Vous êtes sur la page 1sur 12

Dynamique des fluides incompressibles

Série N° : 3
Les données :
 La masse volumique de l’eau: 𝜌 = 1000 𝑘𝑔/𝑚3
 L’accélération de la pesanteur : 𝑔 = 9,81 𝑚/𝑠 −2

Exercice 1 :
On considère l’écoulement permanent d’un fluide parfait et incompressible à travers une conduite
horizontale constituée d’divergent caractérisé par l’angle 𝛽 . On donne : 𝑎 = 4𝑐𝑚 et 𝛽 = 20°

1. En appliquant l’équation de continuité, déterminer une relation entre 𝑎, 𝑏, 𝑣𝑒 et 𝑣𝑠 .


2. Quel est l’intérêt de ce type de dispositif ?
3. Calculer la longueur du divergent correspondant à la diminution de la vitesse du fluide dans un
rapport de 16 ?
𝛽
𝑏
𝑎 𝑣⃗𝑒 𝑣⃗𝑠

𝑙
Exercice 2 :
Soit un réservoir de section de base cylindrique de rayon 𝑅 = 1𝑚 muni d’un orifice de diamètre 𝑟 =
𝑑
= 5𝑚𝑚 permettant d’évacuer le fluide supposé parfait et incompressible. Le réservoir est rempli
2

jusqu’au niveau défini par la hauteur ℎ au dessus de l’orifice. On donne : ℎ = 2𝑚 et 𝑔 = 9.8𝑚. 𝑠 −2. On
suppose que le régime est permanent.

1. Donner l’équation de continuité sous les formes locale et intégrale.


2. Déterminer l’expression de la vitesse 𝑣⃗𝑒 en fonction des caractéristiques du problème.
3. A partir de la relation de Bernoulli, déterminer l’expression de 𝑣𝑠 en fonction de 𝑔, ℎ, 𝑅 et 𝑟.
AN.
4. En supposant que 𝑟 ≪ 𝑅, déterminer la nouvelle expression de 𝑣𝑠
en fonction de 𝑔 et ℎ. AN
5. Quelle est l’erreur relative commise en utilisant cette approximation ?

PROF : EL GHAZI ENSAMC 1


Dynamique des fluides incompressibles

6. Calculer le débit volumétrique 𝐷𝑣 dans les deux cas. Quelle est l’erreur
𝑧
Commise sur le débit ? Conclure.
𝑅

𝑣⃗𝑒

d
𝑣⃗𝑠

Exercice 3 :
Considérons un tube de révolution autour de l’axe 𝑂𝑍 vertical descendant, constitué de deux
tronçons cylindriques identiques de section droite 𝑆1 et d’un tronçon de section plus petite entre les deux,
l’aire de la section droite au col étant 𝑆𝑐 . Un fluide parfait incompressible de masse volumique 𝜌 traverse ce
tube de haut en bas. Ce tube est aussi un tube de courant, car la vitesse de l’´ecoulement est tangente à la
paroi du tube. On suppose l’´ecoulement stationnaire. On adopte l’approximation des écoulements par
tranches, et on note 𝑈(𝑧) et 𝑝(𝑧) le module de la vitesse et la pression dans la section de cote z. En amont,
le module de la vitesse est 𝑈 et la pression 𝑝.
On introduit O et A les points sur l’axe 𝑂𝑧 comme indiqué sur la figure ci-dessous. La cote du col est nulle,
et celle de A est 𝑙. Par ailleurs, on place un manomètre à liquide entre les deux sections 𝑆1 et 𝑆𝑐 centrées en
A et O (voir figure), la masse volumique du liquide étant 𝜌0 .

