Vous êtes sur la page 1sur 31

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCH SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE IBN KHALDOUN – TIARET

FACULTE DES SCIENCES ET DES SCIENCES DE L’INGENIEUR

1. BENCHOHRA MOHAMED MOSTEFA

 Mr : DJELJEL KHALED

 Mr : SAHLI BELKACEM

21/03/09 ou 26/03/09
ANNEE UNIVERSITAIRE :
2008/2009
Nous tenons de remercier toute l’équipe d’Algérie télécom

 Mr : FERNANE.A (directeur régional d’Algérie poste),


 Mr : ZEROUKAT. M (Directeur De L’unité Opérationnelle Des Telecom De Tiaret)
 Mr : DJELJEL KHALED (chef de centre des télécommunications) qui a contribué directement dans notre
stage, ainsi que tous les techniciens pour leur aide.

Nous n’oublions pas de remercier les responsables D’UNIVERSITE IBN KHALDOUN


pour tout les efforts qu’ils font pour mieux former des cadres aptes et compétents dans l’intérêt
du développement du payer.

Enfin, je tiens aussi à remercier l’équipe d’encadrement de la formation informatique industrielle


et plus spécialement
-Mr : SAHLI BELKACEM
-Mr : MESLEM YOUCEF(chef de département de génie éléctrique) pour le suivi du stage.

Table des matières


1-INTRODUCTION
1.1-Historique
1.2-ALGERIE TELECOM EN CHIFFRE
1.3-RESEAUX DE TRANSMISSION
1.4-ALGERIE TELECOM MOBILE (MOBILIS)
1.5-ALGERIE TELECOM SATELLITE (ATS)
1.6-MOBILE PAR SATELLITE (GMPCS)
1.7-RESEAU INTERNATIONAL
1.8-INTERNET-DJAWEB-
1.9-AUTRES CHIFFRES
1.10-GESTION TECHNIQUE DU RESEAU

2-CENTRE CCLT
2.1-PRESENTATION DU CENTRE
2.2-Situation géographique
2.3-CONSTITUTION DU CCLT
2.4-Situation Géographique et technique
2.5-Son importance et sa classification
2.6-Système équipement du centre
2.7-Un simple schéma de la boucle locale d’Algérie télécom
2.8-Organigramme

3-PRODUCTION ET DISTRIBUTION D'ENERGIE


3.1-Composition de la salle d’énergie
3.2-Schémas synoptique d’énergétique
3.3-Groupeélectrogène
3.4-Batteries
3.5-Redresseurs
3.6-Système de protection
3.7-Armoire de distribution
3.8-Climatisation

4-TACHES DEVOLUS AU PERSONNEL TECHNIQUE EN MATIERE D'ENERGIE


4.1-GROUPE ELECTROGENE
4.2-BATTERIES
4.3-TACHES ACCOMPLIE PERSONNELLEMENT EN ENERGIE
4.4-TACHES DEVOLUES AU PERSONNEL TECHNIQUE
4.5-TACHES DEVOLUE AU PERSONNEL TECHNIQUE EN MATIERE DES EQUIPEMENTS
4.5.1-TACHES QUOTIDIENNE
4.5.2-TACHES HEBDOMADAIRE
4.5.3-TACHES MENSUELLE
4.5.4TACHES ANNUELLES

5-CENTRE W.L.L
5.1-PRESENTATION DE CENTRE WLL DE TIARET
5.2-Situation Géographique et technique
5.3-Son importance et sa classification
5.4-Situation technique
5.5-Système équipement du centre
5.6-DESCRIPTION GENERALE DU SYSTEME C.D.M.A
5.7-STRUCTURE FONCTIONNELLE
5.8-les modules du système c&c08
5.9-LES MODULES DU SYSTEMES C&C08
6-COMPOSITION DU SYSTEME TERMINAL
6.1-Gestion des routes
6.2-Sauvegarde des donnés du centre
6.3-Introduction des mises en services
7-Les défirent type de multiplexeur
7.1-MUX 2M
7.2-MUX 2-34M
7.3-MUX 140M

8-La hiérarchie SDH (SYNCHRONOUS DIGITAL HIERARCHIE)

9-L’EMETTEUR RECEPTEUR FH DIGITALE


9.1-Unité de la réception
9.2-Unité de l'émission
9.3-Unité de la modulation
9.4-Unité de la démodulation

10-La fibre optique FO (FUJITSU)


10.1-L’équipement de la supervision
10.2-L'équipement du multiplexage
10.3-L'équipement de la transmission

11-Système FRO 155 Mbits/s (SAGEM)

12-Système SIEMENS
12.1-Terminal signaleur
12.2-Terminer abonné – centre

13-Les liaisons spécialisées


13.1-La liaison BL
13.2-Les liaisons auto
13.3-Les liaisons inter auto
13.3-Les liaisons inter auto
13.4-Les liaisons TD

14-Taches accomplies personnellement ou centre


14.1-TACHES DEVOLUES AU PERSONNEL TECHNIQUE EN MATIERE DES
EQUIPEMENTS
14.1.1-QUOTIDIENNES
14.1.2-HEBDOMADAIRE
Équipement des lignes
Équipement MUX (FUJITSU et NEC)
14.1.3-TRIMESTRIELLES
14.1.4-SEMESTRIELLES
En ce qui concerne le MUX
14.1.5-ANNUELLES
La partie NEC radio
La partie M O D/D E M O D
La partie MUX
MUX 2-34
MUX 34-140

------------Documentations, notices, et schéma consulté-----------------------GLOSSAIRE

1-INTRODUCTION
1.1-Historique
Algérie télécom a le statut d’une entreprise publique économique, sa naissance de cette
entreprise remonte aux 5 aoûts 2000, après une restructuration visant le secteur des postes et
télécommunication algériens, et séparant les domaines d’activités postales de celles de la
télécommunication.

