Vous êtes sur la page 1sur 59

sonichar@intnet.

ne

SONICHAR .SA

ETUDE TECHNIQUE DE REMPLACEMENT D’UN TRANSFORMATEUR DE 5MVA


PAR UN AUTRE DE 23MVA AU POSTE 132kV A LA SONICHAR

MEMOIRE POUR L’OBTENTION DU


MASTER SPECIALISE EN GENIE ELECTRIQUE, ENERGETIQUE ET ENERGIES
RENOUVELABLES
OPTION : GENIE ELECTRIQUE

------------------------------------------------------------------

Présenté et soutenu publiquement le …..par

MOUSSA KADRI Mahaman Sani

Travaux dirigés par : Ahmed .O BAGRE

Enseignant au 2iE

UTER : Génie Energétique et Industriel (GEI)

ISSA Adamou

Chef d’équipe électricité section services généraux (SONICHAR)

ISSA Mahamadou

Chef service maintenance (DEC)

Jury d’évaluation du stage :


Président : Prénom NOM

Membres et correcteurs : Prénom NOM

Prénom NOM

Prénom NOM

Promotion : 2009-2010

i
REMERCIEMENTS

Mes remerciements vont à l’endroit de :

L’Union Européenne, pour le financement de la formation,

Le Burkina Faso, pour l’accueil,

A la fondation 2ie,

A la SONICHAR,

A Mr AHMED.O BAGRE, mon encadreur pédagogique,

A mes Co-encadreurs à la SONICHAR :

- Elh ISSA Adamou


- Elh ISSA Mahamadou

A Mes parents,

A ISSAKA MAMAN Madjitaba, un frère

A toute ma famille

A TOUTE LA PROMOTION 2009/2010

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 ii


RESUME

Le projet de fin de cette formation consiste à une étude technique de remplacement


d’un transformateur de 5MVA par un autre de 23MVA au poste 132kV à la SONICHAR,
suite à notre stage en entreprise effectué à la dite société. L’objectif de ce travail consiste
d’abord à justifier cette opération de remplacement par l’établissement du bilan de puissance
du transformateur 5MVA puis évaluer l’impact de cette opération sur le réseau et sur son plan
de protection.

Pour cela, une présentation générale du réseau et de son plan de protection à été
effectuée. Le bilan de puissance réalisé montre que le transformateur a une surcharge de
l’ordre de 21% par rapport à sa capacité nominale.

L’étude d’impact réalisé à l’horizon à 2016 sur le réseau et le plan de protection


montre que la chute de tension sera de l’ordre de 31% sur le départ AGADES et de l’ordre
de 5% sur le départ Station de pompage. Sur le plan de la tenue thermique des équipements,
le câble souterrain départ AGADES sera chargé de l’ordre de 90% par rapport à la valeur
admissible. Enfin, Sur le plan de protection, les intensités en ligne de tous les départs
dépasserons les calibres de transformateurs courants installés.

MOTS CLES : 1-Transformateur, 2-bilan de puissance, 3- réseau de distribution, 4-plan de


protection, 5- SONICHAR

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 iii


ABSTRACT

The final project of this training is a technical study to replace a transformer 5MVA by
another of 23MVA at 132kV to post SONICHAR following our internship conducted at the
said company. The objective of this work is to first justify the replacement operation by
setting the power balance of the transformer 5MVA then assesses the impact of this operation
on the network and its protection plan.
For this, the presentation of the network and its protection plan has been completed.
The power balance achieved shows that the transformer has an overload of about 21% over its
rated capacity.
The impact study done by the year 2016 on the network and the protection plan shows
that the voltage drop will be around 31% over the departure AGADES and about 5% of the
departure Pumping Station. In terms of the thermal equipment, underground cable AGADES
departure will be loaded for about 90% compared to the allowable value. Finally, on the
protection plan, the line intensities for all departures will exceed the sizes of current
transformers installed.

KEY WORDS: 1-Transformer, 2-power balance, 3-distribution network, 4-protection plan, 5-


SONICHAR

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 iv


LISTE DES ABREVIATIONS

2IE : Institut International de l’Ingénierie de l’eau et de l’Environnement

SONICHAR : La Société Nigérienne du Charbon d’Anou-Araren

DEC : Division Exploitation Centrale

HTB : Haute tension type B

HTA : Haute tension type A

AA : Poste Anou-Araren

AK : Poste AKOKAN

JB : jeux de barre

TC : Transformateur de courant

OLRR : Désignation Locale du Transformateur 5MVA

OLPT : Auxiliaires au poste 20kV

OLPR : Transformateur de démarrage en cas d’arrêt de la centrale

BNP : Bobine du point neutre

OLPS : Désignation Locale du Bobine du point neutre au poste 20kV

OLPB : Désignation Locale de la masse tableau HTA au poste 20kV

1GA : Turbo alternateur n°1

2GA : Turbo alternateur n°1

1GT : Transformateur élévateur n°1

2GT : Transformateur élévateur n°2

1LGA, 1LGB : Tableaux de distribution interne

1D, 2D… : Disjoncteurs HTB

1SA ,2SA,..: Sectionneurs HTB

ITG 7113 : Relais à maximum de courant à usage générale

ITGD 7180 : Relais à maximum de courant + Discordance

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 v


SOMMAIRE
RESUME ................................................................................................................................... iii
ABSTRACT ................................................................................................................................ iv
LISTE DES ABREVIATIONS ..................................................................................................... v
LISTE DES TABLEAUX ......................................................................................................... viiii
LISTE DES FIGURES……………………………………………………………………………………… .viii

Partie 0 : GENERALITES ...................................................................................................... 1


I. Contexte du stage ......................................................................................................... 2
II. Présentation générale de la SONICHAR .................................................................. 2
III. Introduction générale ................................................................................................... 5
IV. Objectif de l’étude ......................................................................................................... 6
V. Cahier de charge…………………………………………………………………… 6

VI. Méthodologie ………………………………………………………........................ 6

Partie I : PRESENTATION GENERALE DU RESEAU 20kV ET DE SON PLAN DE


PROTECTION ......................................................................................................................... 8
Chapitre 1 : CARACTERISTIQUES GENERALES DU RESEAU 20kV SONICHAR . 9
I. Régime de tension ......................................................................................................... 9
II. Réseau unifilaire 132kV/20kV ..................................................................................... 9
III. Analyse fonctionnelle du réseau 132kV/20kV en régime normale .......................... 11
IV. Réseau de distribution 20kV SONICHAR ................................................................ 13
V. Caractéristiques électriques des câbles et conducteurs aériens 20kV SONICHAR .. 16
Chapitre2 : PLAN DE PROTECTION DU RESEAU 20kV SONICHAR ....................... 18
I. Le régime du neutre ................................................................................................... 18
II. Organisation du plan de protection ........................................................................... 18
III. Principe de fonctionnement du système de protection .............................................. 18
IV. Schéma unifilaire simplifié du poste 20KV .............................................................. 20
V. Réglage des relais de protections ............................................................................... 22
Partie II : ETUDE REALISEE ............................................................................................. 25
Chapitre 3 : ETUDE DE LA CHARGE ............................................................................... 26
I. Contexte d’étude ........................................................................................................... 26
II. Bilan de puissance du transformateur 5MVA ............................................................... 26
II-1.Niveau de la charge ................................................................................................ 26
II-2 .Facteurs de charges ................................................................................................ 28

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 vi


II-3 .Bilan de puissance du transformateur .................................................................... 29
III. Prévision de La charge à l’horizon 2016 ................................................................... 29
Chapitre 4: ETUDE D’IMPACT SUR LE RESEAU ET SUR LE PLAN DE
PROTECTION ....................................................................................................................... 30
I. Etude d’impact sur le réseau ......................................................................................... 30
I-1 . Objectif ................................................................................................................. 30
I-2 .Modélisation du réseau de distribution ................................................................... 30
I-3 .Vérification de la tenue thermique des conducteurs et câbles HTA ....................... 31
I-3-1 .Les hypothèses de calculs .................................................................................... 31
I-3-2 .Les résultats de calculs ........................................................................................ 31
I-4 .Vérification de la chute de tension ...................................................................... 32
I-4-1 .Les hypothèses de calculs..................................................................................... 32
I-4-2 .Les résultats des calculs ...................................................................................... 33
II. Etude d’impact sur le plan de protection ................................................................... 33
CONCLUSION GENERALE ............................................................................................... 36
RECOMMANDATION ......................................................................................................... 36
Partie III : TRAVAUX DE MISE EN SERVICE DU TRANSFORMATEUR 23MVA . 37
Chapitre 4 : MISE EN SERVICE DU TRANSFORMATEUR 23MVA ........................... 38
I. Contrôle d’isolement ............................................................................................. 38
II. Vérification du rapport de transformation .............................................................. 39
III. Alimentation en tension réduite coté HT ............................................................... 40
IV. Mise en service du transformateur ........................................................................ 40
Bibliographie ............................................................................................................................ 42
ANNEXES ............................................................................................................................... 43
ANNEXE I : Détermination de caractéristiques électriques de conducteurs aérien et câbles 44
ANNEXE II : Calcul de facteur de charge suivant les départ .................................................. 47

