Vous êtes sur la page 1sur 3

PRINCIPE DE LA NATION LA PLUS PRINCIPE DE TRAITEMENT NATIONAL

FAVORISEE

Principe : Aux termes de l’article I de l’Accord général sur les Principe : Aux termes de l’article III du GATT, le principe
tarifs douaniers et le commerce, les pays ne peuvent pas, en du traitement national interdit à un Membre de favoriser
principe, établir de discrimination entre leurs partenaires ses produits nationaux par rapport aux produits importés
commerciaux. Si vous accordez à quelqu’un une faveur d'autres Membres. En conséquence, une fois que les droits
spéciale (en abaissant, par exemple, le droit de douane perçu exigibles à la frontière (Ex : droits de douane) ont été
sur un de ses produits), vous devez le faire pour tous les autres acquittés, le Membre importateur ne peut appliquer aux
membres de l’OMC. importations aucune autre imposition qui ne serait pas
appliquée aux produits nationaux.
ACCORD GENERAL SUR Exceptions : Quelques exceptions sont autorisées. Par Si par exemple un pays décide d'imposer une taxe de vente
LES TARIFS DOUANIERS ET exemple, des pays peuvent conclure un accord de libre-échange de 10% sur les chaussures produites localement, aucune
LE COMMERCE (GATT) qui s’applique uniquement aux marchandises échangées à paire de chaussures similaire en provenance d'un Membre
l’intérieur de l'OMC ne peut faire l'objet d'une taxation supérieure à
du groupe, ce qui établit une discrimination contre les 10 %.
marchandises provenant de l’extérieur. Ou bien ils peuvent
accorder un accès spécial à leurs marchés aux pays en Exceptions : Les exceptions spécifiques se rapportant au
développement. De même, un pays peut élever des obstacles à principe du traitement national peuvent être résumées
l’encontre de produits provenant de tel ou tel pays, qui font comme suit:
l’objet, à son avis, d’un commerce inéquitable. _ Marches publiques (Article III : 8a du GATT)
_ Subventions exclusivement aux producteurs nationaux
(Article III : 8b du GATT)
_ Films cinématographiques (Article III : 8 et article IV du
GATT)
Principe : Le traitement national prévu à l'article XVII de
Principe : Aux termes de l'article II de l'AGCS, les Membres l'AGCS implique l'absence de mesures discriminatoires
de l'OMC sont tenus d'accorder immédiatement et sans susceptibles de modifier les conditions de la concurrence
condition aux services et fournisseurs de services de tous les en faveur des services et fournisseurs de services nationaux
autres Membres "un traitement non moins favorable que celui par rapport aux services similaires et fournisseurs de
qu'ils accordent aux services similaires et fournisseurs de services similaires étrangers. Par conséquent, le principe du
ACCORD GENERAL SUR LE services similaires de tout autre pays". Par conséquent, les traitement national engage les Membres à accorder aux
COMMERCE DES SERVICES conditions d'accès les plus favorables qui ont été accordées à un services et fournisseurs de services étrangers un traitement
(GATS) pays doivent être accordées à tous les Membres de l'OMC. Cela qui ne sera pas moins favorable que celui prévu dans les
revient à interdire, en principe, tout traitement préférentiel entre colonnes pertinentes de leurs Listes d'engagements
Membres dans des secteurs particuliers ou toute clause de spécifiques.
réciprocité qui limite les avantages en matière d'accès aux
partenaires commerciaux accordant un traitement similaire. NB : « l'obligation en matière de traitement national dans le
cadre de l'AGCS a une portée plus limitée (puisqu'elle ne
Exceptions : Lorsque l’AGCS est entré en vigueur, en 1995, s'applique qu'aux services indiqués dans les listes et peut
les membres se sont vu offrir une possibilité unique de faire l'objet de limitations) que dans le cadre du GATT où
demander une exemption du principe NPF de non- elle s'applique de manière générale ».
discrimination entre les partenaires commerciaux. La mesure
pour laquelle l’exemption a été accordée est décrite dans la liste
d’exemptions NPF du membre, qui indique à quel membre le
traitement le plus favorable s’applique et en spécifie la durée.
En principe, ces exemptions ne devraient pas durer plus de dix
ans. Comme le prescrit l’AGCS, toutes ces exemptions sont
actuellement réexaminées afin de déterminer si les conditions
qui ont rendu ces exemptions nécessaires à l’origine existent
encore.

ACCORD SUR LES ASPECTS Principe : Aux termes de l'article de l’article 4, tous avantages, Principe : Aux termes de l'article de l’article 3, chaque
DES DROITS DE faveurs, privilèges ou immunités accordés par un Membre, en Membre accordera aux ressortissants des autres Membres
PROPRIETE ce qui concerne la protection de la propriété intellectuelle, aux un traitement non moins favorable que celui qu'il accorde à
INTELLECTUELLE QUI ressortissants de tout autre pays seront, immédiatement et sans ses propres ressortissants en ce qui concerne la protection
TOUCHENT AU condition, étendus aux ressortissants de tous les autres de la propriété intellectuelle.
COMMERCE (ADPIC) Membres.
Exceptions : Le principe du traitement national énoncé à
Exceptions : L'Accord sur les ADPIC prévoit quelques l'article 3 de l'Accord sur les ADPIC est assorti de plusieurs
exemptions importantes concernant le principe NPF. Ces exceptions spécifiques, qui font référence à des exceptions
exemptions sont énoncées à l'article 4 a) à d) de l'Accord. prévues dans: la Convention de Paris (1967) pour la
protection de la propriété intellectuelle; la Convention de
Berne (1971) pour la protection des œuvres littéraires et
artistiques; la Convention de Rome pour la protection des
artistes interprètes ou exécutants, des producteurs de
phonogrammes et des organismes de radiodiffusion; et le
Traité sur la propriété intellectuelle en matière de circuits
intégrés.

Vous aimerez peut-être aussi