Vous êtes sur la page 1sur 4

INSEA Boumahdi Ilyes

2ème année IE
2017-2018

TP ANOVA1

TP 1 :
Un directeur des ressources humaines (DRH) souhaite déterminer le nombre optimal de
jours de formation continue nécessaires pour les salariés d’une entreprise. Pour cela, il se
base sur le rendement de salariés (note sur 100) d’une filière ayant les mêmes spécificités
de son entreprise. Ces rendements concernent 20 salariés répartis d’une manière
équilibrée entre 4 groupes de formation : un jour standard, deux jours (standard et
technique), trois jours (standard, technique et pratique) et quatre jours (standard,
technique, pratique et management). Les données recueillies se trouvent sur le tableau
suivant :
Groupes de formation continue
1 jour 2 jours 3 jours 4 jours
63 72 82 83
Rendement

68 88 89 91
86 80 81 82
52 71 85 86
75 81 74 85

1- Mettre les données sur Excel en format exploitable sur SPSS.


2- Importer les données sur SPSS.
3- Etablir les codifications et les identifications qui s’imposent aux variables pour réussir
leur analyse.
4- Apprécier la qualité des données, leurs formes, leurs adéquations aux hypothèses de
travail par les graphes, les statistiques descriptives et les tests appropriés.
5- Peut-on conclure au seuil de 5% que le type de formation a une influence significative
sur le rendement des salariés ?
6- Quel est l’effet différentiel de la formation en deux jours sur le rendement des
salariés ?
7- Donner l’intervalle de confiance du rendement moyen des salariés ayant reçu la
formation en deux jours à un niveau de confiance de 95%.
8- Le DRH se pose la question quant à l’importance des formations avec un volet
pratique.
a. Etablir le contraste qui rend compte de l’influence de ces formations sur le
rendement des salariés ?
b. Est-ce-que les formations contenant un volet pratique ont une influence
significative au seuil de 5% sur le rendement des salariés ?
9- Le DRH se pose à postériori la question quant à la différence entre les deux
formations en 1 jour et en 2 jours. Construire l’intervalle de confiance correspondant et
conclure.

1 A effectuer au choix sur SPSS et/ou R.

1
TP 2
Un médecin voudrait tester l’effet d’une nouvelle molécule sur le traitement de
l’hypertension chez des patients. Pour cela, il choisit trois traitements (Med1, Med2 et
Med3) d’une manière aléatoire entre 10 traitements possibles basés sur cette molécule.
Soit les données de quinze patients représentant le traitement pris et leurs tensions
artérielles :
Traitement
Med1 Med2 Med3
13 14 16

Tension
12 13 15
12 15 16
13 14 14
12 15 15

1- Mettre les données sur Excel en format exploitable sur SPSS.


2- Importer les données sur SPSS.
3- Etablir les codifications et les identifications qui s’imposent aux variables pour réussir
leur analyse.
4- Apprécier la qualité des données, leurs formes, leurs adéquations aux hypothèses de
travail par les graphes, les statistiques descriptives et les tests appropriés.
5- Peut-on conclure au seuil de 5% que le type de médicament a une influence
significative sur le rendement des salariés ?
6- Quelle est la part de la variabilité de la tension artérielle liée à l’effet du traitement ?
TP 3 :
Un ingénieur agronome mène une expérience pour évaluer l'interaction entre le type de
semence d’une céréale (précoce S1 et tardif S2) et le type d’engrais (E1, E2 et E3). Pour
cela, il dispose du rendement de 24 parcelles ayant subi le traitement croisé des deux
facteurs de manière équilibrée :
Type de Type Rendement
semence d'engrais
précoce S1 E1 208
précoce S1 E1 192
précoce S1 E1 171
précoce S1 E1 148
précoce S1 E2 289
précoce S1 E2 218
précoce S1 E2 174
précoce S1 E2 149
précoce S1 E3 192
précoce S1 E3 135
précoce S1 E3 182
précoce S1 E3 187
tardif S2 E1 92
tardif S2 E1 245
tardif S2 E1 176
tardif S2 E1 142
tardif S2 E2 167
tardif S2 E2 173
tardif S2 E2 158
tardif S2 E2 224

2
tardif S2 E3 138
tardif S2 E3 252
tardif S2 E3 264
tardif S2 E3 139

1- Mettre les données sur Excel en format exploitable sur SPSS.


2- Importer les données sur SPSS.
3- Etablir les codifications et les identifications qui s’imposent aux variables pour réussir
leur analyse.
4- Apprécier la qualité des données, leurs formes, leurs adéquations aux hypothèses de
travail par les graphes, les statistiques descriptives et les tests appropriés.
5- Apprécier graphiquement et par les statistiques descriptives l’existence d’interaction
entre les deux facteurs.
6- Apprécier la qualité d’adéquation du modèle.
7- Peut-on conclure à l’existence d’une interaction entre les deux facteurs au seuil de
5% ?
8- Qu’en est-il pour l’effet simple des facteurs ?
TP 4 :
Un ingénieur agronome voudrait tester si deux types de semence (précoce S1 et tardif S2)
ont le même effet sur la croissance d’une plante à fibre. Chaque type de semence est
composé de trois variétés distinctes (V1, V2, V3 pour S1 et V4, V5 et V6 pour S2). Les
données de la croissance de la plante se présentent comme suit :
Type de semence Variété de semence Croissance
1 1 0,66
1 1 0,65
1 2 0,97
1 2 0,74
1 3 0,58
1 3 0,57
2 4 0,81
2 4 0,77
2 5 1,07
2 5 1,02
2 6 0,62
2 6 0,99

1- Mettre les données sur Excel en format exploitable sur SPSS.


2- Importer les données sur SPSS.
3- Etablir les codifications et les identifications qui s’imposent aux variables pour
réussir leur analyse.
4- Apprécier la qualité des données, leurs formes, leurs adéquations aux hypothèses
de travail par les graphes, les statistiques descriptives et les tests appropriés.
5- Peut-on conclure à l’existence d’une différence significative dans la croissance des
plantes selon le type de semence au seuil de 5% ?

TP 5 :
Un médecin voudrait tester si trois médicaments (Med1, Med2 et Med3) ont des effets
similaires sur le traitement de l’hypertension chez des patients. Pour cela, il dispose de
données de quinze patients représentant le traitement pris, leurs tensions artérielles et
celles de leurs pères. Chaque traitement a été administré à cinq patients.

3
Traitement Tension Tension
du père du
patient
1 14 13
1 11 12
1 15 15
1 11 12
1 12 12
2 15 17
2 13 15
2 11 13
2 12 14
2 12 14
3 11 19
3 13 12
3 15 16
3 14 13
3 13 14

1- Mettre les données sur Excel en format exploitable sur SPSS.


2- Importer les données sur SPSS.
3- Etablir les codifications et les identifications qui s’imposent aux variables pour
réussir leur analyse.
4- Apprécier la qualité des données, leurs formes, leurs adéquations aux hypothèses
de travail par les graphes, les statistiques descriptives et les tests appropriés.
5- Peut-on conclure à l’existence d’une significative entre les traitements au seuil de
5% ?
6- Vérifier si la tension du père a un effet homogène entre les groupes ?