Vous êtes sur la page 1sur 8

Compte-rendu du TP n°1 :

Formulation du béton

TP réalisé par le groupe : Encadré par les professeurs

MAROUCHE Sara Mme Kassou

SABIRI Hassan

NAKHOURI ALAA
Introduction :
QUESTION 1 : Etapes effectuées lors de la gâchée d’étude et les différentes corrections :
1. Calcul des proportions massiques des constituants pour 120 kg :
Pour des raisons pratiques au laboratoire, on travaille sur une gâchée de 120 kg. On
convertit pour cela les dosages théoriques donnés pour 1 m3 en des dosages qui donneront
une gâchée de masse 120 kg. La conversion se fait à partir de la relation :

𝑀(𝑡ℎé𝑜𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒) ∗ 120
𝑀(𝑒𝑥𝑝é𝑟𝑖𝑒𝑛𝑐𝑒) =
2304
On obtient alors :

Dosage pour 1 𝑚3 Dosage pour 120 Kg

Eau 154 8
Ciment 320 16.7
Gravillon 0 400 20.8
Gravillon 1 650 33.9
Sable 1 (donner origine) 350 18.2
Sable 2 (donner origine) 430 22.4
Adjuvant ? ?
Total 2304 120
Masse volumique 2.304 T/𝑚3 1.2

Les dosages donnés pour l’eau et les deux sables ne sont pas exacts. En effet, les sables
utilisés ne sont pas totalement secs ; il faut prendre en compte leur teneur en eau et
réajuster les masses de ces trois composantes, pour ne pas risquer d’avoir un mauvais
dosage et par la suite un béton inadéquat. D’où l’importance de l’étape suivante.

2. Détermination de la teneur en eau :


Les proportions théoriques de la formulation proposée supposent que les constituants du
béton sont à l’état Saturé Superficiellement Sec (SSS). Mais les granulats utilisés notamment
les sables (concassés et de mer) ont une teneur en eau excédentaire donc on devait par
conséquent diminuer le volume d’eau. On les a passés alors à l’étuvage et on a calculé w, la
teneur en eau par la formule suivante :

𝑀ℎ𝑢𝑚𝑖𝑑𝑒 − 𝑀𝑠è𝑐ℎ𝑒
𝑤= ∗ 100%
𝑀ℎ𝑢𝑚𝑖𝑑𝑒
On calcul après les masses des sables 1 et 2 en utilisant la relation suivante :
𝑀𝑐𝑜𝑟𝑟𝑖𝑔é𝑒 = 𝑀𝑠𝑠𝑠 ∗ (1 + 𝑤 − 𝑎𝑏𝑠)
Où : Msss est la masse pesée pour un matériau pores saturés en eau superficiellement sec
Abs : absorption de sable (donnée par l’encadrant)

Pour l’eau, on calcul la masse corrigée de l’eau par :


𝑀𝑒𝑎𝑢 = 𝑀𝑠𝑠𝑠 − 𝑀𝑠𝑎𝑏𝑙𝑒1 ∗ (𝑤𝑠1 − 𝑎𝑏𝑠1) − 𝑀𝑠𝑎𝑏𝑙𝑒2 ∗ (𝑤𝑠2 − 𝑎𝑏𝑠2)

Tout calcul fait en trouve les résultats suivants :

Teneur en eau absorption Msss (Kg) Mcorrigée (Kg)

Sable 1 1.1% 0.9% 18.2 18.263

Sable 2 5.2% 1.4% 22.4 23.25

Eau ---- ---- 8 7.11

3. Pesée des différents constituants :

Cette opération est assurée à l’aide d’une balance électronique appropriée (pour plus de
précision).En effet on procède d’abord au tarage de la balance par rapport au récipient puis
on pèse le poids voulu.
4) Le malaxage des constituants :

Après avoir préparé les dosages calculés, on met le tout


dans le malaxeur en suivant un ordre granulométrique
décroissant (on ajoute les graviers, le ciment (qui ne doit
jamais être ajouté au début car volatile !) et les sables),
puis on malaxe le tout en ajoutant progressivement la
quantité d’eau calculée afin de rendre le mélange
homogène.

On mélange à sec puis on introduit progressivement l’eau de gâchage.


