Vous êtes sur la page 1sur 8

Dr CHERAIT.

Y - résumé sur le calcul des pertes de précontraintes

RESUME SUR CALCUL DES PERTES DE


PRECONTRAINTE

σ p0 = Min ( 0, 80 f prg , 0, 90 f peg )

fprg déé signé la contrainté dé rupturé garantié dés caâ blés, ét f pég la limité convéntionnéllé d’éé lasticitéé
(valéurs disponiblés au nivéau dé la fiché téchniqué dés aciérs utiliséé s).
Pertes instantanées: éllés sont proprés au dispositif méé caniqué d’application dé la préé contrainté
ét comprénnént notammént:
- lés chutés dués aà l’énfoncémént du coâ né;
- lés pértés par frottémént.
Pertes différées: éllés sont liéé és aà l’éé volution rhéé ologiqué dés matéé riaux aciér ét béé ton dans lé
témps. On distingué:
- lés chutés dués au fluagé du béé ton,
- lés chutés dués au rétrait du béé ton,
- lés chutés dués aà la rélaxation dés aciérs.

II. CALCUL PRATIQUE DES PERTES DE PRECONTRAINTE


II.1. PERTES INSTANTANNEES
II.1.1 Pertes par frottement
Perte par frottement en ligne droite

Uné gainé n’ést jamais rigouréusémént droité: aux érréurs dé posé s’ajoutént lés déé formations provoquéé és
par l’opéé ration dé béé tonnagé sous vibration méé caniqué. La gainé préé sénté donc un tracéé onduléé autour du
tracéé réctiligné théé oriqué ét d’autré part par dés ovalisations localés plus ou moins réé guliéà rémént
distribuéé és. Cés ondulations font naîâtré dés forcés dé frottémént proportionnéllés aà la ténsion ét aux
déé viations angulairés. Lés ovalisations localés ont lé méâ mé éffét qué lés ondulations dé la gainé car éllés
déé viént cértains fils.
Pour l’éé valuation dé cétté pérté, considéé rons un éé léé mént droit du caâ blé. Soit "F 0" la ténsion aà l’originé ét
"F0(x)" la ténsion aà uné abscissé "x".

1
Dr CHERAIT.Y - résumé sur le calcul des pertes de précontraintes

Figure.1.
On adméttra qué lés déé fauts dé planéé itéé du caâ blé sur uné longuéur droité x, sont éé quivaléntés aà uné séé rié

d’ondulations angulairés α1, α2, α3, .αn. Dans cés conditions la ténsion
F0 ( x ) s’éxpriméra én fonction dé
la ténsion aà l’originé sélon l’éxpréssion suivanté:
−ρx
F ( x ) = F0 e
0

ρ éé tant uné constanté répréé séntant la pérté rélativé dé ténsion par unitéé dé longuéur. D’apréà s l’éstimation
qu’on donné Guyon, il sémblé qué la pérté rélativé dé ténsion én ligné droité soit dé l’ordré dé 2,4.10 -3 par
méà tré. Mais éllé déé pénd largémént dé la préé cision dé l’éxéé cution. Si cétté dérniéà ré ést méé diocré, la pérté
péut s’éé lévér aà 4.10-3 par méà tré.
En pratiqué ρ ést fixéé par la déé cision d’agréé mént ét sa valéur varié dans lés limités suivantés:

5.10−3 /m ≤ ρ ≤ 3,5 . 10−3 /m


Dés éssais éfféctuéé s ont confirméé la loi éxponéntiéllé dé déé croissancé dés ténsions.
Frottement courbe
Lors dé la misé én ténsion, lé caâ blé sé plaqué contré la géé néé ratricé intéé riéuré dé sa gainé dans lés partiés
courbés dé son tracéé . Il én réé sulté un frottémént éntré lé caâ blé ét sa gainé qui réé duit la ténsion dans lé
caâ blé aà partir dé son ancragé. Considéé rons un tronçon courbé dé rayon r ét d’anglé au céntré dα. Soit f lé
coéfficiént dé frottémént du caâ blé sur sa gainé.

p = F/r

F0 r F0(α)
α

Figure 4.2.
Soit F0la ténsion dans lé caâ blé aà l’éntréé é dé la partié courbé, ét F0(α), la ténsion la sortié.

