Vous êtes sur la page 1sur 7

CHAPITRE 04 :CAPTEURS SOLAIRES

4-1 Introduction : Les capteurs solaires thermiques

La chaleur est récupérée grâce à un fluide (eau + antigel ou air) caloporteur, qui s'échauffe en
circulant dans un absorbeur placé sous un vitrage. Celui-ci laisse pénétrer la lumière solaire et
minimise les pertes par rayonnement infrarouge de l'absorbeur en utilisant l'effet de serre. Ce
vitrage permet en outre de limiter les échanges de chaleur avec l'atmosphère.
Le capteur solaire sera d'autant plus performant que le revêtement de l'absorbeur aura un
coefficient d'absorption élevé et un coefficient d'émission faible.

4-2 Définitions : Capteurs solaires

Un capteur solaire thermique est un dispositif conçu pour recueillir l'énergie


provenant du soleil et la transmettre à un fluide caloporteur.

 Les capteurs à circulation de liquide utilisent les rayons solaires afin de


chauffer un liquide qui circule à travers un «circuit solaire». Le fluide à
l’intérieur du circuit solaire peut être de l’eau, un mélange d’antigel, un fluide
thermique, etc. Le circuit solaire transfère l’énergie thermique provenant des
capteurs à un réservoir de stockage thermique.
 Le type de capteurs dont vous avez besoin dépend de la température de l’eau
chaude que vous désirez, ainsi que du climat local.

 Un capteur solaire est un dispositif destiné à absorber le rayonnement


solaire et à transmettre la chaleur ainsi produite à un fluide caloporteur.
 Un capteur plan est un capteur sans concentration dans lequel la surface de
l'absorbeur est sensiblement plane.

 Un capteur à circulation de liquide est un capteur dans lequel le fluide


caloporteur est un liquide.

 Un capteur à air est un capteur dans lequel le fluide caloporteur est l'air.

4-3 Catégories

Il existe deux types de panneaux solaires thermiques : les capteurs à eau qui
utilisent un liquide (eau, antigel) comme fluide caloporteur, et ceux à air qui utilisent
l'air comme caloporteur

4-4 Applications

Les panneaux solaires thermiques sont employés sous toutes les latitudes pour
plusieurs utilisations : chauffage des piscines, chauffage de l'eau sanitaire, chauffage
des locaux, climatisation solaire...

 Eau chaude solaire

Le chauffe-eau solaire est la principale utilisation des panneaux solaires thermiques


du fait de sa rentabilité et des besoins d'eau chaude, souvent aussi important en été
qu'en hiver. Les économies procurées permettent d'amortir l'installation bien avant sa
fin de vie.

Dans les régions chaudes, les capteurs solaires utilisés sont souvent rudimentaires :
un réservoir peint de couleur sombre, un long tuyau déroulé sur un toit...

 Chauffage solaire

En combinant une isolation et une ventilation performante, une conception


bioclimatique permettant de capter et redistribuer les apports solaire passivement, il
est possible de couvrir près de 80% des besoins de chauffage et 60% des besoins
thermiques d'eau chaude sanitaire, gratuitement.

 Chauffage solaire par air

Le choix d'un chauffage solaire par air nécessite une adaptation de l'architecture. Un
système de chauffage solaire passif peut ne comporter qu'une grande verrière que
l'on occulte par un rideau extérieur lorsque le besoin de chauffage ne se fait pas
sentir ou en l'absence de rayonnement solaire pendant la période froide.

Le système de captage peut être une grande surface vitrée placée devant un mur
sombre qui emmagasinera la chaleur ou encore un panneau dans lequel circule de
l'air.
 Plancher solaire direct

Un plancher solaire est constitué d'une dalle chauffée par un réseau de tuyaux noyés
dans le sol. La forte épaisseur de cette dalle lui donne une grande inertie thermique
permettant de stocker les calories captées par les panneaux solaires placés à
l'extérieur du local et orientés plein sud, dans l'hémisphère nord. L'énergie solaire est
transportée par un fluide caloporteur antigel qui circule dans les panneaux et dans le
plancher.

Le plancher solaire direct (PSD) est une solution dont la rentabilité est sans doute
inférieure à celle d'un chauffe-eau solaire mais qui permet de réaliser des économies
de chauffage importantes.