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 vii


LISTE DES TABLEAUX
Tableau 1 : Régime de tension ................................................................................................... 9

Tableau 2 : Caractéristiques électriques des câbles souterrains ............................................... 16

Tableau 3 : Caractéristiques électriques des conducteurs aériens ............................................ 17

Tableau 4 : Réglage de relais de protection poste 20kV SONICHAR ..................................... 23

Tableau 5 : Niveau de la charge retenue par départ ................................................................. 27

Tableau 6 : Facteurs de charges moyen par départ .................................................................. 28

Tableau 7 : Bilan de puissance du transformateur 5MVA ....................................................... 29

Tableau 8 : Prévision de la charge à l’horizon 2016 ................................................................ 29

Tableau 9 : Résultats de la vérification de la contrainte thermique ......................................... 31

Tableau 10 : Résultats de la vérification de la chute de tension .............................................. 33

Tableau 11 : Etude d’impact sur le système de réglage et les calibres des TC ........................ 34

Tableau 12 : Choix des TC ....................................................................................................... 35

Tableau 13 : Mesures d’isolement entre enroulements du transformateur 23MVA ................ 38

Tableau 14 : Mesures d’isolement des câbles 20kV sans connexion ....................................... 38

Tableau 15 : Mesures d’isolement des câbles 20kVau transfo et mise à la terre ..................... 38
Tableau 16 : Vérification du rapport de transformation ........................................................... 39

Tableau 17 : INTENSITE ADMISSIBLE DES CONDUCTEURS AERIENS .......................................... 44

Tableau 18: ANNEXE DU TABLEAU 17 ....................................................................................... 44

Tableau 19 : Résistance linéique des conducteurs ................................................................... 45

Tableau 20 : Câbles HTA souterrains enterrés à sol à 20 °C – Régime discontinu ................. 46

Tableau 21 : Facteur de charge moyen départ AGADES ........................................................ 47

Tableau 22 : Facteur de charge moyen départ Cité SONICHAR ............................................ 48

Tableau 23 : Facteur de charge moyen départ Station de pompage ......................................... 48

Tableau 24 : Facteur de charge moyen départ Parc à charbon ................................................. 49

Tableau 25 : Facteur de charge moyen départ auxiliaire au poste ........................................... 50

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 viii


LISTE DES FIGURES

Figure 1 : Organigramme de la SONICHAR ............................................................................. 4

Figure 2 : Réseau unifilaire 132kV/20kV ................................................................................ 10

Figure 3 : Transformateur élévateur 6,6kV/132kV .................................................................. 11

Figure 4 : Couplage des transformateurs 1GT et 2GT au JB 132 AA au poste 132kV: .......... 12

Figure 5 : Transformateur 5MVA au poste 132kV AA ......................................................... 13

Figure 6 : Réseau de distribution 20kV .................................................................................... 14

Figure 7 : TC TORE sur un départ ........................................................................................... 19

Figure 8 : Relais de protection ................................................................................................. 19

Figure 9 : Principe de fonctionnement du système de protection ............................................ 20

Figure 10 : Schéma unifilaire simplifié du poste 20kV ........................................................... 21

Figure 11 : Evolution des pointes annuelles de puissance suivant les départs ......................... 27

Figure 12 : Modélisation du réseau de distribution .................................................................. 30

Figure 13 : Essai à tension réduite du transformateur 23MVA ................................................ 40

Figure 14 : Transformateur 23MVA en état de service ........................................................... 41

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 ix


Partie 0 : GENERALITES

1
I. Contexte du stage

La qualité de l’enseignement dispensé au 2iE n’est point à démontrér, cependant le 2iE


a une politique visant à permettre aux étudiants de mettre en pratique l’ensemble des
connaissances acquises au cours de la formation, en rendant notamment obligatoire un stage
en entreprise pour une durée minimum de trois mois pour les Masters spécialisés. C’est dans
le cadre de cette politique que nous avons effectué un stage de trois mois à la Société
Nigérienne du Charbon d’Anou-Araren (SONICHAR).

II. Présentation générale de la SONICHAR

II-1 Historique
Les missions de prospection organisées par le commissariat à l’ énergie atomique
dans le cadre de la recherche de gisements uranifères avaient procédé en 1964 à la
reconnaissance de gisement de charbon de Tiféreye , localisé sur le site d’Anou Araren,
45km à vol d’oiseau au nord – ouest de la ville d’AGADES (REGION NORD DU
NIGER) et à 200 km au Sud d’Arlit. Cette découverte ouvrait la perspective de
l’exploitation d’une ressource minière supplémentaire et son utilisation vers la production
énergétique. Mais, ce ne fut qu’à partir de 1974 que l’idée prit corps, et passa alors très
rapidement du stade conceptuel aux premières réalisations. Ainsi, en 1975 née la Société
Nigérienne du Charbon d’Anou-Araren (SONICHAR), société anonyme d’économie
mixte au capital de 19 .730.000.000 FCFA.

II-2 Mission
La société nigérienne du charbon d’Anou-Araren (SONICHAR) dont la création
s’inscrit dans le cadre de la recherche des voies et moyens en vue de réduire la dépendance
énergétique du Niger a pour missions :

 L’exploitation du charbon ;
 La production de l’énergie électrique à partir de la centrale thermique ;
 Le transport et la répartition de l’énergie électrique aux sociétés minières, aux
cités induites ainsi qu’a à la ville d’AGADES.

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 2


II-3 Organisation
La SONICHAR est placée sous la tutelle du ministère des mines et de l’énergie. Elle
est administrée par un conseil d’administration et dotée d’une direction générale (voir
organigramme). Toutes les installations administratives et industrielles de la SONICHAR sont
sur le site d’Anou-Araren et au poste d’Akokan (Arlit). Seul le bureau de liaison est implanté
à Niamey. La SONICHAR est constituée essentiellement de deux divisions qui sont : La
division exploitation minière et la division exploitation centrale et des services administratifs.

II-3-1.La division exploitation minière


Elle a pour mission essentielle d’alimenter la centrale en charbon de granulométrie
0,5 mm avec une teneur moyenne en cendre de 51% et un pouvoir calorifique de
3800Kcal/Kg. Pour accomplir sa mission, elle doit extraire le charbon et le traiter
mécaniquement avant son envoi à la centrale .Elle est composée d’un service production qui
extrait, transporte et traite le charbon ; et d’un service Maintenance qui s’occupe de l’entretien
du matériel roulant et d’autres installations fixes de la division.

II-3-2 La division exploitation centrale


Elle a en charge la production de l’électricité à partir du charbon et est composée de
deux services :

 Un service production qui produit, et transporte l’électricité jusqu’aux différents


points d’utilisations ;
 Un service maintenance chargé de la maintenance des différentes installations

II-4 Organigramme de la société

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 3


CONSEIL D’ADMINISTRATION

DIRECTEUR GENERAL

SECRETAIRE GENERAL

DIRECTEUR DES DIRECTEUR DES

EXPLOITATIONS SERVICES TECHNIQUES

CHEF DE CHEF DE
DIVISION DIVISION
EXPLOITATION EXPLOITATION
MINE CENTRALE

CHEF DE SERVICE CHEF DE SERVICE CHEF DE SERVICE CHEF DE SERVICE CHEF DE SERVICE CHEF DE SERVICE
EXPLOITATION SECURITE ET TRANSPORT ET
PRODUCTION MAINTENANCE CENTRALE MAINTENANCE ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE

Sections Sections Sections Sections

EXPLOITATION MINE ATELIER ENGINS EXPLOITATION EXECUTION


CENTRALE
PARC A CHARBON BUREAU DE METHODE CONTROLE
CONTROLE TECHNIQUE
PRODUCTION
BUREAU DE
METHODE
SERVICES
GENERAUX
ATELIER
CENTRALE DE
FABRICATION

Figure 1 : Organigramme de la SONICHAR

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 4


III. Introduction générale

Une bonne exploitation du réseau consiste en une attention constante à la sécurité des
personnels et des équipements et une fourniture de l’énergie électrique à la clientèle sans
interruption et au coût le plus bas possible. Ceci n’est possible que si les exploitants du réseau
restent au courant des conditions d’exploitations et connaitre les capacités normales et de
surcharges des équipements.

