Vous êtes sur la page 1sur 8

COMPETENCES RH

Supplément de L’Economiste N°4868

Jeux-vidéo, écrans
L’addiction qui
inquiète les parents
• Auto-centrage, exclusion d’au-
trui,… les autres dégâts d’une expo-
sition prolongée
• Troubles de l’attention et de l’ap-
prentissage aussi
• Laissés pour compte devant leur
écran, les plus jeunes s’exposent à de
(Ph. parent-solo.fr)

graves dysfonctionnements
Page VII

Recherche: Les universités restructurent n Une formation pour les soignants en gériatrie et
leurs centres Alzheimer
C’ EST un grand chantier que démarrent les universités pu- Page III
bliques: restructurer leurs centres de recherche. Eliminer les redon-
dances, mutualiser les moyens autour de thématiques clés, mettre à n Astronomie: une caravane pédagogique
niveau les équipements,… Plusieurs ont déjà pu récolter les fruits de
leur démarche, en améliorant leurs indicateurs de recherche. Grâce
dans 17 villes
à ces efforts, le paysage du secteur est en train de changer petit à
Page IV
petit. Dès début 2017, un centre R&D d’un nouveau genre viendra n Golf: Des Greenkeepers made by l’OFPPT
compléter le tableau.o Page II
Pages IV à VI
Actu COMPETENCES RH
Métiers du golf
Une formation pour les greenkeepers
n Un profil pointu déniché sur- chent surtout à l’étranger. Les greenkee- La qualification des
pers des golfs d’Agadir ont récemment ressources humaines
tout à l’étranger bénéficié d’une formation qui a été l’oc- des parcours golfiques
casion pour 14 spécialistes de débattre rentre dans le cadre
des problématiques de leur métier avec d’une convention conclue
n Sur les 300 formations dis- entre la Fédération
une spécialiste en la matière. Cette qua-
pensées par l’OFPPT, aucune lification des ressources humaines des royale marocaine de golf
(FRMG) et l’Office de la
parcours golfiques rentre dans le cadre
n’était dédiée au golf d’une convention conclue entre la Fédé-
formation professionnelle
et de la promotion du tra-
ration royale marocaine de golf (FRMG) vail (OFPPT). L’optique
n Une lacune désormais com- et l’Office de la formation professionnelle étant de relever le défi de
et de la promotion du travail (OFPPT).
blée L’optique étant de relever le défi de faire
faire du Maroc l’une des
20 premières destinations

U N greenkeeper ou intendant de
du Maroc l’une des 20 premières desti-
nations golfiques mondiales. «Les en-
golfiques mondiales
(Ph. gcma)
terrain est chargé de l’organisation du gagements pris par les deux partenaires en partenariat avec l’Association du joueurs. Sur ce chiffre, 60% ne dépassent
travail des jardiniers et de la gestion à travers cette convention, constituent Trophée Hassan II de golf, la Fédération pas le niveau d’enseignement du collège,
du budget lié à l’entretien des parcours une réponse aux recommandations is- royale marocaine de golf et l’Office na- 30% n’ont aucune formation et 12% ont
des golfs. Ce profil pointu est rémunéré sues d’une étude, portant sur l’opportu- tional marocain du tourisme (ONMT) uniquement suivi une formation pro-
jusqu’à 50.000 DH par mois étant donné nité d’un dispositif de formation dans les auprès de tous les clubs de golf du pays, fessionnelle. Les plus bas niveaux sont
le rôle primordial qui lui incombe. Une métiers du golf», explique Mbark Bou- a révélé que le secteur emploie près de enregistrés par les familles des métiers
compétence que les professionnels du foussi, directeur de l’OFPPT Agadir. En 3000 personnes, essentiellement dans du Terrain et des Services aux joueurs.
golf trouvent difficilement et qu’ils déni- effet, cette enquête, menée par l’OFPPT les métiers du terrain et des services aux Notamment les jardiniers, les fontainiers,
les mécaniciens et les caddies. De plus,
87% des professionnels du golf décla-

Des doctorants en scène pour des thèses éclair


rent trouver difficilement du personnel
ayant les compétences requises, tandis
que 50% des golfs recrutent du personnel
étranger pour des postes tels que direc-
n Ils ont 180 secondes pour pré- teur de golf, greenkeeper ou moniteur de
golf. L’enquête a également permis de
senter leurs recherches Chaimae Samtal, mieux cerner les besoins et à délimiter
doctorante maro- les métiers à valoriser. Particulièrement
caine, reçoit le prix
n La Marocaine Chaimae du public pour son
ceux liés au terrain, à l’enseignement et
les services aux joueurs… afin d’être en
Samtal plébiscitée par le public travail sur l’identifi-
cation des thérapies
phase avec la qualité des parcours et des

