Vous êtes sur la page 1sur 54

Maladies rhumatismales

Goutte et pseudogoutte
L’arthrite, l’arthrose, l’ostéoporose, le mal de dos
et les rhumatismes des parties molles sont les affections
rhumatismales les plus fréquentes. En tout, il existe près
de 200 tableaux cliniques. Le rhumatisme peut affecter le dos,
les articulations, les os ou les parties molles.

Vous trouverez toutes les informations sur le rhumatisme, les moyens


auxiliaires et nos offres d'activités sportives de votre région ici :

Ligue suisse contre le rhumatisme


Tél. 044 487 40 00, info@rheumaliga.ch, www.ligues-rhumatisme.ch
Sommaire

Ce que cette brochure vous apprendra 2

La goutte, une école de vie douloureuse 5


Qu’est-ce que la goutte ? 5
Comment la maladie apparaît-elle ? 7
Les symptômes de la goutte 11
Comment la goutte est-elle diagnostiquée ? 13
Causes et facteurs de risque 14
Traitements médicamenteux de la goutte 17
Réduire le risque de goutte au moyen d’une alimentation saine 20
Le traitement de la goutte au moyen de la naturopathie 27
Comment prévenir la goutte ? 32

Douleur due à la calcification des articulations : 33


la pseudogoutte
Qu’est-ce que la pseudogoutte ? 33
Symptômes de la pseudogoutte 33
Causes de la pseudogoutte 36
Diagnostic et traitement 38

Glossaire 40

Ligue suisse contre le rhumatisme 44

Moyens auxiliaires 45

Autres publications 46

Contacts utiles 47
2
Ce que cette brochure
vous apprendra

Il existe une histoire culturelle de maladie endémique. La goutte


la goutte. Elle compte à son progresse également de
panthéon des personnalités telles manière significative en Chine
qu’Alexandre le Grand, les réfor- et dans les pays émergents
mateurs Luther et Calvin, comme l’Inde et le Brésil.
Louis XIV, Rubens, Goethe ou
Frédéric II de Prusse. Aujourd’hui La présente brochure a pour but
encore, des caricatures histo- – sans présupposer des connais-
riques d’hommes obèses et mal sances médicales – de mieux
en point, aux pieds gonflés, vous faire connaître cette mala-
servent souvent d’introduction die. Vous découvrirez ainsi
aux conférences médicales sur la dans les pages suivantes com-
goutte. Ces références histo- ment la goutte se développe
riques peuvent faire oublier cer- et de quelle manière vous pou-
taines réalités surprenantes vez en influencer le cours.
et bien actuelles : La goutte est un signal d’alarme
on ne peut plus clair. Elle
■■ la goutte peut aussi toucher nous rend conscients de la
de jeunes hommes sportifs et res­ponsa­bilité envers notre
élancés ; propre santé et nous incite à la
■■ malgré l’effet protecteur des prévenir en adoptant un mode
œstrogènes, les femmes de vie plus sain.
ne sont pas non plus à l’abri
de la goutte ; Si, dans cette brochure, nous
■■ et enfin, la progression traitons de la goutte, mais aussi
constante du niveau de vie a de la pseudogoutte, c’est que
hissé la goutte au rang de nous avons de bonnes raisons de
le faire. D’abord parce que
l’intérêt pour cette maladie ne “  La goutte s’est
hissée au
cesse de croître. Les personnes
qui nous téléphonent sou­- rang de maladie
haitent aussi souvent s’informer
sur la pseudogoutte que sur
endémique.  ”
la goutte. Les deux maladies sont
certes bien distinctes. Toute-
fois, la goutte et la pseudogoutte
ont tellement de points com-
muns, qu’il peut être utile pour la
compréhension de les décrire
en parallèle.
4 CE QUE CETTE BROCHURE VOUS APPRENDRA

■■ Toutes deux sont des formes ex­pliqués de nombreux termes


de l’arthrite. médicaux importants – après
■■ Toutes deux causent de vives tout, vous entendrez aussi quel-
douleurs des articulations. ques termes techniques lors
■■ Toutes deux résultent de vos visites chez le médecin.
de dépôts cristallins dans les
articulations. Nous vous souhaitons une
■■ Toutes deux enfin évoluent par lecture agréable et instructive !
crises et poussées et peuvent
devenir chroniques. Ligue suisse contre
le rhumatisme
La goutte touche plutôt les
petites articulations, la pseudo-
goutte plutôt les grosses
articulations, avec cependant Remarque : afin d’améliorer la
des exceptions notables. lisibilité, seule la forme masculine
(un patient, un médecin) ou
Dans cette brochure, nous féminine (une diététicienne) est
souhaitons vous éclairer sur le employée, mais elle se réfère
sujet et vous encourager aux deux sexes.
à prendre les choses en mains.
Nous avons évité autant que
possible d’employer des termes
techniques. Si vous trébuchez
malgré tout sur un mot, vous
pouvez consulter le glossaire, à
la page 42. Vous y trouverez
La goutte, une école de 5

vie douloureuse

Qu’est-ce que la goutte ? 80 % de patients de


La goutte est l’une des formes de sexe masculin
rhumatisme les plus doulou- 80 % des personnes souffrant
reuses. Il s’agit d’une inflamma- de la goutte sont de sexe mascu-
tion des articulations (arthrite), lin. Environ 3 % des hommes
liée à un composé normale- atteignant l’âge de la retraite sont
ment éliminé dans les urines : concernés. La goutte est la
l’acide urique (urate). maladie articulaire inflammatoire
la plus fréquente chez les
La goutte est connue depuis hommes de plus de 40 ans. La
l’Antiquité comme une maladie première crise de goutte sur-
de l’abondance touchant ceux vient en moyenne au milieu de la
qui s’octroient chaque jour vie d’un homme (entre 40 et
du vin et de la viande. Le mode 45 ans). En revanche, les femmes
de vie y joue en effet un cer- sont protégées par les hormones
tain rôle. Surpoids, sédentarité et sexuelles féminines jusqu’à la
consommation de viande supé- ménopause. Chez les femmes, la
rieure à 50 kilos par personne et première crise de goutte apparaît
par an contribuent à faire de en moyenne entre 55 et 60 ans.
la goutte une maladie rhumatis-
male aujourd’hui encore très
répandue en Suisse.
6

Le goutteux type est un D’autres types de patients


homme, dans la force existent aussi. David (20) est
de l’âge et corpulent. Appe­ mince, sportif et fier de sa
lons-le Michel (56). Dans sa musculature. Un matin, il est
jeunesse, Michel était sportif, réveillé par de violentes
jouait au foot et faisait du douleurs dans le pied. La crise
vélo. Aujourd’hui, il est rangé de goutte le contraint à in­
et regarde volontiers le sport terrompre durablement son
à la télévision en sirotant entraînement. « Quoi, la
une bière bien fraîche. Il raf- goutte !? » répondent interlo­
fole par-dessus tout d’un qués ses collègues de
bon steak grillé au barbecue. la salle de sport en se de­
Découvrez à la page 26 mandant si celle-ci résulte
comment il pourrait prévenir d’un excès de protéines.
la goutte en modifiant son Lisez-en davantage à la
régime alimentaire. page 16.
LA GOUTTE 7

