Vous êtes sur la page 1sur 262

Manuel de comptabilité

générale de la classe 4
Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Avertissement :

L'ensemble des fondements de la pratique comptable de SONATRACH est


formalisé dans un manuel des principes comptables.

Le manuel des principes a pour objectif de présenter les règles générales


d’évaluation, de fonctionnement et de comptabilisation des comptes à deux
chiffres de chaque classe.

Pour chacune des classes vous trouverez :


 Un plan de comptes de la classe
 Un manuel de comptabilité générale
 Une note technique
Le plan de comptes de la classe présente les comptes d’imputation et les
comptes de regroupement de la classe. Ces plans de comptes sont accompagnés
d’une table de transcodification qui permet le passage du plan de comptes
actuel de SONATRACH selon les dispositions du PCN 75 au plan de comptes de
SONATRACH selon les dispositions du NPC.

Le manuel de comptabilité générale présente les modalités d'enregistrement


spécifique de chaque compte en complément du manuel des principes. Des
points pour attention sont également développés afin de mettre l’accent sur
certaines nouveautés ou points sensibles du NPC. Lors de la mise en œuvre du
NPC, si des opérations n'ont pas fait l'objet d'un développement dans le manuel
de comptabilité générale, il faudra mettre en œuvre une pratique conforme
aux principes édictés dans le manuel des principes.

La note technique présente les différences entre les pratiques comptables


actuelles selon le PCN 75 et les nouvelles pratiques comptables selon le NPC.
L’objectif est de schématiser les écritures de retraitement de 2009 et 2010.

De façon transversale, la problématique de présentation de la classe dans les


états financiers est traitée à part dans la « procédure de présentation des
états financiers ».

Par ailleurs, un « Glossaire comptable du NPC » a été réalisé. Il constitue un


document de référence conceptuel reprenant les définitions des principaux
concepts du NPC.

C1-P1-L15- Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 4 2


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

SOMMAIRE

LES COMPTES 40 .......................................................................... 8

LE COMPTE 401 ........................................................................... 9

LE COMPTE 403 .......................................................................... 18

LE COMPTE 404 .......................................................................... 20

LE COMPTE 4047 ......................................................................... 25

LE COMPTE 405 .......................................................................... 30

LE COMPTE 408 .......................................................................... 32

LE COMPTE 409 .......................................................................... 35

LE COMPTE 4090 ......................................................................... 36

LE COMPTE 4096 ......................................................................... 39

LE COMPTE 4097 ......................................................................... 44

LE COMPTE 4098 ......................................................................... 46

LE CREDIT DOCUMENTAIRE ET LA REMISE DOCUMENTAIRE ....................... 52

LES COMPTES 41 ......................................................................... 56

LE COMPTE 411 .......................................................................... 57

LE COMPTE 4117 ......................................................................... 66

C1-P1-L15- Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 4 3


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

LE COMPTE 413 .......................................................................... 71

LE COMPTE 416 .......................................................................... 76

LE COMPTE 417 .......................................................................... 81

LE COMPTE 418 .......................................................................... 85

LE COMPTE 419 .......................................................................... 87

LE COMPTE 4190 ......................................................................... 88

LE COMPTE 4196 ......................................................................... 90

LE COMPTE 4197 ......................................................................... 94

LE COMPTE 4198 ......................................................................... 96

LES COMPTES 42 ....................................................................... 100

LE COMPTE 421 ........................................................................ 101

LE COMPTE 422 ........................................................................ 104

LE COMPTE 423 ........................................................................ 106

LE COMPTE 424 ........................................................................ 110

LE COMPTE 425 ........................................................................ 112

LE COMPTE 426 ........................................................................ 115

LE COMPTE 427 ........................................................................ 117

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 4


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

LE COMPTE 428 ........................................................................ 119

LES COMPTES 43 ....................................................................... 128

LE COMPTE 431 ........................................................................ 129

LE COMPTE 432 ........................................................................ 133

LE COMPTE 438 ........................................................................ 136

LES COMPTES 44 ....................................................................... 142

LE COMPTE 441 ........................................................................ 143

LE COMPTE 442 ........................................................................ 149

LE COMPTE 443 ........................................................................ 152

LE COMPTE 444 ........................................................................ 154

LE COMPTE 445 ........................................................................ 157

LE COMPTE 446 ........................................................................ 165

LE COMPTE 447 ........................................................................ 166

LE COMPTE 448 ........................................................................ 172

LES COMPTES 45 ....................................................................... 177

LE COMPTE 451 ........................................................................ 178

LE COMPTE 454 ........................................................................ 183

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 5


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

LE COMPTE 455 ........................................................................ 185

LE COMPTE 456 ........................................................................ 189

LE COMPTE 457 ........................................................................ 194

LE COMPTE 458 ........................................................................ 197

LES COMPTES 46 ....................................................................... 201

LE COMPTE 462 ........................................................................ 202

LE COMPTE 464 ........................................................................ 210

LE COMPTE 465 ........................................................................ 212

LE COMPTE 467 ........................................................................ 215

LE COMPTE 468 ........................................................................ 221

LES COMPTES 47 ....................................................................... 227

LE COMPTE 476 ........................................................................ 228

LE COMPTE 477 ........................................................................ 230

LES COMPTES 48 ....................................................................... 232

LE COMPTE 481 ........................................................................ 233

LE COMPTE 486 ........................................................................ 236

LE COMPTE 487 ........................................................................ 238

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 6


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

LES COMPTES 49 ....................................................................... 240

LE COMPTE 491 ........................................................................ 241

LE COMPTE 495 ........................................................................ 247

LE COMPTE 496 ........................................................................ 252

LE COMPTE 498 ........................................................................ 258

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 7


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 4
SOUS COMPTE : 40 Applicable: 2010

Les comptes 40
1 DEFINITION
Les comptes 40 sont des comptes fournisseurs destinés à enregistrer :
 les dettes liées à l’acquisition de biens et de services
 les avances de fonds versées liées à l’acquisition de biens et de services.
Les comptes de fournisseurs sont :
 des passifs courants (pour l’ensemble des comptes 40 sauf le compte 409)
 des actifs courants pour le compte 409 « Fournisseurs débiteurs »
2 CLASSIFICATION
Le compte 40 regroupe les subdivisions suivantes :
 401 Fournisseurs de stocks et services
 403 Fournisseurs effets à payer
 404 Fournisseurs d’immobilisations
 405 Fournisseurs d’immobilisations effets à payer
 408 Fournisseurs factures non parvenues
 409 Fournisseurs débiteurs : avances et acomptes versés, RRR à obtenir,
autres créances

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 8


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 40
SOUS COMPTE : 401 Applicable: 2010

Le compte 401
1 DEFINITION
Le compte 401 : Fournisseurs de stocks et services
Enregistre les sommes dues aux fournisseurs de stocks et de services au titre
d’achats (4010) mais également les retenues de garantie relatives à ses
fournisseurs (4017).
Il s’agit notamment de factures d’achat émanant de tiers et régulièrement
visées par les centres de coûts.
Ce compte ne concerne pas :
 les avances et acomptes consentis aux fournisseurs de stocks et de
services qui sont comptabilisés au compte 4090 « Fournisseurs avances et
acomptes versés sur commandes »
 les achats d’immobilisation qui sont comptabilisés au compte 404
« Fournisseurs d’immobilisations »
 les articles réceptionnés et non encore facturés qui sont comptabilisés au
compte 408 « Fournisseurs factures non parvenues »
 les RRR à obtenir et autres avoirs non parvenus comptabilisés au compte
4098 « Rabais, remises et ristournes et autres avoirs non encore reçus »
Le compte 401 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué :
 des dettes fournisseurs de stocks, de services et divers (4010)
 des retenues de garantie liées à ces fournisseurs (4017)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 9


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Compte 4010 – Fournisseurs – achats de stocks, services et divers


Ce compte est subdivisé par :
 nature d’achats : stocks (0), services (1) et divers (6)
 chacun de ces sous-comptes est lui-même subdivisé en dinars (0) et en
devises (1)
 les fournisseurs de stocks sont détaillés par type de fournisseurs :
courants (2), douanes (4), sociétés filiales (5) et sociétés apparentés (6)
 Comptes 40100 – Fournisseurs de stocks
Les dettes enregistrées dans ce compte concernent des achats stockés
(marchandises, matières premières et fournitures et autres approvisionnements
destinés à être stockés) et non stockés.
Les comptes de fournisseurs de stocks sont crédités de la valeur des articles
achetés, par le débit, selon les cas :
 des comptes 38 « Achats stockés » ou
 du compte 607 « Achats non stockés de matières et fournitures » ou
 des comptes 608 « Frais accessoires d’achat » relatifs aux achats stockés
ou non stockés.
 Comptes 40101 – Fournisseurs de services
Les comptes de fournisseurs de services permettent l’enregistrement des dettes
relatives aux charges suivantes :
 charges de services extérieurs (comptes 61 et 62)
 charges de sous-traitance industrielle (comptes 604 et 605) et des frais
accessoires s’y rapportant (comptes 608)
 charges de redevances pour concessions, brevets, licences, logiciels,
droits et valeurs similaires (compte 651)
Ces comptes ne sont pas utilisés pour enregistrer les dettes relatives aux
assurances (compte 616), aux cotisations et diverses autres charges de services
n’ayant pas trouvé d’affectation dans les comptes 61 et 62 (compte 628
« cotisations et divers »), et les dettes relatives aux dons et libéralités (compte
656). L’ensemble de ces dettes est concerné par le compte de fournisseurs de
charges diverses.
 Compte 40106 – Fournisseurs de charges diverses
Les comptes de fournisseurs de charges diverses permettent l’enregistrement
des dettes relatives aux charges suivantes :
 assurances (compte 616)
 cotisations et diverses autres charges de services n’ayant pas trouvé
d’affectation dans les comptes 61 et 62 (compte 628 « cotisations et
divers »)
 dons et libéralités (compte 656)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 10


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Compte 4017 – Fournisseurs de stocks, services – retenues de garanties


Ce compte concerne les retenues de garantie relatives aux fournisseurs de
stocks et de services.
2 EVALUATION
2.1 Achats en dinars
2.1.1 Initiale
La dette est comptabilisée à la date de réception de la facture établie par le
fournisseur.
L’évaluation de la dette fournisseur est effectuée sur la base du montant des
factures d’achats de biens et de prestations de services toutes taxes comprises
et net des rabais, remises, ristournes et escomptes.
2.1.2 A la clôture
Si la dette existe encore à la clôture, elle est maintenue pour sa valeur
historique (pas d’ajustement).
2.2 Achats en devises
2.2.1 Initiale
La dette fournisseur libellée en monnaies étrangères est convertie en monnaie
nationale sur la base du cours de change à la date de l’accord des parties sur
l’opération.
L’évaluation de la dette fournisseur est effectuée sur la base du montant des
factures de fournitures de biens et de prestations de services net des rabais,
remises, ristournes et escomptes.
2.2.2 A la clôture
Lorsque la dette fournisseur subsiste à la date de clôture, celle-ci doit être
corrigée sur la base du dernier cours de change à cette date.
La contrepartie sera une perte ou un gain de change comptabilisé en compte de
résultat sous réserve de certaines limitations (notamment en cas de couverture
de change).
Cette écriture ne sera pas contre-passée à la réouverture des comptes en N+1.
2.2.3 Règlement de la dette
La dette réellement payée convertie au cours du jour du règlement est
comparée :
 à la dette initiale si la naissance et le règlement de la dette
s’effectuent dans le même exercice
 à la dette ajustée à la clôture si la naissance et le règlement de la dette
s’effectuent dans des exercices différents

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 11


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION DES ACHATS EN DINARS


En l’absence de TVA, les comptes 44566 et 4458 n’existent pas et les
opérations sont enregistrées sans faire apparaître de TVA.
EST DEBITE EST CREDITE
- pour les achats stockés :
par le débit du compte
38 « Achats stockés »
et par le débit du compte du
44566 « TVA déductible
sur autres biens et services »
- pour les achats non stockés
ou les services :
par le débit d’un compte
6 « charge »
et par le débit du compte
44566 « TVA déductible
sur autres biens et services »
- par le crédit d’un compte
de trésorerie

- par le crédit du compte


403 « Fournisseurs
effets à payer »

3.1 Lors de la réception de la facture


3.1.1 Achats stockés
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

38X Achats stockés X


44566 TVA déductible sur autres biens et services X
401 Fournisseurs de stocks et services X

3.1.2 Achats non stockés et services


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

6XX Charges – achats non stockés et services X


44566 TVA déductible sur autres biens et services X
401 Fournisseurs de stocks et services X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 12


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Règlement de la dette


3.2.1 Lors du règlement
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

401 Fournisseurs de stocks et services X


5XX Compte de trésorerie X

3.2.2 Lors de l’acceptation d’une lettre de change ou de la remise


d’un billet à ordre
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

401 Fournisseurs de stocks et services X


403 Fournisseurs effets à payer X

4 ACHATS EN DEVISES

EST DEBITE EST CREDITE

Ecritures identiques à celle d’un achat en dinars sans


utilisation des comptes de TVA

- si gain de change : - si perte de change :


par le crédit d’un compte par le débit d’un compte
766 « Gain de change » 666 « Perte de change »
- par le crédit d’un compte
de trésorerie, et :
- si gain de change :
par le crédit d’un compte
766 « Gain de change »
- si perte de change :
par le débit d’un compte
666 « Perte de change »

4.1 Lors de la réception de la facture


Les écritures sont identiques à celle d’un achat en dinars. Seule la valorisation
change (conversion en dinars).

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 13


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.2 A la clôture
4.2.1 Dans le cas d’un gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

401 Fournisseurs de stocks et services X


766 Gain de change X

4.2.2 Dans le cas d’une perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

666 Perte de change X


401 Fournisseurs de stocks et services X

Ces écritures ne seront pas contre-passées à la réouverture des comptes en


N+1.
4.3 Lors du règlement
4.3.1 Règlement sur le même exercice
Dans le cas d’un gain de change :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

401 Fournisseurs de stocks et services X


5XX Compte de trésorerie X
766 Gain de change X

Dans le cas d’une perte de change :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

401 Fournisseurs de stocks et services X


666 Perte de change X
5XX Compte de trésorerie X

4.3.2 Règlement sur un autre exercice


Les écritures sont identiques à celle d’un règlement réalisé sur un même
exercice (décrit au point 3.2.3.1). Seule la valorisation change : le montant
réellement payé (converti au cours du jour du règlement) est comparé au
montant de la dette ajustée à la clôture.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 14


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

5 POINTS POUR ATTENTION


5.1 Avoirs
Un avoir est comptabilisé de manière différente selon qu’il s’agit d’un retour
sur achat ou d’une correction de facturation, d’une réduction commerciale
(rabais, remises, ristournes) ou d’une réduction financière (escompte).
5.1.1 Retour sur achats ou correction de facturation
Un avoir lié à un retour sur achats ou une correction de facturation s’enregistre
en sens inverse de l’écriture initiale.
5.1.1.1 Achats stockés
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

401 Fournisseur de stocks et services X


38X Achats stockés X
44566 TVA déductible sur autres biens et services X

5.1.1.2 Achats non stockés et services


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

401 Fournisseur de services X


6XX Charge – achats non stockés et services X
44566 TVA déductible sur autres biens et services X

5.1.2 Réductions commerciales hors facture


Les réductions commerciales correspondent à des remises, rabais ou ristournes.
Seules les réductions commerciales hors facture sont enregistrées
distinctement. Si elles sont accordées sur une facture initiale, elles ne sont pas
comptabilisées distinctement : seul le net commercial est comptabilisé.
5.1.2.1 Réductions commerciales concernant les achats
(compte 60)
Un avoir lié à une réduction commerciale est enregistré en 609 « Rabais,
remises, ristournes obtenus sur achats » lorsqu’il est relatif à des achats
(stockés ou non stockés).
Pour le traitement des réductions commerciales sur achats stockés, il convient
de se référer aux comptes 38 correspondants dans le manuel de comptabilité
générale de la classe 3 (points pour attention).

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 15


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

401 Fournisseur de stocks et services X


609 Rabais, remises et ristournes sur achats X
44566 TVA déductible sur autres biens et services X

5.1.2.2 Réductions commerciales hors facture sur services


extérieurs (compte 61)
Un avoir lié à une réduction commerciale sur services extérieurs est enregistré
en compte 619 « Rabais, remises, ristournes sur services extérieurs».
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

401 Fournisseur de services X


619 Rabais, remises et ristournes sur services X
extérieurs
44566 TVA déductible sur autres biens et services X

5.1.2.3 Réductions commerciales hors facture sur autres


services extérieurs (compte 62)
Un avoir lié à une réduction commerciale sur autres services extérieurs est
enregistré en compte 629 « Rabais, remises, ristournes sur autres services
extérieurs ».
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

401 Fournisseur de services X


629 Rabais, remises et ristournes sur autres services X
extérieurs
44566 TVA déductible sur autres biens et services X

5.1.3 Avoir lié à des réductions financières (escompte obtenu)


Un avoir lié à des réductions financières est enregistré en compte 7683
« Escomptes – produits financiers » qu’il soit relatif à des achats, à des services
extérieurs ou à d’autres services extérieurs.
Pour le traitement des réductions financières sur achats stockés, il convient de
se référer au compte 38 correspondants dans le manuel de comptabilité
générale de la classe 3 (points pour attention).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

401 Fournisseur de stock et de services X


7683 Escomptes – produits financiers X
44566 TVA déductible sur autres biens et services X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 16


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

5.2 Escompte
Si la réduction obtenue des fournisseurs est « sur facture » initiale : elle n’est
pas enregistrée distinctement en produit financier. Seul le net financier
(montant brut diminué des réductions) est comptabilisé.
Cependant, si le paiement n’est pas immédiat parce que SONATRACH choisit de
ne pas bénéficier de l’escompte et que fournisseur a déjà déduit cet escompte,
alors, au moment du règlement, une charge financière sera constatée. La
différence entre le net financier (enregistré en compte fournisseur) et le
règlement (en compte de trésorerie) est portée au compte 6683 « Escomptes –
charges financières » (pour le hors taxe).
Si la réduction obtenue des fournisseurs est « hors facture » (sur facture
d’avoir) : il s’agit d’un produit financier, à enregistrer au compte 7683
« Escomptes – produits financiers »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 17


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 40
SOUS COMPTE : 403 Applicable: 2010

Le compte 403
1 DEFINITION
Le compte 403 : Fournisseurs, effets à payer
Enregistre les effets de commerce à payer par l’entreprise lors de l’achat de
biens ou de prestations de services.
Les effets de commerce sont des titres négociables représentant des créances
payables, à vue ou à court terme, au profit du porteur. La créance étant
incorporée au titre, elle est transmise avec celui-ci. Les effets de commerce
comprennent notamment :
 les lettres de change. Ce sont des écrits par lesquels un tireur
(fournisseur par exemple) donne à un tiré (SONATRACH) l’ordre de payer
à un preneur ou bénéficiaire une certaine somme à une échéance
déterminée.
 les billets à ordre. Ce sont des écrits par lesquels un souscripteur
(SONATRACH par exemple) s’engage directement à payer à un
bénéficiaire (Administration des douanes par exemple) ou à son ordre,
une certaine somme à une échéance déterminée.
Ce compte ne concerne pas les effets de commerce relatifs à des achats
d’immobilisation qui sont comptabilisés au compte 405 « Fournisseur
d’immobilisation effets à payer ».
Le compte 403 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Ce compte est subdivisé en dinars (0) et en devises (1).

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 18


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION
Lorsque l’entreprise accepte une lettre de change ou souscrit un billet à ordre,
le compte 403 « Fournisseur effets à payer » est crédité par le débit du compte
401 « Fournisseurs de stocks et services » pour le montant figurant sur l’effet
de commerce et qui correspond normalement au montant de la dette
fournisseur (TTC).

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit du compte


401 « Fournisseurs
de stocks et services »

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

3.1 Lors de la création de l’effet


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

401 Fournisseurs de stocks et services X


403 Fournisseurs effets à payer X

3.2 Lors du règlement de l’effet


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

403 Fournisseurs Effets à payer X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 19


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 40
SOUS COMPTE : 404 Applicable: 2010

Le compte 404
1 DEFINITION
Le compte 404 : Fournisseurs d’immobilisations
Enregistre les dettes liées à l’acquisition d’immobilisations.
Ce compte ne concerne pas :
 les avances et acomptes consentis aux fournisseurs d’immobilisations
comptabilisés au compte 238 « Avances et acomptes versés sur
commandes d’immobilisations »
 les dettes relatives à l’acquisition de biens (hors immobilisations) et de
services comptabilisés au compte 401 « Fournisseurs de stocks et
services »
Le compte 404 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
 fournisseurs achats d’immobilisation (4040)
 fournisseurs d’immobilisations retenues de garantie (4047)
Compte 4040 – Fournisseurs – achats d’immobilisations
Ce compte est subdivisé par :
 nature de fournisseurs : fournisseurs d’immobilisation (0), fournisseurs
sociétés apparentées (6), dettes envers construction usines « clé ou
produit en main » (8), autres fournisseurs d’immobilisation (9)
 chacun de ces sous-comptes est lui-même subdivisé en dinars (0) et
devises (1)
 puis en long terme (1), moyen terme (2) et court terme (3)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 20


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Comptes 4047 – Fournisseurs d’immobilisations, retenues de garantie


Le compte 4047 fonctionne différemment des autres comptes fournisseurs. Le
fonctionnement de ce compte sera explicité dans la section du manuel de
comptabilité générale au compte 4047 « Fournisseurs, retenues de garanties ».
2 EVALUATION
2.1 Achats en dinars
2.1.1 Initiale
La dette est comptabilisée à la date de réception de la facture établie par le
fournisseur.
L’évaluation de la dette fournisseur est effectuée sur la base du montant des
factures d’achats d’immobilisation toutes taxes comprises et net des rabais,
remises, ristournes et escomptes.
2.1.2 A la clôture
Si la dette existe encore à la date de clôture, elle est maintenue pour sa valeur
historique (pas d’ajustement).
2.2 Achats en devises
2.2.1 Initiale
La dette fournisseur libellée en monnaies étrangères est convertie en monnaie
nationale sur la base du cours de change à la date de l’accord des parties sur
l’opération.
L’évaluation de la dette fournisseur est effectuée sur la base du montant des
factures d’achats d’immobilisations net des rabais, remises, ristournes et
escomptes.
2.2.2 A la clôture
Lorsque la dette fournisseur subsiste à la date de clôture, celle-ci doit être
corrigée sur la base du dernier cours de change à cette date.
La contrepartie sera une perte ou un gain de change comptabilisé en compte de
résultat sous réserve de certaines limitations (notamment en cas de couverture
de change).
Cette écriture ne sera pas contre-passée à la réouverture des comptes en N+1.
2.2.3 Règlement de la dette
La dette réellement payée convertie au cours du jour du règlement est
comparée :
 à la dette initiale si la naissance et le règlement de la dette
s’effectuent dans le même exercice

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 21


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

 à la dette ajustée à la clôture si la naissance et le règlement de la dette


s’effectuent dans des exercices différents

3 COMPTABILISATION DES ACHATS EN DINARS


En l’absence de TVA, les comptes 44566 et 4458 n’existent pas et les
opérations sont enregistrées sans faire apparaître de TVA.
EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit du compte
2 « immobilisations»
et par le débit du compte
44562 « TVA déductible sur
immobilisations ».
- par le crédit d’un compte
de trésorerie

- par le crédit du compte


405 « Fournisseurs
d’immobilisations effets à
payer »

3.1 Lors de la réception de la facture


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

2XX Immobilisations X
44562 TVA déductible sur immobilisations X
404 Fournisseurs d’immobilisations X

3.2 Règlement de la dette


3.2.1 Lors du règlement
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

404 Fournisseurs d’immobilisations X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 22


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2.2 Lors de l’acceptation d’une lettre de change ou de la remise


d’un billet à ordre
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

404 Fournisseurs d’immobilisations X


405 Fournisseurs d’immobilisations effets à payer X

4 ACHATS EN DEVISES

EST DEBITE EST CREDITE

Ecritures identiques à celle d’un achat en dinars sans


utilisation des comptes de TVA

- si gain de change : - si perte de change :


par le crédit d’un compte par le débit d’un compte
766 « Gain de change » 666 « Perte de change »
- par le crédit d’un compte
de trésorerie, et :
- si gain de change :
par le crédit d’un compte
766 « Gain de change »
- si perte de change :
par le débit d’un compte
666 « Perte de change »

4.1 Lors de la réception de la facture


Les écritures sont identiques à celle d’un achat en dinars. Seule la valorisation
change (conversion en dinars).

4.2 A la clôture
4.2.1 Dans le cas d’un gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

404 Fournisseurs d’immobilisations X


766 Gain de change X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 23


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.2.2 Dans le cas d’une perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

666 Perte de change X


404 Fournisseurs d’immobilisations X

Ces écritures ne seront pas contre-passées à la réouverture des comptes en


N+1.
4.3 Lors du règlement
4.3.1 Règlement sur le même exercice
Dans le cas d’un gain de change :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

404 Fournisseurs d’immobilisations X


5XX Compte de trésorerie X
766 Gain de change X

Dans le cas d’une perte de change :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

404 Fournisseurs d’immobilisations X


666 Perte de change X
5XX Compte de trésorerie X

4.3.2 Règlement sur un autre exercice


Les écritures sont identiques à celle d’un règlement réalisé sur un même
exercice (décrit au point 3.2.3.1). Seule la valorisation change : le montant
réellement payé (converti au cours du jour du règlement) est comparé au
montant de la dette ajustée à la clôture.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 24


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 404
SOUS COMPTE : 4047 Applicable: 2010

Le compte 4047
1 DEFINITION
Le compte 4047 : Fournisseurs d’immobilisations – retenues de garantie
Enregistre les sommes retenues sur le prix convenu temporairement à titre de
garantie de la bonne exécution d’un contrat. Ces retenues de garantie sont
prévues contractuellement.
Ce compte ne concerne pas les retenues de garantie liées aux fournisseurs de
services non immobilisés qui s’enregistrent au compte 4017.
Le compte 4047 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Ce compte est subdivisé :
 en dinars (0) et en devises (1)
 puis en long terme (1), moyen terme (2) et court terme (3)
2 EVALUATION
2.1 Retenues de garantie en dinars
2.1.1 Initiale
La retenue de garantie est évaluée en pourcentage du marché de départ.
Le compte d’immobilisation et de TVA (lorsque celle-ci est déductible) sont
débités par le crédit du compte 404 « Fournisseurs d’immobilisations » pour le
montant de la facture TTC déduction faite de la retenue de garantie TTC et par
le crédit du compte 4047 « Fournisseurs d’immobilisations – retenues de
garantie » pour le montant de la retenue de garantie TTC.
2.1.2 A la clôture
Si la retenue de garantie existe encore à la date de clôture, elle est maintenue
pour sa valeur historique (pas d’ajustement).

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 25


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2.1.3 Lors de la libération de la retenue de garantie (lors de


l’échéance du terme de garantie)
Le compte 4047 « Fournisseurs d’immobilisations – retenues de garantie » est
débité par le crédit d’un compte de trésorerie.

2.2 Retenues de garantie en devises


2.2.1 Initiale
Les retenues de garantie libellées en monnaies étrangères sont converties en
monnaie nationale sur la base du cours de change à la date de l’accord des
parties.
2.2.2 A la clôture
Lorsque la retenue de garantie subsiste à la date de clôture, celle-ci doit être
corrigée sur la base du dernier cours de change à cette date.
La contrepartie sera une perte ou un gain de change comptabilisé en compte de
résultat sous réserve de certaines limitations (notamment en cas de couverture
de change).
Cette écriture ne sera pas contre-passée à la réouverture des comptes en N+1.
2.2.3 Lors de la libération de la retenue de garantie (lors
l’échéance du terme de garantie)
La retenue de garantie payée convertie au cours du jour du règlement est
comparée :
 à la retenue de garantie initiale si la naissance et le règlement de la
retenue de garantie s’effectuent dans le même exercice
 à la retenue de garantie ajustée à la clôture si la naissance et le
règlement de la retenue de garantie s’effectuent dans des exercices
différents

3 COMPTABILISATION
En l’absence de TVA, le compte 44562 n’existe pas et les opérations sont
enregistrées sans faire apparaître de TVA.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 26


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Retenues de garantie en dinars


EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit du compte
2 d’immobilisation concerné
et par le débit du compte
44562 « TVA déductible sur
immobilisations »
et par le crédit du compte
404 « Fournisseurs
d’immobilisations »

- par le crédit du compte


de trésorerie

3.1.1 Lors de la réception de la facture


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

2XX Immobilisations X
44562 TVA déductible sur immobilisations X
404 Fournisseurs d’immobilisations X
4047 Fournisseurs d’immobilisations - retenues de X
garantie

3.1.2 Règlement de la facture


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

404 Fournisseur d’immobilisations X


5XX Compte de trésorerie X

3.1.3 Lors de la libération de la retenue de garantie


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4047 Fournisseurs d’immobilisations - Retenues de garantie X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 27


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Retenues de garantie en devises


EST DEBITE EST CREDITE

Ecritures identiques à celle d’un achat en dinars sans


utilisation des comptes de TVA

- si gain de change : - si perte de change :


par le crédit d’un compte par le débit d’un compte
766 « Gain de change » 666 « Perte de change »
- par le crédit d’un compte
de trésorerie, et :
- si gain de change :
par le crédit d’un compte
766 « Gain de change »
- si perte de change :
par le débit d’un compte
666 « Perte de change »
3.2.1 Lors de la réception de la facture
Les écritures sont identiques à celle d’un achat en dinars. Seule la valorisation
change (conversion en dinars).
3.2.2 Règlement de la facture
3.2.2.1 Dans le cas d’un gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

404 Fournisseur d’immobilisations X


5XX Compte de trésorerie X
766 Gain de change X

3.2.2.2 Dans le cas d’une perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

404 Fournisseur d’immobilisations X


666 Perte de change X
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 28


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2.3 A la clôture si la retenue de garantie subsiste


3.2.3.1 Dans le cas d’un gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4047 Fournisseur d’immobilisations – retenues de garantie X


766 Gain de change X

3.2.3.2 Dans le cas d’une perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

666 Perte de change X


4047 Fournisseur d’immobilisations – retenues de X
garantie

Ces écritures ne seront pas contre-passées à la réouverture des comptes en


N+1.
3.2.4 Lors de la libération de la retenue de garantie
3.2.4.1 Dans le cas d’un gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4047 Fournisseurs d’immobilisations - Retenues de garantie X


5XX Compte de trésorerie X
766 Gain de change X

3.2.4.2 Dans le cas d’une perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4047 Fournisseurs d’immobilisations - Retenues de garantie X


666 Perte de change X
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 29


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 40
SOUS COMPTE : 405 Applicable: 2010

Le compte 405
1 DEFINITION
Le compte 405 Fournisseurs d’immobilisations, effets à payer
Enregistre les effets de commerce à payer par l’entreprise lors de l’achat
d’immobilisations.
Les effets de commerce sont des titres négociables représentant des créances
payables, à vue ou à court terme, au profit du porteur. La créance étant
incorporée au titre, elle est transmise avec celui-ci. Les effets de commerce
comprennent notamment :
 les lettres de change. Ce sont des écrits par lesquels un tireur
(fournisseur par exemple) donne à un tiré (SONATRACH) l’ordre de payer
à un preneur ou bénéficiaire une certaine somme à une échéance
déterminée.
 les billets à ordre. Ce sont des écrits par lesquels un souscripteur
(SONATRACH par exemple) s’engage directement à payer à un
bénéficiaire (Administration des douanes par exemple) ou à son ordre,
une certaine somme à une échéance déterminée.
Ce compte ne concerne pas les effets de commerce relatifs à des achats de
biens (hors immobilisations) et de services qui sont comptabilisés au compte
403 « Fournisseurs effets à payer ».
Le compte 405 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Ce compte est subdivisé :
 en dinars (0) et en devises (1)
 puis en long terme (1), moyen terme (2) et court terme (3)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 30


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION
Lorsque l’entreprise accepte une lettre de change ou souscrit un billet à ordre,
le compte 405 « Fournisseurs d’immobilisations effets à payer » est crédité par
le débit du compte 404 « Fournisseurs d’immobilisations » pour le montant de
la dette fournisseur (TTC) (principal, intérêts).