En effet, après la conception et la mise en service d’un réseau, les operateurs de


conduite de réseau sont responsables pour veiller à ce que les contraintes de conception du
réseau ne soient pas dépassées en régime d’exploitation normale.

Par ailleurs, ils devront être attentifs aux conditions qui pourraient mettre en danger la
fiabilité du réseau et devront être prêt à intervenir sur le réseau pour éviter le développement
de situations dangereuses.

Les facteurs essentiels soumis au contrôle en divers endroits du réseau sont : le courant
en ligne, la tension, la fréquence et la fiabilité du plan de protection.

Cette présente étude s’inscrit dans le cadre d’une opération de remplacement d’un
transformateur de 5MVA à l’état de saturation par un autre de 23MVA au poste 132kV à la
SONICHAR.

Le thème de notre étude est organisé en quatre parties étalées suivant cinq chapitres.

La partie 0 est consacrée aux généralités dont la présentation générale de la SONICHAR, la


méthodologie suivie ainsi que notre cahier de charge.

Dans La première partie I ,nous avons fait une présentation générale du réseau 20 kV
SONICHAR et de son plan de protection.

La deuxième partie II est consacrée à l’étude réalisée. Dans cette partie nous
présentons l’étude de la charge dont le bilan de puissance du transformateur et une étude
d’impact sur le réseau à l’horizon 2016.

Dans la troisième partie nous présentons les éléments essentiels de la mise en service
du transformateur de remplacement de 23MVA.

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 5


IV. Objectif de l’étude
L’objectif de cette étude est de décrire les conditions techniques d’exploitations du
réseau de distribution 20kV SONICHAR à l’horizon 2016 en évaluant l’impact de cette
opération de remplacement de transformateur sur le réseau et sur son plan de protection.

V. Cahier de charge :
Dans le cadre de cette étude, notre travail consiste à:

 Justifier cette opération de remplacement en effectuant le bilan de puissance du


transformateur 5MVA
 Evaluer les contraintes thermiques en régime normal d’exploitation sur les câbles
souterrains et les conducteurs aériens HTA du réseau à l’horizon 2016
 Evaluer les contraintes sur le plan de la tension
 Etudier l’impact sur le plan de protection du réseau
 Proposer des solutions en cas de dépassement de contraintes admissibles

VI. Méthodologie
Du point de vue méthodologique nous avons procédé comme suit :

 Première étape

Dans un premier temps nous avons fait une présentation générale du réseau de distribution
ainsi que son plan de protection.

Nous avons déterminé par la suite les caractéristiques électriques de conducteurs aériens et
câbles souterrains à la température de 45°C pendant la période chaude de l’année

 Deuxième étape

Nous avons effectué le bilan de puissance du transformateur 5MVA suivant le schéma ci-
après :

Rétention du Détermination des Etablissement du bilan


niveau de la charge facteurs de charges de puissance du
à la phase actuelle transformateur
5MVA

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 6


 Troisième étape

Au cours de cette étape nous avons évalué l’impact sur le réseau et sur le plan de
protection suivant le schéma ci-après :

Impact sur le réseau Impact sur le plan de protection

Modélisation du réseau 20kV Examen des caractéristiques de


transformateurs de courant et les
seuils de réglages des relais de
protections à la phase actuel
Calcul des intensités Calcul de chute de
maximales en ligne tension avec les
pour l’année 2016 pointes puissances
prévues

Comparaison des intensités


maximales en ligne
Comparaison avec les Conclusion sur le prévisibles aux seuils de
valeurs admissibles respect de la réglages et aux calibres des
dans les équipements contrainte sur le transformateurs de courant
plan de la tension

Conclusion sur le Mesure à prendre


respect de la contrainte pour ramener la Détection ou absence de
à tenue thermique des chute de tension dans contrainte sur le plan de
équipements la limite admissible protection

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 7


Partie I : PRESENTATION GENERALE DU RESEAU 20kV ET DE SON PLAN DE
PROTECTION

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 8


Chapitre 1 : CARACTERISTIQUES GENERALES DU RESEAU 20kV SONICHAR

I. Régime de tension
En exploitation normale, les tensions sont maintenues dans les plages suivantes :

Tableau 1 : Régime de tension

Nature de réseaux Tension Fonction

Réseau HTB 132kV Transport ligne 132kV

Réseau HTA de distribution 20kV Distribution ligne 20kV

Réseau HTA de distribution 6,6kV Alimentation des auxiliaires


interne à la centrale de la centrale
Réseau de distribution BT 380V Distribution BT

II. Réseau unifilaire 132kV/20kV


Il s’agit du réseau donnant l’aspect du fonctionnement global de l’ensemble des
ouvrages, allant de la production jusqu’aux réseaux de distribution 20kV. Voir figure ci-
après :

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 9


1GA 2GA

1GS 2GS

1GT 2GT
6.6/132kV 1LGA 1LGB 2LGB 2LGA 6.6/132kV

1D 2D

OLPR
1SA 2SA
20/6.6kV
JB 20 AA
OLRR
132/20kV
5MVA
AGADEZ

Station

3D
CITE

PARC

OLPT
OLPS

JB 132 AA

3 SA
4D

Ligne 132kV

D 500
JB 132 AK

D 100 D 200

132/20kV 132/20kV
BPN1

D 115
S1 D 215
JB 20 AK

D5 D6 D7 D8 D3 D1 D4

NIGELEC AK SOMAIR SMTT COMINAK BPN2 RESERVE


NIGELEC ARLIT

Figure 2 : Réseau unifilaire 132kV/20kV

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 10


III. Analyse fonctionnelle du réseau 132kV/20kV en régime normale

Les turbos alternateurs 1GA et 2GA produisent la tension alternative à 6,6kV. Cette
tension est élevée à 132kV au niveau des transformateurs élévateurs 1GT et 2GT.

Ces transformateurs élévateurs sont couplés au niveau de JB 132 AA poste 132kV

A partir de jeu barre 132kV on alimente les départs suivants :

la ligne 132 kV transportant l’énergie jusqu’aux sociétés minières d’Arlit


le départ transformateur 5MVA alimentant le JB 20AA poste 20kV

Enfin les transformateurs 1GS et 2GS soutirent de l’énergie à 6,6kV pour alimenter
les auxiliaires de fonctionnement de la centrale à travers le réseau de distribution interne.

Figure 3 : Transformateur élévateur 6,6kV/132kV

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 11


Figure 4 : Couplage des transformateurs 1GT et 2GT au JB 132 AA au poste 132kV:

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 12


IV. Réseau de distribution 20kV SONICHAR
Ce réseau comporte cinq départs à savoir :

La ville d’AGADES
La cité SONICHAR
La station de pompage
Le parc à charbon
Et les auxiliaires au poste 20kV (OLPT)

Ces départs sont alimentés par un transformateur de 5MVA (132kV/20kV) installé au poste
132kV. Voir figure ci-après :

Figure 5 : Transformateur 5MVA au poste 132kV AA


La figure ci-après donne une représentation détaillée du réseau de distribution.

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 13


Alu armé 240 Transfo
D=40m HTB/HTA
JB 20 kV AA 5MVA

Alu armé 50 Alu armé 50 50 Alu armé


Alu armé 50 Alu armé 50
D=150m D=150m D= 10m
D=150m D=0,5km

Vers gendarmerie
Vers mosquée

Vers FIDA
Vers mission
OLPT
Vers château
Almélec 117 Almélec 56,4 d’eau
Almélec 117 D= 3km
D=45km
D=30km

Kerboubou

AGADES
Parc à Charbon

Almélec 54,6
Almélec
54,6
Forage 1
Forage 4

Station de pompage Forage 2

Sous station services


généraux Cité SONICHAR

Figure 6 : Réseau de distribution 20kV


MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 14
LEGENDE

Jeu de barre 20kV


Câble souterrain
Ossature principale
Dérivation
IACM : interrupteur aérien à commande manuel
Remontée aéro-souterrain

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 15


V. Caractéristiques électriques des câbles et conducteurs aériens 20kV SONICHAR

Etant donné que nous sommes dans une zone où la température ambiante peut
atteindre 50°C, nous avons fait les hypothèses suivantes pour déterminer les caractéristiques
électriques des conducteurs aériens et câbles souterrains pendant la période chaude de
l’année :

La température moyenne maximale ambiante est de 45°C


La température du sol est de 30°C
La résistivité du sol est de 1,2Km /W

Ces hypothèses nous ont servi de référence pour réajuster des valeurs de résistivités
que nous avons prises dans différents tableaux (EDF). (Voir ANNEXE I)

Pour fixer les valeurs intensités admissibles des conducteurs et câbles, nous avons considérés
les conditions suivantes :

Pour les conducteurs aériens nus

Régime permanent discontinu en période chaude


La Différence entre température ambiante et température max admissible dans l’âme
du conducteur est de 15°C lorsqu’il fait jour.

