of course, diarrhée, la confusion et, bien sûr, la survie. Dans cet
survival. In that order. ordre.
I was awarded the Combat Infantryman On m’a attribué le Badge de Combat de
Badge, Bronze Star, and 3 Major Battle Stars for l’Infanterie (« Combat Infantryman Badge), l’Etoile de
Central Europe, Rhineland, and Ardennes (The Bronze, et 3 Etoiles de Batailles Majeures – l’Europe
Battle of the Bulge). Centrale, le Rhineland, et les Ardennes (Bataille des
Robert E "Bob" THOMAS Ardennes).
358th Infantry Regiment Robert E « Bob » THOMAS
90th Infantry Division 358ème Régiment d’Infanterie
90ème Division d’Infanterie
- 89 –
Victor Delvoye

MY FATHER, VICTOR DELVOYE, GRADUATED MON PERE, VICTOR DELVOYE, OBTINT SON
FROM THE “ECOLE CENTRALE” IN PARIS IN 1926. DIPLOME A L’ECOLE CENTRALE DE PARIS EN 1926.
Immediately after graduation, he completed his Tout de suite après la remise des diplômes, il fit son
military service as a lieutenant in the Artillery, and service militaire comme lieutenant dans l’Artillerie,
continued to serve in the reserves at regular et continua à servir dans les réserves à intervalles
intervals. réguliers.
When WWII broke out, he received his Quand la Deuxième Guerre Mondiale éclata, il
marching orders, delivered by a gendarme at his reçut l’ordre de rejoindre l’armée, ordre délivré par
domicile. He could not believe what he was un gendarme à son domicile. Il ne pouvait pas croire
reading: he was asked to join as soon as practically ce qu’il lisait : on lui demandait de rejoindre aussi
feasible his new unit, the First Spahis Brigade, vite que possible, sa nouvelle unité, la Première
which combined the 6th Regiment of Algerian Brigade Spahis, qui comprenait le 6e Régiment de
Spahis and the 4th Regiment of Moroccan Spahis, Spahis algériens et le 4e Régiment de Spahis
based in Compiegne and Senlis, north of Paris. marocains, basés à Compiègne et Senlis, au nord de
The Spahis were professional soldiers from North Paris. Les Spahis étaient des soldats professionnels
Africa serving in the French Army, led by French d’Afrique du Nord qui servaient dans l’Armée
officers. My father was one of the very few Française, avec à leur tête des officiers français.
reserve officers in the brigade, most others being Mon père était l’un des quelques officiers de réserve
career officers. de la brigade, les autres étant pour la plupart des
The First Brigade was one of the rare horse officiers de carrière.
mounted units left in the French Army in WWII. La Première Brigade était l’une des rares unités
At the inception of the war, the brigade counted 81 à cheval qu’il restait dans l’Armée Française
French officers, 2200 Spahis and 2010 horses… pendant la Seconde Guerre Mondiale. A la création
So when my father read about his new post, the de la guerre, la brigade comptait 81 officiers
news conjured up images of Napoleonic battle français, 2200 Spahis et 2010 chevaux… Donc
scenes showing hundreds of horses and their riders lorsque mon père lut la lettre lui annonçant son
charging the enemy, with their drawn sabers nouveau poste, la nouvelle évoqua des images de
pointing at the blue sky. scènes de batailles Napoléoniennes avec des
The brigade was immediately positioned at the centaines de chevaux et leur cavalier chargeant
front line, in Longwy, near the border between l’ennemi, leur sabre pointé vers le ciel bleu.
- 90 –
France and Luxemburg. In the first days of the
German attack in May 1940, the brigade fought
the German assaults with vigor. It counted 90 men La brigade fut immédiatement positionnée sur le
and 8 officers dead in combat, many more front, à Longwy, près de la frontière entre la France
France and Luxemburg. In the first days of the La brigade fut immédiatement positionnée sur le
German attack in May 1940, the brigade fought front, à Longwy, près de la frontière entre la France
the German assaults with vigor. It counted 90 men et le Luxembourg. Lors des premiers jours de
and 8 officers dead in combat, many more l’attaque allemande en mai 1940, la brigade se battit
wounded and took over 100 German prisoners. vigoureusement contre les assauts allemands. Elle
My father was to be one of the wounded: in compta 90 hommes et 8 officiers morts au combat,
the night of May 12, he and his driver in a military encore plus de blessés, et captura100 prisonniers
vehicle were moving towards Longwy where his allemands.
mission was to inspect the front line and to deliver Mon père comptait parmi les blessés : la nuit du
to the Army Corps staff maps and plans 12 mai, lui et son chauffeur se déplaçaient dans un
concerning military operations to follow. In order véhicule militaire vers Longwy, où sa mission était
not to be visible to the enemy, all head lights had d’inspecter la ligne de front et de livrer au personnel
to be turned off; this was a moonless night, so the du Corps d’Armée des cartes et des plans concernant
darkness was impenetrable. Suddenly, a military les opérations militaires à suivre. Afin de ne pas être
ambulance hit the car; under the shock, my father visible par l’ennemi, tous les phares devaient être
suffered a severe concussion and a broken nose. éteints ; c’était une nuit sans lune, donc l’obscurité
However he refused to be evacuated until he could était impénétrable. Soudain, une ambulance
deliver to trusted hands his attaché case filled with militaire heurta la voiture : sous le choc, mon père
maps and documents. subit une sévère contusion et eut le nez cassé.
After being treated in a military hospital, he Pourtant il refusa d’être évacué jusqu’à ce qu’il
did everything he could to join the brigade as soon puisse remettre en de bonnes mains son attaché case
as possible; he could not stomach the idea of rempli de cartes et documents.
having left his comrades risking their lives without Après avoir été soigné dans un hôpital militaire,
him. He was able to be back on the front on June il fit tout ce qu’il put pour rejoindre la brigade aussi
1st. From then on, until the armistice at the end of vite que possible ; il ne pouvait pas digérer l’idée
June, the First Brigade never stopped engaging the d’avoir laissé ses camarades risquer leur vie sans lui.
enemy and delaying its advance; it never retreated Il put retourner au front le 1er juin. A partir de ce
without orders to do so, it was repeatedly in charge moment-là, jusqu’à l’armistice fin juin, la Première
of protecting the retreat of other units less able or Brigade ne cessa jamais de contenir l’ennemi et de
willing to fight. retarder son avancée ; elle ne se retira jamais sans
At the end of the campaign, on June 30 1940, ordres de le faire, elle fut chargée à maintes reprises
my father was awarded the “Croix de Guerre avec de protéger le retrait d’unités moins volontaires ou
étoile de vermeil” by the general de Corps aptes à se battre.
d’Armée A. Freydenberg, and with the following A la fin de la campagne, le 30 juin 1940, mon
citation (English translation follows): père reçut en récompense la « Croix de Guerre avec
“A l’ordre du Corps d’Armée: Victor Delvoye, Étoile de Vermeil » de la part du général du Corps
Lieutenant de L’Etat Major de la 1ère Brigade de d’Armée A. Freydenberg, et avec la mention
Spahis. Officier d’une haute conscience, d’un suivante :
dévouement absolu, ayant l’esprit du devoir le plus « A l’ordre du Corps d’Armée : Victor Delvoye,
élevé. Blessé le 12 mai, a rejoint son unité dès que Lieutenant de L’Etat Major de la 1ère Brigade de
possible. N’a cessé de s’employer a fond dans Spahis. Officier d’une haute conscience, d’un
toutes les tâches qui lui ont été confiées, en dévouement absolu, ayant une très grande notion du
particulier dans les missions extérieures où il a devoir. Blessé le 12 mai, a rejoint son unité dès que
assuré du 20 au 25 juin, sous le feu, dans des possible. N’a cessé de s’employer à fond dans toutes
conditions parfois tragiques, des liaisons d’ une les tâches qui lui ont été confiées, en particulier dans
grande importance”. - 91 – les missions extérieures où il a assuré du 20 au 25
(“At the order of the Corps: Victor Delvoye, Staff juin, sous le feu, dans des conditions parfois
Lieutenant of the 1st Brigade of Spahis is an tragiques, des liaisons d’une grande importance. »
officer of the highest consciousness, absolute
conditions parfois tragiques, des liaisons d’ une les tâches qui lui ont été confiées, en particulier dans
grande importance”. (“At the order of the Corps: les missions extérieures où il a assuré du 20 au 25
Victor Delvoye, Staff Lieutenant of the 1st juin, sous le feu, dans des conditions parfois
Brigade of Spahis is an officer of the highest tragiques, des liaisons d’une grande importance. »
consciousness, absolute devotion, and with the Après l’armistice, comme d’autres français qui
highest sense of duty. Wounded on the 12th of avaient eu assez de chance pour ne pas être faits
May, he rejoined his unit as soon as possible. He prisonniers de guerre en Allemagne, mon père reprit
has endeavored with great effort to undertake all ses activités commerciales. Toutefois, en 1943, il
tasks entrusted to him, especially in foreign devint actif au sein d’un groupe de la résistance dans
missions where from June 20 to 25, he performed le nord de la France, le « Réseau Samson ».
critical missions while under fire.) Il y avait également dans la résistance son
After the armistice, like other Frenchmen who ancien lieutenant-colonel, le Général Paul Jouffrault,
were lucky enough not to be prisoners of war in et le célèbre Général Delestraint. Deslestraint et
Germany, my father went back to his business Jouffrault furent tous les deux arrêtés par la Gestapo
activity. However, in 1943, he became actively fin 1943. Delestraint allait être exécuté d’une seule
involved in a resistance group in Northern France, balle dans la tête à Dachau ; Jouffrault fut déporté au
the “Reseau Samson.” camp de concentration de Struthof. Il y est mort de
Also in the resistance were his former faim et d’épuisement du fait des heures
commanding officer General Paul Jouffrault and interminables de travail forcé dans la carrière de
the famous General Delestraint. Both Delestraint pierre qui se trouvait à proximité.
and Jouffrault were arrested by the Gestapo at the Après la guerre mon père continua à s’impliquer
end of 1943. Delestraint was to be executed with a beaucoup dans les Réserves et dans les affaires de
single bullet in the head in Dachau; Jouffrault was défense à l’Institut des Hautes Etudes de la Défense
deported to the Struthof concentration camp. He Nationale, où il était président du chapitre de Lille.
died there of starvation and exhaustion due to On lui attribua les médailles d’Officier de la Légion
interminable hours of forced labor in the nearby d’Honneur et de Commandeur de l’Ordre du Mérite.
stone quarry. La plupart d’entre nous n’ont jamais dû prendre
After the war my father continued to be very de telles décisions héroïques de vie ou de mort
much involved with the Reserves and with defense comme ces hommes ont dû le faire. La seule façon
matters at the Institut des Hautes Etudes de la de nous réconcilier avec eux et d’essayer de
Defense Nationale, where he was the president of comprendre leur situation critique unique ainsi que
the Lille chapter. He was awarded the medals of leur courage dans un passé maintenant éloigné, c’est
Officier de la Légion d’Honneur and Commandeur de raviver leur souvenir.
de l’Ordre du Mérite.
Most of us never had to make such heroic life Jacques Delvoye
and death decisions as these men did. The best
way we can reconcile ourselves with them and try
to understand their unique plight and courage in a
now distant past is to revive their memories.

