Vous êtes sur la page 1sur 8

S. V. T.

Classes de Terminale S

Devoir commun de mars 2016

Durée : 3 heures 30

Sujet de spécialité

Calculatrice interdite.

Indiquez votre nom et prénom dans la zone à anonymer et rabattez en ne mettant qu’un seul POINT de colle.

Dans la zone non-anonyme indiquez votre classe et le nom de votre professeur de SVT :

(Mme Bassaglia ou Mme Pichard / M. Pichori ou Mme Chaby ou M. Bouchaud ou M. Veil)

Le sujet comporte cinq pages numérotées de 1 à 5. La page 5 est à rendre avec la copie.

1ère PARTIE - Mobilisation des connaissances (10 points).

Génétique et évolution

Les plantes subissent les contraintes de la vie fixée, à l’interface entre deux milieux, l’atmosphère et le

sol.

Présenter les adaptations anatomiques en relation avec la vie fixée qui permettent à la plante de prélever les éléments indispensables à sa nutrition, et à les distribuer dans l’ensemble de son organisme.

Les symbioses ne sont pas à traiter. Un schéma bilan fonctionnel est attendu (en plus de la réponse écrite). L’exposé doit être structuré avec une introduction et une conclusion.

16 spe bacblanc2lwp.docx

1

2ème PARTIE - Exercice 1 - Pratique d’un raisonnement scientifique dans le cadre d’un problème donné (4 points).

Génétique et évolution

La dengue est une maladie virale transmise à l’Homme par des moustiques du genre Aedes. Initialement présente dans les zones tropicales et subtropicales, la dengue a désormais touché l’Europe où les premiers cas ont été recensés en 2010. L’une des principales méthodes de lutte consiste à mettre en place des campagnes de démoustication par utilisation d’insecticides organophosphorés, mais on constate une diminution progressive de leur efficacité du fait de l’apparition de résistances aux insecticides utilisés.

Document : des moustiques résistants aux insecticides dans la région de Montpellier.

On a décrit en 1993, dans la région de Montpellier, l’apparition d’une nouvelle souche de moustiques résistants aux insecticides organophosphorés. Cette résistance est liée à la production par ces moustiques, d’estérases, des enzymes capables de modifier chimiquement l’insecticide en en diminuant sa toxicité. Les individus de « phénotype résistant » ont la capacité de produire un taux important d’estérases, contrairement aux individus de « phénotype sensible ».

Document 1a : fréquences des moustiques résistants en fonction de la distance à la mer.

moustiques résistants en fonction de la distance à la mer. Document 1b : la variabilité des

Document 1b : la variabilité des génomes rencontrés chez les moustiques.

Il existe 2 gènes A et B situés sur la même paire de chromosomes, parfois en plusieurs exemplaires, qui codent chacun pour une estérase, respectivement pour l’estérase A et l’estérase B, toutes deux fonctionnelles.

A et l’estérase B, toutes deux fonctionnelles. Document 1c : données complémentaires sur les phénotypes

Document 1c : données complémentaires sur les phénotypes sensibles et résistants.

Les données récentes ont fourni des précisions sur les facteurs susceptibles d’entraîner une sélection des moustiques sensibles en milieu sans insecticide : les moustiques résistants, en effet, auraient une survie hivernale bien plus faible que celle des moustiques sensibles et présenteraient une prédation larvaire plus forte.

Par ailleurs, le tableau ci-dessous présente la densité des bactéries Wolbachia présentes chez les trois souches G, D et E (adultes mâles ou femelles ou larves). Cette bactérie provoque la mort des moustiques lorsqu’elle est présente en grande quantité.

Souches

Densité en bactéries en unités arbitraires

G

0,1

D et E

1 à 5

On vous demande, pour cet exercice, de répondre au QCM en page 5. N’oubliez pas de le rendre avec votre copie.

16 spe bacblanc2lwp.docx

2

2ème PARTIE - Exercice 2 - Pratique d’une démarche scientifique ancrée dans des connaissances (6 points).

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l’avenir

Les événements de Heinrich sont caractérisés par l’apparition en domaine océanique profond de sédiments glaciaires grossiers. Ces événements se sont répétés entre -60 000 et -10 000 ans.

À partir des informations issues des documents et de vos connaissances, justifier le scénario proposé par les scientifiques dans le document de référence.

Document de référence : les évènements de Heinrich.

