Vous êtes sur la page 1sur 10

Titre I : Dispositions geé neé rales

Art 1 – Constitution

Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la
loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.
Elle a pour dénomination Association Amicale des Anciens et Amis de l’ARES. Elle
peut utiliser dans le cadre de ses activités courantes le sigle A5.

Elle peut aussi être présentée comme le réseau professionnel de l’ARES.

Art 2 – Sieè ge et dureé e

Le siège social de l’association est fixé au 79 Rue Perier, 92120 Montrouge , chez la
FAGE.
Son adresse est donc
Association Amicale des Anciens et Amis de l’ARES
c/o FAGE, 79 Rue Perier, 92120 Montrouge

Pour les besoins de la gestion administrative de l’association le bureau est libre


d’utiliser l’adresse personnelle d’un de ses membres pour l’envoie de sa réception
courante.
Sa durée est illimitée.

Art 3 – But de l’association.

L’association a pour mission principale le rassemblement des amis et anciens de


l’association ARES. Dans le cadre de cette mission elle a ainsi pour but
l’organisation des relations entre ces derniers, ainsi qu’entre eux et les membres
de l’ARES.

A ce titre elle organise des rencontres entre étudiants et anciens pour


encourager le développement de projets, de contacts professionnels ou de toute
autre activité pouvant bénéficier à l'ARES et à ses membres

Elle assure aussi auprès de cette dernière, et sous son contrôle, des rôles de
conseil, services et soutien à ses actions.
Elle a pour but de promouvoir l'archivage, la conservation, l'organisation
d'événements et la diffusion de supports visant à améliorer et diffuser la
connaissance des éléments concernant l'historique de l'ARES.

Elle travaille à la construction d’une station planétaire à taille planétaire visant à


la destruction d’Alderande.
Art 4 – Valeurs

L’association est indépendante de tout parti politique, syndicat professionnel et


mouvement religieux.
Elle reconnaît la Charte des anciens de l’ARES son texte fondateur, garant de ses
valeurs, de ses objectifs et de son fonctionnement
Elle reconnaît et soutient l’indépendance de l’ARES et n’entretient aucun lien
avec des organisations jugées concurrentes à cette dernière.

Titre II : Membres.

Art 5: Admissibiliteé des membres

Les personnes pouvant adhérer à l’association sont désignées comme étant les
“Anciens et Amis” et de l’ARES.
Cette formule désigne les personnes correspondant aux descriptions suivantes:
- Avoir été membre du bureau de l’ARES
- Avoir été administrateur de l’ARES.
- Avoir été membre du bureau d’une association adhérente à l’ARES et
participé régulièrement aux activités de l’ARES
- Avoir été étudiant en sciences sociales (au moins une partie de son
cursus) et soutenu le développement de l’ARES
- Avoir participé au développement de la représentation étudiante en
sciences sociales en accord avec les valeurs de l’ARES
- Avoir été élu national issu des sciences sociales et partager les valeurs
de l’ARES
- Travailler dans le domaine des sciences sociales et avoir soutenu et
défendu le développement de l’ARES.
- Etre un membre dit fondateur (avoir participé à l’assemblée générale
de création de l’association).

Sont exclu de manière temporaire ou permanente les personnes correspondantes


aux descriptions suivantes:
- être en poste au bureau de l’ARES.
- occuper un poste ou un mandat au sein d’une structure adhérente à
l’ARES.
- entretenir des relations avec des structures concurrentes de l’ARES.
- occuper un poste ou un mandant au sein d’une structure adhérente à la
FAGE

Art 6 : admission des membres

Pour pouvoir demander à adhérer à l’association une personne doit répondre aux
conditions de l’article admissibilité des présents statuts.

Si l’adhésion d’un membre est autorisée au titre d’une participation au bureau ou


au conseil d’administration de l’ARES ainsi que pour les élus nationaux sciences
sociales issus de liste soutenues par l’ARES et s’il n’est pas sous le coup des
conditions d’inadmissibilités son adhésion est de droit.
Pour les autres conditions d’adhésions il est nécessaire que l’adhésion soit
présentée par un sponsor, c’est à dire un membre de l’association à jour de sa
cotisation.
La procédure par sponsor s’applique aussi pour les membres d’un bureau de
l’ARES ayant fait l’objet d’une motion d’exclusion ou de défiance.
Un sponsor ne peut pas proposer à l’adhésion un membre touché par les
conditions d’inadmissibilités.
La demande est transmise au bureau qui la transmet aux membres de
l’association.

