Vous êtes sur la page 1sur 51

Secrétariat Général

Direction des Ressources, des Affaires Générales et des Systèmes Informatiques

Cahier des Prescriptions Spéciales (CPS)

Appel d’Offre Ouvert n° 4/2014/DSI


du 11/12/2014 à 9 heures 30 mn

Réalisation des travaux d’aménagement et d’installation relatifs à la


refonte du câblage informatique et électrique y afférant des bâtiments
du Département de l’Energie et des Mines à Rabat

Marché passé par Appel d’Offres ouvert en application des dispositions de l’alinéa 2 paragraphe 1 de
l’article 16 et paragraphe 1 de l’article 17 et l’alinéa 3 paragraphe 3 de l’article 17 du Décret n° 2-12-349
du 08 Joumada I 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics
SOMMAIRE

CHAPITRE 1 – SPECIFICATIONS ADMINISTRATIVES .............................................


ARTICLE 1 : OBJET DE L’APPEL D’OFFRES .........................................................................

ARTICLE 2 : CONSISTANCE DES TRAVAUX .........................................................................


ARTICLE 3 : PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE ...............................................................
ARTICLE 4 : DESIGNATION DES INTERVENANTS ..................................................................
ARTICLE 5 : REFERENCE AUX TEXTES GENERAUX ET SPECIAUX APPLICABLES AU MARCHE .....
ARTICLE 6 : VALIDITE ET DATE DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION DU MARCHE ..................
ARTICLE 7 : PIECES A DELIVRER AU TITULAIRE ...................................................................
ARTICLE 8 : ELECTION DU DOMICILE DU FOURNISSEUR .......................................................
ARTICLE 9 : NANTISSEMENT .............................................................................................
ARTICLE 10 : SOUS-TRAITANCE ........................................................................................
ARTICLE 11 : DELAI D’EXECUTION .....................................................................................
ARTICLE 12 : NATURE DES PRIX........................................................................................
ARTICLE 13 : REVISION DES PRIX DU MARCHE ....................................................................
ARTICLE 14 : CAUTIONNEMENT ET RETENUE DE GARANTIE ..................................................
ARTICLE 15 : ASSURANCES ..............................................................................................
ARTICLE 16 : PENALITES..................................................................................................
ARTICLE 17 : RETENUE A LA SOURCE APPLICABLE AUX TITULAIRES ETRANGERS NON-RESIDENTS AU
MAROC
ARTICLE 18 : LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CORRUPTION...............................................
ARTICLE 19 : CAS DE FORCE MAJEURE ..............................................................................
ARTICLE 20: FRAIS DE TIMBRE ET D’ENREGISTREMENT .......................................................
ARTICLE 21: ORDRE DE SERVICE ......................................................................................
ARTICLE 22: NORMES ET REGLEMENTS .............................................................................
ARTICLE 23: INSTALLATIONS PROVISOIRES DE CHANTIER ....................................................
ARTICLE 24: NETTOYAGE .................................................................................................
ARTICLE 25: OBLIGATION DE L’ENTREPRISE ......................................................................
ARTICLE 26: DOCUMENTS A FOURNIR PAR L’ENTREPRISE ...................................................
AU DEBUT DES TRAVAUX...............................................................................................................................
EN FIN DE TRAVAUX (DOSSIER DE RECOLLEMENT) ..........................................................................................
ARTICLE 27 : MESURES DE SECURITE ET D’HYGIENE...........................................................
ARTICLE 28 : PROGRAMME ET CADENCE DES TRAVAUX.......................................................
ARTICLE 29 : ECHANTILLONNAGE .....................................................................................

2
ARTICLE 30 : CONTROLE TECHNIQUE ................................................................................
ARTICLE 31 : CONTROLES ET ESSAIS DES INSTALLATIONS ...................................................
ARTICLE 32: CONSERVATION DES CLEFS ..........................................................................
ARTICLE 33 : CONDITIONS DE RECEPTION ET DELAI DE GARANTIE ........................................
ARTICLE 34: TRANSFERT DE COMPETENCES ......................................................................
ARTICLE 35 : REGLEMENT DES LITIGES .............................................................................
ARTICLE 36 :MODALITES DE REGLEMENT ..........................................................................
ARTICLE 37 : RESILIATION DU MARCHE ..............................................................................
ARTICLE 38 : VERSEMENTS A TITRE D’AVANCE AU TITULAIRE DU MARCHE .............................

CHAPITRE II : CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES ................................


A- TRAVAUX DE CABLAGE INFORMATIQUE ......................................................................................
B- TRAVAUX DE CABLAGE ELECTRIQUE ..........................................................................................

CHAPITRE III : BORDEREAU DES PRIX-DETAIL ESTIMATIF ..................................

ANNEXES - PLANS ....................................................................................

3
CHAPITRE I
SPÉCIFICATIONS ADMINISTRATIVES

4
Cahier des Prescriptions Spéciales (CPS)

Article 1 : Objet de l’appel d’offres


Le présent marché a pour objet la réalisation des travaux d’aménagement et d’installation relatifs à la
refonte du câblage informatique et électrique y afférant des bâtiments du Département de l’Energie et
des Mines à Rabat

Article 2 : Consistance des travaux


Les travaux concerneront les deux bâtiments A et B du Ministère de l’Energie et des Mines sis à Rabat
Agdal et porteront sur tous les travaux de refonte du câblage informatique et électrique de tous les étages,
entre autres :
 Les travaux second d’œuvre de création des placards hébergeant les sous-répartiteurs
informatiques y compris la climatisation associée,
 Les travaux de pose et tirage du câblage informatique (cuivre et fibre) et le câblage électrique
associé.

Article 3 : Pièces constitutives du marché


Les pièces constitutives du marché sont les suivantes :

- l'acte d'engagement,
- le cahier des prescriptions spéciales ;
- les plans et schémas en annexe;
- le bordereau des prix et le détail estimatif;
- Le Cahier des Clauses Administratives Générales applicable aux marchés de Travaux (CCAG – T).

En cas de contradiction ou de différence entre les pièces constitutives du marché, ces pièces prévalent
dans l'ordre où elles sont énumérées ci-dessus.

Article 4 : Désignation des intervenants


 Le Maître d’Ouvrage est le Département de l’Energie et des Mines,
 Le Maître d’Œuvre est le Bureau d’études titulaire du marché n° 19/2012
 Le Bureau de Contrôle sera désigné par le Maître d’Ouvrage.

Article 5 : Référence aux textes généraux et spéciaux applicables au marché


Le titulaire du marché est soumis aux dispositions des textes suivants :
A- Textes généraux
 Dahir du 28 Août 1948 relatif au nantissement, tel qu’il a été modifié et complété;

 Dahir n°1-56-211 du 11 décembre 1956 relatif aux garanties pécuniaires des titulaires et
adjudicataires de marchés publics.
 Décret n° 2-99-1087 du 29 moharrem 1421 (4 mai 2000) approuvant le cahier des clauses
administratives générales applicables aux marchés de travaux exécutés pour le compte de l'Etat.
 Décret n°2-12-349 du 8 Joumada I 1434 (20 Mars 2013) relatif aux marchés publics.

5
 Décret royal n° 330-66 du 10 moharrem 1387 (21 avril 1967) portant règlement général de
comptabilité publique tel qu’il a été modifié et complété ;
 Décret 2-07-1235 du 05 kaada 1429 (04 novembre 2008) relatif au contrôle des dépenses de l’Etat;
 Décret n°2-14-272 du 14 rajeb 1435 (14 mai 2014) relatif aux avances en matière de marchés
publics ;
 Le Dahir 1.85.347 du 20/12/1985 n° 30.85 relatif à la TVA ;
 Décret n ° 2-03-703 du 18 ramadan 1424 (13 novembre 2003) relatif aux délais de paiement et aux
intérêts moratoires en matière de marchés de l’Etat ;
 Décret n°2-14-272 du 14 rajeb 1435 (14 mai 2014) relatif aux avances en matière de marchés
publics ;
 Circulaire n° 72/CAB du 26 novembre 1992 d’application du Dahir n°1-56-211 du 11 décembre
1956 relatif aux garanties pécuniaires des titulaires et adjudicataires de marchés publics.
 Les textes officiels en matière de législation sur les accidents de travail.
 Le dahir n° 1-03-194 du 14 rajeb 1424(11 septembre 2003) portant promulgation de la loi n°65-99
relative au code du travail ;
 Décret n° 2-99-1087 du 29 moharrem 1421 (4 mai 2000) approuvant le cahier des clauses
administratives générales applicables aux marchés de travaux exécutés pour le compte de l'Etat.

Tous les textes réglementaires ayant trait aux marchés de l’Etat rendus applicables à la date de l’ouverture
des plis.
B- Textes spéciaux

 Tous les textes réglementaires spéciaux ayant trait à la nature des prestations du présent marché.
Tous les textes réglementaires ayant trait aux marchés de l’Etat rendus applicables à la date de l’ouverture
des plis.
L’entrepreneur devra se procurer ces documents s’il ne les possède pas et ne pourra en aucun cas exciper
de l’ignorance de ceux-ci et se dérober aux obligations qui y sont contenues

Article 6 : Validité et date de notification de l’approbation du marché


Conformément à l’article 152 du décret n° 2-12-349 du 08 joumada I 1434 (20 mars 2013) relatif aux
marchés publics, le présent marché n’est valable et définitif qu'après son approbation par l'autorité
compétente.
L’approbation du marché ne doit être apposée par l’autorité compétente qu’après expiration d’un délai de
quinze (15) premiers jours à compter de la date d'achèvement des travaux de la commission.
Conformément à l’article 153 du décret précité, l'approbation du marché doit être notifiée à l'attributaire
dans un délai maximum de soixante-quinze (75) jours à compter de la date d’ouverture des plis.

Article 7 : Pièces à délivrer au titulaire


Aussitôt après la notification de l’approbation du marché, le Maître d’Ouvrage remet gratuitement au
titulaire, contre décharge de ce dernier, un exemplaire vérifié et certifié conforme de l’acte d’engagement,
du cahier de prescriptions spéciales et des pièces expressément désignées comme constitutives du marché
à l’exception du cahier des clauses administratives générales.
Le Maître d’Ouvrage ne peut délivrer ces documents qu’après constitution du cautionnement définitif.

6
Article 8 : Election du domicile du fournisseur
A défaut d’avoir élu domicile au niveau de l’acte d’engagement, toutes les correspondances relatives au
présent marché sont valablement adressées au domicile élu par Le prestataire de services, indiqué au
préambule du marché.
En cas de changement de domicile, Le prestataire de services est tenu d'en aviser le maître d'ouvrage, par
lettre recommandée avec accusé de réception, dans un délai de 15 jours suivant ce changement

Article 9 : Nantissement
Dans l'éventualité d'une affectation en nantissement du présent marché, le titulaire bénéficiera du régime
institué par le Dahir du 23 Chaoual 1367 (28 Août 1948) relatif au nantissement des marchés publics,
étant précisé que :
 la liquidation des sommes dues par le Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de
l’Environnement (Département de l’Energie et des Mines), maître d’ouvrage, en exécution du présent
marché sera opérée par les soins de la Direction des Ressources, des Affaires Générales. Et des
Systèmes Informatiques;
 le fonctionnaire, chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu'au bénéficiaire des nantissements ou
subrogations les renseignements et états prévus à l'article 7 du dahir du 28 août 1948, est Monsieur le
Directeur des Ressources, des Affaires Générales. Et des Systèmes Informatiques.
 les paiements prévus au présent marché seront effectués par le Trésorier Ministériel auprès du
Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, seul qualifié pour recevoir les
significations des créanciers du titulaire du présent marché.
Le maître d'ouvrage délivre sans frais, au fournisseur, sur sa demande et contre récépissé, un exemplaire
spécial du marché portant la mention " exemplaire unique" et destiné à former titre conformément aux
dispositions du dahir du 28 août 1948 relatif au nantissement des marchés publics.
Les frais de timbre et d’enregistrement de l’original du marché ainsi que de « L’exemplaire unique »
remis au fournisseur sont à la charge de ce dernier.

Article 10 : Sous-traitance
Le titulaire choisit librement ses sous-traitants sous réserve qu'il notifie au maître d'ouvrage la nature des
prestations qu'il envisage de sous-traiter, ainsi que l'identité, la raison ou la dénomination sociale et
l'adresse des sous-traitants et une copie certifiée conforme du contrat de la sous-traitance
La sous-traitance ne peut en aucun cas dépasser cinquante pour cent (50%) du montant du marché ni
porter sur le corps d’état principal du marché.
Les travaux proprement liés à la fourniture, la pose, le tirage des câbles informatiques objet des prix n° 1
à 16 du Détail Estimatif constituent le corps d’état principal du marché, ces prestations ne peuvent faire
l’objet de sous-traitance.
Les sous-traitants doivent satisfaire aux conditions requises des concurrents conformément aux
dispositions de l’article 24 du décret n° 2-12-349 du 08 joumada I 1434 (20 mars 2013) relatif aux
marchés publics.

Article 11 : Délai d’exécution


Le délai d’exécution des travaux, objet du marché, est fixé à (9) neuf mois à compter du lendemain de la
date de l’ordre de service de commencement des travaux.

7
Article 12 : Nature des prix

Le présent marché est à prix unitaires.


Les sommes dues au titulaire du marché sont calculées par application des prix unitaires portés au détail
estimatif, joint au présent cahier des prescriptions spéciales, aux quantités réellement exécutées
conformément au marché.
Les prix du marché sont réputés comprendre toutes les dépenses résultant de l’exécution des travaux y
compris tous les droits, impôts, taxes, frais généraux, faux frais et assurer à l’entrepreneur une marge
pour bénéfice et risques et d'une façon générale toutes les dépenses qui sont la conséquence nécessaire
et directe du travail.
Les prix du marché sont aussi réputés comprendre les frais et charges nécessaires notamment pour :
 L’organisation du chantier et les installations de chantier,
 Les notes et les plans d’exécution et de synthèse de chantier,
 L’ordonnancement, le pilotage et la coordination des travaux de tous les corps d’état,
 L’exécution des travaux de tous les corps d’état du projet,
 Toutes les sujétions résultant de la préservation des réseaux intérieurs,
 Les moyens de manutention et de levage nécessaires à la réalisation de ses ouvrages,
 La stabilité au feu des ouvrages,
 Les relations avec les différentes administrations et concessionnaires,
 Les difficultés d’approvisionnements et de mise en œuvre,
 Les frais d’échafaudages et d’étaiement,
 Les protections collectives et individuelles,
 Les protections nécessaires aux équipements en fonctionnement,
 Les démolitions et éventuelles tranchés préalables nécessaires à la réalisation des ouvrages,
 Le nettoyage et l’enlèvement des gravas après chaque intervention,
 La remise en état ou la réparation des ouvrages qui peuvent être détériorés par l’Entreprise ou ses
sous-traitants,
 D’une façon générale tous les ouvrages décrits dans le CPTS et dans les plans.
Les travaux comprennent toutes les opérations définies dans le présent CPS ainsi que toutes autres
sujétions, pour que l’installation soit en parfait ordre de fonctionnement.

Article 13 : Révision des prix du marché


Les prix du marché sont révisables. Les prix du marché doivent être libellés en dirhams et tenir compte
des dispositions de l’article 49 du C.C.A.G-T.

Le prix du marché sera révisable en application de la formule de révision des prix suivante :
BAT 6
P = P0 [0,15 + 0,85 (----------------)]
BAT 60

Avec :
P0 = Le montant initial hors taxe des travaux.
P = Le montant hors taxe révisé des travaux.