F0 (α ) = F0 . e − f α

2
Dr CHERAIT.Y - résumé sur le calcul des pertes de précontraintes

Dans lé cas ou il y'a plusiéurs courburés, l'éxpréssion préé céé dénté déviént :

− f (|α 1| + |α 2| + ,,,,,,,, |α n|)


F0 ( α ) = F 0 e
Valeurs des coefficients de frottement
L'Eurocodé 2 donné lés valéurs suivantés concérnant lé coéfficiént dé frottémént.

Fil 0,17
Toron 0,19
Barre non lisse 0,65
Barre lisse 0,33

La déé viation angulairé ést déé términéé é par lé tracéé du caâ blé déé fini par lé projétéur. La ténsion d’un caâ blé én
un point quélconqué dé son tracéé s’éxprimé én fonction dé la ténsion aà l’ancragé suivant la formulé
suivanté:

− ( fα + ρx )
F ( x ) = F0 . e

par commoditéé dé calcul, on utilisé parfois l’éxpréssion suivanté pour lé calcul dé F(x) :

F ( x ) = F 0 ( 1 − fα − ρx )

Cétté éxpréssion sé déé duit én procéé dant aà un déé véloppémént dé Taylor dé l’éxpréssion préé céé dénté ét on né
consérvant qué lés déux prémiérs térmés.
Si lé caâ blé ést téndu par sés déux éxtréé mitéé s, il éxisté un point dans la zoné céntralé qui né subit aucun
déé placémént. Cé point ést tél qué lés ténsions s’éé quilibrént dé part ét d’autré. Dans lé cas ouà lé tracéé du
caâ blé ést syméé triqué, cé point ést situéé aà mi-longuéur. Dans lé cas contrairé, cé point ést situéé aà uné
abscissé téllé qué lés pértés aà gauché soiént éé galés aux partés aà droité. Il y a liéur dé signalér qu’il ést
possiblé dé réé duiré pratiquémént cés pértés moyénnant l’émploi d’huilés solublés qui séront déé placéé és
énsuité par l’injéction.
2.1.2. Tassement d’ancrage
Lors du transfért dé l’éffort dé ténsion du véé rin aà l’ancragé, il sé produit un léé gér mouvémént du caâ blé vérs
lé béé ton; cé mouvémént déé pénd du typé d’ancragé utiliséé . Il péut éâ tré pratiquémént nul (cas dés ancragés
vis-éé crou bién céntréé s), néé gligéablé (raccourcissémént éé lastiqué ét léé gér déé faut dé calagé dés ancragés
typé BBR), ou important (cas dés ancragés aà coincémént coniqué).
L’énfoncémént du coâ né par auto-blocagé ést én moyénné dé 4 aà 5mm pour lés caâ blés 12ǾǾ 5mm, dé 5 aà 8
mm pour lés caâ blés 12ǾǾ 7mm ét dé 10 aà 12mm pour lés caâ blés 12 torons. Sa valéur ést spéé cifiéé é dans la
fiché téchniqué du procéé déé .
Lé déé placémént g du caâ blé aà l’intéé riéur dé la gainé ést géâ néé par lés frottéménts éntré lé caâ blé ét sa gainé.
Au bout d’uné cértainé distancé x, la sommé dés éfforts dé frottémént éé quilibré la pérté dé ténsion dué au
glissémént du caâ blé ét il n’y a plus dé déé placémént du caâ blé par rapport aà sa gainé. Lé tassémént d’ancragé
né produit pas dé pérté dé ténsion au-délaà dé la séction situéé é aà l’abscissé x.