Jacques Delvoye

- 92 –
Armen Greif

IN JANUARY 1944, I LEFT FOR ENGLAND TO EN JANVIER 44, JE SUIS PARTI POUR
PREPARE THE TROOPS AT THE LONDON L’ANGLETERRE POUR LA PRÉPARATION DES
HEADQUARTERS. TROUPES, AU GRAND QUARTIER GÉNÉRAL DE
On June 10, 1944 under enemy fire, my LONDRES.
comrades and I disembarked in Normandy at Utah C’est le 10 juin 44, avec mes camarades que
beach. We were a part of the second wave of the nous débarquons en Normandie, à Utah Beach,
landing. The first thing we did when we arrived sous les tirs ennemis. Nous faisons partie de la
on the beach was to dig a hole to protect ourselves deuxième vague du Débarquement. En arrivant sur
from the enemy fire that came from all angles. la plage, la première chose à faire était de creuser
Hundreds of dead bodies were strewn around the un trou et de se protéger des tirs qui arrivaient de
ground near us – it was a spectacle of utter grief. toutes parts. Des centaines de morts jonchaient la
After having liberated Normandy and circling sol à côté de nous, c’était un véritable spectacle de
around Paris in the direction of Sens, we liberated désolation.
a part of the Franche-Comté in the beginning of Après avoir libéré la Normandie et contourné
September 1944, but the only town whose name I Paris, direction Sens, nous avons délivré une partie
remember is Recologne. This name will remain de la Franche-Comté et plus spécialement
forever engraved in my mind, because, out of all Recologne, début septembre 44. Je me souviens de
of the villages we went through, it was the only ce nom, qui restera gravé dans ma mémoire, car de
one where the city sign remained standing. Next tous les villages traversés, c’est le seul dont la
we went up to Nancy, Metz, Strasbourg, and pancarte était restée debout. Puis nous sommes
Luxembourg. Then, with the full company, we remontés sur Nancy, Metz, Strasbourg,
made our way as far as Germany, where Patton Luxembourg. Ensuite avec la compagnie nous
took command of the sixth armored division. At avons fait route jusqu’en Allemagne où Patton a
last, we were stopped in Pilsen, Czechoslovakia, pris le commandement de la 6e division blindée.
by the Russian army. Nous avons été stoppés à Pilson, en
For me, the war was finally over. I had priority Tchécoslovaquie, par l’armée russe.
in returning back to the United States because I Pour moi, la guerre était enfin terminée. Je fus
had been in the army for more than three years. renvoyé en priorité aux Etats-Unis car j’étais dans
l’armée depuis plus de trois ans.

- 93 –
George Sutcliffe

George Sutcliffe as a young


fighter pilot with the 368th
Fighter Group in 1944.
George Sutcliffe comme un
jeune pilote de chasse à la 368e
Fighter Group en 1944.

IT WAS A ROUTINE, DAILY OPERATION -- A WEEK C’ETAIT LA ROUTINE, L’OPERATION QUOTIDIENNE.