1.2-ALGERIE TELECOM EN CHIFFRE :


Source : Algérie télécom
téléphonie Réseau commercial
-Equipements d’abonnés : 4.067.973 146 agences commerciales des
-nombre d’abonnés fixe : 2.880.538 télécommunications(ACTEL).
-demandes en instance : 534.000 113 divisions commerciales.
-densité téléphonique globale en Algérie 49.414 kiosques multi services (KMS).
fixe :8.31% 4.425 taxiphones.

1.3-RESEAUX DE TRANSMISSION
Réseaux publique de transmission de données par paquets X25 (DZPAC) : 7.600 accès
BACKBONE national de transmission à 10GB/s et 2.5GB/s
Réseau radio rural : 103 réseaux intégrant plus de 1500 localités
961 communes (APC) rattachées en fibres optiques

1.4-ALGERIE TELECOM MOBILE (MOBILIS)


Plus de 10 millions d'abonnés actifs

1.5-ALGERIE TELECOM SATELLITE (ATS)


45 stations terriennes domestiques.
04 stations internationales. INTELSAT et ARABSAT.
01 station côtière INMARSAT.
01 réseau VSAT SCPC.

1.6-MOBILE PAR SATELLITE (GMPCS)


Provider THURAYA en Algérie avec 1808 abonnés.
01 réseau VSAT DVB/RCS 2000 TERMINAUX .Réseaux d'Entreprises.
05 réseaux VSAT indirect.

1.7-RESEAU INTERNATIONAL
Liaisons sous marine à fibre optique reliant l'Algérie au réseau mondial de
télécommunications
" SEA-ME WEA II" + ALPAL II + SEA ME IV (en cours de réalisation) "
1.8-INTERNET-DJAWEB-
7.000 Accès RTC.
3.000 Accès liaisons Spécialisées.
Ce qui permet d'offrir des services à 100.000 clients.
4 046 cybercafés
35 ISP Internet Provider Services
1 500 000 Utilisateurs Internet en Algérie
Femmes : 4 254 (soit: 20%)

Utilisateurs Internet en Algérie

Femmes; 20%;
20.00%

Hommes; 80%;
80.00%

Hommes: 17 249 (soit: 80%)

Les Accès
Accès liaisons
Spécialisées; 3000;
30.00%
Accès RTC; 7000;
70.00%

Total: 21 503
1.9-AUTRES CHIFFRES
Rattachement de 111 48 établissements scolaires au réseau téléphonique (Internet) sur
untotal de 2 1233.Informatisation des bureaux de postes : 3023 sur un total de 3282
1.10-GESTION TECHNIQUE DU RESEAU
Durée moyenne de raccordement d'abonnés : 3 jours
Taux moyen de relevé de dérangement : 0,8 soit l'équivalente de moins d'un
dérangement parans (Purement théorique).
Quelque mot technique
Abréviation Définition
RSS Remove subscriber systeme
URAD Unité de raccordement d’abonnés
CCLT centre combiné locale et transit
MIC Multiplexeur : dispositif de transmission
R, SR répartiteur et Sous répartiteur
PC Points de concentration
SSS Subscriber sub systeme
GSS Groupe Switch sub système

2-CENTRE CCLT
2.1-PRESENTATION DU CENTRE:
Le central téléphonique de Tiaret est un centre combiné locale et transit (CCLT) très
important de type numérique axe 10, A58 APZ 212 avec une capacité de 12500 abonnés plus
44 unités de raccordement à distance (RSS+URAD). Les localités raccordées sont :

URAD RSS
SOUGUEUR MELLAKOU OUED LILI AIN DZARIT GUERTOUFA
RAHOUIA MECHRAA RECHAÏGA SI HAOUES CARMANE
KSAR SFA HAMADIA SI ABDELGHANI CHEHAIMA
CHELTALA DJ/BEN AMAR TAKHMARET NADORAH BOUGARA
MAHDIA MEDRISSA TIDDA FAIDJA TAGDEMT
AIN-DHEB MEDROUSSA SEBT NAIMA
FRENDA SIDI BAKHTI SIDI ALI TOUSNINA
AIN-KERMES MADNA MELLAL SERGUINE
AIN-BOUCHEKIF ROSFA MEGHILA ZMALT
DAHMOUNI O/DJERAD SIDI HOSNI
TIARET URAD AIN EL HADID SEBAINE

2.2-Situation géographique
Le centre CCLT est situe au centre ville de Tiaret juste enface de la maison JAC (voir carte) :
2.3-
CONSTITUTION DU CCLT
Le bâtiment CCLT constitué principalement de trois étages fonctionnels :
- Rez-de-chaussée :
il y a :
- salle des batteries
- salle de groupe électrogène
- salle de répartiteur général MDF (main distribution frame)
er
-1 Etage :
-Administration
- Etage principal(2eme Etage) :
Cetétage est composé de cinq salles :
1-Salle d'équipements
2-Salle d'exploitation ou de contrôle
3-Salle renseignement « 19 »
4-Salle d'énergie
5-Salle de transmission

2.4-Situation Géographique et technique :


-le bâtiment CCLT est situe au centre ville pour faciliter la diffusion et la répartition
des câbles des lignes souterraines.
-le centre de Tiaret dépend de trois centres principaux
(CTN Oran, OPSOran. Alger et OUORGLA)
-Les centres de la wilaya de Tiaret qui transite par le CCLT Tiaret sont :
MSC WLL Tiaret,Ainsi que la wilaya de TISSEMSILT axe.

