Vous êtes sur la page 1sur 3

Linguistique :

Antelope :
Le GN ø antelope est compos de l'article ø qui determine le nom noyau antelope au pluriel il
fonctionne en discontinue il est dénombrable et quentifiable avec le gn zebra et other potential
preys sont tous les trois sujet du verbe moved. Quel est la velur de l'article ø ? La reference du gn
est ici spéciifique, on ne désigne pas toute la classe antelope mais des antelope dans une
situation particulières mais celles qui sont dans le parc du botsuana. Associés à la marque du
pluriel l'article ø marque une opération d'exctraction multiple : l'énonciateur extrait plusieurs
unités de la classe antelope , unités qui ont la propriété be antelope l'énonciateur prédique
l'existence dans la situation de référence de ces unités extraite : there were antelope moving
through the savanna. L'article ø associé au pluriel marque donc ici une opération quantitative et
qualitative. le but de l'énonciateur est ici d'énumérer le type d'animaux qui se déplacés dans la
savanne, de renvoyer au propriété qualitative des animaux qui sont concerné par ce qu'il dit.
PREDICATION D'EXISTENCE SI LA MENTION DU GN EST SPECIFIQUE

Artificial light :
Le GN ø artificial light est composé de ø suivi de l'adjectif artificial et du nom noyau light au
singulier. Le nom fonctionne ici en continue dense il n'est pas dénombrable (dans ce contexte on
ne peut pas dire "*two artificial lights") mais il est quantifiable. Quel est la valeur de l'article ø ?
Le Gn ø artificial light est ici une référence spécifique, on désigne pas la classe générique
"artificial light" on ne fait référence qu'a une quantité indéfini de la notion "artificial light" dans
une situation particulière : on fait référence à la lumière artificiel à laquelle les lions on était
exposé . L'article ø associé à un nom continue dense dans un GN à la référence spécifique
marque une opération de prélèvement d'une certaine quantité de la notion artificial light.
L'enonciateur prédique ensuite l'existence dans la situation de référence de cette quantité
prélevé : There was a certain quantity of artificial light that we introduced the lions to. Ici ø
marque une opération quantitative et qualitative.
(ø toujours qualitative)

Récapitulatif des opérations marqués par ø


Référence du GN est générique
1) Renvoi direct à la notion
=> nom continue dense ( "I love chocolate")
=> nom continue compact ( "ø love is all you need")
=> nom discontinue au singulier (" he acted as ø president", "go to bed/school"
president est une fonction, bed school represente l'institution pas le batiment)

2) Renvoi indirect à la notion


=> nom discontinue au pluriel
=> opération d'extraction multiple de plusieur d'occurence de la classe qui ont les
propriétés de la classe et qui sont représentative de la classe ( "lions can be dangerous" )
Référence du Gn est spécifique
1) extraction multiple de plusieurs occurence de la classe, occurence qui ont les
propriétés de la classe
prédication d'existence de ces occurrences dans une situation particulière
=> nom discontinue au pluriel ( "she took ø biscuits from the jar")

2) Prélèvement d'une quantité de la notion


prédication d'existence de cette quantité extraite dans une situation particulière
=> nom continue dense ("she had ø brown bread breakfast this morning")

L'article A/AN

A Jackal
le gn est composé de l'article indéfini "a" qui determine le nom noyau jackal, au singulier. Le
nom est discontinue, il est dénombrable ( jackals) et quantifiable (a few jackals). Valeur et choix
de l'article indéfini? référence générique on désigne toute la classe "jackal" on ne fait pas
référence à un chacal dans la situation du parc savuti mais à la classe entière jackal. Valeur de
l'article a marque une extraction simple , l'énonciateur extrait une seul unité de la classe jackal,
unité qui possède les propriétés de la classe et qui sert de représentant à toute la classe, l'article
a a une valeur d'échantillonage il a une valeur quantitative et qualitative. L'énonciateur aurait pu
faire le choix de l'article ø avec un nom discontinue au pluriel (jackals) dans les deux cas, la
référence du gn est générique mais avec ø + N au pluriel la classe est évoqué à travers plusieurs
représentants alors qu'avec l'article a c'est un seul élément qui sert de representant à toute la
classe. l'énonciateur emploie l'article a parce qu'il mentionne pour la première fois le nom jackal.

texte 12 ligne 18

a shopkeeper, a mechanic
a mechanic = a jackal

a shopkeeper :
Gn composé de l'articile indéfini a qui determine le nom shopkeeper au singulier, fonction du gn
cod de ask . valeur de l'article a : le gn à une référence spécifique, on désigne un commerçant
indéfini mais un commerçant spécifique dans une situation particulière qui se trouve dans la rue
dans laquelle la femme elle meme se trouve. L'article indéfini marque aussi une opération
d'extraction simple. On extrait une seul unité de la classe shopkeeper unité qui as les propriétés
de la classe. unité qui se défini par la propriété be a shopkeeper et on en prédique l'existence
dans la situation de référence : there was a particular shopkeeper that i had to ask. extraction
simple renvoi au propriétés de la classe et prédication d'existence. il s'agit d'une première
mention, l'article a sert a introduire pour la première fois le nom shopkeeper.

a reproach
Le gn a reproach ... schoolchild est composé de l'article indéfini a, determinant le nom noyau
reproach au singulier qui est modifié par la proposition subordonné that she had never
travelled... schoolchild.

texte 35 => Ligne 47/49 : an eva oeron or a grace kelly or a marylin monroe