Vous êtes sur la page 1sur 30

Chapitre II Bloc administratif

BLOC ADMINISTRATIF (BLOC : B)

1- Pré dimensionnement des poutres principales :

Selon les reè gles de B.A.E.L 91, les dimensions des poutres doivent reé pondre aux
conditions suivantes :

L max L max
h Avec L max = 5 m
15 10
500 500 40
 h  33,33  h  50cm cm
15 10
On prend : h=40 cm
La largeur de la poutre: b=30 cm 30

Fig.II.1 : Poutre principale


Vérification des conditions de R.P.A 99 versions 2003 :

vérification selon Rpa 2003


L
BLOC h (cm) b (cm)
max(m) b>20cm h>30cm h/b>4

B 5 40 30 c-v c-v c-v

2. Pré dimensionnement des poutres secondaires :

L max L max
h Avec Lmax : porteé e entre nus
15 10 40
Lmax = 500 cm cm
500 500
 h  33,33  h  50
15 10
30
On prend h = 40 cm
cm
Fig.II. 2 : poutre secondaire

Vérification des conditions de R.P.A 99 versions 2003 :

vérification selon Rpa 2003


L
BLOC h (cm) b (cm)
max(m) b>20cm h>30cm h/b>4

B 5 40 30 c-v c-v c-v

3. Pré dimensionnement des planchers :

-9-
Chapitre II Bloc administratif

PLANCHER À CORPS CREUX :

L L 460 460
 ht  Lmax = 4,60 m  ht 
25 20 25 20
Avec ht : eé paisseur du plancher b
L : la porteé e maximale entre nus
h0
Alors ; On adoptera un plancher aè corps creux (16+5) cm
h1 = 16 cm corps creux (hourdis) h
ho = 5 cm dalle de compression
h1
0.4  ht  b0  0.8 ht (2.2)
0.4x21  b0 0.8x 21 b
b bo 1
1
8,4cm b0  16,8cm
Soit: b0 = 12cm Fig.II.3 : La coupe d’une poutrelle
 L  b   L  
b1  min  1 0 ;  ;  6h0  b1  8h0   (2.3)
 2   10  
L1 : la longueur de l’hourdis pris eé galement 60cm
L = 460 cm : longueur de la poutrelle entre nus d’appui.
h0 = 5 cm : eé paisseur de la dalle de compression.
 60  12   460  
b1  min  1 ;  ;  30  b1  40 
 2   10  
b1  min 24;46;  30  b1  40 
Soit: b1 = 24cm.
 b =2 b1 +b0 (2.4)
b = (2 x 24) +12
Donc ; b = 60cm.
Récapitulatif des dimensions des poutrelles :

h (cm) b (cm)
L
BLOC
max(m) ht h0 h b0 b1 b

B 4,6 21 5 16 12 24 60

4. Descente des charges :

-10-
Chapitre II Bloc administratif

a) Plancher Terrasse Inaccessible

* charges permanentes (G).

1. Protection en gravier (e = 4 cm) 0,8 KN/m 2

2. Etancheé iteé multicouche (e = 2cm) 0,12 KN/m 2

3. Forme de pente (e=6 cm) 1,50 KN/m 2

4. Isolation thermique (e = 3 cm) 0,30 KN/m²

5. Plancher en corps creux (16+5) cm 3,05 KN/m 2

6. Enduit en plaâ tre de (e = 2cm) 0,20 KN/m 2


G = 5,97 KN/m2
* charges d’exploitation (Q).
Q = 1,00 KN/m2

-Sollicitation non pondeé reé es : G+Q= 6,97 KN/m2


-Sollicitation pondeé reé es : 1,35G+1,5Q=9,559 KN/m2

b) Planchers RDC :

-11-
Chapitre II Bloc administratif

* charges permanentes (G).

1. Reveâ tement en carrelage (e = 2 cm) 0,44 KN/m 2

2. Mortier de pose (e = 2 cm) 0,44 KN/m 2

3. plancher en corps creux (18+4) cm 3,05 KN/m 2

4. Enduit en plaâ tre de (e = 2 cm) 0,20 KN/m 2

5. Cloisons leé geè res (10cm) 1 KN/m 2

G = 5,09 KN/m2

* charges d’exploitation (Q).