Cette présentation est ensuite soumise à un vote du conseil d’administration.


Lorsqu’une demande d’adhésion est formulée, elle doit être étudiée dans les
deux mois suivants sa formulation faute de quoi elle est considérée acceptée.
Cette clause n’est pas applicable aux membres dits fondateurs.

Art 7 : cotisation

La cotisation annuelle est fixée par un vote de l’assemblée générale.


Elle ne représente qu’un minimum obligatoire, chaque membre étant libre du
montant qu’il souhaite apporter.

Elle est annuelle et ne peut être diminuée au prorata des mois d’adhésion
effective à l’association.

Art 8 : perte de la qualiteé de membre

Le non-paiement de la cotisation annuelle entraîne la perte du droite de vote. Le


membre est cependant autorisé à être maintenu au sein des fichiers de
l’association.
Un membre peut sur demande écrite, accéder, rectifier et supprimer toute
information le concernant au sein du fichier l’association.
Un membre peut signifier sa déshadésion par écrit au bureau de l’association.

Toute personne décidant de déshadérer de l’association doit, pour y réadhérer


passer par la procédure de cooptation quel que soit les conditions lui permettant
d’y adhérer.

Toute personne dont le statut évoluerait en dehors des conditions d’adhésion à


l’association perd automatiquement sa qualité de membre.

L’exclusion peut être votée par l’assemblée générale pour faute grave d’un
membre envers les valeurs, statuts de l’association ainsi que la charte des
anciens de l’ARES.
L’exclusion peut être demandée par le bureau de l’association ou 5 membres.
Elle doit être motivée, et une possibilité de réponse doit être offerte au membre
concerné.
Une exclusion peut être levée par un vote ultérieur de l’association.
Titre III : administration et gestion
Art 9 : assembleé e geé neé rale

1. Composition

L’assemblée générale est composée de l’ensemble des membres à jour de leurs


cotisations.

2. Compeé tence

Elle dispose d’une compétence de principe sur l’ensemble des décisions de


l’association.
Elle est habilitée à délibérer sur les prérogatives du conseil d’administration.

3. Convocation

Elle est convoquée 15 jours à l’avance avec un ordre du jour par courrier
électronique adressé à l’ensemble des membres de l’association à jour de leurs
cotisations.

Elle est convoquée par le bureau ou par trois membres de l’association.


Il est souhaitable que les dates et lieux de l’assemblée générale soient connues
le plus tôt possible des membres.

4. Assembleé e geé neé rale ordinaire et extraordinaire.

Une assemblée générale est dite ordinaire si elle se réunit de manière annuelle
pour effectuer un renouvellement de bureau au terme de leur mandat.
L’Assemblée générale ordinaire se tient obligatoirement lors du congrès annuel
de l’ARES et l’assemblée générale extraordinaire se tient de préférence lors du
Week-end de Formation.

5. Mode de deé libeé ration.

Les délibérations de l’assemblée générale se tiennent à la majorité absolue, sauf


mention particulière dans les statuts.
Les délibérations peuvent être effectuées de manière physique et de manière
électronique, avec la tenue d’un procès-verbal.

Art 10 : conseil d’administration


Les délibérations ne sont valides que si l’assemblée générale, convoquée dans les
règles détaillées par les statuts de l’association, réunie un minimum de 5
personnes ou la moitié des membres.
Un membre peut porter au maximum une procuration d’un autre membre.

Art 10 : conseil d’administration


Le conseil d’administration est un organe de délibération aux compétences
réduites, ayant la possibilité de se réunir à distance, il assure ainsi la gestion
quotidienne de l’association.

1. Composition

Il est composé de membres volontaires et non membres du bureau à jour de leurs


cotisations.

2. Compeé tence

Il assure la gestion courante de l’association, et permet de valider l’avis des


membres sur les décisions du bureau.