Comment la maladie
­apparaît-elle  ?
La première crise de goutte est
un choc. Elle survient sans
crier gare. Elle est pourtant le
résultat d’une longue incubation
passée inaperçue jusqu’à ce
qu’une soirée bien arrosée ou un
repas plantureux fasse débor-
der le vase. Pour bien compren­
Sophie (33) s’est laissé
dre ce qui se passe, il convient
convaincre par sa meil-
de s’intéresser aux mécanismes
leure amie de suivre un
biochimiques à l’origine de la
régime radical. Elle perd
goutte. On comprend, mieux, dès
15 kilos en un temps record.
lors, les mesures thérapeu-
Des douleurs subites
tiques à même de la prévenir. Les
au genou gauche mettent
ce­pendant un terme patients atteints de la goutte
à l’expérience. « Pourtant, je peuvent contribuer activement à
n’ai presque rien mangé », leur bien-être en changeant
s’étonne Sophie. C’est bien leur mode de vie et en particulier
là le problème. Découvrez leur régime alimentaire.
pourquoi à la page 28.
Purines issues de
l’alimentation
Les purines jouent un rôle central
dans le déclenchement de la
goutte. Elles sont présentes dans
8 LA GOUTTE

de nombreux aliments d’origine Métabolisme de


végétale ou animale. D’un point la purine
de vue chimique, les purines sont
des composants de certaines purines
biomolécules, les acides nucléi­
ques. Vous connaissez sans
aucun doute le plus célèbre hypoxanthine
d’entre eux, l’acide désoxyribonu-
cléique, plus couramment
dénommé ADN. La goutte nous xanthine
conduit ainsi de manière to­
talement inattendue jusqu’aux
fondements structurels de acide urique
la vie. Les purines font partie
du génome.

Le génome – et avec lui les pu- qu’il contient. Les purines


rines – est contenu dans le noyau passent ensuite par l’intermé-
de chaque cellule d’un être diaire de la circulation san­-
vivant. Lorsque nous mangeons guine dans l’organisme, où elles
des légumes, des fruits, des sont converties en acide urique
champignons, de la viande ou du au cours de deux étapes inter-
poisson, nous absorbons de médiaires (hypoxanthine et
nombreuses cellules végétales et xanthine). C’est donc à ce stade
animales. Lors de la digestion, qu’elles sont transformées
nous « cassons » le noyau de ces en métabolite déclencheur de
cellules et libérons les purines la goutte.
LA GOUTTE 9

Purines issues de normalement compris entre 3 et


la destruction des cellules 6 mg d’acide urique par décilitre
Avant de poursuivre, une re- de sang. À un tel taux, l’acide
marque s’impose : le corps urique reste dissous dans le sang.
humain est en perpétuelle évolu- Il circule et peut être éliminé
tion. Nous fabriquons chaque sans problème. Au-dessus de
jour des millions de nouvelles 6 mg/dl, les médecins parlent en
cellules et en éliminons d’autres. revanche d’hyperuricémie. Ils
Les noyaux de ces dernières sont désignent ainsi une augmentation
cassés et, pour l’essentiel, re­ anormale du taux d’acide urique
cyclés pour la fabrication de nou- circulant dans le sang.
velles cellules. L’alimentation
n’est donc pas la seule source de
purines. La dégradation de nos “  Le taux d’acide
urique est normale­-
propres cellules en libère égale-
ment et, lorsque nous jeûnons ou ment compris
n’absorbons plus que très peu de entre 3 et 6 mg/dl

calories, ce processus s’intensifie.
de sang. 
L’augmentation du taux
d’acide urique L’excès d’acide urique commence
Le taux d’acide urique est propor- à se cristalliser et à se déposer
tionnel à la quantité de purines en divers endroits du corps. Les
contenue dans l’organisme. À zones de dépôt privilégiées
partir d’une certaine valeur, il peut sont les articulations, les bourses
devenir problématique. Chez séreuses et le tissu conjonctif
un adulte en bonne santé, il est situé à proximité des articula-
“  Une crise
de goutte peut
tions. Présentant des arêtes vives,
les cristaux d’acide urique irritent
les tissus, génèrent des inflam-
se manifester mations et causent de violentes
en quelques douleurs. Une crise de goutte
heures. ” peut ainsi se manifester en quel­-
ques heures. Si le taux d’acide
urique reste élevé, d’autres crises
sont programmées.

La goutte : une maladie


éreintante
Le produit final du métabolisme
des purines attire l’attention
LA GOUTTE 11

sur un organe vital : les reins. Les dans le sang : une hyperuricémie.
reins ont de nombreuses fonc- Cette phase initiatrice de la
tions, mais leur tâche centrale goutte n’est pas à proprement
consiste à évacuer les produits parler une maladie, mais un
finaux du métabolisme (tels que, signal d’alarme, souvent décou-
justement, l’acide urique) via vert par hasard lors d’un test
la sécrétion d’urine. Les capaci- sanguin. On parle de taux élevé
tés de cet organe ne sont toute- d’acide urique au-delà de
fois pas illimitées. Les reins 6 mg d’acide urique par décilitre
peuvent ainsi souffrir d’un excès de sang. Au-dessus de cette
permanent d’acide urique. valeur, l’acide urique peut se dé-
Tout ce qu’ils ne parviennent pas poser sous forme cristallisée
à filtrer du sang et à évacuer dans les articulations et les par-
dans les urines se dépose dans ties molles. Ce taux se rencontre
les tissus rénaux, obture les chez 30 % environ des hommes
fins canaux et entraîne ici aussi (chez les femmes, cette propor-
des inflammations. Cela a pour tion est beaucoup plus faible).
effet d’endommager les reins et Au-dessus de 9 mg/dl, une crise
d’affaiblir leur capacité de fil- de goutte est inévitable.
t­rage, comme le feraient des mé-
taux lourds ou des médicaments La crise de goutte
néphrotoxiques. La crise de goutte est une inflam-
mation d’une articulation terrible-
Les symptômes de la goutte ment douloureuse, qui frappe
La goutte n’apparaît pas du jour souvent pendant le sommeil. C’est
au lendemain. Elle a pour cause le plus souvent l’articulation
un taux élevé d’acide urique de base du gros orteil qui est tou-
12 LA GOUTTE

chée. L’articulation et la peau Quand la maladie devient


qui l’entoure sont gonflées, très chronique
rouges et extrêmement sensibles En cas de taux d’acide urique
à la pression et au toucher. élevé, les douleurs liées à la
L’inflammation peut s’étendre aux maladie surviennent par pous-
gaines tendineuses et aux sées, à intervalles de plus en plus
bourses séreuses. Les facteurs rapprochés. Sans traitement,
qui sont le plus fréquemment à la maladie devient chronique et
l’origine d’une crise de goutte touche plusieurs articulations
sont liés à l’alimentation : un dîner en même temps. Des tophi
copieux à base de viande, une goutteux, qui sont des nodosités
consommation excessive d’alcool, inesthétiques, peuvent égale-
un régime trop restrictif ou un ment se développer. Ce sont des
jeûne. Chez les personnes hospi- dépôts bénins de cristaux d’acide
talisées, une crise de goutte peut urique de forme arrondie qui se
survenir à la suite de l’administra- forment dans les parties les
tion de diurétiques. La prise de plus froides de l’organisme, telles
diurétiques peut être nécessaire que les pavillons des oreilles,
pour abaisser la tension artérielle les coudes, les pieds et les doigts.
ou améliorer la circulation san- En cas de goutte chronique, on
guine. Les diurétiques augmen- peut observer des dépôts d’acide
tent la sécrétion urinaire, sans urique dans les reins. Les calculs
accroître pour autant l’élimination rénaux qui en résultent peuvent
de l’acide urique. irriter le bassinet et provoquer
des coliques. De plus, une
goutte chronique peut évoluer en
arthrose (dite secondaire).
LA GOUTTE 13

Comment la goutte est-elle


diagnostiquée ?
Le stade préliminaire de la goutte
peut être aisément établi. Une
analyse sanguine permet de me-
surer une augmentation du taux
d’acide urique (hyperuricémie).