AFTER ALLIED TROOPS STORMED ASHORE IN UNE SEMAINE APRES LE DEBARQUEMENT EN
NORMANDY ON JUNE 6, 1944, I WAS FLYING A P- NORMANDIE DES TROUPES DES ALLIES, LE 6 JUIN
47 THUNDERBOLT FIGHTER, ONE OF A FLIGHT OF 1944, JE PILOTAIS UN CHASSEUR P-47
FOUR. Our boys were starting to make a move THUNDERBOLT. L’un d’une troupe de quatre. Nos
through Normandy, over Lt. Gen. George S. gars commençaient l’opération vers la Normandie,
Patton and his tanks. We’d fly for an hour and if au-dessus du Lieutenant General George S. Patton
they ran into trouble the guys in his column would et ses tanks. On volait pendant une heure et s’il se
say where they were getting shot at. It might be a trouvait dans le pétrin, les gars nous disaient ou ils
German Tiger tank or a building, then we’d go se faisaient tirer dessus. Ca pouvait venir d’un
down and dive bomb — we had 500-pound bombs tank Allemand ou un immeuble, alors on
under each wing — and strafe.” descendait en piquant de la tête-on avait des
The “Jug,” as it was nicknamed, supposedly bombes de 225 kilos sous chaque aile- et on
because it looked like an old-fashioned milk bottle mitraillait en rase-mottes.
when stood on its nose, and it was the heaviest Ils l’appelaient la « Cruche », soi-disant parce
single-engine, one-man fighter of World War II. It qu’il ressemblait aux anciennes bouteilles de lait
carried a fearsome armament of eight .50-caliber une fois mis à l’envers. C’était un appareil à
machine guns. The engine design, with cylinders moteur unique et monoplace le plus lourd de la
mounted in a ring around the nose, provided deuxième guerre mondiale. Il possédait un
excellent protection against any fire coming from armement féroce de 8 mitraillettes de calibre .50.
the front. La conception du moteur, avec les cylindres
We were flying out of England, a daily task montés en anneau au devant de l’avion, offrait une
during which my squadron mates and I would look excellente protection contre tout feu venant de
for enemy vehicles, guns or locomotives — l’avant.
anything that could be bombed and strafed. This On pilotait au départ de l’Angleterre, une
day’s mission, however, was to guard Patton and tache quotidienne pendant laquelle mes camarades
his Third Army, so my “flight of four” were d’escadron et moi, cherchait les véhicules
circling below a layer of clouds only 2,000 feet ennemis, fusils ou locomotives- tout ce qui pouvait
from the ground — narrow quarters. être bombardé et mitraillé. Ce jour-la, la mission
My job as wingman was to keep my head on a était de protéger Patton et sa troisième armée,
- 94 –
swivel to see German fighters don’t jump us. The donc notre « troupe de quatre » circulait sous les
colonel is looking for targets, talking away on the nuages a près de 600 mètres du sol- espace très
radio, so he can’t see anything. After a bit he says, réduit.
“Here, Sut, we’re going to have to head home.” Mon travail d’ailier consistait à être sur le qui-vive
swivel to see German fighters don’t jump us. The donc notre « troupe de quatre » circulait sous les
colonel is looking for targets, talking away on the nuages a près de 600 mètres du sol- espace très
radio, so he can’t see anything. After a bit he says, réduit.
“Here, Sut, we’re going to have to head home.” Mon travail d’ailier consistait à être sur le qui-
Just about that time I got my head on the vive et de surveiller tout les cotés que les
swivel. I turn back, and out of the clouds in back Allemands ne nous attaquent pas. Le colonel,
of us come dozens of Me-109s. We estimated 30 cherchant des cibles et parlant à la radio ne voyait
to 40. I immediately got on the radio. The lead rien. Au bout d’un moment il me dit « Allez Sut,
man for the Germans and his wingman were il va falloir qu’on rentre ».
coming up pretty fast, almost side by side with me, Juste à ce moment-la, je me retourne et je vois
but he was after the colonel, because the colonel des douzaines de Me-109 surgir des nuages
had a brand new silver Thunderbolt. The rest of us derrière nous. On les a estimé à environ 30 ou 40.
had olive drab-painted ones. Je me suis mis à la radio immédiatement. L’avion
The colonel broke left. The Germans broke de tête Allemand et son ailier se rapprochait très
left. I broke left. I got some hits on one of the guys vite, presque cote à cote avec moi, mais ils étaient
who were trying to shoot the colonel down. I was surtout après le colonel vu qu’il avait un chasseur
still in a tight turn, so I kept turning 180 degrees Therderbolt argenté tout neuf. Nous autres, nous
and head-on into the rest of the Germans — 20 to avions les avions couleur vert-olive terne.
30 of them. I just kept shooting whenever I could. Le colonel coupe à gauche. Les Allemands
I don’t know whether I hit anybody. They were coupent à gauche. Moi, j’ai touché quelques gars
taking potshots at me. As soon as the colonel essayant de descendre le colonel. J’étais encore
pulled up he hollered, “Get the hell out of here — dans un virage serré alors je continue à tourner à
there’s too many of them.” He and number-three 180 degrés- et je vais droit sur les Allemands- qui
man pulled up into the clouds. I had already étaient 20 à 30. Je tirais quand je pouvais, je ne
committed to going into the rest of the Germans, sais plus si j’en ai touché. Ils me tiraient dessus
and the other wingman was already involved with sans arrêt. Le colonel s’approche et hurle « Tire-
the German planes. After a few seconds I realized toi de la- il y en a beaucoup trop ! ». Puis il
that this was a matter of life and death, so I better remonte dans les nuages avec à ses cotes l’appareil
not plan to shoot down a half dozen guys and get numéro 3 de notre troupe de 4.
killed myself. I figured I’d come back another day J’avais déjà décidé que j’allais renter en plein
when the odds were a little better. dans les Allemands, et l’autre ailier était déjà en
I was trying to get into the clouds and they cut action avec eux. Mais au bout de quelques
me off, taking shots. All I could do was dive for secondes, je me suis rendu compte que c’était une
the treetops, which were pretty close, because I question de vie ou de mort, donc il valait mieux
was only 2,000 feet in the air. I’d put it into a tight que je n’essaie pas de descendre une demi-
spiral to climb up through the Germans. They had douzaine de gars et de me faire tuer. Je me suis dis
two circles on each side of me, and no matter que c’était mieux de revenir un autre jour quand
which way I turned one of those guys would be on les chances seront plus de mon coté.
my tail. J’essayais de rentrer dans les nuages mais ils
I looked around to see what was happening to me coupaient la route et me tirais dessus. Tout ce
the other remaining Thunderbolt, only to see his qui me restait à faire c’était de plonger sur les
aircraft get hit and catch fire. The pilot bailed out arbres, qui étaient assez près vu que je n’étais qu’a
and was taken prisoner. So they all concentrated 600 mètres d’altitude. J’avais entamé une spirale
on me. Perhaps 20 stayed under the clouds trying étroite pour remonter entre les Allemands. Mais,
to nail me. ils formaient deux cercles de chaque coté, ou que
I held my plane in a tight corkscrew, but that je tournais j’en aurais eu un derrière moi.
caused my speed to drop to near stalling, while my Je me retourne alors pour voir ce qui se passait
objective was to climb into the protective clouds avec l’autre Thunderbolt restant, juste à temps de
and escape. I had to level off to build speed, and le voir touché et prendre feu. Le pilote se rend et il
then they’d take shots at me. I got shot up pretty est pris prisonnier. Alors la, ils se sont tous
good. A 20mm cannon shell severed a control concentré sur moi. Il y en avait peut-être 20 sous