. Sanitaire collectif Q = 2,50 KN/m2


. Escalier Q = 2,50 KN/m2

5- Pré dimensionnement des poteaux :


 D’apreè s B.A.E.L 91 modifier 99

-12-
Chapitre II Bloc administratif

K .B.Nu
Br 
f 0.85 fe ……………………………… (2.1)
 . bu  
0.9 100  S
tel que :

f c 28 25
f bu  0.85  0.85.  14.20MPa.......... .......... .......... ...( 2.2)
 b 1 * 1.5
 1
2
  
  1  0.2   1.2; pour   35 .......... .......... .......... .......... .( 2.3)
 35 
f 400
f bc  e   348MPa.......... .......... .......... .......... .......... ......( 2.4)
s 1.15
1 1
k    5.34 * 10  2.......... ( 2.5)
f bu f 14.2
 0.0085 e  0.0085 * 348
0.9 S 0.9
* On note :
Br : Section reé duite de 1 cm de chaque coteé
Br= (b-2)(h-2) [cm2]……………………………………………………... (2.6)
1 1,2
Br  Nu
Donc : 14,2
1.  0,85  0,01 348
0,9
 r B  0,064. N u (2.7)
AÀ partir de r , seront fixeé es les sections des poteaux telle que :
B
N u  1,35.G  1,5.Q (2.9)
Avec :

G : Charge permanente.
Q : Charge d’exploitation.
Nu : Effort normal ultime.

Poteau central Poteau de rive Poteau d’angle

Différents types de poteaux

-13-
Chapitre II Bloc administratif

* Exemple de calcule (Poteau central).

2,5
7,5
5

2,5 2,5

Fig.2.5 Surface afférente du poteau central.

 1er étage :
La surface afférente :

1 Surface affeé rente :

 5  5    5  5  
S G     0,3.   0,3  22,09m²
 2    2  
 5  5   5  5 
SQ   .   25m ²
 2   2 

Poteau 1er eé tage (terrasse inaccessible): G = 5,97KN/m2, Q = 1.0KN/m2.


*Charges permanentes (G).

- Poids du plancher (inaccessible):[22,09 x 5,97] = 131,85 KN


- Poids des poutres : [0.3x 0.4 x 5] x 25 = 15KN.
- Poids des chaîânages : [0.3 x 0.4 x 5] x 25 = 15KN.
- Poids de poteau : [0.3 x 0.3 x(4,93-0,4)] x 25 =10,19KN

G = 172,01 KN
*Charges d’exploitation (Q).

Q = SQ x 1,0
Q  1,0  25 Q = 25 KN

Nu  1,35(172,01)  1,5( 25)  269,33KN

Donc : Br  0,064  268,33  10  Br  172,4c m 2


Br   a  2  b  2  On a a  b  a  Br  2
a  15,14cm
On adopte une section de (30x40) cm2.
 RDC
La surface afférente

-14-
Chapitre II Bloc administratif

 5  5    5  5  
S G     0,3.   0,3  22,09m²
 2    2  
 5  5   5  5 
SQ   .   25m ²
 2   2 

Poteau RDC : G = 5,09 KN/m2, Q = 5KN/m2.


* Charges permanentes (G).

- Poids du plancher (inaccessible):[22,09 x 5,09] = 122,38 KN

- Poids des poutres : [0.3x 0.4 x 5] x 25 = 15 KN.

- Poids des chaîânages : [0.3 x 0.4 x 5] x 25 = 15KN.

- Poids de poteau : : [0.3 x 0.3 x(4,93-0,4)] x 25 =10,19KN

G = 152,63KN
* Charges d’exploitation (Q).

Q = SQ x 5
Q  5  25 Q = 125 KN.

G = G (étage) + G (RDC) = 324,67 KN

Q=Q (étage) + Q (RDC) = 150 KN

Nu  1,35(324,67)  1,5(150)  663,3KN

Donc : Br  0,064  663,3  10  Br  424,5c m


2

Br   a  2  b  2  On a a  b  a Br  2

a  22,6cm

Soit une section de (30x40) cm2


On applique la même section pour les poteaux de l’étage

Les efforts obtenus et les sections adopteé es des poteaux sont reé sumeé s dans les tableaux
suivants :

Hauteur Q G Nu = Br Section
BLOC eé tage d’eé tage (KN) (KN) 1,35G+1,5Q (cm2) adopteé e
he (m) (KN) (cm2)

-15-
Chapitre II Bloc administratif

B 1er 4,93 25 172,04 269,33 172,4 (30x40)

RDC 4,93 150 324,67 663,3 424,5 (30x40)

Tableau : pré dimensionnement des poteaux centraux.

Hauteur Q G Nu = Br Section
BLOC eé tage d’eé tage (KN) (KN) 1,35G+1,5Q (cm2) adopteé e
he (m) (KN) (cm2)
B 1er 4,93 12,5 106,09 161,71 103,66 (30x40)

RDC 4,93 75 202,47 385,83 246 ,93 (30x40)

Tableau : pré dimensionnement des poteaux de rive.

Hauteur Q G Nu = Br Section
BLOC eé tage d’eé tage (KN) (KN) 1,35G+1,5Q (cm2) adopteé e
he (m) (KN) (cm2)
B 1er 4,93 6,25 71,61 106,05 67,87 (30x40)

RDC 4,93 37,5 134,89 245,1 14,52 (30x40)

Tableau : pré dimensionnement des poteaux d’angle.


