Vous êtes sur la page 1sur 11

Choisir son Appareil Photo + Glossaire Photo Numérique

A. Choisir un Appareil Photo Numérique (APN)

Ce petit tutoriel n'a pas la prétention de tout expliquer en photographie, mais il vous aidera à y voir plus clair
lorsque vous serez décidé d'acheter et utiliser un appareil photo.

La première étape avant d'acheter un appareil photo numérique est de savoir quel type d'APN choisir selon l'usage
que l'on va en faire. Les appareils photo numériques sont généralement classés dans trois catégories distinctes :

1) Compact
2) Bridge Camera
3) Reflex Numérique

1) On appelle Compact numérique un appareil tout en un, de faible taille et de faible poids.

Les modes automatiques sont le coeur de ces appareils mais on voit de plus en plus de compacts intégrant des
réglages manuels poussés en complément.

Les constructeurs font tout pour les rendre de plus en plus compacts.

On remarque également la notion d'appareil photo "bijou" apparaître, le desgin et la finition étant de plus en plus
soignés.

Utilisation :

• Utilisation familiale
• Utilisation quotidienne (dans la poche ou le sac)
• Utilisation débutants (jusqu'à avertis pour certains modèles)

Les + :

• Peu encombrants, donc transportables facilement (par exemple pour des vacances)
• Grande profondeur de champ
• Zooms lumineux
• Préréglages et modes automatiques pratiques pour les débutants
• Prix attractifs

Les - :

• Lenteur (pour la mise en route, la mise au point, temps de latence)


• Présente très rarement un mode de mise au point manuel
• Le viseur optique n'est pas assez précis pour vérifier la mise au point et ne renvoie pas l'image exacte de ce que
l'on photographie (il y a souvent des décalages)
• Les capteurs miniaturisés entraînent un plus de bruit
• Impossible d'ajouter un flash

2) On appelle Bridge Camera, un appareil "tout en un" qui a la même ergonomie, les mêmes spécificités
techniques et la même structure qu'un reflex.

La visée par contre est électronique. Les bridges permettent une grande diversité de réglages manuels (vitesse,
diaphragme, balance des blancs, etc.).

On appelle ces appareils des bridges (en anglais : ponts) car ils sont en quelque sorte la jonction entre les compacts
et les reflex.

On peut ajouter certains éléments afin d'étendre les performances de l'appareil : compléments optiques, flash...
Utilisation :

• Utilisateur débutants (en mode automatique)


• Ou avancés (en tout manuel)

Les + :

• Maîtrise de l'image
• Moins encombrant qu'un reflex
• Légèreté
• Prix plus abordable qu'un reflex (mais plus cher qu'un compact)

Les - :

• Viseur électronique moins précis qu'un reflex


• Difficile d'avoir une très faible profondeur de champ
• Temps de réaction
• Plus cher qu'un compact et les objectifs sont à acheter

3) On appelle Reflex numérique un appareil évolutif dont la visée s'effectue directement par l'objectif grâce à
un jeu de miroir (d'ou le nom de reflex)

C'est le type d'appareil le plus répandu chez les photographes professionnels (Reflex argentique ou Reflex
numérique).

Tous les réglages et tous les types de photos sont imaginables puisque les objectifs sont interchangeables.

On trouve plusieurs sortes d'optiques selon les utilisations que l'on veut en faire : téléobjectifs (portrait, sport,...);
grand angle (paysage,...); objectifs macro et objectifs à bascule et décentrement (architecture, objet,...).

Utilisation :

Utilisateur avertis; semi-professionnels et pro


Aucune limite d'utilisation

Les + :

Qualité d'image (selon l'objectif)


Réactivité (déclenché >< photographié)
Evolutif
Visée parfaite

Les - :

Encombrants (boîtier + objectifs + accessoires + flash...)


Le prix de l'appareil
Le prix du matériel (objectifs, flash,...)

B. Choisir un objectif

Cette partie ne concerne pas les compacts (appareils de poche).