2.5-Son importance et sa classification :


Le centre de Tiaret CCLT avec une capacité de 12500 abonnés plus 44 (RSS+URAD)
Et son rôle qu'il joue dans l'écoulement du trafic entre les wilayas du nord et de sud
(22 liaisons) ce qui justifie son importance et sa classe de centre exceptionnel.
2.6-Système équipement du centre :
Le système équipant le centre est l'AXE 10 Ericsson de type APZ 212 de l'application AS 8.
2.7-Un simple schéma de la boucle locale d’Algérie télécom

2.8-Organigramme
3-PRODUCTION ET DISTRIBUTION D'ENERGIE
3.1-Composition de la salle d’énergie
La salle d'énergie est composée des éléments suivants :
• Groupe électrogène.
• Batteries.
• Redresseur et Régulateur.
• Systèmes de protections.
• Armoire de Distribution.
• Climatisation.

3.2-Schémas synoptiqued’énergétique

On désigne par le mot énergie aussi bien l'énergie électrique servant à alimenter les
équipements du centre que l'ensemble des équipements servant à fournir ou à transformer
cette énergie. Les équipements de commutation du centre ne pouvant pas fonctionner sans
une alimentation en courant stable et régulier.

L'énergie dite primaire (alternative 5000V) fournie par la SONELGAZ en moyenne tension
(MT) est abaissée à l'aide d'un transformateur abaisseur.
La tension présente à la sortie est de l'ordre de 380V alternative (BT). Cette dernière est
injectée dans l'armoire réseau.
Les redresseurssont alimentés à partir de l’armoire réseau par une tension de 380V
(BT ALTERNATIVE) qui sera transformée, redressée et filtrée pour avoir à la sortie une tension
stable de 48V continue (tension utile pour les équipements) qui sera distribuée aux
équipements du centre à partir d'une armoire appelée armoire de distribution.
Les équipements qui nécessitent une tension monophasée 220V alternative sont
alimentés à partir d'une armoire appelée ARMOIRE ONDULEUR qui en l'absence du
secteur de la SONELGAZ transforme le 48V continue à partir des batteries pour assurer
une alimentation continue pour ces équipements.

Le système est secourue par une autre source d'énergie pour pallier à la moindre
absence ou perturbation du secteur de la SONELGAZ composé de :

3.3-Groupeélectrogène
-Caractéristique du groupe : 380V, 50HZ, puissance=100KV. Le groupe électrogène est
connecté en parallèle avec le secteur de la SONELGAZà l'aide de son armoire de
commande qui en l'absence de secteur bascule l'alimentation en courant à partir de la
source de secoure (groupe électrogène).
-Le groupe électrogène dispose dans son armoire de commande des relais appelé
temporisateur, qui ont pour rôle de surveiller l’absence ou la présence du secteur et
donner en conséquence l'ordre de démarrage ou l'arrêt du groupe électrogène.

3.4-Batteries
Qui sont au nombre de deux (24 éléments chacune). Les deux batteries sont chargées en
permanence à partir des redresseurs via l'armoire de distribution (48V continue)
et qui pallient l'absence du secteur avant le démarrage du groupe électrogène.
- L'atelier d'énergie est équipé d'un système de surveillance d'alarmes renvoyéà un
tableau d'alarme se trouvant dans la salle de contrôle du central téléphonique.
-Voila le régime charge décharge des batteries en cas ou des coupures de réseaux :
3.5-Redresseurs
Les redresseurs sont des appareils électriques qui ont pour rôle de transformer le courant
alternatif (380V) en courant continue (48V) qui alimente les équipements de commutation.
Un redresseur est constitué d'un :
 Transformateur.
 Point de redressement.
 Filtre.
 Carte de contrôle et de commande et de régulation.

Schéma synoptique d'un redresseur


L’armoire de redressement

3.6-Système de protection
On entend par système de protection la détection automatique d'incendie.
Ce système est composé de capteurs de chaleur ou fumée installé au plafond ou sous le
faux planché dans la salle d'équipements.
Ces capteurs sont reliés à un boîtier de signalisation et de commande. Pour éteindre la
fumée le système dispose des bouteilles de gaz halon, installées dans tous les coins dans
la salle d’équipements.

3.7-Armoire de distribution
L'armoire de distribution constitue l'interface entre la station d'énergie et l'utilisation.
Elle a pour cela diverses fonctions de contrôle en plus la fonction distribution
proprement dite :
- connexion entre sortie des redresseurs et batteries.
- Affichage des paramètres (I et V) de sortie.
- Surveillance du niveau de la tension batterie et déconnexion des circuitsd'utilisation
en cas de tension trop basse.
-Regroupement des alarmes de la station d'énergie pour signalisation sonoreet visuelle.
- Supervision des coupures secteur et contrôle des charges d'égalisation etde formation.
Fonctionnellement, l'armoire de distribution se situe donc, dans la station d'énergie.
 En entrée :
 Des redresseurs qui lui fournissent la tension 48V.
 De l’armoire réseau qui lui transmet des informations de signalisation.
 De l’armoire onduleurs dont elle reçoit le 220V- 50Hz haute sécurité.
 En sortie :
 Des circuits batteries qui assurent le secours du 48V=
 De l’armoire onduleurs qu’elle alimente en 48V=
 De l’armoire normale/secours qu’elle alimente en 48V=
 Des circuits d’utilisation qu’elle alimente en 48V=
 Du système de télégestion qu’elle alimente en 48V=
Et auquel elle transmet les données relatives à la station d’énergie.

