Vous êtes sur la page 1sur 6

Cours et exercices de mathématiques M. CUAZ, http://mathscyr.free.

fr
DERIVABILITE
EXERCICES CORRIGES
Exercice n°1.
Soit f la fonction définie sur \ par f ( x) = 3 x 2 + 4 x − 5 . Démontrer que f est dérivable en 3 et calculer f ′(3)

Exercice n°2.
 x 2 − 1 si x < 0
Soit f la fonction définie sur \ par : f ( x ) = 
 x − 1 si x ≥ 0
La fonction f est-elle dérivable sur \ ?
Exercice n°3.
f est la fonction définie sur \ par f ( x ) = x 2 + 3
f ( h ) − f ( 0) h
a) Pour tout réel h ≠ 0 , démontrer que : =
h h +3+ 3
2

b) En déduire que f est dérivable en 0 et donner le nombre dérivé de f en 0.


Exercice n°4.
1) Etudier la dérivabilité en 0 de x 6 x x
2) Soit f la fonction numérique définie par f ( x ) = (1 − x ) 1 − x 2
a) Déterminer l’ensemble de définition de f
b) Etudier la dérivabilité de f en +1 et en –1
Exercice n°5.
1) f est la fonction définie sur [ 0;+∞[ par f ( x ) = x + x
a) Etudier la dérivabilité de f en 0
b) Dans un repère orthogonal, la courbe représentant f admet-elle une tangente au point d’abscisse 0 ?
2) g est la fonction définie sur [ 0; +∞[ par g ( x ) = x 2 x
a) Etudier la dérivabilité de g en 0
b) Dans un repère orthogonal, la courbe représentant g admet-elle une tangente au point d’abscisse 0
Exercice n°6.
On considère la fonction définie sur \ par : f ( x ) = x 2 − 1
a) Donner, suivant la valeur de x, l’expression de f(x)
b) Etudier la dérivabilité de f en 1
Exercice n°7.
f est la fonction définie sur \ par f ( x ) = x 2 − 1
C est la courbe représentant f dans un repère orthonormal.
1) Tracer la courbe C. On note A le point de C d’abscisse 1.
2) a) Montrer que f est dérivable à droite en 1.
b) Déterminer une équation de la tangente à droite à la courbe C au point A. Tracer cette tangente.
3) a) Montrer que f est dérivable à gauche en 1.
b) Déterminer une équation de la tangente à gauche à la courbe C au point A. Tracer également cette tangente.
4) La fonction est-elle dérivable en 1 ?
Exercice n°8.
f est la fonction définie sur \ par f ( x ) = ( x − 1) x − 1
a) Dans un repère, tracer la courbe représentative C de f
b) Démontrer que la fonction f est dérivable en 1. Donner le nombre dérivé de f en 1
c) Déterminer une équation de la tangente T à la courbe C au point d’abscisse 1.

Page 1/6
Cours et exercices de mathématiques M. CUAZ, http://mathscyr.free.fr
Exercice n°9.
1
f est la fonction définie sur \* par f ( x ) =
x2
f ( −1 + h ) − f ( −1)
a) Pour tout réel h tel que −1 + h ≠ 0 et h ≠ 0 , exprimer en fonction de h le rapport
h
b) En déduire que f est dérivable en –1 et donner le nombre dérivé de f en -1
Exercice n°10.
En utilisant la définition du nombre dérivé, déterminer la limite des fonctions suivantes en a
sin x
1) f ( x ) = en a = 0
x
cos x − 1
2) f ( x ) = en a = 0
x
cos x π
3) f ( x ) = en a =
π 2
x−
2
sin x − 1 π
4) f ( x ) = en a =
cos x 2

Page 2/6
Cours et exercices de mathématiques M. CUAZ, http://mathscyr.free.fr
DERIVABILITE - CORRECTION
Exercice n°1

Pour tout h ≠ 0 , on calcule :


f ( 3 + h ) − f ( 3)
=
2
(
3 ( 3 + h ) + 4 ( 3 + h ) − 5 − 3 × 32 + 4 × 3 − 5 )
h h

=
( )
3 9 + 6h + h 2 + 12 + 4h − 5 − 34
=
27 + 18h + 3h + 12 + 4h − 5 − 34 3h 2 + 22h
2
= = 3h + 22
h h h
f ( 3 + h ) − f ( 3)
Puisque lim = lim 3h + 22 = 22 , on en conclut que f est dérivable en 3 et f ′(3) = 22
h →0 h h →0

