Vous êtes sur la page 1sur 3

 Introduction :

La région d’Imintanout est une région au 120 KM Sud-Est


du Marrakech. Au point de vue géologique elle existe au pôle
sud du haute atlas.
La sortie organisée à cette région est au cadre du
module de la géodynamique sédimentaire, elle a par
objectifs :
1. Etudier les différents formations affleurée de
cette région au point de vue sédimentaire (étude
lithologique, paléontologique et figures
sédimentaires) pour reconstituer le paléo
environnement de dépôt.
2. Appliquer les apports théoriques acquis durant la
formation en géologie.
Cette région est caractérisée par deux affleurements
majeurs, un socle paléozoïque à la rive droite de la rivière
d’Imintanout et une couverture crétacée à la rive gauche de
la rivière. Entre ses deux affleurements il existe une faille
inverse qui elle a par conséquence le soulèvement du socle
paléozoïque sur la couverture crétacée. Dans cette sortie
nous sommes intéressés par la couverture qui représente de
différentes formations construites des roches sédimentaires
avec une structure monoclinale du pendage de 15 dégrées
vers le nord .Cette structure monoclinal due au
chevauchement du socle qui entraine un contrainte sur les
formations de la couverture qui sont à la base horizontales.
 Le log stratigraphique de la région : Echelle 1 cm 14.21m
 Commentaire :

 Formation A : Caractérisée d’une alternance des argiles avec des


grés avec des grés plus épaisses, l’épaisseur des couches diminue de
la base de la formation vers le sommet. Dans cette formation il
existe de litage entrecroisé et des chenaux au niveau gréseux qui
indiquent un milieu agitée, et l’existence des fragments des racines
lithéfiés indique que cette formation est déposée dans un milieu
continental. Alors cette formation était déposée dans un milieu
continental très agitée.
 Formation B : Même composition lithologique que la première
formation avec des différences au niveau des figures sédimentaires
dans on trouve des litages horizontales qui est une indication d’un
milieu calme. Alors on a passé d’un milieu continental agitée vers un
milieu continental calme.
 Formation C : Elle est composée d’alternance des couches
dolomitiques avec des couches argileux, il y aussi des dragées de
quartz remarquable u niveau de la dolomie qui indiquent un
mélange d’eau douces et d’eau de mer. L’existence des litages
entrecroisée et des rides symétriques signifie que le paléo
environnement de dépôt est un milieu marin agitée (intertidal).
 Formation D : Cette formation est caractérisée par 3 séquences
formée d’alternance calcaires-marnes. les calcaires sont moins épais
à la base des séquences les marnes sont plus épais, et plus que on
monte au sommet des séquences plus l’épaisseur des calcaires
augmente et l’épaisseur des marnes diminue. Et pour ce qui
concerne les fossiles on remarque à la base des fossiles du milieu
marin peu profond (Hexogyres, lamellibranches) et au sommet des
fossiles du milieu marin profond (Brachiopodes, Ammonites).
 Formation E : Est une formation homogène au point de vue
lithologique, elle s’agit des marnes jaunes avec une grande
fossilisation marin remarquable (lamellibranches, Ammonites,
échinodermes, brachiopodes, gastéropodes). Ces fossiles indiquent
que cette formation était déposée dans un milieu marin très
profond.
 Lacune : Au sommet de la formation E existe des surfaces durcies
qui indique un arrêt de sédimentation avec une régression brutal de
la mer.
 Formation F : Elle s’agit des marnes verts avec des niveaux
minces des gypses fibreux qui due à la précipitation secondaire d’un
gypse massif et ça indique un milieu continental peu profond
(lagunaire).

 Conclusion :
On peut résumée l’histoire de cette région en trois phases :

 phase transgressive 1 : Cette phase occupe de la


formation A jusqu’à la formation E car en a commencé d’un
milieu continental dans la première formation et on a finie
par un milieu marin très profond dans la dernière
formation.
 phase de régression brutale : Indiquée par une lacune
au sommet de la formation E.
 Phase transgressive 2 : On a vue juste la première
formation de cette phase qui indique un milieu continental
mais les études faites à cette région montrent que les
formations superposant désignent une autre phase
transgressive.