Vous êtes sur la page 1sur 6

Qcm corps etrangers

1- En voulant éteindre un feu à bord, un de vos collègues PNC vient d’être


atteint par les flammes sur les mains et les avant-bras. Il n’a pas quitté ses
vêtements, il n’y a pas de médecin à bord. Il reste 2 h 30 de vol, votre action
immédiate est de :
A- retirer les vêtements afin de mieux apprécier la brûlure puis refroidir
B- contacter le SAMU et envisager un déroutement car vous jugez la
brûlure très étendue et vous craignez de graves complications
C- ne pas toucher ni refroidir de peur de provoquer une infection mais
simplement allonger le PNC et lui donner un comprimé d’antalgique
en attendant de le confier au service médical
D- refroidir tout de suite à l’aide d’eau en bouteilles capsulées puis
emballer les membres le plus proprement possible et donner deux
comprimés d’antalgique

2- Après le repas, on vous signale un passager qui présente des signes


d’asphyxie sans fausse route avec les symptômes suivants :
- une gêne et un sifflement expiratoires
- un état d’agitation important
- une conscience altérée
- un gonflement des téguments
Face à cette situation, votre action immédiate est :
A- d’allonger le passager en surélevant ses membres inférieurs
favorisant ainsi l’irrigation du cerveau
B- d’appeler un médecin en vue d’une thérapie médicamenteuse et de
faire ouvrir la trousse d’urgence
C- d’augmenter l’aération, puis de préparer une oxygénothérapie
continue
D- d’entreprendre une manœuvre d’Heimlich afin de libérer les voies
respiratoires
3- Au sujet des brûlures, choisissez la proposition INEXACTE :
A – la brûlure du troisième degré entraîne une anesthésie totale de la
région atteinte
B- d’après la règle des 9, lorsque l’on détermine l’étendue d’une
brûlure, on estimera à 27% une brûlure touchant le thorax antérieur et
postérieur ainsi qu’un des membres supérieurs
C- l’infection est à craindre dans le cas de brûlure du deuxième degré
D- dans le cas d’une brûlure du deuxième degré, profonde, avec
atteinte du tissu sous cutané, il y a perte de sensibilité

4- A bord, un enfant de cinq ans s’est introduit dans l’oreille la mine cassée
d’un crayon. Vous ne pouvez distinguer cet objet à l’œil nu. Votre rôle en tant
que PNC est de :
A- instiller dans l’oreille des gouttes auriculaires, laisser agir une ou deux
minutes et faire pencher la tête du côté atteint. Conseiller à la mère
d’emmener l’enfant chez un médecin spécialiste
B- extraire très délicatement le corps étranger à l’aide de la pince située
dans la trousse de secours, puis instiller des gouttes auriculaires et, s’il
y a saignement, poser un pansement compressif
C- poser un pansement occlusif-compresse et sparadrap- sur le pavillon
de l’oreille, et conseiller à la mère d’emmener dès son arrivée, l’enfant
chez un médecin spécialiste
D- utiliser la méthode de Vasalva, qui permet en exerçant une pression sur
le tympan, de repousser un corps étranger vers l’orifice, le retirer alors
à l’aide d’une pince et instiller des gouttes auriculaires

5- Face à une brûlure grave survenue à bord :


1- Vous lavez immédiatement, abondamment à l’eau minérale
2- Vous demandez au passager s’il est vacciné contre le tétanos
3- Vous enduisez de talc la brûlure
4- Vous évaluez le degré de la brûlure
5- Vous lui donnez de l’alcool à boire pour diminuer la douleur
6- Vous protégez la brûlure de linges propres
Choisissez la combinaison de propositions exactes :
A- 1 - 2 - 4 - 6
B- 1 - 3 - 5 - 6
C- 2 - 3 - 5 - 6
D- 1 - 2 - 4 - 5

6- En voulant éteindre un feu, l’un de vos collègues PNC s’est brûlé au niveau
des membres supérieurs. Après l’avoir déshabillé, vous constatez qu’il s’agit
de brûlures du 2ème degré, avec phlyctènes sur les 2 mains : les 2 avants bras
étant seulement brûlés au 1er degré. Il ne présente actuellement aucune
atteinte de l’état général, mais la douleur est importante. Vous allez :
1. mettre du tulle gras après avoir refroidi la brûlure, des compresses
stériles, un emballage sur les brûlures du 2 e degré et de la pommade
grasse sur les brûlures du 1er degré
2. maintenir les compresses stériles et les glaçons pendant le reste du vol
et faire un emballage afin d’éviter les manipulations
3. donner prudemment à boire
4. ne pas donner à boire car le blessé n’en éprouve pas le besoin
5. le laisser assis au repos et surveiller ses constantes
6. le mettre en position latérale de sécurité, en surveillant ses constantes
Choisissez la combinaison de propositions exactes :
A- 1- 3- 5
B- 1- 4- 5
C- 2- 4- 6
D- 2- 3- 6