L'objectif de votre appareil photo numérique va définir la qualité de vos photos. Il faut donc bien le choisir.

Difficile de décrypter les indications sur les fiches techniques, dans ce mini tuto, je vais tenter de vous faire
comprendre en quoi ces informations sont importantes.
Pour commencer, "qu'est-ce qu'un objectif ?"

L'objectif est l'élément qui va définir la qualité finale de votre image ainsi que la façon dont vous allez utiliser
l'appareil photo, il ne faut donc pas le choisir à la légère.

L'objectif est un ensemble optique qui capture la photo en focalisant la limière sur le capteur.

A l'inverse des compacts et bridges caméras, le reflex numérique est un appareil à objectifs interchangeables, on
va donc pouvoir placer sur le boîtier plusieurs types d'objectifs selon les besoins, ce qui est, bien-sûr, un grand
avantage (mais le prix n'est évidemment pas le même).

La qualité d'un objectif est définie par la qualité de ses composants.

Plusieurs éléments vont avoir leur importance :

• Sa focale (fixe ou variable)


• Son angle de champ
• Son ouverture (c'est-à-dire la quantité maximale de lumière captée par l'objectif)
• Sa distance minimale de mise au point

On retrouve la plupart du temps certaines informations importantes directement sur l'objectif : la marque du
fabricant de l'objectif et son numéro de série, sa focale (ou sa plage de focale), son ouverture maximale.

La focale

La focale détermine le grossissement observé au travers de l'objectif.

Les focales d'un appareil numérique et d'un appareil argentique sont complètement différentes pour des raisons
techniques et peuvent même différer selon les capteurs. Les constructeurs ont donc pris l'habitude d'indiquer sur
les fiches techniques des appareils numériques des valeurs de focales équivalentes à un classique 35 mm ou 24 x 36
qui caractérise les compacts et reflex argentiques.
Il existe plusieurs types d'objectifs.

1. Tout d'abord, on peut trouver des objectifs à focale fixe, c'est-à-dire des objectifs qui n'ont qu'une seule et
même focale (donc pas de zoom).

Les appareils photo numériques compacts correspondant sont soit des appareils d'entrée de gamme (même s'ils sont
de plus en plus rares) soit des appareils ultra compacts ou gadgets.

Les appareils à objectif fixe sont parfaits pour la photographie de paysage mais ne sont pas recommandés pour
photographier de près car ils ont tendance à déformer.

Dans le cas d'un objectif interchangeable, une focale fixe sera, par contre, signe de qualité. Chaque objectif, selon
sa focale, sera spécialisé dans un domaine précis (portrait, macro, paysage,...)

2. Le type d'objectif le plus répandu est l'objectif à focale variable : on l'appelle plus communément un
objectif zoom.

Ce type d'objectif a la particularité de pouvoir faire varier la focale et ainsi de se rapprocher ou s'éloigner
virtuellement du sujet à photographier.

Attention, la plupart des zooms perdent de la luminosité lorsque la distance focale augmente.

La focale de l'objectif (ou la plage de focales) est donc un élément très important à prendre en compte lors de
l'achat d'un appareil photo (ou d'un objectif pour un reflex numérique).

Cette focale détermine également l'angle de champ de l'objectif (que je vais décrire dans le point suivant).
L'angle de champ

Comme je viens de vous le dire, la focale va également définir l'angle que va pouvoir capter l'appareil photo. Ainsi,
une focale courte va entraîner un grand angle de champ alors qu'une focale longue va plutôt correspondre à un
angle de champ serré.

L'ouverture et la distance minimale de mise au point

1. L'ouverture

L'ouverture correspond à la luminosité maximale quand le diaphragme est ouvert. L'ouverture est souvent définie
sous la forme "1 : 2.8 - 4" ou "f/2.8 - f/4".

Les chiffres 2,8 ou 4 représentent les ouvertures maximales. Plus le chiffre est petit plus l'ouverture est grande.

L'ouverture est importante car plus elle sera grande, plus la visée sera lumineuse et la mise au point sera facilitée.

