Vous êtes sur la page 1sur 11

FA117552 ISSN 0335-3931

norme européenne NF EN 934-6


Septembre 2002

Indice de classement : P 18-346

ICS : 91.100.10 ; 91.100.30

Adjuvants pour béton, mortier et coulis


Partie 6 : Échantillonnage, contrôle et évaluation
de la conformité

E : Admixtures for concrete, mortar and grout — Part 6: Sampling, conformity


control and evaluation of conformity
D : Zusatzmittel für Beton, Mörtel und Einpressmörtel — Teil 6: Probenahme,
Konformitätskontrolle und Bewertung der Konformität
© AFNOR 2002 — Tous droits réservés

Norme française homologuée


par décision du Directeur Général d'AFNOR le 5 août 2002 pour prendre effet
le 5 septembre 2002.
Remplace la norme homologuée NF EN 934-6, de mai 2000.
Sert de base pour l’attribution de la marque NF-ADJUVANTS.

Correspondance La Norme européenne EN 934-6:2001 a le statut d’une norme française.

Analyse Le présent document définit les procédures d’échantillonnage, de contrôle et d’éva-


luation de la conformité pour les adjuvants pour béton, mortier et coulis spécifiés
dans les autres parties de la série de normes EN 934.

Descripteurs Thésaurus International Technique : matériau de construction, béton, mortier,


coulis, adjuvant pour béton, échantillonnage, contrôle de la qualité, essai de confor-
mité, certification, marquage CE, étiquetage.

Modifications Par rapport au document remplacé, prise en compte des modifications apportées
aux spécifications des autres parties de la série de normes EN 934.

Corrections

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR) — 11, avenue Francis de Pressensé — 93571 Saint-Denis La Plaine Cedex
Tél. : + 33 (0)1 41 62 80 00 — Fax : + 33 (0)1 49 17 90 00 — www.afnor.fr

© AFNOR 2002 AFNOR 2002 1er tirage 2002-09-F


Adjuvants AFNOR P18A

Membres de la commission de normalisation


Président : M BOIS
Secrétariat : M HESLING — AFNOR

MME BADOZ CERIB


MME BAROGHEL-BOUNY LCPC — LABO CENTRAL PONTS ET CHAUSSEES
MME BELLALI CERIB
M BOIS CGPC — CONSEIL GENERAL DES PONTS ET CHAUSSEES
M CAILLET FOSROC CIA SAS
M CANBOLAT LAFARGE BETONS SERVICES GIE
M CANEVET CHRYSO SODICO SA
M CHEMINAUD NUFARM SA
M DELORT ATILH
MME FARCAS LCPC LABO CENTRAL PONTS ET CHAUSSEES
M JACQUES LCPC LABO CENTRAL PONTS ET CHAUSSEES
M JEANPIERRE EDF POLE INDUSTRIE SQR
M KRETZ LCPC LABO CENTRAL PONTS ET CHAUSSEES
M LAINE FIB
MME LEFEVRE CERIB
MME MARY-DIPPE CEBTP
M MONFAIT SNCF DION INGENIERIE
M PASQUIER AXIM
M PERNIER DAEI — DION AFF ECO & INTERNAT
M PIMENTA CSTB
M RESSE ABROTEC
M THOMAS SNBPE
M TRAN CEBTP
M TRUDEL AXIM
M VETOIS SIKA SA
MLLE VINCENSINI AFNOR CERTIFICATION

Avant-propos national

Références aux normes françaises


La correspondance entre les normes mentionnées à l'article «Références normatives» et les normes françaises
identiques est la suivante : 1)
EN 934-2 : NF EN 934-2 (indice de classement : P 18-342)
EN 934-3 : NF EN 934-3 (indice de classement : P 18-343) 1)
EN 934-4 : NF EN 934-4 (indice de classement : P 18-344)
EN 934-5 : NF EN 934-5 (indice de classement : P 18-345) 1)

Modalités d'application
Le fabricant, l'importateur ou le fournisseur qui, pour la vente de ses produits, se réfère à la présente norme ou à
un texte qui fait référence à certains de ses articles, doit être en mesure de fournir à son client les éléments pro-
pres à justifier que les prescriptions fixées dans cette norme sont respectées.
L'attribution de la marque NF aux produits conformes à la présente norme offre la garantie que ces éléments sont
contrôlés par AFNOR CERTIFICATION ou un organisme qu'elle a habilité (certification par tierce partie).

