Vous êtes sur la page 1sur 51

Royaume du Maroc

Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle,


de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Académie Régionale d’Education et de Formation
Région Marrakech Safi
Direction Provinciale d’Essaouira

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES


APPEL D’OFFRES OUVERT
SUR OFFRE DE PRIX N° 36/2017 LOT N° 01

Travaux de remplacement de Quatorze (14) salles de classe préfabriquées


au sein des écoles de l’enseignement primaire en milieu rural- Province
d’Essaouira-.

Passé par Appel d'offres ouvert en application de l’alinéa 2, paragraphe 1 de l’article 16 et le paragraphe 1 de
l’article 17 et l’alinéa 3 paragraphe 3 de l’article 17 du Décret n° 02-12-349 du 8 Jummada I 1434
(20/03/2013) relatif aux marchés publics.

Le Maitre D’ouvrage:Le Directeur Provincial du MENFPESRS à Essaouira

Le Maitre d’Œuvre : AZZEDDINE SKOUMI, ARCHITECTE


Imm 34, App 4, 1ér Etage
TEL : 06 28 23 23 92 – FAX : 05 28 23 59 22
E-MAIL : skoumiarchitecte@gmail.com

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT N° 01 Page 1


Royaume du Maroc

Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle,


de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Académie Régionale d’Education et de Formation
Région Marrakech Safi
Direction Provinciale d’Essaouira

Mode de passation
Appel d'offres ouvert sur offre des prix n°36/2017 lot n° 01, en séance publique, Passé en application de
l’alinéa 2 du paragraphe 1 de l’article 16, paragraphe 1 de l'article 17, l’alinéa 3 du paragraphe 3 de l’article
17 du décret N° 2-12-349 du 08 Joumadaaloula 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics.

Entre les soussignés :


Monsieur Le Directeur provincial du MENFPESRSd’Essaouira, Désigné en tout ce qui suit par le
« Maître d’ouvrage » ;

D'une part,
Et :

- Monsieur : ......................................................................................……

- Qualité : ......................................................................................……

- Agissant au nom et pour le compte de : .......................................................................................…

- Faisant élection de domicile à : ....................................................................................……..

- Inscrit au Registre de Commerce de : .........................................Sous le n ° :...............………

- Affilié à la C.N.S.S. sous le n° : ...................................................................................……...

- Patente n° : ..............…................................................. ......................…

- Identifiant fiscale : ..............…................................................. ......................…

- Identifiant commun de l’entreprise : ..............…................................................. ...................... ...

- Titulaire du compte bancaire (R.I.B) n° : ...........………………………………………………………...

- A la banque ou Ccp : ...........……………………………………………….………......

D'autre part,

IL A ETE ARRETE ET CONVENU CE QUI SUIT :

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES


CHAPITRE I
PRESCRIPTIONS GENERALES

ARTICLE 1/ - OBJET DE L’APPEL D’OFFRES :


Le présent appel d’offres a pour objet :
Travaux de remplacement de Quatorze (14) salles de classe préfabriquées au sein des écoles de l’enseignement
primaire en milieu rural- Province d’Essaouira-.
, et ce dans le cadre du programme nationale concernant le remplacement des salles préfabriquées.

ARTICLE 2/ - DESCRIPTIONS DES CORPS D’ETAT ET CONSISTANCE DU PROJET

Les travaux seront exécutés en quatre lots qui se composent comme suit :

Commune Secteur Scolaire Unité Scolaire Désignation

Centrale 1 Salle d’enseignement

M’ramer S/S Bani Salim Errahhala 2 Salles d’enseignement

Edouirkate
1 Salle d’enseignement
Elfouquiyyine

Centrale 1 Salle d’enseignement


Mejji S/S Sidi Aissa Elbir
Echchouiate 2 Salle d’enseignement

Centrale 1 Salle d’enseignement

Lakrimate S/S Ait Brahim Ait Idar 1 Salle d’enseignement

Laamimate 1 Salle d’enseignement

Centrale 2 Salle d’enseignement

Lahsinate S/S Ait Bosdouk Ait Aissa 1 Salle d’enseignement

Ait Allal 1 Salle d’enseignement

ARTICLE 3/ - PIÈCES CONSTITUTIVES DU MARCHE


Les obligations de l’Entrepreneur pour l’exécution des travaux, objet du marché, résultent de l’ensemble
des documents suivants :
 Acte d’engagement
 Le présent cahier des prescriptions spéciales
 Les plans
 Le bordereau des prix / détail estimatif.
 Le C.C.A.G-T du 13 mai 2016.
En cas de contradiction ou de différence entre les pièces constitutives du marché, ces pièces prévalent
dans l’ordre où elles sont énumérées ci-dessus
(alinéa 2 de l’article 5 du C.C.A.G-T).

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 3


ARTICLE 4/ - DOCUMENTS GÉNÉRAUX
 L’entrepreneur sera soumis aux dispositions définies par :
 Le Décret 02-12-349 du 8 joumada Ier 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics.
 Le cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés des travaux exécutés pour
le compte de l’Etat (C C A G T) approuvé par le Décret nº 2-14-394 du 6 chaabane 1437 (13
mai 2016) sauf les dérogations expressément stipulées au présent marché.
 La loi 07.00 portant création des Académie Régionales d’Education et de formation, promulguée
par le dahir n° 1.00.203 du 15 Safar 1421 (19 mai 2000) ; telle qu’elle a été modifiée et complétée
par la loi 71.15 du 26 janvier 2016.
 Le décret n° 2.16.112 du 17 joumada I 1437 (26 février 2106) fixant la liste des académies
régionales d’éducation et de formation, leurs sièges et leurs conscriptions.
 L’arrêté N°16-07 du 08/02/2016 pourtant organisation des services de l’académie régionale
d’éducation et de formation professionnelle de Marrakech-Safi et ses services provinciaux.
 Le dahir n° 1. 00. 203 du 15 Safar 1421 (19/05/2000) portant loi n° 07/00 relatif à la création des
académies régionale d’éducation et de formation (A R E F)
 Le décret 2- 00- 1653 du 1 chaoual 1422 (22/10/01) pris pour l’entrée en vigueur des AREF.
 La loi n° 69-00 relatives au contrôle financier de l’état sur les entreprises publiques et autres
organismes, promulguées par le dahir n° 1. 03 .195 du 16 Ramadan 1424 (11 novembre 2003) ;
 Le décret royal n° 330/66 du 10 Moharram 1397 (21/4/1967), portant règlement général de la
comptabilité publique tel qu’il a été modifié et complété.
 Le Décret N° 2-12-344 du 22/07/2016 relatif aux délais de paiement et aux intérêts moratoires en
matiere des commandes publiques.
 Les textes officiels réglementant la main d’œuvre et salaires.
 Le Devis Général d’Architecture (DGA).
 Les règlements locaux concernant l’alimentation en eau et électricité.
 Les règlements sur les installations électriques dans les immeubles et leurs dépendances.
 La loi 30/85 relative à la TVA.
 Cahier des prescriptions communes provisoire applicables aux travaux publics et des
communications tel que ces cahiers est défini par la circulaire n° 6019 TP du Juin 1972.
 Le décret n° 2.14.272 du 14 mai 2014 relatif aux avances en matière de marchés publics .
 Ainsi que tous les textes réglementaires se rapportant à l’objet de ce marché.

NOTA : L’Entrepreneur devra, s’il ne possède pas ces brochures, se les procurer au Ministère de
l’Équipement ou l’Imprimerie officielle. Il ne pourra en aucun cas exciper de l’ignorance de ces documents
pour soustraire aux obligations qui en découlent.

ARTICLE 5/ - VARIATION ET CARACTERE GENERAL DES PRIX.


Conformément aux dispositions de l’article 12 § 2 du Décret 02-12-349 précité, les prix du présent marché
sont révisables.
Les prix du marché sont modifies par application de la formule de révision des prix pour les prestations
assorties d’index globaux de la forme :

P = Po [0.15 + 0.85 (BAT6/BAT6o)]

P/Po : Coefficient de révision des prix


P : Le prix révisé
Po : Le prix initial
BAT6 : Valeur de l’index global bâtiment tous corps d’état du mois de la date de l’exigibilité de la révision
BAT6o : Valeur de l’index global bâtiment tous corps d’état au mois de la date limite de remise des Offres

La valeur du coefficient de révision des prix P/Po est arrêtée à la quatrième décimale.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 4


Il sera tenu compte dans le calcul de la révision des baisses qui se produiraient après expiration du délai
contractuel. Par contre en cas de hausse les prix d’application seront bloqués aux dernières valeurs calculées
dans les cours du délai d’exécution.
Les prix comprennent aussi les frais de transport, d’assurance, frais d’autorisation de construire, la
consommation en eau et en électricité, frais de laboratoire pour la réception des fouilles, l’études de
formulation et le contrôle du béton et tous les autres frais afférents à l’exécution des travaux du présent
marché.

ARTICLE 6/ - MODALITES DE PAIEMENT


Le montant de chaque décompte est réglé à l’entrepreneur après la réception par le Maître d’ouvrage des
métrés y afférent, Le montant des travaux réalisés est calculé sur la base des attachements
conformément à l’art 61 du CCAG-T.
Les travaux seront réglés selon la méthode du métré. Les attachements seront cumulatifs et seront
réglées par application des prix unitaires aux quantités réellement exécutées.

ARTICLE 7/ - REGLEMENT DES SOMMES DUES


Le Maître d’ouvrage se libérera des sommes dues par lui en faisant donner crédit au compte courant
postal, bancaire ou trésor ouvert au nom du titulaire.

ARTICLE 8/ - NANTISSEMENT
Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement du présent appel d’offres, il est précisé que :
- La liquidation des sommes dues du marché sera opérée par les soins de Monsieur Le Directeur
Provincial du Ministère de l’Education Nationale et de la formation professionnelle, de
l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique d’Essaouira, Sous Ordonnateur.
- Le fonctionnaire chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu’au bénéficiaire du
nantissement ou subrogation les renseignements et les états prévus à l’article 8 du Dahir
n°1.15.05 du 19 février 2015 en application de la loi n° 112.13 , relatif au nantissement des
marchés publics, est Le Directeur provincial du MENFPESRS d’Essaouira relevant de l’AREF de
MARRAKECH SAFI.
- Les paiements prévus au présent marché seront effectués par les soins du Trésorerie Payeur
auprès de l’AREF Région Marrakech – Safi ou son Fondé de Pouvoirs auprès de la DP de
MENFPESRS d’Essaouira, seuls qualifiés pour recevoir les significations des créanciers du
titulaire du présent marché.
En application de l’article 13 du C.C.A.G-T, l’administration délivrera à l’Entrepreneur, sur sa demande et
contre récépissé, un exemplaire en copie unique de son marché. Les frais de timbres de l’original,
conservé par l’administration, sont à la charge de l’Entrepreneur.

ARTICLE 9/ - FRAIS DE TIMBRE ET D’ENREGISTREMENT


Les frais de timbres et d’enregistrement inhérents au marché sont à la charge du titulaire, et ce en
application de l’article 7 du CCAG-T.

ARTICLE 10/ - CAUTIONNEMENTS – RETENUE DE GARANTIE


a-Cautionnements provisoire et définitif :
En application de l’article 15 du C.C.A.G-T,
- le cautionnement provisoire à remettre est fixé à :65 000,00 Dhs (Soixante Cinq Mille Dirhams)

- Le cautionnement définitif est fixé à 3 % du montant initial du marché, arrondi au dirham


supérieur.
b-Retenue de garantie:
La retenue de garantie à prélever sur les acomptes mensuels est de dix pour cent (10 %) du montant des
travaux exécutés. Elle cessera de croître lorsqu’elle atteindra 7 % du montant initial du marché augmenté

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 5


le cas échéant, du montant des avenants. La retenue de garantie peut être remplacée sur la demande de
l’Entrepreneur par une caution bancaire dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur.
La mainlevée sur le cautionnement définitif sera délivrée après la réception définitive.

ARTICLE 11/ - INTERETS MORATOIRES


En cas de dépassement de délai de paiement prévu par la réglementation en vigueur, il sera procédé à
l’application des dispositions du Décret N° 2-12-344 du 22/07/2016 relatif aux délais de paiement et aux
intérêts moratoires en matière des commandes publiques.

ARTICLE 12/ - ATTACHEMENTS :


1-les attachements comprennent, s'il ya lieu, pour chaque ouvrage et partie d'ouvrage les
numéros de poste du bordereau des prix-détail estimatif. Ils sont décomposés en trois parties:
Travaux terminés, travaux non terminés et approvisionnements.
Ils mentionnent sommairement à titre de récapitulation les travaux terminés des attachements
précédents.
Lorsque les ouvrages doivent être ultérieurement cachés ou inaccessibles et que, par suite,
les quantités exécutées ne seront plus susceptibles de vérifications, l'Entrepreneur doit en assurer le
relever contradictoirement avec l’agent chargé de du suivi de l’exécution du marché et le maître d’œuvre
le cas échéant.
2-les attachements sont établis par l'entrepreneur au fur et à mesure de l'avancement des
travaux, à partir des constatations faites sur le chantier, des éléments qualitatifs et quantitatifs relatifs
aux travaux exécutés et des approvisionnements réalisés.
les attachements sont remis contre accusé de réception , au maitre d'ouvrage, qui les fait vérifier
et signer par l'agent chargé du suivi de l'exécution du marché et par le maître d'œuvre le cas échéant, et y
apporte les rectifications qu'il juge nécessaires et ce , dans un délai de quinze (15) jours.
L’entrepreneur doit alors, dans un délai de quinze(15) jours renvoyer les attachements rectifiés
revêtus de son acceptation ou formuler par écrit ses observations. Passé ce délai, ces attachements
rectifiés sont censés être acceptés par l'entrepreneur.
Si l’entrepreneur n’accepte pas les rectifications ou les accepte avec réserves, il est dressé procès
verbal de carence par l’agent chargé du suivi de l’exécution du marché. Ce procès verbal qui relate les
circonstances du refus ou des réserves relevées par l’entrepreneur est annexé aux attachements. Le
décompte provisoire correspondant est alors établi sur la base des attachements tels que validés par le
maître d’ouvrage.
Toutefois, pour la partie des attachements contestée, l’entrepreneur peut faire application de
l’article 81 du CCAGT.
3-le maitre d'ouvrage fait connaître par écrit son accord à l'entrepreneur dans un délai maximum
de trente (30) jours à compter de la date de la remise des attachements ou présenter , le cas échéant ,
contre accusé de réception , les attachements rectifiés.
Passé ce délai, ces attachements sont réputés être acceptés par le maître d’ouvrage et la
constatation du service fait prend effet à compter du lendemain de l’expiration du délai de trente (30)
jours.
4- la date de signature des attachements par l'agent chargé du suivi de l'exécution du marché et
par le maître d'œuvre le cas échéant, vaut date de constatation du service fait, sous réserve des
stipulations du paragraphe 3 du présent article.
5-une copie des attachements dûment signés est transmise à l'entrepreneur par le maitre d’ouvrage.
ARTICLE 13/ - DECOMPTES PROVISOIRES
1- L’agent chargé du suivi de l’exécution du marché dresse chaque fois qu’il est nécessaire, et à
partir des attachements admis par le maître d'ouvrage un décompte provisoire, qu’il soumet à la
vérification du maître d’œuvre, le cas échéant, et à la signature du maître d’ouvrage indiquant la
date d’acceptation des attachements telle que prévue à l’article 14 ci-dessus et servant de base
aux versements d’acomptes à l’entrepreneur.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 6


2- Une copie de ce décompte est communiquée à l’entrepreneur dans un délai n’excédant pas dix
(10) jours à partir de la date de sa signature par le maître d’ouvrage.
3- En attendant l’approbation du décompte définitif, le dernier décompte provisoire établi sur la
base des attachements et les éléments acceptés par le maître d’ouvrage et l’entrepreneur, doit lui
être réglé.
4- En cas d’omission ou d’erreurs sur les éléments constituant le dernier décompte provisoire, un
décompte provisoire rectificatif est établi pour tenir compte des omissions ou des erreurs
précitées.

ARTICLE 14/ - DECOMPTES PARTIELS DEFINITIFS


1- Lorsque le maître d’ouvrage use du droit de prendre possession de certaines parties d'ouvrages
avant l’achèvement complet des travaux, cette prise de possession est précédée d’une réception
provisoire partielle à la suite de laquelle l’entrepreneur adresse au maître d’ouvrage une situation
récapitulative détaillée des travaux relative à ces parties d’ouvrages
2- Dans tous les cas, dans un délai d’un mois à compter de la dernière réception provisoire,
l’entrepreneur adresse au maître d’ouvrage une situation récapitulative et détaillée de tous les
travaux exécutés
3- Après vérification et rectification s’il y a lieu des situations visées aux alinéas 1 et 2 ci-dessus, le
maître d’ouvrage établit les décomptes partiels définitifs, le cas échéant, et le décompte général
définitif. Il est alors fait application, en ce qui concerne les décomptes, des règles énoncées aux
alinéas 2 à 8 de l’article 68 du CCAG-T.
4- Les situations concernant les travaux exécutés suivant les pratiques du bâtiment sont remises au
maître d’ouvrage par l’entrepreneur. En cas de retard de l’entrepreneur, elles peuvent être
établies d’office par le maître d’ouvrage aux frais de l’entrepreneur.

ARTICLE 15/ - CONDITIONS DE RECEPTION

RECEPTION PROVISOIRE
A la fin des travaux, il sera procédé en présence du titulaire et du maître d’ouvrage à leur réception.
Un procès-verbal de réception provisoire sera dressé dès l’achèvement des travaux. Une commission
composée à cet effet doit être constituée par les représentants du Maître d’Ouvrage.
Conformément aux prescriptions de l’article 73 du CCAG-T le maître d’ouvrage décidera après la visite du
chantier, si cette réception peut être prononcée. Tous les défauts constatés lors de cette visite devront
être réparés conformément aux règles de l’art, sinon la réception ne sera pas prononcée, sans pour cela
que le délai d’exécution soit prolongé.
A la réception provisoire, le titulaire remettra au maître d’ouvrage les plans de recollement (si la nature
des travaux nécessite la production de tels plans).

RECEPTION DEFINITIVE
Après expiration du délai de garantie, il sera procédé à la réception définitive conformément aux
prescriptions de l’article 76 du CCAG-T.
La réception définitive sera prononcée à l’expiration du délai de garantie contractuelle, soit un (01) an
après la réception provisoire. Une commission composée à cet effet doit être constituée par les
représentants du Maître d’Ouvrage.

ARTICLE 16/ - INSTALLATION ET ORGANISATION DU CHANTIER :


Dans un délai de quinze jours (15) à dater de la notification de l'ordre de service lui prescrivant de
commencer les travaux, l'entrepreneur devra faire agréer par le maître d'ouvrage les dispositions qu'il
compte adopter pour l'installation et l'organisation de son chantier.
Un cahier de chantier sera en permanence à la disposition du Maître d’ouvrage et des agents de contrôle.
Sur ce cahier est consigné tout accident survenu pendant l’exécution du marché.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 7


ARTICLE 17/ - PROGRAMME ET CADENCE DES TRAVAUX
En application de l’article 41 du CCAG-T, le titulaire du marché conviendra avec le Maître d’ouvrage dans
les quinze jours qui suivent la notification de l’approbation du marché, d’un calendrier d’exécution des
travaux selon lequel il s’engage à conduire le chantier.

ARTICLE 18/ - CONTROLE DES TRAVAUX


Nonobstant le contrôle et la surveillance normale des travaux par le maître d’ouvrage, le titulaire devra
laisser libre accès de ses installations aux agents chargés du contrôle des travaux, leur présenter s’ils le
demandent toutes pièces du marché, et leur fournir tous documents, renseignements et explications
utiles pour l’exécution de leur mission.