8
BAT6 = la valeur de l’index global Bâtiment tous corps d’état du mois de la date d’exigibilité de la
révision.
BAT 60 = la valeur de l’index global Bâtiment tous corps d’état au mois de la date limite de remise des
offres.
P/ P0 = étant le coefficient de révision des prix.

La date d’exigibilité de la révision des prix et celle afférente à la période de réalisation des prestations.
Les règles et les conditions de la révision des prix sont régies par l’arrêté du Chef du gouvernement n° 3-
205-14 du 09 juin 2014.

Article 14 : Cautionnement et retenue de garantie


En application des articles 12 et 13 du CCAGT :
 Le cautionnement provisoire est fixé à la somme de (80.000,00) quatre-vingt mille Dirhams.
 Le cautionnement définitif est fixé à (3 %) trois pour cent du montant initial du marché, arrondi à la
dizaine de dirhams supérieure.
 La retenue de garantie à prélever sur les décomptes est de (10%) dix pour cent du montant des
travaux exécutés, elle cessera de croître lorsqu’elle atteindra (7%) sept pour cent du montant initial
du marché augmenté, le cas échéant, du montant des avenants.
La retenue de garantie peut être remplacée sur la demande du titulaire par une caution bancaire dans les
conditions prévues par la réglementation en vigueur.
La mainlevée sur le cautionnement définitif sera délivrée après la réception définitive.

Article 15 : Assurances
Le titulaire devra souscrire les assurances couvrant les risques inhérents à l’exécution du marché, et ce
conformément à l’article 24 du CCAGT tel qu’il a été modifié et approuvé par le Décret N° 02-05-1433
du 06 Dou al Kaâda 1426 (28 décembre 2005).

Article 16 : Pénalités
A défaut par le titulaire d'avoir terminé les travaux dans le délai prescrit, il lui sera appliqué, sans
préjudice de l'application de l'article 70 du CCAGT, une pénalité par jour de calendrier de retard de 1‰
(un pour mille) du montant du marché.
Toutefois, le montant global de ces pénalités est plafonné à 10% (dix pour cent) du montant initial du
marché augmenté, le cas échéant, du montant des avenants.

Article 17 : Retenue à la source applicable aux titulaires étrangers non-


résidents au Maroc

Une retenue à la source au titre de l’impôt sur les sociétés ou de l’impôt sur le revenu, le cas échéant,
fixée au taux de dix pour cent (10 %), sera prélevée sur le montant hors taxe sur la valeur ajoutée des
fournitures réalisées au Maroc dans le cadre du présent marché.

9
Article 18 : Lutte contre la fraude et la corruption
Le fournisseur ne doit pas recourir par lui-même ou par personne interposée à des actes de corruption, à des manœuvres
frauduleuses, et à des pratiques collusoires, à quelque titre que ce soit, dans les différentes procédures de
passation, de gestion et d’exécution du marché.
Le fournisseur ne doit pas faire, par lui-même ou par personne interposée, des promesses, des dons ou des
présents en vue d'influer sur les différentes procédures de conclusion d'un marché et lors des étapes de
son exécution.
Les dispositions du présent article s’appliquent à l’ensemble des intervenants dans la réalisation du
présent marché
Article 19 : Cas de force majeure
Conformément aux prescriptions de l’article 43 du CCAG-Travaux notamment son paragraphe 2, les
seuils des intempéries qui sont réputés constituer un événement de force majeure sont définis comme suit:
 la neige : 15 cm
 la pluie : 60 mm
 le vent : 200 kms/h
 le séisme : 5 degrés sur l’échelle de Richter

Article 20: Frais de timbre et d’enregistrement


Les frais de timbres et d’enregistrement inhérents au marché sont à la charge du Titulaire, et ce en
application de l’article 6 du C.C.A.G.T

Article 21: Ordre de service


Les ordres de service seront établis conformément aux prescriptions de l’article 9 du CCAGT.
Il est bien précisé que le titulaire ne devra commencer aucun travail quel qu'il soit sans en avoir reçu
l'ordre de service du Maître d’ouvrage.
Le Maître d’ouvrage ne tiendra compte dans les règlements que des travaux prescrits par ses ordres de
services.

Article 22: Normes et règlements


Les travaux seront exécutés selon les règles de l'art et en conformité avec tous les règlements, décrets,
arrêtés et normes marocaines et à défaut aux normes internationales homologuées applicables et en
vigueur à la date d’ouverture des plis.

L’Entreprise sera tenue de se soumettre à tous les règlements et normes marocaines et à défaut aux
normes internationales homologuées applicables et en lien avec les prestations du projet et dont les dates
d’établissement sont antérieures de un mois ou plus à celle du contrat des travaux, entre autre:
 NFC 12.100 (Protection des travailleurs),
 NFC 15.100 (Installations électriques Basse Tension),
 Réglementation relevant du code du travail,
 Les dernières normes des câblages structurés cuivre et fibre optique.
Tous les frais y afférents sont inclus dans le prix du marché.

10
Les plans, notes et schémas d’exécution et de chantier faites par l’Entreprise seront obligatoirement
soumises pour avis au Maître d’Œuvre, au bureau de contrôle et au Maître d’Ouvrage.
L’Entreprise est tenue d’apporter tous ses soins à l’exécution des travaux lui incombant et à la sélection
des matériels de manière à concourir à l’obtention des résultats adaptés à ce type de bâtiment.

Article 23: Installations provisoires de chantier


Dans un délai de 15 jours à dater de la notification d’approbation du marché, le titulaire devra faire agréer
par le maître d’ouvrage les dispositions qu’il compte adopter pour l’installation et l’organisation de son
chantier.
L’Entreprise devra à sa charge mettre à la disposition des travailleurs des points de branchements en
nombre suffisant et d’assurer un éclairage provisoire de la zone des travaux conformes aux normes
marocaines et à défaut aux normes internationales homologuées, aux recommandations de l’Inspection du
Travail et de tout autre texte en vigueur au moment de l’exécution des travaux.

Article 24: Nettoyage


L'entrepreneur devra évacuer régulièrement des locaux où il travaille les gravois ou débris qui sont le fait
de ses activités.

Il sera prévu :
 un nettoyage journalier de toutes les zones concernées par les travaux durant toute la durée du
chantier. Les zones concernées devront être débarrassées de tout matériel, outillage, chutes de
tubes, de câbles…,
 l’enlèvement des gravats,
 l’évacuation et l’élimination des matériels et matériaux déposés,
 le nettoyage complet de fin de chantier,
 le nettoyage complet après la réception des installations.
Les gravois et débris seront déposés au voisinage du chantier en un ou plusieurs endroits désignés par la
Maîtrise d'œuvre et l'Administration et seront évacués aux décharges publiques aux frais de
l'entrepreneur.
En application de l'article 40 du C.C.A.G.–T., le délai fixé pour le dégagement, le nettoiement et la remise
en état des emplacements mis à la disposition de l'entrepreneur est fixé à quinze jours (15) calendaires à
compter de la date de réception provisoire.
En outre, une pénalité spéciale de 200 DH par jour de calendrier de retard sera appliquée à compter de la
date d’expiration du délai indiqué plus haut. Cette pénalité sera retenue d’office sur les sommes encore
dues à l’entrepreneur.

Article 25: Obligation de l’Entreprise


La nature des installations et les performances attendues exigent une très grande rigueur en matière
d’étude d’exécution, d’organisation du chantier et de qualité de réalisation.
L’Entreprise mettra en œuvre l’ensemble des moyens humains et matériels pour :
 Les relevés et le repérage des installations existantes,
 L’élaboration des plans, des notes et des schémas d’exécution des travaux,
 le suivi et le contrôle permanent de ses travaux,
 l’ordonnancement le pilotage et la coordination des travaux entre ses intervenants,

11
 les autocontrôles, les essais et les mesures de qualification des installations,
 le transfert des compétences.
D’une façon générale, sont à la charge de l’Entreprise l’ensemble des notes, des plans, des schémas
d’exécutions et de synthèse nécessaires à la parfaite réalisation des travaux qui lui sont confiés.
L’Entreprise sera à ce titre responsable :
 Du dimensionnement des installations (câbles, protections, tableaux, climatisation,…),
 De la conformité des appareils installés et de leur bon fonctionnement,
 De la conformité des installations réalisées aux normes en vigueur et en particulier à ceux
concernant la sécurité,
 Du respect de toutes obligations résultant des lois et décrets en vigueur, des règlements de police,
de voirie, d'hygiène et de sécurité dans l'organisation du chantier, de même que des obligations
relatives à la législation de la Sécurité Sociale,
 De tous accidents qui pourraient survenir à lui-même, à son personnel, aux agents de
l'administration et de la Maîtrise d'œuvre et des agents de contrôle ou à tous tiers présents sur les
lieux des travaux.
 des prestations qu’elle a réalisée, Elle supporteras alors toutes les éventuelles dépenses
supplémentaires auxquelles la correction de ses erreurs ou de ses omissions pourrait donner lieu, y
compris les réfections ou transformations qui seraient imposées à la suite d'une inspection par un
organisme agréé, pour mise en conformité des installations avec les règlements en vigueur,
 Des frais de réparation de tous dommages résultant des avaries qu'auraient subies au cours de
l'exécution des travaux ou à la suite de ceux-ci, les ouvrages et installations publics ou privés,
apparents ou souterrains, que ces ouvrages et installations soient ou non indiqués sur les plans
établis par la Maîtrise d'œuvre.
Ces responsabilités ne seront atténuées en rien par les vérifications et les approbations données par le
Maître d’Ouvrage et/ou le Bureau d’Etudes sur les dispositions d'ensemble ou de détail ou sur les plans
des travaux ou fournitures à effectuer.
Les indications du présent Cahier des Charges viennent en complément des plans et schémas fournis,
l’Entreprise ne pourra arguer d’une omission, d’une erreur ou d’une imprécision dans la description ou la
figuration des ouvrages pour ne pas exécuter le travail dans les règles de l’art, ou pour réclamer un
supplément à son prix.
Les quantités, les puissances, les sections des câbles et les calibres des protections proposés dans le
présent descriptif ainsi que l’ensemble des documents techniques associés (plans, schémas, …) doivent
obligatoirement être contrôlés et validés par l’Entreprise avant toute soumission.
En conséquence, l’Entreprise devra étudier avec soin les pièces remises dans le dossier d’appel d’offres et
s'entourer de tous renseignements pour ce qui aurait pu lui apparaître douteux.
Il appartiendra alors à l’Entreprise de présenter, avant la remise des prix, toutes observations ou
suggestions qu'elle jugera utiles quant aux prescriptions figurant sur les plans et documents écrits. Elle
pourra poser, par écrit au Maître d’Ouvrage, toutes les questions qu'elle jugera utile à la compréhension
totale des plans et des termes du présent cahier des charges.
L’Entreprise reconnaît, par le fait même de remise de son offre, qu’il a pris parfaitement connaissance des
sujétions de toute nature qu’elle pourra rencontrer en cours d’exécution. Elle devra expressément tenir
compte dans son offre des ouvrages et menus travaux de tous les corps de métier, indispensable à la
parfaite exécution et à la finition complète des prestations qui lui sont confiés, ceci conformément aux
règles de l’art, aux normes et règlements en vigueur.
Il est rappelé que l’Entreprise doit impérativement :
 Avoir examiné toutes les indications des documents du dossier d’Appel d’Offres, notamment
celles données par les plans et le Cahier des Prescriptions Techniques , s’être assuré qu’elles sont

12
suffisantes et concordantes, et s’être entouré de tous renseignements éventuels auprès du Maître
d’Ouvrage,
 Avoir apprécié exactement toutes les conditions d’exécution des ouvrages et s’être parfaitement et
totalement rendu compte de leur nature, de leur importance et de leurs particularités,
 Avoir procédé à une visite détaillée des lieux et avoir pris parfaite connaissance de toutes les
conditions physiques et de toutes les sujétions relatives aux lieux des travaux, aux accès et aux
abords, à la topographie et à la nature des terrains, à l’organisation et au fonctionnement du
chantier.

Article 26: Documents à fournir par l’Entreprise

1.1 Au début des travaux


L’Entreprise devra fournir les documents suivants, dans un délai de 15 jours après notification
d’approbation du marché:
 Les plans des réservations et des travaux second œuvre d’aménagement des placards techniques,
 Le bilan des puissances électriques,
 Les schémas de la distribution électrique renseignés,
 Le schéma de répartition du câblage réseau téléphone informatique renseigné des deux bâtiments,
 Les notes de calculs électriques (étude Caneco, sélectivité,….),
 Les schémas détaillés des tableaux électriques,
 Les plans détaillés des armoires de brassage et des répartiteurs généraux,
 Les plans des cheminements CFO/ câblage réseau informatique,
 Les plans des équipements spécifiques (répartiteur généraux, armoires de brassage,…),
 Et tous autres plans nécessaires à la bonne exécution des travaux.
Tous les plans et schémas seront établis sur support informatique type Autocad ou équivalent.
Tous les schémas électriques unifilaires seront établis sous logiciel Caneco BT ou équivalent.
L’Entreprise devra avant toute intervention fournir simultanément au Maître d’Œuvre et au bureau de
contrôle les plans, note et schémas d’exécution et de chantier qu’elle compte entreprendre et attendre
l’accord écrit (sous un délai maximal de 10 jours ouvrables) du Maître d’Œuvre et du bureau de contrôle
avant de passer à la phase d’exécution.
L’Entreprise devra établir les plans d’exécution et de synthèse des travaux ou des ouvrages nécessaires à
ses installations (réservation, dimensionnement, etc,…).
Au besoin, l’Entreprise devras s’adjoindre les compétences de conseil extérieurs (tels que bureau d’études
techniques, géomètre,…), elle le fera à sa charge et sous sa responsabilité.
L’Entreprise devra avant toute exécution réaliser les relevées et les identifications sur sites ainsi que la
vérification de toutes les côtes des dessins qui lui sont remis et doit signaler en temps utile au Maître
d’Ouvrage les éventuelles contraintes du site ou omissions qui auraient pu se produire ainsi que les
changements utiles à apporter.

1.2 En fin de travaux (dossier de recollement)


Dans un délai maximum de 15 jours avant la date prévue de finition des travaux, l’Entreprise doit
remettre au Maître d’Ouvrage, au Maître d’Œuvre et au bureau de contrôle :
 Les plans côtés des installations réellement exécutées (3 tirages) + support informatique (CD
ROM),

13
 Les plans de recollement de l’ouvrage réalisé (plans d’équipements, de repérage, de détails) :
 Les fonds de plan architecte à jour,
 Les schémas unifilaires de puissance à jour, y compris schéma des installations existantes,
 Le schéma synoptique de la répartition du réseau téléphone informatique,
 Les schémas développés des tableaux électriques (schéma de puissance, schéma de contrôle
commande signalisation, carnets de câbles, nomenclatures de matériel),
 Les plans de cheminement et d'implantation des équipements CFO, et câblage réseau téléphone
informatique,….,
 Les notices de maintenance des installations (notices succinctes de maintenance définissant les
interventions mensuelles, trimestrielles, annuelles d’intervention,…),
 Les schémas des armoires électriques seront mis en place dans des pochettes, fixés à l’intérieur de
chaque équipement permettant à l’utilisateur une intervention rapide sur les installations,
 Les PV d’essais des tableaux électriques et armoires de brassage (fédérateurs et sous-répartiteurs),
 Les fiches d’essais et de mise en service des constructeurs pour les switchs fédérateurs et switchs
sous-répartiteurs.
Aucune réception ne sera prononcée sans ces documents ainsi que les résultats des essais.
Tous ces documents seront à remettre en français.

