Vous êtes sur la page 1sur 40

1ª EVALUACIÓN: Dossiers 1, Méthode

2 de Français
REFLETS 2
DOSSIER 1. Hachette
1.- SITUATIONS DE COMMUNICATION:

Ö Réflexion des gens du village sur des nouveaux arrivants.


Ö Rencontres entre parisiens et villageois.
Ö Échanges des renseignements.

2.- ACTES DE PAROLE:


Ö Interrompre une conversation
Ö Faire un reproche
Ö Exprimer un souhait
Ö Demander et exprimer des opinions et des appréciations
Ö Justifier une opinion.
Ö Rassurer quelqu’un.

3.- GRAMMAIRE
L’emploi de temps de l’indicatif
Être en train de + infinitif
Aller + infinitif
Venir de + infinitif

4. PHONÉTIQUE.
L’intonation du reproche et du souhait.

5.- ÉCRIT
Écrire une lettre officielle
Les français et les vacances.

6.-EXERCICES:

Page 8: Exercices 1,4


Page 10: Exercices 3, 4,5
Page 12: Exercices 1, 3, 4,
Page 13: Exercices 5, 6, 7
Page 17: Exercices 1, 2, 4
Page 20: Exercices 1, 2

7.- CIVILISATION

La côte d’Azur et le Festival de Canne

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 1


EPISODE 1
Vocabulaire

Accueillir Acoger, recibir


Arrière-pays (m. inv.) Tierras adentro
Au bord de la mer A orillas del mar
Avoir hâte de : être pressé de Tener prisa en, por
Content / mécontent Contesto / descontento
Continuer à + Infinitif Seguir + gerundio
Éblouir Deslumbrar, maravillar
Éclatant, -e Resplandeciente
Embaucher / licencier Contratar / despedir
Enfouir Esconder, ocultar
Entrer dans la peau de son personnage Identificarse con el personaje (acteur)
Être du pays Être de la région
Farceur, -euse < une farce Bromista < una broma
L’arrière-pays Tierras adentro, interior
La côte / le côté Costa, costilla, cuesta / costado, lado
La découverte < découvrir El descubrimiento < descubrir
La pépinière El vivero
Le *hasard El azar, la casualidad, la suerte
Le pays El país; la región, la tierra, el terruño
Le rapport La relación, el trato
Le sommet La cumbre, la cima
Le syndicat d’Initiative Oficina de turismo
Les congés payés Les vacances payées
Luxuriant, -e Frondoso, exuberante
Niçois, -e Procédant de Nice
Privilégier Donner une importance particulière
Râleur, -euse Gruñón, protestón
Retraité, e < la retraite Personne qui s’est retirée de la vie active et qui a droit a
une pensión
S’approcher < proche Acercarse < cerca, cercano
S’éloigner < loin Alejarse < lejos
Si elle continue à faire cette tête Si sigue poniendo esta cara…
Suivre un cours Asistir a clases, dar clases
Terminale Dernière année du bac
Un coup de soleil Una insolación
Un don Don, obsequio, regalo, donación
Le don de plaire, de la parole El don de gente, el don de la palabra
Un enracinement < enraciner < la racine El arraigo < arraigar, echar raíces < la raíz
Un iris Un lirio
Un logiciel Un programme, un software
Un plateau Una meseta/ una bandeja
Un port de plaisance Un puerto deportivo
Un séjour à la mer Una temporada en el mar (en la playa)
Une glacière Una nevera

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 2


Douce France…
Doubler – le double doblar, duplicar – el doble
Faute d’étudier por no haber estudiado
Faute de moyens por falta de medios
Le parasol una sombrilla
Quadrupler – le quadruple cuadriplicar – cuádruplo
Quintuple(r) / sextuple(r) quintuplicar –quíntuplo / séxtuplo – sextuplicar
Rougir enrojecer; enrojecer, ponerse colorado
Tripler – le triple triplicar(se) – el triple
Un choix < choisir elección, alternativa, opción < elegir
Un coup de soleil una insolación, quemadura de sol (brûlure)
Un couple una pareja
Un vacancier (m) un veraneante

Un paysage méditerranéen
Asphodèle (m) Gamón
Baigner Bañar, estar inmerso en el agua, esta anegado en el agua.
Dévaler Bajar (descendre)
Éclatant, -e Brillante, resplandeciente
Enfouir Ocultar, disimular
Jaunâtre Amarillento
Un chalutier Bou, embarcación pequeña de pesca
Un iris Un lirio, arco iris (arc-en-ciel)
Un pilotis Pilote
Un plateau Una meseta
Un tamaris Tamarisco (arbre)
Une cabane – un cabanon Una cabaña – petite cabane
Une véranda Mirador, cierra de cristales (galerie)

LE FUTUR
Pour la plupart des verbes, le radical du futur est l’infinitif des verbes de la 1ère et 2e conjugaison.
Pour les verbes du 3e groupe le radical :
1.- Se forme comme celui de la 2e conjugaison : sortir, partir, servir.
2.- Se forme en supprimant le –e de l’infinitif : lire, vendre, prendre, mettre.
3.- Ou bien il est complément irrégulier : venir, courir, voir, faire.
Les terminaisons sont : -ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont.

QUELQUES VERBES IRRÉGULIERS:


Parler ai Aller: j’irai, tu iras, il ira, nous irons, vous irez, ils iront
ai Avoir: j’aurai, tu auras, il aura, nous aurons, vous aurez, ils auront
Être je serai, tu seras, il sera, nous serons, vous serez, ils seront
Finir as Faire je ferai, tu feras, il fera, nous ferons, vous ferez, ils feront
Lir (e) + a Venir je viendrai, tu viendras, il viendra, nous viendrons, vous viendrez, ils viendront
Prendr (e) ons Pouvoir je pourrai, tu pourras, il pourra, nous pourrons, vous pourrez, ils pourront
viendr ez Recevoir je recevrai, tu recevras, il recevra, nous recevrons, vous recevrez, ils recevront
Savoir je saurai, tu sauras, il saura, nous saurons, vous saurez, ils sauront
ont Vouloir je voudrai, tu voudras, il voudra, nous voudrons, vous voudrez, ils voudront

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 3


LA CONJUGAISON DES VERBES AU PRÉSENT.-

Les types de conjugaison.-


1. Les verbes du premier groupe. [verbes en –ER]: Verbe modèle: PARL-ER

Radical désinence
Je parl e
Tu parl es
Il /elle parl e
Nous parl ons
Vous parl ez
Ils /elles parl ent

1.1. Les verbes en –cer, transforment le c en ç devant a et o: Placer: je place, tu places, il place nous
plaçons...
1.2. Les verbes en –ger, prennent un e devant a et o: Manger: je mange, tu manges, ils mange, nous
mangEons.
1.3. Les verbes en –yer changent l’y en i devant un e muet: Employer: j’emploie, tu emploies, il emploie,
nous employons, vous employez, ils emploient.
1.4. Le plus grand nombres des verbes en –eler et –eter redoublent la consonne l ou t devant un e
muet:
appeler: j’appelle, tu appelles, il appelle, nous appelons, vous appelez, ils appellent.
Jeter: je jette, tu jettes, il jette, nous jetons, vous jetez,ils jettent.
Mais acheter, ne redouble pas: j’achète, tu achètes, il achète, nous achetons, vous achetez, ils achètent.

2. Les verbes du 2e groupe [verbes en –IR]. Verbe modèle: FIN-IR.


Ils sont tous réguliers et se conjuguent comme le verbe Finir.

Radical désinence
Les désinences du présent de la 2e et 3e
Je fini s
Tu fini s conjugaisons sont: -s, -s, -t, [sauf si le
Il /elle fini t radical termine en –d, comme le verbe
Nous fini ss - ons
PRENDRE, alors il ne porte pas de désinence à la
Vous fini ss - ez 3e personne du singulier.], -ons, ez, ent
Ils /elles fini ss - ent

3. Les verbes du 3 e groupe [verbes en –IR (sans -iss- comme finir), -RE et -OIR.

VENIR PRENDRE DEVOIR


Radical désinence Radical désinence Radical désinence
Je vien s Je prend s Je doi s
Tu vien s Tu prend s Tu doi s
Il /elle vien t Il /elle prend - Il /elle doi t
Nous ven ons Nous pren ons Nous dev ons
Vous ven ez Vous pren ez Vous dev ez
Ils /elles vien ent Ils /elles prenn ent Ils /elles doiv ent

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 4


LE PASSÉ COMPOSÉ.-

Conjugaison Terminaison Infinitif Participe passé


-1ère -er aimer aimé
-2e -ir finir fini
-ir partir / venir parti / venu
-3e -oir recevoir reçu
-re prendre /rendre pris / rendu

Il se forme avec le présent d’avoir ou être + passé composé du verbe conjugué.


1.- Se conjuguent avec être:
¾ La voix passive: Paul est accompagné par Pierre.
¾ Les verbes pronominaux (se lever, se baigner...) Il s’est trompé. Ils se sont baignés
¾ Les verbes de mouvement: aller, arriver, descendre, entrer, monter, mourir, naître, partir, rester,
sortir, tomber et venir.
Les verbes sortir, tomber, entrer, monter et descendre se conjuguent avec avoir s’ils ont un
C. Direct: Il a tombé le livre. Il a monté les paquets. Elle a sorti la voiture. Il a descendu l’avenue.
2.- Se conjuguent avec avoir:
¾ Les verbes avoir et être: J’ai eu. Elle a été.
¾ Tous les verbes transitifs. Pierre a accompagné Paul.
¾ La plupart des verbes intransitifs: Il a parlé. J’ai couru.
¾ Tous les verbes impersonnels: Il a plu. Il a neigé

CHANTER ARRIVER SE LAVER


J’ ai chanté Je suis arrivé (e) Je me suis lavé (e)
Tu as chanté Tu es arrivé (e) tu t’ es lavé (e)
Il, elle a chanté Il, elle est arrivé (e) il,elle s’ est lavé (e)
Nous avons chanté Nous sommes arrivés (ées) nous nous sommes lavés (ées)
Vous avez chanté Vous êtes arrivés (ées) vous vous êtes lavés (ées)
Ils, elles ont chanté Ils,elles sont arrivés (ées) ils,elles se sont lavés (ées)

3.- L’accord du participe passé.-


¾ Pour les verbes qui forment leurs temps composés avec être, le participe passé s’accorde en genre et en
nombre avec le sujet: Les feuilles des arbres sont tombées. Les garçons sont partis

¾ Pour les verbes qui forment leurs temps composés avec avoir, le participe passé ne s’accorde pas avec le
sujet: Les enfants ont dévoré tous les gâteaux.
CD
¾ Pour les verbes qui forment leurs temps composés avec avoir, le participe passé s’accorde en genre et en
nombre avec le CD (Complement Direct) si celui-ci est placé avant le verbe:
Ces lettres, je les ai posées sur la table. Ce sont les lettres que j’ ai prises
CD-F.Pl Fém. Pl. CD-F.Pl. Fém. Pl.
¾ Pour les verbes pronominaux, qui forment tous leurs temps composés avec être, les participes passés
s’accorde en genre et en nombre avec le sujet, quand le pronom (je, te, me...) est le complement direct.
Elles se sont baignées dans la rivière. Ils se sont coupés
Sujet F.Pl OD Fém. Pluriel Sujet M.Pl OD Masc. Pl.
Elles se sont lavé les mains,
Sujet CI

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 5


L’IMPARFAIT
Il se forme à partir du radical de la première personne du pluriel du présent de l’indicatif, en ajoutant les désinences:
-ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.
Nous all-ons nous finiss-ons nous voul-ons nous lis-ons nous recev-ons nous part-ons
La seule exception est le verbe être : j’étais, tu étais, il était, nous étions, nous étiez, ils étaient.

Infinitif Présent Imparfait


Avoir Nous av-ons J’avais, tu avais, il avait, nous avions, vous aviez, ils avaient
Parler Nous parl-ons Je parlais, tu parlais, il parlait, nous parlions, vous parliez, ils parlaient
Finir Nous Finiss-ons Je finissais, tu finissais, il finissait, nous finissions, vous finissiez, ils finissaient
Faire Nous Fais-ons Je faisais, tu faisais, il faisait, nous faisions, vous faisiez, ils faisaient
Venir Nous ven-ons Je venais, tu venais, il venait, nous venions, vous veniez, ils venaient

L’EMPLOI DE L’IMPARFAIT ET DU PASSÉ COMPOSÉ.-


¾ On emploie l’Imparfait pour évoquer des souvenirs, l’habitude, les descriptions (commentaires, explications).
Quand j’étais jeune, j’avais un beau chien. Pendant les vacances ma grand-mère nous faisait toujours des
crêpes. Le jour où j’ai perdu mon chien, j’étais à la piscine et je jouais au ballon, j’avais douze ans.

