Vous êtes sur la page 1sur 9

Déversoir Expérience Manipulation MDF

Travaux Pratiques

Introduction :
Le déversoir est un ouvrage place généralement perpendiculairement
a l’écoulement dans un canal le liquide (eau) s’écoule en formant à l’aval
de cet ouvrage une veine libre. Les déversoirs sont utilises pour régler le
courant dans les canaux et permettent d’en calculer le débit.
Cette manipulation permettra de tracer les courbes d’étalonnage débit
en fonction du seuil par dessus le déversoir (Q=f(h) ) pour 3 types de
déversoirs.
 un déversoir rectangulaire a paroi mince et contrainte latérale.
 deux déversoirs triangulaires tels que 2=30° et 2=90°.
Ces courbes permettront de mesurer directement un débit dans le canal.

Figure 1 : déversoir triangulaire et triangulaire

Avec : b = 230 mm.


ASPECTS THEORIQUES :

déversoir rectangulaire :
le débit Q et la hauteur d’eau h (exprimée en mètre) au dessus du
déversoir sont liés par la relation suivante :

Q = mo l(2g)½ h

Le coefficient de débit sans dimensions m est donné par l’une ou l’autre


des formulas empiriques suivantes:

Mo=(0.405+0.003/h)(1+0.55(h/(h+b))²)

1. BUT :
Le but de cette de manipulation se base sur l’étude de deux types de
déversoirs :
Un déversoir rectangulaire à parois minces et contraintes latérales.
Deux déversoirs triangulaires telque 2α=90° et 2α=30° cette étude à
pour but de vérifier la relation suivante :

Q=C.hα

Après on va s’intéresser à calculer la constante du débit donnée par


l’expression de –Hégaly- dans les différentes cas .
Enfin ,on est amené à tracer les courbe s

Q=f(h) et ln Q = f(ln h)
PRINCIPE :

Pour effectuer l’étude précédente on a suivi les étapes suivantes :


 On place le déversoir sur le banc d’étude.
 On remplace le banc jusqu’au seuil du déversoir, on mesure H0 : la
hauteur initiale.
 On actionne la pompe.

Enfin, on a prélevé une série de mesures du débit et de la hauteur


d’eau correspondante dans le canal en utilisant la vanne.

MANIPULATIONS :
 Placer le déversoir sur le banc d’étude.
 Remplir le banc jusqu’au seuil du déversoir à l’aide d’un compteur
volumétrique situé sur la conduite de refoulement, on mesurera le temps
nécessaire à l’écoulement d’un volume donné.
 Mesurer H et t pour plusieurs débit (au moins 8) entre le débit maximum
(vanne de by-bass totalement fermée) et le débit minimum (vanne de by-
pass totalement ouverte).

Pour chaque mesure attendre que l’écoulement soit permanent (niveau


stabilisé dans le banc) et refaire la mesure 3 ou 2 fois afin de prendre la
valeur moyenne et l’écart par rapport à celle-ci.
Déversoir triangulaire :
α/2=15

Figure 2 : déversoir triangulaire à angle 30°

Pour T= 20 °c H0= 45.9 mm V= 2l.


Tableau de mesure:

H =Z -
Z(mm) t (s) Q(l / s) -Ln Q -Ln H
H0
H1 =98.5 T1 =6.32
H2 =96.5 T2 =5.44
0.34 51.63 7.98 2.96
H3 = 97.6 T3 =5.91
H1m = 97.53 T1m =5.89
H1 =94.5 T1=6.56
H2 =94.2 T2=7.16
0.3 48.43 8.11 3.02
H3 =94.3 T3=6.47
H2m =94.33 T2m=6.73
H1 =90 T1=8.37
H2 =89.8 T2=8.22
0.24 44 8.33 3.12
H3 =89.9 T3=8.18
H3m =89.9 T3m=8.25
H1 =85.9 T1=10.37
H2 =85.5 T2=10.78
0.19 39.76 8.56 3.22
H3=85.6 T3= 10.68
H4m=85.66 T4m=10.61
H1 =83.8 T1=12.85
H2 =83 T2=12.41
0.16 37.23 8.74 3.29
H3 =82.6 T3=12.68
H5m=83.13 T5m=12.64
H1 =82.4 T1=13.78
H2=81.9 T2=14.22
0.14 36.2 8.87 3.31
H3=82 T3=13.47
H6m=82.1 T6m=13.82

La courbe ln Q = f (lnH)
Détermination de K et n :

En se basant sur la courbe on trouve que c’est une droite qui ne passe
pas par l’origine.

Donc :
 Ln Q = n lnh + ln K
Avec ln k = cte ; n : la pente.

 ln Q = ln hn + ln K = ln khn
Alors
Q = k. hn
calcul de n :
n=tgα = (Δ lnQ) / (Δ lnh)
 donc : n = 2,43393201

Calcul de k :

Si on prend ln h = 0  lnQ = ln K donc ln k c’est l’intersection de la droite


avec l’axe de ln Q donc à partir de la courbe on trouve que : ln k =0.82
Alors K= 2.1
Déversoir triangulaire :
 α/2 = 45 °

H0= 46.1
H =Z –
Z(mm) t (s) Q(l / s) - Ln Q - Ln H
H0
H1 =78.5 T1 =4.85
H2 =78.1 T2 =4.78
0.41 32.1 7.79 3.43
H3 = 78 T3 =4.82
H1m =78.2 T1m =4.81
H1 =70.05 T1=7.25
H2 =70 T2=7.44
0.26 23.9 8.25 3.73
H3 =70 T3=7.85
H2m =70 7.51
H1 =64.7 T1=10.91
H2 =64 T2=10.16
0.19 18.13 8.56 4
H3 =64 T3=9.87
H3m =64.23 T3m=10.31
H1 =62 T1=12.67
H2 =61.8 T2=12.5
0.16 15.85 8.74 4.14
H3=62.1 T3= 12.28
H4m=61.95 T4m=12.48
H1 =61.7 T1=2.59
H2 61.6 T2=12.61
0.16 15.56 8.87 4.16
H3 =61.7 T3=12.22
H5m=61.66 T5m=12.48

La courbe ln Q = f (lnH)
Détermination de k et n :
Sur la courbe on remarque que c’est une droite qui ne passe pas par
l’origine donc :
Ln Q = n ln h + ln K
Avec ln k = cte ; n = la pente
Ln Q = ln hn

Calcul de n :

n = tg α = (Δ lnQ) / (Δ lnh) = 1,38733493

Calcul de k :

Si on prend ln h = 0  ln Q = ln K
donc ln K c’est l’intersection de la droite avec l’axe des ordonnées (
lnQ).
Donc à partir de la courbe on trouve que :
Ln K = 3.12
Alors K = 22.64
CONCLUSION :
D’après les résultats obtenus théoriquement et
pratiquement on constate qu’ils sont un peut près
égaux. Suivant la relation

Q = k. hn