Article 27 : Mesures de sécurité et d’hygiène


Le Titulaire s’engage à respecter les mesures de sécurité et d’hygiène conformément aux dispositions de
l’article 30 du CCAG-Travaux. Il doit en particulier observer les mesures suivantes :
 La sécurité de son propre personnel, des agents du Maître d’Ouvrage et des tiers,
 Toutes les mesures de sécurité concernant la circulation et le stationnement sur l’ensemble du
chantier les dispositions d’alarme, la protection contre les chutes des matériaux et autres, la
protection individuelle (casques, bottes, lunettes,), le secourisme l’hygiène et la propreté,
 Toutes les mesures communes de sécurité (hygiène, prévention des accidents, médecine du travail ,
premiers secours ou soins aux accidentés et malades, protection contre l’incendie , dangers
d’origine électrique,
 La sécurité des installations,
En matière de sécurité de chantier, les dispositions suivantes seront assurées par l’entreprise :
 Respecter les règles et les consignes de sécurité,
 Les accès à la zone des travaux seront correctement entretenus,
 Les travaux en hauteur se feront sur des échafaudages appropriés et stables,
 Toutes les échelles seront fixés et protégées par des madriers,
 Les passerelles seront solides et constituées de préférence d’éléments métallique soudées et
boulonnées, leurs planchers seront en madriers boulonnées,
 Les zones dangereuses seront signalées et protégées par des barrières,
 Le port d’un gilets fluorescent en cas de nécessité
 Le port du casque sera généralisées et obligatoire pour tout le personnel du chantier,
 Les gants, maques anti-poussières et lunettes de soudage seront portées par les ouvriers en fonction
de leurs activités.
Le Maître d’ouvrage peut ordonner l’arrêt di chantier s’il constate que les mesures prises sont insuffisante
pour assurer la sécurité en général et une bonne protection du chantier ou des tiers en particulier.
L’Entrepreneur Titulaire du marché de travaux est tenus de se conformer aux dispositions légales et
réglementaires sur la sécurité et la santé des travailleurs.
L'entrepreneur, de par sa signature, reconnaît qu'il est seul responsable de tous accidents ou dommages,
matériels ou corporels, du fait direct ou indirect des travaux ou fournitures objet du marché ou causés par
son personnel ou son matériel.

14
Article 28 : Programme et cadence des travaux
En application de l'article 37 du C.C.A.G-T, le titulaire du marché conviendra avec le maître d'ouvrage
dans les 15 jours qui suivent la notification de l'approbation du marché, d’un calendrier d'exécution des
travaux sur lequel il s'engage à conduire le chantier.

Article 29 : Echantillonnage
Le titulaire devra soumettre à l'agrément du Maître d’ouvrage, du Maître d’œuvre et du Bureau de
contrôle un échantillon des fournitures prévues dans le cadre des prestations objet du marché.
Les échantillons seront remis au Maître d’Ouvrage accompagnés des fiches techniques comportant les
caractéristiques techniques ainsi que des certificats et attestations prouvant l'origine et la qualité des
matériaux proposés.
Aucune commande de matériel ne peut être passée par l’Entreprise, sinon à ses risques et périls avant
l’acceptation écrite de l’échantillon correspondant par le Maître d’Ouvrage.

Article 30 : Contrôle technique


Nonobstant le contrôle et la surveillance normale des travaux par le maître d’ouvrage, le titulaire devra
laisser libre accès de ses installations aux agents chargés du contrôle des travaux, leur présenter s'ils le
demandent toutes pièces du marché, et leur fournir tous documents, renseignements et explications utiles
pour l'exécution de leur mission.
L’ensemble des plans, des notes et des schémas d’exécution de chantier de l’entreprise, et des réalisations
seront contrôlés par le Maître d’œuvre et par un bureau de contrôle désigné par le Maître d’Ouvrage.
De ce fait, l’Entreprise titulaire devra, avant tout commencement des travaux et suivant phasage des
travaux, soumettre ses plans d’exécution et ses notes de calculs pour examen et approbation du Maître
d’Œuvre, du Maître d’Ouvrage et du bureau contrôle et de se conformer aux décisions de ces derniers.
L’Entreprise devra accompagner le bureau de contrôle technique lors de ces visites sur site.

Article 31 : Contrôles et essais des installations


L’Entreprise est tenue de procéder pendant toute la période d’exécution de ses travaux aux vérifications
techniques qui lui incombent. En particulier, l’Entreprise devra définir le programme de contrôle interne
en précisant les dispositions prévues sur le chantier pour en assurer le respect.
L’Entreprise titulaire devra assurer l’autocontrôle et les essais de ses réalisations et fournir les procès-
verbaux demandés par le bureau de contrôle, le Maître d’œuvre et le Maître d’Ouvrage.
Le titulaire devra fournir à la fin du chantier, un dossier complet de test des câbles comportant les
paramètres suivants : tenants et aboutissants, suivant marquage, longueur liaison, affaiblissement, para
diaphonie, réflexion du câble connexions incluses.
Lorsque l’Entreprise estimera que les travaux de montage sont terminés et que la mise au point de
l’installation en ordre de marche est achevée, il en avisera le Maître d’œuvre et le Maître d’Ouvrage pour
le lancement des opérations préalables à la réception (OPR).

Article 32: Conservation des clefs


Les clés des placards techniques, des tableaux électriques et des armoires de brassage resteront sous la
responsabilité de l’Entreprise qui les fournit. Celui-ci devra les conserver en bon état et en ordre.

15
Elles seront mises en trousseaux avec les étiquettes correspondantes. Les serrures et les verrous de sûreté
posséderont (02) deux clés au minimum. La perte ou la détérioration de l’une d’elles entraînerait
automatiquement le changement de la serrure ou du verrou correspondant.
Le trousseau de clefs sera remis au Maître d’Ouvrage en deux exemplaires en fin de chantier, la remise du
trousseau sera notifiée par écrit.

Article 33 : Conditions de réception et délai de garantie


A- Réception provisoire :
Dans un délai de quinze (15) jours après notification par le titulaire de la fin des travaux, il sera procédé
en présence du titulaire, de la maîtrise d’œuvre et du maître d’ouvrage, à leur réception provisoire
conformément aux prescriptions de l’article 65 du C.C.A.G-T, le maître d’ouvrage décidera après la visite
du chantier, si cette réception peut être prononcée. Tous les défauts constatés lors de cette visite devront
être réparés conformément aux règles de l'art, sinon la réception ne sera pas prononcée, sans pour cela
que le délai d'exécution soit prolongé.

B- Délai de garantie
Le délai de garantie s’étend sur une période de douze (12) mois à compter de la date de la réception
provisoire et ce si les engagements du prestataire durant cette période sont respectés. Il s’agit notamment
de :
 De l’engagement d’intervenir, suite à la demande du Maître d’Ouvrage dans un délai maximum de
4 (Quatre) heures à compter de l’heure de réception de la demande d’intervention adressée par le
Maître d'Ouvrage au Titulaire,
 Du remplacement et de la remise en service de toutes les composantes défectueuses dans un délai
maximal de 8 (Huit) heures,
 De (04) quatre interventions préventives durant l’année de garantie à programmer au début de
chaque trimestre en concertation avec le Maître d’Ouvrage, et ce pour vérifier l’état des
équipements et procéder aux opérations de nettoyage physique.
Pendant la durée du délai de garantie, le titulaire du marché demeure responsable des ouvrages réalisés et
de leur maintenance et il est tenu de les entretenir à ses frais. Il reste de même responsable des actions ou
indemnités formulées par des tiers pour dommages résultants de l’exécution des prestations.

C- Réception définitive
Après expiration du délai de garantie, il sera procédé à la réception définitive conformément aux
prescriptions de l’article 68 du CCAGT, après que le maitre d’ouvrage se soit assuré que les malfaçons ou
les imperfections éventuelles ont été réparées par le prestataire.

Article 34: Transfert de compétences


L’Entreprise devra prévoir un programme de transfert de compétences sur site pour cinq (05) personnes
du Maître d’Ouvrage sur tous les équipements fournis et installations réalisées.
L’objectif étant que le personnel formé soit directement opérationnel dès la mise en service des
équipements.
Le transfert de compétences sera caractérisé par :
 Une présentation détaillée sur les installations,
 Un apprentissage détaillé de l'utilisation des équipements et systèmes,
 La programmation des du transfert des compétences sera définie en coordination avec le Maître
d’Ouvrage.

16
Article 35 : Règlement des litiges
En cas de litiges entre le maître d’ouvrage et le titulaire, il serait fait recours aux articles 71 à 73 du
CCAGT.

Article 36 :Modalités de règlement


Le règlement des prestations réalisées sera effectué sur la base de décomptes établis par le maitre
d’ouvrage en application des prix du bordereau des prix – détail estimatif aux quantités réellement livrées
déduction faite de la retenue de garantie, et l’application des pénalités de retard, le cas échéant.
Le montant de chaque décompte est réglé à l’entrepreneur après réception par le maitre d’ouvrage de tous
les métrés, situations et pièces justificatives nécessaires à sa vérification.
Sur ordre du maître d’ouvrage, les sommes dues au fournisseur seront versées au Compte bancaire
figurant sur le préambule du marché.

Article 37 : Résiliation du marché


La résiliation du marché peut être prononcée dans les conditions et modalités prévues par l’article 159 du
décret n° 2-12-349 du 08 joumada I 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics et celles prévues par
les articles 28, 30, 43 à 48, 53, 60 et 70 du CCAG applicable aux marchés de travaux.
La résiliation du marché ne fera pas obstacle à la mise en œuvre de l’action civile ou pénale qui pourrait
être intentée au titulaire du marché en raison de ses fautes ou infractions.

Article 38 : Versements à titre d’avance au titulaire du marche


Conformément aux dispositions du décret n° 2-14-272 du 14 rajeb 1435 (14 mai 2014) relatif aux
avances en matières des marchés publics. L’entreprise a droit à une avance qui sera calculée par
application de l’article 5 du décret susmentionné.
L’avance ne peut être versée qu’après constitution par l’entrepreneur d’une caution bancaire du même
montant mobilisable en tout temps, ne comportant aucune réserve et demeurant affecté aux garanties
pécuniaires exigées des soumissionnaires et titulaire des marchés publics. Cette caution restera en vigueur
jusqu’au remboursement de l’avance.
Cette avance est réglée à l’entrepreneur dans les 30 jours après la notification de l’ordre de service de
commencement des travaux et l’acceptation de la caution bancaire. Le remboursement de l’avance
commence à partir d’un premier décompte des prestations et est effectué par déduction de 15% du
montant de l’avance de manière à ce que le remboursement du montant total de l’avance doit être effectué
lorsque le montant des prestations exécutées par le titulaire du marché atteint 80% du montant TTC des
prestations qui lui sont confiées au titre dudit marché. Si ces sommes n’atteignent pas 80% du montant
initial du marché, le solde à rembourser sera prélevé sur le décompte n et dernier.

17
CHAPITRE II

Cahier des Prescriptions Techniques (CPT)

18
CHAPITRE II : CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

A- Travaux de câblage informatique


Il sera prévu un pré-câblage banalisé et universel de catégorie 6A suivant les normes ISO et EN en
vigueur, et permettra d'établir des connexions entre les équipements actifs (serveurs, balades, ..) et les
concentrateurs de réseau.

Les équipements à mettre en œuvre seront issu du même fabricant.

Les différents composants du système de câblage doivent être conformes aux normes ISO 11801 / EN
50173 en vigueur et devront intégrer les nouveaux paramètres de mesures du protocole Gigabit-Ethernet.

L’Entreprise devra l’équipement de tous les bureaux et locaux des deux bâtiments de prises RJ45
téléphoniques et informatiques conformément aux plans projetés en annexe.

Les prises RJ45 seront câblées vers des armoires de brassage téléphone informatique (dénommée sous-
répartiteur), dont la fourniture la pose et le raccordement seront à la charge de l’Entreprise.

Le matériel actif (hormis les deux switchs fédérateurs et les 10 switchs sous-répartiteurs d’étages
nécessaires au raccordement des ressources informatiques et téléphonique) ainsi que la configuration du
réseau informatique sont à la charge du Maître d’Ouvrage.

L’Entreprise devra la fourniture, la pose et le raccordement des équipements ci-dessous y compris toutes
sujétions et accessoires de pose.

1. Répartiteurs généraux téléphone informatique

Il sera prévu la fourniture, la pose et le raccordement de quatre baies répartiteurs généraux téléphone
informatique, deux pour le bâtiment A et deux pour le bâtiment B.

Les deux répartiteurs généraux seront équipés chacun d’un Switch fédérateur et seront interconnecté par
lien fibre optique et cuivre.

Les liens fibres optiques inter-répartiteurs généraux, en nombre suffisant, serviront aussi à
l’interconnexion des switchs des sous-répartiteurs du bâtiment A avec le Switch fédérateur du bâtiment B
ainsi qu’à l’interconnexion des switchs des sous-répartiteurs du bâtiment B avec le Switch fédérateur du
bâtiment A.

Chaque répartiteur général intégrera :


 un sous-répartiteur de la zone concernée couverte par le répartiteur générale, sous forme de
panneaux de brassage téléphone informatique,
 ainsi que des panneaux de brassage optique pour les interconnexions entres les switchs des sous-
répartiteurs des deux bâtiments avec les Switchs fédérateurs A et B.

Les répartiteurs généraux seront installés au niveau des locaux ci-dessous :


 Local n°02 du niveau sous-sol du bâtiment A,
 Local technique mitoyen au poste de surveillance du niveau RDC du bâtiment B.

Les baies répartiteurs généraux seront constituées d’au minimum deux racks 42U 19 pouces de
dimensions 800 x 800 mm (largeur x profondeurs) permettant de recevoir :

19
 Le Switch fédérateur,
 les tiroirs optiques assurant les liaisons rocades optiques,
 les tiroirs et panneaux de brassage optique pour les interconnexions entre les switchs des sous-
répartiteurs des bâtiments A et B avec les Switch fédérateurs A et B,
 des panneaux des rocades téléphoniques catégorie 5E,
 des panneaux de brassage RJ45 banalisé catégorie 6A (affectation informatique),
 des panneaux de brassage RJ45 banalisé catégorie 6A (affectation téléphone),
 des panneaux de brassage RJ45 banalisé catégorie 6A (affectation imprimante),
 des cordons de brassage catégorie 6A,
 des panneaux guide-câbles des cordons de brassage,
 des guides latéraux de brassage,
 des bandeaux de prises de courant verticaux (zéro U) composé chacun d’au minimum 36 prises C13
(10A-220V) et 6 prises C19 (16A, 220V).

Les baies répartiteurs généraux 42U, 19'' seront composées de :


 Une structure tôle d'acier peinte épaisseur 1/10éme,
 4 montants profilés rainurés en T face et latéral externe ; la rainure en T face de chaque montant
sera équipée d’un méplat taraudé,
 2 panneaux latéraux amovibles pour faciliter l'accès.
 Portes avant et arrière ajourées, et fermée avec serrure, poignée et logement pour cylindre de
fermeture,
 2 plateaux ajourés 19’’d’une profondeur minimale de 300 mm pour supporter les modems ou
équipements non rackables,
 empiètement réglable,
 pattes de fixation au sol,
 bâti autoportant,
 embase en fonte d’aluminium,
 échelles à câbles sur les deux côtés latéraux,
 Les guides de câbles horizontaux,
 barrette de masse toute hauteur avec plage de raccordement 6,35 mm,
 Deux bandeaux de prises électriques verticaux (zéro U) composé chacun d’au minimum 20 prises
C13 (10A-240V) et 4 prises C19 (16A, 240V) de chez APC ou équivalent - pour l'alimentation
électrique des équipements actifs,
 Dimensions (Largeur x Profondeur x Hauteur) de chaque baie : 800 x 800 x 42U.