Les scientifiques ont construit la théorie suivante : les évènements de Heinrich correspondent à un
Les scientifiques ont construit la
théorie suivante : les évènements de Heinrich
correspondent à un réchauffement des zones
nord-américaine et arctique (Groenland). Ce
réchauffement entraîne une débâcle dans le nord
de l’Atlantique, c’est-à-dire la libération en mer
d’un grand nombre d’icebergs par les glaciers
alors présents au Canada (inlandsis laurentidien
notamment). Ces icebergs, entraînés par les
courants océaniques traversant l’Atlantique,
provoquent alors un refroidissement général au
niveau de l’Europe.
Note.
Les
âges
indiqués sur les
Extension maximale des inlandsis nord-américain lors de la dernière
période glaciaire du Wisconsinien (-80 000 à -10 000 ans BP).
documents sont des âges BP (before present =
avant le présent).
D’après Université Laval (Canada)

Événements de Heinrich, notés H

H1

H2

H3

H4

H5

Âge en années BP

15 000

23 000

30 000

39 000

45 000

Document 1 : évolution du δ 18 O dans les glaces de la station GIPS (Groenland) et courbe de référence.

Note : Delta 18 O = δ 18 O
Note : Delta 18 O = δ 18 O

D'après P.M Grootes and M.Stuiver.1997, Journal of Geophysical Research

Document 2 : débâcle d’icebergs. Lors de sa progression sur le socle, le glacier arrache et transporte des éléments rocheux grossiers.

arrache et transporte des éléments rocheux grossiers. 16 spe bacblanc2lwp.docx IRD = Ice Rafted Debris

16 spe bacblanc2lwp.docx

IRD = Ice Rafted Debris (sédiments provenant de la fonte des icebergs)

D'après acces-lyon.fr

3

Document 3 : diagramme ε néodyme en fonction du rapport 206 Pb/ 204 Pb pour les sédiments de H2 et des éléments issus de différentes zones continentales.

La géochimie, par l’étude de certains éléments chimiques, permet de retracer par exemple les roches
La géochimie, par l’étude de certains éléments chimiques,
permet de retracer par exemple les roches mères à l’origine des
sédiments suite au processus d’érosion : ce sont des traceurs
géochimiques. C’est le cas de deux éléments chimiques, le
néodyme (Nd) et le plomb (avec deux isotopes 206 Pb et 204 Pb).
On établit ainsi un diagramme, le ε (epsilon) Nd en fonction du
rapport 206 Pb/ 204 Pb. Cette méthode est utilisable lorsque les
roches sources sont d’origine magmatique, ce qui est le cas au
Canada.
Des roches ayant une même source auront des signatures
proches dans ce diagramme.
D’après Benson et al., 2003

Document 4 : quantité relative de pollens dans des couches correspondant à des événements de Heinrich. Des forages réalisés au large du Portugal (Europe) donnent accès à des pollens continentaux fossilisés dans les couches d’âges correspondant aux évènements de Heinrich.

d’âges correspondant aux évènements de Heinrich. D’après http://acces.ens-lyon.fr Document 5 :

D’après http://acces.ens-lyon.fr

Document 5 : préférence écologique de différents types de végétations.

Plantes présentes

Exigences de température

chêne, noisetier, pin

température moyenne

chénopodiacées, armoises, graminées

températures basse et moyenne

16 spe bacblanc2lwp.docx

4

Nom / prénom Rabattre et masquer SVP ! QCM. Cocher la réponse exacte pour chaque

Nom / prénom

Rabattre et masquer SVP !

QCM. Cocher la réponse exacte pour chaque série de propositions.

1- La résistance des moustiques aux insecticides est un phénotype apparu :

a- suite à une modification des conditions environnementales

b- aléatoirement

c- suite à un mécanisme de spéciation

d- suite à un isolement géographique

2- La résistance des moustiques aux insecticides est un phénotype sélectionné :

a- suite à une modification des conditions environnementales

b- aléatoirement

c- suite à un mécanisme de spéciation

d- suite à un isolement géographique

3- On peut envisager que la famille multigénique des estérases est apparue :

a- suite à la sélection naturelle des moustiques résistants

b- suite à la dérive génétique des moustiques résistants

c- suite à un phénomène de crossing over anormal chez un ou des moustiques sensibles

d- suite à un mécanisme de transfert génétique horizontal entre bactérie et moustique