7- La répartition de la règle des 9 sur le corps d’un grand brûlé est :


A- la tête : 9 % - le thorax antérieur et postérieur : 18 % - la région
lombaire, l’abdomen, les cuisses : 36 % - les jambes : 18 % les bras :
18 %
B- la tête : 9 % - les bras : 9% - les avant bras : 9 % - le thorax : 9 % -
L’abdomen : 9% - les cuisses : 9 % - les jambes : 9%
C- la tête : 9 % - les bras et avant bras : 36% - les jambes : 18 % - Le
thorax antérieur et postérieur : 18 % - l’abdomen et la région lombaire :
18 %
D- la tête : 9 % - les bras : 18 % - le thorax antérieur et postérieur : 18 % -
l’abdomen antérieur et postérieur : 18 % - la région lombaire : 9 % - les
cuisses : 18% - les jambes : 18%

8- Une brûlure du second degré se caractérise par :


A- son aspect coup de soleil
B- l’apparition de cloques
C- sa location sur les membres
D- sa superficie supérieure à 30 %

9- Dans le cas de grandes brûlures, choisissez la réponse ne comportant que des


affirmations vraies :

1- la perte liquidienne locale est particulièrement importante dans les brûlures


étendues du 2ème degré
2- les brûlures du 2ème degré se caractérisent par les phlyctènes et la douleur
3- pour compenser la perte liquidienne, il faut donner à boire aux brûlés en
très grande quantité et ce, d’autant plus que le brûlé est gravement atteint
4- le pronostic vital est très largement influencé par la localisation de la
brûlure dont celles des organes génitaux et du siège
5- il n’est pas nécessaire, à cause du risque d’infection de refroidir les
brûlures du 1er et 2ème degré, mais seulement les brûlures du 3ème degré
choisissez la proposition exacte :
A- 3- 5
B- 1- 5
C- 1- 2 - 4
D- 2 - 3 - 4

10- Au cours d’un vol, une fillette de sept ans s’est enfoncée une perle dans
l’oreille. Elle se plaint d’une gêne permanente. Vous ne pouvez à l’œil nu
apercevoir le corps étranger. Compte tenu des moyens dont vous disposez
à bord, votre conduite sera de :
A- faire pratiquer à la fillette la méthode de Vasalva qui, en mettant l’oreille en
surpression, permettra l’évacuation du corps étranger. Donnez ensuite un
antalgique
B- ne rien introduire dans l’oreille. Poser sur le pavillon de l’oreille de l’enfant
un pansement occlusif. Donner un antalgique si nécessaire
C- instiller des gouttes auriculaires dans le conduit de l’oreille. laisser agir
deux minutes et faire pencher la tête du côté atteint au-dessus d’une
ouatose. Si nécessaire donner un antalgique
D- à l’aide d’une compresse stérile roulée, essayer de retirer doucement le
corps étranger. Instiller ensuite des gouttes auriculaire et donner un
antalgique

11- Parmi ces affirmations concernant les grandes brûlures, choisissez la


bonne réponse :
A- il faudra refroidir la brûlure en l’arrosant abondamment puis mettre de la
biogaze en ayant pris soin au préalable de crever les phlyctènes pour
éviter l’infection
B- il faudra recouvrir la brûlure d’un pansement stérile composé de coton,
biogaze, compresses et recouvert d’un bandage occlusif
C- les éléments de gravité dans les grandes brûlures sont la surface, la
profondeur et la localisation
D- il faudra mettre le passager allongé tête basse, jambes surélevées et lui
donner à boire très abondamment

12- En présence d’un corps étranger, choisissez l’attitude exacte du PNC :


A- dans le cas d’un corps étranger mobile, dans l’œil, il faut bien mouiller l’œil
avec un collyre analgésique, utiliser le coin d’une compresse stérile pour
enlever le corps étranger et remettre du collyre
B- dans le cas d’un corps étranger dans les voies respiratoires supérieures. Il
faut immédiatement lutter contre l’asphyxie en utilisant la méthode de
Sylvester
C- dans le cas d’un corps étranger fiché dans la partie supérieure de l’œil, il
faut relever la paupière supérieure avec un crayon, extraire le corps
étranger à l’aide d’une compresse stérile, mettre du collyre et un
pansement occlusif sur l’œil
D- dans le cas d’un corps étranger dans l’oreille, il faut mettre des gouttes
auriculaires, après les avoir chauffées, faire pencher la tête du côté atteint,
ce qui facilitera ensuite l’extraction par le PNC du corps étranger avec une
compresse roulée serrée