6. Calcul des sollicitations sur les poutrelles

Méthode de calcul

En geé neé ral, ce type de plancher se calcul en flexion simple. Pour le choix de la meé thode
on peut distinguer deux cas :
Plancher aè faible surcharge (charge d’exploitation modeé reé e).
Méthode forfaitaire
Plancher aè forte surcharge (charge d’exploitation eé leveé e).
Méthode de Caquot.

-16-
Chapitre II Bloc administratif

G[KN E.L.U E.L.S


Type de plancher Q[kN/mL] b(cm)
/mL] (1,35G+1,5Q)*b (G+Q)*b
4,18
P terrasses 5,97 1 0,6 5,74
Type
P RDC 5,09 5 0,6 8,62 5,17

1) Calcul des moments fléchissant et des efforts tranchants à l’ELU :

5m 5m 5m

Les moments isostatiques en travées


qu . LAB ² 5,74 * 5²
MoAB  MoBC  MoCD    17,92 KN .m
8 8
Les moments sur appuis

MA = MD = -0,15 MOAB = -0,15. 17,92 = - 2,92KN.m

MB = MC = -0, 5 max (MOAB, MOBC) = - 0, 5. 19,92 = -8,96KN.m

Les moments en travées


Q 1
   0,1488 .
G  Q 5,74  1
Les moments en travées doivent vérifiés les conditions suivantes :
M  Me
Mt  w  max (1  0,3. ) M 0 ; 1,05.M 0 
2
1  0,3.
Mt  .M 0 (Cas d’une travée intermédiaire).
2
1,2  0,3.
Mt  .M 0 (Cas d’une travée de rive).
2
Travée AB : (travée de rive)

1,2  (0,3  0,1488)


M tAB   17,92  11,14 KN .m.
2
12,87 KN .m
M tAB  max 
12,99KN .m

-17-
Chapitre II Bloc administratif

M tAB  11,14KN .m
  M tAB  12,99 KN .m.

M tAB  12,99KN .m
Travée BC : (travée intermédiaire)

1  (0,3  0,1488)
M tBC   17,92  9,35KN .m.
2
9,73KN .m
M tBC  max 
9,86KN .m

M tBC  9,35KN .m
  M tBC  9,86 KN .m.

M tBC  9,86KN .m
Travée CD : (travée de rive).

1,2  (0,3  0,1488)


M tCD   17,92  11,14 KN .m.
2
12,87 KN .m
M tCD  max 
12,99KN .m

M tCD  11,14KN .m
  M tCD  12,99 KN .m.

M tCD  12,99KN .m
Détermination des efforts tranchants :

Travée AB

-18-
Chapitre II Bloc administratif

 qu.LAB MA  MB
TA  
 2 LAB
TB  TA  (qu.LAB)

 5,74.5 2,69  8,96


TA    11,215KN
 2 5
TB  11,215  (5,74.5)  17,485KN

Travée BC

 qu .LBC M B  MC
TB   TB  14,35 KN
 2 LBC 
T  T   q .L  
C B u BC TC  14,35KN

Travée CD

 qu .LCD M C  M D TC  17,485KN


TC   
 2 LCD 
TD  T   q .L  TD  11,215KN

 C u CD

 La Représentation graphique :

-8,96 -8,96
-10,04
-2,92-10, -2,92

12,99 9,86 12,99

-19-
Chapitre II Bloc administratif

Figure : Diagramme des moments fleé chissant aè l’ELU -type 1-

16,06 17
11,22 14,35 17,49

-11,22
-17,49 -14,35

Figure : Diagramme des efforts tranchants aè l’ELU - type1-

2) le ferraillage

2)*1 Les armatures longitudinales :

 Travée : Mt max = 12,99KN.m

Le calcul se fait pour une section en T soumise aè la flexion simple.


d = ht – e ou bien d = 0,9 ht d = 0,9 (0,21) = 0,189 m
h0 0,85. f c 28 0,85  25
M tu  b.h0 (d  ) f bu fbu    14,2 MPa.
2 Avec : b 1,5
 0,05  3
M  0,6  0,05   0,189    14,2  10
tu  2 
 M tu  66,03KN .m.
M  M t max  12,99 KN .m
tu

L’axe neutre se trouve dans la table de compression. La section en T sera calculeé e


comme une section rectangulaire de largeur b et hauteur ht (60  21) cm 2 .
Mu Pu 5,74
     1,37
Mser Pser 4,18
10 4 
lu
 
 3440. .  49. fc 28 1  3050 ...... pourFeE400

   3440.1.1,37  49.25.1  3050  10  4  0,2912


lu
M t max 12,99.103
bu    0,0426
b.d 2 . f bu 60.18,9 2.14,2
bu  0,0426  lu  0,2912  A'  0