3.8-Climatisation
Pour maintenir les équipements de commutation à un bon rendement, ces derniers ont
besoin d’une température ambiante valant entre 21 à 26 degrés C° ce qui nécessite
l’installation des climatiseurs.
4-TACHES DEVOLUS AU PERSONNEL TECHNIQUE EN MATIERE D'ENERGIE

4.1-GROUPE ELECTROGENE
 Contrôle niveau de l'eau dans le radiateur.
 Contrôle niveau d'huile dans le carter.
 Contrôle de la batterie de démarrage et nettoyage.
 Contrôle de GAZOIL dans le réservoir à combustible.
 Nettoyage du groupe électrogène.

4.2-BATTERIES
 Nettoyage de la batterie, élimination des traces d'acides avec une éponge et de l'eau.
 Vérification de serrage des connexions et les graisser.
 Relever tension de chaque élément (2.2V par élément, 1.9 et 1.8 il faut charger
l'élément).
 Densité (entre 1.14 et 1.26).
 Contrôle du niveau de l'électrolyte de chaque élément.
REMARQUE
Pour toute extension dans le matériel équipant l'énergie et la climatisation ou relevé des
grands dérangements touchant à ce dernier des équipes spécialisées dans la matière
appelé centre d'énergie et climatisation régionaux sont sollicités.

4.3-TACHES ACCOMPLIE PERSONNELLEMENT EN ENERGIE


Pendant la durée du stage on à pu accomplir les taches suivantes,
En collaboration avec l’encadreur du centre :

 on a fait un essai concernent les coupures d’électricité de secteur de SONELGAZ.


1er- on a coupé les réseaux électriques du secteur SONELGAZà laide du disjoncteur qui
se trouve dans la salle de groupe électrogène, et en a vu la réaction du groupe apprêt
un certain temps bien définie é en a mesuré la tension é le courant a laide des
multimètre qui en placer dans l’armoire de commande du groupe électrogène.

4.4-TACHES DEVOLUES AU PERSONNEL TECHNIQUE :


Quotidiennement, le personnel technique doit faire l'observation et la supervision des
équipements et relever les différents dérangements.
Dans la salle de contrôle les techniciens surveillent les différentes relations avec les
centres rattachés et le déroulement de bon fonctionnement des équipements de
commutation.
La détection des dérangements est signalée au niveau des alarmes ou des AT (terminal
alfa numérique), le personnel est appelé à traiter les différentes alarmes suivants leurs
degrés d'importance.
4.5-TACHES DEVOLUE AU PERSONNEL TECHNIQUE EN MATIERE DES EQUIPEMENTS :
4.5.1-TACHES QUOTIDIENNE :
 Vérification de liste des alarmes par la commande ALLIP ou sur le panneau d'alarmes et
on peut distinguer deux types d'alarmes : alarme l°degré qui nécessite une intervention
émidiate et autre d'une moindre importance qui est A1 et A2.
 Vérification des routes ou des liaisons avec les centres rattachés et on procède à
l'établissement de ces liaisons avec la collaboration du centre de transmission CAH lors
d'une coupure, ou le déblocage des équipements à notre niveau si nécessaire.
 Vérification des unités de raccordement d'abonnéà distance URAD et RSS.
 Traitement des messages arrivés du centre du CNMR Oran concernant l'ouverture des
nouveaux centres et les modifications à apporter sur le système

4.5.2-TACHES HEBDOMADAIRE :
On procède à la sauvegarde de la taxation et les données du centre sur le disque dur et le
disque optique (gestion de DUMP).

4.5.3-TACHES MENSUELLE :
Etablissement d'un rapport d'activité et de trafic par direction par lequel on constate
l'encombrement des faisceaux (direction) et selon le résultat observé on peut demander une
extension de joncteurs.

4.5.4TACHES ANNUELLES :
- Vérification de la taxation et l'établissement d'un inventaire des équipements de centre et
test des alarmes externes.
5-CENTRE W.L.L
5.1-PRESENTATION DE CENTRE WLL DE TIARET :
Le centre WLL de TIARET se trouve dans le centre de la ville, il est constitue de deux parties
principales :
 Partie BSC : partie radio (B.T.S)
 Partie MSC : partie commutation
 Le bâtiment est constitué principalement de trois étages fonctionnels :

Rez-de-chaussée :
il est composé des salles suivantes :
-Salle pour le répartiteur de l'URAD Tiaret
-Salle du groupe électrogène (GE)

Etage principal (1 er Etage) :


Dans le premier étage se trouve le centre d’amplification HERTEZIEN (C.A.H)

2 éme Etage :
Dans le deuxième étage se trouve le centre HUAWEI W.L.L
Ce centre est compose de trois salles principales :
• salle d’exploitation ou de contrôle
• salle d’équipement
• salle des batteries
 La salle de contrôle est divise en 2 parties
• A1- partie BSC (base station de contrôle)
• A2- partie MSC (centre de commutation mobile)
 Dans la salle d’équipement on trouve :
• Equipement MSC
• Equipement BSC
• Energie
• Répartiteur
• Climatisation

-Dans la partie BSC on trouve deux positions


1- position le serveur (emergency) qui est relie directement au BAM.
2- position c’est une WORK station (W.S) m 2000 pour le traitement des alarmes et le
trafic des BTS
(base de station EM-RC)
Les 2 positions sont des PC pour la maintenance et l’exploitation.
1- modem relie au BSC pour la gestion des abonnes du service W.L.L, D’ALCATEL.
2- Dans la partie MSC on trouve 2 positions.
position (emergency) relie directement au BAM
Dans ce WS on trouve la sauvegarde des données du centre et les fichiers de taxation.
2 positions c’est une WS pour la maintenance et l’exploitation quotidienne.
1 modem relie au MSC pour la gestion des abonnes du service W.L.L, ACTEL.
1 modem plus 1 routeur pour la liaison avec le centre de calcul d’Oran(transfère des fichiers de taxation).
1 panneau détecteur d’incendie
1 panneau d’alarme BSC MSC

5.2-Situation Géographique et technique


Le centre W.L.L est situe au centre de la ville de tiaret.
Le centre de TIARET dépend de trois centres principaux (CTN Oran, OPS Oran, CCLT TIARET)
Le centre W.L.L transite par le CCLT Tiaret

5.3-Son importance et sa classification :


Le centre de Tiaret W.L.L avec une capacité de 16626 abonnés ces abonnes sont repartis sur
13 BTS. (07 liaisons) c’est un centre hors classe.

