Vous êtes sur la page 1sur 36

Folliculogenèse

A. Bouaziz
La folliculogenèse débute pdt la vie
fœtale, entre les 7ème et 9ème mois,
par la mise en place des follicules
primordiaux. A la naissance, le
nombre de follicules primordiaux
est de 1 million par ovaire en
moyenne. Pdt la période comprise
entre la naissance et la puberté,
la folliculogenèse est bloquée et le
nombre de follicules
S’abaisse à 4x 105 par ovaire. La
folliculogenèse se continue de la
puberté jusqu’à la ménopause (52
ans en moyenne)

1 . Étapes de la folliculogenèse
Épithélium germinatif

Albuginée
1. 1. Follicule primordial (F.Pdial)

•Ovocyte I (bloqué en pro I)

+
F. Pdial
•Qlques C. folliculaires aplaties
Ovocyte I
(2n chr.)

Cellule
folliculaire
aplatie

Follicule primordial
1. 2. Follicule primaire (Iaire)
• Ovocyte I

• Zone pellucide
F. Iaire
• 1 couche de C. folliculaires aplaties

• 1 membrane basale (Slavjansky)

• 1 thèque indifférenciée
Thèque
indifférenciée

1 couche de c.
folliculaires
cubiques

Follicule primaire
1. 3. Follicule secondaire (IIaire)

• Ovocyte I volumineux
• Nbre de couches folliculaires ≥ 2
(granulosa)
F. IIaire •Thèque int.
(cellulaire)
• 1 Thèque différenciée
(non opérationnelle) • Thèque ext.
(fibreuse)
Granulosa

OI Zone pellucide

Thèque int.
cellulaire
Thèque ext.
fibreuse

Follicule secondaire
1. 4. Follicule tertiaire (IIIaire)
Il a presque atteint sa taille mature,
l’ovocyte I migre ds 1 région épaisse
de la granulosa : le cumulus oophorus.
La thèque int. élabore les
oestrogènes
R! Le follicule devient
ovalaire
R! Apparition de lacunes dans la granulosa

Lacune remplie de
liquide folliculaire

Follicule tertiaire
1. 5. Follicule mûr (de Graaf)

Il a atteint sa taille mature (25 mm),


apparition de l’antrum folliculaire
(fusion des différentes lacunes de la
granulosa). L’ovocyte I achève sa
division réductionnelle donnant ainsi :
l’ovocyte II (n chr.) + le 1er G.P.
L’ovulation a lieu sous l’influence d’1
décharge de la L.H. + F.S.H.
Ovulation = expulsion, hors
de l’ovaire, de l’ovocyte II
+ zone pellucide + corona
radiata + qlques cellules du
cumulus oophorus.
L’ensemble tombe dans le
tiers externe de l’oviducte.
1. 6. Follicule déhiscent

Après l’ovulation le reste


du follicule constitue, dans
l’ovaire, le follicule
déhiscent
Follicule
déhiscent

O II

Paroi de l’ovaire

Corps jaune
1. 7. Corps jaune (C.J.)

C.J. = glande endocrine


temporaire, responsable de la
Σse de la progestérone par les
cellules de la granulosa qui
deviennent lutéales et les
oestrogènes par les cellules de la
thèque interne.
• En cas de fécondation :
C.J. G. (Durée de vie = 3
mois)

C.J. •En l’absence de


fécondation : C.J. P.
(Durée de vie = 14 jours)
1. 8. Corps blanc
(corpus albicans)

Il provient de la
dégénérescence du corps
jaune, ensuite il est
phagocyté par les cellules
phagocytaires de l’ovaire
1 : Règles, 2 : phase oestrogénique, 3 : phase oestroprogéstative

2
3
1

6ème 10ème

28ème jour
1er 5ème 14ème 21 ème

15 F. Iaires
1 F. mûr
20 F.
primordiaux 10 F. tertiaires

Folliculogenèse Corps jaune


Ovulation
2. Contrôle neuroendocrinien
de l’appareil reproducteur ♀
Hypothalamus (Σse des Gn RH)

Sécrétion de la progestérone
2. 1. Transport des hormones
ovariennes

S.B.P. Elle transporte les


oestrogènes + testostérone +
progestérone

C.B.G. Elle transporte les


corticostéroïdes
Transcortine : elle transporte
essentiellement la progestérone

2. 2. Cybernines ovariennes

Ce sont des polypeptides


ovariens qui modulent l ‘activité
ovarienne
• O.M.I. (inhibiteur de la maturation de
l’ovocyte)
Elle est élaborée par la granulosa

• F.S.H.-BI : elle inhibe la fixation de la


F.S.H. sur les follicules
Cybernines
• LI : elle inhibe la lutéinisation

• Inhibine : elle est élaborée par les cellules


lutéales, agit sur l’hypophyse pour inhiber la
synthèse de la F.S.H.
3. Modifications cycliques du
tractus génital féminin
3. 1. Modifications cycliques de l’épithélium de
la trompe de Fallope

Pendant les règles : l’épithélium de la trompe est bas, présentant des


cellules ciliées rares.
Pendant la phase pré-ovulatoire (oestrogénique) :
l’épithélium devient haut, les cellules ciliées réapparaissent.
A l’ovulation : l’épithélium garde la même forme, et les cellules ciliées
deviennent nombreuses.
Pendant la phase post-ovulatoire (oestro-progéstative) :
l’épithélium diminue de taille, et les cellules ciliées restent très actives.
3. 2. Modifications cycliques de
l’endomètre
Du 1er au 5ème jour (phase de desquamation) :
c’est la desquamation de la couche fonctionnelle de
l’endomètre (couche compacte, couche spongieuse,
glandes à glycogène et débris des vaisseaux
sanguins). Ce phénomène est provoqué par la
chute des taux des œstrogènes et de la
progestérone, et ce suite à la dégénérescence du
placenta.
Du 6ème au 8ème jour (phase de régénération) :
c’est la reconstitution de la couche fonctionnelle de
l’endomètre et de l’épithélium utérin.
Du 9ème au 14ème jour (phase de prolifération) :
c’est la disposition hélicoïdale des artérioles dans la
couche fonctionnelle de l’endomètre.
Du 15ème au 21ème jour (phase de transformation
des glandes) : c’est le grand développement des
glandes qui se chargent en glycogène. Un léger œdème
apparaît dans le tissu conjonctif de la couche
fonctionnelle de l’endomètre.
Au 22ème jour (phase d’œdème du tissu
conjonctif) : la couche fonctionnelle de l’endomètre est
prête pour une éventuelle nidation.
Du 23ème au 28ème jour (phase de sécrétion) : les
artères deviennent spiralées et les glandes à
glycogènes excrètent le glycogène et le mucus
3. 3. Variations cycliques des
sécrétions cervicales

La quantité de la glaire cervicale subit de nombreuses modifications au


cours du cycle menstruel.

Pendant la phase pré-ovulatoire : la quantité de la glaire


cervicale est abondante.

Pendant la phase post-ovulatoire : La quantité de la glaire


cervicale diminue rapidement puis lentement jusqu’à la fin du cycle.
2. 4. Modifications cycliques
de l’épithélium vaginal

Pendant la phase pré-ovulatoire :


elle correspond à une intense activité mitotique des cellules de la
couche basale de l’épithélium vaginal.

Pendant la phase post-ovulatoire :


elle correspond à la desquamation des couches superficielles de
l’épithélium vaginal.
4
3
2

C. U.
Mucus + glycogène
Glande à glycogène

Épithélium utérin