13- A propos de brûlures, choisissez la proposition exacte :


A- toute brûlure du second degré doit être refroidie
B- cliniquement, les brûlures du second degré se traduisent par une rougeur
C- la règle des 9 détermine le pronostic en fonction de sa profondeur
D- l’âge n’a aucune incidence sur le pronostic d’une brûlure

14- Un chien sort de son sac pour aller jouer avec un enfant d’une dizaine
d’années. Il le mord à la cuisse, l’enfant saigne. Vous intervenez :
1- vous effectuez un pansement compressif après avoir désinfecté la plaie
2- vous prévenez la mère des risques de tétanos et de rage
3- vous prévenez la mère du risque de diphtérie
4- vous prenez les identités de la victime et du propriétaire du chien
5- vous installez l’enfant en PLS, au cas où il perdrait connaissance
6- vous immobilisez le membre comme pour une fracture afin de prévenir le
risque d’infection
Choisissez la combinaison de propositions correctes :
A- 1- 2- 4
B- 3- 4- 5
C- 2- 5- 6
D- 1- 3- 6
15- peu après le décollage, un passager se plaint d’une gêne intense due à une
sensation de poussière très mobile, sous la paupière supérieure de l’œil
gauche. Dans ce cas précis, le PNC doit :
1- tirer la paupière vers le bas pour localiser la poussière
2- placer une compresse sur l’œil douloureux et la maintenir au moyen
d’un masque de repos
3- utiliser le coin humidifié d’une compresse et mettre une goutte de
collyre
4- retourner la paupière sur un crayon pour mieux voir la cornée
5- utiliser l’extrémité d’un coton tige pour ôter la poussière
6- déposer de la pommade ophtalmique dans l’angle interne de l’œil
Choisissez la combinaison de propositions exactes à effectuer dans l’ordre
chronologique :
A- 4 - 3 - 2
B- 1 - 5 - 3
C- 4 - 6 - 2
D- 1 - 5 -6

16- Classez par ordre de gravité (de la plus grave à la moins grave) les brûlures
suivantes :
1- localisées à la face
2- localisées à un membre supérieur
3- localisées au niveaux du thorax
4- localisées aux organes génitaux
Choisissez la bonne réponse :
A- 1- 4- 3- 2
B- 4- 1- 2- 3
C- 3- 1- 2- 4
D- 4- 3 –2 –1

17- La méthode d’Heimlich permet d’expulser un corps étranger situé :


A- dans l’œsophage
B- dans la trachée
C- dans l’estomac
D- dans le nez

18- Un adulte présente sur les membres une brûlure de second degré dont
l’ensemble représente 15 % de sa surface corporelle. Pour l’assister vous
avec le choix entre certains gestes :
1- ne toucher à rien et isoler le blessé
2- administrer un sédatif
3- administrer de l’oxygène
4- faire un pansement sec
5- faire un pansement gras
6- faire un rapport au Chef de Cabine
la combinaison de réponses correctes est :
A- 1- 3- 6
B- 2- 4- 6
C- 2- 5- 6
D- 1- 2- 3

19- un steward de galley a reçu un jet de vapeur sur l’avant-bras en actionnant


le chauffe-eau. Il présente une brûlure avec phlyctène (cloque), associée à
une vive douleur. Les affirmations exactes sont :
1- la phlyctène percée risquant de s’infecter, il faut protéger la brûlure en
la couvrant de compresses grasses
2- la phlyctène percée risquant de s’infecter, il faut appliquer sans frotter
à l’aide de coton un antiseptique sous forme de pommade et protéger
d’un bandage occlusif
3- la règle des neuf, demande de faire boire en conséquence pour
prévenir ainsi d’une déshydratation
4- un sérum anti-tétanique et une vaccination protégeant 3 semaines plus
tard sont conseillés à l’arrivée si la prévention n’est pas à jour
5- il faut passer la région sous l’eau froide pendant 10 à 15 minutes à
faible débit et libérer la phlyctène de son exsudat
6- la conservation de la sensibilité et la présence de phlyctène sont
caractéristiques des brûlures du second degré
Choisissez la combinaison d’affirmations correctes :
A- 3- 4- 5
B- 2- 3- 4
C- 1- 5- 6
D- 1- 4-6

20- la brûlure localisée du second degré se caractérise par :


1- la rougeur
2- le risque d’infection
3- la douleur
4- une étendue supérieure à 5 % de la surface corporelle
5- des phlyctènes
6- la nécrose
la bonne réponse est le cumul de :
A- 3 + 5 + 6
B- 2 + 4
C- 1 + 5
D- 1 + 4 + 6

Vous aimerez peut-être aussi