5.4-Situation technique :
Comme tout centre de télécommunication, le WLL de TIARET est géré par :
 Un chef de centre (TS).
 4 techniciens supérieurs.
 1 technicien

5.5-Système équipement du centre :


Le système équipant le centre est HUAWEI W.L.L C.D.M.A BSC ET MSC.

5.6-DESCRIPTION GENERALE DU SYSTEME C.D.M.A:


W.L.L est un système de commutation à commande par programme enregistré (SPC)
développé par la société HUAWEI (chine). En Algérie les premiers centraux mis en service l'ont
été en 2003.
C’est un système fixe sans fil et mobil

5.7-STRUCTURE FONCTIONNELLE
Le système W.L.L est décomposé logiquement en deux parties: la partie commutation
téléphonique appelée (MSC) et la partie transmission (BSC).
5.8-LES MODULES DU SYSTEME C&C08
ARRANGEMENT DES BATIS
LIM #11 F= 15 LIM #7 F= 11 LIM #3 F= 7 CNET F=3 SRM #1 F= 19 SPM #3 F=23
LIM # 10 F=14 LIM #6 F= 10 LIM #2 F= 6 CNET F=2 SRM#0 F=18 SPM #2 F=22
LIM # 9 F=13 LIM #5 F= 9 LIM #1 F= 5 CPM F=1 LIM F= 17 SPM #1 F=21
MHI #1
LIM #8 F=12 LIM #4 F= 8 LIM #0 F= 4 ckm Ccm LIM F= 16 SPM #0 F=20
MHI #0
F= 0

5.9-LES MODULES DU SYSTEMES C&C08


LIM LINE INTERFACE MODULE MODULE DE LIGNE IMTERFACE
IL OFFRE 3 TYPES D’INTERFACES
SRM SHARED RESOURCE MODULE PARTAGE DES RESSOURCES DU MODULE.
Fournit les ressources requises par le SPM
SPM SERVICE PROCESSING MODULE MODULE DU TRAITEMENT DES SERVICES.
TRAITEMENT DES DIFFERENTS SERVICES DE JONCTIONS
CKM CLOCK MODULE MODULE D’HORLOGE
CPM CENTRAL PROCESSING MODULE MODULE DE TRAITEMENT CENTRAL
CNET CENTRAL NETWORK CENTRAL RESEAU
CCM COMMUNICATION AND CONTROL MODULE DE CONTRÔLE DE COMMUNICATION
MODULE

6-COMPOSITION DU SYSTEME TERMINAL


LE SYSTEME TERMINAL COMPREND ESSENTIELLEMENT DE :
 BAM (serveur)
 WS (maintenanceclient)
6.1-Gestion des routes :
Vérification de l’état des circuits de chaque route.
Remède au dérangement rencontré.

6.2-Sauvegarde des donnés du centre :


 La Sauvegarde des données se fait chaque 4 ou 5 jours selon la capacité
des fichiers et du C.D
 La sauvegarde de taxation se fait mensuellement.
 Ces sauvegardes sont utilisées en cas d’un arrêt du centre.

6.3-Introduction des mises en services :


Programmation des nouveaux PQ mise en service des centres installés sur le territoire
national dans la table d’analyse.
7-Les défirent type de multiplexeur
7.1-MUX 2M :
Le MUX 2M PCM consiste en 30 voies d'information vocale et deux de signalisations en un
signal de modulation par impulsion et codage 2,048 Kbits/s.

Ce MUX est situé entre deux canaux ou deux terminaux de données ou entre un centre et
un abonné.
Le MUX 2M est composé de plusieurs blocs chacun est chargé d'accomplir une fonction bien
déterminée; parmi ses fonctions on citer :

 La synchronisation des multi trames.


 Le multiplexage et le démultiplexage du signal à fréquences vocales (30 voies) ou signal
de données (64 Kbits/s).
 Le multiplexage et le démultiplexage de la signalisation.
 L'inversion du bit pair.
 Encodage et décodage HDB3.
 La transmission de l'alarme d'une station éloignée.

7.2-MUX 2-34M :
Ce MUX multiplexe quatre signaux de 2,048Mbits/s en un signal de 8,448 Mbits/s au MUX
8M, et quatre signaux 8,448Mb/s en un signal de 34,368Mbits/s au MUX 34M.
Le MUX 2-34M dé multiplexé également un signal de 34,368M en quatre signaux 8,448M, et
un signal 8,448M en quatre signaux 2,048M.

7.3-MUX 140M :
Le MUX 140M multiplexe quatre signaux basse vitesse en un signal grande vitesse, et dé
multiplexe une grande vitesse en quatre signaux basse vitesse.
Les signaux de faible vitesse sont des signaux de 34,368 Mbits/s, et le signal de grande
vitesse est un signal de 139,264 Mbits/s.