4- Le maintien d’une campagne de démoustication avec insecticide organo-phosphoré devrait conduire :

a- à la disparition totale des moustiques sensibles à l’insecticide

b- à la disparition totale des moustiques sensibles à la bactérie

c- à la disparition partielle des moustiques sensibles à l’insecticide

d- à la disparition partielle des moustiques sensibles à la bactérie

5- la bactérie pathogène exerce une pression de sélection favorisant :

a- indifféremment tous les moustiques

b- essentiellement les moustiques résistants à l’insecticide

c- essentiellement les moustiques sensibles à l’insecticide

d- essentiellement les moustiques sensibles à la bactérie

6- Pulvériser des insecticides organo-phosphorés pourrait conduire à long terme à :

a- la sélection naturelle des moustiques sensibles à la bactérie et résistants à l’insecticide

b- la sélection naturelle des moustiques sensibles à la bactérie et sensibles à l’insecticide

c- la sélection naturelle des moustiques résistants à la bactérie et résistants à l’insecticide

d- la sélection naturelle des moustiques résistants à la bactérie et sensibles à l’insecticide

7- la pulvérisation de l’insecticide :

a- rend chaque moustique moins susceptible de transmettre la dengue à l’Homme donc contribue à

éviter un danger sanitaire pour notre espèce

b- élimine les moustiques susceptibles de transmettre la dengue à l’Homme mais pas ceux qui ne sont

pas vecteurs de la maladie

c- contribue à éviter un danger sanitaire pour notre espèce en limitant la quantité de moustiques sans limiter la fréquence de ceux qui transmettent la dengue

d- augmente, pour les moustiques résistants, la probabilité d’une mutation conduisant à la résistance à la bactérie Wolbachia

8. Les quelques moustiques résistants observés en 2002 à 30 Km de la mer :

a- sont liés à des remaniements génétiques spontanés à partir d’individus sensibles

b- correspondent à une population géographiquement isolée des populations côtières

c- montrent l’existence d’échanges génétiques avec les populations côtières

d- s’accompagnent d’un risque accru de transmission de la dengue dans l’intérieur des terres

16 spe bacblanc2lwp.docx

5

Barèmes :

Mobilisation des connaissances.

Les adaptations anatomiques en relation avec la vie fixée qui permettent à la plante de prélever les éléments indispensables à leur nutrition et à les distribuer dans l’ensemble de l’organisme (avec éventuellement l'aide d'un doc). Un schéma bilan fonctionnel est attendu.

Critères

Indicateurs (éléments de correction)

Question clairement énoncée et respectée Problématique posée par le sujet comprise

Le sujet est clairement présenté et compris

Quelles sont les adaptations anatomiques qui permettent la nutrition de la plante, ainsi que la distribution des différentes molécules à l’ensemble de la plante, dans le cadre de la vie fixée.

 

Connaissances nécessaires:

-

Grande surface de prélèvement au niveau racinaire (système racinaire et poils

absorbants aux extrémités) : prélèvement de l’eau et des ions (sels) minéraux du sol grâce aux nombreux poils absorbants.

-

Grande surface foliaire : prélèvement de l’énergie lumineuse pour la

photosynthèse.

Les éléments scientifiques :

-

Nombreux stomates (souvent sur la face inférieure des feuilles), orifices à

pertinents, complets issus des connaissances scientifiques acquises et / ou du document

ouverture variable, permettant l’entrée de CO 2 (échanges gazeux en général) nécessaire à la photosynthèse dans la feuille. (Autre formulation : stomates en relation avec une chambre sous-stomatique avec surface de contact importante avec les cellules photosynthétiques chlorophylliennes).

-

L’eau et les ions minéraux transitent par les systèmes conducteurs : xylème (et/ou

sève brute) et atteignent ainsi les différentes parties (organes) de la plante.

-

Les différentes molécules organiques issues de la photosynthèse transitent, quant à

elles, par les systèmes conducteurs : vaisseaux du phloème (et/ou sève élaborée) et atteignent ainsi tous les organes (dont ceux non photosynthétiques).

Schéma bilan fonctionnel avec légendes, titre, phloème, xylème, prélèvement des ions et de l’eau, du CO 2 , de la localisation de la photosynthèse.

-

D’autres schémas peuvent être effectués par les candidats : les prendre en compte, mais ne pas pénaliser un candidat n’en ayant pas réalisé (voir infra).

-

 

Intégration et mises en relations des connaissances :

• Le candidat pose clairement la problématique et annonce sa résolution.

• Il organise son propos sous la forme d’un argumentaire mêlant faits et

Il

Une mise en œuvre scientifique cohérente et apparente

s’appuie par exemple sur des expérimentations, des observations, des présentations expérimentales pouvant conduire à une interprétation qui fait avancer le

raisonnement

 

Intégration de schémas complémentaires du texte, apportant synthèse ou précisions (voir supra).

