Vous êtes sur la page 1sur 4

MM2, groupe 1M1ECO – TD 2 N.

Laillet
Matrices. laillet@math.jussieu.fr

TD 2 : matrices.

1 Gammes
Exercice 1 Effectuer tous les produits possibles de deux matrices choisies parmi les quatres
suivantes
 
  0 1  
0 1 3 0  0 0 1 3  
0 
 1 3
A= 8 5 0 6 ,B=
 3 , C =  8 5 0 ,D=
3  5 0
0 0 1 1 0 0 1
9 5
 
0 0 i
Exercice 2 Soit A =  i 0 0 . Calculer Ak pour k ∈ N.
0 0 1
 
3 2
Exercice 3 Soit A = . Montrer que A2 − 4A + I = 0 . En déduire que A, est
1 1
inversible et calculer son inverse.
 
2 2 −2
Exercice 4 On considère la matrice A définie par : A =  0 −2 4 
0 −3 5
a. Montrer que :
A2 − 3A + 2I3 = O3 ,
où I3 est la matrice identité d’ordre 3 et O3 est la matrice carrée nulle d’ordre 3.
b. En déduire que A est inversible. Déterminer A−1 .

Exercice 5 On considère les matrices suivantes :


   
3 1 1 0 −1 1
A= 1 2 1 ,P = 1 −1 0 
−3 −2 −1 −1 3 −1
a. Calculer P −1 puis la matrice M = P −1 A P .  
1 n 0
b. Montrer que pour tout entier n ≥ 0 : M n =  0 1 0 
0 0 2n
n −1 n
c. Montrer que pour tout entier n ≥ 0 , M = P A P . En déduire An .

2 Calculs d’inverse
Exercice 6 Déterminer si les matrices suivantes sont inversibles, et si oui, calculer les matrices
inverses.        
3 1 −1 −1 −1 1 0 2 4 −2 3 2
 1 1 1  ,  −1 1 −1  ,  −1 3 2  ,  4 −1 1 
2 0 2 1 −1 −1 −1 1 4 0 5 5

Les feuilles de TD sont disponibles à la page http://www.math.jussieu.fr/∼laillet/


Une grande partie des exercices de cette feuille est inspirée de ceux de Sedki Boughattas.
MM2, groupe 1M1ECO – TD 2 N. Laillet
Matrices. laillet@math.jussieu.fr

Exercice 7 Calculer les inverses des matrices suivantes :


   
  1 2 −3 2 2 3
1 2
A= ,B= 0 1 2 ,C =  1 −1 0 
2 5
0 0 1 −1 2 1
     
2 1 1 3 1 3 −5 7 2 1 0 0
 1 0 −1 0   0 1 2 −3   3 2 0 0 
 0 2 1 1 ,N = 0 0 1
M =   ,P = 
2   1 1 3 4 
4 3 2 4 0 0 0 1 2 −1 2 3

Exercice 8 Calculer les inverses des matrices suivantes :


     
    1 1 1 1 1 0 1 0 0 1 0 0
−3 2 −1 2 2 −1  1 2 2 2   0 1 0 1   0 0 1 0 
 2 0 1  ,  −2 1 4  ,   1 2
, , 
3 3   1 1 0 0   0 0 0 1 
−1 2 1 3 0 0
1 2 3 4 0 0 1 1 1 0 0 0

Exercice 9 Pour chacune de ces matrices, discuter suivant les valeurs du réel m si elle est
inversible, et donner le cas échéant son inverse.
       
2 −1 3 −1 0 1 0 1 0 1 2 −1
 m 1 1  ,  2 −1 −3  ,  2 −1 −2  , 2 2 2 
−1 1 2 1 m −2 −2 2 m 2 1 m

3 Exercices plus avancés


Exercice 10 On dit qu’une matrice A de Mn (R) est symétrique si A = t A. On note l’ensemble
des matrices symétriques Sn (R).
On dit qu’une matrice A de Mn (R) est antisymétrique si t A = −A. On note l’ensemble des
matrices antisymétriques réelles An (R).
a. Les matrices suivantes sont-elles symétriques ? Antisymétriques ?
 
    0 −4 1 3
  0 0 1 0 0 1
3 4 4 0 2 −5
A= , B= 0 5 2 , C = 0 5 2 , D =  −1 −2 0 1 

4 6
−1 −2 1 1 2 1
−3 5 1 0

b. A-t-on Mn (R) = Sn (R) ∪ An (R) ?


c. Montrer que Sn (R) et An (R) sont des sous-espaces vectoriels de Mn (R).
On va maintenant montrer que Mn (R) est la somme directe de Sn (R) et An (R). Commençons par
montrer que Mn (R) = An (R) + Sn (R), c’est-à-dire que toute matrice de Mn (R) s’écrit comme
la somme d’une matrice de Sn (R) et d’une matrice de An (R). On va effectuer un raisonnement
par analyse-synthèse.
d. (Analyse) Soit M ∈ Mn (R), et supposons que M = S + A, où S ∈ Sn (R) et A ∈ An (R).
Exprimer alors t M en fonction de S et A. En déduire une expression de S et de A en fonction
de M et t M .
e. (Synthèse) Montrer que toute matrice de Mn (R) s’écrit comme la somme d’une matrice
symétrique et d’une matrice antisymétrique.
f. Que reste-t-il à démontrer pour obtenir une somme directe ? Démontrer ce résultat.