Tout les MUX de même type sont reliés à un terminal de maintenance qui signale toute
alarme, et qui offre la possibilité Lui connecter un terminal de contrôle portatif (PCT), ce
dernier facilite l'exploitation et la maintenance du système, vu les diverses fonctions de
contrôle, de maintenance, et l'exploitation qui y sont disponibles.

8-La hiérarchie SDH (SYNCHRONOUS DIGITAL HIERARCHIE):


La hiérarchie synchrone se distingue essentiellement de la hiérarchie plésiochrone par la
distribution à tous les niveaux du réseau.
- L’avantage essentiel de la hiérarchie synchrone consiste à l’indépendance totale de
l’insertion des données par rapport au train numérique.

- Les signaux sont encapsulés dans un « container », à chaque container est associé un
sur-débit destiné à l’exploitation de celui-ci.

Le container et le sur débit constituent le container virtuel (VC) un pointeur (sur-débit)


pointe sur la charge utile de la trame, lorsque l’horloge source n’est pas en phase avec
l’horloge locale, la valeur du pointeur est incrémentée ou décrémentée.

La trame de SDH est appelée STM tell que le débit de STM =155.52 Mbits/s

SDH STM-0 STM-1 STM-3 STM-4 STM-6 STM-8 STM-12 STM-16

DEBITS 51.48 155.52 466.56 622.08 933.12 1244.1 1866.24 2488.32


6
Mbits/
s

9-L’EMETTEUR RECEPTEUR FH DIGITALE :


L'équipement émetteur / récepteur émet les signaux de données MIC MAQ 16 (train de
données 140 Mb/s équivalent à 1920 voies téléphoniques dans le système faisceaux
hertzienne à relais FI), le CA utilise ce système avec une capacité de 3*140 Mb/s et
comme l'indique son appellation, il travail dans la bande 11GH.
La parabole placée à une altitude importante, est chargé de l'émission et de la réception
les signaux avec une autre parabole, qui se trouve dans le même champ de visibilité,
cette parabole est reliée via un feeder à l'équipement émetteur / récepteur.

FHN

(NEC)

MULDEX

MULDEX

FIBRE OPTIQUE
(FUJTSU)

SCHEMA SYNOPTIQUE DU SYSTEME DE TRANSMISSION DU CENTRE


Cet équipement est composé de quatre unités essentielles :

9.1-Unité de la réception :
Elle est chargée de recevoir les signaux provenant de la parabole.
9.2-Unité de l'émission :
Elle est chargée de la partie émission.
9.3-Unité de la modulation :
Cette unité est chargée de la modulation (le type de la modulation adoptée
et la modulation MAQ16).
9.4-Unité de la démodulation :
Cette unité est chargée de la démodulation.

10-La fibre optique FO (FUJITSU)


L’équipement FUJITSU se compose de trois blocs essentiels :
10.1-L’équipement de la supervision :
Cet équipement est utilisé pour signaler les alarmes, et pour faciliter la maintenance de la
supervision des équipements.
10.2-L'équipement du multiplexage :
Il est analogue au MUX (NEC) car le CCITT impose une norme dont tous
les fabricants doivent suivre.
10.3-L'équipement de la transmission :
Le signal électrique 140Mb/s est transformé en un signal NRZ à 167,111 Mb/s, ce dernier est
véhiculé dans la fibre optique.

11-Système FRO 155 Mbits/s (SAGEM) :


Ce système permet de relier TIARET-SAIDA et TIARET-AIN EDEFLA, c’est un multiplex terminal
optique compact qui permet de construire des liaisons point à point STMI, en réalisant, ainsi
le départ d’accès à 2 Mbites/s. le FOT 155C peut être exploité en configuration :

 1+0 pour une liaison standard


 1+1 pour une liaison protégée (protection de section optionnelle).
Le multiplexage de type 1+1 est réalisé par l’adjonction d’une carte optique.

La gestion simplifiée, dite « plug and play », de l’équipement FOT 155C permet une mise en
service automatique et une surveillance du trafic par boucles sèches et voyantes.

L’équipement peut être géré par SMMP qui est disponible sur l’interface Ethernet et STM1.
12-Système SIEMENS :
12.1-Terminal signaleur:
Avec le terminer signaleur, on bascule de deux fils en quatre fils ou vis vers ça.
Terminer à batterie locale

Voie 1
T/S EM
RE MIC 1
RON
75 V TRON 2Mbites

12.2-Terminer abonné – centre


Tonalité Voie 1

T/S MIC 1
Abonné

MUX 30
voies

13-Les liaisons spécialisées:


Les liaisons spécialisées sont des circuits privés attribués à des abonnés privés à
longue distance (LGD).
On a quatre sortes de liaison spécialisée :

 Liaison BL.
 Liaison automatique.
 Liaison inter auto.
 Liaison TD (transmission de donnée).
13.1-La liaison BL :c’est une liaison de poste à poste en utilisant une voie de MIC qui sera
câblée en mode 2F et passée à travers un TERMINEUR BL

13.2-Les liaisons auto :sont des tonalités qui proviennent du central et seront
acheminée vers l’abonné à travers une voie sur le MIC en passant toujours
par un termineur/signaleur (centrale).
Pour une liaison qui provient de chez l’abonné elle emprunt une voie de MIC passant par le
T/S coté abonné.

13.3-Les liaisons inter auto :sont des tonalités qui proviennent dans les deux sens à
travers des autocommutateurs câblées chez des abonnés, qui généralement n’ont pas besoins
de T/S car elles sont câblées en mode 4F.

13.4-Les liaisons TD:Sont utilisés pour des liaisons ayant des modems comme
(Air Algérie, CNAN, DZPAC, …etc.).
Généralement, elles sont câblées en mode 4F (Emission, Réception) mais il y a des liaisons TD
en 2F (EM) qui sont utilisées des modems configurés en 2F.