Le médecin diagnostique une Crise de goutte aiguë


crise de goutte après un examen
médical et à partir des antécé-
dents du patient (anamnèse). Les
manifestations de la goutte sont
claires : gonflement, rougeur, vive
douleur et capacité fonctionnelle
de l’articulation atteinte fortement
limitée.
Nodosités goutteuses aux doigts
La goutte peut être confondue
avec la pseudogoutte (chon­
drocalcinose). Pour différencier
les deux maladies (diagnostic
différentiel), on pourra ponction-
ner l’articulation touchée et
faire analyser le liquide synovial
en laboratoire. La goutte
se manifeste par des cristaux Destruction articulaire
14 LA GOUTTE

d’acide urique, la pseudogoutte L’alimentation


par des cristaux de pyrophos- Une deuxième cause importante
phate de calcium. Les deux types de la goutte est à rechercher
de cristaux se distinguent nette- dans le mode de vie des per-
ment au microscope. Lisez-en sonnes atteintes. Nombre d’entre
davantage au sujet de la pseudo- elles ont une alimentation riche
goutte à partir de la page 33. en viande qui conduit à un
apport important de purines. Ces
En cas de goutte chronique, les personnes freinent aussi souvent
atteintes des articulations l’élimination de l’acide urique
concernées sont visibles à la par les reins par une consomma-
radiographie. tion excessive d’alcool. Les
facteurs déclencheurs typiques
Causes et facteurs d’une crise de goutte nocturne
de risque ou matinale sont une importante
L’hérédité consommation d’alcool la veille
Il existe une prédisposition con­- et un repas copieux composé
génitale à la goutte. La plupart de viande, de poisson et de fruits
des personnes souffrant de de mer. De tels repas sont
goutte présentent un défaut d’ex- extrêmement riches en purines.
crétion de l’acide urique d’ori- Certains légumes, comme
gine génétique. Celui-ci se traduit les asperges via l’acide oxalique,
inévitablement par une concen- sont également de grands
tration élevée d’acide urique dans pourvoyeurs de purines ou in-
le sang (hyperuricémie). hibent l’élimination de l’acide
urique.
LA GOUTTE 15

on compte certaines maladies


Tableaux des purines
rénales, leucémies et tumeurs,
mais surtout des troubles
Les tableaux des purines du métabolisme, regroupés sous
vous indiquent com-
l’appellation de syndrome
bien de purines différents
métabolique :
aliments, produits finis
et boissons contiennent
■■ Obésité
ou à la production de
■■ Hypertension
combien d’acide urique ils
■■ Troubles du métabolisme
contribuent. Ces tableaux
■■ Troubles du métabolisme
sont disponibles dans
des livres ou sur Internet, glucidique
par exemple :
75 % des patients goutteux
www.beobachter.ch/purine présentent un syndrome métabo-
lique. Le syndrome métabolique
s’explique par diverses mutations
génétiques, mais dépend aussi
Le syndrome métabolique étroitement du mode de vie.
Des facteurs héréditaires Une mauvaise alimentation et la
et alimentaires sont considérés sédentarité accroissent les
comme à l’origine de la goutte risques. Les patients peuvent
primaire. La goutte peut égale- lutter contre ces risques en
ment résulter d’une autre perdant du poids, en adoptant
maladie. Parmi ces maladies une alimentation saine et en
susceptibles d’induire la goutte améliorant leur forme physique.
(dite dans ce cas « secondaire »),
16 LA GOUTTE

Compléments alimentaires et goutte

Protéines, protéines, protéines. Les jeunes


culturistes en quête d’un physique de rêve
croient n’en avoir jamais assez. Ils
éprouvent une véritable fringale de proté­
ines animales riches en purines et
consomment des compléments alimen­
taires riches en protéines, créatines et
autres éléments prétendument anaboli­
sants. La plupart du temps, l’organisme ne
peut cependant pas assimiler une telle
quantité de protéines. Les reins sont
doublement stressés avec une surdose
d’acide urique due aux purines et une
surdose d’urée due aux protéines. L’urée
est le produit de la décomposition du
métabolisme des protéines, qui doit égale­
ment être filtré hors du sang et excrété
dans l’urine. La sursollicitation des reins
peut augmenter le taux d’acide urique et
déclencher une crise de goutte chez les
athlètes ambitieux comme David.

David (20)
LA GOUTTE 17

Effet secondaire : La crise Traitements médicamen-


de goutte teux de la goutte
Pour finir, il convient également La méthode la plus efficace
de remarquer que certains pour stopper la violente douleur
médicaments peuvent déclen- provoquée par une crise de
cher de violentes crises de goutte consiste à agir sur l’inflam-
goutte. Les substances médica- mation de l’articulation touchée.
menteuses qui inhibent la crois- Il existe à cet effet des anti-in-
sance cellulaire et sont prescrites flammatoires qui sont soit ingérés,
à cet effet lors d’une chimio­ soit injectés directement dans
thérapie (cytostatiques) dé- l’articulation (injection intra-arti-
truisent ainsi un grand nombre culaire ou infiltration).
de cellules de l’organisme.
Ce processus libère de grandes Traitement de la goutte
quantités de purines, avec, à à court terme
la clé, un excès d’acide urique et, AINS
dans le pire des cas, une crise Les anti-inflammatoires non sté-
de goutte. Un autre danger peut roïdiens (AINS) à base de di­clo­-
provenir des médicaments ­fénac (p. ex. Voltaren®) donnent
déshydratants (diurétiques) men- de bons résultats. Ils ont un effet
tionnés plus haut. Ils augmentent anti-inflammatoire et analgésique.
en effet la quantité d’urine,
mais pas l’élimination de l’acide Colchicine
urique, qu’ils peuvent même La colchicine employée tradi-
au contraire inhiber. tionnellement dans le traitement
de la goutte est tirée d’une
plante toxique, le colchique
18 LA GOUTTE

d’automne (colchicum autum- surtout dans les cas de goutte


nale). Elle limite la proliféra- chronique.
tion des cellules inflammatoires,
écourtant ainsi la crise de Lors d’une crise de goutte, les
goutte. mesures médicamenteuses
ne font que combattre les symp-
Cortisone tômes. Pour prévenir la survenue
Des corticoïdes peuvent égale- de nouvelles crises, il faut
ment être administrés. La corti- s’at­taquer à la cause de la goutte,
sone est principalement indiquée c’est-à-dire ramener le taux
pour le traitement à court excessif d’acide urique dans le
terme de la goutte. La cortisone sang vers la limite inférieure
peut être injectée directement de la norme. À cet effet, des mé-
dans l’articulation en cas de crise dicaments peuvent intervenir
de goutte. dans le métabolisme de la purine.