ARTICLE 19/ - DÉLAI D’EXÉCUTION


Le délai d’exécution est fixé à SIX (06) Mois à compter du lendemain de la date de notification de l’ordre
de service prescrivant le commencement des travaux.

ARTICLE 20/ - MALFACON


Si des malfaçons viennent à être décelées, il sera fait application à l’article n° 45 du CCAG-T.

ARTICLE 21/ - VARIATION DANS LA MASSE DES TRAVAUX


En cas d’augmentation ou de diminution dans la masse des travaux, il sera fait recours aux procédures
prévues aux articles 57 et 58 du CCAG-T.

ARTICLE 22/ - RESILIATION DU MARCHE


La résiliation du marché se fera dans tous les cas prévus par le CCAG-T, notamment les articles par les
articles 28 ; 43 ; 44 ; 45 ; 48 ; 50 ; 53 ; 60 et 70 du C.C.A.G.T.

ARTICLE 23/ - VALIDITE DU MARCHE - DELAI D’APPROBATION


1 : Validité du marché :
Le marché issu du présent appel d’offres ne sera valable et définitif qu’après son approbation par
l’autorité compétente, et son visa par le contrôleur d’Etat auprès de l’AREF Région MS, lorsque ledit visa
est requis.

2 : Délai de notification d’approbation :


Le délai de la notification de l’approbation du marché est fixé à soixante quinze
(75) jours à compter de la date fixée pour l’ouverture des plis. Dans tous les cas se conformer à l’article
153 du Décret 02-12-349 du 8 joumada Ier 1434 (20 mars 2013).

ARTICLE 24/ - ASSURANCE


Le titulaire devra souscrire les assurances couvrant les risques inhérents à l’exécution du marché, et ce
conformément à l’article 25 du C.C.A.G-T tel qu’il a été approuvé par le décret nº 2-14-394 du 6 chaabane
1437 (13 mai 2016).

ARTICLE 25/ - PÉNALITÉ


A défaut par l’entrepreneur, d’avoir terminé les travaux dans le délai prescrit, il lui sera appliqué, sans
préjudice de l’application des articles 79 et 80 du C.C.A.G-T, une pénalité de un pour mille (1 ‰) du
montant du marché par jour calendaire de retard.
Toutefois, le montant global de ces pénalités est plafonné à HUIT POUR CENT (8%) du montant initial du
marché, augmenté le cas échéant, du montant des avenants.

ARTICLE 26/ - ORDRES DE SERVICE


Les ordres de service seront établis conformément aux prescriptions de l’article 11 du CCAG-T.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 8


Il est bien précisé que le titulaire ne devra commencer aucun travail quel qu’il soit sans en avoir reçu
l’ordre de service du maître d’ouvrage.
Le maître d’ouvrage ne tiendra compte dans les règlements que des travaux prescrits par ses ordres de
service.

ARTICLE 27/ - PIECES A DELIVRER A L’ENTREPRENEUR


Aussitôt après la notification de l’approbation du marché, le maître d’ouvrage remet gratuitement à
l’entrepreneur, contre décharge de ce dernier, un exemplaire vérifié et certifié conforme de l’acte
d’engagement, du cahier de prescriptions spéciales et des pièces expressément désignées comme
constitutives du marché.
En cas de nantissement le maître d’ouvrage délivre sans frais un exemplaire unique conformément aux
dispositions du dahir n° :1-15-05 du 29 Rabii II 1436(19 février 2015) portant promulgation de la loi n°
112-13 relative au nantissement des marchés public.
Le maître d’ouvrage ne peut délivrer ces documents qu’après constitution du cautionnement définitif.

ARTICLE 28/ - PRESENCE DU TITULAIRE SUR LES LIEUX


Conformément à l’article 21 du CCAG-T, le titulaire est tenu d’assister personnellement ou désigner un
agent agréé pour le représenter au moins une fois par quinzaine, et chaque fois qu’il est nécessaire, aux
réunions tenues par le maître d’ouvrage pendant la durée des travaux, le titulaire sera représenté par un
responsable qualifié. Si sa qualification n’apparaît pas suffisante, le maître d’ouvrage pourra en demander
le remplacement.

ARTICLE 29/ - MESURES DE SECURITE ET D’HYGIENE


Le titulaire doit veiller au respect des mesures de sécurité, d’hygiène, de soins, secours et indemnités aux
ouvriers et employés.
Ces mesures se rapportent notamment :
- Aux conditions de logement de personnel de chantier ;
- Au ravitaillement et au fonctionnement de chantier ;
- A l’hygiène : service de nettoyage quotidien, d’entretien de réseau d’égouts et d’alimentation,
d’évacuation des ordures ménagères ;
- Au service médical : soins médicaux, fournitures pharmaceutiques, etc..
- Au gardiennage et la police de chantier : propreté, discipline, règlement de chantier ;
- Aux conditions de sécurité et de protection du personnel de chantier et de tiers ;
- A la protection de l’environnement.
Dans tous les cas les articles n° 33 et 34 du CCAG-T sont applicables.

ARTICLE 30/ - OBLIGATIONS DIVERSES DU TITULAIRE DU MARCHE


1 – Le titulaire sera tenu de provoquer lui-même les instructions écrites et figurées qui pourraient lui
manquer. Dans ces conditions, il ne pourra jamais se prévaloir du manque de renseignements pour
justifier une exécution contraire à la volonté du maître d’ouvrage.
2 – le titulaire ne pourra élever aucune réclamation, ni prétendre à indemnité ou plus-value, pour le gêne
et les sujétions résultant de la présence du personnel du maître d’ouvrage ou d’ouvrier d’autres corps
d’état appelés à travailler dans le même bâtiment.
3 – En application de l’article 44 du C.C.A.G-T, le délai, pour le dégagement, le nettoiement et la remise en
état des emplacements mis à la disposition du titulaire, est fixé à 15 ( QUINZE) jours à compter de la date
de réception provisoire.

L’Entrepreneur ne devra en aucun cas, abandonner le chantier sauf en cas d’arrêt de chantier notifié à
l’entrepreneur par l’administration.

ARTICLE 31/ - SUJETIONS D’EXECUTION – PERTES - AVARIES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 9


Il sera fait application des dispositions de l’article 46 du CCAG-T.

ARTICLE 32/ - REGLEMENT DES LITIGES


En cas de litiges entre l’Administration et le titulaire, il serait fait recours aux articles 81 à 84 du CCAG-T.

ARTICLE 33/ - SOUS TRAITANCE


En cas de sous-traitance le titulaire doit se conformer aux dispositions de l’article 158 du Décret 02-12-349
du 8 joumada Ier 1434 (20 mars 2013).

ARTICLE 34 : OCTROI D’AVANCE :


Dans le cas d’octroi d’avances par le maître d’ouvrage il est fait application des dispositions du
décret n° 2.14.272 du 14 mai 2014 relatif aux avances en matière de marchés publics.
Le taux et les conditions de versement et de remboursement des avances sont comme suit :
 L’avance est accordée en une seule fois sur la base du montant total .
 Le montant de l'avance est fixé à 10% du montant du marché toutes taxes comprises (TTC).
 Le paiement de cette avance sera effectué après :
- La réception par le prestataire de l'ordre de service de commencement des prestations - La
présentation par le prestataire de la caution définitive ;
- Le dépôt d’une demande d’avance auprès du maître d’ouvrage dans un délai de 30 jours à
compter de la date de la réception de l'ordre de service de commencement des prestations par
le prestataire;
 La présentation par le prestataire d’une caution personnelle et solidaire d’avance instaurée
par le décret n° 2.14.272 précité, cette garantie bancaire demeurera en vigueur jusqu’à ce que le
paiement d’avance ait été remboursé.
 Le remboursement du montant de l’avance sera réalisé par déduction de 10% du montant
des acomptes dus au prestataire.
 En cas de sous-traitance survenue après versement de l’avance, la part de l’avance
correspondante au montant des prestations sous traitées, doit être prélevée immédiatement en
totalité sur les sommes dues au prestataire.
 En cas de nantissement du marché, les attestations des droits constatés doivent tenir
compte du montant de l’avance versée au prestataire.
En cas de résiliation du marché, quelles qu’en soit la cause, une liquidation des comptes d’avances est
immédiatement effectuée sur les sommes dues au prestataire ou à défaut sur la caution personnelle et
solidaire.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 10


Chapitre II
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

A. DISPOSITIONS GENERALES
I. CHANTIER : INSTALATION ET ORGANISATION- CONTROLE ;
1. INSTALATION ET ORGANISATION
En application des dispositions de l’article 35 du CCAG-Travaux, les lieux des travaux sont mis
gratuitement à la disposition de l'entrepreneur avant tout commencement des travaux.
L'entrepreneur se procure à ses frais et risques les terrains dont il peut avoir besoin pour
l'installation de ses chantiers dans la mesure où les lieux de travaux que le maître d'ouvrage a mis à
sa disposition ne sont pas suffisants.
L’entreprise devra mettre en place des installations de chantier conformes aux exigences du maitre
d’ouvrages, elles répondront au moins aux caractéristiques suivantes :
- Signalisation du chantier par des panneaux
- La mise en place de moyens de sécurisation du chantier (surveillance, accessibilité au chantier, moyens de
protection des zones dangereuses et leur signalisation, plan de circulation, etc.) ;
L’Entrepreneur approvisionne en permanence les cahiers de chantier tri-fold à la disposition
du Maître de l'Ouvrage ou de ses représentants. Sur ce Cahier seront consignées toutes remarques et
établis les procès-verbaux des réunions.
Il dispose d'un dossier complet des plans et pièces descriptives joints au Marché ainsi que toutes
notes et plans réalisés en coures de travaux.
- L’aménagement d’une base de vie des employés comprenant des dortoirs, vestiaires, réfectoires, toilettes, etc. qui
garantissent des conditions de vie décentes et hygiéniques ;
- L’approvisionnement en eau potable et en éclairage pour la zone de vie;
- Disposer les moyens de lutte contre l’explosion et incendie conformément aux normes marocaines relatives aux
équipements d’extinction et règles d’installation;
- L’aménagement de zones de stockage temporaire des déchets avec mise en place d’un système de tri des déchets
adapté aux filières de tri existantes ;
- L’acquisition et la mise à disposition d’un nombre suffisant d’Equipements de Protection Individuel (EPI) pour
l’ensemble des travailleurs du chantier et des éventuels visiteurs ;
- Mettre en place les moyens de protection de l’installation de chantier contre les risques naturels inhérents à la
zone ;
- Réaliser les travaux de raccordement aux différents réseaux nécessaires au bon fonctionnement du chantier. En
cas d’absence de réseau d’eaux usées l’entreprise construira des fosses septiques suffisantes en nombre et en capacité
pour recevoir les eaux usées générées. Ces fosses seront vidangées et démantelées une fois les travaux terminés.
En plus des installations et équipements cités ci-dessus l’entrepreneur doit prendre en
compte dans son offre l’ensemble des frais inhérents au fonctionnement du chantier et à l’intégration
des travaux avec les infrastructures existantes (branchements à l’eau potable et au réseau
d’assainissement, connexion au réseau électrique, redevances, consommables, démantèlement des
installations de chantier, clôture du chantier, etc.).
A la fin des travaux et avant la livraison provisoire, l’entrepreneur devra :
- démolir/démanteler les différentes installations. Le maître d'ouvrage se réserve cependant la possibilité
d'interdire toute démolition de bâtisse pouvant être utile aux chantiers suivants;
- éliminer les résidus de chantier en assurant leur collecte et mise en décharge dans un site autorisé ;
- nettoyer les différentes zones de stockage et aires libres ;

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 11


- sécuriser le site ;
- remettre en état toute infrastructure endommagée lors des travaux.
Il est rappelé à l’entrepreneur que les installations de chantier doivent se maintenir sur les surfaces
de terrain attribuées aux constructions faisant l’objet de leur marché.
Les empiétements sur les voies publiques ne pourront être admis que dans les cas de manque
d’espace des surfaces à construire et les taxes y afférentes resteront dans ce cas à la charge de
l’entrepreneur.
2. CONTROLE
Nonobstant le contrôle et la surveillance normale des travaux par le maître d’ouvrage,
l'entrepreneur devra laisser libre accès de son chantier aux agents chargés du contrôle des travaux,
leur présenter s'ils le demandent toutes les pièces du projet ou dessin d'exécution et leur fournir
tous les renseignements et explications utiles pour faciliter leur mission.
Le contrôle technique des travaux sera assuré par le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre
conjointement.
L'entrepreneur sera soumis au contrôle technique pour l'ensemble des travaux de son marché.
Pendant toute la durée des travaux, les agents de contrôle auront libre accès au chantier. Ils
vérifieront que les ouvrages sont réalisés conformément aux clauses du marché et aux règles de l’art.
II. IMPLANTATION
L’implantation des ouvrages devra être faite par un géomètre topographe agrée à la charge de
l’entreprise, en présence du maître d’ouvrage et du maître d‘œuvre avant le commencement des
travaux.
III. : PRESENCE DE L'ENTREPRENEUR- DIRECTION ET ENCADREMENT DU
CHANTIER
L'Entrepreneur sera tenu d'assister personnellement ou par son représentant aux rendez-vous de
chantiers qui seront fixés dès la première réunion (au moins deux fois par mois).
Pendant la durée des travaux, l'entrepreneur sera représenté, en permanence sur le chantier, par un
responsable qualifié. La direction de ce chantier devra être effectivement assurée sans interruption.
Si la qualification du responsable n'apparaît pas suffisante, l’Administration pourra en demander le
remplacement ou l'assistance jugée nécessaire.
IV. MODE D’EXECUTION DES OUVRAGES
D'une manière générale, les travaux seront exécutés suivant les règles de l'art et conformément aux
dessins et plans visés "bon pour exécution» qui seront notifiés à l'entrepreneur.
Les ouvrages seront exécutés d'après les plans et documents de base établi par la maîtrise d’œuvre.
Les plans nécessaires restent toujours la base de l'ouvrage, tous les dessins annexés devront s'y
conformer.
Les dimensions portées aux plans d'exécution et dessins de détail sont celles des travaux ou
ouvrages complètement terminés.
Toutes les fournitures et approvisionnements entrant dans la composition des ouvrages seront de
première qualité et exempts de tout défaut.
V. PROVENANCE, QUALITE ET ORIGINES DES MATERIAUX
Tous les matériaux, matières et produits utilisés dans les travaux objet du présent cahier des
prescriptions spéciales proviendront de carrières ou d’usines agréées par la maîtrise d’œuvre. Dans
chaque espèce, catégorie ou choix, ils doivent être de la meilleure qualité, travaillés et mis en œuvre

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 12


conformément aux règles de l'art.
L’entrepreneur devra présenter, à toute réquisition, les certificats et attestations prouvant l’origine
de la qualité des matériaux proposés.
Les matériaux doivent satisfaire aux normes marocaines en vigueur à la signature du marché ou à
défaut, aux normes internationales ou à défaut aux règles de l’art usuelles.
Le maître d’œuvre est seul compétent pour juger de la qualité des matériaux et décider de leur lieu
d’emploi. En particulier le lieu de provenance des matériaux ne peut en aucune façon laisser préjuger
de leur qualité.
VI. ECHANTILLONAGE
L‘entrepreneur devra soumettre à l’agrément de la maîtrise d’œuvre et le maître de l’ouvrage
un échantillon de chaque espèce de matériaux ou de fourniture ou de matériel qu’il compte utiliser, il
ne pourra les mettre en œuvre qu’après avoir cet agrément. Tout travail qui serait exécuté avant
cette acceptation est refusé.
Les échantillons acceptés seront déposés au bureau de chantier prévu à l’article n° 201 & 202 du
DGA et serviront de base de vérification pour la réception des travaux.
L'entrepreneur devra prendre toutes dispositions utiles pour avoir sur le chantier la quantité de
matériaux vérifies et acceptes indispensable a la bonne marche des travaux, et dont l'échantillonnage
aura été agrée par la maîtrise d’œuvre et le maître d'ouvrage. Il devra présenter une liste complète
des matériaux approvisionnés avec leur marque, qualité et provenance.
VII. ESSAIS DE MATERIAUX ET MATERIEL
Conformément aux stipulations de l'article 4, paragraphe 3 de devis général d'architecture, les
frais d'essais des matériaux seront à la charge de l'entrepreneur pour tous travaux ou fournitures qui
n'auront pas satisfaits aux conditions imposées par le D.G.A. Les essais seront effectués
conformément à la norme NF 23/301 (Février 1961) ils seront faits obligatoirement par un
laboratoire agréé par le maître d’ouvrage.
L'entrepreneur devra tenir en permanence sur le chantier des récipients ou éléments de matériaux
disponibles à des prises de prélèvement pour études, essais ou analyse.
Le maître d’œuvre peut effectuer tous les essais qu’il estime nécessaires pour vérifier que les
matériaux ou produits utilisés sont conformes aux spécifications imposées.
L'entrepreneur est tenu de produire toutes justifications de provenance et de qualité des matériaux
et de fournir tous les échantillons de matériaux qui lui sont demandés en vue notamment des essais
imposés dans chaque cas particulier. La fourniture de ces échantillons et les frais de ces essais sont à
la charge de l'entrepreneur.
Les essais de matériel installé par l'entrepreneur sont à sa charge, ainsi que tous les ingrédients ou
fluides nécessaires à ces essais. Sont aussi à sa charge toute main-d’œuvre nécessaire à ces essais,
échafaudage, branchements et toutes sujétions.
La Maîtrise d'œuvre a la faculté de prescrire l'exécution d'essais complémentaires. Les frais de ces
essais sont à la charge de l'Entrepreneur.