3
Dr CHERAIT.Y - résumé sur le calcul des pertes de précontraintes

2.1.3 Non simultanéité des mises en tension


1 Ep
Δσ pi = σb
2 Eb

σ b répréé sénté la contrainté du béé ton au droit du caâ blé considéé réé , dué aà l‘énsémblé dés caâ blés travérsant

la séction, ét aussi la chargé pérmanénté qui commé céla a éé téé vu préé céé démmént ést mobiliséé é par la
préé contrainté.

2.2. PERTES DIFFEREES


2.2.1. Pertes par retrait

Soit
ε r lé raccourcissémént d’uné poutré duâ au rétrait qui s’éfféctué apréà s la misé én ténsion. Lés caâ blés

dé préé contrainté, solidairés du béé ton subissént lé méâ mé raccourcissémént qué céllé-ci, il s’énsuit uné
pérté dé ténsion qui a pour éxpréssion:
Δσ r = ε r . E p
E p répréé sénté lé modulé d’éé lasticitéé dés caâ blés dé préé contrainté utiliséé s.
Pour le retrait final, on pourra adopter les valeurs forfaitaires suivantes préconisées par les règles
CBA93.

−4
- 2.10 climat humide zone A de la carte de zonage climatique provisoire de l’Algérie,
−4
- 3.10 climat tempéré sec zone B,
−4
- 4.10 climat chaux et sec zones B’, C et D1,
−4
- 5.10 climat très sec ou désertique zones D2 et D3.

La carte de zonage climatique provisoire de l’Algérie est présentée en annexe des règles CBA93.

2.2.2. Pertes par fluage


La pérté dé préé contrainté par fluagé sé calculé sélon la formulé:

Ep
Δσ fl = 2 σ bc
Ebi

dans cétté formulé lé térmé


Δσ bc répréé sénté la contrainté moyénné du béé ton au nivéau du caâ blé qué

l’on péut supposér calculéé é aà un témps infini.


2.2.3. Pertes par relaxation des aciers
Un caâ blé téndu aà uné contrainté voisiné dé sa limité éé lastiqué ét dont la longuéur ést mainténué constanté,
voit sa contrainté diminuér au cours du témps, (d’énviron 5% pour lés bons aciérs ét au bout d’un témps
infini). Cé phéé noméà né ést dé méâ mé naturé qué lé fluagé. Dés éssais éfféctuéé s laissént apparaîâtré qué la
rélaxation déé pénd principalémént dé 3 paraméà trés:

1. la composition chimiqué dé l’aciér

4
Dr CHERAIT.Y - résumé sur le calcul des pertes de précontraintes

2. la cristallographié dé l’aciér (qui ést éllé méâ mé fortémént influéncéé é par lé modé d’éé laboration du
fil tréé filagé ou laminagé, ét surtout par lés traitéménts thérmiqués),

3. la ténsion aà laquéllé l’aciér ést soumis (si


σ p ≤ 0,6 f peg , on né constaté pratiquémént plus dé
rélaxation)
Il ést rélativémént facilé, én laboratoiré, dé mésurér la rélaxation d’un fil d’aciér, il én va autrémént dans un
ouvragé, én béé ton préé contraint car, d’uné part, la contrainté dans l’aciér n’ést connué qu’avéc uné cértainé
approximation ét, d’autré part, ét surtout cétté contrainté n’ést pas constanté dans lé témps (éfféts du
rétrait ét du fluagé).
Lés réà glés BPEL 91 stipulé dans l’articlé A.2.2.2 rélatif au probléà mé dé la rélaxation qué la déé cision
d’agréé mént fixé la valéur garantié dé la pérté par rélaxation isothérmé aà 1000 héurés, éxpriméé é én % dé la

ténsion initialé notéé é


ρ1000 sous uné ténsion initialé dé
0, 70 f prg .
la pérté dé ténsion dué aà la rélaxation dé l’aciér ést donnéé é par:

Δσ p =
6
ρ
10 1000 ( σ pi ( x )
f prg )
− μ 0 σ pi ( x )

μ0 éé tant un coéfficiént pris éé gal aà :


- 0,43 pour lés armaturés a tréà s basé rélaxation (TBR),
- 0,30 pour lés armaturés a rélaxation normalé (RN),
- 0,35 pour lés autrés armaturés.