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit du compte


404 « Fournisseurs
d’immobilisations »

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

3.1 Lors de la création de l’effet


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

404 Fournisseurs d’immobilisations X


405 Fournisseurs d’immobilisations effets à payer X

3.2 Lors du règlement de l’effet


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

405 Fournisseurs d’immobilisations effets à payer X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 31


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 40
SOUS COMPTE : 408
Applicable: 2010

Le compte 408
1 DEFINITION
Le compte 408 : Fournisseurs factures non parvenues
Enregistre les factures imputables à la période close mais non encore parvenues
dont le montant est suffisamment connu et évaluable.
Le compte 408 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
 Fournisseurs de stocks, services et divers – factures à recevoir (4080)
 Intérêts courus – dettes fournisseurs (4088)
Compte 4080 – Fournisseurs de stocks, services et divers - factures à
recevoir
Ce compte est subdivisé par :
 nature d’achats : stocks (0), services (1) et divers (6)
 chacun de ces sous-comptes est lui-même subdivisé en dinars (0) et en
devises (1)
 Comptes 40800 – Factures à recevoir – fournisseurs de stocks
Ce compte concerne les factures à recevoir liées aux :
 comptes 38 « Achats stockés » ou
 comptes 607 « Achats non stockés de matières et fournitures » ou
 comptes 608 « Frais accessoires d’achat » relatifs aux achats stockés ou
non stockés.
 Compte 40801 – Factures à recevoir - fournisseurs de services
Ce compte concerne les factures à recevoir liées aux charges suivantes :
 charges de services extérieurs (comptes 61 et 62)
 charges de sous-traitance industrielle (comptes 604 et 605) et des frais
accessoires s’y rapportant (comptes 608)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 32


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

 charges de redevances pour concessions, brevets, licences, logiciels,


droits et valeurs similaires (compte 651)
 Compte 40806 – Factures à recevoir – charges diverses
Ce compte concerne notamment les factures à recevoir liées :
 assurances (compte 616)
 cotisations et diverses autres charges de services n’ayant pas trouvé
d’imputation dans les comptes 61 et 62 (compte 628 « cotisations et
divers »)
 dons et libéralités (compte 656)
Compte 4088 Intérêts courus – dettes fournisseurs
Ce compte concerne les intérêts courus non encore comptabilisés relatifs à des
dettes fournisseurs. A la clôture, ce compte est crédité par le débit du compte
66140 « Intérêts des crédits fournisseurs ».
2 EVALUATION
Lorsque la charge n’a pas encore été comptabilisée au cours de l’exercice mais
que la fourniture des biens ou des services a été réalisée par le tiers,
SONATRACH ayant bénéficié des services ou ayant reçu les biens, il convient
d’enregistrer une facture à recevoir dont le montant est suffisamment connu et
évaluable.
Le compte 408 « Fournisseur – facture non parvenue » est crédité pour le
montant estimé TTC de la facture à recevoir.
3 COMPTABILISATION
En l’absence de TVA, les comptes 44566 et 44586 n’existent pas et les
opérations sont enregistrées sans faire apparaître de TVA.
EST DEBITE EST CREDITE
- pour les achats stockés :
par le débit du compte
38 « Achats stockés » et
le débit du compte
44586 « TVA déductible
à régulariser »
- pour les achats non
stockés et les services :
par le débit du compte
de charge concerné
par le débit du compte
44586 « TVA déductible
à régulariser »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 33


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 A la clôture de l’exercice N


3.1.1 Achats stockés
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

38X Achats stockés X


44586 TVA déductible à régulariser X
408 Fournisseurs factures non parvenues X

3.1.2 Achats non stockés et les services


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

6XX Charges – achats non stockés et services X


44586 TVA déductible à régulariser X
408 Fournisseurs factures non parvenues X

3.2 Exercice suivant : traitement des écritures de régularisation


Pas de contre-passation sur l’exercice de l’écriture de régularisation et à la
réception de la facture enregistrement suivant : (solde du compte 408 et
transfert de la TVA à régulariser vers le compte de TVA déductible).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

408 Fournisseurs factures non parvenues X


401 Fournisseur de stock et services X
44566 TVA déductible sur autres biens et services X
44586 TVA déductible à régulariser X

Les éventuels ajustements (entre le montant de la facture à recevoir et celui


de la facture reçue) sont traités différemment selon que la charge rentre ou
non dans le champ d’application des ajustements en charges sur exercices
antérieurs (6586) ou en reprises de charges sur exercices antérieurs (7586).
Il convient de se reporter au compte 6586 « Charges sur exercices antérieurs »
du manuel de comptabilité générale de la classe 6 et au compte 7586
« Reprises de charges sur exercices antérieurs » du manuel de comptabilité
générale de la classe 7 pour plus d’information.
NB : il convient de régulariser le complément de TVA.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 34


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 40
SOUS COMPTE : 409 Applicable: 2010

Le compte 409
1 DEFINITION
Le compte 409 : Fournisseurs débiteurs : avances et acomptes, rabais
remises ristournes à obtenir, autres créances
Est utilisé :
 soit en cours d’exercice, dans ce cas, il concerne :
 les avances et acomptes versés aux fournisseurs de stocks et
services (4090)
 les consignations (4096)
 soit à la clôture, dans ce cas, il concerne :
 les rabais, remises et ristournes à obtenir et les autres avoirs
imputables à la période close mais non encore parvenues (4098).
 les régularisations de fournisseurs débiteurs (4097) autres que ceux
cités ci-dessus
Le 9 en 3ème position indique qu’il s’agit d’un compte fonctionnant en sens
inverse du compte de rattachement (compte 40 « Fournisseurs et comptes
rattachés »).
2 CLASSIFICATION
Etant donné le traitement spécifique de ces différents comptes, ils seront
traités séparément dans les pages suivantes.
Le compte 409 regroupe les subdivisions suivantes :
 4090 Fournisseurs, avances et acomptes versés sur commandes
 4096 Consignations versées
 4097 Régularisation comptes fournisseurs débiteurs
 4098 Rabais, remises et ristournes et autres avoirs non encore reçus

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 35


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 409
SOUS COMPTE : 4090 Applicable: 2010

Le compte 4090
1 DEFINITION
Le compte 4090 : Fournisseurs, avances et acomptes versés sur commandes
Enregistre les avances et acomptes versés aux fournisseurs de stocks et
services.
Les avances sont versées avant tout commencement d’exécution de la
commande.
Les acomptes sont versés sur justification d’exécution partielle.
Ce compte ne concerne pas les avances et acomptes sur immobilisations qui
sont comptabilisés au compte 238 « Avances et acomptes versés sur commandes
d’immobilisations ».
Le compte 4090 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Ce compte est subdivisé par :
 nature d’achat : stocks (0), services (1), divers (6)
 puis en dinars (0) et en devises (1)
 les fournisseurs de stocks sont détaillés par type de fournisseurs :
courants (2), douanes (4), sociétés filiales (5) et sociétés apparentés (6)
Il est constitué des comptes suivants :
Comptes 40900 – Avances aux fournisseurs de stock
Elles concernent les avances relatives aux achats stockés (38) et aux achats non
stockés (607) et aux frais accessoires d’achat (608).

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 36


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Comptes 40901 - Avances sur services


Elles concernent les avances relatives aux charges suivantes :
 charges de services extérieurs (comptes 61 et 62)
 charges de sous-traitance industrielle (comptes 604 et 605) et des frais
accessoires s’y rapportant (comptes 608)
 charges de redevances pour concessions, brevets, licences, logiciels,
droits et valeurs similaires (compte 651)
Comptes 40906 – Avances de charges diverses

2 EVALUATION
2.1 Durant l’exercice
Les avances et acomptes versés sur commandes de stocks et de services sont
inscrits en compte 4090 « Avances et acomptes versés sur commandes de biens
et services » sur la base du montant versé en vue de l’acquisition du stock ou
du service.
2.2 A la clôture
Les avances et acomptes sur stocks et services sont maintenus au compte 4090
à la clôture : il n’y a pas de régularisation à opérer.
Remarque : lorsque les avances et acomptes sont versés en monnaies
étrangères, ils sont enregistrés au cours du jour de leur paiement qui constitue
un cours définitif. Lorsqu’un acompte a été payé ou encaissé, il n’y a plus de
risque de change. Seul le solde non encore payé inscrit en dette fournisseur est
susceptible d’être réestimé à la clôture de l’exercice.

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

- par le débit du compte


401 « Fournisseurs
de stocks et services »
et par le crédit d’un
compte de trésorerie

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 37


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Lors de l’avance ou de l’acompte sur stocks et services


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4090 Fournisseurs, avances et acomptes versés sur commandes X


5XX Compte de trésorerie X

3.2 Enregistrement de la facture et solde de l’avance ou de l’acompte


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

38X ou Achats stockés ou X


6XX Charges X
44566 TVA déductible sur autres biens et services X
401 Fournisseurs de stocks et services X
4090 Fournisseurs, avances et acomptes versés sur X
commandes

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 38


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 409
SOUS COMPTE : 4096 Applicable: 2010

Le compte 4096
1 DEFINITION
Le compte 4096 : Consignations versées
Enregistre les emballages et matériels consignés auprès des fournisseurs.
A ce compte sont enregistrées les facturations de consigne concernant les
emballages ou matériels de conditionnement reçus en même temps que les
produits livrés par les fournisseurs.
Le solde de ce compte exprime une créance conditionnelle de l’entreprise qui
lui sera remboursée lors de la restitution éventuelle des emballages ou des
matériels à ses fournisseurs.
Le compte 4096 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Ce compte est subdivisé en dinars (0) et en devises (1).

2 EVALUATION
2.1 Lors de la consignation
Le compte 4096 « Consignations versées » est débité par le crédit du compte
401 « Fournisseurs de stocks et services » ou par le crédit d’un compte de
trésorerie pour le montant des consignes concernant les emballages ou
matériels de conditionnement reçus en même temps que les produits livrés par
les fournisseurs.
2.2 Lors de la déconsignation
Lors du retour des emballages au fournisseur : le compte 4096 « Consignations
versées » est crédité par le débit du compte 401 « Fournisseurs de stocks et
services » (ou par le débit d’un compte de trésorerie) pour le montant des
emballages consignés retournés.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 39


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Si la déconsignation est réalisée à un prix inférieur au prix de consignation, un


mali sur emballages est comptabilisé au débit du compte 6583 « Malis sur
emballages ».
2.3 Non restitution des emballages consignés
Dans certains cas, les emballages consignés ne sont pas restitués par
l’entreprise.
 Si l’emballage n’est pas restitué car l’entreprise conserve l’emballage, le
traitement diffère selon la nature de l’emballage conservé :
Les emballages récupérables sont ceux qui sont susceptibles d’être
provisoirement conservés par les tiers et que le livreur s’engage à reprendre
à des conditions déterminées.
Ils constituent normalement des immobilisations (compte 2186) lorsqu’ils
sont identifiables (produits portant un numéro de série ou produits que l’on
peut différencier selon leur date d’acquisition).
Lorsqu’ils ne sont pas identifiables commodément unité par unité, ils sont
alors assimilés à des stocks (compte 3262).
En conséquence, le traitement des emballages non restitué dépend de leur
nature :
 si celui-ci est identifiable et a une durée d’utilisation supérieure à
un an et demeure la propriété de la société, il est inscrit en
immobilisation au compte 2186 « Emballages récupérables ».
 si celui-ci n’est pas identifiable, il est enregistré en consommation
de stock d’emballages au compte 60252 « Emballages récupérables
non identifiables »
 Si l’emballage n’est pas restitué car l’entreprise a égaré ou détruit
l’emballage : un mali sur emballage est comptabilisé au débit du compte
6583 « Malis sur emballages » pour la totalité des emballages détruits ou
égarés.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 40


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit du compte
401 « Fournisseurs de stocks
et services »
ou
par le crédit d’un compte de
trésorerie
- si la reprise est faite
au prix initial de
la consignation :
par le débit du compte
401 « Fournisseurs de stocks
et services » ou par le débit
d’un compte de trésorerie
- si la reprise est faite à
un prix inférieur au prix
initial :
par le débit du compte 401
« Fournisseurs de stocks
et services » ou par le débit
d’un compte de trésorerie
et par le débit du compte
6583 « Mali
sur emballages »
- si l’emballage est
identifiable et a le
caractère
d’immobilisation :
par le débit du compte
2186 « Emballages
récupérables »
- si l’emballage n’est pas
identifiable :
par le débit du compte
de consommation
6025 « Emballages»
- par le débit du compte
6583 « Mali sur
emballages »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 41


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Lors de la consignation


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4096 Consignations versées X


401 ou Fournisseurs de stocks et services X
5XX Compte de trésorerie X

3.2 Lors de la déconsignation


3.2.1 Reprise au prix initial de la consignation
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

401 ou Fournisseurs de stocks et services X


5XX Compte de trésorerie X
4096 Consignations versées X

3.2.2 Reprise à un prix inférieur au prix initial


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

401 ou Fournisseurs de stocks et services ou X


5XX Compte de trésorerie X
6583 Mali sur emballages (différence entre la consignation X
initiale et le montant de la reprise)
4096 Consignations versées X

3.3 L’entreprise conserve l’emballage


3.3.1 Si l’emballage est identifiable et a une durée d’utilisation
supérieure à un an
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

2186 Emballages récupérables X


4096 Consignations versées X

3.3.2 Si l’emballage n’est pas identifiable


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

6025 Emballages X
4096 Consignations versées X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 42


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.4 Si l’emballage est détruit ou perdu


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

6583 Mali sur emballages (pour le montant total de la X


consignation initiale)
4096 Consignations versées X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 43


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 409
SOUS COMPTE : 4097 Applicable: 2010

Le compte 4097
1 DEFINITION
Le compte 4097 : Régularisation comptes fournisseurs débiteurs
Enregistre en fin d’année les soldes débiteurs des fournisseurs d’exploitation et
d’immobilisations autres que les avances et acomptes (compte 4090), que les
consignations (4096) et les RRR à obtenir et autres avoirs non encore reçus
(compte 4098).
Le compte 4097 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
40971 : Régularisation fournisseurs d’exploitation débiteurs
40974 : Régularisation fournisseurs d’immobilisation débiteurs
2 EVALUATION (A LA CLOTURE)
A la clôture de chaque exercice, il y a lieu de régulariser les comptes de
fournisseurs autres que les avances et acomptes (4090), les consignations
(4096), les RRR à obtenir et autres avoirs non encore reçus (4098) présentant
un solde débiteur sur la balance auxiliaire fournisseurs.
Cette écriture d’inventaire sera contre-passée au début de l’exercice suivant.
3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit du compte
40 « Fournisseurs»

- par le débit du compte


40 « Fournisseurs»

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 44


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Lors de la clôture N


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4097 Régularisation comptes fournisseurs débiteurs X


40X Fournisseurs et comptes rattachés X

3.2 A l’ouverture N+1 : contre-passation de l’écriture de


régularisation
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

40X Fournisseurs et comptes rattachés X


4097 Régularisation comptes fournisseurs débiteurs X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 45


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 409
SOUS COMPTE : 4098 Applicable: 2010

Le compte 4098
1 DEFINITION
Le compte 4098 : Rabais, remises et ristournes à obtenir et autres avoirs
non encore reçus
Enregistre les rabais, remises et ristournes à obtenir ainsi que les autres avoirs
non encore reçus (pour retour de marchandises par exemple), imputables à la
période clôturée dont le montant est suffisamment certain et évaluable.
Il existe 3 types de réductions commerciales :
 Rabais : réductions pratiquées exceptionnellement sur le prix d’achat
préalablement convenu pour tenir compte de la nature du produit vendu
(ex : fin de séries) ou d’un incident survenu à l’occasion de la vente
pouvant porter atteinte aux intérêts de l’acheteur (ex : défaut de qualité
ou de conformité des objets achetés, retard dans la livraison…)
 Remises : réductions pratiquées habituellement sur le prix courant
d’achat en raison de l’importance de l’achat ou de la profession de
l’acheteur. Elles sont généralement calculées par application d’un
pourcentage au prix courant d’achat.
 Ristournes : réductions de prix calculées sur l’ensemble des opérations
faites avec le même tiers pour une période déterminée (trimestre,
semestre, année). Elle a pour but de fidéliser le client.
Le compte 4098 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est subdivisé en dinars (0) et en devises (1).
2 EVALUATION (A LA CLOTURE)
Les rabais, remises, ristournes à obtenir et autres avoirs sont enregistrés
lorsque leur montant est suffisamment certain et évaluable.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 46


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Le compte 4098 est débité pour le montant estimé TTC des rabais, remises et
ristournes à obtenir et autres avoirs non encore reçus.

3 RABAIS REMISES ET RISTOURNES A OBTENIR


Le traitement des rabais, remises et ristournes diffèrent selon qu’il s’agit
d’achats stockés ou non stockés, de services extérieurs ou d’autres services
extérieurs.
En l’absence de TVA, les comptes 44566 et 44586 n’existent pas et les
opérations sont enregistrées sans faire apparaître distinctement la TVA.
EST DEBITE EST CREDITE
par le crédit du compte :
609 « RRR obtenus s/achats »
ou 619 « RRR obtenus
sur services extérieurs »
ou 629 « RRR obtenus sur
autres services extérieurs »
et par le crédit du compte
44586 « TVA déductible
à régulariser »
3.1 A la clôture N
3.1.1 Achats stockés (compte 30,31, 32)
Les avoirs à recevoir liés à des réductions commerciales sont enregistrés en 609
« Rabais, remises, ristournes obtenus sur achats » (et non en compte 38
d’achats stockés). Ces réductions commerciales sont ensuite imputées sur les
comptes de stock (le compte 609 est débité par le crédit du compte 38, puis le
compte 38 est débité par le crédit du compte de stock concerné).
Enregistrement de la facture :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4098 Rabais, remises et ristournes à obtenir X


609 Rabais, remises, ristournes obtenus X
44586 TVA déductible à régulariser X

Régularisation de l’achat :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

609 Rabais, remises, ristournes obtenus sur achats X


38X Achats stockés (régularisation de l’achat) X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 47


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Régularisation du stock :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

38X Achats stockés (solde du compte d’achat) X


3XX Stock concerné (régularisation du stock) X

3.1.2 Achats non stockés et achats d’études et de prestations de


services
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4098 Rabais, remises et ristournes à obtenir X


609 RRR obtenus sur achats X
44586 TVA déductible à régulariser X

3.1.3 Services extérieurs


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4098 Rabais, remises et ristournes à obtenir X


619 RRR obtenus sur services extérieurs X
44586 TVA déductible à régulariser X

3.1.4 Autres services extérieurs


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4098 Rabais, remises et ristournes à obtenir X


629 RRR obtenus sur autres services extérieurs X
44586 TVA déductible à régulariser X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 48


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Sur l’exercice suivant (en N+1)


Le traitement comptable est identique qu’ils s’agissent d’achats stockés, non
stockés ou de services.
L’écriture d’avoir à recevoir n’est pas contre-passée. Il convient d’attendre la
réception de la facture d’avoir en N+1 et d’enregistrer celle-ci au crédit du
compte 4098 « Fournisseur – facture non parvenue » par le débit du compte 401
« Fournisseur de stocks ou de services ». La TVA à régulariser (compte 44586)
est transférée au compte de TVA déductible (compte 44566).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

401 Fournisseurs X
4098 Rabais, remises et ristournes à obtenir (pour X
44586 solde) X
44566 TVA déductible à régulariser X
TVA déductible sur autres biens et services

Les éventuels ajustements (entre le montant de l’avoir à recevoir et celui de


l’avoir reçu) sont traités différemment selon que la charge rentre ou non dans
le champ d’application des ajustements en charges sur exercices antérieurs
(6586) ou en reprises de charges sur exercices antérieurs (7586).
Il convient de se reporter au compte 6586 « Charges sur exercices antérieurs »
du manuel de comptabilité générale de la classe 6 et au compte 7586
« Reprises de charges sur exercices antérieurs » du manuel de comptabilité
générale de la classe 7.
NB : il convient de régulariser le complément de TVA.
4 AUTRES AVOIRS NON ENCORE RECUS

EST DEBITE EST CREDITE


par le crédit du compte :
60 « Achats consommés »
ou 38 « Achats stockés »
ou 61 « Services extérieurs »
ou 62 « Autres services
extérieurs »
et par le crédit du compte
44586 « TVA déductible
à régulariser »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 49


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.1 Lors de la clôture N


4.1.1 Achats stockés
 Enregistrement de l’avoir à recevoir
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4098 Autres avoirs non encore reçus X


38X Achats stockés X
44586 TVA déductible à régulariser X

 Et régularisation du stock
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

38X Achats X
3XX Compte de stock concerné X

4.1.2 Achats non stockés et achats d’études et de prestations de


services
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4098 Autres avoirs non encore reçus X


60X Achats consommés X
44586 TVA déductible à régulariser X

4.1.3 Services extérieurs


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4098 Autres avoirs non encore reçus X


61X Services extérieurs X
44586 TVA déductible à régulariser X

4.1.4 Autres services extérieurs


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4098 Autres avoirs non encore reçus X


62X Autres Services extérieurs X
44586 TVA déductible à régulariser X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 50


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.2 Sur l’exercice suivant (en N+1)


Le traitement comptable est identique qu’ils s’agissent d’achats stockés, non
stockés ou de services.

L’écriture d’avoir à recevoir n’est pas contre-passée. Il convient d’attendre la


réception de la facture d’avoir en N+1 et d’enregistrer celle-ci au crédit du
compte 4098 « Fournisseur – facture non parvenue » par le débit du compte 401
« Fournisseur de stocks ou de services ». La TVA à régulariser (compte 44586)
est transférée au compte de TVA déductible (compte 44566).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

401 Fournisseurs X
4098 Rabais, remises et ristournes à obtenir (pour X
44586 solde) X
44566 TVA déductible à régulariser X
TVA déductible sur autres biens et services

Les éventuels ajustements (entre le montant de l’avoir à recevoir et celui de


l’avoir reçu) sont traités différemment selon que la charge rentre ou non dans
le champ d’application des ajustements en charges sur exercices antérieurs
(6586) ou en reprises de charges sur exercices antérieurs (7586).
Il convient de se reporter au compte 6586 « Charges sur exercices antérieurs »
du manuel de comptabilité générale de la classe 6 et au compte 7586
« Reprises de charges sur exercices antérieurs » du manuel de comptabilité
générale de la classe 7.
NB : il convient de régulariser le complément de TVA.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 51


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :

Applicable: 2010

Le crédit documentaire et la remise


documentaire
1 LE CREDIT DOCUMENTAIRE
1.1 Définitions
Le crédit documentaire est un mode de règlement des échanges internationaux
par lequel l’acheteur donne l’ordre à son banquier de verser le prix de biens
en cours de route au banquier du vendeur, contre remise des documents
prouvant l’expédition et la conformité des marchandises. Cette technique
procure à l’exportateur une garantie de paiement (soit à vue, soit à
échéance).

1.2 Comptabilisation
1.2.1 Acquisition de stock par crédit documentaire
1.2.1.1 Lors de la réception de l’avis de débit de la banque
Les documents concernant l’avance (avis de débit) arrivent souvent avant la
facture : le compte d’avance 4090 « Fournisseurs, avances et acomptes versés
sur commandes » est débité par le crédit d’un compte de trésorerie.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4090 Fournisseurs, avances et acomptes versés sur X


commandes
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 52


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

1.2.1.2 Lors de la réception de la facture (l’item est


réceptionné, codifié et la facture est ordonnancée)
 Enregistrement de la facture
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

38X Achats stockés X


401 Fournisseurs de stocks et services X
(Lors de l’ordonnancement de la facture)

 Solde de l’avance
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

401 Fournisseurs de stocks et services X


4090 Fournisseurs, avances et acomptes versés sur X
commandes
(Lors de l’ordonnancement de la facture (solde
avance))

1.2.2 Acquisition d’immobilisation par crédit documentaire


1.2.2.1 Comptabilisation
 Lors de la réception de l’avis de débit de la banque
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

238 Avances et acomptes versés sur commandes X


d’immobilisations
5XX Compte de trésorerie X

 Lors de la réception de la facture (l’item est réceptionné, codifié et la


facture est ordonnancée)
 Enregistrement de la facture
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

23X Immobilisation en cours X


404 Fournisseur d’immobilisation X
(A l’ordonnancement de la facture)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 53


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

 Transmission du dossier au service immobilisation : à la réception


du bon de réception fournisseur, l’immobilisation est codifiée.
L’immobilisation en cours est transférée au compte
d’immobilisation concerné
Solde de l’avance
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

404 Fournisseurs d’immobilisations


X
238 Avances et acomptes versés sur commandes
X
d’immobilisations
A l’ordonnancement de la facture (solde de l’avance)

2 LA REMISE DOCUMENTAIRE
2.1 Définition
C’est l’opération par laquelle une banque remettante sur instruction de son
client (vendeur) se charge d’encaisser le montant des documents transaction)
auprès de l’acheteur (importateur) par l’intermédiaire d’une banque chargée
de l’encaissement.

2.2 Comptabilisation
2.2.1 Acquisition de stock par remise documentaire
2.2.1.1 Lors de la réception du dossier, on enregistre la
facture
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

38X Achats stockés X


401 Fournisseurs de stocks et services X
(Lors de l’ordonnancement de la facture)

2.2.1.2 Lors du paiement


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

401 Fournisseurs de stocks et services X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 54


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2.2.2 Acquisition d’immobilisation par remise documentaire


2.2.2.1 Lors de la réception du dossier, on enregistre la
facture
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

23X Immobilisation en cours X


404 Fournisseurs d’immobilisation X
(Lors de l’ordonnancement de la facture)

2.2.2.2 Lors du paiement


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

404 Fournisseurs d’immobilisation X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 55


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 4
SOUS COMPTE : 41 Applicable: 2010

Les comptes 41
1 DEFINITION
Les comptes 41 sont des comptes de clients destinés à enregistrer :
 les créances liées à la vente des biens et services rattachés au cycle
d’exploitation de l’entreprise
 les avances liées à la vente des biens et services rattachés au cycle
d’exploitation de l’entreprise
2 CLASSIFICATION :
Le compte 41 regroupe les subdivisions suivantes :
 411 Clients
 413 Clients, effets à recevoir
 416 Clients douteux
 417 Créances sur travaux ou prestations en cours
 418 Clients – produits non encore facturés
 419 Clients créditeurs avances reçues, RRR à accorder et autres avoirs à
établir

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 56


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 41
SOUS COMPTE : 411 Applicable: 2010

Le compte 411
1 DEFINITION
Le compte 411 : Clients
Enregistre les sommes à recouvrer des clients pour des marchandises, des
produits vendus ou des services fournis au cours du cycle d’exploitation (4110
mais également les retenues de garantie relatives à ses clients (4117).
Ce compte ne concerne pas :
 les avances et acomptes reçus des clients qui sont comptabilisés au
compte 4190 « Clients, acomptes et avances reçus sur commandes »
 les articles livrés et non encore facturés aux clients qui sont
comptabilisés au compte 418 « Clients – produits non encore facturés »
 les RRR à accorder et autres avoirs à établir comptabilisés au compte
4098 « RRR à accorder et autres avoirs à établir »
Le compte 411 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué :
 des créances clients (4110)
 des retenues de garantie liées à ces clients (4117)
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 4110 – Clients – ventes de biens ou prestations de services
Ce compte est subdivisé :
 en dinars (0) et en devises (1)
 chacun de ces sous-comptes est lui-même subdivisé par type de clients :
clients au comptant (0), à terme (3), administrations et collectivités
publiques (4), filiales (5), sociétés apparentées (6)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 57


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Compte 4117 – Clients retenues de garantie


Ce compte est subdivisé en dinars (0) et en devises (1).
Le compte 4117 fonctionne différemment des autres comptes clients. Le
fonctionnement de ce compte sera explicité dans la section du manuel de
comptabilité générale au compte 4117 « Clients, retenues de garanties ».

2 EVALUATION
2.1 Ventes en dinars
2.1.1 Initiale
La créance est comptabilisée à la date d’émission de la facture par
l’entreprise.
L’évaluation du compte 411 « Clients » est effectuée sur la base du montant
des factures de ventes de biens et de prestations de services toutes taxes
comprises et net des rabais, remises, ristournes et escomptes.
2.1.2 A la clôture
En application du principe de prudence, une perte de valeur est constituée dès
qu’apparaît une perte probable dont les effets sont jugés réversibles.
Cela concerne les créances douteuses (dont le recouvrement est incertain en
raison de difficultés financières du débiteur) et les créances litigieuses
(contestées par le débiteur et dont le recouvrement est compromis).
Se référer au compte 416 « Clients douteux » et au compte 491 « Perte de
valeur sur clients » pour le traitement des clients douteux et de la perte de
valeur sur clients ainsi que les comptes de charges correspondants.

2.2 Ventes en devises


2.2.1 Initiale
La créance client libellée en monnaies étrangères est convertie en monnaie
nationale sur la base du cours de change à la date de l’accord des parties sur
l’opération.
L’évaluation de la créance client est effectuée sur la base du montant des
factures de ventes de biens et de prestations de services toutes taxes
comprises (lorsque l’entreprise est soumise à TVA) net des rabais, remises,
ristournes et escomptes.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 58


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2.2.2 A la clôture
Lorsque la créance client subsiste à la date de clôture, celle-ci doit être
corrigée sur la base du dernier cours de change à cette date.
La contrepartie sera une perte ou un gain de change comptabilisé en compte
de résultat sous réserve de certaines limitations (notamment en cas de
couverture de change).
Cette écriture ne sera pas contre-passée à la réouverture des comptes en N+1.

2.2.3 Règlement de la créance


La créance client réellement payée convertie au cours du jour du règlement
est comparée :
 à la créance initiale si la naissance et le règlement de la créance
s’effectuent dans le même exercice
 à la créance ajustée à la clôture si la naissance et le règlement de la
créance s’effectuent dans des exercices différents

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 59


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION DES VENTES EN DINARS


En cas d’activité exonérée, les comptes 445 ne sont pas utilisés.
EST DEBITE EST CREDITE
- par le crédit du compte
70 « Ventes de marchandises
et produits fabriqués,
ventes de prestations de
services et
produits annexes »
(montant hors taxes),
et par le crédit du compte
44571 « TVA collectée »
(montant de
la TVA collectée)

- par le débit du compte


416 « Clients douteux »

- par le débit d’un compte


de trésorerie
ou
- par le débit du compte
413 « Clients,
effets à recevoir »
(lors de l’acceptation
par les clients d’une lettre
de change ou de la réception
d’un billet à ordre)

3.1 Lors de la facturation


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

411 Clients X
70X Ventes de marchandises et produits fabriqués, X
ventes de prestations de services et produits
annexes
44571 TVA collectée X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 60


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 A la clôture : si le client est considéré comme douteux


3.2.1 Transfert de la créance client au compte de clients douteux
pour le montant TTC
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

416 Clients douteux X


411 Clients X

3.2.2 Constatation de la perte de valeur pour le montant


probable de la perte estimée hors taxe
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X


491 Perte de valeur sur comptes de clients X

Se référer au compte 416 « Clients douteux » et au compte 491 « Perte de


valeur sur clients » pour le traitement des clients douteux et de la perte de
valeur sur clients ainsi que les comptes de charges correspondants.

3.3 Règlement de la créance


3.3.1 Lors du règlement
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


411 Clients X

3.3.2 Règlement par effet


 Lors de l’acceptation de l’effet
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

413 Clients, effets à recevoir X


411 Clients X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 61


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

 Lors de la remise à l’encaissement : la présentation de l’effet à la


banque s’analyse comme l’obtention d’un crédit bancaire. La banque
verse l’argent mais il n’est pas sûr que le client règlera l’effet.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Comptes bancaires (Valeur nette = valeur nominale – X


agios)
661 Charges d’intérêt (intérêts) X
627 Services bancaires et assimilés (frais de banque) X
44566 TVA déductible sur autres biens et services X
519 Concours bancaires courants (Valeur nominale) X

Le compte 519 « Concours bancaires courants » enregistre une dette à l’égard


de la banque. L’entreprise reste propriétaire de l’effet.
 A l’échéance, deux cas de figure peuvent se présenter :
 Le client règle, le paiement émis à la banque est accepté :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

519 Concours bancaires courants X


413 Clients, effets à recevoir X

 le client ne règle pas à l’échéance, le paiement émis à la banque


est refusé et le crédit bancaire accordé est remboursé :
Dans ce cas, on annule l’effet.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

411 Clients X
413 Clients, effets à recevoir X

Le crédit bancaire accordé est remboursé.


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

519 Concours bancaires courants X


512 Comptes bancaires X

3.3.3 Règlement de clients douteux


Le traitement particulier du règlement des clients douteux est abordé en
compte 416 « Clients douteux ».

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 62


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4 VENTES EN DEVISES

EST DEBITE EST CREDITE

Ecritures identiques à celle d’une vente en dinars sans


utilisation des comptes de TVA

- si gain de change : - si perte de change :


par le crédit d’un compte par le débit d’un compte
766 « Gain de change » 666 « Perte de change »
- par le débit d’un compte
de trésorerie, et :
- si perte de change :
par le débit du compte
666 « Perte de change »
- si gain de change :
par le crédit du compte
766 « Gain de change »

4.1 Lors de l’enregistrement de la facture


Les écritures sont identiques à celle d’une vente en dinars. Seule la
valorisation change (conversion en dinars).

4.2 A la clôture
4.2.1 Dans le cas d’un gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

411 Clients X
766 Gain de change X

4.2.2 Dans le cas d’une perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

666 Perte de change X


411 Clients X

Ces écritures ne sont pas contre-passées à la réouverture des comptes en N+1.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 63


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.3 Lors du règlement


4.3.1 Règlement sur le même exercice
Dans le cas d’un gain de change :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


411 Clients X
766 Gain de change X

Dans le cas d’une perte de change :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

666 Perte de change X


5XX Compte de trésorerie X
411 Clients X

4.3.2 Règlement sur un autre exercice


Les écritures sont identiques à celle d’un règlement réalisé sur un même
exercice (décrit au point 3.2.3.1). Seule la valorisation change : le montant
réellement payé (converti au cours du jour du règlement) est comparé au
montant de la créance ajustée à la clôture.

5 POINTS POUR ATTENTION


5.1 Avoirs
5.1.1 Retour sur achats ou correction de facturation
Un avoir lié à un retour sur achats ou une correction de facturation
s’enregistre en sens inverse de l’écriture initiale.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

70X Ventes de marchandises et produits fabriqués, ventes X


de prestations de services et produits annexes
44571 TVA collectée X
411 Clients X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 64


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

5.1.2 Réductions commerciales hors facture


Les réductions commerciales correspondent à des remises, rabais ou
ristournes.

Seules les réductions commerciales hors facture sont enregistrées


distinctement. Si elles sont accordées sur une facture initiale, elles ne sont
pas comptabilisées distinctement : seul le net commercial est comptabilisé.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

709 Rabais, remises et ristournes accordés X


44571 TVA collectée X
411 Clients X

5.1.3 Réductions financières hors facture (escompte accordé)


Un avoir lié à des réductions financières est enregistré en compte 6683
« Escomptes – charges financières ».
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

6683 Escomptes – charges financières X


44571 TVA collectée X
411 Clients X

5.2 Escompte
Si la réduction accordée aux clients est « sur facture » initiale : elle n’est pas
enregistrée distinctement en charge financière. Seul le net financier (montant
brut diminué des réductions) est comptabilisé au compte de produit par nature
intéressé.
Cependant, si le paiement n’est pas immédiat (le tiers client concerné choisit
de ne pas bénéficier de l’escompte) : au moment du règlement, un produit
financier sera constaté.
La différence entre le net financier (enregistré en compte client) et le
règlement (en compte de trésorerie) est portée au compte 7683 « Escomptes –
produits financiers » (pour le hors taxe).
Si la réduction accordée aux clients est « hors facture » (sur facture d’avoir) :
il s’agit d’une charge financière, à enregistrer au compte 6683 « Escomptes –
charges financières ».

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 65


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 411
SOUS COMPTE : 4117 Applicable: 2010

Le compte 4117
1 DEFINITION
Le compte 4117 : Clients – retenues de garantie
Enregistre le montant des retenues effectuées sur le prix convenu jusqu’à
l’échéance du terme de garantie prévue. Ces retenues de garantie sont prévues
contractuellement.
Le compte 4117 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Ce compte est subdivisé en dinars (0) et en devises (1).

2 EVALUATION
2.1 Retenues de garantie en dinars
2.1.1 Initiale
La retenue de garantie est évaluée en pourcentage du marché de départ.
Le compte de vente et le compte de TVA collectée sont crédités par le débit du
compte 411 « Client » pour le montant de la facture TTC déduction faite de la
retenue de garantie TTC et par le débit du compte 4117 « Clients – retenues de
garantie » pour le montant de garantie TTC (x % du prix de vente).
La retenue de garantie doit donc être enregistrée distinctement dans un sous-
compte du compte de tiers concerné.
2.1.2 A la clôture
Si la retenue de garantie existe encore à la clôture, elle est maintenue pour sa
valeur historique (pas d’ajustement).

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 66


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2.1.3 Lors de la libération de la retenue de garantie (lors


l’échéance du terme de garantie)
Le compte 4117 « Clients – retenue de garantie » est crédité par le débit d’un
compte de trésorerie.

2.2 Retenues de garantie en devises


2.2.1 Initiale
La retenue de garantie en monnaies étrangères est convertie en monnaie
nationale sur la base du cours de change à la date de l’accord des parties sur
l’opération.
2.2.2 A la clôture
Lorsque la retenue de garantie subsiste à la date de clôture, celle-ci doit être
corrigée sur la base du dernier cours de change à cette date.
La contrepartie sera une perte ou un gain de change comptabilisé en compte de
résultat sous réserve de certaines limitations (notamment en cas de couverture
de change).
Cette écriture ne sera pas contre-passée à la réouverture des comptes en N+1.
2.2.3 Lors de l’échéance du terme de garantie
La retenue de garantie payée convertie au cours du jour du règlement est
comparée :
 à la retenue de garantie initiale si la naissance et le règlement de la
retenue de garantie s’effectuent dans le même exercice
 à la retenue de garantie ajustée à la clôture si la naissance et le
règlement de la retenue de garantie s’effectuent dans des exercices
différents

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 67


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION RETENUES DE GARANTIE EN DINARS


En cas d’activité exonérée, les comptes 445 ne sont pas utilisés.
EST DEBITE EST CREDITE
- par le crédit du compte
70 « Ventes de marchandises
et produits fabriqués,
ventes de prestations de
services et produits annexes »,
et
par le crédit du compte
44571 « TVA collectée »
et par le débit du compte
411 « Clients »

- par le débit d’un compte


de trésorerie

3.1 Lors de la réception de la facture


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4117 Clients – retenues de garantie X


411 Clients X
70X Ventes de marchandises et produits fabriqués, X
ventes de prestations de services et produits
annexes
44571 TVA collectée X

3.2 Règlement de la facture


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


411 Clients X

3.3 Lors de la libération de la retenue de garantie


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


4117 Clients retenues de garantie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 68


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4 COMPTABILISATION RETENUES DE GARANTIE EN DEVISES

EST DEBITE EST CREDITE

Ecritures identiques à celle d’une vente en dinars sans


utilisation des comptes de TVA

- si gain de change : - si perte de change :


par le crédit d’un compte par le débit d’un compte
766 « Gain de change » 666 « Perte de change »
- par le débit d’un compte
de trésorerie, et :
- si gain de change :
par le crédit du compte
766 « Gain de change »
- si perte de change :
par le débit du compte
666 « Perte de change »
4.1 Lors de la réception de la facture
Les écritures sont identiques à celle d’une vente en dinars. Seule la valorisation
change (conversion en dinars).