R ÉSUMER en trois minutes une


ciblées pour le can-
cer de la prostate
infrastructures golfiques dont dispose le
Maroc. La convention cadre de partena-
thèse de 3 ans devant un public profane dans la population riat prévoit en ce sens, la mise en place
n’est pas chose aisée. Une rude tâche à la- marocaine (Ph. de programmes de formation qualifiante
quelle se sont attelés les vingt finalistes du Bziouat) au profit des employés des clubs de golf
concours international et pluridisciplinaire et la mise en place des installations et
«Ma thèse en 180 secondes». Avec une des équipements nécessaires pour la réa-
maîtrise du verbe et des phrases enjouées, mécanismes de régénération des organes. et thérapie ciblée» habilement présenté. lisation des programmes de formation.
ils ont réussi à délivrer à leur public un vrai La jeune doctorante a su captiver son audi- Doctorante de l’Université Sidi Mohamed Mais aussi la validation acquise de l’ex-
show! toire facilement. «Ceci est un poisson zèbre Ben Abdellah de Fès, elle a mis en avant périence professionnelle des employés
Repris du concours australien «Three et ce soir je veux tenter de vous convaincre les progrès technologiques en matière de des golfs et la certification des candidats
Minute Thesis», cette compétition a rapi- qu’il devrait être votre poisson préféré», thérapie personnalisée du cancer de la qui ont satisfait aux épreuves de fin de
dement connu un franc succès. Elle per- lance-t-elle. Le deuxième prix a été rem- prostate. Ses études permettent d’orienter formation. Le métier des mécaniciens
met aux thésards de s’affronter en mettant porté par Maud Gratuze de l’université les patients vers le traitement le plus ap- du golf est également inscrit au pro-
en avant leurs qualités de communication, Laval du Québec, qui a expliqué l’impact proprié à leur cas. gramme des formations. A long terme,
leur enthousiasme et leur passion pour la du diabète sur la maladie d’Alzheimer. Le Après le Québec et la France, c’est le l’idée est de créer un institut dédié à la
recherche. Cette année, vingt thésards fran- Français, Nicolas Urruty, ferme la marche. Maroc qui a pris le relais en organisant formation aux métiers du golf. En plus
cophones issus de dix pays (Belgique, Bé- Il a été primé pour son travail sur la robus- la troisième édition du concours interna- d’Agadir, d’autres destinations golfiques
nin, Cameroun, France, Maroc, Québec, tesse des systèmes agricoles et l’impact de tional. Le théâtre Mohammed V a abrité ont profité de ce programme de forma-
Indonésie, Sénégal, Suisse et Tunisie) y ont la réduction des pesticides sur le rende- l’événement organisé par le ministère tion, notamment la destination golfique
participé. ment du blé. Des recherches qui permettent de l’Enseignement supérieur et de la re- Marrakech. Pour rappel, sur les 300 for-
Présidé par Rachid Yazami (l’inven- d’identifier les pratiques les plus efficientes cherche scientifique, l’Université Moham- mations dispensées par l’OFPPT, aucune
teur marocain des mini-puces permettant de production avec le moins de pesticide. med V de Rabat et le Centre national de la n’était dédiée aux métiers du golf. Une
de réduire considérablement le temps de La jeune thésarde marocaine, Chaimae recherche scientifique et technique.o lacune désormais comblée.o
recharge d’un appareil doté d’une batterie Samtal, plébiscitée, a remporté le prix du T.E.G. Fatiha NAKHLI
Lithium) le jury a remis les trois premiers public avec son sujet «Cancer de la pros-
prix. En tête, Désirée Koenig de l’université tate dans la population marocaine: iden- Pour réagir à cet article: Pour réagir à cet article:
de Fribourg en Suisse. Sa thèse traite les tification moléculaire, profils de risque courrier@leconomiste.com courrier@leconomiste.com

Mardi 4 Octobre 2016


II
COMPETENCES RH Actu
Alzheimer et gériatrie
Une formation sur mesure pour les soignants
n Une association à Agadir met Un centre de répit pour soulager les familles?
soignant une meilleure habilité dans la
prise en charge du malade et améliorer la
en place une formation dédiée à
DANS la prise en charge
qualité du soin. La méthode vise aussi à
l’Alzheimer et la gériatrie préserver et stimuler l’autonomie psycho-

(Ph. Chiva Chpo)


de la maladie d’Alzheimer, motrice chez le malade, ce qui est extrê-
on a tendance à négliger la mement important. Cette formation se fait
n Les familles en charge du personne qui prend soin du sur 4 jours, mais reste adaptée à chaque
malade peuvent bénéficier malade. Sa vie sociale et pro- cas. Ce qui est important à retenir, c’est
fessionnelle est parfois mise de que cette solution peut pallier le manque
d’une formation à domicile côté pour s’occuper 24h/24 du de soins adaptés à la maladie d’Alzhei-
parent ou du conjoint malade. mer et surtout des souffrances que vivent
E NCORE catégorisée et mal com- Cette situation engendre sou- à la fois les malades et leur entourage.
prise, la maladie d’Alzheimer reste mal- vent une souffrance non expri- L’Alzheimer, classée parmi les maladies
heureusement tabou dans la société ma- mée et étouffante. Partant de de la démence, est incurable et une fois
rocaine. Cette maladie, résultant d’une son expérience dans les métiers liés à la gériatrie, Ali Amara pense qu’il est possible diagnostiquée crée un réel choc au sein
dégénérescence du système nerveux ce de mettre en place des structures qui prennent en charge les malades plusieurs heures d’une famille. Les statistiques récentes
qui entraîne une perte de la mémoire et par jour ou plusieurs fois par semaine. Il ne s’agit pas d’un centre de retraite, mais d’une parlent de 150.000 cas de malades atteints
des fonctions cognitives, a un impact si- structure pour garder le malade, par du personnel soignant qualifié, afin de permettre d’Alzheimer au Maroc, ce qui reste en
gnificatif à la fois sur les patients, leurs fa- à la famille ou la personne qui prend en charge le malade d’avoir une vie normale.o deçà de la réalité selon plusieurs associa-
milles et la société. Le besoin de soins est tions. Plus est, la maladie est encore ta-
nécessaire et peut évoluer avec l’évolu- disposer forcèment de connaissances mé- initiative et développement. Le besoin de bou, ce qui constitue un obstacle devant le
tion de la maladie. La création de centres dicales. A Agadir, une association est en ce genre de services est réel à la fois pour recensement et le suivi des malades, mais
de gériatrie, indépendants ou rattachés phase finale de préparation d’un projet qui les familles et les malades. «Lorsqu’on surtout rend difficile l’orientation des per-
aux centres hospitaliers est une solution aura indéniablement un fort impact social. parle d’Alzheimer, il faut avoir à l’esprit sonnes en charge des malades. Cette for-
qui a donné ses résultats, notamment dans Il s’agit d’octroyer des formations spéci- qu’il y a deux protagonistes: le malade mation a le mérite de combler ce besoin,
des pays avancés en matière de prise en fiques pour la prise en charge des malades et la personne qui s’en occupe, qui, dans mais peut devenir également un levier
charge médicale et sociale de cette mala- atteints d’Alzheimer et de gériatrie de ma- notre société devient parfois la famille économique pour améliorer l’employa-
die. Le Maroc, comme les pays voisins, nière générale. L’Association initiative et entière», ajoute Ali Amara. Néanmoins, bilité au profit des jeunes sans emploi.
manque de structures dédiées à la prise développement, en partenariat avec Ali la prise en charge d’une personne atteinte C’est l’un des objectifs de l’Association
en charge des malades d’Alzheimer, tout Amara, Formateur GAPA et assistant de d’Alzheimer à domicile est possible sui- initiative et développement. Cette forma-
aussi bien que pour les maladies liées à soins en gérontologie fort d’une expé- vant l’état de santé général du malade. tion peut ainsi s’adapter à des candidats
la vieillesse. En effet, les centres de prise rience de 40 ans dans le métier, mettent en L’Alzheimer est en effet, associé parfois à en quête de métiers et d’apprentissage.
en charge des personnes âgées, lorsqu’ils route une formation au profit des familles d’autres maladies de la vieillesse (cardio- Avec l’option d’octroyer aux candidats
existent, restent encore boudés pour de qui prennent en charge à domicile des vasculaires, diabète, articulation), et dans des aptitudes techniques pour la fabrica-
multiples raisons (coût, préjugés). Pour- personnes atteintes d’Alzheimer. «Cette ce cas l’hospitalisation est nécessaire. Ce tion de matériel et outils dédiés aux soins
tant, aujourd’hui il existe des solutions formation répond à un besoin réel qui a que propose cette formation relève des gériatriques, l’initiative de l’association
palliatives et facilitant la prise en charge, été émis par des familles à la recherche techniques et méthodes de communica- vise à créer des emplois et un savoir-faire
à la fois physique et émotionnelle, pour de solutions pour améliorer la qualité de tion et de gestuelle pour faciliter la rela- local à forte valeur ajoutée.o
le malade et son entourage. Ces solutions soins octroyés à leurs proches», explique tion entre le soignant et le soigné. Parmi
sont à la portée de toute personne, sans Ali Zamharir, président de l’Association ces solution, la méthode dite GAPA: Sabrina BELHOUARI
Gestes et activation pour personnes âgées.
Pour réagir à cet article:
Brèves Cette méthode est un ensemble de gestes
et de comportements qui permettent au courrier@leconomiste.com
n Opportunités de carrière: Seconde édition pour
«Careers in Morocco»
«Careers in Morocco» revient à Paris et à Montréal pour sa seconde édition le
Demandes & Offres d’emplOi
mois prochain. Cette manifestation, qui vise avant tout à promouvoir les opportunités Cadre Financier Senior Executive Assistant
de carrière sur le territoire, sera marquée par la participation de près de 25 employeurs
et organismes marocains puis africains. Cette journée permettra avant tout d’identifier JH 32 ans Master compta, contrôle, audit (CCA)
Certifiant IFRS(CNAM/INTEC)
et de recruter des profils étrangers pointus et de leur proposer des plans de carrière 9 ans d’exp(cadre bancaire /RAF) JF Bac + 4, Exp +10 ans
Consolidation /reporting finance /fiscalité/ juridique trilingue, polyv. Management assist., Gestion
au Maroc. Pour les participants, ce sera par ailleurs l’occasion de s’informer sur les Comptabilité /Norme IFRS/audit contrôle interne / de projet, RH, recouv., Event., édition,
activités des différents employeurs du Royaume et de rencontrer un certain nombre CAC communication, juridique..
Gestion de trésorerie /GRH/management Cherche poste de responsabilité / Casablanca
de recruteurs d’une manière directe. La rencontre se tiendra le 22 octobre au méridien des équipes
Etoile à Paris et le 29 octobre à l’hôtel intercontinental Montréal. D223 D222