Exercice n°2
f est dérivable sur ]−∞;0[ en tant que fonction polynôme et sur [ 0;+∞[ en tant que fonction affine.
f ( x ) − f (0) x 2 − 1 − (−1) f ( x ) − f ( 0)
Pour tout x ∈ ]−∞;0[ , = = x donc lim = 0 donc f est dérivable à gauche en 0 et
x−0 x x →0 x−0
x<0
f ( x ) − f (0) x − 1 − (−1) f ( x ) − f ( 0)
f g′ ( 0 ) = 0 . De plus, pour tout x ∈ ]0; +∞[ , = = 1 donc lim = 1 donc f est dérivable
x−0 x x →0 x−0
x >0
à droite en 0 et f d′ ( 0 ) = 1 . Mais comme f g′ ( 0 ) ≠ f d′ ( 0 ) , on conclut que f n’est pas dérivable en 0 (Point anguleux)

Exercice n°3
a) On met en œuvre la technique dite de la « multiplication par la quantité conjuguée » : Pour tout réel h ≠ 0 ,

f ( h ) − f ( 0)
=
h2 + 3 − 3
=
( h2 + 3 − 3 )( h2 + 3 + 3 )
h h h ( h2 + 3 + 3 )
( ) − ( 3)
2 2
h2 + 3 h2 + 3 − 3 h2 h
= = = =
h( h + 3 + 3) ( ) h( ) h +3+ 3
2
2
h h2 + 3 + 3 h2 + 3 + 3

f ( h ) − f ( 0) h 0
b) Puisque lim h = 0 et lim h 2 + 3 = 3 , on aura lim = lim = =0
h→0 h→0 h →0 h h →0
h +3+ 3
2
2 3
La fonction f est dérivable en 0 et f ′ ( 0 ) = 0 .

Exercice n°4
f ( 0 + h ) − f (0) f ( h ) − f ( 0) h h −0 h h
1) Pour tout h ≠ 0 , on calcule : = = = = h
h h h h
f ( 0 + h ) − f (0)
Puisque lim = lim h = 0 , on en conclut que f est dérivable en 0 et f ′(0) = 0
h →0 h h →0

2) a) f est définie pour toutes les valeurs de x pour lesquelles 1 − x 2 ≥ 0 ⇔ x 2 ≤ 1 ⇔ −1 ≤ x ≤ 1 , donc D f = [ −1;1]

f ( x ) − f (1) (1 − x ) 1 − x2 − 0 f ( x ) − f (1)
b) Pour tout x ∈ [ −1;1[ , = = − 1 − x 2 , donc lim = lim − 1 − x 2 = 0 ,
x −1 x −1 x→1 x −1 x →1
x<1 x <1
donc f est dérivable (à gauche) en 1 et f g′ (1) = 1 .

f ( x ) − f ( −1) (1 − x ) 1 − x2 − 0 (1 − x ) 1− x 1+ x (1 − x ) 1− x
De plus, pour tout x ∈ ]−1;1] , = = =
x − ( −1) x +1 1+ x 1+ x
f ( x ) − f ( −1)
Puisque lim (1 − x ) 1 − x = 2 2 et lim 1 + x = 0+ , on en conclut par quotient, que lim = +∞ , donc
x→−1 x→−1 x→−1 x +1
x >−1 x >−1 x >−1
que f n’est pas dérivable en –14) On considère la fonction définie sur \ par : f ( x ) = x 2 − 1

Page 3/6
Cours et exercices de mathématiques M. CUAZ, http://mathscyr.free.fr
Exercice n°5
f ( x ) − f ( 0) x + x − 0 x 1
1) a) Pour tout x > 0 , = =1+ =1+
x x x x
f ( x ) − f ( 0) 1
Puisque lim x = 0+ , on en déduit par limite du quotient, que lim = lim1 + = +∞
x →0
x >0
x →0
x >0
x x →0
x >0
x
La fonction f n’est donc pas dérivable en 0
b) Dans un repère orthogonal, la courbe représentant f admet en son point d’abscisse 0 une demi-tangente verticale.
g ( x ) − g ( 0) x2 x − 0
2) a) Pour tout x > 0 , = =x x
x x
g ( x ) − g ( 0)
Puisque lim x x = 0+ , on en déduit que lim = lim x x = 0
x →0
x >0
x →0
x >0
x x →0
x >0

