Vous êtes sur la page 1sur 6

Le dipôle LC Cours

Titre Description Remarques


1- Le dipôle LC
est une association en série d’un condensateur et d’une inductance
pure (bobine de résistance négligeable) :

Remarque : En pratique, la résistance d’une bobine ne peut pas


être nulle, on dit qu’elle est négligeable ou de très faible valeur.

2- Charge du condensateur :

I- Étude
expérimentale Le commutateur K est sur la position 1 :
On a une charge instantanée du condensateur q=Qmax = CE, avec E fem
du générateur.
Le commutateur K est sur la position 2 :
On obtient des oscillations électriques libres non amorties : des
oscillations sinusoïdales.

- On remarque l’amplitude des oscillations est constante, on dit


que ces oscillations sont : non amorties.

- Au cours de ces oscillations, il n y’a aucun apport d’énergie du


milieu extérieur au circuit (absence d’un générateur dans le
circuit LC), on dit que ces oscillations sont : libres

Cours En Ligne Pour s’inscrire : www.tunischool.com Page 1 sur 6


Le dipôle LC Cours

Titre Description Remarques


1- Équation différentielle en uC :
D’après la loi des mailles :
di
u L  uC  0  L  uC  0 or
dt
duc di d 2 uc
iC d ' où :  C 2
dt dt dt
2 2
d u d uc uC
LC 2c  uC  0   0
dt dt 2 LC

2- Solution de l’équation
différentielle en uC :
La solution de l’équation différentielle précédente s’écrit sous la
forme uC(t) = Ucmaxsin(0t + Uc), déterminons Ucmax , 0 et Uc.
Ucmax est la valeur maximale de uC(t) ; Ucmax = E fem du
générateur. (l’inductance pure ne dissipe pas d’énergie donc la
valeur maximale de uc reste constante et égale à E).

Pour déterminer 0 on dit que cette solution vérifie


d 2uc uC
l’équation différentielle   0.
dt 2 LC
Calculons
II- Étude duc d 2u
 0U c max cos(0t  uC ) et 2c  02U c max sin(0t  uC )
théorique dt dt
2
d uc
2
 02 .uC (t ).
dt
Et d’après l’équation différentielle
d 2uc uC
 0
dt 2 LC
u 1
02 .uC  C  0  uC (02  )  0; t.
LC LC
1
or uC n ' est pas toujours nulle donc :  02 0
LC
1 1 2 2
 02  0  et T0   T0 
LC LC 0 1
LC
T0  2 LC ; T0 : période propre du circuit.

Déterminons Uc :
Le condensateur est initialement chargé, à t=0 : uC(0)= Ucmax

Ucmaxsin(0 + Uc ) =Ucmax  sin(Uc ) = 1  uC  .
2

Cours En Ligne Pour s’inscrire : www.tunischool.com Page 2 sur 6


Le dipôle LC Cours

Titre Description Remarques


3- Charge et intensité électriques :
q
La charge q(t) = C.uc(t) car uC 
C
q(t) = C.Ucmax.sin(0t + Uc) or q(t) = Qmax.sin(0t + Uc) donc

¨Qmax  CU c max

q  uC

L’intensité du courant i(t)

dq 
i (t )   0Qmax cos(0t   q ) or on a : cos   sin(  )
dt 2

 0Qmax sin(0t  q  )  I max sin(0t  i )
2
 I max  0Qmax (Re lation impor tan te *****)

 
i  q  2

Graphe de q(t) et de i(t) :

Étude théorique

D’après le graphe, on remarque que lorsque :

* q(t)= Qmax on a i(t) = 0.

* i(t) = Imax on a q(t) = 0.

Cours En Ligne Pour s’inscrire : www.tunischool.com Page 3 sur 6


Le dipôle LC Cours

Titre Description Remarques


1- L’énergie électrique emmagasinée par le condensateur :
Ec : énergie électrique emmagasinée par le condensateur

C est en F
1 
EC  C.uC avec uC " " V
2

2 E " " J
 C

1 1  cos(2 )
EC  CU c2max sin 2 (0t  uc ) avec sin 2  
2 2
1 1  cos(20t  uc ) 1
 CU c2max ( ) or EC max  CU c2max
2 2 2
E
EC  C max (1  cos(20t  uc ))
2
EC est une fonction périodique de pulsation énergie= 20 et de
période
2 2 1 2
Ténergie    .
énergie 20 2 0
1
donc Ténergie  .T0
2

III- L’énergie 2- L’énergie magnétique emmagasinée dans la bobine :


EL : énergie magnétique emmagasinée dans la bobine
électromagnétique
du circuit  L est en H
1 2 
EC  L.i avec i " " A
2 E " " J
 L

1 2 1  cos(2 )
EL  LI max cos 2 (0t  uc ) avec cos 2  
2 2
1 2 1  cos(20t  uc ) 1 2
 LI max ( ) or E L max  LI max
2 2 2
E L max
EL  (1  cos(20t  uc ))
2
EL est une fonction périodique de pulsation énergie= 20 et de
période

1
Ténergie  .T0
2
3- L’énergie électromagnétique du circuit :
E = Ec + EL

q2 Li2
= 
2C 2

Cours En Ligne Pour s’inscrire : www.tunischool.com Page 4 sur 6


Le dipôle LC Cours

Titre Description Remarques


Q max2
L Q 2 2
1
 sin2 (0 t  q )  0 max
cos2 (0 t  q )or 02 
2C 2 LC

Q2max 1
= sin2 (0 t  q )  L 2
Qmax cos2 (0 t  q )
2C 2LC

Q2max
 (sin2 (0 t  q )  cos2 (0 t  q ))
2C
1

1 2
E Qmax
2C

1 L
or  L02 donc E  02Qmax
2
et comme Imax=0Qmax d’où :
C 2

1 2
E LImax
2
Autre méthode :

q2 Li 2
E  Ec  EL   .
2C 2
dE 1 dq L di dq
 .2q  .2i or i
dt 2C dt 2 dt dt
dE q di q di Rappel Maths : courbe d’une
 .i  L.i.  i.(  L ) parabole.
dt C dt C dt
dE 1er cas : a>0
 i.(uC  u L )  0  E  cons tan te.
dt
0
4- Graphes des énergies :
a- En fonction de i :
1 2
EL  Li = a.i2 c’est l’équation d’une parabole.
2
1
EC   EL  Et   Li2  Et  a'i2  b de même c’est l’équation 2ème cas : a<0
2
d’une parabole.

N’oubliez pas que lorsque :

* uC   U C max  i  0 donc Ec  Ec max d ' où EL  0.



* i   I max  uC  0 donc EL  EL max d ' où EC  0.

Cours En Ligne Pour s’inscrire : www.tunischool.com Page 5 sur 6


Le dipôle LC Cours

Titre Description Remarques


2
b- En fonction de i :
1 2
EL  Li  a.i2 c’est l’équation d’une droite linéaire croissante.
2

1
EC   EL  Et   Li2  Et  a'i2  b : c’est l’équation d’une
2
1
droite affine décroissante car a '   L  0 .
2

c- En fonction du temps t :

EC max
EC  (1  cos(20t  uc ))
2

EL max
EL  (1  cos(20t  uc )) avec ELmax = Ecmax = Et
2

Cours En Ligne Pour s’inscrire : www.tunischool.com Page 6 sur 6

Vous aimerez peut-être aussi