Apres la réalisation d’un essai d’Abrams sans ajout d’adjuvant, on ajoute de petites quantités
petit à petit pour augmenter la maniabilité du béton

5) L’essai de maniabilité au cône d’Abrams.


L’essai consiste à verser le béton fraichement préparé
dans le cône standardisé en 3 couches successives, tout
en fixant celui-ci sur la plaque de dessous. Après
chacune des couches, on pique celle-ci de 25 coups de
tige bien répartie sur la couche, on arase la dernière
couche, on démoule, on laisse stabiliser, puis on mesure
l’affaissement.
6) Calcul de la densité du béton préparé :
Dans un récipient de 10 litres de volume on verse le béton
préparé jusqu’à remplissage total et on arase et nettoie la
surface (pour s’assurer ainsi qu’on a bien 10 litres de
béton). On procède ensuite à la pesée de celui-ci à l’aide
de la balance électronique après tarage.

7) Préparations des éprouvettes du béton :


On prépare des éprouvettes de béton qui vont être le sujet du deuxième travail pratique
(contrôles du béton durci) :
 6 éprouvettes cubiques d’arête 10 cm remplies de béton puis vibrées à l’aide d’un
appareil vibrant approprié.
 3 éprouvettes 16x32 qu’on remplis de la même façon que le cône d’Abrams en les
piquant par des coups de tige pour évacuer l’air en excès.
 Des éprouvettes plus petites 11x22 de la même manière.

QUEST 2 : Le calcul et la correction de la formule :


D’après les formules de calculs élaborés dans la première partie, on trace le tableau
récapitulatif de la gâchée expérimentale :
Date de confection Formule théorique Gâchée de 120 Kg Formules corrigées
1 𝑚3 Etat SSS en Kg/𝑚3
Eau 154 8 7.11
Ciment 320 16.7 16.7
Type: CPJ45
LAFARGE
Gravillon 1 400 20.8 20.8
Type : Grain de riz

Gravillon 2 650 33.9 33.9


Type : G5/15
Sable 1 350 18.2 18.24
Type: (sable de mer)
Abs=0.9%
W=1.1%
Sable 2 430 22.4 23.25
Type :
Abs = 1.4%
W = 5.2%
Total 2304 Kg 120 Kg 120

Affaissement 8 cm ----

Masse volumiques 2.304 1.2

Remarque :
 Après l’ajout d’adjuvent (super plastifiant), on a ajouté une quantité de 500 ml de
super plastifiant, on peut constater que l’ajout de petites quantités d’adjuvant
permet d’avoir une maniabilité optimale du béton.
 Pour éviter la ségrégation on ne doit pas vibrer le béton très longtemps.
QUESTION 3 : Analyse granulométrique :

sable SD sable SC Gravillon G1 Gravillon G2

% des passants
100 100,0 100,0
99,6 100,0 100,0
99,6 100,0
99,8 100,0
100 100,0
100 100,0 100,0
96,6
90 90,5
89,0 89,6
84,8
80
77,2
70 72,0
66,4
60 58,1
52,8
50 48,7
40
34,5
30 30,1 30,8

20 21,8
17,6 17,6
11,3 11,9 13,3
10 10,3 10,7 9,1
6,1 7,7
3,9 5,4
0,6
0 0,0 1,4 2,4
0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
0,315
0,08

0,16

0,63

1,25

2,50

3,15

5,0

6,3

10,0

12,5

16

20

25

31,5
# Tamis en mm

Détermination du point de brisure A :


𝐷 25
𝑥𝐴 =
= = 12.5
2 2
𝑦𝐴 = (50 − √𝐷) ∗ 1.03 = 46.35

sable SD sable SC Gravillon G1 Gravillon G2 courbe ref

% des passants
100 100
90
80
70
60
50
46,35
40
30
20
10
0 0,29664
2,50
0,08

0,16

0,315

0,63

1,25

3,15

5,0

6,3

10,0

12,5

31,5
4

16

20

25

# Tamis en mm
D’après le graphe on déduit les pourcentages de contribution de chaque matériau dans le
mélange :

Sable SD : 5%
Sable SC : 8%
Gravillon G1 : 30%
Gravillon G2 : 57%

courbe de mélange et courbe optimale


% des passants
100 100

90

80

70

60

50
46,35
40

30

20

10

0 0,3
4
1

10

11

12

13

14

15

16

17
melange courbe de référence # Tamis en mm