¾ On utilise le Passé Composé:pour exprimer des faits accomplis.


Un jour, j’ai perdu mon chien. Je suis allé en Italie l’an dernier.

¾ On utilise le Passé Composé pour des périodes de temps définies, une durée limitée (avec un début et une fin
précis) et l’Imparfait pour des périodes de temps indéfinies.
De 1980 à 1990 j’ai Avant, je
Pendant dix ans fait Quand j’étais jeune faisais
Entre dix et vingt ans du sport À cette époque du sport

Exercice 1 : Chez Mixam’s . Mettez les verbes en infinitif au passé.


Il…………….[faire] froid, cette nuit-là… C’………… [être] vendredi, et il y ……………. [avoir] beaucoup de
monde chez Mixam’s. Vers 22 heures, trois hommes …………………….. [entrer].
D’abord, ils ………………….[dire] « Bonsoir ! » et ils ………………………. [s’asseoir] à une table réservée.
Puis, ils …………………….. [appeler] le garçon et ils ……………………….. [commander] des huîtres, du caviar
et du champagne.
Ensuite, ils ……………………….[manger] avec beaucoup d’appétit. « C’ ……………… [être] très bon »,
………………..-ils [dire]. Après, ils ……………………………[se lever], ils …………………………….[braquer]
un revolver et, très poliment, ils………………………..[dire] : « Haut les mains, s’il vous plaît ! »

Ils ………………………… [passer] entre les tables. Ils …………………………. [prendre] l’argent et les bijoux.
Et quand ils ……………………[finir], ils ……………………….. [sourire] et ils …………………………[dire] :
« Messeieurs dames, bonsoir ! Vous …………………………. [être] vraiment gentils. »
Finalement, ils ………………………….[partir]. Personne n’a réagi…

Exercice 2: Mettez le texte suivant au passé.


Madame Élise est une vielle dame qui vit seule sur la colline. Elle est veuve et elle n’a pas de famille Un jour, la
colline prend feu. Madame Élise voit le feu avancer de toutes les côtés. Elle est trop vieille pour courir, alors, elle se
met à genoux et elle dit une prière: elle est prète à mourir et elle attend. Mais le feu s’arrête tout près d’elle. Alors,
Madame Élise change complètement de vie: elle vend sa maison, elle retire son argent de la banque et elle part faire le
tour du monde. Elle va en Chine. Elle monte sur le Kilimandjaro et elle descend le fleuve Amazone. Elle publie ses
mémoires et à quatre-ving-cinq ans, elle devient très célèbre.

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 6


DOSSIER 2
1.- SITUATIONS DE COMMUNICATION
-Problèmes et inquiétudes soulevés par un déménagement
-Offres de service des voisins et naissance d’une amitié

2.- ACTES DE PAROLE


-Demander et proposer de l’aide/un service.
-Faire une invitation /accepter/refuser
-Exprimer des opinions
-Faire des reproches
-Exprimer des doutes et des craintes
-Exprimer des souhaits et des sentiments.

3.- GRAMMAIRE
-Le subjonctif
-Des conjonctions suivies du subjonctif
-Sans + nom ou infinitif
-Des adverbes en –ment

4.- PHONÉTIQUE
-Intonation du refus

5.- EXERCICES.
-Page 22: Exercices 2 et 3
-Page 24: exercices 3, 5 et 7
-Page 26: Exercices : 2, 3, 4
-Page 27: Exercices : 5, 6
-Page 28: Exercices: -1.1 (“aidez-les”) et 2.1 (“invitez-les).
-Page 31: Exercice 2 et 4

6 - CIVILISATION.
Le centralisme français et la femme au travail

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 7


Vocabulaire de l’épisode 2

Abîmer Estropear
Aider – s’entraider Ayudar, ayudarse mutuamente
Allumer / éteindre Encender / apagar
Apercevoir Se rendre compte, voir
Apercevoir Voir, découvrir
Démarrer Mettre en marche,
Déménager / emménager Mudarse / instalarse
Déménageur Mozo de mudanza
Doucement / rapidement Lentement
Être bénévole Ser voluntario
J’y tiens beaucoup Le tengo mucho cariño
Le boulot Le travail (familier)
Le Buffet El aparador
Le buffet El aparador
Le charme El encanto
Le déménagement La mudanza
Le Syndicat d’initiative L’Office de Turisme
Rajeunir Rendre jeune ou plus jeune
Rapport chaleureux Relación afectuosa
Rendre un service Hacer un favor
S’approcher / s’éloigner < Proche/loin
S’ennuyer / s’amuser Aburrirse / divertirse
S’entraider Ayudarse mutuamente
Si vous voulez bien m’excuser « Excusez-moi », si me disculpa
Tomber en morceau Caerse a pedazo
Une côte / un côté Cuesta, costa, costilla / lado, costado
Une planche Una tabla
Une soirée Una velada

Le Patin à roulettes
Cadre (m) Ejecutivo ; un marco
Élargir < large Ensanchar, agrandar, ampliar < ancho
Empêcher Impedir
Encadrer < un cadre Escoltar, custodiar. Poner en un marco, enmarcar < un marco
Faire une balade Faire une promenade: Dar un paseo
Jouer un rôle (théâtre) Texte dramatique et personnage qu’un acteur doit représenter
Le trottoir Partie de la chaussé réservée à la circulation des personnes.
Les patins à roulettes (m) Los patines
Partager Compartir, donner à quelqu'un une part de ce qu'on possède.
Patineur < patiner Personne qui patine
Se rassembler Se réunir
Sport de glisse < glisser Deporte de deslizamiento <resbalar, deslizarse
Un piéton Personne qui circule à pied
Un succès / un échec > échouer Un éxito / un fracaso > fracasar
Une paire Un par
Une piste cyclable Piste réservée aux cyclistes.
Une randonnée Promenade longue et ininterrompue.

Céline Dion
Remporter Llevarse, lograr, ganar (gagner)
Une soirée de gala (théâtre) Función de gala ; une soirée : una velada
Le palmarès Lista de venta, lista de éxito, hit parade.

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 8


LE SUBJONCTIF.-
1.- Sa formation.- Il se forme en ajoutant au radical de la 1ère personne du pluriel du présent de
l’indicatif les désinences: -e, -es, -e, -ions, -iez, -ent

PARLER FINIR RENDRE


Que je parl-e que je finiss-e que je rend-e
Que tu parl-es que tu finiss-es que tu rend-es
Qu’il parl-e qu’il finiss-e qu’il rend-e
Que nous parl-ions que nous finiss-ions que nous rend-ions
Que vous parl-iez que vous finiss-iez que vous rend-iez
Qu’ils parl-ent qu’ils finiss-ent qu’ils rend-ent

1.1 Le subjonctif des verbes en -oir.-


Le singulier et la 3e pers. du pluriel: -Radical 1ère pers. singulier du présent + V + désinences
La 1ère et la 2e pers. du pluriel: -Radical 1ère pers. pluriel du présent + désinences.

RECEVOIR: Je reçoi-s nous recev-ons


que je reçoi-v-e
que tu reçoi-v-es
qu’il reçoi-v-e
que nous recev-ions
que vous recev-iez
qu’ils reçoi-v-ent

2. Emploi.
Il s’emploie obligatoirement:
¨ Après les verbes d’ordre, de volonté, de défense, de désir:
vouloir ordonner exiger défendre
souhaiter désirer demander permettre
je veux, j’ordonne, je souhaite qu’on obéisse.
¨ Après les verbes qui expriment un sentiment de joie, de douleur, de surprise, de peur, de
crainte, de doute:
avoir honte avoir peur craindre être content être enchanté
être fâché être heureux être ravi regretter
C’est dommage qu’il pleuve aujourd’hui.
Je suis content qu’on vienne me voir.
Je ne suis pas sûr ( je doute) qu’il soit malade.
¨ Après les verbes d’opinion employés négativement: penser, croire.
Je ne crois pas qu’il soit étranger. Je ne pense pas qu’il fasse beau demain.
¨ Après des tournures impersonnelles: Il faut que, il est important que, il est nécessaire que, il est
souhaitable que, il est rare que...
Il faut que je prenne l’avion. Il est rare que je sois chez moi l’après-midi.

¨ Après bien que, pour que, sans que, avant que:


Bien que Portugal soit à deux pas, nous n’y allons pas.
Je lui ai donné de l’argent pour qu’il achète un appartement. J’irai le voir avant qu’il parte.

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 9


LE PRÉSENT DU SUBJONCTIF.-
ALLER APPELER AVOIR
que j’aill-e que j’appell-e que j’aie
que tu aill-es que tu appell-es que tu aies
qu’il aill-e qu’il appell-e qu’il ait
que nous all-ions que nous appel-ions que nous ayons
que vous all-iez que vous appel-iez que vous ayez
qu’ils aill-ent qu’ils appell-ent qu’ils aient
BOIRE CONNAÎTRE CROIRE
que je boive que je connaisse que je croie
que tu boives que tu connaisses que tu croies
qu’il boive qu’il connaisse qu’il croie
que nous buvions que nous connaissions que nous croyions
que vous buviez que vous connaissiez que vous croyiez
qu’ils boivent qu’ils connaissent qu’ils croient
DEVOIR DIRE ÊTRE
que je doiv-e que je dise que je sois
que tu doiv-es que tu dises que tu sois
qu’il doiv-e qu’il dise qu’il soit
que nous dev-ions que nous disions que nous soyons
que vous dev-iez que vous disiez que vous soyez
qu’ils doiv-ent qu’ils disent qu’ils soient
ÉCRIRE FAIRE METTRE
que j’écrive que je fasse que je mette
que tu écrives que tu fasses que tu mettes
qu’il écrive qu’il fasse qu’il mette
que nous écrivions que nous fassions que nous mettions
que vous écriviez que vous fassiez que vous mettiez
qu’ils écrivent qu’ils fassent qu’ils mettent
JETER PAYER PRENDRE
que je jette que je paie que je prenne
que tu jettes que tu paies que tu prennes
qu’il jette qu’il paie qu’il prenne
que nous jetions que nous payions que nous prenions
que vous jetiez que vous payiez que vous preniez
qu’ils jettent qu’ils paient qu’ils prennent
POUVOIR SAVOIR PARTIR
que je puisse que je sache que je parte
que tu puisses que tu saches que tu partes
qu’il puisse qu’il sache qu’il parte
que nous puissions que nous sachions que nous partions
que vous puissiez que vous sachiez que vous partiez
q’ils puissent qu’ils sachent qu’ils partent
VENIR VOIR VOULOIR
que je vienne que je voie que je veuille
que tu viennes que tu voies que tu veuilles
qu’il vienne qu’il voie qu’il veuille
que nous venions que nous voyions que nous voulions
que vous veniez que vous voyiez que vous vouliez
qu’ils viennent qu’ils voient qu’ils veuillent

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 10


LES PRONOMS PERSONNELS.-
SUJET COD COI F. TONIQUES CC LIEU
1re pers. Je Me Me Moi
Singul

2e pers. Tu Te Te Toi
3e pers. Il, elle, on Le, la, en Lui, en, y Lui, elle En, y
1re pers. Nous Nous Nous Nous
Pluriel

2e pers. Vous Vous Vous Vous


3e pers. Ils, elles les Leur, en, y Eux, elles En, y

1. Les formes du Complément Objet Direct [COD]: LE, LA, LES varient en genre et en nombre et elles ont
toujours un antécédent. LE et LA deviennent L’ devant les mots commençants par voyelle:
Tu achètes une voiture Tu l’achètes Achète-la
Nous regardons la télé Nous la regardons Regardons-la
Nous envoyons les lettres Nous les envoyons Envoyons-les

2. ME, TE, NOUS, VOUS: n’ont pas d’antécédents et indiquent le nombre et la personne. Ils peuvent être COD
ou Complément d’Objet Indirect [COI].
Il me regarde Regarde-moi
Tu m’appelles Appelle-moi
Vous nous regardez Regardez-nous
Je te donne un livre
COI COD

3. LUI et LEUR sont les formes spécifiques du COI.


Tu parles à tes amis Tu leur parles Parle-leur
Il donne le livre à Michel Il lui donne le livre Donne-lui le livre

4. Les formes toniques s’emploient quand on veut insister sur la personne ou la chose dont on parle.
Elles s’emploient aussi après les prépositions:
Moi, je suis espagnol. Toi, tu es anglaise. Elle, elle est française. Eux, ils sont japonais.
Tu viens avec moi? Fais cela pour elle.