TEL :06 71 14 03 88 Tel 06 71 22 30 60


n Développement personnel: LMI récompense sa JF JH Marié

troisième promotion Diplôme d'assistanat de direction


Assistante de direction / standardiste polyvalente Gde expérience comme chauffeur
«Leadership Management International» (LMI), firme américaine spécialisée 20 d'expérience comme assistante de direction en poids lourd et longs trajets
dans le conseil des managers pour le développement personnel et le leadership, cabinet médical et centre de radiologie Chauffeur urbain casa / Chauffeur permanant
bonne présentation CTM/LN / Chauffeur royal air Maroc
récompensera le 12 octobre prochain les lauréats de sa troisième promotion. La céré- Maitrise de l'outil informatique Disponible de suite
monie comportera entre autre la remise des certificats mais également l’organisation disponible de de suite Mobilité géographique
Étudie toute proposition sérieuse. Permis de conduire catégories B-C-D.
d’une conférence thématique sur l’éducation à l’épreuve de la transformation digitale DGST DGSD
animée par Yahya El Mir, serial entrepreneur franco-marocain et dirigeant de société GSM: 0668 78 98 29 GSM : 0671 99 08 46
High Tech cotée en bourse. o
Mardi 4 Octobre 2016
III
Analyse COMPETENCES RH
Structures de recherche
Le grand défi des universités
n La restructuration a démar- toire astronomique, 72 laboratoires et 54 poursuivre ses efforts pour le regroupe- Au niveau du laboratoire et du centre,
équipes de recherche exploités par près ment des structures de recherche, dans le l’on propose respectivement un effectif
ré dans plusieurs d’entre elles de 1.460 enseignants-chercheurs, et plus but d’une utilisation plus efficiente des de 18 et de 54. La nouveauté de ce pro-
de 2.000 doctorants. La dotation allouée ressources. jet est de permettre le regroupement dans
n Objectif: mutualiser les une même unité des professeurs s’appa-
Un seul centre d’études doctorales par université rentant à des établissements différents,
moyens autour de thématiques autour d’un projet ou une thématique où
fédératrices D ANS le cadre de cette approche de restructuration qui préoccupe l’ensemble ils peuvent contribuer efficacement.
Cette question de rassemblement des
des universités, l’on prévoit également la création d’un seul Centres d’études doc-
D ANS une économie globalisée torales par université, selon un responsable de l’Enseignement supérieur. Actuel-
lement, chaque établissement dispose de son propre centre. Les projets des cités
unités de recherche figure aussi parmi les
priorités de l’université d’Ibn Tofail de
et ultra concurrentielle, la recherche et
d’innovation dans les villes de Rabat, Fès, Marrakech et Settat s’inscrivent dans le Kénitra. «La mise en commun des com-
développement constitue un facteur dé-
même registre. o pétences et le décloisonnement entre les
terminant pour l’amélioration des avan-
disciplines est un choix stratégique dans
tages comparatifs des pays. Le Maroc, à la recherche scientifique a été multipliée L’université Mohammed V est égale- notre plan de développement. Cela évi-
conscient de cet enjeu, a déployé des par 2 depuis 2011, pour atteindre 20% ment engagée dans ce chantier. La déci- tera la dispersion des énergies et donnera
actions pour promouvoir la recherche du budget annuel, selon le management sion a été déjà validée par son conseil. Un naissance à des structures de recherche
et l’innovation dans les universités et de l’université. L’année 2016 a été mar- travail de sensibilisation est en cours en stables, avec un fort potentiel d’innova-
centres de recherches.
La première démarche a porté sur le Atomisation des moyens tion», explique Azzedine El Midaoui,
(Total des structures de recherche sur le plan national) président de l’université de Kénitra.
volet financier, en mobilisant plus de res- Dans cette approche de mutualisation et
sources dans le cadre des appels à projets Types Nombre L’atomisation de ses structures figure d’optimisation des moyens, l’université
R&D. Les universités de Casablanca et Equipe de recherche 765 parmi les points faibles de notre système de Ibn Tofail a procédé au regroupement
celles de Rabat ont, ensuite, été fusion- recherche. Une telle situation ne favorise pas
nées. Laboratoire de recherche 564 la mutualisation des moyens humains et maté-
de ses 53 laboratoires dans 9 pôles de
recherche, ceci en fonction des compé-
Dans un esprit de mutualisation des Centre de recherche 6 riels. C’est la raison pour laquelle les universi-
tences des laboratoires et des besoins so-
tés s’engagent aujourd’hui dans l’opération de
moyens, permettant la création d’une Groupe de recherche 13 cio-économiques régionaux et nationaux.
«masse critique» dans le domaine de la restructuration des structures de recherche
Total 1.348 Source: MES
Notons par ailleurs que le nombre de
recherche, la majorité des universités structures de recherche sur le plan natio-
réfléchissent aujourd’hui à la question quée par une dotation exceptionnelle de vue de fédérer l’ensemble du personnel nal s’élève à 1.348, dont 765 équipes de
de la restructuration de leurs centres 30 millions de DH, spécialement dédiée autour de ce projet, particulièrement les recherche et 564 laboratoires. Le reste est
de recherche. Certaines sont passées à aux projets de recherche structurants. Une enseignants-chercheurs. Actuellement, partagé entre les centres (6) et groupes de
l’action. «Sur la base d’une étude, nous réorganisation qui commence à donner l’institution dispose de plus de 170 infras- recherches situés au niveau des facultés
avons entamé dès 2012 le regroupe- ses fruits et à permettre à l’université tructures de recherche entre équipes, la- des lettres. o
ment de nos unités de recherche», rap- d’optimiser ses ressources et d’améliorer boratoires et centres. L’objectif est de les N.E.A.
pelle Abdellatif Miraoui, président de ses outputs. Ainsi, le nombre de publica- regrouper dans 50 nouvelles structures.
l’université Cadi Ayyad de Marrakech. tions scientifiques a presque triplé depuis Cela se traduira par une augmentation des
Actuellement, l’université comprend 5
Pour réagir à cet article:
2009, pour atteindre près de 1.500 en effectifs exigés. Créer une équipe néces-
grands centres de recherche, un observa- 2015. L’université de Marrakech compte site 7 professeurs contre 3 actuellement. courrier@leconomiste.com