cable leading to the elevators on the tail. The - 95 – les nuages essayant de me descendre!
controls became very heavy. I had to use two Je maintenais mon avion dans une spirale mais ca
hands most of the time to bring this thing out of m’empêchait de prendre de la vitesse et j’étais
the dives I kept making. presque arrivé à un arrêt total. Mon objectif était
cable leading to the elevators on the tail. The les nuages essayant de me descendre!
controls became very heavy. I had to use two Je maintenais mon avion dans une spirale mais
hands most of the time to bring this thing out of ca m’empêchait de prendre de la vitesse et j’étais
the dives I kept making. presque arrivé à un arrêt total. Mon objectif était
I guess I did that for 15 minutes. I had some alors de monter dans les nuages pour me cacher et
pretty narrow escapes. One German plane pulled de fuir. Il fallait que je me remette droit pour
alongside. He looked at me, shook his head. I reprendre de la vitesse et ils me tiraient dessus
shook mine. He tried to back up to get a shot. As sans arrêt. Ils m’ont touché pas mal d’ailleurs.
soon as I saw him slide down to hit me I rolled Un débris de canon de 20 mm a tranché un de mes
right over his canopy, with just enough energy to câbles de contrôle qui menaient à la queue de
go over him and go for the deck and come back l’avion. Les gouvernes sont devenues très lourdes.
up. That happened four or five times. Il a fallu utiliser mes deux mains pour sortir
Three more cannon shells struck my left wing. I l’avion des piques que je faisais.
could hear others chewing at my tail. J’ai continué comme ca pendant 15 minutes.
I finally made it to the haven of the cloudbank, Plusieurs fois, je l’ai échappé belle. Un avion
and headed home at all available speed. But after I Allemand s’approcha de moi. Il me regarda et
broke out of the cloudbank at the English Channel secoua la tête. J’ai secoue la mienne. Il essaya de
I realized I did not have enough fuel to reach reculer pour me tirer dessus. Quand je l’ai vu
England. glisser pour essayer de me m’avoir j’ai virevolte
Fortunately, army engineers had laid a strip of par dessus sur son canopée--cette séquence s’est
Marsden matting, a kind of rolled-up metal répétée 4 ou 5 fois.
runway component used to construct emergency Trois autres débris de canons touchèrent mon
airfields. The one I spotted was on blood-soaked aile gauche. J’entendais les autres attaquer ma
Omaha Beach. It was either hit the beach or bail queue.
out. I opted to land. The engineers were still Je suis finalement arrivé au refuge des nuages
working on the end of the emergency strip when et je me suis dirigé pour rentrer à toute vitesse.
my battered fighter rolled to a stop. Mais une fois sorti des nuages au niveau de la
As if it were a matter of expected routine, the Manche, je me suis rendu compte qu’il ne me
engineers came over with a pair of shears and restait plus assez d’essence pour arriver en
trimmed away the jagged edges of the fighter’s Angleterre.
damaged control surfaces. The battered material Heureusement, les ingénieurs de l’armée
had been hampering my ability to maneuver the avaient déployé une sorte de piste d’atterrissage
aircraft. d’urgence déroulable. Celle que j’ai vue était au
Others filled my fuel tanks with five-gallon niveau de la plage ensanglanté d’Omaha Beach.
cans. C’était la plage ou la dégringolade. J’ai décidé
I took off again and headed to England. When d’atterrir. Les ingénieurs n’avait pas tout à fait fini
I landed at home base I discovered my wing mates de dérouler la piste quand mon appareil cabossé
had assumed I had been shot down. fini par s’arrêter.
Well, just another day. After all it was a Comme si c’était une simple routine, les
routine, daily operation. ingénieurs sont arrivés avec des cisailles et se
mirent à couper les extrémités ébréchées des
surfaces de contrôle du chasseur. Les parties
abimées m’avait rendu très difficile la manœuvre
de l’appareil.
Les autres remplirent les bacs d’essence.
J’ai décollé de nouveau pour l’Angleterre. A
mon arrivée j’ai découvert que mes compagnons
supposaient que je me suis fais descendre.
Eh bien, c’était juste une journée de plus.
Apres tout, ce n’était que routine, opération
quotidienne.

- 96 –
Henri Gosselin

A HOSPITAL ARCHITECT FOR 17 YEARS, UN ARCHITECTE HÔPITAL PENDANT 17 ANS,


HENRI GOSSELIN, AFTER THE 1940 ARMISTICE, HENRI GOSSELIN, APRÈS L'ARMISTICE DE 1940, SE
WENT OVER TO THE FREE ZONE IN HIS DIRIGEA VERS LA ZONE LIBRE DANS SA VOITURE,
AUTOMOBILE, SECRETLY CARRYING EIGHT GRAMS TRANSPORTANT EN SECRET HUIT GRAMMES DE
OF RADIUM FROM THE ANTI-CANCER CENTER OF RADIUM À PARTIR DU CENTRE ANTI-CANCER DE
LILLE, REPRESENTING A VALUE OF 300 MILLION. LILLE, REPRÉSENTANT UNE VALEUR DE 300
The radium was very strongly desired by the MILLIONS. Le radium a été très vivement souhaitée
Germans. He eventually had it walled up in the par les Allemands. Il a finalement avait muré dans
crypt of the chapel of the Toulouse Hospital, la crypte de la chapelle de l'hôpital de Toulouse,
where it stayed until 1945. où il est resté jusqu'en 1945.
Of this escapade Henri said: De cette escapade Henri a dit:
“While the Germans were advancing past the “Alors que les Allemands avançaient passé la
Seine, Professor Marquis, Director of the Rennes Seine, le professeur Marquis, directeur du Centre
Center, advised me to save at least the Radium, the de Rennes, m'a conseillé de sauver au moins le
rest of the material being too cumbersome for us radium, le reste du matériel étant trop lourd pour
to think about taking it away, and it is in a simple nous de penser à l'ôter, et il est dans un simple
“Peugeot 302” that I took it to Bordeaux, where it "Peugeot 302" que je l'ai pris à Bordeaux, où il a
was dropped off at the Anti-Cancer Center, run by été déposé au Centre anti-cancer, dirigé par le
Professor Rechou. professeur Rechou.
“After the city’s occupation by German “Après l'occupation de la ville par les troupes
troops, he informed me that he was at great risk to allemandes, il m'a informé qu'il était en grand
be “requisitioned” and that it would be in more danger d'être "réquisitionnés" et qu'il serait plus en
safety in the free zone. So I brought the box sécurité dans la zone franche. J'ai donc apporté la
towards the East. boîte vers l'Est.
“I don’t have to add that the large lead box, in “Je n'ai pas d'ajouter que la boîte de plomb
which it had been packed at first had been grande, dans laquelle il a été emballé au début
abandoned. I won’t insist further on the passage avait été abandonné. Je ne vais pas insister
of the demarcation line, which had just been davantage sur le passage de la ligne de
created and where the German post couldn’t démarcation, qui venait d'être créé et où la poste
understand how I was able to reach Lille by the allemande ne pouvait pas comprendre comment
- 97 –
road to Bergerac. j'ai pu parvenir à Lille par la route de Bergerac.
I spent a rather awful hour, but I was very J'ai passé une heure au lieu terrible, mais j'ai été
lucky that none of them had thought to lift the très chanceux qu'aucun d'entre eux avaient pensé à
blanket under which lay the box.
road to Bergerac. j'ai pu parvenir à Lille par la route de Bergerac.
“I spent a rather awful hour, but I was very “J'ai passé une heure au lieu terrible, mais j'ai
lucky that none of them had thought to lift the été très chanceux qu'aucun d'entre eux avaient
blanket under which lay the box. pensé à lever le parapluie sous lequel était la boîte.
“Anyway, the famous box stayed in Clairvive, Quoi qu'il en soit, la fameuse boîte séjourné dans
then in Périgueux, in the tomb of a benefactor of Clairvive, puis à Périgueux, dans le tombeau d'un
the city’s hospital; finally, having succeeded, after bienfaiteur de l'hôpital de la ville, enfin, avoir
many difficulties, in reconnecting with Professor réussi, après bien des difficultés, à se reconnecter
Driessens, I carried it, still in a sedan, to Toulouse, avec le professeur Driessens, je l'ai porté, toujours
where it was walled up in the crypt of the dans une berline, à Toulouse , où il a été muré
hospital’s chapel.” dans la crypte de la chapelle de l'hôpital.

