Vous êtes sur la page 1sur 6

Grille d’évaluation 3e : Rédiger un développement construit

Quelques conseils avant de rédiger :

-Préparer la réponse au brouillon : analyse du sujet, préparation du plan…


-Utiliser le vocabulaire spécifique étudié en classe.
-Rédiger le texte au présent : jamais de futur, pas de mélange de plusieurs temps (passé et présent…).
-Rédiger des phrases courtes et simples : sujet, verbe, complément.
-Sauter une ligne entre chaque partie (éventuellement, donner un titre à chaque partie).
-Penser à la ponctuation : majuscules en début de phrase, virgules et points.

Les mots de liaison ou connecteurs logiques :

-Pour indiquer l’ordre : d’abord, en premier lieu, puis, ensuite, en deuxième lieu, enfin, d’une part, d’autre part…
-Pour introduire une nouvelle idée : et, aussi, également, de même que, ainsi que, de plus, en outre, par ailleurs…
-Pour justifier, apporter des preuves ou donner des exemples : car, parce que, puisque, étant donné que, en effet, effectivement, en raison de, ainsi, en effet, notamment, par exemple, c’est-à-dire…
-Pour montrer une conséquence : donc, finalement, ainsi, c’est pourquoi, par conséquent, alors, d’où…
-Pour s’opposer à un argument : mais, or, bien que, alors que, cependant, pourtant, toutefois, au contraire, néanmoins, malgré, par contre, d’un autre côté…
-Pour résumer ou introduire une conclusion : donc, ainsi, pour conclure, en résumé, finalement, en définitive, en somme…

Débutant : Apprenti : Confirmé : Expert :

Je rédige une introduction complète en 3


parties :
Introduction : Je recopie le sujet Je reformule le sujet sous forme de phrase. Je rédige une introduction partielle -Une phrase de présentation
-Une problématique
-Une annonce de plan

Organisation du
Je rédige 2 ou 3 paragraphes bien distincts Je rédige 2 ou 3 paragraphes organisés Je rédige 2 ou 3 paragraphes organisés
développement : Je rédige 2 ou 3 paragraphes
en allant à la ligne logiquement logiquement avec des mots de liaison
Je réponds à la problématique avec des
Contenu du Je réponds en partie à la problématique Je réponds à la problématique avec des
Je réponds en partie à la problématique arguments précis et développés et des
développement : avec des connaissances du cours connaissances du cours et des exemples
exemples appropriés et expliqués
Je rédige une conclusion complète en deux
parties
Conclusion : Je rappelle simplement le sujet Je rédige une simple phrase conclusive Je rédige une conclusion partielle
-Une réponse claire à la problématique
-Une phrase d’ouverture
Je rédige des phrases correctes
Qualité de Je rédige quelques mots ou quelques Je rédige des phrases avec quelques Je rédige des phrases avec tout le (construction et orthographe) avec tout le
l’expression : phrases éléments du vocabulaire spécifique vocabulaire spécifique vocabulaire spécifique
Grille d’évaluation 4e : Rédiger un développement construit

Quelques conseils avant de rédiger :

-Préparer la réponse au brouillon : analyse du sujet / dates / lieux / arguments…


-Utiliser le vocabulaire spécifique étudié en classe.
-Rédiger le texte au présent : jamais de futur, pas de mélange de plusieurs temps (passé et présent…).
-Rédiger des phrases courtes et simples : sujet, verbe, complément.
-Sauter une ligne entre chaque partie (éventuellement, donner un titre à chaque partie).
-Penser à la ponctuation : majuscules en début de phrase, virgules et points.

Les mots de liaison ou connecteurs logiques :

-Pour indiquer l’ordre : d’abord, en premier lieu, puis, ensuite, en deuxième lieu, enfin, d’une part, d’autre part…
-Pour introduire une nouvelle idée : et, aussi, également, de même que, ainsi que, de plus, en outre, par ailleurs…
-Pour justifier, apporter des preuves ou donner des exemples : car, parce que, puisque, étant donné que, en effet, effectivement, en raison de, ainsi, en effet, notamment, par exemple, c’est-à-dire…
-Pour montrer une conséquence : donc, finalement, ainsi, c’est pourquoi, par conséquent, alors, d’où…
-Pour s’opposer à un argument : mais, or, bien que, alors que, cependant, pourtant, toutefois, au contraire, néanmoins, malgré, par contre, d’un autre côté…
-Pour résumer ou introduire une conclusion : donc, ainsi, pour conclure, en résumé, finalement, en définitive, en somme…