Afin d’optimiser l’exploitation de ces baies et l’intégration des produits actifs (switch, routeurs, ...), il sera
impérativement prévu au minimum 30 % de réserve pour le matériel actif.

Pour une bonne organisation des flux horizontaux et verticaux des cordons, il sera installé :
 sur chaque extrémité du panneau, un guide cordon équipé d’un anneau plastique 1U noir amovible
verticalement et horizontalement,
 entre chaque bandeau, un passe cordon horizontal équipé d’anneaux plastiques noirs,
 entre les panneaux de distribution, les panneaux de ressources et les produits actifs, un range
cordon.

Toutes les prises RJ45 seront numérotées. Ces mêmes numéros se retrouvent sur les prises elles-mêmes
ainsi que sur les points de raccordement.

Ouvrages payé à l’Unité au prix de :


 Répartiteur général du bâtiment A… Prix 1.1,
 Répartiteur général du bâtiment B… Prix 1.2.

20
2. Sous-répartiteur de brassage téléphone informatique

Il sera prévu la fourniture et la pose de sous-répartiteur terminaux sous forme de baies de brassage
téléphone et informatique réparties comme suit :

Bâtiment A :
 Sous répartiteur n°SR A -1/01 niveau sous-sol (Aile Sud/Ouest),
 Sous répartiteur n°SR A 0/01 niveau RDC et salle de réunion du sous-sol (Aile Nord Est),
 Sous répartiteur n°SR A 0/02 niveau RDC et Entre-sol (Aile Sud Est),
 Sous répartiteur n°SR A 1/01 niveau R+1 et musée (bloc central),
 Sous répartiteur n°SR A 2/01 niveau R+2 (bloc central),
 Sous répartiteur n°SR A 3/01 niveau R+3 (bloc central),
 Sous répartiteur n°SR A 4/01 niveau R+4 (bloc central),

Bâtiment B :
 Sous répartiteur n°SR 1/01 niveau R+1 (Aile Ouest),
 Sous répartiteur n°SR 1/02 niveau R+1 (Aile Est),
 Sous répartiteur n°SR 2/01 niveau R+2 (Aile Ouest),
 Sous répartiteur n°SR 2/02 niveau R+2 (Aile Est),
 Sous répartiteur n°SR 3/01 niveau R+3 (Aile Ouest),
 Sous répartiteur n°SR 3/02 niveau R+3 (Aile Est),
 Sous répartiteur n°SR 4/01 niveau R+4 (Aile Ouest),
 Sous répartiteur n°SR 4/02 niveau R+4 (Aile Est),
 Sous répartiteur n°SR 5/01 niveau R+5 (Aile Ouest),
 Sous répartiteur n°SR 5/02 niveau R+5 (Aile Est),
 Sous répartiteur n°SR 6/02 niveau R+6 (Aile Est).

Le Sous répartiteur n°SR A 5/01 du niveau R+5 est déjà installée au niveau du bloc central ne sera pas
livré pas l’Entrepris. Cette dernière devra par contre le raccordement de ce sous-répartiteur au répartiteur
général du bâtiment A.

Le sous-répartiteur n° 6/01 du niveau R+6 du bâtiment B, ne sera pas livré par l’entreprise. L’entreprise
devra par contre, la récupération, le redéploiement et l’équipement d’un coffret existant par panneaux des
ressources, tiroir fibre optique, panneaux de brassage, guides câbles et bandeaux de prises pour la desserte
de la zone associée.

Toutes les baies de brassage terminales seront réalisées à partir de baies 29U 19 pouces de dimensions
800 x 600 mm (largeur x profondeurs ), hors les baies sous-répartiteurs SR -1/01 et SR 0/02 des niveaux
sous-sol et RDC du bâtiment A qui seront réalisées à partir de baies 42U 19 pouces de dimensions 800 x
800 mm (largeur x profondeur ).

Les baies 29U et 42U des sous-répartiteurs permettant de recevoir :


 les tiroirs optiques assurant les liaisons rocades optiques,
 des panneaux de rocades cuivre informatique 24 ports équipés à 12 catégorie 6A (backup de la
Fibre optique),
 des panneaux des rocades téléphoniques 48ports et 24 ports catégorie 5E,
 des panneaux de brassage RJ45 pour l’informatique 48ports et 24 ports catégorie 6A,

21
 des panneaux de brassage RJ45 pour le téléphone 48 ports et 24 ports catégorie 6A,
 des panneaux de brassage RJ45 pour les imprimantes 48ports et 24 ports catégorie 6A,
 des cordons de brassage catégorie 6A de 1m,
 des cordons/jarretières optiques de 2 m,
 des panneaux guide-câbles des cordons de brassage au nombre de 8 au minimum,
 des guides latéraux de brassage,
 deux bandeaux de prises électriques (1U, 19’’), professionnels et de marque contenant chacun au
minimum 8 prises C13(10A-240V) – de type aluminium avec interrupteur, pour assurer
l'alimentation électrique des équipements actifs.

Les baies 29U et 42U, 19'' seront composées de :


 Une structure tôle d'acier peinte épaisseur 1/10éme,
 4 montants profilés rainurés en T face et latéral externe ; la rainure en T face de chaque montant
sera équipée d’un méplat taraudé,
 2 panneaux latéraux amovibles pour faciliter l'accès.
 Portes avant et arrière ajourées, et fermée avec serrure, poignée et logement pour cylindre de
fermeture,
 un ventilateur en partie haute de la baie assurant une ventilation forcée,
 embase en fonte d’aluminium et bâti autoportant,
 échelles à câbles sur un côté latéral,
 Les guides de câbles horizontaux,
 Les guides de câbles verticaux,
 barrette de masse toute hauteur avec plage de raccordement 6,35 mm,
 deux bandeaux de prises électriques (1U, 19’’), professionnels et de marque contenant chacun au
minimum 8 prises C13(10A-240V) – de type en aluminium avec interrupteur, pour assurer
l'alimentation électrique des équipements actifs,
 Dimensions (Largeur x Profondeur x Hauteur) : 800 x 600 x 29U et 800 x 800 x 42U

Afin d’optimiser l’exploitation de ces baies et l’intégration des produits actifs (Switch, routeurs, ...), il
sera impérativement prévu au minimum 30 % de réserve pour le matériel actif.

Pour une bonne organisation des flux horizontaux et verticaux des cordons, il sera installé :
 sur chaque extrémité du panneau, un guide cordon équipé d’un anneau plastique 1U noir amovible
verticalement et horizontalement,
 entre chaque bandeau, un passe cordon horizontal équipé d’anneaux plastiques noirs,
 entre les panneaux de distribution, les panneaux de ressources et les produits actifs, un range
cordon.

Toutes les prises RJ45 seront numérotées. Ces mêmes numéros se retrouvent sur les prises elles-mêmes
ainsi que sur les points de raccordement.

Ouvrage payé à l’Unité au prix de :

Bâtiment A :
 Sous répartiteur n°SR A -1/01…………….n°2.1
 Sous répartiteur n°SR A 0/01 …………….n°2.2
 Sous répartiteur n°SR A 0/02 …………….n°2.3
 Sous répartiteur n°SR A 1/01 …………….n°2.4

22
 Sous répartiteur n°SR A 2/01 …………….n°2.5
 Sous répartiteur n°SR A 3/01 …………….n°2.6
 Sous répartiteur n°SR A 4/01 …………….n°2.7
 Raccordement du sous-répartiteur n°SR A 5/01………..n°2.8

Bâtiment B :
 Sous répartiteur n°SR 1/01 …………….…………….…………….…………….n°2.9
 Sous répartiteur n°SR 1/02 …………….…………….…………….…………….n°2.10
 Sous répartiteur n°SR 2/01 …………….…………….…………….…………….n°2.11
 Sous répartiteur n°SR 2/02 …………….…………….…………….…………….n°2.12
 Sous répartiteur n°SR 3/01 …………….…………….…………….…………….n°2.13
 Sous répartiteur n°SR 3/02…………….…………….……………. …………….n°2.14
 Sous répartiteur n°SR 4/01 …………….…………….…………….…………….n°2.15
 Sous répartiteur n°SR 4/02 …………….…………….…………….…………….n°2.16
 Sous répartiteur n°SR 5/01 …………….…………….…………….…………….n°2.17
 Sous répartiteur n°SR 5/02 …………….…………….…………….…………….n°2.18
 Equipement et raccordement du Sous répartiteur n°SR 6/01 ………………….n°2.19
 Sous répartiteur n°SR 6/02 …………….…………….…………….…………….n°2.20

3. Panneaux des rocades et de brassage téléphone informatique

Les panneaux de brassage seront obligatoirement de catégorie 6A à l’exception des panneaux des rocades
téléphoniques entre les Switchs fédérateurs et les Switchs sous-répartiteurs qui seront de catégorie 5E,
type modulaires coulissant avec guide de câbles intégré permettant le maintien des câbles et la reprise des
efforts mécaniques.

Les panneaux assureront aussi une mise à la terre et à la masse automatique du blindage des connecteurs
et de l’écran des câbles.

Les panneaux coulissants seront équipés chacun de :


 D’un tiroir coulissant permettant un raccordement frontal aisé des câbles et des connecteurs,
 De volets de protection des connecteurs RJ45 qui pourront être remplacer par des volets de couleur
rouge, vert, bleu, jaune disponibles par le fournisseur en tant que produit standard,
 d’un système d’étiquetage qui permettra l’identification de chaque connecteur RJ45.

Et auront les caractéristiques minimales ci-dessous :


 dimension 19" / 1 U de hauteur, profondeur de 125 mm,
 Panneau modulaire de 24 Modules Snap In,
 Connecteur format Snap In RJ45 écranté Cat6A,
 Possibilité de recevoir tout type de connecteurs de type GG45 ou de type RJ45 : de catégorie 7A, 7,
6A, 6 ou 5

Le panneau permettra l’installation de 24 à 48 connecteurs écrantés du même type Snap-In écrantés que
les prises terminales.

Les panneaux de brassage seront livrés montés dans les coffrets et/ou armoires 19" de brassage avec tous
les accessoires nécessaires à leur intégration (visserie, étiquetage).

23
Les panneaux seront payés à l’unité y compris pose, raccordements, fixations, essais et toutes
fournitures comme suit :

 Panneau de brassage 24 ports catégorie 6A ………………………………..au prix n° 3.1


 Panneau de brassage 48 ports catégorie 6A ………..…………………….au prix n° 3.2
 Panneau pour rocade informatique 24 ports équipé à 12 catégorie 6A …….au prix n°3.3
 Panneau rocade téléphonique 24 ports catégorie 5E ……………………..au prix n° 3.4
 Panneau rocade téléphonique 48 ports catégorie 5E ………………….….au prix n° 3.5

4. Tiroir optique

Il sera prévu la fourniture et pose au niveau des répartiteurs généraux et des sous-répartiteurs de tiroirs
optiques ayant les caractéristiques minimales ci-dessous :
 type modulaire 36 ports, compatible avec tout type de connecteur FO selon le standard 19’’ pour
permettre leur installation dans des baies standard,
 équipé d’un système de maintien et de support des câbles FO,
 équipé d’un mécanisme à tiroir coulissant afin de permettre le raccordement et la maintenance par
la face frontale sans qu’il soit nécessaire de démonter complètement le panneau,
 muni de cassettes d’épanouissements et des protections d’épissure thermo rétractables ainsi que le
couvercle,
 muni des traversées de cloisons de type SC duplex à montage sans vis par système Snap-in
 équipé des pigtails de type SC de type OM3 et de structure compatible à la structure du câble FO
pour la soudure,
 la perte d'insertion maximum doit être < 0,3 dB et la perte de retour minimum doit être > 30 dB,
 de la même marque que les jarretières et les Pigtails,
 Bande de numérotation des ports.

La connectique des câbles optiques devra se faire en fusionnant les brins aux pigtails.

Des mesures du niveau de l’atténuation seront réalisées par un réflectomètre, brin par brin des deux
directions et en présence du Maître d’Ouvrage.

Tiroir optique payé à l’unité y compris pose, raccordements, fixations, essais et toutes fournitures
comme suit :
 Tiroir optique équipé de 12 connecteurs évolutif à 36 …………………au prix n°4.1
 Tiroir optique équipé de 24 connecteurs évolutif à 36………..…….. au prix n° 4.2
 Tiroir optique équipé de 36 connecteurs ………….………………….au prix n° 4.3

5. Cordon/Jarretière optique

Les cordons optiques seront réalisés avec de la fibre Multimode OM3 et équipés de connecteurs ST2. La
gaine extérieure sera réalisée en matériau LSZH et sera de type LANmark-OF MM 50/125 OM3 de chez
Nexans ou équivalent.

Les cordons qui serviront au raccordement des équipements fibres optiques auront les caractéristiques
minimales ci-dessous :
 Multi mode 50 / 125 µm à gradient d’indice,
 Compatibles avec tous les systèmes traditionnels et avec les réseaux LAN modernes à haut débit,
jusqu’à des applications 10Gbase,
 Rayon de courbure minimal en utilisation statique : 40 mm,

24
 Type de gaine extérieure : LSZH-FR coloré sans halogène avec renfort de traction,
 Résistance à l’écrasement (IEC 794-1-E3) : 250 N/cm,
 Traction maximale lors de l’installation : 0,2 KN,
 Température de fonctionnement de -10 à +50° C,
 Performance des connecteurs multimodes :
 Perte d’insertion maximum à 850nm (IEC 61300-3-4) : 0.5dB (ST, LC & SC) 0.75dB (MT-
RJ)
 Perte de retour minimum (IEC 61300-3-6) : 40dB
 Durabilité (IEC 61300-2-2) : < 0.2dB

Le connecteur ST2 aura les caractéristiques minimales ci-dessous :


 Corps en laiton nickel,
 Férule en céramique flottante,
 Rampe de verrouillage oblique,
 Cabochon de protection,
 Perte d’insertion < 0,30 dB / 850 nm fibre 62,5/125 µm,
 Réflexion ≥ 30 dB.

Afin de maintenir la polarité du canal sur toute la chaîne, les adaptateurs fibre Snap-in seront connectés à
l'équipement actif au moyen de cordons “CROSS-over” duplex.

Chaque jarretière optique OM3 sera contrôlée et fournie avec ses propres résultats de test.

Cordons optique payé à l’unité y compris pose, raccordements, fixations, essais et toutes
fournitures…………….au prix n° 5

6. Cordons de brassage cuivre

Les cordons de brassage capillaire permettront le brassage entre port RJ45 des éléments actifs et les
panneaux RJ45 de la distribution terminale (brassage RJ45/RJ45).

Les cordons de brassage auront les caractéristiques minimales ci-dessous :


 4 paires Catégorie 6A, EIA/TIA 568-B.2-10,
 Version U/FTP,
 Compatible 10 Gigabit Ethernet IEEE 802.3an,
 écrantés avec reprise à 360° de la tresse ou de l’écran,
 Equipés de connecteurs RJ45 Blindé cat.6 avec manchons aux deux extrémités,
 Impédance : 100 Ohms,
 Gaine LSZH,
 Longueurs : 2m pour le brassage et 3 m pour la liaison.

Les cordons seront dotés de manchon ou de surmoulage des connecteurs RJ45 ayant la même coloration
que la gaine du câble.

Cordons de brassage payé à l’unité y compris pose, raccordements, fixations, essais et toutes
fournitures comme suit :
 Cordons brassage RJ45 6A 3m…………. au prix n°6.1
 Cordons brassage RJ45 6A 1m…………. au prix n°6.2

25
7. Rocades téléphoniques

Le câble de la rocade téléphonique entre les répartiteurs généraux et les sous-répartiteurs doit être de
catégorie 5E. Elle sera constituée de multiples de câbles 4 paires chacun suivant les besoins de chaque
sous-répartiteur.