1) En préparation.
NORME EUROPÉENNE EN 934-6
EUROPÄISCHE NORM
EUROPEAN STANDARD Juillet 2001

ICS : 91.100.10 ; 91.100.30 Remplace EN 934-6:2000

Version française

Adjuvants pour béton, mortier et coulis —


Partie 6 : Échantillonnage, contrôle et évaluation de la conformité

Zusatzmittel für Beton, Mörtel und Einpressmörtel — Admixtures for concrete, mortar and grout —
Teil 6: Probenahme, Konformitätskontrolle Part 6: Sampling, conformity control
und Bewertung der Konformität and evaluation of conformity

La présente norme européenne a été adoptée par le CEN le 2 mai 2001.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la norme
européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être obtenues
auprès du Secrétariat Central ou auprès des membres du CEN.

La présente norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version faite
dans une autre langue par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue nationale, et
notifiée au Secrétariat Central, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne, Autriche,
Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-
Bas, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

CEN
COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung


European Committee for Standardization

Secrétariat Central : rue de Stassart 36, B-1050 Bruxelles

© CEN 2001 Tous droits d’exploitation sous quelque forme et de quelque manière que ce soit réservés dans le monde
entier aux membres nationaux du CEN.
Réf. n° EN 934-6:2001 F
Page 2
EN 934-6:2001

Sommaire
Page

Avant-propos ...................................................................................................................................................... 3

1 Domaine d’application ...................................................................................................................... 4

2 Références normatives .................................................................................................................... 4

3 Termes et définitions ........................................................................................................................ 4

4 Échantillonnage ................................................................................................................................ 4

5 Contrôle et évaluation de la conformité ......................................................................................... 6

Annexe A (informative) Certification du contrôle de production en usine .................................................... 9


Page 3
EN 934-6:2001

Avant-propos

La présente Norme européenne a été préparée par le Comité Technique CEN/TC 104 «Béton», dont le secrétariat
est assuré par le DIN.
La présente Norme européenne doit être mise en application au niveau national, soit par publication d'un texte
identique, soit par entérinement, au plus tard en janvier 2002 et les normes nationales en contradiction devront
être retirées au plus tard en janvier 2002.
Cette Norme européenne remplace l’EN 934-6:2000.
La présente norme fait partie de la série EN 934 «Adjuvants pour béton, mortier et coulis» constituée également
des parties suivantes :
— Partie 2 : Adjuvants pour béton — Définitions, exigences, conformité, marquage et étiquetage.
— Partie 3 : Adjuvants pour mortier de montage — Définitions, exigences et conformité.
— Partie 4 : Adjuvants pour coulis pour câbles de précontrainte — Définitions, exigences, conformité, marquage
et étiquetage.
— Partie 5 : Adjuvants pour bétons projetés — Définitions, spécifications et critères de conformité.
L’Annexe A est informative.
Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont
tenus de mettre la présente Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espa-
gne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République
Tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.
Page 4
EN 934-6:2001

1 Domaine d’application
La présente Norme européenne spécifie les procédures d'échantillonnage, contrôle et évaluation de la conformité,
pour les adjuvants conformes à la série EN 934.

2 Références normatives
Cette Norme européenne comporte par référence datée ou non datée des dispositions d'autres publications. Ces
références normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont énumérées
ci-après. Pour les références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l'une quelconque de ces publi-
cations ne s'appliquent à cette Norme européenne que s'ils y ont été incorporés par amendement ou révision.
Pour les références non datées, la dernière édition de la publication à laquelle il est fait référence s'applique (y
compris les amendements).

EN 934-2:2001, Adjuvants pour béton, mortier et coulis — Partie 2 : Adjuvants pour béton — Définitions,
exigences, conformité, marquage et étiquetage.

prEN 934-3:1998, Adjuvants pour béton, mortier et coulis — Partie 3 : Adjuvants pour mortier de montage —
Définitions, exigences et conformité.

EN 934-4:2001, Adjuvants pour béton, mortier et coulis — Partie 4 : Adjuvants pour coulis pour câbles de
précontrainte — Définitions, exigences, conformité, marquage et étiquetage.

prEN 934-5:1998, Adjuvants pour béton, mortier et coulis — Partie 5 : Adjuvants pour bétons projetés —
Définitions, spécifications et critères de conformité.