Spacebus initie à l’astronomie


n Une importante caravane originale sillonnera pas moins de 17 de nombreuses conférences thématiques encore la diversité des représentations
villes du Maroc à travers un bus et un programmées au sein d’universités et du ciel à travers les âges et les cultures.
pédagogique sillonnera camion scientifique. Elle sera animée de grandes écoles d’ingénieurs. Au sein Un évènement qui vise avant tout
17 villes marocaines par des experts du domaine dont notam- des villes possédant un climat désertique à promouvoir les sciences de l’espace
ment des chercheurs et des passionnés chaud et dont le ciel est dégagé et clair, et des énergies renouvelables auprès
D EPUIS toujours, l’astronomie fait en astronomie et en astrologie. Au total,
près d’une quinzaine de doctorants de
la caravane proposera des activités d’ob-
servations nocturnes et diurnes particu-
du public marocain. Un projet qui re-
présente également une plateforme de
rêver petits et grands. Véritable symbole
l’Observatoire de Paris feront partie du lièrement passionnantes. Les visiteurs collaboration et d’échanges entre cher-
de progrès scientifique, la discipline de-
voyage. Une caravane qui parcourra un auront ainsi la possibilité d’observer cheurs et doctorants de l’Observatoire
meure encore pourtant «étrangère» à total de 2.800 kilomètres de routes et qui les «taches» du soleil à travers un so- de Paris et ceux du laboratoire d’astro-
bon nombre de Marocains. C’est pour sera divisée en trois itinéraires, couvrant larscope ou encore son spectre via un nomie de Marrakech, seul laboratoire
changer la donne que l’association Spa- notamment le nord-ouest et le sud-est du spectrographe. Mais pas seulement. La du pays intégrant la discipline.o
cebus organise jusqu’au 29 octobre une pays ainsi que le Sahara marocain. projection de films documentaires riches
importante caravane à travers tout le Un programme riche et diversi- et ludiques est également prévue. En- K. A.
Royaume. fié attend les visiteurs de la caravane. fin, plusieurs expositions pédagogiques
Destinée avant tout aux écoliers, Les participants pourront tout d’abord aborderont entre autres des thèmes tels
aux lycéens, aux étudiants et au grand prendre part à des ateliers de sensibili- que le fonctionnement du soleil et ses Pour réagir à cet article:
public, cette tournée particulièrement sation à l’astronomie mais également à différentes interactions avec la Terre ou courrier@leconomiste.com