-20-
Chapitre II Bloc administratif

Le beé ton reé siste seul aè la compression (les armatures comprimeé es ne sont pas
neé cessaires).
 bu  0,0426  0,275  La méthode simplifiée.
Z b  d .(1  0,6  bu )  18,9.(1  0,6.0,0426)  18,41cm
f e 400
f ed    348 MPa.
 s 1,15
Mt max 12,99.10 3
Section d’acier : At = = = 2,02 cm2/m
Z b . fed 18,41.348

 Condition de non fragilité :


f 2,1
Amin  0,23. t 28 .b.d  Amin  0,23. .60.18,9  1,368cm²
fe 400
At  2,02cm 2  Amin  1,368cm 2
On adoptera At = 2,02 cm²
Choix des barres : 3T10 (A=2,36cm2)

 Appui : Ma max = 8,96 KN.m

M  66,03KN .m  M max  8,96 KN .m


tu a

L’axe neutre se trouve dans la table de compression. La section en T sera calculeé e comme
une section rectangulaire de largeur b0 et hauteur ht (12  21) cm 2 .
M a max 8,96.10 3
bu    0,147
b.d 2 . f bu 15.18,9 2.14,2
bu  0,147   lu  0,2912  A'  0
Le beé ton reé siste seul aè la compression (les armatures comprimeé es ne sont pas
neé cessaires).
 bu  0,147  0,275  La méthode simplifiée.
Z b  d .(1  0,6  bu )  18,9.(1  0,6.0,147)  17,23cm

Section d’acier : Aa = Ma max  8,96.10 3 = 1,49 cm2/m


Z b . fed 17,23.348

 Condition de non fragilité :


f 2,1
Amin  0,23. t 28 .b0 .d  Amin  0,23. .12.18,9  0,27cm²
fe 400
Aa  1,49cm 2  Amin  0,27cm 2

On adoptera Aa = 1,49 cm²


Choix des barres : 1T10 fil + 1T10 chap. (A=1,57cm2)

2)*2 Vérification et calcul élémentaire :

-21-
Chapitre II Bloc administratif

Vérification de l’effort tranchant : (vérification de béton au cisaillement)

Tu max  17,49 KN .
T 17,4910 3
 u  u max   0,69 MPa.
b0 .d 0,12 0,21

La contrainte limite :
f cj
 lim  min  0,2.  25
; 5 MPa    lim  min 0, 2. ; 5 MPa 
b 1,5

  lim  min { 3,33MPa ; 5 MPa }   lim  3,33 MPa.

On a :  u  0,69 MPa   lim  3,33 MPa.  Le beé ton reé siste au cisaillement.
*Vérification des contraintes à l ELS :

*Travée :

Il faut que :
 bc   bc = 0,6 fc28

  1 fc 28
 ≥α
2 100
α = 1,25 (1- 1  2 bu ) = 1,25 (1- 1  2 x 0.0426 ) = 0.054

 1 f c 28 1,30 1 25
    0,435
2 100 2 100
On a donc :
 1 f c 28  bc  bc 
 CV
  0,054    0,435
2 100

*Appui :

α = 1,25 (1- 1  2 bu ) = 1,25 (1- 1  2 x 0.147 ) = 0.199

 1 f c 28 1,37 1 25
    0,435
2 100 2 100
On a donc :
 1 f c 28  bc  bc 
 CV
  0,199    0,435
2 100

2)*3. Les armatures transversales :


 Diamètre des armatures transversales  t :

D’apreè s B.A.E.L 91 on a :

-22-
Chapitre II Bloc administratif

 210
  35  6 mm.
h
t  min  t b0 l   .

 35 ; 10 ;  t  min
120  12 mm
 10

10 mm.
On prend t  10mm avec une nuance d’acier FeE400

 L’espacement maximum :

0,9d  0, .9 18,9  17,01cm


St1  min  St1  17,01cm
40cm
At = 2. (Π.102/4) = 1,57 cm2

At . f e 1,57.400
St 2    St 2  130,83cm
0,4.bo 0,4.12
S t  15cm.
On prend:

-Pourcentage minimal des armatures transversales :

 At 
 fe  
1,57 
 .400  3,48MPa  0,4MPa  CV
 b0 .St   12.15 

-Vérification des armatures tendues :


*Valeur limite de la contrainte d’adheé rence (  s )
 s = 0,62 .f avec s = 1,5 bar (HA).
3 t28
 s = 0,6(1,5)2.2,1 = 2,835Mpa.

* Longueur de scellement droite (Ls)


. f e 10.400
Ls    35,27cm
4. s 4.2,835

Ls = 35,27 cm est supeé rieur aè la largeur de la poutre (b = 30 cm)

-23-
Chapitre II Bloc administratif

On adoptera donc un ancrage courbe.