Pommade antidouleur Traitement de la goutte


Au pire moment d’une crise de à long terme
goutte, lorsque le patient ne Allopurinol
supporte pas le moindre effleure- L’allopurinol (p. ex. Zyloric®) in-
ment de la zone enflammée, hibe la conversion des purines en
les pommades antidouleur sont acide urique dans une certaine
de peu de secours. Toutefois, mesure par un leurre. Sa struc-
dès que les douleurs les plus ture chimique est similaire à celle
aiguës sont passées, une de l’hypoxanthine, mais elle ne
pommade antidouleur appliquée se laisse pas transformer en
avec précaution peut soulager, acide urique. Les tentatives de
LA GOUTTE 19

transformation infructueuses de secondaires sont comparables.


l’organisme conduisent à une Les plus courants sont des
diminution de la synthèse d’acide troubles hépatiques, la diarrhée,
urique issue de la « véritable » des nausées, des maux de tête et
hypoxanthine. L’allopurinol des crises de goutte au début
est indiqué pour un traitement du traitement. Dans de rares cas,
de longue durée de la goutte les éruptions cutanées peuvent
chronique. Il est généralement apparaître. Contrairement à
bien toléré. l’allopurinol, le febuxostat peut
être utilisé à des doses inchan-
Febuxostat gées en cas d’insuffisance rénale.
Le febuxostat (p. ex. Adenuric®)
inhibe aussi la conversion des Uricosuriques
purines en acide urique. Il Le taux d’acide urique peut être
est cependant plus fort et plus abaissé d’autres manières. Les
sélectif que l’allopurinol. Le uricosuriques tels que le probé-
febuxostat est autorisé depuis nécide (p. ex. Santuril®) augmen-
peu en Suisse. Selon les études tent la capacité des reins à
auxquelles il a été soumis, évacuer l’acide urique dans les
il est lui aussi indiqué pour le urines. Le losartan (p. ex. Co-
traitement de longue durée saar®), un anti-hypertenseur, a
de la goutte chronique et est également les mêmes effets.
normalement bien toléré. Les uricosuriques ont l’inconvé-
nient de solliciter les reins.
Le febuxostat et l’allopurinol sont C’est pourquoi il est important de
tous deux des inhibiteurs de boire beaucoup d’eau afin
la xanthine oxydase. Leurs effets de favoriser l’élimination. Ils ne
20 LA GOUTTE

doivent pas être prescrits en cas Les nouvelles recommandations


d’atteintes rénales et de calculs alimentaires peuvent les aider.
rénaux. Celles-ci s’appuient sur les résul-
tats de grandes études obser­
Réduire le risque vationnelles effectuées sur des
de goutte au moyen d’une milliers de patients depuis l’an
alimentation saine 2000. Ces résultats ont conduit à
Les rhumatismes et l’alimentation un réexamen des objectifs et des
sont un sujet sensible. Pour modalités des régimes alimen-
la médecine conventionnelle, la taires classiques préconisés pour
preuve d’une relation de cause la prévention de la goutte. Au-
à effet n’est – pour la plupart des jourd’hui, on prend en compte le
maladies – pas établie. La méde- fait que, pour de nombreux
cine complémentaire n’en reste patients, la goutte ne constitue
pas moins soupçonneuse. Seule pas le seul problème de santé
la goutte fait l’unanimité. Il est d’origine alimentaire. De plus, les
en effet largement admis que les aliments qu’il est difficile de
patients atteints de la goutte retirer de l’alimentation ne sont
peuvent réduire significativement plus strictement interdits.
l’incidence de la maladie, en
modifiant la quantité et la nature Moins de viande, de poisson
des aliments et des boissons et d’abats
qu’ils consomment. Ils peuvent Les portions importantes de
ainsi, en abaissant leur taux viande apportent à l’organisme
d’acide urique, diminuer la fré- des quantités considérables
quence des crises et potentialiser de purines, qui augmentent le
le traitement médical de la goutte. taux d’acide urique. Réduisez
LA GOUTTE 21

Beaucoup
Boire de l’eau
de légumes

7
règles d’alimen-
Pas de bière, Plus de
peu de vin tation pour produits laitiers
les personnes
souffrant
de goutte
Moins de viande,
de poisson et
d’abats Perdre du
poids

Gare au sucre !
“  Les personnes
souffrant de
votre consommation de viande,
de charcuterie, de bouillon de
viande, d’aspics, de poisson et de
la goutte devraient fruits de mer. Les personnes
consommer beau- souffrant de la goutte ne doivent
coup de légumes pas manger d’abats ni de foie,


qu’ils soient de porc, de bœuf ou
et de salades.  de veau. De manière générale,
elles doivent consommer de pe-
tites portions de viande (100 g)
et privilégier les viandes pauvres
en purines, telles que les es­
calopes de dinde, la poitrine de
bœuf ou la selle de chevreuil.
LA GOUTTE 23

Plus de produits laitiers repas avec de généreuses por-


La consommation de produits tions de légumes et de salades.
laitiers réduit le taux d’acide Les aliments d’origine végétale
urique. Issu d’une sécrétion glan- sont riches en nutriments bons
dulaire, le lait de vache, de brebis pour la santé, tels que les pro­
et de chèvre ne contient pas téines, les vitamines, les minéraux
de noyaux cellulaires susceptibles et les fibres alimentaires. De
de renfermer des purines. Sont récentes études ont montré que
également exempts de purines les aliments d’origine végétale
le beurre, la crème, le kéfir, traditionnellement proscrits du
la faisselle, le yaourt nature et le régime du patient goutteux,
fromage blanc. Par contre, des comme les légumineuses (pois,
purines sont présentes en quan- haricots, lentilles), les champi-
tités plus ou moins importantes gnons, les épinards et le chou, lui
dans les fromages. Les sub- étaient bénéfiques. Il est con­
stituts de produits laitiers à base sidéré aujourd’hui que la teneur
d’amande, d’avoine, de riz ou élevée en purines de ces types
de soja contiennent des purines de légumes (établie dans le
en quantités variables. Le tofu tableau des purines) ne présente
est pauvre en purines. En ce qui pas de risques majeurs. Les
concerne les œufs, le jaune qualités nutritionnelles des ali-
contient des purines tandis que ments d’origine végétale l’em-
le blanc n’en contient pas. portent.

Beaucoup de légumes Gare au sucre !


Les personnes atteintes de la La consommation du sucre des
goutte doivent compléter leurs fruits (fructose) augmente le taux
24 LA GOUTTE

d’acide urique. Les personnes patients goutteux et aux per-


souffrant de la goutte ne doivent sonnes prédisposées à la goutte
pas consommer de boissons d’éliminer de leur alimentation
gazeuses ni de limonades, qui la bière et les spiritueux et de
sont sucrées avec du fructose ou limiter leur consommation de vin.
du saccharose. Il en va de même Deux verres de bière par jour
pour les jus de fruits, comme augmentent le risque de goutte
le jus de pomme, le jus d’orange, de 200 % en raison de la purine
les smoothies aux fruits et présente dans la levure utilisée
les jus multivitaminés. Les fruits pour activer le processus de
contiennent, eux aussi, du fruc- fermentation (y compris dans les
tose, mais également de précieux bières sans alcool). La consom-
nutriments. Il convient donc de mation de vin est moins pré­
trouver un juste équilibre. Deux judiciable. Une consommation
portions de fruits (300 g) quoti- quotidienne de deux verres
diennes suffisent amplement. de vin pour les hommes et d’un
Les fruits rouges sont particuliè- verre de vin pour les femmes
rement recommandés. Évitez n’augmente pas notablement le
les fruits secs, notamment les risque de goutte.
« bombes à sucre » telles
que les raisins secs et les figues. Boire de l’eau
Buvez chaque jour deux à trois
Pas de bière, peu de vin litres d’eau ou d’infusion.
Une consommation excessive Toutes les cellules de l’organisme
d’alcool augmente la production ont besoin de liquide en quantité
d’acide urique et freine son suffisante pour fonctionner
élimination. Il est conseillé aux correctement, en particulier les
cellules des reins, qui en ont
besoin pour filtrer l’acide urique “  Ildeestboire
important
chaque
dans le sang et l’éliminer dans
les urines. L’élimination est jour deux à
stimulée par les infusions à base
de plantes médicinales diuré-
trois litres d’eau.  ”
tiques (voir page 29). Les ama-
teurs de café seront heureux
d’apprendre que leur boisson pré-
férée a un effet positif sur la
goutte. Selon des études interna-
tionales, le café (normal et
décaféiné), contrairement au thé,
abaisse le taux d’acide urique.
26 LA GOUTTE

Changement de régime alimentaire


en cas de goutte

En cas de goutte, le changement de


régime alimentaire ne doit toutefois pas
s’articuler uniquement autour de la pro­
blématique des purines. Il est en effet
essentiel de repenser sa consommation
d’alcool et de boissons sucrées et de
perdre du poids en réduisant raisonnable­
ment l’apport calorique et en pratiquant
une activité physique.
Les personnes souffrant de la goutte n’ont
pas besoin de devenir végétariennes du
fait des purines contenues dans la viande.
Michel a appris avec soulagement de sa
diététicienne qu’il peut se rabattre sur de
la viande moins riche en purines telle que
les cuisses de poulet (mais sans peau
grillée !), les escalopes de dinde, la poitrine
de bœuf, la selle de chevreuil ou le lapin.

