Vous êtes sur la page 1sur 5

Trois méthodes pour le calcul

d’intensité de force
Méthode graphique
La méthode graphique est applicable dans tous les cas.
C’est la méthode la plus courte et la plus simple mais la moins précise.
Elle consiste a dessiner les vecteurs représentants les forces, puis en connaissant une force (c’est souvent le
poids), on utilise la proportionnalité pour connaitre les autres.

Une bille de poids P=1N est en équilibre sous l’action de trois forces

Le poids ÝÑ
Les 3 forces sont :

La tension ÝTÝÑ
P

La tension TÑ2 du ressort


1 du fil AB

Comme la bille est immobile, les forces se compensent.


Ñ
Ý ÝÑ ÝÑ Ñ Ý
On peut donc écrire la relation vectorielle suivante :
P T1 T2  0
On dessine alors un dessin simplifié dans lequel on construit les vecteurs de tel manière qu’ils satisfassent la
relation précédente.

Fiche issue de http://www.ilephysique.net 1


On obtient donc le dessin suivant où P
ÝÑ ÝTÑ1 ÝTÑ2  Ý
Ñ0

Ensuite, on sait que P=1N


Ñ
Ý
On mesure sur le dessin la longueur de P
ÝÑ ÝÑ
Admettons qu’elle soit de 1 cm, alors 1cm représentera 1 Newton.
On mesure alors la longueur du vecteur T1 et T2 et grâce à l’échelle, on peut en déduire leur intensité.

Méthode trigonométrique
La méthode trigonométrique est la plus fiable mais demande cependant une condition :

Les vecteurs représentant les forces doivent représenter un triangle rectangle.

On prend le même exercice que précédemment mais avec une donnée en plus cette fois ci, l’angle alpha est
de 25˚

{
On peut voir grâce au dessin précédent que les vecteurs forment un triangle rectangle et que l’angle K AG et
z
l’angle AGI sont alternes-internes donc K {AG = A z GI

Fiche issue de http://www.ilephysique.net 2


On sait quel le poids est égale a 1N
Donc avec le cosinus, on peut calculer T1
cospαq  TP1
T1  cosPpαq
Pour pouvoir calculer T2, on se met dans un autre triangle rectangle.

On voir que les angles A z z


GI et G IJsont alternes internes donc A z GI = G zIJ
On peut donc calculer T2
tanpαq  TP2
T2  tanpαq  P
Grâce à la méthode trigonométrique, on a calculer les intensités des forces.

Méthode analytique
La méthode analytique est la plus difficile. Elle consiste à prendre un repère pour calculer les intensités des
forces.

Un tire-fesse se bloque et un skieur se retrouve ainsi bloqué. On négligera la force de frottements.


α  30˚ et β  20˚

Les forces en présence sont donc le poids, la réaction du support et la force du tire-fesse.
On dessine les forces sur le dessin.

Fiche issue de http://www.ilephysique.net 3


On prend un repère d’axe x’ x et y’ y.
L’axe x’ x sera la droite en pointillés rouge, c’est a dire parallèle à la droite (AI) et passant par G.

L’axe y’ y sera la droite (GI) qui est perpendiculaire a (AI) et passant par G.

L’origine du repère sera le point G et par convention, toute les forces partiront de ce point.

Attention :
Quand on dessine les forces dans le repère, on le fait à l’échelle.

Le dessin suivant n’est pas à l’échelle.

En regardant le dessin des forces et le repère, on voit que J{


GFx = β
Comment sait-on dans le repère que l’angle I{ GPy  α ?
Pour que dans le repère I{ z
GPy  α, il faut prouver dans le dessin des forces que C GI  α
z
Le triangle AIP est renctangle en P et comme la somme des angles d’un triangle font 180˚alors AIP  60˚
z
Or AIP  GCIz
Le triangle GCI est rectangle en I, donc Gz CI  60˚ et C zGI  α  30˚.
{
Donc I GPy  α
On sait que P
Ñ ÝÑ
Ý Ñ
Ý ÝÑ
R F  0
Donc Px Rx Fx  0 et Py Ry Fy  0

On voit sur le repère que Rx =0 donc Px et Fx doivent se compenser. Sur un repère fais à l’échelle, la distance
G-Fx et G-Px doivent être la même car les forces se compensent.
" aux relations trigonométriques
Grâce
Ñ
Ý Px P.sinpαq
Py P.cospαq
P

Fiche issue de http://www.ilephysique.net 4


On"ajoute un - car Px va dans le sens contraire de l’axe x’x et Py va dans le sens contraire de l’axe y’y.
Ñ
Ý Rx  0
" R y R
R
Ñ
Ý Fx F.cospβ q
Fy F.sinpβ q
F

En reprenant les égalités Px Rx Fx  0 et Py Ry Fy  0, on obtient


P.sinpαq 0 F.cospβ q  0 et P.cospαq R F.sinpβ q  0
A partir de la premiere égalité, on peut trouver F
F  P.sin pαq
cospβ q
En connaissant F, on peut calculer R
R  P.cospαq  F.sinpβ q

Fiche issue de http://www.ilephysique.net 5