4.2 Règlement de la facture


4.2.1 Dans le cas d’un gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


411 Clients X
766 Gain de change X

4.2.2 Dans le cas d’une perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


666 Perte de change X
411 Clients X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 69


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.3 A la clôture
4.3.1 Dans le cas d’un gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4117 Clients – retenues de garantie X


766 Gain de change X

4.3.2 Dans le cas d’une perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

666 Perte de change X


4117 Clients – retenues de garantie X

Ces écritures ne seront pas contre-passées à la réouverture des comptes en


N+1.

4.4 Lors de la libération de la retenue de garantie


4.4.1 Dans le cas d’un gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


4117 Clients – retenues de garantie X
766 Gain de change X

4.4.2 Dans le cas d’une perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


666 Gain de change X
4117 Clients – retenues de garantie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 70


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 41
SOUS COMPTE : 413 Applicable: 2010

Le compte 413
1 DEFINITION
Le compte 413 : Clients, effets à recevoir
Enregistre les effets de commerce détenus par SONATRACH sur ses clients.
Le compte 413 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Ce compte est subdivisé par type d’effets :
 effets en portefeuille (0), effets échus remis à l’encaissement (1), effets
escomptés non échus (2)
 puis en dinars (0) et devises (1)

2 EVALUATION
Elle correspond au montant des factures de ventes de biens ou de prestations
de services payées par effet.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 71


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit du compte


411 « Clients »

- par le débit du compte


411 « Clients »
(pour le montant
des effets à réimputer,
en cas de non paiement)
- par le débit du compte
519 « Concours
bancaires courants »
(pour solde du compte 519,
en cas de paiement)
3.1 Lors de la signature de l’effet
Le compte 4130 « Effets en portefeuille » est débité lors de la réception d’un
billet à ordre ou lors de l’acceptation d’une lettre de change par le crédit du
compte 411 « Clients ».
N° du compte LIBELLE Mon tant

Débit Crédit Débit Crédit

4130 Clients, effets en portefeuille X


411 Clients (pour solde) X

3.2 Lors de la remise en banque


L’effet peut être :
 remis à l’encaissement à l’échéance. Le compte 4130 « Client – effets à
recevoir » est crédité par le débit d’un compte intermédiaire 4131
« Effets échus remis à l’encaissement ».
N° du compte LIBELLE Mon tant

Débit Crédit Débit Crédit

4131 Clients, effets échus remis à l’encaissement X


4130 Clients, effets en portefeuille (pour solde) X

 remis à l’escompte. La remise à l’escompte permet au porteur d’un effet


de commerce de mobiliser avant son échéance la créance représentée
par l’effet. L’effet sortant du portefeuille, le compte 4130 « Client –
effets à recevoir » est crédité par le débit d’un compte intermédiaire
4132 « Effets escomptés non échus ».

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 72


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

N° du compte LIBELLE Mon tant

Débit Crédit Débit Crédit

4132 Clients, effets escomptés non échus X


4130 Clients, effets en portefeuille (pour solde) X

Parallèlement, le montant des effets escomptes non échus et le montant des


effets échus remis à l’encaissement sont enregistrés au débit d’un compte de
trésorerie par le crédit du compte 519 « Concours bancaires courants ».
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Comptes bancaires (Valeur nette = valeur nominale – X


agios et frais)
661 Charges d’intérêt (intérêts) X
627 Services bancaires et assimilés (frais de banque) X
44566 TVA déductible sur autres biens et services (relative X
aux services bancaires comptabilisés en 627)
519 Concours bancaires courants (valeur nominale) X

3.3 A l’échéance
Ensuite, il existe deux possibilités :
 le client règle à l’échéance, l’effet est soldé par compensation sur le
concours bancaire :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

519 Concours bancaires courants (Valeur nominale) X


4131 ou Clients, effets échus remis à l’encaissement (solde) X
4132 Clients, effets escomptés non échus (pour solde) X

 le client ne règle pas à l’échéance, la banque retourne l’effet à


l’entreprise et le crédit accordé par la banque est remboursé :
Dans ce cas, on annule l’effet remis en banque.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4130 Clients, effets en portefeuille (pour le montant de X


ou l’effet non payé en attente d’une nouvelle présentation)
411 Client (si le client paye directement l’entreprise) X
4131 ou Clients, effets échus remis à l’encaissement X
4132 (solde) X
Clients, effets escomptés non échus (pour solde)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 73


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Et le crédit bancaire accordé est remboursé.


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

519 Concours bancaires courants X


512 Comptes bancaires X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 74


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 75


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 41
SOUS COMPTE : 416 Applicable: 2010

Le compte 416
1 DEFINITION
Le compte 416 : Clients douteux
Enregistre les créances que l’entreprise possède à l’encontre des clients dont la
solvabilité apparaît douteuse ou avec lesquels l’entreprise est en litige.
Le compte 416 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Ce compte est subdivisé :
 en créances clients douteuses (0) et en retenues de garantie douteuses
(7)
 puis en dinars (0) et en devises (1)
 chacun de ces sous-comptes est lui-même subdivisé par type de clients :
clients au comptant (0), à terme (3), administrations et collectivités
publiques (4), filiales (5), sociétés apparentées (6)
2 EVALUATION
Si une créance client se révèle douteuse, elle doit être transférée au compte
416 « Clients douteux » pour son montant total (TTC).
Il y a lieu d’évaluer la perte probable (fraction HT de la créance que l’on ne
pense pas recouvrir) et de constater une perte de valeur pour ce montant par
le compte 491 « Perte de valeur sur compte de clients ».

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 76


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION
En cas d’activité exonérée, les comptes 445 ne sont pas utilisés.
EST DEBITE EST CREDITE
- par le crédit du compte
411 « Clients »
(pour le montant TTC des
créances douteuses)
- si le client paie :
par le débit du compte
512 « Comptes bancaires »
- si le client ne paie pas :
par le débit du compte
44571 « TVA collectée »
et le débit du compte
491 « Perte de valeur
sur comptes de clients »
et, pour le montant non
enregistré en perte de
valeur par le débit du
compte 654 « Pertes sur
créances irrécouvrables »
- si le client ne paie qu’une
partie :
par le débit du compte
44571 « TVA collectée » et
le débit du compte
491 « Perte de valeur sur
créances clients »
et selon le cas :
si la perte de valeur est
inférieure à la perte réelle :
par le débit du compte
654 « Pertes sur créances
irrécouvrables »
si la perte de valeur est
supérieure à la perte réelle :
par le crédit du compte
785 « Reprises de pertes de
valeur»

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 77


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Lorsque le client devient douteux


3.1.1 Transfert de la créance client au compte de clients douteux
(pour le montant TTC si l’opération est soumise à TVA)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

416 Clients douteux X


411 Clients X

3.1.2 Constatation de la perte de valeur pour le montant probable


de la perte estimée hors taxe
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X


491 Perte de valeur sur comptes de clients X

3.2 A la clôture de l’exercice si la créance n’est pas soldée


3.2.1 Si la perte de valeur a augmenté
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X


491 Perte de valeur sur comptes de clients X

3.2.2 Si la perte de valeur a diminué


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

491 Perte de valeur sur comptes de clients X


785 Reprises de pertes de valeur - actifs courants X

3.3 Sortie de l’actif (lorsque la créance est soldée)


3.3.1 Si la créance est totalement payée
3.3.1.1 Comptabilisation du paiement de la créance
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Comptes bancaires X


416 Clients douteux X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 78


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3.1.2 Reprise de la perte de valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

491 Perte de valeur sur comptes de clients X


785 Reprises de pertes de valeur - actifs courants X

3.3.2 Si la créance est irrécouvrable en intégralité


La perte de valeur est imputée sur la créance (elle n’est pas reprise par le biais
d’un compte 785).
Si la perte de valeur n’a pas été provisionnée à 100%, la différence doit être
comptabilisée dans le compte 654 « Pertes sur créances irrécouvrables ».
La TVA collectée initialement constatée est annulée.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

654 Pertes sur créances irrécouvrables X


44571 TVA collectée X
491 Perte de valeur sur comptes clients (montant HT) X
416 Clients douteux (montant TTC) X

3.3.3 Si la créance est partiellement recouvrée


3.3.3.1 Si le montant de la perte réelle est supérieur au
montant de la perte de valeur estimée
Paiement partiel de la créance :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


416 Clients douteux (montant TTC) X
(pour la partie payée)

La perte de valeur est imputée sur le montant de la créance non payée. Le


solde éventuel de la créance non recouvrable est comptabilisé au compte 654
« Pertes sur créances irrécouvrables » (pas de reprise de perte de valeur en
compte 78) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

654 Pertes sur créances irrécouvrables X


44571 TVA collectée X
491 Perte de valeur sur comptes clients (montant HT) X
416 Clients douteux (montant TTC) X
(pour la partie non payée)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 79


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3.3.2 Si le montant de la perte réelle est inférieur au


montant de la perte de valeur estimée
Paiement partiel de la créance :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


416 Clients douteux (montant TTC) X
(pour la partie payée)

La perte de valeur est imputée sur le montant de la créance non payée et le


solde éventuel de la perte de valeur (trop constaté) est comptabilisé au compte
785 « Reprises de pertes de valeur - actifs courants » :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

44571 TVA collectée X


491 Perte de valeur sur comptes clients (montant HT) X
416 Clients douteux (montant TTC) X
785 Reprises de pertes de valeur - actifs courants X
(pour la partie non payée)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 80


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 41
SOUS COMPTE : 417 Applicable: 2010

Le compte 417
1 DEFINITION
Le compte 417 : Créances sur travaux ou prestations en cours
Enregistre (au débit) la contrepartie des produits nets partiels hors taxes
constatés au cours de la réalisation d’un contrat à long terme mais qui
contractuellement ne peuvent encore faire l’objet d’une facturation.
Il concerne les contrats à long terme négocié avec un client et enregistré
suivant la méthode à l’avancement.
Le compte 417 est à la fois un compte de regroupement et d’imputation
Un contrat à long terme porte sur la réalisation d’un bien, d’un service, ou
d’un ensemble de biens ou services dont les dates de démarrage et
d’achèvement se situent dans des exercices différents. Il peut s’agir :
 de contrats de construction
 de contrats de remise en état d’actifs ou de l’environnement
 de contrats de prestations de services
Deux conditions principales doivent être réunies pour qualifier un contrat de
contrat à long terme :
 il doit être spécifiquement négocié avec un client
 le démarrage du contrat et l’achèvement de celui-ci doivent être réalisés
dans des exercices différents
Deux méthodes d’enregistrement de ces contrats sont possibles : à
l’avancement et à l’achèvement.
Les contrats à long terme sont comptabilisés à l’avancement dès lors que les
charges estimées et les produits attendus du contrat sont valorisés de façon
fiable.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 81


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Les produits sont alors comptabilisés au rythme de l’engagement des charges


du contrat.
La méthode à l’avancement est la méthode préférentielle car elle conduit à
une meilleure information.
Si la méthode à l’avancement ne peut pas être appliquée dans l’entreprise, il
est possible d’utiliser la méthode à l’achèvement qui consiste à constater un
produit équivalent aux charges réelles engagées depuis le début du contrat
(voir compte 335 « Travaux en cours » et 341 « Prestations de services en
cours » dans le manuel de comptabilité générale de la classe 3).
2 EVALUATION
2.1 Chaque année pendant la durée du contrat (à la clôture)
2.1.1 Comptabilisation de la fraction de chiffre d’affaires
rattachable à l’exercice
En cours d’exécution du contrat, la méthode à l’avancement permet de
comptabiliser le chiffre d’affaires reconnu au rythme de l’avancement des
travaux ou de la prestation.
Le taux d’avancement du projet est calculé par le ratio suivant :
Dépenses totales engagées à la clôture
Dépenses totales prévisionnelles
Le chiffre d’affaires à l’avancement est calculé comme suit :
Chiffre d’affaires total prévisionnel x Taux d’avancement
A la clôture de l’exercice, le chiffre d’affaires est reconnu au rythme de
l’avancement des travaux ou de la prestation. Une vente de travaux ou de
prestation est comptabilisée au crédit par le débit du compte 417 « Créances
sur travaux ou prestations en cours ».
La vente à comptabiliser correspond au chiffre d’affaires à l’avancement total
depuis le début du contrat (cette écriture sera contre-passée à l’ouverture de
l’exercice suivant).
2.2 Lors de l’ouverture de l’exercice
Il y a lieu de contre-passer le chiffre d’affaires à l’avancement (débit du
compte de vente de travaux ou de prestation par le crédit du compte 417
« Créances sur travaux ou prestations en cours »).
2.3 Lors de la livraison du bien ou de l’achèvement de la prestation
La facture de vente est enregistrée normalement.
Le chiffre d’affaires à l’avancement étant contre-passé à chaque ouverture, le
compte 417 relatif au contrat à long terme doit être soldé.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 82


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- selon le type de contrat
par le crédit du compte :
704 « Ventes de travaux »
705 « Ventes d’études »
706 «Autres prestations de
services »
- selon le type de contrat
par le débit du compte :
704 « Ventes de travaux »
705 « Ventes d’études »
706 « Autres prestations de
services »

3.1 A la clôture
3.1.1 Le chiffre d’affaires est reconnu au rythme de l’avancement
du projet
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

417 Créances sur travaux ou prestations en cours X


704 Ventes de travaux ou X
705 Ventes d’études ou X
706 Autres prestations de services X

3.2 A l’ouverture
Contre-passation de la créance sur contrat :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

704 Ventes de travaux ou X


705 Ventes d’études ou X
706 Autres prestations de services X
417 Créances sur travaux ou prestations en cours X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 83


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3 Lors de la facturation finale


La facture est enregistrée normalement :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

411 Clients X
704 Ventes de travaux ou X
705 Ventes d’études ou X
706 Autres prestations de services X
44571 TVA collectée X

Il faut s’assurer que l’ensemble des ventes figurant en compte 417 au titre du
contrat à long terme est soldé.
4 POINTS POUR ATTENTION
4.1 Contrat à long terme déficitaire
Si le contrat est déficitaire, la méthode à l’avancement permet de reconnaître
la perte à l’avancement par différence entre les charges et les produits
reconnus. Il n’y a pas lieu de comptabiliser de perte de valeur.
Par contre, il est nécessaire d’enregistrer une provision pour charge
correspondant à la différence entre la perte totale anticipée et la perte à
l’avancement.
Lorsqu’à la date d’inventaire, et du fait d’évènements survenus ou connus à
cette date, il apparaît probable que le total des coûts du contrat sera supérieur
au total des produits du contrat, une provision est constituée à hauteur de la
perte totale du contrat non encore mise en évidence par les enregistrements
comptables.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

683 Dotations aux provisions - passifs non courants (autres X


provisions pour charges)
158 Autres provisions pour charges – passif non courant X

Cette provision sera contre-passée chaque année à l’ouverture de l’exercice :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

158 Autres provisions pour charges – passif non courant X


783 Reprises de provisions - passifs non courants X
(autres provisions pour charges)

Elle sera reconstituée à la clôture de l’exercice pour la perte totale du contrat


non encore mise en évidence par les enregistrements comptables.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 84


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 41
SOUS COMPTE : 418 Applicable: 2010

Le compte 418
1 DEFINITION
Le compte 418 Clients – produits non encore facturés
Enregistre les créances imputables à la période close et pour lesquelles les
pièces justificatives n’ont pas encore été établies ainsi que les intérêts courus
dus par les clients sur des créances non réglées.
Le compte 418 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Ce compte est subdivisé :
 en facture à établir (4180). Ce compte est subdivisé en factures à
établir algériennes (0), étrangères (1) et produits divers (7)
 en intérêts courus sur créances clients (4188). Ce compte concerne les
intérêts courus dus par les clients sur des créances non réglées. A la
clôture, il est débité par le crédit du compte 7634 « Revenus des
créances commerciales ».
2 EVALUATION (A LA CLOTURE)
L’estimation peut être réalisée sur la base du suivi de gestion de l’entreprise
ou des livraisons effectuées. Elle doit être faite TTC.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 85


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION
En cas d’activité exonérée, les comptes 445 ne sont pas utilisés
EST DEBITE EST CREDITE
- par le crédit des comptes
70 « Ventes de
marchandises et produits
fabriqués, ventes de
prestations de services et
produits annexes » et 44587
« TVA collectée à
régulariser »
3.1 A la clôture de l’exercice N
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

418 Clients produits non encore facturés X


70X Ventes de marchandises et produits fabriqués, X
ventes de prestations de services et produits
annexes
44587 TVA collectée à régulariser X

3.2 Exercice suivant : traitement des écritures de régularisation


Pas de contre-passation de l’écriture de régularisation mais lors de
l’établissement de facture enregistrement suivant (solde du compte 418 et
transfert de la TVA à régulariser vers le compte de TVA collectée) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

411 Clients X
418 Clients produits non encore facturés X
44587 TVA collectée à régulariser X
44571 TVA collectée X

Les éventuels ajustements (entre le montant de la facture à établir et celui de


la facture émise) sont traités différemment selon que le produit rentre ou non
dans le champ d’application des ajustements en produits des exercices
antérieurs (7587) ou en reprises de produit sur exercices antérieurs (6587).
Il convient de se reporter au compte 7587 « Produits des exercices
antérieurs » du manuel de comptabilité générale de la classe 7 et au compte
6587 « Reprises de produits sur exercices antérieurs » du manuel de
comptabilité générale de la classe 6 pour plus d’information.
NB : il convient de régulariser le complément de TVA.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 86


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 41
SOUS COMPTE : 419 Applicable: 2010

Le compte 419
1 DEFINITION
Le compte 419 Clients créditeurs : Avances reçues, rabais, remises,
ristournes à accorder et autres avoirs à établir
Est utilisé :
 soit en cours d’exercice, dans ce cas, il concerne :
 les avances et acomptes reçus des clients (4190)
 les consignations reçues des clients (4196)
 soit à la clôture de l’exercice, dans ce cas, il concerne :
 les rabais, remises et ristournes à accorder et autres avoirs à
établir (4198)
 les régularisations de clients créditeurs autres que ceux cités ci-
dessus (4197)
Le 9 en 3ème position indique qu’il s’agit d’un compte fonctionnant en sens
inverse du compte de rattachement (compte 41 « Clients et comptes
rattachés »).
2 CLASSIFICATION
Etant donné le traitement spécifique de ces différents comptes, ils seront
traités séparément dans les pages suivantes.
Le compte 419 regroupe les subdivisions suivantes :
 4190 Clients, acomptes et avances reçus sur commandes
 4196 Consignations à rembourser
 4197 Régularisation comptes clients créditeurs
 4198 Rabais, remises et ristournes à accorder et autres avoirs à établir

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 87


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 419
SOUS COMPTE : 4190 Applicable: 2010

Le compte 4190
1 DEFINITION
Le compte 4190 : Clients, acomptes et avances reçus sur commandes
Enregistre les avances et acomptes reçus des clients.
Les avances sont versées avant tout commencement d’exécution de la
commande.
Les acomptes sont versés sur justification d’exécution partielle.
Le compte 419 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Ce compte est subdivisé :
 en dinars (0) et en devises (1)
 chacun de ces sous-comptes est lui-même subdivisé par type de clients :
clients au comptant (0), filiales (5), sociétés apparentées (6)
2 EVALUATION
2.1 Durant l’exercice
Les avances et acomptes reçus des clients sont inscrits en compte 4190
« Clients, acomptes et avances reçus sur commandes » sur la base du montant
versé.
2.2 A la clôture
Les avances et acomptes reçus des clients sont maintenus au compte 4190 : il
n’y a pas de régularisation à opérer.
Remarque : lorsque les avances et acomptes sont versés en monnaies
étrangères, ils sont enregistrés au cours du jour de leur paiement qui constitue
un cours définitif. Lorsqu’un acompte a été payé ou encaissé, il n’y a plus de
risque de change. Seul le solde non encore payé inscrit en créance client est
susceptible d’être réestimé à la clôture de l’exercice.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 88


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit d’un compte


de trésorerie

- par le crédit du compte


411 « Client »

3.1 Lors de l’avance ou de l’acompte


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


4190 Clients, acomptes et avances reçus sur commandes X

3.2 Enregistrement de la facture et solde de l’avances ou de


l’acompte
Enregistrement de la facture et imputation sur le compte client des avances et
acomptes déjà reçus :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

411 Clients X
4190 Clients, acomptes et avances reçus sur commandes X
70X Ventes de marchandises et produits fabriqués, X
ventes de prestations de services et produits
annexes
44571 TVA collectée X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 89


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 419
SOUS COMPTE : 4196 Applicable: 2010

Le compte 4196
1 DEFINITION
Le compte 4196 : Consignations à rembourser
Enregistre les sommes facturées par l’entreprise à ses clients au titre des
consignations d’emballages ou de matériel qu’elle est censée récupérer
Ce compte ne concerne pas le prix des emballages non récupérables inclus dans
le prix de vente des produits.
Le compte 4196 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 41960 – Consignations à rembourser en dinars
419600 : Consignations à rembourser à long terme
2 EVALUATION
2.1 Lors de la consignation
Le compte 4196 « Consignations à rembourser » est crédité par le débit du
compte 411 « Clients » (ou par un compte de trésorerie) pour le montant des
consignes concernant les emballages ou matériels de conditionnement fournis
en même temps que les produits livrés aux clients.
2.2 Lors de la déconsignation
Lors du retour des emballages, le compte 4196 « Consignations à rembourser »
est débité par le crédit du compte 411 « Clients » (ou par un compte de
trésorerie).
Si la reprise se fait pour un montant inférieur à celui de la consignation, le
compte 4196 est soldé par le crédit du compte 411 et du compte 7082 « Boni
sur reprise d’emballages ».

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 90


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2.3 Non restitution des emballages consignés


Elle est considérée comme une cession d’immobilisations (emballages
immobilisés) ou une vente (emballages stockés).
3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit du compte
411 « Clients » ou un
compte de trésorerie
- si la reprise est faite au prix
initial de la consignation :
par le crédit du compte
411 « Clients » ou un compte
de trésorerie
- si la reprise se fait pour un
montant inférieur à celui de
la consignation :
par le crédit du compte
411 « Clients » ou un compte
de trésorerie
et par le crédit du compte
7082 « Boni sur reprise
d’emballages ».
Si l’emballage est identifiable
et a le caractère
d’immobilisation, la non
restitution correspond à une
cession d’immobilisation :
par le crédit du compte
2186 « Emballages
récupérables »
et le débit du compte
28 « Amortissement »
et 652 « Moins value
sur cession d’actifs
immobilisés non financiers »
ou
752 « Plus value
sur cession d’actifs immo.
non financiers »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 91


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Si l’emballage n’a pas le


caractère d’immobilisation :
par le crédit d’un compte
7082 « Boni sur reprise
d’emballages »

3.1 Lors de la consignation


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

411 ou Clients X
5XX Compte de trésorerie X
4196 Consignations à rembourser X

3.2 Lors de la déconsignation


3.2.1 Reprise au prix initial de la consignation
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4196 Consignations à rembourser (pour solde) X


411 ou Clients X
5XX Compte de trésorerie X

3.2.2 Reprise à un prix inférieur au prix initial


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4196 Consignations à rembourser (pour solde) X


7082 Reprises sur boni d’emballages X
411 ou Clients X
5XX Compte de trésorerie X

3.3 Le client conserve l’emballage


3.3.1 Si l’emballage consigné est une immobilisation : la non
restitution correspond à une cession d’immobilisation
3.3.1.1 Si le prix de cession est inférieur à la valeur nette
comptable de l’emballage
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4196 Consignations à rembourser (pour solde) X


28X Amortissement X
652 Moins value sur cession d’actifs immobilisés X
2186 Emballages récupérables X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 92


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3.1.2 Si le prix de cession est supérieur à la valeur nette


comptable de l’emballage
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4196 Consignations à rembourser (pour solde) X


28X Amortissement X
2186 Emballages récupérables X
752 Plus value sur cession d’actif immobilisé X

3.3.2 Si l’emballage consigné n’est pas immobilisé


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4196 Consignations à rembourser X


7082 Reprises sur boni d’emballages X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 93


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 419
SOUS COMPTE : 4197 Applicable: 2010

Le compte 4197
1 DEFINITION
Le compte 4197 : Régularisation comptes clients créditeurs
Enregistre en fin d’année les soldes créditeurs des clients autres que les
avances et acomptes (compte 4190), que les consignations (4196) et les RRR à
accorder et autres avoirs à établir (compte 4198).
Le compte 4197 est à la fois un compte de regroupement et un compte
d’imputation.
2 EVALUATION (A LA CLOTURE)
A la clôture de chaque exercice, il y a lieu de régulariser les comptes de clients
autres que les avances et acomptes (4190), les consignations à rembourser
(4196), les RRR à accorder et autres avoirs à établir (4198) présentant un solde
créditeur sur la balance auxiliaire clients.
Cette écriture d’inventaire sera contre-passée au début de l’exercice suivant.
3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit du compte
41 « Clients et autres
comptes rattachés »

- par le crédit du compte


41 « Clients et autres
comptes rattachés »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 94


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Lors de la clôture N


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

41X Clients X
4197 Régularisation comptes clients créditeurs X

Cette dernière écriture est à contre-passer à l’ouverture.

3.2 A l’ouverture N+1


Contre-passation de l’écriture de régularisation :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

4197 Régularisation comptes clients créditeurs X


41X Clients X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 95


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 419
SOUS COMPTE : 4198 Applicable: 2010

Le compte 4198
1 DEFINITION
Le compte 4198 : Rabais, remises et ristournes à accorder et autres avoirs à
établir
Enregistre les rabais, remises et ristournes à accorder et les autres avoirs
imputables à la période clôturée dont le montant est suffisamment certain et
évaluable.
Le compte 4198 est un compte d’imputation et non de regroupement.
Ce compte est subdivisé en dinars (0) et en devises (1).
2 EVALUATION (A LA CLOTURE)
Les rabais, remises, ristournes à accorder et autres avoirs à établir sont
enregistrés lorsque leur montant est suffisamment certain et évaluable.
Le compte 4198 est crédité pour le montant estimé TTC des rabais, remises et
ristournes à accorder et autres avoirs à établir.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 96


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION
En cas d’activité exonérée, les comptes 445 ne sont pas utilisés.
EST DEBITE EST CREDITE
Pour les rabais, remises et
ristournes à accorder :
par le débit du compte
709 « Rabais, remises,
ristournes accordés »
et par le débit du compte
44587 « TVA collectée
à régulariser »
Pour les autres avoirs à
établir :
Par le débit du compte
70 « Ventes de
marchandises
et produits fabriqués,
ventes de prestations
de services et produits
annexes » hors compte 709
et par le débit du compte
44587 « TVA collectée
à régulariser »
3.1 Lors de la clôture
3.1.1 Rabais, remises, ristournes à accorder
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

709 Rabais, remises et ristournes accordés X


44587 TVA collectée à régulariser X
4198 Rabais, remises et ristournes à accorder et autres X
avoirs à établir

3.1.2 Autres avoirs à établir


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

70X Ventes de marchandises et produits fabriqués, ventes X


de prestations de services et produits annexes (hors
709) (pour les autres avoirs à établir)
44587 TVA collectée à régulariser X
4198 Rabais, remises et ristournes à accorder et autres X
avoirs à établir

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 97


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Exercice suivant : traitement des écritures de régularisation


3.2.1 Solde des écritures liées aux rabais, remises, ristournes à
accorder
L’écriture de régularisation n’est pas contre-passée à l’ouverture de l’exercice
suivant. Il convient alors d’attendre l’émission de l’avoir et d’enregistrer celui-
ci au débit du compte 419 par le crédit du compte 411 « Clients ». La TVA à
régulariser (compte 44587) est transférée au compte de TVA collectée (compte
44571).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

4198 Rabais, remises et ristournes à accorder et autres avoirs X


à établir
411 Clients X
44571 TVA collectée X
44587 TVA collectée à régulariser X

Les éventuels ajustements (entre le montant de l’avoir à établir et celui de


l’avoir émis) sont traités différemment selon que le produit rentre ou non dans
le champ d’application des ajustements en produits des exercices antérieurs
(7587) ou en reprises de produit sur exercices antérieurs (6587).
Il convient de se reporter au compte 7587 « Produits des exercices antérieurs »
du manuel de comptabilité générale de la classe 7 et au compte 6587
« Reprises de produits sur exercices antérieurs » du manuel de comptabilité
générale de la classe 6 pour plus d’information.
NB : il convient de régulariser le complément de TVA.
3.2.2 Solde des écritures liées aux avoirs à recevoir
L’écriture de régularisation n’est pas contre-passée à l’ouverture de l’exercice
suivant. Il convient alors d’attendre l’émission de l’avoir et d’enregistrer celui-
ci au débit du compte 419 par le crédit du compte 411 « Clients ». La TVA à
régulariser (compte 44587) est transférée au compte de TVA collectée (compte
44571).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

4198 Rabais, remises et ristournes à accorder et autres avoirs X


à établir
411 Clients X
44571 TVA collectée X
44587 TVA collectée à régulariser X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 98


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Les éventuels ajustements (entre le montant de l’avoir à établir et celui de


l’avoir émis) sont traités différemment selon que le produit rentre ou non dans
le champ d’application des ajustements en produits des exercices antérieurs
(7587) ou en reprises de produit sur exercices antérieurs (6587).

Il convient de se reporter au compte 7587 « Produits des exercices antérieurs »


du manuel de comptabilité générale de la classe 7 et au compte 6587
« Reprises de produits sur exercices antérieurs » du manuel de comptabilité
générale de la classe 6 pour plus d’information.

NB : il convient de régulariser le complément de TVA.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4 99


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 4
SOUS COMPTE : 42 Applicable: 2010

Les comptes 42
1 DEFINITION
Les comptes 42 « Personnel et comptes rattachés » font apparaître les créances
et les dettes vis-à-vis du personnel : les rémunérations dues, les fonds des
œuvres sociales, la participation des salariés au résultat, les détentions pour
comptes, les avances et acomptes accordés au personnel, les dépôts reçus et
oppositions du personnel, ainsi que les charges à payer et produits à recevoir.
2 CLASSIFICATION
Le compte 42 est subdivisé de la manière suivante :
 421 Personnel, rémunérations dues
 422 Fonds des œuvres sociales
 423 Participation des salariés aux résultats
 424 Personnel, détention pour comptes
 425 Personnel, avances et acomptes accordés
 426 Personnel, dépôts reçus
 427 Personnel, oppositions sur salaires
 428 Personnel, charges à payer et produits à recevoir

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4100


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 42
SOUS COMPTE : 421 Applicable: 2010

Le compte 421
1 DEFINITION
Le compte 421 : Personnel, rémunérations dues
Enregistre les rémunérations nettes à verser aux salariés. Le montant du net à
payer est enregistré directement au compte 421.
Le compte 421 est un compte de regroupement. Il est composé des comptes :
 Comptes 4210 – Personnel permanent
42100 : Rémunérations dues en dinars
42104 : Rémunérations dues en devises
42105 : Rémunérations en attente de paiement
42106 : Rémunérations bloquées
 Comptes 4211 – Personnel CDD (contractuel, occasionnel)
42110 : Rémunérations en dinars
42114 : Rémunérations en devises
42115 : Rémunérations en attente de paiement
42116 : Rémunérations bloquées
 Comptes 4214 – Stagiaires
42140 : Présalaires dus en dinars
42144 : Présalaires dus en devises
42145 : Présalaires en attente de paiement
42146 : Présalaires bloqués

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4101


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION
2.1 Rémunération brute
La rémunération brute comprend :
 les salaires, appointements et commissions de base
 les heures supplémentaires
 les primes sur appointements
 les gratifications sur salaires
 les indemnités (sauf les remboursements de frais de mission)
2.2 Rémunération nette
La rémunération nette effectivement payée au personnel représente la
rémunération brute diminuée :
 des retenues salariales (dues aux organismes sociaux)
 des retenues fiscales (impôt sur le revenu global retenu à la source)
 des autres retenues (les avances et acomptes aux salariés, les
oppositions sur salaires, les remboursements de prêts octroyés par
SONATRACH à son personnel, les détentions pour comptes)
3 COMPTABILISATION
(cas d’inscription du salaire net à payer en compte 421)
EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit du compte
631 « Rémunérations
du personnel »
et, pour le montant
des retenues salariales,
par le crédit
des comptes suivants :
424 « Détention pour
comptes »
425 « Avances / acomptes »
427 « Oppositions »
43 « Organismes sociaux »
442 « Etat, impôts et taxes
recouvrables sur des tiers »
274 « Prêts au personnel »

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4102


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1.1 Mensuellement lors des écritures de paie


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

631 Rémunérations du personnel (montant brut) X


421 Personnel rémunérations dues (net à payer) X
424 Personnel, détention pour comptes X
425 Personnel, avances et acomptes accordés X
427 Personnel oppositions X
43X Organismes sociaux et comptes rattachés X
442 Etat, impôts et taxes recouvrables sur des tiers X
274 Prêt aux salariés X

3.1.2 Règlement aux salariés


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

421 Personnel - rémunérations dues (montant net) X


5XX Compte de trésorerie X

4 POINTS POUR ATTENTION


4.1 Les allocations familiales et les frais médicaux
SONATRACH reçoit directement en compte de trésorerie les prestations de frais
médicaux et les allocations familiales pour le compte de ses salariés. (à
corriger en 431)
Elle leur reverse ensuite après inscription sur le bulletin de paie.
4.1.1 Encaissement des allocations familiales et des frais
médicaux par SONATRACH
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


4310 Prestations des caisses sociales X

4.1.2 Reversement au salarié par mention sur la fiche de paie


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4310 Prestations des caisses sociales X


421 Personnel, rémunérations dues X

Le paiement s’effectue en même temps que le règlement du salaire.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4103


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 42
SOUS COMPTE : 422 Applicable: 2010

Le compte 422
1 DEFINITION
Le compte 422 : Fonds des œuvres sociales
Enregistre notamment le montant de l’ensemble des enveloppes pour le
financement du programme de logement décidé par SONATRACH ainsi que les
enveloppes allouées par l’activité sociale aux unités comptables de SONATRACH
pour les prêts sociaux accordés aux salariés.
Ce compte enregistre également les avances de financement des programmes
de logement.
Il est débité ou crédité par un compte de trésorerie.

Le compte 422 est un compte de regroupement et non d’imputation.