Les feuilles de TD sont disponibles à la page http://www.math.jussieu.fr/∼laillet/


Une grande partie des exercices de cette feuille est inspirée de ceux de Sedki Boughattas.
MM2, groupe 1M1ECO – TD 2 N. Laillet
Matrices. laillet@math.jussieu.fr

 
0 0 0 a
 1 0 0 0 
Exercice 11 On considère la matrice A = 
 0
 où a est un paramètre réel.
1 0 0 
0 0 1 0
a. Calculer A4 .
b. Montrer que A est inversible si et seulement si a 6= 0.
c. On suppose a =6 0. Calculer A−1 , puis An pour tout n ∈ Z.
 
2 4 6
Exercice 12 On pose A =  0 2 3 . Soit N la matrice vérifiant A = 2I + N .
0 0 2
a. Calculer N p , p ∈ N.
b. En déduire An pour n ∈ N.
 
0 2 4
Exercice 13 On considère la matrice M =  −1 3 2 .
−1 1 4
a. Calculer M 2 − 5M + 6I.
b. On note A = M − 2I et B = M − 3I. Déterminer A2 et B 2 , puis en déduire l’expression de
An et de B n pour tout entier n ≥ 1.
c. Calculer A B. Ensuite à l’aide de la question précédente, calculer M n ( n ∈ N∗ ).

Exercice 14 Soient A et B deux matrices qui commutent. pour tous entiers m et n :


a. Montrer que pour tout entier n, A B n = B n A.
b. Montrer que pour tous entiers m et n, Am B n = B n Am .
n
c. Montrer que pour tout entier n, (A + B)n = Cnk Ak B n−k .
P
k=0

Exercice 15 Soient A et B deux matrices de Mn (K) ( K = R ou C ), A étant inversible. On


suppose que A et B commutent et que B 4 = 0. Montrer que la matrice A − B est inversible et
donner une expression de son inverse en fonction des matrices A, B et A−1 .

Exercice 16 Calculer An pour n ∈ N et les matrices A suivantes :


     
1 1 a b cos θ − sin θ
a) A = b) A = c) A =
0 2 0 a sin θ cos θ

Exercice 17 Soit  
a b
A= ∈ M2 (K)
c d
Observer que
A2 − (a + d)A + (ad − bc)I = 0
A quelle condition A est-elle inversible ? Déterminer alors A−1 .

Exercice 18 ** Soit A = (ai,j ) ∈ Mn (K). Montrer que


∀B ∈ Mn (K), AB = BA ⇔ ∃λ ∈ K, A = λ.In

Les feuilles de TD sont disponibles à la page http://www.math.jussieu.fr/∼laillet/


Une grande partie des exercices de cette feuille est inspirée de ceux de Sedki Boughattas.
MM2, groupe 1M1ECO – TD 2 N. Laillet
Matrices. laillet@math.jussieu.fr

4 DM à rendre le 10 février
Exercice 1 Pour chacune de ces matrices, discuter suivant les valeurs du réel m si elle est
inversible, et donner le cas échéant son inverse.
   
1 1 m m 1 1
 1 0 m , 1 m 1
m−1 m−2 1−m 1 1 m

 
−1 1 1
Exercice 2 On considère la matrice A =  −1 −1 0 .
1 0 −1
a. Calculer (A + I)3 .
b. En déduire :
(a) l’expression de An pour n ∈ N∗ .
(b) que A est inversible. Donner son inverse.

Exercice 3 (BONUS) On dit qu’une matrice M de Mn (R) est nilpotente s’il existe un entier
p tel que M p =
 0. 
0 1 0
a. Soit A =  0 0 1 . Calculer A2 , A3 et en déduire que A est nilpotente.
0 0 0
b. Montrer que A n’est pas inversible.
Les deux questions suivantes ont pour but de généraliser le résultat précédent.
c. Montrer qu’une matrice nilpotente n’est jamais inversible.
d. Montrer qu’une matrice triangulaire supérieure de diagonale nulle est nilpotente.

Les feuilles de TD sont disponibles à la page http://www.math.jussieu.fr/∼laillet/


Une grande partie des exercices de cette feuille est inspirée de ceux de Sedki Boughattas.

Vous aimerez peut-être aussi