Rocade téléphonique payée au mètre linéaire y compris pose, raccordements, fixations, essais et
toutes fournitures au prix………………………n°7

8. Rocades informatiques/câble fibre optique

La rocade informatique sera constituée de fibre optique de type Multimode OM3 supportant des grandes
vitesses de transmission des données (10 GBits/s) exempts de bruit, de distorsion ou d'interférences et
permettant ainsi l'élimination des problèmes liés aux circuits de masse, aux perturbations
électromagnétiques, aux perturbations radioélectriques et à la foudre, tout en améliorant les
caractéristiques de distance et de largeur de bande.

Les câbles fibre optique assurent les liaisons entre les répartiteurs généraux et les sous répartiteurs
terminaux.

Tous les brins devront être connectés au niveau du tiroir optique.

La rocade sera composée d’une fibre optique 12 brins entres les répartiteurs généraux et de 6 brins entre
chaque répartiteur général téléphone informatique et chaque sous-répartiteur de brassage.

La fibre optique aura les caractéristiques minimales ci-dessous :


 Nb de fibres : 6/12 brins,
 Type de fibre optique : OM3,
 DIA Coeur revêtement : 50/125 μm,
 Force de traction maximale (IEC 60794 -1-2-E1) : 1500 N,
 Résistance à l’écrasement (IEC 794-1-3) : 300 N/cm,
 Câble pour utilisation intérieur/extérieur étanche à l’eau,
 armature en acier ou Kevlar anti-rongeur,
 Gaine: retardatrice de flamme et libre d'halogène (LSZH),
 Température d’utilisation plage : -20 à +60° C,
 type de câble : intérieur extérieur,
 gaine extérieur : LSZH,

Câble à fibre optique payé au mètre linéaire y compris pose, raccordements, fixations, essais et
toutes fournitures comme suit :
 Câble FO 12 brins au prix …………………..n° 8.1
 Câble FO 6 brins au prix …..………………..n° 8.2

9. Câblage cuivre de distribution terminale

Le câblage capillaire de distribution terminale correspond au câblage horizontal reliant les points d’accès
des postes de travail et des postes imprimantes aux sous-répartiteurs de brassage des étages.

Ce câblage sera de catégorie 6A blindées F/FTP conforme à la norme 10GbaseT (IEEE802.3an)


permettant d’offrir une excellente protection contre les perturbations électromagnétiques (EMI) et la

26
paradiaphonie exogène (AXT) ainsi que des transmissions hautes performances jusqu’à 500 Mhz sur de
longues distances jusqu’à 100m.

Chaque poste de travail (bureau) sera relié à son répartiteur respectif via un lien qui sera constitué d’un
câble 2 x 4 paires, catégorie 6A écranté paire par paire.

Et chaque poste d’imprimante sera relié à son répartiteur respectif via un lien qui sera constitué d’un câble
2 x 4 paires, catégorie 6A écranté paire par paire.

Le câblage cuivre catégorie 6A aura les caractéristiques minimales ci-dessous:


 Toutes les paires auront une impédance de 100 Ohms, avec une tolérance de +/- 15 Ohms
 Diamètre de l’âme en cuivre des conducteurs : AWG 23
 Code couleur ISO/IEC,
 Gaine en matériau qui ne produit pas de fumée toxique : Zéro Halogène
 Performances garanties jusqu’à 500 Mhz,
 Le câble contiendra un écran métallique de protection dont le côté conducteur se trouvera sur la
partie extérieure du câble et ce afin de permettre une mise à la terre aisée(sans devoir retourner
l’écran pendant l’opération de raccordement du connecteur RJ45,
 Un fil de drainage en cuivre étamé sera intercalé entre l’écran et la gaine de protection.

La distance entre la prise et le sous-répartiteur de brassage devra suivre le plus petit chemin et ne devra,
en aucun cas dépasser, les 90 m réglementaires de la distribution horizontale.

Le câblage des connecteurs RJ45 sera réalisé conformément aux normes ISO 11.801 et EIA/TIA et,
notamment en respectant les points suivants :
 Les quatre paires seront connectées sur le même connecteur,
 La longueur de dépairage devra être impérativement de 13 mm au maximum.

La prise sera câblée sans lover le câble derrière celle-ci. Les prises RJ45 seront de type à clipage direct.

Le cheminement sera le long des plinthes électriques double compartiment.


Le soumissionnaire devra communiquer les résultats de tests fournis par le fabricant justifiant la
conformité au standard ISO/IEC 11801: 2002/A1 : 2008 ou au standard EIA/TIA 568 B2-10 pour les
valeurs et marges des paramètres en CANAL des interférences de para diaphonie exogènes (A-NEXT) et
des interférences de télédiaphonie exogènes FEXT (A-FEXT).

Câble cuivre terminale payé au mètre linéaire y compris pose, raccordements, fixations, essais et
toutes fournitures au prix ………………………..n°9

10. Prises terminales RJ45

Les prises de terminaison (côté points d’accès et côté baie de brassage) seront des connecteurs RJ45 de
catégorie 6A et auront les caractéristiques minimales ci-dessous :
 prise RJ45, blindée avec capuchon pour couverture à 360°,
 raccordement CAD,
 porte étiquette,
 clapet anti-poussière,
 câblage par arrivée latérale, gauche, droite ou dans l’axe,
 support au standard 45 x 45,
 face avant des supports interchangeables avec couleurs différentes pour la téléphonie,
 support pouvant recevoir des dédoubleurs RJ45 par fixations mécaniques,
 trappe de protection des connecteurs.

27
Le connecteur doit être complètement écranté et offrir les performances à 500 Mhz spécifiées par les
dernières exigences des standard ISO/IEC 11801 ou EIA/TIA 568, afin de garantir le fonctionnement
d’un Canal de 100 mètres en Class EA / cat.6A.

Le soumissionnaire devra communiquer dans le cadre de son offre technique, le document de certification
délivré par un laboratoire de test indépendant de renommé international (type DELTA ou équivalent) afin
de prouver la conformité du connecteur et des liens aux dernières versions des normes :
 Version préliminaire ISO/IEC 11801 Catégorie 6A,
 Version préliminaire de référence IEC 60603-7-51,
 ANSI/TIA-568-B.2-10, Catégorie 6A

La manipulation de la prise RJ45 ne doit nécessiter aucun outil, et pourra être réutilisable.

La face avant sera au format 45x45mm inclinée avec des volets de protection amovibles. Elles pourront
accueillir jusqu’à 2 embases de type Snap-in Cat.6A.

Toutes les prises seront équipées de volets de protection qui pourront être remplacés par des volets de
couleur rouge, vert, bleu et jaune au choix de Maître d’Ouvrage.

Les prises seront également équipées d’un système de marquage et d’identification des connecteurs. Un
volet de protection transparent pivotant protègera l’étiquette d’identification.

Afin de garantir la protection envers les Interférences Electromagnétiques, tous les connecteurs RJ45
seront écrantés pour assurer la continuité de l’écran tout au long du canal de transmission ainsi que pour
garantir l'immunité contre les interférences de paradiaphonie exogènes.

Afin d’améliorer la protection contre les Interférences Electromagnétiques, tous les connecteurs écrantés
seront pourvus d’une reprise à 360° de l’écran

Chaque local bureau standard sera équipé de (02) deux points de connexion banalisés : un point de
connexion banalisé qui sera dénommé « poste de travail » et un deuxième point de connexion banalisé
qui sera dénommé « poste imprimante ».

Les locaux bureaux équipés de plus d’un bureau seront équipés d’autant de points de connexion « poste
de travail » que de bureaux en plus d’un « poste imprimante » commun à tous les bureaux.

Les « postes de travail » seront équipées chacun de deux prises RJ45 banalisées, de deux prises
électriques 10/16A 220V sur le réseau ondulé et d’une prise électrique 10/16A sur le réseau normal.

Les points de branchement « poste imprimante » seront équipés chacun d’une seule prise RJ45 banalisée
et d’une prise électrique 10/16A 220V (prise sur le réseau ondulé).

La répartition des prises par étages et données ci-dessous :

Bâtiment A
- Niveau Rez-de-jardin (Ails Sud Est - sous-répartiteur -1/01) U 15
- Niveau sous-sol (Aile Nord - Répartiteur Général ) U 91
- Niveau sous-sol (Aile Sud - sous-répartiteur SR -1/01 ) U 102
- Niveau sous-sol Salle de réunion (bloc central - sous-répartiteur SR 0/01 ) U 18
- Niveau RDC Archives (Aile Nord - Répartiteur Général ) U 48
- Niveau RDC Archives (Aile Sud - sous-répartiteur SR -1/01 ) U 38
- Niveau RDC (Aile Nord Est - sous-répartiteur SR 0/01) U 105
- Niveau RDC (Aile Sud Est sous-répartiteur SR 0/02) U 128

28
- Niveau R+1 (bloc central - SR 1/01) U 88
- Niveau R+2 (bloc central - SR 2/01) U 60
- Niveau R+3 (bloc central - SR 3/01) U 80
- Niveau R+4 (bloc central - SR 4/01) U 74
- Niveau R+5 (bloc central - SR 4/02) (Quantité déjà installée donnée juste à titre quantité hors
d’information pour la prestation de raccordement de la baie de brassage associée) marché

Bâtiment B
- Niveau RDC (Aile Ouest - Répartiteur Général du bâtiment B) U 39
- Niveau R+1 (Aile Ouest - Sous-répartiteur SR 1/01) U 79
- Niveau R+1 (Aile Est - sous-répartiteur SR 1/02) U 59
- Niveau R+2 (Aile Ouest - Sous-répartiteur SR 2/01) U 84
- Niveau R+2 (Aile Est - sous-répartiteur SR 2/02) U 81
- Niveau R+3 (Aile Ouest - Sous-répartiteur SR 3/01) U 97
- Niveau R+3 (Aile Est - sous-répartiteur SR 3/02) U 80
- Niveau R+4 (Aile Ouest - Sous-répartiteur SR 4/01) U 80
- Niveau R+4 (Aile Est - sous-répartiteur SR 4/02) U 74
- Niveau R+5 (Aile Ouest - Sous-répartiteur SR 5/01) U 95
- Niveau R+5 (Aile Est - sous-répartiteur SR 5/02) U 86
- Niveau R+6 (Aile Ouest - Sous-répartiteur SR 6/01) U 18
- Niveau R+6 (Aile Est - sous-répartiteur SR 6/02) U 69

Prise RJ45 payée à l’unité y compris pose, raccordements, fixations, essais et toutes fournitures au
prix ……………………n°10

11. Chemins de câbles (CDC)

Les câbles des ressources téléphone / informatique et de la distribution terminale emprunteront plusieurs
types de cheminements suivant la destination des locaux et leurs densités.

Les supports empruntés (plinthe, chemin de câbles, fourreau, goulottes, ….) seront exclusivement
réservés à ce câblage réseau téléphone et informatique. Leurs parcours éviteront toutes sources
perturbatrices.

En règle générale, il sera prévu le cheminement :


 en tranchés sous fourreaux existants (hors lot) pour les cheminements extérieurs de la Fibre optique
entre les bâtiments A et B,
 sur chemins de câbles au niveau des locaux répartiteurs généraux,
 sous plinthes trois compartiment le long des bureaux et à la traversée des couloirs,
 sous-conduit ICD encastré dans les cloisons entre bureaux du niveau R+4 du bâtiment A.

Il sera prévu la fourniture et la pose des deux types chemins de câbles ci-dessous :
 Chemin de câbles courants forts de 215mm x 63mm (LxH) dédiés à la distribution électrique
ondulée,
 Chemin de câbles courants faibles de 305mm x 63mm (LxH) pour les câblage réseau téléphone
informatique.

Se référer aux plans des cheminements en annexe.

Il sera prévu des chemins de câbles courants forts / courants faibles de type dalle marine galvanisée à
chaud avec capot et à bords rabattus pour éviter l’endommagement des câbles.

Les chemins de câbles CFO et CFA seront séparés de 50 cm minimum.

29
Tous les chemins de câbles seront équipés d’une câblette 25 mm² accompagnatrice en cuivre nu pour
mise à la terre le plus fréquemment possible. Cette câblette sera fixée au chemin de câbles tous les 3
mètres une fixation par des raccords laiton sur l’aile des chemins de câbles et tous les 1.5 m par des
colliers plastiques.

Cette câblette sera interconnectée au plan de masse de la salle (ceinturage périphérique de la salle,
maillage du plancher) à chaque extrémité.

Dans tous les cas l’Entreprise vérifiera que les dimensions proposées permettent d’obtenir une réserve de
30 % par rapport aux câbles prévus dans le cadre du projet.

Les hauteurs d’ailes de tous les chemins de câbles seront définies à 48 mm minimum.

Les chemins de câbles seront de type « autoportant » (distance entre les supports inférieure ou égale à 1,5
m), aucune flèche ne sera tolérée et ils devront pouvoir supporter l’appui d’une personne marchant dans le
plancher technique, sans déformation.

Tous les accessoires de montage et fixation seront protégés anticorrosion.

Tous les changements de plan et/ou de direction seront réalisés par des accessoires tels que tés, croix,
coudes proposés par le constructeur.

Toutes les coupes seront reprises par une protection au zinc, en bombe.

Les éléments pouvant provoqués des blessures seront protégés.

Tous les chemins de câbles seront repérés par étiquettes gravées bicolores (plaque et lettres) de type
"dilophane" ou équivalent.

Les textes et les couleurs seront définis ultérieurement (1 couleur d’étiquette par type de chemins de
câbles).

Les étiquettes seront fixées par vissage ou rivetage sur l'aile visible des chemins de câbles.

Ce repérage s’effectuera tous les 2 mètres.

L’Entreprise devra la fourniture et la pose des chemins de câbles ci-dessous :


 CDC 305mm x 63mm au prix ……………..n°11.1
 CDC 215mm x 63mm au prix ……………..n°11.2

12. Plinthe électrique

Il sera prévu la fourniture et pose d’un nouveau réseau de plinthe /goulotte triple et double compartiment
pour le cheminement du nouveau câblage réseau et électrique.

La plinthe murale pour le passage des câbles électriques, téléphoniques, informatiques sera de dimension
appropriée. Elle sera de deux types :
 Type 1 : Composée obligatoirement de trois compartiments séparés tout le long du cheminement,
de dimensions minimales de 55x150mm ou 50x220mm suivant constructeur pour la distribution
horizontale terminale des postes de travail :
 Un compartiment central pour l’incorporation et la fixation de l’appareillage (Prises de courant
normales et ondulée, Prises RJ45 banalisées informatiques, téléphoniques),
 Un compartiment pour le cheminement des câbles réseau téléphone informatique,
 Et un compartiment pour le cheminement des câbles électriques U1000R02V.

30
 Type 2 : Composée de deux compartiments séparés tout le long du cheminement de dimensions
minimales de 50x150mm ou 55x150mm suivant constructeur, pour la distribution verticale entre
répartiteur généraux et sous-répartiteur et lors des cheminements le long des couloirs et
circulations, :
 Un compartiment pour le cheminement des câbles réseau téléphone informatique,
 Et un compartiment pour le cheminement des câbles électriques U1000R02V.

Les plinthes devront être conformes à la norme NF C 68-104 et seront utilisée exclusivement pour le
cheminement des nouveaux câbles réseau et électrique.

Le passage des plinthes sera étudié afin qu’elles ne soient pas accessible à hauteur d’homme au niveau
des circulations et des zones accessibles au publique (hall, couloir, salle d’attente…) et aussi pour éviter
toute source de perturbation (magnétique, thermique, conduits d'eau, néon,... etc.).