Mardi 4 Octobre 2016


IV
COMPETENCES RH Analyse

La R&D s’arrime aux politiques sectorielles


avec la coopération de Mazsen et Iresen.
■ L’Ecole normale supérieure Les énergies renouvelables constituent
de Rabat planche sur des bat- un chantier prioritaire à explorer, ajoute
pour sa part M‎ ourad Belkacemi, doyen
teries de stockage solaire avec de la faculté des sciences de Rabat. «Le
Masen Maroc, pays à ressources énergétiques
conventionnelles limitées, est appelé à
améliorer leur efficacité et accélérer leur
■ PSA sollicite l’EMI et l’UIR développement», indique-t-il. Il tient à
pour le 1er Open Lab d’Afrique souligner à ce propos que les chercheurs
de son établissement «conjuguent leurs
efforts pour rendre ces technologies plus
■ Des filières de formation rentables et plus accessibles en explo-
rant des pistes prometteuses concernant
offertes par plusieurs établisse- le solaire thermique». Ce qui va per-
ments mettre notamment le développement
des cellules solaires photovoltaïques
EN plus de la mutualisation et l’op- organiques, l’élaboration de couches
minces de CZTS et leur intégration en
timisation des moyens, l’opération de res-
tructuration des structures de recherche a cellules solaires multicouches à haut ren-
également pour objectif d’accompagner dement de photo conversion... Le secteur
Les ateliers et laboratoires de l’EMI sont dotés d’équipements modernes permettant la
les politiques sectorielles lancées par le de l’automobile figure également parmi
formation des ingénieurs dans différents domaines, comme le cas de ce turbo réacteur
gouvernement. Les domaines prioritaires expérimental pour les études des moteurs d’avions (Ph. NEA)
les thématiques prioritaires de certains
pris en considération par les universités établissements supérieurs comme cela
sont sans conteste l’aéronautique, les de leur campus un système de panneaux l’énergie et l’efficacité énergétique figure est le cas pour l’EMI qui dispose d’une
énergies renouvelables et l’automobile. solaires permettant d’assurer la produc- parmi les 4 points d’intérêt à développer expérience avancée dans la formation
Et ce sont aujourd’hui les énergies re- tion d’énergie et de réduire leur facture dans le cadre de la nouvelle restructu- des compétences de haut niveau dans ce
nouvelables et l’efficacité énergétique, d’électricité. C’est le cas notamment ration de structures de recherche lancée domaine. Elle est dotée de laboratoires
qui sont prises d’assaut par de nombreux de l’université internationale de Rabat par la présidence de l’université», signale et équipements de pointe. «L’usine Peu-
établissements d’enseignement supérieur: (UIR), l’Ecole normale supérieure de Ra- Moulay Larbi Abidi, directeur de l’EMI. geot Citroën, un géant de l’automobile
facultés, écoles d’ingénieurs…La majo- bat et l’Ecole Mohammedia d’ingénieurs Toujours dans les énergies renouvelables, qui ouvrira prochainement dans la région
rité d’entre eux ont installé au niveau (EMI). Pour cette dernière, «le thème de
Un statut dédié pour l’enseignant chercheur
Le prix Nobel de la médecine P OUR réussir cette restructuration, il ne faut pas oublier la mise en place d’un
à un japonais statut juridique propre à l’enseignant chercheur, recommande un président d’une
université. Ce dernier rappelle que pour le moment, la promotion des enseignants
L E prix Nobel tut Karolinska, qui
se fait en fonction de l’ancienneté. Alors que les efforts déployés en recherche ne
sont pas récompensés. Notre source rappelle le cas des autres pays avancés où le
de médecine 2016 a décerne le prix. «Il directeur du laboratoire dispose de pouvoirs sur l’avancement de la carrière de
récompensé le Japo- a ensuite poursuivi l’enseignant chercheur en fonction de sa productivité. Pour sa part le directeur fait
nais Yoshinori Ohsumi pour élucider les l’objet d’une évaluation périodique interne et externe sur la productivité et le bilan
pour ses découvertes mécanismes sous- de son laboratoire. Notre source soulève également la question de la gouvernance
sur l’autophagie, pro- jacents à l’autopha- des structures de recherche qui reste très administrative et bureaucratique. Un la-
cessus par lequel nos gie dans la levure boratoire doit fonctionner comme une entreprise avec des objectifs à atteindre. o
cellules digèrent leurs et démontré qu’un
propres déchets et qui, mécanisme sophis-
en cas de dysfonction- tiqué similaire était une plateforme est mise au profit de deux de Kenitra, a sollicité notre université
nement, déclenche la employé dans nos équipes de recherche de l’Ecole normale pour faire partie d’un Open Lab, véri-
maladie de Parkinson cellules», a-t-elle supérieure (ENS) à Rabat. Parmi ses table pôle de recherche et d’innovation
ou le diabète. Ohsumi ajouté. objectifs, la formation des jeunes pour qui aura pour vocation de répondre aux
a fait l’essentiel de sa Né à Fukuoka, les préparer aux futurs métiers dans les problématiques technologiques locales
carrière de biologiste Yoshinori Ohsumi, énergies renouvelables, indique Hassane de l’industrie automobile», explique Said
à l’Université de To- (Ph. AFP) 71 ans, a obtenu Jaziri, directeur de l’ENS. Il souligne que Amzazi, président de l’université Mo-
kyo, où ses expériences ont donné des son doctorat en 1964 de l’université certains étudiants de master effectuent hammed V Rabat. L’UIR est partenaire
clés essentielles à la compréhension du de Tokyo. Après trois ans à l’université des stages dans le projet Noor à Ouarza- de ce projet, nous apprend son vice-prési-
renouvellement des cellules, du vieillis- Rockefeller de New York, il est revenu à zate avec possibilité d’être recrutés. La dent Abdelaziz Benjouad, précisant qu’il
sement et de la réponse du corps à la Tokyo pour créer son propre laboratoire. plateforme de l’ENS assure également la s’agit du 1er Open Lab du groupe PSA
faim et aux infections. «Les difficultés à Depuis 2009, il est professeur à l’institut formation en licence professionnelle dans sur le continent africain. C’est une struc-
étudier le phénomène faisaient qu’on en de Technologie de la capitale nippone. les techniques physiques des énergies et ture mixte entre le monde académique et
savait peu jusqu’à ce que, dans une sé- La médecine est traditionnellement le un master qui porte sur le stockage de l’industrie automobile. o
rie d’expériences brillantes au début des premier des prix Nobel décernés chaque l’énergie solaire. Pour développer ce sec- Noureddine EL AISSI
années 1990, Yoshinori Ohsumi utilise année. Doivent suivre la physique mardi, teur, «nous devons arriver à produire des
de la levure de boulanger pour identifier la chimie mercredi, la paix vendredi, le batteries adaptées avec un coût compé-
les gènes essentiels à l’autophagie», a prix d’économie le 10 octobre et la litté- titif», signale le directeur de l’ENS qui Pour réagir à cet article:
expliqué l’Assemblée Nobel de l’Insti- rature le 13 du même mois. o tient à rappeler que ce travail est mené courrier@leconomiste.com