3 Termes et définitions
Pour les besoins de la présente Norme européenne, les termes et définitions suivants s'appliquent.

3.1
lot
quantité d'adjuvant dont la composition peut être considérée comme uniforme
NOTE Le contenu d'une cuve peut être considéré comme l'équivalent d'un lot.

4 Échantillonnage

4.1 Généralités
L'échantillonnage des adjuvants doit être effectué de manière à ce que l'échantillon qui en résulte soit représentatif
du lot à contrôler.
Si nécessaire, l'échantillonnage doit être réalisé en présence d'un représentant de chacune des parties
concernées.

4.2 Échantillonnage sur le stock du fabricant


4.2.1 Généralités
Chaque échantillon doit représenter un lot au maximum. En cas de production en continu d'un adjuvant, un échan-
tillon prélevé sur une quantité inférieure ou égale à 25 t peut être considéré comme représentatif.
Page 5
EN 934-6:2001

4.2.2 Adjuvant en poudre (en emballages)


L'échantillon doit se composer de sous-échantillons prélevés sur six emballages (sacs) ou, si le nombre total
d'emballages (sacs) est inférieur à six, sur tous les emballages (sacs). Les sous-échantillons doivent être prélevés
sur des emballages (sacs) répartis au hasard sur la totalité de l'expédition.
Appliquer l'un des modes opératoires suivants :
— lorsque les emballages contiennent moins de 500 g, prendre la totalité du contenu de chaque emballage ;
— lorsque les emballages contiennent plus de 500 g, utiliser l'une des méthodes suivantes :
a) insérer dans les emballages un tube d'échantillonnage qui prélève une carotte de produit d'un diamètre
supérieur ou égal à 25 mm, pratiquement sur toute la longueur de l'emballage ;
b) vider l'un des emballages à échantillonner sur une surface sèche et propre et mélanger le produit. Prélever
en divers points du tas au moins trois prises de 125 g chacune au minimum.
Il est préférable d'utiliser la méthode donnée en a), mais si on ne dispose pas d'un tube d'échantillonnage, utiliser
la méthode donnée en b).
Répéter le mode opératoire avec chacun des autres emballages à échantillonner et mélanger soigneusement
les sous-échantillons obtenus pour constituer un échantillon en vrac. Si le poids de l'échantillon en vrac
dépasse 3 kg, il doit être ramené à 3 kg soit par carottage et quartage, soit en utilisant un diviseur d'échantillon.
Diviser l'échantillon en trois parties égales et placer chacune d'elles dans un conteneur propre, étanche à l'air et
étiqueté. Conserver au moins un conteneur contenant 1 kg pour servir de référence future. Conserver le(s)
conteneur(s) à l'abri de l'humidité, de la chaleur et de la lumière pendant une année ou jusqu'à la date de péremp-
tion, selon la période la plus courte.

4.2.3 Adjuvant liquide

4.2.3.1 Généralités
Afin d'obtenir des échantillons représentatifs d'adjuvants liquides, appliquer l'un des modes opératoires suivant.

4.2.3.2 Échantillonnage d'un adjuvant liquide prélevé dans des conteneurs


L'échantillon doit se composer de sous-échantillons prélevés dans six conteneurs ou, si le nombre total de conte-
neurs est inférieur à six, sur chacun d'eux. Les sous-échantillons doivent être prélevés dans des conteneurs pris
au hasard sur la totalité de l'expédition.
Agiter les adjuvants dans les conteneurs afin de disperser toutes les matières légèrement déposées. Négliger tous
les dépôts qui ne sont pas immédiatement mis en suspension par cette agitation.
Sans attendre, prélever des sous-échantillons dans les conteneurs sélectionnés selon l'un des modes opératoires
suivants :
a) prélever la totalité du contenu lorsque la capacité des conteneurs est inférieure ou égale à 0,5 l ;
b) lorsque la capacité des conteneurs est supérieure à 0,5 l, prélever 0,5 l de liquide dans chacun d'eux. Réunir
les sous-échantillons ainsi obtenus et mélanger soigneusement pour constituer un échantillon global.