PLACE DES PRONOMS PERSONNELS.-


1. Les COD et COI se placent devant le verbe:
Je vois ces messieurs Je les vois
Il écrit à ses amis Il leur écrit

2. Quand le verbe est à l’impératif positif, les pronoms se placent après le verbe et ME et TE se transforment
en MOI et TOI: Impératif Positif Impératif négatif
Tu t’assieds Assieds-toi Ne t’assieds pas
Nous prenons le trains Prenons-le Ne le prenons pas
Vous fermez la fenêtre Fermez-la Ne la fermez pas

3. Les pronoms précédés d’une préposition peuvent se placer avant ou après le verbe; mais normalement on le
met après lui: Elle a travaillé pour eux toute sa vie. Pour eux, elle a travaillé toute sa vie.
Elle a travaillé toute sa vie pour eux. Je pense à toi. Il parle avec nous.
LA DOUBLE COMPLÉMENTATION.- S’il y a deux pronoms personnels dans une phrase, ils se placent:
1. Si les deux pronoms sont de la 3e personne: OD + OI
J’ai montré la photo à mes amis Je la leur ai montrée.
COD COI COD COI
Elle a prêté les disques à Michel Elle les lui a prêtés.
COD COI COD COI

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 11


2. S’il y a seulement un pronom de la 3e personne, il va le dernier, ou COI +COD
Tu me donnes ton adresse? Oui, je te la donne
COI COD COI COD
Si tu veux ces photos, je te les prête
COD COI COD
3. Avec un impératif:
3.1. Positif: Toujours COD +COI: Écris-le lui Explique-le moi. Dites- le nous Montre-la leur.
3.2. Négatif: Comme 1 et 2
COD + COI: Si le deux pronoms sont de la 3e personne: Ne le lui écris pas. Ne le leur montrez pas.
COI + COD: S’il y a seulement un pronom de la 3e personnes: Ne nous la montre pas. Ne me la
donne pas.

Avec les impératifs positifs les pronoms ME et TE se transforment en MOI et TOI. Mais s’il sont
suivis de EN ou Y, ils deviennent M’ et T’:
Donne-moi Donne m’en.[dame de eso] Mène-moi Mène-m’y [Llévame allí].

3.3. EN et Y: Ils vont toujours les derniers: Ne nous EN parle pas. Parle-nous EN
Quand ils vont dans la même phrase, Y va devant de EN: Il y en a plusieurs [Hay mucho de eso]

Exercice 1.- Remplace le complement par un pr. personnel et mets le verbe à l'impératif.

Il envoie le paquet ---------------------------------------------------------------------


Nous prenons le train ---------------------------------------------------------------------
Vous cherchez la voiture. ---------------------------------------------------------------------
Tu fermes la fenêtre ---------------------------------------------------------------------
Vous écoutez ces disques ---------------------------------------------------------------------

Exercice 2.- Transforme les phrases en employant les pr. personnels et l'Impératif.

Parle à tes parents ---------------------------------------------------------------------


Écris à tes amis ---------------------------------------------------------------------
Apportez ces documents ---------------------------------------------------------------------
Vous dites la vérité ---------------------------------------------------------------------
Nous demandons l'adresse ---------------------------------------------------------------------
Donne cette rose à la chanteuse -------------------------------------------------------------------
Prête ton stylo à ta copine ---------------------------------------------------------------------

Exercice 3.- Transforme les phrase en employant les pr. personnels. (Double complementation).

1. Tu vas montrer la voiture à tes frères? ------------------------------------------------


2. Nous achetons les journaux aux enfants? ------------------------------------------------
3. Je donne la clé à mes copains? ------------------------------------------------
4. Tu mes prêtes tes disques? ------------------------------------------------
5. Tu vas me donner ton nº de téléphone? ------------------------------------------------
6. Vous allez nous expliquer ces exercices? ------------------------------------------------
7. Montrez-moi vos papiers! ------------------------------------------------
8. Donne-moi la clé! ------------------------------------------------
9. Prête-moi ton stylo! ------------------------------------------------
10. Écris-lui un poème! ------------------------------------------------
11. Montrez les examens à vos parents ------------------------------------------------

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 12


ADVERBES.-
Les adverbes sont des mots invariables qui jouent des rôles syntaxiques très divers et qui ont une grande
diversité de formes et de comportements.
1. Diversité de rôles.- Ils peuvent modifier le sens d’un:
• Verbe: Il dort mal. Il habite ici
• Adjectif: Une très belle journée. Sophie est assez jolie.
• Autre adverbe: Il vient très souvent. Le café est beaucoup trop chaud.
• Proposition entière: Heureusement, il n’a pas plu depuis une semaine.
2. Diversité de formes.- On trouve:
- des mots: ici, hier, assez, partout, jamais, demain.
- des locutions adverbiales: à peu près, au moins, en arrière, en face.
3. Classement des adverbes.
• De manière: bien, mal, ainsi, vite, debout, comme, comment?
• De quantité: assez, beaucoup, moins, peu, très, trop, combien?
• De temps: aujourd’hui, bientôt, demain, hier, jamais, souvent, toujours, quand?
• De lieu: à côté, à gauche, en bas, derrière, dessus, devant, ici, là, loin, près, où?
• D’affirmation: bien sûr, certainement, oui, si.
• De négation: jamais, non, ne, rien pas.
• De doute: peut-être, probablement, sans doute.
4. Place de l’adverbe.-
• Avec le verbe:
- Après lui si le verbe est à la forme simple: Il se promène lentement.
- Si le verbe est à un temps composé, les adverbes de quantité se placent de préférence entre
l’auxiliaire et le participe passé: Il a trop mangé.
• Avec un adjectif: - Il est presque toujours placé avant l’adjectif: Un très gros chien.
• Avec un adverbe: - Il se place devant l’adverbe: Il marchait très lentement.
5. Formation des adverbes en -ment.-
Les adverbes en -ment dérivés d’un adjectif, ont pour base la forme féminine de cet adjectif:
Masculin Féminin Adverbe
bon bonne bonnement
long longue longuement
grand grande grandement
vif vive vivement

 Si le masculin se termine par une voyelle accentuée, l’adverbe ne conserve généralement le « e » du


féminin.
joli joliment
poli poliment
vrai vraiment
 Les adjectifs qui ne possèdent qu’une forme pour les deux genres et les participes présents, forment
l’adverbe :
bruyant bruyamment
méchant méchamment
courant couramment
prudent prudemment
apparent apparemment

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 13


ANÁLISIS DE TEXTO
UNIVERSIDADES DE ANDALUCÍA EN LENGUA
PRUEBA DE ACCESO A LA UNIVERSIDAD EXTRANJERA: FRANCÉS

a) Duración: 1 h 30
b) Deberá responder en francés a las preguntas, numerándolas de manera clara.
Instrucciones:
c) No podrá usar diccionario ni ningún otro material didáctico.
d) La presentación incorrecta (tachaduras, letra ilegible, etc.) se penalizará con 1 punto.

ON SE CONSUME À FORCE DE CONSOMMER


Violence, échecs scolaires, toxicomanie... La période est difficile pour tous les humains particulièrement
pour les adolescents. Depuis quelques années, tout ce qui faisait la trame sociale, les grands repères de
notre société, a changé : les valeurs éthiques, le civisme, l'autorité... Or, ce qui a disparu n'a pas été
remplacé.
Ce qui avait été utile aux parents pour se développer ne sert plus. Ils ne savent pas vers quoi ils dirigent
leurs enfants. Eux-mêmes, ils sont perdus. Or, les ados ont besoin de repères. L'adolescence, c'est l'âge de
l'explosion de la vie, de la nécessité de se « remettre au monde ».
Le discours sur la sexualité ainsi que ses images rentrent plus facilement qu'avant dans les foyers. La
publicité utilise énormément la sexualité. Elle est survalorisée et pour les ados, cela complique la vie.
Même si généralement on ne le croit pas, ils sont romantiques, soucieux d'affectivité et d'amour.
Souvent, il y a du voyeurisme. Voyez comme tout le monde raconte sa vie à la télé !... Personne ne se
choque de cette violation de l'espace intime. Cela ne leur est pas désagréable d'avoir cette vision qui les
trouble et les intéresse. C'est le signe que les gens ne savent pas comment se repérer. Les ados comme les
adultes.
Catherine Dolto (Le Soir- Juillet 2001. Texte adapté)
QUESTIONS
A. COMPRÉHENSION (4 points)
A.1. (2 points) Dites si c'est VRAI ou FAUX. Justifiez votre réponse avec des phrases du texte.
A.1.1. (0'50 p.) Cette période n'est difficile que pour les adolescents.
A.1.2. (0'50 p.) Depuis quelque temps, les grands repères de notre société se sont perdus.
A. 1.3. (0'50 p.) Même si les parents sont désorientés, leurs enfants ont besoin de modèles.
A. 1.4. (0'50 p.) Les adolescents ne s'intéressent pas aux sentiments.
A.2. (1 point) Répondez à la question suivante d'après le texte.
Quelle est la réaction des gens quand quelqu'un raconte sa vie publiquement ?
A.3. (1 point) Trouvez dans le texte le mot qui correspond à chacune des définitions suivantes :
A.3.1. (0'50 p.) Comportement de celui qui aime contempler l'intimité des autres.
A.3.2. (0'50 p.) Former sa personnalité.

B. GRAMMAIRE (2 points)
B.1. (1 point) Mettez au singulier tous les éléments possibles de la phrase suivante :
« Ils ne savent pas vers quoi ils dirigent leurs enfants »
B.2. (0'50 p.) Mettez les verbes de la phrase suivante à l'Imparfait de l'Indicatif :
« Même si généralement on ne le croit pas, ils sont romantiques, soucieux d'affectivité et d'amour»
B.3. (0'50 p.) Transformez la phrase suivante en utilisant le comparatif d'égalité :
«... ses images rentrent plus facilement qu'avant dans les foyers »

C. EXPRESSION [de 80 à 100 mots] (4 points) Choisissez l'UN des deux sujets suivants.
C.1. Êtes-vous d'accord avec les affirmations du texte ? Dites pourquoi ?
C.2. D'après vous, quels sont les responsables de l'éducation des adolescents ? Croyez-vous que chacun accepte
sa responsabilité ?

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 14


SEGUNDA EVALUACIÓN: Dossier 3 et 4

DOSSIER 3

1.- SITUATIONS DE COMMUNICATION


-Conversations de café
-Complicité entre une mère et sa fille
-Accueil d’un client / la commande
-Prise de congé d’un client

2.- ACTES DE PAROLE


-Faire des suggestions
-Se présenter dans un restaurant / quitter un restaurant
-Faire des hypothèses
-Faire des demandes polies
-Donner des conseils aimables

3.- GRAMAIRE
-Le conditionnel présent.
-Si + imparfait,…conditionnel
-La double négation: ni….ni
-Des compléments de noms sans article

4.- PHONÉTIQUE
-L’intonation de la suggestion et de la surprise, de la certitude et du doute

5.- ÉCRIT
-Comprendre et écrire une lettre amicale.

6.- EXERCICES
-Page 36:Exercices 2, 3, 6
-Page 38:Exercices 1, 2
-Page 40: exercices 1, 2
-Page 41: exercices 4, 6, 7
-Page 45: Exercices 3, 4 (1)
-Page 48 : Exercices 1, 4

Exercice: Vous êtes chez des copains. Vous préparez une soirée ensemble. Vous
téléphonez à un restaurant pour retenir une table. Vous allez au restaurant et vous faites
votre commande. Écrivez un dialogue sur ces trois situations de communication.