Il est constitué des comptes suivants :
Comptes 4220 – Fonds des œuvres sociales – dinars
 Comptes 42201 - Fonds des œuvres sociales à long terme
422010 : Fonds des œuvres sociales à long terme (créditeur)
 Comptes 42202 - Fonds des œuvres sociales à moyen terme
422020 : Fonds des œuvres sociales à moyen terme (créditeur)
422021 : Fonds des œuvres sociales à moyen terme (débiteur)
 Comptes 42203 - Fonds des œuvres sociales à court terme
422030 : Fonds des œuvres sociales à court terme (créditeur)
422031 : Fonds des œuvres sociales à court terme (débiteur)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4104


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION
Le montant inscrit au compte 422 « Fonds des œuvres sociales » représente le
montant des enveloppes pour le financement du programme de logement et les
enveloppes allouées par l’activité sociale aux unités comptables de SONATRACH
pour les prêts sociaux accordés aux salariés
3 ENVELOPPES ALLOUEES AUX UNITES POUR LES PRETS SOCIAUX

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit d’un compte


de trésorerie

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

La Direction des Œuvres Sociales alloue des enveloppes aux unités comptables
afin qu’elles puissent accorder des prêts à leurs salariés.
Lorsque ces enveloppes sont allouées, l’unité comptable comptabilise une
entrée de trésorerie en contrepartie d’une dette envers la Direction des
Œuvres Sociales.
L’unité comptable ne remboursera ces enveloppes que sur demande de la
Direction des Œuvres Sociales.
3.1 Réception de l’enveloppe chez l’unité concernée
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


422 Fonds des œuvres sociales X

3.2 Versement d’un prêt aux salariés


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

274 Prêts au personnel X


5XX Compte de trésorerie X

Le prêt alloué au personnel sera remboursé par le salarié en déduction de son


salaire.
3.3 En cas de remboursement à la Direction des Œuvres Sociales
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

422 Fonds des œuvres sociales X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4105


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 42
SOUS COMPTE : 423 Applicable: 2010

Le compte 423
1 DEFINITION
Le compte 423 : Participation des salariés aux résultats
Enregistre la partie des résultats qui est distribuée aux salariés en cours
d’exercice.
Ce compte ne concerne pas l’enregistrement de la charge à payer relative à la
participation calculée à la clôture de l’exercice. Celle-ci doit être
comptabilisée au compte 4286 « Personnel, charges à payer participation aux
résultats ».
Le compte 423 n’est utilisé qu’à partir du moment où la participation a été
approuvée en Assemblée.
Le compte 423 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué du compte suivant :
4233 : Participation des salariés aux résultats
2 EVALUATION
Elle doit résulter d’une formule de calcul.
Les modalités de calculs spécifiques à SONATRACH peuvent varier selon les
établissements et les unités de travail.
2.1 A la clôture
La participation est un élément de détermination du résultat de l’exercice au
titre duquel les salariés ont effectivement travaillé.
Son estimation est à comptabiliser au compte 4286 « Personnel, charge à payer
participation aux résultats ».
Le compte 423 n’est pas mouvementé.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4106


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2.2 Lors de l’approbation des comptes


Lorsque le montant de la participation a été approuvé par l’Assemblée, la dette
envers les salariés est constatée au compte 423 et la charge à payer est soldée.
Selon le NPC, les ajustements nécessaires sont enregistrés aux comptes de
charges par nature intéressés. Les éventuels ajustements n’entrent pas dans le
champ d’application des ajustements en compte de charges sur exercices
antérieurs (compte 6586) ou de reprise de charges sur exercices antérieurs
(compte 7586).

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit du compte
4286 « Personnel, charges
à payer sur participation
aux résultats »
- par le débit du compte
633 « Participation des
salariés aux résultats »
(si montant estimé
< montant réel)
- par le crédit du compte
633 « Participation des
salariés aux résultats »
(si montant estimé
> montant réel)
- par le crédit d’un compte
de trésorerie
et par le crédit du compte
425 « Personnel, avances et
acomptes » (pour solde en cas
d’avance versée)
A la clôture de l’exercice N, le compte 423 n’est pas mouvementé.
3.1 En cas d’avance sur participation
Ces avances sont à enregistrer au débit du compte 425 « Avances et comptes »
par le crédit d’un compte de trésorerie.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

425 Personnel - Avances sur primes X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4107


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 A la clôture
3.2.1 Régularisation de fin d’exercice : charge à payer
Le compte 4286 « Personnel – charges à payer sur participation aux résultats »,
est mouvementé à la clôture de l’exercice pour permettre l’enregistrement des
charges rattachables à l’exercice.
La dette est donc inscrite au crédit du compte de tiers 4286 « Personnel -
charges à payer sur participation aux résultats » par le débit du compte de
charge 633 « Participation des salariés aux résultats » :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

633 Participation des salariés aux résultats X


4286 Personnel – charges à payer participation aux X
résultats

3.2.2 Enregistrement des charges sociales patronales


correspondantes
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

635 Cotisations aux organismes sociaux X


438 Organismes sociaux – charges à payer X

3.3 Exercice suivant (N+1)


3.3.1 Lors de l’approbation du montant en Assemblée
Pas de contre-passation de l’écriture de charge à payer et, lors de
l’approbation des comptes, enregistrements suivants :
Si le montant estimé (compte 428) est supérieur au montant réel (compte 423)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

4286 Personnel – charges à payer participation aux résultats X


(pour solde)
423 Participation des salariés aux résultats X
633 Participation des salariés (trop constaté) X

Si le montant estimé (compte 428) est inférieur au montant réel (compte 423) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

633 Participation des salariés (pas assez constaté) X


4286 Personnel – charges à payer participations aux résultats X
(pour solde)
423 Participation des salariés aux résultats X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4108


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Il convient d’ajuster également le montant des charges sociales patronales


correspondantes enregistrées à la clôture de l’exercice.
3.3.2 Lors du paiement au salarié
Retenues salariales :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

423 Participation des salariés aux résultats X


43X Organismes sociaux et comptes rattachés X
442 Etat, impôts et taxes recouvrables sur des tiers X

Versement de la participation sous déduction des avances :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

423 Participation des salariés aux résultats X


425 Personnel - Avance sur prime (en cas d’avance X
reçue sur intéressement en N : solde du compte)
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4109


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 42
SOUS COMPTE : 424 Applicable: 2010

Le compte 424
1 DEFINITION
Le compte 424 : Personnel, détentions pour comptes
Enregistre le montant des sommes perçues par SONATRACH pour le compte de
ses salariés.
Il est débité des reversements effectués par le crédit des comptes de
disponibilités.
Il est crédité du montant des retenues ou des encaissements pour compte par le
débit d’un compte de disponibilités ou de charges.
Le compte 424 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
 Comptes 4241 – Personnel, autres détentions pour comptes
42410 : Autres détentions pour compte - divers
42411 : Autres détentions pour compte – prêts sociaux
42412 : Autres détentions pour compte – prêts construction
42413 : Autres détentions pour compte – prêts logement
42414 : Autres détentions pour compte - prêts coop. immob.
42415 : Autres détentions pour compte - prêts coop. consom.
42416 : Autres détentions pour compte - loyers dus
42417 : Autres détentions pour compte - charges locatives
42419 : Retenues assurances véhicules
 Comptes 4242 – Retenues prêts banque et autres organismes
4242 : Retenues prêts banque et autres organismes

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4110


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION
Il s’agit du montant des sommes perçues des salariés pour le compte des tiers.

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit
d’un compte de trésorerie

- par le débit du compte


631 « Rémunérations
du personnel » ou
par le débit d’un compte
de trésorerie
3.1.1 Lors du versement pour compte par l’entreprise
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

424 Personnel, détentions pour comptes X


5XX Compte de trésorerie X

3.1.2 Lors des retenues pour compte par l’entreprise


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

631 ou Rémunérations du personnel X


5XX Compte de trésorerie X
424 Personnel, détentions pour comptes X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4111


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 42
SOUS COMPTE : 425 Applicable: 2010

Le compte 425
1 DEFINITION
Le compte 425 : Personnel, avances et acomptes accordés
Enregistre le montant des avances et acomptes accordés au personnel
permanent.
SONATRACH peut verser aux salariés qui en font la demande des avances et
acomptes à valoir sur le salaire à verser en fin de mois.
Le compte de regroupement 425 est constitué des comptes suivants :
Comptes 4251 – Avances au personnel
 Comptes 42510 – Avances en dinars
425100 : Personnel permanent (nationaux)
425101 : Personnel CDD (nationaux/étrangers)
425102 : Personnel stagiaire (nationaux/étrangers)
425103 : Avances au personnel non régularisé
425105 : Avances sur primes en dinars
 Comptes 42511 – Avances en devises
425110 : Personnel permanent (nationaux)
425111 : Personnel CDD (nationaux/étrangers)
425112 : Personnel stagiaire (nationaux/étrangers)
425115 : Avances sur primes en devises
Comptes 4252 – Avances sur frais de mission
42520 : Avances en dinars
42521 : Avances en devises

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4112


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION
Il s’agit du montant net des avances et acomptes accordés.
3 COMPTABILISATION
(cas d’inscription du salaire net à payer en compte 421)
EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

- par le débit du compte


631 « Rémunérations
du personnel »
et par le crédit du compte
421 « Personnel,
rémunérations dues »
3.1 Lors du versement de l’avance
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

425 Personnel, avances et acomptes accordés X


5XX Compte de trésorerie X

3.2 Lors de l’enregistrement des rémunérations dues


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

631 Rémunérations du personnel (montant brut) X


421 Personnel, rémunérations dues (net à payer) X
425 Personnel, avances et acomptes accordés X

4 POINTS POUR ATTENTION


4.1 Dans le cas d’une avance sur participation
EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

- par le débit du compte


423 « Participation des
salariés aux résultats »
et par le crédit d’un
compte de trésorerie

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4113


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.1.1 En cas d’avance sur prime


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

425 Personnel - Avances sur primes X


5XX Compte de trésorerie X

4.1.2 A la clôture
Régularisation de fin d’exercice : charge à payer sur participation :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

633 Participation des salariés aux résultats X


4286 Personnel – charges à payer (montant brut) X

Et enregistrement des charges sociales patronales correspondantes (débit du


compte 635 « Cotisations aux organismes sociaux » par le crédit du compte
4386 « Organismes sociaux – charges à payer »).
4.1.3 Exercice suivant (N+1)
Pas de contre-passation de l’écriture de charge à payer et, lors de
l’approbation des comptes, enregistrement suivant (solde compte 428) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

4286 Personnel – charges à payer (pour solde) X


423 Participation des salariés aux résultats X

Et solde du compte 4386 « Organismes sociaux – charges à payer » par le crédit


du compte 43 « Organismes sociaux et comptes rattachés » concerné.
Enregistrement des retenues salariales :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

423 Participation des salariés aux résultats X


43X Organismes sociaux et comptes rattachés X
442 Etat, impôts et taxes recouvrables sur des tiers X

Et versement de la prime au salarié (déduction de l’avance) :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

423 Participation des salariés aux résultats X


425 Personnel - Avance sur prime (en cas d’avance X
reçue sur intéressement en N)
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4114


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 42
SOUS COMPTE : 426 Applicable: 2010

Le compte 426
1 DEFINITION
Le compte 426 : Personnel, dépôts reçus
Enregistre les sommes confiées à SONATRACH par son personnel.
Le compte 426 est à la fois un compte de regroupement et d’imputation.
2 EVALUATION
Il n’y a pas de modalité particulière d’évaluation.
3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit d’un compte


de trésorerie

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

3.1 Lors du versement à l’entreprise


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


426 Personnel, dépôts reçus X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4115


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Lors du remboursement au salarié


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

426 Personnel, dépôts reçus X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4116


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 42
SOUS COMPTE : 427 Applicable: 2010

Le compte 427
1 DEFINITION
Le compte 427 : Personnel, oppositions sur salaires
Enregistre (au crédit) les sommes retenues aux salariés sur le montant de leur
rémunération, en exécution d’oppositions et de saisies-arrêts notifiées à
SONATRACH.
Il est débité desdites sommes, lors de leur versement aux tiers bénéficiaires de
l’opposition, par le crédit d’un compte de trésorerie.
La saisie sur rémunération du travail ou saisie sur salaire est une forme de
recouvrement de créance, pour le compte du créancier d’un salarié, exercée
directement sur le salaire du salarié avant paiement par l'employeur.
Le compte 427 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué du compte suivant :
4279 : Autres oppositions sur salaires
2 EVALUATION
Le compte est mouvementé du montant des sommes faisant l’objet
d’oppositions obtenues par des tiers à l’encontre de membres du personnel de
SONATRACH, sur la base des documents qui lui ont été transmis.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4117


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION
(cas d’inscription du salaire net à payer en compte 421)
EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit du compte
631 « Rémunérations
du personnel »
et par le crédit du compte
421 « Personnel,
rémunérations dues »

- Par le crédit d’un compte


de trésorerie

3.1.1 Lors de l’enregistrement des rémunérations dues


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

631 Rémunérations du personnel (montant brut) X


421 Personnel, rémunérations dues (montant net) X
427 Personnel, oppositions sur salaire X

3.1.2 Lors du versement aux tiers bénéficiaires de l’opposition


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

427 Personnel, oppositions sur salaire X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4118


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 42
SOUS COMPTE : 428 Applicable: 2010

Le compte 428
1 DEFINITION
Le compte 428 : Personnel – charges à payer et produits à recevoir
Est mouvementé, à la clôture de l’exercice, pour permettre l’enregistrement
des charges et des produits rattachables à l’exercice clos (exemples : dettes de
l’entreprise envers son personnel au titre des congés à payer, des primes
d’intéressement ou des gratifications à accorder) enregistrés en contrepartie
du compte de charges de personnel.
Ce compte ne concerne pas les charges sociales et fiscales relatives aux
rémunérations dues à la clôture qui doivent être comptabilisées en charges à
payer, respectivement aux comptes 438 et 448.
Le compte 428 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il se subdivise en sous-comptes et répond à la classification suivante :
Le compte « 42 » (comptes de personnel) suivi du chiffre « 8 » en troisième
position indique qu’il s’agit d’un compte de régularisation utilisé à la clôture :
 Le compte 428 est suivi du chiffre « 6 » pour les charges à payer.
Le compte « 4286 » est ensuite suivi du compte de tiers personnel
concerné (421 pour les éléments de rémunérations, 423 pour la
participation) ou du nombre 900 pour les autres charges à payer.
Pour les comptes nécessitant un besoin d’information supplémentaire, le
compte « 4286 + compte de tiers » suit la classification du compte de
charge concerné.
 Le compte 428 est suivi du chiffre « 7 » pour les produits à recevoir.
Exemple n°1 : pour le compte de charge à payer sur participation : le compte
est le 428 (compte de régularisation) + 6 (charge à payer) + 423 (compte de
tiers utilisé pour le « Personnel, participation aux résultats »).

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4119


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Exemple n°2 : pour le compte de charge à payer sur congés payés : le compte
est le 428 (compte de régularisation) + 6 (charge à payer) + 421 (compte de
tiers utilisé pour le « Personnel, rémunérations dues ») + 313 (pour les congés
payés – compte de charge correspondant 6313).
Le compte 428 est constitué des comptes suivants :
Comptes 4286 – Personnel, charges à payer
 Compte 4286421 – Charges à payer sur rémunérations dues
Ces comptes concernent les charges à payer sur rémunérations dues et se
décomposent par nature de charge en : (compte 4286421 suivi des
chiffres suivants)
 310 : traitement et salaires
 311 : heures supplémentaires
 312 : primes (primes de rendement et autres primes)
 313 : congés à payer
 314 : indemnités prestations directes
 Compte 4286423 – Charge à payer sur participation aux résultats
La participation aux résultats constitue un avantage à court terme si elle
est payable dans les 12 mois suivant la fin de l’exercice :
Il convient donc d’enregistrer la participation à la clôture de l’exercice
au cours duquel le droit des salariés est né. La dette en résultant est
constatée sous forme de charge à payer, (se référer au point 2
« Evaluation » ci-dessous).
 Compte 4286900 – Autres charges à payer
Ce compte concerne les charges à payer n’ayant pas trouvé d’affectation
dans les autres comptes de charges à payer).
Comptes 4287 – Personnel, produits à recevoir

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4120


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION (A LA CLOTURE DE L’EXERCICE)


2.1 Charges à payer
2.1.1 Les primes à accorder (hors participation)
Elles sont fixées par l’employeur. A la clôture de l’exercice, elles sont à
comptabiliser en charges à payer et non en provision.
2.1.2 Les congés payés
Il convient d’enregistrer les droits acquis de l’exercice et les droits acquis
afférents aux exercices antérieurs.
Les droits acquis doivent être estimés sur la base de l’indemnité qui sera
probablement versée au moment de la prise de congés.
Pour la comptabilisation se référer au point 4 « Points pour attention » de cette
section.
2.1.3 La participation
La participation est un élément de détermination du résultat de l’exercice au
titre duquel les salariés ont effectivement travaillé.
A la clôture, elle représente une dette certaine quant à son existence. Son
montant et son échéance peuvent être déterminés avec une précision
suffisante.
Les primes dues à la clôture liées à la participation sont donc à comptabiliser
en charges à payer et non en provision.
Les modalités de calculs spécifiques à SONATRACH peuvent varier selon les
établissements et les unités de travail.
Pour la comptabilisation se référer au point 4 « Points pour attention » de cette
section.
2.2 Produits à recevoir
Dans l’hypothèse où le salarié aurait trop perçu en rémunération, il convient de
constater un produit à recevoir (diminution de charges).
Cela peut être le cas, par exemple, d’absences du salarié pour maladie non
constatées sur la fiche de paie ou d’heures supplémentaires payées à tort.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4121


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION CHARGES A PAYER


(cas d’inscription du salaire net à payer en compte 421)
EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit du compte
631 « Rémunérations
du personnel »
et par le crédit des
comptes suivants
(si comptes concernés) :
4386 « Organismes sociaux,
charges à payer »
et 4486 « Etat, charges
à payer »

3.1 A la clôture de l’exercice N


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

631 Rémunérations du personnel X


4286 Personnel – charges à payer (montant net) X
4386 Organismes sociaux - charges à payer X
4486 Etat - charges à payer X

3.2 Lors de l’exercice suivant (en N+1)


Contre-passation de la charge à payer à l’ouverture de l’exercice :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

4286 Personnel – charges à payer (pour solde montant net) X


4386 Organismes sociaux - charges à payer (pour solde) X
4486 Etat - charges à payer (pour solde) X
631 Rémunérations du personnel X

Puis enregistrement de la fiche de paie comportant la régularisation.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4122


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4 COMPTABILISATION PRODUITS A RECEVOIR

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit du compte
631 « Rémunérations
du personnel »
et par le débit des comptes
suivants (si comptes
concernés) :
4387 « Organismes sociaux,
produits à recevoir »
et 4487 « Etat, produits
à recevoir »

4.1 A la clôture de l’exercice N


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4287 Personnel – produits à recevoir (montant net) X


4387 Organismes sociaux - produits à recevoir X
4487 Etat - produits à recevoir X
631 Rémunérations du personnel X

4.2 Lors de l’exercice suivant (en N+1)


Contre-passation de l’écriture de produit à recevoir à l’ouverture de l’exercice
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

631 Rémunérations du personnel (montant brut) X


4287 Personnel – produits à recevoir (net à payer) X
4387 Organismes sociaux – produits à recevoir X
4487 Etat - produits à recevoir X

Puis enregistrement de la fiche de paie comportant la régularisation

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4123


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

5 POINTS POUR ATTENTION


5.1 Les indemnités faisant l’objet de provisions en compte 15 :
pensions, complément de retraite, allocations de départ à la retraite
et gratifications médailles du travail
A chaque clôture d’exercice, le montant des engagements au titre des
indemnités et allocations en raison du départ à la retraite ou des avantages
similaires des membres du personnel de SONATRACH et de ses associés et
mandataires sociaux doit être inscrit en provision au compte 15 « Provisions
pour charges – passifs non courants » pour la valeur actualisée de l’obligation.
Le compte 428 « Personnel – charges à payer et produits à recevoir » n’est pas
utilisé à ce niveau d’enregistrement.

5.2 Les congés payés


5.2.1 Principes
Le traitement comptable des congés payés à la clôture doit faire ressortir
plusieurs types de charges à payer :
 les charges se rapportant aux rémunérations dues (4286)
 celles ayant trait aux charges sociales (4386)
A la clôture de l’exercice N précédant la prise du congé, l’entreprise est
débitrice envers ses salariés de l’indemnité de congés payés qu’ils ont acquise
au titre de la période de référence.
Les droits acquis de l’exercice ainsi que ceux afférents aux exercices antérieurs
constituent une charge à payer car il existe :
 une obligation, à la clôture, de payer aux salariés les indemnités qu’ils
ont acquises pendant l’exercice ou un exercice antérieur (et une
obligation de payer aux organismes sociaux les charges correspondantes)
 une sortie de ressources probable à la date d’arrêté des comptes
5.2.2 Evaluation
Il convient d’enregistrer simultanément :
 les droits acquis de l’exercice
 les droits acquis et restant dus afférents aux exercices antérieurs
Les droits acquis doivent être estimés sur la base de l’indemnité qui sera
probablement versée au moment de la prise de congés.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4124


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

5.2.3 Comptabilisation
5.2.3.1 A la clôture de l’exercice N
En fin d’exercice, le montant des droits à congés payés acquis par les salariés
de l’entreprise non encore pris est enregistré au débit du compte 6313
« Congés payés » par le crédit du compte 4286 « Personnel, charge à payer sur
congés à payer ».
Quant aux charges sociales liées aux congés à payer, elles sont enregistrées
dans les comptes de charges par nature concernés avec, pour contrepartie, les
comptes 4386 « Charges sociales sur congés à payer » appropriés.
Comptabilisation du montant net de congés à payer en compte 428 :
Indemnités de congés payés :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

6313 Congés payés (rémunérations brutes) X


4286 Personnel, charges à payer sur congés à X
payer (montant net)
4386 Organismes sociaux – charges sociales sur congés X
payés

Charges sociales patronales :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

635 Cotisation aux organismes sociaux X


4386 Charges sociales sur congés à payer X

5.3 La participation
5.3.1 Comptabilisation initiale : en cas d’avance sur prime
En cas d’avances sur participation, celles-ci sont à enregistrer au débit du
compte 425 « Avances et acomptes » par le crédit d’un compte de trésorerie.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

425 Personnel - Avances sur primes X


5XX Compte de trésorerie X

5.3.2 A la clôture de l’exercice N : charge à payer


Le compte 4286 « Personnel – charges à payer sur participation aux résultats »,
est mouvementé à la clôture de l’exercice pour permettre l’enregistrement des
charges rattachables à l’exercice.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4125


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

La dette est donc inscrite :


 au crédit du compte 4286 « personnel - charges à payer sur participation
aux résultats » (montant brut)
 par le débit du compte 633 « Participation des salariés aux résultats »
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

633 Participation des salariés aux résultats X


4286 Personnel – charges à payer participation aux X
résultats (montant brut)

Charges sociales patronales correspondantes :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

635 Cotisations aux organismes sociaux X


4386 Organismes sociaux – charges à payer X

5.3.3 Exercice suivant (N+1) : Versement de la prime


Pas de contre-passation de l’écriture de charge à payer sur l’exercice suivant,
et lors du paiement au salarié, enregistrements suivants :
Selon le NPC, les ajustements nécessaires sont enregistrés aux comptes
intéressés. Les éventuels ajustements n’entrent pas dans le champ
d’application des ajustements en compte de charges sur exercices antérieurs
(compte 6586) ou de reprise de charges sur exercices antérieurs (compte 7586).
Solde du compte 428 :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

4286 Personnel – charges à payer (pour solde) X


423 Participation des salariés aux résultats X

Retenues salariales :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

423 Participation des salariés aux résultats X


43X Organismes sociaux et comptes rattachés X
442 Etat, impôts et taxes recouvrables sur des tiers X

Solde du compte 438 :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

4386 Organismes sociaux – charges à payer (pour solde) X


43X Organismes sociaux et comptes rattachés X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4126


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Lors du paiement au salarié : versement de la prime :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

423 Participation des salariés aux résultats X


425 Personnel - Avance sur prime (en cas d’avance X
reçue sur intéressement en N)
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4127


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 4
SOUS COMPTE : 43 Applicable: 2010

Les comptes 43
1 DEFINITION
Les comptes 43 « Organismes sociaux et comptes rattachés » sont crédités :
 des sommes dues par SONATRACH aux différents organismes sociaux au
titre des cotisations patronales et salariales (cotisations d’assurances
sociales, d’allocations familiales, d’accidents du travail, de retraites du
personnel, ...) par le débit des comptes de charges par nature intéressés.
 des sommes à régler aux différents organismes sociaux pour le compte du
personnel par le débit du compte 421 « Personnel, rémunérations dues
(voir point 4 - compte 431 - Allocations familiales et frais médicaux reçus
pour le compte du salarié)
Les comptes 43 « Organismes sociaux et comptes rattachés » sont débités des
règlements effectués à ces organismes par le crédit d’un compte de trésorerie.
2 CLASSIFICATION
Les comptes 43 sont subdivisés de la manière suivante :
 431 Sécurité sociale
 432 Autres organismes sociaux
 438 Organismes sociaux, charges à payer et produits à recevoir

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4128


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 43
SOUS COMPTE : 431 Applicable: 2010

Le compte 431
1 DEFINITION
Le compte 431 : Sécurité sociale
Enregistre les avances et les sommes dues aux caisses de sécurité sociale.
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 4310 – Caisses sociales
 Compte 43100 : CNAS Alger
431001 : Avances à CNAS Alger (débiteur)
431002 : Prestations CNAS Alger (créditeur)
 Compte 43101 : CNAS Oran
431011 : Avances à CNAS Oran (débiteur)
431012 : Prestations CNAS Oran (créditeur)
 Compte 43102 : CNAS Constantine
431021 : Avances à CNAS Constantine (débiteur)
431022 : Prestations CNAS Constantine (créditeur)
 Compte 43108 – Versement à CNAS pour compte OSL (débiteur)
431087 : Versement CNAS P/C OSL Logement social (débiteur)
431088 : Versement CNAS P/C OSL Retraite anticipée (débiteur)
 Compte 43109 – Autres caisses
431091 : Avances aux autres caisses (débiteur)
431092 : Prestations aux autres caisses (créditeur)
Compte 4311 – Avances aux caisses de sécurité sociale
43110 : Avances sur frais médicaux

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4129


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

43111 : Avances pour compte du personnel


Compte4315 – Cotisations sociales retenues
43150 : CNAS Alger (anciennement CASORAL)
43151 : CNAS Oran (anciennement CASORAN)
43152 : CNAS Constantine (anciennement CASOREC)
 Compte 43154 – Caisse nationale de retraite (CNR)
43154 : Caisse nationale de retraite (CNR)
431541 : Caisse nationale de retraite (CNR) Oran
431542 : Caisse national de retraite (CNR) Constantine
 Compte 43155 - Cotisation assurance chômage (CNAS)
43155 : Cotisation assurance chômage (CNAS)
 Compte 43158 – CNAS Contribution budget OSL (créditeur)
43158 : CNAS Contribution budget OSL (créditeur)
431580 : CNAS Contribution budget OSL Alger (créditeur)
431581 : CNAS Contribution budget OSL Oran (créditeur)
431582 : CNAS Contribution budget OSL Constantine (créditeur)
Compte 4318 – Sécurité sociale, organismes sociaux
 Compte 431800 – Caisses de sécurité sociale
4318000 : CNAS Alger (anciennement CASORAL)
4318001 : CNAS Oran (anciennement CASORAN)
4318002 : CNAS Constantine (anciennement CASOREC)
4318003 : EPGSM (ets p/protection des gens de mer)
4318004 : Prestations indemnités journalières
 Comptes 431801 – Caisse nationale de retraite (CNR)
431801 : Cotisation Caisse nationale de retraite (CNR)
4318010 : Caisse nationale de retraite (CNR)
 Compte 431804 – CASOREC
431804 : CASOREC
 Compte 431805 – Cotisation assurance chômage CNAS
431805 : Cotisation assurance chômage CNAS

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4130


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION
L’enregistrement des charges salariales est réalisé mensuellement lors des
écritures de paie.
L’enregistrement des charges patronales se fait à partir des états édités par les
logiciels de paye qui récapitulent les montants à verser à chacun des
organismes collecteurs.
Ces états fournissent la ventilation charges salariales/patronales. Ils servent à
remplir les bordereaux déclaratifs aux organismes sociaux.

3 COMPTABILISATION
3.1 Cotisations sociales salariales
EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit du compte
631 « Rémunérations
du personnel »
et le crédit du compte
421 « Personnel,
rémunérations dues »
- par le crédit d’un compte
de trésorerie
Enregistrement des cotisations salariales (inscription du montant net à payer en
compte 421) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

631 Rémunérations du personnel (montant brut) X


421 Personnel, rémunérations dues (montant net) X
431 Sécurité sociale X
442 Etat, impôts et taxes recouvrables sur tiers X

3.2 Cotisations sociales patronales


EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit du compte
635 « Cotisations sociales
aux organismes sociaux »
- par le crédit d’un compte
de trésorerie

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4131


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Enregistrement des cotisations patronales :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

635 Cotisations aux organismes sociaux X


431 Sécurité sociale X

3.3 Règlement des cotisations salariales et patronales


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

431 Sécurité sociale X


5XX Compte de trésorerie X

4 POINTS POUR ATTENTION


4.1 Les allocations familiales et les frais médicaux
SONATRACH reçoit directement en compte de trésorerie les prestations de frais
médicaux et les allocations familiales pour le compte de ses salariés.
Elle leur reverse ensuite après inscription sur le bulletin de paie.
4.1.1 Encaissement des allocations familiales et des frais
médicaux par SONATRACH
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


4310 Prestations des caisses sociales X

4.1.2 Reversement au salarié par mention sur la fiche de paie


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4310 Prestations des caisses sociales X


421 Personnel, rémunérations dues X

Le paiement s’effectue en même temps que le règlement du salaire.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4132


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 43
SOUS COMPTE : 432 Applicable: 2010

Le compte 432
1 DEFINITION
Le compte 432 : Autres organismes sociaux
Enregistre les sommes dues aux organismes sociaux autres que la sécurité
sociale.
Le compte 432 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 4324 – Mutuelles, organismes sociaux
4324 : MIP (Mutuelle des industries du pétrole), organismes sociaux
Compte 4325 – Mutuelles, cotisations sociales retenues
43253 : MIP, cotisations sociales retenues
43256 : Cotisation PCR/MIP, cotisations sociales retenues
Compte 4326 – SAA (assurances vie)
4326 : SAA
Compte 4327 - Autres organismes sociaux
4327 : Autres organismes sociaux
Compte 4328 - Organismes sociaux a l'étranger
 Compte 43280 : Caisses de sécurité sociale
432800 : URSSAF
432809 : Autres caisses de sécurité sociale
 Compte 43281 - Caisses de retraite complémentaire
432810 : CGRA
432811 : CARPMA

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4133


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

432819 : Autres caisses de retraite


Compte 4329 - Autres caisses, cotisations sociales retenues
4329 : Autres caisses, cotisations sociales retenues

2 EVALUATION
L’enregistrement des charges salariales est réalisé mensuellement lors des
écritures de paie.
L’enregistrement des charges patronales se fait à partir des états édités par les
logiciels de paye qui récapitulent les montants à verser à chacun des
organismes collecteurs.
Ces états fournissent la ventilation charges salariales/patronales. Ils servent à
remplir les bordereaux déclaratifs aux organismes sociaux.

3 COMPTABILISATION
3.1 Cotisations sociales salariales
EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit des comptes
631 « Rémunérations
du personnel »
et par le crédit du compte
421 « Personnel,
rémunérations dues »
- par le crédit d’un compte
de trésorerie

Enregistrement des cotisations salariales (inscription du montant net à payer en


compte 421) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

631 Rémunérations du personnel (montant brut) X


421 Personnel, rémunérations dues (montant net) X
425 Personnel avances et acomptes accordés X
427 Personnel oppositions X
431 Sécurité sociale X
432 Autres organismes sociaux X
442 Etat, impôts et taxes recouvrables sur tiers X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4134


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Cotisations sociales patronales


EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit du compte
635 « Cotisations sociales
aux organismes sociaux »
- par le crédit d’un compte
de trésorerie
Enregistrement des cotisations patronales :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

635 Cotisations aux organismes sociaux X


432 Autres organismes sociaux X

3.3 Règlement des cotisations salariales et patronales à l’organisme


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

432 Autres organismes sociaux X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4135


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 43
SOUS COMPTE : 438 Applicable: 2010

Le compte 438
1 DEFINITION
Le compte 438 : Organismes sociaux, charges à payer et produits à recevoir
Est mouvementé, à la clôture de l’exercice, pour permettre l’enregistrement
des charges et des produits rattachables à l’exercice clos (exemple : charges
sociales liées aux congés payés, aux primes d’intéressement ou liées aux primes
à accorder au personnel).
Le compte 438 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il se subdivise en sous-comptes et répond à la classification suivante :
Le compte « 43 » (comptes des organismes sociaux) suivi du chiffre « 8 » en
troisième position indique qu’il s’agit d’un compte de régularisation utilisé à la
clôture :
 Le compte 438 est suivi du chiffre « 6 » pour les charges à payer.
Le compte « 4386 » est ensuite suivi du compte de tiers concerné (431
pour la Sécurité sociale, 432 pour les autres organismes) ou du nombre
433 pour la participation, 434 pour les congés payés ou 900 pour les
autres charges à payer.
Pour les comptes nécessitant un besoin d’information supplémentaire, le
compte « 4386 + compte de tiers » suit la classification à 4 chiffres du
compte de tiers concerné.
 Le compte 438 est suivi du chiffre « 7 » pour les produits à recevoir
Exemple : pour le compte de charge à payer concernant les mutuelles : le
compte est le 438 (compte de régularisation) + 6 (charge à payer) + 432
(compte de tiers utilisé pour les « Autres organismes sociaux + 4 (pour les
mutuelles – compte de tiers correspondant 4324).

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4136


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Le compte 438 est constitué des comptes suivants :


Comptes 4386 – Organismes sociaux, charges à payer
 Comptes 4386431 – Sécurité sociale, charges à payer
Ces comptes se décomposent en :
 5 Sécurité sociale - Cotisations sociales retenues
 8 Sécurité sociale - Organismes sociaux
 Comptes 4386432 – Autres organismes sociaux, charge à payer
Ces comptes se décomposent en :
 4 Mutuelles, organismes sociaux
 5 Mutuelles, cotisations sociales retenues
 6 SAA (assurance vie)
 7 Autres organismes sociaux
 8 Organismes sociaux à l’étranger
 9 Autres caisses, cotisations sociales retenues
 Compte 4386433 – Org. sociaux, charges à payer sur participation
La participation aux résultats constitue un avantage à court terme si elle
est payable dans les 12 mois suivant la fin de l’exercice :
Il convient donc d’enregistrer la participation à la clôture de l’exercice
au cours duquel le droit des salariés est né. La dette en résultant est
constatée sous forme de charge à payer, (se référer au point 2
« Evaluation » ci-dessous).
 Comptes 4386434 – Org. Sociaux, charges à payer sur congés à payer
 5 Charges sociales sur congés payés - Cotisations sociales retenues
 3 Charges sociales sur congés payés
 Comptes 4386900 – Autres charges à payer
Ce compte concerne les charges à payer n’ayant pas trouvé d’affectation
dans les autres comptes de charges à payer).

