Vous êtes sur la page 1sur 4

THEME :

POUVOIR LEGISLATIVE

PLAN :

I- INTRODUCTION
II- L’ASSEMBLE NATIONALE
1- Histoire
2- ROLE
3- Organisation
III- Système électoral
CONCLUSION
I- INTRODUCTION
Le pouvoir législatif (synonyme : branche législative ou parlement) constitue l'une
des trois composantes de l'État moderne avec le pouvoir exécutif (Gouvernement)
et le pouvoir judiciaire (les tribunaux). Le pouvoir législatif a pour fonction de
faire les lois : les projets sont déposés, soumis à un débat et souvent examinés par
des comités (ou commissions) législatifs ; les projets font, au terme du processus,
l'objet d'un vote final. Généralement, les projets doivent être sanctionnés par le
pouvoir exécutif (Chef de l'État) pour devenir des lois.

II- L’ASSEMBLE NATIONALE


1- Histoire
L'Assemblée nationale du Sénégal a été instituée par la loi no 60-44 du
20 août 1960.

Elle occupe le bâtiment situé sur la place Soweto, qui avait au préalable
accueilli d'autres institutions. Inauguré le 22 novembre 1956, il a
hébergé le Grand Conseil de l'Afrique-Occidentale française (AOF) de
1956 à 1959, puis l'Assemblée législative de la Fédération du Mali du 4
avril 1959 au 20 août 1960.

Le nombre de députés a varié au cours de l'histoire. Au moment de


l'indépendance ils n'étaient que 80 puis leur effectif est passé à 100 en
1978, 120 en 1983, 140 en 1998, 120 en 2001, 150 en 2007 et enfin
165 depuis le référendum constitutionnel de 2016.

L'Assemblée nationale du Sénégal est l'unique chambre du Parlement


du Sénégal. Son siège se trouve dans la capitale, Dakar. Dans les
périodes où le Parlement était bicaméral (1999-2001, 2007-2012), il en
était la chambre basse.

Le Parlement est constitué d'une Assemblée nationale, qui compte


désormais 150 membres élus à la proportionnelle pour une période de
cinq ans, et d'un Sénat, récemment recréé.

2- ROLE
L'Assemblée nationale est l'institution où le peuple délègue ses représentants
appelés députés, pour exercer le pouvoir législatif. Elle vote la loi, contrôle
l'activité gouvernementale, peut provoquer la démission du Gouvernement par le
vote d'une motion de censure. La loi est votée par l'Assemblée nationale.
L'initiative de la loi appartient au Président de la République (projets de loi), et
aux députés (proposition de lois).
Les projets ou propositions de lois sont soumis à l'Assemblée nationale. Lorsque
le projet ou la proposition de loi est adoptée par l'Assemblée nationale, la loi est
transmise sans délai au Président de la République pour promulgation Le
scrutin est majoritaire à un tour au niveau des départements à
concurrence de 90 députés et proportionnel sur une liste nationale à
concurrence de 60 députés. Plus 15 députés depuis le référendum
constitutionnel de 2016.

3- Organisation
L'Assemblée nationale a partagé par le passé le pouvoir législatif avec le
Sénat, rétabli en mai 2007 après une suppression de plusieurs années
puis à nouveau supprimé en 20121,2,3.

III- Système électoral


L'Assemblée nationale se compose de 165 députés élus pour un
mandat de cinq ans selon un mode de scrutin mixte dans 53
circonscriptions électorales correspondant aux 45 départements du
Sénégal et aux 8 circonscriptions de l'étranger.

 90 sièges sont pourvus au scrutin majoritaire à un tour dans


chacun des départements à raison d'1 à 7 sièges par département,
selon leur population.
 Les 60 sièges restants sont pourvus sur une liste nationale au
scrutin proportionnel plurinominal selon le système du quotient
simple entre les listes de candidats des partis ou coalitions de
partis ou indépendants. Dans ce dernier cas, les sièges restants
après le premier décompte sont attribués suivant la règle du plus
fort reste4,5.

Aux 150 sièges du scrutin précédent s'ajoutent ainsi une représentation


de la diaspora composée de 15 députés, des suites des changements
apportés par le référendum constitutionnel de 2016. La diaspora
sénégalaise compte en effet entre 2,5 et 3 millions de personnes pour
une population au pays de 14 millions, pour laquelle elle contribue
chaque année à l'équivalent d'un tiers du budget de 2017, soit 900
milliards de francs CFA (1,38 milliard d'euros)5. Ces 15 députés se
répartissent au scrutin majoritaire dans 8 circonscriptions découpées
dans les régions du monde en fonction de l'importance de leur diaspora
sénégalaise6.

Les élections sont dissociées de l'élection présidentielle.

 Liste des présidents de l'Assemblée


nationale
Période Président en exercice
1960 – 1968 Lamine Guèye
1968 – 1983 Amadou Cissé Dia
1983 – 1984 Habib Thiam
1984 – 1988 Daouda Sow
1988 – 1993 Abdoul Aziz Ndaw
1993 – 2001 Cheikh Abdoul Khadre Cissokho
2001 – 2002 Youssou Diagne
2002 – 2007 Pape Diop
2007 – 2008 Macky Sall
2008 – 2012 Mamadou Seck
depuis 2012 Moustapha Niasse

CONCLUSION

L'application des lois revient au pouvoir exécutif et leur interprétation


au pouvoir judiciaire. Les liens existants entre le pouvoir législatif et le
pouvoir exécutif peuvent être de deux grands types : la séparation des
pouvoirs ou la collaboration des pouvoirs.
Dans une société de droit, les actions de l'État et tout ce qui est imposé
au citoyen (impôts, programmes, budgets) doit généralement faire
l'objet d'un acte législatif, sauf les actions qui tombent dans les
catégories associées aux prérogatives du pouvoir exécutif.