Vous êtes sur la page 1sur 8

Ecole Nationale Polytechnique

Département des Classes Préparatoires

Module : Electricité générale (2éme année) Durée : 1h 10mn Date : 08/01/2017

Problématiques liées aux réseaux électriques : Plan Solaire


Noor au Maroc

L’Algérie n’a pas encore doublé sa production si petite d’électricité


solaire en 5 ans. Le Maroc vient de faire la démonstration spectaculaire que
l’atout du sahara implique de grand projet avec de grandes emprises au sol
pour une optimisation des champs solaires en mode thermique.
La ville d’Ouarzazatte au Maroc dispose de la plus grande centrale
solaire au monde. Bâti sur une superficie de 3 000 hectares, le complexe solaire
Noor dispose de quatre centrales d’une puissance totale de 580 MW (figure ci-
contre). Parmi ces quatre centrales deux (Noor I et II avec une puissance de
160 MW et 200 MW respectivement) utiliseront la technologie thermo-
solaire avec capteurs cylindro-paraboliques; une autre de type tour thermo-
solaire (Noor III de 150 MW) ; et la quatrième sera d’une technologie
photovoltaïque (Noor IV de 70 MW) . En tout, le projet Noor, d'un coût total
estimé de quelque 9 milliards de dollars, s'inscrit dans le cadre du plan national
des énergies renouvelables qui s'est fixé l'objectif de fournir 42 % du courant
électrique à partir de sources renouvelables en 2020. Avec cela, le Maroc se
situera en tête du peloton du "solaire thermodynamique" dont l'Agence
internationale de l'énergie (AIE) prévoit qu'il représentera à l'horizon 2050
11% de la production d'électricité mondiale, avec 1 000 GW.

On considère un tronçon de réseau électrique de 100 km de long reliant le complexe solaire Noor à
une région de consommation. La centrale est représentée par un générateur triphasé équilibré direct,
supposé parfait, de tension entre phase U’. La ligne est modélisée par une résistance et une inductance à
déterminer. L’ensemble des consommateurs est représenté par une « charge » supposée équilibrée
consommant au maximum 300 MégaWatts. Le schéma électrique correspondant est représenté sur la
figure ci-dessous :

Figure 1. Schéma électrique du réseau

Youcef KEMARI 1 Année universitaire : 2016/2017


Partie I : (6 Points)

1. La tension entre phases au niveau de la charge vaut 400 kV. En déduire la valeur des tensions
simples correspondantes V.
2. La charge consomme, au maximum, les puissances P = 300 MW et Q = - 100 MVAr. Calculer les valeurs
correspondantes de la puissance apparente S et du facteur de puissance associés à cette charge.
3. Calculer alors la valeur du courant de ligne I consommé sur chaque phase par la charge.
Partie II : (14 Points)

1. La ligne présente, sur chaque phase, une résistance linéique de 0,05 Ω /km et une réactance linéique
de 0,3 Ω/km. Calculer alors les valeurs de la résistance de ligne r et de la réactance de ligne lω.
2. En déduire, par un bilan de puissance, les valeurs de la puissance active totale Pt et de la puissance
réactive totale Qt fournies par la centrale de production.
3. Calculer alors la valeur de la puissance apparente totale St
4. En déduire la valeur de la tension simple V’ et de la tension composée U’ que la centrale doit
fournir.
5. Représenter le schéma monophasé équivalent de ce système triphasé (c’est à dire le circuit que
représente une des phases).
6. Préciser la relation de maille relative à ce schéma.
7. Réaliser alors un diagramme de Fresnel sans échelle représentant les vecteurs : V , I , r.I , jlω.I et
V '.
8. La puissance active consommée par la ligne de transport représente une perte. Calculer alors la
valeur du rendement du système (on considèrera que la puissance utile est P).
9. Calculer alors la valeur maximale de la longueur de la ligne permettant au rendement de rester
supérieur à 90%.
Partie III : (4 Points)

On désire compenser la puissance réactive résultante de la réactance de la ligne avec des condensateurs.

1. Déterminer dans ce cas la valeur de la capacité C du condensateur triphasé ajouté en étoile et en


triangle.
2. Que devient alors la valeur du courant global fourni par la centrale solaire ?