Comptes 4387 – Organismes sociaux, produits à recevoir


Dans l’hypothèse où le salarié aurait trop perçu en rémunération, il convient de
constater un produit à recevoir (diminution de charges).
Cela peut être par exemple le cas d’absences du salarié pour maladie non
constatée sur la fiche de paie ou d’heures supplémentaires payées à tort.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4137


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION (A LA CLOTURE)
2.1 Les charges à payer
Toutes les rémunérations, pour le montant des droits acquis à la clôture, ainsi
que les charges sociales salariales et patronales et les charges fiscales
correspondantes, qui n’ont pas encore été comptabilisées sur l’exercice à
clôturer constituent des charges de l’exercice clos.
En conséquence, il convient de calculer les cotisations sociales afférentes aux
charges à payer comptabilisées en compte 428 « Personnel, charges à payer » si
elles y sont soumises. Il convient de calculer les cotisations afférentes :
 aux gratifications à accorder
 aux congés payés
 à la participation

2.2 Les produits à recevoir


Dans l’hypothèse où le salarié aurait trop perçu de rémunération, il convient de
constater un produit à recevoir (diminution de charges) par :
 le crédit du compte 631 « Rémunérations du personnel »
 le débit du compte 4287 « Personnel – produit à recevoir »
Cela peut être le cas, par exemple, d’absences du salarié pour maladie non
constatées sur la fiche de paie ou d’heures supplémentaires payées à tort.
Dans ce cas, les charges sociales salariales ou fiscales correspondantes,
enregistrées à la clôture, doivent aussi être diminuées des charges de
l’exercice par le biais des comptes de régularisation :
 4387 « Organismes sociaux - produit à recevoir »
 4487 « Etat - produit à recevoir »
Par ailleurs, les diverses cotisations patronales correspondantes, enregistrées à
la clôture, doivent être également régularisées pour constater la diminution de
charges :
 au débit du compte 4387 « Organismes sociaux - produit à recevoir »
 au crédit du compte 635 « Cotisations aux organismes sociaux »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4138


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION DES CHARGES A PAYER


Inscription du net à payer en compte 421 :
EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit des comptes
631 « Rémunérations
du personnel »
et par le crédit des
comptes suivants :
4286 « Personnel, charges
à payer » et
4486 « Etat, charges à
payer »
- pour les retenues
patronales : par le débit du
compte 635 « Cotisations
aux organismes sociaux »
3.1 A la clôture de l’exercice N
3.1.1 Enregistrement de la charge à payer
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

631 Rémunérations du personnel (montant brut) X


4286 Personnel – charges à payer (montant net) X
4386 Organismes sociaux - charges à payer X
4486 Etat - charges à payer X

3.1.2 Si la charge à payer est soumise à des cotisations patronales


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

635 Cotisations aux organismes sociaux X


4386 Organismes sociaux, charges à payer X

3.2 Sur l’exercice suivant (en N+1)


Contre-passation de l’écriture de charge à payer à l’ouverture de l’exercice :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

4286 Personnel – charges à payer (pour solde montant net) X


4386 Organismes sociaux - charges à payer (pour solde) X
4486 Etat - charges à payer (pour solde) X
631 Rémunérations du personnel X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4139


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Puis enregistrement de la fiche de paie comportant la régularisation.


Contre-passation de l’écriture de charge à payer relative aux cotisations
patronales, à l’ouverture de l’exercice N+1 :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

4386 Organismes sociaux - charges à payer X


635 Cotisations aux organismes sociaux X

4 COMPTABILISATION DES PRODUITS A RECEVOIR


Inscription du net à payer en compte 421 :
EST DEBITE EST CREDITE
- par le crédit des comptes
631 « Rémunérations du
personnel »
et par le débit des comptes
4287 « Personnel, produits à
recevoir »
4487 « Etat, produits à
recevoir »
- pour les retenues
patronales : par le crédit du
compte 635 « Cotisations aux
organismes sociaux »
4.1 A la clôture de l’exercice N
4.1.1 Enregistrement du produit à recevoir
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4287 Personnel – produits à recevoir (montant net) X


4387 Organismes sociaux - produits à recevoir X
4487 Etat - produits à recevoir X
631 Rémunérations du personnel X

4.1.2 Si le produit à recevoir est soumis à cotisations sociales


patronales
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4387 Organismes sociaux – produits à recevoir X


635 Cotisations aux organismes sociaux X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4140


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.2 Sur l’exercice suivant (en N+1)


Contre-passation de l’écriture de produit à recevoir à l’ouverture de l’exercice
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

631 Rémunérations du personnel (montant brut) X


4287 Personnel – produits à recevoir (net à payer) X
4387 Organismes sociaux - produits à recevoir X
4487 Etat - produits à recevoir X

Puis enregistrement de la fiche de paie comportant la régularisation.


Contre-passation de l’écriture de produit à recevoir relative aux cotisations
patronales, à l’ouverture de l’exercice N+1 :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

635 Cotisations aux organismes sociaux X


4387 Organismes sociaux – produits à recevoir X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4141


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 4
SOUS COMPTE : 44 Applicable: 2010

Les comptes 44
1 DEFINITION
D’une manière générale, les opérations à inscrire au compte 44 – « Etat,
collectivités publiques, organismes internationaux et comptes rattachés » sont
celles qui sont réalisées spécifiquement avec l’Etat, les collectivités
territoriales, les établissements publics administratifs ou tout autre
établissement assimilé à une puissance public (TVA, impôts et taxes..).
Par contre, les opérations de ventes et d’achats conclus avec ces mêmes
entreprises étatiques, à des conditions courantes et normales, s’inscrivent au
compte 40 – « Fournisseurs et comptes rattachés » et 41 – « Clients et comptes
rattachés » (au même titre que les opérations faites avec n’importe quel autre
fournisseur ou client).
2 CLASSIFICATION
Le compte 44 est subdivisé de la manière suivante :
 441 Etat et autres collectivités publiques, subventions à recevoir
 442 Etat, impôts et taxes recouvrables sur des tiers
 443 Opérations particulières avec l’Etat et les collectivités publiques
 444 Etat, impôt sur les résultats
 445 Etat, taxes sur le chiffre d’affaires
 446 Organismes internationaux
 447 Autres impôts, taxes et versements assimilés
 448 Etat, charges à payer et produits à recevoir (hors impôts sur les
résultats)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4142


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 44
SOUS COMPTE : 441 Applicable: 2010

Le compte 441
1 DEFINITION
Le compte 441 : Etat et autres collectivités publiques – subventions à
recevoir
Enregistre les subventions à recevoir de l’Etat et autres collectivités publiques.
Les subventions publiques correspondent à des transferts de ressources
publiques destinés à compenser des coûts supportés ou à supporter par le
bénéficiaire de la subvention du fait qu’il s’est conformé ou qu’il se
conformera à certaines conditions liées à la convention de subventionnement.
Elles sont de deux grandes natures (investissement ou exploitation) et chaque
nature de subvention suit un traitement comptable particulier.
1.1 Les subventions d’investissement (compte 131 et 132)
Les subventions suivantes correspondent à des subventions d’investissement :
 les subventions d’équipement (compte 131) : permettant à l’entreprise
d’acquérir ou de créer des biens déterminés
 les autres subventions d’investissement (compte 132) : permettant à
l’entreprise de financer des activités à long terme telles que des
implantations à l’étranger, la prospection d’un nouveau marché…
1.2 Les subventions d’exploitation (compte 74)
Les subventions suivantes correspondent à des subventions d’exploitation :
 les subventions d’exploitation : permettant de compenser l’insuffisance
de certains produits d’exploitation ou de faire face à certaines charges
d’exploitation
 les subventions d’équilibre : permettant de compenser, en tout ou
partie, la perte globale que l’entreprise aurait constatée si cette
subvention ne lui avait pas été accordée

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4143


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Les subventions d’exploitation et d’équilibre se rencontrent souvent en matière


d’aides à l’emploi et à la formation, d’aides à la production et de
compensations tarifaires.
Le 441 est à la fois un compte de regroupement et d’imputation.
441 : Etat et autres collectivités publiques – subventions à recevoir
1.3 Principes d’évaluation et de comptabilisation
Les subventions publiques, y compris les subventions non monétaires évaluées à
leur juste valeur, ne sont comptabilisées en compte de résultat ou en actif que
lorsqu’il existe une assurance raisonnable :
 que l’entreprise se conforme aux conditions attachées aux subventions,
 et que les subventions seront reçues
L’évaluation de la subvention est basée sur le montant stipulé sur la
notification reçue par l’entreprise de la part de l’organisme qui octroie cette
subvention.
Les modalités de comptabilisation diffèrent selon la nature de la subvention.
2 SUBVENTIONS D’INVESTISSEMENTS (COMPTES DE CAPITAUX : 131, 132)
2.1 Evaluation
2.1.1 Initiale
La subvention est comptabilisée lors de son octroi lorsqu’elle n’est pas soumise
à condition (pour les subventions soumises à condition se référer au point pour
attention de compte).
Le compte 441 « Etat et autres collectivités publiques – subventions à
recevoir » est débité par le crédit du compte 131 « Subvention d’équipement »
ou le compte 132 « Autres subventions d’investissement ».
Remarque : si la décision d’octroi s’accompagne du versement immédiat de la
somme, il est naturellement possible d’enregistrer l’opération directement
dans un compte de trésorerie à la place du compte 441.
2.1.2 Lors d’un versement différé
Le compte 441 « Etat et autres collectivités publiques – subvention à recevoir »
est crédité par le débit d’un compte de trésorerie.
2.1.3 A la clôture
Cette subvention sera ensuite échelonnée au même rythme que les coûts
auxquels elle est rattachée et qu’elle est censée compenser.
Le compte 131 ou 132 sera débité par le crédit du compte 754 « Quote-part de
subventions d’investissement virée au résultat de l’exercice» pour le montant
échelonné correspondant à l’exercice.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4144


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Seul figure au passif du bilan le montant net de la subvention non encore inscrit
au compte de résultat.

2.2 Comptabilisation : subventions d’équipement et d’investissement


EST DEBITE EST CREDITE
- par le crédit du compte
131 « Subventions
d’équipement » ou
132 « Autres subventions
d’investissements »
- par le débit d’un compte
de trésorerie
2.2.1 Lors de la notification
Si la subvention est octroyée mais non encore encaissée :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

441 Etat et autres collectivités publiques, subvention à X


recevoir
131 Subventions d’équipement ou X
132 Autres subventions d’investissements X

2.2.2 Lors du versement


Si les fonds ne sont pas reçus lors de la notification (versement différé) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


441 Etat et autres collectivités publiques, X
subvention à recevoir

Si les fonds sont perçus lors de la notification :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


131 Subventions d’équipement ou X
132 Autres subventions d’investissements X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4145


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2.2.3 A la clôture de chaque exercice jusqu‘au solde de la


subvention concernée : étalement de la subvention
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

131 Subventions d’équipement ou X


132 Autres subventions d’investissements X
754 Quote-part de subvention d’investissement X
virée au résultat de l’exercice

3 SUBVENTIONS D’EXPLOITATION (COMPTES DE RESULTAT EN 74)


3.1 Evaluation
3.1.1 Initiale
L’évaluation de la subvention est basée sur le montant stipulé sur la
notification reçue par l’entreprise de la part de l’organisme qui octroie cette
subvention.
La subvention est comptabilisée lors de son octroi lorsqu’ elle n’est pas
soumise à condition (pour les subventions soumises à condition se référer au
point pour attention de compte).
Le compte 441 « Etat et autres collectivités publiques – subventions à
recevoir » est débité par le crédit du compte 74 « Subvention d’exploitation ».
Remarque : si la décision d’octroi s’accompagne du versement immédiat de la
somme, il est naturellement possible d’enregistrer l’opération directement
dans un compte de trésorerie à la place du compte 441.
3.1.2 Lors d’un versement différé
Le compte 441 « Etat et autres collectivités publiques – subvention à recevoir »
est crédité par le débit d’un compte de trésorerie.
3.1.3 A la clôture
Si les coûts sont engagés durant l’exercice, la subvention est considérée comme
un produit intégral pour l’exercice d’attribution : il n’y a pas de régularisation
à opérer.
Mais si la subvention se rapporte à des charges étalées sur plusieurs exercices,
la subvention devra également être reprise sur plusieurs exercices par le biais
de produits constatés d’avance 487 « Produits constatés d’avance ».

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4146


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Comptabilisation : subvention d’exploitation


EST DEBITE EST CREDITE
- par le crédit du compte
74 « Subvention
d’exploitation »
- par le débit d’un compte
de trésorerie
3.2.1 Lors de la notification
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

441 Etat et autres collectivités publiques, subvention à X


recevoir
74X Subvention d’exploitation X

3.2.2 Lors du versement


Si les fonds ne sont pas reçus lors de la notification (versement différé) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


441 Etat et autres collectivités publiques, X
subvention à recevoir

Si les fonds sont perçus lors de la notification :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


74X Subvention d’exploitation X

3.2.3 A la clôture de l’exercice si la subvention se rapporte à des


charges étalées sur plusieurs exercices
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

74X Subvention d’exploitation (pour la fraction se rapportant X


à des exercices futurs)
487 Produits constatés d’avance X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4147


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4 POINTS POUR ATTENTION


4.1 Subvention soumise à condition
Lorsque la subvention n’est pas soumise à condition, le produit est reconnu lors
de l’octroi de celle-ci.
Dans les cas où la subvention est soumise à condition, il convient de
l’enregistrer :
 lors de la signature de l’accord si elle est octroyée sous condition
résolutoire (lorsque l’entreprise doit remplir dans x années certaines
conditions techniques à défaut de quoi elle devra reverser les sommes
reçues)
 lorsque les conditions sont réalisées si elle est octroyée sous condition
suspensive (réalisation au préalable de certaines conditions techniques
comme l’embauche de x salariés)
4.2 Remboursement de la subvention
4.2.1 Remboursement des subventions d’investissement et
d’équipement
Dans le cas exceptionnel où l’entreprise est amenée à rembourser une
subvention, ce remboursement est comptabilisé en tant que changement
d’estimation comptable :
 le remboursement est en premier lieu imputé à tout produit différé non
amorti lié à la subvention. Le compte 131 ou 132 est débité par le crédit
d’un compte de trésorerie.
 l’excédent est comptabilisé en charge : un compte d’autres charges
opérationnelles est débité par le crédit d’un compte de trésorerie
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

131ou Subventions d’équipement X


132 Autres subventions d’investissements X
657 Charges exceptionnelles de gestion courante (surplus) X
5XX Compte de trésorerie X

4.2.2 Remboursement de la subvention d’exploitation


Un compte de trésorerie est crédité par le débit d’une charge en compte 65.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

657 Charges exceptionnelles de gestion courante X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4148


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 44
SOUS COMPTE : 442 Applicable: 2010

Le compte 442
1 DEFINITION
Le compte 442 : Etat, impôts et taxes recouvrables sur des tiers
Enregistre les retenues effectuées par l’entreprise pour le compte de l’Etat sur
des sommes dues par des tiers.
Il concerne notamment les retenues à la source (I.B.S) et l’impôt sur le revenu
global.
Une retenue à la source est un prélèvement d’impôt sur certains revenus, à
valoir sur la charge fiscale du redevable, effectué par l’entreprise qui remet
ensuite les montants prélevés à l’administration fiscale pour le compte du
redevable.
Sous réserve d’application de convention fiscale, les sociétés étrangères
réalisant des contrats de prestations sont imposées sur les revenus de source
algérienne.
L’impôt sur le revenu global (I.R.G) est une forme particulière de retenue à la
source. Il concerne les revenus salariés. ll se calcule à partir d’un barème
mensualisé, tenant compte d’un abattement dégressif déterminé en
pourcentage et compte tenu des situations familiales des salariés.

Le compte 442 est un compte de regroupement et non d’imputation.


Il est constitué des comptes suivants :
Compte 4422 – Retenues à la source
44220 : Taxe forfaitaire
44221 : IBS retenue à la source
44229 : Autres

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4149


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Compte 4423 - Impôt sur le revenu global


44230 : Retenue IRG
Compte 4424 – Retenues TAP – détention pour compte

2 EVALUATION
2.1 Retenues à la source concernant les fournisseurs étrangers de
prestations de services
La retenue à la source concernant les fournisseurs étrangers de prestations de
services couvre l’impôt sur les bénéfices des sociétés (I.B.S). Cette retenue est
calculée en pourcentage du montant brut des services facturés.
2.2 L’impôt sur le revenu global
L’impôt sur le revenu est calculé mensuellement selon le barème en vigueur et
apparaît sur les bulletins de paie.

3 COMPTABILISATION RETENUES A LA SOURCE FOURNISSEURS


Retenues à la source sur fournisseurs étrangers :
EST DEBITE EST CREDITE
et par le débit du compte
de charge concerné
et par le crédit d’un
compte 40 « Fournisseurs
et comptes rattachés »

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

3.1 Lors de la réception de la facture


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

6XX Charge X
40X Fournisseurs et comptes rattachés X
442 Retenues à la source (pour le montant retenu en X
faveur de l’administration)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4150


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Lors du règlement du fournisseur étranger


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

40X Fournisseurs et comptes rattachés X


5XX Compte de trésorerie (pour le montant net versé X
au fournisseur)

3.3 Lors du versement à l’administration fiscale


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

442 Retenues à la source X


5XX Compte de trésorerie X

4 COMPTABILISATION IMPOT SUR LE REVENU GLOBAL

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit d’un compte


631 « Rémunération du
personnel »

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

4.1 Lors des écritures de paie


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

631 Rémunération du personnel X


421 Personnel, rémunérations dues (montant net) X
425 Personnel avances et acomptes accordés X
427 Personnel oppositions sur salaires X
431 Sécurité sociale X
432 Autres organismes sociaux X
4423 Impôt sur le revenu global X

4.2 Lors du versement à l’administration fiscale


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4423 Impôt sur le revenu global X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4151


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 44
SOUS COMPTE : 443 Applicable: 2010

Le compte 443
1 DEFINITION
Le compte 443 : Opérations particulières avec l’Etat et les collectivités
publiques
Enregistre les produits ou les charges résultant d’avantages accordés ou de
sujétions imposées par l’Etat, les collectivités publiques, les organismes
internationaux à un établissement public, à une entreprise publique ou à tout
autre organisme ou toute autre entreprise.
Le compte 443 est un compte de regroupement et non d’imputation. Il est
constitué des comptes suivants :
Compte 4432 –Participation aux fonds de solidarité et de soutien
44321 : Contribution de solidarité nationale
2 EVALUATION
Les montants sont comptabilisés selon les conventions conclues avec les
opérateurs publics.
3 COMPTABILISATION
3.1 Avantages accordés
EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit d’un compte


de produit

- par le débit d’un compte


de trésorerie

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4152


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1.1 Lorsque les avantages sont accordés


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

443 Opérations particulières avec l’Etat et les collectivités X


publiques
7XX Produits X

3.1.2 Lorsque la somme est versée à l’entreprise


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


443 Opérations particulières avec l’Etat et les X
collectivités publiques

3.2 Sujétions imposées


EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit d’un compte


de charge

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

3.2.1 Lorsque la sujétion est imposée


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

6XX Charges X
443 Opérations particulières avec l’Etat et les X
collectivités publiques

3.2.2 Lorsque la somme est versée à l’Etat


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

443 Opérations particulières avec l’Etat et les collectivités X


publiques
5XX Comptes de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4153


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 44
SOUS COMPTE : 444 Applicable: 2010

Le compte 444
1 DEFINITION
Le compte 444 : Etat, impôts sur le résultat
Enregistre les avances et dettes au titre de l’impôt dû sur les résultats.
Le compte 444 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
Comptes 4441 - Impôts sur les bénéfices des sociétés IBS
Le compte de charge correspondant est le compte 695 « Impôts s/les bénéfices
basés s/les résultats des activités ordinaires ».
44411 : Avances sur impôts IBS
44412 : Impôts sur les bénéfices des sociétés IBS
Comptes 4442 – Impôts complémentaires sur le résultat
Le compte de charge correspondant est le compte 698 « Autres impôts sur les
résultats ».
44421 : Avances sur impôts ICR
44422 : Impôts complémentaires sur le résultat ICR
Ce compte concerne les Impôts directs pétroliers assimilés à un
impôt complémentaire sur le résultat.
Comptes 4443 – Précomptes - IRCDC
Ce compte concerne l’impôt sur les revenus des créances, des
dépôts et des cautionnements. Il correspond à un prélèvement à la
source sur les revenus de placements. Il est déduit de l’imposition
globale. Pour le traitement comptable, se référer aux points pour
attention de ce compte.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4154


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION
Le montant de l’impôt est déterminé d’après des règles fixées en matière
d’impôts.
3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit d’un compte
de trésorerie
(des règlements effectués)
- par le débit des comptes
de charges intéressés
(695 « Impôts sur les
bénéfices basés sur les
résultats des activités
ordinaires » ou
698 « Autres impôts sur le
résultat et assimilés »)
Les comptes 444X1 sont relatifs aux avances sur impôts (44411 pour l’IBS et
44421 pour l’ICR). Les comptes 444X2 sont relatifs aux impôts dus (44412 pour
l’IBS et 44422 pour l’ICR).
3.1 Avances sur l’exercice N
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

444X1 Avances sur impôt X


5XX Compte de trésorerie X

3.2 A la clôture de l’exercice N


Enregistrement de l’impôt dû :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

69X Impôts sur les résultats et assimilés X


444X2 Etat, impôts sur le résultat (impôt dû) X

3.3 Régularisation des avances versées


Si l’impôt réellement dû est supérieur aux avances versées (paiement du solde)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

444X2 Etat, impôts sur le résultat (solde compte) X


444X1 Avances sur impôt (pour solde de l’avance) X
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4155


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Si l’impôt réellement dû est inférieur aux avances versées : solde du compte


444X2. Le solde du compte 444X1 reste dans les comptes et sera régularisé sur
les avances effectuées l’exercice suivant.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

444X2 Etat, impôts sur le résultat (solde compte) X


444X1 Avances sur impôt X

4 POINTS POUR ATTENTION


4.1 Précompte – impôts sur les revenus des créances, les dépôts et
cautionnements
Le compte 4443 « Précompte – IRCDC » concerne le prélèvement à la source sur
les revenus de placements. Il est déduit de l’imposition globale.
Lors de l’échéance du produit :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Banque X
4443 Précompte – IRCDC X
76X Produits financiers X

Lors de l’imputation du précompte sur l’impôt sur le bénéfice des sociétés :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

69X Impôts sur les résultats et assimilés X


4443 Précompte - IRCDC X
44412 Impôts sur le bénéfice des sociétés X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4156


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 44
SOUS COMPTE : 445 Applicable: 2010

Le compte 445
1 DEFINITION
Le compte 445 : Etat, taxes sur le chiffre d’affaires
Enregistre l’ensemble des taxes calculées sur le chiffre d’affaires.
Le compte 445 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 4455 – Taxes sur le chiffre d’affaires à décaisser
44551 : TVA à décaisser
Compte 4456 – TVA déductible
44562 : TVA déductible sur immobilisations
44566 : TVA déductible sur autres biens et services
44567 : Précompte – crédit de TVA
Compte 4457 – Taxe sur le chiffre d’affaires collectée par l’entreprise
44571 : TVA collectée
Compte 4458 – TVA à régulariser
44586 : TVA déductible à régulariser
44587 : TVA collectée à régulariser

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4157


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION
La TVA collectée d’une part, et la TVA déductible d’autre part, sont
enregistrées dans les subdivisions suivantes :
 44571 « TVA collectée » : le montant de la TVA collectée pour le compte
de l’Etat selon les dispositions légales (lors de l’enregistrement des
ventes) est porté à ce compte. Il constitue une dette envers le Trésor
Public.
 4456 « TVA déductible » le montant de la TVA à récupérer selon les
dispositions légales (lors de l’enregistrement des achats) est porté à ce
compte. Il constitue une créance sur le Trésor Public résultant du droit à
déduction de la TVA (et des taxes assimilées) mentionnée sur les factures
des fournisseurs. Ce compte se décompose en deux sous-comptes:
 44566 « TVA déductible sur autres biens et services » : elle
concerne les achats de biens (autres que les immobilisations) et de
services
 44562 « TVA déductible sur immobilisations » : elle concerne la
TVA sur les immobilisations.
Au moment de leur exigibilité, les comptes de « TVA collectée » et de « TVA
déductible » sont soldés :
 soit en contrepartie de la subdivision du compte 44551 « TVA à
décaisser » s’il en résulte un solde créditeur. Ce montant correspond au
montant de TVA à reverser au Trésor Public qui figure sur la déclaration
de chiffre d’affaires.
 soit en contrepartie de la subdivision du compte 44567 « Précompte –
crédit de TVA » s’il en résulte un solde débiteur à récupérer
ultérieurement (par imputation sur la TVA à payer ou par demande de
remboursement effectif).
Le compte 4458 « TVA à régulariser » est utilisé dans le cadre des opérations
d’inventaire à la clôture. Il est destiné à recevoir :
 le montant de TVA déductible sur les factures et avoirs à recevoir
(44586), et
 le montant de la TVA collectée sur les factures et avoirs à établir
(44587).
Cette subdivision fait l’objet d’un virement aux subdivisions «TVA collectée »
et « TVA déductible » lors de leur fait générateur fiscal, compte tenu des
ajustements nécessaires enregistrés aux comptes intéressés.
L’enregistrement de produits constatés d’avance ou de charges constatées
d’avance ne donne pas lieu à constatation d’une régularisation de TVA.
La TVA non déductible afférente à un bien ou à un service pour l’acheteur est
un élément du prix d’achat (enregistrement TTC) et non un impôt.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4158


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION TVA A DECAISSER (COMPTE 44551)

EST DEBITE EST CREDITE

si TVA collectée > TVA


déductible :
- par le débit du compte
44571 « TVA collectée »
et par le crédit du compte
44562 « TVA déductible
sur immobilisations »
et par le crédit du compte
44566 « TVA déductible
sur autres biens et serv. »

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

4 COMPTABILISATION TVA DEDUCTIBLE (COMPTE 4456)


4.1 TVA déductible sur immobilisations (compte 44562)
EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit d’un compte
2 « Immobilisations »
et par le crédit d’un compte
404 « Fournisseurs
d’immobilisations »
- par le débit du compte
44571 « TVA collectée » et
par le crédit du compte
44566 « TVA déductible
sur autres biens et serv. »
et selon les cas :

si TVA collectée > TVA


déductible :
par le crédit du compte
44551 « TVA à décaisser »

si TVA collectée < TVA


déductible :
par le débit du compte
44567 « Précompte –
crédit de TVA »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4159


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.2 TVA déductible sur autres biens et services (compte 44566)


EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit du compte
6 « Charge » ou
38 « Achats stockés »
et le crédit d’un compte
401 « Fournisseurs
de stocks et services »
- par le débit du compte
44571 « TVA collectée »
et le crédit du compte
44562 « TVA déductible
sur immobilisations »

et selon les cas :

si TVA collectée > TVA


déductible :
par le crédit du
44551 « TVA à décaisser »
si TVA collectée < TVA
déductible :
par le débit du 44567
« Précompte – crédit TVA »
5 COMPTABILISATION PRECOMPTE – CREDIT DE TVA (COMPTE 44567)

EST DEBITE EST CREDITE

- si TVA collectée < TVA déd. :


par le débit du compte
44571 « TVA collectée » et
par le crédit des comptes :
44562 « TVA déductible
sur immobilisations »
44566 « TVA déductible
sur autres biens et services »
- Si l’imputation est faite
sur la TVA à payer :
le précompte est soustrait
du montant
de la TVA à décaisser
- Si remboursement :
par le débit d’un compte
de trésorerie

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4160


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

6 COMPTABILISATION TVA COLLECTEE (COMPTE 44571)

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit d’un
compte 7 « Produits » et
par le débit d’un compte
411 « Client »
- par le crédit des comptes :
44566 « TVA déductible
sur autres biens et services »
44562 « TVA déductible
sur immobilisations »
et, selon le cas :
si TVA collectée > TVA
déductible :
par le crédit du compte
44551 « TVA à décaisser »
si TVA collectée < TVA
déductible :
par le débit du compte
44567 « Précompte »
7 COMPTABILISATION TVA A REGULARISER (COMPTE 4458)
7.1 TVA déductible à régulariser (compte 44586)
EST DEBITE EST CREDITE
- pour les avoirs à recevoir :
- pour les factures à recevoir :
par le crédit d’un compte
par le débit d’un compte
6 « charge » ou
6 « charge » ou
38 « Achats stockés »
38 « Achats stockés »
et par le débit du compte
et par le crédit du compte
4098 « Rabais, remises et
408 « Fournisseurs, factures
ristournes et autres avoirs
non parvenues »
non encore reçus »
7.2 TVA collectée à régulariser (compte 44587)
EST DEBITE EST CREDITE
- pour les avoirs à établir : - pour les factures à
par le débit du compte 7 établir :
« Produit » et par le crédit d’un compte
par le crédit du compte 7 « Produit » et
4198 « Rabais, remises et par le débit du compte
ristournes à accorder et 418 « Clients, produits
autres avoirs à établir » non encore facturés »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4161


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

8 SCHEMA COMPTABLES
8.1 Comptabilisations des opérations soumises à TVA sur l’exercice N
8.1.1 Achats de biens ou services
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

6XX Charge ou X
38X Achats stockés X
44566 TVA déductible sur autres biens et services X
401 Fournisseurs de stocks et services X

8.1.2 Achats d’immobilisation


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

2XX Immobilisation X
44562 TVA déductible sur immobilisations X
404 Fournisseurs d’immobilisations X

8.1.3 Opérations de ventes


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

411 Client X
7XX Produit X
44571 TVA collectée X

8.2 Déclaration fiscale

Si TVA collectée > TVA déductible (constatation d’une TVA à décaisser) :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

44571 TVA collectée X


44566 TVA déductible s/autres biens et services X
44562 TVA déductible sur immobilisations X
44551 TVA à décaisser X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4162


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Si TVA collectée < TVA déductible (constatation d’un précompte) :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

44571 TVA collectée X


44567 Précompte – crédit de TVA X
44566 TVA déductible s/autres biens et services X
44562 TVA déductible sur immobilisations X

8.3 Ecritures de régularisation relatives à la TVA


8.3.1 A la clôture de l’exercice N
8.3.1.1 Traitement des factures à recevoir et avoirs à recevoir
Enregistrement d’une facture à recevoir :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

6XX Charge ou X
38 Achats stockés X
44586 TVA déductible à régulariser X
408 Fournisseurs factures non parvenues X

Enregistrement d’un avoir à recevoir :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4098 Rabais, remises et ristournes à obtenir et autres avoirs X


non encore reçus
6XX Charge ou X
38 Achats stockés X
44586 TVA déductible à régulariser X

8.3.1.2 Traitements des factures à établir et avoirs à établir


Enregistrement d’une facture à établir :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

418 Clients factures à établir X


7XX Produit X
44587 TVA collectée à régulariser X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4163


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Enregistrement d’un avoir à établir :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

7XX Produit X
44587 TVA collectée à régulariser X
4198 Rabais, remises et ristournes à accorder et X
autres avoirs à établir

8.3.2 Sur l’exercice suivant (en N+1)


Pas de contre-passation des écritures de clôture et régularisation lors de la
réception de la facture :
8.3.2.1 Factures à recevoir :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

408 Fournisseurs factures non parvenues X


401 Fournisseurs de stocks et services X
4456 TVA déductible X
44586 TVA déductible à régulariser X

8.3.2.2 Avoirs à recevoir :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

401 Fournisseurs de stocks et services X


4098 Rabais, remises et ristournes à obtenir et autres X
avoirs à recevoir
44586 TVA déductible à régulariser X
4456 TVA déductible X

8.3.2.3 Factures à établir :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

411 Clients X
418 Clients factures à établir X
44587 TVA collectée à régulariser X
44571 TVA collectée X

8.3.2.4 Avoirs à établir


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

4198 Clients factures à établir X


411 Clients X
44571 TVA collectée X
44587 TVA collectée à régulariser X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4164


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 44
SOUS COMPTE : 446 Applicable: 2010

Le compte 446
1 DEFINITION
Le compte 446 : Organismes internationaux
Ce compte est ouvert par les entreprises, généralement des ONG, qui concluent
des conventions de financement de projet directement avec des organismes
internationaux. Sont alors comptabilisées dans ce compte 446 toutes les
opérations effectuées avec ces organismes, à l’exception de celles faites en
tant que fournisseur ou clients qui sont inscrites respectivement aux comptes
40 « Fournisseurs » ou 41 « Clients ».
Dans ce contexte, le mode de fonctionnement de ce compte dépend des clauses
contractuelles et de l’organisation comptable prévues dans le cadre de la
convention conclue avec l’organisme, et de la nature du projet financé ; en
effet l’entreprise soit agit en son propre nom, soit agit en simple mandataire
du bailleur.
Ce compte ne sera pas utilisé par SONATRACH.
Le compte 446 est à la fois un compte de regroupement et d’imputation.
446 : Organismes internationaux

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4165


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 44
SOUS COMPTE : 447 Applicable: 2010

Le compte 447
1 DEFINITION
Le compte 447 : Autres impôts, taxes et versements assimilés
Enregistre les montants de tous les impôts et taxes (hors impôts sur le résultat)
acquittés par SONATRACH au titre des rémunérations hors IRG (taxe
professionnelle et taxe d’apprentissage), au titre de l’activité pétrolière et des
droits de douane à l’exportation ainsi que les impôts et taxes non récupérables
sur le chiffre d’affaires (TAP et FNME) et les divers autres impôts et taxes (tels
que les droits d’enregistrement, taxe foncière, droits et taxes de péage à
l’exportation, taxe sur l’activité polluante, etc.). Il enregistre également les
redevances sur production d’hydrocarbures.
Ce compte concerne à la fois les avances liées aux impôts et les impôts dus.
Il est crédité du montant des impôts et taxes dus par SONATRACH par le débit
des comptes de charges intéressés :
 l’ensemble des comptes inscrits en compte 64 « Impôts et taxes et
versements assimilés »
 le compte 6131 « Redevances sur production d’hydrocarbures »
Il est débité du montant des règlements effectués en contrepartie d’un compte
de trésorerie.
Ce compte ne concerne pas :
 l’impôt sur les résultats comptabilisé au compte 444 « Etat, impôt sur
les résultats »
 les taxes sur le chiffre d’affaires et autres taxes assimilées
comptabilisées au compte 445 « Etat, taxes sur le chiffre d’affaires »
 les impôts versés pour le compte de tiers sur lesquels ils sont récupérés
qui ne constituent pas une charge pour SONATRACH et qui transitent par

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4166


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

le compte 442 « Etat, impôts recouvrables par des tiers ».