Débutant : Apprenti : Confirmé : Expert :


Je rédige une introduction complète en 2
Introduction : parties :
Je commence directement le
Je reformule le sujet sous forme de phrase Je rédige une introduction partielle -Je présente le sujet (lieu et / ou date)
développement
-J’explique les termes du sujet

Organisation du Je rédige 2 ou 3 paragraphes distincts selon


développement : Je rédige des paragraphes en suivant Je rédige 2 ou 3 paragraphes distincts selon
Je rédige quelques phrases. le plan indiqué avec des mots de liaison.
globalement le plan indiqué. le plan indiqué.
Contenu du Je réponds au sujet avec des arguments
développement : Je réponds en partie au sujet avec des Je réponds au sujet avec des
Je réponds en partie au sujet précis et développés et des exemples
connaissances du cours connaissances du cours et des exemples
appropriés et expliqués
Conclusion : Je m’arrête directement après le J’apporte une réponse claire au sujet
Je rappelle simplement le sujet Je rédige une simple phrase conclusive
développement.
Qualité de Je rédige des phrases correctes
l’expression : Je rédige quelques mots ou quelques Je rédige des phrases avec quelques Je rédige des phrases avec tout le (construction et orthographe) avec tout le
phrases éléments du vocabulaire spécifique vocabulaire spécifique vocabulaire spécifique
Grille d’évaluation 5e : Rédiger un développement construit

Quelques conseils avant de rédiger :

-Préparer la réponse au brouillon : analyse du sujet / dates / lieux / arguments…


-Utiliser le vocabulaire spécifique étudié en classe.
-Rédiger le texte au présent : jamais de futur, pas de mélange de plusieurs temps (passé et présent…).
-Rédiger des phrases courtes et simples : sujet, verbe, complément.
-Sauter une ligne entre chaque partie (éventuellement, donner un titre à chaque partie).
-Penser à la ponctuation : majuscules en début de phrase, virgules et points.

Les mots de liaison ou connecteurs logiques :

-Pour indiquer l’ordre : d’abord, en premier lieu, puis, ensuite, en deuxième lieu, enfin, d’une part, d’autre part…
-Pour introduire une nouvelle idée : et, aussi, également, de même que, ainsi que, de plus, en outre, par ailleurs…
-Pour justifier, apporter des preuves ou donner des exemples : car, parce que, puisque, étant donné que, en effet, effectivement, en raison de, ainsi, en effet, notamment, par exemple, c’est-à-dire…
-Pour montrer une conséquence : donc, finalement, ainsi, c’est pourquoi, par conséquent, alors, d’où…
-Pour s’opposer à un argument : mais, or, bien que, alors que, cependant, pourtant, toutefois, au contraire, néanmoins, malgré, par contre, d’un autre côté…
-Pour résumer ou introduire une conclusion : donc, ainsi, pour conclure, en résumé, finalement, en définitive, en somme…

Débutant : Apprenti : Confirmé : Expert :


Introduction : Je rédige une introduction complète
Je commence directement le
Je recopie le sujet Je reformule le sujet sous forme de phrase. présentant le sujet (lieu, date, mots clés)
développement
Organisation du Je rédige 2 ou 3 paragraphes distincts selon
développement : Je rédige des paragraphes en suivant Je rédige 2 ou 3 paragraphes distincts selon
Je rédige quelques phrases. le plan indiqué avec des mots de liaison.
globalement le plan indiqué. le plan indiqué.
Contenu du Je réponds au sujet avec des arguments
développement : Je réponds en partie au sujet avec des Je réponds au sujet avec des
Je réponds en partie au sujet précis et développés et des exemples
connaissances du cours connaissances du cours et des exemples
appropriés et expliqués
Conclusion : Je m’arrête directement après le J’apporte une réponse claire au sujet
Je rappelle simplement le sujet Je rédige une simple phrase conclusive
développement.
Qualité de Je rédige des phrases correctes
l’expression : Je rédige quelques mots ou quelques Je rédige des phrases avec quelques Je rédige des phrases avec tout le (construction et orthographe) avec tout le
phrases éléments du vocabulaire spécifique vocabulaire spécifique vocabulaire spécifique
Grille d’évaluation 6e : Rédiger un texte court