 Ancrage courbure pour des barres tendues :

 Condition pour assuré l’ancrage

L1 + 2,56L3  Ls – 3,92.r.
Avec : r = rayon de courbure minimale.
Pour les H.A FeE400 : L = 0,4.Ls = 16,93cm.
HA  r = 5,5  = 55 mm pour  = 10 mm.
L1 = L – 3,5  = 16,93 – (3,5.10) = 18,07 cm.
L3 = 6 = 6 cm.

L1  2,56L3  18,07   2,56  6  33,43cm



Ls  3,92r  35,27  3,92.5,5  13,71cm
Donc L1 + 2,56L3 > Ls – 3,92r 
La condition est bien veé rifier donc l’encrage d’un 10 peut eâ tre reé aliseé par un crochet de
90°.

Vérification des armatures longitudinales :



T
A  1,15 max Tmax  17,49 KN .
fe Avec :
17,47  10 3
 A  1,15   0,43cm 2 .
400
Ast  1,57 cm 2  0,43cm 2 
 CV
On a donc :

 Vérification de la compression du béton :

2Tmax f
 bc   0,85. c 28
b0 .a b
a  b p c t 2 cm
On a :
b p  30 cm
Avec : (largeur de la poutre).

 10mm

ct  maxe  2,5cm  ct  2,5cm
1cm

Donc : a  30  2,5  2  25,50 cm.
2  17,47  10 3
  bc   1MPa.  0,85  25  14,2 MPa.
0,15  0,255 1,5

On a :  bc  1  14,2 MPa 
 CV .

-24-
Chapitre II Bloc administratif

- Tableau récapitulatif des moments fléchissant et des efforts tranchants :

Tableau récapitulatif des ferraillages :

PLANCHER Ma max [KN.m] Mt max [KN.m] T max [KN]

TERRASSE 8,96 12,99 17,49

HAUT DU RDC 13,47 19,99 13,95

 En appui :

-25-
Chapitre II Bloc administratif

PLANCHER MA MAX AA CHOIX DES BARRES SECTION


ADOPTÉE
TERRASSE 8,96 1,49 1T10 fil + 1T10 chap. 1,57

HAUT DU RDC 13,47 2,09 2T10 fil + 1T10 chap. 2,36

 En travée :

PLANCHER MT MAX AT CHOIX DES BARRES SECTION


ADOPTÉE
TERRASSE 12,99 2,02 3T10 2,36

HAUT DU RDC 19,99 3,13 4T10 3,14

 LES ESCALIERS

Introduction :

Un escalier est constitue d’une succession de gradins, il sert aè relier deux niveaux
diffeé rents de construction.
La cage d’escalier est situeé e aè l’inteé rieur du baâ timent et l’escalier adopteé est du type
couleé en place dont la paillasse viendra s’appuyer sur les paliers.

Conception : Dans notre cas les


Escaliers a des marches droites et
ceci surtout pour leur faciliteé
d’exeé cution ils seront constitueé s de
deux voleé es paralleè les et un troisieè me
voleé e seé pareé es par des paliers
intermeé diaires.

-26-
Chapitre II Bloc administratif

Caractéristiques techniques :
Dimensionnement :
-Nombre de contre marche (n) :
H
n= H : la hauteur d’eé tage.
h
h : hauteur de contre marche, elle varie entre (14-18) cm.
L
g L : longueur horizontale de la voleé e.
n
D’apreè s la formule de BLO NDEL :

59  2h  g  66
-Epaisseur de la paillasse (ev) :
l l
ev= 
20 30
tg   h
g
Donc la longueur reé elle de la voleé e est :
L
l= Epaisseur de palier: ep
cos 
Tableau des dimensions de l’escalier :

g h ev ep n 

30 17 21 21 29 30°

La Descente des charges :

Volée :

 Charges permanentes (G).

1. carrelage horizontale 2cm 0,44KN/m2


2. mortier de pose horizontale 2cm 0,4KN/m2
0,17
3. carrelage verticale e=2cm ( 0,44 x 0,.3 ) 0,25KN/m2

0,17
4. mortier de pose verticale e=2cm ( 0,4 x 0,3 ) 0,23 KN/m2

25x 0,17
5. marche en beé ton armeé (h=17cm) ( ) 2,12 KN/m2
2
25x 0,21
6. paillasse en beé ton armeé (e=21cm) 6,06 KN/m2
cos 30

-27-
Chapitre II Bloc administratif

7. garde corps 0,6 KN/m²


G = 10,1 KN/m2
 Charges d’exploitation (Q).
Q =2,50 KN/m2
Sollicitations non pondérées : q Vser =Gv+Qv.=13,6 KN/m2.

Sollicitation pondérées : q Vu=1,35Gv+1,5Qv.=17,385 KN/m2.

Palier :

 Charges permanentes (G).