Les plinthes seront dimensionnées avec 20 % minimum des capacités libres pour les éventuelles
extensions.

Les plinthes seront équipées de tous les accessoires nécessaires :


 Embout d'extrémité (à chaque fin de segment),
 Angle intérieur variable (à chaque angle intérieur),
 Angle extérieur variable (à chaque angle extérieur),
 Angle plat variable (à chaque montée / descente),
 Dérivation,
 Joint - agrafe (à chaque liaison entre longueurs),
 Cloison de fractionnement.

Plinthe payée au mètre linéaire y compris tous les accessoires nécessaires pour le montage et la
fixation, angles intérieurs, angles extérieurs, dérivations, embouts, joints - agrafe, les perçages de
cloison et toutes sujétions d'installation comme suit :

 Plinthe type 1 au prix n°………………………………………………………12.1


 Plinthe type 2 au prix n°………………………………………………………12.2

13. Repérage et identification

L’Entreprise devra tous le repérage nécessaire au niveau des répartiteurs généraux, des baies de brassage,
des cordons, des rocades, des câbles et des prises terminales.

Le repérage sera réalisé par étiquette plastifiée indiquant le nom, et la fonction, en toutes lettres et/ou le
numéro d’ordre de concordance.

Repérage et identification payés au forfait y compris impression, pose et fixations au prix ……n°13

14. Essais, contrôles et recettes

L’ensemble des essais et mesures nécessaires aux contrôles de bon fonctionnement et de mise en œuvre
de ces installations est à la charge du présent lot.

Ces vérifications seront effectuées conformément aux prescriptions techniques générales.

Le titulaire devra communiquer les procédures du constructeur de test cuivre et fibre optique qui
décrivent clairement la marche à suivre et les outils à utiliser pour assurer une mesure correcte du
système.

31
Tous les liens horizontaux seront testés. Les tests seront réalisés en conformité avec la méthodologie de
test channel et devront être conforme aux performances d’un canal (channel) exigées dans les normes
ISO/IEC 11801 A1 (2008) ou TIA/EIA 568 B2-10 (2008).

Pour cela, le système de câblage sera testé en utilisant un équipement de test de niveau IV (Fluke
DTX1800, LANTEK 6A/7/7G).

Les paramètres suivants seront testés :


 La continuité des paires (wire map)
 Les longueurs des paires
 L’atténuation (Affaiblissement) par paire
 NEXT (Paradiaphonie) et Powersum NEXT pour chaque combinaison de paires
 FEXT (Télédiaphonie) et PS FEXT pour chaque combinaison de paires
 Return Loss (Adaptation d’impédance)

Le résultat complet des tests réalisés sur tous les liens installés seront enregistrés dans un dossier de
certification. En plus des tests mentionnés ci-dessus, quelques autres documents sont inclus dans le
dossier de certification : une liste exhaustive du matériel utilisé pour le projet, les plans du système de
câblage, une liste des câbles triée par distributeur et les coordonnées des personnes responsables du
projet.

En ce qui concerne les fibres multimodes, la procédure de test sera basée sur l’utilisation de la méthode 2
de l’IEC 61280-4-1 (méthode avec 1 cordon de brassage). Cette procédure est utilisée pour tester les liens
pour lesquels l’atténuation due aux connecteurs représente une part importante de l’atténuation totale du
lien. Or, c’est précisément le cas des câblages LAN.

Les tests des fibres s’appliquent aux liens (Links) et excluent les cordons de brassage reliant les
équipements et les postes de travail.

L’atténuation du lien est le paramètre qui est utilisé pour vérifier les performances du sous-système FO.

Tous les liens FO installés seront testés et tous les résultats devront être conformes aux critères de
qualification.

L’atténuation du lien sera mesurée en utilisant la méthode de perte par insertion. Cette méthode utilise
une source OF et un photomètre pour comparer la différence entre deux mesures de puissance optique.

Lorsque les tests de fibre sont réalisés au moyen d’une source et d’un photomètre, les appareils doivent
être capables d’opérer aux deux longueurs d’onde utiles :

 850 nm et 1300 nm pour les fibres multimodes (OM1, OM2 & OM3)

 1310nm et 1550 nm pour les fibres monomodes (OS1)

Dans tous les cas, le test sera réalisé dans une seule direction mais aux deux longueurs d’ondes.

Les tests seront réalisés par un appareil de mesure spécifique permettant de réaliser la certification des
fibres, capable de générer un rapport qui enregistre la date du test, l’identification du lien en cours de test,
la longueur du lien, l’atténuation aux deux longueurs d’onde concernées ainsi que la valeur spécifique
d’atténuation maximale autorisée pour le lien concerné.

Le rapport permettra également d’identifier le sens dans lequel la mesure a été réalisée.

32
Le fabricant fournira un formulaire rapport de test fibre spécifique établi en conformité avec les normes et
directives décrites ci-dessus.

Prestations d’essais de contrôles et de recettes à l’Ensemble au prix ……n°14

15. Switch fédérateur

L’Entreprise devra la fourniture, la pose le câblage, le paramétrage et la mise en service d’un Switch
fédérateur par bâtiment A et B.

Les Switchs fédérateurs qui seront de la dernière génération, auront les caractéristiques minimales ci-
dessous:

 Boîtier Rackable 19’’ composé d’un châssis, de deux blocs d’alimentations et d’une carte de
supervision assurant la visualisation des commutateurs fédérateurs et permettant la partage de
charge entre les deux Switch fédérateurs,

 Alimentation redondante et en partage de charge largement suffisante pour alimenter en Poe


l’ensemble des ports,

 Densité de ports élevée avec une connectivité Ethernet rapide minimale de 10 Gigabits,

 Performances: Débit(220Mpps minimum), Capacité de routage/commutation(280 Gbps minimum)

 Intégrant Les ports Fibres optiques nécessaires pour les besoins des deux bâtiments A et B et pour
assurer une architecture redondante, extensible et ouverte entre les deux bâtiments A et B,

 Intégrant les ports UTP nécessaires au raccordement des serveurs existant, et le matériel actif en
réseau,

 équipé d’au minimum 48 ports 10/100/1000 PoE,

 Ports et modules SFP pour liens Fibres Optiques 10Gbps et 1Gbps adéquats,

 Le châssis devra disposer au minimum de 2 slots libre pour les extensions futures.

 Assure la fonction de répartition dynamique de charge entre plusieurs liens actifs

 Au moins les protocoles de routage suivants ou leurs équivalents : OSPF, RIP-1, RIP-2,

 Au moins les protocoles de gestion à distance ou leurs équivalents: SNMP, RMON, TELNET,
HTTP,

 Au moins les caractéristiques suivantes: Contrôle du flux, Routing, compatible DHCP, Power over
Ethernet (PoE), prise en charge du réseau local (LAN) virtuel, auto-négociation liaisons , prise en
charge d'IPv6, prise en charge du Spanning Tree Protocol, qualité de service (QDS), haute
disponibilité.

 Au mois conforme aux normes suivantes: IEEE 802.3, IEEE 802.1D, IEEE 802.1Q, IEEE
802.3af, IEEE 802.3x, IEEE 802.3ad (LACP), IEEE 802.1w, IEEE 802.1x, IEEE 802.1s,

 Connexion FO en Multimode fonctionnant en mode secours et en mode partage de charge.

Chaque Switch fédérateur sera équipé pour prendre en charge l’ensemble des besoins des deux bâtiments
A et B. Chaque Switch fédérateur fera le backup pour l’autre.

33
Article payé à l’unité au prix…………………….n° 15.

16. Switch sous-répartiteurs

L’Entreprise devra la fourniture, la pose le câblage , le paramétrage et la mise en service de Switch sous
répartiteur au niveau des étages des deux bâtiments A et B.

Les Switchs sous répartiteurs seront de la dernière génération et auront les caractéristiques minimales ci-
dessous:

 Boîtier Rackable 19’’,

 Alimentation redondante et en partage de charge largement suffisante pour alimenter en PoE


l’ensemble des ports,

 équipé d’au minimum 48 ports 10/100/1000 PoE,

 Densité de ports élevée avec une connectivité Ethernet rapide minimal de 1 Gigabit,

 Ports et modules SFP pour liens Fibres Optiques 1Gbps adéquats,

 Assure la fonction de répartition dynamique de charge entre plusieurs liens actifs,

 Au moins les protocoles de gestion à distance suivant ou leurs équivalents: SNMP, RMON,
TELNET, HTTP.

 Au moins les caractéristiques suivantes: Layer2 switching, compatible DHCP, Power over
Ethernet (PoE), prise en charge du réseau local (LAN) virtuel, Auto-négociation liaisons , prise
en charge d'IPv6, prise en charge du Spanning Tree Protocol, qualité de service (QDS).

 Au moins conforme aux normes suivantes: IEEE 802.3, IEEE 802.1D, IEEE 802.1Q, IEEE
802.3af, IEEE 802.3x, IEEE 802.3ad (LACP), IEEE 802.1w, IEEE 802.1x

 De même marque que les switchs fédérateurs.

Article payé à l’unité au prix…………………….n° 16.

17. Travaux de dépose, de démolition, d’évacuation et d’obturation

L’Entreprise devra au début des travaux, la dépose soignée et l’évacuation des cloisons de séparation pour
la création des placards techniques qui seront déployés pour l’hébergement des baies de brassage
terminaux.

L’Entreprise devra tous les travaux de démolition et évacuation soignée nécessaires à :

 la création d’un local technique au RDC du bâtiment A (Aile Sud Est) en lieu et place des
sanitaires hommes existant,

 à la création de nouveaux placards techniques par modification des existants aux étage R+1, R+2,
R+3 et R+4 du bâtiment A,

 et de nouveaux placards au niveau des étages R+1, R+2, R+3, R+4, R+5 et R+6 au niveau du
bâtiment B.

Toutes les précautions seront prises lors des travaux de démolition pour éviter toute gêne de l’activité du
bâtiment (accessibilité, empoussièrement des locaux, rupture d’électricité ou des réseaux télécoms,….).

34
A la fin des travaux, l’Entreprise devra la dépose et la mise à disposition du Maître d’Ouvrage dans un
local qui sera défini par le Maître d’Ouvrage :
 des plinthes électriques existantes,

 des baies de brassage déposées,


 des éventuels coffrets et des tableaux électriques déposés,
 Des splits de climatisation et unités extérieures déposés,
 Des câbles CFO/CFA jugés inutilisés par le maître d’ouvrages, ainsi que leurs accessoires
d’acheminement et de raccordement,
 Et d’une manière générale toute installation technique qui sera jugée « à déposer » par le Maître
d’Ouvrage,
L’Entreprise devra, suivant les consignes du Maître d’Ouvrage, l’évacuation des éléments déposés ou
leurs mis à sa disposition dans un local qui sera défini par le Maître d’Ouvrage .
Cette prestation concerne aussi toutes les installations qui peuvent être découvertes lors des travaux de
dépose du faux plafond et du plancher technique.
Toutes les précautions devront être prises lors des travaux de dépose pour la protection des équipements
informatiques contre la poussière et toute chute de matériaux.

Ouvrage payé à l’Ensemble au prix………… n°17

18. Travaux de création du local technique et des placards techniques

Le titulaire devra la création des placards techniques au niveau de l’Aile Est du bâtiment B, ainsi que
l’aménagement de nouveaux placards techniques au niveau des différents étages du bâtiment A.

Après les travaux de démolition des cloisons existantes et de dépose des portes, il sera prévu, l’élévation
de cloisons de séparation par la mise en œuvre d’un remplissage par blocs de granulats de 0,20m hourdés
au mortier de ciment plus enduit ciment – joints soignés et couches de peintures.

L’entreprise devra la création d’un local technique en lieu et place des sanitaires à démolir au niveau de
l’aile SUD EST du niveau RDC du bâtiment A.

Les placards du bâtiment A sont répartis comme suit :

 Placard technique au niveau R+1 du bloc central,

 Placard technique au niveau R+2 du bloc central,

 Placard technique au niveau R+3 du bloc central,

 Deux placards techniques au niveau R+4 du bloc central.

Les placards à créer au niveau du bâtiment B sont toutes localisées au niveau des étages R+1 à R+6 de
l’Aile EST.

Pour l’ensemble des placards, il sera prévu la création d’un seuil en surélévation de 20cm par rapport au
niveau zéro de l’étage pour éviter la pénétration de l’eau, par remplissage, Chappe et traitement fini du
sol. Les placards seront aussi équipés de porte double vantaux tel que détaillé ci-dessous, d’un éclairage
asservi à un contact de porte et d’une ventilation mécanique forcée asservie à un thermostat.

Les travaux de création du local technique en lieu et place des sanitaires, intègreront tous les travaux de
dépose, de démolition, d’évacuation, de reprise des parois et cadres, de condamnation des canalisations

35
d’eau et des évacuation des eaux usées, de dévoiement des canalisations d’eau et eaux usées traversant le
local, d’application d’enduit et de couches de peinture.

L’éclairage du placard sera par un tube fluorescent de 1,2m, et sera relié à un contact de porte du placard,
qui permettra l’allumage et la fermeture automatique de l’éclairage sur ouverture et fermeture de la porte
du placard.

Le fonctionnement de la ventilation du placard sera piloté par un thermostat réglable.

L’Entreprise devra aussi dans le cadre de ce poste l’obturation des baies des fenêtres du bureau 02 du
bâtiment A transformé en local de technique Répartiteur général.

L’obturation sera faite par la mise en œuvre d’un remplissage par blocs de granulats de 0,20m hourdés au
mortier de ciment – joints soignés, y compris enduits et travaux de peinture et finition associés.

Ouvrage payé à l’unité au prix…………


- local technique en lieu et place des sanitaires du niveau RDC du bâtiment A …..au prix n°18.1
- placards techniques du bâtiment A …..au prix n°18.2
- placards techniques du bâtiment B …..au prix n°18.3

19. Réalisation des percements, carottages, et réservations

L’Entreprise devra la réalisation des percements, carottages et réservations nécessaires pour le passage
des plinthes, fourreaux, goulottes et chemins de câbles pour l’électricité, et le câblage réseau télécom.
Entre autres:
 les passages de la plinthe électrique entre les locaux du même étage, et d’un étage à un autre,

 les passages des chemins de câbles CFO/CFA et fluides des unités de climatisation,

 les réservations entre locaux et placards techniques de brassage,

 les réservations pour le passage des condensats,

 toutes les réservations nécessaires à l’exécution dans les règles de l’arts des prestations du projet.

L’ensemble des travaux nécessaires à la bonne exécution de l’opération seront pris en charge par
l’Entreprise.
S’il y a lieu de percer après coup des trous dans la maçonnerie ou le béton, le Maître d’Ouvrage se réserve
le droit de refuser tout percement dangereux pour l’ouvrage ainsi que toutes solutions de remplacement
techniquement insuffisantes ou simplement inesthétiques.
L’Entreprise concernée devra prendre, à ses frais, toutes les mesures pour aboutir à une solution
satisfaisante.
Après passage des plinthes, câbles, tubes et gaines, toutes les traversées (murs, cloisons, planchers) seront
obturées par un dispositif approprié qui reconstituera, le degré coupe feu, le degré d’étanchéité et
l’esthétique de la paroi.
L’Entreprise devra tous les rebouchages et calfeutrement coupe feu 2 heures de tous les passages et
réservations au passage des dalles et des parois de la salle informatique et des locaux techniques.
En aucun cas, l’Entreprise ne pourra se prévaloir d’un quelconque manque d’informations entre les sous-
lots techniques dont elle a la gestion (puisqu’elle est responsable de l’intégralité de l’opération).
Aucun travail supplémentaire, ni aucun travail provenant des erreurs ou omissions ne fera l’objet d’un
supplément au prix du marché.