Une grande ouverture va également permettre de réduire la profondeur de champ pour isoler un sujet.

Bref, dans les caractéristiques de l'appareil, plus les chiffres sont petits, plus l'objectif est de qualité (n'oubliez pas
que qualité = prix à payer !).

Les ouvertures les plus courantes sont : 1, 1.4, 2.8, 4, 5.6, 8; 11 et 16.

2. La distance minimale de mise au point

C'est le dernier point important à prendre en compte dans les caractéristiques de l'objectif.

Cette valeur correspond à la distance minimale au dessous de laquelle la photographie devient floue. Cette
distance varie en fonction de la focale.

La distance minimale de mise au point est importante si l'on souhaite faire de la macro par exemple.

C. Entretien de l'appareil photo numérique : nettoyage de l'objectif

Comme l'objectif constitue l'élément le plus important d'un appareil photo numérique, il importe d'en faire
l'entretien adéquat.

La saleté, la poussière et les traces de doigts réduisent le rendement de l'objectif. Croyez-moi ou non, il y a une
bonne et une mauvaise manière de le nettoyer. Si vous le faites convenablement, vous continuerez à obtenir un
rendement optique optimal. Dans le cas contraire, vous risquez de rayer un accessoire photographique coûteux.
(Je précise que ni moi, ni SoftMaroc, ne pourra être tenu responsable pour
tout dégâts que vous causeriez à votre appareil. Il ne tient qu'à vous de
faire attention à votre matériel).
Pour obtenir le meilleur rendement utilisez une trousse de nettoyage d'objectifs appropriée comprenant une
solution de nettoyage, du papier optique et une brosse pneumatique.

ETAPE 1 :

Enlevez délicatement la poussière et les saletés à l'aide d'une brosse pneumatique ou (avec BEAUCOUP de
prudence) d'une bombe d'air comprimé.

ETAPE 2 :

Humectez un papier optique propre avec un peu de solution de nettoyage d'objectifs OU soufflez délicatement sur
l'objectif (pour l'embuer).

ETAPE 3 :

Nettoyez doucement la surface de l'objectif des bords vers le centre, en soulevant le papier plutôt qu'en forttant.
Vous pouvez également utiliser un chiffon en microfibres pour nettoyer votre objectif (vous n'aurez alors pas besoin
de solution de nettoyage).

Tenir compte des points suivants :

Protection de l'objectif

Pour une protection continue de l'objectif, installez un filtre skylight ou UV pour effctuer vos prises de vues et
ôtez-le uniquement lorsque vous devez en utiliser un autre pour obtenir des effets spéciaux. Bien entendu,
n'oubliez pas d'utiliser lrd protèges-objectifs avant et arrière !

Rangement des objectifs

Tout comme votre appareil photo, vos objectifs sont des instruments de précision. Il faut donc les protéger des
chocs et de la poussière en les rangeant dans un étui aqéquat. De plus, il faut si possible les ranger dans un lieu
frais et sec.

La photographie comme toute passion, ce n'est pas donné.


Dans cette partie, je vais m'éfforcer d'expliquer les différentes prises de vues.

FULL AUTOMATIQUE ou ENTIÈREMENT AUTOMATIQUE

Il vous suffit de diriger correctement l'appareil photo et d'appuyer sur le déclencheur. Tout est automatique; il est
alors aisé de photographier n'importe quel sujet. Grâce aux collimateurs autofocus permettant d'effectuer la mise
au point, n'importe qui peut viser et photographier.

Tournez simplement la molette de sélection des modes vers le symbols correspondant au "tout automatique" (je
vous invite pour cela à vérifier le manuel d'utilisation de votre APN).

1. Placez l'un des collimateurs autofocus sur le sujet. (le sujet tel qu'il est déterminé par l'APN, est mis au point par
un des collimateurs autofocus). En fonction des appreils, cela varie; mais généralement, c'est un cadre rouge qui
apparaît autour des yeux ou de la tête du sujet ciblé.