1. Définir les termes soulignés.


2. Déterminer la vitesse 𝑈𝑐 et la pression 𝑃𝑐 au col en fonction des données.

PROF : EL GHAZI ENSAMC 2


Dynamique des fluides incompressibles

3. Comparer 𝑈𝑐 et 𝑈 d’une part et 𝑃𝑐 et 𝑃 d’autre part.


4. Dans le manomètre, on mesure la hauteur ℎ. Déterminer l’expression de la pression 𝑃𝑐 en fonction
de 𝑃, 𝜌, 𝜌0 , 𝑔, 𝑙 et ℎ.
5. Déterminer l’expression de la vitesse 𝑈 en fonction de 𝑆1 , 𝑆𝑐 , 𝜌, 𝜌0 , 𝑔 et ℎ.
6. Au cours d’une séance de travaux pratiques, un groupe d’étudiants a présenté les résultats obtenus
concernant la vitesse 𝑈 en fonction de √ℎ (SI) sous forme suivant :

49

R² = 0,988
39

29
U
19

9
y = (27,88 ± 1,23)x - (0,46 ± 0,01)
-1
0 0.5 √𝒉1 1.5 2

6.1. Que représente la pente de la courbe de modélisation ?


6.2. Que représente la valeur 0.46?
6.3. On donne : 𝜌 = 𝜌𝑒𝑎𝑢 = 1000𝐾𝑔. 𝑚−3, 𝜌0 = 𝜌𝐻𝑔 = 13600𝐾𝑔. 𝑚−3 , 𝑅𝑐 =
1.4𝑐𝑚, 𝑔 = 9.81𝑚. 𝑠 −2 . Sachant que les grandeurs 𝜌𝑒𝑎𝑢 , 𝜌𝐻𝑔 , 𝑅𝑐 et 𝑔 sont données
avec une précision de 1%, Déterminer le rayon de la section 𝑆1sous la forme suivante :
𝑅1 = 𝑅1𝑚 ± ∆𝑅1
7. Que se passe-t-il si on a utilisé de l’huile, de densité 𝑑 = 0.896, comme fluide pour mesurer la
dénivellation ℎ ?

Exercice 4:
Un siphon permet l’écoulement de l’eau d’un réservoir de grandes dimensions. Il est constitué par un
tuyau de 10𝑐𝑚 de diamètre dont la ligne centrale s’élève à 4 m au dessus du niveau de la surface libre. On
souhaite que le débit soit maximal. La pression atmosphérique, notée 𝑃0 est égale à 1013 ℎ𝑃𝑎. On prendra
𝑔 = 9,81 𝑚. 𝑠 −2

PROF : EL GHAZI ENSAMC 3


Dynamique des fluides incompressibles

2𝜌𝑔ℎ+(𝑃𝐴 −𝑃𝐵 )
1. Montrer que le débit volumétrique est donné par : 𝑞𝑣 =
√ 1 1
𝜌( 2 − 2 )
𝑆𝐵 𝑆 𝐴

2. Quelle est la plus petite valeur possible de la pression au point B correspondant au débit maximum.
3. En tenant compte de l’hypothèse citée plus
haut, déterminer la vitesse au point B sachant
que ℎ = 𝑧𝐵 − 𝑧𝐴 = 4𝑚. (11.1𝑚. 𝑠 −1 )
4. En déduire la valeur du débit maximal. (86.4
l/s)
5. Déterminer la valeur de ℎ′ = 𝑧𝐴 − 𝑧𝑆 (Cote
de la sortie). (6.17𝑚)

Exercice 5:
On remplit une piscine à partir d’un puits en utilisant une pompe immergée qui aspire de l’eau à une
altitude de −50𝑚. L’eau est guidée à travers une conduite circulaire de rayon 𝑅 = 20𝑐𝑚. La pression au
fond du puits est de 3𝑏𝑎𝑟. La piscine est alimentée de façon permanente par un débit de 0.8𝑙. 𝑠 −1 à
travers l’autre extrémité de la conduite située à une altitude de 20𝑚. La pompe est alimentée par un
moteur électrique. Le rendement de l’ensemble {𝑃𝑜𝑚𝑝𝑒 + 𝑀𝑜𝑡𝑒𝑢𝑟} est de 70%. Pour simplifier l’étude,
on suppose que la vitesse d’aspiration et celle de refoulement sont les mêmes.