Henri Gosselin holds The Medal of French Henri Gosselin a reçu La Médaille de la
Recognition as well as the 1914-1918 Military Reconnaissance Française ainsi que la Croix de
Cross and is a knight in the Order of Public Guerre 1914-1918 et est Chevalier dans l'Ordre de
Health. la Santé Publique.

Submitted in honor of my Grand-Uncle Soumis en l'honneur de mon grand-oncle


Bruno Lopez Bruno Lopez

- 98 –
Robert Azzuman

BOB WAS BORN IN MARSEILLES. His father was BOB EST NÉ À MARSEILLE. Son père était de la
from Turkey, nearr the Armenian border. His Turquie, nearr la frontière arménienne. Son père
father came to San Pedro California in 1920 and est venu à San Pedro en Californie en 1920 et était
was married to an American girl in 1922. They marié à une Américaine en 1922. Ils se sont
moved to Marseilles in 1925 where Bob was born déplacés à Marseille en 1925 où Bob est né en
in 1926. The family moved to Cuba in 1927 to 1926. La famille a déménagé à Cuba en 1927 pour
work for an American distributor of crop travailler pour un distributeur américain de
harvesters. pêcheurs des cultures.
The family then moved back to Marseilles, La famille a ensuite déménagé retour à
France after a couple of years and settled there. Marseille, en France, après une couple d'années et
When the war broke out Bob was recruited by the s'y sont installés. Lorsque la guerre éclata Bob a
government in Vichy to report to the International été recruté par le gouvernement de Vichy de faire
Camp in Germany, but he ran away instead and rapport au Camp international en Allemagne, mais
went to live with his father near the Swiss border. il s'est enfui au lieu et est allé vivre avec son père
While there he joined the Resistance where he près de la frontière suisse.
was trained to sabotage trains. He did this for a Alors que là, il rejoint la Résistance où il a été
while and then went to England to help there. formé au sabotage des trains. Il a fait cela pendant
When the war in Europe ended, Bob and his un moment et ensuite en Angleterre pour y aider.
mother moved back to US to join with his father in Quand la guerre prit fin en Europe, Bob et sa
San Pedro. Bob signed up with the US Army and mère retourne au Etats-Unis à se joindre à son père
spent the next 27 years with them. à San Pedro. Bob a signé avec l'armée américaine
et a passé les 27 prochaines années avec eux.
Submitted in honor of my friend,
Steve Bush Soumis en l'honneur de mon ami,
Steve Bush

- 99 –
The story of the heroic 28th Division
L’histoire de l’héroïque 28ème Division

American soldiers in
the Ardennes during
the Battle of the Bulge.
Des soldats américains
dans les Ardennes
pendant la Bataille des
Ardennes.

Larry Newman was a reporter for the Larry Newman était reporter au Service des
International News Service traveling with the 28th Informations Internationales ; il voyagea avec la
Division during the Battle of the Bulge. The 28ème Division lors de la bataille des Ardennes.
following is an excerpt from one of his reports, Ce qui suit est un extrait de l’un de ses reportages,
filled on January 6th, 1945. – The Editor realisé le 6 janvier1945. – Le Rédacteur.