2. Effectuez la mise au point. Enfoncez le déclencheur à mi-course pour effectuer la mise au point.

Une fois la mise au point effectuée, un témoin indiquera que la mise au point est faite. (La encore je vous invite à
lire votre manuel) Il s'agit souvent d'un témoin rouge ou vert suivi d'un signal sonore.

3. Vérifier le réglage d'exposition. La vitesse d'obturation et la valeur d'ouverture sont calculées automatiquement
par l'appareil qui les affiches dans le viseur et sur l'écran LCD.

4. Prenez la photo. Cadrez la vue et appuyez à fond sur le déclencheur. L'image capturée s'affiche pendant
quelques instants sur le moniteur LCD.

Attention :

Lorsque vous effectuez la mise au point avec <AF>, (réglage automatique de la distance se trouvant sur l'objectif)
ne touchez pas la bague de mise au point située à l'avant de l'objectif. Si vous souhaitez effectuer un zoom, faites-
le AVANT la mise au point. Si la mise au point est terminée, vous risquez de l'annuler en tournant la bague de
zoom.
Une fois la mise au point terminée, la mise au point et le réglage d'exposition sont également verrouillés.
Parmi les collimateurs autofocus, celui qui se situe sur le sujet le plus proche est automatiquement sélectionné
pour effectuer la mise au point.

Le point situé dans plusieurs collimateurs autofocus peut clignoter en rouge. Cela indique que la mise au point est
effectuée par tous ces collimateurs autofocus.
Dans les modes Zone élémentaire (Sauf paysage, sport et flash éteint), le flash intégré sort et fonctionne
automatiquement lorsque l'éclairage est insuffisant ou lorsque la photo est prise à contre-jour. Pour rentrer le
flash, enfoncez-le vers le bas.

Modes automatiques pour des situations plus précises.

Sélectionnez un mode de prise de vue adapté au sujet et l'appareil photo sera réglé pour obtenir des résultats
optimaux.

Mode portrait :

Ce mode fait ressortir le sujet humain en rendant l'arrière-plan flou.


Maintenez le déclencheur enfoncé pour prendre des photos en rafale. Pour améliorer l'arrière-plan flou, utilisez un
téléobjectif et remplissez la zone avec le sujet (gros plant) ou éloignez le sujet de l'arrière-plan.

Mode paysage :

Ce mode est destiné aux vues panoramiques, aux scènes de nuit sans personnage, etc.
L'utilisation d'un objectif grand angle améliore encore la profondeur et la largeur de l'image.

Gros-plan :

Ce mode convient aux gros-plans de fleurs, d'insectes, etc.

Sport :

Ce mode est destiné aux sujets en mouvement rapide lorsque vous souhaitez figer l'action. L'appareil photo
effectue un suivi du sujet à l'aide du collimateur autofocus central. Le suivi de la mise au point se poursuit ensuite
avec l'un des collimateurs autofocus recouvrant le sujet. Une fois la mise au point effectuée, un léger signal sonore
retentit.

Portrait de nuit :

Ce mode permet de photographier des personnes au crépuscule ou la nuit. Le flash illumine le sujet pendant qu'une
vitesse de synchronisation lente assure une exposition de l'arrière-plan qui lui confère un aspect naturel.
Dites au sujet de rester immobile, même après le déclenchement du flash.

Flash éteint :

Vous pouvez désactiver le flash si vous ne souhaitez pas qu'il se déclenche.


Le flash intégré ou tout flash externe ne se déclenche pas.

En mode nuit, utilisez un trépied pour éviter tout flou de bougé. En mode paysage ou flash éteint, utilisez un
trépied si l'affichage de la vitesse d'obturation clignote.

Sensibilité "ISO" de quoi s'agit-il ?

Un réglage de 400 iso permettra une sensibilité 2 x plus élevée qu'un réglage 200 iso et 4 x plus élevée qu'un
réglage 100 iso.

(Lorsqu'on travaille en tout manuel, on retiendra que)

Lorsqu'il y aura peu de lumière (le soir ou en intérieur par exemple) il conviendra donc d'utiliser un réglage très
sensible => 800 ou 1600 iso.