 

correction orthographique, grammaticale

L’expression écrite Qualité du texte Qualité de la rédaction Qualité de la schématisation

structuration avec des connecteurs logiques « donc » et/ou de « parce que »

organisation du texte : une idée par paragraphes. Un plan numéroté n’est pas demandé.

 

schémas clairs, grands, légendés, titrés

Synthèse pertinente (effort de mise en relation, d'articulation, des connaissances)

 

Rédaction et schématisation correctes

9

à 10

Éléments scientifiques complets

Rédaction et/ou schématisation maladroite (s)

8

Synthèse maladroite ou partielle (peu de mise en relation, d'articulation des connaissances)

Rédaction et schématisation correctes

7

Rédaction et/ou schématisation maladroite (s)

6

 

Rédaction et/ou schématisation correcte(s)

5

Éléments scientifiques partiels

Rédaction et/ou schématisation maladroite (s)

3

à 4

 

Rédaction et/ou schématisation correcte(s)

2

 

Rédaction et/ou schématisation maladroite (s)

1

Aucune synthèse

Pas d’éléments scientifiques (connaissances) répondant à la question traitée

0

La synthèse s’entend comme l’association, la mise en relation ou l’articulation des connaissances et/ou des notions formant un ensemble construit et cohérent répondant à la question posée.

16 spe bacblanc2lwp.docx

6

QCM. Cocher la réponse exacte pour chaque série de propositions (version 1 proposée ici). 1-

QCM. Cocher la réponse exacte pour chaque série de propositions (version 1 proposée ici).

1- La résistance des moustiques aux insecticides est un phénotype apparu :

a- suite à une modification des conditions environnementales

b-

c- suite à un mécanisme de spéciation

d- suite à un isolement géographique

aléatoirement

2- La résistance des moustiques aux insecticides est un phénotype sélectionné :

a-

b- aléatoirement

c- suite à un mécanisme de spéciation

d- suite à un isolement géographique

suite à une modification des conditions environnementales

3- On peut envisager que la famille multigénique des estérases est apparue :

a- suite à la sélection naturelle des moustiques résistants

b- suite à la dérive génétique des moustiques résistants

c

d- suite à un mécanisme de transfert génétique horizontal entre bactérie et moustique

- suite à un phénomène de crossing over anormal chez un ou des moustiques sensibles

4- Le maintien d’une campagne de démoustication avec insecticide organo-phosphoré devrait conduire :

a-

b- à la disparition totale des moustiques sensibles à la bactérie

c- à la disparition partielle des moustiques sensibles à l’insecticide

d- à la disparition partielle des moustiques sensibles à la bactérie

à la disparition totale des moustiques sensibles à l’insecticide

5- la bactérie pathogène exerce une pression de sélection favorisant :

a- indifféremment tous les moustiques

b- essentiellement les moustiques résistants à l’insecticide

c-

d- essentiellement les moustiques sensibles à la bactérie

essentiellement les moustiques sensibles à l’insecticide

6- Pulvériser des insecticides organo-phosphorés pourrait conduire à long terme à :

a- la sélection naturelle des moustiques sensibles à la bactérie et résistants à l’insecticide

b- la sélection naturelle des moustiques sensibles à la bactérie et sensibles à l’insecticide

c-

d- la sélection naturelle des moustiques résistants à la bactérie et sensibles à l’insecticide

la sélection naturelle des moustiques résistants à la bactérie et résistants à l’insecticide

7- la pulvérisation de l’insecticide :

a- rend chaque moustique moins susceptible de transmettre la dengue à l’Homme donc contribue à éviter un danger sanitaire pour notre espèce

b- élimine les moustiques susceptibles de transmettre la dengue à l’Homme mais pas ceux qui ne sont pas vecteurs de la maladie.

c- contribue à éviter un danger sanitaire pour notre espèce en limitant la quantité de moustiques sans limiter la

fréquence de ceux qui transmettent la dengue

 

d- augmente, pour les moustiques résistants, la probabilité d’une mutation conduisant à la résistance à la bactérie Wolbachia

8. Les quelques moustiques résistants observés en 2002 à 30 Km de la mer :

a- sont liés à des remaniements génétiques spontanés à partir d’individus sensibles

b- correspondent à une population géographiquement isolée des populations côtières

c- montrent l’existence d’échanges génétiques avec les populations côtières

 

d- s’accompagnent d’un risque accru de transmission de la dengue dans l’intérieur des terres.

