Vous êtes sur la page 1sur 6

LES BONNES ATTITUDES POUR REUSSIR

Nombreux peuvent être les obstacles qui peuvent entraver l’atteinte de nos objectifs dans la
vie. Ils sont la plupart du temps inhérents à une mauvaise habitude ou à une mauvaise
hygiène de vie, mais également à une mauvaise gestion des facteurs indépendants de notre
volonté. Les problèmes les fréquemment rencontrés sont :

- un manque de préparation
- une mauvaise gestion du temps
- un manque de confiance en soi et d’assurance (engendrant le trac, la timidité, etc.)
- une absence de motivation intérieure (entraînant notamment une passivité accrue…)
- une mauvaise hygiène de vie (consommation d’alcool, etc.)
- un manque d’ambition
- des complexes (d’infériorité, de supériorité, etc.)
- un manque de concentration
- etc.

La majeure partie de ces problèmes peuvent être surmontés voire être évités. Quoiqu’il en
soit, le processus de réussite démarre en l’individu lui-même :

- la passion et l’amour : il faut une bonne dose de passion pour pouvoir exceller dans
un domaine ; de la même manière, il faut aimer le projet pour pouvoir s’y impliquer
pleinement
- avoir un objectif clairement défini et une certaine « vision » : celui qui souhaite réussir
sait où il va ; l’objectif à atteindre est le principal moteur de la réussite, c’est le facteur
de motivation essentiel à l’individu qui le maintient dans la course à l’efficacité et au
succès (« je ne m’arrêterai pas tant que je n’aurai pas obtenu ce que je veux ! »)
- un effort crescendo : la meilleure manière d’arriver à ses objectifs est de procéder par
étapes, d’échelonner les étapes. Tout comme un tour cycliste, un projet (de travail ou
d’étude), tout comme la vie, est fait de plusieurs étapes. Chaque étape est une
occasion d’évaluer les efforts produits et chaque nouvelle étape est une occasion
pour se surpasser et fournir un rendement plus conséquent.
- (auto) discipline et rigueur : celui qui désire réussir doit trouver le moyen de
s’astreindre à la tâche qui lui incombe ; pour cela, il doit trouver les ressources
nécessaires pour se focaliser sur son projet, en s’imposant une certaine impassibilité
et fermeté pour un maximum de rendement

© INSCAE JUNIOR LEADER - 2008


- la volonté : « je veux ! » ; l’adage dit « vouloir c’est pouvoir » ; ainsi, pour pouvoir
réussir, il faut s’assurer d’une motivation permanente
- la pro activité et la réactivité : c’est l’attitude d’une personne efficace, l’archétype d’un
individu de type « actif » ; savoir anticiper les évènements (esprit de stratège) et
savoir réagir au bon moment avec les bons réflexes
- la méthodologie et la bonne gestion du temps : l’individu aspirant à la réussite a une
forte capacité de planification et de gestion des ressources mises à sa disposition
(ressources matérielles, financières, temps, etc.) ; il trouve le chemin optimal pour
partir d’un point A afin d’arriver à un point B, il sait différencier ce qui est urgent de ce
qui est important…
- les outils pour regagner un capital confiance et ainsi surmonter les tracs et angoisses
en tout genre: il existe plusieurs moyens pour retrouver confiance en soi, comme par
exemple des exercices en séminaire (simulations, pratique de l’art oratoire, personal
branding, etc.), l’intégration d’associations et groupements d’individus, la pratique
d’activités de groupe (sport …), la pratique du réseautage (apprendre à se faire des
amis, à établir des relations, etc.), trouver un personnage qui servira de un modèle de
réussite (mentoring), la religion, etc.

En résumé, la réussite est une entreprise personnelle. La réussite d’un individu ne


dépend que de lui-même, et il doit trouver le moyen de canaliser tous les inputs afin de
parvenir à l’atteinte des objectifs qu’il s’était fixés.

© INSCAE JUNIOR LEADER - 2008


LES HUITS CLES DU SUCCES
(Technique d’autocoaching)
Soyez le metteur en scène de votre vie et dîtes « ACTION ! »

La 1ère clé : La passion

La passion, c'est ce qui vous donnera de la puissance pour pouvoir réaliser votre projet. Les
gens passionnés ressemblent à ces fleuves que rien n'arrête, ils rebondissent à chaque
obstacle. C'est aussi ce qui procure du bonheur dans la réalisation de ce que vous
entreprenez. Les plus grandes réalisations de l'humanité sont dues à des hommes
passionnés. Regardez s'exprimer une personne passionnée, le rythme de la parole
s'accélère, ses yeux pétillent, elle ne cherche pas ses mots tellement son cerveau se met à
produire des idées, on dit en ébullition, pas facile de l'arrêter...

La personne passionnée croit en son projet et en sa capacité à le réaliser, ce qui nous


conduit tout naturellement aux croyances.

La 2ème clé : Les croyances

Ils peuvent parce qu'ils croient pouvoir. (Virgile)

Ne vous êtes vous jamais arrêté devant une cathédrale, et tout en admirant la magnifique
construction, ne vous êtes vous jamais demandé comment ont-ils fait pour construire avec
les moyens de l'époque un tel chef d'œuvre?

Ils avaient la foi, ils croyaient en ce qu'ils faisaient.

Dites-vous que la plupart des gens qui échouent ou qui ne vont pas au bout d'un projet ont
un problème de croyance.