La tache des agents spécialisés est d’assurer le bon fonctionnement des liaisons citées ci-
dessus quotidiennement et de relever le dérangement avant les 48 heurs qui suive.

14-Taches accomplies personnellement ou centre :


Pendant la duré de notre stage on a vu comment faire pour contrôlé où géré une ligne WLL a
l’aide d’un programme qui peut faire toute les opération concernant la taxation et les duré du
communication est tous ce qui concernent les ligne WLL
On a vu aussi :
 La Gestion des routes.
 Programmation des nouveaux mises en service du centrale.
 Relever des dérangements.
 La sauvegarde des donnés du centre qui ce fait chaque semaine voila un exemple :

2M 8M 34 M 140 M
Nombre des voies 30 120 480 1920
téléphoniques
Débit (Kbits/s) 2048 8448 34368 139264

14.1-TACHES DEVOLUES AU PERSONNEL TECHNIQUE EN MATIERE


DES EQUIPEMENTS :
Le but du personnel technique est d’observer un fonctionnement continuel des organes de
transmission du centre et une qualité de service convenable avec une efficacité de la
maintenance.
Afin que le rendement de centre soit meilleur, les différentes opérations à effectuer dans le
cadre des mesures préventives à la charge de l’exclusif du personnel technique du centre.
Le personnel technique assure l’exploitation du système, la maintenance et la sécurité du
centre.

14.1.1-QUOTIDIENNES :
 Contrôle visuel des alarmes pour les équipements
des lignes :
 FO (FUJITSU)
 FHN (NEC)
 MUX
 Télégraphie

14.1.2-HEBDOMADAIRE :
 Vérification et réparation éventuelle des cordons.
 Essais des alarmes.
 Essais des lignes en service.

14.1.3-TRIMESTRIELLES :
a. Équipement des lignes :

 Vérification des tensions d'alimentation.


 Vérification du niveau de la FI (EM+RC).
 Vérification de la puissance d'émission.
 Vérification de la tension Vcap (EM+RC).
 Vérification du niveau REC.

b. Équipement MUX (FUJITSU et NEC) :

 Contrôle des différentes tensions d'alimentations.

14.1.4-SEMESTRIELLES :
En ce qui concerne le MUX :

 Réglage des niveaux.


 Mesure des réponses en fréquence, et bruit des voies au repos.
 Vérification et calcule du rapport signal/bruit.
 Observation de la variation du gain avec le niveau d'entrée.
 Mesure de l'affaiblissement et diaphonie, extrémité rapprochée et éloignée.
 Vérification du fonctionnement des circuits de signalisation.
 Mesure des taux d'erreurs dans le MUX.
 La maintenance des supports.

14.1.5-ANNUELLES :
a. La partie NEC radio :

 Relevé de la fréquence locale.


 Relevé de la puissance de sortie.
 Relevé de facteur de bruit (R E C).
 Vérification du fonctionnement des alarmes.

b. La partie M O D/D E M O D :

 Mesure du taux d'erreurs des bits.

c. La partie MUX :

d. MUX 2-34 :

 Contrôle des signaux 2, 8, et 34 Mb/s.


 Vérification de la fréquence de base 8 Mb/s.
 Vérification de la fréquence de base 34 Mb/s.
 Mesure du taux d'erreurs.

e. MUX 34-140 :

 Contrôle des signaux 34 et 140 Mb/s.


 Contrôle de la fréquence de base 140 Mb/s.
 Mesure du taux d'erreurs.

Documentations, notices, et schéma consulté :


Les documents consultés ou centre WLL :
Au niveau de la salle de contrôle CCLT existe une bibliothèque qui contient de la
documentation concernant l'axe.
-Cette documentation se divise en trois parties :

LE C MODULE:
Description et câblage de central CCLT Tiaret + RSS + URAD.
LE B MODULE
• - B01 : (deux documents APT et APZ) maintenance manuel général opération directives
• - B02 : (FSIX documents) maintenance manuel opération.
• - B03 : (quatre documents) maintenance manuel maintenance.
• - B04 : (un seul document) maintenance manuel test.
• - B01 : (huit documents) commande description.
• - B14 : (sept documents) maintenance manuel adaptation direction.

EXCHANGE DATA :
Documents concernant les donnés de centre.

Documentation d'énergie et climatisation :


• Dossier d'installation.
• Détection d'incendie.
• Groupe d'électrogène.
• Climatisation.
•Energie.
On trouve en plus de cette documentation citée ci-dessus, une documentation
Concernant la description du câblage des RSS et URAD raccordés (17) au centre

Les documents consultés ou centre WLL :


Les documentations disponibles au niveau du centre.
Les cahiers des techniciens.
Les rapports de stages.