7.- CIVILISATION : L’Alsace

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 15


Vocabulaire de l’Épisode 3.
Allumer / éteindre Encender / apagar
Attirer du monde Faire venir du monde
Embaucher /licencier Contratar / despedir
Essuyer Sécher [secar]
Faites-moi confiance Croyez-moi
Griller Tostar, asar (viande, poisson)
Hésiter : douter < le doute Dudar < la duda
Ils sont au comptoir Están en la barra
La soupe Sopa Milt. : comida, rancho
Le Bac Grade conféré à la suite d’examens des études secondaires
Le carnet de commande Cahier où l’on note les commandes [cuaderno de pedidos]
Le manteau/ le pardessus Abrigo (femme) / abrigo, gabán (homme)
Le plat de résistance Le plat principal d’un repas
Les haricots verts / blancs Judías verdes / blancas
Mousse M.- grumete / f.- musgo, espuma, crema batida
Ouvrir /fermer Ouverture (f) / fermeture (f) : la apertura / el cierre
Pas question Ni hablar
Prendre congé Despedirse
Rater : échouer / réussir Fracasar, suspender / triunfar, aprobar
Saignant/Bien cuit /cuit à point Poco hecho/muy hecho / en su punto
Se soucier, se préoccuper Preocuparse
T’inquiète pas ! ¡No te preocupes!
Un manteau Un abrigo
Un steak grillé Un bistec a la plancha
Une asperge Un espárrago
Une bougie Una vela
une grille Una parrilla
Une mousse de chocolat Crema batida de chocolate, mousse de chocolate
une mousse de saumon aux herbes Mousse de salmón a las hierbas (finas hierbas)
Une soirée : une fête Una velada

Destination Carnaval
Lever Salida, subida, levantamiento/ levantar
Un fifre Un pífano
Une lanterne Un farol, una linterna
Fleuri, -e - Pâques fleuries Florido, colorido -Pascual florida
Une fanfare Marcha militar
Chaleureux, -euse Caluroso, expresivo

Strasbourg
Un colombage (const) Un entramado, armazón de maderos que sirve para hacer una pared, tabique...
Meunier, ére < une meule Molinero < rueda (molino), piedra de afilar, almiar
Tanner > tanneur Curtir > curtidor
Quadriller Cuadricular / dividir por zona
La main-d’œuvre La mano de obra
Cracher > Le cracheur de feu Escupir >El comefuego
Un pavé Un adoquín, empedrado, adoquinada
paver Solar, pavimentar, empedrar, adoquinar.
Un atout Triunfo; vida, baza

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 16


LE CONDITIONNEL.-

Formation-
On suit le même procédé que pour le futur. On ajoute les désinences de l’imparfait à l’infinitif des
verbes de la 1ère et de la 2e conjugaison. Les verbes qui terminent en -re suppriment le « e » de
l’infinitif.

J’ aimer ais
Tu partir ais
Il écrir- ait
Nous lir- ions
Vous finir iez
Ils vendr- aient

Quelques verbes irréguliers:

Aller: j’irais s’asseoir je m’assiérais être je serais


Faire je ferais savoir je saurais venir je viendrais
Mettre je mettrais pouvoir je pourrais avoir j’aurais

La proposition subordonnée conditionnelle.

Il existe en français principalement deux types de propositions conditionnelles, selon la nature de la


condition exprimée par la subordonnée.

1. Condition réalisable: La condition exprimée par la subordonnée est considérée comme possible. Le
verbe de la principale est alors au présent d’Indicatif ou au futur.
Si tu admets cette opinion, tu as tort. S’il répond à cette question, il gagne.
Si j’ai le temps, je passerai chez toi. S’il pleut demain, nous n’irons pas à la plage.

2. Condition hypothétique: La condition est considérée comme éventuelle, douteuse. Le verbe de la


principale est au conditionnel, et celui de la subordonnée à l’imparfait (en espagnol imparfait du
subjonctif). Si je pouvais, j’irais te voir. Si j’avais de l’argent, j’achèterais une voiture.

EXERCICE.- Transformez les phrases suivantes, condition réalisable, en condition


hypothétique.
Modèle : Si tu viens chez moi, nous irons nous promener : Si tu venais chez moi, nous irions nous
promener

1. Si on me demande, tu viendras me prévenir. ..........................................................................................


2. S’il est sage, tout e monde l’aimera. .......................................................................................................
3. Si j’ai le temps, je t’aiderai. ....................................................................................................................
4. S’il fait beau, on ira à la campagne.........................................................................................................
5. Si je me lève de bonne heure, je t’attendrai. ...........................................................................................
6. Si j’ai assez d’argent j’achèterai une voiture. .........................................................................................

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 17


LA PHASE NÉGATIVE.-
On distingue deux formes de la phrase négative, selon la portée de la négation:
1. Si la négation porte sur l’ensemble de la phrase, la phrase négative se forme en ajoutant à la phrase
affirmative l’adverbe ne … pas.
Ne …pas encadrent le verbe et les pronoms atones dans les temps simples:
Je ne chante pas; Je ne fume pas; Ne sors pas; Ne parle pas; Ne me le dis pas.
Ou encadrent seulement l’auxiliaire et les pronoms atones dans les temps composés:
Je n’ai pas chanté; Marie n’est pas allée au marché; Je n’ai pas fait cela; Tu ne me l’as pas dit.

Quand le verbe est à l’infinitif, les deux éléments ne pas sont placés devant cet infinitif:
Je vous demande de ne pas me déranger; Il préfère ne pas y aller; Il a décidé de ne pas parler.
Cependant, quand l’infinitif est être ou avoir, il accepte les deux positions:
Il prétend ne pas être au courant ou Il prétend n’être pas au courant.
Je crains de ne pas avoir compris ou Je crains de n’avoir pas compris.

2. Si la négation porte sur un des groupes du nom.-

La négation porte sur Questions possibles Termes de la négation


Une personne Tu veux voir quelqu’un ? Ne …personne : Je ne veux voir personne
Une chose Tu veux prendre quelque chose ? Ne … rien : Je ne veux rien prendre
Le temps Tu vas souvent/quelquefois au cinéma ? Ne … jamais : Je ne vais jamais au cinéma
Tu travailles encore la nuit ? Ne … Plus : Je ne travaille plus la nuit
Le lieu Tu veux aller quelque part ? Ne … nulle part : Je ne veux aller nulle part
Un seul nom Tu as une idée ? Ne …aucun(e) : Je n’ai aucune idée

3. Négation de deux objets ou de deux actions.-


ne ... ni ... ni ... Il n’a ni frère ni soeur.
Deux objets ni ... ni ... ne ... Ni lui ni moi ne sommes de cet avis.
Pas de ... ni de ... Je ne mange pas de pain ni de confiture
Je ne mange ni pain ni confiture

Il n’écrit ni ne lit correctement


Deux actions: ne ... ni ne... Je ne l’estime ni ne l’aime.
Il ne boit ni ne mange

EXERCICES 1.- Transformez les phrases comme dans le modèle.-


Modèles : Je mange du pain et de la confiture - Je ne mange pas de pain ni de confiture.
Tu achètes des journaux et des revues. Tu n’achètes pas de journaux ni de revues.

1. Elle commande du café et du cognac. ..................................................................................................................


2. Elle a des frères et des soeurs. ..................................................................................................................
3. Nous buvons du vin et des bières. ..................................................................................................................
4. Vous faites du français et de l’anglais. ..................................................................................................................

EXERCICE 2.- Même exercice.


Modèle: Je ne mange pas de pain ni de confiture: Je ne mage ni pain ni confiture.
1. Il n’a pas de cahier ni de stylo. ..........................................................................................................
2. Elle ne fait pas de Chimie ni de Physique. ..........................................................................................................
3. Tu ne reçois pas de lettres ni de télégrammes. ..........................................................................................................
4. Nous n’achetons pas de pain ni de biscottes. .......................................................................................

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 18


LE PLURIEL DES NOMS

REGLE GENÉRALE
Remarque : Certains noms sont
On ajoute un -s à la forme écrite du singulier. exclusivement employés au pluriel:
Un enfant -> des enfants les environs, les gens, etc.

CAS PARTICULIERS

1. Les noms terminés par -s, -z, -x ne changent pas au pluriel:


Un pays -> des pays
Un gaz -> des gaz
Une voix -> des voix

2. Les noms terminés par -eau, -au, -eu prennent un -x au pluriel:


Un bateau -> des bateaux
Un tuyau -> des tuyaux Exception:un pneu -> des pneus
Un cheveu -> des cheveux

3. Sept noms terminés par -ou prennent un -x au pluriel:


Bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou, pou

4. Quelques noms terminés par -ail ont un pluriel en -aux:


Travail -> travaux
Corail -> coraux
Émail -> émaux
Vitrail -> vitraux

5. Quelques noms termines par -al ont un pluriel en -aux:


Animal -> animaux
Journal -> journaux D'autres suivent la règle générale : des
Cheval -> chevaux bals, des carnavals, des festivals, des
Hôpital -> hôpitaux récitals, etc.

6. Attention á certains pluriels irréguliers:


Oeil -> yeux
Jeune homme -> jeunes gens
Madame -> mesdames
Ciel -> cieux
Monsieur -> messieurs
Mademoiselle -> mesdemoiselles

7. Les noms propres ne prennent pas de -s au pluriel:


Nous avons invité les Durand à dîner. (=M. et Mme Durand = la famille Durand)

8. Le pluriel des noms composés.


• Verbe + nom -> reste invariable : un ouvre-boîte(s) -> des ouvre-boîtes
un porte-avions -> des porte-avions

Mais : des porte-monnaie des chasse-neige

• Nom + nom -> les deux mots au pluriel : un chou-fleur -> des choux-fleurs
Mais : des timbres-poste

Nom + adjectif -> les deux mots au pluriel : un coffre-fort -> des coffres-forts
Adjectif + nom -> les deux mots au pluriel : un grand père -> des grands-pères
Adjectif + adjectif -> les deux mots au pluriel : un sourd-muet -> des sourds-muets

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 19


ANÁLISIS DE TEXTO
UNIVERSIDADES DE ANDALUCÍA
EN LENGUA EXTRANJERA:
PRUEBA DE ACCESO A LA
FRANCÉS
UNIVERSIDAD

a) Duración: 1 h 30
b) Deberá responder en francés a las preguntas, numerándolas de manera clara.
Instrucciones: c) No podrá usar diccionario ni ningún otro material didáctico.
d) La presentación incorrecta (tachaduras, letra ilegible, etc.) se penalizará con 1 punto.

PIERCING : DES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES


Anneaux, clous au nombril ou dans la langue… Phénomène de mode, le piercing fait de plus en plus d’adeptes.
Le piercing séduit adolescents et quadragénaires de toutes classes sociales, et “perce” même les parties les plus
intimes de leur corps. À l’origine d’infections et de déformations, cette technique n’est pas sans risque.
Le piercing consiste à implanter un corps étranger dans le tissu cutané en perçant la peau de part en part. Il doit
être réalisé par un professionnel expérimenté mais la profession est encore peu réglementée. La cicatrisation est
l’étape la plus délicate. Les zones exposées aux frottements et aux sécrétions corporelles cicatrisent
difficilement.
“La stérilisation des instruments doit être conforme à des normes chirurgicales.”, explique le Dr. Smadja. Sinon
l’intervention entraîne un risque d’infections (virus des hépatites B et C, du sida). Des règles d’hygiène strictes
et des matériaux peu allergisants (or massif, acier chirurgical) ne suppriment pas tout danger. Au dire du
dermatologue, “les complications sont exceptionnelles. On a cependant observé des déchirures, des
obstructions respiratoires et des déviations de la mâchoire”. Il faut donc être extrêmement prudent avec le
piercing sauvage.

QUESTIONS
A. COMPRÉHENSION (4 points)
A.1. (2 points) Dites si c’est VRAI ou FAUX selon le texte. Justifiez votre réponse en vous servant du texte.
A.1.1. Le piercing est réservé seulement aux jeunes.
A.1.2. Actuellement ce sont uniquement les médecins qui peuvent réaliser cette intervention.
A.1.3. Pour éviter les risques il suffit d’avoir une bonne hygiène.
A.1.4. Il existe uniquement des risques de déformation.
A.2. (1 point) Répondez par une phrase du texte à la question suivante :
Où est-ce que l’on pose généralement les piercings?
A.3. (1 point) Lexique :
A.3.1. (0’50 p.) Trouvez dans le texte un mot correspondant à chaque définition :
a) Petits cercles d’or, d’argent ou platine
b) Petites pièces métalliques à pointe et, le plus souvent, à tête, qui servent à fixer.
A.3.2. (0’50 p.) En vous servant du texte, donnez un synonyme des mots suivants :
a) Par conséquent
b) Provoque

B. GRAMMAIRE (2 points)
B.1. (0’5 p.) Mettez à l’imparfait la phrase suivante :
“La stérilisation des instruments doit être conforme à des normes chirurgicales”, explique le Dr. Smadja.
B.2. (1 point) Transformez la phrase suivante au singulier :
“Les zones exposées aux frottements et aux sécrétions corporelles cicatrisent difficilement”.
B.3. (0’5 points) Mettez à la voix active :
“Le piercing doit être réalisé par un professionnel expérimenté”

C. EXPRESSION (de 80 à 100 mots) (4 points) Choisissez l’UN des deux sujets proposés :
C.1. Êtes-vous un adepte du piercing ? Dites pourquoi.
C.2. Qu’est-ce que vos parents pensent de cette mode? Comment le leur expliqueriez-vous?
Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 20
ANÁLISIS DE TEXTO
UNIVERSIDADES DE ANDALUCÍA EN LENGUA
PRUEBA DE ACCESO A LA UNIVERSIDAD EXTRANJERA: FRANCÉS

a) Duración: 1 h 30
b) Deberá responder en francés a las preguntas, numerándolas de manera clara.
Instrucciones: c) No podrá usar diccionario ni ningún otro material didáctico.
d) La presentación incorrecta (tachaduras, letra ilegible, etc.) se penalizará con 1 punto.