La fonction g est donc dérivable en 0 et g ′ ( 0 ) = 0


b) Dans un repère orthogonal, la courbe représentant g admet en son point d’abscisse 0 une demi-tangente horizontale.
Exercice n°6
a) Pour tout x ∈ ]−∞; −1] ∪ [1; +∞[ , x 2 − 1 ≥ 0 donc f ( x ) = x 2 − 1 = x 2 − 1
Pour tout x ∈ [ −1;1] , x 2 − 1 ≤ 0 donc f ( x ) = x 2 − 1 = − ( x 2 − 1) = 1 − x 2
f ( x ) − f (1) x2 − 1 ( x − 1)( x + 1) = lim x + 1 = 2
b) On détermine lim = lim = lim
x →1
x >1
x −1 x →1
x >1
x − 1 xx → >1
1 x −1 x →1
x >1

La fonction f est donc dérivable à droite en 1 et f d′ (1) = 2

f ( x ) − f (1) − ( x 2 − 1) − ( x − 1)( x + 1)
On détermine lim = lim = lim = lim − ( x + 1) = −2
x →1
x <1
x −1 x →1
x <1
x −1 x →1
x <1
x −1 x →1
x <1

La fonction f est donc dérivable à gauche en 1 et f g′ (1) = −2


Cependant, puisque f d′ (1) ≠ f g′ (1) , f n’est pas dérivable en 1.

Exercice n°7
1) Pour tout x ∈ ]−∞; −1] ∪ [1; +∞[ , x 2 − 1 ≥ 0 donc f ( x ) = x 2 − 1 = x 2 − 1 .
Pour tout x ∈ [ −1;1] , x 2 − 1 ≤ 0 donc f ( x ) = x 2 − 1 = − ( x 2 − 1) = 1 − x 2 .
La courbe représentative de f est donc constituée de l’union de deux courbes paraboles : celle de la fonction x → x 2 − 1
pour x ∈ ]−∞; −1] ∪ [1; +∞[ , et celle de la fonction x → 1 − x 2 pour x ∈ [ −1;1] .
f ( x ) − f (1) x 2 − 1 ( x − 1)( x + 1) f ( x ) − f (1)
2) a) Pour tout x>1, = = = x + 1 , donc lim = lim x + 1 = 2 , ce qui nous
x −1 x −1 x −1 x →1
x >1
x −1 x →1
x >1

permet d’affirmer que f est dérivable à droite en 1 et que f d′ (1) = 2


b) Une équation de la tangente à droite à la courbe C au point A est y = f d′ (1)( x − 1) + f (1) = 2 ( x − 1) + 0 , c’est-à-dire
y = 2x − 2

f ( x ) − f (1) − ( x 2 − 1) − ( x − 1)( x + 1) f ( x ) − f (1)


3) a) Pour tout x<1, = = = − ( x + 1) , donc lim = lim − ( x + 1) = −2 , ce
x −1 x −1 x −1 x →1
x <1
x −1 x →1
x <1

qui nous permet d’affirmer que f est dérivable à gauche en 1 et que f g′ (1) = −2
b) Une équation de la tangente à gauche à la courbe C au point A est y = f g′ (1)( x − 1) + f (1) = −2 ( x − 1) + 0 , c’est-à-dire
y = −2 x + 2
4) La fonction f n’est pas dérivable en 1 car f g′ (1) ≠ f d′ (1)
Les tangentes à droite et à gauche en A étant différentes, on dit que A est un point anguleux.

Page 4/6
Cours et exercices de mathématiques M. CUAZ, http://mathscyr.free.fr
Exercice n°8
a) Pour tout x ≥ 1 ⇔ x − 1 ≥ 0 , x − 1 = x − 1 donc f ( x ) = ( x − 1)( x − 1) = ( x − 1)
2

Pour tout x ≤ 1 ⇔ x − 1 ≤ 0 , x − 1 = − ( x − 1) donc f ( x ) = ( x − 1) × ( − ( x − 1) ) = − ( x − 1)


2

f ( x ) − f (1) ( x − 1) f ( x ) − f (1)
2
−0
b) Pour tout x>1, = = x − 1 , donc lim = lim x − 1 = 0 .
x −1 x −1 x →1
x >1
x −1 x →1
x >1

La fonction f est donc dérivable à droite en 1 et f d′ (1) = 0


f ( x ) − f (1) − ( x − 1) − 0 f ( x ) − f (1)
2

De plus, pour tout x<1, = = − ( x − 1) , donc lim = lim − ( x − 1) = 0 .