1. Donner la relation qui lie les débits massique et volumétrique. AN


2. En déduire la vitesse de l’écoulement de l’eau.
3. Déterminer la puissance nette fournie par la pompe.
𝑧𝑐 Conduite
4. En déduire la puissance électrique consommée.

O Piscine

Puits

𝑧𝑝 Pompe

PROF : EL GHAZI ENSAMC 4


Dynamique des fluides incompressibles

Exercice 6:
Un étage est alimenté en eau par une pompe entrainée par un moteur électrique. La pompe puise de
l’eau d’un grand réservoir ouvert à l’air libre et le refoule à l’air libre. Le dédit assuré est de 1𝑙. 𝑠 −1. Les
rayons des conduites d’aspiration et de refoulement sont respectivement 𝑅𝑎 = 16𝑚𝑚 et 𝑅𝑟 = 9𝑚𝑚. Le
rendement de la pompe est 60% tandis que celui du moteur est 85%. Calculer :

1. L’énergie par unité de volume fournie par la pompe à l’eau.


2. La puissance électrique consommée.
3. Les pressions absolues et relatives à la sortie

et à l’entrée de la pompe.

On donne : ℎ𝑝 = 5𝑚 et ℎ𝑒 = 15𝑚
Etage

Moteur

ℎ𝑒

Arbre

ℎ𝑝
Pompe

Réservoir
Exercice 7:
Une installation hydroélectrique est constituée d'une retenue amont, d'une conduite forcée de section
0,5 𝑚2 et d'une turbine située 500 𝑚 plus bas que le niveau de la retenue. Le débit dans la conduite
forcée est de 500 𝐿/𝑠. Toutes les pertes de charge sont négligées.
1. Vitesses :
1.1. Déterminer la valeur de la vitesse de l’eau dans la conduite. (1𝑚. 𝑠 −1 )
1.2. Rappeler l'équation reliant les sections du réservoir, notée 𝑆1 , et de la conduite forcée, notée 𝑆2 ,
et les vitesses de l'eau dans la retenue, notée 𝑣1 , et dans la conduite, notée 𝑣2 . La section du
réservoir étant très grande devant celle de la conduite. Commenter

PROF : EL GHAZI ENSAMC 5


Dynamique des fluides incompressibles

2. Puissance :On désigne par 𝑧1 et 𝑧2 , 𝑃1 et 𝑃2 les cotes et les pressions au niveau du réservoir (retenue)
et la turbine (𝑃2 = 𝑃1 ) respectivement, 𝒫 est la puissance échangée par l’eau entre le réservoir et la
turbine.
2.1. Ecrire l’équation de Bernoulli en tenant compte des termes négligeables.
2.2. Déterminer l’expression de la puissance échangée en fonction de 𝜌, 𝑔, 𝑞𝑣 , 𝑧1 , 𝑧2 et 𝑆2 .
2.3. Calculer la valeur de 𝒫. (|𝒫| = 2500𝑘𝑊)
3. Puissance et énergie potentielle :
3.1. Rappeler la relation donnant l'énergie potentielle d'une masse m placée à une altitude h.
3.2. Calculer l'énergie potentielle d'une masse d'eau de 1000 kg placée à 500 m.(5 MJ)
3.3. Cette quantité d'eau descend avec un débit de 500 𝐿/𝑠 . Calculer la durée de l'écoulement.
3.4. Calculer la puissance correspondante et comparer avec le résultat de la question 2.3.

