Vous êtes sur la page 1sur 2

L’arc électrique

A la séparation des deux parties d’un contact électrique parcouru par un courant suffisant, il y
a création d’un arc électrique. Celui-ci résulte de l’ionisation de l’air ambiant (ou du
diélectrique) situé entre les deux parties du contact. La température élevée de l’arc a pour
effet de volatiliser le métal constituant les contacts. Un transfert de matière peut même avoir
lieu à travers l’arc provoquant ainsi une érosion des contacts.
Afin d’éviter la détérioration des contacts, il faut éteindre l’arc le plus rapidement possible.
C’est pourquoi plusieurs dispositifs d’extinction d’arc sont mis en œuvre dans la fabrication
de composants tels : interrupteur, contacteur, disjoncteur etc .

1. Définition

L’arc électrique résulte de l’ionisation de l’air ou du diélectrique provoquée par la séparation


brutale des deux contacts d’un appareil de coupure. Cette ionisation est due à la distance très
faible entre les contacts au début de la coupure. L’arc est assimilable à un conducteur mobile.
Il faut couper l’arc pour couper le courant.

2. L’intensité de l’arc électrique est variable.

L’intensité de l’arc électrique (énergie) dépend notamment des facteurs suivants:


 Le quantité de courant / la différence de potentiel entre deux électrodes: Volt
 Durée de l’arc électrique (plus l’arc dure longtemps, plus le risque est élevé =>
déconnecter le courant si vite que possible)
 Distance de la personne par rapport à l’arc (30cm en théorie)
 Type de défaut: Monopolaire / tripolaire
 Equipement de votre installation électrique (comment la distribution du courant est
organisée?)
 La forme de la cathode
 Distance entre les électrodes
 Matériau de l’électrode (aluminium / acier)
Conclusion: le risque d’un arc est très variable!! (Donc, très difficile à juger/ calculer le
risque)

3. les risques liés à un arc électrique

Risque principal:

 Brûlures graves en raison de la chaleur et des projections de métal fondu.


 Dégradation des contacts par micro-fusion et risques de soudure
 Contraintes thermiques élevées (chaleur peut s’élever à 20000°C pendant une courte
durée 0.01 > 1 sec) avec risques de brûlure pour les personnes, d'incendie pour le
matériel.
Autres risques liés à un arc électrique
 Gaz toxiques liés aux vapeurs de cuivre: plasma chaud généré par la fusion et
l’évaporation du cuivre et de l’acier dans l’installation
 Formation de fumée toxique qui peut entraîner des problèmes pulmonaires

1
 Ondes sonores de plus de 140dB
 Ondes de pression avec projection d’éclats des conducteurs
 Rayons ultraviolets/ infra-rouges
 Autres risques thermiques: les objets situés autour peuvent également prendre feu
L’électrocution ne fait pas partie des risques liés à un arc électrique!

4. Techniques d'extinction de l'arc

4.1. Soufflage par auto-ventilation


Lorsque l’arc jaillit, à cause de sa température élevée, l’air chaud s’échappe à la partie
supérieure. Il est remplacé par de l’air frais, non ionisé, qui refroidit l’arc.

4.2. Soufflage par fractionnement de l’arc

L’arc s’allonge et rencontre des pièces métalliques. Il est fractionné en de nombreux petits arcs et
s’éteint de lui même.

4.3. Soufflage magnétique


Une bobine placée en série dans le circuit est parcourue par le courant à couper; elle crée un
champ magnétique qui provoque ( règle des trois doigts ) une force de bas en haut sur le courant
d’arc.

Vous aimerez peut-être aussi