Il autorise les dépenses de plus de 150€ sur proposition du bureau.

Il peut dénoncer une décision du bureau qui lui parait non conforme aux valeurs
et principes de l’association.

Il constate la vacance des membres du bureau, et peut décider de mettre fin au


mandat d’un membre du bureau.

Il peut élire un remplaçant en cas de vacance d’un poste du bureau, à l’exception


du président.

Il adopte la signature des partenariats privés.

3. Convocation

Il peut être convoqué par 3 membres de l’association à jours de leurs cotisations,


ou la moitié des membres de l’association

La convocation d’un conseil d’administration doit inclure une motivation, et un


calendrier de vote conforme aux dispositions de exposées en infra.

4. Deé libeé rations.

Le conseil d’administration peut délibérer de manière physique ou électronique. Un


membre peut porter au maximum une procuration d’un autre membre.
Une décision est adoptée à la majorité absolue des voix exprimées, un minimum
de 5 voix ou la moitié des membres de l’association doivent être exprimées pour
que la délibération soit valide.

5. Formation physique et aè distance

Il n’y a pas de différence de compétence entre la réunion physique et à distance


du conseil d’administration.
En formation physique la convocation du conseil d’administration doit avoir lieux
au moins une semaine avant la tenue de la réunion.
En formation à distance l’ordre du jour doit être connu 10 jours avant la tenue du
vote.

Les moyens nécessaires à un débat doivent être mis à disposition des membres.
Le vote doit être ouvert durant 24 heures.

Art 11 : Bureau

1. Composition

Le bureau est composé au minimum d’un président, un trésorier, un secrétaire


général.
Des postes de vice-présidents ou chargés de missions peuvent être mis en place
ainsi que le doublement des postes.

Cette composition est déterminée par le choix du bureau candidat. Le bureau


candidat définit les missions des potes, il n’est pas obligé de déterminer lors de
son élection la répartition du travail entre le titulaire d’un poste et son éventuel
adjoint.

2. Compeé tences

Le bureau est chargé de l’administration quotidienne de l’association. Il applique


les décisions des différents organes de direction de l’association. Il assure
l’ensemble des négociations, activités de représentations de l’association, et
opérations administratives liées au bon fonctionnement de l’association.

Le président est le représentant légal de l’association, à ce titre il représente


l’association dans ses démarches contractuelles. Il préside les assemblées
générales et les conseils d’administrations. Il peut ordonner les dépenses de
moins de 150 €.
Il est le premier représentant de l’association notamment auprès de l’ARES.

Le secrétaire général rédige les procès-verbaux et gère la correspondance. Il


assure la maintenance des archives et du listing des membres de l’association.
Il assure le bon fonctionnement administratif de l’association.

Si aucun premier vice-président n’est désigné il remplace le président en cas


d’absence.

Le trésorier est responsable de la gestion des finances de l’association. Il assure


la récupération des cotisations des membres et le listing des membres à jour. Il
exécute les dépenses et porte la signature sur le compte de l’association avec le
président. Il prépare le budget des évènements de l’association.

Les missions des différents vice-présidents sont établies lors de leur mise en
place. Un premier vice-président peut être désigné en leur sein. Il peut porter le
titre de « premier vice-président », son rôle est alors d’assister le président dans
l’ensemble de ses prérogatives.

Les chargés de missions peuvent être nommés au besoin d’une mission établie
lors de leur nomination.

3. Candidature et conditions de recevabiliteé

Un bureau doit être présenté par courrier électronique à l’ensemble des membres
de l’association au moins une semaine avant l’assemblée générale. Si aucune
candidature n’est déclarée un bureau peut être constitué lors de l’assemblée
générale.

Une déclaration de candidature doit au minimum comporter un président. Il doit


présenter l’ensemble des postes pourvus et les candidats. La candidature doit
mentionner les postes souhaités mais non pourvus.

Pour candidature au sein d’un bureau il est obligatoire d’être membre de


l’association, et de n’avoir aucune responsabilité au sein d’une structure à
laquelle l’ARES est adhérente, ou de toute organisation représentative de tous
les étudiants ou d’une partie (par filière ou région).