Attention toutefois à ne pas dépasser des températures de l'ordre de cinquante à


cinquante cinq degrés Celsius. Au-dessus de cette température des troubles de
santé peuvent apparaître au niveau de la circulation sanguine, principalement au
niveau des jambes. Ce système doit être de préférence utilisé avec un système de
régulation qui permet de limiter la température émise dans le plancher.

 Climatisation solaire

La chaleur captée par les panneaux solaires est dirigée vers une machine à
absorption. Cette solution est efficace et silencieuse, elle est plus écologique qu'une
climatisation classique (réduction des émissions de CO2). La technique reste
marginale principalement en raison de son coût actuel, elle se trouve en phase de
développement.

4-5 Généralités sur les capteurs

Le principe des capteurs solaires thermiques est simple :


- une surface plane, le capteur lui-même, pour récupérer la chaleur solaire ;
- un système de circulation, pour transporter la chaleur vers un lieu de stockage ou
d’utilisation ;
- un système de régulation, pour maintenir la température souhaitée.

Les capteurs solaires à circulation de liquide les plus répandus sont :

4-5-1 Les capteurs non vitrés :

 Ce sont de longs tubes noirs (la couleur qui piège le mieux la chaleur) en
plastique ou en métal, dans lesquels circule de l’eau. Ils ne sont pas isolés, ce
qui fait que l’élévation de température obtenue est faible : + 20° C par rapport
à la température de l’air. Ces capteurs sont bien adaptés pour le chauffage
des piscines.
 Actuellement, en Amérique du Nord, les capteurs plans sans vitrage
représentent la plus grande surface installée par année de tous les capteurs
solaires. Parce qu’ils ne sont pas isothermes, ces capteurs conviennent mieux
à des applications à basse température, où la température désirée est
inférieure à 30 °C. Le marché principal est, de loin, le chauffage des piscines
extérieures, mais il existe d’autres marchés, notamment le chauffage
saisonnier des piscines intérieures, le préchauffage de l’eau pour les lave-
autos ainsi que le chauffage de l’eau utilisée dans les opérations d’élevage
piscicole.

 Les capteurs plans sans vitrage sont habituellement fabriqués en un plastique


noir qui a été stabilisé afin de résister aux rayons ultraviolets. Comme ces
capteurs ne possèdent pas de vitrage, une grande partie de l’énergie solaire
est absorbée. Cependant, parce qu’ils ne sont pas isothermes, une grande
partie de la chaleur absorbée est perdue lorsqu’il y a du vent et que la
température extérieure n’est pas assez chaude.

Capteurs solaires plans sans vitrage

4-5-2 Les capteurs plans de types vitrés:

 ils comprennent un caisson isolant au-dessus duquel est fixée une vitre en
verre ou en plastique. A l’intérieur, une feuille métallique noire absorbe la
chaleur du soleil, qui est emprisonnée dans le caisson. Cette chaleur est
transmise à de l’air, de l’eau, ou un autre fluide caloporteur qui ne gèle pas en
hiver. Le fluide caloporteur circule librement dans des tuyaux vers le point
d’utilisation. L’élévation de température par rapport à la température de l’air
ambiant peut atteindre + 70° C. C’est l’idéal pour produire de l’eau chaude
pour la maison ou pour le chauffage de tous les types de bâtiments.
 Dans ce type de capteur, un absorbeur plan transforme, de façon efficace,
les rayons solaires en chaleur. Afin de réduire au minimum la perte de
chaleur, la plaque est située entre un vitrage (vitre plane ou matériau
transparent) et un panneau isolant. Le vitrage est choisi de telle sorte qu’une
quantité maximale de rayons solaires le traversent et atteignent l’absorbeur.
 Les capteurs plans de types vitrés sont très répandus et ils existent sous
forme de capteurs à circulation de liquide et sous forme de capteurs à
air. Ces capteurs conviennent mieux à des applications à température
modérée où la température désirée se situe entre 30 et 70 °C, et/ou à des
applications qui nécessitent de la chaleur au cours des mois d’hiver. Les
capteurs à circulation de liquide sont plus communément utilisés pour le
chauffage de l’eau chaude des résidences et des commerces, pour le
chauffage des bâtiments, ainsi que celui des piscines intérieures. Les
capteurs à air sont utilisés pour le chauffage des bâtiments, de l’air de
ventilation et pour le séchage des récoltes.