B. GROS OEUVRES : NATURE, PROVENANCE, QUALITE ET PREPARATION DES


MATERIAUX
ARTICLE 1 : PROVENANCE DES MATERIAUX
Les matériaux destinés à l’exécution des travaux seront d’origine Marocaine et provenant
particulièrement des carrières agréées, il ne sera fait appel aux matériaux d’origine étrangère qu’en

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 13


cas d’impossibilité de les procurer sur le marché national.
ARTICLE 2 : ECHANTILLONNAGE/QUALITE DES MATERIAUX
L’Entrepreneur devra fournir, avant approvisionnement, une liste complète comportant toutes
indications sur la marque, la qualité, la provenance des matériaux et matériels qu’il compte utiliser
ainsi qu’un échantillonnage correspondant à cette liste.
Ces échantillons seront soumis à l’agrément du maître d’ouvrage avant toute mise en œuvre. Tous
matériaux et matériels non conformes aux échantillons seront obligatoirement refusés et
immédiatement évacués du chantier et les ouvrages éventuellement commencés avec ces matériaux
de refus seront démolis et refaits aux frais de l’Entreprise.
La demande de réception du matériel ou matériau devra être présentée, par l’entreprise, au moins
QUATRE JOURS (4 JOURS) avant son emploi. L’Entrepreneur devra prendre toutes ses précautions
pour posséder, sur son chantier, les quantités suffisantes de matériaux vérifiés et acceptés
nécessaires à la bonne marche des travaux.
Sous réserve le cas échéant des dispositions résultantes des traités ou accords internationaux tous
les matériaux, matérielles, machines, appareils, outillage et fourniture destinés à l'exécution des
travaux ne seront d'origine étrangère qu'en cas d'impossibilité de se procurer des matériaux de
fabrication marocaine (Article 38 du C.C.A.G.T.)
a. Sable pour mortier et béton
Les sables seront un mélange naturel de sable fin, moyen et gros, dans la gamme 0,1 mm et 6,3 mm.
Si le sable est obtenu par broyage, il ne devra pas contenir, en poids, plus de 5 % de graines passant
au tamis de 0,1 mm. S’il s’agit de sable de mer, il ne devra pas contenir de graines passant au tamis de
0,1 mm.
Les sables de concassage devront être dépoussiérés. Le sable devra être rigoureusement exempt de
matière terreuse, gypseuse, schisteuse ou marneuse.
b. Granulat pour béton
Les granulats pour béton proviendront des carrières agrées par le maître d’ouvrage et seront
conformes, quant à leurs caractéristiques (granularité, propreté, porosité, coefficient de forme etc...),
aux prescriptions des articles 5.1, 5.3 et 5.4 du fascicule n° 65 relatif à l’exécution des ouvrages en
béton armé.
Tous les granulats seront complètement purgés de terre, passés à l’eau et lavés si le maître
d’ouvrage en reconnaît la nécessitée.
Dans QUINZE JOURS (15 JOURS), à dater de la notification de l’ordre de service de commencer les
travaux, l’Entrepreneur devra soumettre à l’approbation du maître d’ouvrage et pour chacun des
bétons prévus une composition granulométrique qu’il se propose d’utiliser en vue d’obtenir une
compacité maximale. Cette étude granulométrique doit être faite par un laboratoire agrée, ainsi que
tous les essais et études concernant les granulats.
Les frais de ces études et essais sont à la charge de l’Entrepreneur ; dans le cas où le MO n’aura pas
la possibilité de désigner un laboratoire à sa charge.
c. CIMENT
Le liant sera du ciment PORTLAND ARTIFICIEL C.P.J. 45, C.P.J. 35 provenant d’une usine agrée par
le MO.
d. EAU DE GACHAGE DES MORTIERS ET BETONS
L’Entrepreneur devra se procurer, par ses propres moyens, l’eau nécessaire à l’exécution des
travaux. L’eau de gâchage devra, au préalable, être soumise à l’agrément du MO et ne devra pas
contenir, par litre, plus de 2 grammes de sel ou plus de 2 grammes de matière en suspension. Elle
sera de l’eau douce dont le PH inférieur à 7.
CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 14
e. ADJUVANTS POUR BETON
L’utilisation d’adjuvants sera soumise à l’approbation préalable du MO.
La demande d’approbation sera sanctionnée par un accord écrit du MO. Lequel accord définira la
nature, la qualité et les conditions de dosage et de mise en œuvre prescrites par le fabricant.
f. ACIERS POUR BETON ARME
Les aciers seront de nuances suivantes :
– Aciers doux : type Fe E24 des dépôts du Maroc.
– Aciers H.A : type Fe E500 des dépôts du Maroc.
– Treillis soudés : fils en acier doux ou à haute limite élastique obtenus par tréfilage, assemblés
rigidement en mailles carrées ou rectangulaires.
La catégorie, le diamètre nominal et la nuance ou la classe des aciers constituant les armatures
seront conformes aux indications précisées sur les plans et dessins visés « bon pour exécution ».
ARTICLE 3 : CONTROLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX
Le MO prescrira les essais de recette et de contrôle à faire subir aux matériaux fournis par
l’Entrepreneur
Les essais sur les matériaux approvisionnés, sur le chantier, seront effectués par Le MO ou sous son
contrôle par un laboratoire de son choix. Ces essais seront à la charge de l’Entreprise.
Dans le cas où un lot de matériaux serait refusé, ce lot devra être enlevé, sans mise en demeure
préalable, par l’Entrepreneur et à ses frais dans les délais qui seront prescrits par Le MO.
ARTICLE 4 : BETON-ARME
Fabrication et mise en place des bétons
Les bétons seront fabriqués mécaniquement. Lorsque la composition du béton aura été déterminée,
le malaxeur devra comporter un doseur suffisamment précis pour respecter cette composition,
compte tenu des tolérances.
La durée du malaxage sera suffisante pour obtenir un enrobage complet des granulats et un
mélange parfaitement homogène. Les bétons seront parfaitement vibrés ou pervibrés avant tout
commencement de leur prise. Les reprises de bétonnage ne seront exécutées qu’aux endroits qui ne
porteront pas atteinte à la résistance de l’ouvrage.
ARTICLE 5 :COMPOSITION DES BETONS ET MORTIERS
- Bétons
Désignation Classe Dosage Sable Gravette Emploi
de ciment
Kg 8/15 15/25
ciment
Béton n° 1 CPJ 45 150 450 1000 l - Béton de propreté
Béton n° 2 CPJ 45 250 450 - 1000 l Béton de forme
CPJ 45 300 450 - 1000 l Béton banché
Béton n° 3
Béton reflué
Béton n° 4 CPJ 45 350 450 400 l 400 l Béton armé

- Mortiers

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 15


Dosage
Ciment de
Désignation ciment – Sable Emploi
classe
Kg-
Mortier n° 1 CPJ 45 300 1000 l Hourdage de maçonnerie
Mortier n° 2 CPJ 45 500 1000 l Pour enduit 1ère couche et chapes
Mortier n° 3 CPJ 45 400 1000 l Pour enduit couche de finition
Les quantités d’agrégats entrant dans la composition du béton n° 1, 2, 3 et 4 sont données à titre
indicatif pour permettre à l’entrepreneur d’établir ses prix. Elles n’ont aucune valeur contractuelle.
Les quantités réelles devront être déterminées de façon à obtenir un béton plein.
ARTICLE 6:OBLIGATIONS ET RESPONSABILITE DE L’ENTREPRENEUR ENMATIERE
D’ESSAIS
Les essais d’étude, de réception et de contrôle seront exécutés aux frais de l’entreprise dans la
limite des quantités indiquées par la maitrise d’œuvre.
LA MAITRISE D’ŒUVRE pourra, s’il le juge utile augmenter le nombre des essais précités. Les essais
seront exécutés par un laboratoire agréé par la maitrise d’œuvre.
Les prélèvements seront faits contradictoirement. Si l’entrepreneur ou son représentant dûment
convoqué fait défaut, les prélèvements seront valablement faits en son absence.
ARTICLE 7:COFFRAGE
Les coffrages et étaiements présenteront une rigidité suffisante pour leur permette de résister sans
déformation sensible aux charges et chocs qu’ils sont exposées à subir pendant l’exécution des
travaux compte tenu des forces engendrées par le serrage du béton. Avant la mise en œuvre du
béton, les coffrages seront nettoyés et arrosés.
L’étanchéité des coffrages devra être suffisante pour empêcher les pertes de laitance au moment de
la vibration.
Tout ragréage est interdit, sauf dérogation particulière.
ARTICLE 8:FAÇONNAGE DES ARMATURES
Les armatures sont coupées et cintrées à froid. Les appareils à cintrer sont munis de jeux de tous les
mandrins permettant de réaliser les courbes prévues ou prescrites.
Aucune tolérance en moins ne peut être accordée sur les diamètres des mandrins. Les diamètres
minimaux des mandrins sont de :
- 3 si 12 mm
- 5  si 12 25 mm
- 8  si  25 mm
ARTICLE 9:TRANSPORT DE BETON
Les dispositions relatives au transport de béton devront être soumises au MO avant réception.
ARTICLE 10:TUYAUX EN POLYCHLORURES DE VINYLE (PVC) A JOINT
La norme française NFP 16-352 peut servir de référence pour définir les prescriptions techniques
exigées par les branchements en PVC type assainissement série I.
Composition :
Les tuyaux seront fabriqués de polychlorure de vinyle d’un haut degré de polymérisation, sans
utilisation de plastifiants ou de matière de remplissage avec un minimum de 95% de P.V.C pur. Le
compound utilisé pour la fabrication des tuyaux doit être en gel homogène provenant de producteur
reconnu soumis à un contrôle de qualité permanent. Le choix des stabilisants est laissé au
producteur des tuyaux. Le matériau des travaux aura les qualités suivantes :
CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 16
 Poids spécifique 1.37 à 1.42 Kg/dm3
 Coefficient de dilatation 8 x 10-5 mm/m/°C
 Résistance au choc 10 kg /cm2
 Absorption d’eau après 24 heures
 eau distillée bouillante 4mm /cm2
 Durée de vie des tuyaux >50 ans
 Température moyenne ambiante 25°C
 Température maximale 40°C et 45°C
 Déformation maximale admissible 3% par rapport au diamètre intérieur
 Coefficient de sécurité à la rupture 1.3
Pour D200mm R=1800dan/ml e=3.9mm
Pour D315mm R=2835 dan/ml e=6.2mm
*R charge d’ovalisation en DaN/ml
*e épaisseur minimale en mm
Finition :
Les surfaces intérieures et extérieures des tuyaux seront lisses et régulières sans bulles, retassures,
ou inhomogénéités. Les tuyaux seront d’une couleur uniforme, sans stries ou traînées. Les tuyaux
seront droits de section ;

C. PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES AUX ETANCHEITES


Tous compléments nécessaires aux documents fournis par l’Architecte et le Maître d’ouvrage
sont relatifs aux plans de pente, dessins de détail d’ouvrages d’étanchéité aux ouvrages d’évacuation
des eaux pluviales, détermination à partir des règles D.T.U. des épaisseurs d’isolants fournis par le
présent lot.
L’établissement des supports d’étanchéité constitués par des panneaux isolants non porteurs, ainsi
que la fourniture et la mise en œuvre de ces panneaux.
L’exécution des formes de pentes.
La fourniture et la mise en œuvre des écrans pare-vapeur et couches de diffusion éventuelles.
La fourniture et la mise en œuvre des pontages des joints de fabrication.
La fourniture éventuelle des barbacanes de séchage des formes de pente en béton.
La fourniture et la mise en œuvre des matériaux des revêtements d’étanchéité en parties courantes
et en relevés.
La fourniture et mise en œuvre des parties métalliques insérées ou reliées aux revêtements, et de
tous dispositifs de joints.
La fourniture et la mise en œuvre des entrées d’eaux pluviales (platines et moignons, crapaudines,
galeries garde grève) et des trop-pleins, y compris leur raccordement avec les revêtements
d’étanchéité.
La fourniture, la mise en œuvre et le raccordement avec les revêtements d’étanchéité, des
fourreaux de passage éventuels et des tubes de raccordement aux tuyaux de ventilation.
La fourniture et la mise en œuvre des matériaux entrant dans la constitution des protections
lourdes (meubles ou dures ou de l’autoprotection).
Le transport, le stockage, le gardiennage, la manutention et l’amenée à pied d’Œuvre de toutes les

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 17


fournitures.
Les essais d’étanchéité par mise en eau des terrasses pendant une durée minimum de 48 heures, à
l’issue desquels un constat sera établi par le B.E.T.
Nonobstant les plans établis par l’Architecte., il reste entendu que l’entrepreneur s’engage par son
offre à livrer des étanchéités d’une tenue parfaite et sans défauts.
Les pentes déterminées sur les plans pourront être modifiées dans le cas où ce changement serait
nécessaire à une parfaite finition ou à la bonne tenue des ouvrages.
En aucun cas, l’entrepreneur ne pourra prétendre à une indemnité dans le cas où l’Architecte
déciderait de modifier les pentes.
ARTICLE 1 :GARANTIE DES ETANCHEITES
Quelque soit le procédé réalisé, l’entrepreneur s’engage à garantir ses travaux pendant une période
de (10) Dix ans.
Cette garantie est applicable tant à l’étanchéité proprement dite qu’aux reliefs, aux protections
mécaniques et solaires et à la bonne tenue de la forme support ainsi qu’aux isolations thermiques.
L’entrepreneur devra compléter la présente offre par un certificat de garantie décennale établi sur
papier timbré.
ARTICLE 2 :QUALITE DES MATERIAUX
 MATERIAUX BITUMINEUX :

Enduit d’imprégnation à froid, en solution ou en émulsion. Teneur maximum en fines : 30 % de la


masse totale, caractéristiques exigées conforme au D.T.U 43.1. Une couche d’enduit d’application à
chaud présentera une masse minimale de bitume pur de l Kg/m2.
Feutres bitumés, conforme aux normes NFP 84.301, NFP 84.303, NFP 84.3 14 et NFP 83.316.
ARTICLE 3 : PROTECTION ET RECEPTION DES OUVRAGES
L’entrepreneur devra la parfaite protection de tous ses ouvrages pendant toute la durée du
chantier, il sera responsable de ses travaux jusqu’à réception de l’ensemble des ouvrages.
ARTICLE 4 :TRAVAUX ET FOURNITURES DIVERSES
Nonobstant les travaux décrits précédemment, l’entrepreneur du présent lot devra tous travaux
nécessaires ou fournitures pour une parfaite finition et fonctionnement de ses ouvrages.
Aucune réclamation ne sera admise pour une omission quelconque qui pourrait se glisser dans les
plans ou pièces écrites concernant le présent lot, et qui serait contraire à la volonté du Maître
d’œuvre.
De plus, l’entrepreneur est réputé connaître la climatologie locale et ne pourra, de ce fait, se
prévaloir de défaut qui pourraient se révéler après l’exécution des peintures.

D. PRESCRIPTIONS CONCERNANT LES REVETEMENTS


ARTICLE 1 :INDICATION GENERALES
 Définitions des prestations

Le présent article a pour objet de définir les conditions d'exécution de la totalité des ouvrages du lot
: REVETEMENTS SOLS ET MURS.
 Définitions des prestations

Elles comprennent :
 L'établissement de calepins d'appareillage si nécessaire.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 18


 La fourniture des échantillons, suivant le choix des produits, nuances et teintes retenues par
le maître de l'ouvrage et le maître d'œuvre.
 La vérification que les épaisseurs réservées pour la pose des revêtements étaient bien
respectées.
 La fourniture, le transport à pied d'œuvre, le stockage, la mise en œuvre, la pose, le réglage,
les découpages, tous les matériaux et matériels, éléments constitutifs et ouvrages accessoires
nécessaires à l'exécution des travaux conformément aux dispositions du devis descriptif.
 La conduite et la surveillance du chantier jusqu'à réception des travaux.
 Tous les percements coupes et façon diverses nécessaires aux autres corps d'état.
 Les dispositions à prendre avant, pendant et après la mise en œuvre pour que les parements
réalisés restent intacts.
 Les raccords après l'intervention des autres corps d'état ou en cas de modifications
éventuelles.
 La réfection des ouvrages défectueux ou détériorés, constatés soit en cours d'exécution, soit à
la réception des travaux, avec toutes conséquences en découlant.
 Les nettoyages en cours et en fin de travaux et l'enlèvement des copeaux déchets, gravois et
emballages etc. et tous les matériaux pour la mise en œuvre des ouvrages.
L'entrepreneur aura à sa charge l'exécution de tous les travaux définis par le présent Cahier des
Charges. Il devra livrer les ouvrages parfaitement terminés et suppléer par ses connaissances
professionnelles, aux détails qui pourraient avoir été omis dans les prescriptions et qui seraient
nécessaires au parfait achèvement des ouvrages suivant les règles de l'art.
 Etendue des travaux

Les travaux du présent lot comprennent essentiellement tous les travaux entièrement terminés
exécutés suivant les règles de l'art, les prescriptions techniques pour chaque nature d'ouvrage
décrites dans le présent chapitre et la Description des ouvrages tel que défini aux S.T.D. ci après.
 Documents et références

L'Entrepreneur devra exécuter tous les travaux ou installations conformément aux normes et
réglementes en vigueur au Maroc à la date de la remise de son offre, ou à défaut aux normes AFNOR,
en particulier :
 Carreaux de mosaïque de marbre ;
 Carreaux de faïence en plâtre blanche et émail vitrifié ;
 Travaux de revêtement de sol scellés ;
 Travaux de revêtements muraux scellés.
Les revêtements posés à la colle (ou au ciment colle) seront obligatoirement réalisés avec des
produits ayant obtenu un avis technique de C.S.T.B. par les groupes spécialisés suivants :
 Groupe n°12 : Revêtement de sol ;
 Groupe n°13 : Revêtement muraux ;
 D.G.A. : Article 76 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 – 132
 Classement UPEC
Outre l'avis technique du C.S.T.B., le système de fixation des revêtements devra être accepté par la
Maîtrise d’œuvre.
Les revêtements devront comporter une garantie décennale concernant leur tenue dans le temps
CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 19
(accrochage des revêtements, imperméabilité, etc.
ARTICLE 2 :RECEPTION DES SUPPORTS
Avant tous travaux, l'Entrepreneur doit procéder à l'examen et à la réception des supports, voir s'ils
sont conformes aux dispositions prises en commun, s'ils sont propres et débarrassés de toutes traces
de plâtre, mortier ou autre, si les niveaux sont respectés et le cas échéant informer la maîtrise de
chantier, des corrections à faire, Faute d'avoir satisfait à cette obligation, les sujétions à ces travaux
en découlant seront à sa seule charge.
L'absence d'observations prouve qu'il accepte les différents supports et de ce fait, aucune réserve
concernant ceux-ci ne sera admise par la suite.
ARTICLE 3 :STOCKAGE DE MATERIAUX
L'Entrepreneur doit aménager un emplacement pour entreposer d'une façon rationnelle et à l'abri
tous les matériaux fragiles dont la qualité risquerait d'être affectée par l'eau, le gel et les chocs afin
que leur qualité soit intacte au moment de leur mise en œuvre. Il restera responsable de ses ouvrages
pendant la période de stockage sur le chantier.
Le non-respect de cette instruction conduirait au refus des éléments endommagés jusqu'à leur
remplacement.
L'Entrepreneur prendra toutes dispositions pour ne pas détériorer les parements des autres
ouvrages dont il supporterait seul les conséquences.
ARTICLE 4 : QUALITE ET PREPARATION DES MATERIAUX
 Provenance des matériaux

Les matériaux destinés à l'exécution des travaux faisant l'objet du présent marché seront de
production Marocaine. Il ne sera fait appel aux matériaux d'importation qu'en cas d'impossibilité
absolue de se procurer des produits Marocains.
D'une façon générale, la provenance des matériaux devra être agréé par la Maîtrise d'œuvre et du
Maître de l'ouvrage sur proposition de l'Entrepreneur.
Les conditions générales et les qualités sont définies par les S.T.D.
Les indications qui suivent ne peuvent que compléter celles-ci.

Nature Provenance Observations


les sabliers doivent être
sable de carrière ou de gros sable choisi des désignés par l'entrepreneur
mer meilleurs sabliers et agrées par la maîtrise de
chantier
Ciment cimenterie du maroc CPJ. 35
les carrières devront être
gravillon n°1 et n°2 et
désignées par de concassage de calcaire de
grain de riz sable de
l'entrepreneur et agrées par zaian.
concassage galet d'oued
le m.o.
Par le fait même de son offre, l'Entrepreneur est réputé connaître toutes les ressources des
carrières ou dépôts indiqués ci-dessus ainsi que leurs conditions d'accès, aucune réclamation ne sera
recevable concernant le prix de revient à pied d'œuvre de ces matériaux.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 20


E. MENUISERIE BOIS, ALUMINIUM ET METALLIQUE
ARTICLE 1 : PROVENANCE DES MATERIAUX

Les matériaux proviendront, en principe, des lieux d’extraction ou de production et devront être
agréés par la maitrise d’œuvre.

Désignation des matériaux Qualité et provenance


Du Nord, qualité ébénisterie. Réseau intérieur des
SAPIN ROUGE
fournisseurs locaux.
CONTRE PLAQUE
Okoumé, des usines du Maroc.
BOIS DE PARTICULES
3 couches ignifugées MDF des fournisseurs locaux.
QUINCAILLERIE
Des dépôts du Maroc.
PROFILES ALUMINIUM
Aluminium du Maroc.