36
Le rebouchage des réservations inutiles est aussi à la charge de l’Entreprise. Ces rebouchages seront
obligatoirement exécutés.
Les scellements et calfeutrement devront être effectués avec des matériaux de même nature et de même
teinte que ceux dans lesquels ils seront réalisés.

Ouvrage payé à l’ensemble au prix………… n°19

20. Peinture sur ouvrage murs et cloisons

Il sera prévu la réalisation des travaux de peinture sur l’ensemble des ouvrage bétons murs, plafond, murs
enduits, cloisons, doublage et assimilés des locaux ou il y a eu des travaux de démolition et/ou
d’élévation de nouvelle cloisons, par application de deux couches (intermédiaire et de finition) de
peinture laque alkyde satinée.

La teinte sera au choix du Maître d’Ouvrage.

Les travaux de peinture seront précédés par les travaux préparatoires (égrenage, brossage) et les travaux
d’apprêt (reprise et ratissage des subjectiles, enduisage repassé, ponçage, époussetage).

Les travaux comprennent la location et la mise en œuvre de tous les matériels et outillages nécessaires à
l'exécution des travaux (échelles, échafaudages, outils, ...)

En plus du présent CCTP, les prescriptions des documents techniques et réglementaires en vigueur au
moment de la remise des offres, seront appliquées.

Les produits utilisables ainsi que les coloris seront soumis à l'acceptation du Maître d'œuvre et du Maître
d’Ouvrage au moyen de fiches techniques détaillées.

Ouvrage payé au m² au prix………… n°20

21. Porte en bois double vantaux pour placards techniques

Il sera prévu la fourniture et la pose de portes en bois doubles vantaux de 600 + 600 x 2040 mm (L x H).

Ces portes en bois non coupe-feu auront la même finition, aspect et peinture que les portes existantes des
placards existantes.

Les portes auront les caractéristiques minimales ci-dessous :

Dormant en bois dur exotique :

 Huisserie finition laquée,

 pose de 3 amortisseurs de choc néoprène,

 cadre mise en œuvre en feuillure dans la maçonnerie par pattes de scellement,

 le cadre dormant sera d’épaisseur et de recouvrement adapté à l’épaisseur de la cloison de plaque de


plâtre,

 protection par peinture laquée sur coloris identique à celui des placard existant ou à définir lors

 des travaux, sur proposition d’un nuancier au Maître d’Ouvrage.

Vantaux en bois stratifié âme pleine :

37
 Les feuillures de réception des portes seront équipées de joints spéciaux gonflants type WOLMAN
ou équivalent.
 Protection par peinture acrylique satinée – coloris à définir sur proposition d’un nuancier au Maître
d’Ouvrage.

NB : la porte existante des sanitaires transformés en local technique au niveau du RDC du bâtiment A,
sera maintenue.

Ouvrage payé à l’unité au prix………… n°21

22. Travaux de climatisation

La climatisation des locaux Répartiteur Généraux des bâtiments A et B, des locaux sous-répartiteurs n° A
SR 0/01 (local de stock récupéré), et A SR 0/02, sera assurée par des splits redondants à fixation murale.

Les splits seront reliés à des unités extérieures installées au niveau du jardin ou de la terrasse.

Les splits auront une capacité minimale de 24000BTU/h par gaz R407C ou R410A et seront commandés
en alternance depuis un coffret d’asservissement installé dans le même local. En aucun cas le gaz R22 ne
sera utilisé.

L’arrêt d’un split ou l’augmentation de la température dans le local entrainera automatiquement le


démarrage du deuxième split.

L’entreprise devra aussi la mise en place d’une sonde de température communicante avec le coffret
d’asservissement, pour le relevé de la température d’ambiance du local.

Le coffret d’asservissement doit permettre l’arrêt de splits sur détection confirmée d’incendie.

Chaque installation sera composée de :


 Une unité intérieure équipée de :
 Moto-ventilateur centrifuge tangentiel à 3 vitesses de rotation,
 Batterie d’échange à détente directe composée des tubes en cuivre et ailettes en aluminium,
 Filtre à l’air amovible en matière plastique – lavable,
 Bac de recueillement condensats,
 Déflecteurs d’air multidirectionnels,
 D’une unité extérieure équipée de:
 Moto-ventilateur hélicoïde,
 Compresseur hermétique rotatif,
 Batterie d’échange à détente directe composée des tubes en cuivre et ailettes en aluminium,
 Grille de protection ventilateur et batterie,
 Raccordements frigorifiques et électriques.
 Canalisations de liaisons des deux unités intérieure et extérieure par :
 Tubes cuivre des diamètres appropriés pour gaz et liquide calorifugé par manchons en matériel
multicellulaire d’épaisseur 9 mm pour des raccordements frigorifiques,
 Kit d’usine des raccordements électriques pour alimentation de courant alternatif 380/400 V –
triphasé – 50 Hz
 Régulation par télécommande infrarouge ayant des fonctions minimale ci-dessous :
 Commande marche et arrêt,
 Sélection de la mode de fonctionnement : froid – chaud – ventilation – déshumidification,
 Sélection de vitesse de ventilateur,
 Sélection de la température de point de consigne,
 Timer.

38
 les évacuations des condensats seront réalisées en tube PVC DN32 et se fera de façon gravitaire
vers les chutes des eaux usées les plus proches.

Split systèm 24000BTU payé à l'unité, fourni, posé, y compris fixation, plots anti-vibratiles, socle,
trappe de visite et toutes sujétions d'exécution au prix n°…………………………….. n° 22.1.

Coffret d’asservissement payé à l'unité, fourni, posé, y compris fixation, plots anti-vibratiles, socle,
trappe de visite et toutes sujétions d'exécution au prix n°…………….. n° 22.2.

23. Travaux de ventilation

Pour la ventilation des placards techniques hébergeant les baies de brassage (sous-répartiteurs), il sera
prévu la mise en place d’une ventilation basse (VB naturelle) et haute (VH forcée).

La ventilation sera assurée par des grilles de ventilation basse en parties basses des portes des placards
techniques et par des ventilateurs super-silencieux incorporés en parties hautes (grilles VH) des placards
techniques.

Les ventilateurs auront le même débit que les ventilateurs des baies de brassage.

Le fonctionnement de chaque ventilateur sera asservi à un thermostat avec réglage des seuils des
températures.

Ouvrage payé à l'unité, fourni, posé, y compris fixation, anti-vibratiles, socle, trappe de visite et
toutes sujétions d'exécution au prix ……………. n°23.

B- Travaux de câblage électrique


24. Mise à la terre

Conformément à la norme EN 50174, un réseau de terre par câble cuivre assurera l’équipotentialité de
l’ensemble des installations du présent projet.

Les bâtiments A et B sont équipés chacun d’une prise de terre qui constitue une référence de potentiel
pour tous les équipements électriques.

Le Titulaire du marché prévoira dans son offre la vérification de la prise de terre existante des deux
bâtiments A et B et son renforcement, de manière à atteindre une résistance inférieure à 3 ohms.

Des barres de terre seront prévues au niveau des locaux répartiteurs généraux et des placards techniques.
Elles permettront le raccordement au circuit de terre général du bâtiment de tous les conducteurs
d’équipotentialité et les conducteurs de mise à la terre d’équipements spécifiques.

L’Entreprise aura à sa charge la réalisation de toutes les mises à la terre et des liaisons équipotentielles de
tous les équipements et matériels de sa fourniture. Ces équipements seront raccordés au réseau de terre au
moyen d’un câble de terre d’une section minimum de 25 mm².

Le titulaire doit prévoir la mise en place une Installation Intérieure de Protection Foudre (IIPF) destinée à
réduire, en partie, les effets indirects de la foudre (protection contre les perturbations électromagnétiques
d’origine atmosphérique et électromagnétique).

Les travaux consistent essentiellement à réaliser une protection par la mise en œuvre de plans de masse
reliés à la prise de terre du bâtiment par un câblage suivant les règles de la CEM et par la mise en place de
Dispositif de Protection des Surtensions (parasurtenseur) au niveau des tableaux électriques.

39
Les Tableaux électriques seront équipés de parasurtenseurs (protection de niveau I). Ils seront raccordés
directement sur chacun des jeux de barres et protégés par des fusibles HPC.

Les départs BT qui cheminent à l’extérieur du bâtiment seront équipés de parasurtenseur (protection de
niveau II).

Les prix correspondants à la protection foudre intérieure sont à inclure au niveau des prix des tableaux
électriques et de la mise à la terre.

Tous les éléments métalliques conducteurs présents dans un local technique ou un placard technique
doivent être reliés à la terre. En particuliers toutes les huisseries métalliques, chemins de câbles, baies de
brassage doivent être reliées à la barrette de distribution des terres.

Tous les chemins de câbles seront équipés de câble de cuivre nu de 25 mm² interconnecté sur le réseau de
terre existant.

L’ouvrage ainsi définie intégreras la vérification et le renforcement des prises de terres existantes, les
mesures de résistance de boucles, la création d’un réseau d’équipotentialités et son raccordement à la
prise de terre principale, la fourniture et la pose du câble cuivre nu de mise à la terre, ainsi que toutes
sujétions de fourniture et de pose.

Ouvrage payé à l'unité au prix n°.....…………………………………………………… n°24

25. Tableaux Généraux ondulés (TGO)

La distribution terminale des bureaux sera assurée à partir de nouveaux tableaux divisionnaires de
distribution électrique normale et ondulée.

Ces tableaux auront pour origines :

 Un nouveau tableau général ondulés installé au niveau du local répartiteur général 002 du bâtiment
A et alimenté provisoirement depuis le réseau normal du bâtiment et à termes depuis un onduleur de
40kVA,
 Un nouveau tableau général ondulés installé au niveau du local technique du niveau RDC du
bâtiment B provisoirement depuis le réseau normal du bâtiment et à termes et alimenté depuis un
onduleur de 40kVA,
 Les colonnes montantes existantes d’alimentation des tableaux divisionnaires des mêmes étages
(Pour la distribution du réseau normal).

Chaque tableau sera construit autour d’une structure modulable type PRISMA de chez Schneider ou
équivalent, de conception ci-après :
 enveloppe métallique avec plastron supprimant l’accessibilité directe aux bornes des appareils,
 construction en tôle électrozinguée de 15/10 d’épaisseur, peinture polyester-époxy cuite au four,
 Une gaine latérale pour implantation en façade des organes de mesure, arrêt d’urgence, voyants
présence/ absence tension, voyant défaut,
 une cellule pour contenir les différentes protections,
 Panneaux latéraux pleins,
 Profondeur 250 à 450 mm,
 Porte avant vitrées avec serrures de fermeture à clés et portes partielles pour disjoncteurs de fort
calibre.

40
 un dispositif de coupure générale avec cache bornes amont et aval, à commande extérieure
cadenassable équipé d’un contact auxiliaire O/F (libre de potentiel) raccordé sur bornes,
 les départs de protection sur multiclips ou équivalent,
 une distribution par système répartiteur multiclips ou équivalent permettant la connexion et la
déconnexion des disjoncteurs modulaires (jusqu’à 63 A), sans nécessité de coupure,
 Tous les disjoncteurs seront équipés de disjoncteurs différentiels 30 mA,
 Un appareil de mesures numérique de type CMVK2 de chez CIRCUTOR ou équivalent permettra
de relever les caractéristiques du courant sur le jeu de barres (sur les trois phases) équipé de carte de
communication Modbus/Ethernet,
 Présence de voyants pour informer sur :
 « Présence tension » (amont interrupteur général),
 « En service » (en aval de l’interrupteur général),
 « Défaut de synthèse » (synthèse contacts SD de tous les disjoncteurs).
 Mise à la terre des différents composants de l’enveloppe des tableaux,
 Arrêts d’urgence sous boîtier en verre en façade des coffrets électriques,
 un parasurtenseur et fusibles HPC,
 un bornier de puissance,
 un bornier alarmes techniques,
 une de réserve de 20% équipée de socles, de châssis, de répartiteurs multiclips et des accessoires de
fixation et de raccordement nécessaires, et non équipée de dispositif de protection.

Les équipements et les alimentations des tableaux électriques seront dimensionnés avec 20 % de réserve
minimum en puissance et en place.

L’Entreprise devra, avant toute réalisation des tableaux, communiqué au Maître d’œuvre, au Maître
d’Ouvrage et au bureau de contrôle, les notes de calcul Caneco de dimensionnement des tableaux
électriques et les notes de sélectivité pour les protections associées.

L’entreprise devra la fourniture, la pose et le raccordement de deux Tableaux Généraux A et B conformes


aux spécifications ci-dessus. Chaque tableau général ondulé renfermera au minimum:
 1 interrupteur général équipé de contact O/F,
 un arrêt d’urgence en façade protégé contre toute action involontaire,
 les départs vers les Tableaux Terminaux de distribution électrique,
 les départs 2 x 16A vers les prises ondulées 10/16A avec et différentiels 30mA de la zone desservie
par le TGO,
 une distribution par système répartiteur multiclips
 un jeu de barres,
 une centrale de mesure numérique de type CMVK2 de chez CIRCUTOR ou équivalent,
 des voyants de présence tension,
 un parasurtenseur et fusibles HPC,
 un bornier puissance (pour câbles de section inférieure ou égale à 10 mm²),
 une de réserve de 20% équipée de socles, de châssis, de répartiteurs multiclips et des accessoires de
fixation et de raccordement nécessaires, et non équipée de dispositif de protection.

Ouvrage payé à l'unité au prix de


 TGO du bâtiment A…………………….......n° 25.1
 TGO du bâtiment B…………………………n° 25.2

41
26. Tableaux terminaux de distribution électrique (TDE)

La distribution électrique terminale des postes de travail sera assurée à partir de nouveaux tableaux
divisionnaires électriques terminaux à la charge de l’Entreprise et qui seront installés au niveau des
locaux répartiteurs généraux et des placards techniques hébergeant les baies de brassage réseau téléphone
informatique.

Les tableaux seront constitués de deux parties distinctes de distribution électriques (normal et ondulée) et
permettront d’alimenter séparément les prises électriques du réseau normal et les prises électriques du
réseau ondulé des postes de travail et des postes imprimantes.

Chaque tableau doit renfermer au minimum:


 1 interrupteur général du réseau normal,

 les disjoncteurs 16A vers les prises 10/16A du réseau normal avec différentiels 30mA,

 1 interrupteur général du réseau ondulé,

 les disjoncteurs 16A vers les prises ondulées 10/16A avec différentiels 30mA,

 des voyants de présence tension par réseau,

 parasurtenseurs et fusibles HPC,

 un bornier puissance (pour câbles de section inférieure ou égale à 10 mm²),

 une réserve de 20% équipée de socles, de châssis, des accessoires de fixation et de raccordement
nécessaires, et non équipée de dispositif de protection.

Les deux interrupteurs généraux « normal » et « ondulé » seront raccordés séparément et dans un premier
temps, aux colonnes montantes existantes du réseau normal. Les frais des câbles et des raccordements de
ces tableaux sont à la charge de l’Entreprise.
A termes, il sera prévu l’abandon des alimentations provisoires des interrupteurs des réseaux « ondulés »
depuis le réseau normal et leurs raccordement définitifs aux Tableaux Généraux Ondulés et aux
onduleurs, via les câbles en attente qui seront aussi installés dans le cadre du présent marché.