LA MOTO ET LES JEUNES


Quand on parle de moto avec des jeunes adolescents, et ce serait vrai des voitures également pour certains adultes,
on repère très vite chez la plupart d’entre eux la notion de puissance et d’affirmation virile. Le sentiment de
puissance, assis sur une machine qu’on domine complètement et dont on sait également qu’elle est capable de se
cabrer* comme un animal, est un sentiment fortement développé chez le jeune utilisateur d’une moto.
La moto représente un signe de classe, témoin justement de cette période de l’adolescence. C’est tellement vrai
qu’il existe un véritable code utilisé par les motards qui est accessible à tous les jeunes dans un certain groupe
donné et qui peut s’étendre au-delà des frontières régionales et même nationales. La moto, avec son code de
rituels, son marché économique, sa technique, sa mode spécifique et sa presse spécialisée, représente un langage
initiatique qui vient combler** l’absence de signes institutionnalisés dans la société.
La moto représente un élément de valorisation sociale mais aussi narcissique et, chez les garçons en particulier,
c’est un instrument de séduction. Mais la moto est aussi un instrument de révolte contre la famille. Plus les
parents seront inquiets, quant aux risques encourus par l’adolescent, plus l’adolescent jouera avec ce risque qui est
pour lui un moyen d’exercer sa puissance sur sa famille par l’inquiétude qu’il suscite.
R. Liberman, in Thèmes de culture générale et littéraire
* se cabrer: se dresser sur les pattes de derrière, prendre une position verticale.
** combler: remplir un vide

QUESTIONS
COMPRÉHENSION (4 points)
A.1. (2 points) Dites si c’est VRAI ou FAUX selon le texte. Justifiez la réponse par une phrase du texte :
9 On observe le même sentiment de force chez les jeunes utilisateurs de moto que chez certains chauffeurs
adultes
9 Pour les motards leur machine n’est que symbole de puissance et de virilité.
9 Les motards des différents pays ont un même code.
9 La moto est utilisée pour enrager les parents.
A.2. (1 point) Cherchez dans le texte la phrase qui exprime le mieux l’idée suivante :
- Les adolescents s’appuient sur la peur de leurs parents pour les dominer.
A.3. Lexique (1 point) Cherchez dans le texte le SYNONYME de :
9 - Danger: -Rébellion:
9 -Prestige : -Provoque:
A. GRAMMAIRE (2 points)
B.1. Mettez au pluriel tous les éléments possibles de la phrase suivante: “...plus l’adolescent jouera avec ce
risque qui est pour lui un moyen d’exercer sa puissance...”
B.2. Mettez à l’imparfait la phrase suivante : “... il existe un véritable code utilisé par les motards qui est
accessible à tous les jeunes dans un certain groupe donné et qui peut s’étendre au-delà des frontières régionales
et même nationales [...] La moto représente un langage initiatique qui vient combler l’absence de signes
institutionnalisés dans la société
C. EXPRESSION [80 À 100 MOTS] (4 points) : Choisissez l’Un des deux sujets suivants :
C.1. Pensez-vous, comme l’auteur, que la moto représente un élément de valorisation sociale? Donnez vos
raisons.
C.2. Êtes-vous pour ou contre la moto? Exposez vos raisons.
Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 21
DOSSIER 4 -

1.- SITUATIONS DE COMMUNICATION

-À propos des affaires du restaurant


-Conversation amicale
-Mise à la disposition des villageois d’un ordinateur

2.- ACTES DE PAROLE

-Exprimer une certitude.


-Changer de sujet de conversation
-Mettre fin à une conversation et prendre congé
-S’informer sur la vie des gens
-Faire des critiques
-Porter un toast

3.- GRAMMAIRE

-Le discours indirect et la concordance des temps


-Le participe présent et le gérondif

4.- PHONETIQUE

-Les voyelles nasales

5.- ÉCRIT

-Exprimer un point de vue et donner des conseils

6.- EXERCICES
-Page 50 : Exercices 1, 2, 3
-Page 52 : Exercices 6, 7
-Page 54 : Exercices 1, 2
-Page 58 : Exercices 1, 2

7.- CIVILISATION

- La Bretagne et son identité culturelle

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 22


Vocabulaire de l’Épisode 4.-
Accueillir Recibir, acoger
Avoir tort / Avoir la raison No tener razón, hacer mal, cometer un error/ tener razón
Déranger : embêter Molestar , dar la lata
Drôle Gracioso, divertido
Être inquiet Être préoccupé
Faire le plein Llenar el depósito, repostar a tope (voiture)
Faire plaisir Agradar
Faire salle comble Tener el lleno (théâtre)
Faire salle pleine Llenar el local
Le site Internet La página web, el sitio
Le tour de taille La medida de la cintura
Mettre des affiches partout Pegar carteles, anuncios por todas partes
Nombreux En grand nombre
Pas très fort Pas très bien
Porter un toast Hacer un brindis, brindar
Ravi, e Encantado
Un orage Una tormenta, borrasca
Une affaire Un negocio, un asunto
Une saute de courant Un corte de corriente
Une touche Une tecla (ordinateur, machine à écrire)
Venez nombreux Venid todos
Voir toujours les choses en noir Ver siempre todo negro
Voir tout en noir Verlo todo negro

Mon temps est précieux !


Accorder du temps Conceder tiempo
Allumer / éteindre Encender / apagar
Avoir besoin Nécessiter
Ce à quoi on tient le plus Que (es lo que más) interesa más, que apetece más
Décrocher / raccrocher Descolgar / colgar, volver a colgar
Faire le compte Echar la cuenta, hacer la cuenta
Gérer son temps Administrar su tiempo
Il faut réagir Hay que reaccionar, actuar
L’emploi de temps El programa de trabajo, el horario
Le compte < compter La cuenta < contar, calcular
Le conte < conter El cuento < contar un cuento, narrar
Le répondeur Contestador automático (téléphone)
Le téléphone portable El teléfono móvil
Les stages de gestion de temps La preparación (cursillos) de la gestión del tiempo
Prendre sur votre temps Matar, gastar su tiempo
Prendre, suivre des cours Dar clases
Rester debout / assis / couché Quedarse de pie / sentado / acostado
Suivre un cours de dessin Hacer un curso de dibujo
Tenir à cœur Intéresser
Un contrat d’assurance (f) Un contrato de seguro
Un coup de fil Un appel téléphonique
Un démarcheur Vendedor a domicilio
Un roman Una novela

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 23


RAPPORTER UN DISCOURS.-

LE STYLE DIRECT.-
L'énoncé est reproduit sous la forme exacte que les paroles ont été formulées.
Il consiste à rapporter, en les citant textuellement, les paroles ou les pensées de quelqu'un.
Elle dit: "Je n'ai pas faim" : Une information.
Me mère me dit: "Ne bois pas trop": Un ordre.
Paul me demande: "Tu es libre demain?": Une interrogation.

LE STYLE INDIRECT.-
Il consiste à rapporter les paroles ou les pensées de quelqu'un, en les citant non textuellement,
mais en les subordonnant à un verbe principal.

TRANSFORMATION.-
DISCOURS DIRECT DISCOURS INDIRECT
A.- Une information. Je me sens fatigué. Il dit qu'il se sent fatigué.
B.- Impératif. Vient avec moi. Il me demande de venir avec lui.
Ne fais pas de bruit. Il me dit de ne pas faire de bruit
C- Interrogation totale: (Réponse:oui, si, non)
• Intonation: Tu es malade? Elle me demande si je suis malade.
• Est-ce que: Est-ce que tu viens? Elle me demande si je viens.
• Inversion du sujet: Est-elle anglaise? Elle me demande si elle est anglaise.
D.- Interrogation partielle: (Réponse différente).
• Personne: Qui ira en Afrique? Je me demande qui ira en Afrique.
Qui as-tu trouvé Je me demande qui as-tu trouvé.
• Chose: Sujet - Que/qu'est-ce qui: Que se passe-t-il? Il me demande ce qui se passe.
OD - Que/Qu’est-ce que: Que voyez-vous? Il me demande ce que je vois.

Pour les autres formes on repète le même pronom ou adverbe interrogatif.


Comment tes parents sont arrivés? Il me demande comment mes parents sont arrivés
Pourquoi tu ne viens pas? Il me demande pourquoi je ne viens pas.
Laquelle de ces filles préfères-tu? Il me demande laquelle de ces filles je préfère.
Où irons-nous demain? Je me demande où irons-nous demain.

TRANSFORMATION DES PRONOMS DANS LES INTERROGATIONS.-


Tu × Je Tu viens avec moi? Il me demande si je viens avec lui.
Te × Me IL te regarde? Il me demande si elle me regarde.
Je × Il J'ai échoué? Il me demande s'il a échoué.
Moi × Lui Elle vient avec moi? Il me demande si elle vient avec lui.

CONCORDANCE DES TEMPS.-


DISCOURS DIRECT DISCOURS INDIRECT
Tu veux rester à Huelva? (Présent) Il me demande si je veux rester à Huelva.
Il m'a demandé si je voulais rester à Huelva.
Tu trouveras du travail. (Futur) Il me dit que je trouverai du travail.
Il m'a dit que je trouverais du travail.
J'ai dîné. (P. composé) Il dit qu'il a dîné. Il a dit qu'il avait dîné.
Hier, il faisait froid. (Imparfait) Il dit qu'il faisait froid. Il a dit qu'il avait fait froid.
Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 24
EXERCICES.-

1.- .- Mettez au discours indirect, selon le modèle.-


Modèle.- Je suis en retard pour mon rendez-vous Il dit qu’il est en retard pour son rendez-vous.
 Sortez de ma maison ! ......................................................................................
 Assieds-toi à côté de moi ......................................................................................
 Où ai-je mis mon porte-monnaie? ......................................................................................
 Qui a lancé cette pierre? ......................................................................................
 Qui est-ce qui a téléphoné? ......................................................................................
 Quel vin nous conseillez-vous? ......................................................................................
 Quelle heure est-il? ......................................................................................
 Comment vont tes parents?
 Je me demande où irons-nous demain.

2.- Mettez le dialogue au discours indirect, selon le modèle.


M.- Qu’est-ce que tu fais pendant les vacances? Mars demande à Léa ce qu’elle fait pendant les vacances.
L.- Je reste à Paris Elle lui répond qu’elle reste à Paris.
M.- Tu es libre dimanche? ......................................................................................
L.- Je vais au cinéma. . .....................................................................................
M.- Quel film tu vas voir? ......................................................................................
L.- Il s’appelle Titanic ......................................................................................
M.- Tu y vas seule? ......................................................................................
L.- Oui, tu veux m’accompagner? ......................................................................................
M.- D’accord. Attends-moi à la porte ......................................................................................

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 25


LE PARTICIPE PRÉSENT

A. Formation. Il se forme, comme l’imparfait, du radical de la 1re personne pluriel du présent de l’Indicatif + ant.
1. Nous voy-ons: voyant / nous parl-ons: parlant / nous ven-ons: venant / nous fais-ons: faisant
2. Seules exceptions: Être: étant. Avoir: ayant. Savoir: sachant

B. Emploi Il peut s’employer comme:

1. Verbe. Il exprime la simultanéité par rapport au verbe principal. Il se rapporte à un nom ou à un pronom;
il est invariable et s’emploie surtout à l’écrit. Dans la langue parlée on emploie :
¾ Les propositions relatives :
J’ai acheté une bouteille contenant deux litres d’eau J’ai acheté une bouteille qui contenait…
¾ Les propositions circonstancielles :
Ne voulant pas le réveiller, j’ai éteint la radio Comme je ne voulais pas le réveiller….