1. dalle pleine en beé ton armeé ep=21 cm 5,25KN/m2


2. carrelage ep =2 cm 0,44KN/m2
3. Mortier de pose ep = 2 cm 0,40 KN/m²
G = 6,09KN/m2

 Charges d’exploitation (Q).


Q =2,50 KN/m2

Sollicitations non pondérées : qpser=GP+QP.=8,59 KN/m2.

Sollicitation pondérées : qpu=1,35GP+1,5QP.=11,97 KN/m2.

 Type d’escalier :

 Volée 1 :

qv qp

3,0 m 1,6 m 4,6 m

 Volée 2 :

qp qv qp

1,4 m 1,8 m 1,4 m 4,6 m

-28-
Chapitre II Bloc administratif

qp qv

 Volée 3 :

4,6 m

1,6 m 3,0 m

 Etude des volées 1 et 3 :

Remarque : ces deux voleé es seront calculeé es de la meâ me façon car elles reçoivent les

meâ mes charges.

 Calcul des réactions :

F  0.
RA+RB=(17,38x3)+(11,97x1,6)=71,3 KN.
M / A  0.
32
RBx4,6=(17,38x )+(11,97x1,6x3,8)=150,99 KN.
2
RA=38,48 KN.

RB=32,82 KN.

 Calcul des moments isostatique et effort tranchant:

0≤ X ≤ 3 m :

qVu . X 2 17,38. X 2
M(X)=RA.X-  38,48. X  .
2 2
M (0)=0

M (3)=37,23KN.m

-29-
Chapitre II Bloc administratif

T(X)=RA- qVu .X =38,48-17,38.X

T(0)=38,48 KN.

T(3)=-13,66 KN.

3≤ X ≤ 4,6 m :
3 ( X  3) 2 ( X  3) 2
) 2 2
M(X)=RA .X-qVu.3(X- 2 -qPu =38,48.X-17,38.3(X-1,5)-11,97. .

M(3)=37,23KN.m

M(4,6)=0KN.m

T(X)=RA-qvu.3-qPu(X-3)=38,48-17,38.3-11,97.(X-3).

T(3)=-13,66 KN.

T(4,4)=-32,89 KN.

En traveé e 0 ≤ x ≤ 3 le moment est max


dM ( x)
M’(x)=  T ( x) = 0
dx
T(X)=RA- qVu .X=0  x =2,2m
M max  M (2,2)  42.6 KN .m
 Calcul de Mt et Ma :

M t = 0,8. M Max = 0,8x42,6 = 34,08KN.m.

M a = 0,3. MMax = 0,3x42,6 = 12,78 KN.m.

 Calcul des sections d’acier :

 En travée :

Le calcul se fait pour une section rectangulaire (140x21) cm2, soumise a la flexion
Simple :

Mt=34,08KN.m

quv 17,38
    1,28.
qser.v 13,6

l   3440.  49. f c 28  3050 x104   3440.1,38  (49 x 25)  3050.104  0,292.

d = 0 ,9x0,21 = 0,189m.

-30-
Chapitre II Bloc administratif

Mt 34,08 x10 3
bu    0,048.
b.d 2 . f bu 1,4 x 0,189 2.14,2
bu =0,048< lu =0,292.

 A’=0
bu =0,048<0,275.  Utilisation de la méthode simplifiée.

Zb=d(1-0,6 bu )=0,189(1-0,6x0,048)=0,18m.

Mt 34,08 x10 4 x10 3


At =   5,4 cm²
Z b . st 0,18 x348

 Condition de non fragilité :

f t 28
Amin=0,23.b.d.  1,65 cm2.
fe
At> Amin……condition veé rifier.

Choix des armatures : 8T10/ml esp 10 cm=6,28cm2.

Armatures de reé partition :


At
A r> = 1,35 cm2.
4
Choix des armatures : 4T10/ml esp 20cm = 3,14 cm2.
 En appui :

Le calcul se fait pour une section rectangulaire (140x21) cm2, soumise aè la flexion
simple :

Ma=12,78KN.m

q up 11,97
    1,39
q ser . p 8,59
l   3440.  49. f c 28  3050 x10 4   3440.1,39  (49 x 25)  3050.10 4  0,297.

d = 0,9x0,21 = 0,189m.

Ma 12,78 x10 3
bu    0,018.
b.d 2 . f bu 1,4 x 0,189 2.14,2

bu =0,018 < lu = 0,287  A’=0

bu =0,018 < 0,275  Utilisation de la méthode simplifiée.

Zb= d(1-0,6 bu ) = 0,189(1-0,6x0,018) = 0,187m.

-31-
Chapitre II Bloc administratif

Ma 12,78 x10 4 x10 3


Aa =   1,96cm 2 .
Z b . st 0,187 x348

 Condition de non fragilité :

f t 28
Amin= 0,23.b.d.  1,65 cm2
fe

Aa> Amin……condition veé rifier.