GLOSSAIRE
ACTEL Agence Commerciale de Télécommunication
ADSL ASYMETRICAL DATA SUSCRIBER LINE :technologie ayant pour objet de transmettre des
débits élevés sur la ligne de l'abonné simultanément à une communication téléphonique.
Le débit est asymétrique, c'est-à-dire plus élevé dans le sens entrant chez l'abonné que
dans le sens sortant
AT Algérie Télécom
ATM Algérie Télécom Mobilis(Mobllis)
BACKBONE Cœur Du Réseau :dans l'organisation d'un réseau, on distingue deux parties :
• la boucle locale ou réseau d'accès, qui correspond à la ligne d'abonné, c'est-à-dire, sur un
réseau téléphonique fixe, la partie du réseau où la ligne de chaque abonné, généralement
constituée d'une paire de fils de cuivre, est physiquement individualisée.
• le cœur de réseau, également appelé réseau général, qui correspond à
l'ensemble des supports de transmission et de commutation à partir du
commutateur d'abonné.
BSS Base Station Sub-system : Sous-système de station de base.
BTS Base Transceiver Station :Station de base. Station fixe d'un système mobile. Le BTS gère
une cellule, il définit entre autre la taille de la cellule suivant l'environnement. Ainsi
dans une zone urbaine, on déploiera plus de BTS que dans une zone rurale. Le BTS assure
également les transmissions radio entre les mobiles et le réseau. Une BTS gère au
maximum deux sous-porteuses radios, soit environ une centaine de canaux GSM
simultanément.
CDMA Code Division Multiple Access :accès multiple à répartition par code : technique
permettant de faire circuler plusieurs signaux "simultanément" sur un support physique
ou virtuel
COMMUTATEUR Equipement permettant d'aiguiller les appels vers leur destinataire grâce à
rétablissement d'une liaison temporaire entre deux circuits d'un réseau de
télécommunications ou à l'acheminement d'informations organisées en paquets.
DEBIT Le débit mesure la capacité d'un canal à transmettre des données sous forme numérique.
Il est exprimé; en bits, kilobits par seconde (Kbit/s) ou mégabits par seconde (Mbit/s).
DJAWEB le fournisseur d'accès et de services Internet d'Algérie Télécom
DSLAM Digital Subscriber Line Multiplexer :situé sur le réseau de l'opérateur local, au niveau du
répartiteur, il fait parti des équipements utilisés pour transformer une ligne téléphonique
classique en ligne ADSL permettant la transmission de données, et en particulier l'accès à
Internet, à haut débit. La fonction du DSLAM est de regrouper plusieurs lignes ADSL sur un
seul support, qui achemine les données en provenance et à destination de ces lignes.
GSM Global Systems for Mobile Communication:Norme européenne de transmission numérique
de téléphonie mobile, dite de 2ême génération, adopté en 1987 et mise au point par l'ETS!
(Européen Télécommunication Standard institut). Utilisée depuis 1992, cette technologie
emploie deux bandes de fréquences : 900 et 1800 Mhz, et peut transmettre aussi bien la
voix que les données.
Hertz (hertz) Unité de fréquence égale à un cycle par seconde. Symbole : Hz. Ses multiples sont, entre
autres, le kilohertz (kHz), le mégahertz (MHz) et le gigahertz (GHz).
Le savant allemand Heinrich Hertz est un pionnier de la radioélectricité.
HONET Ensemble d'équipements de transmission et de commutation de réseau d'accès développé
et commercialisé par l'entreprise chinoise HUAWEI
ETHERNET Nom d'un réseau local d'entreprise développé par Rank Xerox et normalisé ensuite par
l'IEEE. Le débit courant d'Ethernet est de 10 Mbit/s ou de 100 M bit/s.
IEEE Institute of Electrical and Electronics Engineers : Société savante américaine fondée en
1834 qui regroupe des adhérents (enseignants, chercheurs, étudiants) du monde entier
travaillant dans le secteur des télécommunications, de l'électronique, de l'électricité et de
l'informatique. Le comité 802 de l'IEEE s'occupe de normalisation des réseaux locaux.
FREQUENCE Nombre d'oscillation par seconde d'un signal exprimée en Hertz. Une station qui s des
signaux de 100 MHz par seconde. L'antenne réceptive capte ses émissions. quand elle a été
réglée sur la fréquence. On parle d'ondes HF (Haute Fréquence)
ou ondes courtes, ondes VHF (Very High Frequency). ondes UHF (Ultra High Frequency).

Kiosques Multiservices : local commercial géré par un tiers non salariés d'Algérie Télécom,
KMS
ouvert au public, regroupant un certain nombre de cabines téléphoniques, permettant
l'accès au services de télécommunication au grand public.
M bit/s Méga bits par seconde : unité de mesure du débit d'information sur une ligne de
transmission de données.
MODEM Modulateur Démodulateur :Ce périphérique adjoint à l'ordinateur sert à moduler et à
démoduler un signal analogique ou numérique. Le modem transforme les données
numériques de l'ordinateur en signal analogique et réciproquement. Les modems actuels
ont une vitesse maximale de 56 Kbit/s.
OPERATEUR Société disposant de son propre réseau de transmission téléphonique et habilitée
à commercialiser son utilisation et pouvant fournir un ensemble de services
Réseaux Ensemble de ressources de télécommunications ; par exemple, ensemble de
commutateurs et de liens de transmission filaire (fil ou câble métallique, fibre optique)
et hertzien, terrestre ou satellitaire (onde électromagnétique) qui composent le support
et les nœuds de transport et d'orientation du signal.
Réseau réseau sur lequel les utilisateurs connectent directement leurs équipements terminaux
d'accès afin d'accéder aux services, (voir « Backbone »)
Réseau public Tout réseau de télécommunications établi ou utilisé pour la fourniture au publie
de télécom des services de télécommunications
RMS Réseau multiservice à large bande basé sur la technologie
IP-MPLS (Multi Protocol Label Switching)
RTC Réseau (public) téléphonique Commuté
Wl FI Wireless Fidelity:Marque commerciale déposée définissant un système de
transmission de données à la norme IEEE 302.11. permettant d'accéder sans fil à Ethernet
jusqu'à quelques centaines de métrés, à une vitesse de 11 Mbits/s
WLL Wireless Local Loop :Voire Boucle Locale Radio
X25 Protocole de transmission par commutation de paquets. Utilisé par Algérie
Télécom à travers « DZPAC »

Finalement, en a conclu que le domaine de télécommunication a une


grande importance dans développement et la gestion du pays