2. Adjectif. Certains participes présents sont devenus des adjectifs verbaux. Ils s’accordent avec le nom
auquel ils se rapportent. Des livres intéressants. Une femme charmante.
Quelques adjectifs verbaux ont une orthographe différente de celle des participes :

Adjectif Participe
Provocant [provocativo] Provoquant [provocando]
Différent [diferente] Différant [difiriendo]
Négligent [descuidado] Négligeant [descuidando]
Excellent [excelente] Excellant [sobresaliendo]

LE GÉRONDIF. C’est la forme adverbiale du verbe. Il a la valeur d’un complément circonstanciel.


1. Formation. Il est formé par le participe présent précédé de la préposition EN.
En marchant. En faisant. On apprend à danser en dansant [Bailando se aprende a bailar]
Il partit en chantant joyeusement. [Se fue cantando alegremente]

2. Emploi. Le gérondif se rapporte à un verbe. Il a le même sujet que ce verbe. Il indique la simultanéité de
l’action par rapport à ce verbe. Son emploi est très fréquent.
Il exprime en général le temps, mais il peut aussi exprimer la cause, la manière, la condition:
Elle aime travailler en écoutant de la musique (temps) [pendant qu’elle écoute…]
L’enfant a pris froid en sortant sans écharpe (cause). [parce qu’il est sorti…]
Ils sont sortis en courant. Il mange en lisant le journal (manière).
En arrivant de bonne heure, vous trouverez encore des places (condition) [S’il arrivait de bonne…]

Quand il indique le temps, on le traduit normalement en espagnol par Al + Infinitif.


En sortant du métro, j’ai rencontré Jean [Al salir del metro me encontré con Juan]
En passant devant sa fenêtre, il lui dit bonjour. [Al pasar delante de su ventana, le dio los buenos días]
Je l’ai vu en sortant [La he visto al salir].

Exercice. Transformez une des deux propositions en gérondif.


1. Notre amie est passée et elle a frappé à notre porte : .........................................................................
2. J’ai trouvé Sophie quand j’allais faire les courses: .............................................................................
3. Je mange et je lis le journal : ...........................................................................................
4. Nous aurons les horaires du train si nous appelons la gare : ............................................................
5. Si vous arrivez de bonne heures, vous trouverez encore de places : .................................................

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 26


LES ADJECTIFS POSSESSIFS
Les adjectifs possessifs sont ceux qui déterminent le nom en indiquant une idée d’appartenance:
Prenez mon cahier, donnez-moi votre livre.
Les adjectifs possessifs sont:
UN SEUL POSSESSEUR PLUSIEURS POSSESSEURS
UN SEUL OBJET PLUS. OBJ. UN SEUL OBJ. PLUS. OBJ.
Masculin Féminin Masc. / Fémin. Mas. / Fémin. Mas/Fémin
1re Personne MON MA MES NOTRE NOS
2e Personne TON TA TES VOTRE LEUR
3e Personne SON SA SES LEUR LEURS

Remarque:
1. Devant un mot féminin commençant par une voyelle ou un h muet, on emploie mon, ton, son, au lieu
de ma, ta, sa: Mon erreur, ton habitude, son amie.
2. Il faut distinguer leur pronom personnel (pluriel de lui) et leur(s) adjectif possessif (pluriel de son, sa, ses).
Leur pronom personnel est invariable. Leur adjectif possessif s’accorde avec le nom.

LES PRONOMS POSSESSIFS


Les pronoms possessifs remplacent un nom ou un groupe nominal introduit par un adjectifs possessif. Ils sont
précédés d’un article définis.
UN SEUL POSSESSEUR PLUSIEURS POSSESSEURS
Masculin Féminin Masculin Féminin
LE MIEN LA MIENNE LE NÔTRE LA NÔTRE
SINGULIER LE TIEN LA TIENNE LE NÔTRE LA VÔTRTE
LE SIEN LA SIENNE LE LEUR LA LEUR
LES MIENS LES MIENNES LES NÔTRE
PLURIEL LES TIENS LES TIENNES LES VÔTRES
LES SIENS LES SIENNES LES LEURS

Les pronoms possessifs se distinguent des adjectifs par la présence de l’article et la 1’ere et la 2e personne du
pluriel par l’accent circonflexe sur le o.

Exercice 1.- Réponds en employant les adjectifs et pronom possessifs, comme dans le modèle.-
Modèle : Ce sont les livres de Pierre ? Oui, ce sont ses livres. Ce sont les siens.
1. - C’est la maison de Paul et Sophie? Oui, ....................................................................
2. - Ce sont les livres de Michel? Oui, ....................................................................
3. - C’est l’amie de Paul? Oui, ....................................................................
4. - C’est la classe de tes copains? Oui ......................................................................
5. - Ce sont les disques de tes amies? Non, ...................................................................
6. - Ce sont les enfants de tes oncles? Non, ...................................................................
7. - C’est le blouson de Rocío? Non, ...................................................................
8. - Ce sont les jupes de tes soeurs? Non, ...................................................................
9. - C’est votre classe? Oui, ....................................................................
10. -Ce sont vos cahiers? Oui, ....................................................................

Exercice 2.- Réponds en employant les adjectifs et pronoms possessifs comme dans le modèle.
Modèle : Ces livres sont à toi ? Oui, ce sont mes livres. Ce sont les miens
1. Cette veste est à toi ? Oui, ...............................................................................................
2. Ces cigarettes sont à vous ? Non, ..............................................................................................
3. Ces cahiers sont à nous ? Non, ..............................................................................................
4. Ces affaires sont à moi ? Oui, ...............................................................................................
Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 27
LES ADJECTIFS DÉMONSTRATRIFS.-

1.- SENS.- Les adjectifs démonstratifs s’emploient pour désigner quelqu’un ou quelque chose.
2.- FORMES.-
Masculin Féminin Ce garçon
Singulier CE, CET CETTE Cette fille
Pluriel CES Ces garçons et ces filles

CET s’emploie devant un mot commençant par une voyelle ou un h muet: Cet arbre. Cet homme.
CE s’emploie devant un mot commençant par une consonne ou un h aspiré: Ce livre. Ce chien. Ce héros.
L’adjectif démonstratif est souvent renforcé à l’aide des adverbes ci et là, qui se placent après les noms
auxquels ils se joignent par un trait d’union. Prends ce couteau-ci, il coupe bien [ci : près : este]
Cet arbre-là, au fond du jardin, a plus de cent ans [là : loin: ese, aquel]

LES PRONOMS DÉMONSTRATIFS


1.- SENS.- Le pronom démonstratif reprend un nom déjà mentionné, ce qui évite la répétition.
2.- FORMES.-
Masculin Féminin Neutre
Forme Simple CELUI CELLE CE / C’
Singulier
F. Composée CELUI-CI CELLE-CI CECI
CELUI-LÀ CELLE-LÀ CELA (ÇA)
Forme Simple CEUX CELLES
Pluriel CEUX-CI CELLES-CI
F. Composée
CEUX-LÀ CELLES-LÀ

Les formes simples sont toujours suivies de la préposition de ou d’un pronom relatif.
L’ascenseur de gauche est en panne, prenez celui de droite.
La chambre des parents donne sur la rue, celle des enfants donne sur la cour.
Les fleurs sauvages sont celles que je préfère.
Les formes composées des pronoms démonstratifs français correspondent aux pronoms démonstratifs
espagnols [éste, ése, áquel] Tu veux ce gâteau? – Non, je préfère celui-là [No, prefiero ése].
Tandis que les formes simples suivies de la préposition de ou d’un pronom relatif se traduisent en espagnol
par l’article: Quel est cet appartement? – C’est celui de Fabrice [...Es el de Fabrice].
Il y a deux chemins pour aller au village. Celui qui passe par la forêt est plus court [...el que pasa ]
Celui-ci, celle-ci, ceux-ci, celles-ci et ceci désignent des choses ou des êtres proches.
Celui-là, celle-là, ceux-là, celles-là et cela désignent des choses ou des êtres plus éloignés.

EXERCICE.- Complète les phrases avec les adjectifs et pronoms démonstratifs.-

1. ......... voiture est rapide et .............................. est confortable. Laquelle est-ce que tu préfères?
2. ......... film est français et ............................... est américain. Lequel est-ce que tu veux voir?
3. ......... chaussures ont des talons hauts et ...............des talons plats. Lesquelles est-ce que tu veux mettre?
4. ............croissants sont au beurre et ......................... ne le sont pas. Lesquels est-ce que tu prends?
5. ………. robe est courte et ......................... est longue. Laquelle est-ce que tu vas mettre?

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 28


Le salaire des femmes

Parmi la douzaine de promesses énoncées par le président Jacques Chirac, mardi 4 janvier aux
"forces vives" de la nation (syndicats, patronat et société civile), il en est une qui a peu retenu
l'attention, alors qu'elle concerne directement la moitié de la population française. M. Chirac a engagé
le gouvernement à présenter "sans tarder" une loi fixant des objectifs chiffrés pour parvenir à une
égalité de salaires entre les femmes et les hommes, d'ici cinq ans.

Si c'était vrai, ce serait une véritable révolution sociale, qui mettrait fin à une discrimination de
toujours. En 1962, les femmes représentaient un tiers des emplois, elles en représentent aujourd'hui
47 %. Mais si l'emploi s'est féminisé, les femmes occupent massivement les emplois les plus
précaires, elles n'accèdent encore que peu aux postes de responsabilité et elles perçoivent, en
moyenne, un salaire de 20 à 27 % moins élevé que celui des hommes, selon la classe d'âge
considérée. A diplôme égal, travail égal et expérience égale, l'écart reste de 11 %, selon une étude du
ministère du travail.

Au-delà du changement nécessaire des préjugés des employeurs envers les femmes, la fin de la
discrimination butte, comme le montre une étude de l'Observatoire français des conjonctures
économiques, sur un partage plus large des tâches entre les hommes et les femmes. La division - à
eux la sphère professionnelle, à elles la vie domestique - persiste dans la réalité des couples. C'est
pourquoi il ne suffit pas d'imposer l'égalité par la loi, sans reconsidérer et organiser, au plus large, la
vie au travail des mères et des pères de famille.

La France a pourtant voté trois lois qui auraient dû supprimer ces discriminations : en 1972 pour
imposer l'égalité travail égal-salaire égal, en 1983 pour l'inscrire dans le code du travail et en 2001
pour forcer les entreprises à négocier tous les ans des accords de parité. Mais ces lois sont mal
appliquées ou ne le sont pas. Une étude de l'IFOP, commandée par le Sénat, a montré que les deux
tiers des sociétés n'ont pas ouvert de négociation sur l'égalité salariale. Plus les entreprises sont
petites, moins elles négocient.

Il en est de même des textes interprofessionnels. Après d'âpres discussions, le Medef et l'ensemble
des syndicats ont signé, en mars 2004, un accord qui pose l'égalité comme "principe" et préconise
d'en faire une "priorité". Le patronat s'est opposé à tout objectif chiffré.

Les inégalités de sexe restent inadmissibles. Il faut donc féliciter M. Chirac, qui en avait fait la
promesse en 2002, de revenir à la charge. Mais on peut se demander si une loi supplémentaire sera
plus utile aux femmes que les précédentes.
Le "Monde", 6 janvier 2005
QUESTIONS
A. COMPRÉHENSION (4 points)
Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 29
1. Dites si c’est VRAI ou FAUX
ƒ La seule discrimination de la femme est dans le monde du travail
ƒ Cette fois, pour la première fois, on va adopter une loi pour établir l’égalité de salaire entre
les femmes et les hommes.
ƒ Actuellement les femmes représentent 47% des travailleurs.
ƒ Avec cette loi, on va finir d’une fois pour toute, avec la discrimination de la femme.
ƒ C’est dans les petites entreprises où la discrimination est plus grande.
2 4
2. Écrivez en Français ½, ¼, /5 et /8.
3. Trouvez un synonyme de « Il en est une » …………………… « Véritable » ……………

B. GRAMMAIRE (2 points)
1. Mettez au singulier : « Les femmes occupent massivement … que celui des hommes »
2. Mettez au passif: « Le Medef et l’ensemble des syndicats ont signé, en mars 2004, un accord »

C. EXPRESSION [de 80 á 100 mots] (4 points).


1. Qu’est-ce que tu en penses ?
2. Tu crois que la situation en Espagne est différente ?

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 30


Le bilan du tsunami en Asie s'alourdit
Le raz de marée aurait fait près de 220 000 morts.