Le compte 447 « Autres impôts, taxes et versements assimilés » est un compte
de regroupement et non d’imputation.
Il se subdivise en sous-comptes et suit la classification du compte de charge
concerné.
Exemple n°1 : Pour les comptes de tiers relatif aux impôts et taxes sur
rémunération : les comptes de charges correspondant comportent la racine
641 « Impôts et taxes sur rémunération » : les comptes de tiers sont donc
classés dans les comptes 447 + 1.
Exemple n°2 : Le compte de tiers relatif à la taxe sur le revenu pétrolier est le
compte 447611 : 447 + 6 (compte de charge correspondant : 646 « Impôts,
taxes et versements assimilés s/activité pétrolière ») + 11 (compte de charge
correspondant : 64611 « Taxe sur le revenu pétrolier »).
Le compte 447 est constitué des comptes suivants :
Comptes 4471 – Impôts et taxes sur rémunération
Les comptes de charge correspondant sont classés aux comptes 641.
44711 : Taxe sur formation professionnelle
44712 : Taxe d’apprentissage
44718 : Autres impôts, taxes sur rémunération
Compte 4472 – Impôts et taxes non récupérables sur le chiffre d’affaires
Les comptes de charge correspondant sont classés aux comptes 642.
 Compte 44720 – Taxe sur l’activité professionnelle
447201 : Avances sur TAP
447202 : TAP
Ces comptes enregistrent le montant des avances et des dettes
relatives à la taxe sur les activités professionnelles due par
SONATRACH et calculée en fonction du chiffre d’affaires.
 Compte 44721 – Taxe FNME
Ce compte est relatif aux impôts et taxes relatifs aux Fonds National de
la maîtrise de l’énergie.
Compte 4473 – Redevances sur hydrocarbures
Le compte de charge correspondant est classé au compte 613 « Locations », en
services extérieurs (et non en compte 64 relatif aux impôts) : une redevance se
distingue en effet des impôts et taxes par la contrepartie qu’elle représente de
la concession d'un droit ou d’une prestation de services.
La redevance pétrolière représente le premier prélèvement de l'Etat sur la
production. Il s'agit d’une charge mensuelle considérée comme un loyer pour
l'exploitation d'une ressource non renouvelable.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4167


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Comptes 4475 – Autres impôts et taxes hors impôts sur les résultats
Les comptes de charge correspondant sont classés aux comptes 645.
44751 : Droits d’enregistrement
Ce compte enregistre à la fois les droits acquittés par SONATRACH
à l’occasion de la présentation à l’entreprise des actes et marchés
(droits d’enregistrement) et les droits de timbres fiscaux utilisés
par SONATRACH.
447523 : Taxes de péage
Ce compte enregistre les droits et taxes de péage à l’exportation
(de Pétrole brut/HR720, Produits raffinés, GN/GNL, GPL + autres
droits et taxes à l’exportation)
447528 : Taxe act. polluante dangereuse pour environnement
447529 : Droits, impôts et taxes divers :
Ce compte se subdivise en :
4475291 : Avances sur autres impôts
4475292 : Autres impôts et taxes
Ces comptes enregistrent les divers impôts et taxes relatifs aux
comptes de charges 645 n’ayant pas trouvé d’affectation dans les
comptes ci-dessus et notamment la taxe foncière, la taxe poids et
mesures, la taxe sur enseignes lumineuses et vitrines, les impôts
sur poudre, dynamites et explosifs.
Comptes 44761 – Taxes sur activités pétrolières
Les comptes de charge correspondant sont classés aux comptes 646.
447610 : Taxe superficiaire
447611 : Taxe sur le revenu pétrolier
447612 : Droit sur transfert des droits et obligations
447613 : Taxe sur le torchage du gaz
447614 : Taxe sur l’utilisation de l’eau potable
447615 : Taxe sur cession de crédit gaz effets de serre
Compte 44762 - Droits de douanes
Ce compte concerne les droits de douanes relatifs aux exportations de : Pétrole
brut/HR720, Produits raffinés, GN/GNL, GPL + droit de douane.
Il ne concerne pas les droits de douane à l’importation qui s’enregistrent :
 au compte d’immobilisation intéressé lorsqu’il s’agit de l’acquisition d’un
bien d’investissement : ils sont intégrés à la valeur brute de
l’immobilisation concernée

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4168


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

 au compte 38 « achats stockés » lorsqu’il s’agit d’une marchandise,


matière première et fourniture, autre approvisionnement : ils entrent
dans la détermination du coût d’entrée en stock
2 EVALUATION
Le montant comptabilisé en charge correspond au montant des taxes, telles
qu’elles ont été définies ci-dessus. Il correspond au montant à payer qui figure
sur l’avis d’imposition et qui est calculé à partir des éléments transmis sur ce
même document administratif.
Certains de ces droits, impôts et taxes peuvent être payés mensuellement
(Taxe sur le revenu pétrolier) ou annuellement (Taxe superficiaire, Taxe sur
utilisation de l’eau potable).
Les prélèvements obligatoires de toutes natures (notamment les impôts, taxes,
et versements assimilés) à la charge de SONATRACH constituent des charges de
l’exercice au cours duquel le fait générateur entraînant l’exigibilité, immédiate
ou différée, de ces prélèvements est intervenu.
Lorsque l’exercice diffère de la période d’imposition, les écritures de
régularisations (charges à payer et produit à recevoir) permettent de rattacher
les charges et les produits à l’exercice concerné et à celui-là seulement, (voir
compte 448 « Etat – charges à payer et produits à recevoir »).
3 COMPTABILISATION SANS AVANCES

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit des comptes
de charges intéressés
(comptes 64 « Impôts, taxes,
et versements assimilés »
ou compte 613 « Redevances
sur production
d’hydrocarbures »)
- par le crédit
d’un compte de trésorerie
(du montant des règlements
effectués)
3.1 Lors du fait générateur fiscal entraînant l’exigibilité
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

64X ou Impôts et taxes et versements assimilés X


6131 Redevances sur production d’hydrocarbures X
447 Autres impôts, taxes et versements assimilés X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4169


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Lors des règlements


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

447 Autres impôts, taxes et versements assimilés X


5XX Compte de trésorerie X

4 COMPTABILISATION AVEC AVANCES

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit d’un compte
de trésorerie
(des règlements effectués)
- par le débit des comptes
de charges intéressés
(comptes 64 « Impôts, taxes,
et versements assimilés »
ou compte 613 « Redevances
sur production
d’hydrocarbures »)
- par le crédit
- par le débit
d’un compte de trésorerie
d’un compte de trésorerie
(des règlements effectués
(si l’impôt dû est inférieur
si l’impôt dû est supérieur
aux avances)
aux avances)
4.1 Avances
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

447 Avance - Autres impôts, taxes et versements assimilés X


5XX Compte de trésorerie X

4.2 A la fin de l’exercice


4.2.1 Si l’impôt réellement dû est supérieur aux avances versées
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

64X ou Impôts et taxes et versements assimilés X


6131 Redevances sur production d’hydrocarbures X
447 Avance - Autres impôts, taxes (solde de l’avance) X
447 Autres impôts, taxes et versements assimilés X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4170


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.2.2 Si l’impôt réellement dû est inférieur aux avances versées


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

64X ou Impôts et taxes et versements assimilés X


6131 Redevances sur production d’hydrocarbures X
447 Autres impôts, taxes et versements assimilés X
447 Avance - Autres impôts, taxes (solde de l’avance) X

4.3 Lors du règlement du solde


4.3.1 Si l’impôt réellement dû est supérieur aux avances versées
Paiement du solde :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N ou N+1 Débit Crédit

447 Autres impôts, taxes et versements assimilés (pour solde X


du compte)
5XX Compte de trésorerie X

4.3.2 Si l’impôt réellement dû est inférieur aux avances versées


En cas de remboursement :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N ou N+1 Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


447 Autres impôts, taxes et versements assimilés (pour X
solde du compte)

S’il n’y a pas de remboursement envisagé, le compte 447 est imputé sur les
avances effectuées l’exercice suivant.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

447 Avances sur impôt X


447 Autres impôts, taxes et versements assimilés (pour X
solde du compte)
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4171


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 44
SOUS COMPTE : 448 Applicable: 2010

Le compte 448
1 DEFINITION
Le compte 448 : Etat, charges à payer et produits à recevoir (hors impôts
sur les résultats)
Est mouvementé, à la clôture de l’exercice, pour permettre l’enregistrement
des charges et des produits rattachables à l’exercice clos.
Ce compte ne concerne pas l’impôt sur les résultats comptabilisé au compte
444 « Etat, impôts sur les résultats »
Le compte 448 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il se subdivise en sous-comptes et répond à la classification suivante :
Le compte « 44 » (Etat) suivi du chiffre « 8 » en troisième position indique qu’il
s’agit d’un compte de régularisation utilisé à la clôture :
 Le compte 448 est suivi du chiffre « 6 » pour les charges à payer.
Le compte « 4286 » est ensuite suivi du compte de tiers concerné (442
pour les impôts et taxes recouvrables sur tiers, 447 pour les impôts et
taxes hors impôts sur les résultats) ou du nombre 900 pour les autres
charges à payer.
Le compte « 4486 + compte de tiers » suit la classification détaillée du
compte de tiers concerné.
 Le compte 448 est suivi du chiffre « 7 » pour les produits à recevoir
Exemple : 448 + 442 (442 utilisé pour les impôts et taxes recouvrables sur tiers)
+ 30 (compte 44230 utilisé pour les retenues à la source de l’impôt sur revenu
global).

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4172


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Comptes 4486 – Etat, charges à payer (hors impôts sur les résultats)
Ce compte est constitué des comptes suivants :
Comptes 4486442 – Charges à payer s/impôts et taxes recouvrables s/tiers
Ces comptes concernent les charges à payer (CAP) sur impôts et taxes
recouvrables sur tiers et se décomposent par nature en :
 Comptes 44864422 : charges à payer retenues à la source
 0 : Taxe forfaitaire
 1 : Retenues IBS
 9 : Autres
 Comptes 44864423 : charges à payer impôts sur revenu global
 Comptes 44864424 : CAP retenues TAP – détention pour compte
L’ensemble de ces comptes de charges à payer ne trouve pas de contrepartie
en compte de charges. Ces comptes de régularisation à la clôture enregistrent
les charges à payer sur les retenues effectuées par l’entreprise pour le compte
de l’Etat sur des sommes dues par des tiers (salariés, clients…). Pour le
traitement de ces comptes : se référer aux comptes 442 correspondants).
Comptes 4486447 – Charges à payer sur impôts et taxes
Ces comptes concernent les charges à payer sur impôts et taxes (hors impôts
sur les résultats) et se décomposent par nature d’impôts et taxes en :
 Comptes 44864471 – Charges à payer sur impôts et taxes sur
rémunérations
Ces comptes se subdivisent selon la nature des impôts et taxes en :
 1 : Charges à payer Formation professionnelle
 2 : Charges à payer Taxes d’apprentissage
 8 : Charges à payer Autres impôts, taxes sur rémunérations
 Comptes 44864472 – Charges à payer sur impôts/taxes sur CA
Ces comptes se subdivisent selon la nature des impôts et taxes en :
 0 : Charges à payer TAP
 1 : Charges à payer FNME
 Compte 44864473 – Charges à payer redevances hydrocarbures
Les redevances hydrocarbures sont comptabilisées au compte de location
(compte 613 en services extérieurs).
 Compte 44864475 – Charges à payer s/autres impôts et taxes
Ces comptes se subdivisent selon la nature des impôts et taxes en :
 1 : Charges à payer Droits d’enregistrement
 23 : Charges à payer Taxes de péage

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4173


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

 28 : Charges à payer Taxes activités polluantes dangereuses pour


l’environnement
 29 : Charges à payer Autres impôts et taxes
 Compte 44864476 – Charges à payer impôts et taxes sur activités
pétrolières
Les comptes se subdivise selon la nature des impôts et taxes en :
 1 : Charges à payer Taxes s/activités pétrolières
 2 : Charges à payer Droits de douanes
Compte 4486900 – Autres charges à payer
Comptes 4487 – Etat, produits à recevoir (hors impôts sur les résultats)
4487 : Etat, produits à recevoir (hors impôts sur les résultats)
2 EVALUATION
2.1 A la clôture
2.1.1 Charges à payer
Lorsque l’exercice diffère de la période d’imposition, si l’impôt est rattachable
en partie à l’exercice mais n’a pas encore été comptabilisé en charge, il
convient de constater une charge prorata temporis, sous forme de charge à
payer, afin de permettre l’enregistrement des charges rattachables à l’exercice
clos.
En utilisant les modalités de calcul de l’avis d’imposition, il convient de faire la
meilleure estimation possible de la taxe à payer, proratisée en fonction du
nombre de mois courus avant la clôture.
Le compte 4486 « Etat – charges à payer » est crédité par le débit d’un compte
de charge par nature concerné.
2.1.2 Produits à recevoir
Dans l’hypothèse d’un dégrèvement ou d’un remboursement attendu à la
clôture (non encore reçu de l’administration) et non comptabilisé dans les
comptes ou dans le cas d’un trop versé au titre de l’exercice, il convient
d’enregistrer un produit à recevoir afin de permettre l’enregistrement des
produits rattachables à l’exercice clos.
Le compte 4487 « Etat – produits à recevoir » est débité par le crédit du
compte de charge concerné.
2.2 L’exercice suivant
Selon le NPC : Lors du paiement effectif, le compte 448 est soldé en
contrepartie des comptes 44 concernés, les ajustements nécessaires étant
enregistrés aux comptes intéressés : en l’occurrence, les comptes de charge
par nature d’impôts et taxes (comptes 64) ou de redevances sur production

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4174


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

d’hydrocarbures (6131).
3 COMPTABILISATION DES CHARGES A PAYER

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit du compte
concerné :
64 « Impôts, taxes et
versements assimilés »
ou
6131 « Redevances sur
production
d’hydrocarbures »
- par le crédit du compte
44 concerné
(pour solde du compte)
3.1 A la clôture de l’exercice N
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

64X ou Impôts, taxes et versements assimilés X


6131 Redevances sur production d’hydrocarbures X
4486 Etat, charges à payer X

3.2 Sur l’exercice suivant N+1


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4486 Etat, charges à payer X


44X Etat, collectivités publiques, organismes X
internationaux et comptes rattachés

Les différences entre les comptes 448 et 44 sont ajustées par le débit ou le
crédit du compte 64 ou 6131.
4 COMPTABILISATION DES PRODUITS A RECEVOIR

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit du compte
concerné :
64 « Impôts, taxes et
versements assimilés »
ou
6131 « Redevances sur
production d’hydrocarbures »
- par le débit du compte
44 concerné

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4175


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

(pour solde du compte)

4.1 A la clôture de l’exercice N


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4487 Etat, produits à recevoir X


64X ou Impôts, taxes et versements assimilés X
6131 Redevances sur production d’hydrocarbures X

4.2 Sur l’exercice suivant N+1


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

44X Etat, collectivités publiques, organismes internationaux X


4487 Etat, produits à recevoir X

Les différences entre les comptes 448 et 44 sont ajustées par le débit ou le
crédit du compte 64 ou 6131.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4176


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 4
SOUS COMPTE : 45 Applicable: 2010

Les comptes 45
1 DEFINITION
Sont enregistrés dans ce compte dans toutes les transactions réalisées :
 Entre SONATRACH et ses filiales
 Entre SONATRACH et ses associés
 Dans le cadre d’un groupement.
Les comptes « Groupe et associés » figurent au bilan selon leur solde en actif
courant (solde débiteur) ou passif courant (solde créditeur).

2 CLASSIFICATION
Le compte 45 est subdivisé de la manière suivante :
 451 Opérations Groupe
 454 Intérêts payés pour compte
 455 Associés – comptes courants
 456 Associés – opérations sur le capital
 457 Associés – dividendes à payer
 458 Associés – opérations faites en commun ou en groupement

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4177


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 45
SOUS COMPTE : 451 Applicable: 2010

Le compte 451
1 DEFINITION
Le compte 451 : Opérations Groupe
Un groupe est un ensemble d'entités (sociétés) ayant chacune leur propre
personnalité juridique. Les entités sont des sociétés juridiquement autonomes
(filiales) qui dépendent d'une même société-mère. Le groupe est donc la
société mère et l'ensemble des filiales sur lesquelles elle exerce un contrôle qui
se traduit par la détention directe ou indirecte de la majorité des droits de
vote ou par la maîtrise des politiques économiques ou financières.
Le compte 451 enregistre :
 à son débit le montant des fonds avancés directement ou indirectement
de façon temporaire par SONATRACH aux entreprises du groupe
SONATRACH. Il s’agit d’une créance de SONATRACH sur les entreprises du
groupe. Elles comprennent :
 les avances à moins d’un an consenties par SONATRACH aux
sociétés qui forment avec elle le groupe SONATRACH
 les règlements pour le compte des filiales (paiement des factures
ou de frais effectués par SONATRACH)
 à son crédit le montant des fonds mis directement ou indirectement de
façon temporaire à disposition de SONATRACH par les autres entreprises
du groupe. Il s’agit d’une dette de SONATRACH envers les entreprises du
groupe. Elles comprennent les règlements pour le compte de SONATRACH
(paiement des factures ou de frais et commissions effectués par les
filiales pour le compte de SONATRACH).
Ce compte concerne également les avances à moins d’un an consenties
par les sociétés du groupe SONATRACH à SONATRACH. A l’heure actuelle,
ce cas ne se présentera pas à SONATRACH car la législation algérienne ne
le permet pas.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4178


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Ce compte est notamment utilisé en cas de pool de trésorerie et de


refacturation de frais.
Ce compte ne concerne pas :
 les opérations effectuées en tant que fournisseur ou client qui sont
inscrites respectivement aux comptes 40 « Fournisseurs » ou 41
« Clients ».
 les titres des filiales qui sont inscrits au compte 261 « Titres des filiales »
et la fraction non encore libérées des titres de filiales inscrite au compte
269 « Versements restant à effectuer sur titres de participation non
libérés »
 les prêts (long terme, moyen terme et le cas échéant court terme)
consentis à des filiales qui sont inscrits au compte 266 « Créances
rattachées à des participations groupe »
 le montant des fonds mis directement ou indirectement à disposition de
l’entreprise par les sociétés du groupe qui correspond à des opérations
de financement long ou moyen terme et qui est inscrit au compte 171
« Dettes rattachées à des participations groupe ». Il s’agit notamment :
 des avances consolidables reçues (au sens financier)
 des versements reçus, représentatifs d’apports non capitalisés
 des emprunts contractés auprès des sociétés du groupe
Le compte 451 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 4510 – Opérations groupe – transfert de patrimoine
Compte 4511 – Opérations groupe – compte courant des sociétés
apparentées
Compte 4518 – Opérations groupe – intérêts courus
Le compte 4518 enregistre les intérêts courus non échus relatifs aux opérations
du groupe. A la clôture, ce compte est :
 débité par le crédit du compte 7682 « Intérêts des comptes courants
débiteurs »
 crédité par le débit du compte 66120 « Intérêts des comptes courants et
dépôts créditeurs »
2 EVALUATION
2.1 Comptes courants en dinars
2.1.1 Créances de SONATRACH envers les sociétés du groupe
Le montant des créances est évalué au montant reçu par l’entreprise. Les
intérêts produits sont inscrits au compte 768 « Intérêts des comptes courants
débiteurs ».

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4179


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2.1.2 Dette de SONATRACH envers les sociétés du groupe


Le montant des sommes mises à disposition correspond au montant reçu par
SONATRACH. Les charges d’intérêts sont inscrites au compte 661 « Charges
d’intérêts ».
2.2 Comptes courants en monnaie étrangère
Les comptes courants en monnaie étrangère sont actualisés à la clôture de
l’exercice sur la base du dernier cours de change connu.
3 COMPTES COURANTS EN DINARS

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit d’un compte


de trésorerie

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

- par le crédit du compte


768 « Autres produits
financiers »

- par le débit du compte


661 « Charges d’intérêts »

3.1 Dettes SONATRACH envers les filiales


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

1XX à Compte de la classe 1 à la classe 6 X


6XX
451 Opérations groupe X

3.2 Créances SONATRACH sur les filiales


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

451 Opérations groupe X


1XX à Compte de la classe 1 à 7 (sauf classe 6) X
7XX

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4180


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3 Si des intérêts sont dus à SONATRACH


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

451 Opérations groupe X


768 Autres produits financiers X

3.4 Si des intérêts sont dus aux sociétés du groupe par SONATRACH
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

661 Charges d’intérêts X


451 Opérations groupe X

4 COMPTES COURANTS EN DEVISES

EST DEBITE EST CREDITE


- si gain de change : - si perte de change :
par le crédit d’un compte par le débit d’un compte
766 « Gain de change » 666 « Perte de change »

4.1 Durant l’exercice


Les écritures sont identiques à celle d’un compte courant en dinar. Seule
l’évaluation change.
4.2 A la clôture
4.2.1 Dans le cas d’un gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

451 Opérations groupe X


766 Gain de change X

4.2.2 Dans le cas d’une perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

666 Perte de change X


451 Opérations groupe X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4181


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

5 POINTS POUR ATTENTION


5.1 Fraction non encore libérée des titres de participation
La fraction non encore libérée des titres de participation doit être enregistrée
au compte 269 (et non pas au compte 451).
5.1.1 Comptabilisation initiale
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

261ou Titres de filiales ou X


262 Autres titres de participations X
269 Versements restant à effectuer sur titres de X
participation non libérés (fraction non encore
libérée)
5XX Compte de trésorerie (fraction libérée) X

5.1.2 Comptabilisation lors du versement restant à effectuer


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

269 Versements restant à effectuer sur titres de X


participation non libérés
512 Banque X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4182


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 45
SOUS COMPTE : 454 Applicable: 2010

Le compte 454
1 DEFINITION
Le compte 454 : Intérêts payés pour compte
Enregistre les intérêts payés par SONATRACH pour le compte d’une filiale.
2 EVALUATION
Le montant des intérêts est évalué au montant d’intérêts payés par SONATRACH
pour le compte d’une filiale.
3 COMPTABILISATION
EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

- par le débit d’un compte


de trésorerie

3.1 Lorsque les intérêts sont payés par SONATRACH


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

454 Intérêts payés pour compte X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4183


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Lors que la filiale rembourse les intérêts payés par SONATRACH
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


454 Intérêts payés pour compte X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4184


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 45
SOUS COMPTE : 455 Applicable: 2010

Le compte 455
1 DEFINITION
Le compte 455 : Associés – Comptes courants
Enregistre :
 à son crédit le montant des fonds mis ou laissés temporairement à la
disposition de SONATRACH par les associés (dettes de SONATRACH envers
les associés)
 à son débit le montant des fonds mis ou laissés temporairement à la
disposition des associés par SONATRACH.
Les associés sont les personnes physiques ou morales qui participent au fonds
social de l’entreprise. Dans ce sens, l’Etat est l’unique associé de l’Entreprise
Nationale SONATRACH.
En principe, ce compte ne sera pas utilisé par SONATRACH.
Ce compte ne concerne pas :
 les contrats d’association qui sont comptabilisés au compte 458
« Associés, opérations faites en commun ou en groupement ».
 les opérations effectuées en tant que fournisseur ou client qui sont
inscrites respectivement aux comptes 40 « Fournisseurs » ou 41
« Clients ».
En principe, le compte courant d’associé ne doit pas être débiteur car cela
signifierait que l’associé a des dettes à l’égard de la société.
Les sommes déposées en compte courant ont la nature de prêt et non d’apport
en capital. En l’absence de convention particulière ou statutaire les régissant,
les comptes d’associés ont donc pour caractéristique essentielle d’être
remboursables à tout moment.
Le compte 455 est un compte de regroupement et non d’imputation.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4185


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Il est constitué des comptes suivants :


4550 : Associés – comptes courants- principal
4558 : Intérêts courus – associés comptes courants
Ce compte enregistre les intérêts courus non échus relatifs aux
comptes courants d’associés. A la clôture, ce compte est :
débité par le crédit du compte 7682 « Intérêts des comptes
courants débiteurs » pour le montant des intérêts à recevoir ou
crédité par le débit du compte 66120 « Intérêts des comptes
courants et dépôts créditeurs » pour les montants des intérêts à
payer
2 EVALUATION
2.1 Comptes courants en dinars
Comptes débiteurs : lorsqu’ils sont autorisés, les fonds versés sont portés au
compte 455 « Associés – comptes courants ». A ces fonds, s’ajoutent les
intérêts portés au compte 768 « Autres produits financiers ».
Comptes créditeurs : le compte 455 « Associés – comptes courants » est crédité
du montant des fonds mis ou laissé à disposition de l’entreprise par les associés
(principal et intérêts courus). Les intérêts sont à inscrire au compte 661
« Charges d’intérêts ».
Lorsque le compte courant est « bloqué », il peut être maintenu au compte 455
même si une convention en interdit la disposition avant une certaine date.
Toutefois, il peut être envisagé de transférer les fonds au compte 168 « Autres
emprunts ».
2.2 Comptes courants en devises
Les comptes courants en monnaie étrangère sont actualisés à la clôture de
l’exercice sur la base du dernier cours de change connu.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4186


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTES COURANTS EN DINARS

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit d’un compte


de trésorerie

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

- par le crédit du compte


768 « Autres produits
financiers »

- par le débit du compte


661 « Charges d’intérêts »

3.1 Lors de la mise à disposition des fonds à SONATRACH (dettes


SONATRACH envers les associés)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

1XX à Compte de trésorerie X


455 Associés comptes courants X

3.2 Lors de la mise à disposition des fonds aux associés (créances


SONATRACH sur les associés)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

455 Associés comptes courants X


5XX Compte de trésorerie X

3.3 Si des intérêts sont dus à SONATRACH


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

455 Associés comptes courants X


768 Autres produits financiers X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4187


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.4 Si des intérêts sont dus aux sociétés du groupe par SONATRACH
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

661 Charges d’intérêts X


455 Associés comptes courants X

4 COMPTES COURANTS EN DEVISES

EST DEBITE EST CREDITE


- Si gain de change : - si perte de change :
par le crédit d’un compte par le débit d’un compte
766 « Gain de change » 666 « Perte de change »
4.1 Durant l’exercice
Les écritures sont identiques à celle d’un compte courant en dinar. Seule
l’évaluation change.
4.2 A la clôture
4.2.1 Dans le cas d’un gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

455 Associés comptes courants X


766 Gain de change X

4.2.2 Dans le cas d’une perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

666 Perte de change X


455 Associés comptes courants X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4188


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 45
SOUS COMPTE : 456 Applicable: 2010

Le compte 456
1 DEFINITION
Le compte 456 : Associés – opérations sur le capital
Enregistre à son débit les promesses d’apport de l’associé à la société et est
soldé par le montant des apports lors de la libération.
Le compte 456 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 4560 – Associés (apports en dinars)
45601 : Apports à libérer à long terme
45602 : Apports à libérer à moyen terme
45603 : Apports à libérer à court terme
Compte 4561 – Apports à rembourser
Ce compte est subdivisé en dinars et en devises.
2 EVALUATION
2.1 La constitution de la société
La constitution d’une société se fait en plusieurs étapes :
 la recherche d’associés ou d’actionnaires qui « promettent » de
participer à la constitution de la société et s’engagent pour un certain
montant par la signature des statuts. Lors de la constitution, deux
situations sont possibles :
 les promesses d’apport sont libérées immédiatement à la
constitution : le compte 456 « Associés – opérations sur le capital »
est débité par le crédit du compte 101 « Fond social » en
attendant le versement des apports.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4189


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

 les promesses d’apport sont libérées postérieurement à la


constitution.
Pour le montant non appelé du capital : Lors de la constitution, le
compte 109 « Capital souscrit non appelé » est alors débité par le
crédit du compte 101 « Fond social » pour le montant non appelé
du capital.
Lors de la libération du capital non appelé : le compte 109 est
soldé par le débit du compte 456.
 Le versement par les associés ou actionnaires du capital qu’ils se sont
engagés à apporter. Les apports peuvent être faits en nature ou en
numéraire :
 la réalisation des apports en nature : les différents comptes des
éléments apportés (ex : immobilisations, stocks, créances, clients,
fournisseurs…) sont débités ou crédités par le crédit du compte
456 « Associés – opérations sur le capital »
 la réalisation des apports en numéraire : un compte de trésorerie
est débité par le crédit du compte 456 « Associés – opération sur le
capital ».
2.2 L’augmentation de capital
Une augmentation de capital permet d’accroître le capital de la société soit
par l’émission de nouvelles actions, soit par l’augmentation de la valeur
nominale de chaque titre. La différence entre le prix d’émission et la valeur
nominale de ces titres constituera une prime liée au capital social.
Cette augmentation de capital peut être réalisée de deux manières :
 soit par voie d’apport pour le montant des apports en espèces ou en
nature effectués par les associés (sous déduction des primes liées au
capital social (cf. compte « 103 ») : le compte 456 « Associés –
opérations sur le capital » est débité par le crédit du compte 101 « Fond
social » et le crédit du compte 103 « Prime liée au capital social »
 soit par incorporation de réserves par décision des associés
2.3 Le remboursement du capital
Lorsqu’une réduction de capital est non motivée par des pertes et réalisée par
remboursement d’une partie de chaque action (traitement différent si la
réduction de capital non motivée par des pertes est réalisée par affectation à
la prime d’émission), il convient de débiter le compte 101 « Fond social » par
le crédit du compte 456 « Associés – opérations sur capital ». Ce compte est
ensuite annulé par le crédit d’un compte de trésorerie.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4190


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION
3.1 La constitution de la société
EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit du compte


101 « Fonds social »

par le débit :
- d’un compte de
disponibilité s’il s’agit d’un
apport en numéraire ;
- des comptes concernés s’il
s’agit d’un apport en nature.
3.1.1 A la date de création de l’entreprise : constatation de la
souscription en capital sur les associés
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4560 Associés (apports) X


101 Fonds social X

3.1.2 Lors de la réalisation des apports


3.1.2.1 En nature
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

2XX Immobilisations X
3XX Stocks X
4XX Tiers X
4560 Associés (apports) X

3.1.2.2 En numéraire
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


4560 Associés (apports) X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4191


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1.3 Traitement du capital souscrit non appelé


3.1.3.1 Enregistrement lors de la souscription au capital pour
le capital non appelé
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

109 Capital souscrit non appelé X


101 Fonds social X

3.1.3.2 Enregistrement lors de l’appel du capital


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

456 Associés (apports) X


109 Capital souscrit non appelé X

3.2 Lors d’une augmentation de capital par apport en numéraire ou en


nature
EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit du compte


101 « Fonds social

par le débit :
- d’un compte de
disponibilité s’il s’agit d’un
apport en numéraire ;
- des comptes concernés s’il
s’agit d’un apport en nature.
3.2.1 A la date de souscription de capital par apports
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4560 Associés (apports) X


101 Fonds social X
103 Primes liées au capital social X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4192


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2.2 Lors de la libération des apports


3.2.2.1 En nature
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

2XX Immobilisations X
3XX Stocks X
4560 Associés (apports) X

3.2.2.2 En numéraire
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Comptes de trésorerie X


4560 Associés (apports) X

3.3 Réduction de capital non motivée par des pertes et réalisée par
remboursement d’une partie de chaque action
EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit du compte


101 « Fonds social

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

101 Fonds social X


4561 Apport à rembourser X

N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4561 Associés (apports) X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4193


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 45
SOUS COMPTE : 457 Applicable: 2010

Le compte 457
1 DEFINITION
Le compte 457 : Associés – dividendes à payer
Enregistre les dividendes dus par la société aux associés.
Il est crédité du montant des dividendes dont la distribution a été décidée par
les organes compétents, par le débit du compte 12 « Résultat de l’exercice »,
du compte 106 « Réserves » ou du compte 11 « Report à nouveau ».
Le compte 457 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 4570 – Coupons et dividendes à payer
45700 : Coupons et dividendes à payer en dinars
45701 : Coupons et dividendes à payer en devises
Compte 4571 – Participations des travailleurs au résultat
45710 : Participations des travailleurs au résultat
2 EVALUATION
Le compte 457 « Associés- dividendes à payer » peut être alimenté par le
résultat de l’exercice, par un report à nouveau créditeur ou par des réserves.
Le montant des dividendes à payer est décidé par les organes compétents et
prélevé sur le résultat de l’exercice, sur les réserves ou le report à nouveau.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4194


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION
EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit du compte
12 « Résultat de l’exercice »
- par le débit du compte
106 « Réserves »
- par le débit du compte
11 « Report à nouveau »
(du montant des dividendes
dont la distribution a été
décidée par les organes
compétents).
- par le crédit d’un compte
de trésorerie
3.1 Lors de la répartition de bénéfice
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

12X Résultat de l’exercice X


457 Associés, dividendes à payer X

3.2 Lors de la distribution des réserves aux associés


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

106 Réserves X
457 Associés, dividendes à payer X

3.3 A la date de distribution du report à nouveau créditeur aux


associés
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

110 Report à nouveau créditeur X


457 Associés, dividendes à payer X

3.4 Lors du versement


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

457 Associés, dividendes à payer X


5XX Comptes de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4195


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4196


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 45
SOUS COMPTE : 458 Applicable: 2010

Le compte 458
1 DEFINITION
Le compte 458 : Associés, opérations faites en commun ou en groupement
Ce compte concerne les opérations réalisées dans le cadre de contrat
d’association.
Un contrat d’association correspond à un accord contractuel par lequel deux
parties (l’une étant SONATRACH) ou plus conviennent d’exercer une activité
économique sous contrôle conjoint.
L’enregistrement des opérations chez chacun des coparticipants dépend des
clauses contractuelles et de l’organisation comptable prévue.
Ce compte enregistre les dettes et les créances des partenaires dans le cadre
des contrats d’association
Le compte 458 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 4582 – Avances - associés sous conventions particulières
Ce compte enregistre les dettes et les créances vis à vis de l’associé
pendant la phase exploration.
Le compte 4582 est subdivisé de manière à faire apparaître les avances
en dinars (0) et en devises (1)
Au niveau des sous-comptes, les comptes d’avances sont classés en
fonction de leur terme de remboursement : long (1), moyen (2) et court
terme (3).

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4197


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Chacun de ces comptes se subdivisent en :


 Avances aux associés (créances) (1) : les créances sur les associés
sous conventions particulières sont des avances à moins et plus
d’un an consenties aux sociétés sous conventions particulières.
 Avances des associés (dettes) (2) : les dettes sur les associés sous
conventions particulières sont des avances remboursables
consenties à SONATRACH par les sociétés qui participent avec elle,
dans le cadre des conventions ou contrats d’association, à des
opérations ou travaux déterminés.
Compte 4583 – Associés comptes de financement de stocks sous convention
particulière
Ce compte enregistre les dettes et les créances vis à vis de l’associé
durant les phases d’exploration, de développement et de production.
Le compte 4583 est subdivisé de manière à faire apparaître les comptes
de financement en dinars (0) et en devises (1).
Chacun de ces comptes se subdivise en créances (1) et en dettes (2).
Les créances sur les associés concernent les sommes avancées aux
associés pour contribuer au financement de stocks acquis pour les besoins
de l’association.
Les dettes sur les associés correspondent au montant des versements
effectués à l’Entreprise par les sociétés qui participent avec elle afin de
financer les stocks acquis et contrôlés par SONATRACH pour le compte de
l’Association, dans le cadre des conventions ou contrats d’association.
Compte 4584 – Dettes – associés non opérateur sous convention particulière
Compte 4585 – Associés comptes courants des associés, opérations faites
en commun
Le compte 4585 est subdivisé de manière à faire apparaître les comptes
en dinars (0) et en devises (1)
Au niveau des sous-comptes, les comptes d’avances sont classés en
fonction de leur terme de remboursement : long (1), moyen (2) et court
terme (3).
Le compte 4585 relatif aux dettes est débité des remboursements
réalisés par SONATRACH au bénéfice des associés.
Ils sont crédités des paiements réalisés par les associés au bénéfice de
SONATRACH.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4198


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Compte 4586 – Créances – associés opérateur sous convention particulière


Ce compte enregistre les créances relatives au financement du projet vis
à vis de l’associé durant les phases de développement et de production.
Les créances sur les associés concernent les fonds versés aux associés
opérateurs, à titre de contribution au financement des opérations ou
travaux en association menés par l’opérateur.
Compte 4588 – Intérêts courus – opérations faites en groupement
Ce compte enregistre les intérêts courus non échus relatifs aux opérations
faites en groupement. A la clôture, ce compte est :
 débité par le crédit du compte 7682 « Intérêts des comptes courants
débiteurs » pour le montant des intérêts à recevoir ou
 crédité par le débit du compte 66120 « Intérêts des comptes courants et
dépôts créditeurs » pour les montants des intérêts à payer

2 EVALUATION
Dans le cadre des contrats d’association de droit Algérien, l’ensemble des
charges, des produits et des financements des investissements induits par le
contrat sont répartis selon la législation Algérienne en vigueur et les modalités
contractuelles particulières.