Exercice 8:
Pour propulser un bateau, un moteur aspire de l'eau _a la pression atmosphérique dans son tuyau
d'entrée de diamètre 𝑑𝑒 = 20𝑐𝑚, et la rejette à la pression atmosphérique à une vitesse 5 fois plus élevée
dans son tuyau de sortie de diamètre 𝑑𝑠 . Le débit volumique à travers le moteur est 𝐷𝑣 = 150 𝑙. 𝑠 −1 . Les
pertes de charge seront négligées.
1. Quelle doit être la valeur de 𝑑𝑠 ?
2. Quelle est la puissance de ce moteur en chevaux ?
Un cheval est équivalent à 746𝑊

𝑑𝑒
𝑑𝑠

Exercice 9:
On se propose de vider un grand réservoir ouvert à l’air libre contenant de l’eau. La conduite de
vidange a un diamètre D = 40 mm et elle est terminée par une tuyère tel que le diamètre de sortie soit
d = 25 mm voir figure ci-dessous. En supposant que l’eau comme étant un fluide parfait.
1. Que signifie le terme grand réservoir ?
2. Calculer le débit de vidange ;
3. Calculer la pression à l’entrée de la tuyère.
4. Calculer la pression à la sortie de la tuyère. 𝑧

PROF : EL GHAZI ENSAMC 𝑅 6

ℎ𝑒
ℎ𝑠
Dynamique des fluides incompressibles

5. Calculer la pression à l’entrée de la tuyère lorsque

celle-ci est bouchée.

On donne ℎ𝑒 = 3𝑚 et ℎ𝑠 = 5𝑚

Exercice 10:

Considérons une turbine dont les aubes sont entraînées par un jet d’eau issu d’un barrage. La
conduite de sortie de diamètre 𝑑 = 2,5 𝑚 est située à une altitude 𝑧𝑠 = 5𝑚. Le débit volumique 𝐷𝑣 =
25 𝑚3 /𝑠. On suppose que le niveau d’eau dans le barrage (𝑧𝑒 = 30𝑚) varie lentement, et les pertes de
charges sont évaluées à 𝐽𝑒−𝑠 = 30𝐽/𝐾𝑔.
1. Calculer la vitesse 𝑣𝑠 d’écoulement d’eau à la sortie de la canalisation.
2. En appliquant le théorème de Bernoulli, déterminer la puissance 𝑃𝑎 disponible sur l’arbre de la
turbine en MW si son rendement η est de 60%.

𝑧𝑒
Barrage
Turbine
Conduite

𝑑
𝑣⃗𝑠 𝑧𝑠

Exercice 11 :
On se propose de déterminer le régime d'écoulement d’un fluide à vitesse 𝑣 = 10𝑚. 𝑠 −1 dans une
conduite de rayon 1.5 𝑐𝑚 pour les cas suivants:
1. De l'eau de viscosité cinématique 10−6 𝑚2 . 𝑠 −1 .
2. Du fuel lourd à 50 °𝐶 de Viscosité cinématique 112.10−6 𝑚2 . 𝑠 −1 .
3. Du fuel lourd à 10 °𝐶 de Viscosité cinématique 294. 10−6 𝑚2 . 𝑠 −1 .

PROF : EL GHAZI ENSAMC 7


Dynamique des fluides incompressibles

Exercice 12:
On considère dans cet exercice du fuel lourd de viscosité dynamique 𝜂circulant dans une canalisation
de longueur 𝐿 et de diamètre 𝑑 à un débit volumique 𝑞𝑣 .
1. Déterminer la valeur de la vitesse d’écoulement.
2. Quelle est la nature de l’écoulement ?
3. Calculer les pertes de charge linéaire 𝐽𝑙 .

Les données : 𝜂 = 0.11 𝑃𝑎. 𝑆, 𝑑 = 0,932, 𝐿 = 1.50 𝑘𝑚, 𝑑 = 25 𝑐𝑚, 𝑞𝑣 = 20𝑙. 𝑠 −1 et 𝜌 =


1 𝑘𝑔. 𝑙 −1.