Pour les câbles souterrains

Régime permanent discontinu en période chaude


Les intensités correspondent à une liaison triphasée fonctionnant dans l’environnement
thermiques décrit ci-dessus sans parallèles électriques ni proximités thermiques.
Les tableaux ci-dessous résument les caractéristiques électriques des conducteurs et câbles
HTA du réseau.

Tableau 2 : Caractéristiques électriques des câbles souterrains

Caractéristiques électriques à 30°C


Câbles souterrains
Résistance réactance Intensité admissible
Alu armé 240 0,160Ω/km 0,103Ω/km 410A
Alu armé 50 0,820Ω/km 0, 138Ω/km 170A

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 16


Tableau 3 Caractéristiques électriques des conducteurs aériens

Caractéristiques électriques à 45°C


Conducteur aérien nu
Résistance réactance Intensité admissible
Almélec 117 0,424Ω/km 0,3Ω/km 235A
Almélec 54,6 0,198Ω/km 0,3Ω/km 145A

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 17


Chapitre2 : PLAN DE PROTECTION DU RESEAU 20kV SONICHAR
I. Le régime du neutre

Le réseau est à trois conducteurs de phase avec neutre non distribué. Le secondaire
du transformateur 5MVA étant couplé en triangle ne donne pas accès à un point neutre.
Cependant, un point neutre artificiel est crée à partir d’une bobine de point neutre BPN
(OLPS) raccordée sur le jeu de barres du poste 20kV. C’est une bobine zigzag avec neutre
sorti.
L’impédance entre les deux parties de l’enroulement, essentiellement selfique et
faible, limite le courant de défaut à la terre tout en permettant un bon écoulement des
surtensions .Toutefois les protections doivent intervenir automatiquement pour éliminer le
premier défaut.

II. Organisation du plan de protection


Le système de protection assure les protections principales du réseau à savoir :

La protection des départs (AGADES, Station de pompage, Cité SONICHAR ….)


La protection de l’arrivée alimentant le jeu de barre 20kV (arrivée transfo
5MVA)

Il assure également des protections spécifiques des matériels tels que la protection
masse cuve du transformateur et la protection masse tableau HTA du poste 20kV.

III. Principe de fonctionnement du système de protection


Le système protection se compose des chaînes constituées des éléments suivants :

Capteur de mesure : transformateur de courant ou de tension fournissant les


informations de mesure nécessaires à la détection des défauts,
Relais de protection : chargé de la surveillance permanente de l’état électrique du
réseau, jusqu’à l’élaboration des ordres d’élimination des parties défectueuse, et
leur commande par le circuit de déclenchement,
Enfin L’organe de coupure dans sa fonction d’élimination de défaut : disjoncteur
HTA.

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 18


Figure 7 : TC TORE sur un départ

Figure 8 : Relais de protection

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 19


La figure ci-après donne le principe de fonctionnement du système de protection

Mesure constamment le courant en


ligne sur départ par son primaire et
envoie l’image du courant mesuré au
Transformateur de courant TC relais à travers son secondaire.

Surveille l’état électrique du réseau à travers


les informations de mesures issu du TC. Il
compare ces mesures à son seuil de réglage
Relais de protection et élabore des ordres de déclenchement en
cas de dépassement de son seuil.

Elimine la partie défectueuse à


travers l’ordre reçu du relais
Disjoncteur

Figure 9 : Principe de fonctionnement du système de protection

IV. Schéma unifilaire simplifié du poste 20KV


Il s’agit du schéma donnant une représentation du plan de protection du réseau de
distribution 20kV. Voir figure ci-dessous

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 20


JB 132 kV

Transfo 5 MVA

50N
P2
51
OLPB
Wh Varh
P1

51N

1TI 100 .200/5A

JB 20 kV

P2 P2 P2
P2 P2
51 51 51
51 51

Varh Va P1 Wh Varh Wh Varh


Wh W P1 P1
P1 P1 h rh
51

Station pompage Parc à charbon OLPS OLPT AGADES Cité

Figure 10 : Schéma unifilaire simplifié du poste 20kV

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 21


V. Réglage des relais de protections

V-1 Principe du réglage


Le choix d’un dispositif de protection se fait après avoir évalué les risques encourus
par l’élément à protéger et les conséquences qui découlent d’un éventuel défaut. Par principe,
pour tous les éléments d’un réseau, le minimum à prévoir est la protection contre les risques
suivants:
Court-circuit «phase - phase » (protection à maximum de courant phase)
Court-circuit «phase - terre» (protection à maximum de courant résiduel).
Lorsque les courants de défaut «terre» et de « phases » sont de même ordre de
grandeur, une seule protection triphasée couvre les deux types de risques, sans toutefois les
discriminer.
Par ailleurs, Les transformateurs de courant doivent avoir une intensité nominale
primaire supérieure à l’intensité la plus élevée pouvant les traverser en régime normal, en
réservant la marge nécessaire pour le développement prévisible de la charge au cours des
années à venir. En pratique, Le choix du calibre est déterminé par la charge maximale du
départ telle que :

In TC > 1,2 I Charge max

Le réglage doit aussi permettre La sélectivité du système de protection. L’objectif est


d’isoler le plus rapidement possible la partie du réseau affectée par un défaut, et uniquement
cette partie, en laissant sous tension toutes les parties saines de ce réseau. Par conséquent, Le
seuil de fonctionnement de relais disposé au niveau de l’arrivé HTA doit être au moins égale
au plus élevé des seuils adoptés pour les relais correspondants des différent départs.

V-1-1 Protection à maximum de courant phase

Ces relais doivent être réglés à une valeur inférieure au plus petit courant de défaut
susceptible de se manifester entre phases. Ce courant est celui qui résulte d'un défaut biphasé
à l'extrémité du réseau lorsque la puissance de court-circuit des transformateurs
d'alimentations est la plus faible, Soit :
I seuil «phase»> 0,8 Iccbimin
Mais, En pratique on utilise la relation suivante :

I seuil «phase» > 1,2 IMAP

Avec IMAP intensité maximale admissible en permanence qui peut transiter sur la ligne

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 22


V-1-2. Protection à maximum de courant résiduel ou protection homopolaire
Il s’agit de la protection contre un défaut à terre. Le réglage se définie comme suit :

Iro> 6%Inp TC
Avec Inp TC est l’intensité Nominale primaire du TC
Ou
Iro>1,2 x 3Icodépart
Avec 3Ico courant capacitif résiduel du départ

V-1-3. Réglages des relais de protection au poste 20kV SONICHAR


Le tableau ci-après donne les réglages actuels affichés au poste 20kV SONICHAR.

Tableau 4 : Réglage de relais de protection poste 20kV SONICHAR

Type Repère du Réglage actuel


Ouvrage Calibre
Type de défaut de relais sur affiché au niveau
protégé du TC
relai le schéma du relai
Courant : 2,5A
Transfo ITG 100/5A
Masse cuve 50N Temps : instantané
5MVA 7113
Courant : 8A pour
surcharge 20A pour
C/C ; 0,2A pour
Arrivée Surcharge homopolaire
ITG
Transfo court circuit et 51 200/5A Temps : 1,2s pour
7153
23MVA homopolaire surcharge, instantané
pour le C/C et
homopolaire

Courant : 10A pour


C/C, et 0,3A pour
court-circuit, homopolaire
Départ Station ITGD 40/5A
discordance et 51 Temps : 0, 3s C/C
de pompage 7180
homopolaire et instantané pour
homopolaire

Courant : 6,25A
pour surcharge, et
0,8A pour
Surcharge, homopolaire
Départ Parc ITGD Temps : 0, 5s pour
discordance et 51 50/5A
à charbon 7180 surcharge et
homopolaire
instantané pour
homopolaire

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 23


Type Repère du Réglage actuel
Ouvrage Calibre
Type de défaut de relais sur affiché au niveau
protégé (suite) du TC
relai le schéma du relai
Courant : 8 A pour
surcharge, et 1A
pour homopolaire
Surcharge,
Départ ITGD Temps : 0, 9s pour
discordance et 51 100/5A
AGADES 7180 surcharge et
homopolaire
instantané pour
homopolaire