ARTICLE 2 : MENUISERIE BOIS


Toutes les essences, choix d’aspects, qualité technologiques, physiques et mécaniques des bois
utilisés, ainsi que des matériaux tels que contre-plaqué, panneaux de fibres et panneaux de
particules, doivent être conformes aux dispositions prévues par les normes
Les bois utilisés devront obligatoirement être étuvés, de premier choix et de droits fils. Les
panneaux de particules devront porter la marque CTBH ou similaires.
a. Prescriptions techniques
Les dimensions, dispositions et descriptions des ouvrages sont indiquées par les plans et par les
termes de la présente description. Les menuiseries seront exécutées en Sapin Rouge, Okoumé 5 et 7
mm pour les contre-plaqués, en Sapin Rouge pour les éléments des structures intérieures, et pour les
portes à lames, en bois de particules 3 couches ignifugées et Sapin Rouge. Toutes les menuiseries
devront être livrées sans peinture. Elles recevront une couche de protection à l’huile de lin cuite, les
nœuds étant brûlés à la lampe à souder et passés à la gomme laquée.
b. Châssis et croisées suivant les détails :
Tous les châssis et croisées à vitrer, compartimentés ou non, fixes ou ouvrants, seront assemblés à
tenons et mortaises chevillées. Les parcellises seront assemblées à onglet. Les rejets d'eau seront
tirés d'épaisseur avec les traverses inférieures. Ils seront munis éventuellement, d'équerres
encastrées de 3 mm d'épaisseur en retrait de 2 mm par rapport au nu du bois.
c. Quincaillerie – serrurerie :
Les paumelles seront en acier bleu façonné ou paumelles à peinture. Les serrures seront choisies
parmi les marques assurant la plus grande solidité. Les béquilles et poignées seront en sterlium poli.
Les entrées choisies avec les béquilles, les plaques de propreté seront en acier chromé ou inox. Les
clefs en trois exemplaires, seront remises au représentant du M.O. à la réception des travaux, sur un
tableau avec étiquettes précisant la destination.
d. Cadres dormants – huisseries :
Les cadres dormants et huisseries seront exécutés avec parement intérieur légèrement évasé, avec
arrêtes légèrement arrondies sur les faces en contact avec les cloisons. Ils seront rainés sur au moins
10 mm de profondeur pour recevoir les briques. Les feuillures seront de 15 mm minimum et de
profondeur correspondant à l'épaisseur des bâtis. Les pièces d'appuis comporteront obligatoirement
une gorge de condensation avec trous d'écoulement, les larmiers seront prolongés sur toute la
longueur de la pièce. Les scellements extérieurs seront de dimension en rapport avec l'importance de
l'ouvrage à fixer. Pour les huisseries à fixer sur granito, il y a lieu de prévoir un goujon en fer rond de
diamètre 14 mm par montant. Dans les feuillures en béton armé et contre tous les éléments en béton
armé, il est préconisé d'effectuer les scellements par broches d'acier enfoncées au pistolet "SPIT ou
CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 21
CHEVILLE ROC" et vis à tête noyée. Les arêtes intérieures des bâtis dormants en huisseries seront
protégées dès le départ de l'atelier par des pattes et maintenues en place jusqu'au moment du
serrage.
e. Couvre-joint:
Toutes les menuiseries, sans exception, seront pourvues de couvre-joints selon le cas de
chambranles de 60 x 15 mm. ; 45 x 15 mm.ou baguettes d'encoignure. Tous les couvre-joints seront
fixés au moyen de pointe "tête homme" noyée, disposées tous les 250 mm. Environ. Ils seront
assemblés carrément et à onglet, l'embrasement intérieur sera régulier et formera cadre de longueur
uniforme, ils n'auront jamais de socle.
f. Portes
Les portes seront vernies ou peintes suivant détail du chef de projet et descriptif particulier, les
portes à 2 vantaux seront pourvues de battements rapportés et embrèves. Toutes les portes
comporteront des tampons caoutchouc type SILENCIA ou similaires encastrés dans la feuillue (3 par
montant) destinés à amortir les bruits de fermeture. Ces portes auront une épaisseur de 40mm. Elles
seront isoplanes en 2 faces contre-plaqué de 5mm d’épaisseur avec alaises apparentes rapportées
suivant échantillon préalablement agrée par la maitrise d’œuvre (ou à lames rainées et bouvetées en
sapin rouge). Les panneaux seront collés à la presse de chaque côté d’une ossature lamellaire en
sapin blanc composée essentiellement d’un cadre compartimenté (renforcé au droit des serrures) à
l’intérieur duquel seront répartis, à intervalles réguliers, des points d’appuis formés par des lattes de
25mm. Assemblées au cadre au moyen d’agrafes métalliques, espacement maximum 110 mm. Toutes
les portes comporteront des alaises rapportées de 40x25 mm environ embrevés. Ces alaises devront
après ajustage, avoir une largeur apparente constante.
ARTICLE 2 : MENUISERIE ALUMINIUM
 Prescriptions particulières à la menuiserie aluminium :
Généralités
Les dispositions, dimensions et descriptions des ouvrages sont indiquées sur les plans détaillés.
Les métaux (tôles, profils, etc...) seront de première qualité et répondront aux prescriptions
techniques, éditées par le R.E.E.F par l’association française de normalisation « AFNOR »
Ils devront être étanche à l’air, étanche à la poussière, étanches à l’eau, inoxydables, résistants aux
contraintes mécaniques, résistant aux vents, résistants dans le temps aux agents atmosphériques et
polluants, résistants à l’action des détergents de nettoyage.
Les teintes et coloris des profils ne doivent pas être polluants, doivent être inaltérables et doivent
offrir un aspect agréable.
Les classes de résistances des ouvrages à retenir en fonction de leur exposition, seront déterminées
suivant les prescriptions du D.T.U, mémento « 36.1/37.1 »
Les ouvrages en menuiserie aluminium seront livrés entièrement terminés, posés, équipés de
vitrage, ajustés et essayés.
Les articulations, pivots et serrures graissées, les éléments en plastiques lavés, les garnitures en
bois poncées.
Pré-cadres
Toutes les menuiseries aluminium seront pourvues de pré-cadres en tôles pliée galvanisée qui
seront fournis et posés par l’entreprise.
Ces pré-cadres doivent être, après la pose de l’élément final, entièrement dissimulés par les
profils ou par les couvre-joints.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 22


Après la pose de ces pré-cadres, les raccordements avec les matériaux de maçonnerie devront être
assurés par des profils plastiques ou par des mastiques plastiques mis en place au moment de la
pose.
Les prés-cadres comporteront des pattes nécessaires pour le scellement ou la fixation sur la
maçonnerie.
Elles devront être suffisantes pour résister aux efforts du vent et aux manœuvres d’ouvertures.
Elles seront de préférences renforcées au voisinage des axes et des points recevant les efforts les
plus élevés.
Les pré-cadres recevront avant leur pose deux couches de peinture antirouille avec la galvanisation
et avec l’aluminium à la charge de l’entreprise.
Les scellements dans le gros œuvre se feront par un système de fixation à sec parmi les suivants :
* Fixation par équerres en plat plié ou cornière en acier galvanisé fixées elles mêmes sur des
tasseaux réservés à cet effet.
* Fixation par chevilles à expansion genre « SPIT-ROCK » ou similaire.
Profilés aluminium
Les menuiseries aluminium seront exécutées en profilés extrudés.
Ces profilés de première catégorie recevront une protection par anodisation électrochimique
(classe 20) d’épaisseur 20 microns, avant emploi, conformément à la norme N.F.A 91.450 et aux
normes internationales « EWAAEURAS ».
Cette protection sera également appliquée sur la quincaillerie.
Les sections des profilés seront déterminées en fonction des dimensions et de la conception des
ouvrages. Les formes, sections et qualité des profils seront étudiées et choisies de façon à obtenir des
menuiseries robustes, répondant à une utilisation normale et aisée, résistant aux efforts du vent,
étanches à l’eau, à l’air et à long terme aux effets des agents atmosphériques et polluants, d’un
entretien facile, de teinte inaltérable et offrant un aspect agréable et harmonieux.
Les profilés à utiliser dans la confection de tous les ouvrages seront d’une même origine et d’un
aspect homogène.
Les profils creux devront comporter des trous de ventilation pour l’évacuation des eaux de
condensation ou d’infiltration.
Les profilés seront travaillés avec le plus grand soin.
Les coupes seront obligatoirement réalisées par tronçonnage mécanique pour ne pas dégrader
l’anodisation du métal et en respectant les jeux préconisés. Aucune coupe ou ajustement manuel ne
sera toléré. La fixation des ouvrages en profils aluminium sur les pré-cadres devra être assurée de
façon rigide sur toute la périphérie par vis aux taraudeuses en acier inoxydable.
Les traversées basses des ouvrages devront comporter des pièces profilées, jet d’eau et tous les
accessoires nécessaires pour assurer la collecte et l’écoulement des eaux de toutes origines.
Tous les profils devront être munis d’accessoires de calfeutrement et d’étanchéité (joint Néoprène,
brosses, feutres, garnitures en plastique profilé ect...) qui devront contribuer à l’herméticité des
ouvrages et qui seront montés sur des profils destinés à cet effet.
Les feuillures seront conformes au D.T.U 39/4 et la N.F.P 24-301. Les éléments coulissants devront
comporter des galets en plastique dur, montés sur roulement à biles assurant un fonctionnement
silencieux et facile. Ces galets seront fixés sur plaines comportant un système de réglage afin de
régler parfaitement le vantail coulissant par rapport au cadre dormant garantissant ainsi une
parfaite étanchéité.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 23


Dans les ouvrages battants, le système doit toujours avoir un double battement. Les profils
dormants et ouvrants comportent des logements pour joints d’étanchéité.
Les assemblages
 Pré-cadres en acier galvanisé

Les traversés et montants seront assemblés aux angles par soudures électriques par
rapprochement, sans apport. Ces soudures seront ensuite meulées et rebouchées pour les rendre
propres et nets.
Les profils seront parfaitement reconstitués sans bavures ni cavité.
 Profilés aluminium

Les profils aluminium extrudés seront assemblés par des pièces métalliques spéciales inoxydables
et dissimulées. Les coupes devront être parfaitement planes, les assemblages devront être nets,
parfaitement d’équerre, alignés et sans cavité ni déformation de façon à obtenir des ouvrages
robustes, de bonne finition étanches et hermétiques.
Les assemblages à coupe d’onglets se feront au moyen d’équerre, tés... etc. à fixer soit par vis et
contre plaques à rampe assurant un resserrement de l’onglet, soit par empreinte de sertissage ou par
calmage.
Les assemblages à coupe droite se feront au moyen de blocs d’assemblage en profilés à fixer par vis.
Toutes les pièces de fixation seront inoxydables.
 Vitrerie

Les vitrages des menuiseries aluminium seront fournis et posés par l’entrepreneur. Ils seront clairs.
Tous les vitrages seront de première qualité, en verre non déformant et conformes aux échantillons
agrées par la maitrise d’œuvre. Ces vitrages seront conformes aux normes et déterminées suivant les
prescriptions de mémento D.T.U 39.1/39.5 du G.S.T.B les spécifications TECMAVER.
Les vitrages seront posés sur des cales.
Les épaisseurs des vitrages des ouvrages extérieurs ne seront jamais inférieures à 6 mm.
Les prix de tous les ouvrages comprennent la fourniture et pose de vitrerie. La protection des
ouvrages et en particulier de la vitrerie sera à la charge de l’entrepreneur durant toute la durée du
chantier jusqu’à la réception provisoire.
Tout vitrage endommagé sera remplacé immédiatement à ses frais.
 Fixation du vitrage

La fixation des vitrages sera réalisée sous parcloses aluminium avec double plan de joint en
élastomère extrudés posés par clippage dans les rainures des profils aluminium.
Les joints en profils néoprène seront spécialement étudiés en fonction des profilés de menuiserie
aluminium utilisés de façon à assurer un calage parfait du vitrage et une parfaite étanchéité à l’air et
à l’eau. Les coupes, pose, fixation et protection des vitrages devront répondre aux normes en vigueur
(D.G.A - D.T.U.N.M).
Au fur et à mesure de la pose des volumes de vitrage, ces derniers seront marqués d’un signe à
l’aide d’un produit lavable pour attirer l’attention que les ouvertures ont été obturées.
Avant la réception provisoire, l’entrepreneur procédera aux vérifications nécessaires pour s’assurer
que toutes les parcloses ont été bien fixées et que les volumes de verre ne présentent aucune
défectuosité.
Il procédera également au nettoyage et au lavage de tous les ouvrages sur les deux faces.
 Couvre-joint

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 24


Toutes les menuiseries comporteront intérieurement et extérieurement des profilés
aluminium formant couvre-joints et des profils en élastomère assurant l’étanchéité des joints avec la
maçonnerie, les accessoires seront complétés par un masticage et colmatage.
 Etanchéité des ouvrages

L’entrepreneur sera seul responsable de l’étanchéité à l’air, à l’eau et la poussière des menuiseries
aluminium aussi bien entre cadres dormant et maçonneries qu’entre cadres ouvrants et cadres
dormants.
L’étanchéité des joints au pourtour des menuiseries entre cadres dormants e la maçonnerie devra
tenir compte de la dilatation des différents matériaux et des jeux de montage.
Elle sera assurée au moyen d’étanchéité souple et stable renforcée par un masticage et colmatage
pour un parfait calfeutrement.
L’étanchéité entre cadres ouvrants et cadres dormants sera assurée par un double plan de joint en
élastomère extrudé à lèvres souples avec brosses et feutres posés par clippagedans les rainures des
profilés.
Protection des ouvrages de menuiserie aluminium sur le chantier
Les menuiseries en aluminium seront protégées pendant la durée du chantier en stockage ou en
œuvre, par un enduit gras spécial ou une huile vaseline neutre appliquée au pistolet ou au pinceau.
Cette protection sera nettoyée au chiffon sec ou imprégné d’un produit spécial neutre à la
réception des ouvrages.
Les éléments en acier tel que seront protégés par deux couches de peinture à base de zinc qui devra
être maintenue jusqu’aux travaux de peinture de finition. L’emploi de minium de plomb est prescrit
en contact avec l’aluminium.
Les ouvrages en attente de pose doivent être stockés à labri des intempéries et des chocs pour
éviter leur déformation ou leur détérioration.
Précautions de mise en œuvre et de pose
La pose des menuiseries aluminium doit commencer au fur et à mesure de l’achèvement des
travaux de maçonnerie et après la première couche de peinture, ceci pour éviter tous les risques de
contact avec les mortiers frais (ciment, plâtre).
Elle sera réalisée suivant les prescriptions définies par le D.T.U 37/1.
Le système de fixation devra tenir compte des tolérances dimensionnelles et comportera les
éléments nécessaires qui permettent de les absorber. Les corrections des défauts d’aplomb et
d’alignement éventuels en cas de nécessité seront faites en accord avec le représentant du maître
d’ouvrage.
Les contactes des ouvrages en aluminium avec les éléments en cuivre ou en acier sont à prescrire
rigoureusement pour éviter l’altération de l’aluminium.
ARTICLE 3 : MENUISERIE METALLIQUE
Généralités
Les métaux tôles, profilés, quincailleries et serrureries seront de la première qualité et répondront
aux normes Marocaines ou à défaut aux prescriptions de l'association française de normalisation
AFNOR et l'E.W.A européen.
Les dessins de principe seront fournis par le maître d’ouvrage. Au cas où l'entrepreneur
constaterait des omissions ou des anomalies dans ces détails, il devra en avertir le maître d’ouvrage
et obtenir son agrément avant d'adopter une solution différente.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 25


Nonobstant les plans établis par le maître d’ouvrage, il reste entendu que l'entrepreneur s'engage
par son offre à livrer des menuiseries d'une tenue parfaite et sans défaut. Les sections déterminées
sur les plans pourront être modifiées pour une parfaite finition ou pour une bonne tenue.
L’entrepreneur ne peut pas refuser ou prétendre à une indemnisation dans le cas où le maître
d’ouvrage déciderait de modifier les sections prévues.
Les dessins de détail d'exécution seront établis par l'entrepreneur et soumis à l'agrément du maître
d’ouvrage.
Les scellements devront faire l'objet d'une étude particulière pour tenir compte des structures qui
doivent recevoir ces menuiseries et qu'il est rigoureusement interdit de dégrader.
Prescriptions particulières aux ferronneries
Les métaux mis en œuvre seront travaillés avec le plus grand soin, ils devront d'une manière
générale répondre aux conditions suivantes :
- Etanchéité absolue à l'air et à la poussière.
- Etanchéité absolue à l'eau de pluie.
- Rigidité des éléments montés.
Les assemblages seront exécutés d'onglet, nets, parfaitement équarris et alignés, sans cavité ni
déformation. Ils seront livrés parfaitement moulés et ébarbés. Tous les soudures exécutées en
profilés laminés à chaud (profilés spéciaux U.N.M.T) ou pliés à froid, dans ce dernier cas, les
épaisseurs des tôles seront déterminées par nature des ouvrages, leurs dimensions et l'usage qui en
est prévu. Elles ne seront pas cependant inférieures à 20/10.
Les ferronneries réceptionnées en atelier recevront un traitement antirouille à la charge du présent
lot réalisé de la façon suivante : Décapage, brossage et nettoyage des métaux, application d’une
couche de Wash primer et de deux couches de minium de plomb. Les menuiseries qui auront été
peintes avant réception seront refusées.
Les quincailleries et serrureries seront choisies dans les marques assurant une bonne qualité et une
bonne présentation des éléments. Elles seront complètes, du modèle le plus récent et spécialement
étudiées en fonction des profils employés (serrures, verrous, loqueteaux, butées d'arrêtes,
amortisseur, poignées, etc...)
Chaque serrure comportera sa gâche et sa contregâche en fer.
Prototypes De Menuiserie
Dès la notification de l’approbation de son marché, l'entrepreneur devra construire un élément
type de chaque ouvrage prévu, pour être soumis à l'approbation du Maître d’ouvrage.
Ces types devront être présentés au Maître d’Ouvrage dans un délai maximum d'un mois et être
entièrement équipé de leur quincaillerie.
La fabrication en série des menuiseries ne pourra commencer qu’après la réception définitive des
prototypes.
F. PRESCRIPTIONS CONCERNANT PLOMBERIE
ARTICLE 1 : GENERALITES
Le présent Cahier des Spécifications Techniques de PLOMBERIE a pour objet de définir les conditions de fournitures et
mise en œuvre des matériaux et matériels entrant dans les installations de plomberie du présent marché.
Ces Spécifications Techniques visent à être aussi générales que possible. Elles peuvent donc contenir des Spécifications
relatives à des appareils ou équipements ne faisant pas partie des installations demandées au descriptif ; ces
spécifications ont été maintenues volontairement et devraient être observées pour toutes variantes que proposerait
L'Entrepreneur et dans lesquelles ces appareils ou équipements figureraient.
En cas de désaccord entre ces Spécifications Techniques Générales et une spécification contenue dans les Spécifications
Techniques Détaillées (S.T.D.) c'est cette dernière qui prévaudrait.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 26


ARTICLE 2 : CONSISTANCE DES TRAVAUX
 Les travaux à exécuter comprennent essentiellement :
 Les alimentations en eau à partir du réseau intérieur ;
 Les évacuations des eaux usées, vannes et pluviales jusqu’aux regards ;
 Les fournitures, pose et raccordement des appareils sanitaires. L'installation de plomberie ne doit être la cause,
ni de la production ni de la propagation de bruits.
ARTICLE 3 :DOCUMENTS DE REFERENCE
D'une façon générale tous les travaux seront exécutés conformément aux articles du D.G.A. ; aux normes en vigueur ;
aux règles de l'art, aux dispositions du projet et à celles arrêtées d'un commun accord pendant la période de préparation.
L'installation devra se conformer en particulier aux règles suivantes tant qu'elles ne sont pas contraires au marché :
Les règlements locaux concernant l'alimentation en eau et en électricité des immeubles, et en particulier ceux du
distributeur de la ville ;
Le devis général réglant les conditions d'exécution des travaux, de fourniture et de pose de conduite d'eau approuvé le
26/10/1934 (Edition 1952) ;
Aux normes A F N O R
P 41 201
P 41 202
P 41 203
P 41 204
P 41 301
P 76 301

T.54-085 Tubes en polyéthylène réticulé pour conduite de liquides avec pression

Aux normes DTU


DTU 60.1 et ses additifs
DTU 60.32
DTU 60.33
DTU 60.41
Si les textes généraux prescrivent des clauses contradictoires, l'Entrepreneur devra se conformer au plus récent d'entre
eux.
ARTICLE 4 :PERCEMENTS ET SCELLEMENTS
Les percements et les scellements ne doivent pas nuire à la résistance des éléments porteurs.
La nature des scellements ou bouchements doit être appropriée aux ouvrages qui les subissent.
En particulier dans tous les lieux humides les scellements et les bouchements doivent être faits en mortier de ciment.
Il est interdit de faire des percements ou des scellements dans des ouvrages comportant une étanchéité.
ARTICLE 5 :PRESCRIPTIONS CONCERNANT LES CANALISATIONS
 Réseau de distribution eau :
Ce réseau est exécuté :
En polyéthylène PN16 pour le réseau extérieur,
En polypropylène (P.P.R) pour les colonnes montantes
Et en tube polyéthylène réticulé (RETUBE) pour le réseau intérieur ; dont les parcours et les sections sont conformes
aux plans du B.E.T.
- Ce réseau sera encastré, et ne comporte que des accessoires en cuivre.
- Les collecteurs en cuivre suivant le nombre de départ seront logés dans des placards en pvc encastrées

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 27


- Toute sortie des murs et munie de rosaces " Inox ", dont la mise en œuvre est en contact avec le nu des
revêtements.
- L'ensemble du réseau est mis sous pression, avec un manomètre placé au bout du réseau pendant au moins 36
heures. La pression de cette mise à l'épreuve doit être de 10 bars. Ce test est effectué avant tout calfeutrement
des saignées.
- Des fourreaux, en PVC, de sections légèrement supérieures à celles des gaines retubes, seront installés à chaque
traversée des cloisons.

