Vous êtes sur la page 1sur 46

IQOA

Bruno GODART

Institut Français des Sciences et Technologies des


Transports, de l’Aménagement et des Réseaux
Les Ponts en France (avant 2008)
• Réseau routier : 900 000 km
– Dont Etat :
• Routes nationales : 28 000 km
• Autoroutes non concédées : 3 000 km
• Autoroutes concédées : 8 000 km

• Ponts routiers : 237 000 environ


(d’ouverture supérieure à 2 m)
– 23 000 : Etat (Après 2009 : 12 000)
– 85 000 : Départements (après 2009 : 96 000)
– 115 000 : Communes, villes
– 8 500 : Sociétés concessionnaires d’autoroutes
– 6 000 : RFF (SNCF)
ITSEOA : Surveillance
• Objectifs
– Connaissance à jour de l’état des ouvrages
• Entretien et remise en état
• Mesures de sécurité éventuelles
– Suivi de l’évolution de l’ouvrage à partir d’un
état de référence

• Modalités d’organisation
- Surveillance organisée
• Contrôle annuel
• Visite d’évaluation
• Inspection détaillée périodique
– Action particulière de surveillance
– Surveillance continue
– Surveillance renforcée et haute surveillance
ITSEOA : Modalités de la
surveillance organisée
• Contrôle annuel (Pour tous les ouvrages)

• Visites d’évaluation (visite IQOA)


– Pour tous les ouvrages
– Tous les 3 ans (par tiers)

• Inspections détaillées périodiques (IDP)


– Pour ouvrages non courants
– Tous les 6 ans en principe
• 9 pour les plus robustes
• 3 si nécesssaire
• 1 éventuellement
– Liste des OA et fréquence à fixer par le DIR
Présentation de
la méthode IQOA
Visite d’évaluation IQOA
• Si inspection détaillée dans l’année : cotation
IQOA à partir du compte rendu d’ID
• Sinon : évaluation à partir d’une visite IQOA
selon méthodologie définie
• Existence de procès-verbaux selon modèles, et
de catalogues de défauts
• Programme de visite
– Établi par le CDOA, en liaison avec les subdivisions
– Sous l’autorité du RGR (responsable de la gestion
de la route dans chaque DIR)
Organisation de l’opération IQOA
• Méthodologie définie par un comité de pilotage
réunissant DR, SETRA, LCPC, DOA, LRPC
• Aboutir à un classement des OA selon leur état
(répartition par classe, cotation et non notation…)
• Sur la base de visites rapides (examen visuel sans
moyen d’accès particulier – ½ j)
• Visites effectuées par les personnels des DIR
• A l’aide d’outils pour aider au classement et
assurer l’homogénéité (Procès verbaux de visite et
Catalogues de désordres)
Modalités du classement
• Classe affectée à une partie de la structure
= Max (cotation de chaque défaut)

• Classe OA = Max (classe équipement ;


classe tablier ; classe appuis)

• Homogénéitée contrôlée par CETE

Opération IQOA => fichier informatique


exploité au niveau national (par le SETRA)
Principe de la classification IQOA
• Classe 1 : ouvrages en bon état apparent

• Classe 2 : ouvrages présentant :


– des défauts d’équipements ou d’éléments de
protection
OU
– des défauts structuraux mineurs

• Classe 3 : ouvrages dont la structure est


altérée

Si risque pour l’usager : mention S


Principe de la classification IQOA
(suite)
• Introduction de la notion d’urgence :
– Classe 2 décomposée en 2 et 2E
– Classe 3 décomposée en 3 et 3U

• Une certaine liaison avec l’entretien tel


que défini dans l’ITSEOA
• Classification globale de l’ouvrage
obtenue à partir de la cotation de ses
différentes parties
Organisation IQOA en DIR
Classification des ouvrages en deux catégories :

» ouvrages courants : liste I


- visite par subdivision
- relevé exhaustif des défauts
- premier classement
- classement validé par CDOA

» autres ouvrages : liste Il


- classement direct par CDOA, à partir des
résultats ID récente ou examen visuel rapide
Documents méthodologiques
• Procès-verbaux de visite (12)
» destinés aux agents de subdivision (pas de formation
spécialisée en OA)
» capables de classer défauts constatés
» documents très illustrés contenant la liste complète
des défauts pouvant être rencontrés par type d‘OA

• Catalogues des principaux désordres (23)


» destinés à la CDOA pour aider au classement
» expliquent défauts et causes possibles en proposant
une classe pour chaque type de défaut

• Valise de formation
Ouvrages de la liste I

- pont-dalle en béton armé


- pont-dalle en béton précontraint
- pont à poutres sous-chaussée en béton armé
- pont en maçonnerie et leurs élargissements éventuels
- pont cadre, portique (PICF, PIPO, ...)
- buse métallique
- buse en béton
- pile en béton armé
- pile en maçonnerie
- culée en béton armé
- culée en maçonnerie
Ouvrages de la liste II
• Pour certains types d'ouvrages fréquents de la liste II,
l'évaluateur dispose de catalogue de désordres
rencontrés avec leurs causes possibles, et un choix de
cotation

• A la différence des ouvrages de la liste l, la liste des


défauts n'est pas exhaustive.

• Ces types d’ouvrages sont les suivants:


-- ponts en béton précontraint du type :
VIPP
PRAD
Dalle nervurée
Poutre caisson
-- pont mixte acier-béton bi-poutre construit après 1971
-- pont à poutrelles enrobées
-- pile-marteau
-- pile-caisson
-- équipements et éléments de protection.
Exemple de Procès Verbal
Exemple d’un
Catalogue de désordres
PV

C
A
T
A
L
O
G
U
E
PV

C
A
T
A
L
O
G
U
E
Résultats de l’évaluation
IQOA

(de 1996 à 2001)


En nombre En surface
En nombre En surface
Ouvrages
avec
défauts
sur les
équipe-
ments

(Nombre
d’ouvrages
concernés:
14 546)
Etanchéité

Appareils d’appui Joints de chaussée


Résultats de l’évaluation
IQOA

(Année 2008)
Inventaire

12 000 ponts 5 475 000 m2