Vous êtes sur la page 1sur 32

TRAITEMENT D’EAU ET

DIRECTIVE SICC BT102-01

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
CONSTITUANTS DE L'EAU

Matières inertes Matières vivantes

Matières solides Matières colloïdales Matières dissoutes Bactéries/Virus


en suspension Particules qui ne Couleur/saveur
Particules qui sédimentent sédimentent pas odeur/toxicité

Moisissures
Gaz Micro champignons
Atmosphère/roches solubles
Gaz en sous-sol
Vers
Minéraux Paraméties
Roches +/- solubles Amibes

Algues
Matières organiques
animaux/végétaux
pollution

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Dimension des particules dans l’eau
Matières dissoutes Matières non dissoutes
Limite du visible
Microscope optique à l ’œil

Limons Cheveu
Colloïdes Solides en suspension

Matières
organiques
Minéraux
dissous Matières inertes

Bactéries Algues Matières vivantes


Virus Moisissures

0.1 1nm 10 100 200 500 1µm 10 20 50 100 1mm

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
ANALYSE DE L'EAU

Paramètres physico- Paramètres chimie Paramètres


Paramètres physiques
chimiques minérale microbioloqiques

température pH TH moisissures

caractères Conductivité TA / TAC champignons


organoleptiques résistivité

turbidité Chlorure + sulfate Algues


+ nitrate = SAF

pouvoir colmatant sodium/potassium Bactéries


ou Fouling index

Traces Virus
Pb/Cd/Ba/Sr

Silice

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Paramètres physiques

• Température : grand rôle dans les réactions chimiques ( V est x 2 si T° augmente de


10°C) et le développement d’organismes vivants

• Caractères organoleptiques : saveur, odeur, couleur

• Turbidité : caractère trouble de l’eau (grosses particules faciles à éliminer)

• Pouvoir colmatant : fouling index (petites particules, appelées « colloïdes », invisibles


à l’œil nu), cas de l’osmose inverse et du traitement pour chaudières haute pression

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Paramètres physico-chimiques

Détartrants sanitaires • Le pH : c’est le caractère acide (ou basique)


d’une solution
•Mesure la concentration en ions H+

Particularité : le pH n’a pas d’unité

Hypochlorite de Sodium
(Eau de Javel)

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01 Soude

6/44
Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Paramètres physico-chimiques

Constituants de l’eau en fonction du pH

0 4.5 8.3 14

CO2 seul CO2 pH = 8.3

HCO3-

pH = 9

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Paramètres physico-chimiques

• Conductivité : capacité de l’eau à laisser passer un courant électrique

 plus l’eau est « chargée » en éléments minéraux, plus le courant « passe »,


plus la conductivité est élevée

 s’exprime en microSiemens par centimètre (µS/cm)

50 Minéralité (mg/L) 1000

Volvic Hépar

10-70 Conductivité (µS/cm) 1000-2500

• Résistivité : inverse de la conductivité, utilisée quand la conductivité est


trop faible pour pouvoir la mesurer

 elle s’exprime en : Mégohms centimètre (M Ω.cm)

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Les principaux ions

Cations Anions

TH
TAC
Dureté ( CO32- )
carbonatée
( Ca2+ ) ( Mg2+ )
( HCO3- )

Dureté
( Ca2+ ) ( Mg2+ ) SAF
permanente
(SO42-)
Na+
(Cl-)
K+
(NO3-)
Traitement d’eau et directive SICC BT102-01
Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Paramètres de la Chimie Minérale
*Unités employées*

• 1 mg/l = 1 g/m3 = 1 ppm

• 1 µg/L (traces) = 1 ppb

•1°f = 0,2 meq/L = 0.56 °dH = 10 ppm CaCO3

ATTENTION AUX UNITES POUR INTERPRETER UNE ANALYSE

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
* TH ou Titres Hydrotimétriques ou
Dureté Totale*

• Mesure l’ensemble des ions calcium et magnésium (alcalino-terreux)


• TH = Ca2+ + Mg2+
• TH < 5°f : eau très douce
THCalcique THMagnésien • 5 < TH < 10°f : eau douce
• 10 < TH < 15°f : eau
A NE PAS CONFONDRE AVEC pH légèrement dure
(pH = f[concentration en ions H+]) • 15 < TH < 25 °f : eau dure
• 25 < TH < 50 °f: eau très dure