3 COMPTABILISATION
EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit des créances - par le crédit des dettes


de SONATRACH à l’égard de SONATRACH à l’égard
des associés des associés

Quelques exemples d’écritures :


Dans les comptes d’exploration, il y a transfert de la dette conditionnée de
l’associé à l’activité AST une fois que la découverte est commercialement
exploitable :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

458 Associés, opérations faites en commun ou en X


groupement
181XX Compte de liaison association X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4199


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Dans les comptes d’AST, il y a constatation de la dette conditionnée envers


l’associé :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

181XX Compte de liaison exploration X


458 Associés, opérations faites en commun ou en X
groupement

Dans les comptes d’AST, lors de la réalisation des investissements sur la base
des arrêtés de comptes transmis par le partenaire.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

23XX En-cours d’investissement X


458 Associés, opérations faites en commun ou en X
groupement

Dans les comptes de AST concerné, reconnaissance des coûts opératoires :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

61XX Services extérieurs X


62XX Autres services extérieurs X
458 Associés, opérations faites en commun ou en X
groupement

Dans les comptes d’AST, reconnaissance des encaissements de fonds en


provenance du partenaire :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Banque X
458 Associés, opérations faites en commun ou en X
groupement

Dans les comptes de AST concernée, constatation de la rémunération nette :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

655 Quote-part de résultat sur opérations faites en commun X


(quote-part coparticipant)
458 Associés, opérations faites en commun ou en X
groupement

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4200


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 4
SOUS COMPTE : 46 Applicable: 2010

Les comptes 46
1 DEFINITION
Les comptes 46 « Débiteurs divers et créditeurs divers » concernent les
comptes de tiers qui ne trouvent pas leur affectation dans les autres comptes
(ex : créances sur cessions d’immobilisations…).
Ils enregistrent les créances et les dettes autres que celles enregistrées dans
les comptes spécifiques liés aux fournisseurs (40), aux clients (41), au
personnel (42), aux organismes sociaux (43), à l’Etat (44) et aux groupe et
associés (45).
2 CLASSIFICATION
Le compte 46 est subdivisé de la manière suivante :
 462 Créances sur cessions d’immobilisations
 464 Dettes sur acquisitions VMP et Instruments financiers dérivés
 465 Créances sur cessions VMP et Instruments financiers dérivés
 467 Autres comptes débiteurs ou créditeurs
 468 Divers charges à payer et produits à recevoir

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4201


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 46
SOUS COMPTE : 462 Applicable: 2010

Le compte 462
1 DEFINITION
Le compte 462 : Créances sur cessions d’immobilisation
Enregistre les sommes dues à SONATRACH au titre d’une cession
d’immobilisations (incorporelles, corporelles et financières) lorsqu’elles ne
sont pas versées immédiatement.
La plus ou moins value réalisée sur une cession relative à une immobilisation
incorporelle ou corporelle s’enregistre au compte 752 ou 652.
La plus ou moins value réalisée sur une cession relative à une immobilisation
financière s’enregistre au compte 767 ou 667.
Ce compte ne concerne pas :
 les créances sur les cessions de valeurs mobilières de placement et
instruments financiers dérivés comptabilisées au compte 465 « Créances
sur cessions des valeurs mobilières de placement et instruments
financiers dérivés »
 les cessions d’immobilisation payées comptant pour lesquelles le prix de
cession est directement inscrit en compte de trésorerie.
Le compte 462 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Ce compte est subdivisé par grande nature d’immobilisation :
 incorporelles (4620)
 corporelles (4621)
 équipements fixes et complexes de production (4624)
 actifs financiers non courants (4626) : ce compte concerne à la fois les
créances sur cession d’immobilisation enregistrées en compte 26
« Participation et créances rattachées à des participations » et en

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4202


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

compte 27 « Autres immobilisations financières ».

2 EVALUATION
La créance représente le prix de cession résultant de la vente de
l’immobilisation concernée.
2.1 Prix de cession des immobilisations corporelles et incorporelles
Le prix de cession correspond au prix indiqué dans l’acte (ou facture de vente),
indépendamment de ses modalités de son règlement.
La comptabilisation des frais de cession dépend du lien direct ou non avec la
cession :
 s’ils sont inhérents à la cession ou s’ils ont pour contrepartie une
augmentation de la valeur du bien cédé : les frais de cession peuvent
être comptabilisés aux comptes 652 ou 752 selon le résultat de cession
 s’ils ne sont pas inhérents à la cession et qu’ils n’augmentent pas la
valeur du bien cédé : les frais de cession doivent être enregistrés par
nature
2.2 Prix de cession des immobilisations financières
Le prix de cession correspond au prix indiqué dans l’acte diminué des frais
inhérents à la cession.
Les frais inhérents à la cession sont ceux qui sont strictement nécessaires à la
réalisation de l’opération de cession elle-même (exemple : frais de
commissions ou de courtage versés à l’intermédiaire qui a prêté son concours
pour la réalisation de la vente).
Ils sont à comptabiliser au compte 667 « Charges nettes sur cession de valeurs
mobilières de placement » ou 767 « Produits nets sur cession de valeurs
mobilières de placement » (selon le solde négatif ou positif du résultat de
cession).
Les frais non inhérents à la cession sont des charges diverses exposées pour la
préparation de la vente qui n’ont pas pour contrepartie une augmentation de la
valeur du bien cédé.
Ces frais sont à comptabiliser selon leur nature.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4203


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 CESSION D’IMMOBILISATIONS INCORPORELLES CORPORELLES

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit du compte
28 « Amortissements »
et par le débit du compte
29 « Pertes de valeur »
et par le crédit du compte
2 « Immobilisation »
et selon les cas :
- si prix de cession < valeur
nette comptable :
par le débit du compte
652 « Moins values sur sorties
d’actifs immobilisés
non financiers »
- si prix de cession > valeur
nette comptable :
par le crédit du compte
752 « Plus values sur sorties
d’actifs immobilisés
non financiers »
- par le débit d’un compte
de trésorerie
Lorsque l’entreprise cède une immobilisation, il convient en une seule
écriture :
 d’éliminer l’immobilisation du bilan : le compte de classe 2 concerné est
crédité par le débit des amortissements et des pertes de valeur
constatée précédemment
 de comptabiliser les profits ou les pertes provenant de la sortie de
l’immobilisation par différence entre le prix de cession et la valeur
comptable de l’actif (valeur brute diminuée des amortissements et des
pertes de valeur éventuelles). La plus ou moins value est
comptabilisée en produit ou charge opérationnel, dans le compte de
résultat, au compte :
 652 « Moins values sur sorties d’actifs immobilisés non financiers »
 752 « Plus values sur sorties d’actifs immobilisés non financiers »
 de comptabiliser le prix de cession :
 en compte de trésorerie si le paiement est immédiat
 en compte de tiers 462 « Créances sur cessions d’immobilisation »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4204


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

si son paiement est différé

3.1 Lors d’une cession avec constatation d’une moins value


(prix de cession < valeur nette comptable)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

28X Amortissement des immobilisations X


29X Pertes de valeur X
652 Moins values sur sorties d’actifs immobilisés non X
financiers (différence entre le prix de cession et la
valeur nette comptable)
462 Créance sur cession d’immobilisation (pour le prix de X
cession)
2XX Immobilisations X

3.2 Lors d’une cession avec constatation d’une plus value


(prix de cession > valeur nette comptable)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

28X Amortissement des immobilisations X


29X Pertes de valeur X
462 Créance sur cession d’immobilisation (pour le prix de X
cession)
2XX Immobilisation X
752 Plus values sur sorties d’actifs immobilisés non X
financiers

3.3 Lors du paiement


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


462 Créances sur cession d’immobilisations X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4205


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4 COMPTABILISATION : CESSION D’IMMOBILISATIONS FINANCIERES


Pour plus d’informations sur la méthode d’évaluation à retenir pour les
immobilisations financières (coût amorti ou juste valeur en capitaux propres),
il convient de se référer aux manuels de comptabilité générale de la classe 2 et
de la classe 1.
4.1 Cession d’immobilisations financières évaluées au coût amorti
EST DEBITE EST CREDITE
- par le débit du compte
29 « Pertes de valeur »
et par le crédit du compte
26/27 « Immobilisation »
et selon le cas :
- si prix de cession < valeur
nette comptable :
par le débit du compte
667 « Pertes nettes
sur cessions
d’actifs financiers »
- si prix de cession > valeur
nette comptable :
par le crédit du compte
767 « Profits nets
sur cession d’actifs
financiers »
- par le débit d’un compte
de trésorerie
Lorsque l’entreprise cède une immobilisation financière évaluée au coût
amorti, il convient :
 d’éliminer l’immobilisation du bilan : les comptes 26/27 concernés sont
crédités par le débit des pertes de valeur constatées
 de comptabiliser les profits ou les pertes provenant de la sortie de
l’immobilisation par différence entre le prix de cession et la valeur nette
comptable de l’actif.
La plus ou moins value est comptabilisée en produit ou en charge
financier dans le compte :
 667 « Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers »
 767 « Profits nets sur cession d’actifs financiers »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4206


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

 de comptabiliser le prix de cession :


 en compte de trésorerie si le paiement est immédiat
 en compte de tiers 462 « Créances sur cessions d’immobilisation »
si son paiement est différé
4.1.1 Lors d’une cession avec constatation d’une moins value
(prix de cession < valeur nette comptable)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

29X Pertes de valeur X


667 Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers (différence
entre le prix de cession et la valeur nette comptable) X
462 Créance sur cession d’immobilisation (pour le prix de X
cession)
26X/27X Immobilisations X

4.1.2 Lors d’une cession avec constatation d’une plus value


(prix de cession > valeur nette comptable)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

29X Pertes de valeur X


462 Créance sur cession d’immobilisation (pour le prix de X
cession)
26X/27X Immobilisation X
767 Profits nets sur cession d’actifs financiers X

4.1.3 Lors du paiement


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


462 Créances sur cession d’immobilisations X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4207


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.2 Cession d’immobilisations financières évaluées à la juste valeur


EST DEBITE EST CREDITE
- par le crédit du compte
26/27 « immobilisation »
et selon les cas :
- si prix de cession < valeur
nette comptable : par le débit
du compte
667 « Pertes nettes sur
cessions d’actifs financiers »
- si prix de cession < valeur
nette comptable : par le
crédit du compte
767 « Profits nets sur cession
d’actifs financiers »
(Il convient également de
reprendre les écarts
d’évaluation relatifs aux
immobilisations cédées,
constatés en compte 104
« Ecart d’évaluation », en
compte de résultat aux
comptes 667 ou 767)
- par le débit d’un compte
de trésorerie
Lorsque l’entreprise cède une immobilisation financière évaluée à la juste
valeur, il convient :
 de reprendre les écarts constatés à chaque clôture en capitaux propres
(compte 104 « Ecart d’évaluation »)
 d’éliminer l’immobilisation du bilan : par le crédit des comptes 26/27
concernés
 de comptabiliser les profits ou les pertes provenant de la sortie de
l’immobilisation par différence entre le prix de cession et la valeur nette
comptable de l’actif.
La plus ou moins value est comptabilisée en produit ou charge
financier dans le compte de résultat au compte :
 667 « Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers »
 767 « Profits nets sur cession d’actifs financiers »
 de comptabiliser le prix de cession :
 en compte de trésorerie si le paiement est immédiat

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4208


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

 en compte de tiers 462 « Créances sur cessions d’immobilisation »


si son paiement est différé
4.2.1 Lors d’une cession
4.2.1.1 Reprise des écarts constatés en capitaux propres
Reprise des écarts d’évaluation (lorsqu’un gain avait été constaté lors des
exercices précédents – solde du compte 104 présentant un solde créditeur) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

104 Ecart d’évaluation X


767 Profits nets sur cession d’actifs financiers X

Reprise des écarts d’évaluation (lorsqu’une perte avait été constatée lors des
exercices précédents – solde du compte 104 présentant un solde débiteur) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

667 Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers X


104 Ecart d’évaluation X

4.2.1.2 Constatation de la plus ou moins value


Constatation d’une moins value (prix de cession < valeur nette comptable) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

667 Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers (différence X


entre le prix de cession et la valeur nette comptable)
462 Créance sur cession d’immobilisation (pour le prix de X
cession)
26X/27X Immobilisations X

Constatation d’une plus value (prix de cession > valeur nette comptable) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

462 Créance sur cession d’immobilisation X


26X/27X Immobilisations X
767 Profits nets sur cession d’actifs financiers X

4.2.2 Lors du paiement


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


462 Créances sur cession d’immobilisations X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4209


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 46
SOUS COMPTE : 464 Applicable: 2010

Le compte 464
1 DEFINITION
Le compte 464 : Dettes sur acquisition de valeurs mobilières de placement
ou d’instruments financiers dérivés
Enregistre les sommes dues par SONATRACH au titre d’une acquisition de
valeurs mobilières de placement ou d’instruments financiers dérivés
lorsqu’elles ne sont pas versées immédiatement.
Le compte 464 est à la fois un compte de regroupement et d’imputation.
2 EVALUATION
Les valeurs mobilières de placement et les instruments financiers dérivés sont
évalués à leur coût d’acquisition.
Les comptes 50 « Valeurs mobilières de placement » et 52 « Instruments
financiers dérivés » sont débités par le crédit du compte 464 « Dettes sur
acquisition de valeurs mobilières de placement ou d’instruments financiers
dérivés » si le règlement n’est pas immédiat ou par le crédit d’un compte de
trésorerie si le règlement est immédiat.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4210


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit du compte
50 « Valeurs mobilières
de placement »
ou
52 « Instruments financiers
dérivés »
- par le crédit d’un compte de
trésorerie

3.1 Lors de l’acquisition des actifs financiers courants


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

50X Valeurs mobilières de placement ou X


52X Instruments financiers dérivés X
464 Dettes sur acquisition sur valeurs mobilières de X
placement ou instruments financiers dérivés

3.2 Lors du paiement


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

464 Dettes sur acquisition sur valeurs mobilières de X


placement ou instruments financiers dérivés
5XX Comptes de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4211


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 46
SOUS COMPTE : 465 Applicable: 2010

Le compte 465
1 DEFINITION
Le compte 465 : Créances sur cessions valeurs mobilières de placement et
instruments financiers dérivés
Enregistre le prix de cession du à SONATRACH au titre d’une cession de valeurs
mobilières de placement ou d’instruments financiers dérivés lorsqu’il n’est pas
versé immédiatement.
Le compte 465 est à la fois un compte de regroupement et d’imputation.
2 EVALUATION
Le prix de cession correspond au prix indiqué dans l’acte diminué des frais
inhérents à la cession.
Les frais inhérents à la cession sont ceux qui sont strictement nécessaires à la
réalisation de l’opération de cession elle-même (exemple : frais de
commissions ou de courtage versés à l’intermédiaire qui a prêté son concours
pour la réalisation de la vente). Ils sont à comptabiliser au compte 667
« Charges nettes sur cession de valeurs mobilières de placement » ou 767
« Produits nets sur cession de valeurs mobilières de placement » (selon le solde
négatif ou positif du résultat de cession).
Les frais non inhérents à la cession sont des charges diverses exposées pour la
préparation de la vente qui n’ont pas pour contrepartie une augmentation de la
valeur du bien cédé.
Ces frais sont à comptabiliser selon leur nature.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4212


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit des comptes
50 « valeurs mobilières de
placement » ou
52 « instruments financiers
dérivés »
et selon les cas :
- si prix de cession < valeur
nette comptable :
par le débit du compte
667 « Pertes nettes sur
cessions d’actifs financiers »
- si prix de cession > valeur
nette comptable :
par le crédit du compte
767 « Profits nets sur cession
d’actifs financiers »
- par le débit d’un compte
de trésorerie

Lorsque l’entreprise cède les valeurs mobilières de placement et les


instruments financiers dérivés, il convient en une seule écriture :
 d’éliminer les valeurs mobilières de placement et les instruments
financiers dérivés : les soldes des comptes 50 et 52 sont crédités
 de comptabiliser les profits et les pertes provenant de la sortie de
l’immobilisation par différence entre les produits de sorties nets estimés
et la valeur comptable de l’actif dans le compte de résultat au compte :
 667 « Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers »
 767 « Profits nets sur cession d’actifs financiers »
 de comptabiliser le prix de cession en créance au compte 465 « Créances
sur cessions valeurs mobilières de placement et instruments financiers
dérivés » si son paiement est différé ou au débit d’un compte de
trésorerie si le paiement est immédiat.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4213


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Lors de la vente des titres


3.1.1 Lors de la cession des valeurs mobilières de placement ou
des instruments de trésorerie dérivés avec constatation d’une
moins value (prix de vente < valeur nette comptable)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 Créances sur cessions valeurs mobilières de placement et X


instruments financiers dérivés (pour le prix de cession)
667 Pertes nettes sur cession d’actifs financiers X
50X Valeurs mobilières de placement X
52X Instruments financiers dérivés X

3.1.2 Lors de la cession des valeurs mobilières de placement ou


des instruments de trésorerie dérivés avec constatation d’une plus
value (prix de vente > valeur nette comptable)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 Créances sur cessions valeurs mobilières de placement et X


instruments financiers dérivés
50X Valeurs mobilières de placement X
52X Instruments financiers dérivés X
767 Produits nets sur cession d’actifs financiers X

3.2 Lors du paiement


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Comptes de trésorerie X


465 Créances sur cessions valeurs mobilières de X
placement et instruments financiers dérivés

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4214


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 46
SOUS COMPTE : 467 Applicable: 2010

Le compte 467
1 DEFINITION
Le compte 467 : Autres comptes débiteurs ou créditeurs
Est mouvementé pour permettre l’enregistrement des créances et des dettes
autres que celles enregistrées dans les comptes spécifiques liés aux fournisseurs
(40), aux clients (41), au personnel (42), aux organismes sociaux (43), à l’Etat
(44) et aux groupe et associés (45) et autres que celles comptabilisées en
compte 462,464,465.
Ce compte se subdivise en :
 Débiteurs divers (compte 4676) : pour permettre l’enregistrement de la
contrepartie des autres produits opérationnels (indemnités d’assurance
hors catastrophe naturelle, remboursement des caisses sociales ou autres
produits exceptionnels sur opération de gestion comptabilisés aux
comptes 757), de produits de gestion courante n’ayant pas trouvé
d’affectation dans des comptes spécifiques (comptes 758), des revenus de
créances diverses (compte 763), des autres produits financiers n’ayant
pas trouvé d’affectation dans des comptes spécifiques (comptes 768), des
produits extraordinaires (comptes 77) et des autres détentions pour
compte qui ne sont pas relatives au personnel
 Créditeurs divers (compte 4677) : pour permettre l’enregistrement de la
contrepartie des autres charges opérationnelles (amendes et pénalités de
toute nature comptabilisées aux comptes 656), des jetons de présence
(compte 653), de certaines charges exceptionnelles de gestion courante
n’ayant pas trouvé d’affectation dans des comptes spécifiques (comptes
657 et 658), des autres charges financières n’ayant pas trouvé
d’affectation dans des comptes spécifiques (comptes 668), des charges
extraordinaires (comptes 67) et des avances pour comptes (avances pour
lesquelles il n’existe pas de compte spécifique)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4215


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Ce compte ne concerne pas :


 les opérations en attente d’imputation qui sont comptabilisées au compte
47 « Comptes transitoires ou d’attente »
 les régularisations de comptes débiteurs relatifs aux fournisseurs (compte
409) et les régularisations de comptes créditeurs relatif aux clients
(compte 419)

Le compte 467 est un compte de regroupement et non d’imputation. Il est


constitué des comptes suivants :
Comptes 4676 – Débiteurs divers
Ces comptes sont débités par le crédit d’un compte de produit. Ils sont crédités
par le débit d’un compte de trésorerie.
Le chiffre 6 en quatrième position indique qu’il s’agit d’un compte classé dans
les comptes débiteurs divers. Le compte 467+6 est suivi du compte de produit
concerné (75 pour les autres produits opérationnels, 76 pour les produits
financiers, 77 pour les produits extraordinaires, 90 pour les autres débiteurs
divers) : le compte suit la classification détaillée à 4 chiffres du compte
concerné.
Ce compte se subdivise de la manière suivante :
Comptes 467675 – Débiteurs – Autres produits opérationnels
 Comptes 4676757 – Débiteurs - Produits except. s/opérat. de gestion
46767571 : Indemnités d’assurance - dommages d’accident
46767576 : Remboursement des caisses sociales
46767579 : Autres produits except. s/opération de gestion
 Comptes 4676758 – Débiteurs - Autres produits de gestion courante
46767589 : Autres produits de gestion courante
Comptes 467676 – Débiteurs – Produits financiers
 Comptes 4676763 – Débiteurs – Revenus de créances
46767639 : Revenus des créances diverses
 Comptes 4676768 – Débiteurs - Autres produits financiers
46767689 : Autres produits financiers
Comptes 467677 – Débiteurs – Eléments extraordinaires (produits)
 Comptes 4676771 – Débiteurs - Catastrophes naturelles (produits)
46767710 : Remboursement assurances catastrophes naturelles
 Comptes 4677672 – Débiteurs - Expropriation (produits)
46767720 : Indemnités expropriation
Comptes 467690 – Autres débiteurs divers

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4216


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

 Comptes 4676900 – Autres avances pour comptes


46769000 : Autres avances pour comptes
 Comptes 4676909 – Autres débiteurs
46769099 : Autres débiteurs
Comptes 4677 – Créditeurs divers
Ces comptes sont crédités par le débit d’un compte de charge. Ils sont débités
par le crédit d’un compte de trésorerie.
Le chiffre 7 en quatrième position indique qu’il s’agit d’un compte classé dans
les comptes créditeurs divers.
Le compte 467+7 est suivi du compte de charge concerné (65 pour les autres
charges opérationnelles, 66 pour les charges financières, 67 pour les charges
extraordinaires, 90 pour les autres créditeurs divers) : le compte suit la
classification détaillée à 4 chiffres du compte concerné.
Ce compte se subdivise de la manière suivante :
Comptes 467765 – Créditeurs – Autres charges opérationnelles
 Comptes 4677653 – Créditeurs – Jetons de présence
46776530 : Jetons de présence
 Comptes 4677656 – Créditeurs – Amendes et subventions
46776560 : Subventions accordées
46776561 : Amendes et pénalités (sociales, fiscales, pénales)
46776563 : Pénalités de chargement (sur ventes et importation)
 Comptes 4677657 – Créditeurs – Charges except. de gestion courante
46776579 : Autres charges except. de gestion courante
 Comptes 4677658 – Créditeurs - Autres charges de gestion courante
46776589 : Autres charges de gestion courante
Comptes 467766 – Créditeurs – Charges financières
 Comptes 4677668 – Créditeurs – Autres frais financiers
46776689 : Autres frais financiers
Comptes 467767 – Créditeurs – Eléments extraordinaires (charges)
 Comptes 4677671 – Créditeurs - Catastrophes naturelles (charges)
46776710 : Catastrophes naturelles (charges)
 Comptes 4677672 – Créditeurs - Indemnités expropriation (charges)
46776720 : Expropriation (charges)
Comptes 467790 – Autres créditeurs divers
 Comptes 4677900 – Autres détention p/cpte
46779000 : Autres détention p/cpte opér. eau indust.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4217


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Ce compte ne concerne pas les autres détentions pour compte


relatives aux personnels qui sont comptabilisées aux comptes 424.
 Comptes 4677909 – Autres créditeurs
46779099 : Autres créditeurs
2 DEBITEURS DIVERS (COMPTE 4676)
2.1 Enregistrement de créance
EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit du compte


de produit concerné

- par le débit d’un compte


de trésorerie de la classe 5
2.1.1 Enregistrement de la créance sur l’exercice N
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4676 Débiteur divers spécifique X


7XX Compte de produit concerné X

2.1.2 Lors de l’encaissement sur l’exercice N (solde compte 4676)


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


4676 Débiteur divers spécifique X

2.2 Autres avances pour compte


Le compte 4677 est débité des sommes avancées pour le compte de tiers, sans
contrepartie, pour SONATRACH par le débit d’un compte de disponibilité.
Il est crédité des récupérations effectuées sur les avances consenties et
constatées par le débit d’un compte de trésorerie.
EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

- par le débit d’un compte


de trésorerie

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4218


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

2.2.1 Lorsque les sommes sont avancées pour le compte de tiers


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4676 Autres avances pour compte X


5XX Compte de trésorerie X

2.2.2 Lors des récupérations effectuées sur les avances consenties


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


4676 Autres avances pour compte X

3 CREDITEURS DIVERS (COMPTE 4677)


3.1 Enregistrement de la dette
EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit du compte


de charge concerné

- par le crédit d’un compte


de trésorerie de la classe 5

3.1.1 Enregistrement de la dette sur l’exercice N


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

6XX Charges par nature X


4677 Créditeur divers spécifique X

3.1.2 Paiement de la dette sur l’exercice N (solde compte 4677)


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4677 Créditeur divers spécifique X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4219


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Autres détentions pour compte


Le compte 4677 enregistre le montant des sommes perçues par SONATRACH pour
le compte de tiers. Ce compte ne concerne pas les autres détentions pour
compte relatives aux personnels qui sont comptabilisées aux comptes 424.
Il est débité des reversements effectués par le crédit des comptes de
disponibilités.
EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

- par le débit d’un compte


de trésorerie

3.2.1 Lors de l’encaissement pour le compte de tiers


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


4677 Autres détentions pour compte X

3.2.2 Lors du reversement


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4677 Autres détentions pour compte X


5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4220


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 46
SOUS COMPTE : 468 Applicable: 2010

Le compte 468
1 DEFINITION
Le compte 468 : Divers – Charges à payer et produits à recevoir
Est mouvementé, à la clôture de l’exercice, pour permettre l’enregistrement
des charges et des produits hors impôts rattachables à l’exercice clos.
Ce compte se subdivise en :
 Divers produits à recevoir (4687) : pour permettre l’enregistrement, à la
clôture, de la contrepartie des autres produits opérationnels (indemnités
d’assurance hors catastrophe naturelle, remboursement des caisses
sociales ou autres produits exceptionnels sur opération de gestion
comptabilisés aux comptes 757), de produits de gestion courante n’ayant
pas trouvé d’affectation dans des comptes spécifiques (comptes 758),
des produits extraordinaires (comptes 77), des revenus de créances
(compte 763), des autres produits financiers n’ayant pas trouvé
d’affectation dans des comptes spécifiques (comptes 768) et des autres
détentions pour compte qui ne sont pas relatives au personnel
 Diverses charges à payer (4686) : pour permettre l’enregistrement, à la
clôture, des autres charges opérationnelles (amendes et pénalités de
toute nature comptabilisées aux comptes 656), des jetons de présence
(compte 653), de certaines charges exceptionnelles de gestion courante
n’ayant pas trouvé d’affectation dans des comptes spécifiques (comptes
657 et 658), des autres charges financières n’ayant pas trouvé
d’affectation dans des comptes spécifiques (comptes 768), des charges
extraordinaires (comptes 67) et des avances pour comptes (avances pour
lesquelles il n’existe pas de compte spécifique)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4221


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Ce compte ne concerne pas :


 les charges à payer et produits à recevoir concernant les comptes
fournisseurs pour lesquels une facture à recevoir est comptabilisée au
compte 408 « Fournisseurs, factures non parvenues », un avoir à recevoir
est comptabilisé au compte 409 « Fournisseur débiteur - avances et
acomptes versés, RRR à obtenir, autres créances »
 les charges à payer et produits à recevoir liés au personnel comptabilisés
au compte 428 « Personnel, charges à payer et produits à recevoir »
 les charges à payer et produits à recevoir liés aux organismes sociaux
comptabilisés au compte 438 « Organismes sociaux, charges à payer et
produits à recevoir »
 les charges à payer et produits à recevoir liés à l’Etat enregistrés en
compte 448 « Etat – charges à payer et produits à recevoir »
Le compte 468 est un compte de regroupement et non d’imputation. Il suit la
même construction que celle du compte 467 « Autres comptes débiteurs et
créditeurs » auquel il fait référence.
Il se subdivise en sous-comptes et répond à la classification suivante :
Le compte « 46 » suivi du chiffre « 8 » en troisième position indique qu’il s’agit
d’un compte de régularisation utilisé à la clôture :
 Le compte 468 est suivi du chiffre « 6 » pour les charges à payer.
Le compte « 4686 » est ensuite suivi du compte de charge concerné (65
pour les autres charges opérationnelles, 66 pour les charges financières,
67 pour les charges extraordinaires, 90 pour les autres charges à payer) :
les comptes suivent la classification détaillée à 4 chiffres des comptes
concernés.
 Le compte 468 est suivi du chiffre « 7 » pour les produits à recevoir.
Le compte « 4687 » est suivi du compte de produits concerné (75 pour
les autres produits opérationnels, 76 pour les produits financiers, 77 pour
les produits extraordinaires, 90 pour les autres produits à recevoir : les
comptes suivent la classification détaillée à 4 chiffres des comptes
concernés.
Le compte 468 est constitué des comptes suivants :
Comptes 4686 – Diverses charges à payer
Ce compte se subdivise de la manière suivante :
Comptes 468665 – Charges à payer – Autres charges opérationnelles
 Comptes 4686653 – Jetons de présence - charges à payer
46866530 : Jetons de présence
 Comptes 4686656 – Amendes et subventions - charges à payer
46866560 : Subventions accordées

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4222


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

46866561 : Amendes et pénalités (sociales, fiscales, pénales)


46866563 : Pénalités de chargement (sur ventes et importation)
 Comptes 4686657 - Charge except. gestion courante - charge à payer
46786579 : Autres charges except. de gestion courante
 Comptes 4686658 –Autre charge de gestion courante - charge à payer
46866589 : Autres charges de gestion courante
Comptes 468666 – Charges financières - charges à payer
 Comptes 4686668 – Autres frais financiers - charges à payer
46866689 : Autres frais financiers
Comptes 468667 –Eléments extraordinaires (charges à payer)
 Comptes 4686671 –Catastrophes naturelles (charges à payer)
46866710 : Catastrophes naturelles (charges à payer)
 Comptes 4686672 –Indemnités expropriation (charges à payer)
46866720 : Expropriation (charges à payer)
Comptes 468690 – Autres charges à payer
 Comptes 4686900 – Autres détention p/cpte
46869000 : Autres détention p/cpte opér. Eau indust.
Ce compte ne concerne pas les autres détentions pour compte
relatives aux personnels qui sont comptabilisées aux comptes 424.
 Comptes 4686909 – Autres charges à payer
46869099 : Autres charges à payer
Comptes 4687 – Divers produits à recevoir
Ce compte se subdivise de la manière suivante :
Comptes 468775 – Autres produits opérationnels à recevoir
 Comptes 4687757 –Produits except. à recevoir s/opérat. de gestion
46877571 : Indemnités d’assurance - produit à recevoir
46877576 : Remboursement caisses sociales - produit à recevoir
46877579 : Autres produits except. à recevoir s/opér. de gestion
 Comptes 4687758 –Autres produits de gestion courante à recevoir
46877589 : Autres produits de gestion courante à recevoir
Comptes 468776 – Produits financiers à recevoir
 Comptes 4687763 – Revenus des créances à recevoir
46877639 : Revenus créances diverses à recevoir
 Comptes 4687768 – Autres produits financiers à recevoir
46877689 : Autres produits financiers à recevoir

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4223


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Comptes 468777 – Eléments extraordinaires (produits à recevoir)


 Comptes 4687771 – Catastrophes naturelles (produits à recevoir)
46877710 : Remboursement assurances catastrophes naturelles
(produits à recevoir)
 Comptes 4687672 – Expropriation (produits à recevoir)
46877720 : Indemnités expropriation (produits à recevoir)
Comptes 468790 – Autres produits à recevoir
 Comptes 4687900 – Autres avances à recevoir pour comptes
46879000 : Autres avances à recevoir pour comptes
 Comptes 4687909 – Autres produits à recevoir
46879099 : Autres produits à recevoir

2 EVALUATION (A LA CLOTURE)
Il convient d’ajuster les comptes de charges à la clôture conformément au
principe d’indépendance des exercices. Les écritures de régularisation (charges
à payer et produits à recevoir) permettent de rattacher les produits à
l’exercice concerné (et à celui-là seulement).
Les dates de paiement ou d’encaissement ne sont pas des critères de
rattachement.
Les charges à payer sont des passifs certains dont il est parfois nécessaire
d’estimer le montant ou l’échéance avec une incertitude moindre que pour les
provisions. Ainsi, les charges dues sur l’exercice mais non comptabilisées à la
clôture, dont le montant est suffisamment certain et évaluable, sont inscrites
au compte 4686 « Diverses charges à payer ».
Un produit à recevoir est un produit acquis à l’entreprise mais dont le montant
non définitivement arrêté, n’a pas encore été inscrit aux comptes de tiers
débiteurs. Ainsi, les produits correspondants à l’exercice en cours mais non
comptabilisés à la clôture, dont le montant est suffisamment certain et
évaluable, sont inscrits au compte 4687 « Divers produits à recevoir ».
Le principe de non compensation des produits et des charges s’applique aux
indemnités d’assurance : une indemnité à recevoir ne vient pas en diminution
d’un compte de charge.
Ces comptes se présentent TVA incluse (si l’entreprise est assujettie). Le
montant de TVA étant comptabilisée au compte 4458 « TVA à régulariser ».

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4224


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION DES CHARGES A PAYER

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit du compte de
charge 6 concerné et
par le débit du compte
44586 « TVA déductible à
régulariser »
En l’absence de TVA, les comptes 44566 et 44586 n’existent pas et les
opérations sont enregistrées sans faire apparaître distinctement de TVA.
3.1 A la clôture de l’exercice N
Une charge non enregistrée comptablement, alors qu’elle est relative à
l’exercice à clôturer, doit être comptabilisée sur ce même exercice par
l’écriture suivante. Constatation de la charge sur l’exercice N :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

6XX Compte de charge par nature X


44586 TVA déductible à régulariser X
4686 Diverses charges à payer X

3.2 Sur l’exercice suivant N+1


L’écriture de charges à payer n’est pas contre-passée, et à la réception de la
facture, enregistrement suivant (solde du compte 4686 et transfert de la TVA à
régulariser vers le compte de TVA déductible) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

4686 Diverses charges à payer X


46X Débiteurs divers et créditeurs divers X
44566 TVA déductible sur autres biens et services X
44586 TVA déductible à régulariser X

Conformément au NPC, les éventuels ajustements (entre le montant de la


charge à payer constatée et celui de la facture reçue) sont enregistrés aux
comptes intéressés (compte de charges par nature) et au compte de TVA 44566
« TVA déductible sur autres biens et services ».

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4225


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

4 COMPTABILISATION DES PRODUITS A RECEVOIR

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit du compte de
produit 7 concerné et
par le crédit du compte
44587 « TVA collectée à
régulariser »
NB : En l’absence de TVA, les comptes 44571 et 4458 n’existent pas et les
opérations sont enregistrées sans faire apparaître distinctement de TVA.
4.1 A la clôture de l’exercice N
Un produit non enregistré comptablement, alors qu’il est relatif à l’exercice à
clôturer, doit être comptabilisé sur ce même exercice par l’écriture suivante :
(constatation du produit sur l’exercice)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

4687 Divers produits à recevoir X


44587 TVA collectée à régulariser X
7XX Compte de produit concerné X

4.2 Sur l’exercice suivant N+1


L’écriture de produit à recevoir n’est pas contre-passée, et lors la réception de
la facture en N+1, enregistrement suivant : (solde du compte 4687 et transfert
de la TVA à régulariser vers le compte de TVA collectée)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

46X Débiteurs divers et créditeurs divers X


4687 Divers produits à recevoir X
44587 TVA collectée à régulariser X
44571 TVA collectée X

Conformément au NPC, les éventuels ajustements (entre le montant du


produit à recevoir constaté et celui de la facture reçue) sont enregistrés aux
comptes intéressés (compte de produits par nature concerné) et au compte de
TVA 44571 « TVA collectée ».