16 spe bacblanc2lwp.docx

7

2ème PARTIE - Exercice 2 - Pratique d'une démarche scientifique ancrée dans des connaissances. 6 points.

On veut justifier le scénario proposé par les scientifiques dans le document de référence (événements de Heinrich).

Critères

Indicateurs (éléments de correction)

 

Document 1.

- Deux événements de Heinrich sont visibles dans le document : 15 000 et 23 000 ans BP.

- Lors de ces deux événements, le δ 18 O a augmenté aux alentours de -38,5‰ dans une période où il est

globalement plus négatif.

- Le δ 18 O est un thermomètre isotopique : le taux d’ 18 O dans l’eau des précipitations dépend de la température.

- Un δ 18 O de -38,5‰ correspond à une température de -40°C environ.

- Hormis ces deux événements de Heinrich, le δ 18 O plus négatif est à relier à des températures plus basses.

On observe ici le réchauffement de la zone groenlandaise lors des événements de Heinrich, comme indiqué dans le modèle.

-

Éléments scientifiques issus du document : (complets, pertinents, utilisés à bon escient en accord avec le sujet )

Document 2.

-

Lors de sa progression sur le socle rocheux, le glacier arrache et transporte des éléments rocheux grossiers.

Ces éléments grossiers sont libérés dans l’océan lors de la fonte des icebergs issus de la désintégration des glaciers. Ils tombent alors au fond des océans, où ils reposent (sédimentent) : ce sont les IRD.

-

 

Document 3.

- On étudie le ε néodyme en fonction du rapport 206 Pb/ 204 Pb pour différentes roches.

- Des roches issues d’une même source auront des signatures proches.

Des roches prélevées sur les rives des baies de Cumberland et d’Hudson (proches des inlandsis) ont les mêmes ε Nd (-29 à -28), et des rapports 206 Pb/ 204 Pb proches (17 à 19).

-

Les sédiments de l’événement H2 ont les mêmes rapports ε Nd (-29 à -28), et des rapports 206 Pb/ 204 Pb proches (17,5 à 18,5), bien différents de ceux des sédiments ne correspondant pas à l’événement H2.

-

Ces sédiments semblent reliés aux roches trouvées sur les rives des baies de Cumberland et d’Hudson (proviennent de l’érosion de ces roches).

-

Document 4.

Des forages ont été réalisés au large du Portugal, donnant accès à des pollens continentaux fossilisés dans les couches correspondant aux événements de Heinrich.

-

Pour les trois événements indiqués (H3 à H5), on observe une baisse de la proportion de pollens de chêne, noisetier et pin, et une hausse concomitante des proportions de pollens de chénopodiacées, armoises et

-

graminées.

Les chêne, noisetier et pin vivent plutôt sous des températures moyennes ; les chénopodiacées, armoises et graminées sous des températures basse et moyenne, donc en milieu plus froid.

-

-

Les événements de Heinrich sont donc associés à un refroidissement climatique en Europe.

Conclusion. Les données extraites des sédiments (données géochimiques), des glaces continentales (thermomètre isotopiques) et des pollens (palynologie) sont en accord avec le modèle : un réchauffement des températures au niveau du continent nord-américain aurait conduit à une débâcle des glaciers continentaux (repérable par les sédiments (IRD) libérés lors de la fonte des icebergs), provoquant un refroidissement au niveau de l’Europe (visible avec la végétation).

 

-

le δ 18 O mesuré dans les glaces continentales est un thermomètre isotopique (donne des indications sur les

Éléments scientifiques issus des connaissances acquises

températures passées)

la palynologie, par l’étude des pollens (très résistant) donne accès aux conditions climatiques du passé en milieu continental

-

 

Principe de l’actualisme (applicable avec la palynologie : les espèces du passé vivaient dans les mêmes conditions écologiques que les espèces actuelles).

-

Qualité de la démarche

Éléments scientifiques tirés des documents et issus des connaissances

 

Démarche cohérente qui permet de répondre à la problématique

Excellents dans les deux domaines (avec bonnes syntaxe et orthographe).

6

Suffisants dans les deux domaines.

5

Suffisants pour un domaine et moyen pour l’autre ou moyen dans les deux.

4

Démarche maladroite et réponse partielle à la problématique

Suffisants pour un domaine et moyen pour l’autre ou moyen dans les deux.

3

Moyen dans l’un des domaines et insuffisant dans l’autre.

2

Aucune démarche ou démarche incohérente

Insuffisant dans les deux domaines.

1

Rien

0

16 spe bacblanc2lwp.docx

8