L e bilan du tsunami en Indonésie, pays le plus touché par le séisme du 26 décembre, a été réévalué,
hier, de plus de 50 000 morts. Dans le nord de Sumatra, 166 320 personnes au moins ont péri, a
annoncé hier le ministère de la Santé. Le dernier bilan officiel se montait à 114 717 victimes. Au total, le raz
de marée a fait dans les pays riverains de l'océan Indien près de 220 000 victimes.
On ne saura sans doute jamais l'étendue exacte des pertes humaines dans cet archipel, estimait hier le
président indonésien, Susilo Bambang Yudhoyono. Plus de trois semaines après le séisme, les secouristes
continuent de dégager des centaines de cadavres. «Il faudra quatre semaines supplémentaires pour ramasser tous les
corps», prédit un responsable gouvernemental. Au fur et à mesure que les secouristes progressent, de
nouveaux survivants sont découverts, en situation d'urgence humanitaire absolue.
Pour le président indonésien, qui s'exprimait hier lors d'une conférence des donateurs à Djakarta, la tâche
la plus pressante reste de subvenir aux besoins des rescapés : «Quelque 500 000 sans-abri se trouvent dans les
camps d'urgence et le tsunami a fait des milliers d'orphelins.» Or l'aide parvient difficilement dans les zones
éloignées des villes. Les routes et les ports ont été détruits, les équipes de secours manquent d'hélicoptères.
Si les problèmes d'acheminement ne sont pas rapidement réglés, la situation pourrait devenir «très grave».
Selon le président Yudhoyono la phase de reconstruction prendra entre trois et cinq ans. Selon le Bureau
international du travail, 600 000 Indonésiens ont perdu leurs moyens de subsistance. Au total, le tsunami a
détruit un million d'emplois en Asie. Les dégâts los daños
Mourir – un mort morir – un muerto
Blesser – un blessé herir – un herido
QUESTIONS Endommager dañar
A. COMPRÉHENSION [3 points] Les dommages los daños
1. Dans quel pays le tsunami a été le plus fort ? Une inondation – inonder inundación – inundar
Un tremblement de terre un terremoto
2. Qu’est-ce que c’est le plus urgent actuellement ? Un incendie – le feu - brûler incendio – fuego – quemar
3. Combien de personnes ont perdu leur maison ? La fôret el bosque
4. Est-ce que l’aide étrangère arrive facilement ?
5. Combien de temps faudra-t- il pour reconstruire les plus touchés par le tsunami’

B. LÉXIQUE [1 point]
1. Cherche un synonyme de: mourir ………………….. travail : ……………………..
2. Trouve dans le texte un synonyme de survivant : ……………………..

C. GRAMMAIRE [2 points]
1. Mettez à la voix active : Les routes et les ports ont été détruits
. ……………………………………………………………………………………
2. Mettez au singulier : Au fur et à mesure que les secouristes progressent, de nouveaux survivants sont découverts :
………………………………………………………………………………...
……………………………………………………………………………………………

D. EXPRESSION [80 – 100 mots] [4 points]


1. Tu penses qu’il y a une relation entre cette catastrophe et le changement climatique ?
2. Quelle relation il y a entre le changement climatique et l’activité humaine ?
3. À ton avis, quelles sont les conséquences qui peuvent entraîner le changement climatique ?

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 31


3e EVALUACIÓN: DOSSIER 5

1.- SITUATIONS DE COMMUNICATION:


Le service des clients du café
Échange sur les résultats du restaurant
Recherche d’un artisan plombier.
Discussion entre un artisan et son client.

2.- ACTES DE PAROLE


Montrer son intérêt pour quelqu’un ou quelque chose
Encourager quelqu’un
Se féliciter de quelque chose
Dire qu’on ne s’intéresse pas aux affaires des autres
Demander à quelqu’un de faire quelque chose.
Mettre en valeur l’auteur et l’objet d’une action

3.- GRAMMAIRE

L’interrogation indirecte et quatre constructions du verbe demander


Des phrases impératives au discours indirect
La transformation passive
Le passif avec les verbes devoir et pouvoir.
La préposition par introduisant un complément d’agent

4.- PHONÉTIQUE
Le son [j]

5. ÉCRIT
Écrire un récit: Histoire du rap en France

6.- EXERCICES
Ö Page 64 Exercice 5
Ö Page 66 Exercices 3, 6
Ö Page 68 Exercices 1, 2, 3
Ö Page 69 Exercices 4,5, 6,7
Ö Page 72 Exercices 1, 4

7.- CIVILISATION
Le Québec et le français

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 32


Vocabulaire:
À quelque chose près: Aproximadamente
Apprendre par coeur: Aprender de memoria
Avoir du mal à: Costar
Chercheur: Investigador
Engagé, -e Comprometido
Être sur le point de: Estar a punto de
Garçon de courses: Recadero
Jaloux -ouse Celoso
Jeter un coup d’œil: Echar un vistazo
Joyeux, -euse < la joie Alegre, feliz < la alegría
L’addition: La cuenta.
La chaudière: La caldera.
Le pas de porte: Umbral
Le plombier: El fontanero
Ne t’en fais pas: Ne t’inquiète pas [No te preocupes]
Quitter Partir, s’en aller
Se débrouiller: Desenvolverse.
Se faire à : Acostumbrase, hacerse a.
Tenir Durer
Terrain vague: Solar.
Un chantier: Obra, astillero.
Un devis: Un presupuesto
Un héros: Un héroe.
Un rappeur: Qui fait du rap
Un risque < risquer Un riesgo < arriesgar
Un succès / un échec Un éxito / un fracaso
Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas : no quiero meterne en lo que no me importa

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 33


LA VOIX PASSIVE.
1. La transformation passive.

Une phrase est dite active si son verbe est à la voix active et passive si son verbe est à la voix
passive.
La voix passive est formée par l’auxiliaire Être + le participe passé du verbe conjugué.
La transformation passive n’est possible qu’avec des verbes transitifs suivis d’un complément d’objet
direct exprimé.

¾ Pierre accompagne Paul Paul est accompagné par (de) Pierre


Sujet O. Direct Sujet Complément d’agent
¾ Pierre a mis la lettre à la Poste La lettre a été mise à la Poste par Pierre.
¾ On a mis la lettre à la Poste La lettre a été mise à la Poste.

( Le sujet du verbe actif devient le complément d’agent. Il est introduit par la préposition PAR.
Cependant, avec certains verbes, on peut employer la préposition DE (verbes de sentiments: aimer,
détester, adorer / connaître, ignorer): Cet homme est détesté de (par) tous ceux qui le connaissent.
Ce phénomène est bien connu des (par les) météorologistes.
Le complément d’agent n’est pas toujours indiqué: On a bâti la mairie en 1952 : La mairie a été
bâtie en 1952. On a enlevé un enfant: Un enfant a été enlevé. Et le sujet indéterminé on de l’actif
est effacé au passif.
( Le verbe: à la voix passive comporte l’auxiliaire être et le participe passé.
( Le complément d’objet direct du verbe actif devient sujet du verbe passif.
( Les autres éléments de la phrase restent inchangés.

2. Restrictions dans la transformation passive.


¾ Le verbe passif ne reçoit généralement pas un pronom personnel comme complément d’agent: Paul est
encouragé par moi: est moins naturel que J’encourage Paul.

3. La conjugaison passive: Être aimé


¾ Présent: Je suis aimé (ée) / Nous sommes aimés (ées)
¾ Imparfait: J’étais aimé (ée) / Nous étions aimés (ées).
¾ Futur: Je serai aimé (ée) / Nous serons aimés (ées).
¾ Pr. Subj: Que je sois aimé (ée) / Que nous soyons aimées (ées).
¾ Passé composé: J’ai été aimé (ée) / Nous avons été aimés (ées).

4. EXERCICES.-
4.1 Mettez les phases suivantes à la forme passive.
1. Pierre invite souvent Marie: ........................................................................
2. Beaucoup de téléspectateurs regardent cette émission: .................................................................

3. On recherche ce terroriste depuis plusieurs mois: ........................................................................


4. On attend des milliers de visiteurs à la fête: ........................................................................
5. Le docteur Pérez soigne mes enfants depuis leur naissance: .........................................................

4.2 Mettez les phases suivantes à la forme active.


1. Marie est regardée par tous les passants : ......................................................................................
2. J’ai été déçu par ce film : ..............................................................................................................
3. Le président est attendu: ...............................................................................................................
4. Les candidats à ce poste seront reçus par le directeur....................................................................
5. Le pont est reconstruit: ..................................................................................................................

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 34


LES PRONOMS RELATIFS.-

Les pronoms relatifs introduisent des subordonnées relatives. Et celles-ci complètent un nom ou un groupe nominal
appartenant à la principale. Le nom ou le groupe nominal représenté par le pronom relatif s’appelle antécédent.
Il m’a présenté l’homme qui lui avait sauvé la vie.
Proposition principale Prop. Subordonnée relative

1.- Les formes.-


Les pronoms relatifs se présentent sous deux formes:
 Formes simples: qui, que, quoi, où, dont.
 Formes composées.

1.1.- Les formes simples.-


Qui, que, quoi + Les adverbes relatifs où et dont.
L’antécédent de: Qui, Que, Dont peut-être une personne ou une chose.
Quoi, Où: seulement une chose.
QUI : Sujet: L’homme qui est arrivé s’appelle M. Fontaine.
Il lui a acheté une poupée qui parle.
Compl. Prépositionnel: Personnes (Choses personnifiées ou animaux domestiques):
L’homme à qui je parle est mon père. Dis-moi à qui tu parles.
La dame à qui j’ai écrit, c’est une vielle amie.
QUE : Objet Direct:
La personne que je vois est malade. Montre-moi les lettres que tu as écrits.
Je t’ai acheté la poupée que tu désirais. Achète la voiture que tu préfères.
QUOI : Compl. Prépositionnel: Il se rapporte généralement comme neutre à un mot de sens
vague, indéterminé, comme ce, rien, chose... ou à un antécédent implicite.
Il n’y a pas de quoi se préoccuper. C’est en quoi vous vous trompez.
Dis-moi de quoi tu parles. C’est à quoi je n’avais pas pensé.
OÙ : Compl. circonstanciel (de lieu ou de temps).
Voilà le bois où il est allé se promener. Le village où il habite est loin d’ici.
Le restaurant où ils sont allés est très cher. Le jour où il est arrivé il pleuvait.
Le jour où la patrie me demandera de verser mon sang pour elle, elle me trouvera
DONT : Compl. précédé de la préposition de :
La maladie dont il est mort paraissait bénigne.
Il a raconté l’histoire dont il a été témoin.
La personne dont je vous parle a perdu toute sa fortune.
Il peut aussi indiquer la possession. Alors le substantif qui suit le relatif dont est toujours précédé de
l’article défini, et on le traduit en espagnol par cuyo. La dame dont l’enfant est ici, c’est mon amie.

Connaissez-vous cet élève dont le père est venu me voir?


Les maux dont souffre la société française ne datent pas d’aujourd’hui ni d’hier.

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 35


1.2 Les formes composées.-
SINGULIER PLURIEL
Masculin Féminin Masculin Féminin
Leque Laquelle Lesquel Lesquelles
Duquel De laquelle Desquels Desquelles
Auquel À laquelle Auxquels Auxquelles

La forme composée s’emploie seulement dans la langue écrite, soit par archaïsme, soit pour prévenir une
équivoque sur l’antécédent. Elle est fréquemment employée, même dans la langue parlée, comme compl.
prépositionnel et renvoie le plus souvent à un nom de chose ou d’animal.
C’est la voiture avec laquelle il a gagné.
Le bureau auquel je me suis adressé. (pas à qui)
La patrie, pour laquelle, chacun doit se sacrifier, exige un sacrifice.
J’ai parlé à la fille du boucher (laquelle) qui doit partir demain en vacances.
Antécédent? Antécédent?