1°f = 10 g/m3 CaCO3

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Les problèmes rencontrés

 ENTARTRAGE : dépôt de calcaire


• Isolant thermique
• Nidification de bactéries
• Diminution de la section de passage donc augmentation des pertes de charges

 CORROSION : dissolution du métal dans ‘eau


• Fuites
• Formation de boues d’hydroxydes

 MICRO-ORGANISMES : développement non contrôlé de germes


• Fuites
• Section de passage réduite
• Risque sanitaire

 EMBOUAGE : Conséquence des 3 points ci-dessus.

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Entartrage

 LE TARTRE : CaCO3 ou Carbonate de Calcium (Magnésium)


Le tartre est un dépôt dur constitué par des sels minéraux très peu
solubles
• C’est l’association de plusieurs éléments :
– carbonates+calcium ou carbonates+magnésium
Création plus rapide si température élevée.

 1 mm de tartre : -18% de conduction thermique


 Risques de blocage de vannes
 Diminution des sections de passages et augmentation des pertes de charges
 Matériau poreux idéal pour la nidification des bactéries

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Eviter le tartre

 Adoucissement : échange Ca2+ contre Na+


Adoucisseur avec régénération au sel (NaCl)

 Décarbonatation : échange Ca2+ contre H+


Échangeur d’ions avec régénération à l’acide ( Souvent HCl)

 Déminéralisation : échange Cations contre H+ et anions contre OH-


 Échangeur(s) d’ions avec régénération à l’acide (souvent HCl) et base
(NaOH)
 Osmose inverse «filtration» des ions sur membranes spéciales

 Chimie : injection de produits dispersants du tartre.

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Déminéralisation

 Déminéralisation : en lits mélangés


 1 compteur d’eau
 1 Filtration en amont
 2 lits de résines déminéralisantes
 1 conductimètre pour contrôle qualité

 Eau produite Conductivité < 5 µS/cm

 Les régénérations sont faites par des spécialistes

 Nous ne faisons que des échanges standards

 Capacités: 1 l de résine peut capter 2°f


Exemple: eau de Genève d’environ 20°f, réseau de 5 m3
Il faut au moins 50 litres de résines 1 remplissage en EDM
Débit maxi de remplissage : 1,5 m3/h

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Osmose inverse

 Osmose inverse 1 étage:


 1 adoucisseur
 1 Filtration en amont
 1 Pompe haute pression
 1 membrane
 1 conductimètre pour contrôle qualité
 1 cuve avec niveaux

 Eau produite Conductivité < 50 µS/cm


 Production autonome
 Régénération des adoucisseurs avec du sel
 Rendement des membranes :70%
pour 700 l d’eau produite, 300 l va à l’égout

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Corrosion

 C’est une dissolution du métal dans l’eau

 En contact avec l’eau, le fer peut être attaqué: la rouille, ce sont des oxydes
de fer…

 Problèmes majeurs de la corrosion : phénomène qui s’autoalimente,

 Facteurs favorisant la corrosion : oxygène, température, pH, qualité des


métaux, métaux incompatibles, activité bactérienne, vitesse de passage,

 Conséquence notable : fuites sur le réseau, dégât des eaux, fonctionnalité


inopérante,

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Eviter la Corrosion

 Contrôler certains paramètres pour ne pas favoriser la corrosion:


 100 < C < 2’000 µS/cm
 7,5 < pH < 9,5 ( selon métaux présents )
 O2 en faible quantité

 Injecter des produits filmants dans l’eau pour déposer une couche « isolante »
sur le métal

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Microorganismes

 Diversité : Bactéries, algues, levures, champignons, virus

 Origines : Différents milieux, en quantités très variables

 Prolifération : En règle générale, c’est la prolifération des microorganismes


qui pose problème, bien plus que leur simple présence

 Conséquences très variées : Corrosion (via le biofilm), bouchage (boues),


perturbation de process industriels, maladies (légionellose, mycoses,
choléra…), etc…

Légionelle Choléra Salmonelle

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Les boues

 Différentes origines :