 Tubes en polychlorure de vinyle (P.V.C.)


Dans le cas où le présent marché les prévoirait, ils seront destinés aux évacuations des eaux usées, vannes et eaux
pluviales.
Les assemblages se feront par raccords préfabriqués et par soudure à froid avec emploi d'un adhésif bénéficient d'un
avis technique, selon les normes NFT54.028.
Les colliers de support peuvent être métalliques ou en matière plastique sans toutefois blesser les tubes PVC.
Seront considérées comme dégradation d'un tube PVC : Les rayures, les entailles profondes, les fissures, les traces de
carbonisation et de chocs.
Les installations doivent tenir compte des dilatations qu'elles peuvent subir. Aussi, des assemblages coulissants,
doivent-ils être prévus dans les alignements droits pour absorber les variations linéaires dues à la dilatation et au retrait
des tubes.
ARTICLE 6:PRESCRIPTIONS CONCERNANT LES RESEAUX
 Canalisation enterrées et inaccessibles
Les canalisations enterrées, sujettes à corrosion, doivent être protégées extérieurement par un ruban de jute trempé
dans du bitume chaud ou par un procédé équivalent.
La mise en œuvre par engravure est interdite dans tout élément porteur.
Les assemblages mécaniques sont interdits, dans tout tronçon enterré.
Dans le cas où la canalisation fait véhiculer de l'eau chaude, un gainage devra être prévu par conséquent.
Avant d'être rendues inaccessibles, les parties de canalisation encastrées doivent être éprouvées à une pression de 1.5
fois la pression maximale de service avec un minimum de surcharge de 5 bars.

 Traversées des planchers et murs


Dans la traversée, la canalisation ne doit comporter aucun coude, ni déviation.
Toutes les canalisations qui traversent des murs, cloisons ou planchers doivent être protégées par des fourreaux en
tube fer galvanisé de diamètre approprié.
Le fourreau doit faire saillie de 10 mm au moins sur la surface du sol fini, et de 5 mm ou moins sur la surface du plafond
fini.
A travers un joint de dilatation, les fourreaux doivent être distincts de par t et d'autre du joint, et avoir une section
suffisante pour permettre le jeu des canalisations perpendiculaires à leur axe.
Les fourreaux doivent être bourrés par une tresse d'amiante passée à la graisse, et finie au mastic plastique, dans le but
d'éviter les transmissions de poussière et d'eau.
Dans les éléments porteurs, à l'exception de canalisations d'une seule pièce, les canalisations d'installation sanitaire ne
doivent pas être enrobées.

 Supports et fixations
Les supports et fixations des canalisations doivent être inoxydables et facilement démontables.
Ils doivent être disposés à intervalles suffisamment rapprochés pour que les canalisations en acier puissent être
supportées.
Les supports des canalisations en cuivre, seront obligatoirement en cuivre ou en laiton, ou en tout autre métal ne créant
pas de couple galvanique.
Les canalisations en PVC sont maintenues par des colliers a fourche PVC. L'emploi de colliers "ATLAS" est formellement
interdit.

 Visite des canalisations d'évacuation


CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 28
Des bouchons de dégorgement et tampons hermétiques, selon les cas, doivent être placés en pied des chutes, aux
changements de direction, aux raccordements sur tous les parcours rectilignes de plus de 10 mètres et extrémité de tous
les collecteurs.

 Dilatation
Les effets de la dilatation des canalisations des absorbés de préférence par le tracé même de ces canalisations, à défaut
par des ouvrages spéciaux constitués par les lyres en tube lisse pour les canalisations en acier.
Les ouvrages de scellement et d'ancrage de ceux-ci doivent tenir compte des contraintes maximum provoquées.
Les canalisations en matière plastique sont munies de manchons de dilatation.
ARTICLE 7 : CONDITIONS A GARANTIR
 Approbation des installations
Les installations seront réalisées de telle manière qu'elles soient réceptionnées sans réserve par les organismes
contrôleurs du distributeur.
* L’achèvement des travaux de plomberie, l’Entreprise est tenue de fournir au Maître d’ouvrage, une attestation de
réception des colonnes sèches approuvées par l’ONE

 Etanchéité des réseaux


Les réseaux d'alimentation resteront étanches dans les limites de pression maximum régnant dans les conduites de
distributions de la ville.

 Evacuation
Les évacuations seront réalisées de telle sorte que les débits probables d'eau puissent s'écouler sans basculement de
siphon ni désordre.

 ESSAIS ET CONTROLE

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 29


 Généralité
Les essais sont effectués aux frais de l'Entrepreneur en présence de l'architecte, du bureau d'études et du maître de
l'ouvrage.
Les essais d’agréments, de recettes et de formulations, sont à la charge de l’entreprise
Tous les essais de contrôles sont à la charge du maitre d’ouvrage, un procès-verbal est établi par la maîtrise d'œuvre
après chacun des essais et contrôles effectués.
Les essais ont lieu au jour fixé par le maître de l’ouvrage, la maîtrise d'œuvre et à la demande de l'Entrepreneur, celui-ci
doit avoir effectué au préalable des essais personnels et procédé à tous réglages utiles.
L’Entrepreneur fournit tout le matériel, les instruments, la main d'œuvre et le personnel qualifié pour effectuer les
essais nécessaires.
Tout défaut est réparé et l'essai renouvelé le plus tôt possible, autant de fois que nécessaire, aux frais de l'Entrepreneur.
 Essais sur le site
Les essais seront réalisés suivant les prescriptions des D.T.U. correspondants en particulier D.T.U. 60.1
< Travaux de plomberie sanitaire> portant sur l'étanchéité et le fonctionnement de tous les réseaux.
L'Entrepreneur fera son affaire des contacts avec le service des eaux pour obtenir l'alimentation en eau de l'immeuble
et des frais d'installations, de location et de consommation d'eau du compteur provisoire à installer pour la réalisation
des essais.
 Réseaux de distribution
La pression d'essai sera de 10 kg/cm2.
La durée de maintien à la pression d'essai est égale au temps nécessaire pour l'inspection de l'ensemble du réseau avec
un minimum de 30 mn. Toute chute de pression impliquerait la vérification de l'ensemble du tronçon éprouvé.
Toute fuite décelée, impliquera la réfection totale du tronçon défaillant.
 Réseau d'évacuation
L'essai consiste à faire écouler l'eau dans chacun des appareils et observer visuellement la nature de l'écoulement. De
plus, les collecteurs d'allure horizontale, d'un diamètre intérieur supérieur à 110 mm, seront mis en charge en eau froide
à une pression voisine de 0.1 bar. Aucune fuite ne doit être décelée.
G. PRESCRIPTIONS CONCERNANT l’ELECTRICITE – LUSTRERIE
ARTICLE 1 : OBJET
Le présent Cahier des Spécifications Techniques Générales a pour objet de définir les conditions de fourniture et mise
en œuvre du matériel entrant dans les installations électriques du présent marché dans lequel ce document figure
comme pièce contractuelle.
Ces Spécifications Techniques visent à être aussi générales que possible. Elles peuvent donc contenir des spécifications
relatives à des appareils ou équipements ne faisant pas partie des installations demandées au descriptif, ces
spécifications ont été maintenues volontairement et devraient être observées pour toutes variantes que proposerait
l'Entrepreneur et dans lesquelles ces appareils ou équipements figureraient.
En cas de désaccord entre ces Spécifications Techniques Générales et une spécification contenue dans les Spécifications
Techniques Détaillées (S.T.D.) c'est cette dernière qui prévaudrait.
ARTICLE 2 : CONSISTANCE DES TRAVAUX
 Prestations de l’entreprise
Les prestations de l'Entreprise comprennent :
- La fourniture de l'ensemble du matériel électrique, des matériaux, énumérés au présent devis descriptif ou même
s'ils ne sont pas explicitement mentionnés, nécessaires à la bonne exécution des travaux et au bon fonctionnement de
l'installation.
- La pose de ce matériel et la mise en œuvre des matériaux suivant les règles de l'art, conformément aux règles
prescrites aux dispositions du S.T.D.
- Le réglage des appareils, leur raccordement, les mesures de résistance des terres, tous aménagements et mises aux
points nécessaires à la mise en état de réception.
- La conduite, la surveillance et la protection de tous les ouvrages en cours de réalisation et ce, jusqu'à la réception
des travaux.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 30


- La fourniture, la mise en place et le repliement de tous les échafaudages nécessaires à l'exécution des travaux.
- La fourniture d'échantillons suivant le choix des produits, les conditions effectives de réalisation, formes et
nuances retenues par la Maîtrise du chantier.
- La protection de l'ensemble de l'installation contre les dégradations diverses et la réfection des ouvrages
défectueux soit avant la réception des travaux, soit en cours des travaux avec toutes les conséquences en découlant.
- Les nettoyages, l'enlèvement des gravois et tous les matériels utilisés pour la mise en œuvre des ouvrages, en cours
et jusqu'à la réception des travaux.
 Limite des prestations
L'Entreprise aura à réaliser : La remontée du câble de mise à la terre sous tube acier dans le placard avec mou en
attente permettant le raccordement de celui-ci par l’ONE.
* A l’achèvement des travaux d’électricité, L’Entreprise est tenue de remettre au Maître d’ouvrage une attestation de
réception des colonnes basses approuvée par l’ONE.
 DOCUMENTS DE REFERENCE
D'une façon générale tous les travaux seront exécutés conformément aux normes en vigueur, aux règles de l'art, aux
dispositions du projet et celle arrêtées d'un commun accord pendant la période de préparation.
L'installation devra se conformer en particulier aux règles et normes suivantes tant qu'elles ne sont pas contraires au
marché
- Les normes marocaines 7.11 - CL 006 éditées par le Ministère des Travaux Publics concernant les règles
techniques des installations de branchement de première catégorie comprises entre le réseau de distribution et l'origine
des installations intérieures ;
- Les normes marocaines 7.11 - CL 005 éditées par le Ministère des Travaux Publics concernant l'exécution et
l'entretien des installations des premières catégories ;
- Le cahier des charges applicables aux installations électriques des bâtiments édité par le C.S.T.B. du D.T.U. cahier n°
70.1 ;
- Les prescriptions de la norme française NF C 15 - 100 traitant de l'exécution et de l'entretien des installations
électriques de première catégorie et de ses additifs, en vigueur au jour de l'adjudication ;
- Les prescriptions de la norme française NF C 14 - 100 du 11 Avril 1962 et ses additifs traitant de l'exécution des
installations électriques comprises entre la distribution publique d'énergie électrique et l'installation intérieure de
première catégorie ;
- Les prescriptions des textes officiels relatives aux conditions auxquelles doivent satisfaire les distributions
d'énergie électrique U.T.E. C 14 -100 (décret DU 10 Avril 1958 et ses additifs) ;
- Les prescriptions imposées par le secteur local de distribution ;
- Les normalisations, spécifications et règles techniques établies par l'U.T. E. (dernières éditions en vigueur
concernant notamment l'appareillage en général, les conducteurs, les tubages, les mesures de protection contre la mise
sous tension accidentelle des masses métalliques etc.) ;
- Les normes et publications auxquels il est fait référence dans l'annexe de la norme T.T.E. C15- 100.
L'application de ces documents auxquels les installations susvisées peuvent être tenues de satisfaire ne dispense pas de
respecter les prescriptions, règles, circulaires et décrets administratifs, tant généraux que particuliers ou locaux, ainsi
que les textes officiels compétents modifiant les pièces dont il est fait état, qui seront publiés postérieurement à
l'élaboration du présent cahier des Spécifications Techniques générales.
En cas de contradiction entre les divers règlements et normes françaises d'une part et les règlements et normes
marocaines édités ou en cours d'édition d'autre part, ce sont les indications préconisées par les textes les plus récents qui
seront applicables.
ARTICLE 3 : PROVENANCE DES MATERIAUX
Les matériaux destinés à l'exécution des travaux seront de production marocaine, Il ne sera fait appel aux matériaux
d'origine étrangère qu'en cas d'impossibilité d'approvisionnement sur le marché marocain.
Ils proviennent des lieux suivants :

DESIGNATION DES MATERIAUX PROVENANCE

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 31


Disjoncteurs et coupe-circuit DES DEPOTS DU MAROC
Appareillage divers DES DEPOTS DU MAROC
Conduits I C D et tube IRO DES DEPOTS DU MAROC
Câbles et fils DES USINES DU MAROC
Tableau de coffret DES USINES DU MAROC

Par le fait même de déposer son offre, l'Entrepreneur sera réputé connaître les ressources des dépôts et usines ainsi
que leurs conditions d'accès et d'exploitation.
Aucune réclamation ne sera acceptée concernant le prix de revient à pied d'œuvre des matériaux.
L'Entrepreneur devra présenter à toute réquisition, les certificats et attestations prouvant l'origine et la qualité des
matériaux.
Tous les matériaux seront de première qualité et répondant aux spécifications techniques détaillées (S.T.D.) et les
normes N.F.
 Marques de référence
- Les marques de référence définies dans le présent document sont données à titre purement indicatif afin de fixer le
niveau de prestation ;
- Les entreprises sont invitées à fournir à l'appui de leur offre les marques et types de matériel d'un niveau de
qualité équivalent qu'elles envisagent d'utiliser ;
- Les marques définies ci-après après avis de la Maîtrise de chantier prévalent sur celles des Spécifications
Techniques Détaillées (S.T.D.).
 Stockage des matériaux
L'Entrepreneur devra aménager un emplacement sec et sain, pour les matériaux afin que leur qualité soit intacte au
moment de leur mise en œuvre. Cet emplacement sera soumis à l'agrément de la Maîtrise du chantier. Le non-respect de
cette instruction conduirait au refus des matériaux dégradés, à leur évacuation du chantier. L'Entrepreneur prendra
toutes dispositions pour ne pas détériorer les parements des autres ouvrages dont il supporterait seul les conséquences.
 Contrôle et vérification des produits employés
Tous les matériaux fournis devront être neufs et de première qualité.
La Maîtrise du chantier se réserve le droit d'opérer tous les prélèvements qu'il jugera nécessaires sur les produits
employés ainsi que tous les contrôles ou vérifications sur place, seront faits aux frais de l'Entrepreneur y compris toutes
les charges afférentes. Si les résultats sont non concluants, les produits de marque livrés non conformes, seront
immédiatement évacués.
L'Entreprise devra prendre toutes dispositions utiles pour avoir sur chantier la qualité de matériaux vérifiés et
acceptés, indispensables à la bonne marche des travaux et dont l'échantillonnage aura été agrée.
- L'Entrepreneur devra, remettre un certificat attestant que les produits proposés correspondant bien aux
spécifications techniques détaillées (S.T.D.).
 Proposition en variante
L'Entrepreneur remet obligatoirement sa proposition conformément à l'étude de base définie par les S.T.D. dans le
cadre de décomposition. Il peut toutefois, proposer toutes solutions de son choix qu'il présentera et chiffrera séparément
en variante, tout en incluant les incidences financières en plus ou moins, imputées directement ou indirectement aux
restes des prestations eu ouvrages.
Toute variante devra être accompagnée d'un accord de principe délivré par l’ONE.
 Mise au point des installations
Les tracés de canalisations seront effectués suivant les plans que l'Entrepreneur devra présenter après approbation. La
Maîtrise de chantier se réserve le droit d'effectuer des mises au point de tracé et de position des appareils sans qu'il en
résulte de supplément au forfait.
L'Entrepreneur aura à sa charge :
- La mesure de l'isolement des installations qui sera effectuée entre conducteurs et par rapport à la terre, à l'aide
d'un courant continu sous tension de 500 volts. La valeur de la résistance d'isolement ne devra pas être inférieure à
2500.00 ohms.
- Les mesures d'équilibrage de l'installation ;

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 32


- Le contrôle du calibre des dispositifs de protection en fonction des éléments précisés au devis descriptif technique
et aux spécifications techniques générales ;
- Le contrôle de la résistance des prises de terre et des conducteurs de terre. Cette résistance ne devra en aucun cas
être supérieure à 5 ohms.
L'Entrepreneur devra procéder aux opérations de démontage et de remontage des appareils et des parties
d'installations qui sont indispensables.
L'Entrepreneur fournira les appareils nécessaires pour effectuer ces mesures, essais et contrôles.
Au cas où ces vérifications ne seraient pas satisfaisantes, l'Entrepreneur devra immédiatement et à ses frais, procéder à
la remise en état des installations.
L'Entrepreneur du présent lot est tenu de fournir à la réception provisoire un certificat de garantie par lequel il
s'engage pendant un an (1 AN) à remplacer les organes vitaux défectueux de ses installations et à endosser la
responsabilité en cas d'accidents dus à des défectuosités de ses installations.
ARTICLE 4 : SPECIFICATION TECHNIQUES GENERALES DES TRAVAUX
D'ELECTRICITE
 Prise et circuit de terre
Les prises de terre seront constituées soit par des plaques verticales soit par des piquets, soit un câble en cuivre nu
posé en boucle à fond de fouille.
La profondeur d'enfouissage dépend de la nature du terrain mais ne doit pas être inférieure à 1,00 m.
Les prises de terre doivent être établies en terrain naturel, jamais dans un remblai.
Il sera fait une interconnexion de toutes les armatures principales du bâtiment. Le conducteur de terre aura une section
minimum de 16 mm 2 et sera en cuivre isolé U 500 V protégé par un tube en acier galvanisé.
La connexion entre la prise et le conducteur de terre se fera par brasure ou par des cosses et boulons galvanisés.
Le raccordement du conducteur de terre dans le placard ONE s'effectuera par l'intermédiaire d'une barrette de mesure
et de coupure sur un support isolant.
Les prises de terre seront exécutées suivant les exigences de la norme C 14 - 100.
Les mesures de résistivité du sol ne peuvent être retenues que si elles sont effectuées, par un organisme agrée, pendant
les deux périodes de sécheresse maximum (4 mois sans pluie minimum).
Les liaisons équipotentielles principales devront être réalisées à la pénétration des différentes canalisations dans
l'immeuble et devront relier, le conducteur principal de protection, les canalisations métalliques, ainsi que les éléments
métalliques de la construction suivant la norme C 15 - 100.
 Boite de coupure et de distribution
Boites étanches conformes aux instructions de ONE avec protections des différents départs par fusibles calibrés suivant
S.T.D.
Panneaux de comptage
Conforme aux instructions ONE
 Disjoncteurs
Spécifications générales
Normes U.T.E. en particulier normes C 15 - 100, C 62 - 400, C 62 - 402.
Spécifications particulières
Les disjoncteurs de branchement individuel d'abonnés devront être conformes aux prescriptions du secteur local de
distribution d'énergie électrique ONE ; ils seront du type différentiel à calibre réglable.