On péut réé duiré lés pértés par un artificé qui consisté aà né téndré qué jusqu’aà la limité autoriséé é, aà
atténdré qu’uné partié dés pértés sé soit produité ét aà répréndré alors la misé én ténsion. Si on réténd au
bout dé 6 mois, par éxémplé, on péut fairé baissér lés pértés dé plus dé 50 % cé qui ést loin d’éâ tré
néé gligéablé. Cétté solution bién qué séé duisanté én apparéncé, néé céssité cépéndant dé déé doublér lés
opéé rations dé misé én préé contrainté ét laissé lés aciérs sans protéction péndant un cértain laps dé témps,
cé qui risqué dé portér un préé judicé aà l’ouvragé.

3. Evaluation des pertes de tension différées


Céllé-ci vaut:

5
Δσ d = Δσ r + Δσ fl + Δσ p
6

5
Dr CHERAIT.Y - résumé sur le calcul des pertes de précontraintes

Armatures :
Tableau 7: Caractéristiques mécaniques des fils.

Diamètre Classes I II III IV


fpe (Mpa) 1255 1393 1451 1500
7mm Fpe (KdaN) 4,83 5,36 5,58 5,77
fpr (Mpa) 1402 1559 1628 1667
fpe (Mpa) 1255 1393 1451
8mm Fpe (KdaN) 6,31 7,00 7,29
fpr (Mpa) 1402 1559 1628
Tableau 8: Caractéristiques mécaniques des barres pour précontrainte.

Diamètre Section f prg f peg Relaxation

( MPa ) ( MPa )
(mm) (mm²) à 1000 h
20 314 1030 828
20 314 1230 1083
26 531 1030 834
26 531 1230 1083 4%
32 804 1030 833
32 804 1230 1082
36 1018 1030 835
36 1018 1230 1081
Tableau 9: Caractéristiques mécaniques des torons

Dénomination Classes I II III

fpe (Mpa) 1518 1603


T13 Fpe (KdaN) 15,79 16,67
fpr (Mpa 1697 1791
fpe (Mpa) 1411 1552 1622
T15 Fpe (KdaN) 19,62 21,58 22,56
fpr (Mpa) 1623 1743 1814

Le calcule :
Armature logitudinale :

6
Dr CHERAIT.Y - résumé sur le calcul des pertes de précontraintes

Mt
µu = ≤ µl  A ‘ = 0 G+Q+E
b . d2 . σ b 1.35G+15Q
FeE400 0.392 0.379
Pas d’armature comprime
FeE500 0.371 0.358
0.85 x fc 28
σb = avec γ b = 1.5
γb
Mt
Au = valeur de µe
β .d.σ s
σs =fe / ɣs

ɣs = 1.15 ( cas courant )


ɣs = 1 ( cas accidentel )
α = 1.25(1 − √ 1−2 µ )
β = 1 − 0.4α
Pour les armatures de répartition , on prendra
AR = Ax/4

- Condition de non-fragilité :
Amin > 0.23(ftj / Fe ) b * d

Fissuration préjudiciable : σs =min [ 2/3 f e et Max (0.5fe ; 110 √ n ftj ).

Fissuration très préjudiciable : σ s=0.8 σ s préjudiciable.

Effort tranchant
Tu
τu = ≤ 0,05 f cj
Contrainte de cisaillement b. d

Contrainte de cisaillement ultime = Min ( 0.15 fc28 / 1.5 , 5 MPA )

Dimaetre Ǿt ≥ Ǿl /3 Ǿl : diametre des artmatures longitudinales.

Calcul de la fleshe :

7
Dr CHERAIT.Y - résumé sur le calcul des pertes de précontraintes