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4226


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 4
SOUS COMPTE : 47 Applicable: 2010

Les comptes 47
1 DEFINITION
Les comptes 47 « Comptes transitoires ou d’attente » comptabilisent en cours
d’exercice :
 les opérations qui ne peuvent être imputées de façon certaine à un
compte déterminé au moment où elles sont enregistrées ou
 celles qui exigent une information complémentaire.
Toute opération portée au compte 47 est imputée au compte définitif dans les
plus brefs délais.
Ce compte ne concerne pas les avances et les dettes enregistrées en 467
« Autres comptes débiteurs ou créditeurs ».
2 CLASSIFICATION
Le compte 47 est subdivisé de la manière suivante :
 476 Dépenses en attente d’imputation
 477 Recettes en attente d’imputation

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4227


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 47
SOUS COMPTE : 476 Applicable: 2010

Le compte 476
1 DEFINITION
Le compte 476 : Dépenses en attente d’imputation
Enregistre provisoirement :
 les dépenses qui ne peuvent pas être imputées de façon certaine dans un
compte déterminé au moment où elles doivent être enregistrées ou
 celles qui exigent une information complémentaire
Ce compte ne doit être utilisé qu’à titre exceptionnel et doit normalement être
soldé à la clôture de l’exercice.
Toute dépense portée au compte 476 devra être imputée au compte définitif
intéressé dans les meilleurs délais possibles.
Le compte 476 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
4760 : Dépenses en dinars
4761 : Dépenses en devises
4764 : Règlements sur factures pro forma
4765 : Dépenses festivités 24 Février
4767 : Prélèvements d’office non identifiés

2 EVALUATION
Les dépenses en attente d’imputation correspondent aux montants que l’on ne
peut imputer de manière certaine à un compte déterminé.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4228


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Les comptes transitoires ou d’attente doivent être soldés à la clôture de


l’exercice. S’ils ne peuvent l’être, leurs soldes sont à joindre au bilan aux
opérations qu’ils concernent et, uniquement s’ils ont une importance
significative. Une information doit être donnée dans l’annexe.

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit d’un compte
de tiers ou d’un compte
financier
- par le débit du compte
concerné (en général un
compte de tiers ou par
exception un compte de
classe 6)

3.1 Lors de l’enregistrement de la dépense


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

476 Dépenses en attente d’imputation X


4XX Comptes de tiers X
5XX Comptes financiers X

3.2 Lorsque l’imputation à un compte déterminé est certaine


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

6XX Charge concernée X


4XX Comptes de tiers X
476 Dépenses en attente d’imputation X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4229


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 47
SOUS COMPTE : 477 Applicable: 2010

Le compte 477
1 DEFINITION
Le compte 477 : Recettes en attente d’imputation
Enregistre provisoirement :
 les recettes qui ne peuvent pas être imputées de façon certaine à un
compte déterminé au moment où elles doivent être enregistrées ou
 celles qui exigent une information complémentaire.
Ce compte ne doit être utilisé qu’à titre exceptionnel et doit normalement
être soldé à la clôture de l’exercice.
Toute recette portée au compte 477 devra être imputée au compte définitif
intéressé dans les meilleurs délais possibles.
Le compte 477 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
4770 : Recettes en dinars
4771 : Recettes en devises
4774 : Opérations de trésorerie réimputées
2 EVALUATION
Les recettes en attente d’imputation correspondent aux montants que l’on ne
peut imputer de manière certaine à un compte déterminé.
Les comptes transitoires ou d’attente doivent être soldés à la clôture de
l’exercice. S’ils ne peuvent l’être, leurs soldes sont à joindre au bilan aux
opérations qu’ils concernent et, uniquement s’ils ont une importance
significative. Une information doit être donnée dans l’annexe.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4230


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit d’un compte
de tiers ou d’un compte
financier
- par le crédit du compte
concerné (en général un
compte de tiers ou par
exception un compte
de classe 7)

3.1 Lors de l’enregistrement de la recette


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4XX Comptes de tiers X


5XX Comptes financiers X
477 Recettes en attente d’imputation X

3.2 Lorsque l’imputation à un compte déterminé est certaine


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

477 Dépenses en attente d’imputation X


4XX Comptes de tiers X
7XX Produit concerné X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4231


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 4
SOUS COMPTE : 48 Applicable: 2010

Les comptes 48
1 DEFINITION
Les comptes 48 « Charges ou produits constatés d’avance et provisions »
enregistrent :
 les provisions - passifs courants
 les charges constatées d’avance
 les produits constatés d’avance
Ces comptes permettent de rattacher à un exercice déterminé toutes les
charges et tous les produits le concernant effectivement. Les comptes de
régularisation permettent ainsi de respecter le principe d'indépendance des
exercices.
Les provisions - passifs courants correspondent à des passifs dont le montant
est incertain et dont l’échéance se situe probablement dans les douze mois.
Les charges constatées d’avance sont des charges enregistrées au cours d’un
exercice mais qui correspondent à des achats de biens ou de services dont la
fourniture ou la prestation doit intervenir ultérieurement.
Les produits constatés d’avance sont des produits perçus ou comptabilisés
avant que les prestations et fournitures les justifiant aient été effectuées ou
fournies.
2 CLASSIFICATION
Le compte 48 est subdivisé de la manière suivante :
 481 « Provisions- passifs courants»
 486 « Charges constatées d’avance»
 487 « Produits constatés d’avance»

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4232


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 48
SOUS COMPTE : 481 Applicable: 2010

Le compte 481
1 DEFINITION
Le compte 481 : Provisions – passifs courants
Enregistre à la clôture, les passifs dont le montant est incertain et dont
l’échéance se situe probablement dans les douze mois.
Le compte 481 est à la fois un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué du compte suivant :
4810 : Provisions – passifs courants
2 EVALUATION
2.1 Initiale
Une provision est évaluée pour le montant correspondant à la meilleure
estimation de la sortie de ressources nécessaires à l’extinction de l’obligation.
Une provision ne peut être utilisée que pour les dépenses pour lesquelles elle a
été comptabilisée à l’origine.
Il est préconisé d’indiquer la nature de la charge provisionnée dans le libellé
des écritures.
Le compte 481 « Provisions – passifs courants » est crédité par le débit d’un
compte de dotation 683 « Dotation aux provisions ».
2.2 Lorsque la charge se réalise
Lorsque la charge qui a fait l’objet d’une provision se réalise, les coûts
correspondants sont directement imputés sur le montant de la provision (débit
du compte 481 par le crédit d’un compte financier ou d’un compte de tiers).
Le compte 481 est soldé (si reliquat) :
 soit par le crédit du compte de produit 783 « Reprises sur provisions –
passifs courants » dans le cas où la provision est supérieure à la charge

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4233


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

 soit par le débit du compte de charge correspondant dans le cas où la


provision est insuffisante
2.3 Lorsque la provision s’avère sans objet
Si elle s’avère sans objet, la provision est reprise par le crédit du compte de
reprise (de même niveau que celui utilisé pour la dotation : compte 783.

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit du compte
6834 « Dotations aux
provisions – passifs
courants »
- par le crédit
d’un compte financier
ou d’un compte de tiers
et selon le cas :
par le crédit du compte
7834 « Reprises sur provisions
– passifs courants »
(dans le cas où la provision
est supérieure à la charge :
trop constaté en compte 481)
ou par le débit du compte
de charge correspondant
(dans le cas où la provision
est insuffisante : pas assez
constaté en compte 481)
- par le crédit du compte
7834 « Reprises sur provisions
– passifs courants »
(reprise de la provision)

3.1 A la clôture de l’exercice N : constatation de la provision


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

6834 Dotations aux provisions – passifs courants X


481 Provisions passifs courants X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4234


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Lorsque la charge qui a fait l’objet d’une provision se réalise sur
l’exercice N+1
3.2.1 Si la provision correspond au montant de la charge réelle :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

481 Provisions - passifs courants X


4XX ou Comptes de tiers X
5XX Comptes financiers X

3.2.2 Si la provision est supérieure à la charge réelle :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

481 Provisions - passifs courants X


4XX ou Comptes de tiers X
5XX Comptes financiers X
7834 Reprises sur provisions – passifs courants (montant X
trop constaté en provision)

3.2.3 Si la provision est inférieure à la charge réelle :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

6XX Charge par nature (montant non constaté en provision) X


481 Provisions - passifs courants X
4XX ou Comptes de tiers ou X
5XX Comptes financiers X

3.3 Lorsque la provision s’avère sans objet


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

481 Provisions - passifs courants X


7834 Reprises sur provisions – passifs courants X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4235


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 48
SOUS COMPTE : 486 Applicable: 2010

Le compte 486
1 DEFINITION
Le compte 486 : Charges constatées d’avance
Enregistre des charges engagées pendant un exercice mais qui concernent des
exercices ultérieurs.
Les charges constatées d’avance sont des charges enregistrées au cours d’un
exercice mais qui correspondent à des achats de biens ou de services dont la
fourniture ou la prestation doit intervenir ultérieurement ou qui n’ont pas été
utilisés effectivement par SONATRACH.
Exemples : les loyers, les primes d’assurance payées, les intérêts enregistrés
sur l’exercice pour l’exercice à venir.
Le compte 486 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Le chiffre en quatrième position indique la nature de la charge (ex : 0 achats
consommés correspondant au compte 60 de charge).
Il est constitué des comptes suivants :
4860 : Achats consommés constatés d’avance
4861 : Services extérieurs constatés d’avance
4862 : Autres services extérieurs constatés d’avance
4864 : Impôts et taxes constatés d’avance
4865 : Autres charges opérationnelles constatées d’avance
4866 : Charges financières constatées d’avance
2 EVALUATION
Une charge constatée d’avance est évaluée au montant de la charge hors taxes
récupérables correspondant à la réalisation d’une prestation de service ou à la
fourniture d’un bien réalisée ou consommée ultérieurement.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4236


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Aucune régularisation de TVA n’est à effectuer car sa déductibilité est


intervenue lors de l’enregistrement de la facture.
3 COMPTABILISATION
3.1 Cas général
EST DEBITE EST CREDITE
- par le crédit du compte
de charge (classe 6) concerné
(montant hors taxe
récupérable)
- par le débit du compte
de charge (classe 6)
concerné
3.2 Lors de l’enregistrement de la facture sur l’exercice N
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

6XX Charge concernée X


44566 TVA déductible sur autres biens et services X
401 Fournisseur de stocks et services X

3.3 A la clôture de l’exercice N


Comptabilisation de la charge constatée d’avance hors taxe récupérable :
(Report de la charge ne concernant pas l’exercice N)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

486 Charges constatées d’avance X


6XX Charge concernée X

A l’ouverture de l’exercice suivant, cette écriture est à contre-passer afin que


la charge soit imputée sur l’exercice N+1 auquel elle se rapporte.
3.4 A l’ouverture de l’exercice N+1
Contre-passation de la charge constatée d’avance, à l’ouverture de l’exercice :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

6XX Charges X
486 Charges constatées d’avance X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4237


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 48
SOUS COMPTE : 487 Applicable: 2010

Le compte 487
1 DEFINITION
Le compte 487 : Produits constatés d'avance
Enregistre les produits constatés pendant un exercice mais qui concernent les
exercices ultérieurs.
Les produits constatés d’avance sont des produits perçus ou comptabilisés
avant que les prestations et fournitures les justifiant aient été effectuées ou
fournies.
Le compte 487 est à la fois un compte de regroupement et d’imputation.
2 EVALUATION
Un produit constaté d’avance est évalué au montant du produit hors taxe
correspondant à la prestation restant à réaliser ou aux biens restant à livrer.
La régularisation d’inventaire ne concerne que le produit préalablement
enregistré et ne remet en cause ni la créance acquise, ni la TVA collectée.
3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit du compte


de produits (classe 7)
concernés (pour le
montant hors taxe).

- par le crédit du compte de


produit (classe 7) concerné.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4238


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Lors de l’enregistrement de la facture sur l’exercice N


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

411 Clients X
7XX Produit X
44571 TVA collectée X

3.2 A la clôture de l’exercice N


Comptabilisation du produit constaté d’avance hors taxes :
Un produit enregistré comptablement sur l’exercice à clôturer, alors qu’il est
relatif à l’exercice suivant, doit être ajusté par l’écriture suivante :
(report du produit ne concernant pas l’exercice)
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

7XX Produit X
487 Produits constatés d’avance X

A l’ouverture de l’exercice suivant, cette écriture est à contre-passer afin que


le produit soit imputé sur l’exercice auquel il se rapporte.

3.3 A l’ouverture de l’exercice N+1


Contre-passation du produit constaté d’avance :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

487 Produits constatés d’avance X


7XX Produit X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4239


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 4
SOUS COMPTE : 49 Applicable: 2010

Les comptes 49
1 DEFINITION
Une perte de valeur sur créance est constituée lorsqu’apparaît une perte
probable (valeur inférieure à la valeur d’entrée) dont les effets sont jugés
réversibles.
Les pertes de valeur sur tiers prennent en compte les pertes de valeur sur
comptes de clients, sur comptes du groupe et sur associés, sur comptes de
débiteurs divers et sur autres comptes de tiers.
2 CLASSIFICATION
Le compte 49 est subdivisé de la manière suivante :
 491 Pertes de valeur sur comptes de clients
 495 Pertes de valeur sur comptes du groupe et sur associés
 496 Pertes de valeur sur comptes de débiteurs divers
 498 Pertes de valeur sur autres comptes de tiers

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4240


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 49
SOUS COMPTE : 491 Applicable: 2010

Le compte 491
1 DEFINITION
Le compte 491 : Perte de valeur sur comptes de clients
Enregistre les pertes de valeur relatives aux créances clients.
Une perte de valeur doit être constatée dès qu’une partie de la créance
apparaît non recouvrable.
Le compte 491 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 491413 - Perte de valeur des effets à recevoir
Compte 491416 - Perte de valeur créances clients
Ce compte est subdivisé en perte de valeur sur créances clients – ventes de
biens ou de prestations de services (0) et perte de valeur sur retenue de
garantie (7).
Chacun de ces sous-comptes est subdivisé :
 en dinars (0) et en devises (1)
 le compte relatif aux pertes de valeur sur créances clients est subdivisé
par type de clients : comptant (0), à terme (3), filiales (5), sociétés
apparentées (6)
2 EVALUATION
Rappel : la créance douteuse, enregistrée initialement en 411, est transférée
au compte 416 « Clients douteux » pour son montant total TVA comprise.
Une perte de valeur est constatée dès qu’une perte probable apparaît pour la
fraction hors taxes de la créance que l’on ne pense pas recouvrir. Le montant
de la perte de valeur correspond à la perte probable déterminée hors taxes.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4241


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

A chaque clôture, cette perte de valeur est réestimée et ajustée par un


compte 685 (dotation) ou par un compte 785 (reprise).
Lorsque la perte devient définitive, la perte de valeur constatée en
comptabilité est imputée au crédit du compte concerné à concurrence de la
perte enregistrée.
Le solde éventuel du compte de perte de valeur est annulé :
 Soit par le débit du compte 785 (si montant de la perte de valeur
comptabilisé est supérieur au montant de la perte réelle)
 Soit par le débit du compte 654 « Créances irrécouvrables » lorsque la
créance s’avère irrécouvrable (pour solde de la créance non enregistrée
en perte de valeur)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4242


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit du compte


685 « Dotations aux pertes
de valeur – actifs courants »

- par le crédit du compte - par le débit du compte


785 « Reprises d’exploitation 685 « Dotations aux pertes
sur pertes de valeur » de valeur »
(diminution de (augmentation de
la perte de valeur) la perte de valeur)
- si le client paie :
par le crédit du compte
785 « Reprises d’exploitation
sur pertes de valeur »
- si le client ne paie pas :
par le débit du compte
44571 « TVA collectée »
et le crédit du compte
416 « Clients douteux »
et, pour le montant non
enregistré en perte de valeur
par le débit du compte
654 « Pertes sur créances
irrécouvrables »
- si le client ne paie
qu’une partie :
par le débit du compte
44571 « TVA collectée »
et le crédit du compte
416 « Clients douteux »
et selon les cas :
si la perte de valeur est
inférieure à la perte réelle:
par le débit du compte
654 « Pertes sur créances
irrécouvrables »
si la perte de valeur est
supérieure à la perte réelle :
par le crédit du compte
785 « Reprise d’exploitation
sur pertes de valeur »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4243


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Lorsque le client devient douteux


3.1.1 Transfert de la créance client au compte clients douteux
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

416 Clients douteux (montant TTC) X


411 Clients X

3.1.2 Constatation de la perte de valeur pour le montant


probable de la perte estimée
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X


491 Perte de valeur sur comptes de clients (HT) X

3.2 A la clôture des exercices suivants


3.2.1 Si la perte de valeur a augmenté
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X


491 Perte de valeur sur comptes de clients (HT) X

3.2.2 Si la perte de valeur a diminué


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

491 Perte de valeur sur comptes de clients (HT) X


785 Reprises d’exploitation sur pertes de valeur – X
actifs courants

3.3 Sortie de l’actif (lorsque la créance est soldée)


3.3.1 Si la créance est totalement recouvrée (le client paie la
totalité de la créance)
3.3.1.1 Comptabilisation de l’encaissement de la créance
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Comptes de trésorerie X


416 Clients douteux (montant TTC) X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4244


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3.1.2 Reprise de la perte de valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

491 Perte de valeur sur comptes de clients (HT) X


785 Reprises d’exploitation sur pertes de valeur – X
actifs courants

3.3.2 Si la créance est irrécouvrable (le client ne paie pas)


3.3.2.1 Si la créance était totalement provisionnée
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

44571 TVA collectée X


491 Perte de valeur sur comptes clients (montant HT) X
416 Clients douteux (montant TTC) X

3.3.2.2 Si la créance était partiellement provisionnée


La perte de valeur est imputée sur le montant de la créance (elle n’est pas
reprise par le biais d’un compte de reprise de perte de valeur : compte 785).
Si la perte de valeur n’a pas été provisionnée à 100%, la différence doit être
comptabilisée dans le compte 654 « Pertes sur créances irrécouvrables ».
La TVA collectée initialement constatée est annulée.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

654 Pertes sur créances irrécouvrables (pour le montant X


non enregistré en perte de valeur)
44571 TVA collectée X
491 Perte de valeur sur comptes clients (montant HT) X
416 Clients douteux (montant TTC) X

3.3.3 Si la créance est partiellement recouvrée (le client ne paie


qu’une partie de la créance)
3.3.3.1 Pour la partie recouvrée
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Comptes de trésorerie X


416 Clients douteux (montant TTC) X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4245


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3.3.2 Si le montant de la perte réelle est supérieur au


montant de la perte de valeur estimée
La perte de valeur est imputée sur le montant de la créance non payée. Le
solde éventuel de la créance non recouvrable est comptabilisé au compte 654
« Pertes sur créances irrécouvrables » (pas de reprise de perte de valeur en
compte 78) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

654 Pertes sur créances irrécouvrables X


44571 TVA collectée X
491 Perte de valeur sur comptes clients (montant HT) X
416 Clients douteux (montant TTC) X

Dans ce cas, la perte réelle n’a pas été constatée en perte de valeur pour la
totalité.
3.3.3.3 Si le montant de la perte réelle est inférieur au
montant de la perte de valeur estimée
La perte de valeur correspondant à la perte réelle est imputée sur la créance :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

44571 TVA collectée X


491 Perte de valeur sur comptes clients (montant HT) X
416 Clients douteux (montant TTC) X

L’excédent de perte subsistant est repris par le compte 785 :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

491 Perte de valeur sur comptes clients X


785 Reprises d’exploitation sur pertes de valeur - X
actifs courants

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4246


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 49
SOUS COMPTE : 495 Applicable: 2010

Le compte 495
1 DEFINITION
Le compte 495 : Pertes de valeur sur comptes du groupe et sur associés
Enregistre les pertes de valeur relatives aux comptes courants du groupe et sur
associés.
Une perte de valeur doit être constatée dès qu’apparaît une perte probable
(exemple : filiale en difficulté à laquelle SONATRACH a consenti des avances
qui ne seront probablement pas remboursées).
Le compte 495 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 495451 – Perte de valeur comptes sur opérations groupe
Compte 495454 – Perte de valeur intérêts payés pour compte
Compte 495455 - Perte de valeur associés, comptes courants
Compte 495458 – Perte de valeur associés, opérations faites en commun
2 EVALUATION
Une perte de valeur est constatée dès qu’une perte probable apparaît. pour la
fraction de la créance que l’on ne pense pas recouvrir.
A chaque clôture, cette perte de valeur est réestimée et ajustée par un compte
685 (dotation) ou par un compte 785 (reprise).
Lorsque la perte devient définitive, la perte de valeur constatée en
comptabilité est imputée au crédit du compte concerné à concurrence de la
perte enregistrée. Le solde éventuel du compte de perte de valeur est annulé :
 Soit par le débit du compte 785 (si montant de la perte de valeur
comptabilisé est supérieur au montant de la perte réelle)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4247


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

 Soit par le débit du compte 654 « Créances irrécouvrables » lorsque la


créance s’avère irrécouvrable (pour solde de la créance non enregistrée
en perte de valeur)
3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit du compte


685 « Dotations aux pertes de
valeur – actifs courants »

- par le crédit du compte - par le débit du compte


785 « Reprises de pertes de 685 « Dotations aux pertes de
valeur - actifs courants» valeur – actifs courants »
(diminution de (augmentation de
la perte de valeur) la perte de valeur)
- si la créance est payée :
par le crédit du compte
785 « Reprises de pertes de
valeur – actifs courants »
- si la créance n’est pas
payée :
par le crédit du compte
45 « Groupe et associés » et,
pour le montant non
enregistré en perte de valeur
par le débit du compte 654
« Pertes sur créances
irrécouvrables »
- si la créance est payée
en partie :
par le crédit du compte
45 « Groupe et associés »
et selon les cas :
si la perte de valeur est
inférieure à la perte réelle
par le débit du compte 654
« Pertes sur créances
irrécouvrables »
si la perte de valeur est
supérieure à la perte réelle
soit par le crédit du compte
785 « Reprise de pertes de
valeur – actifs courants

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4248


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Constatation de la perte de valeur pour le montant probable de la


perte
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X


495 Perte de valeur sur comptes du groupe et sur associés X

3.2 A la clôture des exercices suivants


3.2.1 Si la perte de valeur a augmenté
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X


495 Perte de valeur sur comptes du groupe et sur associés X

3.2.2 Si la perte de valeur a diminué


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

495 Perte de valeur sur comptes du groupe et sur associés X


785 Reprises de pertes de valeur - actifs courants X

3.3 Sortie de l’actif (lorsque la créance est soldée)


3.3.1 Si la créance est totalement recouvrée
3.3.1.1 Comptabilisation de l’encaissement de la créance
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Comptes de trésorerie X


45 Groupe et associés X

3.3.1.2 Reprise de la perte de valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

495 Perte de valeur sur comptes du groupe et sur associés X


785 Reprises de pertes de valeur - actifs courants X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4249


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3.2 Si la créance est irrécouvrable (non paiement de la créance)


3.3.2.1 Si la créance était totalement provisionnée
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

495 Perte de valeur sur comptes du groupe et sur associés X


45X Groupe et associés X

3.3.2.2 Si la créance était partiellement provisionnée


La perte de valeur est imputée sur le montant de la créance (elle n’est pas
reprise par le biais d’un compte de reprise de perte de valeur : compte 785).
Si la perte de valeur n’a pas été provisionnée à 100%, la différence doit être
comptabilisée dans le compte 654 « Pertes sur créances irrécouvrables».
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

654 Pertes sur créances irrécouvrables X


495 Perte de valeur sur comptes du groupe et sur associés X
45X Groupe et associés X

3.3.3 Si la créance est partiellement recouvrée (paiement partiel


de la créance)
3.3.3.1 Pour la partie recouvrée de la créance
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Comptes de trésorerie X


45 Groupe et associés X

3.3.3.2 Si le montant de la perte réelle est supérieur au


montant de la perte de valeur estimée
La perte de valeur est imputée sur le montant de la créance non payée. Le
solde éventuel de la créance non recouvrable est comptabilisé au compte 654
« Pertes sur créances irrécouvrables » (pas de reprise de perte de valeur en
compte 78) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

654 Pertes sur créances irrécouvrables X


495 Perte de valeur sur comptes du groupe et sur associés X
45X Groupe et associés X

Dans ce cas, la perte réelle n’a pas été constatée en perte de valeur pour la
totalité.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4250


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3.3.3 Si le montant de la perte réelle est inférieur au


montant de la perte de valeur estimée
La perte de valeur correspondant à la perte réelle est imputée sur la créance.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

495 Perte de valeur sur comptes du groupe et sur associés X


45X Groupe et associés X

L’excédent de perte subsistant est repris par le compte 785 :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

495 Perte de valeur sur comptes du groupe et sur associés X


785 Reprises de pertes de valeur - actifs courants X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4251


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 49
SOUS COMPTE : 496 Applicable: 2010

Le compte 496
1 DEFINITION
Le compte 496 : Pertes de valeur sur comptes de débiteurs divers
Enregistre les pertes de valeur relatives aux comptes de débiteurs divers.
Une perte de valeur doit être constatée dès qu’apparaît une perte probable.
Le compte 496 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
49640 : Perte de valeur fournisseurs débiteurs et comptes
rattachés
49642 : Perte de valeur avances personnel et comptes rattachés
49643 : Perte de valeur avances aux organismes sociaux
49646 : Perte de valeur débiteurs divers
49647 : Pertes de valeur comptes transitoires ou d’attente
2 EVALUATION
Une perte de valeur est constatée dès qu’une perte probable apparaît pour la
fraction hors taxes de la créance que l’on ne pense pas recouvrir. Le montant
de la perte de valeur correspond à la perte probable déterminée hors taxes.
A chaque clôture, cette perte de valeur est réestimée et ajustée par un compte
685 (dotation) ou par un compte 785 (reprise).
Lorsque la perte devient définitive, la perte de valeur constatée en
comptabilité est imputée au crédit du compte concerné à concurrence de la
perte enregistrée.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4252


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

Le solde éventuel du compte de perte de valeur est annulé :


 Soit par le débit du compte 785 (si montant de la perte de valeur
comptabilisé est supérieur au montant de la perte réelle)
 Soit par le débit du compte 654 « Créances irrécouvrables » lorsque la
créance s’avère irrécouvrable (pour solde de la créance non enregistrée
en perte de valeur)

3 COMPTABILISATION
Lorsque l’opération n’est pas soumise à TVA, les comptes 445 ne sont pas
utilisés.

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4253


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit du compte


685 « Dotations aux pertes de
valeur – actifs courants »

- par le crédit du compte - par le débit du compte


785 « Reprises de pertes de 685 « Dotations aux pertes de
valeur - actifs courants» valeur – actifs courants »
(diminution de (augmentation de
la perte de valeur) la perte de valeur)
- si la créance est payée :
par le crédit du compte
de reprise 785 « Reprises
d’exploitation sur pertes de
valeur »
- si la créance n’est pas
payée:
par le débit du compte
44571 « TVA collectée »
et par le crédit du compte 4
correspondant et pour le
montant non enregistré en
perte de valeur par le débit
du compte 654
« Pertes sur créances
irrécouvrables »
- si la créance n’est payée
qu’en partie :
par le débit du compte
44571 « TVA collectée »
(si l’opération est soumise à
TVA) et par le crédit du
compte 4 correspondant
et selon les cas :
si la perte de valeur est
inférieure à la perte réelle :
par le débit du compte
654 « Pertes sur créances
irrécouvrables »
si la perte de valeur est
supérieure à la perte réelle :
par le crédit du compte 785
« Reprise de pertes de valeur
– actifs courants »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4254


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Constatation de la perte de valeur pour le montant probable de la


perte
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X


496 Perte de valeur autres débiteurs divers X

3.2 A la clôture des exercices suivants


3.2.1 Si la perte de valeur a augmenté
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X


496 Perte de valeur autres débiteurs divers X

3.2.2 Si la perte de valeur a diminué


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

496 Perte de valeur autres débiteurs divers X


785 Reprises de pertes de valeur - actifs courants X

3.3 Sortie de la créance de l’actif


3.3.1 Si la créance est totalement recouvrée (paiement de la
totalité de la créance)
3.3.1.1 Comptabilisation de l’encaissement de la créance
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Comptes de trésorerie X


4XX Compte de tiers concerné (montant TTC) X

3.3.1.2 Reprise de la perte de valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

496 Perte de valeur autres débiteurs divers (HT) X


785 Reprises de pertes de valeur - actifs courants X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4255


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3.2 Si la créance est irrécouvrable (non paiement de la créance)


3.3.2.1 Si la créance était totalement provisionnée
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

44571 TVA collectée (si l’opération est soumise à TVA) X


496 Perte de valeur autres débiteurs divers (montant HT) X
4XX Compte de tiers concerné (montant TTC) X

3.3.2.2 Si la créance était partiellement provisionnée


La perte de valeur est imputée sur le montant de la créance (elle n’est pas
reprise par le biais d’un compte de reprise de perte de valeur : compte 785).
Si la perte de valeur n’a pas été provisionnée à 100%, la différence doit être
comptabilisée dans le compte 654 « Pertes sur créances irrécouvrables».
La TVA collectée initialement constatée est annulée.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

654 Pertes sur créances irrécouvrables (pour le montant X


non enregistré en perte de valeur)
44571 TVA collectée (si l’opération est soumise à TVA) X
496 Perte de valeur autres débiteurs divers (montant HT) X
4XX Compte de tiers concerné (montant TTC) X

3.3.3 Si la créance est partiellement recouvrée (paiement partiel


de la créance)
3.3.3.1 Pour la partie recouvrée de la créance
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Comptes de trésorerie X


4XX Compte de tiers concerné (montant TTC) X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4256


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3.3.2 Si le montant de la perte réelle est supérieur au


montant de la perte de valeur estimée
La perte de valeur est imputée sur le montant de la créance non payée.
Le solde éventuel de la créance non recouvrable est comptabilisé au compte
654 « Pertes sur créances irrécouvrables » (pas de reprise de perte de valeur en
compte 78) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

654 Pertes sur créances irrécouvrables X


44571 TVA collectée (si l’opération est soumise à TVA) X
496 Perte de valeur autres débiteurs divers (montant HT) X
4XX Compte de tiers concerné (montant TTC) X

Dans ce cas, la perte réelle n’a pas été constatée en perte de valeur pour la
totalité.
3.3.3.3 Si le montant de la perte réelle est inférieur au
montant de la perte de valeur estimée
La perte de valeur correspondant à la perte réelle est imputée sur la créance.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

496 Perte de valeur autres débiteurs divers (montant HT) X


44571 TVA collectée (si l’opération est soumise à TVA) X
4XX Compte de tiers concerné (montant TTC) X

L’excédent de perte subsistant est repris par le compte 785 :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

496 Perte de valeur autres débiteurs divers X


785 Reprises de pertes de valeur – actifs courants X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4257


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 49
SOUS COMPTE : 498 Applicable: 2010

Le compte 498
1 DEFINITION
Le compte 498 : Perte de valeur sur autres comptes de tiers
Enregistre les pertes de valeur relatives sur autres comptes de tiers.
Une perte de valeur doit être constatée dès qu’apparaît une perte probable.
Le compte 498 est à la fois un compte de regroupement et d’imputation.
2 EVALUATION
Une perte de valeur est constatée dès qu’une perte probable apparaît pour la
fraction hors taxes de la créance que l’on ne pense pas recouvrir. Le montant
de la perte de valeur correspond à la perte probable (déterminée hors taxes
lorsque l’opération est soumise à TVA).
A chaque clôture, cette perte de valeur est réestimée et ajustée par un compte
685 (dotation) ou par un compte 785 (reprise).
Lorsque la perte devient définitive, la perte de valeur constatée en
comptabilité est imputée au crédit du compte concerné à concurrence de la
perte enregistrée.
Le solde éventuel du compte de perte de valeur est annulé :
 Soit par le débit du compte 785 (si montant de la perte de valeur
comptabilisé est supérieur au montant de la perte réelle)
 Soit par le débit du compte 654 « Créances irrécouvrables » lorsque la
créance s’avère irrécouvrable (pour solde de la créance non enregistrée
en perte de valeur)

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4258


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION
Si l’opération n’est pas soumise à TVA, les comptes 445 ne sont pas utilisés.
EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit du compte


685 « Dotations aux pertes de
valeur – actifs courants »

- par le crédit du compte - par le débit du compte


785 « Reprises de pertes de 685 « Dotations aux pertes de
valeur – actifs courants» valeur – actifs courants »
(diminution de (augmentation de
la perte de valeur) la perte de valeur)
- si la créance est payée :
par le crédit du compte
de reprise 785 « Reprises de
pertes de valeur »
- si la créance n’est pas
payée :
par le débit du compte 44571
« TVA collectée » et par le
crédit du compte 4
correspondant et, pour le
montant non enregistré en
perte de valeur par le débit
du compte 654 « Pertes sur
créances irrécouvrables »
- si la créance n’est payée
qu’en partie :
par le débit du compte 44571
« TVA collectée » et
par le crédit du compte 4
correspondant
et selon les cas:
si la perte de valeur est
inférieure à la perte réelle :
par le débit du compte
654 « Pertes sur créances
irrécouvrables »
si la perte de valeur est
supérieure à la perte réelle :
par crédit du compte 785
« Reprise de perte de valeur »

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4259


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Constatation de la perte de valeur pour le montant probable de la


perte
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X


498 Perte de valeur sur autres comptes de tiers (HT) X

3.2 A la clôture des exercices suivants


3.2.1 Si la perte de valeur a augmenté
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X


498 Perte de valeur sur autres comptes de tiers (HT) X

3.2.2 Si la perte de valeur a diminué


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

498 Perte de valeur sur autres comptes de tiers (HT) X


785 Reprises de pertes de valeur - actifs courants X

3.3 Sortie de l’actif (lorsque la créance est soldée)


3.3.1 Si la créance est totalement recouvrée (paiement total de la
créance)
3.3.1.1 Comptabilisation de l’encaissement de la créance
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Comptes de trésorerie X


4XX Compte de tiers concerné X

3.3.1.2 Reprise de la perte de valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

498 Perte de valeur sur autres comptes de tiers (HT) X


785 Reprises de pertes de valeur - actifs courants X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4260


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3.2 Si la créance est irrécouvrable (la créance n’est pas payée)


3.3.2.1 Si la créance était totalement provisionnée
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

44571 TVA collectée X


498 Perte de valeur sur autres comptes de tiers (montant X
HT)
4XX Compte de tiers concerné (montant TTC) X

3.3.2.2 Si la créance était partiellement provisionnée


La perte de valeur est imputée sur le montant de la créance (elle n’est pas
reprise par le biais d’un compte de reprise de perte de valeur : compte 785).
Si la perte de valeur n’a pas été provisionnée à 100%, la différence doit être
comptabilisée dans le compte 654 « Pertes sur créances irrécouvrables».
La TVA collectée initialement constatée est annulée.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

654 Pertes sur créances irrécouvrables (pour le montant non X


enregistré en perte de valeur)
44571 TVA collectée X
498 Perte de valeur sur autres comptes de tiers (montant X
HT)
4XX Compte de tiers concerné (montant TTC) X

3.3.3 Si la créance est partiellement recouvrée (la créance n’est


payée qu’en partie)
3.3.3.1 Pour la partie recouvrée
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Comptes de trésorerie X


4XX Compte de tiers concerné (montant TTC) X

3.3.3.2 Si le montant de la perte est supérieur au montant de


la perte de valeur
La perte de valeur est imputée sur le montant de la créance non payée et le
solde éventuel de la créance non recouvrable est comptabilisé au compte 654 «
Pertes sur créances irrécouvrables » (pas de reprise de perte de valeur en
compte 78) :

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4261


Manuel de comptabilité générale de la classe 4 –
SONATRACH – 12 janvier 2010

N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

654 Pertes sur créances irrécouvrables X


44571 TVA collectée X
498 Perte de valeur sur autres comptes de tiers (montant HT) X
4XX Compte de tiers concerné (montant TTC) X

Dans ce cas, la perte réelle n’a pas été constatée en perte de valeur pour la
totalité.
3.3.3.3 Si le montant de la perte réelle est inférieur au
montant de la perte de valeur
La perte de valeur correspondant à la perte réelle est imputée sur la créance :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

4457 TVA collectée X


498 Perte de valeur sur autres comptes de tiers (montant X
HT)
4XX Compte de tiers concerné (montant TTC) X

L’excédent de perte subsistant est repris par le compte 785 :


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

498 Perte de valeur sur autres comptes de tiers X


785 Reprises de pertes de valeur - actifs courants X

C1-P1-L15-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale de la classe 4262