THIS IS THE STORY OF THE HEROIC UNITED CECI EST L’HISTOIRE DE L’HEROÏQUE 28EME
STATES 28TH DIVISION. It may well be the story of DIVISION DES USA. Cela pourrait bien être
the Marshal Karl von Rundstodt’s failure to reach l’histoire de l’échec du Maréchal Karl von
Sedan and the Muese—perhaps Antwerp – and to Rundstodt qui ne put atteindre Sedan et la Meuse –
split the Allied armies in his desperate attempt to peut-être Anvers – ou isoler les armées alliées
gain a quick victory. dans sa tentative désespérée pour remporter une
This is the story of men –so many hidden in rapide victoire.
the anonymity of death – who bore the brunt of the Ceci est l’histoire d’hommes – dont tant ont
initial German assault on the morning of disparu dans l’anonymat de la mort – qui subirent
December 16th. It is the story of men who kept le plus violemment l'attaque allemande qui
slugging until they fell in their tracks, of survivors déclencha la bataille le matin du 16 décembre.
staggering and crawling through encircling enemy Ceci est l’histoire d’hommes qui se traînèrent
lines to regroup and fight again. jusqu’au bout, jusqu'à tomber, de survivants qui,
The saga of gallantry begins with an American chancelant et rampant, franchirent les lignes
lieutenant speaking over a radiophone. He is ennemies qui les entouraient, pour se regrouper et
weeping and every bitter sob of his rage is se battre à nouveau.
communicated back to his commanding officer. La saga de cette bravoure commença avec un
He reported to his major: “We’re down to our last lieutenant américain qui parla par téléphone-radio.
grenades. We’ve blown up everything there is, Il pleurait et chaque sanglot de rage, amer,
parvenait jusqu'à son commandant. Il fit le
expect the radio. I don’t mind dying – I don’t mind rapport suivant à son major : « Il ne nous reste
taking a beating – but we’ll never give up.” plus que quelques grenades. Nous avons fait
There was a click on the radiophone-- the sauter tout ce que nous avons pu, sauf la radio. Je
conversation had ended. The major sagged in his m’en fiche de mourir – je m’en fiche d’être battu –
chair and glanced at his watch. It was 9:55pm. He mais nous n’abandonnerons jamais. »
- 100 –
remembered a 4:30 call when this outfit ahead
reported its ammunition gone and that they were Il y eut un déclic dans le téléphone-radio – la
fighting with grenades from house to house. conversation était terminée. Le major s’affaissa
dans sa chaise et jeta un coup d’œil sur sa
remembered a 4:30 call when this outfit ahead Il y eut un déclic dans le téléphone-radio – la
reported its ammunition gone and that they were conversation était terminée. Le major s’affaissa
fighting with grenades from house to house. dans sa chaise et jeta un coup d’œil sur sa montre.
They’d held out five hours since that last call Il était 21h55. Il se souvint d’un appel à 16h30, au
and now they were gone. moment où ce régiment qui se trouvait en première
All this happened two days after Rundtstadt ligne rapporta qu’ils n’avaient plus de munitions et
began his gamble for victory when he hurled five qu’ils se battaient avec des grenades, de maison en
crack divisions across the Oure River into maison.
Luxembourg against the thinly held line covered Ils avaient tenu cinq heures après ce dernier
by the 28th Division, known as the “Bloody appel, et maintenant ils n’étaient plus.
Bucket” outfit. Tout cela arriva deux jours après que
Many agree that it was those men who made Rundtstadt commença son pari sur la victoire,
the defense possible. For without that heroic stand quand il lança avec rage cinq divisions d’élite qui
we would never have had time to get men and devaient traverser la rivière de l’Oure et pénétrer
material through before the Germans would au Luxembourg en passant sur la ligne tenue
overrun us. difficilement par la 28ème Division, connue sous le
At dawn on that fateful 16th, under a heavy sky nom du régiment «Bloody Bucket »( Le Seau de
that blotted out air activity, the Germans suddenly Sang).
burst across the river. They were screaming, Beaucoup sont d’accord pour dire que ce
shouting, laughing. Some were crying hysterically. furent ces hommes là qui permirent la défense de
Some were more like drunken and doped men than cette ligne. Car sans cette résistance héroïque,
well-disciplined German fighters. nous n’aurions jamais eu le temps de faire passer
They came in wave after wave. They fell into hommes et matériels avant que les Allemands ne
heaps before murderous American machinegun nous envahissent.
fire. But still they came. A l’aube, en ce jour fatidique du 16, sous un
Near Residorf one Yank unit dug itself in well ciel lourd qui masquait l’activité aérienne, les
and held its fire until a sold line of Germans was Allemands surgirent soudain de l’autre côté de la
only 50 yards away. Then they fired. rivière. Ils hurlaient, criaient, riaient. D’autres
Said one survivor: pleuraient de façon hystérique. D’autres encore
“We racked ‘em and we stacked ‘em until the ressemblaient plutôt à des ivrognes et des drogués
Nazis were clambering over their own dead. qu’à des combattants allemands bien disciplinés.
“ Their tanks were surrounded and covered Ils arrivèrent par vagues. Ils s’effondraient
with their infantry. The tanks came swifty toward devant le feu mitrailleur et meurtrier des
our doughboys in the foxholes but turned when Américains, formant des tas. Mais ils arrivaient
their infantry lay bleeding and dying many quand même.
crushed under their own tanks tracks. Près de Residorf, une unité Yankee s’enfonça
“But they came back. More and more and still bien dans la terre et maintint le feu jusqu’à ce
more died. But the green-clad Hitler lovers still qu’une ligne de soldats allemands ne fût plus qu’à
walked into our hail of fire. All that night and into 50 mètres au plus. Puis les américains tirèrent.
the next day they fought on. Ce que dit un survivant :
“By Sunday midnight we were surrounded and « On les fit tomber et ils s'empilèrent à tel
greatly outnumbered. We radioed Battalion point que les Nazis grimpaient sur leurs propres
Headquarters, “Situation Critical.” morts.
The answer came back; “Withdraw, if « Leurs tanks étaient entourés et couverts par
possible” To that went the reply “We can’t get out leur infanterie. Les tanks vinrent rapidement vers
but we’ll make ‘em pay” nos officiers dans les trous de combat, mais ils
This radio talk went on between the Captain firent demi-tour lorsque leur infanterie fut étendue
commanding the units and the Major at the field à terre, se vidant de son sang et agonisant;
headquarters. After that the Major and the Captain beaucoup d’hommes avaient été écrasés par les
did not speak with each other directly. The Major chenilles de leurs propres tanks.
related: “He knew and I knew what the situation was « Mais ils revinrent. Plus, et plus, et encore
and what can I say, to a man at a time like that?” plus moururent. Mais les amoureux d’Hitler,
vêtus de vert, avancèrent quand même sous notre
- 101 –
At a nearby Walhauson another outfit of the 28th pluie de feu. Toute cette nuit-là et jusqu’au jour
Division was in trouble. It’s supporting artillery suivant, ils continuèrent à se battre.
got the message: “Heavy German attack coming.
Pour it on.” « Avant dimanche minuit, nous étions encerclés, et
American soldiers vêtus de vert, avancèrent quand même sous notre
taken prisoner by the pluie de feu. Toute cette nuit-là et jusqu’au jour
Germans in the town of
Stoumont, Belgium. suivant, ils continuèrent à se battre.
Being taken prisoner by « Avant dimanche minuit, nous étions
the Germans proved a encerclés, et surpassés en nombre. On envoya un
sometimes deadly message radio aux Quartiers Généraux du
prospect during the
Battle of the Bulge.
Bataillon, « Situation Critique. »
Soldats américains faits La réponse arriva : « Retirez-vous, si
prisonniers par les possible ». A quoi nous répondirent : « Nous ne
Allemands dans la ville pouvons nous retirez mais nous le leur ferons
de Stoumont, en payer ».
Belgique. Être
prisonnier par les Cette discussion radio se poursuivit entre le
Allemands prouvé une Capitaine commandant les unités, et le Major se
perspective parfois trouvant aux Quartiers Généraux des opérations en
mortelles pendant la cours. Après ça, le Major et le Capitaine ne se
Bataille des Ardennes.
parlèrent pas directement. Le Major raconta : « Il
savait et je savais quelle était la situation, et
At a nearby Walhauson another outfit of the 28th qu’est-ce que je pouvais dire à un homme vivant
Division was in trouble. It’s supporting artillery un moment pareil ? »
got the message: “Heavy German attack coming. Près de là, à Walhauson, un autre régiment de