x −1 x −1 x →1
x <1
x −1 x →1
x <1

La fonction f est donc dérivable à gauche en 1 et f g′ (1) = 0


Puisque f d′ (1) = f g′ (1) = 0 , on conclut que f est dérivable en 1 et f ′ (1) = 0
c) L’équation de la tangente T à la courbe C au point d’abscisse 1 est de la forme y = f ′ (1)( x − 1) + f (1) , c’est-à-dire
y = 0 . Il s’agit donc de l’axe des abscisses

Exercice n°9
a) Pour tout réel h tel que −1 + h ≠ 0 et h ≠ 0 ,
( −1 + h )
2
1 1 1
− −
f ( −1 + h ) − f ( −1) ( −1 + h ) ( −1) ( −1 + h ) ( −1 + h )
2 2 2 2

= =
h h h
 1 1 − 2h + h 2  1 2h − h 1 2−h 2
= − × = × =
 ( −1 + h )2 ( −1 + h )2  h ( −1 + h ) 2 h ( − 1 + h ) 2
 
b) Puisque lim 2 − h = 2 et lim − 1 + h = −1 donc lim ( −1 + h ) = 1 , on en déduit, par application des règles sur le quotient,
2

h →0 h→0 h→0

f ( −1 + h ) − f ( −1) 2−h
que lim = lim = 2 , donc que f est dérivable en –1 et que le nombre dérivé de f en –1 vaut 2
( −1 + h )
2
h→0 h h →0

Exercice n°10
1) Si on pose g ( x ) = sin x , alors g ( 0 ) = sin 0 = 0 , et ainsi, pour tout x ≠ 0 ,
sin x sin x − sin 0 g ( x ) − g ( 0 )
f ( x) = = =
x x−0 x−0
g ( x ) − g ( 0)
La fonction g étant dérivable en 0, le quotient f ( x ) = admet donc une limite finie en 0 égale à g ′ ( 0 ) .
x−0
sin x
Or, pour tout réel x, g ′ ( x ) = cos x donc g ′ ( 0 ) = 1 , et on conclut que lim =1
x →0 x
2) Si on pose g ( x ) = cos x , alors g ( 0 ) = cos 0 = 1 , et ainsi, pour tout x ≠ 0 ,
cos x − 1 cos x − cos 0 g ( x ) − g ( 0 )
f ( x) = = =
x x−0 x−0
g ( x ) − g ( 0)
La fonction g étant dérivable en 0, le quotient f ( x ) = admet donc une limite finie en 0 égale à g ′ ( 0 ) .
x−0
cos x − 1
Or, pour tout réel x, g ′ ( x ) = − sin x donc g ′ ( 0 ) = − sin 0 = 0 , et on conclut que lim =0
x →0 x

Page 5/6
Cours et exercices de mathématiques M. CUAZ, http://mathscyr.free.fr
π  π  π
3) Si on pose g ( x ) = cos x , alors g   = cos   = 0 , et ainsi, pour tout x ≠ ,
2 2 2
π
  π
 
cos x − cos   g ( x ) − g  
cos x 2
 = 2
( )
f x =
π
=
π π
x− x− x−
2 2 2
π 
g ( x) − g  
π
La fonction g étant dérivable en , le quotient f ( x ) =  2  admet donc une limite finie en π égale à g ′  π  .
2 π 2  
x− 2
2
π  π  cos x
Or, pour tout réel x, g ′ ( x ) = − sin x donc g ′   = − sin   = −1 , et on conclut que lim = −1
2 2 π π
2 x−
x→

2
d) Pour trouver cette limite, il faut « séparer » en deux la fraction
π
x−
π sin x − 1 sin x − 1 2
Pour tout x ≠ , f ( x ) = = ×
2 cos x π cos x
x−
2
π
x−
sin x − 1 2
On doit étudier séparément l’existence des deux limites lim et lim
π π π cos x
x→
2 x− x→
2
2
π  π  π
Si on pose g ( x ) = sin x , alors g   = sin   = 1 , et ainsi, pour tout x ≠ ,
2 2 2
π 
sin x − sin  
lim
sin x − 1
= lim  2  = g ′  π  = cos  π  = 0 ,
π π π π    
x→
2 x−
x→
2 x− 2 2
2 2
π
x−
tandis que la deuxième limite lim 2 est l’inverse de celle trouvée dans la question c), donc vaut –1
π cos x
x→
2

π
x−
sin x − 1 2 = 0 × ( −1) = 0 , et ainsi lim sin x − 1 = 0
Par produit des limites, lim ×
π π cos x π cos x
x→
2 x− x→
2
2

Page 6/6