Ouvrage payé à l'unité au prix n°.....……………………………

Prix 26.1 - Niveau sous-sol (Aile Sud Ouest - TDE -1/01 )


Prix 26.2 - Niveau sous-sol salle de réunion (Bloc central - TDE -1/02 )
Prix 26.3 - Niveau RDC Archives (Aile Nord Ouest - TDE 0/01)
Prix 26.4 - Niveau RDC Archives (Aile Sud Ouest - TDE 0/02 )
Prix 26.5 - Niveau RDC (Aile Nord Est - TDE 0/03)
Prix 26.6 - Niveau RDC et entre sol (Aile Sud Est - TDE 0/04)
Prix 26.7 - Niveau R+1 (bloc central - TDE 1/01)
Prix 26.8 - Niveau R+2 (bloc central - TDE 2/01)
Prix 26.9 - Niveau R+3 (bloc central - TDE 3/01)
Prix 26.10 - Niveau R+4 (bloc central - TDE 4/01)

Bâtiment B
Prix 26.11 - Niveau R+1 (Aile Ouest - TDE 1/01)
Prix 26.12 - Niveau R+1 (Aile Est - TDE 1/02)
Prix 26.13 - Niveau R+1 (Aile Ouest - TDE 1/03)
Prix 26.14 - Niveau R+1 (Aile Est - TDE 1/04)
Prix 26.15 - Niveau R+2 (Aile Ouest - TDE 2/01)
Prix 26.16 - Niveau R+2 (Aile Est - TDE 2/02)

42
Prix 26.17 - Niveau R+2 (Aile Ouest - TDE 2/03)
Prix 26.18 - Niveau R+2 (Aile Est - TDE 2/04)
Prix 26.19 - Niveau R+3 (Aile Ouest - TDE 3/01)
Prix 26.20 - Niveau R+3 (Aile Est - TDE 3/02)
Prix 26.21 - Niveau R+3 (Aile Ouest - TDE 3/03)
Prix 26.22 - Niveau R+3 (Aile Est - TDE 3/04)
Prix 26.23 - Niveau R+4 (Aile Ouest - TDE 4/01)
Prix 26.24 - Niveau R+4 (Aile Est - TDE 4/02)
Prix 26.25 - Niveau R+4 (Aile Ouest - TDE 4/03)
Prix 26.26 - Niveau R+4 (Aile Est - TDE 4/04)
Prix 26.27 - Niveau R+5 (Aile Ouest - TDE 5/01)
Prix 26.28 - Niveau R+5 (Aile Est - TDE 5/02)
Prix 26.29 - Niveau R+5 (Aile Ouest - TDE 5/03)
Prix 26.30 - Niveau R+5 (Aile Est - TDE 5/04)
Prix 26.31 - Niveau R+6 (Aile Est - TDE 6/01)
Prix 26.32 - Niveau R+6 (Aile Est - TDE 6/02)
Prix 26.33 - Niveau R+6 (Aile Est - TDE 6/03)

27. Prises électriques

L’entreprise devra la fourniture, la pose et le raccordement de prises électriques sur plinthe pour les
postes de travail.

L'appareillage sera choisi et installé dans les conditions définies dans le chapitre 5.3 de la norme C
15.100 et C 61. Il devra en outre répondre aux différentes normes le concernant.

Les prises de courant des postes de travail 2 P + T 10/16 A (bureaux et imprimantes…) seront incorporées
aux plinthes multifonction courants forts et courants faibles (3 compartiments).

Les prises électriques seront de type


 Blanche, pour les prises du circuit « normal »,

 Rouge sans détrempage pour les prises du circuit «ondulée ».

Les prises de courant auront pour origine les nouveaux tableaux électriques.

Se référer aux plans d’implantation en annexe.


Ouvrage payé à l'unité au prix n°.....……………………………………………………n°27.1 pour la
prise PC 10/16A du circuit normal,
Ouvrage payé à l'unité au prix n°.....……………………………………………………n°27.2 pour la
prise PC 10/16A rouge du circuit ondulé,

28. Câblage et canalisations

Le choix des câbles s’effectue en fonction de leur lieu de passage, de la puissance à transiter et de la chute
de tension admissible conformément aux normes en vigueur.

Les canalisations d’alimentation issues des armoires divisionnaires seront réalisées au moyen de :
 fils de série HO7VU placés sous tubes ou conduits suivant les prescriptions de la C 15.100 en
vigueur,

43
 câbles de séries U 1000 R2V pour les canalisations apparentes sur colliers ou sur chemins de câbles
suivant les prescriptions de la C 15.100 en vigueur,

Les câbles seront constitués de conducteurs isolés (double isolement) aux sections normalisées.

Les canalisations principales seront constituées par des câbles de la série U 1000 R2V, répondant aux
spécifications techniques générales, leurs sections devant être prévues larges (réserve de 30 %) pour tenir
compte des modifications ultérieures.

La section des conducteurs ne doit en aucun cas être inférieure à 2,5 mm² cuivre pour les prises de
courant 10/16 A.

La section du conducteur de neutre sera égale ou supérieure aux conducteurs de phases.

Les sections des conducteurs de phase, de neutre et de PE doivent être respectivement calculées comme
suite:
 Pour les conducteurs de phase à partir de leur courant d’emploi.

 Pour le conducteur neutre, pour un courant égal à 1, 45 fois le courant d’emploi dans les
conducteurs de phase,
 Pour le conducteur PE, la même section sur celle des phases.

Ouvrages payés au mètre linéaire au prix n°... :


 5G35……………………………………n° 28.1

 4x 25 + T ………………………………n° 28.2

 5G16 ……………………………………n° 28.3

 5G10……………………………………n° 28.4

 3G2,5 mm² ……………………………n° 28.5

44
CHAPITRE III

Bordereau des Prix - Détail Estimatif

45
Bordereau des Prix - Détail Estimatif
Prix
Unitaire
Unité en
Prix n° Désignation des prestations de Qté Dirhams Prix Total
mesure (hors (en chiffres)
TVA) en
chiffres

A Travaux de câblage informatique


1 Répartiteurs généraux téléphone informatique
Prix 1.1 Répartiteur général du Bâtiment A U 1
Prix 1.2 Répartiteur général du Bâtiment B U 1

2 Sous-répartiteur de brassage téléphone informatique


Bâtiment A (Siège)
Prix 2.1 - Sous répartiteur n°SR A -1/01 U 1
Prix 2.2 - Sous répartiteur n°SR A 0/01 U 1
Prix 2.3 - Sous répartiteur n°SR A 0/02 U 1
Prix 2.4 - Sous répartiteur n°SR A 1/01 U 1
Prix 2.5 - Sous répartiteur n°SR A 2/01 U 1
Prix 2.6 - Sous répartiteur n°SR A 3/01 U 1
Prix 2.7 - Sous répartiteur n°SR A 4/01 U 1
Prix 2.8 - Raccordement du sous répartiteur existant n°SR A 5/01 U 1

Bâtiment B (Annexe)
Prix 2.9 - Sous répartiteur n°SR 1/01 U 1
Prix 2.10 - Sous répartiteur n°SR 1/02 U 1
Prix 2.11 - Sous répartiteur n°SR 2/01 U 1
Prix 2.12 - Sous répartiteur n°SR 2/02 U 1
Prix 2.13 - Sous répartiteur n°SR 3/01 U 1
Prix 2.14 - Sous répartiteur n°SR 3/02 U 1
Prix 2.15 - Sous répartiteur n°SR 4/01 U 1
Prix 2.16 - Sous répartiteur n°SR 4/02 U 1
Prix 2.17 - Sous répartiteur n°SR 5/01 U 1
Prix 2.18 - Sous répartiteur n°SR 5/02 U 1
Prix 2.19 - Equipement et raccordement du sous répartiteur n°SR U 1
6/01
Prix 2.20 - Sous répartiteur n°SR 6/02 U 1

3 Panneaux des rocades et de brassage téléphone


informatique
Prix 3.1 Panneau de brassage 24 ports caté 6A U 31
Prix 3.2 Panneau de brassage 48 ports caté 6A U 45
Prix 3.3 Panneau pour rocade informatique 24pots équipé à 12 U 23
catégorie 6A
Prix 3.4 Panneaux rocade téléphonique 24 ports catégorie 5E U 44
Prix 3.5 Panneaux rocades téléphonique 48 ports catégorie 5E U 1

46
4 Tiroir optique
Prix 4.1 Tiroir optique équipé de 12 connecteurs évolutif à 36 U 22
Prix 4.2 Tiroir optique équipé de 24 connecteurs évolutif à 36 U 2
Prix 4.3 Tiroir optique équipé de 36 connecteurs U 4

Prix 5 Cordon optique U 48

6 Cordons de brassage cuivre


Prix 6.1 Cordons brassage RJ45 6A 3m U 162
Prix 6.2 Cordons brassage RJ45 6A 1m U 1 739

Rocades téléphoniques
Prix 7 Rocades téléphoniques ml 15000

8 Rocades informatiques/câble fibre optique


Prix 8.1 Câble FO 12 brins ml 300
Prix 8.2 Câble FO 6 brins ml 2 500

Prix 9 Câble cuivre terminale ml 35 000

Prix 10 Prise RJ45 u 1 788

11 Chemins de câbles (CDC)


Prix 11.1 - CDC 305mm x 63mm, ml 20
Prix 11.2 - CDC 215mm x 63mm. ml 20

12 Plinthe électrique
Prix 12.1 Plinthe Type 1 ml 3 900
Prix 12.2 Plinthe Type 2 ml 450

Prix 13 Repérage et identification Ens 1

14 Essais, contrôles et recettes


Prix 14 Prestations d’essais de contrôles et de recettes Ens 1

Prix 15 Switch fédérateur u 2

Prix 16 Switch sous-répartiteurs u 10

Prix 17 Travaux de dépose, de démolition ,d'évacuation et Ens 1


d’obturation

18 Travaux de création du local technique et des placards


techniques
Prix 18.1 - local technique en lieu et place des sanitaires du niveau Ens 1
RDC du bâtiment A
Prix 18.2 - placards techniques du bâtiment A U 5
Prix 18.3 - placards techniques du bâtiment B U 6

47
Prix 19 Réalisation des percements, carottages et réservations Ens 1

Prix 20 Peinture sur ouvrage murs et cloisons m² 880

Prix 21 Porte en bois double vantaux pour les placards techniques U 11

22 Travaux de climatisation
Prix 22.1 - Split system 24000BTU U 8
Prix 22.2 - coffret d'asservissement U 4

Prix 23 Travaux de ventilation U 11

Sous-total HT Travaux de câblage informatique A 0.00

B Travaux de câblage électrique

Prix 24 Mise à la terre ENS 1

25 Tableaux Généraux ondulés (TGO)


Prix 25.1 TGO du Bâtiment A U 1
Prix 25.2 TGO du Bâtiment B U 1

26 Tableaux terminaux de distribution électrique (TDE)


Bâtiment A
Prix 26.1 - Niveau sous-sol (Aile Sud Ouest - TDE -1/01 ) U 1
Prix 26.2 - Niveau sous-sol salle de réunion (Bloc central - TDE - U 1
1/02 )
Prix 26.3 - Niveau RDC Archives (Aile Nord Ouest - TDE 0/01) U 1
Prix 26.4 - Niveau RDC Archives (Aile Sud Ouest - TDE 0/02 ) U 1
Prix 26.5 - Niveau RDC (Aile Nord Est - TDE 0/03) U 1
Prix 26.6 - Niveau RDC et entre sol (Aile Sud Est - TDE 0/04) U 1
Prix 26.7 - Niveau R+1 (bloc central - TDE 1/01) U 1
Prix 26.8 - Niveau R+2 (bloc central - TDE 2/01) U 1
Prix 26.9 - Niveau R+3 (bloc central - TDE 3/01) U 1
Prix 26.10 - Niveau R+4 (bloc central - TDE 4/01) U 1

Bâtiment B
Prix 26.11 - Niveau R+1 (Aile Ouest - TDE 1/01) U 1
Prix 26.12 - Niveau R+1 (Aile Est - TDE 1/02) U 1
Prix 26.13 - Niveau R+1 (Aile Ouest - TDE 1/03) U 1
Prix 26.14 - Niveau R+1 (Aile Est - TDE 1/04) U 1
Prix 26.15 - Niveau R+2 (Aile Ouest - TDE 2/01) U 1
Prix 26.16 - Niveau R+2 (Aile Est - TDE 2/02) U 1
Prix 26.17 - Niveau R+2 (Aile Ouest - TDE 2/03) U 1
Prix 26.18 - Niveau R+2 (Aile Est - TDE 2/04) U 1
Prix 26.19 - Niveau R+3 (Aile Ouest - TDE 3/01) U 1
Prix 26.20 - Niveau R+3 (Aile Est - TDE 3/02) U 1
Prix 26.21 - Niveau R+3 (Aile Ouest - TDE 3/03) U 1
Prix 26.22 - Niveau R+3 (Aile Est - TDE 3/04) U 1

48
Prix 26.23 - Niveau R+4 (Aile Ouest - TDE 4/01) U 1
Prix 26.24 - Niveau R+4 (Aile Est - TDE 4/02) U 1
Prix 26.25 - Niveau R+4 (Aile Ouest - TDE 4/03) U 1
Prix 26.26 - Niveau R+4 (Aile Est - TDE 4/04) U 1
Prix 26.27 - Niveau R+5 (Aile Ouest - TDE 5/01) U 1
Prix 26.28 - Niveau R+5 (Aile Est - TDE 5/02) U 1
Prix 26.29 - Niveau R+5 (Aile Ouest - TDE 5/03) U 1
Prix 26.30 - Niveau R+5 (Aile Est - TDE 5/04) U 1
Prix 26.31 - Niveau R+6 (Aile Est - TDE 6/01) U 1
Prix 26.32 - Niveau R+6 (Aile Est - TDE 6/02) U 1
Prix 26.33 - Niveau R+6 (Aile Est - TDE 6/03) U 1

27 Prises électriques
Prix 27.1 Prise PC 10/16A du circuit normal U 674
Prix 27.2 Prise PC 10/16A rouge du circuit ondulé U 1 847

28 Câblage et canalisations
Prix 28.1 -5G35 ml 859
Prix 28.2 - 4x 25 + T ml 996
Prix 28.3 - 5G16 ml 100
Prix 28.4 - 5G10 ml 100
Prix 28.5 - 3G2,5 mm² ml 35 000
Sous-total HT Travaux de câblage électrique B 0.00
TOTAL HORS TVA 0.00
TAUX TVA (20 %) 0.00
TOTAL TTC 0.00

Fait à ………………………., le ………………………

LE CONCURRENT

(*) Ens : Ensemble ou forfaitaire


U : Unitaire
ml: Mètre linéaire

49
Annexes - PLANS
A – Réseau téléphone informatique
PL01 – Schéma projeté du câblage téléphone informatique des deux bâtiments A et B,
PL02 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau Rez-de-jardin – bâtiment A
PL03 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau sous-sol – bâtiment A
PL04 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau RDC – bâtiment A
PL05 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau Entre-Sol – bâtiment A
PL06 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau R+1 – bâtiment A
PL07 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau R+2 – bâtiment A
PL08 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau R+3 – bâtiment A
PL09 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau R+4 – bâtiment A
PL10 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau R+5 – bâtiment A
PL11 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau RDC – bâtiment B
PL12 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau R+1 – bâtiment B
PL13 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau R+2 – bâtiment B
PL14 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau R+3 – bâtiment B
PL15 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau R+4 – bâtiment B
PL16 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau R+5 – bâtiment B
PL17 – Plan d’implantation et de cheminement du niveau R+6 – bâtiment B

A – Réseau électrique
PL01 - Synoptique de la distribution électrique projetée
PL02 - Plans de zonage des tableaux électriques projetés
PL03 - Schéma type du tableau bât B 5-01
PL04 - Schéma type du tableau bât B A 4-01
PL05 - Schéma type du tableau bât A-1-01
PL06 - Schéma type du tableau Bât A 0-02

50