 Tableaux coupe - circuits


Spécification générale
Normes T.T.E. en particulières normes C 15 - 100, chapitre 43, C .200, C 63.200, C 63.210
 Spécifications particulières

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 33


Ils seront réalisés en matériaux ininflammables. Dans le cas où le panneau comporterait le disjoncteur différentiel et les
coupe - circuits, on devra accéder à ces derniers sans toucher au disjoncteur et à la canalisation d'alimentation de celui-ci.
 Composition du tableau de coupe-circuit
Chacun des circuits doit être protégé par un coupe-circuit bipolaire à fusible automatique installé sur le conducteur de
phase.
Lorsqu'un circuit comporte une dérivation de section inférieure à celle de la canalisation principale, cette dérivation
doit être protégée à son origine par un coupe-circuit de calibre approprié à sa section (article 2.1.4 de la norme P.N.M.
7.11 CL 005).
Le conducteur de neutre doit être sectionnable par l'emploi de coupe-circuit interchangeable avec celui de la phase.
Les circuits doivent être repérés par une indication appropriée placée à proximité des dispositifs de protection
correspondants.
Les coupe-circuits peuvent être replacés suivant pièces particulières du marché par des coupes - circuits automatiques.
Le panneau de coupe-circuit peut supporter d’autres appareillages tels que borne de terre, combiné du chauffe-eau
électrique, transformateur de sonnerie, télé rupteur, sonnerie.
 Nombre de circuits
Les circuits issus du tableau de répartition doivent satisfaire aux règles suivantes :
- Les foyers lumineux fixes doivent être répartis sur un ou plusieurs circuits exclusivement affectés à cette fonction ;
- Les socles de prises de courant doivent être alimentés par un ou plusieurs circuits distincts de ceux alimentant les
foyers lumineux fixes ;
- En principe un circuit ne peut desservir plus de six points d'utilisation ;
Coupe-circuit à fusibles calibrés
Spécifications générales
Normes U.T.E. en particulier NF C 15 - 100.
Spécifications particulières
Calibre des fusibles : les coupe-circuits doivent être à fusible calibré à broche, et leur courant nominal le plus élevé sera
celui indiqué sur le tableau 5 S nouvelle édition 51 A et B de la norme C 15 - 100. L'emploi de fusible à broche est en
principe exclu sauf, si les pièces particulières du marché en font état.
Les appareils de protection doivent être posés dans les endroits facilement accessibles.
Si les coupe-circuits sont posés sur le tableau du disjoncteur ou à proximité immédiate, leur emplacement est
obligatoirement en dehors des, W-C.locaux où la pose du disjoncteur est interdite.

 Douilles
Spécifications générales
Normes U.T.E. en particulier C 61-501 - C 61-510 et C 61-520.
Spécifications particulières
Les douilles installées à bout de fil seront toutes du type B 22 avec enveloppe isolante, jusqu'à 150 W.
- De type E 27, jusqu'à 400 W (à vis) ;
- De type E 40, au-dessus de 300 W (à vis).
Dans le cas de douilles à bout de fil non équipées de la lustrerie un "mou" de câble d'environ 25 CM sera laissé.
Les douilles de lampes à incandescence ne devront recevoir qu'un seul conducteur par borne.
 Appareils de connexion
Spécifications générales
Normes U.E.T. en particulière norme C 15 - 100 chapitre 555.
Spécifications particulières
Les boites de dérivation et de connexion seront d'une façon générale du type étanche à encastrer.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 34


Dans le cas où les boites sont de type apparent, l'entrée de câbles sera réaliser à l'aide de presse étoupe ou entrée de
tube acier fileté.
Les plaques de recouvrement seront facilement accessibles.
Chaque conduit devra se terminer par une boite de dérivation permettant en outre l'accrochage des appareils
d'éclairage.
Interrupteur - commutateur - boutons poussoirs (lumière)
Spécifications générales
Normes U.T.E. en particulier NF C 15 - 100 chapitre 537, articles 476.2 et paragraphe 473.3.3 y compris toutes les
normes spécifiées dans ces chapitres.
Spécifications particulières
a) Aux locaux secs ou temporairement humides : Dont le sol où les parois ne sont pas conducteur (salle de séjour,
chambre, entrée, etc.).
Dans les locaux secs, les appareils seront silencieux à encastrer, du type à bascule, leur manœuvre devra se faire dans le
plan vertical et l'allumage sera obtenu en position basse.
Dans les locaux secs, l'interrupteur simple ou le commutateur va et vient commandant un foyer lumineux fixe, sera du
type normalisé 10 ampères, l'interrupteur commandant une prise de courant sera du type normalisé 10 ampères.
b) Aux salles d'eau : Dans les salles d'eau, l'implantation des interrupteurs sera conforme à la norme U.T.E. NF C 15 -
100 article 482.1 en particulier, ils ne devront comporter aucune partie métallique accessible, ils devront se situer hors
du volume de protection défini par la norme (voir article 6.4 de la P.N.M. 7.11 CL 005)
Prises de courant
Spécifications générales
Normes U.T.E. en particulier C 15 - 100 ARTICLE 555.2
Spécifications particulières
Locaux secs ou temporairement humides dont le sol ou les parois ne sont pas conducteurs (salle de séjour, chambre,
entrée, parquetées).
Les prises de courant lumière destinée aux secs seront du type encastré, normalisé 10 ampères, pourront recevoir
indifféremment les fiches normalisées à broches de 4 ou 4,8 mm. Elles seront placées à 30 cm du sol fini.
Prescriptions communes aux enveloppes et protection
Canalisations
Les canalisations doivent être réalisées exclusivement soit en conducteurs isolés, posés sous conduits isolants aussi
bien en montage encastré qu'en montage apparent, soit en câbles de la série U 500 V.G.V apparent.
Les canalisations ne doivent comporter aucun appareil de connexion.
En dehors des volumes enveloppes et protection
a) Canalisations
Les canalisations doivent être réalisées exclusivement soit en conducteurs isolés posés sous conduits isolants, aussi
bien en montage encastré qu'en montage apparent, soit en câbles de la série U 500 V.G.V. en apparent. L'utilisation
d'appareils de connexion est autorisée.
b) Interrupteurs
Ils ne doivent comporter aucune partie métallique accessible.
c) Socles de prises de courant
Ils ne doivent comporter aucune partie métallique accessible et doivent être munis d'un contact de mise à la terre à
moins qu'ils ne soient alimentés par l'intermédiaire d'un transformateur de séparation de la classe II.
d) Appareils d'éclairage
Les douilles métalliques, les supports métalliques de lampes, les abat - jours métalliques, les grillages de protection et
les appareils suspendus à bout de fil sont interdits. Les douilles à bout de fil doivent être à enveloppe isolante, même si
elles sont placées à titre provisoire.
e) Liaison électrique (équipotentielle)

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 35


Une liaison électrique doit être assurée, à l'intérieur de la salle d'eau entre toutes les canalisations métalliques (eau
froid, eau chaude, vidange, alimentation gaz; etc.), les corps des appareils sanitaires métalliques et tous les autres
éléments conducteurs accessibles tels que les huisseries métalliques.
Le conducteur assurant cette liaison doit être, de préférence, soudé aux canalisations ou autre éléments conducteurs,
sinon fixé solidement par des colliers ou attaches en métal non ferreux des parties métalliques non peintes. La section
minimum est de 2,5 mm² pour canalisation protégée et 4 mm² dans le cas contraire, éventuellement le conducteur peut
être remplacé par un feuillard galvanisé qui lui peut être noyé dans la maçonnerie.
Le conducteur de protection (terre) de la liaison électrique visée ainsi que les contacts de mise à la terre des socles de
prises de courant doivent être reliées ensemble.
Tubages
Spécifications générales
Normes U.T.E. en particulier C 15 - 100, C 68 - 100 à C 68 - 250 et ses additifs.
Spécifications particulières
Avant toutes mises en place de tubage encastré, l'entreprise est tenue de présenter un plan d'exécution de tubage à
l'approbation et de faire réceptionner ces tubages après la pose.
Pour la pose des conduits encastrés, il y a lieu de respecter les prescriptions des normes C 15 - 100.
Les numéros d'ICD à utiliser au minimum pour des tubages de moins 5 mètres en développé sont :
U 500 V 1 CABLE
CONDUCTEURS
3 4 5 2 COND. 4 COND.
1,5 mm² 9 9 9 21 23
2,5 mm² 9 9 13 23 29
4 mm² 11 11 13 29 29
6 mm² 11 13 16 29 36
10 mm² 16 21 21 36 48

Pour les longueurs supérieures prendre 1 taille au-dessus.


Les extrémités libres des conduits encastrés doivent affleurer le nu des cloisons ou s'arrêter dans une boite
d'encaissement.
L'entrée des conduits encastrés dans les coffres se fera dans la partie haute ou basse du coffret au moyen d'un trou
oblong de section appropriée au nombre de conduits dans lequel les tubes seront serrés en une nappe jointive.
L'emploi d'une plaque rapportée, percée après coup à la bonne dimension n'est pas proscrite.
Pour éviter toute coulure de ciment à l'intérieur des tableaux, les vides, entre les tubes seront mastiqués avant la pose
des enduits.
Canalisations souterraines
Spécifications générales
Les canalisations souterraines peuvent être établies soit en tranchées soit en galeries caniveaux ou buses, et doivent
répondre en particulier à la norme C 15 - 100 section 527 et aux règlements du distributeur.
Spécifications particulières
Toutes les tranchées pour la pose des canalisations à l'extérieure des logements seront exécutées par l'Entrepreneur du
présent lot.
Les câbles seront enterrés à une profondeur minimum de 0,80 m le remblai sera soigneusement exécuté, soit :
- Avec la terre provenant du terrassement, complètement purgée des pierres, de l'argile, etc. découverte au cours des
fouilles.
Avec des apports de sable et de bonne terre si le terrassement n'a découvert que des matériaux inutilisables pour le
remblai.
Dans les traversées des allées cimentées, voies carrossables, et aux points de croisement des conduits d'eau, de gaz,
d’égout, de chauffage, etc..les câbles seront posés dans les fourreaux acier, fonte, ciment pu P.V.C. rigide d'un diamètre
intérieur de 150 mm minimum.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 36


Ces fourreaux seront correctement jointoyés entre eux, et bouchés à chaque extrémité, pour éviter les centrées de terre
entraînées par des aux d'infiltration, etc.
La présence des câbles sera signalée par la pose, à mi- hauteur du remblai (0,40 m) d'un grillage de signalisation. Le
grillage de signalisation sera en fil galvanisé ou en plastique normalisé d'une largeur égale à celle de la tranchée moins
0,05 m.
En aucun cas, les tranchées ne pourront être remblayées avant que la position exacte des câbles ne soit complètement
relevée ou vérifiée par le B.E.T. et l’ONE.
Mode de règlement des travaux :
Les situations provisoires sont réglées comme suite :

Désignation Tubage Filerie Appareillages

% 35% 50% 15%

H. PRESCRIPTIONS CONCERNANT PEINTURE


ARTICLE 1 : NATURE DES TRAVAUX
Tous les travaux de peinture seront exécutés suivant les prescriptions techniques de DGA, articles
173 à 175, les normes Marocaines suivant les indications du Dahir N° 1-70-157 du 30/7/70 relatif à
la normalisation modifiée par le Dahir portant loi N° 1-93-221 du 10/09/93.
ARTICLE 2 : PROVENANCE DES MATERIAUX
Les matériaux proviendront des lieux de production suivants :

DESIGNATION DES MATERIAUX QUALITE ET PROVENANCE


Blanc de Zinc
Huile de lin Préparation de peinture, CF AFNOR
Peinture Vinylique type Vinystral ou similaire A.85
Peinture Glycérophtalique type émail Celluc ou Liant de base, fabriqué au Maroc
similaire Peinture sur murs, Dépôts du Maroc
Vernis Peinture sur menuiserie, dépôt du
Maroc
ARTICLE 3 : PRESCRIPTIONS GENERALES :
Les travaux seront exécutés suivant les dispositions du Devis Général d'Architecture, articles 173 et
174, des normes marocaines et du présent Cahier technique particulier, en ce qui concerne le détail
des ouvrages.
L'entrepreneur devra s'assurer que les parties à peindre sont correctement préparées par les
autres corps d'état.
La préparation des surfaces à peindre devra être exécutée conformément aux prescriptions
techniques du fournisseur des produits.
Les différentes couches de peindre seront exécutées aux tons désignés par le BET. La première
couche ne pourra être appliquée qu'après réception par le BET des surfaces convenablement
préparées.
Chaque couche sera réceptionnée avant l'exécution de la suivante.
Les couches successives seront de nuances légèrement différentes.
La dernière couche devra couvrir entièrement les autres couches. Dans le cas d'un pouvoir
couvrant insuffisant, il ne sera appliqué aucune plus-value pour couche supplémentaire.
L'Entreprise devra prendre ses précautions pour faire la couche de finition après les raccords des

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 37


autres corps d'état.
Il signalera en temps utile les raccords à exécuter, faute de quoi il serait responsable des reprises à
faire.
L'entrepreneur devra protéger pendant les travaux toutes les parties fragiles, sols, revêtements,
granito, appareils sanitaires. Il aura à sa charge tous les derniers nettoiements et remettra le chantier
en parfait état de propreté, les vitres nettoyées et les sols débarrassés de toutes taches et détritus.
Les travaux tels que le nettoyage final des lieux sont à la charge de l'entrepreneur de peinture et
devront être exécutés d'une manière parfaite. Les sols en mosaïque, les plinthes et le retour
horizontal des plinthes devront être lessivé à plusieurs reprises au savon voire de première qualité.
Les hauts et bas des portes non vus devront être peints, les serrures des portes plaquées devront
être nettoyées avec précaution, à l'essence et huile, ainsi que toutes les autres quincailleries,
crémones, targettes, paumelles, etc...
Toutes les paumelles ou charnières perforées devront être huilées.
Seront à la charge de l'entrepreneur, le transport des matériaux, leur mise en œuvre, la confection
des échantillons.
L'entrepreneur sera responsable des dégradations dues à ses travaux, et en particulier des taches
d'huile sur les sols, qui pourront être relatives à sa charge.
ARTICLE 4 : ECHANTILLONS DE TEINTES - SURFACES TEMOINS :
L'entrepreneur devra préparer à ses frais, sur les indications de le BET, tous les échantillonnages de
teintes demandés.
Après accord de le BET, l'entrepreneur réalisera des échantillons témoins mobiles, exécutés sur
subjectile acier, plâtre et bois.
La surface de ces échantillons sera d'au moins 0,25 m². Les supports témoins seront fournis par
l'Entrepreneur.
ARTICLE 5 : VERIFICATION - CONTROLE DE PEINTURE :
Des vérifications de conformité auront lieu, à la diligence de le BET. Les prélèvements seront faits
contradictoirement si l'entrepreneur ou son représentant, dûment convoqués font défaut, les
prélèvements seront valablement faits en leur absence.
Les échantillons destinés aux analyses de conformité pourront être prélevés simultanément dans
les containers emmagasinés et dans les camions de peinture.
Ces vérifications de conformité, dont le nombre sera déterminé par le BET, seront à la charge du
Maître d'ouvrage. Si, à la suite des vérifications, un lot est rebuté, celui-ci devra être immédiatement
enlevé et de nouveaux essais seront effectués aux frais de l'entrepreneur sur les lots de
remplacement.
L'analyse qui fera apparaître, pour un échantillon déterminé, une qualité différente de celle
présentée par le fabricant, entraînera le non-paiement de la surface peinte à l'aide de la peinture
échantillonnée.
Le BET exigera dans ce cas que l'entrepreneur procède à la réfection de cette surface, sans que
celui-ci soit admis de son chef à émettre une demande de résiliation ou d'indemnité.
Le BET pourra exiger de l'entrepreneur la communication des factures et autres documents
établissant la provenance et la qualité des produits employés.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 38


ARTICLE 6 : ESSAIS DE VIEILLISSEMENT :
Quatre essais de vieillissement seront effectués sur des peintures au choix de le BET à un
laboratoire. Au cas où ces essais ne donneraient pas satisfaction.
Une réduction de prix 50% sera appliquée à la zone incriminée.
En tout état de cause, l'entrepreneur aura la faculté de demander la réduction de prix, mais le
Maître d’ouvrage se réserve le droit de la lui refuser et de lui imposer la réfection totale de la zone
considérée.
Les travaux tels que le nettoyage final des lieux sont à la charge de l'entrepreneur et devront être
exécutés de façon parfaite, les sols en carreaux, les plinthes et leur retour horizontal devront être
lessivés à plusieurs reprises au savon noir de première qualité, l'acide chlorhydrique étant
formellement interdit (sauf accord du Maître d'œuvre). Les hauts et bas de portes hors vue devront
être peints, les serrures des portes bloquées devront être nettoyées avec précaution à l'essence et
huilées, ainsi que toutes les autres quincailleries, crémones, targettes, paumelles, toutes les
paumelles ou charnières perforées devront être huilées. Le blanc de zinc devra être obligatoirement
composé d'un minimum de 99.6% d'oxyde de zinc portant le label de qualité "cachet vert". Tout
produit destiné à remplacer l'huile de lin pure est formellement interdit.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 39


CHAPITRE III
MODE D’EXECUTION ET D’EVALUATION DES OUVRAGES

LOT 100/ GROS – ŒUVRE :

TERRASSEMENTS :
TRAVAUX PREPARATOIRES – TERRASSEMENTS
Les fouilles seront descendues aux côtes reconnues et acceptées par le Maître d'ouvrage et la maîtrise
d’œuvre. Elles seront exécutées aux largeurs strictement nécessaires et feront l'objet d'un procès-verbal de
réception. Aucun travail de béton ou de maçonnerie ne sera entrepris avant l'accord du B.E.T. Les
profondeurs dépassant les côtes admises par le Maître d'ouvrage et le B.E.T. ne seront pas payées. Les prix
de règlement comprennent toutes sujétions de boisage, talutage, blindage, relèvement des terres.
L'évacuation des déblais ou leur mise en remblais est comptée à part. Seront comptés dans le rocher tous les
terrassements nécessitant l'emploi du marteau-piqueur, brise roche ou tous autres engins mécaniques
servant à cet effet

PRIX 100-01 : DEMOLITION


Pour la mise en conformité, et pour quelques aménagements. Il s’agit de la démolition de salle de classe qui
seront indiqué et de quelques éléments en béton, et d’évacuer tous les surplus à la décharge publique ; endroit
qui sera nécessairement indiqué par l’administration, afin de respecter l’environnement.
Ce prix rémunère toute difficulté qui pourra surgir, pour la démolition, ou toute autre nature, tous compris,
démolition, décapage, évacuation, etc., Ouvrage à l’unité.
Auprix ………………………………………………………………………………………………………………....N°100-01.