Michel (56)
LA GOUTTE 27

Perdre du poids Conseils nutritionnels


Les patients goutteux en sur- Le sujet de l’alimentation est
poids doivent envisager une inépuisable et peut être source
réduction progressive de leur de confusion. Les conseils
poids. L’obésité fait en effet partie d’un diététicien diplômé peuvent
des troubles générateurs du s’avérer d’un grand secours. Sur
syndrome métabolique. Elle favo- prescription médicale, les con­-
rise l’élévation du taux d’acide seils en diététique sont pris
urique et renforce par con­ en charge par l’assurance-mala-
séquent le risque de goutte. die de base. L’Association Suisse
Cependant, les personnes des Diététicien-ne-s (ASDD)
prédisposées ne doivent pas vous aidera à trouver un spécia-
s’imposer un régime trop restric- liste près de chez vous.
tif. Les jeûnes et les régimes
draconiens détruisent en quel- Le traitement de la goutte
ques jours de nombreuses au moyen de la naturo­pathie
cellules musculaires, libérant Avant l’avènement de la
d’énormes quantités de noyaux médecine moderne, des moyens
cellulaires et donc de purines. pur­gatifs tels que saignées
Le métabolisme ne fait pas de et laxatifs ainsi que les plantes
distinction entre les purines médicinales ont été utilisés
apportées par l’alimentation et les durant des siècles pour traiter
purines issues de la destruction les patients atteints de goutte.
des cellules. Un excès de La naturopathie continue
purines augmente le taux d’acide à utiliser certaines de ces mé-
urique et peut déclencher thodes pour le traitement de
une crise de goutte. la goutte, bien que la médecine
28 LA GOUTTE

Jeûne et goutte

En dessous d’une certaine limite, au bout


de trois jours de privations, l’organisme
enclenche un programme d’urgence.
Il commence à couvrir ses besoins éner­
gétiques en puisant dans les muscles.
En cas de régime prolongé ou de jeûne, ce
phénomène s’accompagne d’un ralen­­
tissement de l’ensemble des processus
métaboliques. Les personnes observant un
jeûne réduisent en outre leur activité
physique, ce qui entraîne une baisse de
leur tension artérielle et de leur sécrétion
d’urine. Cela induit deux facteurs de
risques : la dégradation des cellules libère
davantage de purines tandis que les
reins éliminent moins d’acide urique. Dans
les circonstances extrêmes d’un régime
ou d’un jeûne incontrôlé, même les
femmes en bonne santé comme Sophie
(33) peuvent donc souffrir de la goutte.

Sophie (33)
LA GOUTTE 29

conventionnelle n’ait pas établi moderne, les tisanes de plantes


la preuve de leur efficacité. médicinales diurétiques, dé­
puratives et anti-inflammatoires
Plantes médicinales sont recommandées.
Vieille de plusieurs siècles,
la phytothérapie utilise un certain Diverses autres disciplines natu­-
nombre de plantes médicinales ropathiques proposent des
pour le traitement de la goutte, en- traitements pour la goutte aiguë
core qu’il faille souligner que la ou chronique, comme l’acupunc-
littérature ancienne ne distinguait ture, l’aromathérapie, l’homéo­
pas clairement la goutte des pathie, la thérapie neurale, l’auto-
autres formes de rhumatisme. Du transfusion sanguine, etc.
point de vue de la naturopathie Les décrire toutes dépasserait

Plantes médicinales diurétique dépuratif anti-inflammatoire

Achillée  
Angélique  
Camomille   
Genièvre  
Griffe du diable 
Ortie  
Prêle des champs   
Réglisse   
Verge d’or   
30 LA GOUTTE

le cadre de cette brochure. Nous goutte chronique aident à élimi-


nous concentrerons donc ner les dépôts d’acide urique
sur quelques remèdes éprouvés. cristallisés de l’articulation. Mais
la chaleur peut aussi renforcer
Cataplasmes l’inflammation. Les patients
et enveloppements n’ont donc pas d’autre choix que
Les cataplasmes et les envelop- d’expérimenter les enveloppe-
pements ne suffisent pas seuls à ments chauds et froids. Ils
soigner une crise de goutte. constateront rapidement lesquels
Associés à un traitement médica- donnent les meilleurs résultats.
menteux ou à une naturothérapie L’effet rafraîchissant peut être ren-
et comme première mesure en forcé avec des cataplasmes au
cas de crise, ils sont cependant fromage blanc, à la terre médica-
tout à fait indiqués. Les ca- menteuse ou au vinaigre.
taplasmes et les enveloppements
peuvent compléter un traitement Chaleur
contre la goutte – froids en cas Les pieds sont généralement un
de crise de goutte, chauds en cas peu plus froids que le reste du
de goutte chronique. L’effet des corps, notamment en cas d’activi-
cataplasmes froids est cependant té physique limitée. C’est ce
à double tranchant : si le froid qui explique que de nombreuses
permet de réduire l’inflammation crises de goutte touchent l’ar­
et la douleur, il favorise également ticulation de base du gros
la cristallisation de l’acide urique. orteil. Pour prévenir une crise de
goutte, on pourra porter des
À l’inverse, les cataplasmes chaussettes épaisses et des
chauds employés en cas de chaussures chaudes en hiver, et
prendre régulièrement un bain
de pieds à 37 °C maximum pour “  En hiver, des
chaussettes
stimuler la circulation.
épaisses et des
Equilibre acide-base chaussures
Autre remède de grand-mère : chaudes peuvent
consommer régulièrement
du natron (hydrogénocarbonate prévenir une
de sodium ou bicarbonate de
soude). Le natron fait passer l’aci-
crise de goutte. ”
dité de l’urine de la zone d’aci-
dité normale (pH entre 5 et 6) à
la zone basique (pH > 7). Du
fait de la réduction de son acidi-
té, l’urine assimile et élimine
32 LA GOUTTE

plus d’acide urique. Il est possible goutte, de modifier vos habi-


de vérifier l’acidité de l’urine tudes alimentaires et de bois-
au moyen de bandelettes de test sons. Il s’agit d’appliquer les
disponibles en pharmacie. mêmes règles que l’évitement de
l’alimentation connue pour
Comment prévenir provoquer des crises de goutte,
la goutte ? voir pages 20 à 27.
La prédisposition à la goutte est
congénitale. Un taux trop élevé Compte tenu des autres facteurs
d’acide urique peut être hérédi- de risque susceptibles de débou-
taire. Avez-vous des parents cher sur une goutte, les per-
dont vous savez qu’ils présentent sonnes concernées peuvent et
un taux élevé d’acide urique doivent faire davantage. Les
(hyperuricémie) ? Y a-t-il des cas personnes obèses doivent perdre
de goutte parmi vos parents, du poids, mais pas par un régime
vos grands-pères, vos oncles ou extrême ou le jeûne. Une ali­
vos tantes ? Dans l’affirmative, mentation équilibrée et une lente
vous devez prendre des mesures réduction de l’apport calorique
de prévention : parlez-en à combinées à un apport hydrique
votre médecin et demandez-lui de élevé et une activité physique
faire mesurer votre taux d’acide raisonnable leur sont conseillées.
urique. Les personnes exposées au
risque de goutte devraient en
Si la prise de sang montre un outre surveiller étroitement
taux élevé d’acide urique, il est leur tension artérielle et leur
recommandé, pour réduire niveau de cholestérol.
votre risque de développer une
Douleur due à la calcification 33