Choix des armatures : 4T10/ml esp 15cm= 3,14 cm2.

Armatures de reé partition :


At
A r> =0,49 cm2.
4
Choix des armatures : 2T10/ml= 1.57 esp 20cm.

 Vérification des conditions a l’ELS :

 bc  0,6. f c 28 .

  1 fc 28
  .
2 100

 En appui :

  1,25.(1  1  2 bu )  1,25.(1  1  (2.0,018) )  0,023

1,39  1 25
  0,445   0,023......... Condition veé rifieé e.
2 100

 bc  0,6. f c 28 .

 En travée :

  1,25.(1  1  2 bu )  1,25.(1  1  (2.0,048) )  0,062.

  1 f c 28 1,28  1 25
    0,39.
2 100 2 100

-32-
Chapitre II Bloc administratif

1,28  1 25
  0,39   0,062......... Condition veé rifieé .
2 100

 bc  0,6. f c 28 .

 Etude de la volée 2

Remarques : la volée 2 sera portée par une poutre limon.

Les paliers sont déjà calculés dans les volées 1 et 3.

La volée 2 sera ferraillée par le même ferraillage des volées 1 et 2

 Calcul de la poutre limon


Le limon est une poutre inclineé e ou courbe qui supporte les marches.

1,40m 1,80m 1,40m

 pré dimensionnement
L L
 ht  avec : L = 4,6 m
15 10
Nous prenons ht = 40cm et b = 30cm
Veé rification des conditions du RPA

-33-
Chapitre II Bloc administratif

b  30cm  20cm....................CV
h  40cm  30cm....................CV
h 40
  1,33  4...................CV
b 30

Soit pour la poutre palieè re une section de (30 x 40) cm2

 Calcul Des Sollicitations

Poids propre de la poutre limon


Gpt= 0,3. 0,4 .25 = 3,0 KN/ml

G1 = GPt + 1,30GP + 3,23Gmur


G1= 3 + 1,30.5,25 + 3,23.2,36 = 17,45 KN/ml
Q1 = 1,30.2,5 = 3.25 KN/ml
G2 = GPt + 1,30GV + 3,23Gmur
G2= 3 + 1,30.10,1 + 3,23.2,36 = 23,75 KN/ml
Q2 = 1,30.2,5 = 3.25 KN/ml
G3= 3 + 1,30.5,25 + 3,23.2,36 = 17,45 KN/ml
Q3 = 1,30.2,5 = 3.25 KN/ml

E.L.U
qu1 = 1,35G1 + 1,5Q1 = 1,35.17,45 + 1,5.3,25
qu1 = 28,43 KN/ml
qu2 = 1,35G2 + 1,5Q2 = 1,35.23,75 + 1,5.3,25
qu2 = 36,95 KN/ml
qu3 = qu1= 28,43 KN/ml
E.L.S
qser 1 = G1 +Q1 = 17,45 + 3,25
qser1 = 20,70 KN/ml
qser2 = G2 + Q2 = 23,75 + 3,25
qser2 = 27,00 KN/ml
qser3 = qser1= 20,70 KN/ml
 Détermination des réactions.

 F y  0  RA  RB  q P .(1,40  1,40)  qV .1,8  146,114 KN

 1,4   1,8  1,40 2

 M B  0  R A .4,6  q P (1,4).4,6    q (1,8).1,4 


v  q
P
0
 2   2 2

-34-
Chapitre II Bloc administratif

RA  73,06 KN .
R B  73,06 KN .

 Calcul des moments fléchissant et des efforts tranchants.

 0 ≤ x ≤ 1,40m
x2
M ( x )  R A .x  q .
P 2
T ( x)  R A  q P x

M (0) = 0 KN.m T (0) = 73,06 K N

M (1,4) = 74,42 KN.m T (1,4) = 33,26 KN

 1,40m ≤ x ≤ 3,2m
 1,40  ( x  1,40) 2
M ( x)  R A .x  q .1,40. x   q
P  2  V 2
T ( x)  R A  q  q .( x  1,40)
P v

M (1,40) = 74,42KN.m T (1,40) = 33,26 KN

M (3,20) = 74,42KN.m T (3,2) = -33,26 KN

 3,20m ≤ x ≤ 4,60m
 1,40  1,80 ( x  3,20) 2
M ( x)  R A .x  q .1,40. x    q .1,80( x  1,40  )q
p  2  v 2 p 2
T ( x)  R A  q .1,40  q .1,80  q ( x  3,20)
p v p