Lorsqu'il y a beaucoup de lumière, le genre de réglage à utiliser sera de faible sensibilité (100 iso) ex : lors de nos
vacances en pays ensoleillé => je vous déconseille la belgique et la france .
+ le nombre d'iso est élevé, plus le capteur est sensible à la lumière. A l'inverse - le nombre d'iso est élevé moins le
capteur sera sensible.

SEMI-AUTOMATIQUES

Sensibilité ISO dans les modes semi-automatiques ou en mode manuel.

Pourquoi augmenter la sensibilité ISO ?

Pour faire une photo même si la lumière est faible.

Appuyez sur la touche "ISO" (voir votre manuel); la sensibilité actuelle apparaît alors sur l'écran LCD.

1. Réglez la sensibilité ISO. Tout en regardant l'écran LCD, tournez la molette pour sélectionner la sensibilité ISO
désirée. Pour revenir à la prise de vues, enfoncez le déclencheur à mi-course.

2. Attention. Plus la sensibilité ISO est importante plus il y a de buit dans l'image et plus la taille du fichier
augmente. Des sensibilités ISO importantes ou de longues expositions peuvent entrainer des couleurs irrégulières
dans l'image.

TV ou S (Priorité Vitesse).

Dans ce mode, vous réglez la vitesse d'obturation et l'appareil détermine automatiquement la valeur d'ouverture
adaptée à la luminosité du sujet.

Ce mode est appelé "exposition automatique avec priorité à la vitesse".

Une vitesse d'obturation élevée permet de figer le mouvement d'un sujet en déplacement rapide.

Une faible vitesse d'obturation pourra créer une impression de mouvement produisant un effet de flou.

Positionnez la molette de sélection des modes sur <TV> (ou S).

1. Sélectionnez la vitesse d'obturation désirée. Regardez l'écran LCD et tournez la molette pour sélectionner la
vitesse d'obturation désirée.

2. Faites la mise au point sur le sujet. Enfoncez le déclencheur à mi-course. La valeur d'ouverture est réglée
automatiquement.

3. Vérifiez l'affichage du viseur, puis prenez une photo. Si l'indication de la valeur d'ouverture ne clignote pas,
l'exposition est correcte.

4. Vitesse d'obturation rapide - Vitesse d'obturation lente. Si la valeur d'ouverture maximale clignote, la photo sera
sous-exposée. Tournez la molette sur une vitesse d'obturation plus lente jusqu'à ce que le clignotement cesse. Vous
pouvez également augmenter la sensibilité ISO.

Si la valeur d'ouverture minimale clignote, la photo sera surexposée. Augmentez le vitesse d'obturation jusqu'à ce
que le clignotement cesse. Vous pouvez aussi diminuez la sensibilité ISO.

La vitesse d'obturation est une fraction de seconde pendant laquelle l'objectif reste ouvert. Par exemple, 125
représente 1/25è de seconde d'ouverture.

AV ou A (Priorité à l'ouverture du diaphragme).

Dans ce mode, vous réglez la valeur d'ouverture et l'appareil détermine automatiquement la vitesse d'obturation en
fonction de la luminosité du sujet.

Ce mode est appelé "exposition automatique avec priorité à l'ouverture du diaphragme".

Plus la valeur d'ouverture est grande (nombre f plus petit), plus l'arrière-plan sera flou. Cet effet convient pour les
portraits.
Plus la valeur d'ouverture est petite (nombre f plus grand), plus les objets rapprochés et éloignés seront nets (plus
grande zone de netteté).

Positionnez la molette de sélection des modes sur <AV> (ou A).

1. Sélectionnez la valeur d'ouverture désirée. Regardez l'écran LCD et tournez la molette pour sélectionner la
valeur d'ouverture désirée.

2. Faites la mise au point sur le sujet. Enfoncez le déclencheur à mi-course. La vitesse d'obturation se règle
automatiquement.