des articulations : la pseudogoutte

Qu’est-ce que La pseudogoutte touche princi-


la ­pseudogoutte  ? palement les personnes âgées :
La pseudogoutte (ou chondro- 6 % des 60–70 ans et 30 %
calcinose) entraîne des symp- des plus de 80 ans. Elle est plus
tômes articulaires similaires fréquente chez les femmes
à ceux observés dans le cas de la que chez les hommes : à partir de
goutte. Comme pour la véritable 60 ans, les femmes sont cinq
goutte, les douleurs sont aiguës fois plus nombreuses à en souf­-
et récurrentes et peuvent devenir frir que les hommes.
chroniques. Les inflammations
laissent aussi des séquelles aux La pseudogoutte est un effet
articulations touchées. secondaire fréquent de l’arthrose
liée à l’âge. Elle est en définitive
Contrairement à la goutte, les étroitement liée à cette dernière.
douleurs ne sont toutefois
pas causées par des cristaux Symptômes de la
d’acide urique tranchant, mais ­pseudogoutte
par des dépôts cristallins de La pseudogoutte (chondrocal-
pyrophosphate de calcium. En cinose) a une longue période
clair, on peut dire de la pseudo- d’incubation et ne se manifeste
goutte qu’elle entraîne une qu’avec les premières dou-
calcification des articulations. leurs. Lorsque les articulations
Ses causes sont très différentes deviennent douloureuses,
de celle de la goutte et n’ont le processus de calcification est
rien à voir avec le taux d’acide déjà très avancé. Cela signifie
urique ou le syndrome méta­ que les dépôts cristallins de
bolique. pyrophosphate de calcium ont
34 LA PSEUDOGOUTTE

agi comme du papier de verre La poussée


sur le cartilage articulaire et de pseudogoutte
l’ont endommagé. Cela peut se Dans certains cas, la pseudo-
traduire par de violentes dou- goutte évolue de manière lente.
leurs, des gonflements et d’autres Les phases de rémission peuvent
symptômes. Tous les dépôts de alterner avec les poussées,
calcium n’entraînent cependant qui peuvent durer plusieurs se-
pas des douleurs. Certains maines, voire plusieurs mois.
patients ne souffrent ainsi pas de
la calcification de leurs articu­ Pseudogoutte chronique
lations. La pseudogoutte peut également
devenir chronique. Dans ce cas,
La crise de pseudogoutte les douleurs sont moins vives que
La pseudogoutte aiguë res- lors d’une crise de goutte aiguë,
semble à une crise de goutte : mais elles entravent considé­
les articulations touchées rablement les mouvements et les
(une seule ou quelques-unes) activités quotidiennes, surtout
sont en­flammées, enflées si le poignet est touché. Les
et douloureuses. Les douleurs symptômes d’une pseudogoutte
aiguës disparaissent au bout chronique peuvent aussi res­
d’un jour ou de quatre semaines sembler à ceux d’une polyarthrite
au maximum. Sans un traite- – plusieurs articulations sont
ment adapté, une nouvelle crise touchées simultanément – ou
se produira tôt ou tard. d’une arthrose. C’est l’articulation
du genou qui est la plus fré-
quemment touchée par cette
évolution. Par ailleurs, les
personnes atteintes de pseudo-
goutte chronique souffrent “  Les femmes
sont plus
souvent d’une fièvre élevée ré-
currente et d’une sensation exposées à la
de malaise général. pseudogoutte. ”
Chondrocalcinose en
dehors des articulations
Les dépôts cristallins de pyro-
phosphate de calcium touchent
principalement le cartilage
des articulations. Outre le tissu
articulaire, les parties molles
situées en dehors des articula-
36 LA PSEUDOGOUTTE

tions, notamment les tendons, et d’autres organes, s’ils ne


les ligaments et les disques sont pas traités à temps. La liste
intervertébraux, peuvent égale- suivante donne un bref aperçu
ment se calcifier. des causes de la pseudo­-
goutte secondaire, sans toutefois
Causes de la pseudogoutte prétendre à l’exhaustivité.
Un dysfonctionnement du méta-
bolisme du calcium peut entraî- Hyperactivité des glandes
ner des dépôts de calcium dans parathyroïdes
les articulations, mais cela n’ex- Une prolifération cellulaire (bé-
plique en aucun cas tous les cas nigne) dans les glandes para­
de pseudogoutte. La raison thyroïdes est une cause relative-
pour laquelle une pseudogoutte ment fréquente de pseudogoutte
primaire se développe – surtout secondaire. Le problème provient
chez les personnes âgées – du fait que les cellules tumorales
est souvent impossible à éclairer produisent des quantités sup­
et à expliquer. La situation est plémentaires de parathormone,
différente avec la pseudogoutte ce qui augmente le taux de
secondaire consécutive à cer- calcium dans le sang (hypercal-
tains troubles métaboliques. cémie). L’hypercalcémie endom-
Ceux-ci peuvent se manifester mage les reins et entraîne des
dès le début de l’âge adulte. dépôts calcaires dans les articu-
De nombreux troubles métabo- lations et les parties molles ainsi
liques sont associés à des qu’une déminéralisation des os.
symptômes sévères et entraînent
des complications graves au
niveau du cœur, du foie, des os
LA PSEUDOGOUTTE 37

Hématochromatose Maladie de Wilson


La pseudogoutte peut également La maladie de Wilson, plus rare,
être causée par une hématochro- peut, elle aussi, entraîner une
matose, une maladie génétique pseudogoutte secondaire. Les
se manifestant par des dépôts de personnes atteintes de cette
fer dans le foie, les articulations, maladie n’éliminent pas suffi­
le pancréas et d’autres organes. samment le cuivre contenu dans
La maladie est due à une absorp- l’alimentation. Il en résulte une
tion excessive du fer dans accumulation de cuivre dans le
l’intestin grêle. La cirrhose et ses foie et d’autres organes.
conséquences ainsi que l’atteinte
du myocarde (muscle du cœur) ➔➔ Remarque importante
représentent les risques les plus Chez les personnes de moins de
importants. 60 ans atteintes de pseudo-
goutte, il convient de rechercher
Carence en magnésium une maladie métabolique sous-
Autre maladie de fond pouvant jacente.
être à l’origine d’une pseudo-
goutte : une carence chronique
en magnésium due à une ab- “  Certains troubles
du métabolisme
sorption insuffisante du magné-
sium dans l’intestin ou les reins. peuvent entraî-
La cause est un dysfonctionne- ner une pseudo-

ment héréditaire du métabolisme
du phosphate et du magnésium.
goutte. 
38 LA PSEUDOGOUTTE

