Vous êtes sur la page 1sur 6

http://www.najah.

com 

Sujet N°6
Première partie :
A/ Relevez sur votre copie le numéro de chaque item et indiquez dans chaque cas la (ou les)
lettre(s) correspondant à la (ou aux) réponse(s) correcte(s).

1) Les cellules de Schwann :


a- Sont couvertes par la myéline.
b- Couvrent d’une façon continue les nerfs rachidiens
c- Couvrent les axones et les dendrites.
d- Couvrent uniquement les axones.

2) Le potentiel de repos :
a- Est lié à une dissymétrie ionique de part et d’autre de la membrane cellulaire.
b- Est stable car, la membrane au repos étant imperméable aux ions, il y a maintien de la
dissymétrie ionique.
c- Est en relation avec une fuite d’ions K+ par diffusion passive.
d- Résulte pour l’essentiel d’une entrée permanente d’ions Na+.

3) Le cœur et les vaisseaux sont innervés par le système neurovégétatif qui :


a- Comporte deux systèmes ayant un même centre nerveux.
b- Comporte deux systèmes physiologiquement antagonistes.
c- Est aussi responsable de l’activité du muscle strié squelettique.
d- Est indépendant du système nerveux central.

4) Le potentiel d’action
a- Correspond à l’ouverture simultanée de différents types de canaux ioniques.
b- Résulte d’une entrée brutale d’ions K+ suivie immédiatement d’une sortie d’ions Na+
c- Est la conséquence électrique de transferts très rapides d’ions à travers la membrane
nerveuse.
d- Naît automatiquement quand un neurone est excité.

5) La pompe Na+/ K+ présente dans la membrane de la cellule nerveuse :


a- Fait entrer simultanément les ions Na + et sortir les ions K+
b- Consomme de l’énergie (ATP)
c- Maintient les gradients de concentration en ions Na+ et K+ de part et d’autre de la
membrane.

DOC4SESVTSS0006  Page 1 
http://www.najah.com 

d- Change de fonctionnement lorsque la cellule nerveuse est excitée, ce qui déclenche un


PA.

6) Lorsque sous l’action d’une stimulation, le seuil de dépolarisation est atteint :


a- Les canaux K+ voltage dépendants s’ouvrent suivis par les canaux Na+ voltage
dépendants.
b- Un potentiel d’action est né.
c- La perméabilité membranaire aux ions Na+ devient plus grande qu’aux ions K+.
d- Les gradients de concentration en Na+ et K+ s’inversent

7) Au niveau du site transducteur d’un récepteur sensoriel tel que le fuseau neuro-
musculaire, un stimulus est :
a- Traduit en potentiel d’action
b- traduit en potentiel de récepteur
c- codé en amplitude.
d- codé en modulation de fréquence.

8) Au niveau de la plaque motrice, l’amplitude du potentiel post-synaptique est :


a- constante
b- dépendante de la quantité du neurotransmetteur libéré
c- dépendante de la concentration extracellulaire en ions Na+
d- dépendante de la concentration extracellulaire en ions K+

B/ On se propose de déterminer la nature des structures nerveuses et leurs relations entre un


centre nerveux et un organe. On a réalisé l’expérience de section simultanée du nerf en M et
N ; on a remarqué plus tard une dégénérescence totale des fibres nerveuses dans les zones
hachurées (voir figure suivante).

1) Précisez la cause de la dégénérescence des fibres nerveuses.

DOC4SESVTSS0006  Page 2 
http://www.najah.com 

2) En vous référant aux résultats de cette expérience, indiquez la nature des structures
cellulaires dans le centre nerveux et le ganglion.

3) a- Faites un schéma montrant comment ces structures cellulaires sont en relation depuis le
centre nerveux jusqu’à l’organe.
b- Complétez par des flèches sur le schéma élaboré (3a) le trajet des messages nerveux.

Deuxième partie :
A/ On cherche à comprendre les mécanismes nerveux de la commande de deux muscles :
Le semi tendineux et le quadriceps respectivement fléchisseur et extenseur de la jambe.
On réalise l’expérience suivante sur un animal spinal :
ƒ On étire le muscle semi tendineux seul, puis au bout de trois secondes on étire en plus
le muscle quadriceps. Les réponses du muscle semi tendineux se traduisent par une
variation de la tension dont les valeurs sont reportées sur le tracé du document1.
ƒ On enregistre l’activité d’un motoneurone du semi tendineux à l’aide d’une
microélectrode reliée à un oscilloscope (document 2) :
* Au cours des trois premières secondes (doc 3 a)
* Au cours de la quatrième seconde (doc 3 b)

DOC4SESVTSS0006  Page 3 
http://www.najah.com 

1) Analysez le tracé du document 1, que pouvez vous en déduire ?


2) Comparez les tracés des documents 3 a et 3 b.
3) En intégrant les informations fournies par l’ensemble des documents, précisez les
structures intervenant dans l’activité des deux muscles et des mécanismes nerveux qui
en sont à l’origine.
B/ Le schéma du document 1 représente un neurone moteur A, en contact avec les extrémités
de trois neurones N1, N2, et N3. La terminaison du neurone A est connectée à une fibre
musculaire. (f.m)

1) Nommez les zones encadrées a, b, c et d.


2) L’observation microscopique des zones (e) et (d) a montré les schémas des documents
2 et 3.

a- Légendez les documents 2 et 3 en reportant les numéros sur votre copie.


DOC4SESVTSS0006  Page 4 
http://www.najah.com 

b- Expliquez, schéma à l’appui, le mode de propagation du message nerveux le long de


l’axone du neurone A.
3) Des stimulations efficaces de même intensité, sont portées sur les terminaisons
nerveuses des neurones N1, N2 et N3, soit simultanément soit successivement. On
enregistre au niveau de la microélectrode M1 Les tracés du document 4.

a- Qualifiez les synapses : N1-A, N2-A et N3-A. justifiez votre réponse.


b- Analysez les tracés du document 4.
c- Quelles réponses peut-on enregistrer sur la microélectrode M2 à la suite des
stimulations qui ont donné les tracés du document 4.
4) Pour comprendre les mécanismes mis en jeu lors de transmission du message nerveux
de la fibre nerveuse vers la fibre musculaire, on réalise les expériences suivantes :

Expérience1 : Une micropipette est placée en 5 (document 3). On stimule l’élément 1 de


façon à obtenir une réponse normale de l’élément 12. On recueille en 5 le liquide
intercellulaire et on l’injecte au même niveau 5 sur une autre préparation en tous points
semblables.
On obtient une réponse normale de l’élément 12 au niveau de cette deuxième préparation.

Expérience 2 : On peut stimuler directement le muscle et obtenir une réponse normale de


l’élément 12.
Après une telle série de stimulations, on recueille en 5 le liquide interstitiel et on l’injecte au
même niveau 5 sur une autre préparation en tous points semblables.
On n’obtient aucune réponse de l’élément 12.

Expérience 3 : On a extrait du liquide obtenu dans l’expérience 1, une substance, qui injectée
à dose convenable en 5, déclenche la réponse de l’élément 12.

Expérience 4 : On a extrait de la structure 4 une protéine. Mélangée à la substance isolée


dans l’expérience 3, cette protéine se lie à celle-ci et se modifie pendant 1 ms.

DOC4SESVTSS0006  Page 5 
http://www.najah.com 

Analysez ces données expérimentales et en tirez le mode de communication entre les


éléments 1 et 12 du document 3.

DOC4SESVTSS0006  Page 6