Courant : 9A pour
surcharge, et 0,3A
pour homopolaire
Surcharge,
Départ Cité ITGD Temps : 0, 3s pour
discordance et 51 50/5A
SONICHAR 7180 surcharge et
homopolaire
instantané pour
homopolaire

Courant : 4A pour
surcharge, et 0,5A
pour homopolaire
Surcharge,
ITGD Temps : 0, 3s pour
OLPT discordance et 51 20/5A
7180 surcharge et
homopolaire
instantané pour
homopolaire

Courant : 2,5A
Masse tableau ITG
Masse tableau 51N 100/5A Temps : 0,1s
20kV 7113

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 24


Partie II : ETUDE REALISEE

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 25


Chapitre 3 : ETUDE DE LA CHARGE

I. Contexte d’étude
Dans le cadre de ses activités, la SONICHAR produit et distribue l’énergie électrique à
travers un ensemble d’ouvrages décrits aux chapitres précédents. Ces ouvrages sont
constitués essentiellement :

D’une centrale thermique à charbon composé de deux tranches thermiques de


production avec une capacité de 18,8MW chacune
Un poste 132kV qui alimente la ligne 132 kV transportant l’énergie jusqu’aux sociétés
minières d’Arlit à 200km de la centrale
Un poste 20kV alimentant quotidiennement un réseau de distribution HTA composé
de cinq départs (AGADEZ, Cité SONICHAR, Station de pompage, le Parc à charbon
et le départ auxiliaires au poste (OLPT))

Ce poste source est alimenté par un transformateur HTB/HTA 5MVA (132kV/20kV)


l’OLRR.

A la phase d’installation le niveau de la charge de ce réseau était largement en


dessous de la puissance de ce transformateur. Depuis la demande évoluait. Actuellement, on
observe un appel de puissance de puissance au-delà de 5MW au niveau de son secondaire et
une élévation significative de sa température interne.

Pour éviter de situation dangereuse à la machine, les exploitants limitent la charge à


5MW soit un courant de 170 A au secondaire du transformateur. Cela entraine naturellement
de limitation de charge sur le réseau de distribution et surtout sur le départ AGADES qui est
le plus gros consommateur.

Pour mettre fin à cette situation, une opération du remplacement de ce transformateur


par un autre de 23MVA (132kV/20kV) est en cours d’exécution. Cette présente étude s’inscrit
dans le cadre de cette opération de remplacement.

II. Bilan de puissance du transformateur 5MVA

II-1 Niveau de la charge


Pour établir le bilan de puissance de ce transformateur, nous avons essayé en premier
lieu de fixer le niveau de la charge à l’état actuel. A cet effet nous avons recueilli auprès de la
section contrôle production les pointes annuelles de puissance de chaque départ dans la
période 1991-2010. Le niveau de la charge retenue pour chaque départ est l’appel de

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 26


puissance maximale observé sur le départ au cours de cette période. Le graphique ci-dessous
illustre bien cette évolution de la demande au cours de ces années.

EVOLUTION DE LA POINTE ANNUELLE EN MW


4
PUISSANCE en MW

3,5

2,5 Agadez

2 Cité
Station de pompage
1,5
Parc à charbon
1 OLPT

0,5

0
2005
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004

2006
2007
2008
2009
2010

Figure 11 : Evolution des pointes annuelles de puissance suivant les départs


Le tableau ci-après donne l’appel de puissance maximale observée sur chaque départ pendant
la période 1991-2009.

Tableau 5: Niveau de la charge retenue par départ

Cité Station de Parc à


Départ AGADES OLPT
SONICHAR pompage charbon
Appel de
puissance 3452 1500 680 650 20
maximal en kW
Année
2009 2009 2009 2009 1991-2009
correspondante

Ces résultats montrent que pour tous les départs le niveau de la charge retenue est la
pointe annuelle de puissance observée en 2009. Par contre pour le départ Station de pompage
on observe un appel de puissance maximale pour l’année 2005 mais qui décroit pour les
années suivantes alors que celui des auxiliaires au poste reste constant sur toute la période.

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 27


II-2 Facteurs de charges
Apres avoir fixé le niveau de la charge, nous avons cherché par la suite à déterminer
les facteurs de charges à savoir :

 Le facteur de puissance cos


Le facteur de puissance nous donne la qualité de l’utilisation de l’énergie sur un
départ. Il est déterminé la relation suivante :
= avec

Consommation réactive : consommation mesurée en kVarh au niveau d’un départ


pendant une période donnée
Consommation active : consommation mesurée en kWh au niveau d’un départ
pendant une période donnée
 Le facteur d’utilisation moyen FU
Le facteur d’utilisation nous donne une estimation du taux d’utilisation de la puissance
maximale atteinte pour départ donné. En divisant la consommation (kWh) par la
demande maximale (kW), on obtient le nombre d’heures d’utilisation de la demande
maximum. En comparant ce nombre d’heures au nombre d’heures utilisées dans la
période de mesurage, on obtient un pourcentage qui représente le facteur d’utilisation.

Il est exprimé par la relation suivante : FU%=

Nous avons utilisé le Logiciel Excel pour effectuer nos calculs (voir ANNEXE II).
Ces calculs sont réalisés mensuellement pour l’année 2009. Nous avons par la suite
déterminé la moyenne de chaque facteur. Le tableau ci-dessous résume nos résultats
obtenus.

Tableau 6 : Facteurs de charges moyen par départ

Départ Facteur Tan Facteur de puissance


d’utilisation cos
FU
AGADES 0,59 0,50 0,90
Cité SONICHAR 0,52 0,28 0,96
Station de pompage 0,82 0,38 0,93
Parc à charbon 0,25 1,06 0,69
OLPT 0,83 0,77

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 28


II-3 Bilan de puissance du transformateur
Avec les résultats précédemment obtenus, nous avons déterminé les puissances apparentes
de chaque départ par application de la relation suivante :

S apparente =

Tableau 7 : Bilan de puissance du transformateur 5MVA

Départ AGADES Cité Station de Parc à OLPT


SONICHAR pompage charbon
Niveau de charge 3452 1500 680 650 20
kW
Facteur de puissance 0,89 0,96 0,93 0,69 0,77

Puissance apparente 3878,65 1562,50 731,18 942,03 25,97


kVA
Coefficient de 0,85
simultanéité
Charge sur le 6069,29
transfo 5MVA en
kVA

Conclusion : la charge totale sur le transformateur 5MVA est de l’ordre 6,069MVA soit une
surcharge de 21% par rapport à sa capacité nominale lorsque le coefficient simultanéités
entre les départs pour atteindre leur charge maximum au même moment est de 0,85. Ce
résultat justifie bien cette opération de remplacement de ce transformateur par celui de
23MVA et confirme bien que le 5MVA est en état de saturation.

III. Prévision de La charge à l’horizon 2016


Ces données nous ont été fournies par la section contrôle production suivant chaque départ.

Tableau 8 : Prévision de la charge à l’horizon 2016

Cité Station de Parc à


Départ AGADES SONICHAR pompage charbon OLPT
Prévision de
la pointe de
4729 2411 1336 1218 20
puissance en
kW
La charge à
l’horizon 5313 2512 1437 1766 25
2016 en kVA

On remarque la charge au niveau des auxiliaires au poste (OLPT) reste constante.

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 29


Chapitre 4: ETUDE D’IMPACT SUR LE RESEAU ET SUR LE PLAN DE
PROTECTION

I. Etude d’impact sur le réseau

I-1 Objectif
Cette étude vise à décrire les conditions d’exploitations du réseau compte tenu de la
prévision de la charge à l’horizon 2016.Elle consiste essentiellement à:

Evaluer la contrainte thermique sur les conducteurs aériens et les câbles HTA
Evaluer la contrainte sur le plan de la tension

I-2 Modélisation du réseau de distribution


Transfo
132kV/20kV
23MVA

Alu Armé 240


D=40m S=9395kVA

coeff de simultanéité =0,85


Jeu de barre 20kV

Alu Armé 50 Alu Armé 50 Alu Armé 50


D=150m D=150m D=150m
Alu Armé 50
D=0,5km
P=20kW
Almélec 54,6
S=25kVA
D=3km
Almélec 117 P=1218kW tan 0,83
D=30km
Almélec 117 S=1766kVA OLPT
P=2411kW
D=45km
S=2512kVA tan 1,06

P=1336kW Départ Parc à charbon


tan 0,3
S=1437kVA Départ Cité
P=4729kW tan 0,4
S=5313kVA Départ Station de pompage

tan 0,5
Départ AGADES

Figure 12 : Modélisation du réseau de distribution

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 30


La structure du réseau nous a permis de localiser la charge totale de chaque départ à
une certaine distance par rapport au poste 20kV. Ainsi, le schéma ci-dessus donne une
modélisation du réseau pour le besoin de nos calculs

I-3 Vérification de la tenue thermique des conducteurs et câbles HTA


Les contraintes d’intensités sont examinées sur les ouvrages suivants :
câbles souterrains HTA
conducteurs aériens HTA de l’ossature principale de chaque départ.