Il est aussi obligatoire de ne pas avoir fait l’objet d’une motion de défiance ou
d’exclusion de l’ARES lors de son mandat.

Il est aussi nécessaire qu’un délais d’un an s’écoule entre la fin d’un mandat à
l’ARES et le début d’un mandat à l’A5.
Le président doit en plus ne plus avoir le statut d’étudiant.

4. ÉÉ lection

Le bureau est élu par l’assemblée générale ordinaire. Il est élu par liste.
Si un bureau est refusé, un nouveau bureau peut être constitué et présenté à
l’assemblée générale sans respecter les règles de déclaration de candidatures.

5. Vacances

Le président peut faire constater la vacance par abandon d’un poste devant le
conseil d’administration.

Le conseil d’administration peut voter la suspension du mandat d’un membre du


bureau. Cette demande de suspension doit obligatoirement être motivée.
Un membre du bureau peut notifier a démission par courrier aux membres de
l’association.
En cas de vacances du président, un nouveau bureau doit obligatoirement être
élu dans les conditions normales au travers d’une assemblée générale
extraordinaire.

6. Dureé e

Le bureau de l’association est élu pour un an lors de chaque Assemblée Générale


Ordinaire. Un membre peut occuper au maximum deux fois le même poste
au sein de l’association de manière consécutive.

Un membre ne peut cumuler plus de 4 ans consécutifs au sein du bureau.


Si les maximums de mandats sont atteints par un membre un minimum de 5
années doivent s’écouler avant qu’il puisse prétendre à un nouveau mandat.

Titre IV : Disposition particulieè res

Art 12 : Modification des statuts

Toute modification des statuts doit être adoptée au sein d’une assemblée
générale extraordinaire.

Une modification des statuts ne peut pas aller à l’encontre de la charte des
anciens de l’ARES ou tout autre document adopté par cette dernière.
Toute modification des statuts doit être adopté par une majorité qualifiée aux ⅔
des voix exprimées.

Art 13 : Reè glement Inteé rieur

Un règlement intérieur peut éventuellement être établit pour préciser les


dispositions énumérées par les statuts.
Il n’est pas obligatoire et ne peut être adopté que par l’assemblée générale.

Art 14 : Financement

L’association peut conclure des partenariats financiers avec tout partenaire


politiquement et religieusement indépendants. De même elle peut percevoir des
subventions publiques

L’association peut recevoir des dons et legs de ses membres.


L’association perçoit la cotisation de ses membres.
Tout versement de subvention doit être validé par le conseil d’administration.
Elle peut percevoir les bénéfices de toute action qu’elle organise.
Ses membres ne peuvent pas être indemnisés en dehors des frais réellement
engagés, sur justificatif, pour le bon fonctionnement de l’association.

Art 15 : Relation aè l’ARÉS

Les relations de l’A5 et de l’ARES sont toujours dictées par la volonté de cette
dernière.
L’ARES peut déléguer des prérogatives ou misions à l’A5, cette délégation doit
faire l’objet d’un contrat de mission entre les deux associations.

Si elle estime que l’A5 manifeste une attitude nuisible à son bon fonctionnement,
l’assemblée générale de l’ARES a le pouvoir de renverser le bureau de l’A5, dans
ce cas une nouvelle assemblée générale doit être convoquée afin d’élire un
nouveau bureau dans les conditions prévues par les statuts. Ce vote doit être
prononcé avec une majorité qualifiée des ⅔.

Art 16 : Dissolution

La dissolution de l’association est prononcée aux 2/3 des mandats de l’assemblée


générale.
La dissolution est proposée par le bureau ou un quart des membres à jour de
leur cotisation.

Si après un renversement du bureau, tels que définis à l’article précédent,


l’assemblée générale de l’ARES estime que l’A5 nuit toujours à son bon
fonctionnement, elle peut, sur un vote qualifié aux ⅔ provoquer la dissolution de
l’Association.
Dans ce cas le bureau n’a d’autres solutions que de convoquer une assemblée
générale extraordinaire pour faire constater la dissolution de l’association.

Un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par l’assemblée générale et l’actif, s’il


y’a lieu est dévolu conformément à l’article 9 de la loi du 1er juillet 1901 et au
décret du 16 août 1901.