3. Vérifiez l'affichage du viseur, puis prenez une photo. Si l'indication de la vitesse d'obturation ne clignote pas,
l'exposition est correcte.

4. Grande ou petite ouverture de diaphragme. Si la vitesse d'obturation clignote sur un petit chiffre exemple "30",
la photo sera sous-exposée. Tournez la molette sur une valeur d'ouverture plus grande (un nombre f plus petit)
jusqu'à ce que le clignotement cesse? Vous pouvez également augmenter la sensibilité ISO.

Si la vitesse d'obturation clignote sur un chiffre élevé "4000", la photo sera surexposée. Tournez la molette sur une
valeur d'ouverture plus petite (un nombre f plus grand) jusqu'à ce que le clignotement cesse. Vous pouvez
éfalement diminuer la sensibilité ISO.

Plus le nombre f est grand, MOINS le diaphragme est ouvert. Plus le nombre f est petit, PLUS le diaphragme est
ouvert. La valeur d'ouverture varie selon l'objectif.

MANUELLE

Dans ce mode, vous déterminez la vitesse d'obturation et la valeur d'ouverture selon vos besoins. Pour déterminer
l'exposition, référez-vous à l'indicateur de niveau d'exposition du viseur ou utilisez un posemètre séparé. Cette
méthode est appelée exposition "manuelle" (Ca c'est de la recherche .

1. Sélectionnez la vitesse d'obturation désirée. Tournez la molette pour régler la vitesse d'obturation.

2. Sélectionnez la valeur d'ouverture désirée. Maintenez la touche AV +/- (référez-vous à votre manuel de l'appareil
photo) enfoncée et tournez la molette pour définir la valeur d'ouverture désirée.

3. Faites la mise au point sur le sujet. Enfoncez le déclencheur à mi-course. La valeur d'exposition s'affiche. L'icône
de niveau d'exposition (référez-vous à votre manuel) vous permet de déterminer dans quelle mesure vous vous
écartez du niveau d'exposition standard.

Déterminer la vitesse et l'ouverture du diaphragme. Utilisation d'une cellule à main.

1. La bonne quantité selon la sensibilité.

Chaque fois que le chiffre d'ISO double, la sensibilité à la lumière sera doublée.

Nous pouvons en déduire que si nous voulons photographier avec peu de lumière, une sensibilité plus élevée
conviendra mieux.

Par contre dans de bonnes conditions lumineuses, une sensibilité moindre sera tout aussi efficace. L'usage de la
cellule à main nous indiquera "les" bonnes combinaisons possibles de vitesse et de diaphragme pour une bonne
exposition.

2. Les "robinets" à lumière.

➢ La vitesse

La quantité de lumière qui arrive est ajustée en partie par la vitesse. Celle-ci est exprimée en fraction de seconde.

Une vitesse d'1/60è de seconde est donc 2 fois plus longue qu'une vitesse d'1/120è de seconde. Au 60è, il passe
donc 2 fois plus de lumière qu'au 120è.

➢ Le diaphragme

Les diaphragmes sont un système de fermeture de l'objectif. Une série de chiffres à retenir : 1,4 2 2,8 4 5,6 8 11 16
22 32 64...
Si j'ouvre mon diaphragme à 22, il passe 2 fois moins de lumière qu'à 16, et 4 fois moins qu'à 11 et ainsi de suite.

Conclusion :

Pour une même exposition : Si je double la vitesse, je divise la lumière qui arrive par deux. Pour compenser, je
dois ouvrir d'un diaphragme.

A quoi ressemble la cellule ? (Désolé, je n'ai qu'une image d'une ancienne cellule).

3. Utilisation d'une petite cellule.

Il y a 2 façons de faire mais elles doivent donner la même mesure. (Mesure de la lumière réfléchie ou de la lumière
incidente.) Dans un premier temps, nous allons mesurer la lumière réfléchie.