Capteur plan de type vitré

Solar radiation = Rayonnement solaire


Glazing = Vitrage
Fluid outlet = Sortie du fluide caloporteur
Absorber = Absorbeur
Insulation = Isolant
Fluid inlet = Entrée du fluide

4-5-3 Les capteurs sous vide :

 Les capteurs sous vide (ou «caloduc») sont parmi les plus efficaces et parmi
les types les plus coûteux de capteurs solaires. Ces capteurs conviennent
mieux à des applications à températures modérées où la température en
demande atteint 50 à 95 ºC et/ou à des applications où le climat est très froid,
comme dans le grand Nord du Canada. Tout comme pour les capteurs
solaires de types vitrés, les applications des capteurs sous vide comprennent
le chauffage de l’eau des résidences des bâtiments commerciaux, le
chauffage des bâtiments, ainsi que celui des piscines intérieures. Comme ces
systèmes sont capables de fournir des températures élevées avec efficacité,
une autre application possible est le refroidissement des bâtiments en
régénérant les cycles de réfrigération.
Capteurs sous vide

 Les capteurs sous vide possèdent un absorbeur sélectif afin de récupérer les
rayons du soleil qui se situe dans le tube sous vide. Ils perdent peu de
chaleur, même dans les régions froides.
 Ils se présentent sous la forme d’un panneau où sont alignés une série de
tubes de verre transparent. Dans ces tubes, on a fait le vide, qui est un des
meilleurs isolants thermiques existants. Dans chaque tube, un absorbeur
capte la chaleur solaire et un système d’échangeur de chaleur la transmet à
un fluide caloporteur. Comme pour les autres capteurs, le fluide caloporteur
circule vers les points d’utilisation. Avec ce système, les déperditions de
chaleur sont très faibles. La température peut s’élever jusqu’à 100-140° C Ces
capteurs sont adaptés aux applications industrielles qui nécessitent de hautes
températures.

4-5-4 Les capteurs à concentration

 Cuisinières solaires

Bien qu’il existe de nombreuses sortes de cuisinières solaires, elles possèdent toutes
plusieurs composantes de base :

 un concentrateur ou une lentille afin d’augmenter l’énergie solaire disponible


 un isolant afin de réduire les pertes de chaleur.

Il y a souvent une cavité, de type four, afin d’y placer la nourriture en vue de la cuire.
On peut également préparer des hot-dog, lesquels ne nécessitent pas de 'four'.

Les cuisinières solaires peuvent généralement produire des températures de cuisson


de 90 à 150 °C (200 à 300 °F), et certaines d’entre elles peuvent même produire des
températures allant jusqu’à 230 °C (450 °F)! Grâce à de telles températures, il est
possible de cuire pratiquement n’importe quel aliment, tant que le temps est
ensoleillé.

Fabriquer et utiliser des cuisinières solaires peuvent représenter un projet scolaire


amusant et éducatif
 Systèmes à réflecteur parabolique

Un capteur à réflecteur parabolique ressemble à un grand réflecteur satellite, mais il


possède un miroir et des réflecteurs du type miroir et un absorbeur en son
foyer. Un système à réflecteur parabolique utilise un ordinateur afin de suivre les
mouvements du soleil et afin de concentrer les rayons du soleil sur un récepteur
situé au foyer sur le devant du réflecteur. Dans certains systèmes, un moteur
thermique, tel qu’un moteur Stirling, est relié au récepteur afin de produire de
l’électricité. Les systèmes à réflecteur parabolique peuvent atteindre 1 000 °C sur le
récepteur, et parvenir à des rendements optimaux de conversion de l’énergie solaire
en électricité en utilisant une faible quantité d’énergie.

Un capteur à réflecteur parabolique avec un miroir et des réflecteurs du type miroir et un absorbeur en son foyer
Système de centrale à tour

Un héliostat utilise un ensemble de pointeurs solaires qui dirigent l’énergie du soleil


vers un grand absorbeur situé dans une tour. A ce jour, la seule application du
capteur héliostat est la production d’énergie dans un système dénommé «centrale à
tour». Une centrale à tour possède un ensemble de grands miroirs qui suit le
mouvement du soleil. Les miroirs concentrent les rayons du soleil sur le récepteur en
haut de la grande tour. Un ordinateur garde les miroirs alignés afin que les rayons du
soleil, qui sont réfléchis, visent toujours le récepteur, où la température peut
dépasser 1000 ºC. De la vapeur à haute pression est générée afin de produire de
l’électricité.

Système de centrale à tour