Quelques conseils avant de rédiger :

-Préparer le récit au brouillon : analyse du sujet, préparation du plan…


-Utiliser le vocabulaire spécifique étudié en classe.
-Rédiger le récit au présent : jamais de futur, pas de mélange de plusieurs temps (passé et présent…).
-Rédiger des phrases courtes et simples : sujet, verbe, complément.
-Penser à la ponctuation : majuscules en début de phrase, virgules et points.
-Sauter une ligne entre chaque partie (éventuellement, donner un titre à chaque partie).

Les mots de liaison ou connecteurs logiques :

-Pour indiquer l’ordre : d’abord, en premier lieu, puis, ensuite, en deuxième lieu, enfin, d’une part, d’autre part…
-Pour introduire une nouvelle idée : et, aussi, également, de même que, ainsi que, de plus, en outre, par ailleurs…
-Pour justifier, apporter des preuves ou donner des exemples : car, parce que, puisque, étant donné que, en effet, effectivement, en raison de, ainsi, en effet, notamment, par exemple, c’est-à-dire…
-Pour montrer une conséquence : donc, finalement, ainsi, c’est pourquoi, par conséquent, alors, d’où…
-Pour montrer une opposition : mais, or, bien que, alors que, cependant, pourtant, toutefois, au contraire, néanmoins, malgré, par contre, d’un autre côté…

Débutant : Apprenti : Confirmé : Expert :


Je rédige une introduction complète
Introduction : Je commence directement le texte Je recopie le sujet. Je reformule le sujet sous forme de phrase.
présentant le sujet (lieu, date, mots clés)
Organisation du
Je rédige un paragraphe en suivant le plan Je rédige 2 ou 3 paragraphes distincts selon Je rédige 2 ou 3 paragraphes distincts selon
texte : Je rédige quelques phrases.
indiqué. le plan indiqué. le plan indiqué avec des mots de liaison.
Je réponds au sujet avec des arguments
Je réponds en partie au sujet avec des Je réponds au sujet avec des
Contenu du texte : Je réponds en partie au sujet précis et développés et des exemples
connaissances du cours connaissances du cours et des exemples
appropriés et expliqués
Conclusion : J’apporte une réponse claire au sujet
Je m’arrête directement après le texte Je rappelle simplement le sujet Je rédige une simple phrase conclusive

Qualité de Je rédige des phrases correctes


l’expression : Je rédige quelques mots ou quelques Je rédige des phrases avec quelques Je rédige des phrases avec tout le (construction et orthographe) avec tout le
phrases éléments du vocabulaire spécifique vocabulaire spécifique vocabulaire spécifique
AP : Construire une carte et sa légende

Démarche : Il faut procéder en 3 étapes :


1) Rassembler les informations à cartographier.
2) Organiser ces informations dans une légende.
3) Choisir un figuré pour chacune de ces informations et les représenter sur le fond de carte.

1. Construire la légende de la carte

Il faut toujours la faire en premier car c’est la « grille de lecture » de la carte (une sorte de « mode d’emploi »).
-Elle contient les informations à cartographier avec les figurés qui les représentent sur la carte.
-Elle doit être organisée en 2 ou 3 parties (avec des titres) si elle contient de nombreuses informations.
-Elle doit toujours être visible en même temps que la carte, donc ne pas être au dos de la carte ou sur la carte.
-La signification des figurés est toujours à écrire en bleu ou noir, même si les figurés sont d’une autre couleur.

2. Maîtriser le langage cartographique pour faire la carte

A) Quels figurés cartographiques employer ?