- Je ne suis pas capable de...

- Je n'y arriverai jamais...

Il faut aller débusquer la croyance limitante et la remplacer par une croyance aidante.

© INSCAE JUNIOR LEADER - 2008


Imaginez que vous puissiez parler à un nouveau-né et que vous lui disiez tout ce qu'il va
devoir apprendre à faire: apprendre à parler une langue couramment et parfois deux ou trois
lorsqu'il naît dans une famille bilingue, apprendre à marcher, à manger, se retenir d'uriner,
puis lire, écrire, n'auriez-vous pas dit à sa place: je n'y arriverai jamais... et pourtant vous y
êtes arrivé!

C'est ce que nous croyons être et ce que nous croyons que nous allons devenir qui
détermine ce que nous serons vraiment.

La 3ème clé : Nos valeurs - ce qui est vraiment important pour nous

Les valeurs sont ces principes qui dictent notre mode de vie (exemple : l’honnêteté, le
respect, la fidélité, la responsabilité, etc.)

Il est indispensable de savoir ce qui est important pour nous-mêmes, ce que nous jugeons
bien ou mal (consciemment ou inconsciemment).

Lorsqu'une personne échoue dans un projet qui lui tient à cœur, c'est l'une des premières
choses à explorer.

Il est très difficile de réussir contre soi-même, ce n'est ni souhaitable, ni écologique.

La 4ème clé : Ayez une stratégie claire

Il n'y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va. (Sénèque) … et pour celui
qui ne sait naviguer.

Lorsque nous partons en vacances, nous savons où nous allons et comment. Le voyage en
est général organisé, les réservations sont faites. C'est important, car nous voulons réussir
nos vacances.

Il est étonnant de constater que nous n'accordons pas la même attention à la préparation du
voyage de... notre vie!

© INSCAE JUNIOR LEADER - 2008


Tout comme pour partir en vacances, il ne suffit pas de faire le plein d'essence, pour avancer
dans l'existence, il ne suffit pas d'avoir des ressources, il faut savoir de quelle manière les
utiliser.

Avoir une stratégie, c'est d'abord savoir explorer ses objectifs.

Résumé de l’exploration des objectifs :

- Qu'est-ce que je veux?


- Qu'est-ce que cela m'apporte?
- A quoi je saurais que mon objectif est atteint?
- Qu'est-ce qui m'en empêche?
- De quoi ai-je besoin?
- Y a t'il des inconvénients à atteindre cet objectif

La 5ème clé : L’énergie

Parlant d'une personne qui réussit dans l'existence, on dit qu'elle a du punch, qu'elle soulève
des montagnes, qu'elle est infatigable, inépuisable. Quelle énergie! Quelle vitalité! Elle
démarre au quart de tour... Une publicité disait: "mettez un tigre dans votre moteur".

Soyez actif et réactif.

L'énergie est l'essence même de la vie.

La 6ème clé : Passez maître dans l'art de créer une bonne relation avec les autres

Cette clé n'est pas seulement la clé du succès, c'est aussi l'une des clés du bonheur: se lier
avec les autres, établir et entretenir une bonne relation. Les Malgaches ont trouvé une très
belle illustration de cette clé à travers le Fihavanana.

Apprenez à vous sentir bien avec les autres et qu'ils se sentent bien avec vous. Ne
participez pas aux «cancans", respectez les autres. Si une personne commence à dire du
mal d'une autre personne, déclinez sans heurter la personne médisante, faites en une
question d'éthique personnelle. Cherchez ce qu'il y a de bien de chaque personne et dites-le.

© INSCAE JUNIOR LEADER - 2008


La 7ème clé : Protégez-vous des personnes "toxiques"

Entourez-vous des bonnes personnes.

Si vous rencontrez une personne positive, enthousiaste, stimulante qui partage avec joie
votre succès qui est heureuse de vous voir avec des projets! Établissez le contact et
appliquez-vous à mettre en œuvre la 6ème clé.

A l'inverse, vous rencontrerez des personnes négatives, qui cassent vos projets, vous
donnent mille raisons de "ne pas faire", ce type de personne qui prend le contre-pied de tout
ce que vous faites. Ce type de personne a peur que vous réussissiez quoique ce soit et est
jalouse par anticipation. Face à ce type de personne, pas d'héroïsme: courage fuyez!

La 8ème clé : Communiquez !

Communiquez avec les autres et avec vous-même, c'est tout l'objet d’un séminaire comme
l’organise l’association INSCAE Junior Leader. On ne peut pas ne pas communiquer alors
faites le bien.

Un banquier américain, spécialiste des fusions d'entreprises, affirmait un jour que pour lui
90% du succès d'une fusion est du ressort de la communication (et c’est un grand technicien
de la finance qui le dit !)

Si vous prenez conscience de cela, vous avez fait 90% du chemin.

Trouvez en vous les ressources car elles y sont, utilisez les efficacement en
cohérence avec ce que vous êtes.

Souvenez-vous, sans action il n'y a pas de résultat possible. Faites en sorte que vos
actions obéissent à une stratégie clairement définie. En d'autres termes, agissez de
façon éclairée, mais agissez.

Soyez l’architecte de votre vie !

Source : Les huit clés du succès par Robert Larsonneur (formateur en PNL et en coaching)

© INSCAE JUNIOR LEADER - 2008