Mardi 4 Octobre 2016


V
ANALYSE COMPETENCES RH
Sciences de l’ingénieur
Un centre R&D inédit voit le jour à l’Ensem
■ Premier du genre en Afrique, Grandes ambitions
(Budget R&D en millions de DH) Etalé sur 1.600 m², le
il couvrira l’aéronautique, l’au- 100 centre abritera trois
laboratoires et fera
tomobile, l’impression 3D, le 80 rapidement l’objet d’une
cloud,… 60
extension. Il ambitionne
d’atteindre environ 100
millions de DH par an
■ Il associe des industriels 40 dès 2020 (près de 30
20 brevets déposés et 1.200
et opérateurs publics qui ont publications dans des
mobilisé 55 millions de DH 0 revues indexées à terme)
La présidence du Centre de R&D et Source: Ensem
d’innovation en sciences de l’ingénieur 2017 2018 2019 2020
■ Parking intelligent, photovol- reviendra au conseiller du Roi, André tra sans doute de rayonner à l’internatio- Une équipe de 150 enseignants-cher-
taïque, data center… un bâti- Azoulay. Une personnalité de haut rang, nal, grâce au super carnet d’adresses du cheurs et 300 doctorants travailleront ainsi
et un carnet d’adresses bien garni, qui lui conseiller. Cela fait d’ailleurs partie de ses sur plusieurs projets innovants (bus élec-
ment bourré de technologies permettra, sans doute, de rayonner à l’in-
ambitions. Les acteurs publics et privés as- trique, drone, sous-marin, smart city,…).
ternational (Ph. Bziouat)
I L y aura sans doute un avant et un
aux commandes des industriels», explique
sociés à la création de l’institution, inspirée
des meilleures pratiques à l’international,
Le bâtiment sera bourré de technolo-
gies, développées par plus d’une trentaine
après le Centre de R&D et d’innovation Hicham Medromi, directeur de l’Ecole na- siègeront à son conseil d’administration. d’enseignants-chercheurs de l’Ensem, et
en sciences de l’ingénieur de Casablanca. tionale supérieure d’électricité et de méca- Doté d’un budget de plus de 55 mil- qui feront bientôt l’objet de dépôt de bre-
Ce sera le premier du genre en Afrique. nique (Ensem). L’établissement, qui a initié lions de DH (60% sont assurés par les in- vets d’invention. Il comprendra un parking
Il associera une quinzaine d’opérateurs son ouverture sur le monde de l’entreprise à dustriels), il bénéficiera d’une autonomie intelligent, un data center, un système de
publics (université Hassan II, CNRST, partir de 2006, a pu mobiliser tous les par- de 4 ans. Les commandes des industriels supervision,… et fonctionnera à 100% au
ministère de l’Enseignement supérieur, tenaires autour de ce projet, dont la pose de ont déjà été identifiées. Elles représentent, photovoltaïque. Il permettra même de dé-
la région Casablanca-Settat, la ville de la première pierre a été réalisée par le Roi selon l’Ensem, une autonomie de 10 ans. gager un surplus d’énergie qui alimentera
Casablanca, Académie Hassan II des en octobre 2014. Le centre sera spécialisé dans des sec- l’Ensem.
sciences…) et industriels (Safran, Altran, Afin de contourner toutes les lourdeurs teurs d’avenir, dont l’automobile, l’aéro- La fin des travaux est prévue durant
Cosumar, ONE,…). «Ce centre regroupera administratives auxquelles font face les ac- nautique, le cloud, la sécurité informa- ce mois d’octobre. Le démarrage, lui, est
les meilleurs doctorants et chercheurs du teurs de la recherche au Maroc, le centre tique… il abritera également le premier envisagé vers début 2017. ❏
Maroc, qui pourront répondre à des appels sera géré par une fondation. Sa présidence centre de prototypage (impression 3D)
à projets nationaux et internationaux. Il reviendra à une grande personnalité, le orienté R&D au Maroc, pour l’automo- Ahlam NAZIH
fonctionnera par projets et non par axes, conseiller du Roi, André Azoulay, selon bile et l’aéronautique. Trois enseignants-
comme c’est le cas des institutions de le ministre de l’Enseignement supérieur, chercheurs sont actuellement en formation Pour réagir à cet article:
recherche aujourd’hui, afin de répondre Lahcen Daoudi. Un choix qui lui permet- dans le domaine en France. courrier@leconomiste.com

«Permettons à la recherche de décoller!»


■ Lenteurs administratives, tuellement, les meilleurs doctorants reçoi- vraiment de pressions. Cela donnera donc
vent une bourse d’excellence de 3.000. un élan à la R&D.
taxation des dons, TVA sur le Ce n’est pas suffisant pour les garder dans
matériel… freinent le secteur les laboratoires. Le centre devra donc - La décision conjointe, a-t-elle ap-
leur verser un appoint qui proviendra des porté d’autres avantages?
contrats avec les partenaires industriels. - Elle a permis d’améliorer l’indem-
■ Grâce à sa gouvernance, le Mais il sera imposable. nité journalière des étudiants chercheurs.
centre bénéficiera de plus de D’un autre côté, les équipements
R&D sont soumis à la TVA.
Avant, elle était de 100 DH par jour. Ac-
tuellement, elle peut aller jusqu’à 1.000
souplesse DH nets par jour, en fonction des di-
- Combien comptez-vous offrir aux plômes.
- L’Economiste: Le centre pourra-t- doctorants? Néanmoins, il existe encore un grand
il contourner toutes les contraintes qui - Le centre leur offrira un complément problème à résoudre, celui de la lenteur
bloquent la recherche? Hicham Medromi, directeur de l’Ensem: de 4.000 DH par mois. Un montant qui des procédures. Entre le lancement de
- Hicham Medromi: La gouvernance «Les industriels qui s’installent au Maroc sera, toutefois, imposable à 17% d’IR. l’appel à projets R&D, l’exécution des
du centre, qui sera géré par une fonda- ont besoin d’innover. Nous devons les Dernièrement, une décision conjointe financements et le démarrage effectif des
tion à but non lucratif, lui permettra de accompagner» (Ph. F. Al Nasser) entre l’Enseignement supérieur et les Fi- travaux, jusqu’à deux ans peuvent s’écou-
contourner les lourdeurs administratives nances a permis d’accorder une indem- ler. Entre-temps, le projet peut devenir
liées au financement. Cela dit, d’autres à l’international. Cela limite leur contri- nisation de 12.000 DH nets par mois aux obsolète. ❏
contraintes demeurent. Les dons des in- bution au financement de la recherche. enseignants-chercheurs sur les projets Propos recueillis par Ahlam NAZIH
dustriels aux universités et institutions de Les compléments de bourse accordés aux R&D. Alors qu’avant, ils n’étaient pas
doctorants en vue de les motiver sont, rémunérés, ce qui les poussait à préférer Pour réagir à cet article:
recherche, par exemple, ne sont pas exo-
nérés d’impôt, comme cela est d’usage également, soumis à un IR de 17%. Ac- la recherche fondamentale, où il n’y a pas courrier@leconomiste.com