M (3,20) = 74,42 KN.m T (3,20) = -33,26 KN

M (4,60) = 0 KN.m T (4,60) = -73,06 KN

 Le moment maximum
Le point du moment maximal coîïncide avec le point d’effort tranchant nul.
 1 ,40m ≤ x ≤ 3,20m
 1,40  ( x  1,40) 2
M ( x )  R A .x  q .1,40. x   q
p  2  v 2
dM ( x )
M’(x)= =0
dx
T (x)  0  T ( x)  R A  q
p
.1,40  q .( x  1,40)
v =0
T ( x )  73,06  28,43.1,40  36,95.( x  1,40) = 0
x = 2,30 m
( 2,3  1,4) 2
D’où M max  M ( 2,30)  73,06.2,3  28,43.1,4. 2,3 
1,40 
  36,95
 2  2

-35-
Chapitre II Bloc administratif

M max  M (2,3)  89,39KN .m

On doit consideé rer un encastrement partiel au niveau des appuis

 Moment en travée Mt = 0,8 Mmax = 0,8 x 89,39= 71,512KN.m

 Moment en appui Ma = 0,3 Mmax = 0,3 x 89,39= 26,817KN.m

26,82KN.m
26,82KN.m

71,51KNm

Figure : Diagramme des moments

Le ferraillage

En travée Mt = 71,51 KN.m

Le calcul se fait en flexion simple pour une bande de 1 m. d’une section

rectangulaire (21  160) cm 2 .


Mu qu 36,95
     1,37
Mser qser 27,00
10 4 
lu
 
 3440. .  49. fc 28 1  3050 ...... pourFeE400

   3440.1.1,37  49.25.1  3050  10  4  0,2888


lu

d = 0,9 h  d = 0,9 (40) = 36 cm


Mt 71,51.10 3
bu    0,129
b.d 2 . f bu 0,3.0,36 2.14,2
bu  0,129  lu  0,2888  A'  0

Les armatures comprimeé es ne sont pas neé cessaires.

 bu  0,129  0,275  La meé thode simplifieé e.

Z b  d .(1  0,6 bu )  36.(1  0,6.0,129)  33,2cm = 0,332m


f e 400
f ed    348 MPa.
 s 1,15
Mt 71,51.10
Section d’acier : At = = 0,338.348 = 6,08 cm2/m
Z b . fed

Condition de non fragiliteé

-36-
Chapitre II Bloc administratif

f t 28 2,1
Amin  0,23. .b.d  Amin  0,23. .30.36  1,3cm²
fe 400
A  6,08cm 2  Amin  1,3cm 2

On adoptera A = 6,08 cm²

Choix des barres : 6T12 (A=6,79cm2/ml)

St = 12 cm

 En appui Ma = 26,82 KN.m

Mu qu 28,43
     1,37
Mser qser 20,7

10 4 
lu
 
 3440. .  49. fc 28 1  3050 ...... pourFeE400

   3440.1.1,37  49.25.1  3050  10  4  0,288


lu

d = 0,9 h  d = 0,9 (40) = 36 cm


Ma 26,82.10 3
bu    0,048
b.d 2 . f bu 0,3.0,36 2.14,2
bu  0,048  lu  0,288  A'  0
Les armatures comprimeé es ne sont pas neé cessaires.

 bu  0,048  0,275  La meé thode simplifieé e.

Z b  d .(1  0,6 bu )  36.(1  0,6.0,048)  34,95cm = 0,349m


f e 400
f ed    348 MPa.
 s 1,15
Ma 26,82.10
 Section d’acier : Aa = = 0,348.348 = 2,2 cm2/m
Z b . fed
 Condition de non fragilité :

f t 28 2,1
Amin  0,23. .b.d  Amin  0,23. .30.36  1,30cm²
fe 400
A  2,2cm 2  Amin  1,3cm 2
On adoptera A = 2,20 cm²

Choix des barres : 3T12 (A=3,39cm2/ml)

-37-
Chapitre II Bloc administratif

 Vérification de l’effort tranchant :

Tmax  R  73 ,06 KN .
B

T 73,06  10 3
u  max
   u  0,676 MPa
b.d 0,30  0,36

0,06. f cj 0,2  25
  3,33 MPa
 u  min b 1,5   u  1,5 MPa.
1,5 MPa
On a donc :  u  0,676 MPa   u  1,5 MPa C.V
 Vérification des contraintes :

Il faut veé rifier :  bc   bc = 0,6 fc28


  1 fc 28
 ≥α
2 100

 En travée

α = 1,25 (1- 1  2 bu ) = 1,25 (1- 1  2 x 0.129 ) = 0,173


  1,37
 1 f c 28 1,37 1 25
    0,435.
2 100 2 100
 1 f c 28
On a donc :   0,173    0,435
2 100
.
 bc  bc 
 CV

 En appui

α = 1,25 (1- 1  2 bu ) = 1,25 (1- 1  2 x 0.048 ) = 0,061


  1,37
 1 f c 28 1,37 1 25
    0,435.
2 100 2 100
 1 f c 28
On a donc :   0,061    0,435
2 100
 bc  bc 
 CV

-38-