• Salissures de chantier (terre, sable, ciment, plâtre, rouille, limailles)

• Rouille issue de phénomènes de corrosion

• Tartre formé rapidement

• Développement de micro-organismes

 Conséquences :

• Usures prématurées des organes mobiles (ex: clapets de vannes)

• Érosion des métaux « tendres » (cuivre) dans les coudes

• Obstruction des canalisations et appareils, des organes d’équilibrage et de réglage

• Surchauffe sur les corps de chauffe (chaudière), sous chauffe des émetteurs (radiateur)

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Désembouages

 Désembouage rapide et ponctuel :

• Injection de produits dispersants et lessivants à forte doses


• Chasses aux points bas : beaucoup d’interventions manuelles
• Vidange et rinçage
• Remplissage en eau adéquate

•Désembouage lent et durable:


• Installation d’un filtre à poche en dérivation
• Injection de produits dispersants et lessivants à faibles doses
• Chasses aux points bas : quelques interventions manuelles
•Changement régulier du filtre

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
DIRECTIVE SICC BT102-01

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Champs d’application
DOMAINE:
 Conception des nouvelles installations
 Assainissement
 Exploitation des installations existantes

TYPES D’INSTALLATIONS:
 Chauffage
 Climatisation, circuit frigorifique
 Circuit solaire de T° < 200°C
 Vapeur < 44 b
 Refroidissement
 Sources chaudes
 Humidification

En résumé : toutes les installations

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Chauffage < 110 °c
CHAUFFAGE < 110 °C
étanche à O2  Remplissage et Appoints en EDM
Appoint
 Réseau sous pression
TH <1 °f
Conductivité < 100 µS/cm  Constitué principalement d’acier noir
pH 6,0 - 8,5
 Attention si présence de cuivre :pH< 8,5
En réseau et/ou aluminium : pH < 8
TH <5 °f
Conductivité < 200 µS/cm  Si emploi de produits chimiques les
pH 8,2 - 10,0
Cl- < 30 mg/l limites sont différentes sous l’autorité
SO42- < 50 mg/l du traiteur d’eau.
Fer dissout < 0,5 mg/l
O2 < 0,1 mg/l

Contrôles: annuels

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Chauffage < 110 °c
CHAUFFAGE < 110 °C
 Remplissage et Appoints en EDM
NON étanche à O2
Appoint
TH <1 °f  Réseau en PER sans barrière O2 ou avec
Conductivité < 100 µS/cm vase expansion à l’air
pH 6,0 - 8,5
 L’action de l’ O2 se concentrera sur les
En réseau parties acier du réseau.
TH <5 °f
Conductivité < 200 µS/cm  Attention si présence de cuivre :pH< 8,5
pH 8,2 - 10,0 et/ou aluminium : pH < 8
Cl- < 30 mg/l
SO42- < 50 mg/l
 Si emploi de produits chimiques les
Fer dissout < 0,5 mg/l
limites sont différentes sous l’autorité
O2 < 0,1 mg/l
du traiteur d’eau.
Contrôles: annuels
 Solutions techniques : échangeurs de
chaleur, anode sacrificielle, produits
Traitement d’eau et directive SICC BT102-01
filmogènes (molybdates)
Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Chauffage > 110 °c
CHAUFFAGE > 110 °C  Remplissage et Appoints en EDM
Appoint
TH <1 °f  Réseau sous pression
Conductivité 100 - 1'500 µS/cm
pH 8,5 - 10,5  Constitué principalement d’acier noir ou
O2 < 0,1 mg/l faiblement allié

En réseau  Eviter présence de cuivre et/ou


TH <2 °f aluminium
Conductivité 100 - 1'500 µS/cm
pH 9,5 - 10,5
 Si emploi de produits chimiques les
Fer dissout < 0,5 mg/l
limites sont différentes sous l’autorité
O2 < 0,02 mg/l
du traiteur d’eau.