I-3-1 .Les hypothèses de calculs


 Les calculs d’intensités sont effectués avec les puissances apparentes maximales
prévisibles à l’horizon 2016 sur chaque départ à la température maximale de 45°C
pendant la période chaude de l’année,
 les calculs tiennent compte de la tension nominale du réseau
NB : le départ auxiliaire au poste OLPT n’est pas concerné par ces calculs car sa
charge est constante

I-3-2 .Les résultats de calculs


Tableau 9 : Résultats de la vérification de la contrainte thermique

Intensité en Intensité Rapport du courant en


Ouvrage
départ ligne admissible ligne par rapport
examiné
prévisible l’intensité admissible
Alu armé 50 153,40A 170A 90%
AGADES
Almélec 117 153,40A 235A 65%
Cité Alu armé 50 72,53A 170A 43%
SONICHAR Almélec 54,6 72,53A 145A 50%
Station de Alu armé 50 41,49A 170A 24%
pompage Almélec 117 41,49A 235A 18%
Parc à charbon Alu armé 50 50,99A 170A 30%
Liaison transfo
Alu armé 240 319,11A 410A 78%
–poste 20kV

Pour vérifier le respect des transits d’intensités à la tenue thermique des


équipements, les valeurs calculées sont comparées aux valeurs admissibles des ouvrages.
Ces résultats montrent que la tenue thermique des ouvrages est assez bonne dans l’ensemble

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 31


du réseau à l’exception des câbles souterrains Alu armé 50 sur départ AGADES et Alu armé
240 assurant la liaison transfo- poste 20kV chargés respectivement à 90% et 78% de leur
intensité admissible.

I-4 Vérification de la chute de tension


La vérification de la tension vise s’assurer le respect de niveau de tension admissible
pour les équipements alimentés. En HTA la chute de tension admissible est 5% par rapport à
la valeur nominale.

I-4-1 Les hypothèses de calculs


Les calculs sont réalisés sur tous les départs à l’exception du départ auxiliaire au
poste(OLPT).
Les chutes de tensions causées par les câbles souterrains de départs aériens sont
considérées négligeables.
Et Pour nos calculs, nous avons utilisé la relation suivante :

= (r0+x0 )
Avec :
r0=résistance linéique en km
x0=réactance linéique en km
=facteur de puissance
U=tension en kV
P=puissance en MW
L=longueur de la ligne en km
La chute de tension généralement acceptable en HTA est :

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 32


I-4-2 .Les résultats des calculs
Tableau 10 : Résultats de la vérification de la chute de tension

Départ Puissance prévisible tan longueur L en La chute de


en MW en 2016 km tension ∆U/U
AGADES 4,72 0,5 45 31%
Cité
2,41 0,28 3 0,17%
SONICHAR
Station de
1,34 0,38 30 5,39%
pompage
Parc à charbon 1,22 1,06 0,5 0,15%

Ces résultats montrent une chute tension assez importante sur le départ AGADES de
l’ordre de 31% à l’horizon 2016 et de 5,39% sur le départ Station de pompage. Ces valeurs
dépassent largement la limite admissible en HTA, surtout pour le départ AGADES. Par
contre les chutes de tensions sont négligeables sur les autres départs.

Pour ramener la chute de tension à la limite admissible, nous préconisons deux solutions :

Augmenter la section du conducteur c'est-à-dire remplacé almélec 117 par almélec


148
Ou Augmenter le niveau de tension et passer à 33kV en lieu et place de 20kV

II. Etude d’impact sur le plan de protection


Cette étude concerne deux éléments principaux du système de protection à savoir :

 Les capteurs : transformateurs de courants


 Et Les réglages de relais de protection

Il s’agit de vérifier si l’augmentation puissance à l’horizon 2016 aura un impact sur les
transformateurs de courant et sur le système de réglages de relais de protection .A cet effet
nous avons comparés les seuils de réglages à l’état actuel et les calibres de transformateurs de
courant avec l’intensité maximale previsible en ligne pour chaque départ. Le tableau ci-après
donne les résultats de nos observations :

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 33


Tableau 11 : Etude d’impact sur le système de réglage et les calibres des TC

Ouvrage Type de défaut Calibre des TC et Intensité en ligne Observations


protégé
seuils de réglages des prévisible
relais A l’horizon 2016

Calibre TC : 200/5A 319,11A Le courant en ligne


Surcharge Seuil surcharge : 320A dépasse le calibre du
Arrivée
court circuit
Transfo Seuil C/C : 800A TC mais inferieure
homopolaire
aux seuils de réglages
Calibre TC : 40/5A 41,49A Le courant en ligne
Départ court-circuit, Seuil C/C : 80A dépasse le calibre du
Station de discordance
TC mais inferieure au
pompage homopolaire
seuil de réglage
Calibre TC : 50/5A 51A Le courant en ligne
Départ Surcharge, Seuil surcharge : dépasse le calibre du
Parc à discordance
62,5A TC mais inferieure au
charbon homopolaire
seuil de réglage
Calibre TC : 100/5A 153,40A Le courant en ligne
Surcharge, Seuil surcharge : 160A dépasse le calibre du
Départ
discordance
AGADES TC mais inferieure au
homopolaire
seuil de réglage
Calibre TC : 50/5A 72,53A Le courant en ligne
Surcharge, Seuil surcharge : 90A dépasse le calibre du
Départ Cité
discordance
SONICHAR TC mais inferieure au
homopolaire
seuil de réglage

Ces résultats montrent que sur tous les départs le courant en ligne dépassera le calibre
du TC mais reste inferieure aux seuils de réglages de relais de protection. Ceci pourrait
impacter sur la fiabilité du plan de protection, car lorsque l’intensité en ligne dépasse
permanemment le calibre du TC, ce dernier pourrait envoyer des informations erronées sur
l’état électrique au relais de protection.

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 34


Pour remédier à cette situation nous préconisons d’augmenter les calibre des TC sur
tous les départs. Le choix du calibre est déterminé par la charge maximale du départ telle
que :

In TC > 1,2 I Charge max

Tableau 12 : choix des TC

Arrivée Cité Station de Parc à


Départ AGADES
Transfo SONICHAR pompage charbon
Proposition des
calibres pour le choix 400/5A 200/5A 100/5A 50/5A 100/5A
des TC

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 35


CONCLUSION GENERALE

Cette étude nous a permis non seulement de confirmer la justesse de cette opération de
remplacement du transformateur 5MVA par celui de 23MVA, mais aussi nous permettre de
mettre en évidence les conditions techniques d’exploitations du réseau de distribution 20kV
au vue de la progression de la demande à l’horizon 2016. Les points essentiels de notre étude
se résument comme :

 Le bilan de puissance du transformateur montre que le 5MVA supporte une charge


de l’ordre de 6,069MVA soit une surcharge de 21% par rapport à sa puissance
nominale
 La tenue thermique des câbles et conducteurs est bonne dans l’ensemble à l’exception
de câble souterrain Alu armé 50 sur le départ AGADES qui sera chargé à 90% par
rapport à la valeur admissible à l’horizon 2016
 La chute de tension est très importante sur le départ AGADES de l’ordre de 31% à
l’horizon 2016 ;
 La chute de tension sera importante sur le départ Station de pompage à l’horizon 2016
dépassant la limite de 5% admissible ;
 Les courants en ligne de tous les départs dépasseront les calibres des TC installés.
 Cette opération n’affectera les seuils de réglages jusqu’à l’horizon 2016

RECOMMANDATION
Suite à nos observations au cours de cette étude nous recommandons ce qui suit:

 D’augmenter la section des câbles souterrains et des conducteurs aériens sur les
départs AGADES, Station de pompage et la liaison transfo-poste 20kV
Par exemple mettre Alu armé 95 à la place de Alu armé 50 ; Alu armé 400 à la place
de Alu armé 240 et Almélec 148 à la place de Almélec 117
 Changer les transformateurs de courants sur tous les départs en augmentant leurs
calibres (voir tableau 12)
 De revoir les seuils de réglages à l’horizon 2016
 De faire une étude sur la tenue thermique et électrodynamique des organes de
coupures en cas de court-circuit en amont des départs
 De réaliser une étude d’impact sur la production et sur la fréquence du réseau.