Mardi 4 Octobre 2016


VI
COMPETENCES RH Stratégie
Jeux vidéo, écrans
Plus l’enfant est jeune, plus c’est dangereux!
la psychothérapeute, durant les premières
n Hyperstimulation visuelle Comprendre la technologie avant de l’utiliser années de leur vie, les enfants sont dans
et auditive, corps immobile,… une construction bipolaire. Ils sont contents
des signaux discordants pour le L’ ÉDUCATION des enfants dès leur ou mécontents, ils classent les gens selon
plus jeune âge au numérique est au centre qu’ils sont gentils ou méchants. Au fur et à

(Ph. Maker Mind)


cerveau de tous les débats. Les aider à comprendre mesure de leur évolution et de leurs expé-
ce qui se cache derrière les écrans, avant riences, ils envisagent d’autres configura-
d’apprendre à les utiliser, est nécessaire afin tions et se débarrassent de cette bipolarité.
n Les spécialistes préconisent de prévenir toute dérive. Dans les jeux vidéo, le système est souvent
une exposition maximum d’une A Casablanca, Maker Mind, un «lab» binaire, avec un héros et un méchant, un
axé sur l’innovation digitale, créé en sep- gagnant et un perdant, parfois même avec
heure par jour tembre 2015, s’est donné pour mission de un seul personnage, peut-être un agresseur,

U N enfant immobile devant son


faire des enfants des consommateurs numériques avertis. Le programme phare de
la jeune startup, Cod Cod Codet, comprend des cycles pédagogiques de formation
auquel l’enfant peut s’identifier. «Avec ce
système binaire primitif des jeux vidéo, le
écran, bouche ouverte, regard figé, et d’initiation à la programmation informatique pour les plus jeunes, à travers psychique des plus jeunes régresse. C’est
presque absent, … L’image vous rappelle l’apprentissage du code de manière ludique. Le programme pédagogique est basé pour cela que les parents ont parfois l’im-
peut-être quelque chose. De plus en plus sur le logiciel open source Scratch, développé par des chercheurs du MIT. Un outil pression qu’ils s’abrutissent. Ils sont aussi
d’enfants sont livrés à eux-mêmes devant pour apprendre les rudiments de la programmation, tout en s’amusant. Ce même encouragés à l’exclusion de ceux qui ne
des écrans, de télévision, de smartphone «soft» est intégré depuis la rentrée 2016 dans le système éducatif français. Dans sont pas d’accord avec eux», souligne
ou d’ordinateur, pendant des heures et des un environnement de plus en plus digitalisé, l’apprentissage de la programmation la psychothérapeute. Cela les incite, par
heures, sans que cela ne suscite l’inquié- informatique devient désormais obligatoire. L’enseignement est assuré durant les ailleurs, à la transgression des règles sur le
tude de leurs parents. Pourtant, les consé- heures de mathématiques et de technologie, dès le primaire. o virtuel. Ils peuvent ainsi ne plus dissocier
quences peuvent être graves. «En restant la réalité de l’imaginaire.
trop longtemps devant un écran de télé- pas, cela envoie des messages discordants de sensations, ils s’auto-génèrent des pen- Les enfants évoluant dans des familles
vision, l’enfant est en ondes alpha. Il est à leur cerveau. Ils rentrent ainsi dans un sées, qu’ils vivent à leur manière», relève «empathiques» seraient moins touchés par
affalé, son degré de vigilance est réduit et malaise neurovégétatif», poursuit la spé- Suzanne Robert-Ouvray. Ils développent tous ces méfaits. Cependant, cela ne les
ses muscles sont hypotoniques», explique cialiste. Plus l’enfant est jeune, plus l’expo- également des troubles de l’attention et met pas à l’abri pour autant. Les experts
Suzanne Robert-Ouvray, psychothérapeute sition est dangereuse. Avant l’âge de 5 ans, de l’apprentissage. Sans une présence hu- préconisent une exposition maximum aux
de l’enfant depuis trente ans, psychomotri- les tout-petits n’ont pas encore la capacité maine à leurs côtés, surtout d’un parent qui écrans, qui peuvent aussi être un moyen
cienne. Invitée par la faculté des sciences de prendre du recul par rapport aux infor- leur fournit des explications, les informa- de vivre avec son temps, de s’ouvrir sur le
de la santé de l’université Mundiapolis mations reçues. Seuls devant leur écran tions ne s’enregistrent tout simplement pas. monde et d’apprendre de nouvelles choses,
Casablanca, jeudi dernier, elle est revenue de télévision, par exemple, pendant des Un autre phénomène se produit, celui d’une heure par jour.o
sur les conséquences de la télévision, jeux heures, sans adulte pour les aider à faire la de l’auto-centration. Les plus jeunes n’arri- Ahlam NAZIH
vidéo et écrans virtuels sur les enfants. «En part des choses, à connaître le vrai du faux, vent plus à penser et s’éloignent de leur fa-
présence d’une hyperstimulation visuelle le bon du mauvais, ils peuvent croire à tout mille. La partie curieuse et créative de leur Pour réagir à cet article:
et auditive et d’un corps qui ne bouge ce qu’ils voient ou entendent. «Bombardés cerveau, elle, «n’est pas allumée». Selon courrier@leconomiste.com

L’addiction n’est pas systématique!