PRIX 100-02 : FOUILLES EN RIGOLES OU EN PUITS DANS TOUT TERRAIN


Les fouilles en tranchées, en puits ou en rigoles,seront descendues aux cotes reconnues et acceptés par la
maîtrise de chantier, pour des terrains de toute nature, même le rocher, y compris nettoyage général du
terrain, abattage des arbres, évacuation des détritus, des gravas et tous surplus inutile. Elles seront exécutées
aux largeurs strictement nécessaires et feront l’objet d’un procès-verbal de réception. Aucun ouvrage de béton
ou de maçonnerie ne sera entrepris avant l’accord de la maîtrise de chantier. Les fouilles dépassant les cotes
admises ne seront pas payés. Les hors profils ne seront pas payés. La reconnaissance du bon sol sera
effectuée par le bureau de contrôle, ou par le laboratoire, en présence de la maîtrise de chantier. Le prix devra
comprendre toutes sujétions éventuelles de blindages, ou épuisement, jet sur banquette etc. Sans plus value
pour Terrain Rocheux, toutes sujétions de boisage, étaiements, talutages, blindage, épuisement et pompages
qui pourraient être rendus nécessaires.Ouvrage payé au mètre cube.
Auprix …………………………………………………………………………………………………………………..N°100-02.

PRIX 100-03 : REMBLAIEMENT DES FOUILLES OU EVACUATION AUX D.P


Les déblais provenant des terrassements pourront servir de remblai et seront mis en place par couches
successives de 0,20m, pilonnées, compactées et arrosées. Si non le remblai nécessaire devra s’effectuer par un
apport de tout venant ou de sable de l’extérieur (il ne faudra pas utiliser de la terre végétale comme remblai).
Compactage à 85% de l’optimum Proctor modifié. Sans majoration pour foisonnement, compris arrosage et
toutes sujétions.Ouvrage payé au mètre cube.
Auprix ………………………………………………………………………………………………………………….N°100-03.

FONDATIONS ET SOCLES :
PRIX 100-04 : MACONNERIE DE MOELLONS EN FONDATION
Réalisée en moellons de calcaire tendre hourdée au mortier n° 2, joints soigneusement bourrés et serrés à la
truelle et les boutisses judicieusement placées. Compris main d’œuvre et toutes sujétions.Ouvrage payé au
mètre cube.Tous vide et ouvrages divers déduits,compris toutes sujétions et parement des faces extérieurs
Auprix ………………………………………………………………………………………………………………….N°100-04.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 40


PRIX 100-05 : CHAPE ETANCHE SUR MACONNERIE
Composé de : - 1 arase au mortier de ciment
- 1 couche de bitume 1,500 kg/m2
- 1 feutre 36 S
- 1 couche de bitume 1,500 kg/m2
L’arase étanche est à réaliser sous le chinage haut, avec une retombée de 0.15 à 0.20 m de part et d’autre,
pour éviter les remontées capillaires. Ouvrage payé au mètre carré
Auprix ………………………………………………………………………………………………………………….N°100-05.

PRIX 100-06: HERISSON EN PIERRES SECHES


Exécuté sur terre-plein, en tout venant ou en maçonnerie de pierres sèches de 0.20 m de hauteur posées en
hérisson, la pointe en l’air, rangées à la main et énergiquement damées, les interstices seront comblés afin
d’assurer un parfait calage de l’ensemble. Le blocage ainsi constitué sera ensuite arrosé. Y compris
fournitures, main d’œuvre et toutes sujétions.Ouvrage payé au mètre carré
Auprix ……………………………………………………………………………………………………………….…N°100-06.

BETON ET B.A EN FONDATION


PRIX 100-07 : BETON DE PROPRETE
Exécuté en béton n°1 sous les semelles, longrines et maçonnerie, épaisseur suivant plans, compris pilonnage.
La largeur du béton de propreté dépassera de 0,1Om de chaque côté de l’aplomb des ouvrages qu’il supporte.
Compris main d’œuvre et toutes sujétions.Ouvrage payé au mètre cube.
Auprix ………………………………………………………………………………………………………….……...N°100-07.

PRIX 100-08 : FORME DE DALLAGE EN BETON


Exécutée en béton n°2, suivant tableau des dosages, de 0.08 à 0.12 m d’épaisseur, sur hérisson, cette forme
sera soigneusement réglée. Elle sera en outre désolidarisée de la structure en béton armé, par des joints
périphériques. Les armatures en treillis soudé, ou s’il y a eu en suivants les plans de béton armé en aciers T6
ou T8.y compris armature, fournitures main d’œuvre et toutes sujétions.Ouvrage payé au mètre carré
Auprix …………………………………………………………………………………………………………………..N°100-08.

PRIX 100-09 : B.A POUR STRUCTURES EN FONDATIONS POUR TOUT OUVRAGES


En béton N°4, vibré ou pervibré, exécuté conformément aux plans établis par le BET, compris coffrage,
recoupement des balèvres réserves de larmiers, trous, trémies, engravures, décoffrage, etc.
Ce prix concerne tous les ouvrages en béton armé pour les fondations uniquement, semelles et semelles
filantes, chaînages, longrines, amorces des poteaux, traverses pour l’assainissement, voile et tout autre
ouvrage en béton. Compris toutes sujétions.Ouvrage payé au mètre cube.
Auprix …………………………………………………………………………………………………………………..N°100-09.

PRIX 100-10 : ARMATUREEN ACIER POUR OUVRAGES EN FONDATION ACIER TOR


Le ferraillage (feE40) sera exécuté conformément aux plans, l’entrepreneur devra la fourniture, la façon et la
pose des aciers, le fil de ligature, les aciers de montage, les cales annulaires au mortier de ciment pour les
poutres et poteaux (à enfiler sur les cadres, prévoir une cale par Kilogramme d’acier en moyenne). Les cales
cubiques spéciales seront proposées pour les voiles minces.Les aciers TOR ou CARON, entre autres, répondent
aux conditions exigées.Compris toutes sujétions..Ouvrage payé au kilogramme.
Auprix ……………………………………………………………………………………………………………..…...N°100-10.

BETON ARME EN ELEVATION


PRIX 100-11 –B.APOUR STRUCTURE EN ELEVATION POUR TOUS OUVRAGES
Les ouvrages en béton armé en élévation seront réalisés en béton N° 5, ils comprennent coffrage, décoffrage,
étais, fabrication exclusive aux engins mécaniques, dosages à l’aide des caisses, essais de granulométrie et de
résistance et toutes sujétions de mise en œuvre à toute hauteur.
Le prix de règlement comprend toutes les sujétions pour parties courbes, pentes, formes irrégulières, coffrage
perdu des sous - face. Ces bétons seront payés au mètre cube théorique des plans d’exécution de béton armé

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 41


visés « Bon pour exécution ». Le volume des armatures ne sera pas déduit. Le béton sera vibré ou pervibré,
exécuté conformément aux plans de détails établis par le Bureau d’Etudes, compris recoupement des balèvres,
réserve de larmiers, de trous et trémies, engravures, etc.
Exécution pour tous les ouvrages en B A, poteaux, poutres, dalles, voile, redans, lamelles, petits poteaux des
garde corps, bordures, petits éléments des façades, dallette ou panneau pour décor en béton, les ronds de
l’acrotère, raidisseur, linteau, libage, caisson pour volets roulants, appuis de fenêtres dans les normes,
éléments décoratifs et tout autre ouvrage en béton nécessaire à la construction, les gueulards, etc. Mesures
prises d’après section des plans de béton armé, compris toutes sujétions..Ouvrage payé au mètre cube.
Auprix ……………………………………………………………………………………………………………..…...N°100-11.

PRIX 100-12 –FOURNITURE, FACONNAGE ET MISE EN PLACE D’ACIER POUR B.A (ACIERS TOR)
Les aciers (Fe E 40) TOR ou CARON, entre autres, répondront aux conditions exigées. Idem que les
aciers en fondation. Compris toutes sujétions.Ouvrage payé au kilogramme.
Auprix …………………………………………………………………………………………………………..……...N°100-12.

PRIX 100-13 - PLANCHER HOURDIS Y COMPRIS ACIERS ET DALLE DE COMPRESSION


Planchers exécutés en totalité en hourdis de 0.15 creux avec nervures, entretoises et dalles de compression de
0.05 m. Hourdis en ciment ou terre cuite posés jointivement enrobés d’éléments en béton techniquement
étudiés, Béton exécuté en béton identique au béton armé en élévation. Y compris aciers façonnés suivant
plans de béton armé, coffrage, étaiement, décoffrage. Les planchers sont mesurés dans la périphérie intérieure
des murs ou des poutres. Compris toutes sujétions.Ouvrage payé au mètre carré
Auprix …………………………………………………………………………………………………………...……...N°100-13.

MACONNERIE EN ELEVATION
PRIX 100-14 : DOUBLE CLOISON EN AGGLOS TOUTE EPAISSEUR
Les poteaux ayant des sections de 0.25 m ou 0.30 m de côté, il faudra pour ne pas avoir de béton en saillis
construire des doubles cloisons extérieures et intérieures qui seront hourdées au mortier 2. Un vide de 0,05
m au moins sera laissé entre les deux agglos pour les poteaux de 0.30, alors qu’ils seront l’un contre l’autre
pour les murs de 0.25. Pour les têtes de double cloisonnements les tableaux de baies et retours seront
exécutées en briques creuses 9 trous ou 6 trous parfaitement liaisonnées avec les parois verticales, les
boutisses seront rebouchées au mortier N°2 à la pose. Compris toutes sujétions. Ouvrage payé au mètre
carré
Auprix …………………………………………………………………………………………………………..……...N°100-14.

PRIX 100-15 : MACONNERIE EN AGGLOS TOUTE EPAISSEUR


Les maçonneries seront réalisées en agglos creux vibrés, hourdés au mortier N°2, les joints seront croisés.
L’Entrepreneur devra l’exécution des poteaux raidisseurs et des tendeurs nécessaires à la bonne tenue de
l’ouvrage. Au-dessus de tous les cadres posés dans les cloisons simples, l’entrepreneur exécutera un linteau,
soit en armant et en remplissant de béton une rangée de briques creuses, soit en exécutant un linteau en
béton armé préfabriqué ou non. Ces travaux n’entraîneront aucune plus-valuesur les bétons des raidisseurs et
des linteaux.Sans majoration pour les formes décoratives et leurs libages en béton y/c compris toutes
sujétions. Ouvrage payé au mètre carré
Auprix ………………………………………………………………………………………………...………………...N°100-15.

PRIX 100-16 : DALLETTE EN BETON ARME.


Ce prix comprend la réalisation de dalles en béton armé d'épaisseur 8 cm à 12 cm ; y compris supports en
béton armé, constituée par :
- La mise en place de coffrages métalliques ou en contre-plaqué raidi, soigneusement brossés, nettoyés
et enduits d'huile de décoffrage.
- La fourniture et mise en œuvre des armatures en aciers TOR (HA).
- La fourniture et mise en œuvre de béton soigneusement vibré pour les dalles.
- La fourniture et mise œuvre de béton armé soigneusement vibré d'épaisseurs appropriées pour les Supports.
Et toutes sujétions nécessaires. Ouvrage payé au mètre carré
Auprix ……………………………………………………………………………………………………….………...N°100-16.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 42


ENDUITS
Nota concernant les enduits :
Avant tout commencement, les surfaces à enduire seront préparées convenablement pour obtenir un
bon accrochage (Briques et parpaings) joints dégradés, béton : surface rugueuse.
Elles seront suffisamment humidifiées pour que le support n’absorbe pas l’eau de mortier. Toutes les
efflorescences seront nettoyées.
Le ciment sera convenablement hydraté, les poches de sable seront évitées.
Aussitôt après le durcissement de la couche, l’enduit sera ausculté au marteau et les parties non
adhérentes enlevées et remplacées.
La deuxième couche sera passée après lavage et soufflage de la première et avec les mêmes précautions.
Les ouvrages en béton coffré n’offrant pas les garanties d’adhérence suffisante seront piquées à la pointe.
A la jonction des ouvrages en béton et des maçonneries, en intérieur et en extérieur, les enduits seront
exécutés sur un grillage galvanisé et fixé sur les supports par des cavaliers galvanisés, de façon à éviter les
fissures des joints.

PRIX 100-17 - ENDUITS EXTERIEURS AVEC OU SANS JOINTS CREUX


Pour les façades de tous les bâtiments suivant plans. Les joints creux auront les dimensions suivantes : 1 Cm
de profondeur sur 4 Cm de large, les joints seront distancés entre eux de 0.40 m, suivre les indications de
l’architecte.
Sur tous les éléments de façade qui ne comportent pas de revêtement spéciaux, il sera réalisé en enduit
exécuté en trois couches comme suit :
1 - Imbibition correcte du support
2 - Passage d’une barbotine liquide afin d’améliorer l’accrochage.
3 - Couche de dégrossissage imperméable et dressée, se composant de :
. 50 % de grains de riz tamisé à 3/15
. 50 % de sable de mer
. 350 Kg de ciment
4 - Couches de finition au mortier N°5
Compris joints, petits éléments, fournitures, main d’œuvre et toutes sujétions.Ouvrage payé au mètre carré
Auprix ……………………………………………………………………………………………………...…………...N°100-17.

PRIX 100-18 - ENDUITS INTERIEURSSUR MUR ET PLAFOND


Sur les éléments de mûrs, cloisons de briques, plafonds, retombées et poutre et suivant instruction du
Maître d’œuvre. Exécuté en deux couches :
1°/ Une couche de dégrossissage en une ou plusieurs passes, d’épaisseur ne dépassant pas 0,01 m.
2°/ Une couche de finition de 0,005 m d’épaisseur, passée au bouclier, dit « FINO ».
Les travaux comprendre la fourniture et la pose de grillage galvanisé aux jonctions du béton avec la
maçonnerie.
Tous les angles des mûrs et piliers recevront une baguette d’angles métalliques de 2,00 m de hauteur, y
compris raccords d’enduits.Compris petits éléments, fournitures, main d’œuvre et toutes sujétions.Ouvrage
payé au mètre carré
Auprix ………………………………………………………………………………………………..………………...N°100-18.

PRIX 100-19 - APPUIS DE FENETRE Y COMPRIS ARMATURES


A exécuter en béton dosé à 300 kg de ciment y compris chape en ciment lissée. Les enduits extérieurs, comporteront
un larmier pour les appuis saillants.
Ces appuis recevront une pente vers l’extérieur de 10%.
Le prix comprend le béton, les aciers et la chape
Ouvrage payé au mètre linéaire
Auprix ………………………………………………………………………………………..………………………...N°100-19.

PRIX 100-20 - COURONNEMENT ET FACON DU NEZ D'ACROTERE


Ouvrage comprenant la façon d'enduit de ciment lissé sur la face supérieure des acrotères, la retombée, la goutte
d'eau et la sous face jusqu'à la rencontre du retrait vertical , y compris forme , pente, arrêtes et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre linéaire
Auprix ………………………………………………………………………………………………………..………...N°100-20.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 43


LOT 200 – ETANCHEITE :
Remarques très importantes: réception et garantie
1 - Tous les travaux d’étanchéité doivent subir des essais de mise à l’eau pendant 72 heures, de plus
l’entreprise devra fournir une attestation de conformité d’exécution de l’étanchéité par rapport aux
prescriptions du présent CPS, fournie par un laboratoire agrée.
2 - La garantie de l’étanchéité est fixée à dix années (10 ans) pendant lesquelles l’entrepreneur devra
reprendre à ses frais toutes les réparations qui pourraient résulter de l’infiltration de ses ouvrages, de la
qualité des matériaux et des fournitures.

Généralités: Au moment de l’application du revêtement d’étanchéité, l’aire devra être absolument sèche,
propre, solide, débarrassée de toutes balèvres ou matières qui seraient susceptibles de modifier la forme ou la
qualité de ce revêtement. L’Entrepreneur vérifiera les supports, dalles et demeurera responsables de
l’étanchéité qu’il aura réalisée sur ces supports.
Les couvertures devront présenter une fois terminées des surfaces parfaitement régulières.
Les faîtages devront être bien rectiligne, sans inflexions ni irrégularités d’aucune espèce.
Toutes les rencontres de lucarnes, cheminées, etc. seront parfaitement raccordées avec les revers des
couvertures.
Des essais de mise à eau seront effectués pour vérifier la tenue du revêtement d’étanchéité. Aucune trace
d’humidité ne devra apparaître sur les plafonds ou sur les murs, dans les DIX JOURS suivant les essais.
Avant la réalisation de la protection, l’entrepreneur doit obligatoirement faire réceptionner les travaux
d’étanchéité par l’architecte qui procédera aux essais prévus ci-dessus. La pose et le scellement des
pénétrations et évacuations pluviales seront particulièrement soignés.

PRIX 200-01 - FORME DE PENTE Y/C CHAPPE DE LISSAGE


Exécutées suivant indications des plans de terrasses en béton N°2, soigneusement réglée, talochée et damée,
formant gorge arrondie à la base des reliefs de 0,30 de développé. L’épaisseur variable sera, au point bas, d’au
moins de 2 cm. Toutes sujétions, compris reliefs. Les pentes minimum seront de 1,50 %.
Au dessus de la forme de pente, sera exécutée une chape de lissage au mortier N°1 de 2 cm d’épaisseur,
formant gorge à la jonction de toutes les parties. Ecoulement parfait des eaux. Toutes sujétions, compris
reliefs.Ouvrage payé au mètre carré
Auprix ……………………………………………………………………………………………………..…………...N°200-01.
PRIX 200-02 - ETANCHEITE EN MEMBRANE AVEC AUTO-PROTECTION.
Nota : L’étanchéité en membrane avec protection minérale de 4.00mm. Elle doit être réceptionnée par le
bureau d’étude.
Ce prix comprend :
- 1 couche d’impression à froid de 0.5 kg/m2.
- 1 couche membrane avec protection minérale type de 4.0mm.
Le recouvrement des différents plis 0.10 m, cette étanchéité monocouche sera payé au mètre carré, vu en
plan entre nus d’acrotères, compris fournitures, pose, main d’œuvre et toutes sujétions, Ouvrage payé au
mètre carré.
Auprix ………………………………………………………………………………………………...………………...N°200-02.
PRIX 200-03 - RELIEFS ETANCHE EN MEMBRANE AVEC AUTO-PROTECTION.
Reliefs contre acrotère, en membrane avec autoprotection de 4.00 mm, les relevés de toutes les terrasses
recevront une étanchéité traitée en système adhérent, avec le même complexe que l’étanchéité horizontale
même descriptif prix 202.Ouvrage payé au mètre linéaire.
Auprix ………………………………………………………………………………………..………………………...N°200-03.

PRIX 200-04– GARGOUILLES ET CRAPAUDINE.