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 36


Partie III : TRAVAUX DE MISE EN SERVICE DU TRANSFORMATEUR 23MVA

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 37


Chapitre 4 : MISE EN SERVICE DU TRANSFORMATEUR 23MVA

I. Contrôle d’isolement
Avant de mettre le transformateur sous tension, il ya lieu de s’assurer d’une bonne
isolation entre les éléments suivants:

Entre les enroulements HT et HTA du transformateur


Entre ces enroulements et la masse du transformateur
Isolation des câbles 20kV sans connexion
Isolation des câbles 20kV avec connexion au transfo +mise à la terre

Ces contrôles ont été réalisés à l’aide d’un mégohmmètre sous 5000V pendant 1mn.

Les résultats des mesures

 Pour les enroulements

Tableau 13 : Mesures d’isolement entre enroulements du transformateur 23MVA

Eléments concernés Valeurs de la résistance observation


HT/HTA 1 ,1GΩ Très satisfaisant
HT+HTAT/M 523MΩ satisfaisant
HT/M 1,57GΩ Très satisfaisant
HTA/M 368,7MΩ satisfaisant
 Pour les câbles 20kV seul sans connexion

Tableau 14 : Mesures d’isolement des câbles 20kV sans connexion

Eléments concernés Valeurs de la résistance observation


Phase 1 40 ,1GΩ Très satisfaisant
Phase 2 602MΩ satisfaisant
Phase3 1 ,638GΩ Très satisfaisant
 Pour les câbles 20kV avec connexion au transfo et mise à la terre

Tableau 15 : Mesures d’isolement des câbles 20kVau transfo et mise à la terre

Eléments concernés Valeurs de la résistance observation


Phase 1 1,848GΩ Très satisfaisant
Phase 2 1,889GΩ Très satisfaisant
Phase3 1,8GΩ Très satisfaisant

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 38


II. Vérification du rapport de transformation
Il s’agit de vérifier la concordance du rapport de transformation au niveau de chacune de
ses bornes primaires par rapport à leur correspondant au secondaire pour les vingt trois
positions du changeur prise en charge (CPC).

uab = tension à vide recueillie au secondaire entre les bornes a et b ; UAB=tension d’essai au
primaire entre les bornes A et B ;

Tableau 16 : Vérification du rapport de transformation

Position UAB uab m UAC uac m UBC ubc m


CPC
1 395 52,19 0,132 396 52,1 0,132 396 52,27 0,132
2 395 52,98 0,134 395 52,87 0,134 395 53,02 0,134
3 395 53,67 0,136 396 53,66 0,136 396 53,76 0,136
4 395 54,64 0,138 397 54,54 0,137 397 54,7 0,138
5 395 55,32 0,140 396 55,19 0,139 396 55,47 0,140
6 395 56,13 0,142 395 56 0,142 396 56,1 0,142
7 396 56,94 0,144 397 57 0,144 397 57,04 0,144
8 397 57,96 0,146 397 57,98 0,146 397 58,13 0,146
9 396 58,93 0,149 397 58,85 0,148 398 59,01 0,148
10 396 59,83 0,151 397 59,79 0,151 396 59,95 0,151
11 396 60,78 0,153 396 60,7 0,153 397 60,84 0,153
12 396 61,65 0,156 396 61,75 0,156 398 61,85 0,155
13 396 62,83 0,159 396 62,66 0,158 397 62,91 0,158
14 396 63,85 0,161 397 63,74 0,161 398 63,97 0,161
15 396 65,02 0,164 397 64,92 0,164 398 65,2 0,164
16 400 66,43 0,166 400 66,17 0,165 400 66,44 0,166
17 396 67,6 0,171 396 67,32 0,170 396 67,7 0,171
18 396 68,83 0,174 398 68,6 0,172 398 68,9 0,173
19 397 70,05 0,176 398 69,8 0,175 398 70,05 0,176
20 397 71,31 0,180 397 71,02 0,179 398 71,46 0,180
21 397 72,58 0,183 397 72,4 0,182 399 72,64 0,182
22 396 73,9 0,187 397 73,79 0,186 398 74,03 0,186
23 397 75,45 0,190 397 75,25 0,190 397 75,5 0,190

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 39


m= rapport de transformation

On remarque une très bonne concordance de rapport de transformation entre les différentes
bornes pour chaque position du CPC.

III .Alimentation en tension réduite coté HT


Le transformateur est alimenté en tension réduite de 20kV coté HT pendant une journée
et à vide coté secondaire. Il s’agit d’une procédure normale de mise sous tension progressive
par échelons correspondant environs au cinquième de la tension nominale. Au cours cette
étape on vérifie le fonctionnement d’ensemble et l’augmentation de la température interne du
transformateur.

Figure 13 : Essai à tension réduite du transformateur 23MVA


IV. Mise en service du transformateur
Avant la mise sous tension nominale, il a été procédé aux opérations suivantes :

 Vérification du niveau d’huile


 Vérification de l’ouverture et fermeture de toutes les vannes

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 40


 Purge du relais buchhoz
 Essai du fonctionnement de tous les appareils de protection (alarme et
déclenchement)
 Vérification de la fidélité du thermomètre
 Essai de fonctionnement de la réfrigération
 Vérification de la circulation d’huile
 Essai de fonctionnement de changeur de prise en charge manuellement et par
son moteur électrique

Apres toutes ces vérifications, le transformateur 5MVA a été consigné et mis hors
circuit, puis câblage du transformateur 23MVA sur le réseau et mis sous sa tension nominale
132kV. La prise de charge a été effectuée de façon progressive.

Figure 14 : Transformateur 23MVA en état de service

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 41


Bibliographie

Cours de JJ Graff 2010, RESEAUX ELECTRIQUES TRANSPORT ET DISTRIBUTION


TOME 1 Structure des réseaux distribution, TOME 2 Calcul électrique des câbles Choix des
câbles souterrains et aériens isolés

MEMOIRE DE FIN D’ETUDE 2008-2009 Réalisé par BOUHAN Gueï Rodrigue


Hermann Fidele CONTRIBUTION A L’AMELIORATION DE L’EFFICACITE
ENERGETIQUE à L’Institut International de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

ENERGIE ELECTRIQUE DE LA COTE D’IVOIRE, CENTRE DES METIRES DE


L’ELECTRICITE D’AKOUKAI –SANTAI 1987, Caractéristique des équipements du
réseau interconnecté, Exploitation transport

PROJET D’INTERCONNEXION ELECTRIQUE 225KV


BOLGATANGA (GHANA) – OUAGADOUGOU (BURKINA FASO), TERMES DE
REFERENCE POUR LA MISE A JOUR DE L’ETUDE DE FAISABILITE, D’INGENIERIE
ET DE PREPARATION DE DOCUMENTS RELATIFS A L’APPEL D’OFFRES

Guide technique Merlin Gerin, Schneider Electric 2000, Moyenne tension, guide de
conception MT, Guide de conception des réseaux électriques industriels

Le STE d'EDF GDF SERVICES, Edition 1994, Plan de protection des réseaux HTA

ELECTRICITE DE France /CENTRE DE NORMALISATION, Spécification


d’entreprise Novembre 1967, La protection de réseau aérien à moyenne tension

www.erdfdistribution.fr Étude de l’impact sur la tenue thermique et sur le plan de tension


des ouvrages en réseau pour le raccordement d’une production décentralisée en BT

www.sileccable.com SILEC CABLE, Câbles moyenne tension HTA

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 42


ANNEXES
ANNEXE I : Détermination de caractéristiques électriques de conducteurs aérien et
câbles souterrains

ANNEXE II : Calcul de facteur de charge suivant les départ

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 43


ANNEXE I : Détermination de caractéristiques électriques de conducteurs aérien et
câbles souterrains

I. Conducteur aérien nu

I-1 Intensités admissibles

Tableau 17 : INTENSITE ADMISSIBLE DES CONDUCTEURS AERIENS

Intensité admissible en A
Conducteur
1 2 3 4 5

Almélec 34,4 110 130 150 165 180

Almélec 54,6 145 175 195 220 240

Almélec 117 235 280 320 355 390

Almélec 148 270 320 370 410 455

Almélec 228 350 420 485 540 595

Tableau 18: ANNEXE DU TABLEAU 15

jour nuit
: Différence entre température ambiante et
15 1 2
température max admissible. Les chiffres 1, 2, 3, 4 et 5
20 2 3 correspondent au numéro de colonne du tableau 3 pour
un Δ donné
25 3 4

30 4 5

35 5

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 44


I-2 Résistance linéique des conducteurs
La résistance kilométrique d'un conducteur est donnée par la formule classique :

Ro = 10 (ohms / kilomètre)