4.2.3.3 Échantillonnage d'un adjuvant liquide prélevé sur le contenu d'une cuve
Lorsque la charge est agitée, un échantillon peut être représentatif de la totalité du contenu de la cuve
jusqu'à 25 000 l. L'échantillon global prélevé doit être d'au moins 3 l.
Dans le cas contraire, prélever trois échantillons de la manière suivante : un échantillon au niveau supérieur,
un à ± 300 mm du niveau moyen et un dans les 400 mm du fond de la cuve. Chaque échantillon doit être d'au
moins 1 l. Mélanger soigneusement les trois échantillons pour obtenir un échantillon global homogène.
Page 6
EN 934-6:2001

4.2.3.4 Division de l'échantillon


L'échantillon global obtenu à l'aide de l'un des modes opératoires décrits ci-dessus (4.2.3.2 ou 4.2.3.3) doit être
divisé en trois échantillons égaux. Les placer dans trois flacons propres, puis étiqueter et fermer hermétiquement
ces flacons. Un flacon au moins doit être conservé pour servir de référence future pendant une année ou jusqu'à
la date de péremption, selon la période la plus courte.
Conserver le (les) flacon(s) à l'abri de la chaleur, du gel et de la lumière.

4.3 Échantillonnage à la livraison


Lorsque l'échantillonnage d'une expédition d'adjuvant est nécessaire, celui-ci doit être effectué avant décharge-
ment sur les lieux et à la date de la livraison. La méthode d'échantillonnage doit faire l'objet d'un accord entre le
fournisseur et le client. En l'absence d'accord, appliquer les méthodes décrites en 4.2.2 et 4.2.3.

4.4 Enregistrement
Toutes les informations relatives à l'échantillonnage doivent être consignées, en particulier :
a) la date d'échantillonnage ;
b) le nom du produit ;
c) le type d'adjuvant ;
d) le nom du fabricant ;
e) le numéro d'identification du lot du fabricant ;
f) la quantité de lot représentée par l'échantillon ;
g) l'état physique ;
h) la couleur ;
i) les noms des personnes présentes et des organismes représentés au cours de l'échantillonnage.

5 Contrôle et évaluation de la conformité

5.1 Généralités
La présente procédure est destinée à évaluer la conformité des adjuvants avec les parties correspondantes
de l'EN 934.

5.2 Critères de conformité


Les exigences relatives à la composition et aux performances, ainsi que les méthodes de contrôle et d'essai cor-
respondantes, sont données dans les parties concernées de l'EN 934. Lorsque les essais sont réalisés conformé-
ment à ces méthodes, chaque résultat doit répondre à l'exigence concernée.

5.3 Essais de type initiaux


Les essais de type initiaux doivent être réalisés par le fabricant de l’adjuvant afin de prouver la conformité des
adjuvants aux exigences des parties concernées de l'EN 934 dans les cas suivants :
a) lors de la fabrication d’une nouvelle formulation ou d’un nouveau type d’adjuvant ;
b) lors d’une modification de la formulation susceptible d’avoir un effet important sur les performances de
l’adjuvant ;
c) lors d’une modification des matières premières susceptible d’avoir un effet important sur les performances de
l’adjuvant.
Les essais de type initiaux doivent comprendre tous les essais qui se rapportent à un type d’adjuvant donné.
Page 7
EN 934-6:2001

5.4 Contrôle de production en usine


5.4.1 Généralités
Le fabricant doit effectuer un contrôle de la production dans chaque usine fabriquant des adjuvants. Un système
de contrôle de la production repose sur :
— un responsable du contrôle de la production (5.4.2) ;
— des manuels de contrôle de la production (5.4.3) ;
— un programme de contrôle de la production (5.4.4) ;
— des registres de contrôle de la production (5.4.5).

5.4.2 Responsable du contrôle de la production


Le responsable désigné du contrôle de la production doit être directement en charge du contrôle de la production
en usine et du procédé de fabrication. Conformément au manuel de contrôle de la production, il doit s'assurer que :
a) les installations et équipements de laboratoire de contrôle requis sont entretenus et étalonnés ;
b) les registres requis sont tenus et conservés (voir 5.4.5) ;
c) le marquage et l'étiquetage du produit prêt à être expédié satisfont aux exigences de la présente norme ;
d) il existe des instructions écrites relatives au procédé de fabrication et au contrôle de la production ;
e) le personnel de contrôle de la production a été formé pour contrôler le procédé de fabrication et vérifier le res-
pect des instructions de fabrication ;
f) les modes opératoires de contrôle de la production sont appliqués ;
g) seuls les adjuvants satisfaisant aux exigences des parties concernées de l'EN 934 sont étiquetés comme étant
conformes à cette norme.