Pour un bon équilibre de mon éclairage, c'est -à-dire pour éviter de trop grands contrastes, il ne faut pas une
grande différence entre la mesure des ombres et celle des parties lumineuses de mon image. 2 diaphragmes au
maximum. Si nécessaire, rectifiez votre éclairage (par exemple, réduisez le contraste à l'aide de diffuseurs tels que
les cartons blancs, un parapluie translucide, reculer l'éclairage,...).

SI vous n'avez pas de cellule à main, vous pouvez vous servir de votre appareil pour prendre les mesures. Mettez
celui-ci en mode automatique sans flash, et lisez les propositions que celui-ci vous fait quand vous approchez du
sujet côté des ombres et côtré des hautes lumières.

Le choix que vous ferez tiendra compte des ombres, mais je peux certainement prendre plusieurs photos avec des
réglages différents qui tiennent compte aussi des hautes lumières.

Sélection de la balance des blancs

La lumière et la température des couleurs

Qu'est-ce que le température des couleurs ?

Lever du soleil : 2000 à 3000k (rose ou jaune chaud suivant la force du soleil).
La température monte progressivement pour atteindre son maximum entre midi et 14 , par grand soleil, on
atteindra 6000k.

A midi la lumière a une forte dominante jaune et les visages paraissent pâles.

Sous un ciel couvert ou terne la lumière a une forte dominante bleue, les visages semblent maladifs.

En fin d'après-midi la lumière a une dominante jaune orangée.

La température redescend progressivement pour passer à une teinte rouge au coucher du soleil. Après le coucher
du soleil la dominante est le bleu.

Lumière du jour moyenne : 5000k


Matin ou après midi : 4000k
Clair de lune : 3000k
Lever/Coucher de soleil : 2000k
Lampe à incandescence normale : environ 3000k (=> 2800 à 3200).

Il faut donc faire varier la balance des blancs si vous désirez des couleurs justes, sinon il est tout à fait normal
d'avoir des changements de couleurs sur vos photos.

La balance des blancs automatique fait généralement du bon travail, mais il ne faut pas lui demander d'être à 100%
correcte.

Normalement, le réglage "AWB" définit automatiquement la balance des blancs optimale. Si vous ne parvenez pas à
obtenir des couleurs naturelles avec ce réglage, vous pouvez définir la balance des blancs manuellement en
fonction de la source d'éclairage. Dans les modes automatiques, AWB est automatiquement défini.

Pour modifier la balance à l'aide des propositions faites par l'appareil.

Appuyez sur la touche "WB". Vous sélectionnez le réglage de la balance des blancs. Tout en regardant l'écran LCD,
tournez la molette pour sélectionner le réglage de la balance des blancs désiré. Plusieurs choix s'offrent à vous.
(Sous forme de symboles, reprérez-les sur votre appareil à l'aide de votre manuel).

Auto,
Lumière du jour,
Ombre,
Nuageux, Crépuscule, Coucher de soleil,
Ampoule au tungstène,
Eclairage fluorescent blanc,
Flash,
Personnalisé.

Pour revenir à la prise de vues, enfoncez le déclencheur à mi-course.

Le flash

Le flash est une source de lumière artificielle qui a la même température de couleur que la lumière naturelle
extérieure (soleil). On peut donc l'utiliser en même temps que la lumière naturelle. Cet éclair est très bref, entre
1/1000 et 1/30000 de seconde.

Connaître son flash, c'est tout d'abord connaître sa portée.

La puissance d'un flash est repérée par son nombre-guide, notée NG. Les fabricants indiquent généralement cette
valeur pour une sensibilité de 100 ISO.

Le nombre-guide permet de calculer le diaphragme à utiliser en fonction de la distance du sujet : Ouverture = NG


divisé par la distance entre l'appareil et le sujet.

Il existe différents types de flash :

Le flash intégré (inutile que je vous fasse un dessin c'est celui qui fait partie intégrante de votre appareil).

Le flash de reportage (cobra, torche,...) => Google vous aidera à y voir plus clair.
Le flash de studio (ceux sur pieds que l'on voit dans les films lors de scéances photos).