Modifications articulaires cernées. Le pyrophosphate


Enfin, la pseudogoutte peut être de calcium présent dans le
favorisée par les déforma- liquide synovial peut être mis en
tions articulaires, qu’elles soient évidence au microscope.
congénitales ou dues à un
accident ou à une opération. Les Formes de traitement
déformations résultant d’inflam- Les traitements de la goutte et
mations articulaires chroniques de la pseudogoutte diffèrent beau-
(arthrite) comptent aussi coup. La goutte peut être at­
parmi ces modifications articu- taquée sur plusieurs fronts. On
laires. peut ainsi abaisser au moyen
de médicaments le taux d’acide
Diagnostic et traitement urique dans le sang, modifier
La pseudogoutte entraîne la le régime alimentaire et – en cas
calcification des cartilages d’obésité – agir sur le poids.
articulaires. Les rhumatologues La lutte contre la pseudogoutte
expérimentés reconnaissent comporte pour sa part moins
les cristaux de pyrophosphate d’options. Et il n’existe pas non
de calcium à l’échographie. plus de recommandations
Des examens radiologiques per- générales sur la manière de la
mettent un diagnostic sûr. Les prévenir.
radiographies font apparaître de
fines rainures de calcifications Les médicaments pour com­
dans le sens longitudinal de l’os. battre les symptômes
Le diagnostic peut également Il est difficile d’empêcher la
être posé sur la base d’une formation des cristaux de pyro-
ponction des articulations con- phosphate de calcium. La
LA PSEUDOGOUTTE 39

principale stratégie du traitement


Que faire en cas de crise
de la pseudogoutte consiste aiguë de pseudogoutte ?
donc à bloquer le mécanisme
inflammatoire au moyen de ■■ Soulager l’articulation
médicaments. On utilise généra- touchée, la protéger et
lement des anti-inflammatoires la refroidir avec de la
non stéroïdiens (AINS) pour glace.
combattre l’irritation inflamma-
toire et les douleurs. ■■ Consulter un médecin.

Autres mesures
Lors d’une crise de pseudo-
goutte, il est conseillé de refroidir par les inflammations chro­-
les articulations atteintes. Le niques pourra être pratiquée.
médecin pourra également soula-
ger les douleurs en retirant le Si la pseudogoutte s’est dévelop-
liquide synovial accumulé avec pée à la suite d’une autre mala-
une seringue ou une aiguille die, celle-ci doit être traitée afin
(cette ponction est de toute fa- de prévenir la chronicité de
çon nécessaire pour établir la pseudogoutte, qu’il s’agisse
le diagnostic). À l’inverse, on d’une maladie métabolique
préférera la chaleur en cas génétique ou d’une déformation
de pseudogoutte chronique. articulaire.
Si la calcification a fortement
endommagé une articulation, une
ablation chirurgicale de la
membrane synoviale atteinte
40
Glossaire

Acide urique Arthrite


L’acide urique est le produit final Terme générique désignant les
du métabolisme des purines. formes de rhumatismes inflam-
C’est donc la substance qui peut matoires. La goutte et la pseudo-
déclencher une goutte. Les goutte sont toutes deux des
dépôts de cristaux d’acide urique maladies arthritiques.
dans les articulations provoquent
les vives douleurs caractéris- Arthropathie cristalline
tiques de la goutte. Nom scientifique des maladies
articulaires dans le cadre
AINS desquelles des dépôts cristallisés
Abréviation de « anti-inflamma- issus des produits du métabo-
toires non stéroïdiens ». Il s’agit lisme provoquent des douleurs.
de médicaments anti-inflamma- La goutte et la pseudogoutte
toires et antalgiques antidou­- sont des arthropathies cristal-
leur utilisables contre toutes les lines.
formes de rhumatismes in­
flammatoires, c’est-à-dire aussi Arthrose
contre la goutte et la pseudo- Usure des articulations apparais-
goutte. Ils empêchent certains sant généralement à partir de
enzymes de fabriquer les la 40e année. L’arthrose touche
molécules de signalisation né- 90 % des personnes de plus
cessaires au déclenchement de 65 ans. La chondrocalcinose
d’une réaction inflammatoire. chronique (pseudogoutte)
entraîne une arthrose.
G LO S S A I R E 41

Calcium Diurétiques
Le calcium (issu de l’alimenta- Médicaments stimulant la fonc-
tion) est absorbé par l’intestin, tion rénale et augmentant
stocké dans les os et éliminé par la quantité d’urine produite. La
les reins. En cas de troubles quantité d’acide urique éliminée
du métabolisme du calcium, des reste toutefois la même. Les
dépôts cristallins de pyrophos- diurétiques peuvent ainsi déclen-
phate de calcium s’agrippent aux cher une crise de goutte.
articulations et causent les
troubles typiques de la chondro- Enzyme
calcinose. Les enzymes sont des molécules
(généralement protéiques)
Cristaux d’urate qui accélèrent et contrôlent des
Urate est synonyme d’acide réactions biochimiques. À ce
urique. Les cristaux d’urate sont titre, elles jouent un rôle essentiel
par conséquent des cristaux dans le métabolisme.
d’acide urique.
Hypercalcémie
Cytostatiques Concentration élevée de calcium
Substances naturelles ou syn­ dans le sang, causée par
thétiques inhibant la croissance exemple par une hyperactivité
cellulaire. Ils sont prescrits lors des glandes parathyroïdes.
d’une chimiothérapie pour lutter L’hypercalcémie peut déclencher
contre les cellules cancéreuses. une pseudogoutte (secondaire).
42 G LO S S A I R E

Hyperuricémie Nodosités goutteuses


Stade préliminaire de la goutte Les nodosités goutteuses (tophi)
correspondant à une augmenta- sont de petits dépôts sphériques
tion du taux d’acide urique de cristaux d’acide urique qui
dans le sang. Jusqu’à 30 % des se forment dans les parties
hommes adultes présentent les plus froides de l’organisme,
une hyperuricémie. telles que les pavillons des
oreilles, les pieds, les coudes et
Hypoxanthine les doigts. Indolores, elles sont
Stade intermédiaire du métabo- inesthétiques, mais bénignes.
lisme des purines au cours
duquel les purines sont trans­­- Parties molles
f­ormées en acide urique. Toutes les structures non os-
seuses de l’appareil locomoteur
Métabolisme humain. Les parties molles
Ensemble des processus chimi- comprennent les muscles, les
ques à l’œuvre dans l’organisme. tendons, les ligaments, les
Le métabolisme des purines bourses séreuses, le tissu adi-
joue un rôle central dans le dé- peux, le tissu conjonctif, les
clenchement de la goutte. nerfs et les vaisseaux.
Les purines sont transformées en
acide urique pouvant être excrété Podagre
par l’organisme au cours de deux Terme désignant la goutte lors-
stades intermédiaires (hypoxan- qu’elle se limite au gros orteil.
thine et xanthine).
G LO S S A I R E 43

Purines Uricosuriques
Les purines sont des composants Médicaments qui stimulent
de l’acide désoxyribonucléique l’élimination de l’acide urique par
(ADN) présents dans le noyau les reins.
des cellules. Après ingestion
via les aliments et dégradation Xanthine
cellulaire, les purines passent Stade intermédiaire du métabo-
dans le sang et sont transfor- lisme des purines au cours
mées en acide urique. Un ex- duquel les purines sont transfor-
cès d’acide urique entraîne une mées en acide urique.
crise de goutte. Un régime
alimentaire pauvre en purines
est prescrit aux personnes
atteintes de la goutte.

Syndrome métabolique
Terme général désignant
les quatre risques pour la santé
suivants : obésité, hypertension,
troubles du métabolisme des
graisses et troubles du métabo-
lisme des sucres (diabète de
type 2). 75 % des patients gout-
teux présentent un syndrome
métabolique.
44
Ligue suisse contre
le rhumatisme

La Ligue suisse contre le rhuma- Pour plus d’informations,


tisme est l’organisation faîtière rendez-vous sur le portail suisse
de vingt Ligues cantonales contre du rhumatisme :
le rhumatisme et de six orga­- www.ligues-rhumatisme.ch.
ni­sations nationales de patients. Ou bien appelez-nous,
Elle propose ses services aux nous sommes à votre service :
personnes souffrant de maladies tél. 044 487 40 00.
rhumatismales, à leurs proches
ainsi qu’à un large public.