2.- Accord.-

 Le pronom relatif transmet le genre et le nombre de son antécédent: J’ai revu cette femme qui était si belle.
 Le pronom QUE (O.D.) d’un verbe conjugué à un temps composé, impose le genre et le nombre de
l’antécédent au participe passé.
Voici la voiture que j’ai achetée. Les pommes que tu as rapportées sont excellentes.
 Lorsque l’antécédent est un pronom personnel, le pronom relatif est porteur de la personne du pronom
personnel: C’est moi qui l’ai attrapé. C’est moi qui le ferai. (soy yo quien lo hará).

Exercices.- Complète avec les pronoms personnels.-


1.- C’est Paul ............. tu vois
2.- Ce sont les villes .......... nous visiterons.
3.- L’employé ....... ..... a répondu au téléphone est malade.
4.- C’est la moto .......... je vais acheter.
5.- Voici la maison .......... j’habite.
6.- C’est le livre .......... .....j’aime le plus.
7.- L’homme à ............ j’ai écrit, ne m’a pas répondu.
8.- Le village ............. il est allé est très loin.
9.- Dis-moi de ............... tu parles ou de ..............tu parles.
10.- Le jour .................. il est arrivé, c’était dimanche.
11.- Voici le père ............... .....tu connais le fils.
12.- Je ne sais pas .................. il habite.
13.- C’est la fille ................tu m’as parlé.
14.- L’homme à......... ......je parle c’est mon ami François.
15.- La musique ...............entend est moderne.
16.- C’est une belle histoire ..................la fin est très triste.

TRADUIS.
1.- Soy yo quien te llamó: ...............................................................................
2.- La casa donde vivo está cerca: ...............................................................................
3.- No he visto la película de la que todo el mundo habla ...............................................................................

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 36


L’OBLIGATION

Pour exprimer l’obligation on peut utiliser :

™ Quand l’obligation est exprimée par des formes impersonnelles et que le sujet concerné est
précisé, la subordonnée complétive est introduite par la conjonction que suivie d’un verbe au
subjonctif.

Formes impersonnelles que + subjonctif


Il faut que tu arrêtes de fumer
Il faut
Il ne faut pas que tu fumes
Il est nécessaire Il est nécessaire que vous arrêtiez de fumer
Il est obligatoire Il est obligatoire que tu sois serieux
Il est urgent Il est urgent que tu arrêtes de fumer
Il est indispensable Il est indispensable que vous vous incriviez tôt

Si le sujet n’est pas précisé, les formes impersonnelles sont suivies d’un infinitif.
Il faut tondre la pelouse. Il faut partir. Il faut arriver à l’heure.
Il [me, te, lui, nous, vous leur] faut : Il vous faut suivre un régime. Il te faut supprimer l’alcool.
Il n’est pas néssaire de dorner des explication. Il est obligatoire de s’abtenir de fumer

™ Des verbes conjugués, quand l’obligation porte sur le sujet lui-même.


Devoir + Infinitif : Je dois respecter tes parents. Elle doit téléphoner.Vous devez partir.
Être obligé de + Infinitif : Nous sommes obligés de partir. Tu es obligé d’obéir tes parents

™ L’impératif signifie aussi l’obligation (ou l’interdiction). Range tes livres ! Ne fumez pas.

™ On peut aussi se servir des verbes de volontés ou de souhait pour mettre quelqu’un dans
l’obligation de faire quelque chose. Je ne veux pas que tu fumes. J’aimerais que tu ne fumes pas.

Devoir Falloir
Je dois Présent Il faut
Tu dois
Il, elle doit Imparfait Il fallait
Nous devons Futur Il faudra
Vous devez
Ils, elles doivent Passé Composé Il a fallu

Exercice.-
Modèle : Je dois partir Il me faut partir
1. Il doit repeindre son appartement : .............................................................................
2. Tu dois payer tes impôts : .............................................................................
3. Nous devons réclamer une augmentation ........................................................................
4. Vous devez économiser .............................................................................
5. Ils doivent emprunter de l’argent .............................................................................

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 37


ANÁLISIS DE TEXTO
UNIVERSIDADES DE ANDALUCÍA EN LENGUA
PRUEBA DE ACCESO A LA UNIVERSIDAD EXTRANJERA: FRANCÉS

a) Duración: 1 h 30
b) Deberá responder en francés a las preguntas, numerándolas de manera clara.
Instrucciones: c) No podrá usar diccionario ni ningún otro material didáctico.
d) La presentación incorrecta (tachaduras, letra ilegible, etc.) se penalizará con 1 punto.

TABAC : VICTIMES DE LA FUMÉE DES AUTRES


Un rapport révèle les dangers du tabagisme passif. En France, il fait près de 3.000 morts par an. Il
augmente les risques de mort subite du bébé et d'affections respiratoires chez l'enfant. Ceux de cancers
et d'accidents cardiaques chez l'adulte.
Faut-il interdire la vente aux moins de 16 ans ?
Quatre millions de morts par an dans le monde, 60.000 en France : le tabac tue massivement. Et il ne
tue pas que ceux qui fument. En 1999, l'Académie de médecine avait évalué de 2.500 à 3.000 le
nombre des morts dues, en France, au tabagisme passif. 60% des jeunes français, hommes et femmes à
égalité, sont devenus des consommateurs réguliers de tabac. L'âge moyen d'initiation à la première
cigarette est aujourd'hui de 14 ans.
La France est, avec la Finlande, parmi les pays les mieux placés d'Europe dans la lutte contre le tabac.
Un groupe d'experts de la direction nationale de la santé recommande que la protection des non-
fumeurs fasse partie des missions des inspecteurs de travail, la suppression de toute permission de
fumer dans les lycées et le remboursement des substituts nicotiniques pour les femmes enceintes.

LE MONDE. Mai 2001 (Texte adapté).


QUESTIONS

A. COMPRÉHENSION (4 points)
A.1. (1 point). Proposez un autre titre pour ce texte.
A.2. (2 points) Répondez aux questions suivantes en utilisant des phrases du texte pour justifier vos réponses:
A.2.1. Le tabac ne tue que ceux qui fument ?
A.2.2. Il est tout à fait interdit de fumer dans les lycées français ?
A.3. Lexique (1 point)
Cherchez dans le texte des mots équivalents à :
A.3.1. Décès
A.3.2. Situés
A.3.3. Femmes en état de grossesse
A.3.4. L´abus du tabac

B. GRAMMAIRE (2 points)
B.1. (1 point). Posez la question qui correspond à la réponse suivante :
Quatre millions de morts par an dans le monde, 60.000 en France.
B.2. (1 point). Mettez à la voix passive la phrase suivante :
« En 1999, l'Académie française de médecine avait évalué de 2.500 à 3.000 le nombre des morts dues au
tabagisme passif ».

C. EXPRESSION : [80 à 100 mots] (4 points) Choisissez l´UN des deux sujets :
C.1. Êtes-vous « pour » ou « contre » le tabac ?
C.2. Quelles mesures préventives proposeriez-vous pour les plus jeunes ? Et pour protéger les non-fumeurs ?
Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 38
LA TOLÉRANCE S’ARRÊTE OÙ COMMENCE L’INTOLÉRANCE

La civilisation occidentale, modelée par des sièc1es de christianisme, a inventé la démocratie. La


démocratie repose sur des principes intangibles: la liberté de pensée, le respect du prochain,
l’égalité des citoyens, l’entraide sociale, la tolérance.
Les événements que vit le monde depuis le 11 septembre montrent à quel point cette dernière est
fragile. En fait, elle est remise en question; elle est visée au cœur par une bande de fanatiques qui
n’hésitent pas à utiliser les armes les plus sournoises* et les plus dangereuses pour la fragiliser et
finalement l’abattre.
Plusieurs pays d’Europe constituent le champ d’action de ces fanatiques. On connaît le rôle
important joué par plusieurs cellules islamistes en Europe lors de l’attaque du 11 septembre. Et
souvent ces associations savent tirer profit du libéralisme démocratique. On évite de rejeter leurs
demandes (de crainte d’être accusé de racisme et de discrimination religieuse.
Cela dit, il ne faut pas perdre de vue que 1’ immense majorité des musulmans sont des citoyens
paisibles. I1 ne faudrait pas qu’ils subissent* le contre coup de la lutte contre le terrorisme et
l’islamisme. Ce serait la meilleure manière de grossir les rangs du radicalisme islamiste.
Toujours est-il que les démocraties ont commencé à reconnaître les limites de la tolérance. Celle-
ci doit cesser là où se manifeste l’intolérance. C’est finalement l’une des retombées positives de la
crise mondiale déclenchée le 11 septembre 2001.

* sournois: se dit d’une personne (ou d’une attitude) qui agit en dessous.
* subir: supporter malgré soi ou volontairement ce qui est imposé, ordonné, prescrit.

QUESTIONS :

1. Répondez en français en évitant de recopier les phrases du texte (50 mots). [2 Points]
a. Quelle serait “l’une des retombées positives de la crise mondiale déclenchée le 11
septembre 2001” analysée dans ce texte?

2. Répondez VRAI ou FAUX et justifiez votre réponse avec des éléments du texte: [1 Point]
a. Les événements du 11 septembre ont renforcé les systèmes démocratiques.

3. Expliquez le sens des termes suivants: [1 Point]


a. Elle est visée au cœur.
b. Le contre coup.

4. Reformulez la phrase suivante en remplaçant les mots soulignés par un pronom


personnel: [2 Points]
a. Ces associations savent tirer profit du libéralisme démocratique.

5. Commentaire sur le texte [4 Point] (environ 80 mots): vous commenterez en français les
principales idées du texte (les événements de septembre 2001, leurs conséquences, etc...).

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 39


SOURIEZ, LE MOBILE VOUS REGARDE

On croyait que la foule était le dernier endroit où il était possible de préserver son anonymat. C’est fini.
II y a d abord eu l'apparition des caméras de surveillance de toutes sortes : distributeurs de billes,
parkings, ascenseurs. Voici maintenant l'invasion des téléphones mobiles servant aussi d'appareils
photo. Maintenant, votre portrait en train de renverser votre soupe au restaurant ou bien le cliché de
votre voisin frappant son enfant peuvent atterrir presque instantanément sur un site Web et être vus (et
commentés) par des millions de gens. Certains aiment ça, comme Gary Dann, 23 ans : " j'utilise mon
mobile pour documenter ma vie. Exactement une minute plus tard, ma photo est en ligne ", sur l'un des
nombreux sites gratuits. En 2003, il s'est vendu plus de téléphones-appareils photo (25 millions) que
d’appareils classiques (20 millions). En 2008, ils constitueront plus de la moitié du marché. Le mobile
avait déjà transgressé la frontière entre la sphère du privé et celle du public, en laissant les
conversations personnelles envahir le bus ou le trottoir. À partir de maintenant, chacun peut se
retrouver exposé.

Jean-Sébastien Stehli, L'Express. 2003 (texte adapté)

QUESTIONS

A. COMPRÉHENSION (4 points) :

A.1.(1 point) Répondez à la question suivante et justifiez votre réponse avec des éléments du texte.
D'après le texte, le téléphone mobile aide-t-il à maintenir l'anonymat ?
A.2.(2 points) Dites si c'est VRAI ou FAUX et justifiez votre réponse avec des phrases du texte.
A.2.1. (0,50 point) II ne faut pas payer pour voir la photo sur l'ordinateur.
A.2.2. (0,50 point) L'usage du mobile établit une division entre ce qui est public et ce qui est privé.
A.2.3. (0,50 point) A l'avenir, il y aura autant d'appareils classiques que de téléphones-appareils
photo.
A.2.4. (0,50 point) Il est interdit d'utiliser des téléphones-appareils photo au restaurant.
A.3. Lexique. (1 point). Trouvez dans le texte des synonymes correspondants aux mots suivants:
a) (0,25 p.) multitude de personnes b) (0 25 p ) lieu
c) (0,25 p.) quelques-uns d) (0,25 p.) protéger

B. GRAMMAIRE (2 points)
B.1. (1 point) Mettez à la forme passive personnelle la phrase suivante :
En 2003, il s'est vendu plus de téléphones-appareils photo que d'appareils classiques
B.2. (1 point) Substituez le mot souligné par une proposition subordonnée relative.
Voici maintenant l'invasion des téléphones mobiles servant aussi d'appareils photo

C. EXPRESSION [80 à 100 mots] (4 points) : Choisissez l'UN des deux sujets proposés :
C.1. Racontez une anecdote réelle ou inventée concernant des photos indiscrètes.
C.2. Êtes-vous pour ou contre l'usage des mobiles dans les endroits publics ?

Guía didáctica de 2º bachillerato – Fr1 40