Avec
: Résistivité du métal en microhms. cm (10 –6 cm)
S : Section du conducteur en mm²
Le tableau suivant donne la valeur de résistivité à la température de 20 °C des métaux
Les plus couramment utilisés pour la construction des lignes

Tableau 19 : Résistance linéique des conducteurs

En MT, on utilise la
Résistivité à 20 °C
Métal résistivité à 20°C
en microhms. cm
en Ω/km/100mm2

Cuivre dur 1,8 0,180


Aluminium dur 2,9 0,290
Almélec (alliage d'aluminium
3,3 0,330
et d'acier)

Câbles aluminium – acier


3,4 0,34
A 7 brins
3,6 0,36
A 37 brins

Si la température est différente de la température de référence θ0, la résistivité doit être


Multipliée par un coefficient k :
k = [1 + α (θ – θ0)]
Avec α = 0,004 pour les câbles qui nous intéressent et θ0 = 20°C

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 45


I-3. Réactance linéique des lignes

(Valeurs usuelles de la réactance linéique des lignes de distribution)

En pratique, pour les projets de lignes de distribution MT, on peut admettre sans erreur
importante les valeurs suivantes pour :
cos φ = 0,8 sin φ = 0,6 soit tg φ = 0,75
En équipement rural, on prend en général :
cos φ = 0,9 sin φ = 0,45 soit tg φ = 0,5
La réactance moyenne des lignes aériennes triphasées a une valeur comprise
entre 0,3 Ω/ km à 0,35 Ω / km / conducteur.

II. Câbles souterrains

Tableau 20 : Câbles HTA souterrains enterrés à 80 cm – sol à 20 °C – Régime discontinu

Section Câbles Alu armé

Caractéristiques 50 240
Résistance apparente d’un conducteur en 0,820 0,160
courant alternatif 50Hz Ω / km
Coefficient de self induction apparente 0,440 0,330
d’un conducteur, mH /km (2)
Intensités admissibles en régime 170 410
permanent

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 46


ANNEXE II : Calcul de facteur de charge suivant les départ

Nous avons utilisé le Logiciel Excel pour effectuer nos calculs. Ces calculs sont réalisés
mensuellement pour l’année 2009. Nous avons par la suite déterminé la moyenne de chaque
facteur. Les tableaux ci-dessous résument nos résultats obtenus.

 Départ AGADES
Tableau 21 : Facteur de charge moyen départ AGADES

Mois Consommation Consommation PMAX Durée de Facteur Tan Facteur


réactive en active en kWh atteinte mesurage d’utilisation de
kVarh en kW en Heure FU puissance
cos
janvier 361221 993905 3452 744 0,39 0,36 0,94
février 405029 1058165 3452 696 0,44 0,38 0,93
mars 538774 1319213 3452 744 0,51 0,41 0,93
avril 686416 1588350 3452 720 0,64 0,43 0,92
mai 741102 1685057 3452 744 0,66 0,44 0,92
juin 713244 1792671 3452 720 0,72 0,40 0,93
juillet 691005 1660311 3452 744 0,65 0,42 0,92
août 738737 1765957 3452 744 0,69 0,42 0,92
septembre 955719 1779419 3452 720 0,72 0,54 0,88
octobre 1156609 1691892 3452 744 0,66 0,68 0,83
novembre 956348 1296104 3452 720 0,52 0,74 0,80
décembre 904768 1192625 3452 744 0,46 0,76 0,80
Moyenne 0,59 0,50 0,89

Pour le départ AGADES, les facteurs de charges retenus sont :

 Facteur de puissance 0,89


 Facteur d’utilisation 0,59

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 47


Départ Cité SONICHAR

Tableau 22 : Facteur de charge moyen départ Cité SONICHAR

Mois Consommation Consommation PMAX Durée de Facteur Tan Facteur


réactive en active en kWh atteinte mesurage d’utilisation de
kVarh en kW en Heure FU puissance
cos
janvier 100200 342000 1500 744 0,31 0,29 0,96
février 113400 403800 1500 696 0,39 0,28 0,96
mars 143700 533200 1500 744 0,48 0,27 0,97
avril 172100 706800 1500 720 0,65 0,24 0,97
mai 183200 767600 1500 744 0,69 0,24 0,97
juin 182600 390800 1500 720 0,36 0,47 0,91
juillet 180200 737000 1500 744 0,66 0,24 0,97
août 176400 719200 1500 744 0,64 0,25 0,97
septembre 185200 778200 1500 720 0,72 0,24 0,97
octobre 182600 731800 1500 744 0,66 0,25 0,97
novembre 128700 461800 1500 720 0,43 0,28 0,96
décembre 103300 343400 1500 744 0,31 0,30 0,96
Moyenne 0,52 0,28 0,96

Pour le départ Cité SONICHAR, les facteurs de charges retenus sont :

 Facteur de puissance : 0,96


 Facteur d’utilisation : 0,52

Départ Station de pompage

Tableau 23 : Facteur de charge moyen départ Station de pompage

Mois Consommation Consommation PMAX Durée de Facteur Tan Facteur


réactive en active en kWh atteinte mesurage d’utilisation de
kVarh en kW en Heure FU puissance
cos
janvier 141840 360770 680 744 0,71 0,39 0,93
février 138800 358030 680 696 0,76 0,39 0,93
mars 172940 433740 680 744 0,86 0,40 0,93
avril 167880 440910 680 720 0,90 0,38 0,93
mai 170430 451490 680 744 0,89 0,38 0,94
juin 169370 439600 680 720 0,90 0,39 0,93
juillet 161010 429270 680 744 0,85 0,38 0,94
août 154350 412390 680 744 0,82 0,37 0,94
septembre 145850 400390 680 720 0,82 0,36 0,94
octobre 158670 429460 680 744 0,85 0,37 0,94
novembre 141120 392440 680 720 0,80 0,36 0,94
décembre 130270 337120 680 744 0,67 0,39 0,93
Moyenne 0,82 0,38 0,93

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 48


Pour le départ Station de pompage, les facteurs de charges retenus sont :

 Facteur de puissance : 0,93


 Facteur d’utilisation : 0,82

Départ Parc à charbon

Tableau 24 : Facteur de charge moyen départ Parc à charbon

Mois Consommation Consommation PMAX Durée de Facteur Tan Facteur


réactive en active en kWh atteinte mesurage d’utilisation de
kVarh en kW en Heure FU puissance
cos
janvier 86900 65200 650 744 0,13 1,33 0,60
février 88500 77600 650 696 0,17 1,14 0,66
mars 111800 101600 650 744 0,21 1,10 0,67
avril 124300 125900 650 720 0,27 0,99 0,71
mai 135700 131200 650 744 0,27 1,03 0,70
juin 144800 149600 650 720 0,32 0,97 0,72
juillet 154200 155100 650 744 0,32 0,99 0,71
août 150900 150300 650 744 0,31 1,00 0,71
septembre 155900 150100 650 720 0,32 1,04 0,69
octobre 142800 143500 650 744 0,30 1,00 0,71
novembre 108600 100300 650 720 0,21 1,08 0,68
décembre 98100 92700 650 744 0,19 1,06 0,69
Moyenne 0,25 1,06 0,69

Pour le départ Station de pompage, les facteurs de charges retenus sont :

 Facteur de puissance : 0,69 ; Facteur d’utilisation : 0,25

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 49


Départ OLPT

Tableau 25 : Facteur de charge moyen départ Parc à charbon

Mois Consommation Consommation PMAX Durée de Facteur Tan Facteur


réactive en active en kWh atteinte mesurage d’utilisation de
kVarh en kW en Heure FU puissance
cos
janvier 41200 43400 20 744 2,92 0,95 0,73
février 39800 43900 20 696 3,15 0,91 0,74
mars 45100 52600 20 744 3,53 0,86 0,76
avril 45500 57800 20 720 4,01 0,79 0,79
mai 48600 61800 20 744 4,15 0,79 0,79
juin 47900 62600 20 720 4,35 0,77 0,79
juillet 49700 62200 20 744 4,18 0,80 0,78
août 48100 60900 20 744 4,09 0,79 0,78
septembre 46200 60300 20 720 4,19 0,77 0,79
octobre 47400 61700 20 744 4,15 0,77 0,79
novembre 41900 49800 20 720 3,46 0,84 0,77
décembre 40500 44800 20 744 3,01 0,90 0,74
Moyenne 0,83 0,77

Pour le départ auxiliaire au poste, les facteurs de charges retenus sont :

 Facteur de puissance : 0,77 ;

MOUSSA K. Mahaman Sani Mémoire Master Spécialisé GE 2010 50