-Les figurés de surface pour des informations dont la localisation est étendue (cultures, zones de peuplement…).
 Coloriage aux crayons de couleur ou hachures au stylo ou feutre et à la règle. Attention : pour faire 2 figurés de surface au
même endroit, on peut superposer des hachures sur du coloriage mais jamais 2 hachures l’une sur l’autre.
-Les figurés ponctuels pour des informations dont la localisation est précise (ville, port, usines…).
 Petits figurés géométriques au stylo (carrés, triangles, ronds…). Attention : toujours faire des figures géométriques simples,
pas des dessins (par exemple, on ne représente pas un aéroport par un avion).
-Les figurés linéaires pour représenter des flux, des échanges, des limites, des déplacements, des voies de communication…
 Traits et flèches au stylo ou feutre.

B) Quelles couleurs choisir pour quelles informations ?


-Employer des couleurs appropriées et pertinentes :
-Couleurs chaudes (rouge, orange…) pour des phénomènes dynamiques, couleurs froides (vert, jaune, blanc…) pour des
phénomènes peu dynamiques.
-Couleur bleue uniquement pour ce qui concerne le domaine maritime ou l’eau.
-Villes en rouge ou noir, axes routiers et ferroviaires en noir ou marron…
-Utiliser le plus possible des couleurs « classiques » :
-Employer du vert, pas du vert pomme, du bleu, pas du turquoise… éviter le rose… et JAMAIS de fluo !
-Le blanc a une signification sur une carte : il peut être employé comme une couleur à part entière et doit donc être
expliqué en légende.
-Attention au matériel : crayons de couleur à n’utiliser que pour les figurés de surface ; pour les figurés ponctuels et linéaires
utiliser des stylos ou des feutres.

C) Comment hiérarchiser les informations ?


-Pour montrer qu’une information est plus ou moins importante, plus ou moins dense, plus ou moins dynamique… il faut garder le
même type de figuré (par exemple, on ne représente pas une région très peuplée en la coloriant en rouge et une région peu
peuplée en dessinant un carré vert dessus).
-La solution est donc de varier la façon dont le figuré est représenté :
-Pour les figurés de surface, varier les couleurs dans l’ordre de l’arc-en-ciel (rouge, orange, jaune, vert…).
-Pour les figurés ponctuels, varier la taille des figurés.
-Pour les figurés linéaires, varier l’épaisseur des figurés (ou faire des traits pleins et des pointillés).

3. Consignes en vrac mais importantes à respecter :

-Une carte doit être facilement lisible, claire et propre.


-Toujours donner un titre à une carte (écrit sur le fond de carte ou la légende).
-L’orientation et l’échelle de la carte doivent toujours apparaître sur le fond de carte.
-Inscrire sur la carte des éléments de localisation (nom des pays ou régions limitrophes en majuscules noires et celui des mers ou
océans en majuscules bleues) mais sans en inscrire la signification dans la légende.
-Toujours écrire horizontalement sur une carte (sauf le nom des cours d’eau qui suit le tracé sur la carte).
-Ne pas colorier les mers et océans (car cela prend beaucoup de temps et surcharge la carte).
Grille d’évaluation 4e : Construire une carte et sa légende

Débutant : Apprenti : Confirmé : Expert :


Réponse à la
Toutes les informations à
question / Quelques informations à La majorité des informations à Toutes les informations à
cartographier sont dans la légende et
Choix des cartographier sont dans la légende. cartographier est dans la légende. cartographier sont dans la légende.
bien expliquées.
informations :
Une légende bien réalisée (figurés
Réalisation et La légende est bien réalisée et
Une légende explique le sens des identiques à la carte et explication en La légende est bien réalisée et
organisation de organisée en 2 ou 3 parties
figurés. noir ou bleu) explique le sens des organisée logiquement.
la légende : distinctes (avec des titres).
figurés.
Quelques figurés sont sur la carte et La majorité des figurés est sur la Tous les figurés sont sur la carte et
Contenu de la
Quelques figurés sont sur la carte. respectent le langage carte et respecte le langage respectent le langage
carte :
cartographique. cartographique. cartographique.
Quelques figurés sont bien situés et
Localisation de La majorité des figurés est bien Tous les figurés sont bien situés et la
Quelques figurés sont bien situés. la carte est localisée (noms des mers
la carte située et la carte est localisée. carte est localisée.
et pays limitrophes).
La légende et la carte sont propres
La légende et la carte sont La légende et la carte sont propres
Soin général : La légende et la carte sont propres. et claires. Il y a un titre et une
globalement propres. et claires.
orientation.