n Pas de lien direct entre la - Mais il existe bien des objets plus gine du mal être, de cette difficulté à exister
addictifs que d’autres… autrement qu’avec des anesthésiants qui
dépendance aux jeux et - En effet, tout ce qui est visuel est plus vous empêchent de penser. Vous devez sa-
la violence scolaire, mais addictif, parce que la vision est l’élément voir pourquoi vous cherchez à vous perdre
qui nous permet de faire connaissance avec dans le virtuel.
le pire peut se produire l’autre, elle nous captive. C’est fondamen-
tal pour l’être humain. Néanmoins, encore - Y a-t-il un lien entre les jeux vidéo et
- L’Economiste: Les «digital na- une fois, je ne crois pas à une addiction in- la violence scolaire?
tives» sont entourés d’écrans. Com- née. Pour éviter la dépendance aux jeux, - La plupart des enfants en addiction ne
ment les protéger de l’addiction à ces les parents doivent discuter plus avec leurs sont pas violents à l’école. Ceux qui le sont,
gadgets? enfants, jouer avec eux, faire des sorties dé- ce sont les enfants maltraités à la maison,
- Suzanne Robert-Ouvray: Je ne couverte,… au lieu de se débarrasser d’eux avec des parents qui crient, les frappent et
crois pas du tout à l’addiction innée. Je en les mettant devant un écran. les humilient. Les jeux vidéo, eux, les iso-
Suzanne Robert-Ouvray, psychothérapeute,
pense qu’il s’agit d’une manipulation psychomotricienne: «Pour s’en sortir, il lent. Il n’y a donc pas de lien de cause à
commerciale. Cela reviendrait à dire, par - Qu’est-ce qui favorise alors l’addic- faut d’abord procéder à une psychothé- effet. Mais si un enfant vit dans un univers
exemple, que comme ma génération est tion? rapie, afin de chercher l’origine du mal de jeux violents en permanence, il portera
née avec la voiture, du coup je suis tout le - Les gens qui deviennent addicts sont, être, de cette difficulté à exister autrement cela avec lui. Il risque ainsi de passer plus
temps en train de conduire. Ce n’est pas à la base, victimes d’une souffrance psy- qu’avec des anesthésiants qui vous empê- tard à l’acte, mais à l’extérieur.o
parce qu’il y a une évolution formidable chologique. Sinon, ils ne développent pas chent de penser» (Ph. Mundiapolis) Propos recueillis par Ahlam NAZIH
de la technologie que l’on doit forcément de dépendance. L’addiction est une anes-
tomber dedans et ne plus pouvoir s’en thésie servant à endormir une souffrance Pour s’en sortir, il faut d’abord procéder à
Pour réagir à cet article:
passer. interne. Il s’agit d’une pathologie affective. une psychothérapie, afin de chercher l’ori- courrier@leconomiste.com

Mardi 4 Octobre 2016


VII
COMPETENCES RH

Votre calendrier de formation


■ Gestion et optimisation de Tel: 05 22 94 55 334 ■ Formation transition à l’ISO Tel: 05 22 94 55 334 Tél: 05.22.25.95.00/
trésorerie, quels impacts sur E-mail: ghizlane.dibiche@afnor.
9001-2015 E-mail: ghizlane.dibiche@afnor. 0661181961
l’équilibre financier de la so- org Date : 17 et 18 octobre org E-mail: hd.conseil@yahoo.fr
ciété? Tel : 05 23 32 07 61/
Date: Septembre-Octobre ■ Conférence: Quel leadership 06 65 21 16 52 ■ ISO 9001 V 2015 ■ Les nouvelles pratiques de
Tel: 05 22 44 12 44 pour réussir le changement? E-mail : contact@acafe.ma Date: 26-27 octobre contrôle interne et de gestion des
E-mail: formation@kammou- Date : 13 octobre matin Tel: 05 22 94 55 334 risques: du COSO II au Coso III
riaudit.com Tel : 05 23 32 07 61/ ■ IRCA 9001 v 2015 E-mail: ghizlane.dibiche@afnor. Date : 8-9 novembre
06 65 21 16 52 Date: 17 au 21 octobre org Tel: 05.22.25.95.00/
■ RAF/DAF; chef comptable; E-mail: contact@acafe.ma Tel: 05 22 94 55 334 0661181961
resp. contrôle de gestion; resp. E-mail: ghizlane.dibiche@afnor. ■ Lancement de la 4e E-mail: hd.conseil@yahoo.fr
trésorerie ■ Répondre efficacement aux org promotion de l’exécutive
Date: Octobre appels d’offres publics professional master en ■ Planification et suivi des
Tel: 05 22 48 65 79 Date: 13-14 octobre ■ Préparation et accompa- finance islamique courses et des demandes
E-mail: audina.cf@gmail.com Tel: 05 22 27 98 24 gnement juridique des opé- Date: novembre d’achat
E-mail: s.manzaoui@executive- rations en Afrique subsaha- Tel: 05 22 25 36 67 Date : 6 - 7 novembre
■ Exigences ISO 9001 campus.net rienne E-mail: contact@financite. Tél: 05.22.28.67.78/20.50.00
Date : 10 et 11 octobre Date: 24-25 octobre ma E-mail: h.tarif@mondeconsul-
Tel : 05 23 32 07 61/ ■ Audit sectoriel: Promotion Tel: 05.22.27.98.24 ting.ma/formation@monde-
06 65 21 16 52 immobilière E-mail: s.manzaoui@execu- ■ La prévention de la fraude consulting.ma.❏
E-mail: contact@acafe.ma Date: 17-18 octobre tivecampus.net et des pratiques collusives
Tel: 05 22 27 98 24 dans les achats et les marchés Contact:
E-mail: s.manzaoui@executive- ■ ISO 14001 V 2015 publics Abdelaziz OUAHID
■ Audit Qualité Fournisseur
Date : 12 et 13 octobre campus.net Date: 24-25 octobre Date: 1er - et 2 novembre aouahid@leconomiste.com

Offres ou Demandes d’emploi


Bon de commande
à retourner à L’Economiste au
70, Bd. Massira Khadra - Casablanca Recherche dans le cadre
Tél.: 05.22.95.36.00 -Fax: 05.22.36.59.26 de son développement

Nom:..................................................................................... JOURNALISTES (H/F)


Adresse:.............................................................................

Téléphone:........................................................................
PROFIL :
De formation supérieure (Economie / Gestion / Droit / Finances /
Journalisme)
• Parution: Mardi
réussie. Vous êtes curieux, persévérant, rigoureux, parfaitement
francophone et disposez d’une bonne culture générale. Vous
avez de plus, un très fort esprit d’initiative et de synthèse, le
(prière d’écrire en majuscule) sens du travail en équipe et êtes doté d’un excellent relationnel.

MISSIONS :
En charge de la couverture de l’information économique,

objectivité, densité et richesse la rédaction de dossiers,


d’analyses, d’enquêtes, de reportages et d’articles.

Nous vous offrons, outre une rémunération attractive


• Demandes d’emploi et une formation performante, la possibilité de
Règlement en espèces: 240 DH TTC pour 1 module / parution
vous investir et d’évoluer au sein d’un groupe
1 module = 4 cm (H) x 6 cm (L)
leader en pleine expansion.

• Offres d’emploi Envoyer votre CV & lettre de motivation +


Je joins mon chèque de 1.800 DH TTC pour deux modules / parution photo par mail : redaction @leconomiste.com Les Documents de

2 modules = 8 cm (H) x 6 cm (L)

VIII Mardi 4 Octobre 2016