Contrôles: trimestriels

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Générateurs de vapeur
CHAUDIERE à TUBES DE FUMEE  Appoints en EDM ou (Eau Adoucie +
Appoint produits chimiques)
TH < 0,1 °f
Conductivité < 500 µS/cm  Appoint en EDM permet de concentrer
pH >9 plus, soit moins de rejets à l’égout
O2 < 0,02 mg/l
 Constitué principalement d’acier noir
En CHAUDIERE
TH < 0,1 °f  Eviter présence de cuivre et/ou
Conductivité < 5’000 µS/cm aluminium
pH 10 – 11,8
TAC 5 - 60 °f
 Si emploi de produits chimiques les
Fer dissout < 0,05 mg/l
limites sont différentes sous l’autorité
du traiteur d’eau.
Contrôles: Minimum trimestriels
voire mensuels

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Circuits fermés
avec glycol
 Remplissage et Appoints en EDM
CIRCUIT FERME AVEC GLYCOL
Eau pour fabrication du mélange
 Si emploi de produits chimiques les
TH <1 °f
Conductivité < 100 µS/cm
limites sont différentes sous l’autorité
du traiteur d’eau.
En réseau
Conductivité < 200 µS/cm
pH 7,5 – 9,0
Cl- < 30 mg/l
SO42- < 50 mg/l

Contrôles protection antigel : annuel

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Circuits de refroidissement
fermés
CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT FERMES
 Remplissage et Appoints en EDM ou
Appoint
(Eau Adoucie + produits chimiques)
TH <1 °f
Conductivité < 100 µS/cm
pH 6,0 - 8,5  Si emploi de produits chimiques les
limites sont différentes sous l’autorité
En réseau du traiteur d’eau.
TH <5 °f
Conductivité < 200 µS/cm  Solution recommandée par la SICC :
pH 8,2 - 10,0 l’anode sacrificielle mais ATTENTION aux
Cl- < 30 mg/l boues générées.
SO42- < 50 mg/l
O2 < 0,1 mg/l
Fer dissout < 0,5 mg/l
Germes aérobies < 1'000 UFC/l

Contrôles : annuels

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Circuits de refroidissement
ouverts
CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT OUVERT
(tour aéro)  Remplissage et Appoints Eau Adoucie
Appoint petite grosse
TH < 10 < 10 °f  Si emploi de produits chimiques les
pH 6,0 - 8,5 6,0 - 8,5 limites sont différentes sous l’autorité
du traiteur d’eau.
En réseau
TH < 35 < 12 °f
Conductivité < 2'000 < 1'000 µS/cm
 Vidange régulière des réseaux de petites
pH 7,5 - 9,0 7,5 - 9,0 capacités : 6 à 12 mois.
TAC < 14 < 14 °f
Cl- < 100 < 100 mg/l
SO42- < 150 < 200 mg/l
Germes aérobies < 1'000 < 10'000 UFC/l
Tx concentration 2- 4 <4 eau ad.
Tx concentration < 10 < 10 EDM

Contrôles : mensuels hebdo

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013
Humidificateurs
Sans eau de circulation
HUMIDIFICATEURS
Ultra-son, hybrides, pulvérisateur, vapeur
d’air à gaz  Appoints en EDM
Eau d’appoint
Conductivité < 20 µS/cm
 Si pas de chauffage: attention aux
Germes aérobies < 300 UFC/l
germes aérobies mésophiles
légionelles < 100 UFC/l

Contrôles : tous les 14 jours

HUMIDIFICATEURS  Appoints en EDV ou Eau Adoucie


Vapeur à résistances ou électrodes
Eau d’appoint
 Si alimentation en EDM, il n’y aura plus
Conductivité 0 – 1’000 µS/cm
d’entartrage de résistances.
Contrôles : annuels
 Pour électrodes, EDM pas possible car
manque de conductivité

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013  Pas de traitement volatils
Humidificateurs
Avec eau de circulation
HUMIDIFICATEURS
 Appoints en EDM
Laveurs d’air et ruissellement
Eau d’appoint
Conductivité < 20 µS/cm  Pas de chauffage: attention aux germes
Germes aérobies < 300 UFC/l aérobies mésophiles
légionelles < 100 UFC/l

Eau de circulation
Germes aérobies < 1’000 UFC/l
légionelles < 1’000 UFC/l
Tx concentration <4

Contrôles : tous les 14 jours

Traitement d’eau et directive SICC BT102-01


Présentation MINERG-APPELSA – 05.03.2013

Vous aimerez peut-être aussi