Pour it on.” la 28ème Division était en difficulté. Son artillerie
The artillery began sending over it’s shells and de renfort reçut ce message : « Attaque allemande
a nameless private screaming over the radio phone d'armes lourdes imminente. Versez la sauce. »
“Closer! Closer! Bring it in! Bring it on top of us. L’artillerie commença à envoyer ses obus et
We’ll duck.” un soldat anonyme cria dans le téléphone radio
Then the artillery fire came within 50 yards of « Plus près ! Plus Près ! Envoyez-ça ! Envoyez-
the doughboys. But the Germans died and the ça au-dessus de nous. On esquivera. »
doughboys held. Puis le feu de l’artillerie arriva à moins de 50
Farther south, at Weiler, a mortar outfit was mètres des officiers. Mais les Allemands
caught. Pvt Manuel Wise, of Big Springs, Texas, moururent et les officiers tinrent bon.
and his pals from West Virginia and Iowa, fought Plus au sud, à Weiler, un régiment de mortier
for 48 hours alongside riflemen, cooks, and drivers fut capturé. Le soldat Manuel Wise, de Big
and when their ammunition, food, and water were Springs, Texas, et ses camarades de Virginie de
running low a jeep driver vaulanteered to run the l’Ouest et de l’Iowa, se battirent pendant 48 heures
enemy gauntlet. He ran into a German ambush. avec des fusiliers, des cuisiniers, et des
The men heard him scream: You’ll never get this conducteurs et quand leurs munitions, leur
jeep, you dirty ------!” nourriture, et leur eau furent presque terminées, le
The machinegun rattled – then silence. Later conducteur d’une jeep se porta volontaire pour
four Germans were caught driving the same jeep. braver l’ennemi. Il tomba dans une embuscade
They’ll never drive another. allemande. Les hommes l’entendirent crier : Vous
Capt. Floyd K. McGutchson, of Idaville, Ind., n’aurez jamais cette jeep, vous sales ----- ! »
together with Pvt. Wise worked their way out of La mitrailleuse crépita – puis le silence. Plus
the pocket and up a hill. Four Germans stumbled tard, des Allemands furent arrêtés; ils conduisaient
onto the outpost. The doughboys killed two, la même jeep. Ils n’en conduiront plus jamais.
wounded one. The fourth German bayoneted his Capitaine Floyd K. McGutchson, d’Idaville,
own injured man, and then ran. A GI’s rifle shot Ind., et le Soldat Wise se frayèrent un chemin hors
got him. de la poche et gravirent une colline. Quatre
The outfit fought all night and worked its way Allemands tombèrent sur l’avant-poste. Les
into a pine grove, but there found themselves officiers en tuèrent deux, en blessèrent un. Le
surrounded by Nazi paratroopers. The Yank’s only quatrième Allemand tua à la baïonnette son propre
escape was to fight their way out. They made a blessé, puis il partit en courant. Le tir à la
break for it. Wise’s trousers were raked from his carabine d’un GI eut raison de lui.
legs by machinegun fire from a German
- 102 –
paratrooper 50 yards away. Le régiment se battit toute la nuit et se fraya un
Wise kept running, fired once and dropped the chemin dans une pinède, mais les soldats se
paratrooper at his feet. In the grueling action, Wise retrouvèrent entourés de parachutistes nazis. La
became a hero. The private kept the men going seule façon pour les Yankees de s’échapper, c’était
Le régiment se battit toute la nuit et se fraya
un chemin dans une pinède, mais les soldats se
retrouvèrent entourés de parachutistes nazis. La
seule façon pour les Yankees de s’échapper, c’était
de se battre. Ils firent tout ce qu’ils purent pour
s’en sortir. Le pantalon de Wise fut complètement
déchiré suite au feu de la mitrailleuse d’un
parachutiste à moins de 50 mètres de là.
Wise continua sa course, tira un coup et fit
tomber le parachutiste. Cette exténuante action, fit
de Wise un héros. Le soldat Wise permit aux
hommes de résister et beaucoup furent en mesure
de se battre un jour de plus.
Voici quelques autres officiers – tous des
Belgian civilians killed by SS units during the Battle of the Bulge. héros dont les Américains devraient se souvenir.
Civils belges tués par des unités SS durant la bataille des Le soldat Harold E. Deutshman, de Chicago,
Ardennes. standardiste, qui erra seul en tournant en rond
legs by machinegun fire from a German pendant quatre jours et quatre nuits sans
paratrooper 50 yards away. nourriture, et finit à quelques mètres de son point
Wise kept running, fired once and dropped the de départ. Pendant 14 heures il se cacha dans une
paratrooper at his feet. In the grueling action, Wise pile de détritus et regarda les Allemands attacher
became a hero. The private kept the men going des fils barbelés à 3 mètres de là. Quand une
and many of them made it safely to fight another sentinelle allemande le héla, Harold Deutschman
day. s'éloigna en marchant, tout simplement.
Here are a few more of the doughboys, -- Puis il y a le Lieutenant Raymond Fleig, de
heros all. Americans should remember. Pvt Harold l’Ohio, qui venait de gagner son Etoile d’Argent.
E. Deutshman, of Chicago, a switchboard operator Il précipita ses tanks au centre de Clervaux, où les
who wandered alone in a circle for four days and Allemands envahissaient tout. Lui et ses garçons
nights without food and ended up within a few se battirent contre les Allemands, allée par allée.
yards of his starting point. For 14 hours he hid in a Mais Flieg, après s’être battu comme un fou, fut
pile of rubbish and watched the Germans string séparé de ses hommes. Il erra dans les alentours
barbed wire 10 feet away. When a German sentry pendant trois jours – sa seule nourriture, une barre
hailed him, Harold Deutschman simply walked de chocolat prise à un soldat mort. Finalement il
away. fut trouvé et emmené à l’hôpital, souffrant des
Then there was Lt. Raymond Fleig, of Ohio, pieds des tranchées et d’épuisement. Mais il
who had just won his Silver Star. He rushed his harcela les docteurs jusqu’à ce qu'on le relâche.
tanks to the center of Clervaux where the Germans Puis il fit du stop pour rejoindre son régiment.
were overrunning everything. He and his boys Le soldat Harry Stutz de Détroit et le Sergent
fought the Germans alley to alley. But Flieg, after Ben Bertran de Chicago, opérateurs dans un
fighting like a maniac, got cut off from his men. centre de messagerie, s’approchèrent d’un Bivouac
He wandered around for three days –his only food, Allemand. Ils s'aplatirent au sol lorsque la
a bar of chocolate taken from a dead soldier. lumière d’une lampe de poche ennemie se balança
Finally he was found and taken to a hospital, à moins d’un mètre au-dessus de leur tête. Morts
suffering from trench feet and exhaustion. Be he de faim, ils s’approchèrent d’une ferme et
pestered the doctors until they released him. Then frappèrent à la porte. Ils regardèrent l’homme
he hitchhiked back to his outfit. fixement, stupéfaits qu’un « Jerry », (un boche)
Pvt. Harry Stutz of Detroit and Sgt Ben leur ouvre la porte. Mais il purent s’échapper.
Bertran of Chicago, message center operators, Puis il y a le Lieutenant Glenn Peterson, du
came close to a German Bivouac. They hugged the Texas, qui fit sortir à pied de la Wiltz, 50 fusiliers
ground when an enemy flashlight beam swung de l’échelon arrière. Lui et ses hommes faillirent
three feet over their heads. Desperate for food, se noyer dans la rivière glacée. Ils se frayèrent un
they walked to the door of a farmhouse and chemin à travers une ligne allemande qui
knocked. They stared in amazement when a Jerry protégeait un pont, contactèrent la résistance du
- 103 –
opened the door. But they escaped. Luxembourg. Il fit passer ses hommes sans
encombre jusqu’à Basbogne où ils se battirent au
Then there was Lt. Glenn Peterson, of Texas, who coude à coude avec la 101ème Division Aérienne
led 50 rear echelon riflemen out of Wiltz on foot. dans l’une de ces batailles épiques de la guerre.
The Mardasson Memorial located near Bastogne, in the Belgian province of Luxembourg. It honors the memory of the
approximately 80,000 American soldiers who were wounded or killed during the Battle of the Bulge. The Latin inscription
on the memorial stone: LIBERATORIBVS AMERICANIS POPVLVS BELGICVS MEMOR IV.VII.MCMXLVI.
Translates to "The Belgian people remember their American liberators – 4th July 1946."
Le Mémorial du Mardasson situé près de Bastogne, dans la province belge du Luxembourg. Elle honore la mémoire des
quelque 80.000 soldats américains ont été blessés ou tués pendant la bataille des Ardennes. L'inscription latine sur la pierre
commémorative: LIBERATORIBVS AMERICANIS POPVLVS BELGICVS MEMOR IV.VII.MCMXLVI.
Se traduit par «Le peuple belge se souvient de ses libérateurs américains - 4 Juillet 1946."