5.4.3 Manuels de contrôle de la production


Il faut élaborer et tenir à jour des manuels de contrôle de la production spécifiant les objectifs et modes opératoires
relatifs à l'obtention de la qualité requise des produits. Ces manuels doivent en particulier contenir les informations
suivantes :
a) des exigences relatives à l'acceptation des matières premières, ainsi que des instructions concernant leur
échantillonnage, leur vérification, leurs codes d'identification et leur traçabilité et les dates de stockage et de
péremption ;
b) le mode opératoire d'étalonnage et d'entretien de l'équipement et des installations de laboratoire ;
c) des instructions de fabrication concernant le procédé de fabrication, y compris l'échantillonnage ;
d) les essais à effectuer sur des échantillons d'adjuvants, en indiquant les valeurs cibles et les limites
d'acceptation ;
e) les mesures à prendre en cas de non-conformité du produit ;
f) les instructions de stockage, étiquetage et livraison des adjuvants.

5.4.4 Programme de contrôle de la production

5.4.4.1 Généralités
Le contrôle de la production doit comporter :
— le contrôle des matières premières (5.4.4.2) ;
— le contrôle du procédé de fabrication (5.4.4.3) ;
— le contrôle du produit fini (5.4.4.4).
Page 8
EN 934-6:2001

5.4.4.2 Contrôle des matières premières


Le responsable du contrôle de la production doit s'assurer que les matières premières utilisées respectent les spé-
cifications du manuel de contrôle de la production.

5.4.4.3 Contrôle du procédé de fabrication


Le responsable du contrôle de la production doit s'assurer que les vérifications garantissant le contrôle de la pro-
duction et indiquées dans le manuel de contrôle de la production ont été effectuées.

5.4.4.4 Contrôle du produit fini


Le responsable du contrôle de la production doit s'assurer que :
a) les essais du produit fini sont réalisés au moins à la fréquence indiquée :
- dans l’EN 934-2:2001, pour les adjuvants pour béton ;
- dans l’EN 934-3:1998, pour les adjuvants pour mortier à maçonner ;
- dans l’EN 934-4:2001, pour les adjuvants pour coulis pour câbles de précontrainte ;
- dans l’EN 934-5:1998, pour les adjuvants pour béton projeté ;
et conformément au mode opératoire du manuel de contrôle de la production ;
b) les essais sur le produit fini sont effectués sur un échantillon représentatif prélevé dans un lot conformément
à 4.2 ;
c) les résultats des essais sont consignés dans les registres de contrôle de la production, comme spécifié
en 5.4.5.

5.4.5 Registres de contrôle de la production


Les détails suivants doivent être clairement enregistrés, et ce dans l'ordre chronologique :
a) les résultats des vérifications de l'équipement d'essai de laboratoire, y compris les rapports d'étalonnage ;
b) l'identification des matières premières et les résultats des essais ;
c) les données relatives à la production (type et marquage de l'adjuvant, numéro d'identification du lot, quantité
produite, date de production et tout code de fabrication) ;
d) l'échantillonnage conforme à 4.2 ;
e) la date et les résultats des essais et vérifications de contrôle de la production, la comparaison avec les exigen-
ces et, si nécessaire, les mesures à prendre ;
f) la signature du responsable du contrôle de la production ou d'un autre agent habilité au contrôle de la
production.
Ces registres doivent être conservés pendant 5 ans au minimum.

5.5 Certification du contrôle de production en usine


Toutes les fois où cela est nécessaire, le fabricant doit désigner l’organisme responsable de chaque contrôle de
production en usine à certifier.
Les lignes directrices relatives à la fréquence des audits sont données à l’annexe A.
Page 9
EN 934-6:2001

Annexe A
(informative)
Certification du contrôle de production en usine

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

Il convient que l’organisme notifié procède à un contrôle initial pour chaque usine fabriquant des adjuvants traités
dans la série EN 934.
Subséquemment, il convient que l’organisme notifié réalise ensuite un audit annuel de chaque usine.
L’organisme notifié peut avoir à effectuer d’autres visites en cas d’identification de déficiences sérieuses dans le
contrôle de la production en usine.
Il convient que le fabricant informe l’organisme notifié de toute modification des procédures du contrôle de la pro-
duction en usine.