Youcef KEMARI 2 Année universitaire : 2016/2017


Ecole Nationale Polytechnique
Département des Classes Préparatoires

Module : Electricité générale (2éme année) Durée : 1h 10mn Date : 11/01/2017

Installation électrique de la tour Eiffel

La tour Eiffel a été construite par Gustave Eiffel à l’occasion de l’Exposition


Universelle de 1889 qui célébrait le premier centenaire de la Révolution Française. Sa
construction en 2 ans, 2 mois et 5 jours, fût une véritable performance technique et
architecturale. La tour Eiffel mesurait 312,25 mètres de haut à sa construction. Aujourd'hui,
elle mesure 324 mètres grâce à ses antennes. On peut accéder à ses trois étages par les
ascenseurs ou par les escaliers. Aux deux premiers étages, vous trouverez restaurants et bars.
Au dernier étage, à 214 mètres, vous admirerez une vue panoramique unique de la capitale.
Le monument, qui reçoit environ six millions de visiteurs par an, accueille habituellement
environ 6.000 visiteurs par jour à cette période de l'année.

Dans ce problème on s’intéresse à l’installation électrique de la tour Eiffel qui, avec ses 5
ascenseurs, ses 12000 ampoules, son relais radio, ses restaurants et boutiques, représente un
lieu important de consommation électrique. Pour en faire l’étude, on considère le schéma électrique
simplifié, correspondant à l’installation triphasée, représenté sur la figure ci-dessous :

Figure 1. Schéma de l’installation électrique de la tour Eiffel

Partie I : (14 Points)

On considère que toutes les charges sont équilibrées. Par ailleurs, les puissances indiquées
correspondent au fonctionnement en plein régime des diverses charges.
1. Calculer (ou donner) les puissances actives et réactives consommées par chaque circuit.
2. Calculer alors la puissance active totale Pt et la puissance réactive totale Qt correspondant au
fonctionnement en plein régime de la tour Eiffel. Compléter le tableau suivant :

Youcef KEMARI 1 Année universitaire: 2016/2017


Récepteur P (kW) Q (kVAr) cosϕ I (A)
Les ampoules simples
Les ampoules flash
Les ascenseurs
Les circuits divers
L’antenne Radio /TV
Total

3. En déduire la valeur du courant de ligne I consommé en tête de l’installation et la valeur du facteur


de puissance global cosϕt .
4. Calculer l’énergie (en kWh) consommée en une journée par cette installation en considérant les
points suivants (NB : 1 kWh = 1kW consommé pendant 1h) :

Eclairage : Ascenseurs : Circuit divers : Antenne Radio/TV:


plein régime plein régime plein régime plein régime
8h/24h 12h/24h 16h/24h 24h/24h
5. Calculer alors le prix d’une journée d’alimentation électrique sachant que 1kWh = 0,1€.

Partie II : (6 Points)

En raison de la hauteur de l’édifice, les diverses charges sont distantes des transformateurs d’une
distance de 150 m. Le schéma monophasé équivalent de l’installation, représenté sur la figure ci-
dessous fait alors apparaître une impédance zc = (0.8 + j1.2) mΩ , équivalente aux câbles, qui s’interpose
entre la tension de la société d’Électricité De France (EDF) et la charge équivalente à l’installation.

Charge
230 V

équivalente
VEDF

Figure 2. Schéma monophasé équivalent de l’ensemble de l’installation

1. Calculer le courant de ligne correspondant à la puissance en régime moyen P=1.472 MW au niveau


de la charge électrique.
2. Calculer alors les puissances active et réactives produites par EDF dans ce cas. En déduire la valeur
de la tension produite par EDF (VEDF) permettant de fournir 230 V à la charge.
Partie III : (4 Points)
On désire relever à 0,9 le facteur de puissance à l’aide de trois condensateurs identiques. On demande

1. La capacité de chaque condensateur C et le courant absorbé par l’installation si les condensateurs


sont en étoile puis en triangle.
2. Calculez la valeur du courant IC traversant une capacité en étoile.

Youcef KEMARI 2 Année universitaire: 2016/2017