Exercice 13 :

On pompe de l’huile, de densité 𝑑 = 0.896 et de viscosité dynamique 𝜂 = 0.68 𝑃𝑎. 𝑆 à travers


une conduite (AF), de rayon 𝑅 = 5 𝑐𝑚, présentant deux singularités au niveau des tronçons (BC) et (DE).
Les autres tronçons (AB), (CD) et (EF) sont linéaires. L’huile s’écoule avec un débit 𝑞𝑣 = 2.5𝑙. 𝑠 −1 de A
vers F tel que 𝑧𝐴 − 𝑧𝐹 = ℎ = 2𝑚. La conduite est équipée de deux coudes à 45° ayant un coefficient de
perte de charge qui vaut 𝑘𝑐 = 0.2. La pression à l’entrée vaut 𝑃𝐴 = 2 𝑏𝑎𝑟.

1. Calculer la vitesse de l’écoulement.


2. Quelle est la nature de l’écoulement ? Justifier
3. Calculer les pertes de charge linéaires ∆𝑃𝑙 .
4. Calculer les pertes de charge singulières ∆𝑃𝑠 .
5. Calculer la pression de sortie 𝑃𝐹 .
6. Que devient cette pression si le débit était 𝑞𝑣 = 10𝑙. 𝑠 −1 .

On donne : (AB)=10m, (CD)=20m et (EF)=12m.

PROF : EL GHAZI ENSAMC 8


Dynamique des fluides incompressibles

Exercice 14:
Une machine hydraulique de rendement 𝜇 = 80% pompe de l’eau, de viscosité 𝜇 = 10−3 𝑃𝑎. 𝑆,
avec un débit 𝑞𝑣 = 3𝑙. 𝑠 −1 à partir d’un lac jusqu’à un réservoir se trouvant sur une colline à une hauteur
ℎ = 10𝑚. L’eau est acheminée de façon permanent à travers une conduite de rayon 𝑅 = 12 𝑐𝑚. La
conduite est constitué de trois tronçons rectilignes (AB)=8m, (CD)=10m et (EF)=6m et deux coudes à 45°
(BC) et (DE) caractérisés respectivement par les coefficients de pertes de charge 𝑘𝑠1 = 0.2 et 𝑘𝑠2 = 0.3.

1. Quelle est la nature de l’écoulement ?


2. Calculer les pertes de charge linéaire et singulière.
3. En appliquant la relation de Bernoulli généralisée, calculer la puissance nette de la pompe (𝒫𝑛 ).
4. En déduire la puissance absorbée par la pompe (𝒫𝑎 ).

Exercice 15:
Une installation hydroélectrique comporte une retenue d'eau amont, trois conduites forcées parallèles
de diamètre 300 𝑐𝑚 chacune, un ensemble de turbines, un bassin aval selon le schéma donné ci-dessous.
Lors du turbinage, le débit volume total est 𝑞𝑣 = 217 𝑚3 . 𝑠 −1 . On supposera nulles les vitesses de l'eau
dans les retenues aval (1) et amont (3).

PROF : EL GHAZI ENSAMC 9


Dynamique des fluides incompressibles

1. Calculer la vitesse d'écoulement de l'eau dans les conduites forcées.


2. Calculer le nombre de Reynolds pour l'écoulement de l'eau dans une conduite forcée ; l'écoulement
est-il laminaire ou turbulent ?
3. Calculer les pertes de charge dans une conduite forcée entre les points 1 et 2.
4. Calculer la puissance échangée entre l'eau et le milieu extérieur dans l'ensemble des turbines entre les
points 2 et 3 en supposant qu'il n'y a pas de pertes de charge lors de cet échange.
5. La puissance utile fournie par les turbines est de 1200 MW. Calculer le rendement des turbines.
Les données :
viscosité cinématique de l'eau est 10−6 m²/s, 𝑃1 = 𝑃3 = 1100 𝑚𝑏𝑎𝑟, 𝑃2 = 73 𝑏𝑎𝑟, 𝑧1 = 1695𝑚,
𝑧2 = 𝑧2 = 740𝑚 et z2 = z3 = 740 m.