Ils comprennent la cuvette à réservoir dans la forme de pente, le scellement de la platine en plomb à l’aide du
bitume entre le premier et le deuxième pli, et le renforcement sous platine par un feutre bitumé36 S
supplémentaire. Crapaudine en fer galvanise.Compris toutes fournitures et sujétions d’exécution. Ouvrage
payé a l’unité.
Auprix ………………………………………………………………………………………..………………………...N°200-04.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 44


LOT 300 – REVETEMENTS SOL ET MURS :
PRIX 300-01 - REVETEMENT DE SOL EN CARREAUX GRES CERAME
Pour les sols, fourniture et pose de carreaux grès cérame de 0.33 * 0.33, en faïence local de premier choix. Les
couleurs et les motifs seront au choix de l’architecte. Comprenant forme en béton, ciment colle type
TRADICEMX ou similaire, joints, coupes, découpes, bords arrondis, baguettes d’angle en plastique et frises
comprises, le support de 0,045m d’épaisseur sera exécuté au mortier dosé à 250 Kg de ciment après nettoyage
soigné du support. Les carreaux devront être posés au cordeau à bain soufflant de mortier.
La colle devra refluer dans les joints sur la moitié de l’épaisseur des carreaux au fur et à mesure du travail de
pose. Il sera procédé au nettoyage de ce ciment colle qui reflue les joints afin d’éviter le ternissage des
carreaux. Le coulage des joints, au ciment, teinte au choix, devra être fait avant séchage de la colle de pose
(Au moins en fin de chaque journée). Exécution conformément aux règles de l’art et aux D.T.U.
Avant de poursuivre son chantier, l’entrepreneur doit présenter un échantillon au maître d’ouvrage et à
l’architecte qui doit établir un PV d’acceptation de cet échantillon.
Fourni et posé, compris toutes sujétions d’exécution, ainsi que les frises et les baguettes d’angles en plastique,
aluminium ou cuivre, selon les besoins.Ouvrage payé au mètre carré
Au prix ……………………………………………………………………………………………..…………………...N°300-01.

PRIX 300-02 - PLINTHES EN CARREAUX GRES CERAME


Les plinthes seront en faïencedu même nature que le prix n°301. Elles auront une hauteur de 0,10 m. Avant
de poursuivre son chantier, l’entrepreneur doit présenter un échantillon au maître d’ouvrage et à l’architecte
qui doit établir un PV d’acceptation de cet échantillon.Fourni et posé, compris toutes sujétions
d’exécution.Ouvrage payé au mètre linéaire.
Au prix ……………………………………………………………………………………………………..…………...N°300-02.

PRIX 300-03 - REVETEMENT EN GRANITO LAVE


Revêtement murale en granito lavé de hauteur de 1.20m, teintes au choix; dallage de gravillons lavés, d’oueds,
n° 1 et 2 de 0,015 m d’épaisseur, sur forme de mortier dosé à 250 kg de ciment. Joints en plastique,. Avant de
poursuivre son chantier, l’entrepreneur doit présenter un échantillon au maître d’ouvrage et à l’architecte qui
doit établir un PV d’acceptation. Compris toutes sujétions d’exécution,Ouvrage payé au mètre carré
Au prix……………………………………………………………………………..……………………………………N°300-03.

PRIX 300-04 - RENFORMIS PLACARDS


Epaisseur jusqu’à 15 cm. pour les socles des placards. Exécuté en béton maigre, compris coffrage, décoffrage
et toutes sujétions. Les surfaces seront préparées pour recevoir un revêtement en ciment lisse,y compris
aciers et toutes sujétions.Ouvrage payé au mètre carré
Au prix…………………………………………………………………………………………………………………N°300-04.

LOT 400 - MENUISERIEBOIS, ALLUMINUIM ET METALLIQUE:


- Dans toute la menuiserie, il faudra suivre, les plans de détails, instructions et directives de l’architecte.
- Toutes les portes, fenêtres et châssis seront bordés sur 1 ou 2 faces par des chambranles de 52/12.
- Toutes les parties vitrées recevront des parcloses épinglées.
- Toute la quincaillerie et la serrurerie nécessaires seront incluses dans les prix unitaires.
- Toute la serrurerie sera de 1er choix, prévoir des serrures à canon : clef plate.

A- MENUISERIE BOIS ALLUMINUIM

PRIX 400-01 - PLACARDS + ETAGERES


Dans les pièces indiquées; cadres de 1.30 * 2.10
- cadre 7 X 7, bâti de 34 mm
- ouvrant à 3 vantaux à la française,
- Isoplane 2 faces Okoumé de 5 mm d’épaisseur
- alaise en bois dur sur les 4 chants.
- des baguettes décoratives seront placées suivant plans de détail.
Quincaillerie
- 6 pattes à scellement

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 45


- 6 paumelles doubles électriques de 140/55.
- 1 serrure d’armoire avec cache-entrée, double et chromée pour chaque porte.
- 2 loqueteaux magnétiques doubles encastrés pour chaque porte.
- 1 poignée de tirage en métal chromé premier choix pour chaque porte.
Compris quincaillerie et serrurerie de premier choix, fournitures, pose, main d’œuvre, tous les accessoires
nécessaires, étagères : 2 verticales et 4 horizontales en bois premier choix, et toutes sujétions.Ouvrage payé
au mètre carré.
Au prix…………………………………………………………………………………………………………………..N°400-01.

PRIX 400-02 - FENETRE ET CHASSIS VITRES EN ALLUMINIUM


Fourniture et pose de fenêtre vitrée de 0.60 * 1.50, entièrement vitrée, s’ouvrant à deux ventaux, à la
française, ou coulissante, au choix. L’exécution se fera en aluminium teinté en blanc et d’un vitrage épais (au
moins 6 mm) teinte bleu ou stop sol, au choix.
Le prix s’entend toutes fournitures, pose, coupes et chutes. L’exécution devra être conforme aux plans
de détail et aux règles de l’art, suivre les directives de l’architecte et de l’administration.
Les profilés en aluminium forment :
- les cadres (7cm*4cm)
- les traverses verticales et horizontales
- les renforts
- Quincaillerie
2 ou 3 paumelles (pour les fenêtres qui s’ouvrent)
Poignet
Equerre d’assemblage
Parclose
Joint de vitrage
Joint battu, y compris mastic type silicone à l’extérieur
Crémone pour fenêtre
Brosse centrale
Serrurerie : poignet et serrure
Echantillon à faire approuver par l’architecte et l’administration.

Compris cadre, vitrage, quincaillerie, serrurerie, buttoir, fournitures, pose, main d’œuvre et toutes
sujétionOuvrage payé au mètre carré.
Au prix…………………………………………………………………………………………………………………..N°400-02.

PRIX 400-03 – PORTE MANTEAUX


Il s’agit de fournir et de poser les portes manteaux individuels, d’une très bonne qualité et d’une
esthétique parfait, à poser au fond de la classe, sur des lattes en bois rouge très bien finies, Y compris toutes
sujétions de, fourniture, pose et scellement, y compris verni et toutes sujétions.Ouvrage payé au mètre
linéaire.
Au prix…………………………………………………………………………………………………………………..N°400-03.

B- MENUISERIE METALLIQUE

PRIX 400-04 - PORTES METALLIQUES


De 1.04 * 2.20 m Suivant détail de l’Architecte
Porte métallique composé de parties ouvrantes à la française. Cadre en tube carré ou rond. Montants et
traverses en fer plat, carré, rond ou tôle avec cornière selon le type. Compris verrou, gâche, paumelles, couvre
joint, buttoir, serrure spéciale à canon. Y compris toutes sujétions de fourniture, pose, accessoires et toutes
quincailleries. y/ compris Peinture glycérophtalique laquée, échantillon à soumettre pour approbation par
l’Architecte et l’Administration. Ouvrage payé au mètre carré.
Au prix………………………………………………………………………………………………………………....N°400-04.

PRIX 400-05 - GRILLE DE PROTECTION


Pour les fenêtres et châssis etc. qui seront indiqués. Pâtes à scellement en nombre suffisant compris.
La grille sera en fer plein carré de 12 x 12 mm. Les éventuelles formes géométriques décoratives incrustées
seront en fer plat de 5 * 25, suivant plans architecte.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 46


Fournis et posé, compris tous les accessoires nécessaires y/c grillage en métal déployé et toutes sujétions..
Ouvrage payé au mètre carré.
Au prix…………………………………………………………………………………………………………………N°400-05.

C- DIVERS

PRIX 400-06 - RIDEAU D’OBSCURCISSEMENT


Il s’agit de fournir et de poser des rideaux en tissu premier choix et très résistant, opaque, couleur au choix,
compris bois et reflète. A poser pour les fenêtres.
Avant de continuer les travaux, l’entreprise sera tenue impérativement de présenter un échantillon à
l’administration et l’architecte qui doit établir un P.V. d’acceptation de cet échantillon.
Y compris fournitures, main-d’œuvre et toutes sujétions.Ouvrage payé au mètre carré.
Au prix…………………………………………………………………………….……………………………………N°400-06.

LOT 500 - ELECTRICITE :


(Compris tubage, filerie et câblage tous diamètres)
Remarque importante
- la filerie sera comprise dans les prix unitaires, pour l’électricité.
- L'Entrepreneur se mettra en rapport avec L’ONE, pour en obtenir tous renseignements utiles
pourl'exécution de ses travaux.

PRIX 500-01 - CIRCUIT ET PRISE DE TERRE


La mise à la terre des masses sera faite pour chaque bloc de bâtiments pris individuellement, et parfois même
par niveau, elle doit être réalisé par piquets battus ou forés-minimum 4 avec regard étanche de visite et
raccordée par un conducteur cuivre nu, 28 mm2 minimum ceinturant l’ensemble du bâtiment, au niveau des
chaînages, en remontant en boucle dans les locaux indiqués, et au tableau principal du bâtiment. Cette terre
aura une valeur ohmique inférieure à 5 ohms. L’Entrepreneur doit s’assurer de la valeur exacte de la prise de
terre et si nécessaire la compléter par d’autres piquets..Ouvrage payé à l’unité.
Au prix……….…………………………………………………………………………………………………………N°500-01.

PRIX 500-02 - LIGNE DE LIAISON TOUT DIAMETRE


D’une section approprié, en accord avec l’ONE, la section de 4 * 25 mm2 + T, et la section de 4 * 16 mm2 + T
sont donnés à titre indicatif, câble U 1000 R 12N 0U U 1000 R 02 V posé, enterré ou encastré sous tube MRB
(tube acier) ou (iso range) entre le tableau principal et les tableaux secondaires, y compris percement, fouilles,
remblai, protection, compris chemin de câble, fourniture, pose, raccordement regards de visites et toutes
sujétions. Ouvrage payé au mètre linéaire.
Au prix…………………………………………………………………………………………………………………N°500-02.

PRIX 500-03 - DISJONCTEUR ABONNE


Disjoncteur à puissance largement suffisante, fixe sur platine support en matière moulée, l’ensemble d’un
modèle agrée par le distributeur d’énergie,
Fournis et posé, compris tous les autres appareillages et accessoires nécessaires pour une parfaite sécurité et
une parfaite mise en marche et toutes sujétions..Ouvrage payé à l’unité.
Au prix………………………………………………………………………………………….………………………N°500-03.

PRIX 500-04 - TABLEAU DE PROTECTION AVEC FUSIBLE


Tableau de protection de LEGRAND ou similaire, armoire de dimension suffisante pour loger
l’équipement désigné ci-après de couleur au choix de l’architecte. Type encastrable et sera
dimensionné pour recevoir 20% de matériel supplémentaire y compris toute sujétions
conformément au schéma unifilaire établi par le BET et doit répondre aux spécifications du
distributeur :
Ouvrage payé à l'unité d'ensemble fourni et posé, compris toutes fournitures nécessaires (tubage,
boites, appareil de commande marque Merlin Gerin, etc.), et toutes sujétions d'exécution (saignées,
pose, scellement, raccordements, etc.)
Au prix…………………………………………………………………………………….……………………………N°500-04.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 47


PRIX 500-05 - BOITE DE COUPURE ETANCHE
Elle est de type extérieur, étanche équipée de verrouillage à l’aide d’une clé spéciale avec dispositif de
plombage ou en PVC. Suivant exigences de l’ONE. Elle contient :
- une plaque isolante en bakelite
- serres câbles
- alvéoles (vissés) de prise et de dérivation
- bases de coupes circuits, avec lamelle fusible calibrée
- mâchoires en cuivre rouge recourbées
- serres câbles en laiton
- les entrées des câbles, ou entrées et sorties de câble (passage de câble d’alimentation vers autre boites)
Doivent se faire par presse étoupes ou brides
Elle comportera en général :
- le coffret
- la platine : avec neutre coupé
- une barrette de neutre
- les coupes circuits à haut pouvoir de coupure (avec signalisation de fusion en cas de court circuit)
Fournis et posé, compris tous les autres appareillages et accessoires nécessaires pour une parfaite sécurité et
une parfaite mise en marche et toutes sujétions.Ouvrage payé à l’unité.
Au prix…………………………………………….……………………………………………………………………N°500-05.

PRIX 500-06 - UN FOYER SIMPLE ALLUMAGE


Fourniture et pose d’un foyer simple allumage, les liaisons en U 500V de 1,5mm2 ou 2.5 mm2, sous tube, Y
compris les pots de centre, les bornes de raccordements, les crochets de fixation de l'appareillage, les
manchons des entrées de tubes dans les boites, l'interrupteur simple allumage de premier choix, y compris
le pot d'encastrement de l'interrupteur.
Fournis et posé, compris tous les autres appareillages et accessoires nécessaires pour une parfaite sécurité et
une parfaite mise en marche et toutes sujétions..Ouvrage payé à l’unité.
Au prix…………………………………..………………………………………………………………………………N°500-06.

PRIX 500-07 - DEUX FOYERS SIMPLE ALLUMAGE


Fourniture et pose de deux foyers simple allumage, les liaisons en U 500V de 1,5mm2 ou 2.5 mm2, sous
tube, Y compris les pots de centre, les bornes de raccordements, les crochets de fixation de l'appareillage,
les manchons des entrées de tubes dans les boites, l'interrupteur double allumage de premier choix, y
compris le pot d'encastrement de l'interrupteur.
Fournis et posé, compris tous les autres appareillages et accessoires nécessaires pour une parfaite sécurité et
une parfaite mise en marche et toutes sujétions..Ouvrage payé à l’unité.
Au prix…………………………………..………………………………………………………………………………N°500-07.

PRIX 500-08 - PRISES DE COURANT


Conducteur en câble U 5OO V de 2,5 mm2 sous tube ICED, y compris les pots d'encastrement, les bornes de
raccordement, la prise de courant de 10 A + T ou 16 A + T, sera de premier choix; et comprend saignées,
rebouchage, coupes, chutes, tirage et raccordement.
- les prises et leurs boites en plastique encastrées
- les boites de dérivation
- les dominos de raccordement.
Fournis et posé, compris filerie, tous les autres appareillages et accessoires nécessaires pour une parfaite
sécurité et une parfaite mise en marche et toutes sujétions. Ouvrage payé à l’unité.
Au prix……………..……………………………………………………………………………………………………N°500-08.

PRIX 500-09 - LUMINAIRE FLUORESCANT A 4 LAMPES


De 0.60*0.60 Néon nouveau style comprenant entre autre :
- armature en tôle d’acier laquée blanc, décor aluminium
- vasque opalin en méthalycrate de méthyle
- couvercle en inox
- Appareillage électrique
- 4 tubes fluorescents de 40 W chacun
Y compris toutes sujétions de fourniture, pose, percements, raccordement et mise en marche.Ouvrage payé à
l’unité.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 48


Au prix……………………………………………………………………………………..……………………………N°500-09.

PRIX 500-10 – BRANCHEMENT ELECRIQUE A L’EXISTANT


Il s’agit du branchement électrique extérieur, pour tous les bâtiments de tout l’ensemble du projet les
classes, etc., depuis l’arrivée du réseau de basse tension jusqu’au compteur (ou s’il y aura lieu jusqu’au
tableau général de basse tension TGBT). Se mettre en rapport avec l’agence commerciale de l’ONE, pour
avoir un branchement agrée. Compris frais ONE, génie civil, peines et soins, câblage enterré avec regards,
et tout autre accessoire nécessaire.
Y compris toutes sujétions de fourniture, pose, percements, raccordement et mise en marche.Ouvrage payé à
l’ensemble.
Au prix………………..…………………………………………………………………………………………………N°500-10.

LOT 600 - PEINTURE :


PRIX 600-01 - PEINTURE VINYLIQUE SUR FAÇADES EXTERIEUR
Comprenant :
- 1 ponçage général
- 1 couche d’enduit
- 1 couche d’impression
- 1 rebouchage partiel
- 2 couches de peinture vinylique croisées pour obtenir un résultat satisfaisant, teinte au choix.
- Peinture teinte différente pour les joints creux comprise
Exécution conformément aux règles de l’art et aux D.T.U. Avant de poursuivre son chantier, l’entrepreneur
doit présenter un échantillon au maître d’ouvrage et à l’architecte qui doit établir un PV d’acceptation.
Sans plus-value, y compris toutes sujétions de fourniture ou de pose.Ouvrage payé au mètre carré.
Au prix……….…………………………………………………………………………………………………………N°600-01.

PRIX 600-02 : PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE MATE SUR MUR INTERIEUR.


Sur murs et plafonds intérieurs, comprenant :
- Egrenage, brossage et dépoussiérage des enduits,
- deux couches d'enduit tout prêt,
- application d’une couche glycérophtalique mate. Durée de séchage (48 h minimum),
- application au rouleau d’une couche de glycérophtalique mate. Après séchage de la première couche
Ouvrage Payé au mètre carre réelle, tous vides et ouvrages divers déduits, sans plus-value pour petites
parties ou faibles longueurs, teinte selon choix de l’architecte,
Au prix….………………………………………………………………………………………………………………N°600-02.

PRIX 600-03 : PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE LAQUEE SUR BOIS.


Ouvrage comprenant le ponçage soigné des surfaces à traiter, isolement de foutes les pièces métallique
(têtes de clous serrures, tec…).
1 couche d’impression vinyl astral ou similaire diluée à 5 %.
Ratissage à l’enduit stop astral ou similaire.
1 Couche de sous-couche glycérophtalique.
Couche d’émail glycérophtalique (avec un intervalle de 24H pour chaque couche).
Ouvrage Payé au mètre carre
Au prix…..………………………………………………………………………………………………………………N°600-03.

PRIX 600-04 : PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE LAQUEE SUR METAUX.


Sur menuiserie métalliques et grilles, comprenant :
Décalaminage dérouillage et dégraissage parfait.
Application d’une couche de WASH PRIMER ou similaire.
Application de deux couches de PLOMBIUM V.768 ou similaire à 24 h d’intervalle.
Application d’une sous-couche glycérophtalique.
Application d’une couche d’email.
Les différentes couches seront appliquées à la brosse minimum 24H après la couche précédente. Ouvrage
Payé au mètre carre
Au prix…………………………………………………………………………………………………………………N°600-04.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 49


CHAPITRE IV
BORDEREAU DES PRIX – DETAIL ESTIMATIF

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 50


Page N° …..et dernière
Royaume du Maroc

Ministère de l’Education Nationale & de la Formation Professionnelle,


de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Académie Régionale de l’Education et de la Formation
Marrakech - Safi
Direction Provinciale d’Essaouira

Appel d'offres ouvert sur offre des prix n° 36/2017 lot n°01, en séance publique, en
application de l’alinéa 01duparagraphe 02 de l’article 16 et du paragraphe01 de l'article
17 et de l’alinéa 3, Paragraphe 3 de l’ Article 17du décret N° 2-12-349 du 08 JoumadaI
1443 ( 20 mars 2013) relatif aux marchés publics.

Objet:
Travaux de remplacement de Quatorze (14) salles de classe préfabriquées au sein des écoles de
l’enseignement primaire en milieu rural- Province d’Essaouira-.

Pour la société Pour la Direction Provinciale

À ……………….…., le:……………………
À …ESSAOUIRA., le:…05/07/2017

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES AOO 36/2017 LOT 01 Page 51