knocked. They stared in amazement when a Jerry protégeait un pont, contactèrent la résistance du
opened the door. But they escaped. Luxembourg. Il fit passer ses hommes sans
Then there was Lt. Glenn Peterson, of Texas, encombre jusqu’à Basbogne où ils se battirent au
who led 50 rear echelon riflemen out of Wiltz on coude à coude avec la 101ème Division Aérienne
foot. He and his men almost drowned in the icy dans l’une de ces batailles épiques de la guerre.
river. They fought their way through a German
guard line over a bridge, contacted the - Larry Newman
Luxembourg underground, got his men safely
through to Basbogne wher they fought shoulder to
shoulder with 101st Airborne Division in one of
the war’s epic battles.

- Larry Newman

- 104 –
Monsieur Le Colonel Alain Guilloux

Je suis heureuse et honorée de partager en quelques


lignes un peu de mon père, notre héros au grand cœur.
Maman, j'écris pour toi, tu es de tous nos honneurs, enfants,
petits et grands, écoutez la chanson.

Quelle noble opportunité de partager la magnificence,


le courage, l'abnégation, le poète, et l'amour de notre père :
visage ovale, front bombe, nez rectiligne, cicatrices, yeux
noirs, cheveux châtains, engage volontaire 05/1936 a
l'Intendance Militaire de Paris, 2eme RTM, Sous Lieutenant
de la CIe Canons d'Infanterie du 8eme Régiment de
Tirailleurs Marocains - Croix de Guerre/Etoile de Bronze, de
Vermeil, Palmes, Croix de Guerre 1939/1949, Croix de
Guerre des TOE, Croix de la Valeur Militaire, Commandeur
de la Légion d'Honneur, Médaille des Evades, des Blesses,
Croix du Combattant, Médaille Coloniale, Officier de
l'Ouissam Alaouite.Campagne d'Italie, d’Indochine,
d’Algérie, ampute à Afflou le 18/01/1959 à Sidi Bouzid.

Toi, notre cher Papa, tu souris au détour des chemins,


à vélo sur les pentes de la Madeloc. Vive ta gloire!

Ta fille,

Joëlle

The above memoir, an ode to a heroic father, in honor of a


devoted mother, from a loving daughter, was not translated because
I believe that some works of art are better left just as they are.
–The Editor
- 105 –
Paris, Fance, May 8th, 1945 • Paris, Fance, le 8 mai 1945

“No! We will not hide this deep and sacred emotion.


These are minutes which go beyond each of our poor lives.
Paris! An outraged Paris! A broken Paris! A martyred Paris!
But Paris liberated!”
“Non ! nous ne dissimulerons pas cette émotion profonde et sacrée.
Il y a là des minutes qui dépassent chacune de nos pauvres vies.
Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé !
mais Paris libéré !”
General Charles de Gaulle, Paris

- 106 –
- 107 –
- 108 –
List of Financial Contributors
The Partners of Frazer Frost, LLP Certified Public Accountants
Sigue Corporation, Guillermo de la Vina and Alfred de la Vina
La Bastide Restaurant, Gilles Fougeres
Altour Travel Master, Jeannine Sefton
Robin's Jean, Robin Chretien
Jacques and Linda E. Cohen
Murray and Lia Markiles
Pascal and Irina Brandys
Richard L Stone and Rita Tuzon
Kenneth Leventhal
Patrick and Viviane Pagni
Julien L. Inc., Raoul and Josette Benassaya
Ecole Claire Fontaine, Joelle Dumas
Dennis and Audrey Hill
Titra California, Inc., Patrick Schiltz
Les Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CCEF)
Compas Architectual Stone, Dimitri Agraphiotis and Pilar M. Bonaparte
Transit Parts 101, Gabor and Aniko Aradi
Delta Ultraviolet Corp, Mr. Benoit Gillman and Mr. Franck Roy
Jacques Delvoye
Herve and Eric Caen
Gerard Michon
Parminder Singh
Carole de la Cruz Realty
Olivier Thomas
Dr. Maurice Perez
Hettrick Law P. C., Clyde Hettrick lll
Lt Col Robert (Bob) and Susan J Johnson
Marvin and Jacqueline Kosofsky
Patrick and Jacqueline Caraco

- 109 –
List of “In Kind” Contributors:
Universal Seafood, Inc., Eric and Gina Crespel
New Zealand Seafood, Inc., Philip Hall and Toni Hall
Cantare Foods, San Diego, Robert Fischer, Christophe Megevand
and Olivier Fischer-Morelle
Mastrad Inc. Mathieu Lion and Jerome Renard
Amy Group - Thierry Le Duc
Transat Trade Inc. -Guy Azera
Barry Callebaut-Pierre Jeurissen
AAA Food Source, Inc. - Mr. Laurent Caraco and Dominique Arnould
Yvan Valentin Sweet Temptations
Ethan Cohen, Attorney at Law, legal matters
Jackie La Fleur, Frazer Frost, LLP - printing
Gateau Basque – Evelyne Ustarroz EU
United Valet parking

We thank you for your support

- 110 –
May 8th, 2010

To the VE day +65 committee,

Henri Crespel, Eric’s grandfather, would be pleased that our


generation not only remembers what his generation endured and
fought for during World War II in France, but that we are working
to immortalize these memoirs for the future generations to have
and to understand.

In 1943 near where the Crespel family lived in France, an


American flying fortress was shot down. Seven members of that
crew were rescued by Henri and kept safe by the whole family.
Henry was later honored with a citation from Dwight D. Eisenhower
for his work.

Universal Seafood is pleased to participate in the Victory in Europe


65th anniversary celebration.

Thank you for organizing these events.

Sincerely,
Eric and Gina Crespel
Owners, Universal Seafood, Inc.

- 111 –
- 112 –
May 8, 2010

The Memoirs Project Inc.


Jacques Cohen, Chairman

The partners and associates of Frazer Frost, LLP are pleased to support this
evening’s celebration marking the 65th Anniversary of VE Day, Victory in Europe
May 8, 1945. Jacques’ passion for this project has been felt throughout the office
since the idea came about in September 2008.

We are pleased to support the endevours of The Memoirs Project to memoralize the
courageous actions of the individuals honored in these memoirs.

Dean Yamagata
Managing Partner, West Coast

- 113 –
In Honor
&
In Memory
of those that fought and paid
The Price of Freedom

Jeannine Sefton

- 114 –
We will never forget.

Thank you.

- 115 –
American soldiers observe as the Tricolor is displayed
atop of Eiffel Tower once again.

Les soldats américains observent le drapeau tricolore déployé


à nouveau au sommet de la Tour Eiffel..

- 116 –