Exercice 16:
Dans une station d’alimentation d’un château d’eau on utilise un groupe électropompe de puissance
hydraulique Ph à déterminer. La pompe aspire l’eau du point G et le refoule à l’aire libre au point O. On
admet que les conduites d’aspiration et de refoulement possèdent le même diamètre d = 120 mm. La
vitesse d’écoulement dans ces conduites est 𝑉 = 0,5𝑚/𝑠. La pression de l’eau (absolues) mesurée avec un
manomètre au point G est : 𝑃𝐺 = 1,5 105 𝑃𝑎. Afin de relier les différentes conduites on a utilisée 4
coudes à 90° de rayon de courbure R 0 = 100 mm.

PROF : EL GHAZI ENSAMC 10


Dynamique des fluides incompressibles

1. Calculer le débit volumique et le débit massique de la pompe.


2. Calculer le nombre de Reynolds dans la conduite. Déduire la nature de l’écoulement.
3. Calculer la perte de charges linéaire totale des conduites linéaires.
4. Calculer la perte de charges singulières totale dans cette installation hydraulique.
5. Déduire la perte de charges totale le long du circuit hydraulique Δ𝑃𝐺𝑂 .
6. Calculer la puissance mécanique Pm fournie à la pompe par le moteur électrique sachant que le
rendement de celle-ci est 𝜂 = 0.85.
7. On désire changer le groupe électropompe par un groupe «moteur thermique + pompe», la puissance
mécanique délivrée par le moteur thermique est Pm = 3,2 KW. Pour transmettre le mouvement du
moteur vers la pompe on utilise un organe de transmission de puissance.
Déterminer le rendement 𝜂0 de cet organe afin de maintenir la même puissance hydraulique délivrée par le
groupe électropompe (utilisé antérieurement) sachant que le rendement de la pompe utilisée est 𝜂𝑝 = 0.75.
On donne :
𝐿𝑡 = 68,6 𝑚 longueur totale des conduites linéaires entre les points O et G.
𝑘𝑣 = 0,24 coefficient de pertes de charges au niveau de la vanne papillon.
𝑘𝐺 = 0.15 coefficient de pertes de charges au niveau de l’aspiration de l’eau.
𝑘𝑐 = 𝑘𝑐 ′ = 0.45 coefficient de pertes de charges au niveau des raccords à l’entrée et la sortie de la pompe.

Exercice 17:
On pompe de l'huile, de densité 𝑑 = 0,86, par un tuyau horizontal de diamètre D = 5,0 cm, de
longueur L = 300 m, avec un débit volume de 𝑞𝑣 = 1.20 𝑙. 𝑠 −1. La différence de pression entre les

PROF : EL GHAZI ENSAMC 11


Dynamique des fluides incompressibles

extrémités du tuyau vaut 20,6.104 Pa. Pour un écoulement laminaire, le débit volume, 𝑞𝑣 , est relié aux
dimensions du tuyau, rayon intérieur 𝑟 et longueur 𝑙, à la viscosité dynamique 𝜂 et aux pressions 𝑃1 et 𝑃2
en début et fin de tuyau par :
𝜋𝑟 2
𝑞𝑣 = (𝑃1 − 𝑃2 ) (loi de Poiseuille)
8𝜂𝑙

1. Calculer les viscosités cinématique et dynamique de l'huile en supposant un écoulement laminaire.


2. Calculer le nombre de Reynolds et justifier l'hypothèse de l'écoulement laminaire.
3. Déterminer le coefficient des pertes de charges linéaires.
4. Calculer les pertes de charges linéaires.
5. En déduire les pertes de charges linéaires en termes de pression.
6. En déduire les pertes de charges linéaires en termes de hauteur.

PROF : EL GHAZI ENSAMC 12