Vous êtes sur la page 1sur 2

Fiche Exercices

Nº : 37011 CHIMIE Série S LE TALENT C’EST D’AVOIR ENVIE

Thème : Enseignement de spécialité


Fiche 11 : Contrôles de qualité

► Exercice n°1
La dureté d’une eau est donnée par la concentration totale en ions calcium et en ions magnésium.
On définit le titre hydrotimétrique (°TH) par : 1 °TH = 1 × 10-4 mol.L-1

1) Calculer le titre hydrotimétrique d’une eau minérale présentant 9,9 mg.L-1 d’ions calcium et 6,1 mg.L-1 d’ions magnésium.
2) On désire doser l’ensemble des ions calcium et des ions magnésium contenus dans cette eau minérale.
On dispose d’un bécher dans lequel sont versés 100 mL d’eau à analyser, 10 mL de solution tampon à pH = 10 et de quelques
gouttes de noir ériochrome T (NET) ainsi que d’une burette de solution de sel disodique de l’acide éthylènediamine tétracétique
(EDTA) de concentration molaire c’ = 1 × 10-2 mol.L-1
L’équivalence est obtenue avec un volume V’ = 5 mL de la solution d’EDTA versée.
a) Ecrire les équations des réactions des ions calcium et magnésium avec l’EDTA et préciser la nature de ces réactions.
b) Quel est le rôle du NET dans ce dosage ?
c) Calculer la concentration molaire en ions calcium et magnésium.

Données :
M(Ca) = 40 g.mol-1 ; M(Mg) = 24 g.mol-1
Le noit ériochrome T (NET) est violet en présence d’ions calcium et magnésium et bleu dans l’eau distillée ;
Le sel disodique de l’éthylènediamine tétracétique est noté Na2H2Y.

► Exercice n°2

Une huile de table est un mélange de triesters et d’acides gras. L’indice d’acide IA d’une huile représente la masse d’hydroxyde de
potassium, exprimée en mg, nécessaire au dosage de tous les acides contenus dans 1 g d’huile.

On réalise trois dosages :


- premier dosage : on dose V = 20 mL de solution d’hydroxyde de potassium par de l’acide chlorhydrique de concentration c = 5,0
× 10-2 mol.L-1.
L’équivalence est atteinte pour un volume d’acide chlorhydrique versé Ve1 = 21 mL.
- deuxième dosage : l’huile, n’étant pas soluble dans l’eau, est dissoute dans un solvant, le diéthyléther.
Le diéthyléher contient des traces d’acide sulfurique dont on souhaite connaître la concentration,
Pour cela, on verse dans un erlenmeyer 20 mL d’éthanol, 20 mL de diéthyléther et quelque gouttes de phénolphtaléïne. La burette
de dosage contient la solution d’hydroxyde de potassium précédente.
L’équivalence est atteinte pour un volume Ve2 = 0,8 mL d’hydroxyde de potassium versé,
- troisième dosage : on verse dans un erlenmeyer une masse m = 5 g d’huile, 20 mL d’éthanol, 20 mL de diéthyléther et quelques
gouttes de phénolphtaléïne.
L’équivalence est atteinte pour un volume Ve3 = 3,9 mL de solution d’hydroxyde de potassium.

1) Déterminer, à partir du premier dosage, la concentration d’ions HO- de la solution d’hydroxyde de potassium.
2) Déterminer, à partir du deuxième dosage, la quantité d’ions H3O+.
3) Calculer l’indice IA de l’huile étudiée.

Données :
M(K) = 39 g.mol-1 ; M(O) = 16 g.mol-1 ; M(H) = 1 g.mol-1

© Tous droits réservés Studyrama 2010 En partenariat avec :


Fiche téléchargée sur www.studyrama.com 
Fiche Exercices

Nº : 37011 CHIMIE Série S LE TALENT C’EST D’AVOIR ENVIE

► Exercice n°3

L’eau de Javel est un mélange d’hypochlorite de sodium (Na+(aq) + ClO-(aq)) et de chlorure de sodium (Na+(aq) + Cl-(aq)).
Le degré chlorométrique d’une eau de Javel est le volume de dichlore gazeux (exprimé en L) que peut libérer 1 L de solution dans
les conditions normales de température et de pression selon la réaction d’équation :
ClO-(aq) + Cl-(aq) + H2O = Cl2(g) + 2 HO-(aq)
On désire connaître le degré chlorométrique d’une solution concentrée S0 d’eau de Javel.
La solution S0 étant agressive, on prépare une solution diluée S1 d’eau de Javel : prélèvement de 12,5 mL de la solution S0 dans une
fiole jaugée de 100 mL.
La détermination de la concentration en ions ClO- s’effectue par iodométrie. Le dosage est indirect :
• première étape : les ions ClO- réagissent en milieu acide avec les ions I- en excès d’une solution d’iodure de potassium. Du diiode
se forme ;
• deuxième étape : le diiode formé est dosé par une solution de thiosulfate de sodium (2 Na+(aq) + S2O32-(aq)).

Mode opératoire :
Dans un bécher, on introduit 10 mL de solution S1, 10 mL d’une solution d’iodure de potassium à 25 g.L-1. La solution obtenue est
légèrement marron.
En ajoutant 2,5 mL de solution d’acide éthanoïque, la solution devient marron sombre. La solution obtenue est notée S2.
On verse S2 dans une solution de thiosulfate de sodium de concentration c = 1 × 10-1 mol.L-1.
La teinte marron du diiode disparaît progressivement ; lorsqu’on atteint une teinte jaune pâle, on ajoute 1 mL d’empois d’amidon
et on continue le dosage jusqu’à décoloration complète.
Le volume de thiosulfate de sodium versé à l’équivalence est Ve = 13,9 mL.

1) Ecrire l’équation de la réaction de la solution d’iodure de potassium sur les ions ClO- de l’eau de Javel et préciser le rôle de
l’acide éthanoïque.
2) Ecrire l’équation de la réaction de dosage du diiode formé dans S2.
3) Dresser les tableaux d’avancement des deux réactions et en déduire la concentration en ions ClO- dans la solution S1.
4) Calculer la concentration c0 en ClO- de la solution S0 et en déduire le degré chlorométrique de l’eau de Javel étudiée.

Données : couples concernés


ClO-(aq) / Cl-(aq) ; I2(aq) / I-(aq) ; S4O62-(aq) / S2O32-(aq)

© Tous droits réservés Studyrama 2010 En partenariat avec :


Fiche téléchargée sur www.studyrama.com