La Ligue suisse contre le


rhumatisme vous propose
les services suivants :
■■ Cours de gymnastique clas-
sique ou aquatique
■■ Moyens auxiliaires et publi­
cations
■■ Conseils, informations et
formations pour les patients et
les professionnels de la santé
■■ Prévention et promotion
de la santé
Moyens auxiliaires 45

Préparer des légumes en


ménageant les articulations
Les manches de couteaux posi-
tionnent automatiquement la
main de manière à économiser
de la force et ménager les articu-
lations.
Longueur de la lame : 12 cm
(No d’art. 6901) CHF 27.10
Longueur de la lame : 15 cm
(No d’art. 6902) CHF 36.10

Ouvrir les bouteilles


sans effort Assortiment complet sur:
L’ouvre-bouteille Big Up permet www.rheumaliga-shop.ch
d’ouvrir sans effort les bouchons
Commandes :
particulièrement serrés des
Tél. 044 487 40 10 ou
bouteilles en PET ou en verre. info@rheumaliga.ch
(No d’art. 6305) CHF 15.80

Moyens auxiliaires –
Aides au quotidien pour
vous faciliter la vie
Catalogue (F 003) gratuit
46
Autres publications

L’arthrose
Brochure (F 301)
gratuit

Alimentation
Livre (F 430)
CHF 15.00

A chacun son sport


Brochure (F 3013)
gratuit

Prenez-vous en main !
Douleurs de la main :
comprendre, traiter, prévenir
Brochure (F 1050)
gratuit

Des pieds en bonne santé


Exercices, conseils et informations
Brochure (F 1040)
gratuit

Magazine forumR
Exemplaire d’essai (CH 304)
gratuit
Contacts utiles 47

Ligue suisse contre le rhumatisme


Josefstrasse 92, 8005 Zurich
Tél. 044 487 40 00, fax 044 487 40 19
info@rheumaliga.ch, www.ligues-rhumatisme.ch
Commandes : tél. 044 487 40 10

Ligues cantonales contre le rhumatisme

Argovie, tél. 056 442 19 42, info.ag@rheumaliga.ch


Les deux Appenzell, tél. 071 351 54 77, info.ap@rheumaliga.ch
Les deux Bâle, tél. 061 269 99 50, info@rheumaliga-basel.ch
Berne, tél. 031 311 00 06, info.be@rheumaliga.ch
Fribourg, tél. 026 322 90 00, info.fr@rheumaliga.ch
Genève, tél. 022 718 35 55, laligue@laligue.ch
Glaris, tél. 055 610 15 16 et 079 366 22 23, rheumaliga.gl@bluewin.ch
Jura, tél. 032 466 63 61, ljcr@bluewin.ch
Lucerne et Unterwald, tél. 041 377 26 26, rheuma.luuw@bluewin.ch
Neuchâtel, tél. 032 913 22 77, info.ne@rheumaliga.ch
Schaffhouse, tél. 052 643 44 47, rheuma.sh@bluewin.ch
Soleure, tél. 032 623 51 71, rheumaliga.so@bluewin.ch
St-Gall, Grisons et Principauté du Liechtenstein,
Secrétariat : tél. 081 302 47 80, info.sggrfl@rheumaliga.ch
Service social : tél. 081 511 50 03, info.sggrfl@rheumaliga.ch
Tessin, tél. 091 825 46 13, info.ti@rheumaliga.ch
Thurgovie, tél. 071 688 53 67, info.tg@rheumaliga.ch
Uri et Schwyz, tél. 041 870 40 10, rheuma.uri-schwyz@bluewin.ch
48 C O N TA C T S U T I L E S

Valais, tél. 027 322 59 14, vs-rheumaliga@bluewin.ch


Vaud, tél. 021 623 37 07, info@lvr.ch
Zoug, tél. 041 750 39 29, rheuma.zug@bluewin.ch
Zurich, tél. 044 405 45 50, admin.zh@rheumaliga.ch

Association Suisse des Diététicien-ne-s ASDD


Altenbergstrasse 29, Case postale 686, 3000 Berne 8
Tél. 031 385 00 00, service@svde-asdd.ch, www.svde-asdd.ch

Société Suisse de Nutrition SSN


Schwarztorstrasse 87, Case postale, 3001 Berne
Tél. 031 385 00 00, info@sge-ssn.ch, www.sge-ssn.ch

Avenue de la Gare 52, 1003 Lausanne


Tél. 079 954 89 62, info@sge-ssn.ch, www.sge-ssn.ch
nt re
z le travai l de la Ligue suisse co
Soutene
âce à vos dons !
le rhumatisme gr utien.
cions de votre so
Nous vous remer

Compte postal
0000 8000 0237 1
IBAN CH29 0900
h
Banque U BS Zuric
0230 5909 6001 F
IBAN CH83 0023

Impressum
Auteur — Patrick Frei, Ligue suisse contre le rhumatisme
Relecture
Prof Dr méd. Burkhard Möller, Hôpital universitaire de Berne
Dr méd. Thomas Langenegger, Hôpital cantonal de Zoug, Baar
Relecture de la version française — Dr méd. Isabelle Gabellon, Vevey
Direction — Marina Frick, Ligue suisse contre le rhumatisme
Conception — Oloid Concept GmbH, Zurich
Photographies
frontispice: © Marcus Lindstrom / istockphoto.com
P. 3: «Der neidische Handwerksbursche» de Wilhelm Busch
P. 10: © Patrik Naumann / photocase.de
P. 22: © Philou73 / istockphoto.com
P. 25: © daniel.schoenen / photocase.de
P. 31: © anandaBGD / istockphoto.com
P. 35: © mediaphotos / istockphoto.com
Editeur — © by Ligue suisse contre le rhumatisme, 2016
Bien avisé
Je commande les articles suivants:
L’arthrose
Brochure (F 301) gratuit
Alimentation
Livre (F 430) CHF 15.00
Prenez-vous en main !
Brochure (F 1050) gratuit
Des pieds en bonne santé
Brochure (F 1040) gratuit
Magazine forumR
Exemplaire d’essai (CH 304) gratuit
Faire de bonnes choses qui restent
Guide testamentaire (F 009) gratuit
Moyens auxiliaires – Aides au quotidien pour
vous faciliter la vie
Catalogue (F 003) gratuit
Ouvre-bouteille Big Up
(Art. no 6305) CHF 15.80
Couteau d’office 12 cm Couteau d’office 15 cm
(Art. n 6901) CHF 27.10 (Art. no 6902) CHF 36.10
o

Je souhaite soutenir le travail d‘intérêt général


de la Ligue suisse contre le rhumatisme.
Veuillez m’envoyer des informations complémentaires.
Je souhaite devenir membre de la Ligue contre ­
le rhumatisme. Veuillez me contacter.

Numéro de téléphone

E-Mail
Nicht frankieren
Ne pas affranchir
Non affrancare
B
Geschäftsantwortsendung Invio commerciale risposta
Envoi commercial-réponse

Expéditeur

Prénom / Nom

Rue / No
Ligue suisse contre
NPA / Localité
le rhumatisme
Josefstrasse 92
Date / Signature
8005 Zurich
4’000 / OD / 09.2016
Maladies
rhumatismales
F 331

Vos experts concernant


les maladies rhumatismales

Ligue suisse
contre le rhumatisme
Josefstrasse 92
8005 Zurich

Tél. 044 487 40 00


Fax 044 487 40 19
info@rheumaliga.ch
www.ligues-rhumatisme.ch

www.rheuma-net.ch